Skip to content

L’appel du 8 octobre d’Eric Che Cantona

07/12/2010

Camarades, bonjour.

En ce jour historique, j’ai décidé de me dévouer et d’être votre envoyée spéciale au Timor Leste dans une petite agence du Crédit Lyonnais à Paris. 

Je suis arrivée ce matin, vers 6h28, histoire de ne pas me faire couillonner par une très probable absence de liquidités rapport à l’appel d’Ernesto Che Guevara Eric Cantona à vider nos comptes en banque aujourd’hui. Je suis parfaitement équipée pour l’occasion : bonnet, gants, écharpe, bottes fourrées, ordinateur portable pour rendre compte en temps réel de l’évolution de la situation sur le terrain, et évidemment mon porte-monnaie, prêt à accueillir le solde de mon compte, soit 1687 euros et 43 centimes. Enfin, je dis prêt, mais je vous passe les détails de l’atelier spécial auquel lui et moi avons participé hier soir pour nous préparer psychologiquement à être en possession d’autant d’argent en liquide. Je ne sais pas très bien comment on va gérer ça dans la mesure où en général, le cash, on ne le garde pas très longtemps. Mais bon, c’est une autre histoire. Focalisons-nous sur la révolution, la faillite ce sera pour plus tard.

Me voici donc stationnée devant la banque. Devant moi, un vieux monsieur, accompagné d’une vieille dame – les premiers indices me permettent de penser qu’il s’agit de son épouse – et de deux valises vides, a l’air soucieux. La dame et lui ne sont pas d’accord sur la capacité des deux valises à contenir la totalité de leur pactole accumulé pendant soixante ans. Etant donné qu’ils parlent en anciens francs, j’ai également du mal à évaluer. Le truc qui est sûr, c’est qu’avec eux ça va prendre trois plombes (rapport à leur sénilité ainsi qu’aux millions qu’ils mentionnent) et qu’après eux,  la caisse sera vide. Je me dis qu’il faudrait que j’aie un handicap moi aussi qui me permette de leur passer devant. Sauf que l’extrême vieillesse c’est dur à concurrencer. Et puis ils m’ont vue sautiller pour me réchauffer donc pour mimer le cul-de-jatte, je repasserai. Comme j’ai plusieurs couches de vêtements et que j’ai pris un bon petit déj’, je peux en revanche mimer la grossesse de cinq mois, six peut-être. « Hum, excusez-moi cher Monsieur, n’auriez-vous pas par hasard une barquette de fraises à me prêter, j’ai une petite envie, là… » Œillade complice. « Des quoi ? » Pas le courage. Je mise sur la présence de deux guichetiers, et j’irai plus vite que les antiquités. Derrière moi, une dizaine de révolutionnaires font sagement la queue, armés de sacs, de valises, de brouettes, de pantalons à poches multiples, de malles, de semi-remorques, en fonction.

A 9h, la banque ouvre ses portes, les guichetiers ont l’air apeuré. Mon banquier se cache dans son bureau, il transpire, pensant que nous arrivons armés de matraques, prêts à tabasser du capitaliste. Non, nous voulons seulement notre argent et la faillite des banques. 

–         Bonjour gente dame, je voudrais le solde de mon compte, et que ça saute, avant que les deux momies à côté n’aient tout raflé.

–         Est-ce que vous nous avez adressé une demande préalable ?

–         Non. Mais Eric Cantona l’a fait pour moi le 8 octobre, merci.

–         Dans ce cas, sans demande préalable de votre part, vous ne pourrez pas retirer plus de 2000 euros madame. [passons sur le « madame » on n’a pas le temps de s’énerver pour des broutilles, j’ai 29 ans poufiasse, pourquoi tu m’appelles madame ?]

–         Euh, ben dans la mesure où je n’ai pas 2000 euros sur mon compte, ça devrait aller, non ?

Quelques minutes plus tard, j’ai tout mon argent dans mon portefeuille et je me sens vachement révolutionnaire. J’attends juste de voir à quoi ça va ressembler la révolution quand il n’y aura plus rien dans la caisse. Je me poste donc à l’entrée et j’observe. Ça permet de voir qui sont les pauvres et les riches de mon quartier, en fonction de l’équipement.

Quelques heures plus tard, la banque colle un papier sur la porte : « La caisse de la banque est vide. Merci de bien vouloir procéder à vos retraits par le biais des distributeurs automatiques. Merci. »

Ça y est, c’est arrivé. Le moment sympa de la révolution va commencer. Je suis fébrile. J’entre dans l’histoire.

Ouais. Sauf qu’il ne se passe rien. Quelques prolétaires s’en prennent au distributeur qui refuse de leur donner plus que le plafond habituel et à la banque qui affiche caisse vide. Encore un complot du grand capital, ils avaient caché les liquidités en prévision du Jour J. Faut dire qu’il est con aussi, le Cantona. On fait pas la révolution en annonçant la date publiquement. La conspiration ça a du bon quand on cherche à faire tomber les institutions.

Donc il ne se passe rien, le seul résultat tangible, c’est que j’ai beaucoup d’argent sur moi et que j’ai peur de me faire braquer maintenant.

Bon, retour à la vraie vie. Evidemment, je n’ai rien fait de tout ça. Vous croyez vraiment que j’ai envie de me retrouver sans autorisation de découvert ? Non, mais ça va pas ? Et tout ça pour quoi ? Parce qu’un ancien joueur de foot, reconverti en acteur de pubs pour rasoirs et de films de seconde zone pseudo-engagés se prend pour Lénine ? Un « Appel d’Eric Cantona » ? On est censés prendre ça au sérieux ? Et dans quel but exactement ? Non, parce que j’aimerais bien qu’il m’explique ce qu’on est censé faire une fois qu’on se retrouve avec notre argent chez nous ? Surtout que si on se penche sur deux cas dans le passé où une panique bancaire s’est produite, c’est-à-dire en 1929 et en Argentine en 2001, ça fait moyennement envie. Mais au moins, c’était justifié. Mais là ? Il pense vraiment qu’il peut à lui seul créer un « bank run » ? Eric Cantona ? Et il croit sérieusement que les banques vont faire faillite parce que 100 000 personnes auront adhéré à un groupe Facebook ? Surtout que sur ces 100 000, combien vont vraiment aller retirer leur argent des banques aujourd’hui ? 12 ? Quand on sait qu’il misait sur 3 ou 10 millions (Cf. vidéo plus bas), c’est peu. D’autant que soyons réalistes, les personnes à qui il prétend trouver des solutions sont justement ceux qui ne peuvent se permettre la fantaisie d’aller retirer leurs sous de la banque. Lui, il peut, nous, non. Et d’ailleurs, maintenant que j’y pense, lui, le Che Cantona, il va faire comment ? Il va affréter une grue pour solder ces comptes ? A moins qu’une partie de son pécule ne se trouve déjà en d’autres contrées…

Bref, Eric, t’es gentil, mais tu seras encore plus gentil de bien vouloir t’en tenir à ton domaine de compétence, à savoir les ballons, et éventuellement les spots publicitaires. Ou pas.

Et puis surtout, DE QUOI TU PARLES ?

Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est versatile, Eric Cantona. Un jour il fait de la pub pour les jeux d’argent et le lendemain, il se prend pour Olivier Besancenot.

Et enfin, pour ceux qui seraient tentés, vous avez vraiment envie que la France fasse une seconde révolution menée par un footballer démoulé à la retraite ?

Publicités
355 commentaires leave one →
  1. 07/12/2010 08:25

    Merci, la Meuf! Effectivement, ça fait du bien de voir le gros Eric remis à sa place, vu le bourrage de mou des derniers jours dans la presse.
    (en face de chez moi, il y a une banque. Elle est ouverte depuis dix minutes. Force est de constater qu’il n’y a pas foule. En fait, il n’y a même personne. L’appel du 8 décembre aurait-il foiré?)

  2. Silo permalink
    07/12/2010 08:33

    Ouh la, je ne sais pas laquelle des 2 pubs me donnent le plus la gerbe. Peut-etre bien celle de Renault… Ou juste la gueule du personnage apres ces revelations. Je croyais qu’il se cantonait (sans jeu de mot) aux navets du grand ecran… Ce genre de personnes est vraiment a vomir. Merci La Meuf pour cet article eclairant.

  3. 07/12/2010 08:36

    J’ai envie de dire… et alors ?

    Je ne suis pas d’accord avec toi, la meuf. Pas pour aller retirer mon argent à la banuqe, car je n’irai pas pour des raisons qui sont les miennes. C’est une histoire de choix perso. Mais…

    Mais sur le fait que Canto ne serait pas habilité à s’exprimer sur la question sous le prétexte qu’il est joueur de foot (donc à priori thuné) acteur (qu’il a donc joué dans des pubs) et… pas compétent.

    Alors d’abord, il ne me semblme pas plus incompétent que les zozos qui nous gouvernent et à qui nous reconnaissons implicitement le droit de s’exprimer sur le sujet alors que, globalement, ya pas une semaine sans qu’ils sortent une connerie.

    Ensuite si de nombreux économistes sont en désaccord avec lui, d’autres sont en accord. On va dire que ça s’annule.

    Enfin le fait d’être thuné et footeux, j’ose expérer que ça ne dispense pas d’avoir un avis de citoyen.

    Maintenant on peut faire une vraie critique de cette proposition. En admettant d’abord qu’il a raison sur un point : tout le système repose sur les banques. Peu de personnalités aussi connue du gran public ( les économistes, ça compte pas, personne ne les écoute vraiment parce qu’on entrave que dalle à ce qu’ils disent, rapport au jargon) ne l’admettait dans les médias car tout le monde semble préférer penser que les états ont encore une marge de manoeuvre. Et les politiques se gardent bien de nous le dire. Donc ce qu’il a pointé et mis en lumière, c’était salvateur. Que ce soit Canto que les gens écoutent et pas Stieglitz sur ce point, ça me navre autant que toi. Mais au moins, c’est dit.

    Donc reste la question du procédé. On peut être en désaccord avec lui. On peut, comme moi, avoir des doutes sur le sujet et ne pas sortir le « C’est un footeux plein de thunes donc il y connait rien ». Ca, ce n’est pas un argument acceptable. « Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme ! On pouvait dire… Oh! Dieu!… bien des choses en somme » comme disait l’autre. J’attends mieux, moi qui n’y connait rien en économie. J’attends une vraie démonstration faite par quelqu’un dont je peux penser qu’il ne va pas tenter de me jeter de la poudre aux yeux. Dis moi donc qu’il ya d’autres arguments plus sérieux.

    Reste que le rôle des banques dans la crise revient en pleine lumire et ce n’est pas un mal.

    • Raymond Domenech permalink
      07/12/2010 08:41

      [T’es pas bien réveillée toi ce matin #TrouvonsLesLettresManquantes]

      • 07/12/2010 08:42

        Ma fille nous a réveillé trois ou quatre fois cette nuit. Chais plus…

    • 07/12/2010 09:13

      Moi je suis à la fois super d’accord avec la Meuf, et super d’accord avec Leslie.

      Comme je suis une méga grande terroriste intellectuelle dangereusement gauchiste mais que beaucoup de mes potes ont fait beaucoup d’études genre politique international , économie et tutti quanti, j’ai beaucoup discuté de la choses avec eux la dix derniers jours, et…. Bin moi qui n’ai pas fait ces études j’étais pas si conne: tu as raison la Meuf, si « ça » marchait et que les comptes se vidaient, plus que les gros trusts et les banques, ça serait -encore..; quoi qui a dit toujours?- les mêmes qui auraient de graves soucis: tous ceux qui ne sont pas milliardaires, autant dire à priori moi, toi, vous, nous quoi…..
      Et en effet 1929 et 2001 ça donne pas envie (mais par contre je ne suis pas d’accord avec toi: la situation mondiale, et française, n’est pas si éloignée que ça de la situation argentine du début du siècle)

      Mais si si je trouve l’idée plus que sympatoche.

      Et puis, visiblement je suis pas la seule, mais: ouais, j’vais videeeeeeeeeeeeeeeeer mon compte, hasta la victoria simepre tout ça quoi.
      Ah. Merde. C’est vrai. Il est déjà vide, mon compte. Plus que vide, à découvert.

      • 07/12/2010 10:23

        C’est précisément cette crainte qui m’arrête. Que ça marche et que ça soit pire.

        Celà dit certains partsans de cet « appel » arguent que de toute façon, on est baisés et que baisés pour baisés, autant que les banques se chient un peu dessus aussi. Je ne suis pas en accord avec cette manière de faire, mais je peux comprendre que le ras le bol général puisse provoquer ce genre d’envie de sabordage…

        Maintenant, je me garde bien de faire des prévisions sur ce qui se passeraient si ça marchait car, au fond, les économistes, ce sont quand même des gens payés pour expliquer le pourquoi de leurs conneries…

        Maintenant je suis cependant très amusée par la réaction du gouvernement que cet appel emmerde clairement.
        Je crois que Christine lagarde sait pertinemment que les gens seront arrêtés par tout un tas d’obstacles personnels et ne le feront pas en nombre suffisant pour que ça fonctionne. Par contre, cet appel met en lumière aux yeux du peuple le fait que le gouvernement actuel est INCAPABLE de réellement maitriser les banques.

        Certes, nous, les « bobos » comme on dit, on le savait déjà parce qu’on avait accès à cette info. Mais pour le mec/la nana lambda qui, hélas, pense que l’économie, c’est pas pour lui, c’est une découverte.
        Une découverte qui pourrait jouer en défaveur d’une réélection de la droite. D’ou la montée de bouclier. Sarko a quand même été élu en laissant croire qu’il était capable de changer vraiment et en profondeur les choses et les gens découvrent que ce n’est pas tant parce qu’il ne le voulait pas que parce qu’il ne le pouvait pas. (Attenton, je précise que je ne suis pas Sarkosiste du tout).

        Ca c’est meurtrier pour l’image d’un politique : l’impuissance.

        Et en passant, j’ai tendance à penser qu’au lieu de penser à mettre la philo dès la seconde aux lycéens, il faudrait plutot leur faire des cours d’éco, y compris aux littéraires.

      • 07/12/2010 10:32

        Surtout aux littéraires.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 10:38

        De mon temps (que les moins de 20 ans…), on avait des cours d’économie en seconde.

        Cela n’existe plus ?

      • 07/12/2010 10:42

        Non… 😦

      • 07/12/2010 10:42

        Si, mais c’est en option. Et les littéraires de moins de vingt ans, mon vieux, c’est « oh mon dieu, mais je ne vais pas me colleter avec les réalités du monde », à 75%.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 10:54

        Les littéraires d’aujourd’hui, ce ne serait pas plutôt « on n’a voulu de moi dans aucune autre section » ?

        Ce qui m’étonne dans cette affaire Cantona, c’est qu’en fait, au travers d’une entrevue, il a lancé cette diatribe anti-banques sans vraiment penser à lancer un mouvement.

        Ce sont d’autres, qui ont repris ses propos 2 mois après et ont lancé cet appel sur internet en général et facebook en particulier.

        Que ces propos aient maintenant un tel retentissement, c’est plus le symptôme d’une exaspération contre la sphère économique en général et les banques en particulier.

        Cette exaspération n’est pas fantasmée. Même beaucoup d’économistes sérieux ou tout du moins reconnus (Lordon, Jaurion…) analysent que la crise actuelle qui est issue de la sphère financière est maintenant responsable d’une crise réelle, en particulier dans le domaine de la dette oublique.

        Un secteur semble épargné, la sphère financière précisément (et celui du luxe) : les banques font à nouveau des profits, distribuent des dividendes et des super bonus à leurs traders.

        Donc, les banques sont déconnectés de la réalité économique. Elles ne sont plus au service de l’économie, elles n’assurent plus leur rôle selon les économistes classiques ou libéraux.

        C’est cela que l’on doit demander à nos politiques : remettre les banques à leur vraie place, celle d’une courroie de transmission entre l’épargne et l’investissment.

        Détruire les banques est donc stupide, car personne ne peut les remplacer dans ce rôle. a moins bien sûr que l’on pense que l’Etat peut le faire, mais avec quel argent ? Et surtout, croit-on qu’une nationalisation des banques fonctionnera mieux que dans le passé ?

        C’est une question ouverte, je n’ai pas d’avis définitif sur ce point précis.

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 10:57

        Je suis aussi très vieille alors car j’ai eu droit aux cours de sciences éco en seconde.
        Autre chose, ce n’est pas parce qu’on a fait littéraire qu’on est déconnecté des réalités du monde.
        Sauf à considérer que seules les données chiffrées et comptables soient les seules dont on doit tenir compte.
        Si telle est la vérité « vraie », je préfère me pendre. Le monde n’est pas que chiffres. Il est mots aussi.
        Vive la littérature et fuck la calculette.

      • 07/12/2010 10:58

        Ecoute, je ne suis pas prof de lycée, héhéhé, mais renseignée par mes petites cousines que je suis, je te dirai la chose suivante: le littéraire qui a choisi d’être littéraire croit être un pur esprit, et qu’on ne lui parle surtout pas de la réalité. Et donc les maths et l’éco, c’est maaaaal.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 11:02

        J’ai fait trop long ?

        Un débat « hot » se prépare entre deux femmes, je suis émoustillé !

        Un arbitrage ? L’économie, c’est plus de la philosophie que des maths, du moins l’économie qui m’intéresse.

        D’ailleurs, j’ai toujours détesté les maths.

      • 07/12/2010 11:04

        En vérité, GM, j’irai même plus loin : toute la filière est faite pour qu’il croit être un pur esprit. j’ai déjà dit ici ce que les profs font passer aux élèves : qu’un artiste peintre/écrivain/musicien ne doit pas songer du tout à gagner sa vie sous peine de cesser d’être un artiste pour se transformer en hideuse prostituée.

        Point de vue qui arrange bien tous ceux qui vivent sur le dos des artistes…

      • 07/12/2010 11:05

        Non, parce qu’en réalité, je suis plutôt de ton avis. Et une vraie littéraire par le fait, sinon avec mon background familial, je serais devenue chercheuse en sciences exactes. J’ironisais juste sur le côté « grimoire » de certain(es), dont la Bretonne ne fait pas partie.

      • 07/12/2010 11:07

        Moi j’ai CHOISI la filière littéraire.

        Bon. j’étais une nouille, aussi…

      • 07/12/2010 11:08

        Leslie: si ça peut te consoler, moi aussi. Et je continue.

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 11:10

        Je te rétorque en temps que littéraire que les maths et l’éco sont indispensables.
        Que ce ne sont pas les outils qui sont néfastes mais la manière dont on les utilise.
        Et qu’être littéraire n’est pas être un pur esprit. C’est être avant tout être incorrigiblement curieux.
        Le souvenir que je garde de mes années  » littéraires », c’est avant tout une totale immersion dans des réalités multiples et différentes dont je ne vivrais pas moi-même tous les instants mais dont j’aurai pu m’imprégner grâce aux mots.
        Donc, les maths et l’éco, ce n’est pas le maaaaaaaaaaaaaaaaaal, c’est juste profondément emmerdant pour certains.

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 11:18

        Ps/ Désolée pour le ton un peu véhément aujourd’hui.
        J’ai reçu mon relevé bancaire #jevaisbutermonbanquier#

      • 07/12/2010 11:57

        Oupi, une baston « matheux/littéraire », j’adore.
        Pour être une littéraire abandonnée à la naissance par ses parents trop artistes pour la nourrir et élevée par une meute de matheux, j’ai toujours placé le côté « pur esprit » du côté des matheux. De leurs propres mots, les maths, ça ne sert strictement à rien, et c’est drôlement compliqué, donc, c’est bow. Et pratiquer la bowté hachement dure qu’elle n’est pas accessible à tout le monde, c’est ça, être un vrai esthète (oui, élitiste avec ça.)

        J’ajoute qu’un littéraire ne pensera jamais être un crack en math, tandis qu’un matheux n’hésitera jamais à se lancer dans une explication de texte de Supervielle ou Mallarmé dans sa pire période. Avec les résultats qu’on imagine. Parce que, bien entendu, la littérature, c’est trop facile et c’est pour occuper les esprit inférieurs.

        J’ai toujours considéré que les sciences et techniques étaient l’art du comment, tandis que les sciences humaines sont celles du pourquoi. L’un sans l’autre fonce dans le mur.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 12:02

        je ne suis pas d’accord.

        On rencontre quotidiennement des gens qui ne savent pas/plus faire manuellement une multiplication qui donnent leur avis hautement autorisé sur les modèles climatiques du GIC.

        Sans parler de tous ceux qui commentent une vidéo sur le 11/09 en évoquant l’énergie cinétique alors qu’ils sont du mal à lire un plan du métro.

      • 07/12/2010 16:36

        Je ne vais pas rentrer dans la bataille littéraire/matheux, étant une incapable en math je risquerais de ne rien comprendre, en revanche, je voulais rebondir sur les propos de Guillaume (heu ceux de base hein, je sais qu’on a bien dévié depuis mais m’en fous), en effet, ce n’est pas un appel que Cantona a lancé au départ, mais plutôt une p’tite connerie balancée au moment des grèves, histoire de dire aux syndicats que bloquer tout le monde et en particulier ceux qui n’y sont pour rien, ça sert à rien, et que ben tiens, si vraiment ils voulaient faire chier, ils feraient mieux de faire ça… Bref, ça fait du bien Sieur Guillaume (je me fends d’un Sieur, t’as vu ?) de remettre un peu les choses à l’endroit.

      • Marian permalink
        07/12/2010 22:23

        Je rejoins V.S.
        Les maths ne sont que pure abstraction (ce que l’on apprend jusqu’en classe prépa n’est que cuisine mathématique). Par contre, il est vrai que l’économie tente de se parer de mathématiques comme caution scientifique « sérieuse » pour faire oublier qu’elle a plus en commun avec la littérature et la philosophie.

    • 07/12/2010 09:54

      Leslie,savais tu que le président de Madagascar est un DJ de 32 ans ?
      que dis tu de ça ?

      • Raymond Domenech permalink
        07/12/2010 10:04

        DiegoSan n’est pas si agé.(il a 22 ans je crois)

      • 07/12/2010 10:11

        A vrai dire non. Mais je me garderai bien de juger. Le Cv de nos loustics a l’air sérieux, ils ne le sont pas.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 10:11

        22 ans, c’estl’âge idéal pour être président de l’Epad.

    • 07/12/2010 13:51

      Il est tout à fait légitime, voire sensé, de remettre en question la crédibilité de Cantona, ses propos sont la définition même de la philo de comptoir, irréfléchis,sans recul et sans aboutissement.
      Qu’il se taise le footeux, et aille faire sa révolution avec son public du bistro.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 13:54

        Cela dit, les propos de spécialistes sur la dette publique sentent souvent les propos de comptoirs, mais avec des mots savants dedans.

        TINA sévit autant au Balto qu’au Fouquets.

      • 07/12/2010 14:00

        le problème inhérent à certaines élites est leur déconnexion du monde réel, ce qui conduit à de telles situations, mais ces élites en sont pour des raisons d’études et de carrière.
        Ce qui n’est pas le cas d’un footeux citoyen lambda qui n’y connait rien, ça me rappelle un billet où la Meuf avait descendu Kassovitz qui avait ouvert sa gueule, et là personne n’avait trouvé à redire sur son absence de légitimité (l’Arabe, spéciale kasdédi).

        Pourquoi doit-on expliquer ici en quoi Cantona n’est en rien crédible dans sa démarche ??

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 14:02

        D’accord, Cantona n’est en rien crédible dans ce domaine.

        Le problème est « qui est crédible ? ».

        L’oncle Picsou ?

      • Le Con Sultant permalink
        08/12/2010 16:27

        Canto n’a pas lancé l’appel. Il a émis une idée. D’autres ont trouvé l’idée suffisament pertinente pour la reprendre.

        Pourquoi dès lors s’attaquer à la légitimité de Canto ? Cela n’a pas de sens…

        Pour ceux qui s’intéressent au sujet, et particulièrement pour toi Guillaume, je conseille vivement de te pencher sur ce qu’a fait Paul Grignon.
        On comprend vraiment mieux après. Et pas la peine d’avoir fait HEC…

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 16:29

        Pourquoi particulièrement moi ?

      • Le Con Sultant permalink
        09/12/2010 10:22

        1. Parce que je t’aime bien (enfin, tes commentaires, hein, vas pas imaginer des trucs non plus !).

        2. Parce que tu disais plus haut « C’est une question ouverte, je n’ai pas d’avis définitif sur ce point précis. » et que la démonstration de Grignon apporte pas mal de réponses (AMHA).

  4. Raymond Domenech permalink
    07/12/2010 08:39

    VIVA LA REVOLOUSSIONE.
    {Sinon c’est l’appel du 8 Octobre}
    [Elle est de retour!]
    Il se dirait qu’il était pas sérieux, en même temps peut on le prendre au sérieux l’homme rasoir ?

    • antoine permalink
      07/12/2010 10:45

      Toi, fais descendre Eric du bus, et apprend on t’écoutera.

      • Raymond Domenech permalink
        07/12/2010 10:48

        #Fail

  5. 07/12/2010 08:39

    Comme l’a souligné le Petit Journal de Yann Barthes, on attend de pied ferme les conseils d’Eric Cantonna quant à ceusse qui actuellement sont à découvert et souhaiterais ardemment devenir de grands révolutionnaires!

    Leur prêtera-t-il une somme pour qu’ils puissent la retirer?

    • Le Totem permalink
      07/12/2010 11:09

      Tiens, c’est exactement la question que je me posais hier soir en passant devant mon agence bancaire: l’idée de Canto, sur la forme n’est pas mauvaise. D’ailleurs je veux bien participer à ce happening, cette petite flashmob qui au fond ne changera pas grand chose mais sera une jouissive égratignure sur le système.

      Sauf que de liquidités, justement, je n’en ai pas. Et je ne suis pas le seul: entre les emprunts étudiants, les emprunts immobiliers, les crédits auto, les crédits conso ou les parfois vitales autorisations mensuelles de découvert, les gens susceptibles de faire la révolution sont aussi les plus dépendants des banques pour leur maintien dans la société.

      En gros, je ne blamerai pas Eric de profiter des avantages du système (qui refuserait d’être millionnaire en ballons d’or et spots de pub?) Putôt que de ricaner sur l’apparente démagogie de ses déclarations, je lui suggère d’aller plus loin: fonder un RURC (Rich & Ultra Rich Club), un pendant anticapitaliste de l’initiative de Bill Gates et Warren Buffet. L’idée serait de céder au moins 50% de sa fortune en recouvrement des créances des ménages les plus pauvres , privant ainsi le système bancaire et ses méchants actionnaires des intérêts sur emprunts grâce auxquels ils s’enrichissent.

      J’en profite pour conseiller aux CLGnistes non spécialistes de la question économique mais que le sujet intéresse d’aller voir « Inside Job », documentaire sur la crise des subprimes actuellement dans les salles. Très instructif.

    • 07/12/2010 16:10

      EDIT : Souhaiteraient pardon. (faute impardonnable)

  6. Le bulot permalink
    07/12/2010 09:04

    pour info,
    selon les info France inter, Eric le Che a fait une demande de retrait de son argent à la banque Bnp dans le village ou il est en tournage actuellement.
    Perso je pense pas que la Banque ai autant de liquidité en stock

  7. Guillaume Pascanet permalink
    07/12/2010 09:22

    On s’en fout de la révolution cantonienne, une seule question obsède le grand public : qu’est ce que tu foutais vendredi soir ?

  8. pinpin permalink
    07/12/2010 09:58

    il est vrai que de nos jours toute révolution devrait passer par annihilation du système bancaire…

    bon courage.
    (et pourtant dieu sait si j’aime pas les banquiers et ce système qui m’oblige à PAYER pour utiliser MON ARGENT !!!)

    • 07/12/2010 13:54

      Tu n’es donc jamais à découvert et n’as jamais fait de prêt de ta vie ?
      Parce que sinon en effet, tu payes purement et simplement pour utiliser ton argent.

      • pinpin permalink
        07/12/2010 14:54

        Je pensais plutôt au système :

        – ton patron t’oblige à avoir un compte par ce que tu comprends les salaires en liquide ça le fait pas trop… déjà les chèques on fait plus, on est passé aux virements.

        – tu as de l’argent sur ton compte
        tu PAYES une CB pour t’en servir dans les commerces ou pour retirer du liquide dans un dab.

        – tu tires de l’argent dans un DAB qui n’appartient pas à ta banque, au bout du 3ème retrait TU PAYES… (ah ouais tiens c’est marrant je pensais l’avoir déjà payée ma CB !!)

        – les chèques… tu payes désormais

        en gros si tu veux pas payer il te reste le retrait au guichet
        mais t’as intérêt à être sacrément organisé hein !

        pour un découvert ou un prêt je trouve ça normal de payer… on te prête de l’argent
        mais payer pour utiliser celui que j’ai durement gagné… ça me défrise.

        pour finir j’ai bien halluciné il y a 15 jours… j’ai essayé de déposer un chèque sur mon compte… il n’y avait plus de bordereaux de remise de chèques…
        j’ai demandé au comptoir, on m’a envoyé péter en me disant qu’il fallait des bordereaux pré-imprimés et personnalisés, que je n’ai pas… que je n’ai d’ailleurs jamais eu, ni « reçu automatiquement chez moi » comme l’affirmais la guichetière
        conclusion t’as plus le droit de déposer un chèque sur ton compte, comme ça… tranquille…
        tu restes à découvert
        tu payes des aggios.

        sinon, il parait que la banque c’est un métier de services..
        laissez moi rire

      • 07/12/2010 14:58

        c’est quoi ta banque ??
        je pensais pour avoir bossé chez eux que LCL était la pire.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 15:00

        J’envoie mes rares chèques avec un petit mot écrit par moi précisant le n° du chèque, son origine, son montant et le n° du compte sur lequel je souhaite qu’il soit déposé et roule ma poule !

        Tu es à la Poste ?

      • pinpin permalink
        07/12/2010 17:17

        la société PAS Géniale !

        ah ouais j’oubliais aussi la foi ou j’avais des chèques refusés (un an et demi plus tôt) et pour lesquels j’avais demandé à ce que ma banque me ressorte mes relevés (trois clics sur un ordi et une dizaine de feuille à imprimer) et ou la banque me réclamait 30E par relevé mensuel imprimé ! l’hallu.

      • 07/12/2010 17:31

        J’étais chez eux, les rouge et noir. Me suis barrée pour la poste. Ils ont atendu trois mois pour me dire que j’étais en découvert de 5 euros afin de pouvoir me prélever Une trentaine d’euros supplémentaires…

        Enfoirés !

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 17:40

        Vous suivez pas vos comptes sur internet ?

      • 07/12/2010 17:41

        Non. Et pour cause : une rentrée d’argent est chez moi synonyme d’année bisextile.

      • 07/12/2010 17:50

        « Ils ont atendu trois mois pour me dire que j’étais en découvert de 5 euros afin de pouvoir me prélever Une trentaine d’euros supplémentaires… »

        « C’est un peu le principe des lois de réguler le comportement du plus grand nombre pour éviter les dérives »

        so wrong.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 17:54

        Leslie, tu peux aussi surveillez ainsi tes sorties d’argent.

        Et puis, normalement, tu reçois un relevé tous les mois.

        Je m’égare peut-être cela dit. je suis clairement victime d’une déformation professionnelle dans ce domaine.

      • pinpin permalink
        07/12/2010 18:05

        si je « suis » mes comptes sur internet
        même parfois je sème des « cents » sur l’interweb et je me poste derrière une porte en les appatant « petits petits petits, petits petits petits comptes, venez à moi ! »
        ::)

      • pinpin permalink
        07/12/2010 18:08

         » « C’est un peu le principe des lois de réguler le comportement du plus grand nombre pour éviter les dérives »  »

        so wrong.

        a mais non…
        je suis POUR les lois, c’est super les lois (en général)
        je suis CONTRE les abus et prélèvements de frais injustifiés et légèrement abusif
        … comme le fait de PAYER une carte bleue (dont la fonction est de te servir de tes sous) puis de REPAYER parce que tu t’en sers ailleurs que dans ta banque. Un abus juste évident quoi !

      • pinpin permalink
        07/12/2010 18:12

        il y a des castes comme ça… c’est pas mes potes tout de suite… il y aurait comme un à priori rapport à leur capacité à magouiller, me détrousser ou être particulièrement obtus :

        – banquiers –
        – assureurs –
        – garagistes –
        – serruriers / plombiers / chauffagistes / électriciens –
        – toute personne du trésor public étant amenée à avoir des contacts avec le contribuable –

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 18:15

        Quand tu seras propriétaire (si cela n’est pas déja le cas) , tu pourras rajouter les syndics à cette belle liste.

      • 07/12/2010 18:21

        Ce que je trouve wrong est la normalisation de la déresponsabilisation, que l’état et ses lois se substituent désormais à ceux devant nous éduquer, créant de fait des générations immatures, malléables et incapables de recul.
        Il n’est plus question d’enseigner des valeurs mais de prévoir des punitions, il y a une confusion effarante entre la cause et les conséquences.

        Sinon pour ta réponse plus haut, je n’ai rien à redire, j’avais parlé un peu vite.

      • pinpin permalink
        07/12/2010 18:30

        oh oui … Les syndics, c’est vrai qu’il y a aussi là de quoi avoir un gros a priori d’ouverture, de gentillesse et de capacité d’arrangement !

        @branlette :
        toi… tu vas bientôt te battre contre des moulins car c’est un peu un des grands maux de notre siècle ça, non ?!

        cf la dernière réunion parents profs du petit Kevin… avec papa Kevin

        Appelons le Grand-Kevin.

        On le reconnait facilement c’est celui qui est à deux doigts de trucider la prof.

        oui la petite à lunettes (connasses nous dira grand-Kev)
        celle qui à osé lui faire remarquer que bon à la base c’est un peu les parents qui sont « in charge » de l’éducation avant les profs mais bon c’est comme vous voulez reposez ce couteau je vous prie !

        donc devant la recrudescence générale de grands&petits-Kevin… on pond des lois… CQFD !

      • 07/12/2010 18:33

        non je suis en panne de destrier, mais ce n’est pas une raison pour réagir quand je vois des bêtises grosses comme moi.

      • 07/12/2010 18:37

        je suis encore attéré du « careful ! this device is in motion while used » (ou approximativement) écrit en gros sur l’étiquette d’un PUTAIN DE VTT.

      • pinpin permalink
        07/12/2010 18:59

        joli !

        j’en étais resté au « do not use under influence of alcohol or drugs » des motos / quad / trucs avec des roues anglo-saxons mais là… c’est beau, c’est fort.

      • Marian permalink
        07/12/2010 22:39

        Je peux faire le destrier si tu veux.
        Du problème de sous-éducation « des masses » découle toutes les absurdités suscitées. On ne me fera pas croire que l’appauvrissement de l’éducation (le dégraissage du mammouth diraient d’autres) n’est pas à dessein …

      • 08/12/2010 08:58

        Oui enfin z’êtes gentils, mais je fais mais entre mes rentrées d’argent rarissimes et mes sorties aussi rarissimes, j’avais le temps d’oublier ce que j’avais exactement sur ce putain de compte.

        J’étais depuis quinze ans au moins dans cette banque, j’ai jamais fait de conneries et à la première (5 euros, putain !), on se gêne pas pour ponctionner sans me prévenir. Je n’ai pas eu de lettre ou de mail, que dalle

        Je l’utilisais ptêt deux ou trois fois par an. Et surtout dans une période ou, étant malade, j’avais franchement d’autre soucis en tête qu’un compte qui n’avait de courant que le nom.

        Et la dernière fois que je l’ai utilisé, ben je me suis plantée de 5 euros, et ma banque n’a pas jugé bon de me le dire. Un peu comme si vous paumiez un truc dans la rue sans que personne ne vous le fasse remarquer, quoi.

        Donc c’est bien gentil de dire ça. Mais ça veut dire aussi que, comme d’hab, l’erreur n’est permise à personne, sauf quand il est très riche et très puissant.

      • 08/12/2010 09:08

        La logique du « t’avais qu’à faire attention » est irrecevable parce qu’elle s’appuie sur l’idée que personne n’a de « moments de faiblesse ». D’ailleurs l’ensemble de notre société s’est basée là dessus : l’idée que l’être humain doit être aussi fiable qu’une machine bien huilée. L’Economie s’est également basée là dessous. Donc cette fameuse déresponsabilisation s’accompagne paradoxalement d’une « culpabilité accrue » quand le malheur arrive. C’est cette idée que « les chômeurs ne veulent pas de travail ou n’en cherchent pas assez ». Bonne manière de se dédouaner sous le prétexte d’une responsabilité des intéressés. Qu’importe si, par ailleurs, on s’est arrangé pour que les intéressés ne soient pas formés pour affronter les épreuves quo’n leur envoient…

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 10:47

        Je suis à moitié d’accord avec toi le branleur : pour moi c’est la responsabilisation accrue de la puissance publique qui crée ce phénomène : l’accident, le pas de chance, le fait divers sont devenus insupportables (même si tout est assuré)… c’est toujours et nécessairement la faute de quelqu’un et souvent du plus solvable, l’Etat. Il est désuet, inutile, interventionniste, oppresseur, par contre en tant que personne morale il est mis à contribution le plus souvent possible. Je veux toujours plus de liberté, jouir, penser et circuler sans entraves, mais bon avec un petit filet de sécurité quand même hein, au cas où…
        Les libertés individuelles sont en train de prendre le pas sur les libertés publiques.

      • 08/12/2010 11:41

        L’alter égal, du temps de mon grand père ou tout le monde était très responsable , il y avait des tas de repères « fixes », un peu trop fixes même puisqu’on s’est parç qu’ils l’étaient parfois trop. On avait un mariage pour la vuie, un job souvent pour la vie, une croyance qui était celle de la majorité et à laquelle on adhérait encore majoritairement, permettant de résoudre le complexe problème du sens de la vie… les athées, à part quand c’était monsieur l’instituteur (qui avait une dérogation au nom de la laïcité balbutiante), c’était mal vu, globalement.

        Puis on s’est aperçu que tout ça, c’était quand même assez normatif. Certes, tout était plutot ordonné, mais justement, ça l’était un peu trop. Et voilà t’y pas qu’au lendemain de la deuxième guerre mondiale, la génération post catastrophe s’est mis à remettre en cause tout ce bastringue. On commençait à prendre au sérieux des trucs comme la psychè humaine, le droit des femme à ouvrir leur gueule, la diversité possible des opinions religieuses…

        C’en est suivi ceci : gain de liberté du coté de l’esprit et des moeurs mais… mais grande instabilité des repères qui étaient à réinventer. Comment vivre spirituellement et sentimentalement/familialement dans un monde ou ce qu’il faut faire n’est plus sur ? Ou des tonnes d’experts donnent des avis qui se contredisent.. on a du revoir le droit, souvent car la situation n’était plus la même.

        Ajoute à tout ça qu’on doit en plus gérer un marché du travail lui aussi fluctuant…

        Ton commentaire me fait un peu penser à celui de Parisot qui disait : « l’amour est précaire, la vie est précaire, pourquoi le travail ne le serait il pas ? »

        La réponse est : parce que l’être humain a BESOIN d’éléments de stabilité. On ne peut pas être libre si on est complètement paumé. Si on est trop encadré, on étouffe. Si on l’est pas assez, on se dilite.

        la fameuse « déresponsabilisation » dont on parle, c’est plus à mon avis le problème qu’il est devenu intellectuellement et émotionellement beaucoup plus difficile de naviguer dans un monde ou il n’ya strictement RIEN à quoi se raccrocher. Je vois pas l’intérêt de râler contre le type qui se noie parce qu’il marche sur l’autre à coté si on laisse en place un système qui le pousse à se noyer.

        A moins de s’inventer ses repères mais faut encore en avoir la capacité, le temps, et l’énergie dans une société qui distrait et fatigue en permanence l’esprit avec des conneries…

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 12:27

        L’abandon d’une partie de sa liberté individuelle, c’est le préalable à toute constitution d’une société humaine. Le repli vers l’individu-roi, c’est de
        l’ anti- matière politique.

      • 08/12/2010 12:47

        « Le repli vers l’individu-roi, c’est de l’ anti- matière politique. » On dit la même chose avec des mots différents. Sauf que c’est ce qu’on nous vend : une apparente absence de contrainte. Sauf que cette apparence de liberté totale se double d’une absence totale d’obligations envers les citoyens pour les Etats. L’Etat actuellement se désengage de tout.

        Les gens sont écartelés entre leur désir effectif de liberté et la sensation que ce qu’on leur propose sous ce vocable n’est pas la liberté mais qu’on ne leur propose rien d’autres.

        En fait, ce n’est pas de liberté dont ils ont besoin mais de sens. Et ça ni l’état, ni la consommation ne peut le leur donner. A mon avis, il faudra encore quelques décennies pour que les gens murissent et apprennent à vivre dans un monde ou il n’ya pas un Dieu ou un ordre moral pour leur dicter leur conduite tout en maintenant un lien social fort.

  9. LeGros permalink
    07/12/2010 10:01

    Heu…. juste une question, ou dans la vidéo il parle d’une date?… j’ai écouté et réécouté la vidéo et à aucun moment il ne parle du 7 décembre comme date butoire. C’est sur un site de fans de Cantona en Belgique qui a avancé cette date.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 10:04

      C’est un hommage à Pearl-Harbour cette date ?

      Encore de l’anti-américanisme primaire.

      • 07/12/2010 10:09

        L’anti-américanisme primaire. Une plaie dont on ne parle pas assez. Ou trop.

  10. La Bretonne permalink
    07/12/2010 10:48

    Entre un Cantona multi-thuné qui se la joue icone du prolétariat entre 2 pubs et une Christine Lagarde, à jamais dans mon coeur pour le célèbre « ceux qui trouvent l’essence trop chère n’ont qu’à se déplacer en bicyclette »(ou syndrome de Marie-antoinette), mon coeur balance.
    Cruel dilemme.

  11. 07/12/2010 10:48

    Ce qu’il faut noter aussi, c’est que ce pauvre Canto, au départ, il avait lancé son idée un peu comme ça en plein milieu d’une interview à propos d’un film … le genre de trucs que tu dis sans vraiment y penser, peut être pas pour rire, mais presque. Je me demande donc qui est le plus con de lui ou des gens qui ont créé le buzz avec. Alors certes lui derrière, se rendant compte qu’on le prenait pour Robin des Bois s’est probablement senti investi d’une grande mission. Malheureusement, il ne lui ai pas venu à l’idée que maintenant qu’il « savait », il devait peut être réfléchir, voire retirer ses propos. Parce que deux secondes de réflexion (j’ose espérer qu’il n’est pas si débile que ça quand même … oui j’ai encore espoir en l’humanité -_-) lui auraient permis de se rendre compte que 1 c’est dangereux pour les gens qui se baladeraient avec des sommes conséquentes dans la rue alors que tout le monde est prévenu que les grosses poches un jour particulier de décembre ça annonce un bon pactole … et 2 alors lui pour résoudre la crise il veut en créer une autre, histoire de bien toucher le fond comme ça on ne peut que rebondir derrière hein ?
    Et sinon c’est pas tellement qui il est ou ce qu’il fait de sa vie qui pose problème, c’est que les gens font n’importe quoi avec n’importe quelle déclaration « publique »… Un signe qu’ils attendent un super héros
    Et puis la manie de créer du buzz dès que quelqu’un se fend d’une théorie politico-énonomique c’est bien sympa mais ça va mal finir un de ces 4 ! Il fait prendre les choses au sérieux …

  12. 07/12/2010 11:08

    S’il ne sont que peu intéressants du point de vue de « la lutte », les propos de Cantona sont symptomatiques d’un ressenti assez général auquel les personnels politiques et syndicaux n’ont pas répondu : si ce sont ces putes de banques et plus largement les établissements financiers qui sont responsables de la crise, ceux-ci n’en ont pas du tout payé le prix, bien au contraire, leur sentiment d’impunité s’en trouvant renforcé par les plans de sauvetage des États.
    Et malgré la maladresse et la relative anorexie des préconisations de Canto, elles ont au moins le mérite de cibler des responsabilités qui peuvent apparaître légitimes, en pointant cette impunité.
    Là est à mon sens l’explication quant à la résonance qu’ont eu ses propos.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 11:11

      En plus long et moins clair, j’ai dit la même chose plus haut.

      Eva Joly a comparé récemment le taux de rendement des banques à celui du trafic de drogue. L’accusation de populisme a vite sorti.

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 11:14

        Ahhhhhhhhhhhh le populisme…
        C’est le running-gag du moment.

      • 07/12/2010 11:15

        On devrait compter combien de fois on l’entend dans la journée. On ne serait pas déçus du voyage.

      • 07/12/2010 11:19

        Ah tiens oui. Désolé, je n’avais pas pris le temps de lire, car il m’est arrivé un imprévu, genre du travail.
        Quoiqu’il en soit, on voit 2 types de réactions à ses propos : ceux qui disent « Oui, c’est super, je vide mon livret A, on va tout faire péter, Cantona président » et ceux qui rétorquent « Eric Cantona est un irresponsable et un idiot ». Dans le fond, personne ne s’interroge sur la légitimité éventuelle de la stigmatisation des banques (peut-être avec d’autres champs d’action), personne ne veut ouvrir ce débat-là.

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 11:23

        Ils ont peut-être peur qu’à force, la (vile, l’inculte, la crasse) populace ne ressorte la guillotine.
        Le français est de nature nostalgique.
        #cestlagênecétaitmieuxavant#

      • 07/12/2010 11:23

        Heu…. si. moi…

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 11:24

        Pas de problème cher crustacé, ton propos est plus efficace que le mien.

        Et d’accord, on se pose peu la question de la déligitimisation des banques.

      • 07/12/2010 11:27

        Le problème est: combien de temps la majorité de la population aura encore quelque chose à perdre. Le jour où ce quelque chose aura disparu, tout éclatera peut-être.
        Et ce seront encore les mêmes qui paieront.

      • 07/12/2010 11:29

        Et je ne suis pas sure non plus qu’on ait très envie que les autres paient si c’est pour se retrouver du temps de la Terreur… 😦

      • 07/12/2010 11:32

        Leslie: je parlais justement du peuple, de l’homme de la rue. Etymologiquement, le terme révolution indique un retour à son point de départ. On met juste de nouvelles élites en place et c’est reparti pour un tour, même si certains acquis sont indéniables.

      • 07/12/2010 11:39

        @GM & Leslie : justement, peut-être est-il possible d’avoir ce débat sans entrer dans des considérations révolutionnaires voire anarchistes. Cette question mérite davantage de mesure à mon sens.

      • 07/12/2010 11:42

        L’Ecrevisse: je l’espère sincèrement.

      • 07/12/2010 11:42

        Ou t’as vu que j’étais révolutionnaire ou anarchiste ? Ce que j’avais à dire sur la question, je l’ai dit plus haut .

      • 07/12/2010 11:53

        J’ai vu La Rêveuse.
        Mais ton propos – si je l’ai bien compris – évoque davantage la légitimité qu’a Cantona à s’exprimer sur ce sujet, plutôt qu’un questionnement sur la délégitimisation des banques et des moyens règlementaires de lutter.
        Je ne te traitais pas de « révolutionnaire ni d’anarchiste » (je ne me serais pas permis), mais j’ai tendance à me vêtir d’un manteau sceptique face à des prises de positions (de politiques ou de leaders syndicaux) cherchant à éveiller des postures radicalisées dans l’opinion, pour éviter de se saisir pleinement d’une question aussi complexe.

      • 07/12/2010 11:55

        Nous sommes donc bien d’accord.

      • 07/12/2010 12:02

        C’est à dire que ça a de l’importance : une part de la légitimité des banques se basait sur « Il n’ya que les économistes qui peuvent parler d’économie. la plèbe n’y comprend rien et ne doit pas chercher à y comprendre quelque chose. » Socialement, même riche, un footeux, c’est d’abord un plébéïen. Un plébéïen qui prétend s’intéresser à l’économie, ça dérange, car il vient du milieu de ceux qui la subissent et non de ceux qui la font. Et ça, les gens le savent.

        Si Canto peut parler économie, tout le monde le peut. Et ça n’arrange pas les banques.

        Tu remarqueras que même les très radicaux, tout en jugeant l’idée séduisante, ne courre pas non plus derrière Canto…

        D’abord, pour certains, ils doivent être fâchés de ne pas l’avoir dit avant. Et pour d’autres, ils doivent péter de trouille à l’idée que ça marche et qu’ils soient obligés de réellement jouer un rôle politique et non pas seulement celui, somme toute confortable de mouche du coche…

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 12:12

        Si tu sors des éconmistes qui passent à la TV en qualité d’expert (genre Marc Touati), tu en trouves pas mal qui t’expliquent doctement, et parfois même de manière compréhensible, comment les arguments d’autorité émis par la sphère financière et plus ou moins repris par la sphère politique, ne sont pas si évidents que cela.

        Je te conseille par exemple le blog de Jean-François Couvrat. Je ne suis pas toujours d’accord avec lui, mais j’adore quand il combat les idées reçus en les appuyant de graphiques très parlants.

      • 07/12/2010 12:19

        Oui mais moi je le sais…, Guigui. Moi je le sais. Mais le citoyen lambda, lui, il le découvre à peine.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 12:22

        Le citoyen lambda, il pense confusément que l’on se fout de lui et a tendance à suivre quiconque lui dira qu’il n’est pas d’accord avec le microcosme.

      • 07/12/2010 12:33

        J’appelerais ça plutot l’instinct. On devrait plus souvent l’écouter car ce n’est jamais que la sommes des choses que l’on sait de manière inconsciente.

        Le citoyen lambda a globalement raison : on se fout de lui. Canto lui dit qu’il a raison, et Canto, c’est quelqu’un comme lui, mais qui a approché d’un peu plus près ces sphères.

        Et là, je vais dire quelque chose qui va faire hurler, mais autant je ne pense pas que ce qu’il propose soit viable, autant je comprends bien mieux la manière de penser de Cantona que celle de Lagarde.

        Lorsque Canto parle, j’entend des échos de discussions de famille. y compris dans cette manière très « brute de décoffrage » de dire les choses. Je ne suis pas fan de foot, mais le personnage me séduit à cause de cette impression d’immédiate proximité qu’il dégage et aussi parce qu’il a eu l’audace de vouloir faire autre chose de sa vie après le foot. Ca ne passe pas. On veut constamment le renvoyer à ça.

        Et je pense que pas mal de monde ressent la répartie de Christine lagarde sur sa légitimité comme étant un vrai camouflet à l’égard du peuple.

        Alors impulsif et capable de faire des conneries sur un coup de tête, oui. Mais il n’est ni con, ni inculte et justement, son impulsivité joue en sa faveur dans un pays ou les calculs de politiciens commencent à énerver tout le monde. Et son opinion, ça révèle assez bien l’opinion de la base. On aurait grand tort de ne pas y faire attention…

    • 07/12/2010 11:17

      Allez plutot regarder « Inside Job » vous allez voir , on rigole bien -_-

    • pinpin permalink
      07/12/2010 12:01

      L’ecrevisse président !!!

    • 07/12/2010 13:23

      on ne dit plus « les banques », on dit « les marchés », c’est malin.

      • 07/12/2010 14:05

        Héhé. Tout comme on parle de l’opérateur « Orange » et des suicides chez « France Télécom ».

      • 07/12/2010 14:07

        j’étais en train de l’écrire.

  13. drunk3nkiwi permalink
    07/12/2010 11:09

    A tout ceux qui voudraient mettre à mal le capitalisme mondial : ne vous contentez pas de vider vos comptes, envoyez moi votre argent. Croyez moi sur parole : je l’utiliserais pour la bonne cause … la mienne.

    • La Bretonne permalink
      07/12/2010 11:13

      Votez Kiwi bourré.

      • drunk3nkiwi permalink
        07/12/2010 11:34

        Merci La Bretonne, je vous garde une place dans mon ministère des finances.

  14. Le mauricien permalink
    07/12/2010 11:16

    j’encourage tous ceux qui ont 52 min de libre à regarder ce très bon documentaire qui explique bien le fonctionnement de notre système financier.

    Ma conclusion très perso c’est: le seul moyen de sortir de la merde, c’est de plonger dans une merde encore plus profonde. ca laisse des perspectives très joyeuses.

    • Le Con Sultant permalink
      08/12/2010 16:28

      +1

      C’est vrai que la forme est dégueulasse et que ça aurait pu être un peu plus rapide …
      mais quelle limpidité !

  15. 07/12/2010 11:24

    Chère meuf,

    Suite à tes conseils je comprends que c’est dangereux d’écouter n’importe qui.
    C’est pourquoi je te pose la question recommandée par toi:
    Es-tu bien placée pour parler de ce sujet ?
    As-tu le droit d’en parler ?
    Dans ce cas, d’où le fais-tu ?
    Pourrais-tu établir une liste de noms des gens autorisés à émettre une opinion en regard des sujets auxquels ils auraient accès?

    Merdre dirait l’Ubu, je tremble à l’idée que moi-même je viens de me permettre de dire quelque chose que je n’ai peut-être pas le droit de penser !

    Mais, chère Meuf, pas de problème sur le fond parce que je pense que chacun, y compris les anciens footballeurs ou les actuels SDF, a le droit d’exprimer une opinion sur les sujets dits réservés à ceux qui savent.

  16. 07/12/2010 11:25

    Je savais pas que la Meuf c’était Christine Lagarde en fait…

    • 07/12/2010 11:57

      On nous aurait menti ?
      si la meuf c’est Christine Lagarde,mais ,mais,mais,MAIS qui est le pédé ?!!
      (musique oppressante)

      Non,non.je refuse de le croire!

      Le pédé serait donc Frederic Mitterand ?…ça veut dire…ça veut dire….
      que l’Arabe ni pute,ni pute est Fadela Amara?
      Noooooooooooooooooooooooon!

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 11:58

        Tant que le Juif n’est pas BHL…

      • La Bretonne permalink
        07/12/2010 11:59

        Vous faites flipper grave.

      • 07/12/2010 12:01

        Vu la photo, Mère Nature a mieux doté la Meuf que Christine L…

      • 07/12/2010 20:30

        Attendez, je crois plutôt que le Pédé c’est Steevy Boulay.

        C’est la gêne.

  17. lap1.blanc permalink
    07/12/2010 11:26

    Faire tomber les banques, pourquoi pas.

    Que cette idée viennent de n’importe qui, que ce soit un joueur de foot, un SDF ou un financier, peu importe. Je suis libriste (1), et, donc, je défends l’idée que les idées ne sont pas l’apanage d’une classe, d’un groupe ou d’un type de personne. Chacun peut avoir une bonne idée, dans un domaine qui n’est pas forcément le sien. L’argument comme quoi Cantonna ne serait pas « qualifié » pour parler des banques est irrecevable. L’argument comme quoi il ne serait pas « qualifié » pour parler de révolution est tout autant irrecevable. Il n’y a pas de qualification particulière à avoir pour parler. Et pour communiquer, la seule qualification nécessaire est de parler une langue intelligible par au moins 2 personnes.

    De même, dire qu’il a fait des pubs pour des jeux d’argent avant, qu’il a défendu le consumérisme, le capitalisme ne le disqualifie pas non plus. Son discours a le droit d’être analysé. Et c’est aussi là que ça pêche dans tout ça, ces gens qui prennent ses mots pour parole d’évangile. Mais soit.

    Je ne suis pas fan de Cantonna, je le précise hein, on sait jamais ^^

    Non, le vrai gros problème c’est qu’il n’y a aucun projet derrière. Le système bancaire s’écroule, chouette ! Et après ?

    Plus de banque, génial, tout l’argent qu’on aura retiré n’aura donc plus aucune valeur. C’est moyen comme révolution. Quel est le projet de société derrière ? Quelles sont les idées, la vision, l’espoir qu’il y a derrière ?

    NON, une révolution ce n’est pas juste crier « pas content ». OUI les banquiers, du moins le système financier, mérite une bonne correction et une bonne grosse muselière. NON, rien n’a été fait dans ce sens. OUI, il faut une révolution de tout ce bordel. Mais pour construire quoi ?

    C’est ça, la question à se poser, celle qui doit être réfléchie ensemble. Une fois la route « tracée » ou du moins les grandes lignes posées, on pourra commencer les actions, telles qu’un bank run, effectivement.

    Évidemment, j’ai mes idées sur la question, que je partage avec divers auteurs anarchistes en particulier (ces idées n’appartiennent à personne).

    L’appel de Cantonna, je le suivrais lorsqu’un projet de société qui me convient aura été posé. Sinon, c’est bien plus dangereux et ça fait bien plus de mal que de bien.

    (1) libriste, pas libraire. Learn the difference, it could save your life : http://fr.wikipedia.org/wiki/Libriste

  18. 07/12/2010 11:38

    Ah oui, au fait, à tous nos commentateurs, les blagues sur « Je vais retirer mon découvert de la banque », c’est NON.

    • Raymond Domenech permalink
      07/12/2010 11:39

      Merci, twitter m’a tuer.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 11:52

      Laurent Gerra n’a pas déposé un copyrignt (pas un copyleft bien sûr) sur cette blague ?

    • pinpin permalink
      07/12/2010 12:03

      il est sain de savoir poser des limites !
      L’arabe PREMIER MINISTRE ! (désolé un crustacé truste la fonction supérieure !)

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 15:24

      Mince, quelqu’un d’autre y a pensé !

      http://maesterbd.wordpress.com/2010/12/07/et-cantona-plus-rien/

      • 07/12/2010 22:28

        Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours suivi de plein de commentaires.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 22:43

        J’espère que je n’ai pas enfreint une règle quelconque avec ce lien.

  19. 07/12/2010 11:48

    Salut tout le monde, je vois que ce post fait polémique, Cantonna ou pas, comme l’as dis quelqu’un déjà, il n’est pas le seul à pointer du doigt les défaillance bancaire, et défaillance c’est presque un mot d’esprit quand on commence à comprendre à quel puissance on se fait enc****.
    D’ailleurs à ce sujet j’invite ceux qui n’ont rien d’autre à faire à regarder ça : (illustrations pathétiques mais très « la création de l’argent pour les nuls »)
    http://www.youtube.com/watch?v=VaCoI9CFSPQ efficace.

    quand à moi, ce sont des griefs strictement personnelles contre ma banquière – je suis dans cette agence depuis 11 ans et cette pétasse ne me dis même pas bonjour quand elle me croise dans l’agence, sans compter les agios pour 10min de découvert, les têtes renfrognées quand je viens demander un truc, bref, à chaque fois que je sort de cette agence, j’ai envie de revenir la braquer rien que pour le plaisir de les voir se faire dessus – qui m’ont amener (non pas à louer un fourgon blindé) mais à changer de banque tout simplement.
    partant de la théorie presque folle que ça ne peux quand même pas tous être des …. , j’ai cherché, et j’ai trouvé, une banque qui finance des projets citoyens, écologique, humain, bref une banque un peu plus sociale que les autres. Et surtout une conseillère qui à retenu mon nom pour le deuxième rendez vous, et qui à passer 1 heure à m’expliquer tout bien clairement…l’avenir parlera pour ou contre eux, mais en tout cas aujourd’hui j’ai fermé tout mes comptes et transféré mon blé au crédit coopératif. Et à défaut de braquage, quand la guichetière m’as dis « mais vous savez, c’est pas bien de ne pas avoir de compte épargne » (je te demande quel temps y fait connasse) je lui ais répondu un très subtil « je ne vous ais jamais dis que je n’avais pas de compte épargne ».

    je vois que le mauricien regarde les mêmes docu que moi, tant pis je le laisse quand même.

    le mot de la maitresse « imaginez un monde ou tout le monde posséderais une quantité d’argent illimitée »

    • antoine permalink
      07/12/2010 13:48

      J’avais vu ce docu à l’époque. Il faut, en le recommandant, préciser qu’il a été largement commenté et contesté, qu’il présente des inexactitudes, que certaines hypothèses, notamment dynamiques, ne sont pas prises en compte dans la dynamique.

      Prudence, et gare au syndrome « loose change »

      • 07/12/2010 16:56

        Je suppose que tu fais bien de préciser que leur explications doivent être probablement simplifiés pour devenir digeste mais n’en reste pas moins que cela me parait un aperçu tout à fait crédible de la situation et quand à cela s’ajoute une intervention dans ce style :

      • antoine permalink
        07/12/2010 17:54

        Non, je dis que ceux qu’ils racontentest contestable, c’est ça que je dis.
        La vision qu’ils présentent de l’interet est déconnecté de la notion de croissance, cette démonstation n’est pas dynamique, elle sert meme un discours décroissant.
        Ce que je dis, c’est qu’il faut aussi écouteur ceux qui disent le contraire.
        La théorie monétaire ne connait pas l’exactitude. Elle est disputée, remise en cause. Et les interprétations que l’on fait de l’histoire monétaire sont elles aussi variées.

      • Le Con Sultant permalink
        08/12/2010 16:36

        « Il faut, en le recommandant, préciser qu’il a été largement commenté et contesté »

        Antoine, j’ai peut être mal cherché mais je n’ai pas trouvé de discours intéressant sur ce documentaire (à part l’analyse d’Arrêt sur Image qui finalement n’y trouvait pas grand chose à redire).

        Je suis preneur de tes sources.

  20. Silo permalink
    07/12/2010 12:45

    On dirait qu’il sait pas trop lui meme ce qu’il cherche en fait …

    Je viens de lire sur le monde (pour ce que ca vaut : http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/12/07/cantona-retire-de-l-argent-mais-ouvre-un-nouveau-compte_1449980_3234.html)

    il aurait prevu de retirer … suspens (…roulement de tambours…) 1500 euros a la bnp (de quoi leur faire faire faillite!)
    non mais 1500 quoi !!
    et il a ouvert un nouveau compte avec petit virement d’entree de 750 000 euros au credit agricole.

    Comment dire… ? Je crois que ca s’agite beaucoup mais qu’il n’y a pas de reel engagement derriere. Et apres avoir vu Memoire d’un saccage, je me permets d’affirmer que M. Cantona n’a pas beaucoup reflechi avant de proposer cette « punition » super constructive aux banques.

  21. 07/12/2010 12:59

    J’ai une question moi (sérieuse): pourquoi tout le monde réagit comme si on venait de découvrir la responsabilité des banques? Il me semble que c’est acquis ça, la question est de savoir s’il existe un moyen d’empecher ces agissements. Donc idée de Canto mise à part, les politiciens n’ayant pas été capable de faire oryx qu’un plan de sauvetage, les sphères décisionnelles paralysées par des lobbyistes en tous genres (donc quasi impossibilité de faire passer/appliquer des lois strictes – encore une fois, renvoi vers « Inside Job » pour l’illustration) quelles alternatives envisager? Après que la meuf traite Canto d’idiot, ou que je ne sais qui trouve qu’on n’accuse pas suffisamment des banques c’est un peu l’introduction de la préface de l’anecdote introduisant le problème :/

    • 07/12/2010 13:10

      Le problème n’est pas tant dans la responsabilité passée des banques que dans le fait qu’elles continuent leurs conneries. L’appel de Cantona est une sorte de « révélateur » aux yeux du grand public que les gouvernements ne font pas grand chose pour les arrêter et ne le peuvent guère.

      Nous, nous le savions, mais somme nous représentatifs de l’ensemble des citoyens de ce pays ?

      • 07/12/2010 13:35

        Et qui sommes-nous alors pour être plus au courant que les autres? Je me pose la question tout à fait sérieusement! Il faut vraiment éviter  l’information volontairement pour que cette information échappe à notre attention, après des affaires retentissantes, maints reportages et même des documentaires qui passent au cinéma, je me demande ce qu’on attend pour dire que le constat est fait et qu’il serait peut être temps de passer à autre chose. Il me semble que la réactivité est importante ici puisque le temps qui passe  renforce le pouvoir des banques et leur cortège de décideurs et de lobbyistes et c’est ça qui fait que, passée la tempête, on perd à nouveau le moyen de faire pression sur eux ou de limiter leur influence. C’est quand même effarant. Ou alors on dit qu’on n’y peut rien et puis c’est tout -_-
        En plus ce n’est pas en tant que citoyens d’un pays donné qu’il faudrait réagir. La dernière crise a montré à quel point les finances du monde étaient entremêlées et que les conneries à un bout du monde venaient baver à l’autre bout. Il faut être conscient de ça aussi, ça explique la difficulté pour des politiciens de trouver des solutions efficaces. C’est un peu la 4ème dimension ce monde des finances.

    • 07/12/2010 13:20

      La responsabilité des banques, si elle n’est pas découverte, est très peu prise en considération que ce soit par les politiciens (tu l’expliques très bien, et on s’en doutait), mais également par les syndicats et plus globalement par les « contestataires ». Pour preuve, les banques ne sont réellement montrées du doigt que lorsque survint une crise monétaire (comme en Grèce), mais finalement très peu après la crise financière et la crise économique qui en a découlé, hormis les effets d’annonces (« il faut moraliser… »).
      Le contexte règlementaire n’a pas ou peu évolué, les outils de contrôle ou de régulation n’ont pas été mis en place de manière efficace. Ce qui est intéressant, c’est que les comportements des consommateurs n’ont pas évolué non plus.
      Et c’est la seule chose à retenir à mon sens du propos de Cantona, c’est que lui veut agir sur ce dernier facteur. En ce sens, c’est assez nouveau.

      • 07/12/2010 13:52

        Oui mais franchement je reste assez sceptique quant à l’utilité de ce genre d’affaires pour l’éveil des consciences. Pour moi, ça ressemble plus à une banalisation et une vulgarisation du débat sans pour autant donner aux gens les clés du vrai problème. Les gens en rigolent plus qu’autre chose j’ai l’impression.

      • drunk3nkiwi permalink
        07/12/2010 13:57

        @Naddo_O
        Je suis au moins aussi sceptique que vous. Je pense qu’au mieux ou pire, c’est à voir, les gens vont aller suivre le mouvement comme des moutons de Panurge. Mais de là à faire l’acquisition d’une conscience : je n’y crois guère.

      • 07/12/2010 14:03

        Pour « l’utilité » de cette affaire je te rejoins.
        Il n’empêche – et je me répète – , ce que je trouve intéressant et nouveau, c’est que Cantona place le consommateur au cœur de cette question.
        On évoque systématiquement – et à juste titre – l’apathie des politiques après la crise, on oublie trop souvent l’absence d’évolution des comportements de consommateurs.

      • 07/12/2010 14:05

        il est quand même tout à fait navrant de devoir sensibiliser le consommateur sur une affaire d’une telle importance, cela en dit long sur le degré de responsabilisation de nos congénères.

      • 07/12/2010 14:10

        Je ne suis pas sûr qu’il soit jamais navrant de devoir sensibiliser un consommateur.
        Pour oeuvrer dans le marketing, je peux te dire qu’il y a un intérêt réel à minimiser le degré d’information des consommateurs.

      • 07/12/2010 14:13

        obviously et de là commence une déresponsabilisation, mets le en parallèle avec une ingérence de l’état grandissante et tu crées des générations de crétins incapables de prendre du recul.

      • 07/12/2010 14:14

        « Grandissante »?

      • 07/12/2010 14:15

        oui bon…..tant qu’on peut encore fumer chez soi et mettre une torgnole à son gosse…

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 14:36

        L’Etat se concentre sur ces aspects justement parce qu’il se désengage massivement de la sphère économique et sociale.

        Il y a 20 ans, en france, l’Etat contrôlait :
        – les principales banques
        – les télécommunications
        – le principal constructeur automobile
        – la compagnie aérienne nationale
        – la construction aéronautique
        – les autoroutes
        etc, etc…

      • 07/12/2010 14:40

        @l’ecrevisse: En même temps je ne suis pas tout à fait sûre de comprendre où se situe la marge de manœuvre du consommateur. Avoir un compte bancaire c’est qd même bien pratique. Après y a l’endettement, la bazar des prêts tout ça … Mais là on rentre dans problème encore plus vaste et il me semble qu’il serait plus logique de demander à réglementer ces pratiques plutôt que de demander au consommateur de se retenir. C’est un peu le principe des lois de réguler le comportement du plus grand nombre pour éviter les dérives. Alors la sensibilisation du consommateur est toujours utile mais ne pourra pas être totalement efficace.

      • 07/12/2010 14:47

        « C’est un peu le principe des lois de réguler le comportement du plus grand nombre pour éviter les dérives »

        so wrong.

      • 07/12/2010 15:03

        @Naddo-O : je ne suis pas spécialiste de la question, mais par exemple il y a une fidélité-client incroyable pour les établissements bancaires. La plupart des gens restent toute leur vie dans la même banque, sans jamais comparer avec les services proposés ailleurs. Et ça se ressent dans la manière dont elles gèrent la relation-client, comme si elles étaient des entreprises monopolistiques (alors que non).
        Une première idée serait déjà d’avoir ses comptes dans plusieurs banques, afin de diversifier ses sources d’information, et de rendre cette concurrence plus efficiente.

      • 07/12/2010 15:33

        @l’écrevisse oui ça pourrait … Mais là on demande qd même au consommateur de se compliquer la vie. Créer plusieurs comptes, ou changer régulièrement de banque, certains le feront mais pas tous. C’est surtout a des tranches particulières de la population que le « choix d’une banque » a un sens: jeune en début de carrière, quelqu’un qui va investir une grosse somme d’argent et a besoin de prêt etc
        En même temps je ne maitrise pas trop non plus, donc j’évite de m’avancer.

        @le branleur: bah quoi? J’ai bien dit « le principe » , après en pratique …

      • 07/12/2010 15:54

        « Se compliquer la vie » : voilà exactement ce qui me gonfle. Si la concurrence a une vertu, c’est qu’elle contraint les entreprises à des efforts de satisfaction et de fidélisation du client. Pourquoi le secteur bancaire serait-il le seul exonéré de cette logique? Parce que c’est « compliqué »?
        « certains le feront mais pas tous » : c’est un argument?

      • 07/12/2010 16:38

        Ah non ce n’est pas un argument et je comprends que ça te gonfle. Mais faut être réaliste quant au comportement du citoyen lambda qui va réagir exactement comme ça. Et ça sera le cas ici ou ailleurs et sous n’importe quel régime. C’est bien parce que les banques et autres ont repéré cette « faille » (si on peut appeler faille un comportement aussi fréquent ) pour assoir leur pouvoir sur la vie des gens. Entre changer l’être humain et changer le systeme moi je crois plus au deuxième même quand il est très difficile. Encore que je me demande si c’est possible de changer le systeme sans changer l’humain :/ hmmm.. Ça devient compliqué 🙂

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 16:49

        Je suis partagé sur cet échange.

        D’une part, en effet, le consommateur peut exercer une pression très importante, pas par un appel au boycott (Total rit encore du boycott à son encontre après l’Erika) mais par un comportement simplement éclairé.

        Il est clair qu’en France, ce pouvoir est combattu fermement. Il suffit de se rappeler le sort fait aux class-actions.

        D’autre part, les USA sont le pays où le consommateur dispose le plus largement de ce droit. C’est même son pouvoir principal, peut-être plus que le droit de vote.

        Cela n’empêche que, concernant les banques, c’est ce pays où est né la crise et c’est dans ce pays qu’une abomination comme les subprimes a pu naitre.

        Ma modeste conclusion : il me parait douteux que le consommateur puisse si facilement faire bouger les banques. C’est un domaine trop particulier, dans lequel la réglementation prime. Honnêtement, vous croyez vraiment qu’il existe une banque plus efficace ou moins chère qu’une autre ?

        Elles se valent plus ou moins selon mon expérience personnelle. Ce qui n’emp^che pas de faire jouer la concurrence, par exemple lorsque l’on sollicite un prêt. Pour avoir un nouveau client, les banques sont prêtes à pas mal de choses. Il suffit de voir le nombre de courriers/appels téléphoniques que l’on reçoit dans ce domaine.

      • 07/12/2010 16:52

        En plus excuse moi mais, même si je suis d’accord avec toi sur l’utilité d’avoir de la concurrence, mais avoir le choix entre 3 magasins de fringues ou entre 3 banques c’est pas pareil pour le dit consommateur. Donc tu dois bien admettre que la démarche pour changer les habitudes de ce consommateur n’obéit pas à la même logique et requiert plus d’initiative et de motivation de sa part, et il faut en être conscient aussi. Les gens en général ça les emmerde tellement la paperasse et le changement que rien l’idée leur donnerait la chair de poule, c’est pour ça que ça me parait au moins aussi compliqué de changer les habitudes du consommateur comme ça que de changer le systeme

      • 07/12/2010 17:09

        @Guillaume Pascanet:
        « Honnêtement, vous croyez vraiment qu’il existe une banque plus efficace ou moins chère qu’une autre ? »

        Non! 😀

        Par contre je suis d’accord qu’une forme de concurrence plus limitée existe déjà. Et puis dans ce secteur en particulier, la concurrence ne changera pas les fondements du secteur bancaire et financier (les prêts les spéculations tout ça…) et puisqu’on ne va pas éliminer le systeme il faut le réglementer, y a pas 36000 solutions. Le souci est donc bien la difficulté de réglementer un secteur qui a échappé au contrôle des gouvernants (ils n’y peuvent plus rien faut arrêter de se leurrer, le pouvoir est ailleurs et il est infiltré partout y compris dans sphères du pouvoir et de l’éducation, autrement dit on fabrique des financiers déjà acquis aux principes pourris! Et non je ne délire pas c’est un fait)

      • 07/12/2010 17:14

        @Guillaume : je suis bien d’accord que les banques nous logent tous à la même enseigne, à peu de choses près.
        Néanmoins j’ai pu remarquer un réel changement de discours et de qualité de service de ma banque à mon endroit quand j’ai commencé à faire des virements entre mes comptes dans 2 banques différents. Même si ce n’est pas grand chose, je ne paye plus ma CB, mon conseiller a une approche différente vis-à-vis de mes réguliers découverts… Bref, la relation client s’en est trouvée modifiée, même légèrement.
        @Naddo-O : « ça me parait au moins aussi compliqué de changer les habitudes du consommateur comme ça que de changer le système ». Oui, autant que de changer le cadre règlementaire, l’action politique… Bien sûr que c’est compliqué.

      • 07/12/2010 17:32

        @L’écrevisse: oui bah c’est déjà bien d’en aoir conscience, ça nous ramène au sujet de départ sur les propositions des Canto-like sur un truc pareil 😉
        Par ailleurs, les exemples que tu donnes sur les changements de comportements bancaires à ton encontre prouvent effectivement que consommer autrement te donne plus d’avantages, je suis d’accord, mais on est bien d’accord que ces améliorations ne sont pas vraiment des solutions à la pourriture du systeme n’est-ce pas?

      • 07/12/2010 17:42

        Je ne sais pas ce qu’est la « pourriture du système ».
        Et l’exemple que j’ai choisi est un exemple. Globalement, les avantages que peuvent procurer les modifications du comportement de consommation sont exponentiels : c’est sûr que tout seul, hein, bon.

      • 07/12/2010 18:32

        La pourriture du systeme c’est la somme de failles et de dérives qui débouchent sur des crises a l’échelle mondiale. Et ce n’est pas en faisant des offres concurrentielles a ses clients pour les garder qu’on va changer ces choses là. A mon avis ça peut même avoir l’effet inverse. En l’occurrence chouchouter les clients peut les pousser a la consommation et donc a s’endetter, et quelques temps plus tard tu as une cata a la sortie, voir exemple donné par Guillaume Pascanet sur les USA. Maintenant ça ne nous empêche pas de faire comme tu suggère histoire que les banques nous offrent mieux, c’est bien effectivement, faudrait avoir ces réflexes oui c’est vrai, mais pour le systeme je ne sais pas si on y arrivera par la concurrence, mais peut être que c’est moi qui ne me rends pas compte des évolutions que ça peut générer donc je ne demande qu’à voir…

      • 07/12/2010 19:38

        (Je réponds plus en détail maintenant que je suis sorti du taf)

        Guillaume, je souscris à ton exemple sur les États-Unis, d’autant plus qu’ici les erreurs ont été commises en grande partie dans le cadre d’une relation entre professionnels, qui sont a priori mieux informés.

        Mais je pense que si les banques subissaient un niveau d’évasion commerciale comparable aux autres « grands » secteurs d’activité, ils seraient contraints d’améliorer la qualité de leurs prestations, et plus globalement d’adapter leurs stratégies à ce nouveau contexte. Il y aurait alors fort à parier que celles qui traitent le mieux leurs clients tirent leur épingle du jeu (surtout au vu du volume du marché en jeu). Et à cause de l’homogénéisant à l’excès du secteur, les acteurs bancaires n’auront guère d’autres leviers pour se démarquer que celui de la relation-client.

        J’aime le conditionnel.

      • 07/12/2010 19:53

        Il faudrait voir les propositions des banques dans ce cas. Si pour battre ses concurrentes elles proposent un truc du genre: « on n’ira pas faire mumuse avec vos sous et on ne vous proposera jamais de prêts que vous ne serez pas capables de rembourser » là oui. Tout est dans le conditionnel effectivement. Il faut m’excuser je suis très sceptique sur les capacités de ce secteur de s’humaniser, ça me fait le même effet que dire que les guerres vont disparaitre un jour :/

      • 08/12/2010 02:49

        Je vous propose d’aller voir ce qui se trame du côté du credit coopératif.Perso, je compte y migrer en 2011.

        Puisque notre argent est de toute façon investit dans de nombreux projets, autant qu’elle le soit dans ceux qui ne pourrissent pas un peu plus le monde.

        Pour s’éclairer sur le projet « moi, la finance et le développement durable » un film intéressant bien que réalisé avec les pieds (et beaucoup de mauvais goût)

      • 08/12/2010 10:52

        Ces offers c un peu comme les produits bio … On peut tjs essayer oui -_-

      • 08/12/2010 11:11

        Ahahah! Toi, tu n’es pas là depuis longtemps à mon avis. c’est pas devant moi qu’il faut critiquer le bio, les gêneurs te le diront.

      • 08/12/2010 19:33

        Mais je ne critique pas le bio en lui-même, c’est juste que ce genre d’offres me rappellent bcp les offres de produits bio. c’est une façon de présenter le « produit » à une période où ça devient à la mode et de créer un marché autour. ça ne diminue en rien la valeur du bio dans l’absolu. C’est une sorte de niche qui peut être bien exploitée mais derrière on ne sait jamais si on a du bio ou du presque-bio ou du demi-bio ou du pas bio qu’on biotisé de force -_- … enfin tu vois 😀

      • 08/12/2010 19:36

        quelqu’un sait qui est cette roro ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 19:40

        Cessez de parler de bio, cela risque de ramener « celle dont il ne faut pas dire le nom » !

      • 08/12/2010 20:17

        j’ai lancé une discussion qu’il fallait pas? o_O
        Oups désolée 😀 j’ai lu ce blog pendant un an sans jamais regarder les commentaires, ça vient de me prendre récemment de déverser mes sentiments ici, faut me dire quand y a des références à éviter 😀

      • 09/12/2010 01:16

        @le branleur : Tu me reconnaîtra à ma bouteille.

      • 09/12/2010 17:17

        alors, dansons tout simplement.

  22. Guillaume Pascanet permalink
    07/12/2010 13:28

    http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#9854

    On apprend même qui est Mme Cantona du coup. J’étais peut-être le seul à l’ignorer cela dit.

    • 07/12/2010 13:31

      Tu devais effectivement être le seul. ça fait un moment qu’il la promène. #carnetmondain

    • 07/12/2010 13:47

      Avoue que tu vis dans la jungle -_- (en même temps on s’en tape un peu de sa femme, non? :D)

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/12/2010 13:59

        C’est bien parce que je me fous de ces histoires que je ne suis pas au courant.

        Tu avoueras quand même qu’il est cocasse que Mme Cantona fasse la pub d’une banque dans ce contexte.

        Si on apprend demain que Mme Mélenchon est trader chez Rottschild, cela serait aussi amusant.

      • 07/12/2010 14:15

        Ah tu sais plus rien ne m’étonne moi! (je suis blasée, là où j’ai grandi, une histoire pareil c’est du pipi de chat :D)
        Mais effectivement c’est amusant 🙂 l’être humain est très cohérent de nature -_-

      • Isabelle permalink
        07/12/2010 20:01

        Naddo, je n’ai pas bien compris :
        qui se tape la femme de Cantona ?

      • 07/12/2010 20:08

        Roseline Bachelot, non?

      • Marian permalink
        08/12/2010 01:07

        Tout mon support à Guillaume … je ne sais même pas qui est cette brunette.

  23. Python permalink
    07/12/2010 14:16

    J’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires (juste le début) mais ça m’éclate comme ça déclenche débat, tout le temps, vos articles.
    Moi il m’a bien fait me fendre la gueule cette article, c’est gratuit contre Cantona (ou presque) et ça m’amuse, je cherche pas à trouver plus grave que ça, je me gausse et c’est cool.
    En ce qui concerne la question, je viens de faire le recoupement avec un événement FB http://www.facebook.com/?ref=logo#!/event.php?eid=137793666269183 auquel un de mes contacts (qui a dit boulet ? je vous ai à l’oeil, hein) m’avait invitée. Eh ben… c’est naze. Premièrement parce que c’était en anglais et que j’avais pas envie de lire en anglais ce jour là, et puis un peu aussi parce qu’on n’y changerait rien, pseudo-révolution ou pas, et dieu sait que les FB-revolutions (ahahah) sont (toujours?) des loupés pas possibles.
    Alors en bonne selfish pute, je préfère m’attacher à bien monter mes blancs en neige si petits soient-ils plutôt que de me jeter corps et âme dans le nouvel event FB (yeah keep in touch baybay) du jour, dont on sait tous que ce sera un soufflé tiédasse avec un peu de chance, mais raté d’avance par définition.

    • La Bretonne permalink
      07/12/2010 14:27

      De toute façon Facebook, c’est le MAL.

      • Python permalink
        07/12/2010 14:32

        C’est vrai que j’ai fait que parler de Facebook, quasi, quelle vilaine occultation du sujet de ma part. Peut-être parce que je m’en tamponne sévère de cette énième révolution ratée. Mais oui FB c’est le MAL, bouh.

  24. antoine permalink
    07/12/2010 15:32

    – cette Meuf est une putain de Meuf, ça ne change pas.
    – ma chère écrevisse a posté un commentaire très pertinent. Ce qui est intéressant, c’est de s’interroger sur les raisons qui crédibilisent aux yeux de certains une telle démarche.
    – Je ne suis pas d’accord avec l’idée que tout le monde soit légitime pour parler de tout et n’importe quoi. Attention: tout le monde est libre de le faire, mais il faut adapter son niveau d’écoute. La dénonciation sans mesure des élites me dérange, car quand bien même seraient-elles en faillite, ceux qui mènent l’insurrection ne proposent rien que le chaos. Concernant plus précisément l’économie, je suis toujours bluffé de constater qu’au prétexte que tout un chacun utilise la marchandise « argent », tout le monde se sente une quelconque compétence pour en parler. Que je sache, on entendra jamais des eric cantonna nous donner leur avis éclairé sur les avancées de la physique quantique. Mais sur la théorie monétaire, pas de problème. Pas plus que nous ne comprenons comment fonctionne un avion quand nous l’utilisons, dans notre grande majorité, nous ne comprenons pas comment fonctionne la monnaie, ni notre système économique.
    – Je pense que la dénonciation des banques, à tout bout de champ, est une erreur, douce et agréable certes, mais une erreur quand même. Les banques en elles même n’ont aucun autre pouvoir que celui qu’on leur a donné. Ce ne sont pas des monstres pensant … et pas même agissant, sinon dans des mouvements moutonniers. En revanche, elles sont un bel et beau bouc émissaire qui concentre toutes les rancœurs et les tient éloignées des vrais responsables. Elles ne sont qu’un instrument, la main et pas le cerveau.
    – Je pense que provoquer un bank run est une idée totalement stupide: les premiers à en souffrir, ceux qui n’auront plus de versement de leurs salaires, de leurs retraites, de leurs aides, qui ne pourront plus régler leur EDF, etc ce sont les plus démunis. Les plus riches se paieront une jolie soldatesque pour les tenir à l’écart de la plebe en colère. En cas de l’effondrement total de l’économie, les euros retirés n’auront pour seule valeur que celle du papier. Les capitalistes, soit les détenteurs du capital (foncier, agricole, industriel, etc) seront relativement plus puissants qu’ils ne le sont aujourd’hui, puisqu’ils seront les seuls détenteurs d’une valeur réelle et échangeable. C’est beau. Comment peut on etre assez con pour croire qu’un bank run ne sera pas suivi par l’établissement de nouvelles banques … tout simplement parce que les banques constituent l’un des outils les plus utiles que les singes que nous étions ont inventé.
    – Je rappelle, également, que les seuls autres acteurs de la vie économique qui appelle à la faillite des banques sont les libéraux. Les ultralibéraux, même. C’est toujours bon de le dire.
    – Sur les responsabilités : Les premiers responsables ce sont les pouvoirs politiques, qui se disent complaisamment dépossédés alors qu’ils ont eux même organiser cette débandade et qu’il ne tient qu’à eux de réintroduire un peu d’ordre (comment ils ont pu le faire il y’a deux ans, ou comme lorsque la bourse de chicago – céréales – a été interdite aux agents spéculateurs). La déréglementation du système bancaire, le décloisonnement surtout (qui tenait à l’écart banque d’affaire et banque de détail), ce ne sont pas les banques qui les ont votés. En organisant une mondialisation basée sur des hypothèses falsifiées (pour ceux qui aiment, je rappelle que Paul Samuelson a publié il y’a deux ans un article pour dire que le modèle HOS, qui porte son nom, référence primitive du libre échange moderne, n’était pas applicable au commerce avec la Chine), les responsables politiques alliés aux responsables économiques ont délibérément organisé un déséquilibre terrible dont les deux conséquences ont été : érosion de salaires réels, exigence de rendement du capital supérieures (alors qu’a long terme le taux de profit intrinsèque est décroissant). Comment les ménages et les entreprises ont-ils réagis (les uns pour maintenir ou accroitre leur pouvoir d’achat, les autres pour continuer à rémunérer le capital dans des conditions qui satisfassent les investisseurs): en ayant recours à l’endettement. On a remplacé du salaire par de la dette, et du profit d’exploitation par du levier financier. Les banques ont suivi le mouvement, elles ne l’ont pas inventé ou devancé : elles ont servi leurs clients. Vous avez besoin de crédit, vous avez besoin de liquidités ? Nous allons encore plus fluidifier l’économie, rendre liquide des actifs qui ne l’étaient pas (titrisation), nous allons vous SERVIR, parce que vous êtes nos clients !
    Vous emmerderez donc d’avantage votre banquier si vous ne souscrivez aucun emprunt (bagnole, conso, etc) plutôt que si vous retirez vos 1000 balles. Vous vous ferez plaisir. Et puis rien.

    • 07/12/2010 15:58

      C’était ce commentaire que j’attendais. Merci Tonio.

      • antoine permalink
        07/12/2010 16:20

        merki

      • docds permalink
        07/12/2010 19:38

        Lumineux. Brillant. Clair.
        Agréable de lire quelqu’un qui connait son sujet.
        Combattre les idées reçues et la démagogie, vaste programme

    • Philippe De Thrace permalink
      07/12/2010 22:57

      Ah mais merci, quoi.

      • Marian permalink
        08/12/2010 01:14

        ‘fectivement.
        Toujours bon de remettre le Politique devant ses responsabilités.

  25. Une bordelaise flâne permalink
    07/12/2010 15:41

    Et puis si les banques font faillite, j’veux pas dire mais les premiers qui vont en souffrir ce sont les entreprises locales, les gens consideres comme pauvres, les gens consideres comme middle classe, les gens tout court… Tout ca pour qu’au final l’Etat donne un gros cheque aux banques afin de sauver la situation et s’endette encore pendant que certains continuent d’encaisser des bonus. Oh mais j’y pense, ca me rappelle quelque chose qui est arrive y a pas si lgtps!
    Et pr ceux qui sont ds des banques comme HSBC, je pense que les guichetiers ils ont du bien se marrer – J’imagine d’ailleurs le VP du haut de sa tour, »pof pof pof ils sont mignons ces francais!Toujours a faire les cons »!

  26. 07/12/2010 15:50

    Comment on fait pour mettre du stabilo sur un commentaire, le mettre en gras et en police 47? Traduction: antoine, si tu n’etais pas marié je te demanderais de m’epouser (ca faisait longtemps que personne n’avait demandé personne en mariage sur ce blog)

    Sinon, blackberry c’est de la merde donc je ne peux pas répondre à qui je veux ou je veux (et mettre certains accents non plus) donc Pascanet, si tu m’entends, vendredi j’étais au fond de mon lit, trop fatiguée pour me bouger le cul. Voila.

    Je vais demander un iPhone pour noel, je me sens ostracisée avec mon blackberry incompétent.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 16:01

      Je t’entends et je m’en désole (que tu aies été si fatiguée, pas que tu comptes devenir la 2ème épouse d’Antoine)

    • antoine permalink
      07/12/2010 16:27

      (il faut bien comprendre le propos de la Meuf: elle voudrait stabilobosser toutes les affreuses fautes que compte mon commentaire, parce que comme nous l’a révélé récemment Le Pédé, la Meuf est légèrement rigide. Elle voudrait même m’épouser, parce qu’un mec comme moi, qui fait autant de fautes, c’est du pain béni, elle pourrait me corriger à longueur de journée et de nuit – et je pèse mes mots. Sinon le BB quand il n’est pas payé par le boulot, c’est péché. Ensuite, conformément aux propos – encore – de Le Pédé, il ne faut pas confondre FATIGUE et FLEMME ta race, on se vengera pour vendredi. Et enfin merki, quand même).

  27. 07/12/2010 16:03

    Je viens de repasser devant la banque en bas de chez moi. C’est désert. Ce bon Eric aurait-il fait un four?

  28. 07/12/2010 17:34

    il se la joue meneur de bande le canto , un bon comedien , mais a cette heure il n a toujours pas retirer son pognon!!!

  29. Le Nain permalink
    07/12/2010 17:41

    Mais en vrai, il a jamais été sérieux non plus le Cantona… C’est de la provoque, tout son personnage est basé dessus.

    Puis pour faire bonne mesure j’ajoute qu’il était quand même bon avec un ballon au pied, le Cantona.

    • 07/12/2010 17:47

      « Je ne suis pas un homme, je suis Éric Cantona ».

      • antoine permalink
        07/12/2010 17:58

        Putain. J’aime pas le foot, mais j’aimais canto.

      • Marian permalink
        08/12/2010 01:21

        Best move ever !!!

        Ça et faire chanter la Marseillaise à des supporters Anglais …

    • 07/12/2010 18:31

      d’accord avec toi, « Le nain » !
      Cela dit pour vider les comptes de ceux qui travaillent, d’autres s’en chargent et de plus sans prévenir; S’il n’en reste qu’un (€uro) il disparaitra aussi…
      A quand le vrai vidage ?

  30. 07/12/2010 18:15

    Comment font les gens pour voter aux présidentielles,sur la base d’un programme ?
    Sont-ils des experts de chaque domaine abordé dans le programme d’un politicien ?
    Cantona donne une idée non-réfléchie et pas crédible il en a le droit.
    Si on le lui enlève ,par la même occasion on fait sauter des articles de CLG.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 18:23

      Et cela donne « oui, travailler plus pour gagner plus, cela me plait ».

      Aux Présidentielles, on ne vote pas pour un programme. On vote pour une personnalité.

      C’est tellement vrai que personne ne s’offusque quand le programme n’est pas respecté (faut pas non plus faire l’inverse des promesses pour autant)

      • 07/12/2010 22:47

        « C’est tellement vrai que personne ne s’offusque quand le programme n’est pas respecté (faut pas non plus faire l’inverse des promesses pour autant) »

        Vous pensez à quelqu’nain en particulier ?

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 00:08

        on dit pas nain on dit de taille présidentielle.

      • 08/12/2010 13:33

        Mais il a pas de barbe !

      • 08/12/2010 13:37

        Blanche-Neige l’a revendue sur Ebay.

    • 07/12/2010 18:30

      Cantona – candidats aux présidentielles, même combat !

    • 07/12/2010 19:15

      J’ai l’impression que Le Branleur me prend pour un demeuré.
      Anyway.

    • 07/12/2010 19:26

      tu es bien susceptible pour un noir.

  31. 07/12/2010 18:42

    Hum.
    Un ami qui est dans la pub me disait un jour que beaucoup de ses projets ingénieux sont refusés par ses boss ,ainsi que les commanditaires des projets.

    Ils pensent que ses propositions sont trop intelligentes pour le français moyen.
    Donc ils font des pub vraiment basiques .Et on voit le résultat : la France se plaint des pubs.
    Peut-être sommes nous plus intelligents que ce que pensent les patrons de mon pote ?

    Je pense que la personnalité entre en jeu,mais quand on voit des politiques au charisme d’une d’huitre accéder au pouvoir,on se pose des questions.Angela Merkel.
    Besancenot est un postier.Un postier qui fait de la politique et qui parle d’économie.
    Tout est possible,hein.

    • 07/12/2010 18:48

      tu peux le dire que c’est issu du film 99 francs hein, pas besoin de recourir à « j’ai un ami qui.. »

      • 07/12/2010 19:06

        Pas du tout.
        Je pense que c’est une expérience commune aux graphistes,directeurs artistiques & cie.

        Il s’est d’ailleurs lancé en freelance depuis,puisqu’on le faisait trop chier.
        D’ailleurs je lui fait de la pub : http://dabenjamin.carbonmade.com/
        Et ça se ressent dans son boulot,que je trouve vraiment magnifique et intelligent depuis qu’il est à son propre compte.

    • antoine permalink
      07/12/2010 20:31

      Tres mauvais exemple.
      Besancenot ne parle pas en tant que « postier » (sauf quand il parle de La Poste). C’est un responsable politique, qui plus est issu d’une famille politique attaché à la technicité, entouré de personnes qui ont assuré sa formation, notamment en économie (en économie marxiste, d’ailleurs). Il parle en leur nom, il a des fiches préparées, des échanges au cours desquels il développe sa connaissance des sujets.

      Note bien que cela n’empêche pas Besancenot de régulièrement débiter des énormités en la matière. Mais meme dans ces moments là, il le fait à mon avis d’avantage pour des raisons politiques que par méconnaissance.

    • Philippe De Thrace permalink
      07/12/2010 23:02

      C’est pas parce que tout le monde se plaint de la qualité des pubs que tout le monde a la même idée de ce que seraient des pubs « mieux ». Les pubs ne veulent pas faire des choses « bien », ils recherchent le plus petit dénominateur commun à leur cible.

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 23:10

      Angela Merkel a le charisme d’une huitre pour toi ?

      je pense que tu confonds charisme et faconde. Les Allemands ont préféré un style moins bling-bling après Schroeder et ce sera sûrement le souhait des Français après Sarkozy.

  32. Isabelle permalink
    07/12/2010 19:07

    Il faudrait tout de même arrêter de faire dire à Cantona plus que ce qu’il a réellement dit. Lorsqu’il a parlé de retirer son argent de la banque, c’était juste un exemple théorique pour illustrer une méthode plus efficace que les grèves et les manifs pour exprimer son mécontentement sans faire couler le sang. Donc non, il ne se prend pas pour Lénine ni le Che, ni pour Gandhi, mais il profite de son exposition médiatique pour dire ce qu’il pense, et il aurait tort de s’en priver après tout.
    Après, ce sont d’autres personnes qui ont pris cela au premier degré et qui ont décidé d’organiser un retrait d’argent le 7 décembre. Ce qui effectivement démontre à quel point le sentiment que les responsables de la crise n’ont pas été sanctionnés (et même qu’ils continuent leurs coupables activités spéculatives) fait son chemin. J’en ai encore entendu des exemples ce matin avec le reportage sur l’Irlande diffusé sur France Inter.
    Un bon débat sur ce sujet a eu lieu lors de l’émission de Frédéric Taddei de jeudi dernier (« Ce soir ou jamais », sur France 3, on peut peut-être voir encore l’émission sur leur site), avec parmi les intervenants Paul Jorion dont je recommande le blog à ceux qui, comme moi, ont parfois du mal à suivre l’actualité économique.

  33. 07/12/2010 20:47

    Horribles ces publicités de Cantona !

  34. Le Velu permalink
    07/12/2010 20:57

    Meuf (La) je t’ai trouvée TRÈS drôle.

  35. Isabelle permalink
    07/12/2010 21:23

    « L’initiative Cantona », puisque c’est en ces termes qu’elle est maintenant désignée, a tout de même inspiré d’autres révolutionnaires plus au fait des réalités bancaires, semble-t-il.
    Si vous voulez savoir à quoi votre banque utilise vos sous, ou si vous voulez changer pour une banque plus « éthique », toutes les démarches vous sont expliquées ici :
    http://jechangedebanque.org/
    N’étant pas spécialiste du secteur, j’ignore ce que valent leurs infos comparant les différentes banques. Mais leur document « comment changer de banque » explique bien tous les trucs pour partir avec votre compte courant, vos livrets, crédits, plan d’épargne en actions, …

  36. 07/12/2010 22:56

    C’est excellent sur la forme, comme toujours, mais je ne suis pas d’accord sur le fond. Canto il aura au moins montrer aux citoyens qu’ils pouvaient peser sur les banques si on s’y mettaient ensemble, et il a servi aussi de déclic en montrant que l’on peut consommer autrement. L’argent on peut le mettre dans une banque coopérative qui finance l’économie sociale comme la NEF par exemple.

    • 07/12/2010 23:00

      non

    • Guillaume Pascanet permalink
      07/12/2010 23:03

      Question bête, ces organismes de crédit « vertueux », ils sont indépendants ou bien ils émanent des groupes bancaires « non vertueux » ?

    • antoine permalink
      07/12/2010 23:44

      Asse42,

      Tiens, vous ici. Malheur. Manquerait plus qu’on est un comité de soutien à ingrid b. qui déboule.

      En ce moment même Bruno Gaciot débite les mêmes âneries sur les banques: on mélange tout, la spéculation pour compte de tiers, la spéculation pour compte propre, le trading et la spéculation, la spéculation financière et la spéculation économique (que vous pratiquez tous lorsque vous vous assurez … bande de sales spéculateurs qui parient sur le futur de leur baraque ou de leur bagnole), ca devient totalement insupportable.

      Quand aux banques « éthiques », la aussi ca commence à me gaver: les ONG, les assoc, c’est un gage de probité maintenant ? C’est un gage d’efficacité sociale ? C’est les asssoc qui ont fait entrer la France dans la modernité, ce sont elles qui nous éclairent, nous nourrissent tous en quantité, nous transportent, nous informent ? Ce sont les banques éthiques qui financent Apple, qui financent EDF ?

      La spéculation, c’est l’écume d’une vague. Elle amplifie le mur d’eau, mais elle n’en est pas l’essentiel. Noyez vous dedans.

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 00:11

        apple c’est le maaal

      • Marian permalink
        08/12/2010 01:32

        Pas compris ta parenthèse sur les assurances …
        C’est plus obligatoire d’assurer sa bagnole et son appart’ ?

      • 08/12/2010 03:15

        Moi mon problème mon cher Antoine, (je dis cher maintenant tu me permettra) c’est que les banques/organismes d’assurances ne financent pas QUE EDF (apple, je m’en fous complètement tu me permettra également) mais aussi des projets très contestables, surtout à l’international.

        Quand on apprend par exemple qu’il a fallu une campagne publique d’amnesty internationale/handicap internationale (après différentes pressions adressées en privé) pour que AXA arrêtent de financer des entreprises fabricants des mines anti-personnelles, ou que le crédit agricoles investit dans des projets écologiquement dévastateurs, il me semble qu’on est en droit de choisir d’être client d’organismes qui ne mettent pas à mal notre éthique.

        C’est là qu’on peut penser que le consommateur lambda peut aussi exercer une certaine pression. Peu à peu, les banques réfléchissent elles même à valoriser les investissements non nuisibles aux habitants de cette planète, partout se développent des organismes de notations extra-financières des entreprises.

        Mine de rien les gens commencent un peu à s’intéresser au sort de leur argent, c’est peut-être grâce à cette pression là que les choses bougeront un peu.

        Pour mon éthique, pour mon espoir, je l’avoue, je change de banque dès que possible (pour l’assurance, j’attends la fin du contrat)

        (oui, je sais, cette phrase pue le marketing bien pensant, tant pis, j’assume)

      • 08/12/2010 03:16

        ah ouais l’angoisse si on était un comité de soutien pour ingrid.

      • 08/12/2010 08:42

        Ben c’est à dire, Antoine, que si les banques nous donnaient l’impression d’obéir à des règles qui ne soient pas exclusivement les leurs, on n’aurait pas besoin d’en chercher qui corresponde à peu près à notre éthique…

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 10:35

        Trop de commentaires tuent les commentaires. Ton premier était clair concis construit et convaincant. La lecture de celui ci venant défendre la meuf relativise un peu le premier malheureusement. Personne de sensé ne va contester la place centrale que prennent les banques dans un modèle économique comme le nôtre. Après la question de ce rôle exact et la façon dont il faut penser le contrôle de ces spéculations sont quand même idéologiques : ça donne deux types de vérités en la matière : « les banques c’est le mal » ou « c’est comme ça le marché pauvres naifs on n’y peut rien ». Avoue que ce n’est pas très constructif. Du coup tirer à boulets rouge sur les gens qui envisagent des alternatives, même à la marge ne l’est pas non plus.
        Et puis Apple et EDF dans la même phrase, juste NON quoi (enfin si fais ce que tu veux mais ça oblitère gravement la crédibilité du truc.)

      • antoine permalink
        08/12/2010 11:37

        @ Marian : j’ai sans doute été maladroit. Mon but était de dire que la spéculation n’est pas forcément mauvaise. Nous spéculons tous à nos niveaux, nous arbitrons entre des choix immédiats et des choix futurs. Les gens ignorent souvent que leur assurance est un produit purement spéculatif. Que les ventes à terme, qui sont calamiteuses quand dévoyées, constituent un progrès formidable de prévention du risque, permettant lui-même notre développement. On balance du CDO et du CDS au 20heures, sans expliquer l’objectif de ces mécanismes, leur utilité sociale, et les risques qu’il y’a à mal les utiliser (j’ai tendance à les assimiler pour ma part à certains agents chimiques : indispensable à notre activité mais à manipuler avec certaines précautions).
        @roro ma chère : je prenais Apple parce que j’étais en train d’écrire sur un clavier à pomme. C’est très démagogique d’utiliser toute la journée des produits et des services financés par des banques jugées diaboliques, et se rassurer en investissant dans des projets … des projets quoi ? Gérés par qui ? Encore une fois, les ONG, les assoc ne sont pas un gage de bonne utilisation de l’argent, ni d’une éthique particulière. Je ne sais pas combien il faudra de scandale encore pour que ce soit un fait accepté.
        @Leslie : mais c’est là que tu te trompes : les banques respectent la réglementation bancaire. Le droit bancaire est très strict, d’ailleurs. Le problème n’est pas à leur niveau, il est au niveau de leur régulateur.
        Enfin, sur toutes ces banques éthiques & co : elles ne se refinancent pas sur les marchés (comme toutes les banques), elles n’ont aucun échanges avec les autres banques (pas meme leur maison mere, comme le Crédit Mutuel, entité contrôlant le CIC qui trade comme les autres), elles vivent en autarcie ?
        En parlant du crédit Coop : je viens de faire une petite recherche sur mes bases internes. Il apparaît clairement que le Crédit Coop finance des LBO, aux cotés de ses consœurs habituelles. C’est un grand classique ceci dit : les fonds régionaux, les fonds à vocations environnementales, les fonds « de développement » truc muche, ne parvenant pas à trouver de débouchés à leur mission initiale, finissent toujours par croquer avec les acteurs dont ils voulaient se démarquer.

        @alter égaux: tu as mal lu. Je dis que les solutions et les régulations ne se font pas à la marge, justement: à la marge, il n’y a que les bonnes consciences qui sont satisfaites. Je n’ai pas du tout dit que les naifs devaient se plier au marché, j’ai dit que les naifs devaient apprendre son fonctionnement, parce que dans le contraire leur action est purement cosmétique. J’ai a dessein choisi EDF, société qui pratique le trading énergétique, qui a mené des campagnes d’acquisitions a caractère plus que douteux en amérique du sud. J’ai choisi Apple parce que bon nombre de gens qui cherchent des alternatives les écrivent sur un ordi financé par les banques honnies, et dont les titres s’échangent sur le marché honni.

        Trop de commentaire tue le commentaire ? WTF ? Je m’en tape complétement, hein, c’est pas un concours de beauté.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 11:40

        Même pas un petit mot pour moi. #jamoux

      • antoine permalink
        08/12/2010 11:53

        (raymond, c’est toujours le coach qui a le dernier mot bordel)

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 12:00

        J’adore le miel.

      • 08/12/2010 12:10

        Antoine, plusieurs choses:

        Ce que tu dis est parfaitement sensé et intéressant mais tout de même :

        les banques coop, n’investissent pas exclusivement dans les ong et les assoc. Elle es essaient juste de sélectionner des entreprises qui ont une politique sociale satisfaisante, et un impact positif sur l’extérieur. Alors certes, ce sont rarement des multinationales hyper puissantes, mais ce sont néanmoins des boites qui font également tourner le pays. (d’autre part, oui il y à eu des scandales parmi elles, mais, heureusement, la majorité des assocs sont plutôt honnêtes et malheureusement sans le sou)

        J’avoue n’avoir pas contrôlé tous les investissements du crédit coop, j’essaie de me renseigner au max avant d’y passer (merci donc) mai au final, je préfère aller vers la moins pire plutôt que tout laisser tomber.

        Quand à l’hypocrisie face à notre consommation de produites/service (…) tu laisses à ce moment deux choix : vivre dans une grotte ou ne rien faire vis à vis de son propre impact sur les choses. C’est tout de même bien triste. Alors bon, moi j’essaie au maximum de consommer en adéquation avec mon idée de ce que devrait être le monde. Je suis loin d’être parfaite, je fume des clopes par exemple, alors que l’industrie du tabac est absolument dégueulasse, mais j’essaie, juste j’essaie. Et je vois pas vraiment en quoi on pourrait me le reprocher.

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 12:15

        Ben non j’ai pas mal lu, puisque là bizarrement quand c’est mieux expliqué c’est plus compréhensible.
        Par contre toi tu n’as pas lu tout court ma réponse sur la responsabilisation des puissances publiques, qui rejoint finalement ton argumentaire, puisque je suis aussi convaincu qu’un interventionnisme accru serait bénéfique.

        J’aime beaucoup le coup des ordis financés par les banques honnies, mais avoue que si pour toi ça va sans dire, ça va quand même mieux en le disant aux autres, le pourquoi des deux exemples.

        Et pour le WTF je voulais pas te vexer. Mais je pense que si tu donnes ton avis ici c’est pour être lu (et bien lu apparemment) et compris.

      • La stagiaire permalink
        08/12/2010 20:28

        Mais non, pas banques « éthiques » (le Crédit Agricole, on a vu plus éthique, non ?), banques coopératives…Qui ont au moins cet avantage d’impliquer les sociétaires dans leur stratégie (pour peu que ceux-ci veuillent bien s’y intéresser…Après, c’est comme tout, si les gens n’en ont rien à péter…)

    • Raymond Domenech permalink
      08/12/2010 08:43

      Tu souffles mec.

  37. 08/12/2010 03:24

    Bon et sinon, moi, J’ADORE Cantona. Il est drôle, il est sympa, il pue la testostérone.

    Et puis pour redire ce qui déjà été dit, il n’a fait aucun appel hein, il donnait juste un exemple de foutage de merde plus efficace que les manifs.

    Canto, les écoute pas, viens chez moi, on boira du pif et on rigolera bien.

    Au revoireuh.

  38. Raymond Domenech permalink
    08/12/2010 09:09

    Sinon, je veux être acteur moi aussi, vous avez vu?

  39. 08/12/2010 11:10

    A Guillaume : merci pour Déchiffrage, c’est très intéressant.
    Pour ceux que ça intéresse, je recommande vivement l’excellent blog « Économistes atterrés« 

    • Guillaume Pascanet permalink
      08/12/2010 11:32

      Je suis heureux de l’avoir fait découvrir à une personne au moins.

  40. 08/12/2010 11:47

    En ce qui me concerne, je ne suivrai jamais la moindre recommandation d’un homme qui fait la promotion de déodorants efficaces 48h. On voit qu’il ne prend pas le métro, l’enculé.

    • lulu permalink
      08/12/2010 12:34

      Il ne prend pas de douche surtout. 48h ???

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 12:35

        On est français ou on ne l’est pas.

      • 08/12/2010 12:47

        C’est bien le point ma bonne lulu : pourquoi s’embêter à se laver quand on peut utiliser un cache-merde « efficace 48h » ???

      • lulu permalink
        08/12/2010 12:53

        Non le point c’est pourquoi utiliser un cache-merde efficace 48h quand on peut se laver tous les jours. Ou pourquoi utiliser 48h un lave-merde quand on peut cacher une douche toutes les 24h. Ou encore pourquoi merder un cache-douche 24h quand on peut cacher une merde 48h.

      • 08/12/2010 13:15

        Not the point is why use a cache-efficient 48h shit when you can wash every day. Or why use a washing 48h shit when you can hide a shower every 24 hours. Or why a cache merder shower 24 when you can hide a crappy 48.

      • 08/12/2010 13:10

        Ou pourquoi laver la merde quand on peut cacher la douche ?

      • 08/12/2010 13:30

        Ou pourquoi doucher une merde quand on peut laver une cache ?

        ou…

        *spip*

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 13:56

        C’est quoi une douche ?

        Vous avez vu ? Il neige !

      • 08/12/2010 13:58

        Sous-entendrais-tu que le déodorant de Cantona est inutile sous la neige?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 14:02

        Non non, je suis un homme, donc sans aucun second degré.

        Je veux donc juste dire qu’il neige et que ce spectacle réveille mon esprit enfantin.

        Qui veut faire un bonhomme de neige ?

      • 08/12/2010 14:04

        En forme de Cantona?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 14:04

        Qui veut faire la carotte ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 14:08

        En forme de Gourcuff si tu veux.

        Tu peux même placer la carotte.

      • 08/12/2010 14:09

        Bio ou pas, la carotte?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 14:14

        Bio et même issu du commerce équitable, c’est à dire payé correctement à un paysan de l’altiplano.

        Bon, ensuite elle fait La Paz-Paris en airbus, mais on ne va pas chipoter.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 14:15

        Une branche d’arbre ou une carotte d’ailleurs ?
        Et pour les sourcils ? Une écharpe.

      • 08/12/2010 14:18

        @ GP: T’entends quoi par « payé correctement à un paysan de l’Altiplano », au juste?
        @ Ray: une branche de houx?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 14:20

        Guy Roux ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 14:21

        Payé au prix de la coca.

      • 08/12/2010 14:22

        Ouf, j’avais peur que ce soit en images panini avec la tête d’Evo Morales dessus. Tu m’as fait peur!

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 14:38

        Ne plaisante pas, il s’agit d’un totem puissant qui apporte santé et prospérité.

        Le panini avec Sarkozy ne soigne que les hémoroïdes, ce qui est déja appréciable cela dit.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 14:40

        vous êtes anti ou pro leaks ?

      • 08/12/2010 14:42

        Amis de la poésie, bonsoir…
        (ceci dit, maintenant que l’on sait que la préparation H est le meilleur antirides, j’ai très peur)
        Ray, tu veux attirer des trolls?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 14:44

        Un article tous les deux jours c’est pas bon pour mon teint.
        Il nous faut des victuailles.

      • 08/12/2010 14:58

        Tu as des chargeurs de rechange?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:02

        T’es Mac ou PC ?
        [le troll geek est un troll de qualité]

      • 08/12/2010 15:03

        Traîtreusement bi.

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 15:04

        Continuez à appater. Si cela continue à neiger comme cela, je vais passer la nuit au bureau.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:05

        La bisexualité computeristique est elle bien vue en société ?

      • 08/12/2010 15:07

        Tu veux dire que tu vas passer la nuit, dans le froid, à te battre avec trois mysandres hystériques, deux identitaires et un défenseur de la peine de mort, plus un geek qui a posté en statut facebook (où il n’a qu’un seul ami, son colocataire): « les fans d’Apple à la lanterne! »?
        J’aurais une pensée émue pour toi ce soir, alors. Remarque aussi que se fighter, ça réchauffe.

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 15:08

        Fromage ou dessert ?

      • 08/12/2010 15:09

        Mylène Farmer ou Grégory Lemarchal?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:11

        L’Arabe ou Le Juif ?

      • 08/12/2010 15:17

        Margarita ou Bloody Mary?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:20

        Cyril Cinélu ou Magalie Vaé ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 15:21

        Bourgogne ou Bordeaux ?

      • 08/12/2010 15:23

        Cuissardes ou escarpins?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 15:24

        Bretelles ou ceinture ?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:26

        Beatles ou Stones ?

      • 08/12/2010 15:27

        On peut aussi lancer un « tu préfères »: « tu préfères faire le régime Dukan toute ta vie ou devoir coucher tous les dimanches soirs avec Julie Lescaut? »

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:30

        Tu préfères porter des portes chaussettes à la plage ou lire la bibliographie de MussoLevy ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 15:36

        C’est pas vraiment un dilemne ton « Tu préfères » cher Raymond.

      • 08/12/2010 15:39

        Sous-entends-tu que tu serais capable de te promener en fixes chaussettes à la plage, ou de te taper l’intégrale des MussoLévy?

        Tu préfères être dans le jury de Miss Thon ou aller sur Mars avec pour seul compagnon de vol Anelka?

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:40

        C’est vrai que cet accessoire t’est indispensable.
        Tu préfères dormir dans une chambre froide tous les soirs ou avoir un sourcil dans le nez ?

      • 08/12/2010 15:47

        Tu préfères prendre un bain dans de la fiente de canard ou jouer dans « Poubelle la vie »?

      • 08/12/2010 15:50

        La fiente de canard. Sans hésiter.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:54

        Tu préfères avoir les deux bras en caoutchouc ou devoir te déplacer en tournant sur toi même ?

      • 08/12/2010 15:57

        Tu préfères coucher avec un trav’ déguisé en Lady Gaga ou écouter une version de l’oratorio de Haendel chanté par Geneviève de Fontenay?

      • 08/12/2010 15:58

        Au secours

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 15:59

        Tu préfères vivre en banlieu ou écouter Vincent Delerm ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 16:03

        Raymond, je vis en banlieue ET j’écoute du Vincent Delerm.

        Ca va cher Pédé ?

      • 08/12/2010 16:05

        Krisproll Rexit Mundi.

      • Raymond Domenech permalink
        08/12/2010 16:07

        Je sais bien. C’était pour te faire réagir.
        Je pense qu’il va pouvoir frimer dans un diner ce soir avec toutes ces possibilités.

      • 08/12/2010 16:22

        ça sert à rien le Pédé, je les avais suppliés d’arrêter dans le dernier billet mais rien ne peut les freiner.

      • lulu permalink
        08/12/2010 17:51

        C’est atroce

      • lulu permalink
        08/12/2010 17:57

        Mouais…c’est peine perdue. C’était mieux avant

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 18:10

        Si vous n’avez pas de nouvelles de moi dans les deux heures, ayez une pensée pour moi, je serais sûrement en train de geler dans mon véhicule, ou bien en train d’agoniser après avoir été percuté par un poids-lourds polonais en perdition.

      • Le Pet Financier permalink
        08/12/2010 18:34

        Guillaume, c’est une mauvaise idée de prendre la route maintenant. Si c’est comme en 2003, tu ferais mieux de te payer un restau avec tes collègues et de tenter de rentrer bien plus tard.

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 19:03

        Oui, si il y a bien un soir où faut rentrer bourré c’est ce soir.

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 19:11

        J’ai survécu !

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 19:16

        Les routiers (polonais) sont sympas !

      • 08/12/2010 19:21

        Y’a un Dieu pour les fonctionnaires.
        (Ils vous ramènent pas en bus dans vos kolkhozes?)

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/12/2010 19:22

        Si mais c’est un bus à pédales, comme dans Spirou.

      • L' alter égal permalink
        08/12/2010 19:23

        Non ils renvoient tout le monde sur des routes gelées et après ils en remplacent un sur deux.

      • Le Pet Financier permalink
        09/12/2010 01:35

        Chez nous, ils ont ouvert le restaurant (plus de 500 repas) et nous ont offert un film : Le plan B (ça c’est de l’humour!). Certains vont dormir sur place. D’autres vont tenter leur chance par les petites routes. Comme dit La Hôte en feu : pas de problème ce soir.

      • Le Pet Financier permalink
        09/12/2010 01:36

        Juste des gens qui vivent à l’étranger et qui essaient de rentrer dans Paris!

  41. calamityjane permalink
    08/12/2010 12:13

    Moi je récupère mes bonus (votre pognon!) dans quelques jours et je me tire à Miami me la couler douce ah ah ah je penserai à vos miches frigorifiées en bronzant…peut être que je verrai Canto, qui sait!

    • 08/12/2010 17:58

      Ils vendent des kebab sur les champs ?! sérieux ?! ÇA c’est choquant !

      • 08/12/2010 18:47

        Ne dis pas ça : un bon kebab est une bénédiction !

        (Bon je t’accorde que 95 % sont mauvais mais celui à coté de chez moi est délicieux !)

      • 08/12/2010 19:40

        Moi aussi j’aime bien les kebabs, c’est mon petit péché exotique quand je sors de Paris, ça me rappelle Barbès.

  42. La stagiaire permalink
    08/12/2010 20:19

    Moi ce qui me fait le plus de peine, c’est que personne n’ait conscience du fait qu’en étant sociétaire d’une banque coopérative (Crédit Mutuel, Crédit Agricole, Banque Populaire, Crédit Coopératif…), on a des moyens de peser sur le système, plutôt que de le faire sauter…

  43. La stagiaire permalink
    08/12/2010 20:22

    Après lecture du commentaire de roro (entre autres), je n’ai rien dit. Mea culpa.

  44. Le Pianiste permalink
    08/12/2010 21:21

    Merde, je suis trop à la bourre.
    Internet n’avait qu’à pas me lâcher pendant deux jours tiens.

    Quand une amie m’a parlé de ce groupe sur Facebook qu’elle a trouvé complètement con, je lui ai rétorqué un joli « tu quoque, mii fili! ». Et puis Cantona quoi. La honte.

    • Philippe De Thrace permalink
      08/12/2010 21:35

      Quel rapport avec le fait que ton fils cuisine, le pianiste ?
      *attention, test très risqué sur la tenue des mauvais calembours en latin*

      • Le Pianiste permalink
        08/12/2010 21:47

        Malheureusement j’ai arrêté le latin en Seconde, donc je suis indigne de ton humour délicat, mon bon Philippe. Et j’hésite à te demander une explication, parce que quand même, expliquer un calembour, c’est le pourrir, un peu.

  45. Guillaume Pascanet permalink
    09/12/2010 09:49

    Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article ! Un article !

    (Chuis lourd ?)

    • 09/12/2010 09:56

      Je crains que oui. Est-ce que tu sous-entendrais que tu veux un article?

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 10:02

        Ta subtilité est sans égal

    • La Bretonne permalink
      09/12/2010 09:57

      Mais non, tu es cestlagêno-dépendant.
      C’est donc pathologique, donc pas de ta faute.

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 10:03

        Merci de ce diagnostic déculpabilisant.

  46. 09/12/2010 09:54

    Je crois qu’ils sont tous morts.

    • La Bretonne permalink
      09/12/2010 09:59

      On fera un enterrement collégial.
      Si on fait tout en individuel, ça va nous coûter un bras.

    • Guillaume Pascanet permalink
      09/12/2010 10:04

      Tes compères rentrent en hibernation avec les premières neiges ou bien ils sont allé voir « Les petits mouchoirs » et le Pédé s’est fait exploser pendant la séance ?

      • 09/12/2010 10:07

        Est-ce que dans ce cas il y aura un procès du réalisateur du film et de l’actrice principale pour meurtre?

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 10:10

        Surtout pas, cela lui ferait de la pub comme pour « Tueurs nés » et un réalisateur dépressif fera un film sur ce sujet en choisissant des acteurs aux cheveux gras pour jouer nos connards (je vous laisse choisir les acteurs pour chacun d’entre eux)

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:11

        Rien de cela, ce ne sont rien que des branleurs qui n’en rament pas une mais qui aiment tortiller du derrière en se disant blogueurs de l’année (THE bonne blague..)
        Des grumeaux parisiens en somme (1ère tentative pour les faire sortir du trou où ils se trouvent. Croisons nos petits doigts, j’attends un peu avant de lancer l’attaque nucléaire)

      • 09/12/2010 10:13

        Peut-être bien. Mais remarquons que la Meuf est glorieusement toujours en vie.

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:16

        Normale, c’est une gonzesse.Nous sommes beaucop résistantes qu’eux. C’est statistique, les couillus meurent avant nous.

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 10:16

        C’est connu que les femmes sont plus résistantes que les hommes.

      • 09/12/2010 10:20

        C’est si fragiiiiile, un homme libéré.
        (dieu que je hais cette chanson)

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:22

        Mon clavier mange des lettres, des mots. Il se meure.
        Normal, il est masculin.
        Nan, ce n’est pas pourri comme démonstration de l’évidence enoncée plus haut. C’est un exemple flagrant de la pauvre petite chose que constitue la masculinité (2ème essai pour reveiller les morts)

      • 09/12/2010 10:24

        Tu cherches le Pédé, ou l’Arabe, là?

  47. La Bretonne permalink
    09/12/2010 10:26

    N’importe lequel fera l’affaire.
    C’est la preuve de vie qui compte.

    • 09/12/2010 10:33

      ça n’a pas l »air très efficace…

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:37

        Il va falloir sortir la mauvaise foi la plus crasse et les vulgarités les plus atroces.

    • Guillaume Pascanet permalink
      09/12/2010 10:35

      Pourquoi ne pas chercher le Juif ? Ce n’est pas un vrai homme pour vous ?

      • 09/12/2010 10:37

        Là, c’est des trolls que tu vas attirer.
        (parce qu’il nous semblait que des propos misandres feraient plus facilement sortir l’Arabe du bois, et le Pédé est le plus réactif des trois, sinon)

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:39

        Tu parles, des mous de la bite oui…Arabe, Pédé, Juif, même combat.

      • L' alter égal permalink
        09/12/2010 10:50

        Dans 15 minutes je nous considère comme irrémédiablement perdus…

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 10:53

        Etoile des neigeuuuu !

        Pays merveilleuuuuu !

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 10:59

        Et dans 10 ans, je m’en irais.
        J’entends le loup et le renard chanter.
        J’entends le loup le renar et la belette
        J’entends le loup et le renard chanter.

      • 09/12/2010 11:00

        Seigneur. Bientôt vous allez nous ressortir l’intégrale de Dave, aussi?

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 11:04

        Nous sommes prêts à tout pour faire valoir nos revendications.

      • Guillaume Pascanet permalink
        09/12/2010 11:14

        Ne m’appelez plus jamais Franceuuu !
        La France elle m’a abandonnééé !
        Ne m’appelez plus jamais France, c’est ma dernière volontééééé !

      • 09/12/2010 11:16

        Bientôt vous en serez aux lacs du Connemara.

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 11:21

        Je m’en vais voir les petites femmes de Pigalle
        Toutes les nuits j’effeuille les fleurs du mal
        Je mets mas mains partout, je suis comme un bambin
        Je m’aperçois qu’en amour je n’y connaissais rien!

  48. Guillaume Pascanet permalink
    09/12/2010 11:50

    Je vais te chanter la ballaaaade, la ballade des gens heureuuux !(bis)

    • 09/12/2010 11:52

      Si avec ça ils ne sortent pas de leur trou, c’est qu’ils sont partis au Groenland!

      • La Bretonne permalink
        09/12/2010 11:59

        Le juif a répondu à l’appel.

  49. 09/12/2010 15:18

    Pardon, mais qu’est ce qui vous fait dire que ca n’a pas fonctionne? Comment le savez vous?

    • Guillaume Pascanet permalink
      09/12/2010 15:27

      Les banques ont fait faillite ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :