Skip to content

Au trou, ta liberté de penser

10/11/2010

Lundi, Florent Pagny était invité sur Chérie FM pour parler de la sortie de sa nouvelle diarrhée musicale son nouvel album, « tout et son contraire ». Florent, après avoir crié partout sa liberté de pensée, s’être exilé en Patagonie (oui il aurait du rester), est allé s’installer à Miami avec sa petite famille. Miami, c’est sympa. Y’a la plage. Des cocotiers. Des narco-trafiquants latinos et des vieux retraités d’obédience israëlite. Je mets le point sur les origines des dealers et la religion des retraités parce que j’ai l’impression que c’est le genre de choses qui lui tiennent à coeur, à Florent.

Lors de son interview il a en effet cité, dans les raisons qui ont poussé à son installation en Floride, le fait qu’il ne voulait pas que ses enfants parlent « reubeu ». Je cite: « Un jour ton môme il rentre à la maison et se met à parler rebeu [arabe, ndlr]. C’est pas possible (…) le verlan encore, tout va bien, mais là il n’y a pas de raison ». Alors déja, j’aimerais que tu m’explique Florent. C’est quoi? Ton chiard il est rentré et il a dit « Wallah! » pour jurer que c’était pas lui qui avait fini les Chocapic? Il a traité son frère de « Hmar » parce qu’il avait confondu le tube de crème anti-hémorroïdes avec celui du dentifrice (Il est con, ton fils, aussi)? Pire, peut-être. Il a dit « shokran » quand tu lui a passé le sel à table?

Il ne t’a pas fait un monologue de 20 minutes sur les conditions d’accession au Paradis selon l’interprétation d’un imam barbu et friand d’explosifs, le tout dans un arabe parfait? Tu ne l’as pas retrouvé chez toi en train de lire le Coran et de prendre des notes? Non?

Alors déja, ton fils NE PARLE PAS REBEU (Je le met en gras parce que tu m’as l’air un peu épais comme garçon).

Au pire, ton fils imite les tics de langages de ses camarades de classe issus de l’immigration de langue arabe, qui eux-même, ont toutes les chances de ne savoir dire que ces mots dans une langue qui est celle de leurs parents, mais pas toujours la leur.

Alors à moins que ton rejeton ne se soit inscrit aux Langues’O en Arabe Littéraire, et que, donc, il en soit sorti après 4 ans d’études, les chances qu’il « PARLE REBEU » sont somme toute assez faibles.  Non mais parce que si je suivais ton exemple, je conseillerais à tous mes amis parents d’aller s’installer au Vénézuela parce que leurs enfants disent « LOL », qu’ils vont faire un « ride » en « skate » sur leur « Board », ou que Julie, dans leur classe, elle a un « Camel Toe ». Non mais parce que, parler en verlan, je veux bien, mais anglais, vraiment, il n’y a pas de raison. Et puis en plus, toi qui veut préserver le français de tes enfants, aller les coller dans un pays anglophone, dans une ville dont la population hispanique constitue 65% de la population totale, où la télé, les panneaux publicitaire et les commerçant parlent espagnol, ce serait pas un poil contre-productif? Ou alors… Mais… Mais… L’explication de ce « dérapage » ne serait-ce pas tout simplement une arabophobie primaire (je ne sais pas si ce mot existe, mais je l’utilise quand-même)?

C’est dommage, tu ne nous laisse même pas t’offrir le bénéfice du doute, tu t’enfonce tout seul, comme un grand con que tu es.

Le seul point positif de toute cette affaire, Florent, mis à part montrer définitivement à ceux qui ne le savaient pas encore que tu es un abruti fini qui a eu la chance d’être né avec un organe vocal au-dessus de la moyenne, c’est que tu invalides par la même occasion tout le discours alter-mondialiste pourri et faux-cul que tu tenais jusqu’ici, tentant le tout pour le tout pour ramasser les miettes qu’à bien voulu te laisser Manu Chao (D’ailleurs, il nous a appelé Manu, il aimerait bien que tu lui rende son pantalon de Farc). Hier, quelqu’un sur Twitter a justement noté que, finalement, tu étais en train de te plaindre d’avoir des enfants polyglottes. C’est effectivement ce qu’il y a de plus flagrant dans cette histoire: à quel point elle nous montre ta fermeture d’esprit.

C’est beau, de se targuer d’être citoyen du monde. Encore faut-il que cela soit vrai. Je te demanderai donc à l’avenir, en interview, de laisser tomber cette appellation et de la remplacer par « bon gros con du monde ».

Ca te va comme un gant.

A

Publicités
229 commentaires leave one →
  1. 10/11/2010 08:20

    C’est soublaïme, merci.
    Ah, j’ai craché mes Chocapic -justement- à la lecture du « wallah! », re-merci.

  2. 10/11/2010 08:36

    Il a dit ça Florent ? Vous êtes certain ?… Ah bah nan alors, moi qui pensait qu’il était un vrai rebelle ! (Enfin, vu de Tokyo hein !)

  3. Raymond Domenech permalink
    10/11/2010 08:50

    Vous comprenez pas, il a pas voulu dire ça.
    Il voulait dire: mal parler. Et ça change tout!
    Ha ben non, c’est pire.

  4. CanardLaqué permalink
    10/11/2010 09:20

    ça peut paraitre dérisoire mais lire ça de bon matin ça fait plaisir, et encore je t’ai trouvé gentil l’Arabe…
    Hier soir il a tenté de se justifier au grand journal, il a aussi voulu être drôle à propos des grèves en France vues par lui depuis Miami, a également avancé un concept comme quoi il était virtuel (si ça pouvait être vrai)… Bon j’ai pas tout compris car j’écoutais d’une oreille distraite, mais j’en ai suffisamment entendu pour avoir envie de lui donner un coup de tête… Mais en plus de m’abimer la tête, j’aurais cassé ma télé, donc je l’ai pas fait.

  5. 10/11/2010 09:33

    Je l’ai vu hier soir au Grand Journal, présenter son nouvel album.
    Non-content de tenir des propos « douteux », ce mec fait le plus grand mal à la musique. On en viendrait presque à croire que fumer des joints rend con, c’est dire.

    • 10/11/2010 10:31

      Ce mec -outre d’être nul en langues, merci l’Arabe, de rappeler que si ses moutards ne lui diront pas de vilenies en rebeu, lui diront peut-être des horreurs en espingouin (et c’est classe, l’espingouin, hein)- est également aussi nul en musique. Citez-moi un mec sain d’esprit qui baptise son disque « Baryton » et le remplit d’airs pour ténor (enfin, d’un massacre de ce qu’il croit être des airs de ténor).

  6. 10/11/2010 09:35

    T’as son adresse à Miami l’Arabe? Je voudrais lui envoyer le bouquin de Salah Guemriche, le Dictionnaire des mots français d’origine arabe. 877 pages, ça fait mal quand on le reçoit sur la tête, et quand c’est moi qui frappe, c’est encore pire.

    Je suis paresseuse et ronchon ce matin alors je copicole le texte de l’éditeur. Vous m’en voulez pas, hein!

    « Il y a deux fois plus de mots français d’origine arabe que de mots français d’origine gauloise !
    Voilà, sans doute, de quoi méditer la question de l' » intégration  » sous un jour nouveau… D’abricot à zéro, en passant par algèbre, alcool, arobase, bougie, café, chimie, calibre, douane, échecs, gilet, hasard, jupe, lilas, magasin, masser, nénuphar, pyjama, raquette, sirop, tarif, tulipe, zénith, ce Dictionnaire des mots français d’origine arabe (et, pour un certain nombre, turque et persane) retrace l’histoire de près de 400 termes, à travers leur étymologie, leur évolution orthographique, leurs usages anciens et modernes… Agriculture, zoologie, astronomie, botanique, médecine, mathématiques, gastronomie ou pharmacie, tous les domaines du savoir ou de la vie quotidienne sont touchés par ce métissage linguistique vieux de plusieurs siècles. »

    • ABC permalink
      10/11/2010 12:29

      Oui, c’est intéressant, merci pour l’info Malice

  7. 10/11/2010 09:49

    L’Arabe, je trouve ton jugement sévère. En effet, je crains que tu ne sois juge et partie et qu’écrivant sous l’emprise de la colère, voyant ce qui est peut-être ta langue maternelle brimée, que dis-je hiérarchisée et sous-valorisée contre le diktat de la langue matricielle de cette belle nation qui nous couvre de son aile (et je ne dis pas ça parce que diktat ça vient de l’allemand), tu t’en es pris violemment à un pauvre gars qui nous avait rien demandé d’autre que de faire parler de lui.

    En fait, ce faisant, tu n’as pas assez insisté sur ce qui me parait essentiel dans la déclaration : « le verlan encore, tout va bien, mais là [le rebeu] il n’y a pas de raison ».
    Je pense que ça suffisait pour montrer le niveau de connerie, parce que le verlan comme le rebeu ça s’attrape de la même manière dans une cour de récréation. Mais bon, je ne crois pas que ce soit le coeur du sujet.

    Je crois malheureusement qu’il s’agit d’une campagne marketing, à l’image du premier single de cet album ô combien attendu : « Si tu n’aimes pas Florent Pagny ». D’ailleurs au premier couplet, tu verras qu’il fait rimer look (un mot qu’employait déjà Guillaume Chaique-Spire au XVIème arrondissement ou siècle on ne sait plus), avec bouc (un vrai mot du terroir celui-là, avec des relents bien consistants), et … souk (du nom des marchés de Provence certainement).

    La véritable diarrhée est là, à mon avis. Dans le buzz qui mariera manifestement sa liberté de pensée et son dérapage (plus que contrôlé).

    • La Bretonne permalink
      10/11/2010 10:14

      Je suis assez de cet avis.
      C’est un con certes mais qui a quelques années de métier au compteur dans l’art de vendre de chansons pourries.
      Toute cette pub pour pas un rond.
      Je crois que la meilleure attitude serait de se borner à cela: lui dire que tenter de buzzer à la Michael Vendetta, c’est pourri du cul.
      Le fait que des assos montent aux créneaux sur des paroles d’une débilité sans nom en hurlant au racisme, je trouve que c’est lui preter trop d’importance. Cet homme qui ne représente aucun intéret ne vaut pas la peine d’une telle hallali médiatique.
      Je ne pense pas qu’il y est une arabophobie, je pense surtout qu’il y a une grande bétise et une profonde méconnaissance de l’étymologie.

      • 10/11/2010 10:21

        « Hallali médiatique » : ça y est, l’arabisation du vocable est en marche.

      • docds permalink
        10/11/2010 10:21

        Qu’est-ce que c’est que cette al’Ali ? Encore du rebeu…

      • docds permalink
        10/11/2010 10:22

        T’es rapide pour une écrevisse. C’est vrai qu’avec 10 pattes…

      • 10/11/2010 10:34

        Ça s’est joué à la photo finish, hein.

      • 10/11/2010 10:54

        @ La Bretonne. « Tenter de buzzer à la Michael Vendetta, c’est pourrir du cul ». Oooooh. You made my day.

      • Leslie permalink
        10/11/2010 15:52

        Chuis assez d’accord. une bête connerie pas forcément raciste, mais en tout cas méprisante du bas peuple et élitiste alors qu’il n’a pas franchement les moyens de sa politique (il cause français comme une vache américaine).

  8. docds permalink
    10/11/2010 10:02

    المتمردة كرات بلدي

    • Le Pet Financier permalink
      10/11/2010 10:06

      « Mes boules rebelles » ????

      • docds permalink
        10/11/2010 10:18

        المترجم الخاص بك هو صفر ، ضرطة

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 10:28

        Ca y est! J’ai trouvé…
        反叛!我的球!

  9. 10/11/2010 10:13

    Wow, je suis trop à la traîne: 24h de lag sur twitter, merci l’Arabe.
    Sinon, je me posais exactement la même question. Le « parler rebeu » (ou peut-être « re-beuh »? c’est plus en ligne avec le fait que ces gens là sont aussi et d’abord des dealers), c’est quoi exactement?
    Je suis néanmoins surpris de ta mansuétude sur les véritables raisons de l’exil de cette gloire nationale. Nan, parce que bien sûr ceci n’a rien à voir avec ses impôts. Et papa dans maman, #toussa.

  10. Le bulot permalink
    10/11/2010 10:17

    Le “Camel Toe” je connaissais pas, (mouhahaha !!)

  11. 10/11/2010 10:18

    « …un monologue de 20 minutes sur les conditions d’accession au Paradis… »

    Pas sûr que les ébats du gars duraient aussi longtemps du temps de sa liaison avec Paradis…

    • 10/11/2010 11:24

      je comprends pas.

    • L' alter égal permalink
      10/11/2010 11:53

      Ca doit vouloir dire que tu te sens seul quand tu parles à Vanessa.

      • Le Jeune Arabe permalink
        10/11/2010 14:29

        Ca veut juste dire qu’il tronchait la vanessa mais que c’était un mou de la bite.

        « NARDINE Moano ».

      • Pinpin permalink
        10/11/2010 15:44

        je crois que ça veut seulement dire que passer 20 minutes à expliquer comment atteindre le paradis c’est beaucoup plus long que le temps qu’il passait à la besogner LA paradis justement …
        enfin j’dis ça…

  12. Caribou permalink
    10/11/2010 10:32

    Ne me dites pas que dans les cours d’école, ils parlent de Camel Toe, non là c’est pas possible !!!

  13. Pinpin permalink
    10/11/2010 10:33

    Qu’on lui enfonce son poncho au fond de la gorge par le fondement
    et arretons ensuite d’en parler !!!

    j’adhère à la thèse du pauvre mec qui ne sait plus quoi inventer pour faire parler de lui… donc arrêtons de lui donner de l’espace.

    punto el guignolo

    • L' alter égal permalink
      10/11/2010 10:39

      En plus c’est lui qui le demande !

      « Si tu me surprends à fermer les fenêtres
      Parce que le bruit des gosses me monte à la tête
      Tue-moi
      Si tu m’vois avoir honte de mes anciens copains
      Si je serre les fesses plus fort que les poings
      Si j’deviens nouveau con et ancien battant
      Si j’me révolte plus qu’entre deux calmants
      Tue-moi
      Si tu vois un jour que je m’économise
      Si j’ai peur d’avoir froid quand j’donne ma chemise
      Tue-moi »

      Sur l’album Normal.

      • Le Blasé permalink
        10/11/2010 12:12

        Ah oui, il tend vraiment la batte de baseball pour se faire battre lui.
        Que ses vœux soient exaucés!

  14. Philippe De Thrace permalink
    10/11/2010 10:34

    J’ai pas pu lire la fin de l’article parce que je suis décédé de rire à : « Je le met en gras parce que tu m’as l’air un peu épais comme garçon ».

  15. 10/11/2010 10:35

    Sinon l’idée d’émigrer au Venezuela pour éviter que les gosses entendent des anglicismes, c’est pas très sympa, je te rappelle que la Meuf a pointé du doigt la défense d’y vendre des jeux belliqueux et en plus y a enrôlement forcé des jeunes pour monter des orchestres classiques: on se suiciderait à treize ans pour moins que ça.

  16. L' alter égal permalink
    10/11/2010 10:38

    Je comprends pas pourquoi on laisse ce pauvre Florent Pagny tout seul dans cette situation difficile. Les multinationales du disque, c’est plus ce que c’était.
    Il a commencé à avoir du succès à partir du moment où on l’a empêché de composer et qu’il n’est plus devenu qu’un simple interprète des esprits brillants de la chanson française (Goldman, Calogero, Obispo).
    Mais alors pourquoi diantre personne ne lui écrit ses interviews ?
    Du coup c’est vraiment pas sympa de lui demander son avis, il se sent obligé de le donner.

  17. Ce connard de Scalpel permalink
    10/11/2010 10:38

    Hé bah non.

    Il s’est exprimé comme un naze, oui, mais sa pensée ne m’effraye pas si elle rejoint mon point de vue: s’exprimer à la banlieusarde de merde, avec des mots français « rhahchés » en style arabe pour faire style on est dans l’coup, ça sux du fion.
    J’ai des mômes, j’ai habité en ZEP bien merdique, j’ai aussi choisi d’émigrer quelques temps, je suis français gaullois de souche toussa, et je suis désormais en Libye. Question arabe je suis servi, et je suis heureux: des gens biens et gentils.

    Alors le Pagny il s’exprime comme un couillon sur ce sujet, il a confondu langage arabe et banlieusard, mais ya 90% de couillons qu’ont préféré sauter dans l’plat en jouant les vierges effarouchées plutôt que de comprendre le fond de ses propos: « ouais, fait chier que mes mômes parlent comme des ânes au milieu d’une culture McDo-violence-ouech ouech.(pour le Mc Do et la violence il a mal choisi sa destination, Miami)

    • Philippe De Thrace permalink
      10/11/2010 10:56

      Ca n’en reste pas moins problématique et passablement ridicule.
      Si son morpion lui avait dit merci en néérlandais ou juré en Balinais, ça ne l’aurais pas dérangé. Le problème c’est que ce non-Arabe, ce Français avec accent émaillé d’expressions dérivées des Arabes vernaculaires, c’est la langue des PAUVRES en France. La manière de parler des gens « des cités » et de qui il convient de se différencier, de peur (ouhlala) que ces derniers aient une mauvaise influence, parce que c’est bien connu, vente de drogue, voitures volées, contrôle au faciès (ah non, ça c’est encore réservé aux bronzés qui font pas du ski, ça va), garde à vue. Par une mécanique marrante, cette situation même fait que ces comportements chez les jeunes sont assez populaires et attirants car ils sont souvent associés à une « contre-culture » rebelle (Le Juif citera mes sources), bref.
      Pour un Pagny qui traverse l’Atlantique, il y a dix, cinquante autres qui, sur les mêmes bases, vont inscrire leurs enfants dans le privé, ou bidouillent pour changer de collège.

      • la catalana permalink
        10/11/2010 11:54

        « contrôle au faciès (ah non, ça c’est encore réservé aux bronzés qui font pas du ski, ça va) » je meurs de laulisme aigu! et je vais la caser dans mon carnet de phrases à dire en cas d’arrestation entre je n’ai jamais vu ce sac m’sieu et my tailor is rich

      • tijan permalink
        12/11/2010 10:19

        J’ai pris un caoua avec mon toubib ça m’a coûté bézef !!

    • 10/11/2010 11:26

      Non, non, il a pas confondu, il le dit lui même « verlan » ça va, mais « reubeu », y’a pas de raisons.

    • Betty permalink
      10/11/2010 11:26

      dans la sud-ouest, et pas en banlieue… une pitchoune de 2ans 1/2 qui se gargarise de « oh putain, oh putain »… ; qu’est-ce que je fais, j’émigre à Neuilly? bah! plutôt en banlieue qu’elle soit bilingue au moins!

  18. La girafe permalink
    10/11/2010 10:50

    C’est la fête des tags !

    • La Bretonne permalink
      10/11/2010 10:57

      Je ne résiste pas à l’appel du « Mon dieu qu’il est bête »:

      Ouais je sais…et j’ai même pas honte.

  19. Isabelle permalink
    10/11/2010 11:00

    Faut pas pousser non plus. Je suis sûre qu’à Miami on trouve des écoles avec des mômes qui énumèrent des insanités en espagnol, tandis que chez nous le français reste la langue la plus utilisée dans les établissements scolaires. D’autant que ce Mr Pagny ne serait pas du genre à aller habiter en ZEP, plutot à se prendre un bel appart dans un quartier huppé. Donc un environnement à ta convenance, quand tu as les moyens, tu te le choisis. Et les mômes sont tout à fait capables de se « protéger » tout seuls, les miens qui croisent pas mal d’enfants d’immigrés dans leur collège ne parlent ni verlan ni chinois ni arabe ni roumain.
    Et ce n’est surement pas le niveau éducatif des écoles publiques américaines qui le motive non plus.
    Restent les impots. Comme quoi, il lui en faut toujours plus, on dirait …

    • Guillaume Pascanet permalink
      10/11/2010 18:42

      Bah oui, on doit pas trop parler le verlan au collège « Adolphe Thiers » de Marne la Coquette.

      Les impôts sont une explication plus probable, qu’il assumait mieux autrefois.

  20. La Rêveuse permalink
    10/11/2010 11:07

    Moui.

    Moi ce que j’avale pas, c’est l’idée qu’un gamin en France va plus savoir parler français. C’est pas dans les fonction des parents, ça, que de veiller à ce que l’argot des cours de récré ne supplante pas la vraie grammaire ? Sans pour autant se faire d’illusion sur le fait que, de l’argot de cours de récré, ils le pratiqueront, quoi qu’on fasse. Que cet argot soit espagnol, reubeuh, amerloque ou franchouillard ( le verlan, c’est quand même de l’argot franchouillard et extremement pratiqué dans les cités, preuve qu’il les connais mal. « zyva », c’est du VERLAN, alors de quoi vient il se plaindre ?)

    Et s’il veut vraiment que son gosse parle un français impec en permanence, reste encore la solution de l’école Sainte Marie des anges.

    J’ai encore le souvenir de mon adolescence ou, gamine pourtant sage, les « putain » me fleurissaient en bouche à toutes les phrases, ce qui fut corrigé par la bienveillante surveillance parentale. Je crois savoir à peu près m’exprimer. S’il ne veut pas s’investir dans l’éducation de ses gosses, clair qu’il y aura problème.

    La vérité est que cette insulte à tous les français de moins de dix huit ans qui seraient apparemment des gros débiles mentaux ne sachant pas causer la France est destinée à cacher (autant qu’un string ficelle) que ce gros beauf moralisateur, ancien « rebel’z » ne VEUT PAS payer les impôts qui, notamment, financent l’éducation nationale.

    • La Gamine permalink
      10/11/2010 15:23

      Même en enfermant ton gamin au couvent des Saintes Augustines éclairées, tu ne le protégeras pas des ‘ kikoo lol mdr c tro frais’ msniens et facebookiens…

      • 10/11/2010 15:32

        Mais par contre tu en feras une lesbienne, et ça c’est classe. Les grandes passions sont muettes, hein.

      • Pinpin permalink
        10/11/2010 15:45

        je suis rouge (écrevisse) de rire.

  21. L' alter égal permalink
    10/11/2010 11:10

    Ce qui risque surtout de lui arriver un jour, et ça on ne peut le souhaiter à personne, c’est qu’un jour ses enfants rentrent de l’école et…

    se mettent à parler comme Florent Pagny.

    • La girafe permalink
      10/11/2010 11:13

      You made my day L’alter égal !

    • 10/11/2010 11:14

      Effectivement dangereux… en plus quand on voit sa tronche sur la photo, on a l’impression que c’est lui qui confond la pommade anti-hémorroïdes et le dentifrice….

      • L' alter égal permalink
        10/11/2010 11:36

        Sauf si il pratique régulièrement l’ analingus tout en faisant le régime Dukan, ça n’a effectivement aucun intérêt cette confusion.

  22. Bebelle permalink
    10/11/2010 11:13

    Et où il ira le Florent de mes deux quand un soir après l’école son fils lui balancera un bon FUCK miamien ???

    Finalement c koi le mieux dans l’histoire un SHOKRAN rebeu ou un FUCK miamien ??

    ah wi je sais : le mieux pour ce bon vieux flo des carpates c’est un bon vieux NARDINAMOUK !!!!! (ça s’écrit comme ça ???)

    • 10/11/2010 11:56

      ça se dit nahdine’ Omok. Et wi, ça s’écrit « oui ».

    • Le Branleur permalink
      10/11/2010 12:28

      Ca veut dire « longue vie ».

      • Pinpin permalink
        10/11/2010 12:40

        vieille référence de comédie française communautaire, … j’aime bcp

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 20:59

        Euh!! là Pinpin, le viel inculte fait pas le rapprochement.

  23. La métisse permalink
    10/11/2010 11:13

    Non mais quelle poilade !
    Merci tu m’as bien fait rire.
    Moi j’ai jamais pu le saquer, je savais pas trop pourquoi… maintenant je sais.
    See you
    S

  24. rot permalink
    10/11/2010 11:20

    Mais vous êtes vraiment des gauffres qui passer tant de temps à pourrir florent pané…
    S’il a pas envie que son gosse dise des mots arabes c’est son droit le plus strict!!

    • Pinpin permalink
      10/11/2010 12:42

      vous n’aurez pas leur liberté de troller

  25. Epectase permalink
    10/11/2010 11:22

    Quel pauvre mec. :s

  26. 10/11/2010 11:27

    Ca me rappelle les propos de je ne sais plus quel ministre (Ferry?) Qui trouvait problématique le fait que des familles entières parlent une autre langue que le français chez eux.
    On en parlait avec ma mère (en ukrainien évidemment) et on se demandait si les familles bilingues anglais-français, dont les enfants allaient à l’école bilingue parisienne, le choquait aussi.

    Je ne crois pas.

    • Philippe De Thrace permalink
      10/11/2010 11:30

      Héhé.

    • Le Nain permalink
      10/11/2010 19:23

      L’état trouvait déjà ça problématique au début du siècle que les familles parlent le breton entre elles… rien à changer.

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 21:01

        Tu dragues La bretonne ?

  27. La Danoise pas blonde permalink
    10/11/2010 11:32

    Parfaitement juste et jouissif.

  28. La girafe permalink
    10/11/2010 11:33

    Complètement hors sujet, mais je ne résiste pas :

    • 10/11/2010 11:35

      Hors-sujet, effectivement.

      • La girafe permalink
        10/11/2010 11:40

        ‘tain j’y arrive jamais du premier coup… désolée.

      • 10/11/2010 11:42

        héhé

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 11:48

        Un vrai boulet cette girafe!!!!

    • La girafe permalink
      10/11/2010 11:42

      Le boulet…

      Bon c’est la dernière fois que j’essaie…

      • La girafe permalink
        10/11/2010 11:44

        C’est officiel, je suis nulle en XHTML basique…

        C’est cette image que j’essayais d’insérer :

      • Guillaume Pascanet permalink
        10/11/2010 18:43

        Ca valait le coup de s’acharner.

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 20:26

        Il ressemble à Raymond!!!

      • La girafe permalink
        10/11/2010 21:06

        Merci Pascanet !

      • l'encastré permalink
        11/11/2010 19:02

        Elle est juste énorme cette pub ! ! !

      • La girafe permalink
        12/11/2010 09:59

        N’est-ce pas ?

  29. 10/11/2010 11:41

    Ah oui et sinon, j’aime beaucoup ce post. En d’autres termes: b’saha!

  30. 10/11/2010 11:51

    Le jour où ma fille rentre de l’école en chantant du Florent Pagny, je l’expatrie en Patagonie.

    Mais toute seule.

    • La Rêveuse permalink
      10/11/2010 13:12

      Vous ici ! La gloire pour les quatre connards !

      😀

      • Guillaume Pascanet permalink
        10/11/2010 18:44

        Tu te remets de tes émotions ?

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 18:46

        CLG c’était mieux avant…

      • Leslie permalink
        11/11/2010 01:20

        Difficilement… j’en tramblais un peu…

    • 10/11/2010 19:41

      Genre Maëster commente sur CLG. Non mais on aura tout vu.
      (Vous êtes vraiment des stars tous les quatre, je m’incline)

      • Nora permalink
        12/11/2010 19:21

        Ouais genre.

        (sérieux, moi aussi)

    • 10/11/2010 20:08

      NAN MAIS POUR DE VRAI???

      • Leslie permalink
        11/11/2010 01:16

        Su c’est un fake, il est très bien foutu….

  31. 10/11/2010 11:58

    Perso, ce qui me fait encore plus rire à propos de cette chose velue social-traître et décolorée, c’est son dernier single hein.

    • 10/11/2010 12:02

      OMG. Il se drogue au sédatif pour cheval, ou quoi? Ces rides sous les yeux! Faut qu’il lise le dernier ELLE, dedans ils expliquent comment tu peux t’en débarrasser avec justement de la crème anti-hémorroïdes.

      • 10/11/2010 12:11

        La Garce Moderne, je t’assure qu’il y a 2-3 autres trucs qui clochent dans ce clip avant les cernes.

      • 10/11/2010 12:19

        Je sais, le Juif. A commencer par le clip lui-même.

      • Le Blasé permalink
        10/11/2010 12:21

        Oula! Ces cernes! Apparemment, habiter en Amérique du Sud, même si c’est en Argentine, ça donne plus facilement accès à de la colombienne.

      • Marian permalink
        10/11/2010 18:04

        Ben quoi !?!!
        Il est super ce clip ?!??

        (et puis ça fait pas amateur du tout … aussi bien le côté « musical » que visuel)

  32. 10/11/2010 12:27

    Je voudrais pas paraître désobligeant, mais c’est pas une grande découverte, qu’il est un peu lent, le Florent. Si ? Parce que palabrer autour d’une gaffe qui trahit un racisme ordinaire (disons plutôt un amalgame reubeu/banlieusard), ça nous mènera pas super loin : c’est pas comme si le mec avait une influence dingue sur ses fans ou les autres…

  33. Nora permalink
    10/11/2010 12:28

    C’est abusé quand même de tirer sur Pagny.
    Il a des potes de toutes les races.
    Ouais, meme rebeus et feuj. C’est lui qui l’a dit.

    Donc il peut pas être raciste. Cékuhéfedé

    • 10/11/2010 12:34

      En plus, il a un tamtam.

      • Pinpin permalink
        10/11/2010 12:43

        en plus il a un poncho et tout plein de colifichets issus du commerce équitable de son poto max havelar !

      • La Pastanaga permalink
        10/11/2010 16:13

        vous êtes vraiment texte

      • La Pastanaga permalink
        10/11/2010 16:15

        la he cagado, joder

        (remplacer « texte » par « très très méchants »)

      • La Pastanaga permalink
        10/11/2010 16:16

        shukran bezef

      • Guillaume Pascanet permalink
        10/11/2010 18:45

        Déja posté plus haut par le crustacé, mais c’est pas grave, je t’aime toujours beaucoup, chère Pasta.

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 22:56

        La Pasta a la même technique que moi pour insérer ses liens.

    • L' alter égal permalink
      10/11/2010 16:06

      T’as trop raison. Comment pourrait il être intolérant ?
      Sa bonne est latino, son conseiller fiscal est américain, son banquier est suisse, ses fans sont sourds et son styliste aveugle…

  34. Le Blasé permalink
    10/11/2010 12:30

    Je n’imagine même pas de quelle façon Florent Pagny devait traiter les gauchos (les hommes à cheval et pas les gauchos de gauche) qu’il rencontrait en Patagonie. Non parce que, bon, ils parlent pas bien français hein… Et puis, bon, sont pas très clairs, hein… Un peu bronzé, enfin voila, moi j’dis ça, j’dis rien.
    Ou alors peut être que ça faisait très « commerce équitable », du coup, c’est différent.

    Je crois que le terme arabophobie est très bien choisi. Florent Pagny développe une pensée qui est symptomatique de la population française moyennement éclairée.

    « Les Arabes/Les Juifs/Les Pd/Les Noirs (rayer la mention inutile), j’ai rien contre! Tant que c’est pas chez moi. »

    Alors on pourra dire ce que l’on veut, les mentalités n’ont pas évolué là dessus. Beaucoup d’hypocrisie, de beaux discours mais, hum, s’il vous plait, pas dans le 8ème ou le 6ème… La concierge passe, les diplomates aussi… Mais le reste, non.

    • Marian permalink
      10/11/2010 18:09

      C’est bien normal.
      Les pauvres, ils sont sympas quand ils restent pauvres … et chez eux sans se plaindre.

    • Guillaume Pascanet permalink
      10/11/2010 18:49

      Les gauchos qu’il a croisé sont les employés du ranch de son beau-papa qui doit être aussi grand que la Belgique. Ses enfants peuvent donc éviter leur contact.

      J’avais adoré une interview de sa part clamant que l’Argentine était un pays génial, qui ne confisquait pas l’argent des honnêtes travailleurs comme lui, et qu’exilé en Patagonie, il voyait bien que les Argentins étaient plus heureux que les Français car plus libres.

      1 an après, le pays était en faillite.

  35. fromageplus permalink
    10/11/2010 13:29

    Putain de bordel de pays de cons. Tous plus parano les uns que les autres. On a le droit de vouloir que ses enfants apprennent à parler de vraies langues, qu’il s’agissent du français, de l’anglais ou de l’espagnol, plutôt que du sabir sous-débile à base de « zyva-wesh-gros-bien-t’as vu » ?
    Nobody expects the spanish inquisition.

    • Leslie permalink
      10/11/2010 13:33

      Enfin tu te figures qu’il n’ya pas d’argot de cour de récré en amérique ou en Patagonie ?

      • 10/11/2010 13:48

        exactement: « peroo vos, trolo, palmate en la reconcha de tu vieja,viteh », t’es sûr que ça claque plus que « wesh ziva ‘nahdine omouk »? ?? Pourtant, le premier est au dictionnaire de la Real Academia ce que le second est au Robert…

    • Philippe De Thrace permalink
      10/11/2010 14:15

      Merde, j’avais écrit une réponse complète et tout et elle disparu.(sûrement un coup du complot judéo maçonnique gaucho-bien-pensant). J’essaie de m’en rapeller :
      1 Comme le dit Leslie, on disait la même chose du parler des ouvrier polonais ou portugais ou italiens immigrés.
      2 Ceux qui grandissent dans une famille non francophone en France auront certes souvent une moins bonne maitrise de la langue qui sera un frein dans leur progression sociale, mais ce n’est pas à l’école qu’on apprend à perler (seulement à adopter les modes de langage des copains), et je n’ai pas de crainte pour les enfants de Pagny. Enfin si, mais pas à ce niveau.

      • L' alter égal permalink
        10/11/2010 15:59

        C’est tout à fait ça le débat.
        Et il est intéressant en ce qu’il transcende nettement les habituels clivages politiques : En dehors de la notion d’évasion fiscale qui a mon avis sous tend malheureusement cette pauvre tentative de justification, la question posée est :
        vaut il mieux que mes enfants connaissent un français, ou une autre langue, correspondant à l’idée académique que je me fais d’elle, et alors je m’arrange pour bidouiller la carte scolaire afin d’ obtenir un collège puis un lycée tel que l’on pouvait les fréquenter il y a 30 ans (ou alors je pars dans un ghetto doré à Miami, mais là c’est plus cher), et montent avec moi dans ma tour d’ivoire élitiste et culturelle.
        ou bien
        je me dis qu’au fond le plus important est peut être que mes enfants plongent rapidement dans le monde dans lequel il vont évoluer afin de mieux s’intégrer, je fais un peu confiance à l’éducation nationale, et je stresse pas à l’idée qu’effectivement il soit confronté (oh mon dieu !) à l’altérité sociale en général, et en particulier à un langage appauvri, du moins en apparence.
        Mais comme P de T le dit si bien, ce n’est pas du tout la situation des gens qui envisagent cette alternative qui me parait alarmante.
        Donc Fromage Plus, tu lâches le dernier Finkielkraut et tu vas demander aux non francophones de plus en plus nombreux dans nos établissements ce qu’ils ont ressenti la première fois qu’ils ont pu se faire comprendre suffisamment pour taxer trois frites à leur pote.
        Par contre fais gaffe, ça, ça se passe dans « le monde tel qu’il est », tu sais celui qui se trouve juste à côté du » monde tel que tu voudrais qu’il soit ».

    • Le Blasé permalink
      10/11/2010 19:19

      Depuis quand zyva wesh gros c’est du rebeu..? Les amalgames sont rapides.

  36. fromageplus permalink
    10/11/2010 13:37

    Leslie,
    L’argot en complément d’une vraie langue et d’un vrai vocabulaire, ça a toujours existé. En revanche le sous-argot du ter-ter en tant que substitution d’une vraie langue et pour tout vocabulaire réel, non, ça c’est entièrement nouveau, et c’est au contraire un rétrécissement inquiétant de l’horizon intellectuel.

    • Leslie permalink
      10/11/2010 13:46

      C’est marrant parce que l’argot a longtemps été perçu comme « une non langue ». Avant d’être récupéré par des écrivains qui en ont chié pour qu’il soit accepté car c’était la langue des pauvres. par ailleurs c’était une langue mouvante qui s’est « fixée » essentiellement grâce aux médias de masse. Avant celà, c’était hyper mal vu de le parler et les mêmes accusation d’abâtardisattion de la langue courrait. maintenant, ça fait snob et moderne. Ca n’est plus la langue des pauvres.

      Bizarrement, maintenant, c’est cette langue qu’on désigne comme un rétrécissement intellectuel.

      Je rajoute cette citation attribuée à Socrate (comme quoi il a dit quelques conneries)

      « Notre jeunesse […] est mal élevée, elle se moque de l’autorité et n’a aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfants d’aujourd’hui […] ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans la pièce, ils répondent à leurs parents et bavardent au lieu de travailler. Ils sont tout simplement mauvais. »

      Ah le mythe de l’apauvrissement culturel du à la jeunesse pour ne surtout pas s’intéresser à la nouveauté…

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 14:00

        Leslie,
        Oui, oui, on connaît cette rengaine depuis des années. Ce que je vous dis, c’est que :
        1. On parlait l’argot EN SUS de connaître le français.
        2. On parlait argot ENTRE SOI, que ce soit dans le « milieu » où il a grandi ou dans la cour de récré. C’est aussi pour cela qu’il était déprécié, il avait forcément une connotation d’esprit de clan et de mauvais garçons. Mais si les marlous parlaient une langue fleurie entre eux, ils savaient avant tout parler le français en toute autre circonstance.
        3. Aujourd’hui les « jeunes » ont leur argot POUR TOUTE LANGUE, ils ignorent les codes de la langue française. Quand on ajoute à cet argot l’illétrisme et la réduction drastique du vocabulaire, ça donne un cocktail qui frise la barbarie linguistique et intellectuelle. PERSONNE, il y a encore trente ans, ne ce serait permis de parler en argot à un employé des postes, une caissière de supermarché ou à son professeur, et encore moins de tutoyer à tout va les inconnus dans la rue ou ses supérieurs hiérarchiques. Lisez les blogs des profs qui travaillent en banlieue, lisez les dizaines de bouquins qui en parlent, écoutez autour de vous, au McDo, dans le métro. Ne me faites pas croire que la démolition de la langue est un enrichissement. Pour qu’il y ait enrichissement, il faut avant tout qu’il n’y ait pas destruction de l’existant. Or ce n’est pas le cas.

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 14:02

        Ton point 2 est faux, fromage plus, et ton 3 n’a rien à vois avec l’arabe lui-même, mais avec un changement global des relations sociales , et n’est en rien réservé à tel ou tel groupe.

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 14:03

        ERR.: « ne se serait permis »

      • ABC permalink
        10/11/2010 14:07

        Donc, quand F.P décrie le parler « rebeuh », il décrie la pauvreté du langage de certains jeunes ?

        Dans ces cas-là, il faudrait l’expliquer avec un vocabulaire adéquat, en évitant les raccourcis ? Après tout la richesse de la langue française permet de l’expliciter avec concision.

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 14:12

        Pour illustrer vos propos, un petit blog que nous a présenté L’écrevisse :
        http://zyvawesh.tumblr.com/

      • La Bretonne permalink
        10/11/2010 14:17

        Bonne remarque ABC
        Encore faudrait il que F.P soit intelligent et instruit.
        Ce qui, si on se réfère aux approximations énoncées par le gus, semble compromis.

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 14:19

        Philippe,
        Je ne suis pas votre pote, et j’ai horreur de l’esprit sympa ; merci de garder votre tutoiement pour vous. Ne cherchez pas à m’être agréable ou amical, ça ne prendra pas.
        Mon point n°3 ne se fait pas d’illusion sur le réel : l’esprit banlieue gagne toujours les autres classes sociales ou culturelles. Moi-même j’emploie de l’argot ou du verlan dans mon langage quotidien, mais je me le garde pour mes conversations privées. San Antonio est très prisé des amateurs de littérature ; quant à Rabelais, il ne figure plus que dans les bibliothèques des intellos. Et quand je parle à mes collègues ou aux commerçants de mon quartier, quand j’appelle un secrétariat au téléphone, je me garde mon argot pour moi.
        Je répète : parler argot ou verlan ne peut être un enrichissement que s’il ne s’agit pas de la substitution d’une langue par l’autre. Or le réel prouve que l’argot et le verlan n’enrichissent que ceux qui ont bénéficié d’une éducation exigeante et riche, à même de perpétuer le français. Tous les autres sombrent dans le gloubiboulga sous les ruines d’une langue française jamais apprise. Je connais beaucoup de profs qui enseignent en banlieue, et tous me font le même témoignage : quand ils parlent un français normal ou soutenu, ils ne sont même pas compris. « Madame on comprend pas c’que vous dites. »
        La rengaine de l’enrichissement est une satisfaction de petit bourgeois pour maquiller le désastre du réel.

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 14:36

        Oulà, toutes mes excuses, fromageplus.
        En plus nous sommes partiellement d’accord. C’est un problème de richesse (économique, et sociale, et culturelle) et pas un problème du contenu lui-même. Croyez bien que je suis pour ma part pas du tout dupe de cette mode, et du fait qu’elle peut enrichir le langage à la condition que ce soit en terme d’exotisme. Si « l’esprit banlieue gagne toujours les autres classes sociales ou culturelle » c’est simplement, pour reprendre ce que j’ai dit plus haut qui m’a été inspiré par une récente lecture, par une aura « contre-culturelle », une rébellion de façade très valorisée dans notre système, à plein de niveaux. Cet article dénonce, je crois la fuite de Pagny quand bien même ses enfants, selon toute vraisemblance le font par mode et parlent le français de leurs parents (et le wesh-wesh décoratif, plutôt que vernaculaire)

    • Philippe De Thrace permalink
      10/11/2010 13:53

      Il faudrait des arguments, fromageplus, parce que on disait la même chose de l’argot 100% arab-free d’il y a 50 ans ou de la manière de parler des ouvriers qui mélangeaient le portugais ou le polonais.
      C’est exactement la même chose, sauf que ces argots-là ont cessé d’être menaçants donc sont regardés avec bienveillance et « couleur locale ». Ou passerait-elle, cette ligne qui démarquerait les argots et les sous-argots, selon toi ? Précisément , s’il te plaît.
      En plus, on apprend des termes à la mode à l’école, mais sa langue et son vocabulaire, on l’apprend chez ses parents. Certes, je suis inquiets pour ceux qui grandissent dans des foyers non francophones en France, car leur maitrise approximative de la langue sera un frein dans leur parcours dans la société. P

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 15:12

        Ah bah le voilà mon commentaire du début.

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 15:41

        Ah oui, je n’avais pas vu non plus ce commentaire-là 🙂

        Distinguer l’argot du sous-argot ? Hé bien je ne sais pas, il suffit par exemple de prendre la période argotique qui s’étend d’Aristide Bruant à Renaud Séchan en passant par Maurice Chevalier [larfeuille, artiche, futal, laisse béton, craignos, chicot, glander, mandale, bagnole,…] et de la comparer avec la période qui s’est ouverte dans les années 80 avec la déferlante des Nique Ta Mère, prolongée et encouragée par des Truands 2 la Galère et autres Cortex en passant par Orelsan ou Sexion d’Assaut [nique ta mère, la chatte à ta mère la pute, nique la France et bute un keuf, suce mon zob, idéologie de la biatche, fierté caillera, etc.].
        Ça vous va comme réponse ?

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 15:52

        Addendum :
        Je précise que les mots argotiques du genre « rigoler » ou « futal » étaient considérés comme d’une très grande vulgarité chez les gens bien élevés, pauvres comme riches. Mon arrière grand-père punissait sévèrement ses enfants quand ils les entendait prononcer des mots du genre « c’est marrant ».

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 22:49

        Mais justement.
        Pourquoi futal est-il savoureux maintenant et dangereux en 1930 ?
        Je crois que la ligne que vous tracez entre argot et sous-argot est une ligne temporelle. Et je ne vois pas d’autres argument dans votre commentaire ci-dessus.
        L’idéologie que cet idiome véhicule ne me plaît pas plus. Mais, d’une part, elle n’a pas de lien de nécessité avec sa forme, et d’autre part, on reprochait la même chose à l’argot des apaches, extrèmement cru, ordurier et blasphématoire (ce qui était bien plus choquant qu’aujourd’hui comme c’est le cas souvent maintenant encore à l’étranger. Je pense au « porco Dio » italien qu’on ne se permet même pas entre amis).
        Donc, ce que vous reprochez à cette idéologie, est en fait de résister (elle est en même temps contre-culturelle et conservatrice, toujours violente) à la culture légitime et dominante, dans laquelle votre arrière grand-père au contraire souhaitait intégrer ses enfants pour faciliter leur progression sociale.

    • 10/11/2010 14:16

      Cher Fromageplus, le sous-argot du ter ter en tant que substitution de la vraie langue n’est pas une nouveauté. Et ce n’est un rétrécissement de l’horizon intellectuel que si on la comprime à un horizon.

      Pour m’expliquer je me tiendrais à l’exemple des créoles : argots coloniaux britanniques espagnols et français dont la simplicité « ti-nègre » devait à terme empêcher ses locuteurs d’employer des systèmes de pensées complexe (autrement dit rétrécir l’horizon intellectuel de ses pratiquants… pratiquants qui l’ont eux-mêmes analysé comme tel se fourvoyant alors dans un sabir doudou chéri de pacotille). De ces créoles, une sous-culture a malgré tout émergé (sous-culture au sens sociologique du terme, a savoir une culture imbriquée dans une autre, et pas une culture de sous-sol), allant jusqu’à obtenir deux Prix Nobel, deux Goncourt, un Renaudot, trois constitutions, ses propres traductions de la Bible et j’en passe , juste parce qu’ils se sont échappés d’un horizon et ont conquis leur appréciation par leurs locuteurs, puis par le reste du monde.

      Et je ne crois pas que dans sa citation, Florent ait voulu un instant prétendre vouloir que ses enfants parlent correctement le rebeu plus que le wesh-wesh. Son plan marketing aurait été plus précis (et plus foireux).

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 14:35

        maximgar,
        « argots coloniaux britanniques espagnols et français dont la simplicité “ti-nègre” devait à terme empêcher ses locuteurs d’employer des systèmes de pensées complexe  »
        Vous voulez nous faire croire que le créole est une conspiration Blanche pour empêcher les autres de réfléchir ? Is that a joke ? Are you serious ?

        Je vous rappelle qu’on critique Tintin au Congo notamment à cause ce fameux langage « petit nègre », mais personne ne trouve rien à redire quand Joël-Didier Engo crée l’association « Nous pas bouger » ou quand Domota expose sont projet politique ainsi [je cite] : être « kapab konstwi on sosyété nèf ki dwet kapab prévwa manjé, édikasyon, konésans, santé, kaz, travay é respé pou tout pitit ay avè mès é labitid ay. »

        Je n’ai rien, absolument rien contre le créole, pas davantage contre le breton ou le swahili, encore moins contre le globish ou l’engrish, mais il faut savoir à quels domaines ils s’appliquent et les fruits spécifiques qu’ils produisent. On n’écrit pas un traité de philosophie en globish, on ne chantera jamais la chanson d’amour du siècle en breton, on ne fera jamais carrière dans l’ingéniérie hydraulique en créole, on ne rédigera jamais une révolution en espéranto.

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 14:43

        Je répond à la place de Maximgar : il me semble clair que ce que vous citez de son texte est précisément ce qu’il dénonce par les exemple qui suivent.
        Votre dernier paragraphe fait preuve d’un essentialisme alarmant. Les niveaux de langue d’une même langue n’ont rien à voir ni avec les patois/langue régionales ou les pidgin english véhiculaires.
        Chaque langue a une histoire, les langues de Dante et de Molière furent initialement des créoles de latin. Il a fallu des siècles d’usage et d’enrichissement pour qu’elle deviennent capable d’être des langues administratives, scientifique ou poétiques. Prenez-donc un peu de recul.

      • 10/11/2010 15:06

        Fromageplus,

        une conspiration ? non. Un état de fait, oui.

        Je n’ai pas évoqué l’idée d’une opposition de races dans mon commentaire, ni même la notion d’une idée nationaliste. Les Noirs qui accèdaient au statut d’esclavagistes, en devenant à leur tour maître et propriétaire, usaient eux aussi de la langue officielle de la colonie selon ceux à qui ils s’adressaient. Donc quand j’emploie l’adjectif colonial, il n’est pas nécessaire de l’associer à Blanc, ou toute autre couleur. Ce rapport on le trouvait aussi bien en Europe, où il était coutume qu’une langue nationale s’impose aux patois, ridiculise ses locuteurs, et moque la moins grande profondeur de son vocabulaire.

        Les linguistes qui se sont spécialisées dans la génése des créoles se disputent sur plusieurs points, qui les a créés, qui les a structurés… mais pas sur l’intérêt d’un dialecte simple qui servait par son inaccessibilité « tacite » à prouver la supériorité de ceux qui parlaient la langue « officielle » de la colonie.

        Je vous ai juste donné un exemple qui tenait à vous montrer que 1. une langue au vocabulaire appauvri (elle s’enrichit « ti-nègrement » des autres), et de substitution (à la langue du colonisateur, mais aussi aux langues amérindiennes et africaines) ce n’est pas un phénomène nouveau comme vous l’annonciez; 2. ce n’est pas un rétrécissement de l’horizon intellectuel, si évidemment, on apprécie de la faire vivre.

        Pour le reste, je n’ai pas bien compris ce que vous vouliez évoquer au sujet de Domota et de Engo, ou de Tintin au Congo.

      • 10/11/2010 15:08

        Il manque quelque chose dans mon troisième paragraphe :

        « mais pas sur l’intérêt d’un dialecte simple qui servait par son inaccessibilité “tacite” à formuler des items complexes à prouver la supériorité de ceux qui parlaient la langue “officielle” de la colonie. »

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 15:08

        Philippe de Thrace,
        « Les langues de Dante et de Molière furent initialement des créoles de latin. Il a fallu des siècles d’usage et d’enrichissement pour qu’elle deviennent capable d’être des langues administratives, scientifique ou poétiques. »
        Entièrement d’accord. Mais à la condition de garder ceci en mémoire : elles ont été forgées par des intellectuels nourris de lectures grecques et latines. C’est pourquoi il ne reste plus grand chose des langues gauloises, par exemple. Elles n’ont pas seulement « émergé » petit à petit du créole, elles ont surtout été imposées depuis les élites jusqu’au peuple, depuis le haut vers le bas. Or on veut nous faire croire au mouvement inverse. Ce n’est jamais le peuple qui forge le meilleur de sa langue, c’est l’élite.

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 15:43

        Ca me semble complètement faux. Avant que l’élite, sous forme d’académie ou de littérature officielle, s’intéresse au français, par exemple, pour le formaliser, c’est à dire en l’occurrence pas avant le XVe ou XVIe siècle, les français, ou le français d’île de France, s’étaient déjà établies dans leur syntaxes et leur conjugaisons, tout aux plus une sélection a-t-elle été opérée entre différents termes, ou usages. Et encore le français est-il une langue particulièrement « forgée ». Pour autant est-ce les intellectuels et les écrivains qui ont décidé, un beau jour, d’abolir les cas ? de doubler la négation par un « pas » (seul survivant des point, goutte, miette…) après le « ne » ? de vocaliser les L devant une autre consonne pour finir par les transformer en U dans tant de cas ? d’arrêter de prononcer quasiment toutes les lettres qui finissent un mot, rendant la présence d’article plus nécessaire en français qu’en d’autres langues ? Sûrement pas. Certes, les cours, les milieux éclésiastiques, les bourgoisies ont connu des modes langagières comme vestimentaires qui ont influé sur la langue générale, mais sans conscience ou volonté globale de façonner une langue, mais comme tout groupe social soucieux de distinction différencielle. Au même titre que les autres groupes, des glissements très progressif ont fini par rendre le français du traité de Verdun incompréhensible à un lecteur de Béroul, qui n’aurait pas été compris par un homme de la renaissance, lui même à peine déchiffrable par un français d’aujourd’hui. À quel moment y a-t-il eu une quelconque imposition dans les formes mêmes de la langue ?
        Il n’y a pas plus de création des langue du haut vers le bas que du bas vers le haut. C’est un mouvement horizontal et complexes ou l’organisation sociale joue des rôles contradictoires. À part cela, qui à appris l’italien à Dante ou le grec à Démosthène ?

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 15:46

        Et pour « le meilleur » de la langue, comme vous dites, ne voyez-vous pas que votre jugement n’est qu’un affaire de goût, un goût lui-même modelé par les hiérarchies sociales toujours sur-représentées dans la culture que le passé nous a transmis ?

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 16:05

        Philippe,
        « les français, ou le français d’île de France, s’étaient déjà établies dans leur syntaxes et leur conjugaisons, tout aux plus une sélection a-t-elle été opérée entre différents termes, ou usages. »
        Fort bien. Mais une sélection par qui ? Qui savait lire et écrire à cette époque ? Qui était maître de la linquistique ? La guilde des meuniers ? Non. Essentiellement le clergé et la noblesse [et encore, pas tous], c’est à dire une minorité numérique. Je veux bien qu’on « impose » des codes à une langue, mais encore faut-il avoir les moyens de le réaliser, de le divulguer, et de le faire accepter. Tenez, par exemple, nous tenons nos maudits « soixante-dix » et autres « quatre-vingt-dix » [au lieu des septantes et nonantes bien plus « vernaculaires »et bien plus logiques] d’une orientation lexicale décidée par une infime minorité d’intellectuels plus ou moins précieux, en tout cas pénétrés d’un aristocratique souci d’élégance.

      • fromageplus permalink
        10/11/2010 16:09

        Philippe,
        Si pour vous la différence entre 400 mots de vocabulaire et l’érudition n’est qu’une affaire de goût, nous n’aurons plus grand chose à nous dire !

      • Philippe De Thrace permalink
        10/11/2010 16:14

        pas du tout. je vous propose de poursuivre tout en bas, on parlera moins dans des colonnes étroites, et ce sera moins ennuyeux de remonter pour se répondre

      • l'analphabète permalink
        10/11/2010 17:51

        Je vais surement me faire huer avec mes exemples…
        Mais j’ai grandi dans ces milieux wesh-wesh où le petit blond au yeux clair bien trop cultivé pour son entourage récolte les baffes des personnes qui pratiquent l’argo dont vous parlez comme une religion…

        Et même si je n’y avais jamais pensé en ce sens, effectivement il ce construit au jour le jour, avec sa culture en parallèle, indépendamment de celle enseignée sur les tableaux noir!

        Grand Corps Malade par exemple, qui tente tant bien que mal de mêler la langue de Molière et l’esprit peu cultivé des jeunes de banlieue en parle et le morceau de « slam » « Je viens de là » transpire justement cette culture naissante… (si vous en avez le courage, l’écouter pour ce qu’elle vaut, ça sera bien plus constructif que lire mes mots).
        Comme pour la culture musicale ou vestimentaire, qui ont déjà leurs part du gâteaux en France et dans tout les milieux, le langage que notre coagulation laitière de qualité supérieur méprise tant aura surement un jour sa part belle, autrement que par des apparitions furtives et indélicate dans la bouche de tout un chacun.

        La culture de cité et son langage, comme un enfant indigne du prétentieux idiome[*] Français, est vue avec mépris car elle est bien pauvre comparé à son illustre géniteur, elle ce construit sur ce que nous jeunes de cité, avons pour l’étayer, faut voir les cours… faut voir les profs… faut voir le contexte avant d’en juger. Loin de moi l’idée de faire le bisounours, il y née aussi des connard par grappe de dix… mais de tout temps la société à eu ses bas-fonds… et comme tout bas fonds elle ce nourrit des ordures des strates supérieurs… ce n’est pas pour autant qu’elle à moins de valeur, elle est juste jeune, différente et née dans la pauvreté.

        [*] ©le Chœur, il était pour toi celui là.

      • Le Chœur permalink
        11/11/2010 12:38

        L’Anal-Fa-Bête =>
        C’est bien, petit padawan. T’es chou. On baise ?

  37. l'Expatriée permalink
    10/11/2010 13:52

    Merci!
    Moi aussi, j’ai réussi a chopper qq mots au collège… (wouhou!! Je parlais rebeu!!!!). Et franchement, les retrouver la, bien placés comme ca, c’est juste jouissif.
    Quant à Florent Pagny… bah, rien de nouveau: il est rare qu’un esprit limité devienne soudain un grand penseur…

  38. 10/11/2010 15:31

    ah là t un peu dur l’Arabe!!! il a voulu dire le langage de caillera…enfinnn faut pas être susceptible…( je m’enfonce là??)

    • Isabelle permalink
      10/11/2010 17:10

      Mais même s’il avait voulu dire « caillera » à la place d’arabe, sa phrase reste conne.
      A qui veut-il faire croire qu’il n’a pas les moyens de mettre ses enfants dans une école où ils apprendront un français correct ?
      Et puis c’est tout de même une insulte à l’intelligence de ses enfants. Sans que les miens soient spécialement des génies, ils sont tout à fait capables de se rendre compte que certains termes utilisés dans la cour du collège avec leurs copains ne sont pas conseillés dans une conversation avec des adultes. De même qu’ils utilisent l’écriture sms pour communiquer entre eux, mais qu’ils savent rédiger un devoir en français correct .
      Faut arrêter de prendre les jeunes pour des cons.

      • l'analphabète permalink
        10/11/2010 17:55

        Sauf que les jeunes dont on parle sont plus forcement assez intéresses/cultivés pour faire cette nuance. Mais effectivement, il est couillu de vouloir nous faire gober qu’il n’a pas les moyens d’éduquer ses gosses ailleurs que dans les ZEP les plus problématiques coté culture.

  39. bensam permalink
    10/11/2010 16:32

    Ah un bon vieux lynchage dont le web a le secret. Avec tous les ingrédients habituels qui sentent bon la tolérance et le respect de son prochain : attaques sur le physique, sur le « talent » (les goûts et les couleurs, hein…), insultes, et même sur les gosses du lynché. C’est tellement facile.
    Des gens qui pour soi-disant dénoncer le racisme (quel racisme, bande d’hypocrites ?), utilisent des arguments de petits fachos.
    Rien à cirer de Pagny, qui ne figure pas dans ma discothèque, mais les meutes m’effraient. Ce billet, et ses commentaires sont pires que ce qu’ils essaient de dénoncer.
    Tout ça parce-que le gars a dit un truc bien anodin que tout le monde pense sans le penser vraiment…
    Vive les blogs et la bonne ambiance qui y règne !

    • L' alter égal permalink
      10/11/2010 22:04

      Fake. Bien imité mais fake.
      c’est ça l’incantation.

  40. Philippe De Thrace permalink
    10/11/2010 16:33

    fromageplus
    je commence par la fin : Je fais très bien la différence entre parler avec 400 mots et parler avec 20 000. Il paraît même que ça ce remarque à ma manière d’écrire que j’aime les mots, dans leur richesse et leur complexité. Et je suis le premier à croire que l’intelligence ne s’exerce pas bien sans vocabulaire et que quand celui-ci disparaît, la violence ne tarde pas à avoir un boulevard. Ca n’empêche pas le vocabulaire d’être un marqueur social aussi. Et y a-t-il une raison objective, pour désigner la même réalité, pour qu’un mot soit meilleur qu’un autre ? en oubliant le nombre, puisque de toute évidence, Pagny s’est écrié que de nouveaux mots aparaissait et pas que leur nombre décroissait. Qu’est-ce qui rend « wesh » moins digne par nature que « salut », moins que « bonjour »?

    Pour la note précédente, depuis quand une langue a-t-elle besoin d’être écrite pour se construire ou évoluer ? Et encore une fois, il ne s’agit pas de décision consciente , la guilde des meuniers aurait échouer à imposer volontairement un quelconque usage, de la même façon que les réformes du vocabulaire imposées par l’académie ou le parlement ont échoué. Il est impossible de contrôler pleinement ou durablement ce processus. Certes pour les langues modernes, cristallisées par l’écrit, ont évolué sur certains points en privilégiant telle ou telle mode des élites, parceque celles-ci dominent la production culturelle légitime et parlent entre elle sur des espaces plus étendus que la masse. Mais c’est un avantage purement pratique et en rien naturel. C’est en cela que ce que vous appelez « le meilleur de la langue » n’est en fait que les langue des meilleurs (étymologie des aristocrates).
    Et pour un exemple de « quatre vingt-dix » ?, combien d' »abricots » de « nef » (d’église), de « poison » ?

    Je dois partir, je reviens vers 22h si vous voulez.

    • l'analphabète permalink
      10/11/2010 18:02

      Wesh mé grav’ sin’cou !
      (c’est vrai que mis à l’écrit, ça fait neo-créole)

      tout ça pour dire que je suis totalement d’accord!

      «  » Qu’est-ce qui rend “wesh” moins digne par nature que “salut”, moins que “bonjour”? «  »

      Le mépris de ceux qui disent « bonjour » à la vue de ceux qui diraient « Wesh »…

    • Guillaume Pascanet permalink
      10/11/2010 19:00

      Merci PDT pour cet érudisme dénué de toute cuistrerie.

    • Philippe De Thrace permalink
      10/11/2010 22:29

      Oh putain aurait échouER, cte honte.

    • l'encastré permalink
      11/11/2010 19:28

      Il y a un ver dans le fromage et un troll dans le blog,
      Eh mais c’est les matriochkas ici !

      (papa, s’il te plait, ne fais pas les valises, c’est du Russe Bordel !)

  41. Le Marou permalink
    10/11/2010 18:04

    APPLAUSE!! W’Allah, L’Arabe, merci de l’avoir aussi bien défoncé!

    Le pire dans tout ça c’est que je suis certain que ce qu’il voulait dire c’est « mal parler le français » et non pas parler arabe. Ce qui est pire!
    Mais, malheureusement, c’est le cas d’un bon nombre de personnes qui automatiquement associent l’origine des parents à la maîtrise de la langue.
    Alors qu’il ‘agit d’une population française non arabophone pour la plupart et dans quelques cas même les parents, qui sont de la 1ere génération, ne le sont pas mais parlent plutôt un patois local ou bien d’autre langues aussi différentes de l’arabe que l’anglais l’est du français.

    Généralement, les arabes ou autres étrangers qui ont vraiment appris le Français, le parlent mieux que la plupart des Français ne parlent une langue étrangère et dans certain cas mieux même que la plupart des Français ne parlent Français. Un peu comme dans le Film My Fair Lady où A.H. est prise pour une princesse étrangère parce qu’elle parle un anglais si pur qu’elle ne peut l’avoir appris qu’à l’étranger 🙂

  42. Raymond Domenech permalink
    10/11/2010 18:13

    Sinon moi je joue au poker.

  43. CanardLaqué permalink
    10/11/2010 18:17

    Et ben dis donc… Hier, je ne pensais pas que la connerie de F.P. (parce que, même en lui cherchant des excuses, il est con F.P., non?) me ferait lire des choses si compliquées et m’en apprendrait autant sur la linguistique aujourd’hui!

    Merci F.P.

    • L' alter égal permalink
      10/11/2010 21:13

      Tu connaissais déjà Fromage Plus ?

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 21:19

        Moi, j’ai pas tout compris.
        Depuis que tu as cité celle dont on doit pas dire le nom, voilà ce qui arrive!
        Des trucs incompréhensibles.
        Même l’analphabète s’y met!!!

      • L' alter égal permalink
        10/11/2010 21:26

        Ouais désolé je savais pas que CLG était construit sur un cimetière indien et j’ai fait le con avec les esprits, libérant des trolls vociférants.
        Au prochain post ce connard de scalpel va m’apprendre que ma mère prodigue des fellations en enfer.

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 21:49

        Wesh! fo fer dé incantations pour co-jurer.

      • CanardLaqué permalink
        10/11/2010 23:02

        AlterEgal, je ne connais pas FromagePlus, je ne connais pas gd monde à vrai dire par ici. Mon message était par contre ambigu, F.P. ne faisait référence qu’à Florent Pagny.
        La plupart des propos ici me dépassent, enfin plus précisement, je ne les comprends pas. Pour différentes raisons d’ailleurs: blagues « d’initiés », concepts qui me sont étrangers, sujets auxquels je connais rien, etc… Ce qui fait que je ne commente généralement pas malgrè mes passages réguliers et la distraction que ce blog m’apporte.

      • L' alter égal permalink
        10/11/2010 23:18

        J’avais bien compris. Mais j’ai trouvé que ton commentaire précis, sobre et ironique s’appliquait tout à fait à Fromage plus, et qu’en outre, ces deux entités arboraient les mêmes initiales.
        D’où cette petite joke. Je ne connais personne ici, je suis arrivé depuis un jour et demi, mais entre écrire une connerie et me taire, ben j’écris.

      • CanardLaqué permalink
        11/11/2010 10:23

        Dis comme ça, je crois que c’est bien toi qui a raison!

  44. Une bordelaise flâne permalink
    10/11/2010 18:30

    En ecoutant Florent j’etais en train de me dire que je parlais vachement de langues en fait et cet article vient de briser toutes mes illusions …

  45. 10/11/2010 18:49

    Alors, cher Guillaume : on t’a donné du travail ou un RTT?

    • Le Pet Financier permalink
      10/11/2010 18:51

      Je pensai, la même chose.
      Non en fait, c’est une journée formation à l’extérieur.

    • Guillaume Pascanet permalink
      10/11/2010 19:02

      Non, réseau informatique en rade.

      Du boulot, j’espère bien en avoir début janvier, quand je changerai de crêmerie (oui, parce que même dans la fonction publique, c’est pas normal que j’ai autant de temps pour papoter sur CLG)

      • Le Pet Financier permalink
        10/11/2010 21:52

        Enfin, tu as dû travailler. On te sent fatigué. Tu ne dis plus rien.

      • Guillaume Pascanet permalink
        10/11/2010 22:03

        Tout a déja été dit.

        Je suis juste frustré de ne pas avoir pu participer à la lapidation de mon chanteur détesté favori.

  46. Guillaume Pascanet permalink
    10/11/2010 19:09

    Je regarde mieux la photo là-haut et je la trouve parfaite : le sourire « lou-ravi », la tenue de guerillero des Yvelines opposé au mur de pubs…

    Tout le personnage est bien résumé.

    Au passage, faudra m’expliquer un jour ce goût pour les vêtements d’origine militaire. J’ai été obligé de porter ce genre d’horreur, je comprends pas que d’autres payent pour !

  47. 10/11/2010 20:37

    Non mais c’est vrai que la situation francophone est problématique: regardez ce billet écrit par un Arabe qui ne sait pas choisir entre « la liberté de penser » et « la liberté de pensée », et commenté par une ex étudiante en Lettres bien française qui serait pas fichue de dire quelle orthographe est la bonne et qui se gratte la tête depuis tout à l’heure (comment ça, je suis passée à côté de l’article?)

  48. docds permalink
    10/11/2010 21:33

    Nicolas lui il a eu le courage de faire ça

  49. Le Hippie permalink
    11/11/2010 14:07

    J’en ai marre de ne pas pouvoir simplement « liker » vos articles. Je ne sais pas moi, y a pas moyen de mettre un bouton quelque part ? Pour vous signaler qu’on a lu l’article, qu’on s’est bien poilé, et qu’on n’a pas pour autant l’envie d’écrire 10 lignes dans un style convenable et sans fautes d’orthographe ?

    Suggestion pour ce bouton : « j’ai tout à fait apprécié cet article, mais j’ai vraiment la flemme de vous le dire par écrit. »

    voiloù

    • 11/11/2010 14:32

      heu ben si, tu peux. Si tu as un compte wordpress, et que tu es connecté, en haut de la page, tu as un bouton like.

  50. Vanessa permalink
    11/11/2010 14:44

    pourquoi perdre autant de temps pour si peu ?

    S’il ne veut pas entendre parler son fils comme les rebeus de son école c’est son problème non ?
    Il résout lui même ce problème en se tirant de France pour aller vivre aux Etats Unis.
    A croire que vous cherchez des problèmes là où il n’y en a pas ! Il n’a pas dit qu’il ne voulait pas des arabes en France ou encore que c’était une sous race etc.
    Il a juste parler de ce qu’il attendait ou pas de son fils et a pris les mesures nécessaires pour qu’il ait l’éducation que lui semble juste. Chacun vit sa vie comme il l’entend bon sang. Mais si maintenant alors il faut surveiller le moindre de ses mots par peur de se faire reprendre systématiquement par n’importe qui et des gens qui ne sont même pas concernés en plus…
    Je pense que même certains arabes ne se sont pas sentis offusqués comme vous.

    • Guillaume Pascanet permalink
      11/11/2010 14:59

      Et il a été obligé d’aller jusqu’en Floride pour que son gamin n’apprenne pas de mots arabes ?

      Il n’y avait pas plus simple ? Tu crois vraiment qu’il vit dans une ZEP ?

  51. 11/11/2010 22:36

    Bien, bien, beaucoup de bruit pour pas grand chose, non?

    Et aussitot la blogosphère s’enflamme !, c’est rigolo

  52. 11/11/2010 23:39

    Shokran pour ce billet salutaire!

  53. 12/11/2010 03:18

    C’est juste un buzz pour faire parler de lui (et ça marche outrageusement bien, comme quoi). Tout comme la « censure » du clip soi-disant « violent » de Raphaël, le prosélytisme de Diam’s, les provocs innombrables de Lady Gaga… bref beaucoup de bruit pour pas grand-chose. Florent Pagny est avant tout un poseur sans grande personnalité qui cherche à se donner une image, à racoler là où il peut, quitte à récupérer les réacs sarkophiles avec ses « dérapages » tout sauf involontaires.

    Il aurait pu trouver mieux, quand même.

    • L'Arabe permalink
      13/11/2010 11:33

      Il faut aussi arrêter de voir des opés buzz partout. Le clip de Raphaël, par exemple (pour avoir été très proche du sujet), a vraiment été interdit par M6 en journée, sans aucu lien avec la maison de disque…

  54. Le cameriste permalink
    12/11/2010 09:09

    Bravo et merci.
    Ça fait du bien avant d’aller bosser.

  55. tijan permalink
    12/11/2010 10:07

    J’ai pas lu tous les commentaires et donc je ne sais pas si qq’un l’a déjà fait remarquer mais personnellement je serai absolument ravi, très heureusement surpris si mes gamins pouvaient apprendre l’arabe dans la cours d’école. Je crois malheureusement qu’il s’agit d’une douce utopie.
    Mais Florent ne vois peut-être pas les choses comme moi ?

  56. 13/11/2010 01:40

    C’est toi le faux-cul, l’Arabe, tu as compris mais tu fais semblant de ne pas comprendre, Pagny ne veut tout simplement pas que son fils s’exprime comme ce que toute personne douée de raison identifie comme un analphabète pourvu de trois neurones, l’une dédiée aux invectives, l’autre aux insultes, et la troisième aux menaces.
    Il se trouve qu’il a dit « rebeu » au lieu d’autre chose, comme « racaille » ou n’importe quoi, tout simplement parce que ce sont les arabes qui parlent comme ça. Il l’a dit dans sa deuxième intervention. Tu fais exprès ou quoi? Tu vis dans quel monde? Ah, le tort de Pagny est de l’avoir dit.

    Deuxièmement, tu es tellement dans ton monde antiraciste que tu ne te rends même plus compte que Pagny a parfaitement le droit de ne pas vouloir que sont fils soit acculturé par des arabes, qui n’ont clairement pas les mêmes codes, références, connaissances, langue, vêtements, culture, façon de penser, religion, etc.
    Que je sache on a encore le putain de DROIT de penser que, en comparaison avec l’équivalent français, c’est de la merde. On a encore le droit de faire des jugements de valeur, surtout lorsqu’ils sont justifiés. On a encore le droit de vouloir que son fils entende parler de Victor Hugo, Céline, Tintin ou Renaud plutôt que du dernier deal de shit, du dernier caillassage de policiers ou du dernier prêche de l’imam. C’est de la provoc, mais ce serait la même avec des bouquins arabes. C’est son putain de droit.
    C’est encore plus clair lorsque, dans sa deuxième intervention sur le Grand journal, il dit, en parlant de son fils: « tu es métis, mais c’est pas ce métissage là ». Ah ça te calme hein l’arabe! Tout ne se vaut pas. Dommage.

    Pour finir, il y a un point encore plus sans appel que tout le monde a évacué, et que soit tu n’as même pas entendu, soit tu as ignoré par malhonnêteté intellectuelle:
    Pagny dit EXPLICITEMENT que son fils adopte l’attitude de ces bonobos par soumission.
    Il dit : « il y a aussi cette histoire de PEUR et d’ambiance…ou les mômes raccrochent des codes pour être sûrs de pas être emmerdés ». Tu en veux encore? « En France, les premiers de la classe rasent les murs ou finissent par rejoindre ceux qui sont près des radiateurs. Aux Etats-Unis, tu dois être dans le groupe de devant ». Qu’est-ce qu’il te faut de plus, bouffon?

    Pour finir, lorsque tu lui dis « tu invalides par la même occasion tout le discours alter-mondialiste pourri et faux-cul que tu tenais jusqu’ici », c’est juste à pisser de rire: moi je vois là-dedans l’inverse de ce que tu y vois: c’est justement parce que c’est un gentil débile adepte du métissage et de la Patagonie style bonnet péruvien + commerce équitable, que son propos a encore plus de poids : on peut être comme lui et penser malgré tout que, ok, du métissage, on veut bien être gentil mais faut non plus pousser là, avec ce genre de primates, quand même là ça fait trop on veut pas non plus tomber trop bas.

    Quant au fait de savoir si il y a évasion fiscale ou buzz promo: on s’en branle.
    Dans tous les cas ça ne change strictement rien au fond.

    Quand tu auras fini de vouloir faire fermer la gueule des gens, on aura un peu avancé.

    • Vanessa permalink
      13/11/2010 13:26

      Merci, merci et encore merci V3 ! Enfin quelqu’un de censé !

      • 13/11/2010 13:39

        Cette approbation vaut tous les contre-arguments du monde.

      • Vanessa permalink
        13/11/2010 13:47

        Le grand maitre a parlé.

      • L' alter égal permalink
        13/11/2010 16:05

        Ici on a des valeurs, Vaness’, on défend la langue de nos ancêtres de souche.
        Alors ce sera sensé avec un « s ».
        Le grand maître capello a parlé.

      • 13/11/2010 16:10

        De rien!
        Il faut se rassurer, les gens sensés existent, ils ne l’ouvrent juste pas trop à cause de la violence de la pensée dominante. Mais j’ose espérer que c’est en train de changer.
        Sinon, on dit sensé, du mot « sens ». Cependant même (même, c’est dire!) moi commence parfois à faire la confusion, peut-être à force de voir la faute.
        Tout fout l’camp 🙂

      • 13/11/2010 16:16

        Mon message était adressé à Vanessa.
        Si mon intervention t’a donné l’impression de ne pas être seule au milieu des fous, alors mon temps n’aura pas été perdu.
        Bien à vous 🙂

      • Le Chœur permalink
        13/11/2010 16:32

        Les double V ont vraiment l’esprit v’étroit…

      • 13/11/2010 17:00

        pas mal, pas mal! (sincèrement)

    • ABC permalink
      13/11/2010 14:21

      Et Averroès…etc t’en fais quoi V3 ?? !!

      Avoir une ambition culturelle et artistique, c’est fort honorable, mais la rechercher

      en refusant l’ouverture culturelle et en ayant une pensée exempte de toute nuance, s’avère

      être une attitude bien paradoxale

    • Jérôme permalink
      18/11/2010 12:35

      Je voulais répondre et je suis tombé sur la réponse de V3 qui résume parfaitement mon opinion sur ce billet.

      La classification raciste immédiate de raisonnement de bon sens par la police de la pensée m’exaspère.

      Bisous

  57. 13/11/2010 01:47

    J’ai peut-être omis certaines majuscules à « arabe » ; j’espère que tu ne m’en tiendras pas rigueur.

  58. 13/11/2010 02:43

    Il est également vrai que neurone est masculin.

  59. L'Arabe permalink
    13/11/2010 11:28

    Cher V3 ( tu vois, je fais un effort parce que la Meuf m’a demandé d’arrêter d’insulter les gens)

    Je me vois dans l’obligation de ne recevoir AUCUN de tes arguments, car ils sont tous basés sur un amalgame arabe=racaille. Je pourrais continuer à argumenter gentiment, mais je viens de me rendre compte que tu me traitais de bouffon, donc c’est avec un grand plaisir que je peux te demander d’aller bien te faire enculer, espèce de commentateur de FdeSouche de mes brunes.

    • L' alter égal permalink
      13/11/2010 11:38

      Je te trouve bien compréhensif et magnanime avec un troll qui a choisi comme pseudo le nom d’une arme de guerre nazie.
      Il a dû trouver que ça ferait cool.

      • Leslie permalink
        13/11/2010 14:37

        Faut le comprendre : les nazis, quand ils brulaient un village, au moins, ils le faisaient sur du Wagner, pas sur du NTM. C’est plus raffiné, comme culture…

      • 13/11/2010 15:44

        Houuuulala…
        Putain les gars mais vous êtes vraiment très gravement atteints.
        Au moment de remplir ledit champ, j’étais en panne d’inspiration ; j’ai assemblé une lettre et un chiffre qui me venaient à l’esprit ; c’est tombé sur V2. Il se trouve, bande de tordus, que j’ai été assez tordu, moi aussi, pour faire la même association d’idée que vous et me dire que certains auraient peut-être l’esprit assez alambiqué pour me reprocher une certaine proximité idéologique. J’ai donc choisi V3. En l’écrivant, j’ai trouvé que ça évoquait « version 3 ». Las! Sot que j’étais. J’aurais dû me souvenir qu’il avait également existé un V3, qui n’est pas un missile balistique mais un canon à chambres multiples. L’ironie de la chose est que vous vous révélez être plus au fait de cette partie de l’histoire que moi.
        J’aurais dû écrire V4, mais ça aurait eu une connotation de moteur à explosion.
        Quel monde, hein!

      • 13/11/2010 15:48

        Cool!
        L’image générée qui me sert d’avatar contient des formes qui ressemblent à des petits poissons, c’est mignon!
        Ou des petites bombes.
        J’ai vraiment l’esprit malsain moi.
        Punissez-moi.

      • L' alter égal permalink
        13/11/2010 15:57

        « L’ironie de la chose est que vous vous révélez être plus au fait de cette partie de l’histoire que moi. »
        Ce n’est pas du tout ironique au contraire.
        L’ignorance est le berceau de l’intolérance, mais se soigne mieux.

      • 13/11/2010 16:03

        C’est beaaau! C’est du même tonneau que « nos différences sont notre richesse ».

      • L' alter égal permalink
        13/11/2010 16:08

        Tiens c’est cadeau, kiffe bien.

        « Personne dans le monde
        Ne marche du même pas
        Et même si la Terre est ronde
        On ne se rencontre pas
        Les apparences et les préférences
        Ont trop d’importance
        Acceptons les différences
        C’est vrai, faut de tout tu sais
        Faut de tout c’est vrai
        Faut de tout pour faire un monde
        Personne dans la vie ne choisit sa couleur
        L’important c’est d’écouter son coeur
        Si celui qui te paraît différent
        Très bien, c’est le sien
        Tu as le tien et j’ai le mien !
        Alors donnons-nous la main »

      • 13/11/2010 16:23

        Ma réponse est un cran plus bas!

    • 14/11/2010 05:36

      Ho, il s’échauffe. Il n’y a pas tellement de quoi.
      J’avais pour projet de répondre vraiment, mais la vraie vie, tout ça…Pour faire court: je réfute. On dirait que tu ne m’as pas lu. Je passe sur tes invectives. Bon bref.

      Plus tard…
      …peut-être.

  60. 13/11/2010 16:22

    L’étranger qui passe mon portail,
    Il peut être sincère ou aimable,
    Mais il ne parle pas ma langue,
    Je ne peux pas connaître son esprit
    Je vois son visage et ses yeux et sa bouche,
    Mais pas l’âme qui est derrière.

    Les hommes de mon propre sang,
    Ils peuvent faire le mal ou le bien,
    Mais ils disent les mensonges que je connais.
    Ils connaissent les mensonges que je dis,
    Et nous n’avons pas besoin d’interprète
    Lorsque nous allons acheter et vendre.

    L’étranger qui passe mon portail,
    Il peut être mauvais ou bon,
    Mais je ne peux pas dire quel pouvoir le contrôle
    Quelle raison gouverne son humeur ;
    Ni quand les dieux de son lointain pays
    Reprendront possession de son sang.

    Les hommes de mon propre sang
    Ils peuvent être très mauvais,
    Mais au moins ils entendent les choses que j’entends
    Et voient les choses que je vois ;
    Et quoi que je pense d’eux et de leurs goûts
    Ou qu’ils pensent de mes goûts.

    C’était la croyance de mon père
    Et c’est aussi la mienne :
    Le grain doit former une seule gerbe
    Et la grappe doit donner un seul vin,
    Et nos enfants doivent se faire les dents
    Sur le pain dur et le vin.

    Rudyard Kipling.

    • Leslie permalink
      13/11/2010 16:27

      Comme quoi même les grands esprits peuvent dire des conneries…

    • L' alter égal permalink
      13/11/2010 16:30

      « Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
      Travesties par des gueux pour exciter des sots,
      Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles,
      Sans mentir toi-même d’un mot ;  »

      Tu seras un homme mon fils.

      Le même.

      • 13/11/2010 16:36

        Exactement, j’y ai pensé aussi.
        Un poème absolument majeur pour moi.

      • L' alter égal permalink
        13/11/2010 16:40

        Oui j’ai vu que tu étais moins fan d’ Arnold et Willy, donc je me suis adapté.
        T’as vu comme y’a des gens cools et tolérants ici ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        13/11/2010 17:35

        Cela a été marrant l’après-midi ici.

        Juste un truc : depuis quand Pagny est un adepte de l’altermondialisme ? En Patagonie, il ne partageait pas la vie des gauchos, il squattait dans la demeure de son beau-papa dont les terres doivent faire la taille de l’Ile de France.

        Et accessoirement, il fuyait le fisc en effet, suite à son redressement qu’il a lui même médiatisé dans sa chanson, dont le titre a été détourné par l’Arabe pour illustrer ce billet.

      • 14/11/2010 11:33

        En façade, y a pas plus alter-mondialiste qu’un chanteur à minettes déguisé en poncho. (et plus moche, mais là c’est un jugement personnel)
        Et en plus, je crois bien avoir lu quelque part que le beau-papa à Pagny avait fauché des terres tribales aux indiens Mapuches… alors effectivement, pour la vraie amitié entre les peuples, il repassera.

    • Philippe De Thrace permalink
      13/11/2010 18:06

      V3,
      C’est très facile de choisir ce qui rend plus différent qu’autre chose.

      • 13/11/2010 18:23

        Je ne doute pas que tu as voulu exprimer quelque chose, mais mon cerveau a besoin d’une phrase correcte pour en tirer du sens.

      • Philippe De Thrace permalink
        13/11/2010 18:46

        Ok, alors ton mépris, tu le ravales. Que ça manque d’explication pour que tu comprennes, je veux bien ; mais je ne doute pas de ma grammaire.
        Ton poème de Kipling ne veux dire qu’une chose : les valeurs morales sont inférieures au sentiment d’appartenance. Je trouve ça triste et paresseux.
        Et mon commentaire précédent signifie que je serai bien curieux de te voir tracer la frontière entre les « tiens » et les « autres ». L’histoire commune (donc je suis plus proche de mes voisins de barre HLM que de mes cousins de Craon ?) Le patrimoine génétique (donc je suis plus proche de mes cousins que de mes voisins) ? La religion (donc je suis plus proche de millions d’inconnus que de mes cousins) ? Le casier judiciaire (donc je suis plus proche d’un honnête papou que de Jérôme Kerviel) ? La maîtrise de la langue française (donc mon ex Mexicain qui le parlait quasi parfaitement est plus français que mes cousins de Craon) ?

      • Philippe De Thrace permalink
        13/11/2010 18:58

        Et puis parler d’acculturation c’est d’une part faux, parce que la culture racaille est née à La Courneuve, Villeurbanne et avant dans le Bronx à la rigueur, bien plus qu’à La Mecque ou Alger, et d’autre part très crispé quant à la définition de la culture autochtone française.

      • 14/11/2010 05:51

        Ce n’était pas du mépris, je trouve vraiment qu’il doit manquer un mot ou deux dans la phrase et qu’on ne voit pas franchement ce que ça veut dire.

        C’était juste censé être une remarque spirituelle non agressive mais je reconnais que comme ça à l’écrit ça peut ne pas transparaître. Désolé.

        Quant au reste, ce ne sera pas ce soir et peut-être pas après non plus.
        Je dirais juste (gratuitement) pour donner une idée, que pour moi ce sont plus ou moins des poncifs naïfs qu’il faut dépasser lorsque vient l’âge de raison, mais après chacun fait comme il veut.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/11/2010 10:23

        « Je dirais juste (gratuitement) pour donner une idée, que pour moi ce sont plus ou moins des poncifs naïfs qu’il faut dépasser lorsque vient l’âge de raison, mais après chacun fait comme il veut. »

        En gros, on est jeune et ignorant, ou vieux et con. Et c’est pas du tout méprisant.

      • Philippe De Thrace permalink
        14/11/2010 11:38

        La confiance, l’envie de comprendre, ca peut paraître naïf, certes. C’est parfois extrémement courageux. Le renoncement et le repli viennent avec l’âge, pourquoi pas, mais la raison, j’en doute. Je veux bien croire que le débat te lasse, mais tu risque, à le quitter maintenant, de passer pour celui qui n’a pas d’arguments « de raison ». Ce serait le moment de les sortir, je ne les ai pas encore aperçus.

      • Philippe De Thrace permalink
        14/11/2010 11:39

        Il faut lire « mais AVEC la raison j’en doute »

      • L' alter égal permalink
        14/11/2010 12:03

        On est dimanche matin, ça veut au moins dire qu’il écoute le sermon.
        Laisse le rentrer chez lui et là il te répondra.

  61. tatani51 permalink
    14/11/2010 01:13

    tu es un abruti fini qui a eu la chance d’être né avec un organe vocal au-dessus de la moyenne,bon gros con du monde
    C’est la meilleure définition de Florent Pagny
    y gueule plus fort que les autres mais l’est pas plus malin !!!

    l’arabe t’es le meilleur, mais j’aime aussi la meuf, le juif et le pédé

  62. beershop permalink
    18/11/2010 14:42

    Il s’est juste rendu compte que ses gamins étaient en train de devenir plus con que lui…
    Et ça, mine de rien, c’était peut être le seul éclair de lucidité repéré depuis 20 ans chez ce mec…

  63. armis permalink
    18/11/2010 17:07

    Alors j’ai vérifié, et si si, « primaire, » ça existe bien comme mot.

    Ne me remercie pas, j’aime rendre service! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :