Skip to content

Trentenaire

28/03/2011

Dans un peu moins de deux mois j’aurai (à moins que je ne décède d’ici là bien sûr) trente ans. Je pensais qu’à l’approche de cette date fatidique, je commencerais à songer botox, cyanure, teinture de cheveux, incontinence et dentier, que je pleurerais chaque soir toutes les larmes de mon corps en regardant des photos de moi à 5 ans ou à 14 ou à 23, que je tenterais de repousser le temps en sortant chaque samedi soir boire et danser et tringler pour oublier et pour avoir vécu jusqu’au bout « ma jeunesse ». Il n’en est rien. Est-ce parce que depuis l’année dernière, je vis mes 29 ans comme si j’en avais déjà 30 ? Est-ce parce qu’en cette année 2011, la plupart de mes amis qui, en culottes courtes chantaient avec moi: « on aura vingt ans en l’an 2001 », sont en train de devenir sénile depuis le mois de janvier sans que des bouleversements irréparables ne se soient produits sur leurs visages, leurs corps et dans leurs vies ? Ou est-ce plutôt parce que je suis – enfin – en accord avec mon âge ?

Samedi soir, j’avais deux fêtes d’anniversaires. Vous allez penser que je suis une grande mondaine, que je jongle en permanence entre plusieurs soirées, mais point du tout. C’est juste une coïncidence de merde qui m’a empêché de profiter pleinement de ces deux soirées riches en révélations me concernant. Tout d’abord, j’ai réalisé que désormais, ne pas sortir le samedi soir m’était parfaitement égal. La terreur du samedi soir, si bien décrite en ces lieux par mon ami le Juif, ne me concerne plus. Je l’ai connue, comme beaucoup d’entre vous, mais à présent, si je n’ai rien de prévu et que je reste chez moi devant un bon film et avec un plat de pâtes, je ne m’en porte pas plus mal. Mais le cœur de mes trouvailles est ailleurs.

Le premier anniversaire auquel je suis allée était celui d’une de mes meilleures amies. Elle fêtait ses 30 ans entourée de son mari et de ses amis, dans un appartement spacieux à la lumière délicatement tamisée, avec un beau buffet, de l’excellente nourriture, de jolies tables dressées pour l’occasion, des coupes de champagne et un pianiste qui, après que nous nous soyons assurés qu’il ne s’agissait pas de Khadafi en fuite tant la ressemblance était frappante, a pu mettre l’ambiance qui cadrait avec la fête et mon amie. Les invités, pour la plupart des couples mariés récemment parents, avaient l’air d’adultes, des vrais. Entre 30 et 35 ans, ils sont dans le même job depuis plusieurs années, ont des enfants, prévoient déjà leurs vacances du mois d’août et aiment la musique ringarde, comme moi. Ça ne les empêche pas de rire, de chanter, de danser, de boire, mais quand ils quittent l’anniversaire, repus et fatigués, entre minuit et une heure et demie, c’est pour rentrer dormir et non pas pour finir la nuit en boîte ou ailleurs, n’importe où, pourvu qu’ils ne dorment pas et ne cessent pas de boire. J’ai passé l’heure et demie restée chez elle, en grande partie assise, à discuter avec des ami(e)s, dégustant des plats succulents, tout en regardant ma montre pour ne pas arriver trop tard à l’autre anniversaire. L’odeur de gâteau qui s’échappait de la cuisine resta imprégnée dans mes narines jusqu’à mon arrivée à l’autre anniversaire.

Là, changement de décor. Pas de lumière, de la musique à tue-tête sortait d’un ordinateur, nulle trace d’un pianiste libyen à l’horizon, les gens buvaient toutes sortes d’alcool dans des verres en plastique, dansaient avec entrain. L’ambiance était survoltée, les esprits aussi, le jus de pomme avait reçu pour mission de faire fusionner nos chaussures avec le parquet, le buffet ressemblait au Japon post-tsunami, seuls les bonbons Haribo ayant échappé aux coups de couteau pleins de fromages en tous genres, de guacamole, de tarama et de miettes de pain. Le mot d’ordre du buffet ayant été : pas d’assiette, les gens doivent rester debout et danser. Les invités étaient en moyenne à peine plus jeunes qu’à la première fête, à peine plus jeunes que moi donc, et pourtant j’avais l’impression d’être plongée cinq années en arrière, au moins. Après avoir un peu dansé, mes pieds ont commencé à réclamer du repos. Je me suis assise où je pouvais, derrière le buffet, ai parlé avec les quelques rares personnes encore sobres – ils devaient être trois et avaient plus de 30 ans – grignoté des crocodiles et dragibus tout en tentant d’ignorer l’odeur de camembert, remis ma veste car toutes les fenêtres de l’appartement avaient été ouvertes pour permettre aux fumeurs de fumer sans répit. La douce odeur de gâteau avait été remplacée par la nicotine et le munster. Remettre mon manteau était sans doute la première étape inconsciente vers mon lit, qui commençait à me réclamer avec ferveur. Après le départ des individus sobres susmentionnés, j’ai honteusement suivi un couple de jeunes parents, sans avoir comme eux l’excuse de l’absence de sommeil depuis trois mois pour cause de nouveau-né insomniaque, mais n’ayant plus la force de danser et plus personne avec qui parler sans prendre le risque de me faire vomir dessus, je ne me voyais pas rester.

Chacune dans leur genre, les soirées étaient réussies et avaient comblés les deux inconscients qui célébraient sans honte ni crainte leur vieillissement. Si un an seulement les sépare, dix ans semblaient séparer leurs deux fêtes, en grande partie en raison de la moyenne d’âge de chaque soirée mais aussi de l’état d’esprit des deux hôtes. Et si je n’ai ni mari ni enfant, je me positionne désormais clairement du côté des trentenaires.

Evidemment, ce n’est pas lié à la date qui apparaît sur mon passeport, mais à mon état d’esprit actuel. Comme je le disais plus haut, j’ai la sensation d’avoir enfin mon âge. Pourquoi enfin ? Parce que depuis mes six/sept ans, j’ai rarement eu l’impression d’avoir l’âge de mon état civil. Mon enfance et mon adolescence n’ont pas ressemblé à celles de mes amis, je me suis toujours sentie plus vieille, je n’ai d’ailleurs pas fait de crise d’adolescence, et quand l’écart a commencé à diminuer, à quelques mois de mes dix-huit ans, mon père est mort, me faisant directement et sans escale sauter de nouvelles étapes. Pourtant, je n’étais pas encore non plus tout à fait une adulte. J’allais d’âge en âge sans que cela n’ait jamais rien signifié. L’année de mes 20 ans a davantage ressemblé à celle des 70 de ma grand-mère (outre l’université, erasmus, la résidence étudiante et les petits boulots) qu’à celle des 20 ans de la plupart d’entre vous. A 27 ans, en revanche, en pleine régression et crise d’ado avec ma mère, quand on me demandait mon âge, je répondais 23 sans réfléchir et ne réalisais mon erreur que si un tiers me la faisait remarquer.

Ce n’est donc que depuis à peine un an que je vis enfin mon âge, que j’ai la vie, les questionnements, les aspirations, les problèmes, les satisfactions et les libertés d’une trentenaire. Et c’est vachement cool d’avoir son âge. Donc le 17 mai prochain, vous pourrez me souhaiter mon anniversaire sans crainte, parce que je serai super contente.

 Et juste pour le plaisir :

Publicités
246 commentaires leave one →
  1. 28/03/2011 11:20

    Je t’envie. L’année de mes trente ans a été une de mes plus éprouvantes.

  2. 28/03/2011 11:31

    Pourquoi je vis exactement les mêmes trucs, alors qu’il me reste trois ans et demi de sursis ?

    • 28/03/2011 11:58

      Ah oui, et puis j’espère aussi qu’à 30 ans, j’aurai ENFIN l’âge de mon état civil.

    • 29/03/2011 15:40

      Tricheuse ! Tu me parles crème anti-rides alors qu’en fait t’es VACHEMENT plus jeune que moi… P’tain ça va se payer, tu vas voir !

      • 29/03/2011 15:51

        Ouais genre, c’est toi qui parles de tartinage de zit d’argan du bled, alors que t’as PAS une ride. En fait, tu flippes d’avoir une vraie ride demain, parce que demain, c’est ton anniversaire, pas vrai ? En même temps, je n’ai rien caché, mon âge sur FB est clairement affiché.

      • 29/03/2011 15:56

        Maiheuuuuu… Même pas vrai…

      • Nora permalink
        29/03/2011 16:46

        Dites donc les morues, au féminin point com c’est pas ici.

    • David de... permalink
      01/04/2011 04:42

      Parce que le monde a vite envie de se débarrasser de toi. Tes 40 ans, c’est dans 2 ans. Tes 80, dans une dizaine. Je viendrais moi-même te torcher le cul.

      • 01/04/2011 09:48

        Je suis touchée par tant d’altruisme.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 10:16

        Ce n’est pas de l’altruisme. L’intérêt qu’on porte à tes propos insipides, me suggère que tu dois avoir un très beau cul.

      • 01/04/2011 12:16

        Merci du compliment. Mais ton blog restera toujours au stade du zéro comm’.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 12:33

        Parce qu’ils ont peur de ma répartie. Et dieu (qui çà) qu’elle est violente. Il est vrai aussi, que mes posts ne dévoilent que la vérité. Et que répondre à la vérité? « C’est vrai ce que tu dis », et ils savent très bien que je leur répondrai: « rien d’autre? ».
        Eh oui, ma pauv’chérie: les cons sont légion et ils savent que je ne pardonne pas.

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/04/2011 12:39

        Tu sais, la vérité n’est pas tout.

        Moi, La nuit je mens, je prends des trains a travers la plaine. La nuit je mens, je m’en lave les mains.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 12:50

        J’avoue que tu me déroutes, Guillaume.Tu devrais changer de job mais je devine que tu as un crédit sur le dos. Tu m’inquiètes.

      • David de... permalink
        01/04/2011 13:00

        Citer Bashung, c’est facile.

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/04/2011 13:02

        Peut-être, mais il t’a fallu du temps pour le reconnaitre.

      • David de... permalink
        01/04/2011 13:08

        Parce que çà fait un bout de temps que je ne bois plus ses paroles ! Pourtant, je l’aimais, ce vieux con.

  3. Guillaume Pascanet permalink
    28/03/2011 11:31

    30 ans est l’âge idéal pour moi.

    Je partage avec toi l’impression d’avoir 30 ans depuis au moins l’âge officiel de 20 ans (surtout concernant le goût pour les soirées arrosées et enfumées).

    Je passe l’année prochaine à la décennie suivante sans que cela me panique outre-mesure, car je sais que j’ai continué à progresser dans la vie (et puis, tout le monde me dit que je fais moins que mon âge).

    PS: J’ai aussi beaucoup entendu la chanson de Bachelet à une époque, car mon petit frêre est comme toi né l’année du début de règne de François III. Mais lui semble plutôt encore dans la catégorie de la deuxième fête.

    • Appelez-moi "machin" permalink
      01/04/2011 09:34

      Vieux con!

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/04/2011 10:20

        Enchanté. Moi c’est Guillaume Pascanet.

      • David de... permalink
        01/04/2011 10:33

        Ou vieux con. Çà sonne bien aussi.

      • L' alter égal permalink
        01/04/2011 10:37

        Super ton blog, surtout les commentaires.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 10:42

        Tiens: encore un « inutile ».

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/04/2011 10:47

        Elle est moins sympa qu’à la télé Valéry Davidot. Par contre, elle a toujours des goûts curieux en terme d’association de couleurs.

      • 01/04/2011 10:49

        A la télé, elle est moins schizo, surtout. Mais tout aussi migrainifère.

      • 01/04/2011 11:54

        Tous les deux, vous avez l’art de vous faire des copains.

      • L' alter égal permalink
        01/04/2011 11:59

        Je trouve les tentatives de pêche au commentaire de ces petits trolls esseulés touchantes d’abnégation, c’est beau comme une pub herta.

      • 01/04/2011 12:00

        Celle pour les frankfort ou celle pour les knakis?

      • 01/04/2011 12:03

        ça me rappelle l’histoire d’une bertha avec un knaki.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 12:38

        Echangez vos mails, si vous n’avez rien à vous dire de pertinent. Je suis obligé de désactiver mon abonnement aux comments, parce que j’en ai marre de lire vos trucs insipides.

      • 01/04/2011 12:42

        Tu sais, mon ami, nous partouzons déjà tous ensemble. On ne vient ici que pour que tu puisses lire nos trucs insipides.

      • 01/04/2011 12:52

        Et puis tu vas arrêter de te déguiser en « machin », Anygold8.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        01/04/2011 12:56

        Arrête, je bande! Mais je vois rien. Encore un truc de coincés du cul qui causent mais n’osent rien?

      • 01/04/2011 14:07

        Cher Machin, j’aime ton blog, j’ai fait péter les stats. Bon sinon, sur le côté t’as une colonne avec une citation d’Audiard. Très bonne citation, manque de bol tu l’as mal reproduite et elle ne veut plus dire ce qu’elle voulait dire à l’origine et nous ramène à Audiard, parce qu’à mon avis on t’a mis sur orbite, ce qui nous offre le gif global le plus fun du monde.

        Continue, tu assures grave !

      • David de... permalink
        01/04/2011 14:10

        C’est qui ce mec,Anygold8? Oui, c’est ma première scène et je ne tolère pas que quand tu me suces, tu penses à son bazar!

      • 01/04/2011 14:18

        de… de sens?

      • David de... permalink
        01/04/2011 14:32

        Tu as l’obligation de me rencarder: comment ai-je pu dénaturer une citation d’Audiard! je me flagelle ! Aide-moi, Maxingar…

      • 01/04/2011 14:59

        C’est vraiment parce que j’aime pas voir les gens se flageller.

        « Les cons ça ose tout. » C’est le début de ta citation, la tienne, « les cons qui osent tout » laisse imaginer qu’il y a des cons qui n’osent pas tout, voire rien. Du coup c’est tout l’inverse, et c’est fort malheureux.

      • David de... permalink
        01/04/2011 19:33

        Il y a des cons qui n’osent pas. On peut être conscient. Et avoir honte.

      • David de... permalink
        01/04/2011 19:35

        Moi, par exemple. Je suis un con et je me retiens.

      • L' alter égal permalink
        01/04/2011 19:52

        Pas de fausse modestie je te trouve assez courageux quand même.

      • David de... permalink
        01/04/2011 21:13

        Je n’apprécie guère qu’on me lèche le cul. Même si j’y prends un certain plaisir. Quelle importance, de toute façon. Votez pour moi et je vous promets qu’on me descendra dans les jours qui suivront. Je n’ai pas peur de la mort. C’est elle qui a peur de moi.

      • Marian permalink
        01/04/2011 21:33

        « Machin », ça ne te va pas du tout (surtout pour un mec qui mal-cite Audiard).
        Garde « David ».

      • David de... permalink
        02/04/2011 11:35

        « Machin » vient d’une soirée ou la maîtresse de maison avait oublié qui j’étais. Je lui ai dit: »Appelles moi machin. » Cà avait l’air de me sied à ravir.

      • L' alter égal permalink
        03/04/2011 00:14

        Moi je vais t’appeler Marc.

      • 03/04/2011 01:32

        Pourquoi ? Marc c’est chouette comme prénom.

      • 03/04/2011 10:45

        bon, alors Jojo, comme dans Jojo Lafreut?

      • 03/04/2011 15:10

        Jojo c’est parfait !

      • L' alter égal permalink
        03/04/2011 18:15

        Ben parce que Marc Machin.

  4. lulu permalink
    28/03/2011 12:25

    Quel que soit mon âge je préférerais toujours les anniversaires N°2

    • L' alter égal permalink
      28/03/2011 14:58

      Rien de pire qu’un anniversaire presque parfait comme le n°1.

      • 29/03/2011 15:41

        Rien de pire qu’une fête d’anniversaire de toute façon.

    • 28/03/2011 18:23

      Précisons qu’à l’anniversaire n°2, il y avait des jeunes de 22 ans comme moi. (oui j’ai reconnu le buffet, extrêmement bien décrit). Et j’ai apparemment très bien caché mon ébriété avancée.
      T’inquiètes Meuf, 30 ans c’est cool. Comme on m’a dit à l’époque (dans 8 ans donc, on me l’a dit, oui) : Presque la forme des 20, presque la thune des 40.

      • lulu permalink
        28/03/2011 19:43

        bien caché ton ébriété avancée ?? huhuhu

      • Nora permalink
        29/03/2011 09:49

        Sa race, j’ai raté les dragibus.

      • 29/03/2011 09:55

        C’était des gros dragibus en plus, les meilleurs!

    • Appelez-moi "machin" permalink
      01/04/2011 09:38

      Quel que soit ton âge, tu auras toujours l’air aussi con. Ce choix est donc pertinent.

  5. Le gros permalink
    28/03/2011 12:35

    Les soirées évoluent, les discussions aussi, le mieux étant finalement comme toi visiblement de vivre cette évolution le mieux possible avec nostalgie sans-doute mais quoi qu’il en soit sans regrets. Après tout le plaisir n’est pas une question d’age, et le bonheur non plus.

    Chouette post en tout cas, beaucoup de trentenaires vont surement comme moi s’y reconnaitre 🙂

  6. 28/03/2011 12:39

    Ah, eh bien ça me rassure. A 29 ans, je n’ai jamais trente ans que depuis dix ans.

  7. Papaye permalink
    28/03/2011 12:40

    J’ai eu la chance dans ma vingtaine d’avoir des amis trentenaires qui avaient la dizaine d’âge mental. Du coup la trentaine qui est arrivée en galopant ne m’a jamais fait peur.
    Par contre bordel, qu’est-ce que c’est passé vite.
    Depuis ma trentaine, comme toi, je suis super bien dans ma culotte. Je m’assume, et j’assume mon âge, mes névroses, mes défauts et mes qualités. Du coup la quarantaine qui se profile ne m’angoisse pas une seconde.
    Par contre putain, qu’est-ce que c’est passé vite.

    Et sinon comment va le stagiaire ?

    • 28/03/2011 12:44

      Moi aussi je me suis inquiétée de ton absence, la Meuf. Avant la publication de ton post, j’ai cru que t’avais été mangée par un psychopathe à rayures buveur de sang des maîtres de stage.

    • 28/03/2011 12:52

      C’est de pire en pire, je le hais chaque jour davantage.

    • 28/03/2011 13:03

      Fais comme moi, envoie le tien valdinguer dans un snow-trip dans un lieu où il n’y a plus de neige. Tu peux être sûre qu’il te haïra de manière réciproque à son retour.

  8. 28/03/2011 12:56

    Je suis rentrée dans mon âge à cinquante ans, avant ça pour supporter l’horreur dans ma tête je me donnais toujours 10 ans de plus. Donc rentrer dans ton âge à trente ans, j’admire! Et au cas oú j’oublierais, bon anniversaire à l’avance 🙂

  9. 28/03/2011 13:29

    Excellent Pierre Bachelet… L’homme aux bras les plus longs…
    Bon sinon… Aaaaaaah la trentaine… Eh bin, je dois dire que cela ne m’a jamais rien fait… 18 ans… Ouaie super… 30 ans… Ouaie super…
    Je crois que de mon côté, je ne sais toujours pas quel age j’ai dans la tête… J’en ai 37 depuis un bon mois et je dois avouer que je ne sais toujours pas ce que c’est que de les avoir…

    Je fais le con comme si j’en avais 15 mais je réfléchis comme si j’en avais 50…

    Et voilà… Un comm sans smiley… Réfléchir sur l’age me perturbe…

    A bon lecteur, Au revoir

    • 28/03/2011 13:30

      Ouais mais bon, cette putain de signature, quoi…

      • 28/03/2011 13:37

        Arffff, ce ne sont que quelques lettres (http://www.macultureconfiture.com/wp-content/uploads/2010/03/don-patillo.jpg) 😀 (et voilà, je vais mieux :p)

      • 28/03/2011 17:30

        C’est peut-être que quelques lettres, mais ça reviendrait à ponctuer chaque phrase d’un « Dans l’attente, madame, monsieur, d’une réponse de votre part » dans une conversation IRL.

        Et si les gens s’énerve contre toi, c’est parce que c’est ultra-énervant cette manie, quand on voit ton pseudo, ça amène de manière pavlovienne de l’agacement.

        J’enfonce des portes ouvertes, mais vraiment je ne comprend pas cette manie de garder cette signature -qui n’a rien à faire dans une plate-forme de ce genre- en sachant sciemment que cela va amener l’animosité des co-commentateurs.

      • 28/03/2011 17:33

        Rahhhhhhh les fautes !!!!
        Je parle même pas d’une légère problémance de syntaxe.

    • tibop permalink
      28/03/2011 17:51

      Ce post m’avait mis en joie, t’es obligé de venir tout foutre en l’air ?

      • 29/03/2011 13:50

        Pourquoi utiliser tes neurones pour lire mon commentaire si déplaisant ?
        Je suis confus que cela ait pu tout foutre en l’air et me demande s’il n’y a pas d’exagération tout de même, je ne suis rien ni personne.
        Je vais continuer à lire les posts de ce site que j’adore mais vous économiserai de mes comm qui n’apporte, de toutes les manières aucune eau à ce moulin si bien huilé.

        Au plaisir, à jamais et avec le sourire s’il vous plait 🙂

  10. ElBoludo permalink
    28/03/2011 13:53

    « Mais à présent, si je n’ai rien de prévu et que je reste chez moi devant un bon film et avec un plat de pâtes, je ne m’en porte pas plus mal » La Meuf: veux-tu m’épouser?

    • L' alter égal permalink
      28/03/2011 14:56

      C’est vrai que ça ressemble à la soirée idéale, pas vrai, Bolino ?

  11. La Blonde permalink
    28/03/2011 14:12

    Bienvenue dès à présent dans le joyeux monde des trentenaires La Meuf! Je te sens au top de ta forme pour ce grand cap!
    Même si l’année de mes 30 ans fut apocalyptique, je suis finalement bien contente d’être invitée à de chouettes et calmes diners, et de ne plus être trop obligée de faire tapisserie dans de pseudo boums (j’ai rien contre les boums mais ça va 5 min, entre 12 et 16 ans quoi!) 🙂

  12. Hannibal permalink
    28/03/2011 14:17

    Il est amusant de constater que (presque) tous les intervenants attestent avoir dix ans de plus dans la tête que dans les biceps. Ce n’est pas une critique hein, mais il faudrait peut être voir à retravailler le système de mesure dans ce cas.

  13. 28/03/2011 14:34

    Cet article m’inquiète un peu, je vais sur mes 32 ans et le pack appartement spacieux/pianiste libyen ne semble pas à ma portée avant quelques décennies.
    Vingtaine=gobelet en plastique / Trentaine=coupe Baccarat? La Meuf ne serait-t-elle pas Jacques Séguéla dans la vraie vie?

    • lulu permalink
      28/03/2011 14:35

      Je like

    • 28/03/2011 14:38

      Sûr que le pack appart spacieux/pianiste libyen/coupes Baccarat provient de chez Baselworld.

    • Guillaume Pascanet permalink
      28/03/2011 14:41

      Ca dépend, un appartement spacieux, c’est à partir de 50 m² et le pianiste c’est un cousin au clavier bontempi ?

      Je ne me suis pas formalisé de la description idyllique de la Meuf, me disant que vous êtes tous beaux, riches et célèbres (avec le ventre plat en plus).

    • 28/03/2011 15:12

      Si je veux décrire une ambiance, il me faut des détails et ce que je voulais montrer c’était à quel point ces deux soirées ne se ressemblaient pas. Je ne prétends pas que l’une était idéale et l’autre cauchemardesque, je dis simplement qu’elles correspondaient aux hôtes et à leurs invités respectifs. Quant aux gobelets en plastique il y aurait pu y en avoir dans la première fête et des coupes baccarat ou whatever dans la seconde, ça n’aurait rien changé, mais c’était autant de contrastes intéressants à noter.
      Le Juif, tu ne trouves pas que ton commentaire est un peu sélectif?
      Quant à ce qui décrit la trentaine, je ne prétendais pas à l’universalité mais j’ai la faiblesse de croire qu’il y a une différence entre ce qui fait la vingtaine et ce qui fait la trentaine et cette différence n’était palpable que dans la première soirée.

      • 28/03/2011 15:47

        J’ai toujours eu beaucoup de mal à me projeter sur ce que la société attend de moi par rapport à l’âge que j’ai. Je ne sais pas si mon commentaire est sélectif mais je récuse cette idée d’un âge de raison qui veut qu’on finisse par se poser tout comme je rejète les excès en tous genres sensés attester d’une prétendue coolerie.

        J’aurais plutôt tendance à me situer sur la frontière (celle des vieux schnoques qui font les cons sur le dancefloor parce que ça les amuse).

      • 28/03/2011 16:04

        Je ne crois pas avoir parlé d’un âge de raison.

      • Marian permalink
        28/03/2011 17:03

        @ Le Juif
        You’re so uncool.

      • L'Autre permalink
        28/03/2011 17:17

        La différence entre ce qui fait la trentaine et la vingtaine est la rapidité avec laquelle tu te remets d’une soirée.

      • Marian permalink
        28/03/2011 19:48

        Exact.
        Mais c’est seulement passé la trentaine que tu le sais ça …

      • La girafe permalink
        29/03/2011 11:17

        Je suis d’accord avec L’Autre.
        J’ai fêté mes 33 ans, avec un peu d’avance, dans un bar samedi soir, et j’ai mis plusieurs jours à me remettre de quelques mojitos.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 11:56

        A trente ans tu tiens l’alcool, donc tu en bois plus.

      • tijan permalink
        07/04/2011 22:30

        C’est pas bien de dénoncer ses p’tits camarades mais La girafe ne boit jamais d’alcool (et en 6 heures elle a moins bu que moi en 2) ; il est donc logique qu’elle ai du mal à s’en remettre.

      • Marian permalink
        08/04/2011 06:17

        Une girafe, c’est quand même une putain de colonne de bière …

  14. 28/03/2011 14:47

    Putain non !

    J’ai eu trente ans le mois dernier, j’ai détesté ça. J’ai trente ans et j’entame mon septième job (toujours en CDD) en cinq ans, j’ai passé mon temps depuis la sortie de la fac à courir après un job, après un semblant de reconnaissance matérielle.

    Parti comme c’est, c’est pour mes quarante ans que je pourrais envisager une soirée comme la première de ton samedi. Et ça sera certainement plus pour l’anniversaire d’un pote que pour le mien.

    Alors non, merde, je déteste vieillir. Ça me donne de plus en plus l’impression qu’on vit dans une grande arnaque.

  15. 28/03/2011 14:59

    Le 17 mai c’est ma fête hein! Et je serai plus près des 50 que des 40 ans. Alors mes 30 ans… J’avais déprimé grave à mes 29 ans. Et puis après tout c’est bien déroulé. Je me suis aussi toujours senti plus vieux que mon âge alors que bon je suis encore un vrai jeune homme.

  16. ElBoludo permalink
    28/03/2011 15:24

    Vous avez vraiment des vies horribles sur Paris…pas de thunes, des apparts minables, des relations merdiques, des jobs impossibles à transformer en CDI…wtf?

    • Guillaume Pascanet permalink
      28/03/2011 15:29

      On rève tous de déménager à Dunkerque, mais on sait qu’il n’y aura pas de la place pour tout le monde.

  17. docds permalink
    28/03/2011 15:36

    Des bourges proutiformes ou des déglingos crados. On ne sait que choisir…

    • tijan permalink
      07/04/2011 22:34

      réflex atavique, dans une soirée genre N°2 j’ai toujours l’impression d’avoir une chance de trouvé une meuf (dernièrement je retrouve ma femme), ça garde un côté excitant.

  18. 28/03/2011 15:47

    Juste par ce « 20 ans en 2001 », ou du moins la mélodie de, a aussi été utilisée pour ça ….

  19. Guillaume Pascanet permalink
    28/03/2011 15:49

    Dis moi, tu es vraiment sûr que tu n’as pas réellement rencontré Kadhafi ?

    Je me disais que peut-être, il s’était déja réfugié en France et s’était reconverti, déprimé à l’idée d’avoir des soutiens par trop gènants comme celui-ci

    http://www.leparisien.fr/intervention-libye/tripoli-dieudonne-parti-soutenir-kadhafi-28-03-2011-1381645.php

    Hugo, c’était déja limite. Mais là, c’est trop dur à assumer.

  20. Le Blasé permalink
    28/03/2011 15:51

    Arf La Meuf, je crois que ce que tu dis est assez vrai.

    J’ai 24 ans et la plupart des soirées où je suis convié ressemblent à la seconde. Soirées où je me sens obligé de m’éclipser rapidement, le prétexte du dernier métro étant assez pratique.

    (Mon conseil: Prétextez à 00:30 que oui le dernier métro va passer là, maintenant, alors que nous sommes un samedi et que la station se trouve à 20 mètres. De tout manière, votre hôte, trop bourré, vous croira sur parole et vous aura oublié 20 mins plus tard.)

    Si vous ajoutez à cela le fait que vous soyez tombé dans une soirée où vous ne connaissez qu’une seule personne, vaguement, où tout le monde ne fonctionne que par private joke et où les invités finissent toussent par se rouler par terre à un moment où un autre parce que sauter sur les coussins géants c’est fun, et bien c’est foutu!

    On fait comme La Meuf, on enfile son manteau et on se casse!

    Cela dit, je pense être trop jeune pour le premier type de soirée, l’ambiance, qui semble guindée, m’emmerderait, l’envie de sortir des conneries ne cadrant pas trop avec l’ambiance de la soirée serait trop forte.

    Je préfère encore les soirées restreintes chez moi, avec 3, 4 amis qui peuvent être bien tranquilles comme plus sportives.

    • L'Autre permalink
      28/03/2011 18:54

      Reste chez toi

      • Le Blasé permalink
        31/03/2011 13:43

        C’est ce que je fais.
        Les autres étant, par principe, des cons.

        Et le métro n’est qu’un subterfuge.

    • 28/03/2011 19:32

      Tu oublies qu’à 30 ans, on se fait pas chier à prendre le métro passé 17h40. On prend des taxis. Dans lesquels on vomit.

      • Le texan permalink
        28/03/2011 21:41

        Pas besoin d’attendre 30 ans pour le taxi. Ho hein nan mais!
        En revanche, besoin de les attendre pour pas se faire virer du dis taxis quand le sac (a vomit) n’a pas suffit.

      • Marian permalink
        28/03/2011 22:26

        Ha ha ha ha ha …
        (souvenirs émus)

  21. La chèvre permalink
    28/03/2011 16:20

    C’était bien les 30 ans, la pêche, la tune, pas une ride.

    • LeTotem permalink
      29/03/2011 17:33

      « la pêche, la tune, pas une ride »… Chercher l’erreur?

  22. 28/03/2011 16:30

    Quel beau message! Que je te comprends, moi pour mes trente ans j’ai sauté dans un avion pour m’installer à l’autre bout du monde, et depuis je goûte la vie à pleines dents.
    J’ai fêté mon anniversaire une première fois en avance avec mes amis et ma famille et une seconde, le bon jour en Equateur à Quito entourée d’inconnus qui très vite ne le seraient plus.
    Et non je n’ai toujours pas de ride, toujours pas de bourrelets ou autres vices physiques, l’altitude a même développé ma capacité pulmonaire et j’ai hâte de repasser à Paris rien que pour dépasser tout le monde dans le métro sans même haleter, gniark gniark.
    Ah, et maintenant que j’ai décuplé la superficie de mon appart’ j’enchaîne soirée tranquilles vin- bonne bouffe, et grosse soirée beaucoup d’invités même pas serrés, plutôt rhum.
    Vive la trentaine!

    • Guillaume Pascanet permalink
      28/03/2011 16:37

      Tu te fais chier chez Véolia-amérique latine quoi.

      • 28/03/2011 17:02

        Non même pas, je suis prof, je ne m’en mets pas plein les poches…

    • 28/03/2011 17:19

      Elle n’est pas mal, ta vie, quoi, Séverine. Maintenant que tu le dis, je crois que je rêve de faire pareil.
      Mais chaque chose en son temps.
      Moi, la trentaine, je n’y suis pas encore – pas du tout – mais bizarrement, d’après tes chouettes descriptions des fêtes, je me serais plus vue dans la première. Peut-être une histoire d’occasion, au final. Ou peut-être parce que mes fréquentations du moment sont trop « deuxième fête »
      Allez savoir.
      Tout ça pour dire que c’est un super post, et que si j’ai la malencontreuse idée d’oublier ton jour, je te souhaite un très bon anniversaire avec beaucoup d’avance.
      Vive les trente ans !

  23. Raymond Domenech permalink
    28/03/2011 18:27

    Chers co-blogers, chers commentateurs,
    Il est vrai qu’il faut savoir rester jeune. La pilosité ça aide.
    De plus, on peut imaginer que le sport va me conserver des années au top niveau.
    Pourquoi pas songer un retour?
    Cordialement votre.
    R.D V.H.S

  24. 28/03/2011 20:55

    Merci la Meuf… J’ai 30 ans dans 5 mois, et je me sens moins seule, tout d’un coup…. J’arrive pas à savoir si jla déprime s’annonce sévère, ou si je vais m’y faire, finalement…. étrange sensation de pas savoir si on « ressent » l’age de son état civil… pour diverses raisons, j’ai eu une enfance où j’avais l’impression de gérer des problèmes de quadra, une adolescence tres trash, et tres (trop ?) rebelle…pourtant, dans d’autres cas, je me dis que j’aurais toujours 7 ans dans ma tete, et que je serai toujours cette mignonne petite fille qui croit aux bisounours… Donc 20, 30 ou 40, à mon avis, le plus important c’est d’etre bien dans ses baskets, mais de toujours laisser de la place à cette petite fille…. je changerais peut etre d’avis quand j’aurais des mouflets…. ou pas…..

  25. L'Afghan permalink
    28/03/2011 22:31

    Mais tellement trente ans!
    Ah la Meuf, it’s been a while… (still loving you!)
    C’est incroyable, j’ai vécu la même expérience de double soirée il y a peu.
    Trentenaire dans une semaine et même pas peur!
    Merci pour ta prose en tout cas, je me sentirai moins seul le prochain samedi soir où je serai chez moi en compagnie de pâtes

    Un big up à Pierrot aussi

  26. La nouvelle trentenaire permalink
    28/03/2011 22:49

    Merci pour ce très joli article.

    J’ai fêté mes 30 ans il y a deux semaines, j’ai mis Pierre Bachelet à fond, les « nés en 81 » se sont jetés sur la piste et tout s’est bien passé !
    J’ai toujours rêvé d’avoir 30 ans, car j’ai toujours senti que ce serait le moment où je serai (enfin) en phase avec mon âge. Ton article fait donc mouche.
    Vivement le 17 mai !

    (Une lectrice assidue mais généralement silencieuse)

  27. 29/03/2011 01:34

    C’est moi ou le temps s’écoule beaucoup plus vite passé 20 ans?

    La trentaine j’en suis plus très loin, et je ne m’y fais toujours pas.

    Mais je plussoie pour les fêtes, au bout d’un moment ça devient fatiguant, même sans gosse…

  28. La lurkeuse permalink
    29/03/2011 08:42

    (oui moi je lurke depuis des mois et des mois ici ^^)

    Ca me rappelle ma soirée du réveillon avec mes copines de promo (moyenne d’âge 27 ans). On s’est fait un chouette petit repas très bon, l’une d’entre nous vivant à Singapour nous avait ramené des spécialités locales, et comme on faisait ça chez moi je m’étais mise aux fourneaux pour le reste, et c’était plutôt pas mal, à base de bonne chère et de bons vins. Puis avant le dessert (car nous n’avions plus très faim, fallait laisser glisser) on a fait une partie de Taboo.

    Vient minuit, et là dans l’immeuble on entend hurler « BONNE ANNEE !!! » et on a identifié que ça venait de deux étages au dessus. Alors on a été taper l’incruste dans… une soirée d’étudiants 😀 Hé ben l’ambiance était un tout tout p’tit peu différente (et OMG comment ils ont massacré leur bel appartement, les salopiauds).

    Bref, j’ai préféré notre soirée quand même, les chipsters casino et les gens bourrés ça a jamais vraiment été mon trip, anyway 🙂

  29. 29/03/2011 09:19

    Pour mes trente ans j’ai obtenu la fête d’anniversaire que je n’avais jamais osé organiser pour mes 20 ans, pas plus que pour mes 25.

    Des tas de gens cools de l’Internet mondial ont fait le déplacement pour me regarder me trémousser comme un héron malade.

    C’était tellement bien que j’ai décidé d’avoir trente ans tous les ans !

    Rendez vous en septembre, guys !

  30. 29/03/2011 10:22

    Pierre Bachelet quoi!

    Mes 30 ans je les ai fêtés comme mes 25.
    Mes 31 avec des jeunes parents comme moi, yeux cernés et vomi sur les fringues; mes 32 avec des fraîchement divorcés comme moi, champagne à gogo et grosse gueule de bois.
    Dans un cas comme dans l’autre, j’ai mis quatre jours à m’en remettre.

  31. Titom permalink
    29/03/2011 10:33

    Non mais d’abord, qu’as-tu contre le munster ? C’est plus un fromage de trentenaire pourtant.

    Bon OK, dans le contexte d’une soirée dégustation vins et fromages…

  32. l'analphabète permalink
    29/03/2011 13:32

    j’ai encore une bonne demi-décennie devant moi avant que le sujet de cette article me concerne…

    « tringler »

    pardonne moi, mais si tu es autant une meuf que tu le prétend, l’expression juste serait « ce faire tringler ». Je comprend qu’a ton age on utilise du langage de jeune pour ce rassurer… mais la par une simple faute, c’est un mythe qui s’écroule…
    T’imaginer dans deux mois entrain de tringler homme et femme autour de toi, je ne te lirais plus de la même manière et ça risquerais de semer le doute dans ton amitié avec Le Pédé.

    • 29/03/2011 13:46

      Cher analphabète,
      Au risque de paraître pointilleuse, « ce faire tringler » ne veut rien dire. Tu pensais sans doute à « Se faire tringler ». Dans ce cas, permets-moi de te rappeler qu’ici nous avons certaines expressions de prédilection et tringler en fait partie, que le locuteur soit une locutrice ne change rien. C’est comme pour la contumace vois-tu, on l’emploie comme bon nous semble.
      De la même façon, si j’avais soudain l’envie (si j’avais le tempérament de l’Arabe) de te dire « je t’encule », je pourrais le faire.
      Par ailleurs, ton histoire de tringlerie reste à démontrer.
      Cela étant dit, je te remercie de ta sollicitude.

      • 29/03/2011 16:02

        D’ailleurs pour soutenir ce « ton histoire de tringlerie reste à démontrer » je rappelle qu’ils font de ravissant gode-ceinture pour ce faire. (Cette idée cadeau vous a été présentée par « Laboutiquedestringleuses »)

      • 29/03/2011 16:03

        Et même qu’ils les font au pluriel « ravissantS godeS-ceinture », je fais des tas de fautes quand je suis déprimée…

      • 29/03/2011 16:04

        Fais péter le site web (qui marche, de préférence).

      • 29/03/2011 16:18

        Déjà, je tenais à dire qu’à l’origine tringler est une activité de linge de maison, donc dédiée traditionnellement aux femmes.

        Mais qui plus est, tringler signifiant « posséder sexuellement » donc rien à voire ni avec un gode, ni avec un pénis, ni même avec une tringle à rideau (sauf que l’expression vient d’une autre expression « grimper aux rideaux » et qu’il ne reste plus à savoir s’ils avaient une tringle), n’importe qui peut tringler ou se faire tringler. Même un vieux avec des mots de jeunes.

      • l'analphabète permalink
        29/03/2011 16:33

        comment tendre le bâton pour SE faire battre… mais heureusement que mon pseudo me dédouane un peu.

        Quoi qu’il en soit j’étais persuadé que l’expression venait justement de la tringle à rideau…
        A ma décharge cher Meuf, tout le monde l’emploi dans ce sens dans mon entourage… les hommes tringlent… les femmes se font tringler…
        Avec l’explication qui m’a rendu moins con de Maximgar, tout s’explique:
        Les hommes possèdent, les femmes subissent, c’est dans l’ordre des choses depuis la nuit de temps…

        Bref, même si j’avais pu avoir raison ce n’étais la rien de méchant.

      • l'analphabète permalink
        29/03/2011 16:34

        HA!

        Synonyme de tringler:
        tringler (v.) (argotique)

        botter (V+qqn, argotique), bourrer (V+qqn, argotique), bourriner (V+qqn, argotique), caramboler (V+qqn), égoïner (V+qqn, argotique), enfiler (V+qqn, argotique), farcir (V+qqn, argotique), fourrer (V+qqn, argotique), foutre (V+qqn, argotique), pénétrer (V+qqn), piner (V+qqn, argotique), posséder (V+qqn, argotique), prendre (V+qqn, argotique, familier), sabrer (V+qqn, argotique), sauter (V+qqn, argotique), troncher (V+qqn, argotique), trousser (V+qqn, argotique), verger (V+qqn, argotique).

        Dans mon sens la plupart du temps! NA!

      • 29/03/2011 16:45

        Ben oui, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’une définition n’est pas un synonyme.

      • l'analphabète permalink
        29/03/2011 16:55

        En effet… mais ça explique bien pourquoi j’étais largué!

        M’en fou je continuerais en l’employer dans le sens de la tringle à rideau… je trouve ca vachement plus sympa coté image…

  33. David de... permalink
    29/03/2011 14:49

    C’est juste une question de carrière: les premiers ont une stabilité professionnelle, financière et affective; les seconds, des boulots de merde ou précaires et des histoires de cul foireuses ou incertaines. L’avenir radieux côté pile; la désillusion, l’autre face.
    Une question de bien être, en somme.

    • 29/03/2011 15:28

      Mais continuons à penser qu’un revirement de situation, bien que très improbable, puisse se faire. Cela aide de temps en temps de se dire que si à la trentaine notre vie ne nous convient pas, nous pouvons encore y faire quelque chose.

    • 29/03/2011 15:54

      AU BUCHER LES POUILLEUX ALCOOLIQUES !

      http://www.travailfamilleparty.com

      • 29/03/2011 15:57

        C’est un fake, ton site, le Pédé ?

      • 29/03/2011 15:58

        Tu serais pas un peu mongolienne toi ?

      • 29/03/2011 15:59

        Possible. J’arrive pas à ouvrir le site.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 16:41

        Sérieux ?
        Essaie celui là, ça devrait marcher :

        http://legounjounecomprendrienarien.com

      • 29/03/2011 16:45

        Merci, ça confirme ce que je pensais, c’était un pun du Pédé. Remarque, ç’aurait été cool si les sites en question existaient vraiment, surtout le deuxième.

      • 29/03/2011 16:56

        C’est quoi un gounjou, un organisme unicellulaire?

      • David de... permalink
        29/03/2011 19:31

        Tu voulais pas dire « Au four » (crématoire)? Gaffe: après les Tziganes, les Juifs et les communistes, c’est les pédés qui finissent en petits fours…

      • 29/03/2011 19:46

        Exactement.
        D’ailleurs mon ambition est d’être servi sur un plateau en argent dans un anniversaire bourgeois.

      • David de... permalink
        29/03/2011 20:27

        Excellent choice my dear! Au moins, tu te feras bouffer le cul une dernière fois.

      • 29/03/2011 20:31

        Et par des gens de qualité, attention.

      • David de... permalink
        30/03/2011 07:31

        Bah oui ! On ne sert pas des petits fours à des gueux ! Peut être pas sur le plan humain, la qualité. Mais avec le titre et le costume. Entre gens de bon standing.

    • La Pastanaga permalink
      29/03/2011 16:11

      c’est surtout une question de choix de vie et de savoir assumer ses envies.
      rentrer dans le cadre (en reproduisant par exemple le schéma de ses parents) n’est pas nécessairement la preuve ultime de la maturité.
      si on y est bien, et qu’on a un minimum de distance par rapport à sa situation (c’est à dire sans l’ériger en LE seul modèle à suivre passé 30 ans), bah c’est tant mieux.

      après moi je pense tout simplement que si tu t’emmerdes dans les soirées nº2, La Meuf, c’est peut-être aussi tout simplement que tu bois pas et que tu fumes pas…
      (même les poches à vin avoueront que de rester sobre dans une soirée d’australopitheques peut avoir des conséquences aussi terribles que de murger dans une soirée nº1)

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 16:13

        Je plussois.

        Je déteste les soirées où je fais office de capitaine de soirée.

        En plus, j’ai l’alcool sympathique.

        VIVE L’APERO, LE CHAMPAGNE, LE VIN ET LE CALVA !

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 16:14

        Et je me reconnais dans le portrait que tu traces au 3ème paragraphe.

      • 29/03/2011 16:14

        Tu ne mélanges tout de même pas les trois, ou si?

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 16:32

        Dans un même verre non.

      • 29/03/2011 16:35

        Petit joueur.

      • 29/03/2011 19:51

        attention, j’ai pas dit que je m’emmerdais dans la soirée n°2!! J’ai juste dit que vers la fin de la soirée je me rends compte que je n’ai plus 25 ans, c’est tout. Et je n’en ai pas 35 non plus!
        J’ai dû mal m’exprimer car ce que je voulais dire c’est que je me situais à mi-chemin entre ces deux soirées et donc entre ces moyennes d’âge.

        D’ailleurs si je devais faire une soirée d’anniversaire elle ne ressemblerait à aucune des deux, elle serait à mi-chemin j’imagine. Je vous le dirai dans deux mois.

      • 29/03/2011 19:53

        Cette réponse s’adressait à Pasta by the way.
        Mais effectivement le fait que je boive pas pèse dans la balance.

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 20:02

        mouais mouais mouais… relis-toi… la soirée nº1 est décrite comme une sorte de rêve prophetique (kadhafi en pianiste! c’est magnifique) et la soirée nº2 comme un cauchemard apocalyptique(tsunami de jus de pomme!)

        by the way, j’ai kiffé la reference à Bachelet… et puis je me suis rappelée qu’on était en l’an 2011. sa race!

        sinon, c’est sûr l’avant-trente ans est une période étrange…
        d’autant plus quand t’es né(e) le dernier jour de l’année et qu’à chaque « fête des 30 ans » t’as l’impression de fêter les tiens, et que tu te dis « ça c’est fait, et en fait nan…

      • 29/03/2011 20:10

        C’est vrai que Khadafi en pianiste, tous les gros dragibus du monde ne pouvaient pas rivaliser!

        Suis en route pour un banquet là et je sais d’avance que le jus de pommes sous les chaussure va me manquer!

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 21:21

        La Meuf, c’est 35 ans maintenant le début des couches confiance et du bouillon tous les soirs ?

  34. 29/03/2011 15:53

    « J’ai fêté mes trente ans il y a deux semaines »; « j’espère vivre mes trente ans comme toi »; « il me reste trois ans avant mes trente ans »; mais vous voulez me me foutre sous xanax ou quoi ? Bon, je respire un grand coup, et j’enchaîne sur le fond…

    Ma grand-mère m’avait tant répété qu’à trente ans on est à peu près ce que l’on sera toujours, pour ma part, j’ai eu une terrible angoisse quand je les ai eu. Une sorte de « merde, merde, merde, est-ce que je suis bien où je devrais être ? »paniqué m’a habité toute l’année.

    Pour ce qui est des fêtes d’anniversaire, je suis une jeune-vieille depuis toujours (merci à une de mes stagiaires qui avait trouvé cette formule pour me définir « jeune-vieille », sur le coup ça vexe un peu, mais avec le recul on se dit que cette petite conne avait raison), donc à l’exception des bons dîners en petit groupe d’intimes, bien arrosés avec discussion à bâtons rompus, ça ne m’amuse que cinq minutes… Et le premier qui me chante « joyeux anniversaire » avec force d’émotion ou de vocalise, j’ai juste envie de lui jeter mon assiette à la tronche.

    • 29/03/2011 15:55

      Joyeux non-anniversaire, jeune-vieille. J’en profite aujourd’hui, car demain, tu vas me jeter une assiette à la tronche.

      • 29/03/2011 15:58

        Un super grand non-merci à toi !

      • Filoute permalink
        29/03/2011 17:53

        Je fais de même. Demain j’aurais pas le temps. Enfin si, tiens je te ferais une surprise musicale, c’est la seule chose qui fasse plaisir pour de vrai.

    • Filoute permalink
      29/03/2011 17:58

      Pour commenter pour de vrai ce que tu as écrit: en même temps nos grands mères nous mettent très souvent dans la têtes les images très conformistes de « la réussite sociale selon les autres ». Avec un peu de ténacité on parvient assez bien à résister à l’appel du : attention tu perds du temps.

    • La girafe permalink
      30/03/2011 14:37

      Et bien moi je prends le risque : joyeux anniversaire lavilaine31 !
      Parce que c’est mon anniversaire aujourd’hui aussi…

      • 30/03/2011 15:08

        Noyeux Janniversaire, Madame La Girafe !

      • La girafe permalink
        30/03/2011 16:47

        Merci Le Gounjou !

      • 31/03/2011 15:46

        Jumelle astrale ? Ok, je ne peux pas lancer mon assiette à la gueule d’une jumelle astrale…

      • L' alter égal permalink
        31/03/2011 16:11

        Jumelles astrales ?
        Laissez moi deviner, ce serait pas la constellation de la licorne ?

      • La girafe permalink
        31/03/2011 16:20

        Ouf ! lavilaine31…

  35. L' alter égal permalink
    29/03/2011 16:22

    Si vous pouviez mesdames faire preuve d’altruisme et vous presser de vous reproduire au lieu d’écrire sur des blogs à la con…
    Parce que la sortie de syndrome « bon les enfants c’était sympa pendant 8 ans hein, mais maintenant j’ai envie de m’amuser, d’ailleurs je peux encore plaire », c’est quand même plus sympa pour les copains quand vous avez 38 ans que 48.

    • 29/03/2011 16:26

      Comment tu le sais ?

    • L' alter égal permalink
      29/03/2011 16:30

      Facile, compare l’image que tu avais de ta mère à 5 ans et celle que tu avais d’ elle à 15.

      • 29/03/2011 16:40

        tu veux que je la compare entre 28 et 38, pour savoir ce que ça fait entre 38 et 48 ?

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 16:45

        Ha non je préfère 38 à 28, pour les raisons citées supra.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 16:56

        La nature est mal faite, les femmes entament leur déclin à l’âge où les hommes commencent leur épanouissement.

      • 29/03/2011 16:59

        Ce qui explique qu’ils célèbrent leurs anniversaires de façon différente.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 18:01

        Vous croyez vraiment qu’aujourd’hui encore la femme est décrépie et décline à 40 ans? Parce que Ronsard le disait déjà dans « Mignonne, allons voir si la rose » mais il me semblait que depuis on avait pris du galon à grand coup de crèmes raffermissantes quand même!

      • 29/03/2011 18:02

        Entre gounjou, filoute et vilaine, on ne sait que choisir.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 18:18

        Ben oui la fameuse crème qui rajeunit, tout le monde en met aujourd’hui.
        Pris du galon ? aujourd’hui les femmes boivent, fument, dilapident leur capital soleil et sont oisives.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 18:19

        Choisir? Ah bordel c’est pas facile de vous donner une putain d’opinion.
        Écoutes, pour moi ça relève du XV ème siècle de dire que la femme décline quand l’homme s’épanouit. J’ai vu autant de mecs flipper sur leur âge et leur ride, que de meufs qui chouinaient sur leur crème anti-ride. Je pense que cette distinction est un peu obsolète aujourd’hui, un tas d’exemples autour ne nous le montrent bien. Voilà tout.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 18:23

        Faux.
        Le terme « crème anti rides » a été bien plus employé pour ce post de trentenaire urbaine féminine que pour celui consacré à Mouammar alors qu’il y avait largement plus de quoi.

      • 29/03/2011 18:25

        « Entre gounjou, filoute et vilaine, on ne sait que choisir. » on te fait un prix des gros pour les trois.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 18:26

        Filoute, tu sais bien qu’un homme qui utilise de l’anti-ride n’est pas un vrai homme.

        La Pédé te le confirmera. La preuve, il n’aime pas le football.

      • 29/03/2011 18:26

        DE gros, pinaise, j’arrête tiens, je vais me coucher comme la vieille que je suis.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 18:32

        Mais justement l’Alter, je me demande bien qui a vu qu’à trente ans t’avais besoin d’un pot de 4 tones d’anti-rides, parce que t’avais trente ans. C’est bien la preuve qu’on nous le met dans la tête dans le style: ma pauvre ta décripitude est proche.

        Mais si on réussit à se défaire un peu de cette pression sociale, l’épanouissement physique est exactement le même. D’ailleurs combien de meufs tu as lu ici qui t’ont dit que leur apogée sexuelle était post-trente ans parce qu’elles s’assumaient bien plus?

        Pour ce qui est de l’oisiveté: bah j’espère bien, c’est bien la seule réussite du féminisme que de nous avoir permis de faire les mêmes merdes que vous!

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 18:33

        @ Pasca en plus « Que choisir » est un excellent magazine féminin culturel et pragmatique.
        Tien au fait tu connais « causette » ?

      • 29/03/2011 18:37

        @l’Alter, pour Mouammar le terme d’anti-rides ne convient pas, par contre « frappes chirurgicales » c’est très approprié.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 18:37

        Non, mais je connais Causeur qui est dirigé par une femme de plus de 30 ans et dont la décrépitude intellectuelle et physique n’est un secret pour personne.

        Je ne lis que l’automobile magazine pour ma part, comme tout vrai mec.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 18:48

        @ Filoute : je ne dis pas autre chose. C’est quand même dommage que cette superbe apogée sexuelle tombe pile dans une période de baby jet lag/cicatrisation d’épisio/retour de congés mat/choix de la poussette/abonnement bi hebdo chez le pédiatre/.
        Allez, reproduisez vous et vite.

  36. Filoute permalink
    29/03/2011 18:59

    @ Guillaume: Figures toi que moi aussi je croyais ce genre de choses: les vrais hommes ne mettent pas de crème. Puis un jour, j’ai trouvé mon mec en train de se mettre de la crème hydratante pourrite sur le visage en cachette. Tu penses bien que je l’ai mis dehors et lui ai dit qu’il ne pourrait revenir que le jour où il se serait abonné à télé foot magazine, et jouerait avec moi à la playstation (désolée je ne connais pas d’autre nom).

    @L’Alter: peut-être que l’apogée sexuelle tombe pile au moment où on essaye de leur faire croire qu’elles ne pourront plus jamais en profiter: avec un mari et des enfants?

    • La Pastanaga permalink
      29/03/2011 19:04

      rooo Filoute! arrête d’embeter Pasca et l’Alter!
      ne vois tu pas qu’ils son très 1er degré les pauvres (c’est des mecs, hein, faut pas trop leur en demander)

      • Filoute permalink
        29/03/2011 19:11

        Un espoir Pasta… Même si c’est des mecs, j’y ai cru…

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 19:18

        ON BRADE!

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 19:30

        -mais qu’est ce qu’il se passe?
        -mais qu’est ce qu’il se passe?
        -mais que se passe-t-il?

        – je m’appelle nathalie et je suis poursuivie par méchant!

        – un méchant? mais où est-il?

        – Toi tu t’appelles Nathalie? avec ta tête de citron et tes yeux bridés?

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 19:34

        (désolée c’est tout se qui m’est venu par la tête pour détourner l’attention)

      • Filoute permalink
        29/03/2011 19:39

        Une bonne façon ma foi de détourner l’attention, j’ai véritablement cherché (in peto) à quoi ça correspondait.

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 19:44

        (CE* … me cago en la puta, Pastanalphabète va)

      • Filoute permalink
        29/03/2011 19:53

        ‘Scuse moi, tu ne peux que m’intriguer… Me cago en la puta? Il se peut que suite à ce commentaire tu gagnes mon coeur en moins de trente secondes…. T’es la première à me le sortir hormis les vrais espagnols…

      • 29/03/2011 20:01

        Dans ce cas, on coupe la Pasta en deux: je prends la partie lyonnaise, tu prends la catalane, ça marche.
        Oui, le trafic d’humains, célebien.

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 20:09

        volem, volem, volem, volem independència!

      • Filoute permalink
        29/03/2011 20:15

        JAJAJAJA. Je me risquerais pas à ce genre de revendications, je suis basque et andalouse… Je rajouterais juste une chose à ce que tu as écrit, dans le bas on dit: « me cago en la puta madre ».

      • Filoute permalink
        29/03/2011 20:56

        @GounjouNE: je te laisse Pasta toute entière, moi j’aime pas posséder, je préfère qu’on me prête.

      • 29/03/2011 21:02

        Dans ce cas, je laisse Pasta à son independencia.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 21:23

        Pasta, c’est quoi le 1er degré ? C’est ce qui vient avant le collège ?

      • 29/03/2011 21:43

        Guigui tu es le plus fort, je t’aime.

    • Papaye permalink
      29/03/2011 19:21

      Mais Filoute enfin, t’énerve donc pas, ça ride. Ils sont tout aigris, que ce soient les femmes de 20, 30 ou 40 c’est pareil, ils chopent quand même pas.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 19:31

        (Merci du conseil ride) Merci de venir par là les meufs, je commençais à me sentir un peu seule. Non, je m’énerve pas, mais je crois que l’Alter a capté comment me faire réagir, ce fourbe personnage nuisible.

      • L' alter égal permalink
        29/03/2011 21:49

        Cette clairvoyance après coup qui te caractérise, déjà louée par moi en ces lieux, ne cesse de m’émerveiller.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 22:06

        « L’après coup » est tellement touchant l’Alter.

      • 29/03/2011 22:14

        Y en a un d’émerveillé. Y en a un de touché…

        Pinaise, on se croirait dans un film avec Meg Ryan.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 22:19

        Tant que ce n’est pas un film avec Hillary Swank.

      • 29/03/2011 22:23

        Ou un film au Congo.

      • Guillaume Pascanet permalink
        29/03/2011 22:24

        Voire un film au Congo avec Hillary Swank.

      • 29/03/2011 22:28

        Imagine qu’en plus ce soit basé sur une histoire vraie !!!

      • 29/03/2011 22:38

        Une jambe sur un trottoir: un lépreux ayant vu Hillary Swank au Congo. Basé sur une histoire vraie.

      • 29/03/2011 22:45

        Oui mais à Bruges alors, pour garder l’authenticité du Congo Belge.

      • 29/03/2011 22:50

        J’adoooore le coup du « alter personnage nuisible », magnifique… ça me rappelle une scène de Mabuse, tiens.

  37. Filoute permalink
    29/03/2011 19:24

    Ahah! Mais Grave.

    • 29/03/2011 19:33

      Quoi ? qu’est-ce qu’il faut graver ?

      • Filoute permalink
        29/03/2011 19:38

        C’était pour Pasta, mal placé.

      • La Pastanaga permalink
        29/03/2011 19:40

        je t’avais dit Filoute… pfff ces mecs ils comprennent rien à rien

      • 29/03/2011 22:10

        La Pasta, c’est trop facile de s’en prendre à un mec qui est peut-être une fille. Tu ne sers vraiment pas notre cause.

      • Filoute permalink
        29/03/2011 22:32

        M’enfin la Pasta faisait une caricature là maximgar! Non? Mais si.

      • 29/03/2011 22:38

        Non, mais elle a été cruelle et injuste. Moi je débarque comme une fleur, dans un monde brutal où la violence verbale sexuée est sans retenue, où on passe de Ronsard à la pression sociale de l’anti-rides. Plutôt que me lancer dans une diatribe différentielle quant à ce qui est du social et ce qui est du marketing, ce qui est de l’insolence de l’Alter et ce qui est de sa force séductrice primaire, j’ose un petit jeu de mot relaxant, et je me fais cataloguer de mâle constipé du bulbe rachidien, c’est vraiment cruel…

      • Filoute permalink
        29/03/2011 22:46

        « je me fais cataloguer de mâle constipé du bulbe rachidien »

        You made my nigth. ahahah.
        Nos plates excuses personnage hydride mi-homme/mi-femme, nous te t’attaquassions point…

      • La Pastanaga permalink
        30/03/2011 12:58

        Non ma Filoute. Pasta te estaba tomando el pelo.
        sans rancune ¿eh?

      • Guillaume Pascanet permalink
        30/03/2011 16:35

        Te quiero Pasta.

      • L' alter égal permalink
        30/03/2011 17:25

        Tiens, encore un après coup touchant.

      • Filoute permalink
        30/03/2011 17:31

        Non Pasta, me tomas por mas gilipollas que soy. Ya lo habia pillado. Por eso no habia contesta’o antes de lo que escribio maxnoseque.

        Sans rancune.

      • 30/03/2011 17:34

        La puta madre, es que aqui todos hablan castellano. Je vais me méfier avant d’envoyer des gens a la concha de su madre.

      • 30/03/2011 17:51

        J’en ai marre, c’est toujours tout de ma faute.

      • La Pastanaga permalink
        30/03/2011 19:07

        vale, pero reconoce que te ha costa’o un poco, corazón.
        yo también te quiero Pascanet,

        et oui maximgar c’est toujours de ta faute

      • 30/03/2011 19:12

        Le Meg Ryan Show rebelote…

      • Filoute permalink
        30/03/2011 20:02

        La verdad es que: dissertant actuellement 6h par jour depuis trois semaines, je dois t’avouer que je repose un peu mes neurones sur les blogs et ne vient pas y exposer ma « coolitude ». De eso me importa poco, paso de los que por ser guays dejan de ser ellos mismos.

        Pero vamos, q solo por hablar español ganaste mi corazon, Pasta. La concha de la tuya la Garce, tu peux me dire ce que tu veux en espagnol ça me fera toujours sourire.

      • 30/03/2011 20:21

        dej

      • 30/03/2011 20:23

        Bon, parti trop tôt. Je disais « deja la paranoia que no hablaba de nadie en particular »
        mais bon, je vais arrêter de parler espingouin, ça va finir par faire tache.

      • Appelez-moi "machin" permalink
        31/03/2011 18:27

        Pourquoi se s’échangent ils pas leur email ces coincés du cul ? Ou peut être abrutis? Ou pire: cicatrisés du trou.

  38. 29/03/2011 21:46

    En te lisant, j’ai eu un flash: ça doit faire un an que l’angoisse du samedi soir m’a quittée. Et j’ai encore 3 ans devant moi avant de passer du côté obscure de la force. Et mes soirées ressemblent carrément à celles de la soirée de trentenaires rangés. Hmmmm.

  39. sabrina permalink
    30/03/2011 11:19

    Je te rejoins pleinement!
    Moi la date fatidique sera le 18 mai!
    Il n’est jamais trop tard pour rien, c’est à 30 ans que je vais prendre un virage professionnel totalement différent de ma branche actuel.
    Bonne continuation 🙂

  40. La Mozabite permalink
    30/03/2011 16:16

    Le 17 Mai, c’est noté. Le miens c’est le 19 mais je fête mes 31 ans. Je comptais organiser une soirée dans un bar chic avec du vin mousseux servi dans des flûtes en plastique imitation Baccarat. Je ne me sens jamais aussi bien que quand je suis en transition, donc l’entre deux dizaines me va totalement 🙂

    • La Dépravée permalink
      31/03/2011 10:53

      On s’en fout peut-être un peu mais je suis également du 19. Par contre pour l’âge, c’est un peu différent, ça se joue à une dizaine près. Donc moi ce sera gobelets en plastique, musique forte, et jus de pommes sur le parquet.

  41. 21/06/2011 11:57

    Juste : MERCI… 🙂

Trackbacks

  1. Putain, trente ans… « Brötchen VS Blonde

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :