Skip to content

BILAN 2010: Premier rencard

31/12/2010
by

Un article sur la first date?

Je sais ce que vous vous dites en ce moment même. Au moment où la France entière, furieuse de partir à la retraite à 62 ans, est sur le point de basculer dans la guerre civile, vous pensez que Le Juif, dans la plus pure tradition petite-bourgeoise cestlagêniènne, vous pond un petit sujet léger destiné à divertir les vieilles héritières brushinguées qui prennent le thé sur leurs montagnes de fric. D’autres se disent que Le Juif, en panne d’inspiration, n’a rien trouvé de mieux que de pondre un prequel à l’article de L’Arabe sur la charge du bon coup. D’autres se disent que quand même, CLG c’était mieux avant et-que voulez-vous?-il n’y a plus de saisons ma bonne dame. Enfin, certains se disent que Le Juif commence à partir sévère en sucette et qu’il ferait mieux cesser de parler de lui à la troisième personne.

À toutes ces personnes, je réponds que la question du premier rencard est cruciale, que d’elle, dépend, ni plus ni moins, la survie de l’espèce humaine et qu’il est grand temps de l’aborder avec sérieux.

Il y a quelques années de cela, une poignée d’heures à peine avant un énième premier rancard (notez-bien la lassitude desespérée qui est la mienne à travers l’emploi du terme « énième », celui-ci ne se fait en aucun cas l’écho d’une quelconque vantardise; vous l’aurez compris, les first dates ne sont pas conçues pour les véritables lovers et autres artistes du chopage mais bien pour les laborieux, ceux qui se sentent plus en confiance lorsqu’ils ont un cappuccino à portée de main), mon ami Le Pédé et moi nous réunissions en urgence pour un conseil de guerre destiné à gérer cette situation de crise. La jeune femme que j’avais rencontré quelques jours avant, se trouvait être, selon l’expression consacrée, un « avion de chasse » et mes chances de la voir nue étaient, malgré quelques signes encourageants, plutôt minces. Elle avait, par la grâce de Dieu, eu l’extrême amabilité de me donner son numéro de portable et répondit favorablement au texto que je lui avais envoyé dans la foulée.

Je ne savais rien de cette fille, mis à part sa légèreté affichée et son goût immodéré pour la salsa. Le Pédé qui était à l’époque mon Life Coach (avec le succès que l’on connait), m’avait donc convoqué en urgence afin de me faire réciter mes gammes juste avant l’heure de vérité. L’enjeu, pour lui, était de taille: de l’issue du rencard dépendrait sa crédibilité de Pygmalion. Mon ami me conseilla de n’évoquer ni ce que je faisais dans la vie (chiant et peu rentable), ni les films que j’aime (chiant aussi), ni les livres (ça allait de soi), ni mes grands-parents, ni rien d’autre. Si je voulais la séduire, le mieux était de se borner à ne parler que des connaissances communes (une, en tout) et, éventuellement, de musique (la salsa, vraisemblablement).

Le message du Pédé était clair: tout ce qui me définissait ou qui, dans une conversation avec moi, présentait un vague intérêt, n’intéresserait pas cette jeune femme. Elle avait accepté de me voir en tête à tête car je correspondais peu ou prou à ses critères physiques; le gros du travail était fait, la rencontre ne devait être qu’une formalité. Ma mission consistait en une chose: surtout, ne pas merder en parlant trop.

C’est là que ça se corse.

Si Le Pédé a lamentablement échoué cette fois-ci, c’est que  la first date est d’abord une institution hétéro. Les homosexuels ont appris, au cours des siècles de dissimulation, à se servir de leurs antennes pour communiquer entre eux: lorsque deux mecs se plaisent et ont envie de se rouler des pelles, ils n’ont pas besoin de bavasser pendant des heures autour d’une côte de boeuf pour s’autoriser à passer à l’action. Nous les hétéros, avons oublié nos instincts; on nous a appris à civiliser nos désirs jusqu’à les rendre totalement insipides; l’homo n’a besoin que de savoir si l’objet de son affection porte le même maillot que lui, le balourd hétéro a besoin d’un coup d’envoi, de deux mi-temps, des arrêts de jeux, de prolongations pour pouvoir enfin s’autoriser à tirer au but. Si les histoires d’amour ont à chaque fois un goût différent, rien ne ressemble plus à un premier rancard qu’un autre premier rancard.

On tourne autour du pot, on est reniflé tel un quartier de boeuf, palpé comme un melon par une acheteuse pas certaine de la fraîcheur. On scrute la symétrie des sourcils de l’interlocutrice, on observe sa dentition tout essayant de dissimuler la sienne, sujette à complexes depuis la plus tendre enfance.

Pour emporter le morceau ce fameux soir, la modération est la règle à respecter. Il est, par exemple, formellement interdit de parler politique sauf pour dire qu’on admire François Bayrou; il s’agit ici de ne pas faire de faux-pas idéologique. Être trop marrant peut nous faire passer pour un zozo dénué de tout sens des responsabilités; être trop flegmatique peut effrayer. Surtout, chasser toute trace d’ironie dans les tentatives d’être drôle: l’ironie, cet art de cultiver le décalage entre ce qu’on dit et ce qu’on pense, peut s’avérer catastrophique lorsqu’on n’est pas certain des capacités de discernement de l’interlocuteur. Éviter de commander un plat trop hardcore, qui annihilerait toute perspective d’échange de salives; a contrario, ne pas commander quelque chose de trop « girly »: la femme hétéro a tendance à se méfier des hommes qui commandent un gaspacho etc etc.

Que gagne-t-on au final et dans le meilleur des cas? Un baiser exténué et passablement bâclé pour cause de dernier métro. La mission est accomplie, on hérite d’un ticket pour un deuxième entretien du même acabit. On y gagne aussi une très désagréable sensation de sursis née du constat selon lequel cette relation naissante a la viabilité d’un oisillon anémique.

Selon toutes vraisemblances, ce premier rencard n’est pas parti pour être le dernier.

Sélection naturelle, quand tu nous tiens.

Publicités
67 commentaires leave one →
  1. 31/12/2010 14:56

    je te souhaite une nouvelle année pleine de succès (féminins) à venir (puisqu’apparemment tu es sur la bonne voie, non?)

  2. Pas la maman permalink
    31/12/2010 15:08

    Euh … je suis libre si tu veux ce soir ?

    • Le Pet Financier permalink
      01/01/2011 19:35

      Pas beaucoup de succès sur ces trois derniers posts. Si tu essayais avec le pseudo « Maman » ou « La Maman » ou « La Maman pas la Maman » ou…

      • Pas la maman permalink
        03/01/2011 09:28

        Merci d’avoir remarqué … un rateau sur CLG … j’ai un peu les boules, je vais me venger sur les guinettes …

      • L' alter égal permalink
        03/01/2011 11:25

        En même temps, aborder le Juif avec « Pas la maman » ?
        Autant aborder l’Arabe avec « L’excisée ».

      • Petit coeur tout tendre à prendre permalink
        03/01/2011 11:42

        C’est une question de pseudo on peut s’arranger, je croyais que c’etait ma coupe. C’est mieux là ?

      • La Bretonne permalink
        03/01/2011 13:19

        Non.
        C’est écoeurant tout ce sucré.
        Essaie autre chose.

      • Petit coeur tout tendre à prendre permalink
        03/01/2011 13:22

        C’est vrai qu’après les fêtes c’est un peu lourd … t’as pas une idée, tu le connais un peu plus … mais pas un truc breton moi je suis plutot d’arcachon …

      • L' alter égal permalink
        03/01/2011 16:38

        Arcachon ?
        Tu viens de te tirer une balle magique dans le pied.

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 09:08

        C’est hyper sympa, y’a Canet et Coquillard qui sont installés en face ! que du beau monde…

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 16:01

        Tu pourrais être sa corres’ de province…

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 16:04

        Son sexfriend tu veux dire ?

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 16:08

        Un sexfriend à arcachon, c’est comme avoir des toilettes sur le palier : ça parait toujours trop loin quand on en a vraiment envie.

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 16:11

        Tu exagères, mais je comprends …Je vais devoir me rabattre sur un ostréiculteur … mais ils sont beaucoup moins éduqués …

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 16:17

        Si tu crois m’attirer aussi facilement vers de lamentables blagues à propos des mérites comparés de la conchyliculture, tu te trompes.

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 16:20

        Je tente surtout de faire venir l’écrevisse…je sais qu’il n’est pas très loin … on s’ennuit ! c’est quand la rentrée déjà ?

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 16:35

        Avec « on s’ennuit » et « c’est quand la rentrée déjà ? », tu risques plus d’attirer des élèves de BEP qu’autre chose.

      • 04/01/2011 16:43

        Bonjour. C’est moi ou ça sent l’huître par ici?

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 16:48

        Ca va je rigolais .. putain vous n’avez pas d’humour les parigos ! je pourrai être ta mère
        bonjour le crustacé, toujours la classe !

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 16:52

        Une sexfriend menopausée, ça a du style.
        Ca sent un peu le kirsch aussi.

      • L'Arcachonnaise permalink
        04/01/2011 16:54

        J’ai explosé de rire en postillonnant sur ma collègue la moche … merci !

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 17:00

        Elle a pas tout perdu, la moche. Du coup tout le monde va l’appeler « mon chéri » d’ici ce soir…

    • L'Arcachonnaise permalink
      04/01/2011 17:24

      En tout cas je m’aperçois que tu bosses autant que moi, ca me rassure !

  3. 31/12/2010 16:58

    T’oublies la proportion de nanas que ce passage obligé par la soirée au resto fait aussi passablement chier. Si ça se trouve, on s’impose des deux côtés un truc qui ennuie tout le monde juste parce qu’on n’ose pas y aller franco quitte à se prendre un râteau.

    Personnellement je ne vais au resto qu’avec un garçon avec qui j’ai déjà couché. Une fois que la tension sexuelle est évacuée, je peux me concentrer sur mes noix de Saint Jacques au lieu de faire semblant de m’intéresser à ce qu’il raconte.

  4. le petit machin qui sert à rien permalink
    31/12/2010 18:24

    Mais le Pédé, sur ce coup, il t’a un peu condamné à la bouche cousue.
    Comment tu peux attaquer si tu peux même pas causer?

  5. 31/12/2010 18:34

    n’aurait-on pas déjà vu cet article ?

    • lavioletteviolette permalink
      31/12/2010 21:28

      Il me semble aussi…

    • Miyu permalink
      31/12/2010 22:53

      Il manque le « un commentaire me taraude » !! RAAAH c »est pourtant pas compliqué !!

  6. Le Scalpel permalink
    31/12/2010 21:40

    Bon finalement, t’as pécho ou tu te l’es mise sur l’oreille pendant les 15 jours suivant ?

    • 01/01/2011 20:21

      Si tu fiches de l’alcool dans un gâteau, ça peut pas être bon, aussi !

      • 01/01/2011 20:21

        Rah mauvais endroit ? mais comment j’ai fait ?

      • Le Pet Financier permalink
        01/01/2011 21:11

        Arrête de rêver!

  7. docds permalink
    01/01/2011 10:20

    Ceci est un commentaire utile:

    Recette de tiramisu glacé

    Temps de préparation : 20 min(s)
    Temps de repos : 12 heure(s) 0 min(s)
    Ingrédients pour 4 personnes
    500 g de mascarpone
    200 g de sucre semoule
    6 oeufs
    9 biscuits à la cuiller
    150 g de cacao amer en poudre
    25 cl de café fort
    5 cl d’Amaretto

    Préparation
    Séparer les blancs des jaunes d’oeufs.

    Mélanger le café et l’Amaretto

    Battre les jaunes d’oeufs fort avec le sucre semoule pour les blanchir, incorporer le mascarpone, et fouetter encore pour obtenir un mélange homogène.

    Incorporer délicatement les blancs d’oeufs montés en neige.

    Tapisser votre moule à bûche avec du papier film alimentaire en prenant bien soin de ne pas faire de plis.

    Verser la moitié de votre préparation à tiramisu dans le moule, puis mettez au centre un biscuit à la cuiller préalablement trempé dans le café, refaire cette manipulation sur toute la longueur de la bûche.

    Verser ensuite le reste de la préparation à tiramisu pour bien remplir le moule à bûche.

    Laisser au réfrigérateur 3 heures, puis déposer sur la bûche le reste des biscuits à la cuiller trempés dans le café.

    Mettre ensuite au congélateur au minimum 12 heures pour obtenir une glace bien froide.

    Saupoudrer de cacao amer juste avant de servir la bûche.

    Ceci était un commentaire utile. (Mais long et chiant)
    Pour ceux qui aiment le tiramisu.
    Moi, je déteste.

    • 01/01/2011 11:35

      Trop utile.

    • Philippe De Thrace permalink
      01/01/2011 15:48

      Merci.

    • Le Pet Financier permalink
      01/01/2011 19:39

      Oui sans doute, mais…
      LONG!!!!

    • 01/01/2011 20:22

      Si tu fiches de l’alcool dans un gâteau, ça peut pas être bon, aussi !

    • Guillaume Pascanet permalink
      01/01/2011 20:39

      Le biscuit à la cuillère est un non sens dans le tiramisu !

      (ceci est un commentaire inutile, pas drôle, mais court)

      • docds permalink
        01/01/2011 21:25

        Ceci n’est pas une recette de tiramisu, c’est une recette de bûche glacée au tiramisu.
        Que diantre.
        Merde.
        (Ou comment polémiquer sur n’importe quoi)

      • Guillaume Pascanet permalink
        01/01/2011 23:41

        Attention, tu vas trop loin !

      • 02/01/2011 00:48

        C’est encore pire !

  8. bipolaire permalink
    01/01/2011 13:43

    Si j’avais lu ce post à mes débuts, je serai immédiatement devenue homo. le même maillot et hop droit au but… ça fait envie. chuis jalouse.

  9. bipolaire permalink
    01/01/2011 13:46

    @ docds
    J’ai moi la recette du Gras-double à la montferrandaise. Comme c’est minimum 12 heures de cuisson après l’heure de préparation je vous l’épargne ça sera pas prêt pour ce soir. Vous pouvez aller sur marmiton.org etnon, ce n’est pas gras le Gras-Double. on peut même en servir au premier rencard celui quand on cuisine, c’est quand même plus original que le tiramisu. pfff…de l’Amaretto, c’est putassier.

  10. Une bordelaise flâne permalink
    01/01/2011 18:17

    Une seule regle : pas de premier rencard au resto!

  11. Le Pet Financier permalink
    01/01/2011 19:44

    Excellente année 2011 à vous, les 4 canards awardés…
    Un simple merci à vous et à vos commentateurs.
    Avec l’espoir de vous lire encore très longtemps…

  12. 02/01/2011 04:01

    Le premier date ou rappeler un coup d’un soir, écrire un texto à une fille qu’on a embrassé pour le nouvel an ou insister avec une fille qui embrasse votre pote dés qu’elle a trop bu, jurer à une autre que vous ne l’aimez pas mais que vous ferez tout pour coucher avec, prétendre qu’on a fait exprès d’être aussi nul, parler ouvertement d’une ex à un premier date, pleurer au deuxième, inviter une fille à prendre un verre alors qu’on a pas d’argent, manger son plat et boire son verre, lui faire du pied sans chaussettes, parler d’affinités entre vous qui n’existent pas, rigoler des blagues de la table d’à côté, faire d’encore plus mauvaises blagues au serveur et si possible sur ton invitée, proposer un bowling ou de vivre toute sa vie ensemble, un soit disant pré sentiment…
    Souhaits pour 2011!
    Ne pas faire ce qu’on a prévu pour un premier date, c’est mon seul conseil!
    Bien à vous!
    prosperecock.wordpress.com

    • Le Pet Financier permalink
      02/01/2011 18:49

      +1

      pasfaireconaprevu.wordpress.com

  13. memsiwhynot permalink
    02/01/2011 09:40

    tout ce que tu dis est admirablement bien dit, cela bien sûr dans le contexte d’un contact internet, parce que lors d’une rencontre, au hasard des chemins qui se croisent, là heureusement c’est tout autre, moins épuisant et plus savoureux.
    pour ma part, à force de nieme tentatives, je vais au premier rencard, comme à un entretien de taf pour dire ! sauf que tu es dans la peau d’un recruteur/candidat. Et bien sûr les 3 premières minutes sont déterminantes, pour ne pas dire le premier regard, tant j’ai aiguisé ma perception.

    • le petit machin qui sert à rien permalink
      02/01/2011 16:21

      Je n’aurais pas mieux formulé!

    • 02/01/2011 20:27

      d’où ton pseudo, n’est-ce pas.

      • le petit machin qui sert à rien permalink
        02/01/2011 21:12

        J’aurais bien pris la branleuse mais je ne voulais pas te verser des droits.

  14. 02/01/2011 12:18

    Banananée !

  15. Guillaume Pascanet permalink
    02/01/2011 14:49

    Auguri !

  16. 03/01/2011 10:50

    Bonne année les Happy Few !!!

  17. 03/01/2011 11:27

    Pace e prisuttu tout le monde [enfin tout le monde, j’me comprends]. Je vous offre la carte de voeux charcuterie corse la plus drôle du monde.

  18. Rockett permalink
    03/01/2011 18:53

    L’année commence mal avec le décès de Pete Postlethwaite. RIP.

  19. La Bretonne permalink
    04/01/2011 19:38

    Bonne année aux connards et aux grumeaux!

    Poneymort.poildanslamain.çasentlevieuxetlanaphtaline.WordPress.com

    • L' alter égal permalink
      04/01/2011 19:47

      Toi t’as pris des bonnes résolutions la bigoudinde.

      • La Bretonne permalink
        04/01/2011 20:10

        Je renais. Les fêtes sont enfin terminées.
        Bilan:
        Tonton Claude était bourré dés Midi cinq (divertissement)
        Ma soeur a encore grossi cette année (joie)
        Ma belle mère a raté son repas et chopé une gastro (Dieu existe)

        Du coup, j’ai une patate moi!
        Bonne année L’alter. Que de petites joies et de grands bonheurs, tels que ceux-ci, illuminent ta route.

      • L' alter égal permalink
        04/01/2011 20:48

        Va en paix petite celte aux nitrates, contrairement aux apparences on va se marrer en 2011.

  20. la girafe rose permalink
    04/01/2011 21:50

    Moi j’ai un first date la semaine prochaine !!! des conseils les gars?…

  21. Buck Danny permalink
    05/01/2011 09:16

    Très bien, la photo de l’avion de chasse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :