Skip to content

Ode à la parisienne.

12/11/2010

Elle est partout.

Que ce soit dans le métro, dans l’open space que vous squattez en attendant de savoir ce que vous allez faire dans la vie, en couverture des magazines, sur d’énormes panneaux publicitaires ou dans la vie réelle. Elle, c’est la parisienne. Véritable citadelle imprenable, sa conquête demeure le graal absolu pour tous les jouvenceaux débarqués de leur province natale et bien décidés -tel Charles Aznavour- à « empoigner la vie ». Créature aussi attirante qu’antipathique, on la déteste tout en souhaitant être celui qui réussira à lui décrocher son sourire mensuel. En attendant, si elle daigne vous regarder, vous, pauvre limace, c’est toujours avec ce même air curieux qui semble dire:

« Sommes nous vraiment de la même espèce? »

Je vous propose donc une petite topographie de la Parisienne qui, comme ça, ne paie pas de mine mais se veut en réalité rien moins qu’un véritable guide de survie en territoire putafrange.

  • La parisienne est, professionnellement parlant, quelqu’un de polyvalent. La plupart du temps, elle travaille pour un grand groupe de communication qui produit des films, des émissions télé, des biscuits à l’huile de palme, des shampoings, des forfaits en téléphonie mobile et qui s’occupe, accessoirement, de mécénat d’art contemporain. Dans cette organisation tentaculaire, la parisienne a un poste de « chargée de développement » qui consiste principalement à envoyer et recevoir des e-mails et qui lui permet de gagner suffisamment d’argent pour pouvoir se payer autant de vêtements « The Kooples » qu’elle le souhaite.
  • La parisienne a une moyenne de 3800 amis sur Facebook mais, curieusement, n’a pas encore fait l’expérience du clic sur la petite mention « Add as friend ».
  • L’activité favorite de la parisienne est d’aller se chercher, dès l’ouverture de la boutique Starbucks la plus proche, son café afin de le boire sur le chemin du travail. Elle se dit avec fierté et tout en sirotant ce délectable jus de chaussette, qu’elle n’est pas loin de ressembler à sa grande cousine outre-Atlantique, la vénérée new yorkaise.
  • La parisienne a une conception très originale de ce que doit être une bonne hygiène de vie: elle n’hésitera pas à dépenser quotidiennement un demi SMIC dans une salade au tofu bio assaisonnée à l’huile de jojoba mais, paradoxalement, ne semble pas se soucier d’avoir les poumons d’un Gainsbourg en fin de vie.
  • La parisienne pense que c’est cool d’avoir la voix de Jeanne Moreau alors qu’elle n’a pas trente ans.
  • La parisienne sait déjà quels seront les prénoms de ses futurs enfants: Aubépine pour la fille et Barthélémy pour le garçon (ou éventuellement Koople).
  • La parisienne pense que, physiquement, le top absolu c’est ça:
  • La parisienne, vous vous en doutez, aime sortir. Mais ce terme est à prendre au sens littéral: plus que tout, elle aime sortir d’un endroit. Aussitôt arrivée quelque part, elle gratifie ceux qui l’accompagnent de sa devise: « On bouge? ». Ainsi, sans le savoir, la parisienne en dépit de la carte du parti socialiste qui traîne au fond de son sac à main, se situe idéologiquement du coté du bougisme.
  • La parisienne se dit volontiers féministe mais se demerde pour tomber systématiquement amoureuse d’hommes qui justifient à eux seuls, l’existence des plus enragées des féministes.
  • La parisienne, dont l’un des passe-temps favoris est de traumatiser les serveurs de la capitale en se plaignant systématiquement de ce que le canard qu’elle a commandé est trop cuit, contribue à la chute vertigineuse de la qualité du service dans la capitale et, par là même, à la notation déplorable attribuée aux restaurants français dans les guides hôteliers du monde entier.
  • La parisienne, lorsqu’elle est invitée à un vernissage préfère dire, lorsqu’elle n’aime pas le travail de l’artiste, qu’elle « n’adhère pas » ou que « c’est pas assez radical ». C’est bien connu, seuls les gros beaufs n’aiment pas; la parisienne, en femme du monde, n’adhère pas.

  • Mais la parisienne peut aussi s’avérer être une fille incroyablement sensible, charmante, jolie et drôle. Oui, je suis célibataire et je vis à Paris. Non, je n’ai pas envie de me griller totalement.
  • Bonne journée.
Publicités
405 commentaires leave one →
  1. Guillaume Pascanet permalink
    12/11/2010 10:54

    Ah, je sens que ce billet va faire réagir les nombreuses Parisiennes à frange commentatrices de CLG ainsi que tous ceux qui les désirent plus ou moins discrêtement.

    J’ai constaté à Bastille vendredi soir lors d’une de mes rares incursions dans notre belle capitale que les frange est en effet surreprésentée à Paris.

    Des connaissances italiennes ont trouvé la Française aussi belle que l’Italienne mais moins sophistiquée/artificielle, en particulier si on la compare à la Milanaise.

    Cependant, nous étions alors devant Notre-Dame et je pense qu’ils comparaient avec des touristes.

    • 12/11/2010 10:57

      Je te préviens. Nora est une putafrange. Il est probable qu’elle viennent chez toi demain matin à 6h pour te décalquer avec tous ses copains arabes.
      Tes heures sont comptées.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:00

        C’est impossible, j’habite en banlieue et les putafranges n’y vont jamais.

        De plus, je n’ai pas dit du mal de cette corporation très respectable et souvent très agréable à regarder.

      • 12/11/2010 11:05

        Effectivement.
        Après, c’est qu’une histoire de vaccins, hein. On sait jamais.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:10

        Je dois donc faire confiance à la politique de vaccination du gouvenrnement, et donc à Roselyne Bachelot.

      • 12/11/2010 11:12

        Tu es dans la merde, Guillaume.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:34

        Si, car en fait, je fais confiance en l’incompétence de Roselyne.

        Nora n’aura (ah ah) jamais son vaccin à temps.

      • Nora permalink
        12/11/2010 12:16

        C’est quoi Bastille?

        Pas besoin de vaccins, j’ai envoyé des amis.
        En même temps, t’es déjà assez puni Guigui, tu vis à l’étranger.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 12:21

        Faudrait savoir, je suis assez puni ou bien tu as envoyé des amis ?

        La Parisienne à frange est vraiment incohérente parfois.

        Si tu ne connais pas Bastille, c’est donc que Paris en est toujours pour toi à ses limites de 1859.

      • Nora permalink
        12/11/2010 12:24

        Je ne connais plus Bastille depuis que c’est devenu une annexe de l’étranger.

        [c’est pas de l’incohérence Guigui, c’est pour être sure de pas te louper]

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 12:30

        Tu ne dois plus connaitre le quartier latin non plus alors.

        [Je vais guetter de ma fenêtre toutes les franges, je suis terrorisé]

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 14:13

        Bastille c’est comme le Crazy Horse. Le divertissement pour les touristes.

    • 12/11/2010 11:17

      Comparer la Parisienne à une escalope, Guillaume, c’est vraiment d’un niveau lamentable.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:28

        Oui, je sais.

        Tu n’aime pas les escalopes ?

      • 12/11/2010 11:31

        Bah si. Je réalise moi-même des milanaises avec mon corps, tous les étés.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:32

        Arrête de me torturer avec ces visions si érotiques.

    • Philippe De Thrace permalink
      12/11/2010 14:16

      Pour être allé récemment en Transalpie, je peux confirmer que beaucoup de femmes là bas allient la prétention de l’Avenue Montaigne et le bon goût de ma caissière au Franprix.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 14:39

        Cela s’explique par le modèle de la « véline » de la TV berlusconienne. J’ai cru comprendre que les interventions mammaires commencent dès l’âge de 15 ans du coup.

        L’Italienne classique est gucchisée largement, porte ses lunettes de soleil 24/24 sur le nez ou dans les cheveux, ces lunettes lui cachant la moitié du visage, le maquillage est impeccable bien qu’un peu artificialisant et bien sûr, elle a le téléphone portable en permanence greffé que l’oreille.

      • Le Blasé permalink
        12/11/2010 17:24

        C’est aussi très vrai pour les PD italiens. Guccisés de la tête au pied, qui, quand ils viennent à Paris, se sentent défaillir s’ils ne mangent pas un plat de pâtes ou une pizza dans les 2 jours qui suivent leur arrivée. Les pâtes ou la pizza en question seront bien sûr immondes.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 17:31

        A ce que j’ai constaté, nos amis transalpins adorent déguster de la viande rouge et des frites qui sont les fleurons de la gastronomie française.

        Les crêpes rencontrent aussi un grand succès.

        C’est le café qui leur manque le plus.

    • 12/11/2010 22:36

      Guillaume, Je plussoie carrément ton com sur les Milanaises. J’ai vécu à Milan quelque temps, et t’as beau te faire la plus mimi possible pour sortir, tu n’arriveras jamais à leur niveau, elles sont hors catégorie. Le must du top de leur garde robe ? Le manteau de vison => mais que fait la PETA je vous le demande !

  2. Le Branleur permalink
    12/11/2010 10:56

    Argh Loui doillon, le cageot ultime devenu l’icône « sexy » de tous ces magazines féminins.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 10:58

      alors c’est « Lou » et c’est « devenuE », sur ce je repars me coucher, il est bien trop tôt.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:11

      ah non c’est bien « devenu » en fait.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:12

      sinon ça va vous ?

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:17

      mais grave, tu défonces.

      • Le Chœur permalink
        12/11/2010 11:58

        Tu te masturbes mêmes sur tes propres commentaires ?

        Je suis une outre…

      • La Bretonne permalink
        12/11/2010 12:03

        J’hésite entre consternation et franche rigolade.

      • La Bretonne permalink
        12/11/2010 12:07

        Bon je ris finalement.
        Le « mais grave, tu défonces » est juste sublime
        Quel branleur, ce branleur (copyright Le choeur. N’est-il pas?)

      • Le Chœur permalink
        12/11/2010 17:31

        (« Quel branleur, ce Branleur. » Copyright Le Chœur. De bonne valeur. Merci pour les droits d’auteurs. Beurre. Fleur.)

    • 12/11/2010 14:28

      Ta gueule.

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 14:41

        tiens je suis surpris que tu aies internet au milieu de tes chèvres, toi.

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 14:56

        Alors, ce direct Pezenas-Nancy, toujours en projet?

      • 12/11/2010 14:58

        HAHAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHA ! Je l’ai pris, c’est bon.

  3. 12/11/2010 10:57

    J’aime !

    (oui, commentaire inutile)

  4. Sae permalink
    12/11/2010 10:58

    Mais alors, mais alors, quid de ces parisiennes qui, déjà, pour commencer, ont un vrai métier, pas un pipo-métier ? Sommes nous de purs ovnis ? Sommes-nous des parisiennes ?

    Remarquez je m’en fous, depuis 2 mois je suis lyonnaise 😀 (et célibataire, mais du coup, le Juif, ça va plus pouvoir le faire)

    Lyon, territoire qui, je le concède, n’a pas atteint le niveau de putafrangisme parisien ^_^

    • 12/11/2010 11:04

      Lyon se défend en putafrangisme quand même.

      • Sae permalink
        12/11/2010 11:13

        Après 10 ans de putafrangisme parisien (dont je ne fais pas partie, déjà la frange je trouve ça moche 😀 ), de mon point de vue je t’assure que Lyon n’a pas encore le level ^_^

        Par contre (pour rester dans le capillarisme) on voit vachement de garçons avec des coupes de cheveux bizarres / décalées, mais je trouve ça chouette !

      • 12/11/2010 11:20

        Il y a pire que la Parisienne : l’imitation provinciale et forcenée de tout ce qui la rend détestable. Avec du Beaujolais nouveau dedans.
        C’est aussi ridicule et insensé qu’une contrefaçon de Tamagochi.

  5. 12/11/2010 10:59

    La parisienne préfère Gustave, Anatole ou Léon.
    Barthélémy, c’est so décembre 2009.

    • Claiw sans e permalink
      12/11/2010 18:24

      ou léopold, aussi.

    • Guillaume Pascanet permalink
      13/11/2010 09:56

      Vous avez remarqué le nom de la petite dernière de Cécile Duflot ?

  6. 12/11/2010 10:59

    J’aime particulièrement le coup du gamin qui s’appelle Koople.

  7. monsieurzubial permalink
    12/11/2010 11:00

    Dotée de vices cachés la parisienne restera néanmoins plus raffinée que la Berrichonne qui malgré sa résistance aux affres météorologique est en retard sur son temps.

    • La Bretonne permalink
      12/11/2010 11:38

      Tu apprendras que être en retard sur son temps, c’est être furieusement en avance.
      La mode et le raffinement sont deux choses trés différentes
      Le raffinement, c’est savoir rester classe et fair-play en toute circonstance, quelque soit la situation ou l’endroit où on se trouve. Le raffinement, c’est la sublimation de la sobriété et d’une forme d’humilité face au regard de l’autre. Quelque soit la richesse de la parure, c’est la façon dont on la met en scène qui en fait son raffinement.
      Je trouve ta remarque désobligeante. Le raffinement de la femme française n’est pas constituée que des parisiennes et heureusement…

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 12:03

        Mais grave les sweat RG 512 en lettres brillantes et les mèches tendance « i’m a lion », c’est tellement être en avance sur son temps.

      • Le Chœur permalink
        12/11/2010 12:12

        La Bretonette =>
        Le dandy que je suis te dit oui.

        Il ne faut pas confondre raffinement et ostentation ; tout comme il ne faut pas confondre style et richesse.

        Pour les mâles parisiens, je dirais qu’il ne faut pas non plus confondre élégance et négligence.

        Non mais.

      • 12/11/2010 12:16

        Parler de raffinage juste après un article sur les pétroleuses: tout ceci est d’une logique qui me ravit.

      • l'analphabète permalink
        15/11/2010 17:22

        La bretonne, ou le fer de lance de la défense du terroir Français. Elle est de tout les combats dés qu’une raillerie tombe sur nos bon vieux bouseux !

        j’admire…

    • 12/11/2010 11:39

      Alors que la Parisienne n’est pas en retard sur son temps, elle est « vintage ».

      • la catalana permalink
        12/11/2010 13:01

        aaah j’allais le dire 2h plus tard! t’es so vintage et je suis so jalouse..

    • 12/11/2010 12:30

      Se serait sans prendre en compte qu’une grande partie des parisienne est constitué d’anciennes berrichonnes (étrangement la solognote est beaucoup moins représentée).

      Je rejoins totalement la bretonne sur le raffinement. Précisons tout de même que la parisienne à force de n’être qu’une caricature d’elle-même de plus en plus flagrante s’éloigne plus que jamais de la finesse pour flirter avec la vulgarité (Lou Doilllon / Jackie Sardou = même combat).

      • 12/11/2010 12:33

        Oui, j’ai vu…
        « parisienneS » et « constituéE »

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 12:35

        Mais tu n’as pas vu « se serait »

      • 12/11/2010 13:21

        En effet…
        Mille excuses.

      • l'analphabète permalink
        15/11/2010 17:28

        La Solognote n’existe pas…
        En Sologne, fier de notre mascotte gastéropode nationale, le sexe n’est pas défini sous la salopette, avant l’instant même de l’accouplement !

      • 15/11/2010 17:37

        Alors pourquoi vend-on du « boudin solognot » sur le marché d’Orléans?

  8. Fel permalink
    12/11/2010 11:02

    Ah, elle a changé de sexe, je me disais aussi…

  9. La Morue permalink
    12/11/2010 11:02

    Je tiens à dire qu’en tant que provinciale vivant à Paris, y a un équivalent homme à ce syndrome. Sérieusement. Je ne sais pas comment s’appelle cette horde de bobo-branchouille-jmelaraconte, mais ils existent, je les ai vu.
    Parfois, je me rassure en allant dans ma campagne natale boire des coups.

    • 12/11/2010 11:05

      Ce sont peut-être les parisiens ?

    • tijan permalink
      12/11/2010 11:06

      à défaut de tirer un coup ?

      • La Morue permalink
        12/11/2010 11:07

        Exactement.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:08

      ta « campagne natale » ?
      On t’a pas dit que c’était un blog de parisiens ici ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 11:17

        Effectivement. Un parisien, c’est un être humain qui fait tout pour faire oublier qu’il était provincial 18 mois plus tôt.
        Or ça ne marche pas, on le sait maintenant.
        Pour vraiment passer pour un parisien, faut rentrer dans sa province natale habillé en ciré et marinière.

      • La Morue permalink
        12/11/2010 11:21

        Avec les bottes de pluie. Ahaha.
        « Non mais à Paris c’est in. ».

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 11:22

        Un parisien ne peut avoir été un provincial, jamais.

      • 12/11/2010 11:23

        Totalement d’accord avec branlette.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 11:24

        Bravo bel aveu. C’est quoi ta ville de province natale du coup ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:25

        Je plussois sur le Parisien en ciré et bottes de pluie en province.

        Son argument principal est qu’il voit d’autres personnes habillées ainsi, donc qu’il fait couleur locale.

        En fait, ces autres déguisés sont aussi des Parisiens. Mais c’est pas grave, cela amuse les indigènes.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 11:29

        Oui, à croire qu’ils achètent des voitures spacieuses pour pouvoir se changer en route juste après le péage de Mantes la Jolie.
        J’en ai même vu faire des demi tours pleine voie sur l’A13 parce qu’ils avaient oublié la nappe à carreaux rouge pour le pique nique du samedi.

      • 12/11/2010 11:38

        J’ai un soucis le branleur.
        Si un parisien ne peut avoir été un provincial, « jamais ». Quid de la parisienne qui a été déracinée, puis qui est allée à l’étranger puis de retour sur son sol natal ne peux/veux plus vivre à Paris parce que Paris c’est bien mais les Parisiens sont une race à part qu’elle ne peut pas supporter?
        A moins que ta réflexion ne soit qu’un problème de genre et que je sois passée à coté.

        Donc ma question est celle ci: si je revenais à Paris, je serais une parisienne qui a péché ou quoi?
        Je ne voudrais pas commettre un impair et parler des joies de la province en public sans savoir comment me faire pardonner et savoir quoi dire pour qu’éventuellement ça fasse exotique et pas provincial.

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 14:47

        Le parisien se sent supérieur, toujours. (il l’est, en même temps)

        S’il est déraciné et revient en ayant changé d’opinion, c’est qu’il est devenu le pire type de bobo, le bobo écolo qui porte des tongs et fait des courses bio.
        Il doit alors être lapidé à coups de graines de café max havelar commerce équitable.

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 11:09

      Pour la parité, on pourra suggérer à la Meuf une ode au Parisien aux cheveux savamment décoiffés.

  10. L'opineuse permalink
    12/11/2010 11:04

    Désolé… je n’adhère pas a cet article!

    • Le Pianiste permalink
      12/11/2010 11:21

      Ben n’opine pas alors.
      Ok je sors.

  11. La Bretonne permalink
    12/11/2010 11:05

    Je suis contente d’être bretonne.

  12. 12/11/2010 11:05

    « Déverser généreusement des litres de champagne sur un harem de « Zara-Frange droite-Wayfarer » de 15 ans dans une boite de nuit cradingue, leur offrir un after-coke dans sa garçonnière en contrepartie de leur virginité toute relative, se réveiller seul et désœuvré, s’apercevoir que tout ne s’achète pas, s’en foutre, et recommencer… »

  13. 12/11/2010 11:07

    Très bon article! Malgré tout la parisienne je l’aime, ma parisienne surtout

  14. Le Pianiste permalink
    12/11/2010 11:09

    En fait le Juif il veut se taper des Lou Doillon. Dentition de jument comprise.

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 11:12

      Tant qu’à faire dans ce style, je préfère Rossy de Palma.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 11:14

        Quintessence de jumentisme.
        Elise Larnicol se débrouille bien aussi.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:22

        Ah oui, je l’aime beaucoup elle aussi.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 11:29

        Elle a l’air sympa.
        Mais elle un peu trop le pâté et le beurre.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 11:30

        elle *aime

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 11:38

        Je vois que j’ai affaire à un connaisseur de l’oeuvre des Robins des Bois.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 11:46

        Et là je te répondrai : Merci. Et Bravo, aussi.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 11:53

        Son « Je déteste les gens qui disent « qui plus est »  » sera mon hymne de la journée, d’ailleurs.

        Oh d’ailleurs anecdote inintéressante du genre « partage ton handicap » : je suis strictement incapable de dire correctement « barbapapa ».

  15. 12/11/2010 11:11

    J’adore!!
    avis de parisienne

  16. La Pastanaga permalink
    12/11/2010 11:13

    donc finalement, tout ça pour dire que CLG est à 3/4 celib en ce moment?

    • 12/11/2010 11:18

      C-O-M-M-U-N-I-C-A-T-I-O-N

      • 12/11/2010 11:20

        Pasta guette au trou.

      • La Pastanaga permalink
        12/11/2010 11:21

        c’est une contrepétrie?

      • tijan permalink
        12/11/2010 11:32

        J’ai en effet l’impression qu’il y a plein d’appel de pieds dans ce blog. Vous devriez organiser des parties carrées pour sélectionner les candidat(e)s.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 11:34

        Oui.
        Regôute aux tapas.

      • La girafe permalink
        12/11/2010 15:53

        tijan, dis moi, par « partie carrée », tu insinues :
        – une forme de sexualité de groupe,
        – plusieurs peintures représentant deux couples en train de déjeuner dehors, notamment La Partie carrée de Watteau ou La Partie carrée de Tissot. On utilise aussi le terme pour Le Déjeuner sur l’herbe de Manet,
        ou bien
        – partie carrée : Un roman d’aventure de Théophile Gautier paru en 1851 ?

    • 12/11/2010 18:30

      La Pasta est focused et attentive, ça fait plaisir.

      • Nora permalink
        12/11/2010 18:39

        On s’en doutait depuis l’article « Premier rencard ».

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:42

        Pas tant que ça… elle a même pas vu que j’avais trouvé sa contrepétrie.

    • 13/11/2010 01:48

      J’ai ouvert la brèche, tout le monde s’y est engouffré…

  17. Le Branleur permalink
    12/11/2010 11:15

    Au fait, personne ne s’est encore rendu compte que c’est absolument dégueu la frang, à moins d’être une bombe subatomique dont le corps sert de diversion à ce hideux choix capillaire.

    • Nora permalink
      12/11/2010 12:22

      Ta race.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 14:50

      mais c’est pas grave, t’es bourrée d’humour toi.

      • 13/11/2010 01:49

        Elle est bourrée tout court, ouais.

      • Didie la Praline permalink
        14/11/2010 21:55

        Mais non, Nora c’est juste une bombe subatomique. Du coup, ça va.

    • 12/11/2010 15:44

      Alors là mon bon branlette, je n’adhère pas. La frange, ça va très bien à certaines, c’est même parfois un accessoire tout à fait nécessaire, par exemple, pour cacher un front démesurément grand. (non, non je ne parle pas de moi)

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 18:14

        mais encore ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:20

        Attends un peu elle va clarifier

    • 12/11/2010 15:45

      Alors là mon bon branlette, je n’adhère pas. La frange, ça va très bien à certaines, c’est même parfois un accessoire tout à fait nécessaire, par exemple, pour cacher un front démesurément grand. (non, non je ne parle pas de moi)

      (je le repost avec les bonnes infos, pourrie vous effacer le précédent mes bons petits connards?)

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 18:14

        ah d’accord.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:21

        Tu vois j’ t’avais dit

    • 15/11/2010 18:17

      Ou alors faut avoir moins de cins ans.

  18. Le Pianiste permalink
    12/11/2010 11:16

    Merci, un peu de perspicacité.

  19. Kwole permalink
    12/11/2010 11:17

    Heureusement que toutes les parisiennes ne sont pas comme ça !! Pure parisienne et aucun point commun avec ces Parisiennes là.
    Et heureusement…donne pas envie de leur ressembler je trouve.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:19

      ah t’es pas belle alors ?

      • Kwole permalink
        12/11/2010 11:25

        Voilà c’est ça…
        Non mais sur le côté frange/Starbucks/Lou Doillon/TheKooples. Bon cliché quoi.

      • val permalink
        12/11/2010 11:43

        elle adhère pas, c’est tout….

    • 13/11/2010 01:50

      « heureusement »?

  20. anyia permalink
    12/11/2010 11:24

    J’adore! Cela dit, je suis parisienne, et je ne fume pas, je ne suis pas « community manager », je ne m’habille pas chez The Kooples, et je ne vais à aucun vernissage.
    Ou alors c’est juste que habitant en proche banlieue et non intramuros, je n’ai pas encore été contaminée. Et que je reste une banlieusarde… (mon dieu, quelle insulte, rien qu’à l’idée j’ai vomi dans ma bouche)

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 11:25

      Un parisien vit intramuros, toujours.

      • 12/11/2010 11:26

        Totalement d’accord avec branlette

      • 12/11/2010 11:30

        Comment oses-tu ? COMMENT OSES-TU TE DIRE PARISIENNE alors que tu habites à l’étranger ????

    • Kwole permalink
      12/11/2010 11:26

      Ah oui, Paris c’est Paris, après le périph’ c’est pas pareil !

      • anyia permalink
        12/11/2010 11:37

        Je pensais pas qu’un provincial savait faire la différence entre la banlieue et paris même… 😛

    • 12/11/2010 11:55

      Déjà qu’habiter un arrondissement à DEUX chiffres est une aberration pour la parisienne, oser prétendre en être une alors qu’on vit hors de la zone d’habitabilité !

      • La Relou permalink
        12/11/2010 13:52

        Nan c’est plus compliqué que ça! Habiter un arrondissement à DEUX chiffres est une aberration, sauf le 15eme, le 16eme et le 17eme.

      • 12/11/2010 13:55

        Pardon? Le 15eme?

      • La Relou permalink
        12/11/2010 13:58

        Et ne parlons même pas des arrondissement damnés : si tu habites dans l’un d’eux, les parisiennes te regardent comme un mendiant. Je veux bien sûr parler du 10eme, 18eme et 19eme. Aussi une partie 11eme. Et du 20eme, même si tu habites la magnifique « Campagne à Paris ». Bein oui, pour les parisiennes, ces arrondissement sont dangereux, moches et sales, donc impossible qu’il y ait de sublimes coins. La parisienne n’aime pas la rive droite.

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 14:26

        Mmh. Vous confondez la parisienne décrire par Le Juif avec la partie la plus « UMP Lifestyle » du spectre. La parisienne n’est pas juste et pas forçément une grande bourgeoise. Des parisiennes telles que les décrit Le Juif habitent en nombre avenue Parmentier, vont voir des performances au 104 (malgré une programmation qui manque beaucoup de lisibilité, elles trouvent) se fournissent en vintage au Marché St Pierre, voire aux puces de Montreuil, et de dandinent à Gambetta.

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 15:01

        Et en plus, on doit encore enlever trois arrondissement où il n’y a plus que des étrangers, des investisseurs et des ambassades.

      • La Relou permalink
        12/11/2010 15:03

        Oui le Pédé, 15eme coté 16eme, pas côté 14eme, j’aurais du préciser.

        Les arrondissements populaires « se boboïsent ». C’est vrai que maintenant c’est trop cool d’habiter Belleville, de trainer à Gambetta et de faire les fripes du 10eme, ça prouve qu’on est rebelle, qu’on a peur de rien, qu’on est trop peace and love et qu’on aime le multiculturalisme. C’est chic, c’est parisien, c’est Vanessa Paradis.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 15:13

        Philippe, dis nous carrément dans quel arrondissement la Parisienne sévit, ce sera plus rapide.

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 15:24

        Tout dépend de ce qui l’accompagne

        2(avec un banquier), 3, 4(avec des couilles), 5 et 6 (avec lunettes de soleil), 9 (avec des copines), 10, 11, 12(avec une poussette), 13, 15, 16 (avec perles), 17, 18, 19(avec une carte du PS périmée) et 20

      • La Relou permalink
        12/11/2010 15:39

        13eme avec des perles? là aussi, préciser quel coin du 13eme, parce que vers Porte de Choisy/Italie/Ivry, il n’y a pas beaucoup de perles.

        Et avec qui sont les parisiennes qui vivent dans le 1er et le 20eme?

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 15:45

        nan, juste le 16e les perles. Et dans le premier, il n’y a que des moscovites.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 15:50

        Merci Philippe pour cette cartographie de la Parisienne.

        Peut-on considérer que la Neuilléenne est comme la Parisienne du 16ème, mais avec un serre-tête en velours ?

      • Philippe De Thrace permalink
        12/11/2010 15:53

        La Neuilléenne comme la Boulonnaise ne sont pas parisiennes, jamais. Même si elles te jurent leurs grands dieux qu’elles sont nées dans le 14e (who isn’t nowadays?)

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:30

        Pour le 20ème c’est sarouel au patchouli avec un cageot de légumes « le campanier ».

      • Le Blasé permalink
        12/11/2010 17:38

        Je pensais que la parisienne ne sortait pas du 3, 5, 6, éventuellement 8, 16 ou 17 pour aller manger chez ses parents.

      • 13/11/2010 01:54

        Ah non la reloue, je peux pas te laisser dire ça. La parisienne a depuis quelque années migré vers ces arrondissement là. Parce que le canal saint Martin c’est teeeeeeellement cool, les buttes chaumont c’est geniaaaaaaaal et ne parlons pas de menilmontant, so coooooooool

  21. Lunares permalink
    12/11/2010 11:32

    Hum les pires, ce sont les rémoises qui se prennent pour des parisiennes parce que c’est pas loin, mais qu’en fait ça sent un peu la bouse à Reims.

    Et yen a partout, à tous les coins de rue, frange comprise, agressivité envers les serveurs démultipliée (ben ouais, ya de la colère du fait qu’on soit à Reims) et voix de Jeanne Moreau.

    Le monde est fou.

  22. 12/11/2010 11:34

    AU FAIT OHLALALALALA INCROYABLE : on parle de C’est La Gêne dans Les Pétroleuses dis donc [Ouais je l’ai acheté, au risque de me faire traiter de fille dans le métro ce matin]. Truc de guedin.
    Bon, ils ont oublié de dire que c’était mieux avant, mais quand même, c’est cool quoi.

    • 12/11/2010 11:36

      Et sinon, t’en as eu pour ton pognon?

      • 12/11/2010 11:41

        Bah disons que je suis un peu déçu dans la mesure où ça ne parle pas de moustaches, ni de la vidéo la plus laule du moment de l’internet mondial du buzz, ma vidéo de campagne, tu vois ?

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 18:12

        AAAAAARGH tu vas finir sous un wagon de marchandises diego.

    • 12/11/2010 11:37

      DYYYYEGOSAN YL LYY LAY PAYYYTROLEUSES SAY UN PAYDAYYYYYYY

    • Le Pianiste permalink
      12/11/2010 11:37

      J’aurais presque envie de mettre un smiley pour fêter ça.
      Ceci dit, oui, CA DEFONCE.

  23. ABC permalink
    12/11/2010 11:39

    J’adhère totalement à cet article

    Vous n’auriez- pas un scotch ?

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 11:45

      Un double-face ?

      • l'encastré permalink
        12/11/2010 12:18

        Non, juste un doigt.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 12:32

        Tu ne veux pas un scotch d’abord ?

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 12:51

        Je vois que j’ai affaire à des connaisseurs de l’oeuvre des Nuls.

      • Raymond Domenech permalink
        12/11/2010 12:59

        Aucun lien.

      • Le Pianiste permalink
        12/11/2010 15:35

        Ah si! Il suffit juste de remplacer scotch par whisky.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:21

        Il dit qu’il voit pas le rapport.

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 16:30

        Tu es un débutant le pianiste.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 16:34

        On n’attend pas votre soeur ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:35

        Une bonne nouvelle pour nos amis d’outre quievrain qui aiment la batavia.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 16:38

        Les castors lapons sont-ils hermaphrodites ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:39

        Je n’écrirai rien sur ce film c’est une merde.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 16:41

        Je vous préviens, c’est une vraie boucherie.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:42

        Il a été tué à la saucisse et au morteau

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 16:45

        Et revoici Madame la sous-préfète !

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:47

        Barrez vous cons de mimes.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 17:00

        I have in ze bilouke

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 17:02

        Serge Karamazov. Aucun rapport j’ suis fils unique.

      • ABC permalink
        12/11/2010 18:20

        2 doigts me suffiront et un double face

        Merci beaucoup Messieurs

      • Le Pianiste permalink
        13/11/2010 08:33

        @LeBranleur : N’importe quoi, des gencives de porc.

        @ABC : Je suis un con et je casse ta conclusion.

  24. 12/11/2010 11:40

    La parisienne a aussi un blog mode avec des photos type pieds-en-dedans.
    La parisienne renie sa banlieue natale, puis 5 ans après s’enorgueillit d’avoir écrit un billet courageux sur le thème « les gens à Cergy ils sont pas beaux. »
    La parisienne a pris le métro une fois à Barbès, et le déconseille.

    (La parisienne a internet, et c’est ça le drame.)

    • 12/11/2010 11:43

      +1 pour les pieds en’n’dans. Sans compter qu’une fois casée et après la ponte, la Parisienne t’explique sans vergogne comment c’est trop mieux d’habiter Bois-Colombes ou Pantin.

    • anyia permalink
      12/11/2010 11:46

      Toi tu vises qqn en particulier, je crois… =)

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 11:47

        Toi t’ habites à Pantin, je crois.

  25. 12/11/2010 11:45

    Quant à l’utilisation du verbe « adhérer », rien de mystérieux là dedans.

    Il suffit de considérer l’art contemporain comme l’art de jeter de la merde sur le mur et de regarder ce qui adhère ou non.

    La parisienne est simplement un matériau qui se jette plus tard dans le processus de création, au moment du vernissage (et qui peut adhérer, ou non, selon la qualité de l’accueil et du buffet).

    • 12/11/2010 11:54

      Respect.

    • l'encastré permalink
      12/11/2010 12:23

      Il faut croire qu’il y en a qui ont moins besoin d’adhérer à quelqu’un que d’autres. (mais c’est sublime ! )

    • 12/11/2010 13:04

      « Quant à l’utilisation du verbe « adhérer », rien de mystérieux là dedans.

      Il suffit de considérer l’art contemporain comme l’art de jeter de la merde sur le mur et de regarder ce qui adhère ou non. »

      Toi je t’aime !

      Sinon, Cergy c’est mieux !

    • 12/11/2010 15:46

      HUM.

      Curiosité, nuance et analyse profonde, quand tu nous tiens….

      • 12/11/2010 16:45

        Détends toi Roro! Moi aussi j’aime la peinture de G. Richter! Ça ne m’empêche pas de penser que ces artistes contemporains, c’est tous des pédés.

  26. filomena permalink
    12/11/2010 12:15

    quels commentaires sur les italiennes?

    • La Bretonne permalink
      12/11/2010 12:26

      Bah rien…
      A part qu’on veut bien que vous récupériez la Bellucci. Et Carlita ausi, s’il reste un peu de place.

      • Le Pianiste permalink
        13/11/2010 08:36

        Et puis si vous pouvez profiter pour prendre au vol Laura Pausini, ça fait plaisir et ça débarrasse.

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 12:28

      Je ne serais pas objectif sur ce sujet.

    • l'encastré permalink
      12/11/2010 12:35

      Tout est dans la chapelure, mais ça dépend quand même de l’accompagnement.

  27. 12/11/2010 12:56

    Y’a rien marqué sur les Iphone, Ipad, Ipod,Itunes, blackberry, Windows7, MacBook, écrans 3D?

    • L'opineuse permalink
      12/11/2010 16:59

      Windows 7 et les blackberrys c’est le MAL!!!!

  28. 12/11/2010 13:00

    j’ai pris beaucoup de plaisir à lire votre article sur la parisienne que je suis de naissance lol, mais à contrario je suis tout sauf fumeuse, et je n’ai pas la voix de notre venerable actrice jeanne moreau, et surtout je ne suis pas filiforme, mince alors, raté pour ceux qui fantasme sur les parisiennes jeunes et jolies, en tout cas bravo : ps mais je suis une mamie de cinquante trois ans et non je n’ai pas peur de dire mon age, c’est ce qui peut faire la différence avec nos jeunes parisiennes

  29. la catalana permalink
    12/11/2010 13:21

    Je ne suis pas d’accord sur le starbucks, le jus de chaussette trop peu pour la parisienne, elle choisira plutôt un chai tea latte au lait de soja avec moitié eau, à emporter donc bien chaud

    • La Bretonne permalink
      12/11/2010 13:31

      Arghhhhhhhhhhhh!

      N’oublions pas le sirop d’agave avec le thé .

    • 12/11/2010 13:32

      Bah moi en starbuck, je n’ai toujours pris que des Moka evc une tonne de chantilly ou des chocolats chaud aussi avec une tonne de chantilly, donc, la qualité du café est passée totalement inaperçue derrière la qualité de la chantilly (potable, elle.)

      • La Bretonne permalink
        12/11/2010 13:40

        Exactement!
        Au Starbuck, tu vas chercher tout sauf du bon café. Tu vas chercher du régressif calorique que tu peux balader partout. Comme quand tu étais petit et que tu partais à l’aventure des rues, le nez en l’air et les poches remplies de carambars et de fraises Tagada.

      • la catalana permalink
        12/11/2010 13:47

        Je n’aime pas la chantilly, ni le chocolat, ni le sucré en général

      • L'agro permalink
        12/11/2010 20:26

        Et des donuts. Faut pas oublier les donuts qu’on va chercher au Starbucks.

        Par contre il n’y a pas de donuts dans les vrais Starbucks (aux USA quoi.)
        Ou alors très peu et pas bons.

  30. La Pastanaga permalink
    12/11/2010 13:49

    sinon pour la voix Jeanne Moreau, les Espagnoles c’est bien pire
    (j’adoooore)

    • la catalana permalink
      12/11/2010 13:54

      Le syndrome de voz de camionero con cuatro carajillos entre pecho y espalda…moi aussi j’adore!

  31. Guillaume Pascanet permalink
    12/11/2010 14:01

    Voici le seule authentique Parisienne

    Renault R4 la parisienne

    Question aux trois connards masculins : La Meuf est-elle une authentique Parisienne ?

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 14:20

      Ben voilà que Guigui nous ressort ses vieux magazines cochons.

    • 12/11/2010 18:34

      Si j’en crois la description du Juif, non je ne suis pas du tout une authentique parisienne, sauf dans mes choix de mecs. Mais je suis curieuse de voir leurs réponses aussi.

      • 12/11/2010 18:37

        Et pour le « incroyablement sensible, charmante, jolie et drôle » aussi, ça va de soi.

      • Guillaume Pascanet permalink
        13/11/2010 10:02

        Ah, j’avais point vu que tu avais répondu.

        J’attends donc les précisions de tes compères.

        PS : tu n’as jamais songé à te faire une frange ?

      • 15/11/2010 22:38

        Ils ne répondent pas ces connards.

        Pour la frange, ma mère y a pensé pour moi quand j’avais 2/3 ans mais quand j’ai demandé les clopes et les chaussures compensées qui allaient avec, elle a renoncé.
        Depuis, mes cheveux sont devenus infrangeables.

  32. 12/11/2010 14:37

    Tiens je savais pas que le sticker existait au féminin ; je l’ai au masculin un peu partout dans mon appart.

    • Le Chœur permalink
      12/11/2010 15:07

      Vu comme le « -ne » dépasse du cadre et que, pour ne rien arranger, ça ne rime pas… Je pense qu’il n’existe effectivement pas et que Le Juif tente de nous faire prendre des urètres pour des lampadaires.

      Quel manipulateur, ce type.

  33. 12/11/2010 14:56

    Personnellement, en tant que provincial libidineux et intellectuellement supérieur, le coté « poser-pouffiasse-qui-mérite-une-bonne-correction » de la parisienne est une source d’excitation sans limites.

    • 12/11/2010 15:06

      Y’a pas de quoi mon cher Yoos.
      La parisienne, c’est comme les artichauts, une fois que tu l’as effeuillée tu retrouves plus le reste.

      • Le Chœur permalink
        12/11/2010 15:12

        T’as pas changé de coupe, toi… ?

        Y’a comme un truc qui me chiffonne avec ta tête…

      • 12/11/2010 15:12

        Pas grave, c’est le trophée qui importe. Aucun derrière n’est plus réjouissant à claquer que celui de quelqu’un qui te snobait au début de la soirée.

      • 12/11/2010 17:10

        @Chœur : Je fais mon poil d’hiver. Oublie tout ce que tu sais sur les écrevisses.

      • Valeur Inconnue permalink
        13/11/2010 16:53

        Voyons voir comment tu te débrouilles, l’écrevisse, une fois badigeonné de mayonnaise!

    • Marian permalink
      12/11/2010 21:30

      Ça reste vrai même pour un parisien (la source d’excitation).
      Vous avez beau médire, mais la chasse à la parisienne (telle que décrite par Le Juif), c’est du sport. On est heureux de remporter son trophée (même si parfois, tu te rends compte après coup, que c’était toi le trophée).

      • Guillaume Pascanet permalink
        13/11/2010 10:03

        Tu te rattrapes bien à la fin mais j’ai cru un moment que tu t’inspirais de Bigard.

  34. acila permalink
    12/11/2010 15:03

    Ce serait donc vrai qu’il y a un monde entre Paris et la province (que dis-je un, des mondes!!!).

  35. Minorite_ permalink
    12/11/2010 15:20

    Chez moi on dit pas « Parisienne » on dit « Pute à frange ».

    • Minorite_ permalink
      12/11/2010 15:24

      J’aurais pas du lire tous les com’, ça m’a fait oublier que « putafrange » est déjà dans l’article. Voilà, je sors,oubliez moi, merci.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 15:43

        Mais non reste !
        Tu connais causette ?
        Et surtout, est ce que t’ adhères ?

  36. 12/11/2010 15:51

    Je me reconnais un peu mais pas trop dans ton article mon cher juif.
    Parisienne pure souche, je porte la frange, mange plus ou moins bio et fume plus qu’un peu.
    Par contre je suis gentille, je dis j’aime pas, quand j’aime pas une oeuvre je ne me plains jamais dans les restos, et évite à tous prix les fringues à prix démesurées pour qualité/éthique variable.
    Mais faut dire que je suis une parisienne pauvre, ce qui change la donne.

    Il me semble tout de même que tu as oublié un élément important :
    la parisienne est toujours en retard.

    Sinon, j’aime beaucoup l’effort d’inspiration que tu as fourni juste pour nous informer de ton célibat. Prépare toi, ça va se bousculer au portillon c’estlagênien.

    • Le Chœur permalink
      12/11/2010 15:57

      Ouais, enfin t’es à cheval entre le rock’n’roll, la grande intello et la militante révoltée, ce qui est très « female parisian touch », tout de même.

      • Le Pet Financier permalink
        12/11/2010 17:51

        Tout juste si Roro n’écrit pas dans le dernier magazine féminin (celui qui est moi bien que Causette).

  37. 12/11/2010 15:54

    Je crois que tu ne vas pas rester longtemps célibataire. Très drôle ce post. L’humour c’est attractif 🙂

  38. docds permalink
    12/11/2010 15:55

    Le Juif, aurais-tu eu des problèmes avec une parisienne?
    Tu ferais mieux de t’attaquer aux petites nantaises, beurrées ou pas, ou aux niçoises qui n’en font pas toute une salade.
    En revanche je ne te conseille pas l’arlésienne qui risque de se défiler méchamment.

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 16:17

      tous les grand-parents adeptes de jeux de mots bateaux, sortez de ce corps.

      C’est pour briller aux yeux de mamievelours plus haut, c’est ça ?

      • calamityjane permalink
        12/11/2010 16:21

        Les niçoises n’en font pas toute une salade, ça reste à prouver!!!!j’en connais quelques unes bien gratinées qui pourraient rivaliser avec n’importe quelle pouf!

      • docds permalink
        12/11/2010 16:57

        T’as raison, branlouille. J’avoue que j’ai hésité… Manque d’inspiration.
        [Jt’attends au tournant, trouduc]

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 16:59

        Non les biens gratinées c’est les dauphinoises.

      • docds permalink
        12/11/2010 17:02

        Tu vois branleur, y’a pas que les vieux…

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 17:05

        Les Bourguignonnes me font un effet boeuf.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 17:21

        Les savoyardes sont complètement fondues
        A entretenir, la vosgienne coûte bonbon
        L’ agenaise en est à son premier testament

      • oceanes222 permalink
        12/11/2010 17:24

        j’en conviens, pour le gratin, je me suis plantée de région. Mais je ne suis pas parisienne ni dauphinoise, ça doit venir de là!

      • Le Pet Financier permalink
        12/11/2010 17:53

        La basquaise est dans la basse cour.

      • Le Branleur permalink
        12/11/2010 18:11

        je meurs.

      • 12/11/2010 18:15

        La colle à dentier, ça défonce.

      • Le Pet Financier permalink
        12/11/2010 18:17

        J’écoutais juste ta musique l’écrevisse.

      • 12/11/2010 18:20

        T’as réussi à contourner le filtre « incontinents ».

      • 12/11/2010 18:21

        (point d’interrogation)

      • Le Pet Financier permalink
        12/11/2010 18:26

        Je crois que tu l’as désactivé.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:36

        Le fan de ninja tune de la première heure qui traite les autres de vieux…
        Non mais laissez moi rire. Il va bientôt nous raconter qu’il était au collège avec la funk mob et qu’il a vu les premiers dj set de coldcut à Londres en 87.
        Mais çà part ça c’est trop un jeune.

      • Le Pet Financier permalink
        12/11/2010 19:53

        Discrètement avec mes gros sabots de mec de derrière le périph, je lui dit que sa musique est sympa et voilà que je me retrouves en couche culotte…
        P’tain, quel parisien!!!

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 21:06

        Oui… mais je crois qu’il pensait plus à des couches confiance

      • 13/11/2010 03:44

        Gnagnagna ma coupe à la MC Hammer gnagnagna c’était mieux avant gnagnagna saloperie de Vietnâm.

      • Le Branleur permalink
        13/11/2010 08:36

        c’était pas notre guerre, l’écrevisse.

    • 12/11/2010 16:32

      @doc: je ne m’aventurerai pas sur le terrain dermatologique où tu essaies de m’attirer. Navré de t’apprendre qu’aucune parisienne ne m’a refilé de champignons.
      Bon appétit.

  39. 12/11/2010 16:30

    L’image de la Parisienne n’a pas beaucoup évolué de puis Marie-Paule Belle. Si?

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 17:25

      Ca te gène ?

      • 12/11/2010 18:49

        Ça me gêne?

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 19:41

        Ben oui, rapport à la chanson de Marie-Paule Belle.

      • 12/11/2010 20:26

        J’avais compris, je suis pas Parisienne.

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 20:34

        Excuse-moi, fin de semaine, début du week-end, toussa !

    • 12/11/2010 17:52

      Je trouve qu’elle était plus sympa, cette image, dans la chanson.

  40. 12/11/2010 16:34

    ça alors? La parisienne est un fantasme pour les provinciaux?

  41. 12/11/2010 16:48

    c’est drôle, chui pas parisienne, mais pas du tt, d’où mon pseudo, mais cette fille que tu décris me ressemble mais d’une force… !!!

  42. Senem permalink
    12/11/2010 17:16

    A quand un article sur les Belges, que j’en prenne un peu plein la gueule? Un ptit connard se dévoue?

    Le juif, t’es trop loin, sinon je postulerais bien en bousculant les putafranges au portillon.

  43. Une bordelaise flâne permalink
    12/11/2010 17:53

    Quand je lis ca je me dit que ca craint si je trouve un boulot sur Paris!! La parisienne semble etre une vraie Bitch… Mais merci car je viens de decouvrir, dans votre article, la marque KOOPLES; du coup j’ai peut etre une chance de me faire amie avec la parisienne avec un sujet de conversation pareil!

    • Une bordelaise flâne permalink
      12/11/2010 17:56

      Je me « diS » – sorry j’ai perdu mon orthographe outre atlantique (bonne excuse de parisienne) …

    • Nora permalink
      12/11/2010 17:59

      Ça devrait pas trop te changer des bordelaises.
      Tu crains pas grand-chose.

      • Une bordelaise flâne permalink
        12/11/2010 18:07

        Ouais mais c’est quand meme le modele en dessous… La bordelaise tu lui fais boire trois verres de vin et elle devient une super fille.

      • Isabelle permalink
        13/11/2010 20:18

        C’est quand même quand j’habitais Bordeaux que j’ai le plus entendu : « Vivre à Paris ? Ah mais ça doit être l’horreur, moi je ne pourrai jamais ! »

  44. Le Blasé permalink
    12/11/2010 17:59

    Hahaha j’aime tellement ton article Le Juif.

    Je les côtoie tous les jours, ces parisiennes qui vont s’acheter une micro salade haricot, roquette, pousse de soja avec une vinaigrette citron ou un bol de fruits frais chez Cojean.

    Ces parisiennes qui ont trouvé l’expo Basquiat « sympa » mais très « mainstream », qui lisent en ce moment Heidegger parce qu’elles « adoooorent Heidegger, c’est trop frais ».

    Ces parisiennes qui vont aller faire un petit « trek » en Thaïlande (même si elles partent avec 2000€ en poche pour 2 semaines et dorment chaque nuit dans un hôtel 3 étoiles), histoire de fuir Paris (qu’elles ne quitteraient pour rien au monde).

    Ces parisiennes qui ne retiennent jamais le nom d’une ville française et qui la désigneront toujours sous le mot « Province » (fonctionne aussi pour les parisiens).

    Bon, pour leur défense, je rechigne à chaque fois qu’il faut passer le périph’, même quand c’est sur un ligne de métro. Je refuse de prendre le RER par principe, je pleure chaque fois que je dois changer pour la ligne 1 et je désire la mort de chaque étranger qui reste agglutiné devant les portes du métro au lieu de se mettre au fond.

    • docds permalink
      12/11/2010 18:02

      Les portes du…..???

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 18:04

        …pénitencier ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:04

        Pénitencier.

      • Le Chœur permalink
        12/11/2010 18:11

        Pfff ! Les Portes du pénis entier, voyons.

    • Le Blasé permalink
      12/11/2010 18:21

      Ah et j’oubliais leur vie doit ressembler à:

      – Celle d’un self made woman type Samantha Jones de Sex and the City, le cul en moins (ou pas) et deviennent par conséquent irascibles et sont prêtes à TOUT pour te piétiner les cou****s (très chères avocates, cela s’adresse à vous).

      – Celle que l’on voit dans les chansons d’amours pour les plus fleurs bleues. Ou comment problématiser des histoires d’amour creuses parce que l’on s’ennuie et faire de pratiques sexuelles un acte artistique et limite engagé. (Désolé, j’ai vomi ce film, j’ai applaudis quand l’autre gourdasse passe l’arme à gauche, de toute façon, elle le méritait).

  45. L' alter égal permalink
    12/11/2010 18:05

    Putain de photo finish truquée de merde

    • Guillaume Pascanet permalink
      12/11/2010 18:08

      Mauvais joueur.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:12

        Qui moi ? Ah mais pas du tout.
        Du tout.

        D’ailleurs j’t’ai écrabouillé sur LCDLP

      • Guillaume Pascanet permalink
        12/11/2010 18:17

        Sur quoi ?

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:19

        Mais tu sais bien, le FDLN, voyons…

    • 12/11/2010 18:09

      T’es encore un peu vert.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:10

        Non là ça va mieux j’ai digéré

  46. Le suisse blond permalink
    12/11/2010 18:08

    Je trouve intéressant de constater que les suisses comme moi ne sont pas les seuls à penser ça des parisiennes. Et ça me rassure, vous n’êtes pas encore complètement perdus. (Mais non je n’ai pas une mauvaise opinion de la France et des français! Qu’est-ce qui vous fait penser ça?)

  47. 12/11/2010 18:13

    Excellent ! Ok, ok je me suis reconnue dans quelques détails …
    Sauf que Lou Doillon pour moi, c’est l’incarnation de la vulgarité. Mais je suis exilée en province depuis quelques années, ça doit jouer 😉

    • Le Branleur permalink
      15/11/2010 12:34

      lou doillon vulgaire ?
      C’est tout l’inverse même si la regarder sourire te brule la rétine et l’entendre rire t’éclate les tympans, tu es bien une provinciale.

  48. Le suisse blond permalink
    12/11/2010 18:22

    J’oubliais!
    J’ai toujours trouvé assez surprenant ce « clivage » entre parisiens et provinciaux qui existe en France.
    De un, je le trouve totalement ridicule.
    De deux, ça n’existe pas du tout en Suisse. Peut-être parce qu’à une demi-heure de train d’une ville on retombe dans une autre de la même taille.
    Bien sûr, je ne parle pas des clivages entre cantons (http://fr.wikipedia.org/wiki/Canton_suisse) qui eux sont tenaces.
    Ce commentaire est super-intéressant, je sais.

    • 12/11/2010 18:23

      Normal, vous êtes un peu la province des provinciaux, hein.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 18:26

        Le pire c’est le ressortissant du 77 : plouc à Paris, parigot en Province.
        Genre qu’écoute Voltage FM dans sa voiture tunée. Complètement schizo…

      • 12/11/2010 18:29

        Dès qu’ils sortent de Melun, ils sont surpris de voir les corbeaux voler dans le bon sens.

    • docds permalink
      12/11/2010 18:31

      (C’est sûr qu’il n’y a pas de clivage. Il n’y a que des provinciaux)

      • docds permalink
        12/11/2010 18:32

        Putain d’arthrite…

    • Philippe De Thrace permalink
      13/11/2010 00:34

      L’histoire des deux pays est très différente. La Suisse est une confédération. Les relations entre parties du pays sont horizontales. La France, sur plusieurs siècles, s’est constituée en agrégation autour de la couronne royale. L territoire français a été proprement modelé depuis Paris.

      • Guillaume Pascanet permalink
        13/11/2010 09:55

        On peut ajouter que les cantons originaux suisses sont allemands et qu’ils ont envahi les cantons romands militairement, d’où l’appellation de canton sujet.

        Pour parler plus brutalement, Genève et Lausanne sont des colonies de Zurich et Berne.

  49. Claiw sans e permalink
    12/11/2010 18:32

    Bon alors je ne suis pas encore parisienne. Fichtre alors… mais maintenant que j’ai le descriptif, ça va aller mieux l’adaptation 😀

  50. grosdab permalink
    12/11/2010 18:58

    A chaque fois que je crois une réplique lyonnaise de putafrange je me demande ce que ça donne une conversation avec ce genre de fille. C’est aussi chiant que ça en a l’aire ?

    • L' alter égal permalink
      12/11/2010 19:23

      Tu feras gaffe, t’as un « e » rebelle qui se ballade dans ton commentaire et qui se pose n’importe où.

      • grosdab permalink
        12/11/2010 19:41

        En effet, celui là si je le chope il va m’entendre !

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 19:45

        Il se peut que je le croise, il est parti prendre l’air.

      • grosdab permalink
        12/11/2010 19:50

        Qu’il y reste, on fera sans lui.

  51. Philippe De Thrace permalink
    12/11/2010 19:26

    On m’a dit que les charentaises sont confortables, qu’il y a de la place pour plusieurs dans les limousines, mais que les antibaises sont coincées du cul.

    • L' alter égal permalink
      12/11/2010 19:27

      Respect.

    • docds permalink
      12/11/2010 19:38

      « tous les grand-parents adeptes de jeux de mots bateaux, sortez de ce corps.
      C’est pour briller aux yeux de mamievelours plus haut, c’est ça ? »
      [Dixit branlouille]

    • Le Branleur permalink
      12/11/2010 21:30

      En effet ces jeux de mot sont aussi fins que « les niçoises n’en font pas toute une salade » et « les arlésiennes se font désirer ».

      Je retire ce que j’ai dit.

      • L' alter égal permalink
        12/11/2010 21:35

        On va faire comme si ce commentaire n’avait jamais existé : déjà c’est drôle et en plus un branleur ne se retire jamais.

  52. 12/11/2010 20:00

    Bisous!

  53. La Banlieuzarb permalink
    12/11/2010 20:38

    Et les pontault-comboises? les St-mauriennes? les campinoises? les joinvillaises?
    Allez RDV demain chez Mistigrif pour une grosse session shopping qui tâche les filles, après on ira se boire un caf’ a 2€ au Balto ou au Funchal!
    Quoi ca fait pas rêver? grrr ces parisiennes…

  54. 12/11/2010 20:43

    Bon. Voilà un article qui me rassure d’être une créature cosmopolite.

  55. L'informaticien permalink
    12/11/2010 21:13

    Et elle est comme ça la Meuf ?

  56. L'expat' permalink
    13/11/2010 00:39

    … Et les parisiennes expatriées… ?? celles qui exportent l’extraordinaire concept de la parisienne partout dans le monde. « Toujours imité, jamais égalé »
    On en parle jamais, je tenais à dénoncer cette injustice profonde.

    • L'expat#2 permalink
      13/11/2010 01:58

      En tant qu’expat je dis qu’on a du boulot, le nombre de fois qu’on m’a dit:
      « Paris is such a beautiful city..but what a shame that Parisian people sucks!!! »

      True story 😦

  57. Guillaume Pascanet permalink
    13/11/2010 10:05

    A moi la colonne !

    • L' alter égal permalink
      13/11/2010 10:31

      Quelque chose me dit que ça va pas durer.

  58. 13/11/2010 13:22

    Un bel article qui pourrait se résumer par un « femme je vous aime » de Julien Clerc. Quel romantique ce Le Juif.
    Cordialement

    Dicky le Canard

  59. Isabelle permalink
    13/11/2010 18:10

    On le sait bien que le juif aime les femmes, même s’ils préfère celles qui ne disent pas caca.
    Cependant, je pense qu’il aura un instant d’hésitation s’il croise une femme avec ce collier

  60. antoine permalink
    14/11/2010 23:10

    Vécu, un soir, après trois bougeages:
    – « t’es ou ? »
    – « au bar »
    ….
    -« putain t’es ou ?? »
    -« au bar j’t’ai dit »
    -« mais j’y suis au bar » ….. « Oh putain » …. « DE QUEL BAR TU PARLES CONNASSE ? ».

    J’avais juste raté le 4eme bougeage de la soirée.

    Tout ça pour dire que j’adhère totalement de mon corps et de mon ame à cet article, avec outre les bougeages, une mention spéciale pour leur affection particulière pour les gros connards machistes qui les brisent mais qu’elles aiment comme des poufiasses, et le lynchage de serveurs de café, bien que j’aurai bien fait un combo avec les chauffeurs de taxi (la parisienne se fait toujours entuber par les drivers, car elle connait par coeur sa ville et ses raccourcis)

    • 15/11/2010 10:12

      Zut, j’ai oublié les taxis…

      Autre mystère insondable: la seule personne qui trouve grâce aux yeux de la parisienne est son épicier. Elle est adorable avec lui et l’appelle affectueusement « Momo ». Je la suspecte d’user de ses charmes auprès du vieil homme en bleu afin de lui extorquer par la flatterie tout son stock de thon à l’huile en cas de cataclysme nucléaire.

      • antoine permalink
        15/11/2010 10:40

        (et de petits oursons chocolat-guimauve. Ce même momo est d’ailleurs très fort pour te faire sentir que t’es très gentil-mignon mais que tu ne fais pas le poids vs le connard qui la bat mais qu’elle suce, lui).

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/11/2010 11:12

        cadeau du lundi matin pour toi, le Juif : l’idole de la Parisienne !

        Et un bonus sans aucun rapport avec ta religion, parce que je t’aime bien et que cela me fait bien rire.

    • acila permalink
      15/11/2010 11:28

      @antoine : « une mention spéciale pour leur affection particulière pour les gros connards machistes qui les brisent mais qu’elles aiment comme des poufiasses » un parisien exilé me dit que c’est bien plus flagrant en province, mais il est vrai qu’ici elles ne se revendiquent pas féministes, la différence est sans doute là!

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 11:55

        De la à conclure que c’est en fait une tendance féminine lourde que de s’attacher à de gros connards, il n’y a qu’un pas…

      • Le Branleur permalink
        15/11/2010 12:35

        aaah les femmes, qu’elles sont bêtes.

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 15:44

        Fais pas le malin. Quand on a une telle perche à portée de main, comment résister ?

      • Le Branleur permalink
        15/11/2010 19:30

        pareil.

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 19:34

        Et puis dans la mesure où je suis moi-même un gros connard je suis assez bien placé pour en parler. (tain faut même t’écrire tes répliques tellement t’es un branleur, le branleur…)

      • acila permalink
        15/11/2010 19:39

        on pourrait aussi conclure que les connards machistes sont légions et les perles rares mais bon, ce serait sans doute très réducteur

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 19:41

        Ou pas

      • Le Branleur permalink
        15/11/2010 20:07

        ouais.

  61. le grand permalink
    15/11/2010 05:26

    J’aime les Parisiennes.

  62. antoine permalink
    15/11/2010 10:43

    Et by the way, MA bérichonne vous encule tous bien forts.

    • Le Branleur permalink
      15/11/2010 12:39

      avec un grosse pomme de terre du jardin, cré’ vin’ dieu !

      • docds permalink
        15/11/2010 13:28

        Les petits-enfants adeptes de commentaires bidons sortez de ce corps.

    • lulu permalink
      15/11/2010 13:29

      La bérichonne serait donc dotée d’un pénis ?

      • 15/11/2010 13:34

        Révélation: la berrichonne est hermaphrodite!

      • docds permalink
        15/11/2010 13:39

        Lulu, tu es bien plus belle dans ta tenue de miss

      • antoine permalink
        15/11/2010 13:40

        Et là je sens que tu flippes pour ta suprématie, vieux trav.

      • 15/11/2010 14:05

        En tout cas, elle a du poil aux pattes…

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/11/2010 14:50

        Lulu, es-tu une vraie parisienne à frange ?

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 16:20

        Entre la parisienne à frange et la berrichonne sautée, ça va finir par ressembler au courrier des lecteurs de « la pomme de terre française », ici.

      • 15/11/2010 16:23

        Et elle a une frange, la pomme de terre française?

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 16:27

        D’où viennent les frites à ton avis ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/11/2010 16:31

        Je n’ose poser la provenance de la purée.

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/11/2010 16:36

        Il manque « question de » dans ma phrase pour qu’elle soit intelligible.

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 16:37

        oui. ou alors « la provenance de » est en trop.

      • 15/11/2010 16:56

        Mhh moi qui pensais servir à mes invités un gratin dauphinois ce soir…

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 17:22

        Ca peut bien lancer une soirée en même temps… Truffade et aligot sont bien plus problématiques.

      • antoine permalink
        15/11/2010 18:41

        Ma berrichone n’a jamais eu de frange, et je l’ai un temps beaucoup regretté. Ca doit être étonnant, de se faire sucer par un poney.

      • ABC permalink
        15/11/2010 19:39

        OhOhOhOh, les poneys ont de grandes dents

      • L' alter égal permalink
        15/11/2010 19:40

        Lou Doillon a des grandes dents et une frange.
        Lou Doillon est un poney, on vient de le prouver.

      • 15/11/2010 20:16

        Merci de prouver scientifiquement ce que je pense depuis des années….

      • Le Branleur permalink
        15/11/2010 20:58

        Lou doillon est un petit poney, son équivalent new-yorkais sarah jessica parker est carrément une jument.

      • Marian permalink
        15/11/2010 21:04

        Malgré les risques, je la laisserais bien me sucer (la Lou Douillon).

      • 15/11/2010 21:32

        Quel courage!

      • Marian permalink
        15/11/2010 22:35

        Fear no teeth.

        (si j’ai survécu à une anglaise, je peux gérer n’importe quel poney)

  63. TeD permalink
    15/11/2010 21:48

    y en a qui sortent pas souvent leurs bites par ici

  64. John permalink
    15/11/2010 21:53

    que c’est mauvais -_-

  65. 15/11/2010 22:29

    @TeD / John: pour ton info, les commentaires ne sont pas limités à une phrase par pseudo.

  66. 15/11/2010 22:35

    Ne pas oublier que la parisienne a dans son répertoire :
    1. Une agence de taxis VIP pour les samedis soirs où elle a abusé de Cosmo et qu’elle craint pour sa frange.
    2. Le numéro de son coiffeur (pas le salon, hein, le prénom du mec qui lui « rafraîchit » sa frange toutes les 2 semaines).
    3. Le numéro du meilleur spa de tout le 9e attends bouge pas je te le donne demande Salma de ma part tu verras c’est une perle.
    4. Le numéro de sa styliste ongulaire. Promis, ça existe.
    5. Au moins une copine qui bosse dans chacune des grandes enseignes pour s’assurer les meilleures pièces la veille des soldes, contre un malheureux lattè à Starbucks une fois par mois.

    Suffit d’accéder à son Iphone (le truc avec la coque violette à strass, là) et vous en aurez le coeur net.

    • 15/11/2010 23:22

      Et pour les copines qui bossent dans les grandes enseignes, non seulement c’est véridique, mais on a souvent la variante « ma copine Sara qui bosse chez Bourjois mais je dis que c’est chez Dior parce que ça fait plus chic, ma puce ». Ne pas sous-estimer la capacité de la parisienne à enjoliver la réalité.

  67. antoine permalink
    16/11/2010 01:11

    Je complète encore:
    – elle a aussi tous les meilleurs plans toubib de paris (traduction toi t’es vraiment médecine à 5 vitesse, avec le frein à main), le must étant d’avoir une consult chez lowenstein parce qu’elle fume un peu trop de weed
    – elle aussi les meilleurs plans voyance,
    – elle a des potes caillera aussi, qui ont des grosses bagnoles. C’est pas vraiment des potes d’ailleurs, elle les flirte gentiment, elle se trouve cool. Elle entrave que dalle à la banlieue, mais elle s’en branle complètement.
    – en parlant de cailles, quand tu traines avec elle et que tu croises une bande qui lui dit ses amitiés (a base de mamzelle, de lopsa, et de avec tout mon respect y’a moyen que tu suces mon pote pendant que je t’), au lieu de se concentrer sur le truc hyper passionant que tu racontes, elle se retourne les insultes encore plus salement et les menace physiquement. Comme ils sont gentlemen, c’est toi qui prend la mandale

    – et surtout, surtout, elle est triste BORDEL.

    • Guillaume Pascanet permalink
      16/11/2010 09:27

      C’est du vécu le coup de la mandale ?

      • antoine permalink
        16/11/2010 10:11

        tellement

    • Nora permalink
      16/11/2010 11:00

      C’est très moche comme tu parles de ta meuf, Tonio.

  68. La Blonde permalink
    16/11/2010 11:58

    Etant parisienne (une vraie hein, pas banlieusarde! Faut pas confondre!) depuis 4 générations (si si, ça existe), j’ai eu l’impression de lire une « ode à moi même »!
    Parce que je souris 1 fois par mois certes, mais j’ai de l’humour 😉
    Et puis je tiens à préciser que je trouve Lou Doillon totalement immonde et que Barthelemy c’est so 2008 carrément! LOL
    Ah et aussi: Non je n’ai pas de frange. ça c’est plus « provinciale- qui- ont- débarqué- dans -la -capitale- et- qui- veulent- en- être ». Aucune de mes copines parisiennes 100% ne portent de frange depuis l’hiver 2009! 😉

    • 16/11/2010 12:00

      Hihi

      • Nora permalink
        16/11/2010 12:07

        LOL©

      • La Blonde permalink
        16/11/2010 12:09

        Je veux aussi préciser que pour mon espèce, certains arrondissements sont devenus des annexes de la province tellement il n’y a QUE des provinciaux qui y vivent (et qui rêvent d’y vivre d’ailleurs, j’comprends pas pourquoi….): en tête le 15ème qui est LE coin où pour rien au monde je ne met les pieds! LOL

        Allez j’vous laisse, j’ai ma manucure qui m’attend (oui, elle se déplace et pas moi! so what? 😉 )

  69. Linkalian permalink
    16/11/2010 14:01

    hahaha continuez à manger vos sandwichs à 12euros le midi et payer 900 euros pour 20m2..vous nous faites bien rire  » à l’étranger »

    • Guillaume Pascanet permalink
      28/04/2011 12:09

      Z’ont pas d’humour à l’étranger.

      Faut dire, aller chercher l’eau au puits chaque matin, c’est pas drôle.

  70. 16/11/2010 18:56

    Si « j’adhere pas » totalement à cette description c’est que je suis parisienne? XD

  71. L' alter égal permalink
    16/11/2010 18:58

    Non c’est que tu n’as pas pris la peine de lire les commentaires…

  72. 16/11/2010 19:43

    Putain c’est génial tout ce merdier!

  73. 16/11/2010 20:38

    Excellent!!!
    J’aime la salade de tofu et la voix de Jeanne Moreau!:-)
    BRAVO!

    http://lescarnetsdemarion.wordpress.com/

  74. 18/11/2010 18:27

    Et alors dis-moi La Meuf comment on fait quand on est mi parisienne et mi nord américaine, qu’on sort tous les matins prendre son starbuck? Je me reconnais pas du tout dans la description de la parisienne et pourtant… j’ai bien perdu mon côté gossip girl.

  75. Envie de partir permalink
    21/11/2010 11:08

    un peu de personnalité, je vous en prie !

  76. montrealcaribou permalink
    26/11/2010 15:37

    Excellent article!! Et excellent blog au passage (oui je viens juste de le découvrir, mais sur quelle planète vivais-je??). Ici le Pédé de Montréal (oui au Québec, cette contrée qui n’a pas droit de cité sur votre blog, mais je vous ferai changer d’avis, je suis patient…).

  77. Julie-A permalink
    01/12/2010 20:11

    C’est trop court, jeune homme.

  78. Julie-A permalink
    01/12/2010 20:53

    Et en complément, je me permet de rajouter ceci:

    Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde.
    (Pierre Desproges)

Trackbacks

  1. Es tu über-provincial (1) ? « Le 3e nombril de Jul
  2. Top Posts — WordPress.com
  3. La Parisienne « Brötchen VS Blonde
  4. Ode à la parisienne, suite et fin. « C'est La Gêne
  5. « J’vais te Marie-Trintignier  | «lesindolents

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :