Skip to content

Les 10 meilleurs films de 2010

14/01/2011
tags: ,

Il paraitrait -selon certains utilisateurs de Twitter plus ou moins dégénérés- que les Top 10 sont TOTALEMENT passés de mode, particulièrement après les vacances de Noël. Ils sont drôles, les crétins de Twitter. Il s’imaginent que parce qu’ils ont décidé quelque chose, tous seuls dans leurs salons mal décorés, l’univers entier doit s’aligner. Et gare à ceux qui auraient l’audace de désobéir: ils seraient immédiatement la cible d’un tweet assassin trop LOL, qui ferait beaucoup rire les crétins subalternes, ceux qui admirent les blagues médiocres des crétins qui ont plus de followers qu’eux.

C’est donc avec un plaisir tout particulier que je vous présente mon Top 10 Cinéma de l’année 2010, un classement totalement subjectif qui n’engage que moi, bien qu’il soit reconnu par des experts qualifiés comme étant le meilleur au monde. Dernière précision: je confesse n’avoir vu ni Carlos, ni Mystères de Lisbonne, 4 heures était pour moi la limite au-delà de laquelle un film n’est plus un film, mais une série télé déguisée.

10.

Io sono l’amore

de Luca Guadagnino

Le réalisateur Luca Guadagnino et sa muse, l’immense Tilda Swinton, ont décrit leur oeuvre en ces termes: « Visconti sous acide ». Cette seule formule aurait pu suffire à me faire tomber amoureux de cet objet improbable, qui fusionne mélodrame éhonté et stylisation électrique dans un déluge d’excès en tous genre: caméra tourbillonnante, décors opulents, costumes flamboyants et pornographie culinaire, le tout enveloppé par les compositions fracassantes de John Adams (qui a pour la première fois autorisé l’utilisation de sa musique dans un film). Un maelström opératique au sommet duquel trône la Swinton, statue de marbre ramenée à la vie par le plaisir des sens, et figure de proue majestueuse de cette oeuvre expérimentale travestie en tragédie pompière.

9.

Toy Story 3

de Lee Unkrich

Malgré mon aversion pour les suites et mes inquiétudes concernant l’avenir de Pixar (leur prochain projet, Newt, a été abandonnée au profit de Cars 2), difficile de ne pas reconnaitre que le dernier volet de Toy Story est le digne successeur de sa glorieuse lignée. A des années lumières de Megamind, Despicable Me et autres Shrekeries, les artistes Pixar semblent plus que jamais décidés à aborder des sujets adultes, sans chercher à en édulcorer les aspects les plus dérangeants (la fuite du temps, la mort…). Tour à tour hilarant et nostalgique, Toy Story 3 culmine avec une magnifique évocation de la fin de l’enfance, qui a réduit votre humble serviteur à l’état de serpillère ruisselante.

8.

White Material

de Claire Denis

Après de longues années d’ignorance, j’ai enfin posé les yeux sur un film de Claire Denis. Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que la dame est à la hauteur de sa réputation! Co-écrit avec Marie NDiaye (lauréate du Goncourt l’année dernière pour Trois Femmes Puissantes), White Material évoque le sort d’une famille de propriétaires blancs dans une région d’Afrique noire secouée par une guerre civile. Esquivant les jugements faciles et les raccourcis politiques, Claire Denis puise douloureusement dans ses propres souvenirs (elle a grandi entre le Cameroun et le Burkina Faso) pour observer l’attachement désespéré d’une femme à un pays qui ne veut plus d’elle. Puzzle d’informations et de ressentis où rien n’est expliqué (ni le lieu, ni la date, ni les rapports entre les personnages), idéalement servi par une Isabelle Huppert brillamment opaque, White Material est une oeuvre formellement viscérale, à la fois sèche et incendiaire.

7.

Greenberg

de Noah Baumbach

Greenberg, c’est un quadra névrosé, qui ne se remet pas d’être passé à côté de sa vie. Greenberg, c’est Ben Stiller, d’une tristesse magnifique, dans ce qui est assurément le plus beau rôle de sa carrière. Greenberg, c’est une multitude de petits morceaux de quotidien, assemblés avec une apparente désinvolture mais révélant peu à peu une intelligence et une empathie dénuée de sentimentalisme qui finissent par vous dessiner un large sourire, malgré l’amertume coutumière du personnage central. Greenberg, c’est le visage de l’étonnante Greta Gerwig filmé en très gros plan, parce que Baumbach et son chef op Harris Savides savent que la beauté la plus poignante se niche dans les imperfections. Greenberg, c’est un BO de James Murphy, leader de LCD Soundsystem, qui s’est fendu d’une série de chansons planantes et mélancoliques toutes plus sublimes les unes que les autres. Greenberg, c’est, comment dire, bien.

6.

The Kids Are All Right

de Lisa Cholodenko

Sans doute trop américain dans son approche, The Kids Are All Right fut universellement méprisé -ou au mieux ignoré- par l’ensemble de la critique et du public français. Dommage, car dans la division comédie familiale indé, cette perle vaut au moins une douzaine de Little Miss Sunshine et de Juno. En effet, à la différence des scénarios oscarisés de Michael Arndt et Diablo Cody, celui que Lisa Cholodenko et Stuart Blumberg ont concocté pour The Kids Are All Right ne réduit jamais ses personnages à un catalogue d’idiosyncrasies croquignolettes, travaillant au contraire à la création de figures complexes et reconnaissables, et à l’exploration de toutes les possibilités dramatiques (et comiques) offertes par son formidable argument central: la confrontation d’une famille homoparentale avec le donneur de sperme qui en est à l’origine. Dominant une distribution royale, Annette Bening met sa théâtralité au service d’un portrait d’une rare authenticité, tandis que Mark Ruffalo détaille subtilement le personnage le plus compliqué du film, parvenant à dégager simultanément un attachement sincère et une autosatisfaction mal placée à l’égard de « ses » enfants. Mais l’audace centrale de cette comédie généreuse réside avant tout dans son étonnante simplicité : en montrant cette famille comme tout ce qu’il y a de plus ordinaire dans sa structure et ses préoccupations, et en ne commentant jamais sur l’homosexualité de ses protagonistes, Lisa Cholodenko a réalisé un film qui vaut tous les tracts politiques du monde.

5.

Fantastic Mr. Fox

de Wes Anderson

Après les réussites de Rushmore et The Royal Tenenbaums, on a craint que Wes Anderson ne s’emmure dans un cinéma de brocanteur à la Jeunet, trop accaparé par le bric-à-brac impeccablement disposé de ses cadres ultra composés. C’est dans l’adaptation (d’un classique de Roald Dahl) et l’animation (en stop-motion) que le cinéaste-hipster est allé chercher un nouveau souffle. Grand bien lui en a pris: co-écrit avec Noah Baumbach (encore lui!), Fantastic Mr. Fox est peut-être son meilleur film à ce jour. Emmené par un casting vocal haut de gamme (Clooney, Streep, Murray, Dafoe…) ce roman de renard est un émerveillement de tous les instants, dont la fulgurance comique dérive autant de ses dialogues foudroyants que de son design merveilleusement inspiré. Mention spécial à Ash, auquel Jason Schwartzman prête son irrésistible gaucherie.

4.

Bright Star

de Jane Campion

Je discutais récemment avec un couple d’estimés cinéphiles, qui m’affirmaient que Jane Campion n’avait rien fait de bon depuis Un Ange à ma Table. De fait, l’éblouissement esthétique de La Leçon de Piano leur était apparu comme quelque peu douteux: vision symptomatique de notre ère artistique, qui associe systématiquement la beauté à une forme de malhonnêteté. Si tel est le cas, Bright Star est sans doute l’une des plus grandes escroqueries du cosmos. Il me serait impossible de trouver des mots qui puissent rendre justice aux émotions évoquées par les images de Greig Fraser et les performances vibrantes d’Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider et Kerry Fox; c’est pourquoi je me prosterne devant Jane Campion, qui a su trouver dans son propre langage cinématographique un équivalent visuel à la poésie de John Keats. Plus que jamais, elle s’affirme comme l’une des plus grands cinéastes poètes que le cinéma ait jamais connus.

3.

The Social Network

de David Fincher

Tout a été écrit sur le vertigineux chef d’oeuvre de Fincher, qui doit principalement sa réussite à un scénario étourdissant signé Aaron Sorkin, et à une performance centrale corrosive de Jesse Eisenberg. Alors comme je suis paresseux, je vous renvoie à la critique du Juif, parue lors de la sortie du film.

2.

A Serious Man

de Joel & Ethan Coen

Après s’être appropriés l’Odyssée dans O Brother, les frères Coen tapent encore plus haut et s’offrent rien moins que la Bible, avec cette réinvention facétieuse du mythe de Job. Considéré par beaucoup comme un absurdité cryptique, A Serious Man est pourtant l’oeuvre la plus pure, la plus ouvertement existentielle et la plus explicitement personnelle des Coen, et peut-être également la clé de voute de toute leur filmographie. Si vous avez cinq minutes, relisez la très excellente critique  du Juif (je vous avais dit que j’étais paresseux).

1

Another Year

de Mike Leigh

Voila plus de 40 ans que Mike Leigh suit son chemin, fidèle à une processus créatif désormais légendaire: à partir d’un canevas de départ, Leigh construit peu à peu ses personnages en collaboration avec sa troupe d’acteurs, au cours de longues semaines d’improvisation et de répétitions dont émerge peu à peu un scénario. Une approche en profondeur qui explique l’extraordinaire épaisseur humaine de ses personnages, et produit la sensation grisante que la moindre des silhouettes peuplant l’écran pourrait être le sujet de son propre film. Jamais cette sensation n’avait été aussi prégnante que dans Another Year, qui s’ouvre sur une apparition aussi brève que déchirante d’Imelda Staunton, avant de se focaliser sur le couple formé par Gerri (Ruth Sheen) et Tom (Jim Broadbent), et de s’achever finalement sur le visage en ruines de leur amie Mary, incarnée par l’extraordinaire Lesley Manville.
Enormément de choses ont été écrites sur la supposée opposition entre le douloureux célibat de Mary et le couple guilleret formé par Gerri et Tom: certains y ont vu une glorification spécieuse de la vie de couple, voire même une forme de condescendance à l’égard de la misérable Mary ; d’autre ont perçu une condamnation sans appel de l’égoïsme de Gerri et Tom, ces immondes bourgeois dénués de compassion, en même temps qu’une sanctification de Mary. Mais c’est justement dans son refus de porter un jugement sur ses personnages que réside le génie de Mike Leigh. Ce qui signifie que toutes les opinions sont valables, ou plutôt qu’aucune ne l’est : en effet, notre réaction aux tourments des personnages d’Another Year nous en apprend moins sur eux que sur nous-mêmes, sur notre propre compassion, notre propre aptitude au bonheur.

Les saisons se suivent en une succession de scènes pastorales, la vie apparait, puis se retire. Another Year aurait pu se contenter d’être un grand film sur la difficulté de vieillir, mais Mike Leigh a su capter un souffle plus universel encore: la difficulté d’exister.

Publicités
348 commentaires leave one →
  1. L'Arcachonnaise permalink
    14/01/2011 08:50

    J’aurai mis « Tournée » à la place de TS 3 et « les amours imaginaires » à la place de … non en plus.
    Merci le Pédé pour ce brillant classement

  2. 14/01/2011 08:52

    De toute façon, la mode, c’est pour les gens sans imagination…

    Que de films que je ne verrai hélas qu’à la télé ou en dvd *soupir*…

    • L'Arcachonnaise permalink
      14/01/2011 08:55

      Il n’y a pas de cinéma dans ton village ?

    • La girafe permalink
      14/01/2011 08:59

      Et bien nous ferons des « DVD parties », Leslie !

      Si si, il y a plusieurs cinémas dans ma banlieue…

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 09:02

        Dans les UGC ils repassent quelques films « LES INCONTOURNABLES UGC 2010 OPERATION SPECIALE » …

    • 14/01/2011 09:55

      Ya des cinémas. C’est juste que le combo « assez de temps/film qui m’attire et qui passe/ possibilité de faire garder la p’tite » est assez dur à mettre en place…

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 10:02

        Ah d’accord !

      • 14/01/2011 14:55

        Remaerque, là, on est en trainde gamberger sur la possibilité de poser un RTT pour mon chéri et de filer voir Arrietty…

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 14:57

        Très bonne idée ! ce post nous donne envie d’aller au cinoche !

  3. zelda permalink
    14/01/2011 09:09

    « Greenberg » (malgré l’adorable Greta) et « the kids are all right », j’ai trouvé faiblard, pas drôle, et plutôt laid.
    Au contraire j’ai bien aimé « Shutter Island » et « Invictus » et je les aurais bien vus dans un top 10 (d’une année pas terrible, d’ailleurs).
    Mais bon, je n’ai qu’à faire mon top à moi, hein.

    • 14/01/2011 09:41

      Si j’avais fait un top des pires films de l’année, Invictus se serait placé très haut.

      • Paul Albert permalink
        14/01/2011 09:50

        Gros pullsoiyage pour Invictus très très haut dans le très très bas!

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 09:50

        Tu aurais pu, c’aurait été drôle !

      • Paul Albert permalink
        14/01/2011 09:56

        Gros pullsoiyage pour Invictus très très haut dans le très très bas !
        Et attention, puisque qu’on parle de Clint, arrive sur vos écrans « Au delà » ou la tentative d’un homme pour se rassurer sur son propre sort post mortem…
        Voui voui Clint qd tu ne seras plus tu pourras causer à Matty D. en direct voir même te la donner avec Cécile de France !

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 10:58

        J’avais défendu Clint jusqu’ici mais Invictus m’a achevé, surtout la fin avec le p’tit noir des rues porté en triomphe par les flics blancs.

        Et puis, il n’a rien compris au rugby ce cher Clint.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 11:28

        Autant Shutter Island se regardait, autant Invictus était en effet parfaitement minable..

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 11:33

        Morgan Freeman en Nelson Mandela est la seule vraie bonne chose du film.

        Matt Damon n’est pas mauvais, mais il n’est pas le personnage tout simplement, déja physiquement. Et puis franchement, la symbolique ultra lourde dès la première scène….

      • 14/01/2011 11:34

        Sincèrement, même Morgan Freeman…

      • YoosF permalink
        14/01/2011 11:40

        Disons que Freeman était plutôt une bonne surprise dans le sens ou ça n’était pas aussi putassier et attendu que ça aurait pu l’être. Après ce n’est clairement pas une bonne performance.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 11:42

        Vraiment ? Je cherche à positiver, et je le trouve très crédible, franchement.

        Mais c’est clair que ce cher Clint a fait une tourte avec un sujet en or.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 11:58

        Enfin non, excuse moi j’ai parlé trop vite. Ce n’est pas non plus une mauvaise performance, mais c’est du Freeman en pilote automatique quoi. Ca casse pas des briques.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 11:59

        (Mais sinon « une tourte », c’est merveilleux comme expression !)

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 12:02

        Le silence après Morgan Freeman, c’est encore du Morgan Freeman.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:02

        Ce film était parfaitemet ridicule, effectivement. Des caricatures qui donnent la réplique à d’autres caricature, du rugby filmé comme du foot américain, et ce putain de sourire de freeman qui a toujours l’air de sortir de son champ de coton en découvrant comme qu’elle est belle, la liberté.

        Quand à Shutter Island, je ne l’ai même pas regardé jusqu’au bout, et c’est très (très) rare: gacher à ce point l’un des meilleurs polars de ces dernières années, en nous infligeant les hémoroides faciales de di caprio, relevait de l’exploit. Ou quand un film parvient à être plus lent, et plus mou qu’un bouquin.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 12:22

        Tu n’as pas tort sur Morgan, mais il se trouve que Nelson Mandela a aussi ce sourire.

        Shutter island m’a ennuyé et énervé à la fois, parce que je le trouvais raté sans comprendre précisément pourquoi alors que je voyais bien, sans avoir lu le livre, tout le potentiel de l’histoire.

        Ma compagne s’est carrément endormie.

      • la violetteviolette permalink
        14/01/2011 12:36

        Je me suis endormie pendant Invictus, donc rien à dire sinon qu’en dehors de certaines périodes de nuits blanches, lorsqu’un film détient le pouvoir de m’endormir en m’énervant, il détient aussi la palme de l’inutile.
        Sinon Amore, j’adore.

      • 14/01/2011 12:51

        enfin guigui, si mandela a le même sourire c’est parce qu’il était content lui aussi de sortir des champs de coton.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 13:25

        Justement chère Branlouille, justement.

        Ce n’est pas parce que Louis de Funès serait parfait dans le rôle de notre Président actuel qu’il aurait dù changer son jeu afin d’éviter la critique de faire du Louis de Funès.

      • L'Emo permalink
        14/01/2011 16:53

        « Au-dela » ou comment ne rien dire en 2h09. On tient sans doute la croute de l’annee. Pardon a tous ceux qui auraient eu envie de le voir et que je viens de spoiler.

      • Marian permalink
        14/01/2011 18:02

        Ça parle du fameux « ‘essai » de Benazzi dans Invictus ??

      • YoosF permalink
        14/01/2011 18:06

        Nan, mais y’a un slo-mo d’un quart d’heure sur le drop final qu’on sait très bien qu’il va passer. C’est ridicule.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 20:33

        Marian, ma frangine fan du ballon ovale m’avait posé la même question. La demi-finale contre la France est résumée en un plan d’une mélée sous la pluie de nuit.

      • Marian permalink
        14/01/2011 20:50

        Évidemment.
        (c’est une vraie connaisseuse ta frangine)

        Sportivement, ce mondial de rugby fut un peu du foutage de gueule.

    • La Pastanaga permalink
      15/01/2011 13:48

      dans Shutter Island, il y a quelquechose qui m’a profondément déplu, c’est le fait de démonter toute la trame politico-historique au profit de la névrose psychotique d’un seul individu, permettant ainsi de justifier un système d’enfermement, aux méthodes inhumaines, qui plus est sur une île…

      Et aussi de prendre les spectateurs pour des cons en leur donnant l’illusion d’une double interprétation sur la fin.

      Ouf… on est rassuré, en fait les flics et les psychiatres, c’est des gentils.
      Et même qu’à la fin, le méchant est finalement d’accord avec les gentils et décide (consciemment ou inconsciemment) de se sacrifier.

      Merci Hollywood et RIP Foucault.

      (après, je sais pas comment c’est traité dans le bouquin)

  4. Popy permalink
    14/01/2011 09:35

    Il me semble qu’Inception aurait pu avoir sa place… Mais sinon je suis assez d’accord 🙂

  5. La girafe permalink
    14/01/2011 09:51

    J’aime bien les Top 10, moi.

    • 14/01/2011 11:27

      Moi aussi, bizarrement.

      • tijan permalink
        14/01/2011 14:02

        Je me demande comment on arrive a établir une telle liste, je n’y arrive pas. Mon gout est trop incertain je crois. quand je fais des listes dans ma tête de meilleurs ceci cela, impossible de fixé un ordre, impossible de m’en tenir à un chiffre rond.

        Par contre ce que j’aime dans ce genre d’exercice c’est qu’on est forcément en désaccord et ça mêne généralement à des gentilles engeulades.

      • 14/01/2011 14:16

        Il faut avoir une constitution de névropathe.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 14:38

        Il faut aussi se rappeler de tous les films vus dans l’année.

        Du temps de mon célibat, je conservais tous mes billets et je notais dans un tableau excel les films vus avec la date et le lieu. C’est grave ?

      • antoine permalink
        14/01/2011 14:47

        putain guigui, PUTAIN

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 14:57

        Relol !

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 14:59

        En même temps « GuiGui » on ne se connait pas, mais je ne suis pas vraiment etonnée

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 15:08

        Donc, c’est grave. Merci de votre diagnostic.

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 15:15

        Je trouve ça plutôt marrant

      • 14/01/2011 15:20

        Guillaume, il y a plus taré que toi, je fais ça depuis que j’ai 14 ans, c’est à dire depuis 20 ans … et il y a 20 ans, je notais tout sur un cahier maintenant j’ai xl! C’est totalement obsessionnel et je me dis souvent que je devrais arrêter mais je continue. Enfin, je fume pas, je me drogue pas pour moi, c’est chocolat et cinéma …chacun ses vices

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 15:22

        Là c’est grave !

      • 14/01/2011 15:27

        Je suis admirapeuré devant une telle organisation.

      • Nora permalink
        14/01/2011 15:29

        Vous avez le même tableau pour les gonzesses que vous avez niqué?

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 15:33

        Toujours la classe, je t’admire !

      • 14/01/2011 15:33

        Quand je songe que je ne note même pas mes dates de règles…

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 15:35

        Bien sûr Nora, avec une évaluation chiffrée de la dame et le coût total de la soirée (resto, ciné, fleurs,…) afin d’évaluer le rapport prix/prestation.

      • 14/01/2011 15:48

        Est ce que ça prend en compte l’inflation ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 15:58

        Bien sûr, ça prend même en compte l’amortissement de mon véhicule.

      • L' alter égal permalink
        14/01/2011 16:10

        Je m’étonne qu’il n’a ait pas encore une application Ifaune pour ça : le palamrès des gonzesses que tu as niqué, le planning de celles que tu niques, leurs cycles et des alarmes quand elles ovulent.

      • 14/01/2011 16:20

        Ca existe. Bon, c’est pour faire des bébé en théorie. mais ça m’étonnerait pas qu’il y ait des détournements…

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 16:21

        Ifoune

  6. L'Arcachonnaise permalink
    14/01/2011 10:09

    Vivement le prochain Coen

    • Guillaume Pascanet permalink
      14/01/2011 10:57

      Il arrive et le pédé en a déja parlé.

  7. Guillaume Pascanet permalink
    14/01/2011 11:05

    C’est en voyant cette liste que je me rends compte que mon année cinématographique a été très pauvre.

    « potiche » (vu) et « des hommes et des dieux » (pas vu) n’ont pas l’honneur de ta liste ?

    • 14/01/2011 11:16

      Potiche m’a beaucoup plu mais s’est légèrement évaporé dans mon esprit. Et en toute objectivité, la démarche d’Ozon est quasiment similaire à celle de 8 femmes, donc perte de points pour l’absence de mise en danger.
      Quant au succès de Des hommes et des Dieux, j’avoue qu’il me laisse perplexe.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 12:50

        Tu n’as pas aimé l’ambiance monacale ?

        je voulais le voir rien que pour Lambert Wilson et Mickael Lonsdale. et aussi pour comprendre le phénomène. Le destin et une mauvaise lecture des programmes de mon cinéma m’ont contrarié.

      • 14/01/2011 12:56

        C’est vrai que je n’aime pas beaucoup l’ambiance monacale, mais à vrai dire, j’y ai surtout vu un mélo qui joue les grandes oeuvres austères et pudiques, mais qui te balance quand même du Tchaikovsky à fond les ballons pour te prendre à la gorge.

        Cela dit, Lonsdale est au-delà du sublime.

      • la violetteviolette permalink
        14/01/2011 12:58

        J’ai pas aimé qu’on essaie de me faire pleurer sur des curés morts.

      • 14/01/2011 12:58

        Voilà c’est un peu ça.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 13:23

        C’est trop tire-larme ?

        Pourtant, il me semble qu’on ne les voit pas mort et que le coeur du sujet, c’est plutôt la foi et la fidélité à ses engagements, aussi incompréhensibles qu’il puissent nous paraître. Mais encore une fois, je ne l’ai pas vu.

  8. 14/01/2011 11:11

    Je sais ce que tu penses d’inception, mais force est de reconnaître qu’il a remis la barre assez haut pour les blockbuster over-budgétés, et se démarque nettement du reste de cette production (production qui en général, aime à prendre le spectateur pour un consommateur consanguin). Il aurait peut-être mérité de faire faire de ce top en ce qu’il dépoussière un peu le genre.

    Et même s’il n’atteint en rien l’émotion d’un toy story 3, megamind reste un excellent divertissement qui m’a beaucoup surpris, et qui se tient à des kilomètres de boubouses à peine regardables comme tous ces films taillés pour les enfants à l’humour premier degré éreintant (ou humour dit « jim carrey ») parsemé de quelques blagues pour adulte pour faire avaler la pilule (les shrekeries pour te reprendre.)

    • 14/01/2011 11:12

      faire partie de ce top, pardon.

    • Le Blasé permalink
      14/01/2011 11:24

      Inception ou un gros resucé de Matrix. Ennui.

      • 14/01/2011 11:47

        La comparaison tombe on ne peut plus mal.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 12:14

        Tu plaisantes?
        Tout y est! L’habillage est juste changé! Oui la réalité est elle la réalité? Préférons nous vivre dans un rêve ou la réalité? Et enfin « JE MARCHE SUR LES MURS ET JE DEFORME LE MONDE SELON MA VOLONTE! AMAZING! »

        Tu les habille en cuir avec des lunettes noires façon 90’s et on est bon.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:32

        « u les habille en cuir avec des lunettes noires façon 90′s et on est bon. »

        WTF ? 90’s ?

      • 14/01/2011 12:41

        Matrix avait des scènes d’action réussies.

      • 14/01/2011 12:42

        Carrément.

      • 14/01/2011 13:17

        Hmmm matrix m’a donné l’impression d’être gâché par ses suites. Inception n’a pas ce défaut. Mais même si je trouve qu’Inception n’est pas tout à fait un calque du propos de Matrix ( La réalité vraie est un cauchemar alors que le rêve est l’apparence de la normalité . dans Inception, la réalité et le rêve se confondent carrément), je trouve qu’il reste en deçà de Mon Paprika chéri.

        Et puis visuellement, Matrix, c’est un poil repompé sur Ghost in the shell…

      • 14/01/2011 13:22

        Tiens, je réalise d’ou vient l’impression de déjà vu que j’avais devant Inception :

        J’ai honte de pas y avoir pensé plus tôt… Mais voilà qui apporte de l’eau au moulin du Pédé…

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 16:26

        J’ai aimé Matrix. Beaucoup.

      • L' alter égal permalink
        14/01/2011 16:36

        Le problème de matrix, c’est que quand tu traites de la confusion entre réel et non réel et que tu finis par EXPLIQUER ce qui l’est et qui n’est pas, le film en souffre beaucoup. C’est ce qui fait qu’à l’époque déjà, existenZ était bien supérieur selon moi à matrix.
        Et d’ailleurs c’est en cela qu’inception est toujours selon moi plus proche de ce qu’a fait Cronenberg.
        Je pense aussi que l’audace narrative pure d’ inception est plus remarquable que le sujet traité en lui même ou que ses effets spéciaux : ce principe de récits gigognes, mettant en équation les mises en abyme de façon exponentielle est une vraie rupture dans le cinéma de Nolan : après avoir atteint une quasi perfection dans la représentation spectaculaire de la violence physique et psychologique dans The Dark Knight, avec des enjeux de scénario à chaque confrontation, il filme des scènes d’action d’inception de façon molle et un peu compassée, pour bien souligner leur vanité et leur incapacité à impacter la mécanique narrative.
        Pour moi, il s’ en fout complètement d’éduquer qui ce soit : le côté scientifique de sa mise en scène le place au dessus de son film et de ses spectateurs ; c’est ce côté un peu mégalo qui peut énerver je le conçois. Ce que je regrette un peu, c’est qu’il n’ait pas eu la possibilité ou pas l’envie d’aller complètement jusque au bout de son film-équation (30 min de plus ?), avec quelques éllipses narratives qui font un peu penser au math spé passant au tableau, pressé d’arriver à la fin de sa démonstration brillante, et tant pis si les laborieux ne suivent pas. Il s’est coupé un peu de ceux qui attendaient un cinema plus total et qui ont envisagé son oeuvre comme une belle coquille finalement vide.

      • Le Pet Financier permalink
        14/01/2011 16:49

        LONG
        [Et je comprends mieux pourquoi tu laisses passer le coment de Christoph Nick sur le post d’hier… Je dis ça, je dis rien]

      • L' alter égal permalink
        14/01/2011 17:03

        Je ne te comprends pas Le Pet.

      • Le Pet Financier permalink
        14/01/2011 17:06

        [Christophe Nick vient de te répondre, à toi et à Guigui sur le Post de L’Arabe]

    • 14/01/2011 11:24

      Sincèrement, je ne vois pas en quoi Inception dépoussière un genre. (Quel genre d’ailleurs? Est-ce que les blockbusters over-budgétés peuvent être considérés comme un genre?)
      Nolan ne prend certes pas le spectateur pour un con, mais ça ne fait pas d’Inception un film intelligent, de même que ses postures compassées n’en font pas un film adulte. Mais ce qui disqualifie Inception sans appel, c’est son déprimant manque d’imagination formelle. Ah et aussi son acteur principal constipé, l’homme qui ne vit que pour être traumatisé par ses femmes timbrées (et accessoirement mortes). Blah.

      • Nekas permalink
        14/01/2011 11:43

        Manque d’imagination formelle pour Inception? Au contraire c’est ce qui tient tout le film (heureusement d’ailleurs…). Je suis assez surpris de cette remarque, alors que ‘formellement’, c’est Greenberg qui ne fait preuve d’aucun originalité, qui joue sur le fait de voir un comique dans un rôle dépressif (Adam Sandler dans Funny People est bien plus convaincant) et qui est finalement ennuyeux et sans rythme. De même pour The Kids Are Allright qui est un film qui accumule les clichés…
        De même je suis assez surpris de ne pas voir Shutter Island, vraiment très bien mis en scène (rien que pour la scène où Ruffalo perds DiCaprio dans les escaliers).
        Si je puis me permettre, j’aimerais donner mon top 10, afin de placer des films qui ont, je pense, marquer cette année :
        1 – Shutter Island
        2 – Fantastic Mr Fox
        3 – Les Chèvres Du Pentagone
        4 – Scott Pilgrim VS The World
        5 – Inception
        6 – The Social Network
        7 – The Runaways
        8 – Toy Story 3
        9 – Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu
        10 – The American

      • 14/01/2011 11:54

        scott pilgrim est l’Avatar du film de geeks car se targuer de faire un film représentatif de la génération geek (génération devenue désormais on ne peut plus banale, on ne peut se réclamer d’une sous-culture underground quand on se base sur le consumérisme de masse) simplement en mettant deux bruitages issus de Sonic et un issu de Zelda, c’est un peu gonflé.

        (mais j’ai adoré le personnage du méchant final, « TWO HOURS !!! »)

        ( et the american est parfait pour dormir).

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:04

        je suis d’accord avec Le Pédé. Et pourtant … comment dire … j’ai aimé inception … mais je crois que j’aurai adoré ce qu’il aurait pu être.

        Et Cotillard, bashing à part, est totalement insupportable.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:19

        Ah justement je l’ai trouvée plutôt bonne Cotillard dans celui-la.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:27

        t’es rien qu’un petit emmerdeur.
        encore une fois je n’ai pas votre expertise en cinoche et j’ai des gouts douteux, mais elle m’horripile, meme quand elle est censée jouer le truc le plus naturel pour une femme, la connasse hystérique, ça sonne creux, et j’ai hate qu’elle disparaisse.

      • 14/01/2011 12:35

        @Nekas: Je devrais t’opposer une grosse tartine sur la forme d’Inception et celle de Greenberg mais je n’en ai pas le courage. Pour faire simple, je vais juste te répondre que ça n’est pas parce qu’une démarche formelle n’est pas voyante qu’elle n’est pas bien présente (si tu as du temps devant toi, compare Greenberg avec le dernier Woody Allen, et tu verras la différence entre mise en scène et absence de mise en scène), et que pyrotechnie numérique n’est pas forcément synonyme d’imagination.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:35

        Hahahaha, oui je suis un emmerdeur 😉

        Non mais je l’ai trouvée glaciale, limite flippante, et j’ai bien aimé.

    • 14/01/2011 11:42

      Nous avons déjà débattu de tes arguments sur ce film à sa sortie et en ces lieux, je maintiens juste qu’il aurait pu avoir une place de consolation dans ce top, en ce qu’en tant que temps que blockbuster overbudgété, il évite de prendre ouvertement l’ensemble du public du cinéma pour des cons.
      Et même si son succès n’empêchera pas l’afflux de films avec Angelina Jolie, Shia leBeouf ou Megan Fox, l’effort était appréciable.

      J’ai vraiment l’impression d’un nivellement par le bas dans beaucoup de couches de notre culture de masse, et spécialement au niveau du cinéma, alors oui même s’il existe des films indépendants comme « kids are all right » ou « fox » qui remontent le niveau. Force est de reconnaitre que la norme est imposée de plus en plus par des films à mourir de honte comme le dernier indiana jones, la série transformers ou tout film avec angelina jolie.
      Combien de spectateurs sortiront d’avatar en pensant avoir vécu l’expérience de cinéma de leur vie et dénigreront justement 8 des 10 films de ton top ?

      Le cinéma a une valeur didactique à travers le reflet qu’il véhicule de notre temps et c’est en ce sens que je trouvais qu’inception mérite une place de consolation, il contribue à rendre la population de masse du cinéma moins stupide ou du moins à ne pas lui cracher dessus.

      (sinon je suis d’accord pour les femmes timbrées de dicaprio, qu’on fasse interner kate winslet)

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 11:44

        Tiens, justement, sorti de tout le barnum médiatique autour de la 3D, tu n’as pas aimé Avatar ?

        Comme film de pur divertissement, je l’ai trouvé excellent. Avec même un soupçon de morale derrière.

      • 14/01/2011 11:57

        disons que la paille happy meal mise de force dans le rectum de tous les spectateurs avant la séance m’a un peu gêné.

      • 14/01/2011 12:10

        @Le Branleur: Le problème est que tu persistes à comparer Inception avec Transformers & co sur la seule base de leur budget. Mais Nolan a toujours été un cinéaste (un auteur, même) et Michael Bay a toujours été un mongolien incapable de faire un plan. Rien d’étonnant donc à ce qu’Inception soit un film (dont la qualité est discutable, mais clairement un film) et pas un torrent de merde jeté à l’écran. Je ne vois donc pas en quoi cela mérite une récompense: parce que les studios ont eu l’audace (wouhou!) de miser plein des sous sur un réalisateur de cinéma, je devrais leur offrir une place dans mes films préférés de l’année, indépendamment de mon appréciation du film?

        Par ailleurs et en toute bonne foi, d’un point de vue de cinéma, Avatar plane à des kilomètres au-dessus d’Inception. Libre à toi de ne pas apprécier ce genre de grosses tranches d’entertainment sans aucune prétentions intellectuelles, mais Avatar (et James Cameron de manière général) est sans conteste ce qui se fait de mieux en matière de cinéma d’action aujourd’hui (Nolan pourrait en prendre de la graine, lui qui ne sait pas filmer l’action), Cameron étant un des rares cinéastes qui sache encore filmer et monter une scène d’action de façon à ce que le spectateur comprenne ce qu’il est en train de regarder.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:11

        Ne lui parle pas d’Avatar Guillaume. Déjà qu’il est de mauvaise foi en permanence, mais quand on aborde Avatar il est juste énervant.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:15

        Merci Le Pédé, c’est ce que j’essaie de lui faire comprendre à chaque fois qu’on parle d’Avatar. Peut-être qu’il va t’écouter toi.

      • 14/01/2011 12:23

        je persiste à les comparer sur la base de leur budget car c’est toujours l’argument indirect se faisant le plus déplacer les foules.

        Pour avatar, je ne remets pas en question son côté divertissement sans prétentions intellectuelles (enfin c’est toi qui le dit), cela reste palisant à regarder, on va pas charrier non plus.
        Ce qui me rend dingue, c’est qu’une génération entière d’asociaux dont la culture est basée sur le consumérisme de masse (les so-called geeks) ,à la recherche désespérée de LEUR starwars, ait érigé ce film n’ayant aucune imagination (sauf si tu considères que faire des plantes qui brilent et croiser des animaux revient à faire preuve d’imagination) en miroir ultime.

        Ce qui me fait chier, c’est la comparaison d’avatar à starwars.

        et tu vas voir qu’on aura droit au même phénomène ridicule sans aucun recul avec Tron 2.0.

      • 14/01/2011 12:25

        Yoos, j’ai pensé à toi en écrivant ça.

      • 14/01/2011 12:41

        Ta comparaison se tient dans le cadre d’une analyse sociologique des goûts du public, mais pas dans le contexte d’une discussion sur le cinéma.

      • 14/01/2011 12:46

        Certes, mais étant un profane en cinéma et n’ayant ni la culture ni la grammaire cinématographique (en plus je te cite tavu) pour appréhender la matière correctement (ou du moins en profondeur), je me concentre ailleurs.

      • 14/01/2011 16:12

        Pour avoir vu Avatar mon verdict est celui ci :

        1/Très joli. Mais rien de nouveau sous le soleil. Les montagnes qui flottent et les arbres géants ont envahi les jeux et les BD de SFF depuis belle lurette…

        2/Histoire un peu trop basée sur des archétype. Certains détails pourraient être intéressant mais il aurait fallu une mini série pour…

        Donc voilà. Pas mal. Mais pas emballée car ayant eu l’impression de revoir le résumé de ce qu’a produit la SF/fantasy depuis au moins trente ans. Sauf que, comme tous les résumés, ça manque quand même un peu d’ame…

  9. Le Blasé permalink
    14/01/2011 11:21

    Force est de constater que je suis peu/pas allé au ciné cette année.

    J’ai trouvé Tetro très beau. Je m’y suis bien perdu…
    Shutter Island m’a plu mais c’est parce que je me suis vraiment laissé entrainé dans l’histoire.

    The Kids Are All Right m’ont mais gonfléééééééé et comme je l’ai déjà dit ici, ce film prouve que les parents homosexuels peuvent être comme les autres: bourgeois et nombrilistes.

    • 14/01/2011 11:27

      Tetro? Pour de vrai?

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 11:53

        Vincent gallo !

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 11:58

        Oui, pour les lumières surtout. Pour la malaise. Pour la théâtralité.

      • 14/01/2011 12:12

        Je suis d’accord sur le malaise, j’ai trouvé ça tellement mauvais et grotesque que je ne savais plus où me mettre.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 12:20

        Je t’accorde qu’il y a quelques longueurs. Et parfois on a un peu envie de frapper le personnage principal au visage. C’est tout.

      • 14/01/2011 12:45

        Moi je ne t’accorde juste rien du tout. C’est une croûte fumante, et la « pièce » supposément géniale de la fin est l’un des trucs les plus ridicules et risibles qu’il m’ait été donné de voir.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 13:06

        Consensualisme et diplomatie ne font pas partie de ton vocabulaire… Je sais bien. Et bien ‘nafoutre!
        J’ai aimé, il y avait une ambiance, de beaux plans, un goût old school et des personnages un peu plus profonds qu’une mare aux canards.

      • 14/01/2011 13:08

        Des beaux plans? Des personnages profonds? T’es sûr qu’on parle du même film?

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 13:13

        Visiblement pas Le Pédé, visiblement pas…

      • tijan permalink
        14/01/2011 13:39

        Tiens c’est vrai ça, Tetro c’était bien !

  10. la campagnarde permalink
    14/01/2011 11:22

    « dog pound » et « le nom des gens » sont mes favoris cette année

    et je pense que j’ai réussi à voir 9 films du top 10 excepté « white matériel »

    • 14/01/2011 11:46

      « dog pound » really ?!
      Le film qui se pose comme une vision libre et non manichéenne de la population mineure carcérale, et qui après l’exposition tombe dans tous les travers qu’il était censé éviter ?
      ce film est manichéen, niais et tirant de manière très malhonnête sur le pathos.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:12

        Un seul mot : « Kourtrajmé ».

      • 14/01/2011 12:27

        tu l’as vu ?

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:32

        Mais non, quelle idée. T’as pas lu ? J’ai dit KOURTRAJME !!! Ca devrait être rédhibitoire pour toute personne un minimum sensée. Surtout après le désastre qu’était « Sheitan ».

      • 14/01/2011 14:34

        YoosF : Tellement d’accord sur Sheitan.
        D’ailleurs, je suis pas allé voir Dog Pound pour la raison que tu cite.

      • la campagnarde permalink
        15/01/2011 22:17

        j’ai de l’empathie avec les personnages,les acteurs sont plus que crédibles,la mise en scène est sobre et efficace:c’est un très bon film de prison

  11. la campagnarde permalink
    14/01/2011 11:23

    et « les émotifs anonymes » aussi(j’aime le duo d’acteurs)

    • la violetteviolette permalink
      14/01/2011 12:45

      Des relents améliepoulinesques assez désagréables

      • la campagnarde permalink
        15/01/2011 22:03

        entièrement d’accord sur le côté désagréablement améliepoulainesquedu film mais Polveoorde et Carré sont magnifiques ensemble

  12. YoosF permalink
    14/01/2011 11:39

    Du coup je n’en ai vu que 6 sur les 10 (Les 5 premiers et Greenberg). Je suis tellement heureux de voir que nous avons exactement la même interprétation et le même goût pour « Another Year », qui fait clairement partie des mes plus gros kiffs de l’année.
    Sinon, je suis plutôt d’accord sur le reste. Je vais aller voir White Material que j’avais loupé à sa sortie, il repasse pour le festival Telerama.

    Quant aux « Mystères de Lisbonne », tu dois quand même absolument le voir. Chope un dvd et mate les deux parties du film indépendamment l’une de l’autre s’il le faut, mais vois-le. Visconti en serait jaloux. Personnellement il serait probablement au sommet de mon top.

    • 14/01/2011 11:47

      Ouais, je sais bien, mais 4 heures… Dur.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 11:56

        4h26, s’il te plaît. Honnêtement, le film est découpé en 2 parties bien disinctes, donc tu peux le mater en deux fois. Mais bon, je ne garantis pas qu’une fois la première partie terminée tu n’aie pas une envie irrépréssible de te faire la deuxième immédiatement.

      • 14/01/2011 12:56

        à ce sujet, « il était une fois en Amérique » (3h58 sa mère), il vaut le déplacement ?

      • 14/01/2011 12:58

        C’est un des plus grands films jamais réalisés. Je dis bien « film » parce que 3h58, c’est pas 4h. Malin, ce Leone.

      • antoine permalink
        14/01/2011 13:19

        je l’ai revu le week end dernier. juste pour vérifier que ce n’était pas qu’une émotion d’ado. magnifique.

  13. le Crabe permalink
    14/01/2011 11:40

    J’ai commencé à vous suivre régulièrement avec votre top de l’année dernière.
    Donc n’écoutez pas ces crétins de twittos….:)
    même si vous avez oublié le film de …….. et puis tel autre …….., je vous aime.

  14. El Boludo permalink
    14/01/2011 11:50

    Etant un grand fan de l’actrice danoise Paprika Steen, je ne vous dis qu’un mot : Applause. Et puis il y a eu Canine qui clôt cette 1ère décennie cinema magistralement…

  15. pinpin permalink
    14/01/2011 11:57

    Raaaaaa mais qu’est ce que vous avez tous avec TOY STORY 3
    genre Quentin Tarantino qui le place n°1 de son top 10, et maintenant le peday… mais vous vous droguez tous ou quoi ?!
    c’est quand même le pire Pixar ever, le premier mauvais film qu’ils aient fait… zut flute crotte.

    Je ne reviens pas sur BIUTIFUL ou des HOMMES ET DES DIEUX sous peine de meurage dans d’atroces souffrances (mais ils sont bien dans mon top ten perso), je plussois allègrement toute personne qui demontera INVICTUS, INCEPTION et SHUTTER ISLAND,

    et je me demande quand même un peu ou est passé TWILIGHT 3 ?
    (bon ok ça c’est une pauvre blague !)

    • 14/01/2011 12:07

      tu n’as pas aimé toy story 3 ? mais pourquoi ?

      • pinpin permalink
        20/01/2011 15:26

        par ce qu’a part Ken & Barbie c’est un peu pourri niveau gags et humour ce 3ème Opus

        par ce que ça manque singulièrement d’émotion

        par ce que c’est bien la première fois que je m’endors pendant un Pixar

        par ce que personne chez Pixar (lasseter en tête) ne voulait de cette suite – « exploitation de la licence » … c’était une volonté commerciale de Disney à laquelle ils ont du souscrire lors du rachat de Pixar par Disney et que ça se sent FOUTREMENT dans le film.
        Dieu qu’on est loin du « storytelling » hors concours auquel Pixar nous avait habitué dans tous leurs précédents films.

        par ce que Toy Story 3 marque à mon humble avis le début d’une période difficile pour le studio Pixar, … celle de la dilution dans la machine Disney et que je crains pour leurs prochaines productions… CARS 2 en tête (sachant que le 1 était à mon avis déjà l’un de leur films les plus faible…), voir pour le prequel de MONSTRE & Cie (pitié, ne touchez plus aux chefs d’oeuvre)

        Le seul avantage de cette situation c’est qu’avec Lasseter à la tête du Studio Disney-Pixar dans son ensemble le niveau global de Disney remonte… il n’y a qu’a voir RAIPONCE que est DE TRES LOIN le meilleur dessin animé Disney depuis bon nombre d’années (Drôle, enlevé, original malgré la fidélité absolue aux codes des films/contes de princesses, émouvant, pas trop gnagnan même dans les chansons…)

        par ce que je suis un putain de fan déçu, et que c’est grave relou un fan déçu…

      • 20/01/2011 15:29

        Pinpin, viens nous aider sur les César.

      • 20/01/2011 15:30

        ah je désespérais que tu me répondes, même si tu es quand même mort à l’intérieur de toi.

      • 20/01/2011 15:34

        et nom de dieu comment as-tu pu aimer Raiponce ??!!
        film de merde qui ne s’embarrasse d’aucune histoire cohérente en brandissant l’argument de « c’est pour les enfants, c’est magique » pour nous faire avaler de couleuvres grosses comme mon bras (le revirement de fin avec le cheval, anyone ?).
        Qui nous inflige des chansons absolument à chier (ayant toutes la même interprète, même rythme, même fond et même musique à chiotte) toutes les 3 minutes sans tenir compte de nos suppliques désespérées.
        Qui ne contient absolument que des blagues du niveau d’un shrek 7, de l’humour « oh je glisse sur une peau de banane » ou « oh regardez comme je grimace »

        J’ai hai raiponce.

      • pinpin permalink
        20/01/2011 15:41

        Impossible de vous aider sur les Césars cher Peday…
        y’a comme qui dirait une grosse compétition en cours sur les pronostics, puis sur les gagnants lors de la cérémonie…
        je peux pas griller mes pronostics comme ça… pas possible… trop d’enjeux.
        demande au rebeu y’a compète à un niveau de dingue, chacun pour sa gueule et tout et tout
        (y’a quand même de magnifiques cadeaux pourris à moins de 5E à gagner quoi !)

      • 20/01/2011 15:43

        Bordel pourquoi personne m’a prévenu?

      • pinpin permalink
        20/01/2011 15:47

        Branlouze,
        je persiste et je signe

        Toy Story 3 : Caca
        Raiponce : Renaissance de Disney

        Concernant les chansons, oui il y en a un peu trop à mon gout, mais celle dans la taverne de brigand est mythique.

        Pas du tout d’accord avec toi sur les gags, énorme potentiel comique du canasson.

        pour le revirement, j’ai envie de te dire « mais putain branlouze t’as rien compris ou quoi… il lui a offert des pommes alors ils sont devenus potes quoi ! »

        pas du tout d’accord sur le coté « pour enfants seulement », justement je trouve qu’il y a un niveau de lecture adulte très drôle.
        Par exemple, je n’avais jusqu’ici jamais vu de princesse Disney hystérique (au sens étymologique du terme), cf la scène des crises de joie alternées avec une profonde culpabilité… so féminin indeed

        Sinon, tu disais quoi d’autre comme connerie déjà ? (attaque gratuite, c’est pour moi c’est cadeau pour les voeux)

        (et je suis pas DU TOUT mort dans moi … 3 Fois que j’ai chialé comme la dernière des petites merde à la vision de UP / Là Haut… 3 FOIS MONSIEUR !!!)

      • pinpin permalink
        20/01/2011 15:49

        Je crois que tu n’as pas été prévenu par ce que… nous avons peur, peur de perdre !

        (ou alors c’est par ce que c’est un peu de l’interne en fait … )

        bon
        je vais chercher mes prono et je reviens
        (et bosser un peu aussi tiens…)

      • La girafe permalink
        20/01/2011 15:54

        Moi aussi j’ai pleuré en regardant Up / La haut… et pas qu’une fois.

      • 20/01/2011 15:56

        Je n’ai retenu que deux moments la chanson de la taverne qui est la moins ratée et la princesse cyclothymique qui m’a fait rire.

        Après l’histoire est d’un classicisme extrême, c’était apparemment le but mais alors il aurait fallu faire des blagues ne reposant pas QUE sur ce putain de cheval (il représente 99% des blagues du film et il ne fait que des putains de grimace).

        J’ai déploré l’absence de mal, il y a toujours un méchant faisant peur dans les disney, matérialisant le danger pour qu’on y croie, je trouve que la belle-mère (à part une scène à la fin après l’épiphanie de Raiponce) est d’une nullité affligeante dans ce rôle.

        Quant à la lecture adulte, je ne demande pas mieux qu’à être convaincu (vraiment, en plus) mais je n’ai vu qu’un truc classique et navrant, enrobé de chansons pitoyables, ayant pour seul ressort humoristique un cheval grimaçant se prenant pour un chat (non mais trouve moi une blague not cheval-related).

        SPOILER
        et puis le revirement du cheval-tellement-droit-qu’il-refuse-les-pommes-volées qui trahit son maitre adoré et convainc les voleurs d’aller sauver de la potence un mec qu’ils n’aiment pas juste car c’est l’anniv de la blonde, ça à beau être un film pour enfants, il faudrait pe pas non plus tirer trop sur la corde.

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 16:00

        Avec la BA, j’en ai conclu que Rainponce est la version politiquement correct du compte original, un des plus noirs qui soit.

      • L' alter égal permalink
        20/01/2011 16:03

        Le conte est bon ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        20/01/2011 16:06

        Bertrand Renard !

      • pinpin permalink
        21/01/2011 11:50

        @ Branlouze :

        autres gags non-chevalins

        – les grimaces de beau gosse du « héros », genre regard « blue steel » de Stiller dans Zoolander.

        – 2 ou 3 petits gags avec Pascal le caméléon

        – il se prend pour un chat le canasson ? ‘tain c’est dingue j’aurais dis un chien (clin d’oeil et tout)

        – concernant la marâtre, sans doute un poil faible comme personnage, en effet tu as raison, même si j’ai bien kifé le coté manipulatrice / perverse / mère abusive

        SPOILER
        le seul truc qui m’a vraiment fais chier c’est le twist final « plus de cheveux mais le pouvoir est toujours là dans les larmes de l’amour – plus cucullapralinequecatumeurs –  » … là c’est abusé, … tellement.

      • 21/01/2011 11:58

        oui un chien pardon, pas un chat.

        pour les mimiques de ryder et le caméléon, oui mais ça reste des grimaces et l’humour grimace je peux pas, surtout quand il n’y a rien derrière.

        SPOILER
        Bah oui mais c’est la fin du conte original ça, quand le prince erre dans le désert les yeux crevés et que les larmes de Raiponce lui redonnent la vue.

    • Nora permalink
      14/01/2011 13:52

      C’était trop bien Touilate 3.

      • 14/01/2011 14:39

        Oué !
        D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, y’a un groupe Facebook
        « Moi ausi jvoudrer ke les mek ns dise des phrase comme edward ds twilight 2 »

        Sinon, suis-je le seul à avoir vu à la FNAC cette édition des Haut de Hurle-Vent avec un bandeau « Le livre préféré de Bella et Edward » ?

      • 14/01/2011 14:57

        Oss’kour !

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 17:10

        Non? Réellement? C’est de la prostitution littéraire!!

        Un jour (oui ça sent le truc qui existe pas), une amie qui travaille à la FNAC m’a dit qu’une vieille lui avait demandé les « TOILETTES ». Mon amie lui répond que non, pas de « TOILETTES » pour les clients.
        La vieille insiste elle veut savoir où se trouve la série des « TOILETTES » vous savez les bouquins avec les vampires!! TWALETTES!

        Et bien aux chiottes Madame, aux chiottes.

      • 14/01/2011 18:04

        J’ai les preuve (en mauvaise qualité) sur ce que l’histoire retiendra comme le Les-Hauts-de-HurleVent-le-livre-préféré-de-Bella-et-Edward-gate sur mon (vieux) téléphone portable;
        Sauf qu’ayant paumé le câble pour le relier au PC, et n’arrivant pas à le configurer pour qu’il envoie des mails (ce qui constitue, pour un étudiant dans les télécom, la tehon d’la mort), le peuple n’est pas au courant de ce qui se trame.

  16. antoine permalink
    14/01/2011 12:07

    Armadillo m’a beaucoup plus. En 1h41, beaucoup de choses sur les hommes, et peu de mots.

    Et puis Machete m’a quand meme bien fait rire, mais je ne sais pas si on peut parler de top 10 … ou alors c’est plus le même ….

    • YoosF permalink
      14/01/2011 12:13

      J’ai eu envie de sortir de la salle à peu près 14 fois pendant Machete.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:16

        Moi jessica + tout ce sang = grosse dalle

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:17

        (et puis « puneta » made my year, j’apelle tous mes collaborateurs comme ça maintenant)

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:18

        Je hais Robert Rodriguez pour tout ce qu’il représente. Si tu es sur Sens Critique, va lire ma critique de « Planète Terreur », tu comprendras tout de suite.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:21

        nan, tu peux me l’envoyer sur mon mail ?

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:27

        Tiens, je la copie là, c’est pas long :

        « Rodriguez est comme son pote Tarantino : un gros nerd qui aime rendre hommage à toutes les bouses qui ont fait sa jeunesse. A la limite on pourrait ne pas l’en blâmer. Moi même j’adore les mauvaises Séries Z qui peuvent être un parfait divertissement quand ils sont accompagnés d’une bande de potes, d’une pizza, et de beaucoup de bière.
        Mais seulement si on veut en réaliser une bonne de Série Z, il faut assumer son mauvais goût jusqu’au bout, et ne pas essayer malgré tout de faire en sorte que les gens se souviennent que vous savez quand même vous servir d’une caméra.

        Parce qu’il est là le souci de ce film. En voulant jouer au film de zombie à l’ancienne, Rodriguez se perd dans des jeux de style qui ruinent totalement l’ambiance de son film. Entre ses faux grésillements de bande, ses fausses couleurs foirées et ses vannes pas drôles, « Planète Terreur » passe très rapidement de la blague de potes à la démonstration stylistique chiante (un peu comme les films de Tarantino, en fait…). Le charme de la Série Z réside dans son coté cheap, contraint ou volontaire, assumé ou pas. Et en l’occurrence ça marche pas si on veut se la péter avec.

        « Planète Terreur » est donc un exercice raté, pas drôle et totalement à coté de la plaque. Si ça ne vous dérange pas je vais de ce pas me remater « Braindead ». Ça c’est drôle. »

        Voilà. Je dirais exactement la même chose de cet insupportable Machete. Ca m’énerve ces fausses blagues, je ne vais pas au cinéma pour passer 2 heures à regarder un réalisateur me montrer sa bite.

      • 14/01/2011 12:30

        moi, je me suis amusé devant sin city.

      • antoine permalink
        14/01/2011 12:31

        ouais je sais qu’en matière visuele, et en régle générale , tu regardes la bite des acteurs.

        Et armadillo ?

      • YoosF permalink
        14/01/2011 12:34

        @Le Branleur : Je me suis emmerdé devant Sin City, sauf le passage avec Mickey Rourke.

        @Antoine : Pas vu Armadillo. Jamais entendu parler pour tout te dire.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 12:43

        J’ai beaucoup kiffé « Sin City », comme disent les jeunes.

      • 14/01/2011 13:46

        J’ai aimé Sin city essentiellement parce qu’il me rappelait la BD… Mais surtout à cause d’Elijah Wood qui m’a un peu fichu la pétoche…

        Oui je sais, je suis une petyite chose qu’un rien déstabilise…

  17. C'est c'la même permalink
    14/01/2011 12:09

    pas mettre Precious quand même…

    • 14/01/2011 12:15

      Oh mon dieu quelle abomination ce film… Le drame larmoyant made in Oprah…
      Elle est grosse, elle est moche, elle est noire, elle est maltraitée par sa mère, violée par son père, analphabète, victime de la violence des rues, elle tombe enceinte de son père et finalement découvre qu’elle a le SIDA.
      Il aurait fallu qu’en plus elle soit juive, arabe et pédé pour représenter à elle seule toutes les minorités opprimées du monde !

      J’ai trouvé ce film tellement insupportable qu’il me donne encore des boutons…

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 13:08

        Bon bah je crois que je n’ai plus besoin de voir le film.

      • YoosF permalink
        14/01/2011 13:35

        Dans le sens ou la réaction de Vulve est incroyablement exagérée, je dirais que si.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 16:29

        Non mais elle m’a dévoilé tous les moments clés de l’intrigue… Je sais déjà que sa vie c’est de la merde et que ça continue pendant tout le film. Happy end ou pas, c’est mort!

      • YoosF permalink
        14/01/2011 16:57

        Non mais c’est plus que ça. Si le film se limitait à un pitch foireux ça ne vaudrait en effet pas le coup, mais c’est pas le cas. Et puis quand bien même tu connaîtrais la clé, le traitement reste un aspect qui vaut le coup d’oeil.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 17:05

        Ah oui? Bah non pas pour moi. Je ne suis franchement pas un grand cinéphile.
        Je me laisse très facilement ditraire et je m’ennuie facilement.

        Il m’est par exemple impossible de regarder un film d’une heure et demi chez moi seul.
        Il y a fatalement un moment où je vais vouloir faire autre chose parce que mon attention sera détournée.
        Donc si on me raconte tout un film, je vais m’ennuyer. D’autant plus que sans grand écran, je me distrais encore plus vite.

      • 14/01/2011 17:17

        Et tu as réussi à voir Tetro en entier? Compwen pa.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 17:26

        Ça m’a accroché, j’étais dedans.
        The kids are allright j’ai du le regarder en 5 fois, non seulement parce que je m’endormais devant mais aussi parce que ça ne m’a pas captivé.

        J’ai stoppé les chansons d’amour au bout de 20 mins je crois. C’était ça ou je faisais une crise d’hystérie, je trouvais Christophe Honoré et tous les bobos parisiens et je les torturais. Longtemps.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 17:37

        Tiens, c’est curieux car « les chansons d’amour » est bien le seul film de Christophe Honoré que j’ai supporté. « Dans Paris » m’a gonflé à un niveau très élevé par contre.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 18:09

        Pas pour moi. Le côté histoire d’ado intellectualisée ne me plait pas. Le parisianisme bobo non plus. Enfin, le sur-jeu des acteurs et la prétention du film m’ont hérissé le poil!

      • 14/01/2011 18:43

        Incroyablement exagérée, je sais pas…
        Mais non effectivement le Blasé surtout ne te prive pas, je n’ai dévoilé aucun des moments clés de l’intrigue, juste la toile de fond. C’est ça le pire :p

      • antoine permalink
        14/01/2011 19:45

        le « parisianisme bobo » … et la pensée unique t’en penses quoi ? et la bienpensance ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/01/2011 09:48

        Reconnais quand même que s’il y a bien un réalisateur qui mérité cette étiquette, c’est bien Christophe Honoré.

      • Guillaume Pascanet permalink
        16/01/2011 15:35

        Tu es plus ressemblant comme cela Antoine.

      • 16/01/2011 16:20

        j’allais dire plus laid.

      • Guillaume Pascanet permalink
        16/01/2011 16:53

        D’un mec sans nez, cette remarque est sans prix.

      • 16/01/2011 18:18

        mais putain ne recycle pas cette blague du Pédé, j’en ai un de nez maintenant; c’est toi qui a perdu des joues avec ce nouvel avatar.

    • 14/01/2011 12:35

      Amen, Vulve, tout est dit.

      • 14/01/2011 18:45

        J’ai rarement vu une cohabitation aussi magique que cet « Amen » et cette « Vulve » !

  18. C'est c'la même permalink
    14/01/2011 12:09

    Ah et puis la comédie de l’année c’est quand même I love you Philip Morris !!

    • 14/01/2011 12:46

      Non.

      • antoine permalink
        14/01/2011 19:45

        best comment

    • la campagnarde permalink
      15/01/2011 22:13

      non c’est « tout ce qui brille  » ou « fatal »!

      • antoine permalink
        16/01/2011 17:46

        on a de l’humour, à la cambrousse

      • la campagnarde permalink
        18/01/2011 14:45

        non la meilleure comédie c’est « skyline » à mourir de rire tant c’est mauvais(à part les effets spéciaux)

  19. 14/01/2011 12:14

    C’est là que je regrette d’avoir loupé les 2/3 de l’année ciné pour raisons professionnelles… Le ferai plus.
    Du coup mon Top 10 à moi est beaucoup plus mainstream.

    De mon côté ce n’est pas Inception qui me paraît manquer à la liste (c’est quand même le plus gros ratio déception/espoir de l’année) mais plutôt des trucs comme Dans ses yeux ou A Single Man. Après je sais pas peut-être que j’aime le ciné sur-esthétisé…

    Puis merci, ça me donne des idées de trucs à voir le soir chez moi au coin du feu !

    • YoosF permalink
      14/01/2011 12:16

      « Dans Ses Yeux » c’était en effet bien kiffant. Je crois que je vais y retourner tiens.

    • 14/01/2011 12:31

      « les yeux dans les bleus », ça c’était kiffant.

    • Barnabé permalink
      15/01/2011 17:11

      Effectivement « dans ses yeux » est à la première place de mon top. Mais je n’ai vu aucun des films de ce classement mis à part The social network que je n’ai pas trop aimé. Il se passait tellement rien.

      • antoine permalink
        16/01/2011 11:33

        Il se passait rien ??????????

      • YoosF permalink
        16/01/2011 18:37

        Barnabé est un travelo. Awesome.

      • Barnabé permalink
        19/01/2011 21:07

        Barnabé est une fille qui a un pseudo masculin. (oui, ça peut paraître tordu, mais ça a une origine)

  20. 14/01/2011 12:50

    Ah tiens d’ailleurs, j’ai une place gratuite pour cet après-midi, il y a quoi de bien à voir en ce moment ?

    • 14/01/2011 12:50

      Ben je sais pas, regarde mon Top Ten.

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 12:51

        Le film de Gondry ?

      • 14/01/2011 12:54

        @pédé : quel top ten ?

        @cochonnaise : ouais alors seth rogen + cameron diaz + 1h45 = mort.

      • L'Arcachonnaise permalink
        14/01/2011 12:56

        C’est pas cochonnaise !
        on alors … incendies ? ou Harry Brown ? (je vais aussi au ciné c’est pour ça que je me pose aussi la question)

      • 14/01/2011 18:47

        Franchement le Gondry est pas mal. C’est pas du grand film mais c’est vraiment un bon moment. Il est drôle, aussi parce que Gondry exploite la tête à claque de ses acteurs :p

    • El Boludo permalink
      14/01/2011 13:00

      attends le 09 fevrier pour voir Black Swan, la portman est tellement bien dedans que du coup on peut l’appeler LA portman…et il y a cassel qui y est super ridicule en chorégraphe chaud de la bite hétéro comme si ça existait des chorégraphes français hétéros…

      • 14/01/2011 13:07

        Euh, ça existe, Portman va même en épouser un qui l’a mise enceinte.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 13:09

        Comme si Cassel était un bon acteur.

      • 14/01/2011 13:47

        Oui… et qui m’a fait halluciner quand j’ai lu son nom..

      • 14/01/2011 14:39

        Je viens de voir les promesses de l’ombre avec un des acteurs les plus cinegeniques m’ayant été donne de voir et cassel est le contrepoids parfait au jeu calme et sobre de mortensen.
        De plus du arronofsky l’ayant jugé compétent, il convient de se demander si Cassel est très mauvais ou juste très mal dirige.

      • Le Blasé permalink
        14/01/2011 16:35

        Je n’aime pas son jeu qui emprunte trop à De Niro (que je n’aime fondamentalement pas). Les mimiques faciales, le jeu à la grosse brute macho italienne sans finesse.
        Très peu pour moi.

        Mais je serais incapable de citer des acteurs que j’aime. Si personne n’en parle, ils n’apparaitront pas dans mon esprit… Vraiment très embêtant pour faire des tops.

      • L'Emo permalink
        14/01/2011 16:36

        J’etais deja en train de m’insurger de l’absence de Black Swan de ce classement, merci de m’avoir rappele qu’il n’etait pas encore sorti en France…

        Je pensais avoir pris ma claque cinematographique de l’annee avec The Social Network, mais Black Swan m’a montre que je n’etais pas encore au bout de mes surprises !

        Du coup, je trepigne d’impatience a l’idee de la critique a son sujet, Le Pede 😀

      • YoosF permalink
        14/01/2011 16:59

        UNE EMO ! BRULEZ LA !

      • 14/01/2011 18:06

        Encore une qui se la raconte d’avoir vu Black Swan avant les autres..

      • L'Emo permalink
        14/01/2011 20:03

        Je me la pete carrement a mort et j’assume ! 😀
        Et puis Ceii Paa Simpaa 2 Cee Mokeii D Emoo !

  21. 14/01/2011 13:56

    J’ai raté White Material et les deux premiers films du top 10, et ça ne me donne que plus envie d’aller vite découvrir Another Year et A serious man.
    C’est bien les tops qui incluent les oustiders, les surprises (bonnes) de salles et pas que de box-office et le Toy Story où les Gipsy King allument les hanches de Buzz !

  22. El Boludo permalink
    14/01/2011 13:57

    C’est vrai je viens de lire ça suite à une recherche google des plus passionnante sur nathalie portman…je retire ce que je dis sur les chorégraphes français mais je maintiens sur cassel…

  23. 14/01/2011 15:11

    Je ne débarque que maintenant mais, le pédé, je tiens à te remercier d’avoir mis dans cette liste Io sono l’amore. Le film est peut-être aux limites de l’excès parfois mais quel bonheur de voir un cinéma qui ose le lyrisme, qui cherche le beau et avec Tilda Swinton, extraordinaire. Elle mérite l’Oscar, n’ayons pas peur des mots. Franchement, réussir à nous faire ressentir les frissons qui la parcourent lorsqu’elle déguste une crevette, il fallait oser, elle l’a fait.

    Sinon, un grand plussoiement à The kids are all right, les 2 gamins et Juliane Moore sont également excellents. Mais un minoiement à Greenberg que j’ai trouvé à moitié réussi même si j’ai bcp aimé l’actrice.

    Je vois qu’il n’y a pas un seul film français dans ta liste : Tournée, pour son originalité et sa liberté aurait mérité d’y figurer, Carlos (je n’ai vu que la série je le concède), L’Arbre, très émouvant et Qu’un seul tienne et les autres suivront même si je triche un peu car sorti en déc 2009

    Et puis les films asiatiques, où sont-ils : Poetry pour n’en citer qu’un

    Mais si j’avais fait mon Top1 : pour moi, cette année sans conteste sur tout ce que j’ai vu, c’est à dire pas beaucoup : A SERIOUS MAN

    Et je me dépêche d’aller voir le Mike Leigh car tu n’es pas le premier à l’encenser

    • 14/01/2011 15:52

      Ben si y’a un film français: White Material.

      • 14/01/2011 17:10

        oups my apologies to Claire, je n’ai pas vu son matériel blanc

    • YoosF permalink
      14/01/2011 17:00

      Ah putain ouais ! « L’Arbre » quoi ! C’était tellement beau !

      • 14/01/2011 18:04

        Mouais…C’était un poil chiant aussi (et pourtant, je suis traditionnellement client de ce genre de petits films).

      • YoosF permalink
        15/01/2011 14:54

        Ah ouais ? Moi j’étais « hooked » du début à la fin, et le climax final m’a retourné.

    • Une bordelaise flâne permalink
      14/01/2011 18:39

      Pfff Another Year est encore un de ces films que la critique encense parce que ça l’a fait réfléchir 5 minutes et qu’elle croit avoir trouvé un portrait ultra réaliste de notre société contemporaine pleine de souffrance et de vieux qui souffrent – alors oui c’est vrai que le sujet est bien mais je rappelle qu’un bon sujet ne fait pas un bon film (franchement, regarder un épisode de « streap-tease » sur France 3 c’est aussi réaliste et parfois plus divertissant)

      • 14/01/2011 18:58

        On devrait interdire le cinéma à Bordeaux.

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 19:15

        Rhoooooooooo te fache pas !
        Et puis viens essayer d’le fermer le cinéma! Je t’attends 🙂

      • antoine permalink
        14/01/2011 19:46

        on devrait interdire bordeaux, et les bordelais.

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 19:57

        Et toi là, tu me cherches ?! C’est pas ton look de mafieux tout droit sorti de Matrix qui me fait peur. Et te cache pas derrière des ON! Puis tu dis ça mais ça m’étonnerait pas que tu fasses parti des parisiens qui aiment boire du bon Bordeaux en crachant sur la Province (ben ouais quoi St Estèphe et Margaux c’est du Bordeaux …). Ca fait genre grognasse en colère non qd meme ?!

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/01/2011 20:28

        Je préfère le Bourgogne.

  24. La Pastanaga permalink
    14/01/2011 16:17

    Ouh putaing les gars, ya pas à chier, vous êtes en forme en 2011.

    du coup j’attends avec impatience (un cousin de plaisir) le prochain post de La Meuf.

  25. Bidon d'Huile permalink
    14/01/2011 17:18

    Je croyais être le seul à avoir chialé comme un veau devant Toy Story 3… Merci !

    • 14/01/2011 18:02

      On est au moins 3.

      • 14/01/2011 18:11

        allez 5 car j’y avais emmené mon mome de 5 ans et c’est le voir pleurer pour la 1ère fois devant un film et me dire qu’il avait de la tristesse qui m’a fait craquer (je dis pas que je faisais le fier 2 secondes plus tôt)

      • 14/01/2011 22:13

        présent, qu’on immole pinpin pour son manque de foi.

      • 16/01/2011 02:00

        4 même.

      • 18/01/2011 16:09

        non ça fait 5 roro.

      • Le Pet Financier permalink
        18/01/2011 16:36

        6 avec roro

      • 18/01/2011 16:47

        7 en tout.

  26. nerghull permalink
    14/01/2011 17:58

    Bon, décidemment, je ne serais jamais d’accord avec les gouts du pédé mais passons…
    Donc, bien le merci pour ce top dont je n’ait entendu parler que de quelques films. Ça me permettra sans doutes de découvrir des trucs inhabituels pour le spectateur lambda que je suis et de me dire « putain, plus jamais je suis ses conseils à lui raaaaaaah » ce qui m’éloignera encore de ce cher pédé etc etc etc…. Mais brisons là.

    Pour le peu de film que j’ai vu de ce top, je suis d’accord a une exception, j’aurais volontier échangé Fantastic Mr. Fox et Toy Story 3 mais cela n’engage que moi.

    L’année 2010 était franchement pas un grand cru, mais on fait avec ce qu’on a…

  27. L'Entre Preneuse permalink
    14/01/2011 18:09

    J’ai vu le tout premier film du classement le tout premier jour de l’année 2011 avec la toute dernière personne qui a osé me plaquer. Et je trouve que ça ne manque pas de panache 🙂

    • L'Entre Preneuse permalink
      14/01/2011 18:10

      Mon D’ieu que ce vilain smiley gâche le reste du propos.

  28. Une bordelaise flâne permalink
    14/01/2011 18:21

    Another year en N°1??? Aussi bien joué que soit ce film on s’y fait quand même un peu ch… La bande son qui torture, les regards qui en disent long -longtemps – et les dialogues empruntés à la vie de tous les jours (mais pas les plus intéressants faut pas pousser) sans un rythme si ce n’est celui des saisons, ça vous colle le blue pour 3 jrs en plus de vous endormir. Et si Another Year est N°1 en 2010 alors « Here After » (au delà) risque de l’être pr 2011, et c’est pas possible tout ca (qu’est ce qu’on se fait ch… dans « Au delà » – je vous le dis Clint s’est fourvoyé une fois de plus!))
    Sinon, outre Toy Story 3 que j’ai trouvé pathétique, je suis d’accord sur le reste. A la place, j’aurais bien mis Shutter Island ds ce classement…
    Voilà j’ai fini de faire ma chieuse – qui aime bcp ce blog. Bon week end!

    • 14/01/2011 18:52

      Le fait que tu te sois fait CHIER devant ce film n’implique pas que cela soit un film chiant. Je l’ai vu deux fois, et je peux t’assurer que je ne me suis pas ennuyé une seconde.
      Et merci de ne pas comparer un cinéaste au sommet de sa maîtrise à un vieux gâteux qui ne sait plus ce qu’il fait.

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 19:13

        Je ne le compare a personne le cinéaste – et merci de me laisser dire ce que je veux sinon c’est plus la gène ici (meme si t un des chefs!)
        Ce film est une belle tentative – je crois même que ça m’a tiré une larme ou deux tellement c’est triste cette vérité – mais pas une réussite à mon goût (les dialogues sont d’un creux parfois!!!!!!). Et je te signale dans ces cas là que ce n’est pas parce que tu ne t’es pas ennuyé devant le film que ça en fait un super film … (impasse de discussion de sourds, même si je comprends que ce film puisse toucher certaines personnes)
        C’est juste que je donne mon avis car pr moi un vrai bon film N°1 de l’année doit quand même conquérir la majorité (car je fais partie de ces gens qui pensent qu’un film que l’on nomme excellent doit toucher- presque – tout le monde)….

      • 14/01/2011 19:24

        Je te suggère de jeter un oeil aux palmarès des People’s Choice Awards. Très instructif sur l’avis de la majorité.

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 19:38

        Les People’s Choice Awards t’appelle ça la majorité ?! T dur quand même.
        J’arrête de te contredire sur le film (tu sembles un peu teigneux quand on s’attaque à quelque chose que tu aimes et bon, suis aussi du genre à toujours vouloir avoir raison, on n’en finirait pas) mais faut que tu admettes que des gens trés bien (mais si!!!!) peuvent aussi ne pas penser ou ressentir comme toi, et qu’il ne faut pas obligatoirement les contraindre à penser pareil … sinon ça ferait de toi un genre de dictateur – un peu élitiste sur le coup – non?
        Je résume donc mes commentaires : j’aime pas ce film mais j’aime ta plume (pas de symbole phallique promis) !

      • antoine permalink
        14/01/2011 19:40

        Shutter Island, putain heureusement qu’il y’ a le départ de ben ali pour sauver mon vendredi, ça équilibre.

        Faut dire que les bordelais viennent juste après les bretons sur ma liste de déportation à l’est.

      • La Bretonne permalink
        14/01/2011 19:45

        Il est évident que Le Pédé possède une âme de dictateur.
        Du coup, j’évite de parler Ciné avec lui ou d’acteurs vieux et pas sexy.
        Mais je te rejoins La bordelaise sur la qualité de son écriture.

      • antoine permalink
        14/01/2011 19:47

        oh putain la sainte alliance de mes couilles.

      • L' alter égal permalink
        14/01/2011 19:48

        On appelle ça un scrotum

      • 14/01/2011 19:49

        Les People’s Choice Awards, comme leur nom l’indique, c’est le choix du public, donc de la majorité. Je ne vois pas en quoi je suis dur, c’est juste un fait.
        Par ailleurs je ne contraint personne à penser comme moi, je m’insurge juste contre ton affirmation péremptoire qu’Another Year « est encore un de ces films que la critique encense parce que ça l’a fait réfléchir 5 minutes, etc. »

      • La Bretonne permalink
        14/01/2011 20:03

        Mon cher antoine,
        sache que j’apprécie tes marques d’affection qui réchauffent mon coeur de bretonne

        Concernant le litige de Shutter Island, permets moi d’exprimer mon avis.
        J’ai adoré le livre. Je suis plus littérature que ciné.
        Je l’ai lu en une nuit, happée par l’écriture de Dennis Lehane. Bluffée par son travail et par le rythme infernal qui nous envoie aux tréfonds de la folie dans un lieu cauchemardesque à une époque tout aussi effrayante des balbutiements de la psychiatrie.
        J’ai refusé de voir le film quand j’ai vu la gueule de Léonardo sur la bande annonce. Rien que ça, cela tue le personnage de Teddy Daniels.
        Je refuse que cet pauvre chose lymphatique qu’est Di Caprio ne salisse pas l’émotion que j’ai ressenti pour ce personnage.
        Pour moi, on devrait tous les baffer d’avoir oser massacrer une telle pépite littéraire.

      • ABC permalink
        14/01/2011 20:04

        Incroyable ces coms qui imposent leur présence et leur avis
        sur des films, en accusant leur hôte de dictature

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 20:07

        La Bretonne : Ca me rassure
        Antoine fais moi un signe quand tu viens ds la région, je te reserve un bel accueil 🙂
        L’alter Egal : avoue que tu devais sortir ce mot une fois ds la journée pr remporter un challenge
        Le Pédé : insurge toi ! C’était un film chiant à mes yeux et oui la critique fait souvent des bourdes.
        Et fais pas le malin avec la sémantique (cela étant merci pr la traduction) car si on fait un sondage sur ce blog je parie que personne n’était dans le « public » votant (quelle mauvaise foi, tu serais certainement capable de pondre un article sur la non représentativité de ce concours).
        Sinon c’est beau les 3 mousquetaires en action…

      • L' alter égal permalink
        14/01/2011 20:54

        non non, la partie de peau qui se à l’alliance entre deux couilles est bien un scrotum.

    • antoine permalink
      14/01/2011 20:31

      >La Bretonne: quand vous n’êtes pas trop bourrés, vous dites parfois des trucs censés … j’approuve ton commentaire … moi j’ai été moins radical, et eu égard pour scorsese j’ai essayé de regardé Shutter Island, sans parvenir à dépasser la moitié.

      • 16/01/2011 19:01

        C’est dommage je crois me souvenir que la deuxieme partie est legerement moins irritante. Les spectateurs etaient globalement moins dissipes apres l’entracte (je l’ai vu en Inde, un obstacle supplementaire a bien des egards).

  29. Marian permalink
    14/01/2011 18:35

    Y’a comme des films de 2009 dans ton top 2010 … quand même !!!
    (de mémoire, A serious man et Mr Fox …)

    • la campagnarde permalink
      21/01/2011 11:07

      A serious man & Mr fox sont sortis en France en 2010(janvier& février si je me souviens bien)

  30. prune permalink
    14/01/2011 18:41

    Another year???
    Impression troublante puisque ce que tu dis, petit pédé, est vrai et pourtant, j’ai détesté tous les personnages, donc le film.
    Mary est à filer des boutons, une caricature de l’hystérique-alcolo-shut your fuckin mouth sur pattes, je ne comprends pas ces louanges à l’égard de l’actrice.
    Le couple interprète juste à mon sens, mais tiennent un rôle détestable dans ce film.
    Le pote de jeunesse ventripotent, chouineur et élégant comme une varice touche aussi à la caricature, et ne suscite pour moi aucune forme d’empathie.

    Surtout, surtout, il manque le film de l’année, de la décennie sans doute pour moi, mais personne ne l’a vu je me doute, sinon tu l’aurais mis, j’en suis sur petit pédé.

    « Les rêves dansants : sur les pas de Pina Bausch »

    Des larmes dans l’euphorie, est-ce possible?
    Peut-être toujours en salle, à voir absolument.

    • 14/01/2011 18:57

      Chère Prune,

      Je me torche allègrement avec ton avis, mais j’avoue que la condescendance et la familiarité de ton « petit pédé » commence à me taper sur le système. Je te saurai donc gré de ne plus m’adresser de la sorte (ou mieux, de ne pas m’adresser du tout!) sinon, en vil dictateur que je suis, je te spamerai comme une merde!

      Bonne soirée à toi!

      • prune permalink
        14/01/2011 19:01

        Une petite leçon de dictature sur ton empire, petit pédé?
        Après le billet sur Tunis, ce serait tout à fait raccord.

        De même!

      • 14/01/2011 19:02

        Et bim!

  31. ABC permalink
    14/01/2011 18:49

    Belle écriture, cela m’a donné envie d’aller voir Another year et je regrette de n’avoir vu Bright Star sur grand écran

    • acila permalink
      14/01/2011 23:06

      Dans le cadre du festival cinema telerama du 19 au 25 janvier, la diffusion de Bright Star est programmée, ainsi que celle d’Another Year ou de Fantastic Mr Fox que j’irai découvrir. (N’as tu pas chaud sous ce masque depuis tout ce temps?)

      • ABC permalink
        15/01/2011 11:08

        Merci de l’info, Acila

        Mon masque est thermo-adapté avec option massage
        des zygomatiques

  32. Rockett permalink
    14/01/2011 18:58

    Et un avis sur les films à ne pas rater en 2011?

    • Rockett permalink
      14/01/2011 20:13

      Heu, s’il vous plait?

      • 14/01/2011 20:41

        Black Swan, The Fighter, Blue Valentine, Rabbit Hole.

      • 16/01/2011 19:04

        Ni true grit, ni the tree of life?

      • 16/01/2011 19:14

        True Grit, oui. Tree of life, j’y croirais quand ça sera sorti.

      • Guillaume Pascanet permalink
        16/01/2011 19:17

        tree of life, cela me fait penser à un film avec Elisabeth Taylor et Montgomery Clift. Encore une reprise ?

      • 16/01/2011 19:53

        L’arbre de vie dont tu parles s’appelle en fait Raintree Country. Pas une reprise, le nouveau film de Terrence Malick.

      • Guillaume Pascanet permalink
        16/01/2011 19:55

        Merci de la réponse.

    • 14/01/2011 20:16

      j’ai l’impression que le prochain film de clint eastwood a l’air pas mal du tout
      je sais plus le titre mais il sort le 19 je crois je vais aller le voir la bande annonce donne envie en tout cas

      • Une bordelaise flâne permalink
        14/01/2011 20:25

        Euh… « Au delà »… Je voudrais te dire que je l’ai trouvé long, lent et chiant mais j’ai un peu peur de me faire sortir à force de la ramener.

        Peut être que le prochain prochain de Clint avec Di Caprio sera pas mal. Qui sait??! Sinon j’étais tentée par « Même la pluie » .

      • 15/01/2011 00:17

        J’ai bien aimé Même la Pluie. C’est un tantinet altermondialo-bobo, mais ça passe pas mal. Et c’est très bien filmé.

  33. 14/01/2011 20:13

    inception? moi je l’aurais mis dedans quand meme, il était bien

  34. Femme qui lit permalink
    14/01/2011 23:52

    Le Pédé, ton billet aura fini de me convaincre qu’en 2011, j’irai (encore plus souvent) au cinéma toute seule. A force de vouloir être accompagnée (c’est quand même plus sympa pour pouvoir débattre du film après l’avoir visionné) on loupe des pépites (AMORE, A SERIOUS MAN) et on se retrouve à s’emmerder devant des bouses (SALT…)
    Sinon, que fais-tu de « AN EDUCATION » ? Jusqu’au dernier moment, je me suis attendue à le trouver dans ton classement…

    • 16/01/2011 19:09

      J’ai aimé An Education, mais j’ai été déçu par la fin, qui dilue quelque peu ce qui a précédé.

  35. Ondulée permalink
    15/01/2011 00:13

    Sans forcément les placer dans le top 10, j’ai aimé Le Nom des Gens, Tamara Drew, Le Père de mes Enfants (sorti fin 2009 et vu début 2010) et Cellule 211.
    Agora a été une bonne surprise aussi même si démonté un peu partout (c’était peut être mérité mais Lonsdale me fait perdre tout sens de la mesure).
    Et dans les grosses daubes, Invictus et Mange, Prie, Aime ont été de vraies punitions.

    • Barnabé permalink
      15/01/2011 17:15

      Tamara Drewe: j’ai adoré. Si drôle!

    • YoosF permalink
      16/01/2011 18:41

      « Agora » est sûrement une des plus grosses merdes de toute l’histoire du monde.

      • Ondulée permalink
        16/01/2011 22:59

        Je veux bien admettre qu’Amenabar se lâche un peu (beaucoup) niveau caricature, clichés et plans foireux: au hasard, les vues aéro-spatiales d’Alexandrie.
        Mais j’ai été la seule à trouver qu’il y avait une certaine sincérité, touchante malgré la grosse machine?
        Ok, devant le nombre d’entrées, j’imagine que oui. Mais j’assume, je persiste et je recommande!

  36. maodun permalink
    15/01/2011 09:34

    Ah non mais non mais non.
    Pas the kids are alright. Pour une fois qu’on voit un couple lesbien faut qu’il y en ai une qui couche avec un mec. ELLE N’ EST PAS BI ELLE EST LESBIENNE !!!!

    Ca ne remplace pas tous les tracts politiques, au contraire, ça les enterre 😦

    • Antoine permalink
      15/01/2011 23:09

      Ce genre de message me fait regretter La Gouine

    • IvichD. permalink
      16/01/2011 00:22

      Mais ouais, l’idée que les gens puissent ne pas avoir une identité sexuelle fixe et ne restent pas dans leur petite catégorie à eux bien tranquillou, ça me défrise!
      Pffiou! Mais quelle image nuisible!

      • maodun permalink
        17/01/2011 06:22

        Ah non mais qu’elle puisse avoir une sexualité fluide je m’en cogne dans l’absolu. Juste pour une fois qu’on montre un couple lesbien y avait des dizaines de problèmes qu’elles pouvaient rencontrer. Des problèmes de couple lambda qui auraient fait avancé un peu l’image des couples homo.
        Mais non là, forcément, la lesbienne elle a besoin d’un coup de b***. Ca ne va surement pas améliorer la vision qu’à M. tout le monde.

        C’est un film grand public, tant que l’homosexualité n’est pas considérée comme non anormale par tous, faut faire attention à ce qu’on montre.

  37. La mouette permalink
    15/01/2011 12:20

    Personne parle de The Ghost Writer ?
    Philistins !

    • YoosF permalink
      15/01/2011 14:59

      Non, non, et re-non. Je m’insurge contre la razzia d’Awards de ce film.

      • 15/01/2011 23:38

        J’adhère. C’est quand même le premier film où je me suis endormie au ciné. Littéralement. Généralement je fais l’effort de garder les yeux ouverts, ne serait-ce que pour avoir du matériau pour démolir le film après, mais là c’était au-dessus de mes forces.

      • Le Blasé permalink
        19/01/2011 00:32

        Bien. Mais ne casse pas trois pattes à un canard. J’étais au final très déçu par la fin.
        Un très bon polar by the way…

    • 15/01/2011 16:48

      D’accord avec la mouette: The Ghost Writer figure clairement dans mon Top à moi.

    • Barnabé permalink
      15/01/2011 17:17

      J’ai adoré The Ghost Writer et quelle fin!

      • YoosF permalink
        16/01/2011 00:27

        Comment ça « quelle fin » ? Tu veux dire tellement attendu et pachydermique qui clôt le film ?

      • la campagnarde permalink
        16/01/2011 01:05

        elle parle de l’image finale dans la rue avec les feuilles du manuscrit qui s’envolent! et n’oublie pas la scène du GPS

      • YoosF permalink
        16/01/2011 18:42

        Pfffffrrrrrrttttt…

  38. Raymond Domenech permalink
    15/01/2011 12:28

    The Tourist en numéro un.
    Merci, à bientôt.

  39. bipolaire permalink
    15/01/2011 14:43

    c’est quoi Twitter?
    Bon moi je tuerais pour avoir le top 10 des pires. s’teplaît Pédé s’teplaît s’teplaît

    • YoosF permalink
      15/01/2011 15:00

      J’avoue que j’aimerais aussi voir ça… Avec une grande frite et un grand coca svp.

  40. bipolaire permalink
    15/01/2011 15:09

    tout de même… rien avec Canet ou Cotillard. Se reproduire ça compte pas, comme film ?

  41. Raymond Domenech permalink
    15/01/2011 19:32

    Black Swan vient de m’anéantir, je vais me mettre à la danse.

    • la campagnarde permalink
      15/01/2011 22:11

      tout ça pour te faire toutes ces ballerines brunes anorexiques et givrées!

    • antoine permalink
      16/01/2011 11:31

      T’as raison, après avoir dévaster le foot français, tu vas pouvoir passer à autre chose, vas y rayray.

  42. 15/01/2011 20:01

    merci pour ce choix, c’est là que je me sens déconnecté, je n’ai vu aucun de ces films

    • Raymond Domenech permalink
      16/01/2011 11:03

      Quand tu dis: « ça calme un peu », tu veux dire quoi exactement ?

      • antoine permalink
        16/01/2011 11:31

        Disons que cela modère mes envies. Mais si j’ai bien compris, toi tu as beaucoup aimé. Ce qui compte tenu de tes gouts en général (tes putains de jogg raymond), et de ton gout pour estelle en particulier, ne me rassure pas beaucoup.

      • Raymond Domenech permalink
        16/01/2011 11:39

        Ce qui est expliqué très en détail dans l’article est très détaillé et n’est que suggéré dans le film mais certes.
        Notre aptitude poilesque pourrait laisser penser un goût commun pour le liant.
        Les émotions qui transparaissent dans le film sont réelles et m’ont fait repenser à mes déboires et à ce que je ressentais durant le mois de Juillet dernier.
        Mon identification à cette jeune danseuse étoile n’est que très peu étonnante.

      • antoine permalink
        16/01/2011 13:29

        en même temps je ne parle pas anglais

      • Marian permalink
        16/01/2011 23:11

        Cette colonne de mono-sourcils me fait peur.

  43. La stagiaire permalink
    16/01/2011 08:42

    Euh…The American ? Non ?

    Pourtant, les Abruzzes, Violante Placido, Thekla Reuten, sa robe blanche à contre-jour, des scènes sublimes dans la neige…

    The Ghost Writer : ce film fait prendre toute la mesure du fossé, que dis-je, du rift qui existe entre un réalisateur comme Polanski et un petit malin comme Nolan.

    Tamara Drewe = naze, Inception = naze, Shutter Island = naze. Je suis bien contente de ne pas les retrouver dans le classement du pédé (que je ne commenterai pas, puisque, honte à moi, je n’ai vu que 3 des 10 films cités).

  44. La stagiaire permalink
    16/01/2011 08:53

    Ah, pour compléter mon top, A Single Man m’a beaucoup touchée, donc je ne peux décemment l’ignorer.
    J’y mettrais bien Moon aussi, pour Sam Rockwell.
    J’ai beaucoup aimé Dragons aussi, si subtil qu’on croirait un Pixar.
    Pour la perf hallucinée de Nicolas Cage, pour Eva Mendes, pour les iguanes et la mise en scène comique de Werner Herzog, Bad lieutenant à la Nouvelle-Orléans.

  45. Bitterpumpkin permalink
    16/01/2011 16:00

    Cher Pédé,

    Je voulais te dire que j’avais vu The Kids Are All Right aujourd’hui grâce à toi.
    Ce film a rendu mon dimanche merveilleux!
    Merci.

  46. Heu... permalink
    16/01/2011 18:03

    Et sinon, vraiment PERSONNE n’a vu Vénus Noire ?

    • la campagnarde permalink
      18/01/2011 15:00

      je l’ai vu et j’ai détesté:le réalisateur veut qu’on soit à la place de ceux qui exploitent la pauvre fille ou que je culpabilise pour le passé

  47. La Pomme permalink
    18/01/2011 00:50

    Personne n’a aimé « Elle s’appelait Sarah »?
    Et « Buried »?

    • 18/01/2011 00:54

      Euh, non je ne pense pas.

    • la campagnarde permalink
      18/01/2011 15:07

      j’ai pleuré à la toute fin de « elle s’appelait Sarah »(quand elle dit le nom de sa fille) et la dernière 1/2 h de « buried » m’a scotchée( dieu c’est nihiliste ! depuis quand le héros meurt?)

      Sinon personne n’a vu « mother&child » avec Benning,Watts & Washington?

      • 18/01/2011 15:23

        moi je l’aurais bien vu buried, mais comme tu le spoiles comme une bonne provinciale, c’est mort.

      • la campagnarde permalink
        21/01/2011 11:13

        y a d’autres raisons de voir le film que le destin du personnage comme l’intensité du film malgré les invraisemblances du scénario,la mise en scène,la musique et Ryan Reynolds

  48. 18/01/2011 15:22

    mais que fait greenberg dans ce classement ????

  49. Sblurch permalink
    19/01/2011 00:09

    Bonjour à tous, bonjour Le Pédé,

    D’abord, je m’étonne de ne pas trouver dans ce top (Beaucoup de gens ici semblent s’étonner de « ne pas trouver dans le top », alors moi aussi je m’étonne) le sublime « Mother ».
    C’est de mon point de vue clairement le plus beau film de l’année dernière (Celui que j’attendais le plus également, peut-être ne suis-je donc pas tout à fait obectif). Après Memories of murder et The host, Joon-Ho Bong fait vraiment un sans fautes, et j’attends son adaptation du Transperceneige avec impatience.
    A part cela, j’ai quelques désaccords avec ton top, le plus gros étan sur « Another year ». « Ouais, bon, ok », a été ma première réaction en sortant du film. Je n’ai pas passé un mauvais moment (sauf en présence de la névrosée, parfois), mais j’ai du mal à comprendre ce qu’on trouve de si beau à ce film qui se contente de montrer la vie qui passe en… filmant la vie. La vie, je l’ai devant les yeux tous les jours. Regarder les autres vivre, je peux le faire sans aller m’enfermer dans le salon de ce vieux couple modèle. Seule la dernière saison a réussi à m’accrocher, avec notamment cette scène dans la cuisine, où la névrosée finit par émouvoir et arrive enfin à tirer quelque chose de quelqu’un (du spectateur, mais aussi de Ronnie, le mur de silence auquel elle s’adresse).
    Voilà, donc un film avec des qualités et des défauts, qui ne m’a pas fait passer un mauvais moment, mais pour lequel je ne comprends pas l’engouement.

    Pour finir, j’aurais aussi mis dans ce top Bad lieutenant, escale à la Nouelle Orléans. Tout bonnement jouissif.

    Mystères de Lisbonne mérite également de figurer dans les films marquants de 2010 à mon sens. Rarement un film m’a laissé une impression si indéfinissable. On a parfois l’impression de regarder un téléfilm, le jeu des acteurs sonne parfois faux, le film est beaucoup trop long, trop d’histoires sont entremêlées, et on peut lui reprocher son côté uniquement feuilletonesquen. Et pourtant… Quand on en ressort, on a quand même l’impression d’avoir vu un « grand film », d’une grande fluidité (l’exploit n’est pas mince vu le nombre d’histoires imbriquées). Surtout, la réalisation emporte tout sur son passage. Chaque plan est soigné (plus que ça, chaque plan est magnifique), et le film fourmille d’idées brillantes de mises en scène. C’est un délice de tous les instants !

  50. Alex permalink
    09/02/2011 06:52

    Très cher ami Le Pédé,

    En grand conquis de tes goûts et de ta prose, je suis allé voir hier soir Another Year que je n’avais pas eu la chance de voir fin décembre. Et je te remercie, je te remercie pour ce moment délicieux a souhait que j’ai passé devant ce film.
    Comme tu dis, Mike Leigh a le génie de nous laisser faire notre propre avis sur les personnages (joués a merveille d’ailleurs) et sur leurs vies et c’est tout a fait délectable je dois dire, de même que cet humour génial qui ferait pâlir Allen à la vue de sa dernière croûte et cette fin sans en être une ou rien n’évolue dans la vie des personnages mais où l’on comprend l’importance de la vie et des choix que l’on fait.

    Merci donc encore, pour ce moment que je ne dois qu’a ce classement. Merci Mike Leigh et merci le Pédé.

  51. yo'man permalink
    23/04/2011 22:16

    la ferme

    • docds permalink
      24/04/2011 09:50

      Quand tu dis : » La FERME », tu veux parler du camping La ferme? C’est une pub?
      Tu aurais pu dire plutôt:
      « Le Camping La Ferme est situé à 1 km du Lac d’Annecy et de ses plages, au coeur du village de Chaparon.
      Nous vous accueillons dans une ambiance chaleureuse, familiale, propice au calme et au repos.
      Le camping vous attend du 23 avril au 25 septembre 2011, avec ses emplacements ombragés,
      ses studios équipés et ses mobiles homes (jusqu’à 6 personnes).
      TOUTES NOS LOCATIONS SONT EQUIPEES D’UNE TELEVISION AVEC TNT
      Côté détente, vous trouverez :
      Piscine couverte et chauffée ainsi qu’ un spa (bain bouillonnant à 36°) ouverts toute la saison,
      Piscine de plein-air chauffée à partir de juin, animations hebdomadaires (en haute-saison)
      Cabine de hammam et douche hydromassante (avec supplément), salle de jeux,
      Aire de jeux pour les enfants et notre adorable Sophie, la Girafe gonflable, …
      Côté pratique, une épicerie avec dépôt de pain, un snack-bar totalement rénové pour 2011
      proposant glaces et plats à emporter, un espace Internet WiFi, une laverie,
      ainsi que de nombreux autres équipements sont à votre disposition.
      Sorties Nature ou Culture,
      sports nautiques ou randonnées fantastiques,
      panoramas époustouflants ou farniente reposant,
      balades en famille ou apéritifs autour du grill,
      votre séjour rimera avec découvertes,partage,détente,terroir…
      et tous ces mots qui font des VACANCES un moment UNIQUE !!! « 

  52. yo'man permalink
    23/04/2011 22:16

    La ferme .

  53. Alan Alain permalink
    23/01/2012 10:41

    Personne n aparle de « the visitors » Just jeankins, pour une tres belle interpretation…

  54. 05/03/2012 23:27

    tes super critiques de films me manquent !!

Trackbacks

  1. Les 10 meilleurs films de 2010 (via C’est La Gêne) | annaddicted
  2. Petite anthologie du Cinéma de pédé « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :