Skip to content

Je suis venue te dire que je m’en vais.

01/09/2011

Cette année, j’ai eu la chance de faire plusieurs beaux voyages. En janvier, j’étais en Jordanie, puis à Hong Kong et au Japon. En mai, j’ai passé un week-end à Barcelone, en juin, une semaine à New York et en juillet, deux semaines en Israël. Et j’ai réussi à échapper au tremblement de terre/tsunami/fukushima/fin du monde/printemps arabe/tornade/attentats/roquettes. On peut donc dire que j’ai du cul ou que Dieu me kiffe grave (dans un classique rapport de « fuis moi je te suis » qui résume parfaitement mes rapports avec les hommes, si tant est qu’Il ne soit pas une Elle). Je m’égare.

Toutes ces destinations sont différentes, les paysages, les climats, les langues, les cultures, les personnes, et pourtant à chaque fois, un même sentiment revenait, une même idée s’installait, de plus en plus forte à chaque fois : j’habiterais bien ici. A New York, cette pensée était devenue : je ne veux pas repartir. Il me fallait me rendre à l’évidence, le point commun entre ces villes était simple : NOT Paris. Je voulais partir. Mais quitter un emploi, sa famille, ses amis, ses repères, la sécurité, le confort, la baguette matinale et croustillante, la pluie incessante, les embouteillages, la mauvaise humeur et les plaintes répétées, ce n’est pas simple. Alors j’ai enchaîné les voyages pour me dépayser, pour oublier que je n’aimais plus mon travail, que je n’aimais plus Paris, que je ne m’y sentais plus bien, que je ne me reconnaissais plus dans cette ville, dans ce pays. J’essayais de me convaincre que je n’étais pas obligée de suivre les injonctions présidentielles du type : « la France, tu l’aimes ou tu la quittes », du moins pas de façon permanente.

C’est ainsi que j’ai atterri à Tel Aviv le 1er juillet. Les deux premières journées, je les ai passées sur la plage, seule avec un Lonely Planet pour décider de ce que je voulais voir. Vous devez penser que deux jours entiers avec le Lonely planet d’un pays aussi petit, c’est vraiment beaucoup et que je me fous un peu de la gueule du monde. Et vous n’auriez pas tort si nous omettions deux des caractéristiques principales de ce pays : d’abord sa richesse, historique, géographique, spirituelle, culturelle, et ensuite, les israéliens. Dès que je levais la tête, ou dès que je me prenais du sable dans la gueule suite au passage de quelqu’un à côté de moi, – et autant vous dire que les plages de Tel Aviv ne sont pas vraiment désertées les week-ends du mois de juillet – je voyais ça :

Donc forcément, le Lonely, il a dû patienter. Je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Je n’avais jamais vu autant de beaux mecs au m², c’est un scandale qu’ils soient tous concentrés dans un seul pays. On dit qu’Israël n’a pas de ressources naturelles, permettez-moi d’en douter. Alors certes, ce n’est pas du pétrole et niveau exportation et poids stratégique, ça ne va pas les mener bien loin, mais que personne ne me dise plus qu’Israël n’a pas de ressources naturelles. Et pour ceux que ça intéresse, les israéliennes ne sont pas mal non plus.

J’ai d’ailleurs immédiatement voulu en notifier mes co-blogueurs mais j’avais laissé mon portable français à l’hôtel et j’avais déjà (une heure à peine après avoir atterri) un téléphone israélien. Parce qu’il y a un autre truc que j’ai tout de suite noté sur les israéliens : ils ne perdent pas de temps et sont d’une efficacité redoutable. Ils repèrent les français et vous abordent souvent dans votre langue, ce qui est plaisant, sauf si on espère passer incognito. Donc quand je suis entrée dans une petite épicerie pour mon fixe de chocolat quotidien, j’ai été accueillie en français par un : « besoin d’une puce israélienne ? ». En effet, j’en avais besoin si je ne voulais pas faire faillite avant la fin du séjour. En deux minutes, j’avais un nouveau téléphone, un nouveau numéro et un crédit qui a tenu tout le séjour. Et du chocolat de compétition.

Ensuite, je me suis baladée dans le pays. Du nord au Sud, du plateau du Golan à un kibboutz au bord du Lac de Tibériade, des plages de Tel Aviv aux lieux disputés de Jérusalem, de la dangereuse ville de Lod aux réceptacles à rockets que sont Ashkelon et Sderot pour finir par Haïfa, sur sa montagne.

A Tel Aviv, on vit comme en Europe, comme à New York, comme à Hong Kong. On profite du beau temps, à la plage ou en terrasse. On boit les meilleurs capuccino du monde, on mange des kilos de pastèque, des schnitzels à n’en plus finir, on nage avec quelques petites méduses, on se promène sur la tayelet, en bord de mer, on dîne (dehors), on va au ciné, on sort en boîte (en plein air et au bord de l’eau ou encore dans la cour d’une ancienne prison) ou boire un verre (sur la plage ou dans le quartier de Neve Tsedek). On finit la soirée sur des chaises en plastique sur la plage devant une boîte de nuit en plein air où se déroule une soirée gay, on boit du thé à la menthe pour se réchauffer ou de la bière pour s’échauffer. On peut aussi terminer en sous-vêtements dans la Méditerranée. Et si on travaille le dimanche matin (parce que le week-end s’arrête le samedi soir en Israël), tout commence très tôt, tout le monde s’active et les touristes se sentent un peu seuls sur les plages, avec les retraités.

A Jérusalem, peu importe de quelle confession on est, peu importe qu’on soit croyant ou athée, on a le sentiment d’être au centre du monde. Au carrefour des trois grandes religions, le théâtre d’un conflit interminable, le plus médiatisé du monde. On y croise Juifs orthodoxes, Musulmans, Catholiques, on prie, on se recueille, on se couvre les épaules et la poitrine sinon on se fait houspiller par de vieilles dames, gardiennes du Mur et de la morale, qui menacent de vous couvrir d’un vieux tapis poussiéreux si vous ne remontez pas ce t-shirt. Mais le soir, dans les ruelles du centre-ville, les bars se déchaînent, les boîtes se dévergondent, l’alcool coule à flot, les narguilés sont de sortie et chaque verre est accompagné de popcorns et de pastèque. Certaines femmes portent le voile, d’autres des perruques, des collants, tandis que des jeunes filles arpentent les ruelles avec des shorts qui ressemblent davantage à des culottes, elles minaudent en terrasse et se poussent pour laisser passer un rabbin un peu affolé et désespéré par ce spectacle. Une ville de contrastes, de sainteté, de jouissance, de beauté. Car rien n’est plus beau que la pierre blanche, rosée, de Jérusalem. Cette pierre qui doit être utilisée partout, rend la ville intemporelle, n’appartenant à nul espace, c’est une enclave, une bulle de blancheur et de lumières pour laquelle tant de personnes seraient prêts à laisser leur vie. D’ailleurs, quand il est question de monter dans un bus, je ne peux m’empêcher d’y penser, de regarder autour de moi. Pourquoi porte-t-il une veste si large, que dissimule-t-il ? Et malgré cela, on s’y sent en sécurité.

Et si on se sent en sécurité dans ces grandes villes très visitées et habitées, on ne peut pas en dire de même des villes du Sud, celles qui bordent la bande de Gaza. Je suis allée à Sderot, ville en développement dont l’extrême proximité avec Gaza en fait une cible privilégiée des tirs de roquette. D’ailleurs si on lève la tête on voit un ballon blanc dans le ciel. Il n’est pas là pour vérifier la qualité de l’air comme à Paris mais pour détecter les tirs. Dès qu’une roquette est lancée depuis Gaza, le ballon déclenche une sirène à partir de laquelle les habitants de Sderot ont 15 secondes pour rejoindre un abri. 15 secondes c’est peu quand on est âgé, quand on est en classe, quand on a une famille à réunir dans un appartement. A Sderot, on sent une tension, surtout quand on observe Ashkelon d’un point de la ville et qu’on voit une fumée suspecte au loin. On apprendra plus tard que la fumée était une roquette tombée non loin d’un kibboutz. A Ashkelon, pourtant, les gens s’installent, la municipalité publie une plaquette de présentation de la ville la dépeignant comme une ville du futur et un havre de paix. Malgré les roquettes et les risques, c’est une jolie ville balnéaire à l’énergie débordante. Et si les roquettes tuent ou blessent, jamais elles n’enlèveront aux israéliens cette énergie, ce dynamisme et cet espoir incroyablement contagieux. Le centre médical Barzilai d’Ashkelon est habitué aux crises qui suivent ces tirs de roquette, un abri par étage pour que les malades n’aient pas à monter ou descendre. En quelques heures à peine la cafétéria du sous-sol se transforme même en salle d’urgences et abri. Et en temps de « paix », de nombreux Palestiniens viennent s’y faire soigner.

De Haïfa, on voudrait ne jamais repartir. La mer, une ville construite sur une montagne, les sublimes jardins Ba’hai, l’Université, le Technion où sont formés tous ceux qui créent les technologies de demain mais surtout d’après-demain et de l’an 2050 parce qu’être en avance sur son temps est une autre religion là-bas. Haïfa est souvent citée comme un exemple de coexistence pacifique entre juifs et musulmans, comme la preuve que c’est possible. Et en s’y promenant on oublierait presque que le pays doit se battre quotidiennement, au sens propre comme au sens figuré, pour continuer d’exister. Ce n’est qu’en prenant le train pour Tel Aviv le matin de mon retour en France que ça m’a frappé : 70% des passagers du train avaient moins de 20 ans et ils portaient tous l’uniforme. Filles, garçons, avec différents grades sur leurs épaules, montaient à chaque arrêt avec leur large sac kaki. Certains se connaissaient et se retrouvaient par hasard dans le train. Ils riaient ensemble comme des jeunes de leur âge. D’autres montaient à deux ou à trois, ou en couple. La plupart s’endormait illico. Je les regardais et je me rappelais mes 18 ans, et mes amis à 18 ans et j’essayais d’imaginer ce que ça doit être de partir à l’armée à la fleur de l’âge, d’être pendant trois ans au coeur d’une armée considérée comme une des plus puissantes au monde, de se battre pour son pays. Et même s’il est impossible de se mettre à leur place, je me disais que j’aurais aimé faire la même chose. Etre habitée de ce type de patriotisme, savoir que je me lève chaque matin pour contribuer à la sécurité, ou plus tard, au développement, au rayonnement, à la réussite de mon pays. Ne pas être uniquement habitée de sentiments individualistes, ne pas me battre pour travailler cinq heures de moins par semaines. Tenir à cet Etat autant qu’à ma maison. C’est sans doute ce sentiment d’insécurité et les menaces qui pèsent sur leur pays qui fait des israéliens un peuple si créatif, si dynamique, si volontaire.

Il y a dans le regard de chaque israélien, de gauche ou de droite, religieux ou profondément laïc, une détermination, un espoir, que je n’ai vu nulle part ailleurs. Et c’est pour toutes ces raisons qu’au moment où la plupart d’entre vous lirez cet article, je serai dans l’avion pour aller y vivre, au moins 11 mois. J’ai pris un congé sabbatique de mon boulot, j’ai loué mon appart’, j’ai expédié mes affaires par bateau, j’ai dit au revoir à ma famille, à mes amis, à mes trois connards préférés et me voici en route pour Jérusalem.

A l’heure où je finis cet article, je viens à peine de dire au revoir au Pédé, après avoir passé la journée et la semaine à dire au revoir, je n’ai donc plus les idées très claires pour conclure. Je n’aime pas les au revoir. Mais curieusement depuis que j’ai pris cette décision il y a un mois et demi, quelque chose semble me porter, je suis sûre de moi et de vouloir vivre cette expérience. Et pour terminer sur une note gaie, je ne dirai que ça: vive la FreeBox et vive Skype, sans eux, le Pédé et moi aurions fait faillite d’ici trois semaines, voire deux (jours) et ma mère aurait été interdit bancaire cet après-midi.

Publicités
190 commentaires leave one →
  1. 01/09/2011 03:45

    Je ne saurais pas trop quoi dire, tant ton article m’a emue. Alors, tout simplement, bonne route, la Meuf !

    • Sarah permalink
      04/09/2011 23:46

      Le beau mec, sur la photo a une étrange ressemblance avec mon ancien manager d’un resto de tel aviv…
      Est ce possible ???

  2. El Indio Picaro permalink
    01/09/2011 04:00

    Tout cela laisse coi, comme dit la grande blonde. Profite bien, et si j’ai toujours voulu voyager dans le Moyen Orient, tes phrases contribuent à me laisser continuer de rêver. Mais si je commente c’est que j’ai appris quelque chose par rapport aux voyages, à la France et à la Région Parisienne, en référence au début de l’article. C’est qu’il est possible de quitter ce trou merdique et de trouver du travail dans des villes, certes de taille moyenne mais qui proposent une architecture ancienne, une ambiance sympa, des alentours magnifiques et où il est possible de profiter de la vie. Le sud de la Loire change l’existence.

  3. 01/09/2011 06:13

    Cool!!
    Profite à fond, sans penser au retour…!

  4. armelle permalink
    01/09/2011 08:01

    Mazel tov ! Je t’envie…

  5. marie permalink
    01/09/2011 08:32

    Arnaud Klarsfeld, sort de ce corps ! (quelqu’un se devait de la faire) J’aimerais bien que ça me tombe dessus un de ces jours ce courage, cet envie et cette possibilité de tout plaquer pour vivre un peu plus proche de ses principes et de ces envies. Et vivre en Israel n’est pas incompatible avec un top 10 des beaux mecs de l’année..

  6. Le mauvais parti permalink
    01/09/2011 08:48

    J’ai l’impression d’entendre ma soeur quand elle est partie vivre en Israël. Pleine d’idéal. C’est vrai qu’Israël est un pays unique. C’est un super choix que tu fais. Profite bien!

  7. Nora permalink
    01/09/2011 09:12

    C’est pas bientôt fini cette propagande sioniste?

    • Guillaume Pascanet permalink
      01/09/2011 09:19

      Pas du tout, c’est dans le cadre de la nouvelle campagne de l’office du tourisme israélien « Venez baiser sur la terre sainte ».

    • L'escroc permalink
      01/09/2011 09:19

      Tu m’enlèves les mots de la bouche

    • 01/09/2011 10:09

      C’est scandaleux en effet (mais belle nouvelle vie à toi, chère Meuf ! Ca doit être vraiment bien, pour que tu arrives à quitter ton Pédé d’amour).

    • Marian permalink
      02/09/2011 10:43

      Ouais ben, check les rétroliens.

      • Guillaume Pascanet permalink
        02/09/2011 11:03

        En effet.

        Les bras m’en tombent, comme dirait le grand sociologue Didier Roustan.

      • 02/09/2011 12:23

        de quoi parlez-vous?

      • Marian permalink
        02/09/2011 12:32

        De boites de nuit géantes.

  8. 01/09/2011 09:47

    Quel magnifique billet qui prend aux tripes, un billet d’au-revoir! Un superbe exemple de détermination….Merci …

  9. 01/09/2011 09:56

    Bon au revoir la France, soit. Heureuse soit la Meuf de vivre une année dans le pays qui a su faire battre son coeur et son vagin.

    Mais j’espère que ce « au revoir » ne signifie pas la fin de ton épopée épistolaire au sein de CLG sinon j’aurais sans doute des envies de cassage de gueule et un vrai sentiment d’abandon. Un peu comme le cabot un peu miteux laissé sur une aire d’autoroute à l’aube d’un grand départ.

    • 01/09/2011 10:13

      Mange une galette, ça ira mieux.

      • Nora permalink
        01/09/2011 10:55

        J’ai ri.

      • 01/09/2011 10:58

        Forte de ton judicieux conseil (j’en ai roulé par terre, foudroyée par tant d’humour), j’ai constaté après examen que Bar Refaeli est un sacré canon avec une paire de nichons sublimes mais qu’elle n’y connaissait rien en taille de bonnets.

  10. 01/09/2011 09:59

    Je t’envie.

    Il ya de celà dix ans je rêvais de me tailler en Afrique, certaine que l’Europe se nécrosait petit à petit et que mieux valait aller mettre mon énergie et ma jeunesse au service de pays ou certes, on souffre mais ou tout est encore possible.

    J’ai aussi rêvé de partir au Japon, pays dont je sais qu’il réserve des galères mojnstrueuses mais qui est aussi un lieu dont la culture et les arts me fascinent et d’ou je puise une certaine inspiration ( Tu y es allée ? Je te hais. ^^).

    Je l’ai pas fait Et maintenant je ne le peux plus. Est ce que je regrette ? Un peu. Voire beaucoup dans mes mauvais moments.

    Bonne route et un gros Merde pour la suite.

  11. 01/09/2011 10:10

    J’avais aussi halluciné sur la tonne de beaux mecs au mètre carré. Juste pour cela (mais juste pour ça hein), je suis de tout coeur avec toi pour ce voyage initiatique. 😀 Take care !

  12. 01/09/2011 10:15

    A la meilleure amie que j’ai jamais eu:

    Je t’aime.
    Tu me manques. (oui, déjà)
    Tu fais chier.
    Je ne sais pas trop comment je vais faire sans toi.
    Les israéliens ne se doutent pas encore de la chance qu’ils ont.
    Profite de chaque seconde.
    Mais ne nous oublie pas trop vite quand même.
    Appelle. Envoie des mails. Des textos. Des lettres. Des pigeons.
    Monte dans cet avion et ne regarde plus que vers l’avenir.
    Je t’aime.

    Je l’ai déjà dit mais je ne le répéterai jamais assez:

    Tu es irremplaçable.

    • lulu permalink
      01/09/2011 10:24

      Sad. Je vais chialer.

    • pinpin permalink
      01/09/2011 11:37

      on avait pas dit « aux chiottes les bons sentiments » ?

      fuck.

      farewell la meuf, be happy !

      (mais la distance ne doit pas t’empecher de nous pondre un petit billet de temps en temps hein… le mail… la connexion Worldwide sur le blog … tout ça)

    • 01/09/2011 11:57

      Pauvre chaton. Elle te reviendra plus belle, plus forte, plus drôle, plusse ton amie !

    • 02/09/2011 12:25

      Putain, mais ça devrait être interdit ce genre de commentaires!!! J’ai chialé hier soir quand ma mère me l’a lu au téléphone et là je pleure à nouveau toute seule dans un café!!!
      Mais je t’aime quand même. Tellement. Et tu me manques déjà tellement.

      • jess permalink
        04/09/2011 08:17

        slt, je voulais te dire bravo pour ton super article!!!
        Ms aussi j habite en Israel depuis plus de 8 ans, je suis sur tlv et si tu as besoin de quelque chose prend contacte avec moi !
        Profite bien !!

  13. 01/09/2011 10:22

    Ho ! Bonne chance pour ta nouvelle vie =D ! J’ai beaucoup aimé ton dernier message sur le blog (ou au moins le dernier pour un bon moment).

    • 01/09/2011 10:26

      Euh, ils ont l’internet en Israël hein.

      • lulu permalink
        01/09/2011 10:27

        Ah bon ? Ils vivent pas dans des tentes dans le désert ?

      • 01/09/2011 10:28

        Ben d’après le photos dans l’article, il semblerait que non.

      • pinpin permalink
        01/09/2011 11:37

        VOILA !

  14. 01/09/2011 10:32

    Go, go goooo !!! et enjoy !! On n’a qu’une putain de vie et tu as raison d’en profiter !!

  15. 01/09/2011 10:35

    P’tin de lien qui fuck… (là, c’est le bon)

  16. 01/09/2011 10:45

    AH AH !

  17. 01/09/2011 10:54

    Confirmation de la bonnassitude absolu de ces gens. Ce pays est un étalage indécent de chair dorée et ferme, de regards brise glace, et de dents blanches. Et ce qui est dit de l’attitude des hommes est tout aussi vrai pour les filles: check les pick-up bars et meurt (si tu n’es pas déjà mort de boire et de bouffer et de fumer et d’essayer de compter le nb de boites de nuit de telaviv). Bref l’antithèse des US: ils savent faire la fete, ils sont beaux et ils niquent.

    Sois heureuse.

    • john permalink
      04/09/2011 08:38

      Faut pas confondre Tel Aviv et Israel. C’est comme confondre New York et les USA. Ca n’a pas grand chose a voir. C’est une sorte de ghetto de trentenaires friques, relativement coupe du reste du pays qui est conservateur et plutot religieux (pour des yeux europeens, par rapport aux pays voisins, c’est laic). D’ailleurs, honnetement, meme a Tel Aviv les gens sont relativement conservateurs par rapport a Paris.
      Ca ne baise pas tant que ca, ca ne boit pas tant que ca. C’est juste le cote tres direct des gens, filles comprises, qui donne cette impression, mais quand on creuse un peu, c’est assez gentillet et propre sur soi, hormis quelques milieux interlopes evidemment, comme partout.
      Je connais – j’y ai habite 3 ans avec un colocataire israelien homo qui vivait de la vente de shit et m’a fait decouvrir les endroits les plus glauques de la ville. Et bien meme ca c’etait tres calme par rapport a ce que j’avais vu a Paris (ou je ne frequentais pourtant pas de tels milieux marginaux). Je veux dire – toute personne qui est alle a une soiree au lycee a Paris ou les gens sont deja bourres et drogues avant d’arriver et ou ca baise dans tous les sens, a vu plus de sexe, de drogue et d’alcool que dans une soiree branchee telavivienne.

  18. docds permalink
    01/09/2011 10:56

    Puisque tu pars…(JJ GOLDMAN!!), un certain nombre de questions me tarabustent (Oui, ça existe tarabuste, de TARA – Scarlett, Fleming, les antibiotiques, James Bond- et BUSTE – Jane Mansfield, Rodin…-):

    – As-tu pensé à faire suivre ton courrier?
    – T’as pris de l’écran total?
    – Tu vas voter par correspondance, en 2012?
    – Es-tu en mission pour résoudre le conflit ? On a déja vu ton influence geostratégique sur la planète , « Ta gueule Khadafi etc… »

    [T’aurais pu dire au revoir, lâcheuse]

    • Nora permalink
      01/09/2011 10:58

      Ah mais tout pareil que docds pour le entre crochets [connasse]

      • docds permalink
        01/09/2011 11:05

        [Ça te va bien, toi! T’aurais pu passer dire bonjour]

      • lulu permalink
        01/09/2011 11:07

        [Nora, il était très déçu de ne pas te voir]

      • docds permalink
        01/09/2011 11:11

        [N’exagere pas non plus]

      • lulu permalink
        01/09/2011 11:12

        [Tu vas toujours à Eurodisney avec mes mioches ?]

      • Nora permalink
        01/09/2011 11:35

        [bah il était en vacances le docds. Sinon on peut se voir ce soir]

    • 02/09/2011 12:37

      Cher Doc,
      D’abord je suis heureuse de vous voir citer JJG pour des raisons que le Pédé comprendra.
      En ce qui concerne les questions:
      -Non. M’en fous de ce que le crédit lyonnais, la mairie de Paris ou SFR peuvent avoir à me dire, ça peut attendre mon retour ou les venues de ma mère (chargée de le récupérer) en Terre sainte.
      -Oui. (oui, c’est vrai).
      -J’hésite. La dernière fois que j’étais à l’étranger pour un premier tour de présidentiel c’était en 2002… Ma conscience me dit donc de le faire mais les candidats ne me donnent guère envie d’aller me faire chier au consulat.
      -Absolument. Je vais m’y atteler dès que je serai en mesure de communiquer avec les deux parties.

      Et enfin, j’ai dit que je n’aimais pas dire au revoir. Non mais.
      Et puis novembre hein.

  19. Luc permalink
    01/09/2011 10:58

    tu pourras écrire pour le Lonely, parce que ton article donne envie d’y aller…

    bonne continuation là bas!

  20. 01/09/2011 11:03

    Profite de ton année sabbatique et bon bronzage, n’oublie pas ta crème solaire.

  21. varechcoiffé permalink
    01/09/2011 11:04

    Excusez-moi d’être tarte, mais je crois que je vais pleurer.

    Et j’espère te rejoindre le plus vite possible.

  22. Guillaume Pascanet permalink
    01/09/2011 11:11

    je ne voudrais pas paraitre rabats-joie, et je suis très heureux du choix de la Meuf d’aller vivre dans un pays qui la fait vibrer, qui la fait sentir vivante, et pas seulement pour la plastique avantageuse de ses habitants.

    Mais je suis le seul à être un rien gêné par l’ode à Tsahal ? On croirait un reportage en direct de la gare de l’est en aout 1914. Je ne suis pas convaincu que tous les jeunes Israéliens soient ravis de passer 3 ans dans des chek-points pour un conflit sans fin.

    • lulu permalink
      01/09/2011 11:13

      Yes ! Un débat ! Le contraire eut été étonnant !

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 11:16

        J’ai hésité à le lancer.

      • 01/09/2011 11:18

        On a presque un Godwin, comme c’est excitant!

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 11:21

        N’exagère pas l’écrevisse, je n’ai absolument pas fait de comparaison sionisme/nazisme. Tu me vexes en m’en pensant capable.

      • 01/09/2011 11:29

        Ne soit pas vexé, c’était volontairement provocateur. A dire vrai je n’ai pas eu la même lecture que toi de ce passage, j’y ai plutôt lu une certaine admiration pour un engagement pour la collectivité et l’abnégation que cela requiert. Ta lecture aurait-elle été différente si La Meuf avait évoqué en des termes similaires le service militaire en Finlande par exemple?

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 11:34

        Sans doute pas. Mais je ne pense pas non plus qu’elle aurait ainsi évoqué le service militaire en Finlande.

        Croiser des uniformes partout n’est pas pour moi un élément positif d’un pays. C’est le signe de la militarisation d’une société. Or, pour avoir fréquenté pendant 10 mois l’institution militaire, j’y ai ressenti plus l’abrutissement que l’engagement, après avoir été initialement relativement intéressé par cette expérience.

        Vois donc dans mon propos plus une méfiance instinctive envers tout embrigadement, plus un certain antimilitarisme, qu’une volonté de diaboliser l’armée israélienne en particulier.

      • pinpin permalink
        01/09/2011 11:40

        ça me dépasse qu’une femme puisse vibrer sur la diapason du patriotisme et de l’uniforme… quand on voit l’énergie du désespoir que certains garçons (dont je fais partie) ont mis à échapper au service militaire par exemple…

      • L'escroc permalink
        01/09/2011 12:57

        Mon cher Guillaume, croiser des uniformes à chaque coin de rue, est la chose la plus rassurante qui soit dans un pays en guerre.
        Pour avoir passé 3 ans de ma vie sous les couleurs de Tsahal, je peux te dire qu’il n’y a pas plus grande satisfaction. Défendre les valeurs qui te sont chères dans une région ou tu es le seul à le faire, protéger tes congénères, représenter la sécurité, être l’espoir de tout un pays, rien de plus bandant pour un gamin de 18 ans.
        Et n’oublions pas que tout bon youpin qui se respecte rêve secrètement de casser du bougnoul au moins une fois dans sa vie.

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 13:35

        Je suis sûr que tu étais très beau en uniforme.

      • L'escroc permalink
        01/09/2011 15:39

        Tout le monde est beau en Israel, faut suivre mon grand.

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 15:54

        Je voulais dire encore plus beau.

    • 01/09/2011 14:21

      Mon fils vient de rejoindre Tsahal pour 3 ans et non ca le fait pas vibrer de joie, mais d’un autre cote, il se sent quand meme fier de participer a la securite de son pays, en esperant ne pas se prendre une roquette sur la tete ou une balle perdue en entrainement, parce que ca aussi ca arrive. Et les soldats dans les rues, comme ce n’est pas une armee de metier, ce sont nos freres, nos fils et nos maris, voila pourquoi on a tendance a vibrer, meme si on est au fond profondement anti-militariste. L’emotionnel l’emporte toujours sur le raisonne ici

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/09/2011 14:57

        Merci pour ton ressenti nuancé. J’espère qu’une solution sera trouvé un jour afin que tu n’aies plus à trembler pour un proche.

      • 02/09/2011 12:40

        C’est exactement ça qui me fait de l’effet aussi. Ce sont des enfants et nous étions des enfants à leur âge. Et en même temps je trouve ça beau.

      • 02/09/2011 16:39

        Ce thread me fait penser à l’article sur le dernier livre de David Grossman ainsi que l’interview de Amos Gitaï que j’ai lu dans le Monde récemment.
        Je peux comprendre ton enthousiasme mais :
         » Etre habitée de ce type de patriotisme, savoir que je me lève chaque matin pour contribuer à la sécurité, ou plus tard, au développement, au rayonnement, à la réussite de mon pays. Ne pas être uniquement habitée de sentiments individualistes, ne pas me battre pour travailler cinq heures de moins par semaines. »
        me semble un peu court

        Par ailleurs, je ne jette pas la pierre à ceux qui parte d’Israël pour ne pas faire leur service (Les deux avec qui j’ai discuté ne me semblaient pas être des gros égoïstes, ils semblaient plutôt terriblement tiraillés entre leurs aspirations et leurs convictions) ce qui implique de n’y jamais retourner.

      • Guillaume Pascanet permalink
        02/09/2011 17:54

        Merci Tijan pour ces deux beaux liens.

  23. Eliran permalink
    01/09/2011 11:13

    Une ode à mon pays, magnifiquement bien écrite. Tu as beaucoup de chance de pouvoir prendre ce congé. Fais juste très attention si tu décidais de revenir en France à la fin de ton année. Après un an en Israël, tu risquerais de la trouver encore plus fade qu’avant ton départ.
    Enjoy yourself meuf.

    • 02/09/2011 12:41

      Pour l’instant je n’envisage pas vraiment de revenir justement. Mais on ne sait jamais. Merci.

  24. 01/09/2011 11:17

    Bon vent La Meuf et surtout merci pour tes mots, que j’espère pouvoir continuer à lire quand tu seras installée. Et puis tiens, la bise.

  25. 01/09/2011 11:33

    La Meuf! Surtout ne monte pas dans l’avion et fais demi-tour immédiatement! Ils t’ont menti. Le mâle israelien ressemble plutôt à ça:

  26. 01/09/2011 11:42

    Good luck la meuf 🙂
    (Cette année j’ai adoré New York et Tel-Aviv, au point d’imaginer me réexpatrier une troisième fois en cinq ans. Finalement je reste encore un peu dans le Nord. Si tu as l’occasion, va te poser au kibbutz En Guedi en face de la Mer Morte. Il y a des chats errants et on dort dans un jardin botanique. Leur cocktail secret tabasse.)

    • L'Autre permalink
      01/09/2011 16:08

      Je paye pour voir la meuf dormir a la belle étoile au milieu de chats errants, cocktail a la main.

      • 01/09/2011 16:09

        Mais tellement.

      • L'Autre permalink
        01/09/2011 16:09

        La Meuf, pardon.

      • 02/09/2011 12:49

        Je suis morte de rire, heureusement que l’Autre est là pour me faire sourire. Et bien figurez vous bande d’ordures que j’ai déjà dormi à la belle étoile en israël au milieu du désert, avec des scorpions et des araignées errantes! Oui. Et j’ai également dormi un jour à la belle étoile sur un balcon parisien en espérant voir passer mon Odma de l’époque le lendemain matin en route pour passer son brevet. Oui. Alors on fait moins les malins ?

  27. 01/09/2011 12:04

    Dans 1 an tu diras,  » je suis partie pour de mauvaises raisons mais j’ai bien fait de partir! »
    Pourquoi se protéger par 1 année sabbatique, c’est poids qui te pessera!
    Il y a bientot 20 ans je suis parti en Suède pour de mauvaises raisons et j’y suis encore! C’est super de vivre ailleurs, une nouvelle vie!
    Bon ailleurs, donc et a quand les news?

  28. 01/09/2011 12:07

    So long, La Meuf.
    Des pensées.

  29. 01/09/2011 12:35

    Superbe post qui donne vraiment envie d’aller vivre là bas (non JJ je ne parlais pas de toi !).
    Malgré tout, reviens vite sur ce site qui ne sera plus pareil sans un membre de l’équipe (féminin de surcroit).

    Bonne année shabbat – ique et fais bien attention à toi.

    (J’avais dit que je ne laisserais plus de comm sur le site donc ce n’est pas moi :p)

  30. 01/09/2011 14:17

    Comment ca la Meuf, on va donc etre voisines? Bienvenue dans ma ville et si tu as besoin de quelque chose n’hesite pas. Je dis ca en vrai hein. ברוכה הבאה

  31. 01/09/2011 14:18

    Bon vent la meuf et j’attends les papiers sur Israel et le Proche Orient vus de l’intérieur …

  32. Crevette permalink
    01/09/2011 14:51

    Comme Leslie, je t’envie.
    D’avoir eu le courage de tout laisser derrière toi (bon ok y a Internet pour rester en contact avec ses proches, mais quand même…).
    Ca fait un moment que j’ai envie de tailler la route, de quitter la région parisienne, etc. mais déjà, pour aller où ? et puis avec quels moyens ? Je pense que nous sommes de plus en plus nombreux à ne plus nous reconnaître dans la vie qu’on mène, sans toutefois oser prendre le taureau par les cornes…

    Je suis contente pour toi, du coup, d’avoir trouvé ta destination et d’avoir pu le faire.
    Bonne route, bonne installation, bonne nouvelle vie !

  33. Hajar permalink
    01/09/2011 14:52

    Bonne chance, bon courage, j’espère que ce sera une excellente expérience pour toi ! Tiens-nous au courant via le blog !

  34. 01/09/2011 16:19

    Bonne chance, bon amusement et bon courage La Meuf!
    J’espère qu’on te lira encore sur ce blog!
    Suis par contra hachement circonspect comme Guillaume sur le rapport à Tsahal: que des jeunes de 18 ans (fussent-ils en uniforme) s’amusent c’est attendrissant, qu’ils agissent pour leur pays c’est l’évidence… Qu’en penser lorsqu’ils refoulent sans états d’âme aux 1001 checks-points du pays puisqu’il s’agit des mêmes jeunes gens?
    Comment comprendre ce post alors que dans quelques jours on annonce une manifestation d’un million d’israéliens rendus dingues par une société qui marche sur la tête?

    • Marian permalink
      01/09/2011 16:30

      Je comprends ça comme de l’auto-persuasion.
      Jamais facile de partir. Un peu de méthode Coué ne peut faire de mal.

    • 01/09/2011 17:00

      petite intervention alors qu’on ne m’a rien demande: quand ils sont confrontes aux check-points, ce n’est pas sans etats d’ame crois-moi ( sauf quelques bas du front extremistes et racistes), mais en etant dechires entre leur envie d’empathie et leur conscience que parfois une femme enceinte qu’on fouille peut se reveler enceinte d’une bombe. Et il ne faut pas oublier tous ces soldats qui parfois, justement a un check-point, se sont retrouver a aider une femme a accoucher, on a aussi de belles histoires, comme celle de cette palestinienne de Naplouse qui a ete selectionnee a Master-Chef et qui passe chaque semaine le check-point avec ses casseroles et les soldats qui l’encouragent et la felicite. En ce qui concernent les manifs, auquelles je participe activement ( samedi soir, on espere etre un million dans les rues), elles ne sont nullement une manifestation d’un desamour pour notre pays mais bien une envie de revenir a cette sensation de peuple, de solidarite, qui s’est dissoute avec le temps dans un capitalisme sauvage et ignorant du petit peuple. C’est un pays terrible, mais merveilleux. Un paradoxe quotidien que nous gerons tant bien que mal

      • 02/09/2011 12:12

        Je peux entendre ton point de vue sur les checks-points, c’est pas le retour que j’en ai eu mais on ne va pas s’éterniser c’est pas le débat… Sur les manifs: +1, si on ne croit pas ou n’aime pas son pays on se casse. Rester et manifester c’est aussi un acte d’amour…
        Ce que j’ai du mal à comprendre c’est soit l’aveuglement (l’amour est aveugle), soit le manque de recul de La Meuf (cachez cette occupation et cette crise de société que je ne saurais voir) sur la société israélienne d’aujourd’hui…

      • 02/09/2011 12:24

        Il ya des crises et des saloperies partout. Ca n’empêche pas d’avoir le coup de foudre pour un pays.

      • john permalink
        04/09/2011 08:47

        Concernant les manifs, il y a un gros paradoxe: d’un cote, elles sont commence justement pour cause de manque de liberalisme economique: les monopoles agro-alimentaires qui empechent toute importation et concurrence et font monter les prix comme ca leur chante. Et l’immobilier bloque par la bureaucratie et la encore des monopoles, gouvernementaux ce coup-ci.
        Les gens se plaignent aussi des impots indirects trop eleves – encore une revendication liberale.
        Comment c’est devenu une manif *contre* le liberalisme et pour la social-democratie, c’est un mystere. Surtout que 80% des Israeliens que je connais qui font ces manifs sont bien economiquement de droite (consciemment ou pas, tout le monde n’a pas etudie le sujet). Faudrait pas prendre ses illusions pour des realites.
        C’est une manif des classes moyennes superieures, pas des pauvres, pas des defavorises – qui ne participent ni de pres ni de loin. Ce n’est pas par hasard.

      • Sarah permalink
        04/09/2011 23:16

        Pays terribles mais merveilleux, c’est exactement ça.
        Voilà trois ans que j’y vis, que j’y ai même fais l’armée et que je n’en ai toujours pas pris la nationalité tellement mon coeur est déchiré,
        un amour fou pour ce pays et certain matin un réel dégout, un réel dégout quand je vois que les manifestations sociales durent depuis plus d’un mois et que le gouvernement ne dédaigne même pas tendre l’oreille aux revendications du peuple. D’un peuple qui aime son pays !!!

      • Sarah permalink
        04/09/2011 23:21

        Enfin malgré tout ça.
        Bienvenue.
        Et beaucoup de bonheur.

  35. 01/09/2011 16:38

    Comme je me retrouve dans cet article la Meuf ! J’ai eu la même impulsion, l’année dernière, et j’ai finalement passée 9 mois à New-York pour y bosser. Sauf que la nostalgie de Paris m’a très vite rattrapée. De retour, je suis sûre d’une chose, je ne regrette rien. Et pour accompagner ce voyage, je me permet de te faire partager ce petit texte de Peter Handke que j’adore (humble retour des bons moments que j’ai passé à te lire) :

    « Joue le jeu. Menace le travail encore plus. Ne sois pas le personnage principal. Cherche la confrontation. Mais n’aie pas d’intention. Evite les arrière pensées. Ne tais rien. Sois doux et fort. Sois malin, interviens et méprise la victoire. N’observe pas, n’examine pas, mais reste prêt pour les signes, vigilant. Sois ébranlable. Montre tes yeux, entraîne les autres dans ce qui est profond, prends soin de l’espace et considère chacun dans son image. Ne décide qu’enthousiasmé. Echoue avec tranquillité. Surtout aie du temps et fais des détours. Laisse toi distraire. Mets toi pour ainsi dire en congé. Ne néglige la voix d’aucun arbre, d’aucune eau. Entre où tu as envie et accorde toi le soleil.

    Oublie ta famille, donne des forces aux inconnus, penche toi sur les détails, pars où il n’y a personne, fous toi du drame du destin, dédaigne le malheur, apaise le conflit de ton rire. Mets toi dans tes couleurs, sois dans ton droit, et que le bruit des feuilles devienne doux. Passe par les villages, je te suis. »

  36. Gemus permalink
    01/09/2011 16:41

    Non je ne suis pas jaloux du courage de la Meuf …
    Quelle paire de couilles elle a !!!

    • Femme qui lit permalink
      08/09/2011 01:18

      Je sais qu’il ne s’agit que d’une expression, mais cet abus de langage reste symptomatique et m’agace, je le rappelle donc : pas besoin d’avoir des couilles pour avoir du courage. Je m’apprête à réaliser un tour du monde d’un an, seule, en commençant par une mission humanitaire dans une zone dangereuse, et pourtant rien ne pend entre mes jambes. Je propose donc l’adoption de l’expression : p*tain, quelle paire d’ovaires elle a !

  37. 01/09/2011 17:59

    La Meuf… Toutes mes félicitations. Je suis partie il y a 2 ans… c’est la meilleure chose que j’ai faite. Bon Voyage, bonne chance et belle vie!

  38. Anglade permalink
    01/09/2011 18:24

    Décidément, les juifs nous prennent tout et le meilleur en premier !
    Bon séjour au Moyen Orient.

    André A.

  39. varechcoiffé permalink
    01/09/2011 19:20

    Ça ne nous dit pas l’essentiel: qui est le type de la photo?

  40. 01/09/2011 19:20

    Suivre ses envies et savoir que c’est la meilleure chose à faire pour soi c’est top. Toi même tu sais La Meuf. Bonne route à toi !

  41. La Bave Du Crapeau (ou LBDC pour les intimes) permalink
    01/09/2011 19:55

    Tu ne penses pas que c’est déjà suffisamment la merde en Israël ??? Ils n’ont vraiment pas besoin de ça…

  42. 01/09/2011 20:07

    Tout ce que je peux te souhaiter c’est un Youpppiiii (n) de plaisir.

    T’aurais quand même pu faire un sondage ya un mois: « faut-il que je parte dans le pays de la luxure religieuse « ?
    Oui: appuyez sur Q
    Non: appuyez sur 0

  43. pwezidol permalink
    01/09/2011 20:16

    J’ai pas lu les autres commentaires.
    T’es belle, malgré tous.

  44. 01/09/2011 20:25

    Félicitations la Meuf! 🙂
    Pour ce que cela vaut, dis-toi que tu n’es pas la seule:

    mais juste pour dire, peut-être que la fameuse phrase « la France tu l’aimes ou tu la quittes » est à retourner: comme je l’ai piteusement écrit moi-même, et comme tu le dis aussi -mais avec moins d’aigreur que moi 😉 – on a du mal à se reconnaître ici, « chez nous ».

    Je suis partie, pas parce que je n’aime plus la France, mais parce que j’ai bel et bien l’impression qu’Elle ne m’aime pas. Alors, oui, « la France nous aime ou on la quitte ».

    Enjoy Holyland and take care 🙂 🙂 🙂

  45. 01/09/2011 21:37

    Je suis venu te dire que ….. je t’aime, que j’adore ton article, que j’adore ton humour, que j’adore ta prose, que j’adore ton style, que j’adore ………. Israel !

  46. 01/09/2011 23:35

    Bonne route la moeuf,
    Et merci

    • 02/09/2011 13:16

      Oui, alors merci, mais euh, c’est la Meuf, parce que moeuf c’est moyen.

  47. Clara permalink
    02/09/2011 01:08

    Presque tout à fait mon histoire! Je pars dans 10 jours… Let’s meet!

  48. La Nouvelle permalink
    02/09/2011 02:04

    Premier commentaire sur ce site (et pourtant j’ai lu beaucoup, beaucoup d’articles de vous). Tu es en train de réaliser mon rêve 🙂 Alors bonne chance, et bon voyage! (Et surtout continue à écrire sur ce blog, s’il te plaît).

  49. 02/09/2011 07:30

    Amuse-toi bien la Meuf, et n’aie crainte : on sera toujours dans ton cœur ainsi que dans le sourire de chaque [s]enfant[/s] israélienne en maillot de bain.
    Bonne vie !

  50. 02/09/2011 08:48

    Il était temps, bien joué.

  51. carole permalink
    02/09/2011 09:31

    Bravo La Meuf et bonne route!
    Moi je suis partie il ya 6 ans et je le regrette pas! Cette energie que tu decris si bien est presente à chaque minute. Y a un autre truc tres bizarre: le temps passe beaucoup plus vite, je ne sais pas comment l’expliquer concretement, mais c’est la réalité, il se passe 100 choses par semaine, et perso j’ai vécu plus de chose ces 6 dernières annees que les 25 précedentes réunies!
    Dans quel quartier tu t’installes ?

  52. 02/09/2011 09:43

    Arf, joyeux changement de vie La Meuf.

  53. NUNZ permalink
    02/09/2011 10:32

    TU ES LA BIENVENUE… ON ORGANISE UNE REUNION D ISRAEL BEITENOU AUQUEL TU ES LA BIENVENUE…APPEL MR DICKER AU 054 235 88 84

  54. 02/09/2011 10:50

    Toutes mes felicitations et mes voeux de reussite. J’espere que tu trouveras la bas ce que tu cherches. Et aussi que tu donneras de tes nouvelles via C’est la Gene.

  55. BiBo permalink
    02/09/2011 10:52

    Cela fait plusieurs mois que je suis devenue une fidèle lectrice de CLG, mais je crois qu’aucun n’article ne m’avait autant émue.

    C’est pourquoi je me permets, exceptionnellement, de laisser un commentaire. J’ai eu envie de tout plaquer pour aller à Tel-Aviv à la lecture de ce texte, et c’était pourtant la première fois que j’entendais « parler » de cette ville… Alors bon voyage La Meuf, profite bien, et continue à écrire s’il te plaît, tu as un don.

  56. Le Pet Financier permalink
    02/09/2011 11:27

    De l’influence d’un stagiaire sur un choix de vie.

    Bonne route, La Meuf !

  57. 02/09/2011 11:46

    bah toi on peut dire que t’as bien su gérer la crise des 30 ans.
    chapeau.
    attention avec les sabras, ils piquent un peu parfois…

    enjoy ma bonne Meuf.

  58. davidgeridoo permalink
    02/09/2011 12:39

    Well done, la Meuf. J’espère que tu trouveras là-bas tout ce que tu es partie y chercher et, surtout, que le Nutella a le même goût en Israël qu’en France. J’ai eu fait la même chose il y a 10 ans en partant m’installer en Australie (il en subsiste un petit vestige dans mon cyberpatronyme) et c’est la meilleure décision que j’ai prise de ma vie… Et puis finalement, je suis revenu vivre à Paris, parce que le bonheur, ça va bien un moment, hein.
    Bonne route, so long et mazel tov, comme on dit. J’ai hâte de lire tes récits under cover (et ton classement des 10 plus beaux Israéliens).

    • 03/09/2011 12:31

      Je comprends mieux ton cyberpatronyme, maintenant !
      On est installes depuis un an en Australie et on envisage avec bonheur de ne jamais en repartir. C’est sans doute la meilleure decision qu’on ait pris ces dernieres annees, de tout lacher pour venir ici. Le retour n’a pas ete trop difficile ?

  59. 02/09/2011 13:21

    Merci à tous pour vos encouragements, ça nous a un peu facilité les choses au Pédé et à moi hier et aujourd’hui (oui, nous avons déjà eu le temps d’en parler!).
    Je ne peux pas répondre à tous les commentaires, mais chacun d’entre eux m’a permis de sécher mes larmes (merci le Pédé) et de terminer en souriant.
    Et pour ceux qui ont déjà acheté les boîtes de médocs, je quitte Paris mais pas CLG, tout va bien, vous pouvez reprendre le cours de vos vies.
    Salutations depuis la Terre sainte.

    • 03/09/2011 09:52

      dommage tu devrais quitter AUSSI clg

      • 03/09/2011 13:48

        et le Juif avec moi c’est ça?

      • antoine permalink
        04/09/2011 01:44

        Putain, le Major Tom vit dans l’Isère, quelle déception. Un mythe s’écroule.

  60. Dan permalink
    02/09/2011 13:59

    pour quand tu seras à Jerusalem : rehov Shaul Adler 7… la petite maison la plus mystique de Jerusalem, où j’habite avec deux peintres israeliennes.. Elle se situe à coté de l’église ethiopienne ; et vaut le détour !

  61. 02/09/2011 14:19

    Article plein d’émotion qui m’a fait rappeler le nombre de fois où je suis revenu d’Israël en me disant qu’il fallait que j’aille y vivre bientôt… et puis les jours et les semaines à Paris font qu’on en oublie que l’on est vraiment heureux là bas !
    J’espère suivre ton exemple bientôt !
    D’ici là bonne continuation Lehitraot
    Jonathan

  62. 02/09/2011 17:07

    Ayant deux enfants, je regarde ceux qui font leur alyah avec des sentiments contradictoires. ça me ferait pire que chier que l’un d’eux décide de s’installer à plus de 3000 km de moi (pour tout dire, j’en aurais le coeur déchiré) et pourtant je comprends tout à fait le besoin de changer d’air, de vie, etc …
    Bonne chance, bonne route, shabbat shalom et tout et tout

    Par ailleurs, j’aime pas du tout les rétro-liens

  63. Eva Betton permalink
    02/09/2011 18:44

    Je crois ne jamais avoir commenté auparavant sur un blog! Juste un grand merci j’ai redécouvert se que j’ai ressenti lors de mes premiers pas en Israël! J’ai vécu un an à Ashkelon puis 5 autres années à Haifa!!! Je vous souhaite un grand mazal tov!!! Et merci pour l’émotion que j’ai ressenti en lisant votre article!

  64. Caro permalink
    02/09/2011 21:15

    Bon vent, la Meuf,

    et puis va visiter aussi la Palestine…
    C’est magnifique, les gens sont chaleureux et accueillants, (c’est 4 fois moins cher aussi)… et quel dépaysement tout à côté ! Je crois que pour comprendre bien ce pays, il faut aller voir des deux côtés…
    De Jérusalem, tu peux prendre le bus arabe n°24 depuis la porte de damas, passer le checkpoint de bethléem à pied, prendre le taxi collectif jusqu’au centre, voir le trajet que des centaines de gens font chaque jour pour aller bosser… C’est un tel contraste de vie, je trouve ! un tel choc de cultures !
    J’ai un amour spécial pour le Wadi Kelt à côté de Jéricho, je te le conseille !
    (Si tu veux des adresses en Palestine, demande ! )

    Bonne année en Israël

  65. L' alter égal permalink
    03/09/2011 00:14

    Et vive le tourisme sexuel.

  66. L'ex-stagiaire à la Meuf permalink
    03/09/2011 08:42

    Je tiens à dire que je n’y suis absolument pour rien dans cet exode.
    Bonne continuation Madame, je vous souhaite tout le bonheur du monde.
    Cordialement.

    Votre ancien Stagiaire.

  67. Raymond Domenech permalink
    03/09/2011 09:19

    Passe le bonjour à Luis Fernandez !

  68. 03/09/2011 09:51

    sionisnme juste gerbant !!! réceptacle à roquettes !!! je rêve
    un Etat colon ne reçoit tjs que ce q’il mérite
    dommage j’aimais bien ce blog !!

    • docds permalink
      03/09/2011 10:45

      Tu vas nous manquer…

    • 03/09/2011 13:47

      ah ben voilà!

    • L'escroc permalink
      03/09/2011 16:31

      Tu es le mec qui aura passé des années à vivre avec nous sans que l’on te remarque, et au moment où tu nous prouve que tu peux être charmant, tu nous quitte.
      Mais si tu fais ça, tu n’auras servi à rien, réceptacle à fouttre !!!

    • pwezidol permalink
      03/09/2011 21:29

      L’escroc t’as rien compris. La meuf y va comme un élément de subversion.

      Elle les flatte pour mieux les séduire et les ramener à la joie de vivre en les éloignant …de ce qu’ils font, comme tous les autres.

  69. 03/09/2011 09:57

    La meuf, premier commentaire de ma part sur ton blog… Très chouette ce post, bienvenue chez toi alors! Et bonne chance. Tu verras, c’est un pays très imparfait – et c’est ce qui fait tout son charme…

  70. 03/09/2011 22:17

    C’est tellement vrai et qui pouvait l’écrire qussi bien que toi… ♥
    Take care… Miss you.

  71. 04/09/2011 01:43

    Je te souhaite de bons moments là-bas! Profite, profite, profite!

  72. 04/09/2011 11:03

    PS: je ne crois pas t’avoir autorisé à publier ma photo.
    Merci de me rendre ma dignité ma mère n’aime pas quand je sors mal rasé !

  73. La Cam permalink
    04/09/2011 21:31

    l’arabe* ! dis quelque chose bon sang !!

  74. 05/09/2011 10:57

    Mazel tov !

  75. luna permalink
    06/09/2011 02:57

    Et sinon ça ne te pose aucun soucis d’ordre moral de savoir que tu va habiter, consommer, et donc participer au fonctionnement d’un état colon et génocidaire?
    Je n’ai pas envie de passer pour le rabat joie inti-sioniste primaire mais il s’agit bien du contexte actuel.
    Alors cette situation soulève en toi un léger marasme ou arrive-tu as en faire totalement abstraction?

    • john permalink
      06/09/2011 07:54

      Ah, je m’inquietais ! Personne n’avait encore parle de « colons genocidaires » au bout de plusieurs jours alors qu’on parle d’Israel. C’etait un serieux bug, a croire que nos amis « propalestiniens » n’etaient pas encore rentres de vacances. Ouf j’ai eu peur.
      Bon sinon on voit que c’est la petite forme quand meme. Tu ne parles pas d’apartheid, de mur de la honte, d’enfants-assassines-tous-les-jours, de matsot fabriquees avec du sang de bebe musulman. Allons, faut se ressaisir, au boulot !

      • 06/09/2011 21:27

        même pas besoin de le faire…tout le monde sait ça! Génocides, mur de la honte, enfants assassinés etc.. C’est juste pas le sujet du post, et donc Bon vent la Meuf! Et puis visite la Palestine aussi 😉

  76. luna permalink
    06/09/2011 23:05

    J’ai bien vu qu’on s’appliquait a éviter soigneusement le sujet (mais moi jsuis trop un rebelle t’a vu?!)
    Sans être le manifestant a keffieh qui braille « free palestine » sous ta fenêtre j’ai tout de même un minimum de scrupules pour rayer Israël de mes destinations estivales.
    Alors me faire passer pour un adepte du « pathos victimaire » afin de me discréditer n’est pas forcément ce qu’il y a de plus efficace.
    Et puis t’es gentil mais je t’interdis de m’utiliser comme capote, invente un autre moyen de te faire bien voir des gens de ce blog, courage je suis sure que tu trouvera.
    Par ailleurs minimiser par la dérision des évènements intolérables pour faire l’autruche c’est une méthode qui n’a jamais fait ses preuves.

    • john permalink
      07/09/2011 09:05

      Ma petite Luna.
      La difference entre nous deux c’est que je sais de quoi je parle et je ne repete pas betement de la propagande debile et haineuse apprise par coeur.
      J’ai passe quelques annees a Tel Aviv et en Israel. Je sais donc ce qui s’y passe et qui n’a rien a voir avec tes delires. Evidemment, Israel est loin d’etre un pays parfait, son gouvernement fait des tas de conneries contre lesquelles on peut protester. Mais entre ca et tes mensonges, il y a un univers entier.
      Soit tu es de bonne foi et juste mal renseignee, donc je te conseille justement d’aller voir par toi-meme et d’essayer d’avoir d’autres sources d’infos que les imbecilites que tu lis ; soit tu es juste une militante lobotomisee avec laquelle il n’y a rien a discuter de toute facon. Je te laisse choisir.

      • krishnamurti permalink
        08/09/2011 21:59

        Salut à tous .
        salam shalom shalom salam . ( bon ca va j’assure …)
        John passer quelques semaines dans un pays ne te le fait pas plus comprendre que ca . Tu ne sais pas ce qui s’y passe car tu ne t’es mis ni dans le conditionnement d’un palestinien ni dans celui d’un israelien ( qu’importe tes origines ) ALLO ? ALLOOO? Tu étais TOURISTE et ca, c’est tout bonnement l’élément qui change tout .
        Je ne pense pas que Luna mente vois-tu ? Toi, en revanche tu cherches à la décridibiliser et ca c’est un peu lâche ma foi 🙂
        Je tiens à préciser que je ne suis ni militante ni rien , ca ne rime à rien d’ailleurs juste peut être se donner l’impression d’être moins égotiste et égoïste parce que « j’ai une cause et une raison de parler « .Stupide point de vue BREF ! Il suffit d’observer ce que nous pouvons tout simplement appeler des faits 🙂
        Vois qui à le plus d’avions à bombardements, le plus d’armes, le plus de pouvoir , qui a la mainmise sur l’autre et une hégémonie égoïste et exécrable; abandonnes tes petites opinions de blogueur et ce , quelles qu’elles soient . Vois les faits et tu verras la vérité hors de toute prise de position . et là ne ve.

      • john permalink
        10/09/2011 19:15

        Je n’ai pas passe « quelques semaines » mais 4 ans, pour un boulot. Contrairement a toi je sais donc exactement de quoi je parle et la réalité est légèrement plus compliquée que « qui a le plus d’avions » et autres formules simplistes.

    • 07/09/2011 09:12

      C’est marrant parce que ce genre d’arguments, je les ai jamais entendu du temps de Moubarack opour ceux qui allaient en Vacances en Egypte ou s’y installaient. Pareil pour la Tunisie. ON ne l’entend QUE pour Israël

      Entendons nous BIEN je ne dis pas qu’Israël n’a pas des choses à se reprocher. Mais nous même vivons dans un pays qui est un des premiers marchands d’armes au monde et fournit allégrement les dictateurs de tout poils avant que de les lâcher lorsque la roue tourne. Nos impôts ont servi à ça, notamment.

      Donc l’argument que tu avances est absolument irrecevable parce que, quelque part, il n’ya guère de pays qui ne soient pas sujets à caution.

      Ce n’est pas pour la situation politique que la meuf a eu un coup de foudre. Et qui te dit que, demain, elle ne fera pas partie de ceux qui oeuvreront de l’intérieur pour que les choses changent en Israël ? Parce que l’on oublie un peu vite qu’il y a aussi là bas des gens que la situation des palestiniens emmerdent autant que toi. Au lieu de crier haro sur le baudet, on leur donne un coup de main, éventuellement.

      • john permalink
        08/09/2011 09:12

        On va reprendre doucement pour toi, ce que tu dis n’ayant pas grand sens: Israel est une democratie liberale, comme d’ailleurs tout le monde a pu le constater ces dernieres semaines. Les gens protestent, manifestent pacifiquement et tout se passe bien. Ta comparaison avec l’Egypte ou la Tunisie n’a donc aucun sens.

        Tu nous parlais quand meme de politique genocidaire, c-a-d de crime contre l’Humanite, le pire truc possible qu’on peut sortir. Et contre Israel en plus, pays des rescapes de la Shoah, comme par hasard.

        Quand on lance de telles accusations, fausses et infondees, on ne se plaint pas de se faire remettre a sa place. Surtout quand au meme moment, nos amis Syriens massacrent allegrement leur population dans l’indifference generale, sans que ni le MRAP, SOS Racisme, la LCR et tous les reseaux pro-Palestiniens et pro-Droits de l’Homme n’aient l’idee d’organiser la moindre manif ni ne parlent de « genocide ». On se demande pourquoi.

      • 08/09/2011 10:02

        Heu Relis bien ce que j’ai dit…

  77. troisième jambe permalink
    07/09/2011 14:47

    J’ai mal lu ou il n’y a pas de commentaire de l’Arabe ? Il a été censuré par le Mossad ?

    J’ai adoré le passage sur la beauté de l’engagement des jeunes à l’armée. Après tout c’est pas comme si c’était un pays en guerre depuis 1948…

    Cela dit il y a bien d’autres plaisirs à prendre en Israël : on peut aller aux conférences de Lieberman, assister à la désarabisation massive de Jérusalem Est, sans déc’ c’est l’éclate…

  78. luna permalink
    07/09/2011 19:29

    Ce petit discours désabusé sur le trafic d’armes international aux profits de dictatures n’est un secret pour personne et s’éloigne surtout du pays mis en cause.
    A vous lire puisque aucun état n’est propre pourquoi diriger en particulier son indignation contre celui qui adopte un régime parmi les plus violateur des droits fondamentaux? Certes,après tout; exterminer, coloniser et déporter en masse ne correspond qu’a une infime parenthèse dans la constellation d’injustes conflits mondiaux c’est bien ca? c’est TRÈS largement répandue, il n’y a donc pas lieux de s’en émouvoir.
    Et toi john « homme de terrain » apprend moi donc la vie! j’ignore bien qu’elles genres de révélations on pu te saisir « sur place » mais les actes hautement répréhensibles que tu appelle « conneries »ne sont certainement pas des mythes et encore moins des « délires » c’est une réalité souvent relayée par des intellectuelles israéliens d’ailleurs.Dire le contraire ca pour le coup; ca relèverait de la mauvaise foi.
    Et puis tiens,parlons en de ces pays du Maghreb ou la tyrannie a été consolidé par la pression israélienne notamment lors des révoltes contre Moubarack ou Israël a recommandé un certain mutisme (voir un soutien) de la part de l’oncle sam et amis européens sur la position du dictateur qui arrangeait bien ses affaires.

    changer les choses de l’intérieur? kikoukiss lol ca seré kro bi1 !
    Seulement voila, si il y a une chose sur laquelle la terre sainte s’assoit volontiers c’est bien la paix et les droits internationaux qui devraient en être garants.
    Autrement le territoire n’aurait pas connu une expansion géographique depuis 1967 et aurait entre autres, accepté il y a une dizaine d’années la création d’un état palestinien en Cisjordanie et Gaza proposé lors d’un sommet des pays arabes qui promettait en échange la reconnaissance de l’état d’Israël.

    • 08/09/2011 08:35

      J’ai dit qu’il fallait pas s’indigner ?

      Je m’indigne aussi mais je préfère réserver mon indignation aux actes des gouvernants plutôt que de mettre leurs peuples dans le même sac, et ceux qui peuvent aimer ce pays aussi.

      Aimer un pays et s’y expatrier ce n’est pas forcément tout cautionner. Le prétendre est de ta part de la paresse intellectuelle.

      Je râle sur le fait qu’on ne cesse de présenter Israël comme le pire pays au monde. On critique quasiment moins la Chine. Je trouve celà hypocrite : C’est facile de critiquer Israël et de boycotter alors qu’il est beaucoup plus difficile de boycotter la Chine :).

      Factuellement, il ya deux poids et deux mesures. Alors critiquer c’est bien, mais le mieux, c’est encore de bouger un peu plus son cul parce que quand je lis ça : « changer les choses de l’intérieur? kikoukiss lol ca seré kro bi1 !
      Seulement voila, si il y a une chose sur laquelle la terre sainte s’assoit volontiers c’est bien la paix et les droits internationaux qui devraient en être garants. » Ce que je lis, c’est qu’avec toi, le bottage de cul de Ben Ali n’aurait jamais pu avoir lieu.

      Alors au lieu de vouloir que des gens bien peut être un peu plus critique vis à vis de cette guerre aillent apporter leur pierre à l’édifice renoncent à le faire au nom d’une posture morale qui n’apportera strictement RIEN au peuple palestiniens, vois plutôt comment leur donner un coup de main au lieu de leur attacher des boulets au pied et de les désigner à l’opprobre publique. Parce que c’est facile de désigner à l’opprobre publique.. Ca permet de se donner bonne conscience. Mais ça ne fait rien avancer du tout.

  79. La girafe permalink
    08/09/2011 08:45

    Bonne chance et bonne route !

  80. Pushka permalink
    08/09/2011 14:58

    Be’atslakha (bonne chance en ivrit) La Meuf !
    Enjoy.
    Même si la vie est loin d’être facile au quotidien, surtout à Jéru, tu vas voir, c’est fantastique comme pays.
    Tellement plein de paradoxes.
    Mais apparemment tu as saisi en 15 jours l’essence de ce beau pays.
    N’oublie pas : Kol ha atkhalot cachot (tous les débuts sont difficiles), et il faut s’armer de patience mais ça vaut vraiment le coup.
    Take care !
    Push’

  81. Pushka permalink
    08/09/2011 15:05

    Ah oui j’ai pas parlé de la chair de poule que tu m’as filé et comment je me suis revue 10ans en arrière, jeune, bronzée, en mode kibboutz, et la bave dégoulinante face à tous ces beaux mecs qui avaient envie de m’apprendre l’hébreu…
    J’ai tellement étudié la « langue » que j’en ai fait mon alyah et je suis restée 4ans…

  82. 08/09/2011 15:35

    Au fait la Meuf, pourquoi absolument pas Paris ?

  83. luna permalink
    09/09/2011 00:37

    Si ce n’est pas un génocide dont il est question depuis 1948 tu avouera john que ca y ressemble fortement.
    Il y a des films, des témoignages qui en attestent.
    Tu pense sincèrement que l’expérience de la Shoah a préservée d’office le peuple juif de commettre le même genre d’atrocités? moyen ton alibi…
    Je n’ai pas émis de comparaisons entre les régimes des pays du Maghreb et Israël, j’ai affirmé que ce dernier était opposé aux renversements de pouvoir qui y on eu lieux.
    Alors oui bien sur, je ne met pas tout le monde dans le même sac, je suis suffisamment lucide pour constater que de petits mouvements émergent un peu partout dans le pays, mais il faut aussi savoir qu’il s’agit d’une extrême minorité qui n’aura jamais suffisamment de poids pour faire fléchir ses dirigeants.
    Israël NE VEUT PAS la paix; ca peut sembler aberrant mais il faut l’y CONTRAINDRE par le biais de pressions internationales.
    La chine n’est pas très cool non plus, et n’est certes pas un exemple de démocratie mais ca me semble être un problème moins majeur
    Et puis bon, quand je lis que la meuf « œuvrera de l’intérieur pour faire changer les choses » ca me fait d’abord doucement sourire et me demander ensuite si nous avons lu le même article.
    Entre l’extase dédié aux jeunes soldats qui s’en irons œuvrer aux milliers de checkpoints et l’apitoiement réservé aux riverains qui (les pauvres) doivent subir les rockets de résistants dépossédés de leur terre (j’en ai encore des hauts le cœur) il semblerait que la situation n’est pas prés de bouger. D’autant plus que les « arguments » qui ont motivés son installation n’ont franchement pas l’air de suivre une idée de changement.
    Alors tu y va un peu rapidement en besogne ma chère Leslie en la proclamant dissidente.

    • 09/09/2011 08:49

      Tu y vas encore plus rapidement en besogne en la déclarant complice. Mais je crois qu’on ne sera jamais d’accord.

    • john permalink
      10/09/2011 19:13

      « Si ce n’est pas un génocide dont il est question depuis 1948 tu avouera john que ca y ressemble fortement. »

      Non et ton opinion, a partir de ce moment la, n’a aucune valeur. Soit c’est de l’ignorance pure et absolue, soit c’est de la propagande pour retardes mentaux. Dans les deux cas il n’y a rien a discuter avec toi et je te laisse a tes mensonges qui ne convaincraient pas un enfant de 3 ans.

      • krishnamurti permalink
        11/09/2011 20:39

        Ce qui est très fou de constater c’est l’agressivité latente des commentaires sur les blogs (et internet en général ) . les gens se lâchent derrière leur écran et PERSONNE ne laisse de côté sa stupide opinion personnelle pour simplement regarder les faits . « Ca c’est trop compliqué, c pas lolant ben sinon ya pas de débats » j’en passe et des meilleures. mais SURPRISE!!!! De votre blogosphère , vous ne faites rien d’autres que PAPOTER vous et votre infatuation !!!!!!! ALLO ALOO,,???
        ( » MOI JE PENSE que »……… ) . Pendant que tout le monde débat d’autres meurt Chaque jour , plus de conflits , plus de conflits psychologiques , sociaux etc .
        Et si tout le monde fermait sa gueule et s’observait enfin ? En commencant par la personne qui écrit ce commentaire bien sûr

  84. troisième jambe permalink
    09/09/2011 11:41

    Je ne connais pas son point de vue sur la question, mais ce qui m’a déplu dans cet article, dédié à la douceur de vivre en Israël, c’est que la question politique n’a été abordée que sous l’angle de l’admiration de jeunes engagés de Tsahal et celui de l’angoisse que vivent les habitants des villes cibles de roquettes. Autant ne rien dire du tout et se contenter des frivolités d’usage de la touriste qui rentre de vacances. Bon, en fait ce sont également des frivolités vu la profondeur de l’analyse, mais c’est décevant.

    • 10/09/2011 23:02

      le problème c’est que tout le monde a raison et tort à la fois, et personne ne sera jamais d’accord. On peut s’en tenir aux frivolités, alors.

  85. Camillia permalink
    09/09/2011 19:15

    Vous mfaites rever! Et la meuf, t’envoies du paté mais très très lourd. Merci.

  86. luna permalink
    10/09/2011 21:06

    Génocide définition: Un génocide est l’extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.
    Je te passe les détails, mais les occupants ne sont pas venus demander poliment le territoire (a part peut être a Truman) bien sur entre temps il y a eu une guerre (avec l’arrivé des alliés arabes) qui a aussitôt prit fin après le renversement de Farouk 1er en 1952 précisément…le massacre et la déportation ciblé a ensuite pu reprendre son cours.
    Je n’invente rien, comme l’a dit plus haut « krishnamurti » il s’agit tout simplement de reconnaitre les faits historique…mais je ne vais pas m’étendre, ce n’est certainement pas a moi qu’incombe la lourde tache de faire ton éducation.
    A vrai dire je suis las, tes lacunes sont spatiales, tu entend seulement ce que tu veux bien entendre, tu te contente de brailler  » C’EST FAUX » sans apporter la moindre contre-argumentation (précisément comme un enfant de 3ans) on ne s’entendra jamais, et je ne suis pas la pour faire du prosélytisme.
    A bon entendeur…

    • kiryat sefer permalink
      15/09/2011 22:51

      euh un génocide ça veut dire moins de monde hein ? genre comme les indiens ou les aborigenes d’australie ou même les juifs ? Ah ba ils sont trop nuls les Israeliens ils font tout le contraire 8 millions ça te dit quelque chose ? Ho et puis tiens un peu de culture ça te fera pas de mal : déjà pour le génocide voilà
      Daniel Pipes estime le nombre total de décès dans les conflits mondiaux depuis 1950 à plus de 85 millions.
      Les 50 000 morts dans le conflit israélo-arabe représentent moins de 0,05% de ce total. en 60 ans !!! Shoah 6 millions en 5 ans !
      ensuite pour l’histoire : http://www.youtube.com/watch?v=XGYxLWUKwWo&feature=youtu.be c’est un début ! et puis allez cadeau c’est un peu long mais bon : Quand des attentats terroristes surviennent, comme cela vient d’être le cas à Eilat, les opinions deviennent haineuse et il devient visible que l’ignorance repose en fait sur un remplacement des faits par la propagande.

      Il y a, répète-t-on sans cesse, un « peuple palestinien » opprimé par Israël qui demanderait à être libéré de l’oppression et à avoir un Etat. Il y a des « territoires palestiniens occupés » par Israël, des « colonies » israéliennes dans ces territoires, des « réfugiés » condamnés à l’exil depuis plus de soixante ans, condamnés à vivre dans des camps et exigeant le droit de retourner sur leurs terres dont Israël les aurait chassés. Les membres armés du Hamas ou du Fatah sont définis comme des « combattants ». L’Autorité palestinienne est définie comme « modérée » et laïque. Mahmoud Abbas est qualifié de «Président ». Gaza est présenté comme une « prison à ciel ouvert »où l’on manquerait de tout. Le recours à la violence meurtrière contre des civils israéliens est dès lors présenté comme une fatalité due au fait qu’il n’y a pas encore la paix, essentiellement par la faute d’Israël.
      Pas un seul des points que je viens d’énumérer ne contient le plus petit milligramme d’exactitude, et il suffit de se donner les moyens de connaître pour le voir.
      Pas un seul des points que je viens d’énumérer ne contient autre chose que de la falsification digne de celle dont Joseph Goebbels, en d’autres temps, s’était fait une spécialité.

      Mettons quelques points sur quelques i pour les ignorants de bonne foi (supposons qu’il en existe).
      – Que cela plaise ou non (et cela déplait aux antisémites, je sais), c’est un fait : il existe un peuple juif, et ce peuple a une culture et ne se définit pas seulement par sa religion. Ce peuple a été dispersé suite à la destruction de son pays voici deux millénaires. Il a été le peuple le plus persécuté de l’histoire humaine.

      – Lorsqu’au cours du dix-neuvième siècle, l’idée que les peuples avaient le droit de disposer d’eux-mêmes a pris consistance, un mouvement national juif auquel d’autres avaient songé plus tôt sans le concrétiser a pris forme.
      – Un foyer national juif s’est constitué sur les terres dont les Juifs avaient été chassés. Ces terres étaient toujours habitées par des Juifs, relativement peu nombreux, mais toute la région était elle-même très sous-peuplée, et très sous-développée, comme en attestent tous les témoignages de voyageurs qui s’y rendaient : ainsi Mark Twain, dans The Innocents Abroad.
      – Ce foyer national juif a fait revenir des Juifs vers la terre de leurs ancêtres, et ces terres ont été achetées contractuellement à leurs propriétaires. Nul n’a été exproprié ou volé. Le dynamisme économique suscité par le retour des Juifs a fait arriver sur ces terres des Arabes venus des pays voisins, attirés par le dynamisme. Cela s’est passé alors que l’empire ottoman existait toujours.
      – Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, lors du démantèlement de l’empire ottoman, les territoires allant de la Perse à la Méditerranée ont été placés sous administration provisoire des puissances victorieuses. La France a eu mandat sur ce qui est aujourd’hui la Syrie, et sur le Liban. Le Royaume-Uni sur l’Irak et la Palestine. Le Mandat britannique pour la Palestine énonçait explicitement que celui-ci était le foyer national juif.

      -Une guerre tribale en Arabie ayant entraîné l’arrivée au pouvoir des Saoud, le Royaume-Uni a dû trouver des royaumes pour les héritiers de la dynastie chérifienne chassés de La Mecque, et qu’elle protégeait. Ils étaient deux : l’un a été placé à la tête de l’Irak, l’autre à celle de l’émirat palestinien de Transjordanie, constitué sur quatre-vingt pour cent du territoire du Mandat palestinien. La Transjordanie est devenue Jordanie et constitue l’Etat arabe palestinien. La Syrie, l’Irak, le Liban sont des pays qui ont été créés à cette époque et qui n’avaient avant pas davantage d’existence que la Jordanie.

      – Sur les vingt pour cent restant de la Palestine censée être foyer national juif, les Britanniques ont mené une politique dictée par leurs intérêts géopolitiques et pétroliers et pas du tout par la promesse contractuelle de faire vivre le foyer national juif. Cette politique a consisté à favoriser l’arrivée d’immigrants arabes, à freiner l’arrivée d’immigrants juifs et à faire preuve d’une nette ouverture en faveur des tenants de l’islam radical. C’est avec la bienveillance des Britanniques qu’Amin al Husseini est devenu mufti, suprême autorité religieuse de Jérusalem, antisémite virulent, organisateur de pogroms contre les Juifs, ultérieurement ami d’Adolf Hitler, chantre de la « solution finale » et fondateur d’une légion Waffen SS musulmane. La population juive s’est organisée politiquement, économiquement et culturellement malgré tout. S’y sont fondés des groupes de défense : plusieurs d’entre eux en sont venus à considérer les Britanniques comme des oppresseurs complices d’une submersion de la Palestine mandataire par des populations arabes et par des islamistes, et ils avaient raison. Les Britanniques étaient complices.

      – Au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, la population de la Palestine mandataire était constituée de Juifs et d’Arabes arrivés, pour la plupart, au cours des quarante années précédentes. Le Royaume-Uni a remis le dossier du Mandat palestinien aux Nations Unies. Un vote a eu lieu divisant les vingt pour cent restant de la Palestine mandataire en un Etat arabe et un Etat juif. L’Etat juif est devenu Israël. Le deuxième Etat arabe de Palestine n’a jamais vu le jour, car le monde arabe a refusé l’existence même de l’Etat juif. La Jordanie a annexé par la force la Judée-Samarie et en a chassé tous ses habitants juifs. En tout, huit cent mille juifs ont été chassés du monde arabe, pour des raisons d’épuration ethnique. L’Egypte a annexé Gaza par la force et en a chassé tous les habitants juifs. Les pays arabes de la région, dont Egypte et Jordanie, ont déclaré une guerre d’extermination à Israël dès le jour de la naissance d’Israël et ont demandé aux populations arabes vivant sur le territoire israélien de partir pour quelques jours, le temps que l’extermination soit accomplie. Toutes les populations arabes ne sont pas parties.
      – Ceux qui sont partis sont devenus « réfugiés » par la faute des dirigeants arabes, et se sont, de facto, comportés en complices du projet d’extermination. Ceux qui sont restés sont devenus Arabes israéliens.

      – En 1967, une guerre d’agression contre Israël s’est préparée. Israël a écrasé les forces ennemies alors qu’elles se massaient à ses frontières. La Jordanie a perdu la Judée-Samarie, l’Egypte a perdu Gaza. Ce que la Jordanie et l’Egypte avaient conquis par la force a été perdu par la Jordanie et l’Egypte dans le cadre d’une guerre d’agression contre Israël. Les pays vaincus ne voulant pas négocier quoi que ce soit avec Israël, Israël aurait pu en tirer les conclusions et annexer les territoires. Israël a choisi, plutôt, de négocier : des territoires contre la paix. Israël a fait des concessions, mais n’a eu en retour que la guerre.

      – C’est au milieu des années 1960 seulement qu’a été formée l’OLP. C’est après la guerre de 1967 qu’on a commencé à parler de « peuple palestinien », et la notion de « peuple palestinien » a été forgée strictement pour que la guerre arabe contre Israël prenne l’aspect d’une « lutte de libération nationale ». Les « réfugiés » sont devenus dès lors le « peuple palestinien », et le « peuple palestinien » a été depuis lors un instrument de guerre contre Israël : en devenant un vivier de terroristes fanatisés, et en servant à recruter des idiots utiles dans l’ensemble du monde occidental.
      – C’est après le traité de paix avec l’Egypte et le traité de paix ultérieur avec la Jordanie qu’on a commencé à parler de Gaza et de la Judée-Samarie comme de « territoires palestiniens » : ce qu’ils n’ont jamais été une seule seconde dans le cours de l’histoire de la région, car il n’y a jamais eu de « peuple palestinien » avant le moment où la notion a été mise en circulation voici quatre décennies pour les raisons susdites, et parce qu’il n’a jamais existé de pays appelé Palestine. Avant les traités de paix, les territoires en question ne pouvaient pas être appelés « occupés » sans un extrême abus de langage : Israël ne les ayant pas annexés, le terme adéquat était et reste « territoires disputés ». Il n’y a donc jamais eu de « territoires palestiniens occupés ».

      – Les réfugiés » palestiniens ne sont, pour la plupart pas plus « palestiniens » que moi, et sont des Arabes qui ont immigré dans la région constituant Israël : pour devenir « réfugié » en 1949, il fallait prouver deux années de résidence sur le territoire, juste deux années. Depuis, cas unique dans l’histoire contemporaine, on est « réfugié palestinien » de père en fils et de mère en fille, et on l’est par alliance, mariage, cousinage.
      – Les villes et villages juifs de Judée-Samarie, comme ceux qui existaient à Gaza, ne sont pas des « colonies », et je n’utilise pas, pour les désigner, même le mot d’ »implantations », dont il faudrait, à mes yeux se défaire, non: les villes et villages juifs de Judée-Samarie sont des villes et villages juifs sur une terre que des Juifs ont habité sans interruption depuis des millénaires avant de subir l’épuration ethnique menée par la Jordanie. La Judée-Samarie est un territoire sous-peuplé, et les villes et villages juifs n’y prennent la terre de personne. Seule la haine antisémite « palestinienne » et arabe fait problème. Seule cette même haine explique pourquoi ces villes et villages doivent se protéger d’éventuels agresseurs.

      – Les membres armés du Hamas ou du Fatah ne sont pas des « combattants », mais des gens qui s’en prennent à des civils et à des innocents avec pour intention délibérée de tuer, et de créer un sentiment de peur, ce qui correspond à la définition de « terroristes ». Ils ne défendent aucune terre et aucun peuple. Ils ne cherchent pas à libérer quoi que ce soit ou qui que ce soit. L’ objectif des terroristes du Hamas et du Fatah est l’épuration ethnique et la disparition de toute présence juive dans la région de façon à rendre celle-ci judenrein. Dans les manuels scolaires « palestiniens », dans les programmes télévisés » palestiniens », on fait l’éloge des « martyrs » qui tuent des Juifs en se faisant exploser ou en égorgeant. On dépeint les Juifs comme des animaux. On présente des cartes de géographies sur lesquelles Israël n’existe pas. David Horowitz a décrit le « peuple palestinien » comme une création monstrueuse et comme le premier peuple créé pour être un « peuple génocidaire ». La description est pertinente.
      – L’Autorité Palestinienne n’est ni « modérée » ni « laïque » : on y prêche le djihad, on y soutient le terrorisme. On y tient un discours en anglais, hypocrite, et un discours plus net et plus tranché en arabe. Mahmoud Abbas n’a plus le moindre mandat couvert par une quelconque légalité depuis longtemps, et n’est qu’un tyran ou un parrain maffieux : il vit de corruption, de prébendes et de violences en s’appuyant sur des gens qui vivent eux-mêmes de corruption, de prébendes et de violences.

      -A Gaza, on ne manque de rien, pas même d’explosifs, hélas, et si Israël exerce des contrôles et interdit l’entrée de produits pouvant servir à fabriquer des explosifs, c’est parce que le Hamas, organisation aux intentions génocidaires explicites règne sur Gaza. Si le Hamas renonçait à être ce qu’il est (hypothèse absurde, je sais), s’il disait qu’il veut une économie de marché et des échanges paisibles avec Israël, si (hypothèse plus absurde encore), la population de Gaza se convertissait au bouddhisme et prônait la paix sur terre, les contrôles deviendraient inutiles.
      -Le recours à la violence meurtrière contre des civils israéliens n’est pas une fatalité, mais le fruit d’une haine génocidaire inculquée aux Arabes de Gaza et de Judée-Samarie dès l’enfance. L’inculcation de cette haine génocidaire devrait être considéré comme un crime contre l’humanité. Elle se fait avec de l’argent européen et américain, et avec l’aide de l’UNWRA, branche de l’ONU spécialement consacrée aux « réfugiés » palestiniens.

      -Il n’y a pas la paix, car aucun dirigeant et aucune organisation « palestinien » ne veut autre chose que la destruction d’Israël et l’extermination du peuple juif israélien. Selon une formule consacrée : si les « Palestiniens » déposaient les armes, il y aurait la paix immédiate, si Israël déposait les armes, il y aurait la destruction immédiate d’Israël.

      J’ajouterai ceci :
      -Israël est le seul pays de la région où Juifs, Chrétiens et musulmans peuvent coexister librement et paisiblement, et c’est un pays où des gens des ethnies les plus diverses se rencontrent. Israël a été constitué comme l’Etat du peuple juif, et comme tout peuple souverain, le peuple juif israélien a le droit de décider qui peut devenir Israélien. Le peuple français, le peuple anglais, jusque voici quelques décennies disposaient de ce droit : il s’érode aujourd’hui, certes. Mais je suis loin d’être certain que le peuple français ou le peuple anglais voudraient voir grossir indéfiniment les minorités musulmanes qui sont installées en France ou en Angleterre. Le peuple juif israélien est, sur ce point, semblable aux peuples français ou anglais.

      -Les Arabes israéliens sont libres de parler, de prier, de voter, de se présenter aux élections. Ils sont citoyens israéliens. Israël est un pays qui, parce qu’il a été fondé comme Etat du peuple juif, est majoritairement de religion juive, mais n’est en rien un Etat théocratique. La France est un pays où les catholiques sont majoritaires et peut se trouver défini comme un pays catholique, tout comme l’Espagne ou l’Italie.
      Les mensonges disséminés sans cesse sur Israël et la malveillance qui les imprègne me donnent la nausée, oui.

      Les opinions devenant haineuses et l’ignorance boursouflée de propagande qui passe pour de l’opinion me mettent en colère et me répugnent.

      Je vois là des symptômes du déclin et de la décadence morale, spirituelle et culturelle de la civilisation occidentale en général, et tout particulièrement des civilisations européennes. J’y vois la persistance d’un antisémitisme inavoué, et l’effet du travail de sape et de destruction mené par les ennemis de la société ouverte : socialistes, communistes, gauchistes, fascistes, membres des diverses extrêmes droites ont en commun avec les tenants de l’islam radical la haine des sociétés ouvertes (celles, dit Karl Popper, dans lesquelles tout individu est libre de quêter ses propres fins).

      J’ai mis ici quelques points sur quelques i pour les ignorants de bonne foi, en ayant de sérieux doutes sur le fait qu’ils existent vraiment.

      Je pense qu’Israël doit achever au plus vite le mur de séparation avec le Sinaï égyptien, qui risque fort de devenir une zone de chaos djihadiste grâce aux bons soins de ceux qui ont lâché ignominieusement Hosni Moubarak. Et je pense que la moindre attaque doit faire l’objet d’une riposte très dissuasive et méritant effectivement l’appellation de « disproportionnée » qu’on utilise si souvent au Quai d’Orsay lorsqu’il s’agit d’Israël. Je pense que Gaza devrait être débarrassée du Hamas une fois pour toutes.
      Je pense, plus largement, qu’Israël a commis deux erreurs au cours de son histoire : la première a été de ne pas annexer les territoires conquis, puis perdus par l’Egypte et la Jordanie. Si ces territoires avaient été annexés, nul n’aurait parlé de « territoires occupés » ou de « territoires palestiniens ». Ou ceux qui en auraient parlé auraient dû le faire autrement. Il n’y aurait en tout cas, pas de Hamastan à Gaza. En 1970, Arafat a tenté de s’emparer du pouvoir dans l’Etat palestinien de Jordanie : il a perdu, et a emmené ce qui restait de ses hordes au Liban. Ce fut une lutte pour le pouvoir au sein de l’Etat palestinien de Jordanie. Les luttes pour le pouvoir en Palestine arabe devraient concerner la Jordanie, Etat arabe palestinien.

      La deuxième erreur d’Israël a été la signature des accords d’Oslo. La déclaration d’indépendance du deuxième Etat palestinien par Mahmoud Abbas le 20 septembre devrait permettre de rectifier la deuxième erreur.

      L’annexion des terres de Judée-Samarie non occupées par l’Autorité Palestinienne aurait dû être effectuée depuis longtemps. Israël n’a pas à reconnaître l’Autorité Palestinienne ou à échanger avec elle. Si les Européens qui, semble-t-il, ont beaucoup d’argent à gaspiller, surtout en ce moment, veulent continuer à injecter de l’argent dans une entité terroriste et antisémite, qu’ils le fassent, et Israël diplomatiquement peut avoir à les laisser faire. Mais si des agressions contre Israël émanent de l’entité, Israël pourrait décider que l’existence d’un quasi Etat terroriste sur son flanc est un luxe vraiment trop coûteux.

      Les populations arabes pourraient vivre alors sous la loi israélienne. Leur statut pourrait dépendre de leurs décisions : devenir citoyens israéliens en prêtant un serment d’allégeance, comme le fait, par exemple, tout individu devenant citoyen américain est envisageable, sachant que tout manquement au serment vaudra expulsion. Sinon, il existe l’Etat arabe palestinien pour ceux qui ne veulent pas prêter serment.
      Si on me demande si les Arabes de Judée-Samarie ont à être délivrés, je réponds que oui : délivrés du lavage de cerveau qui en fait des outils de haine et d’assassinat, délivrés du sous-développement économique, politique et culturel, délivrés des « aides » européennes et américaines qui servent à les maintenir dans ce sous-développement et à en faire des outils de haine et d’assassinat.

      Ma réponse est la même pour les Arabes palestiniens de Gaza.

      Lire la suite: http://www.europe-israel.org/2011/08/pour-en-finir-avec-les-mensonges-sur-israel-le-proche-orient-et-la-judee-samarie-guy-milliere/#ixzz1Y3YiZKRB

      • 16/09/2011 00:35

        Ceci est officiellement le commentaire le plus long de l’histoire d’Internet. Les employés du Guinness sont en route.

      • L'escroc permalink
        16/09/2011 00:51

        Tout est là
        http://www.debriefing.org/30775.html.

      • kiryat sefer permalink
        16/09/2011 01:16

        ca fait gagner des sous le guiness ???? en fait j’ai juste voulu mettre le lien mais il m’a mis une partie de l’article….

      • davidgeridoo permalink
        16/09/2011 09:37

        Il manque pas une virgule dans le commentaire de Kiryat Sefer ?

      • 16/09/2011 09:43

        Où ça?

  87. l'escroc permalink
    11/09/2011 20:42

    Merde j’ai tout raté !

  88. Géraldine permalink
    14/09/2011 16:07

    Comment te dire à quel point je suis d’accord avec toi…
    Bonne chance!

  89. YoosF permalink
    15/09/2011 13:40

    Bon, j’arrive à la bourre mais j’avais plus d’internet.

    Putain d’article qui fait plaisir à lire, surtout pour quelqu’un comme wam qui a toujours rêvé de visiter ce pays. J’irais même jusqu’à dire que je suis touché, tiens.

    All the best.

  90. Poppy permalink
    03/11/2011 18:39

    La meilleure analyse lue jusqu’à ce jour sur  » LA SITUATION AU PROCHE ORIENT », merci pour le lien msieur!
    ça faisait un moment que j’essayais de trouver ça. Avec des mots simples, phrases courtes, petites illustrations…
    A l’époque autrui avait essayé de m’expliquer que non, porter un keffieh ne faisait pas de toi quelqu’un de super cool, que ça véhiculait plutot un message du style « j’aime que les bus et les boites de nuits soient couverts de sang juif » (oui c’est visuel). So thank you.

    La Meuf, je ne te connais pas mais je t’aime déjà (tes écrits sont top super chouettes et puis tu me fais rire), ENJOY ! Profite du soleil, à Paris il pleut, c’est moche et ça pue (je sais de quoi je parle j’en ai discuté longuement avec mon concierge ce matin).

    Des bises.

Trackbacks

  1. Je suis venue te dire que je m’en vais. | Europe Israel - analyses, informations sur Israel, l'Europe et le Moyen-Orient
  2. Je suis venue te dire que je m’en vais (journal d’une touriste en Israël) « 'AMI ARTSI – עמי ארצי – mon peuple, ma terre
  3. Je suis venue te dire que je m’en vais. - Site sur le Monde juif et Israël Site sur le Monde juif et Israël
  4. Qui sont ces gens ? « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :