Skip to content

Ta gueule, Roland Dumas.

19/01/2011

Oh, ben ça faisait longtemps dites-donc. J’avais oublié à quel point c’était libérateur. Attendez, j’essaie encore une fois : TU VAS FERMER TA GRANDE GUEULE LE VIEILLARD ????

Vous vous demandez certainement pourquoi je sors soudainement de mon hibernation, en vociférant dans l’oreille d’un pauvre Ministre à la retraite tandis que beaucoup d’autres mériteraient que je leur somme de fermer leurs bouches. Michèle Alliot-Marie et Jean-Marie Le Pen notamment. Toutefois, la première a déjà été exécutée en ces lieux par un de mes confrères et le second ne mérite plus, il me semble, qu’on lui accorde la moindre attention. Même si, ferme ta gueule le borgne, ça fait du bien aussi je vous le concède. 

Bref, pourquoi Roland Dumas ? Et bien tout simplement parce que c’est la deuxième fois en quelques jours que je rentre chez moi, épuisée, que j’allume ma télé pour être au point niveau infos et que je tombe sur lui. 

La première fois, j’ai cru que je me trompais, que je le confondais avec un autre vieillard quelconque. Il était aux côtés de Jacques Vergès et de Laurent Gbagbo. La formation de ce dernier duo de choc n’ayant rien de surprenant, mon attention se focalisa sur le sosie de Roland Dumas qui se trouvait avec eux. Ce n’était pas un sosie. Roland Dumas s’était bien rendu en Côte d’Ivoire pour apporter son soutien à Laurent Gbagbo. Passé le moment d’étonnement, je pensai qu’il s’agissait sans doute de la nouvelle lubie d’un retraité désoeuvré. Nos retraités sont dépressifs nous le savons, nous ne pouvons que nous réjouir et les encourager quand ils se trouvent des activités, d’autant que la mise sous tutelle existe toujours en dernier recours. 

Hier soir, sur BFM-TV, revenu de sa villégiature ivoirienne, Roland Dumas donnait son avis sur la Tunisie, sur le Gouvernement, sur la Côte d’Ivoire, le mariage homosexuel et j’en passe. 

C’est alors que je m’indignai, suivant les recommandations d’un autre vieillard sénile (attention, ceci est le moment où je me fais lapider, installez-vous confortablement dans vos fauteuil et munissez-vous de popcorn ça va être sanglant, heureusement Pierre Assouline a tout dit, et bien mieux que je ne le pourrais, sur l’Intouchable Papi).

Donc je m’indignai. Depuis quand Roland Dumas est-il devenu (ou redevenu) une autorité en quoi que ce soit ? Depuis quand prend-on au sérieux un ancien Ministre dont le nom est indissociable d’une des plus grandes (si ce n’est LA plus grande) affaires de corruption qu’ait connu notre pays ? Depuis quand écoute-t-on un ancien Ministre de gauche qui s’associe à ce que notre pays a produit de pire en matière de racisme, de xénophobie et d’antisémitisme ? Depuis quand demande-t-on l’avis d’un ancien Président du Conseil constitutionnel condamné pour abus de confiance dans la gestion de la succession d’un des plus grands sculpteurs du XXe siècle sur autre chose que les chaussures Berluti ? Depuis quand, enfin, prend-on au sérieux un homme de 88 ans qui vous explique que l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire a été truquée en faveur de celui qui ne peut exercer le pouvoir ? 

Et bien apparemment depuis qu’il a décidé qu’il s’ennuyait et qu’il devait se trouver une activité extra-sénilité. Donc hier soir, sur BFM-TV, Monsieur Dumas nous a fait part de ses positions sur la Côte d’Ivoire : Ouattara a truqué l’élection (certes) ; sur les liens entre les politiques français et la Tunisie : Dumas n’y est jamais allé en vacances (passionnant) ; sur Dominique Strauss-Kahn : c’est une contrefaçon (intéressant) ; sur son candidat pour 2012 : François Hollande (motivant). J’aurais voulu pouvoir retranscrire plus fidèlement et de façon plus exhaustive les propos de celui qui ne cesse de se vanter d’avoir passé dix ans au Quai d’Orsay (quand il devrait depuis longtemps avoir émigré en Papouasie-Nouvelle-Guinée pour se faire oublier), mais j’étais trop scotchée pour prendre des notes, et je n’avais pas encore décidé que j’en ferai un post par la suite. Je suis sûre cependant que vous trouverez bientôt cette émission ou au moins des extraits sur Internet.

Donc en ce qui concerne son désoeuvrement de retraité, je propose à Roland Dumas de suivre la mode actuelle qui consiste à s’immoler par le feu dès que quelque chose ne nous convient pas. Je suis sûre que ce serait très efficace, qu’Alassane Ouattara accepterait sa défaite et cesserait de se battre pour la Présidence de la Côté d’Ivoire en allant rejoindre Ben Ali à Jeddah où seront désormais parqués tous ceux qui tomberont suite à des immolations. Le prochain vol pour Jeddah partira naturellement de Marseille dès que le lycéen qui a tenté de se suicider en s’immolant mardi nous aura éclairés sur ce dont il avait « marre » et sur les responsables de son désarroi. 

Publicités
177 commentaires leave one →
  1. drunk3nkiwi permalink
    19/01/2011 08:36

    Je crois qu’en matière de droit de l’homme, il faudrait sincèrement penser à ajouter celui de se taire. En tout premier lieu il serait bon d’en faire profiter certaines personnalités politiques qui aurait bien été inspiré de fermer leur clapet ses derniers temps.

    La France commence sérieusement à rayonner par ses absences de retenues et ses « gaffes ».

  2. Jibé permalink
    19/01/2011 09:05

    vieux sénile… épicétou.

  3. Guillaume Pascanet permalink
    19/01/2011 09:08

    Ce bon Roland me les casse menu aussi, mais la situation en CI n’est en effet sans doute pas aussi manichéenne qu’on pourrait le penser.

    DSK était en effet assez proche de Ben Ali, il a même été décoré par lui en 2008. A cette occasion, ce cher Dominique a proclamé que la Tunisie est un modèle, sur le plan économique certes, mais quand même !

    Touche pas à Stéphane. C’est peut-être un vieillard mais j’ai écouté un entretien d’une heure avec lui sur le site d’ASI et il m’a remonté le moral avant les fêtes, ce qui n’était pas gagné.

    • La Roumaine permalink
      19/01/2011 16:57

      Non, vraiment, d’habitude je commente pas, mais là, merci Pascanet, et j’ai envie de dire ta gueule La Meuf. Non, c’est vrai, je t’aime bien, tu interviens souvent sur des sujets politiques, et de façon très pertinente je trouve, mais franchement, défoncer Hessel dans un article qui défonce à juste titre Dumas, et s’appuyer sur Assouline qui vaut pas mieux que Zémmour (précisément sur ce cas là) dans le syndrome « je défonce ce que les bien-pensants encensent parce que je suis anti-conformiste et donc je suis pas un mouton »… Je développe pas l’argumentaire, Pascanet a raison sur ASI et La Tiède résume mon opinion. Oui ces 10 pages c’est pas lourd, je te l’accorde, et c’est un peu en vrac, encore d’accord. Tu préfères qu’on ait un best-steller du type « L’Allemagne court à sa perte » ?

    • 19/01/2011 17:50

      Que tu ne sois pas d’accord avec Assouline est une chose, mais réduire sa position a un simple anticonformisme me semble à côté de la plaque.

      • La Roumaine permalink
        19/01/2011 19:14

        Je suis ta nuance, mais bon ça me semble pareillement à côté de la plaque de réduire Hessel à « un vieillard sénile ».

      • 20/01/2011 10:29

        Oui, et Rose Bosch n’est pas VRAIMENT « une grosse truie psychopathe », et Marion Cotillard pas VRAIMENT « une brique avec du rouge à lèvre dessus ». On a compris. Ce qui n’empêche que je suis tout à fait d’accord avec la Meuf.

      • La Roumaine permalink
        20/01/2011 21:28

        D’accord L’Arabe d’accord. Je développe. J’ai pensé à vous aujourd’hui, parce qu’il se trouve que même si je ne commente jamais (comme beaucoup par peur de me faire défoncer et surtout d’avoir rien de mieux à dire que tous ceux qui commentent déjà très bien vos articles), C’est la Gêne m’invite souvent à réfléchir différemment, m’intéresser un peu plus au cinéma grâce au Pédé, rire de choses dont je n’oserai pas forcément rire en public bref, j’irai pas jusqu’à dire comme Leslie que ya eu un avant et un après, mais clairement je suis contente d’être tombée par hasard sur vos lignes. C’est pas la première fois que je lis un truc négatif sur Hessel, et en lisant ces quinze pages j’ai trouvé ça bordélique. Il n’empêche qu’Assouline m’agace fortement dans son article (« trop facile » me vient à l’esprit), et que comme Pascanet j’ai envie de dire pas touche. Plus de façon instinctive que purement réfléchie en fait. Et donc j’ai pensé à vous parce que je suis tombée sur ce papier dans Courrier international : http://www.courrierinternational.com/article/2011/01/13/la-france-porte-parole-de-l-indignation
        On ne saurait mieux résumer mon sentiment. Plus que son « fascicule » proprement dit, ce que j’ai aimé, c’est l’homme qui l’a écrit et la potentielle signification de son succès. Du coup Assouline, en analysant la chose de façon carrée me fait l’effet d’un vieux réac qui a rien capté. Mais bon c’est juste mon sentiment.

  4. La Capricieuse permalink
    19/01/2011 09:29

    Oui, donc, on est d’accord, l’immolation est visiblement devenue le nouveau mode de communication. A quand une appli IPhone?

    • Guillaume Pascanet permalink
      19/01/2011 09:32

      Appeler cela une mode, cela me rappelle un peu, excuse moi la Meuf, les propos de l’ancien PDG de France Telecom sur les suicides de ses employés.

      • La Capricieuse permalink
        19/01/2011 09:39

        En même temps, depuis la Tunisie ça s’immole, ça s’immole… C’est la multiplication de l’acte qui en font une « mode », pas les propos de la Meuf

      • 19/01/2011 09:48

        Je ne vois pas le rapport dans la mesure où les suicides chez FT se produisaient dans une même entreprise et n’étaient que le résultat du désespoir des salariés. Les différentes immolations qui se sont produites en Égypte se voulaient revendicatrices suite à l’espoir sans doute suscité par la situation en Tunisie. L’immolation du lycéen français est très inquiétante par ce qu’elle révèle de l’état et de la capacité de réflexion et de compréhension des jeunes gens. Et comme le dit la Capri c’est la répétition qui me fait parler de mode et c’est ma façon de parler, tu le sais.

      • La Capricieuse permalink
        19/01/2011 09:52

        Je dois avouer que ce matin, attaquer la journée avec cette info m’a légèrement contrarié…. Je trouve la Meuf très gentille lorsqu’elle dit: « L’immolation du lycéen français est très inquiétante par ce qu’elle révèle de l’état et de la capacité de réflexion et de compréhension des jeunes gens ».
        Je trouve que son geste est d’une stupidité sans nom.

      • drunk3nkiwi permalink
        19/01/2011 10:14

        @La Capricieuse.
        Attention je vais faire peut-être un peu dans le trash.
        Pour dissuader les éventuels candidats à l’immolation, peut-être serait-il bon de leur préciser exactement la façon dont on décède suite à se genre de « stupidité ». Avec un peu de chance, la trachée est compressée par un oedème et la mort vient suffisamment rapidement, avec un peu moins de chance c’est la mort en quarante-huit heures avec le bonheur d’avoir tout les nerfs à vif. Bon si les médecins sont sympa il le plongeront dans un coma artificiel … Parceque 48 heures avec tout les nerfs à vif et même pas une veine pour planter une seringue de morphine, c’est pas le top de l’extase.
        On peut aussi se louper, et finir défiguré, handicapé, intoxiqué au monoxyde de carbone, et j’en passe.

        A bon entendeur, a vos allumettes.

      • 19/01/2011 10:22

        Est ce qu’on ne peut pas penser aussi que ce gamin allait mal et que les événements de Tunisie lui ont juste « inspiré » une façon de mourir ?

        Je suis la première à penser que nous vivons dans une société pathogène, mais je ne pense pas que ça révêle grand chose.

        Par ailleurs, Kiwi bourré, je crois que les arguments de ce genre n’ont que peu d’influence sur une personne qui va mal. Se flinguer est de toute façon un acte stupide qui ne s’explique que par la façon dont notre capacité de réflexion est déformée et amoindrie par la dépression. C’est un geste de folie et de désespoir. le rationnel n’a que peu de prise là dessus…

      • drunk3nkiwi permalink
        19/01/2011 10:32

        @Leslie
        Je suis parfaitement d’accord avec vous pour dire que celui qui souhaite en finir trouvera toujours un moyen d’en finir.
        A ceci prêt que l’immolation est un acte de défi avant d’être un acte de suicide. C’est mon opinion et je peux me tromper. Ce qui fait la porté de l’acte c’est d’une part son coté spectaculaire : on s’immole en plein air, sur la place publique et pas dans le fond de sa baignoire me semble-t-il.

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 10:35

        « L’immolation du lycéen français est très inquiétante par ce qu’elle révèle de l’état et de la capacité de réflexion et de compréhension des jeunes gens »
        Non, elle est inquiétante sur l’état et la capacité de réflexion des … médias.
        Des jeunes qui se suicident, qui veulent attirer l’attention sur eux, c’est pas vraiment nouveau.
        Le même jeune aurait sauté par la fenêtre pour les mêmes raisons, jamais nous n’en aurions entendu parler.

      • La Bretonne permalink
        19/01/2011 10:40

        Nan, ce sont les plus jeunes qui sautent par la fenêtre.
        Ce matin, aux infos, une filette de 9 ans s’est défenestrée laissant un mot comme quoi, elle en avait ras le bol de son diabète et de la vie en général.
        9 ans…La fenêtre n’a pas totalement atomisée par l’immolation dans le choix des armes.

      • La Bretonne permalink
        19/01/2011 10:45

        Je suis de l’avis de Kiwi bourré.
        L’immolation est plus qu’un moyen.
        Quelques soient les sociètés, la mort par le feu a une symbolique très forte et marque les esprits quelque soit la culure.

      • La Capricieuse permalink
        19/01/2011 11:28

        @Leslie: oui, « inspiration », c’est bien le terme, et ça n’en est que plus stupide et tragique. On a chacun nos opinions sur le suicide, et je ne m’étendrais pas sur le sujet, mais le suicide par immolation… MAIS PUTAIN DE BORDEL DE MERDE QUOI!! Un gamin qui en a « marre » se fait cramer vif, parce qu’il l’a vu à la TV!
        Merde, c’était pas une pub pour une lessive, c’était un acte de désespoir et de révolte dans une société oppressée et censurée.
        Là, c’est pathétique.

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 11:31

        La mimolette par le feu est une mode hivernale de toutes façons.

      • 19/01/2011 13:25

        Pour ça, mieux vaut le contré, l’alter…

        Celà dit, je doute qu’un môme s’immole par le feu juste parce que « il en a marre ». Le suicide est l’acte d’un être à la lucidité altérée par la maladie. Le choix du moyen est sans doute significatif, mais est on sûr de comprendre en quoi c’est significatif pour lui ? Désir de symbolique pour donner un sens à ce qui n’en a pas ou ressort inconscient que nous ne connaitrons jamais ?

        Se « rater » peut toujours aboutir à de graves conséquences. Ca n’a jamais empêcher un certain nombre de gens de tenter de se foutre en l’air…

      • 19/01/2011 13:27

        Vaut mieux le comté, pardon. Purée mes neurones font du sabotage….

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 13:32

        Un suicide, c’est un acte grave, une immolation encore plus.

        Je doute fortement quand même que ce môme ait fait un tel acte juste parce qu’il avaient vu cela à la TV. Quant à la série d’immolations dans les pays arabes, j’aimerais savoir s’il s’agit vraiment d’une nouveauté ou si ces actes avaient lieu précédemment, mais n’étaient pas répercutés par les médias.

        Depuis Ian Palach à Prague et les bonzes au Sud-Vietnam, c’est un mode (et non une mode) de protestation extrème pas si fréquent, mais pas si rare non plus.

      • 19/01/2011 18:29

        La Tunisie s’immole et la France si molle. Chacun son truc.

  5. l'echolalie permalink
    19/01/2011 10:07

    Ce qui me dérange, c’est que les médias voit l’acte de ce jeune comme faisant écho avec ce qui se passe en Egypte et en Tunisie, et bien sûre de mettre bien en avant qu’il a des difficultés scolaires. C’est sûre le jeune d’aujourd’hui n’a pas le droit de penser par lui même, d’avoir un avis sur les politiques internationales, et encore moins se soucier de la santé du pays. Aller petit, arrête de te prendre la tête, on t’offre un nouvel IPhone avec pleins d’appli dessus comme ça t’évitera de te poser des questions existentielles la prochaine fois…

    • 20/01/2011 10:32

      Je pense que cet acte là n’a aucune portée politique. C’est le romantisme de se dire que Bouazizi a fait tomber un gouvernement avec les conséquences de son geste, et que donc, on aimerait avoir le même impact. je rapprocherais plus ça des adolescent qui ouvrent le feux dans un centre commercial de l’Arizona avant de se foutre une balle dans la tête.

  6. 19/01/2011 10:16

    Je suis partagée sur Hessel.

    D’un coté, sa petite phrase sur le fait d’être israelien et de trouver que la non violence est un terrorisme est d’une connerie confondante.

    De l’autre, par contre, je crois que je peux comprendre qu’un type ayant vécu la Seconde guerre mondiale,résistant, déporté, avec tout ce qu’il a subi et vu puisse être écoeuré que des enfants d’anciens déportés puissent nier les droits du peuple palestinien.

    Il ya eu pendant longtemps une sorte d’illusion à l’égard de ce pays. On a cru que l’Histoire dramatiques dont une bonne part de ses habitants sont les héritiers les porteraient à plus d’humanité à l’égard des autres peuples. C’est d’une naïveté confondante, mais je crois que pas mal de monde y a cru.

    Hélas leurs gouvernements ont démontré qu’ils pouvaient être aussi opportunistes que les notres et fouler les droits de l’Homme avec aussi peu de mauvaise conscience. Je ne le crois pas foncièrement antisémite, au regard du parcours de sa vie. Par contre, que des déceptions, colères et désillusions aient pu faire ressortir, aidé par la fatigue du grand âge, ce qu’il peut y avoir de plus stupide et méchant en lui, je le crois volontier. On peut le dire sans pour autant se faire lapider.

    Donc, je ne veux pas apporter une totale absolution de cette bêtise qu’il a pu dire, mais il a peut être des circonstances atténuantes. Et au regard des accomplissements de sa vie, ça va sans doute en faire hurler, mais ça ne pèse pas très lourd. Je n’irai dont pas le comparer à cette fripouille de Dumas. C’est quand même pas la même pointure. En outre, un type dont Eric Zemmour a dit du mal a tendance à attirer ma sympathie.

    Tu vois la Meuf, je ne te lapide pas. ^^

  7. 19/01/2011 11:21

    J’aime beaucoup le concept d’activité extra-sénilité !
    Concernant Hessel : un mec qui vend 800 000 ex d’un truc qui défonce Sarkozy a ma sympathie, même si oui, d’accord.

    • Guillaume Pascanet permalink
      19/01/2011 11:45

      En plus, il se revendique social-démocrate, reste un grand admirateur de Mendès-France et aimerait voir DSK ou Aubry au pouvoir en 2012 (même s’il se tourne vers Europe-Ecologie) , ce qui désoriente les professionnels de la révolution qui se préparaient à le récupérer.

  8. YoosF permalink
    19/01/2011 12:43

    Excellent l’article d’Assouline.

  9. docds permalink
    19/01/2011 12:55

    Les progrès de la médecine favorisent l’éclosion des vieux cons (cyniques ou eyuesques au choix).

  10. Le Tiède permalink
    19/01/2011 13:14

    Moi, après avoir lu ce que Pierre Assouline a dit de Hessel et vu l’émission d’Arrêt sur Images dont parle Guillaume Pascanet, je ne peux qu’être en total désaccord avec ce que raconte Assouline. Assouline a tout dit sur Hessel, toutes les méchancetés et toute la mauvaise foi qu’il a pu. Le traiter d’antisémite est assez révoltant vu son passé, et le fait qu’il soit de père juif et qu’il ait applaudi la création de l’état d’Israël devrait être suffisant pour le disculper de telles accusations. Par contre, c’est vrai que, à mon avis, il a pu être très déçu de constater que le fait d’avoir soi-même vécu des atrocités ne vaccinait pas contre la tentation d’en commettre à son tour.
    Sur l’accusation d’Assouline disant que Hessel encourage l’émotion au lieu de la réflexion, cela montre juste une totale incompréhension du personnage et de ce qu’il écrit.
    C’est un vieux diplomate social-démocrate, qu’il suffit d’écouter quelques minutes pour comprendre que c’est quelqu’un de mesuré, pas révolutionnaire pour un sou. Et que surtout pour lui l’émotion ne sert qu’à une chose, à déclencher l’action. Sans émotion, sans indignation, on ne bouge pas, on reste à observer, à compter les points, dans la rationalité pure du calcul politique, dans l’indolence du téléspectateur voyant la guerre à la télé mais pas la misère sous sa fenêtre. C’est cette émotion qui démarre le moteur, et qui donne un sujet sur lequel appliquer sa volonté et sa réflexion. C’est pourquoi, même s’il parle un peu de ses indignations personnelles, il encourage les gens à trouver leurs propres sujets d’indignation, ce qui les fera se lever pour agir. C’est pourquoi le titre de son petit livre est bien « Indignez-vous ! » et non pas « Indignez-vous contre Israël ! » ou autre chose.

    • 19/01/2011 17:44

      Un tiède qui prône l’indignation, n’est ce pas un peu contradictoire?

      • Zlatko permalink
        19/01/2011 23:22

        Et Assouline c’est pas un tiède ?

    • YoosF permalink
      20/01/2011 00:04

      Je vois pas en quoi Assouline traite Stéphane Hessel d’antisémite. Evitons les extrapolations ridicules, s’il vous plait.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 00:15

        Quand il dit « qui contient difficilement la colère haineuse qui altère son flegme poétique chaque fois que, dans un débat, il est question d’Israël. »
        Colère HAINEUSE, je trouve que ça le sous-entend.

      • YoosF permalink
        20/01/2011 00:17

        Ca peut aussi bien signifier une indignation contre les actions du pays. Mieux vaut éviter de crier au loup.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 00:29

        Tu parles d’Hesserl, ou d’Assouline ?

      • Le Pet Financier permalink
        20/01/2011 00:41

        MDR Yoosf. Assouline et Courroye même combat.
        Sans nuance et tout à charge.
        Diviser

      • YoosF permalink
        20/01/2011 01:07

        C’est le premier texte d’Assouline que je lis, et je le trouve plutôt nuancé, justement.

        Et évite le « MDR YoosF », tu seras gentil.

      • Le Pet Financier permalink
        20/01/2011 05:04

        ok, je reste gentil.
        J’ai pas trouvé la nuance.

  11. Le Blasé permalink
    19/01/2011 13:47

    Une activité extra-sénilité! C’est tout à fait ça!

    Une vieille accointance, quelques années ministres et allez y c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres! On donne son petit avis, on critique…
    Les réponses aux questions posées sont assez édifiantes!
    Alors oui, on a l’impression que papi place ses pions pour se ménager une (encore plus) sympathique retraite. Faire de l’oeil à Gbagbo, ça peut aider à avoir quelques avantages financiers ou en nature (tenez une propriété préemptée et achetée à vil prix…)

    Je ne peux, de toute façon, croire à quelqu’un qui pense que Hollande vaut mieux que DSK. Non mais sérieusement, c’est un taupe qui veut voir la gauche perdre ce type.

    • Zlatko permalink
      19/01/2011 23:23

      Si DSK gagne est-ce que la gauche gagne ?

      • Le Blasé permalink
        20/01/2011 10:41

        Est ce que la gauche gagne ou est ce que la gauche y gagne?

        La gauche aura plus de chance de gagner avec DSK qu’avec Hollande.

        Est ce que la gauche y gagne?
        Je pense qu’elle gagnerait en crédibilité et en charisme.

  12. Le Blasé permalink
    19/01/2011 13:51

    Sinon j’annonce mon immolation par le feu parce que j’en ai marre, 19h, place de la Concorde.

    J’en ai marre d’être fatigué, j’veux deux semaines de vacances et je veux le faire savoir!

    • Guillaume Pascanet permalink
      19/01/2011 13:54

      T’es trop une fashion victim toi !

      J’espère juste que Paris Hilton suivra aussi ton exemple.

      • Le Blasé permalink
        19/01/2011 13:57

        Pour que ça sente le plastique cramé?
        Cette fille est aussi authentique que ses faux ongles!

        D’ailleurs je ne comprends pas les terroristes, s’ils veulent attaquer l’Amérique en faisant un truc « choc » qu’ils prennent en otage cette prostituée qui à elle seule concentre tout ce que les Etats Unis ont de plus gerbant.

      • La Bretonne permalink
        19/01/2011 14:14

        En bien gerbant et bien plus terroriste que Paris Hilton, je propose Sarah Palin.

      • Le Tiède permalink
        19/01/2011 14:26

        Pour Sarah Palin, ça serait récupéré par les républicains de la frange la plus dure, mauvais calcul. Ils en feraient une martyre.

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 14:34

        Bien vu !

        Alors que Paris Hilton en martyr, cela le ferait moins.

      • Le Blasé permalink
        19/01/2011 15:06

        La putain de l’Etat Federal en martyr… Non ça le fait pas trop. (Oui je la déteste de toutes mes tripes pour ceux qui n’auraient pas remarqué. Je pense qu’elle joue un rôle important pour les ados et son exemple c’est fait gang bangé dans tous les coins en ne pensant qu’à acheter des choses très chères pour réussir ta vie… Minable!)

      • 19/01/2011 15:33

        Sois pas méchant avec les putains !

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 16:11

        C’est marrant comme on passe de putain de la république à putain des républicains.

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 16:13

        Marrant surtout d’évoquer la putain de la république sous un billet consacré à Roland Dumas.

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 16:16

        Heu… oui ben c’était le sens de ma blague mon bon guigui.

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 16:22

        Bah oui mais ce n’était pas Roland la putain, mais cette bonne Christine D-J.

        Donc dire que l’on passe de cette pute à la Palin n’est pas juste (je rame ?)

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 16:29

        Tu veux la vérité ou un mensonge compatissant ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 16:30

        Un mensonge compatissant.

      • Le Blasé permalink
        19/01/2011 16:46

        Looser.

        Et je suis compatissant.

      • Guillaume Pascanet permalink
        19/01/2011 16:48

        Tu ne t’es pas encore immolé ?

      • L' alter égal permalink
        19/01/2011 16:57

        Te rate pas, les demi-immole ça ne sert à rien.

  13. Une bordelaise flâne permalink
    19/01/2011 16:37

    Ahhh y a certains vieux ils savent plus quoi faire pour se faire remarquer…

  14. 19/01/2011 17:01

    On devrait passer un permis pour être vieux.

  15. Véro la Bisontine permalink
    19/01/2011 17:29

    Roland Dumas a certainement encore envie de briller sur le devant la scène avant de rendre l’âme.
    Pour ce qu’il défend ou les propos qu’il avance, faut friser la démence quand même.

    • Le Pet Financier permalink
      19/01/2011 21:30

      Il cherche juste à draguer…
      Il n’avait plus de succès, maintenant que l’on parle de lui, le sénile va retrouver de la chaire fraiche.

    • Le Pet Financier permalink
      19/01/2011 22:56

      Un baiseur sénile. Il faudrait un permis.

  16. L'escroc permalink
    19/01/2011 22:29

    Attendez vous à ce que les jeunes s’immolent un peu partout en France.
    « je le sais d’un ami qui bosse dans la pub, c’est un nouveau spot que préparerait TOTAL », mais c’est un secret.

  17. Philippe De Thrace permalink
    20/01/2011 00:13

    On ne peut quand même pas souscrire à la totalité de l’article d’Assouline. Il a beau être parfois bien prespicace, il est ailleurs très myope.
    Pour avoir lu le texte d’Hesserl entre La barre-Ormesson et champ de courses d’Enghein, c’est évident que s’il valorise l’indignation c’est comme premier moteur à l’action et l’engagement, quelqu’il soit. Il ne réclame à aucun moment que tout le monde s’indigne tout le temps sur tout, le vieux. Il dit juste qu’il vaut mieux s’indigner contre le paraben comme la minette ou le mauvais ciné comme Le Pédé (AU CHOIX), que de faire le cynique intelligent en permanence, dont la lucidité ne fait qu’augmenter la passivité et la docilité.
    Le passage de Papi sur la situation au proche-orient est en effet étrange dans ses proportions sur l’ensemble du livret. Pascanet plus haut, comme Leslie et Le Tiède ont expliqué comment cela peut s’expliquer par sa décéption au vu de sa propre histoire. À aucun moment il n’y a la « colère haineuse » qu’Assouline lui reproche avec mauvaise foi.
    D’autre part, Papi H considère peut-être aussi que la situation au levant est l’exemple par excellence de ce qui l’indigne depuis toujours. Si c’est le cas, et au risque de me faire lapider à mon tour, je me permettrai de développer son – hypothétique – pensée, car dans ce cas elle n’est pas loin de la mienne.
    Israël est un pays occidental. Vu de chez lui et de chez moi, c’est un voisin proche, dont en plus une bonne partie de la population descend d’anciens habitants de nos pays. Donc il n’y a pas d’éloignement culturel qui, dans un relativisme aussi regrettable que partagé, rendrait cette société opaque à notre perception (comme le sont souvent même les Etats-Unis). Cela rend le choc d’autant plus grand quand on s’aperçoit de la place qui est laissée là-bas pour que s’exprime et s’applique (chez certains, pas tout le monde on est d’accord, mais chez certains qui parlent fort et qui décident pour les autres) le nationalisme le plus serré.
    Le nationalisme, c’est une démagogie, qui veut répondre simplement aux questions difficiles de l’identité et des groupes de référence. Pour le nationaliste, la nation est le référent ultime et absolu de l’identité. Et tout se lit dans la distinction radicale entre un « nous » et « des autres » qui ne supporte aucune porosité. Chaque nationalisme se conçoit au centre de son propre monde, et chaque « autre » ne peut avoir que des sentiments en fonction de « nous » Seul le centre est autonome dans ses choix et ses jugements, les autres périphériques ne sont censés être animés que par leur enthousiasme ou leur haine, envers la nation centrale. Le nationaliste s’empêche de se transposer un instant à la place de l’autre et ne se permet pas de s’imaginer un seul instant comme si l’autre était au centre. Insupportable. C’est le genre de choses qui ont mené à la première guerre mondiale.
    Par exemple, quand le gouvernement israélien, qui a besoin d’une justification morale pour continuer de penser les palestiniens et les opposants intérieurs en ennemis et en traîtres éternels, et éviter de remettre en cause la centralité de se perception, est obligé d’inventer l’absurde « terroristes non-violents », c’est parce que cette absurdité là est moins dangereuse pour leur idéologie, que de renoncer à leur nationalisme et à ce titre, il faut bien être un nationaliste israélien pour en percevoir le sens de cette antiphrase.

    Tu me vois navré de te donner raison, ma chère Meuf, sur l’inquiétante proportion de réaction au paragraphe le plus accessoire de ton article. Je te propose de faire griller quelque chamallows au-dessus du corps en feu de ce cher Roland lors de sa crémation.

    • Le Pet Financier permalink
      20/01/2011 00:31

      LONG
      TROP LONG

    • Le Pet Financier permalink
      20/01/2011 00:33

      beaucoup de sens mais PdT c’est trop LONG

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 00:41

        Rien à foutre. J’ai besoin de place, il y en a, j’en prends. J’ai pas besoin d’un docds bis.
        Et puis ta gueule, aussi.

      • Le Pet Financier permalink
        20/01/2011 00:43

        Et je suis d’accord avec toi. Mais tu es long!
        Il faut persévérer pour te lire.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 00:44

        Il faut me mériter.

      • Le Pet Financier permalink
        20/01/2011 00:47

        Tu as raison.
        Juste plus court.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 00:47

        Sérieusement, sur des sujets, aussi passionnés que celui-ci, ou personne ne laisse rien passer, je me sens un peu obligé d’être précis et de tout nuancer, avant que quelqu’un me tombe dessus sur une généralisation, et qu’on perde des kilomètres de commentaires à dissiper des malentendus

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 08:59

        C’est long mais je trouve que cela se lit très bien.

        Et puis surtout, je suis d’accord avec toi. Comme souvent.

      • 20/01/2011 09:02

        Sujets passionnés mais passionnants.

      • docds permalink
        20/01/2011 09:36

        Si c’était seulement long…. En plus c’est à côté de la plaque.

        Sous prétexte que, culturellement, les Israeliens nous seraient proches, ils seraient plus condamnables qu’une nation comme, disons, la Chine, le Soudan, Myanmar… N’y a-t-il pas là cette culpabilité de l’homme blanc qui cherche à expier les crimes commis pendant la colonisation et nous fait accepter les pires exactions si elles ne sont pas le fait des « occidentaux ». Je crois que c’est Ben Gourion qui disait qu’Israël serait enfin un pays comme les autres quand les gardiens de prisons et leurs prisonniers seraient juifs.

        Le nationalisme, comme tu le nommes, ne serait-il pas un attachement viscéral à une terre que ces gens ont désiré depuis des siècles, jusque dans leurs prières, comme le lieu qui mettrait fin à leurs persécutions? Même si nous sommes soulés par ce rappel, tu ne peux faire abstraction de celles-ci et des circonstances dramatiques qui ont amené à la création de cet état. A moins que tu ne sois d’accord avec le grand penseur Alain Soral qui dit que « si les juifs sont maltraités depuis 20 siècles ça doit bien être de leur faute » .
        Tu ne peux faire non plus abstraction du contexte et comparer ce « nationalisme » aux nationalismes étriqués responsables de la première guerre mondiale.

        Pourquoi ne pas parler du nationalisme arménien? Ça te semble normal que les arméniens persécutés aient leur pays? Ou que les kurdes aient le leur?

        Tout cela ne justifie en rien de faire comme si le problème palestinien n’existait pas. Ce conflit ne trouvera sa solution que lorsque des deux côtés, des gens de bonne volonté seront prêts à se parler. Ils existent, espérons qu’on leur donne la parole (Eyué)
        Mais le vieux Hessel et son obsession suspecte ne me semble pas le mieux placé pour ce rapprochement.

        ET PUIS C’EST HESSEL PAS HESSERL NI HÜSSERL.
        ET JE T’EMMERDE.

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 10:00

        Je ne me lancerais pas sur une controverse délicate qui en plus ne ferait pas avancer le débat réellement, mais ne trouves-tu pas normal d’être plus sévère avec une démocratie ?

        Guantanamo n’est-il pas plus insupportable que le laogai justement parce que l’on en attend plus des USA que de la Chine ?

        Pas de repentance ou de culpabilité ici, mais juste le sentiment que nous abandonnons nos valeurs issus des humanistes puis des lumières. Or, Philippe a raison, les Israéliens sont en grande partie les héritiers de ces pensées. Ils en ont même été souvent contributeurs. la tarte à la crême « Israel seule démocratie au moyen-orient » est en grande partie vrai.

        Or, et nous Français avons payé cher cette leçon en Algérie, si nous renonçons à nos valeurs en raison de circonstances exceptionnelles, nous nous perdons nous même.

        Petite question cher Docds : estimes-tu que Hessel est antisémite ?

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 10:17

        Cela est aussi choquant en Birmanie ou au Soudan. La constitution (aux deux sens du terme) de ces pays est différente de la nôtre.
        « L’attachement viscéral à une terre » est quelque chose que je peut concevoir – à la rigueur – même si tu dois admettre que ta description fonctionne en partie comme un mythe. Mais que ce voeu de « retour » comme ultime étape d’une histoire, ait accouché, en une ou deux génération en ce que je n’arrive pas à analyser autrement qu’en un nationalisme étroitissime, me scandalise.

      • docds permalink
        20/01/2011 10:21

        Le contexte, mon cher Guigui, le contexte. Si les Etats Unis perdent la guerre en Afghanistan comme ils ont perdu au Vietnam, cela ne les empêchera pas d’exister. Israël, en état de guerre depuis le jour de sa création, ne peut se permettre de perdre une guerre. C’est une démocratie dans un contexte très particulier, qui revendique le droit à être un pays comme les autres.
        Quant à ses habitants, ils viennent autant des pays arabes (Desquels ils ont été chassés sans déclencher la moindre réaction des Hessel et consorts- Jamais de demande de boycott de ces pays où les juifs étaient présents depuis des siècles) que des pays occidentaux.
        Hessel fait partie de ces intellectuels tiersmondistes, juifs ou pas qui veulent expier les fautes des occidentaux et qui se complaisent dans un meaculpisme permanent, d’où un antisionisme virulent, Israël prenant le rôle du méchant occidental honni.

      • La Bretonne permalink
        20/01/2011 10:23

        Si s’octroyer le droit d’exprimer une opinion sur la politique d’Israël est antisémite alors il n’y a pas qu’Hessel qu’il va falloir taxer de bête immonde.
        Je trouve cette suspicion systématique gerbante car même si je ne porte pas particulièrement Hessel aux nues, il ne parle pas d’indignation visant à détruire l’autre mais à exprimer haut et fort ses opinions en utilisant des outils « pacifiques » et une absence de compromission sur des valeurs essentielles.
        Je ne suis pas très cultivée, je maitrise sans doute mal toutes les subtilités du conflit israelo-palestinien mais je trouve grotesque de sous-entendre qu’Hessel est antisémiste sous le seul motif qu’il critique la politique du gouvernement israelien.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 10:27

        Docds a l’air de faire la différence entre antisionisme et antisémitisme, la bretonne. (par contre assouline, je suis pas sûr)

      • docds permalink
        20/01/2011 10:41

        « Nationalisme étroitissime » c’est sûr pour un pays dont la superficie est à peu près équivalente de celle de la Nouvelle Caledonie, plus petit que Haïti ou que les iles Salomon…

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 10:47

        Tout à fait d’accord. Même si Papi m’agace, l’article d’ Assouline n’est qu’un vil prétexte à une remise sur le tapis du conflit Israelo Palestinien. Si il y a un procès à lui faire ce n’est pas celui-là. Papi est gâteux, mais Assouline n’a pas tout dit, et l’ a mal dit.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 10:48

        Le sionisme est apparu à un moment de l’histoire ou ce nationalisme étroit était l’idéologie disponible et dominante.

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 10:48

        Avec Pdt, pas avec le Doc. Bien sûr.

      • docds permalink
        20/01/2011 10:54

        Le contexte, toujours. Le sionisme est effectivement apparu au moment où on pensait que chaque peuple devait voir une nation et ne plus dépendre des monarques, mais surtout au moment de l’affaire Dreyfus et des pogroms à répétition en Europe de l’est.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 10:58

        Cette affaire et les pogroms étant en partie conséquence du renforcement des nationalismes locaux. ils sont une cause du sionisme dans sa nécéssité. Il est apparu dans les formes de l’époque.

      • La Bretonne permalink
        20/01/2011 11:01

        @PDT
        Je le pense aussi.
        Je parlais d’une façon plus général.
        Je me suis mal exprimée.
        Je trouve dommageable que certains journalistes, éditorialistes ou même le simple citoyen utilisent le terme d’antisémitisme à tort et à travers.
        Cela à transformer une notion extremement forte en espèce d’épouvantail vidé de toute substance.
        Oui, l’antisémitisme est une chose réelle et bien gerbante. Oui, il y a, vociférant sur la place publique, des remugles de nazillons.
        Oui, il faut les atomiser, les empêcher de se reproduire.
        Mais qu’on cesse de le brandir comme fin de non recevoir quand celui qui est en face n’applaudit pas.
        Je trouve assez dramatique que nous ne sachions plus nous parler sans que les passions ou les intêrets viennent tout emporter mélangeant racisme et refus de cautionner une politique.
        Les Hommes ne supportent plus la nécessaire frustration qui découle d’un débat.
        Les Hommes rejetent une remise en question personnelle parce qu’ils refusent d’entendre un NON fut il d’un ami.
        Les Hommes sont des sales gosses qui utilisent des gros mots car ils ne cherchent plus à communiquer. Ils sont trop occupés à se regarder le nombril.
        Voilà à quoi je pense quand je vois 2 personnes, pourtant intelligentes et cultivées, s’étriper sur un plateau télé quand on parle de ce conflit.
        Des ados mal élevés qu’on a juste envie de tarter avant de dire « File dans ta chambre! »

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 11:01

        Le Doc, avec ton raisonnement, le Luxembourg devrait avoir un nationalisme bien plus effréné que la Russie. J’ai cru comprendre que c’est un peu l’inverse.

        Blague à part, je comprend et je partage ta position sur le contexte particulier. Mais comprendre n’est pas absoudre. Sinon, on acquitterait tous les violeurs sous prétexte qu’ils ont eu une enfance difficile.

        Je précise bien que je ne suis pas pour une palestinophilie béate et que les comparaisons israéliens = nazis ou opération plomb durci = shoah m’agacent prodigieusement (euphémisme).

        Enfin, il me semble bien, mais je peux me tromper, que les départs des juifs orientaux ont été en partie le fait de persécutions arabes, mais ont été aussi souvent organisées par Israel qui obtenait ainsi une augmentation de sa population juive. Ces départs ont même parfois eu lieu sans persécutions extrèmes, à une époque où la plupart des nations arabes étaient nationalistes et laïques.

        Bref, chercher des gentils et des méchants dans ce conflit est tout aussi stupide que dans n’importe quel conflit (exception faite sans doute du conflit contre les nazis). Les guerres yougoslaves ont bien démontré ce fait, la victime d’hier étant très souvent le bourreau d’aujourd’hui.

      • drunk3nkiwi permalink
        20/01/2011 11:09

        @La Bretonne, je te soutiens par solidarité bretonnante et par conviction aussi.

        J’ai peur qu’a force de hurler au loup, à l’antisémitisme, au racisme et j’en passe à chaque prise d’opinion on commence à s’enliser dans un politiquement correct nauséabond.

      • docds permalink
        20/01/2011 11:14

        La bretonne, peut-être comprendrais-tu mieux cette parano si ton enfance avait été bercée par des formules du genre:  » méfie-toi, tout peut recommencer. Tous les gens sont antisémites. » énoncés par des gens qui allaient à l’école en essayant d’éviter les jets de pierre de leurs petits voisins polonais…

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 11:18

        En effet. Mais « comprendre n’est pas absoudre » pour reprendre un aphorisme de Pascanet qui me plapit beaucoup

      • La Bretonne permalink
        20/01/2011 11:32

        « Comprendre n’est pas absoudre »
        J’aime bien aussi mais ça fait un peu prêche de curé quand même.

      • lulu permalink
        20/01/2011 14:54

        Je suis d’accord. Avec Docds, pas avec PDT. Bien sûr. Ni avec Pascanet. Comparer Israël avec un violeur qui a eu une enfance difficile ??? On ne vous parle pas de circonstances atténuantes ici. Et je vois que nous sommes bien seuls sur ce blog, et dans ce pays également, à défendre Israël. Il est temps de vous intéresser un peu plus à la question et à l’histoire et de cesser de voir ce conflit comme le combat des pauvres palestiniens innocents contre les méchants colons israéliens qui se croient tout permis sous prétexte qu’ils on été persécutés pendant des siècles. Cette vision ne vous semble-t-elle pas un tantinet manichéenne ? Vous êtes des gens intelligents (enfin pas tous), je ne peux pas croire que vous ne soyez pas capables de voir un peu plus loin que ce que les médias de ce pays veulent bien montrer. Fouillez un peu puisque la question semble vous intéresser. Et vous comprendrez peut-être. Et je ne vous demande pas d’absoudre mais au moins de comprendre. Parce que visiblement vous n’avez rien compris.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 15:43

        Remettre en cause la légitimité d’Israël n’est rien de plus que de l’antisémitisme déguisé, critiquer lapolitique de cet état est par ailleurs tout à fait légitime.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 15:49

        Je suis tout à fait d accord avec le Doc, et croyez moi que cela me fait bien iech

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 15:51

        Tues un peu aveuglée, Lulu. Nous avons très bien compris la situation très inconfortable d’Israel, son sentiment d’encerclement, la certitude que personne dans le monde ne les aime vraiment et ne les aiderait en cas de défaite militaire (défaite qui serait définitive vu sa géographie).

        Et non, j’ai bien précisé que je ne veux pas de méchants et de gentils dans ce conflit. Je déteste tous ceux qui traitent de nazis les israeliens en général et qui hurlent au génocide du peuple palestinien (rudement long ce génocide, vu que les palestiniens sont aujourd’hui majoritaires sur le territoire de l’ancien mandat britannique).

        Mais en même temps, comment considérer la colonisation des territoires occupés, la destruction du tissus économique et surtout agricole palestinien (non, il n’y avait pas un désert à l’arrivée des juifs en Palestine), les checks-points à chaque carrefour qui rendent impossible les déplacements des arabes sur leur propre territoire,…? Toutes ces choses qui font des Israéliens rien d’autre que des occupants et des opresseurs.

        Les Français ont tendance dans un conflit à prendre parti pour le plus faible. Jusqu’aux années 70-80, cela semblait Israel, entouré d’ennemis bien plus nombreux. Les exploits de son armée étaient applaudis par les médias et le public.

        Depuis l’intifada, la situation s’est retourné sur le plan médiatique. C’est désormais le gamin palestinien qui semble écrasé sous la botte du soldat de Tsahal.

        C’est injuste dans les 2 cas, vu que pendant 30 ans, les Palestiniens n’ont eu aucune existence reconnu, et l’argument consistant à leur dire de s’exiler en Jordanie, leur vrai pays, était assez facilement admis.

        Aujourd’hui, la ménagère séfarade qui craint de se prendre une roquette sur la tête ou l’adolescente qui a peur de se faire exploser en prenant le bus sont fascisés.

        Certains « défenseurs » des Palestiniens cachent très mal leur antisémtisme. Mais à l’inverse, certains défenseurs d’Israel sont au mieux très maladroits (non non, je n’ai pas parlé de BHL)

      • 20/01/2011 15:53

        C’est à dire Lulu… il fut un temps pas si lointain ou on nous parlait des méchants palestiniens dont même les enfants étaient dangereux et des gentils Israëliens victimes du terrorisme et obligés d’occupper les territoire pour éviter que tout leur pète à la gueule.

        La foule étant dénuée de nuance, les opinions publiques passent ainsi d’un extrême à l’autre. Je ne suis pas sûre pour autant qu’il faille absolument jeter la pierre à Hessel pour une connerie qu’il a pu dire, au regard de l’ensemble de sa vie qui se révêle plutôt avoir été honorable et pleine d’humanité( Eyué).
        Parce que je ne trouve pas qu’on fasse alors preuve de moins de manichéïsme.

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 15:59

        @ Lulu : Impressionnant… tu viens de porter un coup trop fatal au manichéisme ambiant…

        @ L’escroc : +1

      • lulu permalink
        20/01/2011 16:03

        Je vois ça. Je n’en attendais pas moins. C’est pas comme si ce genre de discussions servait à quelque chose. C’est juste pour montrer au Doc qu’il n’est pas complètement seul.

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 16:10

        Je pense que l’un des vrais tabous politiques français est l’antisémitisme d’une partie de la ( l’ extrême?) gauche .

      • 20/01/2011 16:10

        Hem…. L’escroc : Je vois  » remettre en cause la légitimité d’Israël c’est de l’antisémitisme déguisé »… heu non…. pas d’accord du tout.

        Le seul moment ou on aurait pu remettre en cause cette existence était lors de la création de cet état. Pour ma part, je pense que c’était une TRES mauvaise idée. Mais depuis, des gens sont morts, d’autres sont nés. le temps et l’Histoire ont fait leur preuve. Ce fut plus rapide qu’on ne le pensait. Mais ça s’est fait. Et au fond, la manière dont ça s’est fait n’est pas très différente de la formation des autres pays dont les ‘Histoires sont jalonnées de guerres de conquêtes diverses…

        remettre en cause cette légitimité est juste… de la bonne grosse connerie. Je suis sûre que certains la remettent en questions sans le moindre sentiment de haine envers les juifs. Seulement ils n’ont pas réalisé que même si ce pays est très jeune, ça y’est, il ya des israéliens qui sont vraiment israéliens et pas seulement des gens qui se sont installés là. Et le fait que ce pays soit jeune doit justement leur donner l’impression qu’au fond, c’est inversable. ca ne l’est bien entendu pas.

        Vraiment pas besoin d’être antisémite pour penser une bêtise pareil.

      • lulu permalink
        20/01/2011 16:13

        l’alter égal: +1

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 16:15

        + 1 aussi pour l’Alter.

        Je regrette ma parabole de l’enfant violé, elle était clairement inapropiée.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 17:01

        Leslie, remettre en cause la légitimité d’un état vivant (israel), à la faveur d’un peuple (« palestinien ») n’ayant aucune existence historique, me semble être un tant soit peu malhonnête.
        Qu’est ce qui pourrai nous pousser à defendre le droit d’existence à un état palestinien, et au même moment refuser ce même droit au peuple juif si ce n’est un rejet du juif ?
        Il est évident que le tout jeune « peuple » palestinien a aujourd’hui un besoin vital d avoir un état, tout comme l’ancestral peuple israélite, mais ceux qui defendent l’un en rejetant l’autre ne peuvent qu’être taxés de judeophobes primaires, où au choix de dégénérés lobotomisés par les médias.

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 17:19

        Euh, ce n’est pas parce que, depuis la conquète romaine du royaume de Juda, il n’y a jamais eu d’Etat palestinien que la Palestine n’a aucune histoire ou qu’elle n’existe que depuis 1948. Ou alors, on peut parler ainsi de tous les etats arabes du moyen-orient.

        De même, l’existence d’un peuple juif unique et inchangé depuis les 12 tribus est sujette à caution. ce qui n’enlève rien au droit d’Israel d’exister.

      • 20/01/2011 17:28

        Je t’accorde que si on en exclut un, on est sur la mauvaise pente. celà dit, j’ai tendance à penser que certains dirigeants des états arabes ont du s’opposer à Israël et à son existence moins par antisémitisme que par opportunisme politique…

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 17:31

        Guillaume je n’ai jamais parlé d’état palestinien, mais bien du « peuple palestinien » qui est probablement l’un des plus grands mythes du XXe siècle.
        Les juifs faisaient parti jusqu’en 48 à un peuple sans terre, alors que feu Palestine était bien une terre sans peuple.
        Aujourd’hui les choses sont rentrées dans l’ordre.
        ( oui je sais je vais un peu loin, mais moins que vous bande de cons) .

      • tijan permalink
        20/01/2011 17:45

        « feu Palestine était bien une terre sans peuple. »

        Ta version de l’histoire sent le rassi.
        Répéter les mensonges qu’on t’a dis en les faisant tien, ne ferra pas avancer un débats.
        Si tu veux une Histoire d’Israël un peu moins tendancieuse, va dans une université Israélienne, tu aura quelques surprise je pense.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 17:58

        Les palestiniens n’ont pas de langue, de monnaie, ni d’etat commun, et cela n’est pas de l’histoire, mais bien une réalité.
        Le fait que les jordaniens s’en soient discociés ne fait pas d’eux un peuple, et sans des gens comme benny Lévy qui a aidé à la création de ce mythe, ils ne seraient aujourd’hui encore que des jordaniens rejetés pas les leurs.
        Quelle que soit ta vision de l’histoire mon cher tijan, il est indiscutable que feu Palestine n’a jamais acceuilli de peuple palestinien.
        Depuis Titus, pas un habitant de judée n’a réclamé le droit de vivre à un etat palestinien, et cette mode, si j’ose dire a débarquée en même temps que le retour des youpins.

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 18:06

        Excuse moi l’escroc, mais c’est quoi un peuple ? Il se trouve que le territoire correspondant à la palestine britannique a été constamment peuplée depuis environs 4.000 ans avant notre ère. Jamis ces territoires n’ont été dépeuplés. S’y sont succédés les Sémites (appelés Cananéens dans la bible, les Egyptiens, les Hébreux, les Philistins, les Perses, les Grecs, les Romains, les Bizantins, les Iraniens, les Arabes, les Croisés, les Mamelouks, les Turcs, les Anglais et les Israéliens.

        Il se trouve qu’au début du XXème siécle, sur ce territoire disputé entre les 3 grandes religions monothéistes, vivait une population de religion musulmane, de langue arabe et sous domination turque. Ils y cohabitaient avec des minorités juives et chrétiennes, surtout à Jérusalem.

        Sous l’influence des Anglais, ces populations se sont révoltés, contre la promesse de la constitution d’un grand Royaume arabe qui aurait regroupé sous la dynastie des hachémides les territoires actuels de la Syrie, du Liban, d’Israel, des territoires occupés, de la Jordanie, de l’Irak ainsi que le Hejaz, d’où cette dynastie était originaire.

        Malheureusement pour eux, les alliés ont préféré se partager les dépouilles de l’empire Turc. Ainsi furent créés les limites actuelles des etats de la région. mais cela ne veut pas dire que les populations vivant dans ces territoires n’avaient pas l’impression d’être un peuple. cela d’autant plus que leurs histoires très différentes depuis ce moment, selon leur domination et selon la façon dont ils ont obtenu leur indépendance, leur ont façonné une identité propre.

        Et de ce fait, l’identité du peuple palestinien s’est construite de lmanière négative par rapport à celle du peuple Israélien. Chacun des deux avait besoin de nier l’autre afin d’exister soi-même, afin de se construire.

        Il est symptomatique que les Etats arabes voisins, après avoir nié leur existence dans l’espoir de les absorber (jeu très trouble en 1948 des Jordaniens et des Egyptiens qui auraient pu écraser l’Etat juif naissant) refusent le plus souvent de leur accorder la citoyenneté et les maintiennent dans des camps depuis 1948 ou 1967.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 18:27

        « L’identité du peuple palestinien s’est construite de manière négative par rapport à celle du peuple israélien ».

        Mais guillaume le problème c’est que le peuple juif a toujours existé contrairement aux palestinien qui ne sont, je me repette, rien de plus que des jordaniens.
        Pour faire partie Dun peuple il ne suffit pas de vivre sur une terre, les juifs en sont l’exemple, mais bien avoir une culture commune, une langue et une histoire commune.
        A moi de te poser une question, qu’est ce qui différencie les jordaniens des palestiniens ?

        Mais pour que les choses soient bien claires, je suis convaincu de la nécessité de la création D’un état pour ces jordaniens laissés sur le bord de la route, cela est un impératif pour qu’une paix soit envisageable, mais pour créer un état voisin il est indispensable de reconnaitre sans contrefaçon la légitimité d’Israël, et ça ce n’est malheureusement pas gagné.

      • tijan permalink
        20/01/2011 18:32

        L’escroc, ta glose sur le « peuple » est trop gênante pour moi.
        J’espère que tu t’interrogera tout seul dans ta tête la dessus.
        J’arrête de suivre cette discussion j’ai trop peur qu’elle dégénère.

      • tijan permalink
        20/01/2011 18:33

        voilà c’est fait merci, l’escroc.

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 18:41

        Le peuple Juif avait tellement une langue commune qu’il a dù réveiller une langue morte pour en avoir une. Je ne suis vraiment pas sûr que sorti de la religion, les yiddichs de Lvo, les Séfarades de Tunis, les Falachas d’Ethiopie ou les Juifs de Manhatan aient tant que cela en commun.

        Attention, je ne nie pas l’existence d’une culture commune. Il y a des grandes différences à l’intérieur d’un peuple ou d’une nation (je me sens assez peu proche d’un Ch’ti ou d’un Marseillais) mais avec ton raisonnement, Wallons et Romands sont aussi proches des Français que les Jordaniens des palestiniens.

        Aujourd’hui en Israel ne vit pas un peuple juif, mais un peuple Israélien. Il a ses droits, mais ces droits ne sont pas supérieurs à ceux de la population arabe locale qui s’est constitué en peuple palestinien au fil du XXème siècle.

        Ou alors, tu adhères à la théorie de ceux qui prennent leur légitimité de la Bible qui est un livre formidable, mais qui n’est pas un livre d’histoire. Je sais que tu n’es pas un fou de Dieu.

        Le drame du conflit israelo-palestinien, c’est qu’il oppose deux légitimités égales.

      • L'escroc permalink
        20/01/2011 18:58

        Hitler est sans doute celui qui a le mieux compris ce qu’est le peuple juif. Il ne se résume pas à une religion mais bien à une identité indéfectible.
        Dans le cas des palestiniens, ils n’ont, depuis leurs dissolution d’avec les jordaniens créés aucune différence culturelle où identitaire, si ce n’est de par leur condition individuelle.
        Pour ce qui est des droits des arabes en terre sioniste, il me semble qu’ils sont les mêmes que ceux des juifs ( droit de vote, présence de 17% de députés à la Knesset, accès à la propriété,etc…) , evidement ces droit ne sont partagés que par les ressortissants israéliens, juifs chrétiens et arabes y compris.
        Les palestiniens rejetés par les leurs ont aujourd’hui un besoin vital de créer un état, c’est une évidence, mais je me repette, en considérant leurs voisins comme légitimes.

        Tijan, je raffole de ton argumentaire.

      • Le Pet Financier permalink
        21/01/2011 00:58

        Avec toutes mes excuses PdT. Je t’ai lu très tard. Et je n’ai su être pertinent.
        Sur un tel sujet, j’aurai dû me taire à cette heure là .
        En tout cas mon horloge biologique devait me dire de me taire.

        Le sujet est toujours délicat et en ce moment je suis enthousiasmé par les évènements en Tunisie. Oui, rien a voir. Quoique.

      • 21/01/2011 11:24

        L’escroc, tu sais la sympathie que j’ai pour toi mais, vraiment, faut arrêter les conneries 5 minutes; je te cite:

        -« Les palestiniens n’ont pas de langue, de monnaie, ni d’etat commun, et cela n’est pas de l’histoire, mais bien une réalité ».
        C’était également une réalité pour les juifs de Palestine avant 48; heureusement que tu n’étais pas là pour leur balancer ce genre de fadaises car ça aurait pu les démoraliser sérieusement…Les palestiniens ont une langue, l’arabe. La monnaie et l’état commun? Ils se battent-par la voie légale ou par la voie militaire- depuis un siècle pour obtenir ces choses comme l’ont fait les israéliens avant eux; et depuis quand un peuple à besoin d’une monnaie pour qu’on reconnaisse son existence??

        -« Mais guillaume le problème c’est que le peuple juif a toujours existé contrairement aux palestinien qui ne sont, je me repette, rien de plus que des jordaniens. »
        La symétrie peuple juif/peuple palestinien que tu essaies de nous faire avaler n’a aucun sens; Israël n’abrite pas la totalité du « peuple juif » mais seulement la population israélienne. Les palestiniens sont autant des jordaniens que les Israéliens sont des russes, polonais ou des marocains. Le « Palestinien » est une construction historico-culturelle qui n’est pas plus artificielle que « l’Israélien » (et ce n’est pas Ben Yehouda, inventeur de l’hébreu moderne, qui dira le contraire).

        -« Hitler est sans doute celui qui a le mieux compris ce qu’est le peuple juif. Il ne se résume pas à une religion mais bien à une identité indéfectible ».
        Hitler considérait la question juive exclusivement par le prisme racial; si c’est c’est bien le concept de race que tu entends par ce terme maladroit d’identité indéfectible, tu te plantes royalement.

        Ah et sinon, les arguments du Doc, même s’ils semblent associés aux tiens dans le cadre de cette discussion, sont bien plus convaincants.

      • L'escroc permalink
        21/01/2011 12:38

        Le Juif, tu sais toute l’antipathie que j’ai pour toi, et bien là tu me donne une raison de plus d’en avoir.

        « C’était également une réalité pour les juifs de Palestine avant 48, heureusement que tu n’étais pas là pour leur balancer ce genre de fadaises car ça aurait pu les démoraliser sérieusement…Les palestiniens ont une langue, l’arabe. La monnaie et l’état commun? Ils se battent-par la voie légale ou par la voie militaire- depuis un siècle »
        Les juifs ont obtenus leur terre a un moment de l’histoire où leur survie était en jeu (encore une fois), ce qui n’a jamais était le cas des palestiniens qui ont la démographie la plus importante du moyen orient (voir du monde).
        Les « Palestiniens » qui vivaient en Israel ont attendus le retour des juifs pour expliquer la nécessité qu’ils avaient à créer un état. En près de 2000 ans, ils n’avaient jamais revendiqués ce droit, mais je leur concède naturellement aujourd’hui cette nécessité.
        « Pour faire partie Dun peuple il ne suffit pas de vivre sur une terre, les juifs en sont l’exemple, mais bien avoir une culture commune, une langue et une histoire commune. »
        Je répondais cela à Guillaume qui mettait en parallèle le peuple juif et le tout jeune peuple palestinien.
        « Israël n’abrite pas la totalité du « peuple juif » mais seulement la population israélienne. Les palestiniens sont autant des jordaniens que les Israéliens sont des russes, polonais ou des marocains. »
        Les juifs de la diaspora ont en commun aujourd’hui un pays, et ce, qu’il vivent à Mostaganhem ou sur les falaises d’hollywood.
        Tu cherches à expliquer que le peuple juif n’existe pas, mais qu’israel n’est que le point commun des juifs du monde.
        J’aurais aimé que le fascisme du XXe siecle puisse les considérer comme polonais, Allemands, ou marocains, mais il n’en fût rien, ils sont juifs avant d’être autre chose, tout comme un Algérien sera aux yeux du racisme un « arabe » avant d’être un français.
        Toi le premier, non croyant (me semble t-il), vivant en France et non en Israel, te défini comme Le Juif, mais pourquoi donc, si ce n’est une appartenance à une identité commune aux autres juifs, qu’ils soient convertis ou pas, séfarades ou ashkenazes,croyant ou athès ?
        Alors oui les palestiniens font partie d’un peuple, un très grand peuple, qui possède un nombre assez étonnant d’état et de pays, et que les leurs les rejettent ne fait pas d’eux une entité à part entière.
        Je répète que ce qui me gène le plus dans ce conflit, c’est que ce qui motive les pays arabes à voir naître un état palestinien n’est pas tant le sort de ceux-ci, mais bien la destruction de l’état juif.

        Le danger avec toi, c’est que sans le savoir, tu sers la cause de ceux qui haïssent les juifs, tu es le juif que l’on ressort pour cracher sa haine sur Israel, sans que cela ne choque.
        OUI Israel est un pays qui pu la corruption, où les inégalité sont monnaies courantes, et où il ne fait pas bon être Gazaoui, tout comme la France et ses injustices faites aux minorités, mais il reste le seul et unique pays démocratique de la région, et pour cela, je me dois de le défendre, et de ne jamais le remettre en cause.
        Pour ce qui est de sa politique, crachons ensemble dessus en prenant exemple sur la presse israelienne, l’une des plus libre du monde.

      • L'escroc permalink
        21/01/2011 12:40

        Et non je n’ai pas d’antipathie pour toi, je t’aime d’amour
        <3<3<3<3<3

      • Philippe De Thrace permalink
        21/01/2011 13:17

        Selon toi, l’identité juive est une identitée infligée au juifs ? Ils ne disposent d’aucun choix quand à elle ?

      • docds permalink
        21/01/2011 13:38

        Le Thrace, retourne donc dans ton pays.
        Je suis sûr que tu n’es même pas thrace.

        LA THRACE AUX THRACES!!!

      • Philippe De Thrace permalink
        21/01/2011 14:13

        Je suis autant de Thrace que la princesse de Clèves est de Clèves.

      • docds permalink
        21/01/2011 14:49

        …et que Mme de est de ?

      • L'escroc permalink
        21/01/2011 17:39

        Philippe, ce n’est malheureusement pas selon moi, mais selon les judeophobes que l’identité juive est indéfectible. On la bien vu en 40, les juifs restaient aux yeux des nazis, juifs avant tout, et ce quelque soit le degré de leur intégration, convertis ou pas, patriotiques où non, ils étaient juifs avant d’être allemands, polonais, berbères ou caucasiens.

      • Philippe De Thrace permalink
        22/01/2011 00:52

        Tu avais l’air de dire dans ta réponse au Juif que c’était parce que cette identité était « subie » qu’Israël était la patrie de tous les juifs, ici :
        « Tu cherches à expliquer que le peuple juif n’existe pas, mais qu’Israël n’est que le point commun des juifs du monde.
        J’aurais aimé que le fascisme du XXe siecle puisse les considérer comme polonais, Allemands, ou marocains, mais il n’en fût rien, ils sont juifs avant d’être autre chose »
        Le sujet m’intéresse précisément parce qu’il me résiste, et que j’ai beaucoup de mal à faire la part du religieux, de l’ethnico/national, et du culturel dans l’identité juive. Et tu avais écrit un jour, je crois que seul point commun entre tous les juif était d’être désignés comme tels par les sociétés dans lesquels ils se trouvent. D’où ma question.

      • L'escroc permalink
        22/01/2011 09:19

        Le point commun premier de tous les juifs est la torah, mais que faire de ceux qui se revendiquent athées et juifs à la fois ?
        Et bien cette question a été résolue par les ennemis des juifs eux mêmes, en leur faisant comprendre que comme un noir restera noir quoi qu’il fasse, un juif ne peut se défaire de son « identité » ancrée.
        Aux yeux du judaïsme, le simple fait d avoir une mère juive fait de toi un juif, et ce, quelques soit les choix que tu feras dans ta vie.
        Monseigneur Lustigier se définissait comme un juif chrétien car il avait accepté cette condition, et savait qu’elle était indéfectible.
        J’ai autour de moi et de toi aussi d ailleurs, un grand nombre de juifs qui chie sur la religion, qui raille la Bible et ses commandements, mais qui développe un nombre impressionant d’arguments pour expliquer qu’ils sont profondément juif.
        Alors oui cette condition est propre aux juifs et difficile à expliquer, mais elle a été, grâce au fascisme accepté par tous. La conversion ne suffit plus pour se défaire de sa judéité.

    • Le Pet Financier permalink
      20/01/2011 00:55

      Pour ma part, alors que le sujet me passionne, j’ai du mal.
      Et je suis d’accord avec toi.

      • Philippe De Thrace permalink
        20/01/2011 01:41

        Salami ou Salope ?

      • Le Pet Financier permalink
        20/01/2011 05:02

        salope

      • 20/01/2011 09:03

        Bah ! Les deux sont du cochon….

    • 20/01/2011 13:55

      Je n’ai pas lu le Hessel, mais je trouve l’article d’Assouline assez indigné.

  18. Alex permalink
    20/01/2011 11:30

    Bien que ma prose ne soit surement pas au niveau de la vôtre, je me lance afin de faire ce que je n’ai fait pour aucune fille de ce monde, aucun garçon de ce monde (parce que oui, j’aime personne) : une déclaration d’amour.

    L’histoire a commencé il y a tout juste un mois (je sais je m’emballe vite). Au hasard d’un « fouinage »intensif de blog et conneries en tout genre sur internet, puis je me suis retrouvé ici sur CLG. Dés le premier article que j’ai lu (Cf. « Le top iTunes nous veut du mal »), ce fut le coup de foudre immédiat d’abord pour le blog ensuite plus intimement pour Le Pédé avec qui je partage un amour inconditionnel des grands messes du cinéma. Non seulement c’était caustique mais surtout c’était vrai. Je me suis donc empressé de lire quelques articles antérieurs et en découvrant le style de La Meuf, du Juif, et de l’Arabe je rêvais déjà d’orgie intellectuelle avec les névrosés que vous êtes. (Pour les esprits mal placés, orgie intellectuelle est ici une façon violente de dire débat et non un message subliminal pour signifier aux lecteurs ainsi qu’au rédacteurs de CLG que j’ai envie de me taper Le Pédé, la Meuf, le Juif et l’Arabe en même temps, tout en reprenant les scénarios d’Eyes Wide Shut ou d’Antichrist au hasard).

    Bref, je divague je disais donc que je vous aime d’un amour sincère tel le camé aime sa came, tel la Bruni aime son nain, tel la gênante Marion qui mérite pas son oscar aime le ridicule (cf. acceptance speech de La Cotillard) Je vous aime autant que la Meuf aime le Nutella et dire ta Gueule au politiques gênants, autant que le Pédé aime le cinéma et les oscars, autant que le Juif aime procrastiner et enfin autant que l’Arabe aime pratiquer le Cunnilingus.

    Mais comme vous quatre, mes nouveaux maitre à penser m’avait appris. On ne peut décemment exposer ses opinions sur ce blog, comme ailleurs d’ailleurs, sans un peu d’argumentation. Je vous aime donc parce qu’ici vous exprimer des idées, vos idées, vous les défendez corps et âme et que rien que cela ça ne m’inspire qu’admiration et respect. Parce que vous avez beaucoup d’humour et que l’humour comme chacun le sait c’est une grande forme d’intelligence. Parce que votre style caustique est digne de Desproges lui-même. Parce que vous parvenez a élever la pensée de vos lecteur en leur faisant se poser des questions et en posant des débats intelligents. Puis surtout parce que votre prose magnifique, surement mieux qu’aucune autre aujourd’hui arrive, selon moi, à combattre les extrémismes, les fondamentalismes et le communautarismes, même quand ils s’expriment dans le meilleur style. (il faut cependant replacer les choses : ce dernier argument parlant de choses grandioses fait références aux combats a l’encontre des clichés et autres Trolls qui s’aventurent dans ce pays des merveille qu’est CLG, je n’irai quand même pas dire que vous avez changé le monde, quoique…)

    Enfin, dans un registre plus personnel, je vous aime parce que vous avez réussi là ou tant d’autre se sont cassés les dents c’est à dire a me faire réviser certains avis sur la musique, le cinéma, la politique et j’en passe et que c’était pas gagné étant donné que je suis aussi têtu qu’Otto en ce qui concerne mes goût, mes principes et mes idées. Parce que vous m’aidez à perfectionner ma culture cinéma. Et qu’enfin, quand je retourne dans ma province profonde ou le bon goût et la culture n’ont pas leurs place, je peux désormais aller sur CLG et voyager grâce à vous quatre, connards sans gêne. (Ce que je fais depuis 3 jours, non stop puisque je me suis mis en tête de lire votre œuvre complète tel un khâgneux s’attèlerait a vouloir lire l’intégrale d’A la recherche du temps perdu durant ses vacances d’été.)

    Toutefois, je ne peux pas faire l’Eloge de la folie (Et oui, même moi j’ai mes instants mégalo et j’ose me comparer a Erasme) sans faire ne serait-ce qu’une critique sur vous quatre. Je vous Hais également d’être les plus grands exemples de mon idéal de la liberté d’idée, je vous hais de me faire vous aimer à ce point et je vous hais encore plus de ne pas être votre ami. Et enfin je vous hais d’être des communistes tel que Desproges les définis : « des fous, possédés par le diable, (qui) mangent les enfants et, en plus, (…) manquent d’objectivité. »

    Sur ce, je vous présente mes excuses les plus sincères pour la gêne occasionnée par ce commentaire.

    PS : Pour ma défense, cette déclaration d’amour est surement due aux trois jours d’isolement que j’ai passé avec ce blog. Pas d’inquiétude, je me fais soigner ce qui implique un traitement à vie au valium et l’utilisation d’une camisole de force si jamais l’envie d’écrire un commentaire me reprend.
    PS2: Vous aurez je l’espère de l’indulgence pour mes fautes d’orthographe.

    • 20/01/2011 12:03

    • Guillaume Pascanet permalink
      20/01/2011 12:22

      Si ce n’est pas une magnique déclaration d’amour, je ne sais pas ce que c’est.

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 12:29

        C’est peut être une magniFIque déclaration plutôt.

    • 20/01/2011 12:51

      C’est le genre de choses qui fait plaisir à lire, surtout après un réveil difficile, donc merci Alex. Je pense que la comparaison à Desproges va rendre mon papa très fier.

    • 20/01/2011 12:57

      C’est le genre de chose que si on me l’écrivais, je m’évanouirais. Puis je m’évanouirais. Puis je m’évanouirais en larmes avant que de laisser un message de « merci » pourri de fautes d’orthographe parce qu’écrire en s’avanouissant n’est pas facile.

      Jolie prose. Gloire aux quatre connards pour l’avoir inspirée…

    • La Roumaine permalink
      20/01/2011 22:12

      Je plussoie, ça m’a fait le même effet quand je suis tombée ici il n’y a pas si longtemps. Une lecture cul sec. Et une violente envie de vous rencontrer. Voir Le Pédé et l’Arabe répondre à mon premier commentaire m’a fait à peu près le même effet que de recevoir un mail de Daniel Schneidermann se proposant de publier un de mes commentaires enflammés sur ASI. Presqu’éberluée d’être digne d’une réaction. Je suis loin d’être toujours d’accord, mais vous nous faites du bien les gens, merci.

      • tijan permalink
        20/01/2011 23:45

        Je suis certain qu’ils sont beaucoup plus séduisants que Clayderman !

    • antoine permalink
      22/01/2011 10:03

      Fist Faker.

  19. tijan permalink
    20/01/2011 16:11

     » je vois que nous sommes bien seuls sur ce blog, et dans ce pays également, à défendre Israël. »
    Mais bordel qu’on arrête de me dire que quand on critique le GOUVERNEMENT israélien et ce connard raciste de Netanyahou (qui s’entend très bien avec l’extrême droite européenne), on critique Israël dans son ensemble. Tu arrive à critiquer Sarko sans qu’on t’emmerde avec LA FRANCE. J’ai même plutôt l’impression que beaucoup critique parce qu’ils ont une autre image du Pays.

    « Fouillez un peu puisque la question semble vous intéresser. Et vous comprendrez peut-être. Et je ne vous demande pas d’absoudre mais au moins de comprendre. »
    – J’ai l’impression que ceux qui se sont exprimé sur ce sujet, ô combien polémique, ne parlent pas sans avoir cherché et réfléchi. et ne parle pas d’absoudre dans ce contexte ça fait tache ou tu ne comprend rien.

    Par ailleurs, je suis carrément d’accord avec toi pour dire que comparé Israël a un violeur traumatisé par son enfance c’est … je vais dire un gros mot.

    • tijan permalink
      20/01/2011 16:13

      merde pas dans le thread …
      c’était une réponse à Lulu

    • lulu permalink
      20/01/2011 16:17

      Ceux qui se sont exprimé semblent avoir réfléchi certes, mais en se basant sur les éléments fournis par les anti-sionistes primaires. Si je parle d’absoudre c’est en réponse à Pascanet qui dit « comprendre ne veut pas dire absoudre ».

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 16:20

        Là, tu nous méprises un tantinet. J’ai l’air d’être un adepte de Alain Soral ou de Dieudonné ?

      • 20/01/2011 16:22

        Merci. je retiens.

      • lulu permalink
        20/01/2011 16:23

        Ceux dont tu parles et dont je ne prononcerai pas le nom ne sont pas des anti-sionistes primaires mais clairement des antisémites notoires

      • tijan permalink
        20/01/2011 16:45

        « Si je parle d’absoudre c’est en réponse à Pascanet qui dit « comprendre ne veut pas dire absoudre ». »

        Ok désolé. Un peu trop catho(goulinant) à mon goût.

      • Marian permalink
        21/01/2011 06:41

        Soit on est con, soit on est mal informé.
        Bravo Lulu. Très classe !!

        Franchement, les messages « originels » de PdT et GP étaient tellement nuancés que l’on comprenait à peine où ils voulaient en venir … merci d’avoir apporté ta Lumière non-manichéenne.

      • lulu permalink
        21/01/2011 16:49

        pas compris

  20. La Pastanaga permalink
    20/01/2011 20:11

    ouaaah, mais bienvenue back La Meuf, bonne année et longue vie au Tagueulisme

  21. Philippe De Thrace permalink
    20/01/2011 20:12

    L’escroc et Lulu

    Si c’est moi l’anti sioniste primaire, pourquoi pas, si le sionisme est un nationalisme, vu que je suis antinationaliste, convaincu que depuis sa naissance, cette idéologie de la nation a fait bien plus de mal que de bien. La différence de vue entre l’Escroc et Pascanet me semble être que Guillaume, comme moi, pensons qu’un « peuple » est une construction historique temporaire et circonstancielle plus ou moins durable, les palestiniens existant de fait de plus en plus depuis quelques décénnies, la possibilité d’etre jordanien comme celle d’être israéliens leur étant déniées, les arabes de palestine construisent sous nos yeux une nouvelle idée nationale, née d’un double rejet.
    Après l’existence d’Israël est pour moi une évidence, je ne suis ni pour son envahissement ni pour sa destruction, et je défend, dans les contextes actuels, le droit des Israéliens à faire le (mauvais) choix du nationalisme,
    L’escroc a l’air de croire en une éternité des peuples, alors que rien ne distinguait, par exemple un serbe d’un croate au début du moyen âge, comme un jordanien d’un palestinien il y a 70 ans. Mais les uns on été événgélisés depuis Rome, les autres depuis Constantinople, et ils partagèrent de moins en moins de choses jusqu’à ce que récemment leur langue, le serbo-croate, soit niée dans son unité par les uns et les autres , en quête de distinction. On a beaucoup d’exemples plus récents en Afrique ou des frontières arbitraires des colonisateurs européens ont crée , de moins en moins superficielement au fur et à mesure que l’histoire de ces pays s’allonge, des sentiments nationaux, qui ne se basent pourtant ni sur des critères ethniques, linguistiques ou quoi que ce soit.

    • Anticonstitutionnellement, etc. permalink
      21/01/2011 00:06

      Maman, regarde, regarde l’idiot! Il ne voit pas que ses fort plaintifs Palestiniens sont les plus nationalistes de ce monde.

    • L'escroc permalink
      21/01/2011 00:34

      Philippe, le problème n’est pas tant que les palestiniens aient le désir de former un peuple à part entière qui me gène, ce qui me gène c’est que ce désir ne s’est manifesté qu’au retour des juifs.
      La création d’un peuple pour annihiler un autre, formule trop barbare pour à mon gout.

      • Philippe De Thrace permalink
        21/01/2011 10:38

        Je ne crois vraiment pas,( mais là nous arrivons tous deux aux limites de la connaissances et aux débuts d’opinions qui deviennent de plus en plus difficiles à justifier) que l’idée nationale palestinienne ait comme base le désir d’éliminer Israël, mais le changement de contexte, comme le décrivait Guillaume, entre un sentiment d’appartenance arabe beaucoup plus vaste et un découpage en Etats qui ne leur laisse pas (plus) la possibilité d’être jordaniens

      • Philippe De Thrace permalink
        21/01/2011 11:19

        Après, en effet, le mythe national palestinien prend sa source, sa date de naissance, dans l’événement de la création d’Israël, vécu par les futurs palestiniens, comme un traumatisme (exil et expropriation d’un certain nombre), et ils identifient bien sûr la création d’Israël comme le point de départ et la cause de leurs malheurs (je dis cela pour les comprendre, pas pour les absoudre.)
        J’ai une question (sincère, pas rhétorique), tu mentionnais plus haut la place des musulmans et chrétiens israéliens. Quelle serait leur place si Israël est l’État juif ? Peut-on hypothétiquement imaginer qu’Israël, un jour lointain, par suite de conversions et de croissances démographiques, ait une minorité de ses citoyens juifs, et une majorité athée ou bouddhiste ?

      • L'escroc permalink
        21/01/2011 18:16

        Philippe le problème n’est pas le fait qu’Israël deviennent un état composé de bouddhistes, de chrétiens ou d’athés car selon ses fondateurs, Israel n’est pas un état religieux , mais effectivement l’une des plus grosses craintes de l’état sioniste, c’est la démographie arabe qui dépasse de près de 3 fois celle des juifs, mais ça j’ai envie de te dire, c’est leur problème.

      • Philippe De Thrace permalink
        22/01/2011 00:43

        Ah, d’accord. Une partie de mes doutes se dissipent.

  22. Anticonstitutionnellement, etc. permalink
    21/01/2011 00:04

    Attention, jeune fille.
    Quel que puisse être le fond de votre billet.
    Vous dites clairement, en substance « Va te suicider, le vieux ».
    On se rapproche de mots, sinon répréhensibles, à tout le moins ignobles.
    Et ce, y compris avec l’excuse de l’ironie, du pamphlet ou de l’oeuvre littéraire.

  23. L'escroc permalink
    21/01/2011 00:47

    « convaincu que depuis sa naissance, cette idéologie de la nation a fait bien plus de mal que de bien »

    Moi pas, en l’occurrence pour le sujet qui nous intéresse ici, le sionisme a permis depuis soixante ans aux juifs du monde de s’émanciper, de prendre en charge leur devenir, et de faire des choix dans l’intérêt de son peuple, ce qui me semble légitime, les palestiniens eux-même revendiquent ce choix.
    C’est la nation et l’armée qui soudent aujourd’hui les israeliens. C’est eux qui poussent les juifs de la diaspora à revenir sur leur terre.
    C’est la notion de patrie qui motive l’alya.
    Sans patrie, sans nation, pas d’Israël, et sans Israël pas de Palestine.

    • Marian permalink
      21/01/2011 06:55

      Lu plus haut, en gros: « si Israel perd la guerre, Israel disparait »
      C’te blague !!!
      Israel a la plus grosse bite du bled … et l’Iran est tenu en laisse par la Russie. Faudrait vraiment que ça dégénère salement au niveau international pour qu’Israel disparaisse. Tu parles d’un argument bidon …

      • docds permalink
        21/01/2011 07:56

        Ça c’est de la géopolitique affutée et classe!

    • Philippe De Thrace permalink
      21/01/2011 10:47

      C’est aussi en grande partie le nationalisme des autres qui a provoqué pogroms, affaire Dreyfus, spoliations et nazisme. Évidemment dans un contexte global de nationalisme, il n’y avait d’autre choix pour les juifs que de construire le leur. Il n’en reste pas moins que le nationalisme est par essence une idéologie exclusive (qui a tendance à empêcher l’identification avec l’autre comme j’en parle plus haut), et donc potentiellement dangereuse dès que la nation en question se trouve en position de force.
      Car, je pense aussi (là encore, bien malin qui peut être sûr de l’avenir), qu’Israël est actuellement en position de force, et que la puissance de son armée, la qualité de son renseignement, sa dissuasion nucléaire, et le soutien américain et européen empêchent toute destruction pour un bon moment

      • Guillaume Pascanet permalink
        21/01/2011 11:03

        Surtout que les voisins arabes d’israel ne semblent plus avoir aucune volonté de conflit direct avec Tsahal, la dernière confrontation datant de la guerre du Liban en 1982 contre les Syriens.

        L’Egypte et la Jordanie ont signé des traités de paix, et la Syrie s’intéresse plus à son pré-carré au Liban. Il suffirait de lui lacher le Golan pour qu’elle cède. Mais comme c’est le chateau d’eau du secteur, je doute que cela se fasse rapidement.

        La seule bonne nouvelle du secteur, c’est qu’un Etat se construit en Cisjordanie et surtout une économie relativement viable avec constitution d’une classe moyenne. Il faut bien sûr rester très prudent, mais c’est un bon signe de maturité et de stabilité.

      • 21/01/2011 11:59

        @Guigui,
        concernant l’absence de volonté des voisins d’Israël à s’engager dans de nouveaux conflits, je n’irai pas aussi loin que toi: la guerre Israël/hezbollah ne remonte qu’à l’été 2006. Et le Parti de Dieu qui n’a jamais eu autant pignon sur rue au Liban qu’aujourd’hui, répète qu’il se tient prêt à en découdre.

      • Guillaume Pascanet permalink
        21/01/2011 12:05

        Je parlais de guerre avec des états constitués. Je doute que le hezbollah ait un jour la capacité militaire à envahir Israel, alors que cette capacité a été à une époque celle de tous les voisins d’Israel, Liban excepté.

  24. tontonRoalnd permalink
    06/05/2011 16:56

    Dumas pourquoi paraitre si fier, vous qui n’avez aucune dignité ?
    Votre vie n’est que : MENSONGES, DUPERIES, TRICHERIES, TRAHISONS, etc…
    Tout comme votre maître le fameux F. MITTERAND…etc… !!!?
    C’est vous qui aurait du être mis au rebus à la place de votre pére !
    Ce n’est que bien trop « d’honneur » que les Français vous ont offert,
    infecte personnage.
    Vous avez trahi le peuple de gauche, celui de l’honneur,du labeur,
    de l’honnêteté, de la solidarité, enfin tout ce qui ne vous représente pas.

  25. Alex permalink
    30/05/2011 19:14

    Laurel et Hardy, à savoir Dumas et Vergès sont en Libye afin de défendre Kadhafi puis par la suite porter plainte contre Nicolas Sarkozy pour crime contre l’humanité.
    Du coup, J’ai une pensée pour toi, La Meuf, ce soir !

  26. dégage fumier permalink
    23/09/2011 08:03

    Hé Dumas R quels effets ça fait d’être du fumier sans aucune dignité,
    même pas le respect de soi même et encore moins des autres, batard
    de la république.

  27. 19/01/2012 20:31

    wai mais c pa un borgne mdr
    c vous les borgne !!

Trackbacks

  1. Tweets that mention Ta gueule, Roland Dumas. « C'est La Gêne -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :