Skip to content

Fini les conneries

06/01/2011

Si vous ne lisez pas trop la presse, si votre seul mode d’information est le journal de 20h ou les flashs radio du matin, vous ne saurez probablement pas de quoi je parle quand je dis: « Ce qui s’est passé à Sidi Bouzid, c’est important. ». Et je ne pourrai pas vous en vouloir, parce que personne ne vous parle de ce qui est sûrement l’événement le plus important de ces 20 dernières années dans le bassin méditerranéen.

Depuis maintenant trois semaines et l’immolation par le feu d’un jeune vendeur à la sauvette, Mohamed Bouazizi, à qui la police avait confisqué ses produits, la révolte gronde en Tunisie. Partie de Sidi Bouzid, ville sans histoire du centre du pays, plus connue pour son taux de chômage spectaculaire que pour quoi que ce soit d’autre, les manifestations et rassemblements de foule commencent à gagner la destination de plage préférée des français, dans son ensemble, jetant les bases d’une révolte qui, si elle arrive à toucher toute la population Tunisienne, pourrait changer la face d’une nation qui ne vit qu’à moitié depuis 23 ans. Depuis l’accession au pouvoir de son président, Ben Ali, et de ses multiples « réélections ».

La Tunisie, à part Djerba, Nabeul, Hammamet, le club Mickey où beaucoup d’entre vous ont passé un été ou deux, c’est aussi une économie « florissante », basée sur une classe moyenne assez importante et alimentée par une surconsommation générale. Quand on se balade dans les rues de Tunis, sur les bords de mer de Sousse ou dans la zone commerciale du Lac Palace, sur la route de la Marsa ou de Sidi Bou Saïd, il est difficile de réaliser que le fruit est pourri de l’intérieur. C’est parce que les Tunisiens font de leur mieux, depuis des années, pour garder la face. Derrière ces sourires, cette hospitalité, et cette joie de vivre communicative, la réalité est tout autre. Dans un pays qui compte autant de policiers que la France pour une population 6 fois moins importante (sic), un droit basique, la liberté d’expression, est bafoué chaque jour. Les événements qui secouent la Tunisie depuis trois semaines en sont un exemple criant.

La révolte qui s’organise (et que certains comparent déjà à celle qui, en Roumanie, à mis à terre le régime Ceaucescu) est le fruit d’une politique d’abandon d’une grande partie du pays par un gouvernement qui veut avant tout contrôler son image et ses relations extérieures. Là ou le littoral et le tourisme sont fortement subventionnés, vitrines qu’ils sont du boom économique et social tunisien, le reste du pays est laissé à l’abandon. Comme dans beaucoup de républiques bananières d’Afrique, la fortune de quelques uns fait le malheur de tout le reste d’une population. Sauf qu’ici, les grands groupes industriels et commerciaux sont presque tous trustés par l’entourage et la famille et les proches du président Zine El Abidine Ben Ali.

C’est cette situation, un taux de chômage chez les jeunes diplômés impressionnant, et un baillon perpétuel posé sur toute voix tentant de s’élever contre le régime en place, qui ont créé la poudrière à laquelle le suicide de Mohamed Bouazizi vient de mettre feu. Ce qui est en train de se passer est historique parce que, pour la première fois, les Tunisiens se soulèvent pour un ras le bol général. Ce qui est en train de se passer est historique parce que, pour la première fois aussi, le gouvernement semble dépassé. S’appuyant sur la répression, comme à son habitude, le premier réflexe de Ben Ali a été de faire de cette révolte un événement invisible, instrumentalisé par les « ennemis de la Tunisie ». Pas de média nationaux pour couvrir les évènements, pas, ou peu de médias internationaux, où, comme à leur habitude en Tunisie, intimidés ou étroitement surveillés. Contrairement à l’Iran l’année dernière, il semblerait que la chanson de Gil Scott Heron se retrouve ici confirmée. This Revolution Will Not Be Televised.

Les informations, elles, arrivent par internet. Par les comptes Twitter et surtout Facebook de milliers de Tunisiens qui partagent, sans relâche, des vidéos des manifestations, des rassemblements, et de la répression. Là encore, le gouvernement tente d’endiguer le flot d’images pour ne pas écorner la sienne. Que ce soit par des articles sur des médias contrôlés « commentés » par des faux intervenants, ou par un bloacage pur et simple des accès internet de la population depuis quelques jours, ou pire, l’accès forcé aux boîtes mails et aux comptes Facebook de centaines d’activistes et d’opposants au régime, la chape de plomb que l’on tente de poser sur ces mouvements populaires est pesante. Anonymous, rassemblement d' »hacktivistes » bien connus pour leur attaque ayant mis hors-service Amazon.com et Paypal.com, punis pour avoir censuré et empêché les paiements destinés à Wikileaks en Décembre dernier, ont maintenant tourné leur force de frappes vers les organes de censure internet Tunisiens.

Tout cela se passe à 2 heures d’avion de Paris, dans un pays où vous aviez déja peut-être prévu de passer vos prochaines vacances. Dans un pays où la communauté internationale laisse une classe dirigeante corrompue et avide de gain personnel faire sa loi et renier à sa population ses droits les plus basiques, parce que la petite Tunisie est une amie de longue date. Un pays où mes parents sont nés et où, même si je suis aujourd’hui français, mes racines courent encore profond. Le fait même que je sois parcouru d’une angoisse palpable en appuyant sur le bouton « publier » du blog en dit long sur les méthodes et la situation en Tunisie. La peur des représailles pour dire ce que l’on pense dépasse les frontières. Même dans ce confortable salon du 9ème arrondissement.

Ce qui importe plus que tout aujourd’hui, c’est que cette révolte à huis-clos ne le soit plus. Que les efforts et les cris des Tunisiens se fassent entendre pour que, lorsque la répression dure arrivera (et elle arrivera), Ben Ali et ses méthodes ne puissent laisser libre cours à leur violence à l’abri des regards indiscrets. Que le poids du regard du reste du monde pèse sur les épaules du gouvernement et donne des ailes aux opposants.  Ce qui importe plus que tout aujourd’hui, c’est de prendre tout cela au sérieux, parce qu’il en va de la survie d’un pays, d’une nation, de sa population.

Nous sommes en train de vivre un moment historique, et il me parait impensable que les principaux médias français ne s’en fassent pas l’écho. Il me paraît inimaginable que France 2, TF1 ou M6 ne soient pas en alerte permanente pour des événements qui secouent un pays qui a donné à la France une partie non négligeable de sa population. Un peuple entier est en train de se libérer. De se lever et de reprendre le contrôle de sa destinée. Un peuple qui en est là aujourd’hui parce que la France coloniale s’est mise sur son chemin, il y a de cela un siècle.

Et il faudrait faire comme si de rien n’était?

Pour information, donc, vous trouverez ci-dessous toute une série d’article exposant au mieux la situation en Tunisie (Merci NaddO_). Informez-vous. Soyez au courant, ne restez pas insensibles:

 

The Guardian 1
The Guardian 2
The Guardian 3
LA Times
France 24
Jeune Afrique
L’Express (Le chômage des diplômés, source de la révolte)
Le Monde (La révolte de Sidi Bouzid)
Rue 89 (Sur la mains mise des familles proches du gouvernement sur le pays)
Octavia Nasr Editorialiste Libanaise
Publicités
194 commentaires leave one →
  1. alexandthecity69 permalink
    06/01/2011 04:42

    merci pour cet article très intéressant, ça me donne envie d’en savoir plus ce qui était le but escompté.
    Comme beaucoup, je suis allée souvent en Tunisie en vacances et je suis également atterrée par le fait qu’on soit aussi peu informé sur ces événements (moi la première). Donc merci encore pour cet article d’utilité publique. Je suivrai dorénavant les news en provenance de Tunisie de bien plus près

  2. PLN permalink
    06/01/2011 05:00

    Étant sur la côte ouest du Canada pour encore 4 mois, j’avoue ne pas avoir suivi ce qu’il se passait. Je crois qu’il n’y a rien à débattre, d’où l’absence de commentaires sur ce post…Je voulais juste te dire merci pour cet excellent article.

  3. 06/01/2011 07:16

    C’est par toi que j’apprends cette révolte. Les médias français n’en parlent pas

    • joyce permalink
      06/01/2011 22:49

      si sur france 24 ils ont parlé des emeutes en tunisie et en algérie avec un débat….

      • Tssss permalink
        07/01/2011 01:09

        Ca fait plusieurs jours que le Monde en parle (et cf l’édito d’aujourd’hui), ceci étant précisé, évidemment, si ta seule source d’information c’est le JT de Pernaut…ben faut en changer.

    • Liliya permalink
      08/01/2011 23:42

      Idem, j’en entends parler non-stop sur France Info.

  4. Le Tiède permalink
    06/01/2011 07:33

    Probablement un de tes meilleurs articles selon moi.

  5. La phynette permalink
    06/01/2011 07:37

    Merci pour cet article urgent et salutaire, l’Arabe.
    N’y a-t-il vraiment rien à débattre ?
    Sur le sujet en soi, peut-être pas en effet.
    Sur la façon dont résonnent les mots « communauté internationale » — désignant un machin qui n’est ni une communauté (cela impliquerait une vraie solidarité et une vraie cohérence) ni international —, peut-être. En présence de ces événements, les mots font une drôle de musique de piano désaccordé.

  6. 06/01/2011 08:26

    Ce qui m’effraie c’est le silence des médias dits « traditionnels » en France. L’Arabe dit très bien le pourquoi de la chose. Mais ça reste assourdissant…

  7. Le Belge permalink
    06/01/2011 08:53

    Preuve, s’il en est, que les médias dits « traditionnels » restent encore et toujours soumis à la mainmise du pouvoir politique et peuvent devenir l’allié dudit pouvoir plutôt qu’un réceptacle objectif de l’actualité à destination du peuple…

    Que reste-t-il, si la liberté de presse est bafouée? Certes, internet peut prendre le relai, mais je doute que cela soit suffisant, surtout dans une situation – que je ne connais que très peu – mais que tu décris, l’Arabe, comme étant plutôt catastrophique sur le plan du respect des libertés fondamentales!

    Merci pour cet article!

  8. 06/01/2011 08:54

    effectivement peu d’information transpire et cela fait peur.
    J’en ai à peine entendu parler sur France Inter…
    Merci de cet article explicatif

  9. La girafe permalink
    06/01/2011 08:56

    Merci pour cet article, L’Arabe.

  10. La girafe permalink
    06/01/2011 09:03

    Ils en parlent (même si un peu trop peu) sur France Culture, des événements à Sidi Bouzid.

  11. BeBitterBlameEveryone permalink
    06/01/2011 09:08

    En lisant ton post j’écoute la radio…qui parle de l’enterrement du jeune homme. C’est très bref et surtout sans explication, mais c’est un début d’écho. Merci l’Arabe pour cet article.

  12. Ji-eF permalink
    06/01/2011 09:13

    Magnifique billet, qui résume parfaitement mon sentiment sur ce petit pays qui m’a vu naître également.

  13. 06/01/2011 09:14

    Je suis très touchée par cet article car j’ai moi-même passée quatre semaine en Tunisie au sein d’une association de volontariat tunisienne. Lors des deux chantiers que j’ai effectué nous étions une moitié d’européens et une moitié de tunisien, supervisés par des gens proche du pouvoir puisque l’association lui était rattachée. Certains jeunes présents dans l’association étaient d’ailleurs engagé dans le parti de Ben Ali et d’autres pas du tout.
    J’avais ainsi pu me rendre compte de ce que vous décrivez, de ce baillon sur la population qui est incapable de parler librement de son président, de ce décalage entre zone touristique et Tunisie des tunisien et surtout de cette présence policière constante dont on n’a même pas conscience puisqu’ils sont beaucoup en civil.
    J’avais été choquée par cet état de fait car, même en sachant que les élections de Ben Ali n’étaient pas très légale je ne pensais pas trouvé une telle oppression. J’ai été choquée de la surveillance que nous autres européens présent dans une association du gouvernement subissions à notre insu et du peu de liberté de mouvement que même nous avions. J’ai pu constaté également à quel point la Tunisie que les dirigeants veulent nous montrer est bien loins de la réalité, il suffit de sortir des sentiers battus du tourisme, mais peu d’européens le font. Enfin j’ai vraiment été profondément attristé pour ce peule qui, qprès avoir obtenu une libération française pacifique et joyeuse est retombé dans un régime encore pire où tout y est interdit. J’ai également été indignée de la condition de la femme que le régime ne cesse de proclamer comme novatrice pour un pays musulman alors qu’il n’en est rien (peu de femmes dans la rue, jamais seule, interdiction d’aller dans la plupart des cafés…).
    Alors, pour tous les tunisiens que j’ai rencontré là bas, qui essayaient de vivre leur vie, avec qui j’ai rit, travaillé, fait la fête : courage, je suis de tout coeur avec vous.
    Merci pour cet article, j’espère que la presse grandement médiatiseé, reprendra effectiement cette information.

    • La Relou permalink
      06/01/2011 11:41

      Salut Armagrat,

      Je suis d’accord avec ton commentaire sauf la partie qui concerne la liberté des femmes.

      En effet, mis à part dans les petites villes de campagnes ou certaines du Sud, les femmes vont et viennent comme bon leur semble.

      Certes, certains cafés sont réservés aux hommes (dans le sens où seuls les hommes ont l’habitude d’y aller pour boire un petit café et regarder du foot, on peut le comparer au bar PMU en France), mais il y a d’autres salons de thés où les femmes ne se gênent pas pour aller avec leurs amis, seule ou avec leur chéri. Elles y fument si elles en ont envie, elles sont libres. Je parles toujours des grandes et moyennes villes, et pas des petites bourgades ou villages où là, effectivement, les gens ont un esprit très conservateur.

      La seule chose positive qui sort de ce gouvernent, c’est la place qu’à obtenu la femme dans la société et tous les efforts fournis pour qu’elle ait les mêmes droits que les hommes.

      Les femmes sont libres d’aller et venir, n’ont pas besoin de l’autorisation de leur père/frère/mari pour sortir ou pour voyager. Elles sont libres de côtoyer des hommes, de coucher avec eux (la loi est très floue à ce sujet, les relations sexuelles hors mariage n’étant pas explicitement interdites), de faire partie d’associations, de choisir leur métier, d’aller en boite, de s’habiller en minijupe ou autre. Elles peuvent aller acheter de l’alcool au Monoprix, comme les mecs, et avorter sans aucun souci, mariée ou pas.

      La conditions de la femme n’est pas du tout à plaindre, ce qui a pourrit la Tunisie de l’intérieur, c’est le clan Trabelsi (famille de la première dame) dont la corruption est l’oxygène. Ils ont la main basse sur absolument tout, se servent où ils veulent, comme ils veulent, tout transite par eux, que ce soit la grosse société comme McDonald’s (qui a refusé de s’implanter car les Trabelsi étaient trop gourmands) ou le petit tunisien qui veut ouvrir son commerce.

      Les policiers, bien entendu, empoisonnent la vie des gens. Ils ne se gênent pas pour t’emmerder ou t’emmener au poste dans le seul but de s’amuser, ils t’arrêtent en plein route prétextant un excès de vitesse mais en réalité ils veulent que tu leur files un petit billet, de quoi s’offrir un café ou encore une bouteille d’eau (ça m’est personnellement arrivé) !

      Ne parlons même pas de la justice, les juges étant dans leur grande majorité corrompus (tu payes = tu gagnes ou tu connais untel = tu gagnes)…

      Pareil pour la chaine nationale TV7 qui est une véritable propagande. J’ai toujours été sure que le but de cette chaine etait d’abrutir le peuple pour qu’il ne pense pas à se révolter. Faut vraiment voir les débilités et futilités qui y passent, les concept d’émissions datant des années 40 et une ouverture sur le monde quasi nulle.

      Je suis née à Paris, mais j’ai la double nationalité, mes parents étant tunisiens. J’y vais deux fois par an depuis ma tendre enfance et j’ai eu l’occasion d’y vivre deux années (une à Djerba, une à Nabeul) et mis à part l’ouverture d’esprit concernant les femmes dans le nord, il n’y a pas une grande différence entre le Nord et le Sud dans les autres domaines : qu’ils habitent à Sidi Bouzid, à Djerba, à Tunis ou à Byzerte, les tunisiens en ont marre d’être fliqués, d’avoir fait des études pour rien, de ne pas pourvoir s’exprimer, de voir la liste des sites internet censurés s’allonger (sites des quotidiens internationaux, des plateformes de partage vidéo ou encore FlickR o_O). Facebook a même été censuré à deux reprises cet été mais devant le tollé que ça a provoqué dans la population, l’ATI (agence tunisienne internet) a été obligée faire marche arrière.

      Les tunisiens, surtout les jeunes, n’en peuvent plus de voir le monde avancer pendant que leur droits reculent. Ils n’en peuvent plus d’avoir peur de se faire choper dans la rue par une fourgonnette et être portés disparus simplement parce qu’ils ont donné leur avis sur le gouvernement un peu fort dans un café. En Tunisie, les murs ont des oreilles, comme dit ma grand-mère.

      J’espère que cette vague de protestation aboutira à quelque chose d’utile et de concret pour le peuple tunisien.

      Très bon article l’Arabe, j’ai ressenti de l’émotion à travers tes mots.

      • YoosF permalink
        06/01/2011 12:06

        J’approuve une très grande partie de ton commentaire, notamment celle sur la main mise de Leïla et sa famille sur le pays qui est bien trop ignorée.

        Sinon, juste comme ça, Bizerte prend un I 😉

      • La Relou permalink
        06/01/2011 12:23

        J’avais remarqué après-coup la faute à Bizerte (et quelques autres), mais trop tard pour corriger 😉

        Pour ce qui est des Trabelsi, un livre explique bien les magouilles de cette famille : La régente de Carthage – Main basse sur la Tunisie (de Nicolas Beau et Catherine Graciet).

        Une petite info sur ce livre :

        « Le dernier livre de Nicolas Beau et Catherine Graciet, « La régente de Carthage. Main basse sur la Tunisie. », risque de faire l’effet d’une bombe à Tunis. Les deux journalistes y expliquent, avec menus détails, comment « la présidente », Leïla Trabelsi, l’épouse du président Zine el-Abidine Ben Ali, aurait réussi, à la tête de son clan familial, à faire « main basse » sur des pans entiers de l’économie tunisienne.

        Leïla Trabelsi avait demandé l’interdiction de ce livre au Tribunal de grande instance de Paris. Le livre comportant, selon elle, « des passages diffamatoires et d’autres injurieux » à son encontre. Elle a finalement été déboutée le 30 septembre, et condamnée à verser 1500€ à la maison d’édition du livre. Le tribunal avait notamment considéré que celle-ci « n’a pas respecté dans son assignation l’obligation qui pèse sur elle d’indiquer les textes de loi applicables à la poursuite ». Un comble pour une « diplômée en droit »…

        Le livre est donc disponible en librairie, en 18 000 exemplaires, depuis le 1 octobre et ne manquera certainement pas d’être un succès commercial. Rappelons que le livre “Notre ami Ben Ali” du même Nicols beau, coécrit avec Jean-Pierre Turquoi, s’était vendu comme des petits pains et même réédité. Les services consulaires tunisiens des pays où le livre était en vente, avaient reçu l’ordre d’en acheter le plus d’exemplaire possible. « 

      • YoosF permalink
        06/01/2011 13:24

        Oui, je connais le bouquin là. Je ne l’ai jamais lu néanmoins.

        Et j’ai juste souligné Bizerte parce que c’est de là qu’est originaire ma famille.

      • La Relou permalink
        06/01/2011 16:17

        No problemo YoosF 😉

      • La Relou permalink
        11/01/2011 11:37

        YoosF, si tu veux le lire, voici le lien en pdf : http://www.assabilonline.net/PDFs/Laregente%20deCarthage.pdf

  14. Crevette permalink
    06/01/2011 09:37

    Les médias français préfèrent nous dire « Mon Dieu il neige en hiver quelle horreur c’est quand même fou ça ! » plutôt que de nous informer réellement, ce qui est pourtant leur boulot, à la base…
    Merci l’Arabe.
    Et merci CLG, car c’est ici que je viens à la pêche aux actualités depuis un bon moment maintenant.

  15. Guillaume Pascanet permalink
    06/01/2011 09:41

    Je crois surtout que les médias français en disent peu en raison des liens entre ce régime et une bonne partie de nos élites. Delanoé par exemple a souvent des trémolos dans la voix quand il évoque ce bon Ben Ali, père dur mais juste d’une nation encore immature (je caricature à peine).

    Bon courage à toi et tes proches. Comme tu le dis, ces régimes finissent toujours par s’écroule. J’espère juste que les barbus ne prendront pas la suite.

    • 06/01/2011 09:45

      C’est effectivement la seule inquiétude que j’ai vis-à-vis de ce mouvement. Que les islamistes y récupèrent une place nouvelle (Un des rares points positifs du régime Ben Ali est sa dureté et son combat contre les extrémistes).

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/01/2011 09:50

        C’est même ce point positif qui lui vaut l’indulgence de l’occident.

      • docds permalink
        06/01/2011 10:00

        Même cas de figure avec Saddam ou Bouteflika.
        Que faire? Les mesures de rétorsion ont montré leur inefficacité (cf Birmanie, Iran…).
        Problème du droit d’ingérence avec la suspicion de colonialisme…

      • L' alter égal permalink
        06/01/2011 10:01

        Le spectre de l’ Algérie des années 90 ?

      • 06/01/2011 10:09

        Lors de mon voyage de noce en Egypte, j’avais également été frappée par la présence policière pour encadrer les touristes. Il ya eu des moments ou il y avait plus de policiers que de touristes… Ce qd’autant plus qu’ayant choisi un voyage très axé « culture », les transports se faisaient en car. Mais même avec la volonté de réellement visiter la ville, les contacts avec la population étaient forcément très restreints… Et il parait qu’ils veulent ouvrir le nouveau musée des antiquités près des pyramides pour les restreindre encore plus…

        Et puis les portrait de Moubarak « Vache qui rit » sur un panneau sur deux sur la route (les autres panneaux étant occuppés par des pub Lipton yellow)… So cute ! 😦

      • 06/01/2011 10:44

        Leslie, je suis désolé de te répondre comme ça, mais, un commentaire qui commence pas « Lorsque j’étais en Egypte » en réponse à un article sur la Tunisie. Vraiment?

      • hos permalink
        06/01/2011 10:50

        salut L’arabe,
        juste une remarque je sais pas ça fait combien de temps que t’as pas passé un long séjour en Tunisie?pour ma part je viens juste d’arriver en France ça fait moins d’un an

        ce que je peut te dire à propos de la menace islamiste en Tunisie c’est que c’est une légende urbaine plus qu’autre chose (en tout cas pour les années à venir ).

        le peuple Tunisien est conservateur certes mais pas islamiste.
        le risque islamiste pourrait venir du comportement de ce régime si ça continu encore.

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/01/2011 10:53

        Tu es dur, il y a quelques similitudes entre les deux régimes même s’il ne faut surtout pas les amalgamer bien sûr (histoire et situation géopolitique très différentes).

      • 06/01/2011 11:05

        @Hos: J’y vais régulièrement (toute ma famille vit là-bas). Pour ce qui est de la menace islamiste, ce ne sont que des craintes. J’espère juste qu’elles ne sont pas fondées.

      • 06/01/2011 11:10

        Ce que je voulais dire, l’arabe ( et c’est entièrement ma faute car j’aurais du le préciser), c’est que quand je lis ce texte, ça me rappelle fichtrement l’Egypte avec

        1/ Le potentat « réélu ».
        2/ Le soutien des occidentaux eut égard à une « lutte » contre les islamistes certes véritable mais qui est tout de même l’un des garant qu’on ira pas trop fouiner dans les affaires du dit Potentat,
        3/ L’importance du tourisme
        4/ l’importance du dispositif militaire/policier

        Et quand je lis le com d’Armagrat, cette impression est fortement renforcée…

      • La Relou permalink
        06/01/2011 11:43

        C’est également ce qui me fait peur. C’est aussi la crainte de la génération de nos parents et grand-parents : plusieurs d’entre eux me disent « Ben Ali est loin d’être parfait, mais au moins on a la stabilité politique et surtout on n’a pas d’extrémisme en Tunisie ».

      • Amel permalink
        06/01/2011 14:04

        Qu’est ce qui vous fait exactement? le fait qu’une bande de criminels détiennent le pouvoir ou bien que des musulmans pratiquants détiennent le pouvoir? Penseriez-vous si un musulman pratiquant et qui voudra appliquer la chariaa (un mot qui vous fait tellement peur) selon le courant islamique que suivent les tunisiens (donc hanafite ou malikite et non wahabite) fera plus de mal aux tunisiens qu’une bande de criminel assoifée de pouvoir et qui n’a aucune considération pour les droits humains. La loi de Allah est-elle aussi injuste envers l’être humain?

        A mon avis connaissant l’islam qui se pratique en Tunisie il n’y a aucune raison qui justifie le maintien d’un tel régime d’oppression pour soit disant contenir les « islamistes ». D’ailleurs la tunisie s’est islamisée beaucoup plus qu’aux temps de bourguiba et pourtant il n’y a pratiquement pas d’actes de terrorismes. Les seuls qui ont eu lieu sont d’origine externe à la tunisie commandité par al qaida comme c’est le cas en France.

      • Amel permalink
        06/01/2011 14:06

        Qu’est ce qui vous fait exactement peur? le fait qu’une bande de criminels détiennent le pouvoir ou bien que des musulmans pratiquants détiennent le pouvoir? Penseriez-vous que si un musulman pratiquant et qui voudra appliquer la chariaa (un mot qui vous fait tellement peur) selon le courant islamique que suivent les tunisiens (donc hanafite ou malikite et non wahabite) fera plus de mal aux tunisiens qu’une bande de criminel assoifée de pouvoir et qui n’a aucune considération pour les droits humains. La loi de Allah est-elle aussi injuste envers l’être humain?

        A mon avis connaissant l’islam qui se pratique en Tunisie il n’y a aucune raison qui justifie le maintien d’un tel régime d’oppression pour soit disant contenir les « islamistes ». D’ailleurs la tunisie s’est islamisée beaucoup plus qu’aux temps de bourguiba et pourtant il n’y a pratiquement pas d’actes de terrorismes. Les seuls qui ont eu lieu sont d’origine externe à la tunisie, commandité par al qaida, comme c’est le cas en France.

      • 06/01/2011 14:48

        Il ya aussi des criminels qui sont musulmans pratiquants. Comme il yen a qui sont chrétiens, athées ou boudhistes. La religion n’a jamais été un gage d’honnêteté.

        Par contre une « religion d’état » est quasiment toujours synonyme de dérives intégristes. Note bien que je ne considère pas que l’Islam est la seule croyance dans ce cas. Je pense donc que la religion doit être au maximum mise à l’écart du pouvoir. Elle n’apporte aucun « plus » à son exercice et est susceptible de poser des problèmes quand il existe des gens au sein du pays concerné qui ne sont pas de la même obédience.

      • Amel permalink
        06/01/2011 15:34

        @leslie (je n’ai pas pu répondre sous son commentaire!) Oui je comprend ce point de vue mais dans ce cas toute idéologie qui soit peut être utilisée dans des fins malsaines comme ce que l »on a vu pour le communisme et ce qu’on voit aujourd’hui pour le capitalisme et qui est en train de virer au capitalisme sauvage. Seul la justice peut garantir la dignité humaine, utiliser une loi quelque soit sa provenance doit être fait dans le cadre d’une justice sociale.
        Je vous donne un exemple très simple : le vol: si quelqu’un vole par nécessité, même si la loi théoriquement le sanctionnera d’une punition (qui varie selon les états) le fait est que son cas est « spécial » la punition sera amoindrie ou même annulée, c’est ça la justice S’il n’existe pas de justice, des lois peuvent êtres appliquées abusivement sans considération pour l’être humain. C’est la différence entre droits et justice et l’application des lois n’est toujours pas juste.
        Les lois émanent inévitablement d’une idéologie particulière et ça on ne peut pas le nier( comme c’est le cas en france pour l’interdiction d’adoption aux homo). Et on ne peut pas incriminer des lois si des personnes l’utilisent de façon injuste.
        Mais franchement je ne pense pas que les tunisiens vont voter pour quelqu’un pour qu’il change les lois mais plutôt pour qu’il instaure la notion de justice sociale, c’est ce qui nous manque et c’est ce qui résoudra le problème de beaucoup de tunisiens qui ont en ce moment des besoins bien plus élémentaires que la spiritualité…
        C’est pour ça que je dis que le fait que la communauté internationale se tait pour laisser la police de ben ali soit disant contenire la fameuse menace islamiste (qui pour le moment nous vient d’ailleurs comme pour la france), je dis que c’est du pipeau et que la vrai raison est autre… J’ai ma ptite idée sur cette raison que beaucoup de gens partagent ici en Tunisie, c’est la raison pour laquelle on ne compte que sur nous même pour sortir de la galère car on sait que cette communauté internationale ne bougera pas le petit doigt pour nous…

      • 06/01/2011 15:43

        Je suis d’accors : toute idéologie. Mais il est vrai qu’en France, on est chatouilleux sur ces questions. La question de la laïcité est régulièrement instrumentalisée à des fins extrémistes.

        Si tu veux comprendre pourquoi l’Islamisme fait peurà ce point dans un pays à priori moins menacé que le tien, il faut bien entendu tenir compte d’une certaine intolérance (hélas), mais aussi d’un très ancien passif : les guerres de religion et l’opression religieuse passée qui ont marqué les esprits au point que c’est leur souvenir qui servira à argumenter sur la nécessité d’un état laïc.

        Que, plus de deux siècles après, La Saint Barthélémy, l’Edit de Nantes et l’affaire Calas fassent toujours frémir le coeur des écoliers les plus sensibles en dit long sur le traumatisme laissé par les affrontements entre « papistes » et « huguenots »…

      • Une tunisienne permalink
        06/01/2011 17:19

        Tout d’abord merci l’Arabe pour l’article. (J’ai halluciné en voyant les images des manifs sur CLG !!)
        Moi aussi j’avais cette crainte de récupération par les islamistes… C’est ce qu’on nous avait toujours dit : « chedd mchoumek, layjik ma achwem » (pour les non tunisophones : accroche-toi à ton mal, tu pourrais avoir pire.). Et pourtant, je pense que les tunisiens sont trop ouverts modernes et tolérants pour laisser les tentatives de récupération islamiste prendre de l’ampleur. Jeudi dernier, j’étais au rassemblement à Chatelet en soutien à Sidibouzid et à tout ce qui se passe, et un des leaders du mouvements Ennahdha (mouvement islamiste interdit en Tunisie) a pris la parole à un moment pour insulter Ben Ali et sa famille à son tour. Eh bien il en a pris pour son grade : cris, huements, hymne national entonné pour couvrir sa voix… Alors oui, je sais, la diaspora tunisienne n’est pas forcément constituée de la même population que la classe moyenne qui vit là bas, mais n’empêche, j’étais très émue et très fière de ça…

      • Amel permalink
        06/01/2011 18:46

        @Leslie oui je comprends tout à fait votre inquiétude que je crois tout à fait légitime, connaissant votre Histoire. Mais j’ai peur que les occidentaux ne comprennent pas trop que l’islamisation ne nous fait pas peur nous états arabes car on n’a pas vécu les mêmes injustices pendant l’âge d’or de la civilisation islamique. Notre déclin venait justement après la chute de cette civilisation, unie par une seule idéologie, et on le vit encore aujourd’hui.

      • 06/01/2011 19:35

        Moui… M’enfin à l’époque de l’age d’or islamique, tous les états autour de la Méditérranée étaient plus ou moins religieux. Les pays européeen aussi étaient censés se retrouver autour de la foi chrétienne et du Pape (ce qui ne les empêchaient guère de se taper sur la gueule à l’occase). N’empêche que c’était des barbares, à l’époque…

        Par contre, ce qui a beaucoup fait pour cet « age d’or, c’est l’importance que ces états islamique ont accordé au savoir, sous toutes ses formes, ainsi qu’aux arts. Alors que, c’est triste à dire, mais les états religieux actuels ont plutôt tendance à handicaper les productions culturelles.

        Je connais peu l’Histoire de cette partie du globe mais il je soupçonne qu’il ya du y avoir justement, comme à la Renaissance en Italie, une volonté politique forte de ne pas trop laisser les religieux se mêler d’arts et de sciences. Lors de la Renaissance, les seigneurs ont souvent protégé certains artistes particulièrement doués des rigueurs de l’Eglise ( dans une certaine mesure car ils ne pouvaient pas tout laisser passer non plus…)

    • Le Pet Financier permalink
      06/01/2011 10:02

      Sur le silence des medias, il faut toutefois pas exagérer.
      Faites une simple recherche sur le site de Libération…

      http://recherche.liberation.fr/recherche/?q=tunisie

      Presque 6 article le 5 janvier suite au décès de jeune vendeur.
      Le sujet a été aussi évoqué sur Rue89 ainsi que sur le site du Figaro…

      En revanche à la télé et à la radio… peu de bruit.

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/01/2011 10:04

        A ton avis, les gens s’informent plus à la TV ou dans les journeaux.

        A la décharge de Pernaud et ses confrères, il y avait déja la Côte d’Ivoire à suivre comme ex-pays colonisé en crise.

      • Le Pet Financier permalink
        06/01/2011 10:07

        La c’est sur internet… Tu sais la toile mondiale…

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/01/2011 10:10

        Merci de m’informer des dernières technologies. J’hésitais à prendre un minitel en complément de mon téléphone à cadran et de mes pigeons voyageurs.

      • Le Pet Financier permalink
        06/01/2011 10:12

        C’est vrai, le sujet n’est pas là.
        Merci à L’Arabe pour ce post.

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/01/2011 10:14

        Tu ne m’as pas vexé, je voulais juste dire que je pense que l’on surestime l’importance de l’influence d’internet sur la majorité de la population.

      • docds permalink
        06/01/2011 10:18

        (Tu quoque Le Pet! Ça devient hypersérieux CLG)

      • La Bretonne permalink
        06/01/2011 10:23

        Je suis malheureusement de l’avis de Pascanet.
        C’est la télévision et ses JT qui conservent la part belle en matière d’information sur une grande partie des gens.
        Merci à l’Arabe pour son article trés instructif bien qu’inquiétant.

      • 06/01/2011 10:41

        Ce sont les premiers mots de l’article: « Si vous ne lisez pas trop la presse, si votre seul mode d’information est le journal de 20h ou les flashs radio du matin ». Les organes de presse (et donc, leur relais internet), sont les seuls à se faire écho de ces événements.

      • Le Pet Financier permalink
        06/01/2011 11:03

        Pour les paresseux, puis-je conseiller le site du figaro.fr ?
        (je vais me faire lyncher)
        Pas pour les articles, mais pour l’encadré à droite : « Le Flash » et « Tout le Flash Actu ».

        Vous avez là toutes les dépêches AFP. Une lecture quotidienne ou un survol et vous avez toutes les news de la journée quelques fois reproduites au mot prés sur les JT et les flashs radio.

      • 06/01/2011 15:33

        Oui le Pet, le net relaie l’information mais ce sont la télé et la radio qui sont les principaux vecteurs d’information de la masse, et leur silence à ce sujet est vraiment dérangeant.

  16. antoine permalink
    06/01/2011 10:21

    3 remarques:

    1- effectivement, la diplomatie française présente Ben Ali comme le dernier rempart contre l’islamisme. Un grand classique habituel: faire peur aux occidentaux pour mieux tenir le pays, l’ami moubarak fait ça très bien. Mais si les autorités tunisiennes manipulent cette peur avec agilité, il ne faut cependant pas négliger la montée en puissance de la pensée islamiste au coeur même de l’Université Tunisienne, ainsi que le recours contre le régime totalitaire et asphyxiant que peut constituer une religion « retrouvée » pour certains (après la laïcisation forte qu’à connu le pays). Autre spectre souvent convoqué, le FIS algérien: regardez la menace est réelle, elle a mis le grand voisin à genoux …
    Ce qui est totalement paradoxal, c’est que l’on achète facilement cet argument alors que la Tunisie est sans doute l’état le plus moderne de la région, politiquement parlant, et le moins risqué pour une expression sereine de la démocratie.

    2. Sur le boom économique: je ne sais pas pour la classe moyenne. En revanche, je sais qu’une part du miracle tunisien provient de sa classe ouvrière, corvéable, peu chère et qualifiée. Bien plus que ne l’est la force de travail chinoise. Un nombre important de « relocalisation méditerranéenne » ont eu lieu ces dernière année: qualité supérieure, prix équivalent, délai d’approvisionnement beaucoup plus court (7j vs 1 mois), éléments clé notamment dans l’industrie textile.

    3. Une phrase m’interpelle:
    « Un peuple qui en est là aujourd’hui parce que la France coloniale s’est mise sur son chemin, il y a de cela un siècle ».
    La colonisation est un sujet qui m’intéresse, c’est un sujet fascinant car ses conséquences couvrent l’ensemble de l’activité humaine: des plus grandes réalisations aux plus grands crimes, de l’administration d’un pays aux rêves les plus intimes de l’individu. Je conseille d’ailleurs à tous la lecture de Frantz Fanon, qui m’a marqué adolescent. La colonisation donc, mais aussi le néo-colonialisme, plus insidieux, plus difficile à analyser aussi parce qu’adoptant la physionomie de l’iceberg: quelques sommets divers et variés euro-med en surface, et tellement de bordel en dessous (y compris dans la tête des anciens colons et des anciens colonisés). Ceci dit, et pour revenir au sujet, j’ai un peu de mal à comprendre cette phrase: les tunisiens en sont là aujourd’hui du fait de leur histoire toute entière et pas seulement coloniale. Ben Ali est sans doute un rejeton de la colo, quelque part, mais la manière dont le pays pense et agit plonge ses racines dans une histoire bien plus longue et complexe que le siècle évoqué. Et à mon avis ce serait une erreur de considérer les problèmes du pays sous cet angle (erreur qui a pour le coup était commise en Algérie): la Tunisie doit se retrouver, dans toutes ses dimensions.
    On sent qu’une énergie folle est prête à y être libérée. L’heure est elle venue ?

    • 06/01/2011 16:44

      je vois que tu maîtrise pas mal le sujet. Je voulais juste rajouter une petite précision sur le 2: la Tunisie se targuait d’avoir une classe moyenne qui a une bonne qualité de vie et de niveau d’éducation etc. Ce qu’on constate aujourd’hui c’est que cette classe moyenne est en train de perdre énormément de son pouvoir d’achat, que l’écrat se creuse entre cette classe et la classe aisée de plus en plus riche et de plus en plus réduite, et que la Tunisie ayant vendu à ses « amis » de la main d’oeuvre pas chère et ayant axé une grande partie de son modèle économique sur cette main d’oeuvre, elle se retrouve un peu à sec maintenant que des pays comme la Chine offre plus, parfois mieux et à moindre coût. Il y a clairement un modèle dans le modèle économique, et un très gros impact de la corruption et de la main mise d’une « élite » sur les investissements et les grandes entreprises du pays dnas tout cela.
      Sur les points 1 et 3, entièrement d’accord!

      • antoine permalink
        07/01/2011 11:49

        Ce que je perçois, du coté business, c’est plutot que la Tunisie a repris des parts de marché (comme la Turquie) à la Chine, au Pakistan et au Bengladesh. Ca a commencé avec le textile, mais ca s’étend à l’industrie maintenant. Pour recoller avec l’article, un des arguments de vente les plus abjects de la Tunisie (hors les salaires bas et la qualification des ouvriers) est la « stabilité » politique, s’entend que votre investissement sera protégé par les autorités, y compris contre les intérêts sociaux évidents de leur propre peuple.

  17. Lipton permalink
    06/01/2011 10:58

    Non mais on va quand même pas en parler au JT, faut pas exagérer, y’a quand même des choses bien plus importantes à raconter. Par exemple, les 2 journalistes en Afghanistan depuis bientôt 375 jours et demi, il faut bien 20 minutes par jour pour en parler. Alors après tu comprends, si en plus on parlait de la Tunisie ben y’aurait plus de temps pour parler de la journée de foot en D3 ou pour raconter l’histoire de Jean-Richard, le dernier éleveur de ragondins sauvages de la Creuse. Il faut bien choisir.

    • 06/01/2011 11:06

      Pour ce qui est des deux journalistes, t’exagères un peu, c’est juste un rappel de 10 secondes à chaque journal. Par contre, pour les ragondins dans la creuse de JP Pernaud, je suis tout à fait de ton avis.

  18. koutkout permalink
    06/01/2011 11:07

    merci pour cet article
    juste une precision Liberation hier faisait sa une de cet évènement et Le Monde en parlait dés le 30.12 c’est peut être peu mais ça à le mérite d’avoir été fait

  19. Barnabé permalink
    06/01/2011 11:22

    Ils en ont pas parlé au JT hier soir (France 2)? (c’était peut-être celui de la RTBF, en tout cas, j’étais déjà au courant).

  20. aki permalink
    06/01/2011 11:29

    je suis le seul à avoir vu un reportage sur france 2 ( ou je ne sais plusquel chaine national ) sur justement cette révolte ?
    Ca va se finir en guerre civil si ça continue et alors ? On en fait pas tout un plat, comme d’ab j’ai envie de dire regardez pour les pauvres tibetains c’est passé comme une lettre à la poste, tout le monde a oublié !

  21. 06/01/2011 11:57

    En vrac:
    *Merci d’utiliser CLG pour parler de cela
    *Bravo de parler alors qu’il y a cette peur, qui, au passage, est °compréhensible °légitime. Ça me donne envie de te faire un bisou d’épaule (oui oui. je me comprends c’est l’essentiel) l’Arabe!!
    *Pas une découverte que les journaux ne parlent que… de…. pas grand chose en fait, et surtout pas de l’international, qu’il s’agisse de la Tunisie ou de quoi que ce soit d’autre.
    *Si si « on » en a parlé, mais en effet principalement dans la presse papier et sur le Net (c’est un véritable embrasement sur les sites d’infos maghrébins oeuf corse)
    *Et puis encore merci merci merci: personnellement le fait qu’un peuple dis « non » me rassure toujours, me fait croire que si si c’est possible….

    Bon courage à tous ceux qui sont dans les rues « là bas », don’t give up the fight!!

  22. whatdialike permalink
    06/01/2011 11:57

    Je partage ton point de vue, tes inquiétudes en partie pour les raisons que toi : parents nés là bas, racines, famille…et pour y aller tous les ans je confirme ce que tu décris.
    ce pauvre homme, son geste désespéré veut bien dire qquechose, bcp de tristesse en tout cas…

  23. YoosF permalink
    06/01/2011 12:10

    Ya3tik Sa7a L’Arabe, vu que je n’ai plus la télé en ce moment je me demandais si c’était traité ou non.

  24. drunk3nkiwi permalink
    06/01/2011 12:14

    Faut boycotter le JT ça ramolli le cerveau et ça rends docile à la longue.

  25. San permalink
    06/01/2011 12:22

    J’ai lu ton article avec beaucoup d’interret et je te remercie de l’avoir publier, j’avais en effet entendu parler de cet étudiant qui c’était immolé, n’y avait-il pas d’ailleurs un autres qui s’est tué en s’électrocutant dans une prise électrique, mais je n’avais pas vu plus d’information à ce sujet.

    Je suis à moitiè Tunisienne et même si je n’ai pas énormément d’attache dans ce pays et que je me vois plus Belge que Tunisienne l’article m’a touché. J’ai de la famille un peu partout dans les régions balnéaire comme dans les petits village reculé au fond de la montagne et il est clair qu’on voit largement la différence entre les deux.

    La surveillance policière est vraiment partout mais ce qui me choque personnellement le plus c’est la douane. Je n’ai jamais eu de problème avec la douane lorsque j’y vais en famille avec mon père mais j’y suis allée dans le cadre d’un voyage scolaire (ou je n’avais en théorie pas besoin de mon passeport vu que je partais avec une compagnie comme Nekerman) on m’a mise à l’écart et interroger en me demandant ce que je faisais là, pourquoi je n’avais pas de passeport, en insistant pour que je le montre et surtout en m’interrogeant sur ma famille ou est-ce qu’elle vivait et pourquoi je ne parlais Arabe. Je suis d’un naturel colérique mais une chose que j’ai appris, ne jamais énnervé policier ou douanier surtout quand ils sont aimable comme des portes de prison ….

    Enfin quoiqu’il en soit ce n’est pas là ou je voulais en venir mais plutôt au fait que bien que la Tunisie n’ai jamais été extrémiste et que le seul bon point de ce cherr président est d’en être un rempart je trouve à chaque visite qu’elle à tendance à tomber de plus en plus dedans par rapport à ce que j’entend la mentalité dans laquelle mes cousines et cousins évoluent doucement. Plus inquiétant encore l’image qu’ils ont de nous qui se dégrade au fur et à mesure des années souvent à raison vu le manque de délicatesse et de considération que les touriste ont souvent mais je me rappellerai toujours d’une discution avec le personnel d’un hotel portant sur le fait qu’il n’aimait pas les francophones quel qu’il soit mais que moi ca allait parce que j’étais Tunisienne. Un fossé qui se creuse devant beaucoup d’indélicatesse, d’incompréhension et c’est dommage.

    • molia permalink
      06/01/2011 12:40

      j’ai un contact avec un jeune investisseur que le pouvoir a voulue museler avec le groupe POLINA qui est aussi fortement lier au pouvoir
      le famille ben ayed qui controle presque tout industriellement
      materiaux industriel, nourriture, viande et tout autre approvisionnement
      informatique equipement de bureaux, agence de voyage, hotel bien sur
      mon projet touche la viande de boeuf secher qui permettre de cre er plus de 500 emplois et valorisez un savoir faire humain bien sur je n’est pas lache un pouce de monaie
      il y a prix d’entre et je ne varie pas d’un penie
      vous voulez le projet et bien il faut payer une importante soulte et là ils ont cree tout systeme de blocage et bien on change de systeme on a decide de travailler a

    • whatdialike permalink
      06/01/2011 18:27

      les douaniers sont des c…. j’ai des dizaines d’épisodes de galères à cause d’eux!! ils ne servent à rien.

  26. molia permalink
    06/01/2011 12:31

    travaillant depuis 2010 fevrier avec des jeunes courageux tunisien qui croient a mon projet

  27. Aymeric de la Mouille permalink
    06/01/2011 12:51

    Franchement, je suis époustouflé. Personnellement, j’ai passé d’excellentes vacances en Tunisie, où j’ai pu enfin me laisser aller et ne rien faire – j’ai un travail très éprouvant au sein de la DRH du groupe industriel familial, ainsi que des responsabilités politiques.
    Or de quoi se plaignent les gens là-bas ? De ne rien faire. Quelle ironie ! Et puis quand on voit le nombre de Tunisiens qui viennent passer leurs vacances en France, et toute l’année, encore, on se demande…
    Je voudrais que tous ces gens comprennent qu’il est important que leur roi et sa famille soient à leur aise ; ce n’est qu’alors qu’il leur redistribuera, dans sa grande sagesse, ce dont ils ont besoin (et le pouvoir le sait tout de même mieux que ses sujets, non ?).

    (On me dit dans l’oreillette que c’est un président, pas un roi. Franchement, de nos jours, en France comme en Tunisie, cela fait-il encore une différence ?)

    Je dirais à tous ces gens : réfléchissez bien avant de vous révolter. Vous pourriez bien le regretter par la suite – je crois bien que je ne mettrai plus les pieds sur vos plages.

    • La Relou permalink
      06/01/2011 13:17

      ironie inside ?

    • 06/01/2011 16:58

      sans blague.

      • la schizo permalink
        06/01/2011 20:15

        you got to be kidding us!!! ou c’est ironique ou alors c’est ce que je qualifierai de commentaire très limité pour ne pas dire autre chose 🙄

  28. molia permalink
    06/01/2011 12:56

    Oui j’ai fait un important projet industriel
    Qui est arrive a la presidence de la republique de tunisie
    De nombreux blocages se produisent durant tout ce parcours économiques
    Le groupe poulina ne répond jamais pourtant proche du pouvoir
    Le dossier est présenté aussi a la direction générale de l’APIE le bras séculier des investissements du pouvoir
    Ce dossier traine depuis plus de six mois et pour cause
    Je demande du cache d’investissement pour développer le produit
    ce produit dont la tunisie deviendra le leader du produit sur le marche mondial
    c’est pour cela que les frangins du vielles taupes veulent prendre le contrôle de l’importation de la viande
    ils ont tout gagner on a changé de strategies on a trouvé d’autre investisseurs des libyens qui feront de l’elevage en tunisie et
    les evenements on bouge et tout est en train de s’ecroule aujourd’hu

  29. Senem permalink
    06/01/2011 13:06

    Je ris quand je lis que la menace islamiste en Tunisie est un mythe…
    Merci l’Arabe pour cet article. C’est courageux, quoiqu’on en dise.

  30. Guillaume Pascanet permalink
    06/01/2011 13:08

    Penses-tu que des Pro-Ben Ali vont débarquer ici ?

    Je te signale au passage une faute de frappe sur  » un blocage pur et simple des accès internet de la population depuis quelques jours »

  31. giga permalink
    06/01/2011 13:15

    Je pose une simple question :
    Pourquoi l’année dernière personne n’a réagit quand à Monastir le jeune s’est fait brulé et y est decédé ???

    • 06/01/2011 13:23

      Parce que l’année dernière, la révolte n’était peut-être pas mûre. Un élan populaire comme celui-ci ne s’explique pas.

    • 06/01/2011 15:29

      Deux raisons:
      – L’incident du jeune homme qui s’est tué à Monastir l’année dernière est resté un « fait divers ». Autrement dit, les gens – contrairement à cette fois-ci, ne sont pas sortis dans les rues pour manifester leur ras le bol. Par conséquent, c’est resté un incident ponctuel. Mais ce qui s’est passé à SidiBouzid il y a trois semaines a immédiatement rappelé cet incident. Il y avait donc un historique et c’est aussi ça qui a participé à propager le mouvement, même si ça c’est produit un an plus tard.

      – L’incident de Monastir n’a pas bcp circulé sur le net tunisien et bcp de tunisiens n’en ont pris connaissance que cette fois ci. Il faut dire aussi que les sphères (notamment twitter en 2010 et FB depuis un plus longtemps) ont connu une importante progression en Tunisie puisque c’est l’unique moyen d’expression et quasiment un des seuls endroits où on peut encore aller sans proxy. La propagation des informations et le partage des videos a eu un rôle très important dans les incidents de ces dernières semaines.

  32. 06/01/2011 13:23

    @L’arabe non merci à toi ! j’en ai les larmes aux yeux.

    Je n’ai pas eu le temps de regarder les commentaires, mais n’hésitez pas à partager ce texte qui que vous soyez. Je comprends que la Tunisie n’est pas votre pays, et que contrairement à moi ou à l’Arabe, vous n’avez peut être pas de lien charnel avec cette terre, mais c’est important pour nous, et cela peut aussi être important pour vous pour peu que le droit d’un peuple à la liberté et à la dignité vous interpelle légèrement.
    Je viens parfois lâcher quelques nunucheries qui agacent probablement certains d’entre vous, mais je ne suis ici que l’étrangère qui n’a pas vos codes et lance quelques mots en passant pendant une pause café. Moi je viens de cette blogosphère et du web tunisien qui constituent notre seul espace d’expression et d’information. La censure et de multiples déceptions ont eu malheureusement raison de mon énergie et de mon inspiration, mais si je n’arrive plus à écrire, ma présence dans ce milieu est un besoin vital. C’est là que ça se passe, c’est là que nous apprenons nous mêmes ce qui secoue notre pays, et c’est là que nous diffusons tout ce qui nous tombe sous la main pour combattre le silence et l’indifférence.
    Les arguments de « nos amis » pour passer sous silences ce qui se passe tournent en rond depuis très longtemps. On continue de parler du statut de la femme en Tunisie, de la lutte contre le terrorisme et d’un niveau de vie acceptable. Ce sont des réalités, mais cela fait 50 ans que le code du statut personnel qui a donné à la femme tunisienne ses droits existe et est entièrement appliqué, la lutte contre le terrorisme n’a pas à être en contradiction avec les principes de la démocratie et de la liberté d’expression, et le tunisien a le droit de demander plus qu’une bouchée de pain et de l’eau. Nous méritons mieux.

    Quant à la crainte de l’islamisme, et je la comprends, elle ne devrait pas remettre en question la légitimité de ce soulèvement. Il faut que vous vous rendiez compte d’une chose, c’est que ce régime a peut être combattu les islamistes durement (et des bavures ont été commises, il faut le dire) mais il indirectement favorisé la radicalisation d’une partie de la population. La dictature est une alliée indirecte de l’islamisme ! Le seul parti islamiste tunisien (interdit d’ailleurs) est un parti opportuniste qui n’a aucune présence sur le terrain. Mais beaucoup de jeunes ont trouvé un exutoire dans une certaine interprétation de la religion parce qu’il n’avait aucune autre repère solide auquel se rattacher. Avec ça, les mouvements actuels n’ont strictement rien à voir ni avec le vieux parti en question, ni même avec les tendances d’une petite tranche de population attirée par le discours radical. Ce soulèvement est un soulèvement populaire dans lequel se sont rejoints jeunes et vieux, étudiants et ouvriers, chômeurs et travailleurs, des intellectuels, des activistes, des corps de métier. Nous ne sommes pas en Iran, ni en Afghanistan. La Tunisie a toujours été un pays modéré, son système d’éducation et ses lois, ainsi que notre façon de vivre font obstacle à une dérive véritable. Même si des islamistes participent à la vie politique un jour, il n’y a aucune raison à mon avis d’en avoir peur. Il faut juste y être préparé. Et ce n’est certainement pas en resserrant les chaines autour de ce peuple que ce risque sera éliminé, au contraire, la colère pousse les gens à toutes les folies et à tous les excès.

    Voilà, alors si le silence des médias français vous interpelle, parlez en, car il s’agit juste d’un peuple avide de liberté, qui ne demande que le respect, la dignité et le droit de vivre sans peur.
    Merci à vous de vous y intéresser.

    • drunk3nkiwi permalink
      06/01/2011 14:01

      @naddo_O Je crois que le groupe hacktiviste Anonymous est déjà sur le fil pour s’attaquer à la cybercensure.
      De mémoire le pays est toujours sous un black-out numérique avec je pense l’indifférence générale européenne.
      Message relayé.

      • 06/01/2011 15:35

        Anonymous a effectivement lancé une campagne de « defacing » des sites officiels. j’avoue que c’est extrêment drôle de voir la page de l’Agence Tunisienne d’Internet (autrement dit nos censeurs adorés) avec un bateau de pirate dessus et la phrase « payback is a bitch ». ça crée du buzz et ça permet d’en parler encore plus. Sinon je peux te confirmer que naviguer en Tunisie est un véritable casse tête (aucune plateforme vidéo accessible, de nombreux journaux étrangers, des centaines de blogs, des tonnes de pages wikipedia, FB, twitter, organisations internationales etc. censurées.) et on part à la chasse au proxy régulièrement (ils tombent aussi à leur tour au bout d’un certain temps!)

  33. Ebene permalink
    06/01/2011 13:44

    Je trouve comme notre président [je cite] « Qu’en matière de droit de l’Homme nous n’avons pas de conseil à donner »…

    Rien a foutre, faut le faire tomber, Ben Ali défend les droits de l’Homme … d’affaire !

    C’est fini (j’espère)

  34. docds permalink
    06/01/2011 13:57

    Pour info, longs commentaires sur le sujet sur RFI, France info, Le Monde… Ils ont dû lire CLG

    • Le Pet Financier permalink
      06/01/2011 16:56

      Et l’article de L’Arabe repris in extenso dans OWNI!!!
      Whaou!

  35. 06/01/2011 14:04

    Excellent billet l’Arabe, je viens de découvrir votre blog à vous 4, excellent concept… je t’invite à faire un tour par mon blog, j’y ai traité le sujet aussi… au plaisir de te lire l’ami !

  36. 06/01/2011 14:13

    Merci pour cet article. Avant #SidiBouzid, il y a eu #manif22mai.

    Le 22 mai 2010 ont eu lieu des manifestations des communautés tunisiennes contre la censure, à Paris, Montreal, Londres…, mais pas à Tunis où la manifestation avait été interdite.

    Devant l’ambassade de Tunisie à Paris, il y avait ce jour là plus de CRS que de manifestants. Chaque carrefour autour de l’ambassade était gardé par des « policiers » Tunisiens en civil avec lunettes noires et oreillettes + photographies des manifestants. La comparaison avec la Roumanie soviétique était déjà vraie.

    J’ai fait une interview sur place de @malekk (désolé pour la mauvaise lumière).
    http://blog.cibul.org/sale-journee-pour-ammar/

  37. BeBitterBlameEveryone permalink
    06/01/2011 14:15

    Je relis cet article, encore bravo et merci pour la claque Gil Scott-Heron

  38. selim permalink
    06/01/2011 16:04

    Mec, je connaissais déjà ton blog et j’adore te lire mais là…je veux vraiment te remercier 🙂
    Un grand « chokran » depuis la Tunisie 😉

    • 06/01/2011 17:01

      Ah donc on est pas encore censurés? Profites-en pour le faire tourner alors!! COURAGE!

      • 06/01/2011 17:41

        L’article est beaucoup partagé sur twitter par des tunisiens. Et s’ils vous censurent ne vous inquiétez pas, les proxys, les lecteurs de flux et autres cascades habituelles sont des réflexes pour les internautes tunisiens (en ce moment c’est même obligatoire, c’est leur seule façon de se protéger du piratage de leurs comptes mail/FB).

  39. Une bordelaise flâne permalink
    06/01/2011 16:20

    J’en ai entendu parler aux infos hier … Bon je devais certainement pas regarder TF1…

  40. Cobab permalink
    06/01/2011 16:24

    Pas lu tous les comms (suis au boulot), désolé si redite. Il y a un rassemblement de soutien aux révoltes de Tunisie ce soir à Paris à 18h00 à la Fontaine des Innocents (à côcté des Halles). D’autres aussi à Toulouse et d’autres villes, voir Indymédia ou autres.

  41. drunk3nkiwi permalink
    06/01/2011 17:44

    Pour ceux que ça pourrait intéresser, certains qui souhaiteraient mettre un frein à la cybercensure ou éviter de faciliter la tache à se genre de praticiens :
    http://www.torproject.org/

    A bon entendeur …

  42. rekd permalink
    06/01/2011 18:43

    1. C’est un peu méprisant de penser éduquer les lecteurs en leur apprenant ce qui se passe en Tunisie, non? Grande découverte de dire que du JT de TF1 on n’apprend rien. Pour qui lit un peu la presse écrite, ou fouine sur le web, c’était difficile de passer à côté de ce sujet.

    2. C’est complètement exagéré ce « l’événement le plus important de ces 20 dernières années dans le bassin méditerranéen ». Merde quoi. Il y a eu des guerres dans la région depuis 20 ans, une deuxième intifada, une guerre au Liban, une Grèce au bord de la faillite, etc. Si le régime tombe, oui ça sera un des événements les plus importants depuis 20 ans. Sinon, ça ne sera qu’un mouvement populaire de plus dans une région qui en connaît un paquet. Et Dieu sait que si Ben Ali tombe je sabre le champ’.

  43. MC Baz permalink
    06/01/2011 20:57

    @l’arabe : A écouter, pour illustrer un peu ce qui se passe et à uploader si vous aimer…
    http://hulkshare.com/e3k32b0t5ap4

  44. Steph permalink
    06/01/2011 20:57

    Bonjour à tous

    Ce petit mot pour dire que « la place de la femme » en Tunisie et les relatives libertés dont elle jouit proviennent peut être autant de l’ère Bourguiba que du gouvernement actuel…
    J’ai habité à Sfax entre 78 et 80, et la différence était déjà grande entre la Tunisie et les deux autres pays du Maghreb…

    • oggy permalink
      06/01/2011 22:35

      elle vient même essentiellement de Bourguiba en effet. le Code du statut personnel date de 1956 donc antérieur même à la république bien que bourguiba en soit l’instigateur (lui même inspiré par tahar haddad mort en 1935 pour dire qu’il s’agit d’une « donné » très tunisienne et en aucun cas benaliste)

  45. Le Tune permalink
    06/01/2011 21:37

    Merci l’Arabe pour cet article, j’ai aussi eu les larmes aux yeux en le lisant.

    Je confirme Steph, le pouvoir actuel n’a fait que gérer les acquis. Le président Bourguiba a dès l’indépendance(1956) interdit la polygamie, permis aux femmes de voter et instaurer le Code du Statut personne. En résumé, c’est une série de lois visant à instaurer l’égalité entre l’homme et la femme.

    Et c’est le seul pays arabe au monde où la femme est protégée par la loi.

    Je ne vais pas revenir sur tout ce que vous avez tous dit, mais seulement sur l’intégrisme. Je pense simplement que ce pouvoir qui s’estime et est estimé par les occidentaux comme dernier rempart contre l’extrémisme, est au contraire une source/origine.

    Depuis 87, le seul but de ce gouvernement a été d’abrutir la population, éradiquer l’opposition, éliminer toute tentative de débat et éliminer tout mouvement contestataire.
    En gros, le tunisien d’aujourd’hui est dans la misère à cause de la corruption, baigne dans un vide social, politique, idéologique etc… et se trouve obligé de dire amen au pillage systématique de son pays par une poignée de familles.

    Si en plus, dès qu’il revendique son droit à une vie plus digne, il a droit à la matraque et aux menaces, le terrain devient plus que propice à nos amis les barbus et c’est un grand malheur.

    C’est ce qui s’est passé en Algérie dans les années 90 et je prie Dieu qu’il en soit pas de même en Tunisie.

  46. 06/01/2011 22:15

    je reviens de la manif. Un copain que j’ai retrouvé là bas m’a raconté que ses collègues ont découvert tout ça aujourd’hui grâce à ce post.

  47. Une passante permalink
    06/01/2011 22:28

    Cela fait quelques mois que je lis votre blog, et que j’apprécie discrètement votre plume, tour à tour acerbe, drôle, assassine.

    Mais, si je n’ai jamais ressenti le besoin de commenter vos articles, celui-ci m’interpelle particulièrement.

    Beaucoup de choses ont déjà été dites, je me contenterai donc de saluer l’initiative de l’Arabe : il est plaisant que, parfois, ce blog de connards soit un blog de connards engagés. Je voudrais également manifester mon soutien à tous les tunisiens, pour les encourager dans leur combat et les supplier de ne pas lâcher prise. Pour qu’enfin, on puisse rêver d’une possible avancée démocratique au Maghreb.

    J’ai lu dans la presse que des émeutes avaient eu lieu hier et aujourd’hui dans de nombreuses villes d’Algérie. Hasard ? Je rêve d’un mouvement de fond, d’un vrai changement systémique, d’un réveil de la jeunesse.

    Par contre, si vous semblez ne pas craindre de récupération islamiste en Tunisie (pays que je connais peu), il me semble que cette menace serait plus tangible en Algérie, où les plaies sont encore vives.

    Une française d’origine algérienne, qui te remercie, l’Arabe.

  48. 06/01/2011 22:33

    Excellent article!

  49. Osbern permalink
    06/01/2011 23:26

    Je ne vois pas trop l’utilité de s’indigner des médias français, alors que (pour une fois) ils font leurs métier (http://is.gd/ke2hN). Alors à part le fait de continuer de transmettre l’information en y ajoutant ta petite touche d’amertume, je ne vois pas trop la finalité d’un tel post, si rageux (et je peux te comprendre) soit il…

  50. avocat permalink
    06/01/2011 23:31

    fini avec les journaux tunisiens ; télévisons 7; hannibal ; nessma… gréve en tunisie appartir de 05.01.2011

  51. 06/01/2011 23:41

    Merci pour cet article. En Allemagne où je vis la situation politique dans le Maghreb n’est pas non plus ce qui passionne les médias ou le public (contrairement aux énooooormes pluies verglaçantes tombées aujourd’hui) alors le peu d’informations que j’en obtiens vient de la presse française. J’ai même laissé passer les articles du Guardian que je lis pourtant presque tous les jours, mais je suis obligé de me limiter au minimum et aux articles les plus consultés par le lectorat anglophone du Guardian, plus passionné par les inondations chez Crocodile Dundee que par la révolte en Tunisie.

    Pour moi aussi la connaissance de la Tunisie se limite à quelques jeunes émigrés instruits que j’ai rencontrés à la fac, et à une semaine de vacances de rêve à Hammamet. Et aussi à deux ou trois saillies mémorables de nos présidents français bien de chez nous :

    Jacques Chirac, 2003 : « Le premier des droits de l’homme, c’est de manger »
    Sarkozy, 2008 : « L’espace des libertés progresse en Tunisie »

    Autrement dit, circulez, y’a rien à voir, si vous voulez des dictateurs allez plutôt chercher du côté de Gbagbo.

    Courage au peuple tunisien !

  52. Le Tune permalink
    06/01/2011 23:53

    @Osbern,

    Les troubles ont commencés le 17 décembre 2010.
    Des morts depuis il y en a eu 5 : 3 assassinés par la police et 2 suicidés.

    Le 3 Janvier 2010, le JT de Canal+ y consacre 20 secondes pour enchaîner sur 2 minutes 20 sur la mort d’une certaine race d’oiseaux.

    Les médias français se taisent parce qu’ils ont la même réaction/réflexion que votre nabot : « on s’en branle de la vie de ces tunisiens, ils sont loin, alors peu importe si ils sont tués pour leurs opinions, matraqués parce qu’il demande la liberté d’expression, embastillés car ils aspirent à ce que les droits de l’Homme soit appliqués dans leur pays ou qu’ils vivent dans un pays-prison…etc…tout ça n’a aucune importance à leurs yeux tant qu’ils restent chez eux et qu’ils ne virent pas islamistes.

    Seulement les dirigeants et médias occidentaux sont justement en train de servir mon pays sur un plateau en argent à cette bande d’illuminés.

    Et jour où ce pays aux portes de l’Europe basculera du côté islamiste, le problème deviendra bien réel à leurs yeux et il sera trop tard, à l’instar de ce qui s’est passé en Iran avec le Shah.

  53. Bernie permalink
    07/01/2011 00:13

    Maghreb que j’aime et où je ne suis jamais allé , je regarde vers toi depuis ma petite france vieille et rabougrie. J’avais compté sur tes enfants, émigrés ici, pour redonner du sang (du sens) à nos vies mais , mes concitoyens bronzés furent édulcorés , laminés , dilués , éparpillés aux 4 coins de Paris.
    Maghreg l’africaine , Maghreg l’arabe, Maghreg l’européenne , Maghreb le monde sauves nous , sauves toi.

    Il est de bon ton chez nous de dire que nous sommes tous des juifs allemands, depuis longtemps je suis un
    Bouazizi mondial.

    PS: Ca pète aussi en Algèrie , bientot au Maroc, avec un peu de chance … en france mais bon …

    • antoine permalink
      07/01/2011 11:36

      En France ? On parle de la Tunisie, une dictature moderne, c’est à dire bien plus insidieuse que ses ainées un peu stupide qui ne donnaient que dans la violence, on parle de l’Algérie, et tu sous entends que la révolte qui couve dans ses pays devraient s’étendre en France ? Y’a un moment ou il faut arrêter de raconter n’importe quoi, de faire des parallèles absurdes: oser suggérer que la situation dans notre pays aurait quoi que ce soit de comparable avec ceux du Maghreb c’est bien entendu atténuer et décrédibiliser la souffrance des gens là bas.

    • L' alter égal permalink
      07/01/2011 11:44

      Tu n’es pas très bon voisin.

  54. NOZABA permalink
    07/01/2011 00:44

    Le semblant de prosperite economique est le fruit de la privatisation des societes publiques. lorsqu’ il n’y a plus rien a privatiser Carthage fera la manche.

  55. mrmanatane permalink
    07/01/2011 03:55

    Bonjour,
    Ton article m’ a ému, je le fais suivre.
    Incroyable, édifiant, pas étonnant en y réfléchissant un peu.
    Il y a donc bien une censure incidieuse en France, ça me fait gerber…

    Courage au peuple tunisien.

  56. Joanna permalink
    07/01/2011 06:52

    Bonjour,
    je confirme les dires de l’auteur, je connais parfaitement la petite ville de Sidi Bouzid pour m’y être rendue pendant près de 10 années puisque mariée à l’époque à un tunisien originaire de cette ville, une ville sans histoire, des gens pauvres pour la majorité d’entre eux, modestes en tout points et ô combien patients… Aux alentours, des petits villageois dans des coins très retirés mais des gens accueillants, serviables, et souriants. J’ai été choquée par l’annonce faite sur ce jeune qui s’est immolé, et l’effet boule de neige. Rien ne pouvait supposer qu’un jour cette petite ville située à quelques km de Sfax, une ville plus importantes quand même, ferait échos dans les médias. Je déplore d’autant le peu d’informations dans la presse française qui aurait tout au moins pu s’y intéresser alors que nos représentants du gouvernement, DSK, S Royal, et quelques ministres passaient leur vacances au Maroc pendant ces émeutes qui par ailleurs s’étendaient déjà à l’Algérie.

    Je suis d’autant plus stupéfaite que lorsqu’il s’agit de stigmatiser ces populations, les taxer d »extrémisme incultes, ils sont tous aux abois.
    Allez visiter par exemple le site de Marianne, constamment en proie à la stigmatisation à travers des billets dignes d’enfantillages a des fins de récolter le maximum de commentaires haineux. Mais là, rien, pas un mot ni même une allusion sur ces jeunes qui tentent de se prendre en main, des jeunes qui somme toute sont de la même génération que les nôtres et aspirent aux mêmes conditions de vie… Avons nous basculé? l’avenir est il donc de l’autre coté de la méditerranée sans qu’ici on ne s’aperçoive des changements qui s’opèrent? Les médias sont ils pris de cours, ne sachant comment mettre sur une page les évènements qui pourraient bien bouleverser les choses, voire inverser le cours de l’histoire ?
    J’ai halluciné car les informations ont été en général diffusées par les internautes via facebook car contrairement à ce qu’on peut croire, beaucoup de jeunes sont dans une telle mouvance vraie et sincère et qui sait, peut être le moment est il venu pour eux de choisir enfin leur destin…
    Merci pour ce billet qui recadre le contexte en tous cas…

  57. ZoumZoum permalink
    07/01/2011 11:10

    Excellent article !!!

    J’ai déjà vécu la révolte du pain en Tunisie (1983), lorsque l’armée est intervenue et que les chars ont été déployés autour des édifices gouvernementaux.

    Nous connaissons ce qui s’est passé lors de cette révolte, il faut soutenir les Tunisiens dans leur lutes !

    ZouZoum

  58. Le Con Sultant permalink
    07/01/2011 12:29

    Merci l’Arabe.
    Pour l’article et au passage pour le lien vers le clip de Gil Scott-Heron.

  59. tibop permalink
    07/01/2011 16:01

    J’arrive un peu tard, je n’ai donc pas lu les nombreux commentaires.

    J’ai en revanche lu l’article avec attention, et je ne reste pas insensible. Petit lien sur mon mur (où je ne pose pas énormément de choses), sur ma petite centaine d’amis, sans doute 5 lirons cet article, dont 2 avec attention, et peut être le re-publieront ils.

    C’est aussi ce que j’aime ici, cette sensation d’avoir un fil rouge, hors du système, pour garder un oeil sur ce que la machine oublie de faire entrer dans ma vie.

  60. Tounsifeddam permalink
    07/01/2011 17:09

    Article intéressant! Mais qui en relate pas la réalité. En effet, vous vivez en france et vous palez de la tunisie! Je ne comprends pas comment je peux vous croire si vous ne touchez pas à la réalité de mon pays qu’à travers la vie virtuelle que vous offre internt.
    Merci quand même pour cet essai.

    • L' alter égal permalink
      07/01/2011 17:15

      La Tunisie aux tunisiens et la France aux français. Belle idée de programme.

      • Tounsifeddam permalink
        07/01/2011 17:21

        Je suis d’accord avec toi. Laisson la Tunisie pour les tunisiens et occupez vous de vos affaires et de vos scandales.

      • Tounsifeddam permalink
        07/01/2011 17:22

        Je suis d’accord avec toi. Laissons la Tunisie pour les tunisiens et occupez vous de vos affaires et de vos scandales (Sarkozy et sa bande d’amis d’homme d’affaires pour ne citer que cet exemple).

      • L' alter égal permalink
        07/01/2011 17:58

        T’as mis une minute pour trouver un exemple ?

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/01/2011 17:44

      J’aurais été tellement déçu si un troll n’était pas venu sur cet article.

      • 07/01/2011 17:51

        Sur la reprise d’owni.fr aussi ça se réveille. De là à se dire que ce sont les pros ben ali qui viennent faire du trolling, il n’y a qu’un pas.

      • 07/01/2011 17:54

        HMMM Tiens, si je faisais ce que je voulais faire depuis longtemps…

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/01/2011 17:55

        Tout de suite le soupçon.

        C’est bien typique des Tunisiens cette paranoïa.

      • 07/01/2011 18:10

        Ignorez-le …
        La très forte progression du nombre de blogueurs et autres internautes tunisiens s’est forcément accompagnée de quelques apparitions « mauves », mais ils n’ont aucun poids dans l’ensemble. Ils sont la risée de tous.
        Avec la folie qu’il y a sur le web tunisien en ce moment, ces énergumènes n’osent plus pointer leur nez. Du coup ils doivent venir chez vous par désoeuvrement.

      • L' alter égal permalink
        07/01/2011 18:28

        Tu te défends en combat de trolls.

      • 07/01/2011 18:41

        même pas … les combattre serait une perte de temps. On a mieux à faire en ce moment.

      • L' alter égal permalink
        07/01/2011 18:57

        C’est bien ce que je dis. Se faire piéger par un troll, c’est lui répondre sérieusement.

      • 07/01/2011 21:37

        ce n’est pas à lui que je répondais en tout cas. C’était surtout pour commenter sur la présence de pro-benali dans les commentaires ici ou sur owni, et ailleurs également (voir les sections commentaires des journaux en ligne notamment)

  61. youssef permalink
    07/01/2011 17:46

    En tant que Tunisien je tiens a vous remercier pour cet article émouvant. Rare se prononcent concernés, et en effet il est inacceptable de la part d’une France « défenseur des libertés », des Etats Unis d’Amérique dirigés par un prix Nobel de paix de ne part faire acte de présence. C’est en effet un grand appel, le tout premier des tunisiens, pour un » ras le bol rétroactif » de plus de 20 ans !!! Aujourd’hui nous avons besoin de gens comme vous, solidaire, humain et sensible a ce mouvement… La compassion et le soutien des français nous ai indispensable. Encore Merci

    • 08/01/2011 16:09

      Une petite réaction me semble indispensable en ce qui concerne votre estime du prix Nobel.

      Le prix Nobel de la Paix définit surtout l’absence potentielle d’intervention.

      Qu’auraient à gagner les États-Unis d’Amérique à contaminer la Tunisie (car, quand ils envahissent un pays, ils ont tendance à y laisser soit leur consumérisme soit les effets secondaires de leurs armes high-tech, ne l’oublions pas) ?

      Le prix Nobel de la Paix est aux politicards ce qu’est le prix Goncourt aux écrivains : de quoi garnir un CV en payant un joli pactole.

      En effet, Obama menait deux guerres quand il a reçu le ô combien reconnu prix.

      C’est là une belle preuve de l’absence de toute valeur morale attribuable à ce prix.

      J’ai dit.

  62. Isabelle permalink
    07/01/2011 19:24

    Sur son blog, Paul Jorion évoque, à propos de la Tunisie, d’importantes arrestations de blogueurs (il parle même de « cyber-guerre ») :
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=20069
    Quelqu’un peut-il nous confirmer la réalité et l’importance de ces arrestations ?

  63. Isabelle permalink
    07/01/2011 19:32

    Et sur Slate, on parle peu de la Tunisie maison trouve un diaporama sur les émeutes en Algérie :
    http://www.slate.fr/grand-format/colere-alger-32471
    Si l’on en croit les Cassandre de l’économie (qui ont peut-être raison, c’est à craindre), la spéculation actuelle sur les matières premières et la hausse des prix qui l’accompagne risquent de provoquer de nombreuses révoltes un peu partout dans le monde.

  64. 07/01/2011 21:16

    sur euronews ils en parlent brièvement, car c’est aussi la révolte des algériens… qui obtiennent le plus de reportages sur place, mais oui ils ont quand même souligné l’arrestation de blogguers activistes en tunisie.
    je ne connais rien au magreb, mais mes parents ont vécu sous la dictature franquiste, où on te dénonçait si tu parlais trop, où si tu ne confessais pas le moindre péché c’était suspect, tu étais fliqué autant par le régime que par tous ceux qui les soutenaient… le façons de faire changent peu dans ce domaine d’une époque à une autre.

    c’est maigre, mais il faut parfois faire des recherches sur le net… qui heureusement donne plus d’éléments que la bonne vieille tv à papa… dans les google actualités il y a bcp d’articles sur la révolte tunisiene : france24, rue89, 20m, la rtbf, le monde, l’afp…
    ça vient progressivement… mais l’actu internationnale est chaude : bagbo, les taupes chez renault, l’algérie… une fois de plus ce sont les pays qui ont le moins d’impact médiatique qui passent en dernier…
    quand à nos médias nationaux, ils ont la capacité de recentrer toute information sur la vie locale du pays, les grèves, faits div’, l’économie, sarko and co, la météo… bref tout ce qui peut te bourrer le mou pour ne pas penser à d’autres choses… faut pas effrayer les petits vieux, les bien pensants, tous les braves qui boivent les images tv sans demander leur reste…
    et les pauvres journaleux qui s’intéressent de trop près aux vrais sujets se font piquer ordis et compagnie avec en prime un flicage en règle…

    la démocratie est malade

  65. Mélyssa permalink
    08/01/2011 04:13

    C’était vraiment très intéressant de lire cet article ainsi que certains commentaires. Merci.

    Tout ce que je ne souhaite pas à la Tunisie, c’est de connaitre des années noires comme l’Algérie. Je venais de naitre en 90, alors on m’a expliqué les choses bien plus tard. Et ça m’a beaucoup marqué de savoir que ma famille vivait ça tous les jours. Cependant, comme l’on dit certains précédemment, les Tunisiens me semblent effectivement les plus modérés au maghreb, et je pense que la fausse excuse de l’islamisme qui monterait en puissance ne tient pas. Tout peuple se libère un jour ou l’autre de son joug.

    Et là je vous cite encore des phrases de bobo de gauche révolutionnaire et je vous dis que j’aime le Che en espagnol.

    Un grand merci à l’Arabe pour l’article qui m’a beaucoup émue, me renvoyant en écho des souvenirs de mon pays meurtri et des pensées floues.

    Du courage pour les Hommes de bonne volonté.

  66. Bitterpumpkin permalink
    08/01/2011 08:13

    « Les média français n’évoquent pas la révolte tunisienne »
    Les articles (gratuits) en une du Monde.fr donnent tout de même un bon aperçu de la situation.
    Si en 2011 les gens n’ont toujours pas compris que ça n’est pas avec le journal de 20h qu’on peut décemment s’informer c’est leur problème…
    Et si Le Monde n’est pas un « principal média français », je me demande ce qu’est sa vocation…

    • 08/01/2011 12:07

      Moui…leur a fallu près d’une semaine quand même…

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/01/2011 12:09

        Une semaine, c’est rien quand tu songes au temps qu’il a fallu pour relayer les scandales de Karachi et du médiator.

      • 08/01/2011 12:32

        Un truc caché sous le manteau, c’est un peu normal. par contre des émeutes et des révoltes en plaines rues, on peut pas dire que c’est discret…

      • 08/01/2011 12:32

        En « PLEINES rues » pardon.

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/01/2011 12:48

        Bof, il y a quand même eu un livre sur le médiator avec procès lancé par le laboratoire afin de faire changer le titre. C’est pas très discret non plus.

  67. bipolaire permalink
    08/01/2011 13:14

    Merci l’Arabe, merci les Tunisiens, enfin.
    Je pense à mon Ami Axxx, à Tozeur, arrêté, sa maison fouillée par la police devant toute sa famille et ses voisins, la confiscation de ses livres, lettres, ses collègues ne lui adressant plus la parole, les appels téléphoniques coupés, pour UNE lettre que nous lui envoyions qui apparemment contenait un mot interdit. Tout se paye.

  68. djdouglas permalink
    08/01/2011 15:14

    Juste une réaction sur cette phrase : « Un peuple qui en est là aujourd’hui parce que la France coloniale s’est mise sur son chemin, il y a de cela un siècle. » Alors là, je suis mort de rire ! c’est si simple de rejeter la faute sur la France… En attendant, ce qui est certain c’est que malgré tous ses défauts, ben Ali est aussi un rempart contre l’islamisme, et comme tous les pays arabes, cette population que tu soutiens l’arabe, elle se jettera dans les bras de l’islamisme dès qu’elle en aura l’occasion. Bref, mieux vaut une bonne vieille dictature autocratique plutôt que dictature islamiste.

    • 08/01/2011 16:13

      Oh un troll !

      • djdouglas permalink
        08/01/2011 19:27

        Oui, un troll… Pourquoi ? Parce que je conteste l’idée que le colonialisme est derrière les maux du présent tunisien ? Ou bien parce que je constate l’incapacité des pays arabes à s’émanciper des dictatures autrement que par l’islamisme, ô combien plus dangereux car obscurantiste ? Bref Leslie, si je suis un troll, vous êtes une conne 🙂 En toute sympathie, bien sûr…

      • 08/01/2011 20:21

        Mais je vous en prie…

  69. amine permalink
    08/01/2011 16:28

    Ce mois de décembre 2010 marquera à jamais la mémoire de ceux qui ont compris que les droits de l’homme, liberté, démocratie, n’est en fin de compte qu’une monnaie de change, un slogan, et une sale manipulation des états qui se permettent au nom de leur puissance militaire et de leur économie fleurissante, donner des leçons en la matière.
    Deux poids, deux mesures, voilà ce que j’ai compris. Là où on somme Mr Gbagbo à quitter le pouvoir au profit de son adversaire dans les élections présidentielles, que la communauté internationale a reconnu comme vainqueur, mais refuse cependant de recompter les voix, mettant son nez, aux yeux et au nez de tout le monde, dans les affaires internes d’un pays souverain, la même communauté internationale reste silencieuse devant ce qui se passe en Tunisie depuis 3 semaines. Ni les morts immolés, ni les suicides, ni les morts pas balles, ni les arrestations abusifs n’ont motivé cette communauté, qui se dit aspirer à un monde meilleur pourvu d’espace de liberté pour les personnes, idées et marchandise, ne semblent compter pour elle, ni ne justifie une condamnation. Pire encore, quand j’en parle autour de moi les gens semblent ignorer ce qui se passe en Tunisie, un blackout médiatique complice, qui profite à l’ami dictateur.
    Hier, le 7/1/2010 le porte parole du quai d’Orsay a réagi, et dit ne pas être en mesure de critiquer le régime tunisien, et qu’aucun état n’est en mesure de le faire. Alors pourquoi avez vous condamnez l’Iran? Pourquoi avez-vous par le passé condamné l’Irak? Pourquoi avez vous pris position pour le Tibet, puis fait marche arrière? Pourquoi vous êtes vous permis d’intervenir en Côte d’ivoire? Pensez vous réellement que le peuple tunisien va vous applaudir? Préférez-vous l’amitié de Ben Ali et son Clan à l’amitié de tout un peuple Tunisien?
    Je ne sais plus à qui m’adresser, mais l’humanité toute entière pourrait tendre l’oreille parce que J’accuse.
    J’accuse la France de complicité dans tout ce qui se passe en Tunisie?
    J’accuse le gouvernement français de trahison aux valeurs de la charte des droits de l’homme.
    J’accuse Le président de la France de marchandage d’être humains, et de ventes d’armes à des terroristes.
    J’accuse l’Europe de silence complice, de naïveté et de paralysie.
    J’accuse les Etats Unis d’Amérique d’hypocrisie, tant ils savaient que ce pays est proie à la corruption et à la torture.
    J’accuse les peuples qui se disent libre, d’ignorance, et d’irresponsabilité face à leur gouvernement.
    J’accuse tout ceux qui contribuent à réprimer la révolte Tunisienne, leur complices ainsi que tout ceux qui ne font rien pour relayer l’information et la transmettre, d’association de malfaiteurs en relation avec des réseaux terroristes; parce que c’est bien en montrant toute l’amplitude de votre complicité, de votre silence, de vos manigances, de votre marchandage, que vous laissez de la place à la radicalisation, à l’extrémisme, à l’islamisme, à la haine.
    J’accuse l’ONU, la croix rouge, le croissant rouge de non assistance à des personnes en danger.
    L’humanité a perdu sa valeur, sa conscience, son âme, échangé contre des marchandises, des prêts. Je plains l’humanité, je plains l’homme, je vous plains pauvre idiot.

    • 08/01/2011 18:06

      Ne sois pas si pessimiste. L’Humanité avance lentement et on ne voit pas grand chose dans une vie d’homme, c’est certain. Mais je reste persuadée qu’elle avance quand même… Il ya du bon dans le monde aussi.

      • djdouglas permalink
        08/01/2011 19:33

        Moi je plains Amine. La Tunisie a beau avoir un régime dur, c’est loin d’être comparable avec l’Iran des ayatollah ou l’Irak de Saddam, et le Tibet ? Mais arrête la fumette quoi ! D’ailleurs, la Tunisie, c’est un des pays arabes où on est le plus libre, paradoxalement, et où le développement est le plus visible : oui, la liberté n’est pas optimale (euphémisme), et il y a des tas de problèmes à régler, mais vous croyez qu’on change un pays avec une révolution partant du bas, ou des jeunes ? Mais MORT DE RIRE ! Aucune notion d’histoire, ces connards… Ce mouvement tunisien est réprimé, il va certainement aider à l’évolution de la Tunisie, mais arrêtez d’appeler à la révolution, bande de béotiens, car entre nous, la Tunisie c’est quand même pas si terrible ! Putain, moi je pense à mes potes iraniens, ils doivent bien se marrer en lisant vos petits textes d’ados tunisiens boutonneux qui pensent que leurs malheurs sont comparables aux leurs !

        Enfin, Amine, sans entrer dans les détails, parce que la flemme et puis ça ne vaut pas la peine, tes « j’accuse », ils sont ridicules.

      • 08/01/2011 19:51

        Dj Douglas : Totalement d’accord.
        Et quand je croise un clochard, je lui dit que y’a des gens qui meurent de faim dans le monde, alors, franchement, ses petits malheurs, ON S’EN FOUT !

      • djdouglas permalink
        08/01/2011 20:15

        Rien à voir Mammouth. Que je sache, c’est pas moi qui ai fait la comparaison. Bref, bien tenté, mais non, pas touché.

      • 08/01/2011 20:17

      • djdouglas permalink
        08/01/2011 20:26

        Désolé, mais tu ne connais apparemment pas très bien l’internet, et donc ne maîtrise pas la définition du troll. En l’occurrence, avoir une opinion divergente n’est pas troller. Ou alors, tu es d’accord avec ben Ali, et pour toi les tunisiens se réclamant de la liberté d’expression sont des trolls… Bref, cf l’image plus haut !

      • 08/01/2011 20:45

        Désolé, mais tu ne connais apparemment pas très bien l’internet, et donc ne maîtrise pas la définition du troll. En l’occurrence, avoir une opinion divergente n’est pas troller. Ou alors, tu es d’accord avec ben Ali, et pour toi les tunisiens se réclamant de la liberté d’expression sont des trolls… Bref, cf l’image plus haut !

    • Mélyssa permalink
      08/01/2011 20:47

      Djdouglas, on n’est pas dans la concurrence du malheur il me semble, si?

      En fait, y’a que les Iraniens, Irakiens et Tibétains qui ont le droit de se plaindre dans le monde selon toi? Je prends le risque de me faire lapider, mais j’estime que l’exemple Tibétain est très mal choisi, tu aurais du dire que TOUS les Chinois sans exceptions sont concernés puisqu’ils subissent la même chose que les Tibétains au final. Et puis tu oublies les Palestiniens par exemple. De toutes façons je pense que même un Français, un Anglais, un Américain a le droit de se révolter et de manifester sa désapprobation ou sa colère quand ça ne va pas. Ça ne fait pas d’eux des misérabilistes. Faut arrêter de comparer les pays entre eux alors qu’ils sont incomparables, ça ne pourra que les tirer vers les bas.

      Puisqu’il y a pire ailleurs, alors en France (et dans le contexte, en Tunisie) on devrait tous les jours féliciter notre système quand bien même il resterait des failles juste parce que par comparaison à d’autres pays on est, certes, mieux loti? Et ne pas se plaindre, ne pas essayer de faire en sorte que ça change? Si nos ancêtres avaient pensé comme toi, on n’aurait jamais eu ce qu’on a aujourd’hui. Alors on a peut-être déjà beaucoup, mais si on peut avoir mieux, pourquoi pas?

      Après c’est peut-être très idéaliste, tu as le droit de me dire que je suis une jeune naïve, accessoirement une conne aussi.

      • djdouglas permalink
        08/01/2011 22:21

        Je dois être le seul à avoir lu le message d’Amine, qui fait lui même cette comparaison, que je ne fais que reprendre. Je n’ai pas fait le tour des misères de la planète, cela va de soi… Quant aux tibétains, rapidement, ils ont connu quand même une violence exacerbée de la part du pouvoir communiste chinois…

        Je ne dis pas qu’il ne faut pas se plaindre. Je dis juste qu’il faut mesurer son emballement pour certaines causes, et arrêter les comparaisons hâtives. Et lire les commentaires.

      • Mélyssa permalink
        08/01/2011 22:54

        Non tu n’es pas le seul à l’avoir lu, je l’ai lu aussi rassures-toi. Et je trouve que ce qu’il dit concernant la communauté internationale qui n’a de cesse de se mêler de certains problèmes uniquement quand ça l’arrange est bien réel et tout à fait pertinent. Si ils s’occupent des affaires des Tibétains réprimés en Chine, ou de l’Irak, etc… pourquoi passe-t-il sous silence ce qu’il se passe ailleurs? (A noter qu’on passe d’un extrême à l’autre, avec des interventions pour certains endroits et des blackouts totales pour d’autres) Si on dit, comme tu le fais, que ce qui se passe en Tunisie, c’est « moins pire » qu’ailleurs alors tant pis on s’en mêle pas (et pire on n’en parle pas), on est bien dans la concurrence des peines.

        Les comparaisons hâtives, justement, arrêtons. La liberté d’un humain, qu’elle soit entravée où que ce soit sur le globe, a toujours la même valeur.

        Pour le Tibet, ils ont connu une violence exacerbée de la part du gouvernement parce qu’ils l’ouvrent plus souvent que le docile peuple chinois. Et je dis pas ça l’air de dire « qu’ils la ferment » ni que c’est normal je dis juste que ça me parait logique et que si les révoltes venaient du peuple chinois elles auraient été réprimées de la même manière.

    • Le Pet Financier permalink
      08/01/2011 23:48

      TROP LONG

    • Le Pet Financier permalink
      08/01/2011 23:57

      Et si tu te prends pour Zola, il faudra faire mieux. Juste un sourire de commisération pour toi tellement tu es troll. Relis les commentaires ci-dessus. Beaucoup de tunisiens ont laissés quelques mots simples bien plus puissants que ton laïus trop long.

  70. 08/01/2011 23:19

    A l’heure où j’apprends que des affrontements très violents ont encore lieu, que des gens sont morts ce soir, que j’ai des amis qui ont été arrêtés pour s’être exprimés contre la censure et manifesté pacifiquement et dont on est sans nouvelles depuis des jours, que des étudiants continuent depuis des jours à subir des coups de matraques parce qu’ils refusent la présence de la police dans les universités et expriment leur colère sans armes … franchement, lire certains commentaires ici devient une douleur. Les comparaisons ne servent à rien, on s’en tape. chaque peuple vit son lot de malheurs et nous sommes tous conscients des nuances qui existent. Les tunisiens savent très bien qu’ils ne vivent pas en Iran. mais quel que soit le degré de sa souffrance , chaque peuple a le droit de demander mieux et de se battre pour ses droits. Cessez d’invoquer la liberté en Tunisie, vous n’y connaissez rien visiblement, et cessez de croire aux arguments que la dictature utilise pour se maintenir au pouvoir. Cessez surtout de parler d’adolescents boutonneux. ce ne sont pas des adolescents, ils sont de tous les âges et de tous les milieux ce soir à souffrir de ce qui est en train de se produire. ayez du respect pour eux! je doute que les iraniens en rigolent. ils donnent trop d’importance à la liberté et aux droits de l’homme eux pour avoir du mépris envers les peuples qui se soulèvent. C’est indécent à la fin!
    et pour ma part, les médias internationaux je n’en ai plus rien à faire et je ne suis pas la seule. nous n’attendons pas la liberté des autres.

  71. oggy permalink
    09/01/2011 12:56

    pour info, c’est la gêne est censuré en Tunisie depuis l’article de l’arabe

    Chez nous on dit :  » à 30 ans, si on t’a pas encore censuré ton blog, t’as raté ta vie »

    donc je dis, félicitations !

    • Thomas permalink
      09/01/2011 13:20

      Pour info également, tous les sites web tunisiens sont bloqués actuellement !

    • YoosF permalink
      09/01/2011 16:12

      Tu tiens ça d’où ?

      • oggy permalink
        09/01/2011 16:40

        je tiens ça de moi, je vis en tunisie et je recours actuellement à un proxy pour pouvoir poster ici

  72. amine permalink
    09/01/2011 22:05

    pas envie de répondre à ceux qui visent la personne, le style, les petits détails, et qui oublient le but de mon intervention.
    il m’a largement suffit et satisfait que je me suis exprimé ici, et que j’ai usé de ma liberté de penser et de l’ouvrir.
    les malheurs de certains font le bonheur d’autres, malheureusement c’est vrai

  73. Christophe Nick permalink
    10/01/2011 13:36

    Merci, bravo et encore merci! Je cherchais depuis des jours un site qui fédère et débatte. Comment faire savoir aux tunisiens de Tunisie que tant de français de France se sentent très proches d’eux dans ces heures folles? Comme à chaque fois que l’Histoire se met en marche et que les peuples sont en mouvement. Je me sens très tunisien ces temps-ci et suis fier de ce beau sentiment. Je cherche une belle manif parisienne où vite, tous ensemble, nous puissions exprimer de l’autre côté de la Méditerranée cette fraternité qui nous rapproche. « Indignez-vous » est le livre qu’il faut avoir lu en France. Indignons nous, pour les tunisiens. Un rencard?

  74. 10/01/2011 15:36

    voilà, Le Monde n’a pas fait mieux que vous http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/01/10/le-silence-de-paris-sur-la-tragedie-tunisienne_1463246_3232.html#xtor=EPR-32280229-%5BNL_Titresdujour%5D-20110110-%5Bopinions%5D
    merci pour ce post et surtout merci de nous avoir permis d’ouvrir l’oeil

    • La Relou permalink
      11/01/2011 11:36

      Pour ceux qui veulent lire le livre La Régente de Carthage (j’en parlais plus haut) et qui veulent comprendre ce qui se passe avec cette mafia qui est au pouvoir, le livre est dispo au format pdf : http://www.assabilonline.net/PDFs/Laregente%20deCarthage.pdf

      Sinon, pour l’instant il y a eu entre 20 et 50 morts (14 selon la police…) et j’ai été profondément choquée de voir des vidéos de la police tirant sur les cortèges funéraires des victimes, obligeant les marcheurs à laisser les corps sur place, par terre…

  75. 11/01/2011 16:20

    Tout cela est important, intéressant, historique et nécessaire mais je ne suis pas aussi forcément convaincu de « l’impenssabilité » du fait que les médias constitutionnels – si je peux parler ainsi – parlent peu ou mal de ce qui est entrain de se passer en Tunisie et en Algérie – même si les mouvements sont différents dans le fond je me permets de les trouver aussi historiquement important l’un que l’autre et donc les rapprocher -. L’information circule, la preuve elle est ici, elle est ailleurs, elle se répand et se propage de bouche à oreille par twitt et retwitt par blog, par lien, d’homme à homme bref l’information vie et parvient à dépasser les frontières d’où elle est réprimée.

    Je trouve cela même rassurant qu’une information historique au sens où elle façonne le futur puisse vivre par le vivant, par l’humain plutôt que par la monstration formatée des médias constitutionnel. Nous sommes nous même les vecteurs de l’information, c’est notre liberté ne nous en playons pas

  76. YoosF permalink
    13/01/2011 01:33

    Message FB de mon cousin de Tunisie : « Bizerte brûle. L’armée a dévasté la ville. Des gens venus d’ailleurs volent, brulent les boutiques de la ville! La situation est vraiment grave! »

    Son frère a mis comme statut : « La Tunisie fait marche arrière. Allah ou es-tu ? »

    On dirait que j’ai une famille de Ben-Alistes…

  77. 21/01/2011 00:03

    Quand je repense à ceux qui disaient qu’il s’agissait d’une petite révolte d’adolescents boutonneux qui ferait bien rire les iraniens … La Tunisie leur a répondu. Je n’ai est rien à rajouter!

Trackbacks

  1. Tweets that mention Fini les conneries « C'est La Gêne -- Topsy.com
  2. Opération payback contre la censure Tunisienne | Inso 13 37
  3. Bonana & fuck them all « Violemment Humaine
  4. Tunisie: ce qui se passe est historique » Article » OWNI, Digital Journalism
  5. La Tunisie en marche! | Ze Rhubarbe Blog
  6. Fini les conneries (via C’est La Gêne) #Tunisie « JCFrogBlog II
  7. Top Posts — WordPress.com
  8. Tunisie – Arrestations abusives et blackout
  9. La revue de web énervée de la semaine - N°97 - Café Froid .net
  10. Tunisie – Arrestations abusives et blackout | mart-e
  11. Tunisie – Arrestations abusives et blackout
  12. Tunisie – Arrestations abusives et blackout | 1 jour 1 post
  13. A balles réelles ‘Mis à jour en continu’ « Candidat à rien.
  14. L’internet civilisé : un semblant d’imposture. | LarmeD`Encre
  15. L’internet civilisé : un semblant d’imposture. | Lune des Illusions – 月の錯視

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :