Skip to content

Humour(s) juif(s)

27/01/2011

Bon ok, je n’ai rien écrit depuis un bout de temps et je ne peux même plus vous servir le prétexte de la surchauffe dans ma vie professionnelle puisque ma vie professionnelle se résume déjà un mythe lointain (et si surchauffe il y a, celle-ci ne concerne que mon cher poignet droit). Mon ambition pour ce post sera relativement modeste: je ne pousserai aucune nation à renverser le dictateur qui la saigne à blanc depuis plus de deux décennies; je ne me battrai pas non plus pour que les homosexuels puissent, comme les autres, jouir du droit de se faire saigner à blanc pour le bien de tous. Non, je vous propose plutôt un petit florilège de ce qui se fait-à mon sens-de mieux en matière d’humour juif. Parce que là, j’ai juste envie de me marrer.

J’entends déjà les grognements de certains pour qui l’humour juif n’existe pas plus que l’humour anglais ou encore la cuisine vietnamienne. Ces humanistes à la petite semaine, gardiens auto-proclamés de l’universel clament que réduire un trait culturel à son appartenance d’origine est une insulte à l’Humanité. Ces éternels  porteurs d’oeillères ne se rendent pas compte  que la World Music n’aidera en rien l’humanité à devenir plus fraternelle.

Mais d’abord, tous les juifs sont-t-ils marrants? Assurément, non. Alain Finkielkraut, Arnaud Klarsfeld ou Michel Boujenah sont là pour nous prouver que judéité ne rime pas forcément avec le verbe se poiler (même si le premier, avant d’entamer sa carrière de vieux grincheux écumant, écrivait un ouvrage plein de verve sur la tendance qu’ont beaucoup de juifs à se complaire dans les délices d’une singularité surjouée). Cependant, si tous les juifs ne sont pas drôles à s’en décrocher la mâchoire, une sorte de réflexe acquis au cours de longues années d’errance les conduit très souvent à rire de tout et, plus spécifiquement d’eux-mêmes.

Les thèmes qui reviennent le plus souvent? La famille, à la fois vécue comme le seul refuge possible contre l’hostilité du monde extérieur mais aussi comme structure parfaitement castratrice. Personnifiée par la figure cannibale de la Mère Juive, la famille/tribu, à la fois juge et bourreau, empêche très souvent le mâle juif de vivre sa sexualité de manière épanouie; celui-ci est alors contraint d’intérioriser ses obsessions, ce qui ne fait que décupler sa culpabilité. Ainsi, l’humour juif d’une manière détournée, s’aventure très souvent du coté de la grivoiserie. Le Portnoy de Philip Roth ainsi que le Shalom Auslander de La Lamentation du prépuce sont de parfaits exemples de cette impossibilité qu’a l’homme juif à se couler dans le moule solennel du fils/mari/père, car ayant une tendance trop prononcée à se laisser dicter sa conduite par un entrejambe capricieux.

Autre motif récurrent: L’argent. Source intarissable de stéréotypes plus détestables les uns que les autres, le motif de l’argent revient très souvent dans l’art consommé des fils d’Abraham à se moquer d’eux-mêmes. C’est peut-être pour conjurer cette malédiction millénaire qui en a fait des usuriers malgré eux, que les juifs ont appris à intégrer la réalité financière dans leur vie quotidienne et ainsi la dédramatiser, loin de l’hypocrisie qui caractérise le christianisme en la matière (rappelons qu’au Moyen Âge, dans la plupart des royaumes d’Occident, les seules activités qui leur étaient tolérées étaient liés à l’argent; les puissants, en les contraignant de cette façon à des pratiques perçues comme infamantes (usure, commerce, collecte des impôts) veillaient à entretenir la flamme anti-juive tout se garantissant de juteux bénéfices).

Et puis biensûr il y a la mort. Et son corollaire, le sens de la vie. Là encore, les juifs rient. Certains rient pour ne pas pleurer. C’est le cas de Woody Allen/Alvy Singer qui distingue deux types d’existences: misérable pour la plupart des gens ou tragique pour une poignée (les éclopés, les diabétiques etc…). D’autres s’inventent une véritable philosophie: c’est le cas de Jerry Seinfeld et Larry David qui créèrent  probablement la série télévisée la plus drôle de tous les temps. Seinfeld est une oeuvre-manifeste qui, de l’avis même de ses créateurs, se résume au programme suivant: « It’s a show about nothing. » Si la vie est une farce sans queue ni tête et que Dieu s’est détourné des destinées humaines, alors pourquoi ne pas consacrer un épisode entier au dilemme moral auquel est confronté le protagoniste: embrasser ou éconduire sa petite-amie dont il a, par maladresse, fait tomber la brosse à dents dans la cuvette des WC sans, bien sûr, en avoir informé l’intéressée.

Alors pour ceux qui souhaitent réviser leur humour juif, je ne saurais que trop conseiller la liste de productions littéraires et cinématographiques suivantes:

La Lamentation du prépuce, de Shalom Auslander; Zelig, de Woody Allen; Portnoy et son complexe, de Philip Roth; Mangeclous et Les Valeureux, d’Albert Cohen; Liberty Heights, de Barry Levinson, Les extraordinaires aventures de Kavalier et Clay, de Michael Chabon; A Serious Man, de Joel et Ethan Coen.

Et Shabbat shalom, hein.

Publicités
195 commentaires leave one →
  1. Raymond Domenech permalink
    28/01/2011 08:48

    Et il est juif Dany Boon ?

  2. Philippe De Thrace permalink
    28/01/2011 08:56

    Le Juif poste avant 9h ! M’est avis que la surchauffe professionnelle est toute proche.

    • Leslie permalink
      28/01/2011 09:17

      Ou alors il est déjà malade, n’arrive pas à dormir pour cause de grosse crève et passe le temps en pondant un article….

    • 28/01/2011 10:01

      Ou alors il a appris à programmer la publication différée d’un post (ce qui l’aura occupé à plein temps éveillé ces 2 dernières semaines).

      • La Pastanaga permalink
        28/01/2011 16:22

        sûrement.
        d’ailleurs 16h11 est une heure bien plus raisonnable pour se réveiller

      • 28/01/2011 16:38

        Programmer la publication différée d’un post?

        L’année prochaine à Jerusalem!

  3. L' alter égal permalink
    28/01/2011 09:43

    On remarquera aussi que le post du juif contient bien entendu dans son premier paragraphe les trois composantes ci dessus exposées :
    – la sexualité non épanouie
    – la situation professionnelle incertaine
    – le tragi-comique de sa condition.

  4. 28/01/2011 09:46

    les juifs donc c’est l’argent, le sexe et la mort ? COOOL

  5. Guillaume Pascanet permalink
    28/01/2011 10:12

    Pff, tout cela pour glisser subtilement une allusion à sa misère sexuelle présente et attirer les commentatrices compatissantes.

    • La Bretonne permalink
      28/01/2011 10:17

      Peut-être mais pour vraiment provoquer un élan de compassion, il aurait dû évoquer une entorse de son « cher poignet droit ».
      Là, ça aurait fait clairement démuni.

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 10:20

        Tu confondrais pas pute et infirmière, toi, par hasard ?

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 10:22

        Les femmes sont tout à la fois.
        Fille, mère, pute et infirmière.

      • 28/01/2011 10:24

        mais la plupart ne sont pas cuisinières hélas.

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 10:46

        Oui, vous vous dispersez trop c’est dommage, ça nuit à la compréhension et à la lisibilité. Faites un seul truc, mais faites le bien.

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 10:57

        Vos revendications geignardes, vous pouvez vous les mettre au cul.
        C’est à prendre ou à laisser.
        Il vous restera toujours le « cher poignet droit ».

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 11:01

        Ah oui y’ a maîtresse d’école aussi.
        Quelles revendications ?
        Ca s’appelle la division du travail et ça s’organise très bien, crois moi.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 11:02

        L’alter, tu exagères. Il y a des choses qu’elles font farpaitement.

        Être casse-couilles par exemple…

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 11:13

        Même pas… si elles étaient parfaitement casse couilles, elles seraient infréquentables…

      • 28/01/2011 11:14

        Excusez-moi d’interrompre, mais on me souffle que « farpaitement » a été retiré de la circulation vers 1974. Merci de votre compréhension.

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 11:18

        Merci Le Blasé.
        Etre casse-couilles est parfois un sacerdoce qui pèse sur nos frêles épaules.
        Il est aimable de souligner cette constance féminine.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 11:26

        @ Le Pédé. Pourquoi? On est en quelle année? Le General de Gaulle est toujours Président non? On me dit jamais rien!

        @ La Bretonne Mais de rien Ingrid. Cela dit, je ne fais que reprendre ce que j’entends. Les filles, toussa, ça me concerne pas trop.

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 11:35

        @Le blasé.
        Ton amabilité ne m’empêchera pas de te crucifier si tu continues de m’appeler Ingrid.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 11:45

        Farpaitement, il est ignoble d’appeler la Bretonne Ingrid alors qu’elle s’appelle probablement Anaïk ou Gwenaelle , comme 90% des femelles celtiques.

        Nolwenn n’est pas à écarter cependant, comme le démontre le dernier album de la chanteuse du même nom (c’est moins bien que Manau cela dit)

    • 28/01/2011 10:23

      ça m’a tellement surpris de lire ça qu’en fait je me demande s’il n’y a pas un autre sens moins grivois, genre « j’ai mal au poignet d’écrire des lettres de motivation ».

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 10:28

        C’est vrai que cela vient dans le passage sur sa vie professionnelle. Et c’est vrai que j’ai trouvé aussi que cela manquait d’élégance venant du Juif.

        Néanmoins, quand on parle de fatigue du poignet droit, ce n’est pas l’écriture qui me vient spontanément à l’esprit comme cause de ce désagrément.

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 10:45

        surtout avec « cher » devant poignet.

      • Lulu permalink
        28/01/2011 13:47

        Non mais évidement qu’il s’agit d’écriture et pas de branlette ! Écrire c’est le métier de juif si vous suiviez un peu

      • Lulu permalink
        28/01/2011 13:50

        Du Juif et non de juif

      • 28/01/2011 16:11

        Merci Lulu de rappeler au monde que je ne passe pas l’intégralité de mes journées à me pignoler. Mais je reconnais que cette histoire de poignet n’était pas sans équivoque.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 16:19

        Excuse moi d’avoir daubé sur ta vie privée sans raison.

        Je dois être un rien obsédé.

      • 29/01/2011 13:54

        dommage, c’est plus marrant à lire comme ça.

  6. 28/01/2011 10:16

    Seinfeld?
    Sérieusement?

    • 28/01/2011 10:18

      Seinfeld est un génie.

      • La mouette permalink
        28/01/2011 11:53

        Le Branleur, c’est consternant. C’est même pas comme les Monthys Pithon dont je galère à saisir l’ampleur de l’absurdité, c’est juste médiocre.

      • 28/01/2011 11:59

        non, c’est drôle, c’est toi qui est mort en dedans.

      • L'escroc permalink
        28/01/2011 12:01

        La mouette, tu t’es fais chier dans les yeux, Seinfeld est l’homme le plus drôle de la planète, avec Kad Merad bien sur.

      • 28/01/2011 12:07

        en plus, c’est un super briseur de glace avec les juives « je kiffe seinfeld », ça marche à tous les coups.

      • La mouette permalink
        28/01/2011 13:02

        Quand bien même tu aurais Woody Allen tatoué sur l’épaule, dès lors que tu dis que t’es goy ça devient un tantinet plus délicat.

      • 28/01/2011 16:32

        @Branlette,
        on n’a pas du être présentés aux mêmes juives. Tu me donneras les coordonnées de l’organisme de speed dating auquel tu souscris.

      • La Mauricienne permalink
        30/01/2011 11:38

        Sinon, le réseau où Seinfeld ça peut fonctionner, ce serait… Feujbook, si si!
        http://feujbook.fr/

    • 28/01/2011 10:18

      Ah oui oui oui. Seinfeld nécessite de porter des couches tellement c’est drôle.

    • 28/01/2011 10:19

      Putain, j’ai dû louper un truc…

      • Le gros permalink
        28/01/2011 10:45

        Peut-être la VO ?

        La VF est totalement calamiteuse, et si tu as vu des épisodes en francais, ceci explique peut-être cela.

        En dehors de ca, c’est du concentré d’humour, des personnages géniaux, des dialogues truculents, bref sans aucun doute l’une des meilleures séries humoristique des dernières décennies, malheureusement pas assez reconnue par ici…

      • antoine permalink
        28/01/2011 11:47

        (je respire, c’est très dur de dire publiquement qu’on ne trouve pas ça à pleurer de rire)

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 11:54

        J’ai jamais accroché non plus.

      • librehomme permalink
        28/01/2011 11:56

        (ah merde)

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 11:59

        Emmellage d’adresse ?

        Je pense que Seinfeld est réservé aux bobos bien pensants et , comme ils n’existent pas, la série n’a pas eu beaucoup de succès en France.

      • Le Latin permalink
        28/01/2011 12:04

        Moi même j’ai dû louper un truc.
        De toute façon la meilleure série de tous les temps c’est Dream On mais ça…

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 12:16

        Je trouve Eli Kakou pas drôle non plus.

        La preuve, il passe en boucle sur Rires et chansons (non non, je n’écoute pas cette radio)

      • 28/01/2011 12:22

        C’est un nouveau le Latin?

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 12:34

        C’est gentil d’être passée sur ton blog.

      • 28/01/2011 12:57

        C’est un bolchevik surtout.

      • docds permalink
        28/01/2011 13:05

        C’est sûr que si vous aimez Benny Hill (Pascanet, la bretonne) et que vous ne saisissez pas l’humour absurde des Monthy Python (La Mouette), vous ne pouvez apprécier SEINFELD qui est difficile à appréhender pour le blogueur moyen, de surcroit de province, à qui il manque cette subtilité qui caractérise le bobo parisien…

        Quant à Eli Kakou, qui était génialement drôle, cet humour s’adresse à un public habitué à côtoyer des juifs d’Afrique du Nord (humour communautariste dira PDT) qu’on ne voit que peu en France profonde également.

      • La Pastanaga permalink
        28/01/2011 13:10

        [genre tu connais la France profonde]

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 13:18

        Je t’emmerde, cher Docds.

      • docds permalink
        28/01/2011 13:22

        C’est bien ce que je disais.
        [Détrompe toi, j’ai visité quelques grottes]

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 13:26

        [genre, tu fais de la spéléologie]

      • La mouette permalink
        28/01/2011 13:33

        Ah je préfère ça.
        En gros ça plait parce que ça parait ésotérique, quelle merveilleuse sensation que de se délecter de quelque chose que la plèbe ne saisit même pas.
        Dites que c’est sympa si on aime se la toucher ça ira plus vite.

        Puis c’est vrai que Eli Kakou c’est tellement insaisissable si on a pas des potes Séfarades tout le tour du ventre.

      • docds permalink
        28/01/2011 13:38

        « Tout le tour du ventre », c’est sympa comme expression. Ça vient d’où?
        Esotérique? C’est sûr que si tu n’as pas étudié la Kabbale, tu ne peux comprendre SEINFELD.

      • 28/01/2011 13:54

        D’accord avec toi Le Latin Dream On c’est chouette.

        Sinon (Question con) pourquoi c’est [Seinfeld] si peu diffusé en France ?
        Malgré la différence culturelle, une série qui a autant rencontré son public aux USA devrait avoir ici une programmation moins honteuse, non ?

      • Lulu permalink
        28/01/2011 13:56

        Parce que le français moyen ne peut pas comprendre cet humour trop subtil

      • 28/01/2011 14:47

        Nan nan, ça passait sur Canal quand j’étais ado, donc en V.O. J’ai tenté l’expérience d’un épisode aujourd’hui ça m’a inspiré deux choses: ça a très mal vieilli et La Meuf ressemble grave à Liz Sheridan.

      • Le Pet Financier permalink
        28/01/2011 14:54

        Elaine Benes ?

      • Le Pet Financier permalink
        28/01/2011 14:57

        Liz Sheridan serait la Elaines Benes de Seinfeld ?
        Julia Louis-Dreyfus ?

      • 28/01/2011 14:59

        Oui. Pardon. Julia Louis-Dreyfuss. Saison 1, la ressemblance est frappante.

      • Le Latin / Le Bolchévik permalink
        28/01/2011 15:06

        @ Le Pédé
        Je suis sûr que tu m’as reconnu à cause de cette manie que j’ai de me promener avec un couteau entre les dents 😉

      • docds permalink
        29/01/2011 14:02

        C’est sûr que si tu n’as regardé que la saison 1 tu n’as pas pu apprécier. C’est la moins bonne. Réessaye à partir de la quatrième saison.

      • 29/01/2011 14:45

        @vieux félin,
        Liz Sheridan est l’actrice qui interprète la mère de Seinfeld mais sinon tu ne fais que confirmer ce que j’ai toujours dit sur la ressemblance frappante entre La Meuf et Julia Louis Dreyfus (Le Pédé peut témoigner).

        Sauf que La Meuf est beaucoup plus sexy.

    • Lulu permalink
      28/01/2011 13:49

      Sublime Seinfeld

      • Paul Albert permalink
        28/01/2011 15:28

        Ça me parait chronologiquement déplacé de parler de Seinfeld comme une série pour bobo alors même qu’à l’époque de sa création/diffusion le mot et le concept Bobo n’existaient pas ou ‘était pas clairement identifié!

      • 28/01/2011 15:31

        (jette un kilo de second degré)

      • Paul Albert permalink
        28/01/2011 15:36

        Merde wrong spot…

        Anyway , ca on le range ds quelle catégorie….
        http://hipsterhitler.com/

      • 28/01/2011 15:41

        je sais pas trop mais en général je n’aime pas les parodies d’Hitler et des figures majeures du nazisme, je crois vraiment que c’est le premier pas vers une décrédibilisation d’une telle monstruosité (cf inglorious basterds).

      • 28/01/2011 15:52

        mais j’ai souri pour celui-là : http://hipsterhitler.com/archive/19-eastern-front/

      • 28/01/2011 16:36

        Tentative de lancement d’un débat à la noix. Mes épisodes de Seinfeld préférés:

        -The nose job
        -The diner party
        -The pen
        -The contest

        Qui dit mieux?

      • lulu permalink
        28/01/2011 17:01

        Celui avec le milk shake qui fait soit disant maigrir et ils deviennent tous obèses, celui sur l’odeur corporelle

      • 28/01/2011 17:24

        @lebranleur : moi je suis globalement contre la monstruosisation (oui c’est un mot, tout à fait) de Hitler et ses compères nazi, parce que ça fait oublier qu’à la base, c’étaient des humains comme toi et moi. C’est insupportable certes, mais c’est important de ne pas l’oublier.

      • Paul Albert permalink
        28/01/2011 17:36

        @ le Juif, je suis absolument pour les débats stériles du vendredi après-midi :
        donc en 4…
        The Soup
        L’épisode ou George arbore un magnifique « toupet ».
        Bubble Boy
        Celui qui se passe dans les Hampton

      • 28/01/2011 18:51

        @Paul Albert: the bubble boy, definitely!

      • 29/01/2011 12:20

        @roro : nous sommes tout à fait d’accord, ça marche dans les deux sens.

  7. 28/01/2011 11:25

    Shabbat Shalom de Tokyo!!!

    • YoosF permalink
      28/01/2011 11:29

      Bâtarde.

    • antoine permalink
      28/01/2011 11:49

      slut

    • 28/01/2011 12:21

      Moi aussi je vous aime.

    • Le Blasé permalink
      28/01/2011 12:57

      Dis nous que c’est pour le boulot et que tu n’es pas en vacances! DIS LE!

      • antoine permalink
        28/01/2011 14:41

        quelle drole d’idée ??? C’est 100x mieux pour le boulot: en échange de qqs heures, qui peuvent s’avérer droles, de travail, tu fais casquer avion hotel et bouffe à ton employeur.

      • 28/01/2011 14:49

        VACANCES!!!!!

      • YoosF permalink
        28/01/2011 14:51

        Batarde.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 15:53

        @ Antoine
        Oui mais finalement tu y vas pour travailler… Tu n’es pas reposé. Tu dois travailler après les réunion, etc… Enfin perso je ne vois jamais ça comme du fun! Tu bosses meme plus sur place!

        @ La Meuf
        Merci, tu viens d’annihiler tout ce qui me faisait croire que ma vie n’était pas SI pourrie. Donnez moi une corde.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 16:16

        Tu ne préfères pas un bidon d’essence ? C’est plus tendance.

      • antoine permalink
        28/01/2011 16:36

        En fait t’es blasé parcequ’à t’as une vie de merde. Travailler pendant les déplacements à l’étranger, quelle drole de chose.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 16:43

        @ Antoine
        Et bien, blasé parce que vie de merde. D’ailleurs je m’ennuie là, je suis bien Blasé.

      • Nora permalink
        31/01/2011 12:25

        Grosse pute

    • Nora permalink
      31/01/2011 12:24

      Grosse pute.

  8. 28/01/2011 11:27

    Je confirme. L’humour anglais est un mythe.

    • Le Blasé permalink
      28/01/2011 11:30

      Je n’en suis pas certain. Ils ont toujours eu tendance à donner dans le 36ème degrès.
      Il suffit de regarder les Monthy Python avec leur humour incohérent ou encore Absolutely Fabulous et leur humour acide et trash.

      • 28/01/2011 11:54

        Certes. Mais ce ne sont pas des vrais gens.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 12:07

        Précisez votre point de vue.

      • 28/01/2011 12:09

        Oui enfin, Ripitoo, il kiffe roger moore.

      • 28/01/2011 12:25

        @the Branleur: Ex-FUCKING-cuse me? Roger Moore?
        La seule explication rationnelle est que TU es l’auteur de ce complot judéo-capitalo-moustachu. Je te maudis pour 25 générations.

        @le Blasé la réalité du quotidien anglo-saxon est bien moins funky.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 12:44

        @ Ripitoo
        oui je veux bien le croire mais les Monthy Python ce n’est pas que le quotidien anglo-saxon (Sacré Graal ou la vie de Brian) et pour Ab Fab, elles représentent tout sauf le quotidien anglo-saxon. Ce sont des party girls totalement folles et coupées des réalités!

        Mais je ne relancerai pas un débat sur le thème fiction/réalité.

      • 28/01/2011 13:09

        @le Blasé : ehm.
        Comment dire.
        Je connais chaque épisode d’AbFab par coeur (moins les Monthy mais pas mal qd même). Ainsi que les bonus, les épisodes non diffusés. (oui je suis aussi conscient du cliché)
        Bref, ma remarque initiale tendait juste à souligner qu’on a tendance à imaginer globalement l’humour – l’understatement et l’ironie éduquée- comme appartenant au patrimoine génétique du peuple brit. Et que ce n’est pas le cas.

      • Le Blasé permalink
        28/01/2011 13:16

        Ah de ce point de vue ça change tout. Je te concède que ce n’est pas dans le patrimoine génétique, cependant, une tendance claire se dégage selon moi.
        Ils osent énormément.

        Ab Fab par coeur? TU ES GAY!

      • 28/01/2011 16:37

        Gay? Omagad! Jamais.
        Payday…peut être un peu sur les bord. Mais ne le répète pas à mon mari, il est homophobe à bloc.

    • 28/01/2011 11:31

      tout comme la beauté des anglaises ou la cuisine anglaise.

      Ils sont fous ces Anglais.

    • La Bretonne permalink
      28/01/2011 11:42

      Je ne sais pas si l’humour anglais est un mythe mais petite, je ne ratais jamais le « Benny Hill Show » le dimanche soir.
      ça a laissé quelques traces et grandement améliorée ma compréhension de la psychologie Rosbeef sauce à la menthe.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 11:46

        J’ai le même passé dominical, vespéral et télévisuel mais je ne pense pas que c’est ce qui m’a permis de comprendre le mieux l’humour britannique.

      • antoine permalink
        28/01/2011 11:48

        non, c’était surtout l’occasion d’apercevoir quelques fugitives poitrines.

        les jeunes ne nous croieront jamais.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 11:52

        On avait aussi les émissions de Collaro pour apercevoir de la poitrine à des heures de grandes écoutes.

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 11:57

        Bof, mon père laissait trainer ses Hara-Kiri n’importe tout alors les quelques bouts de seins qui paraissaient dans Benny Hill ne m’impressionnait pas outre mesure.

        Après Benny Hill, j’ai poursuivi avec Ab Fab et Blackadder.
        J’ai accroché direct sans me formaliser outre mesure de leurs « codes » humoristiques bien particuliers.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 12:01

        J’ai beaucoup aimé Blackadder. Rowan Atkinson y est bien plus drôle que dans Mr Bean.

      • Le Latin permalink
        28/01/2011 12:08

        C’est vrai qu’à une époque où Internet n’existait pas, il fallait batailler ferme et dur pour avoir le plaisir de mater un plan nichon… Autre époque…

      • 28/01/2011 12:09

        je ne vois pas de quoi vous parlez.

      • 28/01/2011 18:57

        Benny Hill c’est de l’humour anglais?

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 19:31

        Benny Hill c’est de l’humour ?

      • 29/01/2011 07:58

        Benny Hill c’est ?

  9. 28/01/2011 11:28

    Pour revenir au sujet, « Portnoy’s complex » est une fucking masterpiece.

    • 28/01/2011 11:53

      wé. Alors que « la lamentation du prépuce » comment dire. Beaucoup moins.

      • La Pastanaga permalink
        28/01/2011 11:55

        ah oui?

      • 28/01/2011 12:20

        OK. Ca va! Je m’y colle de ce pas et on arrête d’en parler (ehm).
        Twitter style: un bouquin pas mal, un procédé narratif un peu redondant, qq part, une impression de déjà lu ou déjà vu. #pfff #ckifautpasfaire

      • La Pastanaga permalink
        28/01/2011 12:34

        c’était bien la peine de faire du teasing, tiens

      • Une bordelaise flâne permalink
        28/01/2011 12:47

        Merci! Et maintenant qu’est ec que je vais faire ce week end?! Pffff

      • 28/01/2011 13:03

        Je peux te recommander la trilogie d’Agota Kristof si tu ne l’as pas lue. (bon ça te durera pas le week end hein, mais…)
        http://www.evene.fr/livres/livre/agota-kristof-le-grand-cahier-10489.php

      • 28/01/2011 16:27

        Ripitoo, La Lamentation du prépuce n’est peut-être pas un grand livre, mais il recèle au moins une bonne idée par page. Et il faut avoir un certain talent pour parvenir à écrire un roman captivant tout en ayant une prose moyenne.

        Sinon, ça fait plaiz de te revoir par ici.

      • 28/01/2011 16:46

        @Le Juif ok. Granted.

        Le plaisir est partagé. Voire la mythique vie professionnelle. Tout ce que je peux dire c’est que 2 mois de fracture numérique en plus, c’est un enfer que je ne souhaite à personne (sauf à Jacques Myard, mais c’est une autre histoire).

  10. YoosF permalink
    28/01/2011 11:28

    « I’m 14. I go to see the Rabbi, and ask him the meaning of life. He tells me the meaning of life, but he tells it to me in hebreu. I don’t speak hebreu. And then he wants to charge me 600 dollars for hebreu lessons. »

    • 28/01/2011 11:46

      « au secours, au secours, il y a mon fils avocat qui se noie !!! »

      • 28/01/2011 13:59

        Putain j’ai ri !
        C’est dans quoi ? Alleeez… Fait pas ta pute quoi !

      • La Pastanaga permalink
        28/01/2011 14:03

        La vérité si je mens
        (et YoussF cite « A serious Man » )

        Me parece.

      • YoosF permalink
        28/01/2011 15:07

        Nan, YoosF cite « Zelig » (qui est dans mon Top 3 des Woody Allen que j’ai vu jusqu’ici).

  11. librehomme permalink
    28/01/2011 11:51

    Cosmopolite

  12. Une bordelaise flâne permalink
    28/01/2011 12:17

    La lamentation du prepuce …
    Comment j’ai pu passer à côté d’un titre pareil ?!

  13. 28/01/2011 12:27

    Épineuse question que celle de l’humour Juif, que je préfère humblement laisser entre les mains des penseurs véritables (culture cinématographique inside).

    • 28/01/2011 12:30

      ah il était tellement à chier celui-là.

      • 28/01/2011 12:36

        Décidément, le Branleur a toujours raison.
        (Cette phrase me fait l’effet d’une circoncision artisanale).

    • Une bordelaise flâne permalink
      28/01/2011 12:45

      J’avais presque oublié ce film débile…

      • 28/01/2011 12:47

        Par cette sentence, c’est l’Art que tu assassines.

      • Une bordelaise flâne permalink
        28/01/2011 12:52

        La citation « le goût, c’est la mort de l’art » prend alors tout son sens mon cher!

      • La Bretonne permalink
        28/01/2011 12:52

        M’en fout du film pourvu qu’on ne dise pas de mal de Pierre Bellemare.

      • L' alter égal permalink
        28/01/2011 12:57

        C’était pas le lard c’est la mort du goût plutôt ?

      • Une bordelaise flâne permalink
        28/01/2011 12:59

        Ca me donne faim à force de parler de viande.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 13:24

        J’avais bien aimé.

      • Une bordelaise flâne permalink
        28/01/2011 13:40

        J’en suis bien désolée.

    • 28/01/2011 17:29

      J’avais adoré le premier (j’en ris encore aujourd’hui). Et on m’a dit beaucoup de bien du deuxième aussi, l’extrait me donne envie d’ailleurs.

      • Guillaume Pascanet permalink
        28/01/2011 18:07

        Merci de ton soutien.

  14. L' alter égal permalink
    28/01/2011 12:44

    la lamentation du prépuce ?
    Ces cosmopolites se plaignent toujours de leur manque de peau.

  15. Le Pet Financier permalink
    28/01/2011 17:52

    Et Popeck ?

  16. 28/01/2011 19:39

    ah putain, voilà je tourne le dos, et y’a 146 commentaires.

    Moi je suis arabe. Donc je suis antisémite. Donc l’humour juif ne me fait pas rire.

    Voilà.

    • 28/01/2011 19:43

      Et l’humour arabe, ça donne quoi?

      • 28/01/2011 20:01

        Prout. Crotte. Zizi.

        Donc tu vois, ça vole pas bien haut non plus. En fait, je hais l’humour. L’humour, ça pue du cul. (Ah, tiens, ça c’était drôle).

      • YoosF permalink
        29/01/2011 14:57

        +10 000 sur l’humour arabe. Les blagues tunisiennes sont sûrement les plus consternantes du monde. (Après je manque de points de comparaison, peut-être que l’humour bulgare c’est encore plus nul.)

      • Le Pet Financier permalink
        29/01/2011 15:55

        J’aime assez Fellag… C’est assez drôle et corrosif.

  17. 28/01/2011 21:19

    et gad elmaleh ??? vous en pensez quoi? il est pas juif aussi?
    moi c’est ma star du rire!

  18. 28/01/2011 23:28

    Cher Le Juif,

    Alors après avoir lu pas mal de tes articles et celui-ci ayant définitivement confirmé mon intuition première, je ne vois que deux explications plausibles au fait qu’on ait les mêmes lectures, les mêmes films de référence, les mêmes coups de gueule, le même humour et les mêmes goûts: soit, dans une vie antérieure il y a genre 6000 ans, on a erré ensemble dans le désert en papotant littérature. Soit tu es mon cousin et comment as-tu pu omettre de me dire que tu avais un blog?

    En attendant un éclaircissement généalogique, je me permets de te proposer une lecture qui devrait te ravir (si tu as la chance de ne pas encore connaître)(mais ça m’étonnerait, puisque si tu es mon cousin, je te l’ai offert à Noël) : L’Année où j’ai vécu selon la Bible, d’A.J Jacobs. Enjoy!

    • 29/01/2011 14:39

      ou vous êtes juste juifs tous les deux.

    • 30/01/2011 13:08

      Merci pour le tuyau, la Fair Lady! On a effectivement du se rencontrer dans une autre vie, quelque part entre deux buissons ardents.

      • tijan permalink
        31/01/2011 09:07

        c’est dégoutant !!

  19. Art Vandalay permalink
    29/01/2011 15:56

    « If you can’t say something bad about a relationship you shouldn’t say anything at all. »

    • Champomy permalink
      02/02/2011 10:29

      « Jerry, just remember, it’s not a lie if you believe it. »

  20. 29/01/2011 19:01

    LA MENT ABLE
    Et tout est dis

    • L' alter égal permalink
      30/01/2011 11:17

      La Belgique a coupé le réseau internet au vu de la dangereuse agitation des trublions de la blogosphère en plein milieu de ton mot, ou bien est ce une des fautes d’orthographe parmi les plus ridicules ever ?

      • L' alter égal permalink
        30/01/2011 11:19

        Et à propos les quatre connards, depuis quand vous acceptez les pubs ATOL ici ?

    • Nora permalink
      31/01/2011 12:29

      Ayé vous avez un gouvernement?

  21. Le texan permalink
    30/01/2011 03:27

    La belgique devrait en premier lieu arrêter d’être un pays ‘blague’.
    Après elle pourra émettre des critiques quant à la qualité des articles généralement argumenté de CLG.
    La ment able….mouai, j’en ai un aussi con cu piscence.

  22. le petit machin qui sert à rien permalink
    30/01/2011 11:26

    Et les filles juives?
    Chaque fois que ma mère croise un mec gentil elle veut me le coller!
    Chaque fois que j’ai un membre de la famille au téléphone on me demande si j’ai un « petit fiancé »!

    T’es Gentil, le Juif?
    (je sors, avant de me faire botter le cul)

    • L' alter égal permalink
      30/01/2011 11:31

      Depuis quand les femmes aiment les mecs gentils ?

      • Une bordelaise flâne permalink
        30/01/2011 11:48

        Depuis que les hommes aiment les femmes intelligentes voyons.

      • L' alter égal permalink
        30/01/2011 12:00

        Imagine un peu qu’un homme gentil rencontre une femme intelligente…
        un massacre.

  23. le petit machin qui sert à rien permalink
    30/01/2011 11:48

    C’est pas le mec gentil qui est stressant, c’est celui qui est toujours d’accord et qui te laisse décide de tout.
    C’est horrible, un mec qui termine toujours ses phrases par « comme tu veux » et « comme ça t’arrange. »

    • L' alter égal permalink
      30/01/2011 12:03

      Ah oui grosse erreur, c’est criminel de vous gâcher le plaisir de l’engueulade…

    • La phynette permalink
      30/01/2011 14:10

      Elle a raison le petit machin, c’est horrible. On ne sait jamais ce qui leur fait plaisir.

      • La phynette permalink
        30/01/2011 14:11

        Zut, paraphrase de la réponse plus bas. Je vais vite me tremper la tête dans un tonneau de beurre fondu avant d’aller faire un tour dehors.

  24. le petit machin qui sert à rien permalink
    30/01/2011 12:57

    Non, c’est juste que j’aime bien les hommes qui prennent des initiatives.
    Inverse la situation, imagine une fille qui te dirait « comme tu veux » à chaque fois que tu lui demandes son avis sur une sortie, le film à aller voir, les vacances, et qui donne jamais son avis…
    Et qui te répond  » ce que tu veux » quand tu lui demandes ce qu’elle aimerait faire.
    Les Commetuveux, on sait pas comment leur faire plaisir, tu vois.

    • L' alter égal permalink
      30/01/2011 16:05

      Je l’ épouse dans la seconde.

  25. tijan permalink
    31/01/2011 09:53

    L’humour juif existe -til ?
    Je n’en suis pas certain et c’est pas parce qu’il existe des comédiens et des écrivains américain ashkénaze amusant (pour certain) qu’on peut dire que l’humour juif existe. Je crois que c’est généralement de ça qu’on parle quand on parle d’humour juif (en tout cas ashkénaze).
    L’humour Séfarade est-il si différent de celui des pays dont vienne les séfarades ? Pas certain, bien qu’en tant que minorité clairement identifiées depuis quelques siècles l’hypothèse reste plausible (faudrait que j’en parle à beau-papa).
    Ces humours sont-ils finalement si différents de ceux d’autres minorité comme les italo-américains ? « mon chien stupide », par exemple, me fait penser que la question est légitime.
    Les juifs se reconnaissent-ils dans l’humour juif ? A 99,99% oui. C’est me semble-t-il un marqueur identitaire (un fantasme ?).
    Un truc frappant pour un gros goy catho comme moi : un bon rabbin est drôle.
    S’il ne vous à pas fait rire une ou deux fois durant l’office, ou au minimum sourire, il est légitime de changer de synagogue (je ne parle pas des Haredims, Hassidisms et autres que je ne connais pas, mais je ne serais pas étonné que ce soit la même chose).

    Tu dis qu’il existe un réflexe qui les conduit à rire de tout et, plus spécifiquement d’eux-mêmes. Moi ce genre de généralité me gène car elle me fait penser au gens qui te disent qu’ils sont plutôt philosémitites et que les juifs sont tellement intélligents …
    (mes pieds dans le plat)

    • Silo permalink
      31/01/2011 12:01

      Je ne comprends pas trop ton commentaire, meme apres l’avoir relu plusieurs fois. Finalement, tu trouves que l’humour juif existe, ou pas du tout ?
      Tu as l’air de dire qu’on peut lui attribuer telle ou telle caracteristique (j’apprecie beaucoup l’analyse de l’article a ce sujet, la castration de la mere, la culpabilite, l’auto-derision etc.) et qu’on peut le retrouver en particulier chez les personnes qui ont pour profession/passion la representation devant un public (ecrivain, comedien, rabin etc.) : tu les trouves, pour certains, droles.
      Mais cela ne veux pas dire que tous les juifs sont droles ou intelligents …?
      PS : On n’est d’accord que Gad Elmaleh est loin d’etre THE representant de l’humour juif. Je n’ai vu que son premier spectacle, un peu lourdingue, et les seuls trucs droles c’etait des pales reflets de Seinfeld.

      • tijan permalink
        31/01/2011 13:13

        Je doute du caractère absolument particulier de l’humour juif, mais pas de l’humour ashkénaze lituano- new-yorkais, l’auto-dérision est fondamentale dans bien des « types » d’humour.
        Je pense qu’il y a des humours juifs, souvent fortement liés à des communautés très spécifiques.
        Je reconnais que la plupart des juifs considère l’humour juif comme un trait d’union, un marqueur mais je suis un peu gêné lorsqu’on en fait un trait de caractère spécifique (je ne dis pas que c’est ce que fait le juif dans son article).
        De plus, il ne s’agit pas toujours d’auto-derision mais aussi d’humour au dépend des autres ; séfarades (qui s’empressent de se l’approprier) ou ashkénaze (idem).
        Enfin :
        « Cependant, si tous les juifs ne sont pas drôles à s’en décrocher la mâchoire, une sorte de réflexe acquis au cours de longues années d’errance les conduit très souvent à rire de tout et, plus spécifiquement d’eux-mêmes. »
        Est historiquement problématique (entre autre parce que tous les juifs ne sont pas ashkénaze et que toutes les communautés n’ont pas la même histoire avant le nazisme) et c’est un lieu commun qui me gène.

      • 31/01/2011 18:29

        Tijan, je comprends que cette formule te gêne mais les persécutions ne sont pas le monopole de la mémoire ashkénaze. Les Juifs orientaux ont eu leur lot de souffrances et de déracinement, d’où l’errance comme lieu dénominateur commun…

    • tijan permalink
      31/01/2011 22:11

      Excuse moi le juif, je suis un chieur (mais je suis pas du tout d’accord avec toi).

  26. La Bretonne permalink
    31/01/2011 11:27

    Dans la série commentaire HS, beaucoup s’en foutent mais je le signale quand même:

    John Barry est mort.

    Lundi de merde comme d’habitude.

    • Nora permalink
      31/01/2011 12:31

      Et Carla Bruni est pas de gauche.

      Lundi de merde.

      • Le Pet Financier permalink
        31/01/2011 12:38

        Elle sortirait même un disque en septembre

        Lundi…

  27. La Mozabite permalink
    02/02/2011 23:24

    Le Juif, je me pose des questions existentielles maintenant: Et l’humour Mozabite du coup, c’est quoi? Je me demande si les minorités ont aussi un humour qui les définit.

    • tijan permalink
      03/02/2011 10:31

      Avec un nom pareil leur humour ne peut-être que lourdement grivois.
      Et ne va pas me dire qu’en langue At Mzab il n’y a pas la même connotation !
      Par ailleurs on peut sans doute rapprocher leur humour de celui des autres berbères et donc notamment des berbères juifs (≈ séfarades)
      ^^

      • La Mozabite permalink
        08/02/2011 00:33

        C’est les traducteurs qui se sont bien foutus de notre gueule en choisissant cette terminaison de façon arbitraire…

  28. lafandesorkin&desconnards permalink
    06/02/2011 18:16

    a jewish guy calls his mother :
    « – how are you mum?  »
    « – I’m starved and so tired… »
    « – why are you starved ? »
    « – I haven’t eaten in 3 weeks »
    « – why haven’t you? »
    « – I did not wanted to have my mouth full in case you’d call »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :