Skip to content

Jean-Marie Le Pen: enfin le pot de départ

03/09/2010

En cette période de rentrée, il y a, en général, pas mal de choses à dire, dans tous les domaines. La rentrée est littéraire, cinématographique, politique, musicale, artistique. On dresse des bilans, on formule des espoirs, des résolutions. On décide notamment de reprendre les kilos non-perdus avant les vacances sous la pression des magazines féminins, histoire de ne pas flotter dans ce pantalon d’hiver remisé au fond du placard dès les premiers rayons du soleil, c’est-à-dire, en juillet 2009 pour la dernière fois, et surtout histoire de ne pas avoir trop froid quand les températures négatives pointeront leur nez, soit, la semaine prochaine. Bref, les sujets d’articles sur l’embarras généralisé ne manquent pas, y compris en politique. 

Il suffirait de parler de l’affaire Woerth qui n’en finit pas de se développer, de se compliquer, de révéler chaque jour davantage la corruption du gouvernement et de son Ministre du Travail, de ses mauvais jeux de mots sur la lapidation, des goûts artistiques douteux de Liliane Bettencourt (ou de feu son mari), de la douce Marine Le Pen et de ses propos sur le « niveau de civilisation des musulmans » lié à leur pratique de l’égorgement pour la nourriture halal (elle oublie d’ailleurs de préciser qu’il en va de même pour la nourriture cacher et donc pour le niveau de civilisation des juifs) ou enfin, de Bernard Kouchner qui progresse dans l’inutilité et ne cesse de chier sur ses engagement passés: il dit avoir le coeur serré, fendu, et avoir donc pensé à démissionner face à l’affaire des Roms, mais juge que ça n’aurait pas été efficace de « déserter ». C’est vrai que rester au gouvernement s’avère éminemment plus efficace. Indeed. 

Bref, j’aurais donc pu aborder et développer un de ces sujets. Mais en réalité, j’ai envie de parler d’autre chose, qui ne semble pas vraiment marquer les esprits. En ce qui me concerne, lorsque j’ai lu que Marine Le Pen et Bruno Gollnisch s’étaient lancé dans la campagne de succession à Jean-Marie, ça m’a laissée pensive. Certes, le Front National et les idées nauséabondes qu’il véhicule ne cessera pas d’exister dans les mois ou les années à venir, mais la retraite de Jean-Marie Le Pen est malgré tout un événement pour lequel on est en droit de se réjouir et de festoyer. Je propose donc que nous organisions, immédiatement et en ces lieux, un pot de départ en bonne et due forme, où chacun partagera ses joyeux souvenirs et boira un coup pour que l’homme qui préfère voir des vaches que des arabes en sortant de chez lui, soit dans les plus brefs délais entouré de quatre murs en chêne bouffés par les vers de terre.

Je me souviens de la première fois que j’ai entendu son nom. C’était en 1988, probablement quelques mois avant l’élection présidentielle, dans la cour de mon école. J’allais sur mes sept ans. Mes camarades et moi savions qu’une « élection » importante se préparait, nos parents, nos grands-parents en parlaient le soir à table, les week-ends, lors des réunions familiales. Les noms fusaient, des noms que nous avions fini par mémoriser. Mitterrand, Chirac, Chirac, Mitterrand. Un jour, à la récré, nous avions interrompu nos parties de chat-perché pour parler politique. Et toi, tes parents, ils votent pour qui? Nous avions réalisé, sans en avoir conscience, un micro-sondage à l’échelle de notre classe. A peu près autant de voix pour Mitterrand que pour Chirac. Nous espérions tous que le candidat de nos parents gagne, sans comprendre les enjeux. C’est alors que je me tournai vers ma meilleure amie de l’époque, Maud. « Et toi, tes parents, ils votent pour qui? Chirac ou Mitterrand? » « Le Pen », avait-elle répondu, calmement. Nous nous étions tous tu. Qui était cette personne dont nous n’avions jamais entendu parler? « Mais non, lui dis-je, il n’existe pas lui, c’est soit Chirac, soit Mitterrand ». « Non, il y a d’autres candidats, avait répondu la première de la classe, il y a aussi Barre et Le Pen et d’autres ». Barre? Le Pen? J’étais troublée, d’autant plus que Maud et moi faisions toujours la même chose, en bonnes dindes en puissance que nous étions. 

A table, ce soir-là, je demandai à mes parents pourquoi on ne votait pas comme Maud. Ils me demandèrent pour qui votait Maud, amusés que leur fille de six ans prenne cette élection à coeur et pensant connaître la réponse, par élimination. Quelle ne fut pas leur surprise quand je leur dis: « Euh, Le quelque chose ». Leurs sourires disparurent, comme dans les films, quelques secondes de silence suivirent pendant lesquelles j’essayais de me souvenir du nom de l’individu. « Le Pen?? » demanda ma mère sur un ton contrarié. « Oui! C’est ça! On peut voter pour lui?!?! » J’étais enthousiaste. C’est alors que s’ensuivit une discussion assez sérieuse, qui commença par un: « alors, COMMENT TE DIRE? ». Je ne me souviens pas de ce qu’ils me dirent, mais seulement que dès lors, je ne regardai plus Maud de la même façon, fis des cauchemars dans lesquels son père avait un oeil de verre, vociférait le poing levé, me demandait si je fréquentais des noirs et des arabes, tandis que sa mère tentait de m’empoisonner parce que j’avouais, en larmes, qu’aucun de mes grands-parents n’était né en France. 

Plus tard, quand je fis le lien entre le parti du fou vociférant et les fascismes que j’étudiai au collège, je passais mes trajets en bus à m’entraîner à dire que je m’appelais Marie Dupont si jamais Jean-Marie Le Pen montait dans le bus et me demandait de décliner mon identité. Mes cheveux foncés et mon nom faisant de moi une candidate parfaite pour la déportation ou la torture. Oui, j’étais une enfant anxieuse. Il faut dire que la méfiance féroce qu’avait fait naître chez ma mère les idées politiques des parents de mon ex-meilleure amie (entre temps partie vivre en région PACA avec ses parents), ne pouvaient que déteindre sur moi. 

J’ai grandi et Jean-Marie Le Pen ne me faisait plus autant peur. Du moins, j’avais compris qu’il y avait peu de chances pour que je le croise dans le bus et qu’il ordonne mon retour à la frontière sur le champ. Il faisait partie du paysage politique français, tout en ne constituant pas une menace crédible. Il proférait ses injures, ses idées, ses aberrations, ses conneries, et détaillait ses projets politiques dans l’indifférence coupable de ceux qui, comme moi, ne voyaient en lui qu’un fasciste un peu trop charismatique sans autre avenir que celui de mourir avec son parti un jour, malheureusement lointain semblait-il. 

Puis il y eut ce 21 avril 2002. Je vivais à Londres cette année-là et n’avais pas jugé utile de rentrer voter pour le premier tour, ou de m’inscrire au consulat puisque je savais que je serais à Paris pour le second tour et qu’il serait alors temps de mettre mon bulletin pour Lionel Jospin dans l’urne. Lorsqu’on m’appela, une heure avant l’annonce officielle des résultats pour me dire que Le Pen serait très certainement au second tour, j’insultai les blasphémateurs, en leur conseillant d’attendre, comme tout le monde, plutôt que d’écouter leurs amis « bien placés » qui, de toute évidence, ne savaient pas de quoi ils parlaient. Une heure plus tard, la fin du monde. Le lendemain, en couverture de tous les journaux anglais, un gros lard aux bras levés incarnait la honte de mon pays. Je rasai les murs. Sans croire qu’il puisse gagner, une part de moi doutait de mes compatriotes et c’est la peur au ventre que je suis allée voter deux semaines plus tard, coupable et révoltée. 

Depuis, Le Pen est devenu un vieux bouffon, aigri et gâtouillant, effacé derrière sa fille, sauf lors de la présidentielle à laquelle il a continué de s’accrocher, pensant le pouvoir suprême à sa portée. Sa fin est proche, dans tous les sens du terme et même si la relève est assurée, même si la dynastie Le Pen ne s’éteindra pas avec lui, même si on continuera de bouffer du « détail », du « niveau de civilisation des musulmans », du « Français de souche », et bien que l’existence même de sa fille, de Gollnisch ou de n’importe qui partageant ses idées, est une raison suffisante de s’inquiéter et de ne pas célébrer avec excès son départ, de voter surtout, la perspective d’une élection (et de beaucoup d’autres à venir) sans lui, pour qui ne l’en a jamais vu absent, c’était à mentionner. 

Publicités
230 commentaires leave one →
  1. 03/09/2010 08:53

    Ce qui me fait chier, c’est qu’il ne s’est pas contenté de les énoncer, ses conneries. Il les a mise en pratique, en Algérie notamment et il y a fort à parier qu’il échappera à un procès et à l’opprobre qui l’accompagne…

    • 03/09/2010 10:01

      Ah si on se penchait sur les crimes de guerre en Algérie, ça nous ferait un beau procès, plein de Vihaillpis. Et puis on pourrait aussi en faire un à De Gaulle par contumace (*original) pour les harkis…

      • 03/09/2010 10:06

        Je ne sais pas si De Gaulle avait les mains aussi sales que Le pen, mais admettons que ça ferais de bien de crever cet abcès une bonne fois pour toute.

        Ca fait quand même 50 ans et plus que ça nous empoisonne, ces affaires…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:17

        ce n’est plus possible de juger De Gaulle, même pas pour de bêtes raisons de prescription, mais surtout parce qu’il est mort, ce qui annule d’éventuelles poursuites.

        Mais je suis d’accord avec Leslie, il faudrait crever cet abcès. J’ai lu un bon article de Benjamin Stora sur ce sujet, il est très pessimiste sur ce sujet. Tant en Algérie qu’en France, cette période de l’histoire est encore prisonnière d’enjeux politiques qui bloquent toute vraie réconciliation.

      • 03/09/2010 10:43

        Pour De Gaulle, il n’a bien sûr jamais torturé en Algérie, mais ses décisions en 1962 ont fait des dizaines de milliers de morts, qui pourtant s’étaient engagés dans l’armée française.
        C’est, à mon sens et pour ce que j’en ai lu, LA décision d’un Président de la Vème République la plus sujette à un procès, s’il était vivant.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:47

        Je suis bien d’accord, même si j’ai pas mal d’admiration pour le bonhomme et qu’il avait repris une situation tellement pourrie qu’il était difficile de faire les choses proprement.

        On pourrait aussi parler de Mitterrand, successivement ministre de l’intérieur et de la justice qui a donc pris part à la décision de donner les pleins pouvoirs à Bigeard et ses paras pour gagner la bataille d’Alger, d’où tortures, exécutions, corvées de bois,…

      • Antoine permalink
        03/09/2010 22:51

        Il est a peu près établis que les colonels ont fait le coup de feu a Alger après consultation de mongeneral. Je me souviens avoir vu un reportage ou bigeard expliquait lui avoir soumis les plans d’invasions du sud de la France. Et oui les paras devaient sauter sur la Corse (huhu). Tout ça pour se pointer en sauveur de la France.
        Ça s’appelle un coup d’état, brillant et non violent (en métropole) mais un coup d’état quand même. Bizarrement peu enseigne a l’ecole. Il aimait la France mais il se foutait bien de la gueule des français.

        mitterand (et les autres membres de ce gvt) n’ont pas saisi le sens de l’hisoire a ce moment la: pour eux l’algerie c’était la France. Il avait d’ailleurs débute au ministère de l’outremer qui a cette époque incluait les colonnies africaines. Cela n’excuse bien sur pas les choix réalisés, mais il est tjrs hasardeux de decontextualiser les choses.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 22:59

        On a beau décontextualiser, il n’empêche que Mitterrand n’a pas vu le problème à l’époque de donner tous les pouvoirs à l’armée pour résoudre un conflit sur un morceau du territoire français.

        On n’a jamais fait de même sur la Corse par exemple.

        Je sais bien que la manière dont De Gaulle est revenu au pouvoir ressemble très très fortement à un coup d’Etat. Mais, pour reprendre sa phrase fameuse, il n’a pas pour autant entamer une carrière de dictateur, même si son pouvoir était assez autoritaire et sans partage.

        Quand j’ai dit que je l’admirais pas mal, c’est plus pour son intuition et son culot en 1940. Pour le reste, je ne suis pas aveuglé et je vois parfaitement tous les défauts du personnage.

      • antoine permalink
        03/09/2010 23:09

        Je ne disais rien d’autre quand je disais qu’ils n’avaient pas compris le sens de l’histoire. Ta comparaison avec la Corse me semble pour le moins hasardeuse, cependant. Sauf si j’ai raté un épisode, rien de semblable n’a jamais eu lieu sur l’ile.

        Sur De Gaulle, ça ne passe pas. Le mec a en sous main menacé de faire un coup militaire pour forcer la main au pouvoir politique, cela dépasse de très loin toutes les turpitudes de la 5eme.

      • 03/09/2010 23:22

        Vous êtes bien sérieux pour un vendredi soir.
        Ah, le doux temps des krisprolls…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:22

        Je voulais dire que face à un mouvement indépendantiste, on a dans les départements algériens donner les pouvoirs de police et de justice à l’armée, alors qu’il n’en serait jamais question en Corse, même si le mouvement séparatiste prenait des formes aussi fortes.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:26

        Et toi, tu es nostalgique ce soir la Meuf.

      • antoine permalink
        03/09/2010 23:29

        Ouais c’est n’importe quoi cette discusssion de merde.

        La petite dort, j’ai un chat sur les genoux, Madame Moi regarde la tv, on a bouffé du picard.

        Y’a matiere à partir en couille, question krisprollage ….

      • 03/09/2010 23:33

        oui enfin le krisprollage faut le faire, pas en parler, c’est un peu comme le cul en fait, sinon ça gâche tout. Bordel.

      • 03/09/2010 23:35

        @Guillaume: Oui, suis nostalgique, CLG c’était mieux avant..

      • Philippe De Thrace permalink
        03/09/2010 23:35

        Et bin je trouve qu’Antoine, il montre sa tête partout ou je vais ces soirs-ci. Ca me rappelle quand moi-même je commençais à m’intoxiquer, c’est émouvant. Tu vas voir, demain tu auras des ampoules sur le doigt de la touche « refresh », et ta première question en te réveillant sera « qui a répondu à mon commentaire.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:37

        Madame Moi est aussi devant la TV, enfin devant son PC pour choper des programmes italiens.

        Par contre pas de chats sur mes genoux.

        J’ai perdu la main sur le krisprolls.

      • 03/09/2010 23:37

        Yes! y’a PDT qui vient krisproller avec nous!

      • 03/09/2010 23:41

        Moi non plus, pas de chat, un ordi tout chaud à la place.
        Sinon, je mangerais bien une côte de boeuf, là.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:41

        A cette heure-ci ? Tu es une vorace !

      • 03/09/2010 23:45

        ouais, j’ai tout le temps faim, c’est un enfer. Heureusement que le Pédé me comprend. Et puis ça compense avec l’autre andouille qui fait le ramadan.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:48

        Ben, il doit manger en ce moment justement. il a peut-être une côte de boeuf en rab pour toi.

        J’ai trouvé l’Arabe un rien nerveux hier, un effet secondaire du ramadan ?

      • antoine permalink
        03/09/2010 23:49

        PdT: ça date pas de ce soir, je flood le monde entier, une sorte de marée numérique pleine d’algues. Et je t’emmerde, bordel (ça manquait).

        Il a toujours pas conclu, il fait encore le ram-ram-dam ?

      • Philippe De Thrace permalink
        03/09/2010 23:50

        Un effet secondaire de l’effet secondaire plutôt. J’ai vexé Antoine vous croyez?

      • 03/09/2010 23:50

        le ramadan et ses multiples interdits… probablement.

      • Philippe De Thrace permalink
        03/09/2010 23:51

        Pour moi, pas de côte de boeuf, mais un pot de glace B&J. Et les chats c’est nul. On en a déjà parlé.

      • Philippe De Thrace permalink
        03/09/2010 23:54

        Des coussins lyonnais ! MIAM !

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 23:55

        Moi, pas de nourritures terrestes, mais en plus de CLG, j’ai une émission du site ASI qui tourne et j’ai le dernier « l’histoire » en main.

        Je me disperserais pas un peu ?

      • antoine permalink
        03/09/2010 23:56

        Mais nan Pute De Toi ! En même temps ton « partout » c’est chez Diego, chez VF, sur CLG et sur FB mon biquet.

        On dit « les sha say nulll . »

        Sauf que la il ressemble à un cochon. Et qu’il s’appelle cochon, en plus. Sayyyy moin nullll

      • Philippe De Thrace permalink
        03/09/2010 23:59

        J’ai essayé le web en dehors de ce « partout » là, ca ne vaut pas le déplacement.
        Le chat-porc, j’adore. Comment ça se cuisine?

      • antoine permalink
        04/09/2010 00:02

        Y’a bien le TED mais ça tient pas bien longtemps face à leur luminescence .

        D’ailleurs, pourquoi tu n’écris pas toi ? Genre un truc pour nous rendre moins con par jour ?

      • 04/09/2010 00:02

        PDT, toi qui faisais référence à la saison 1 plus tôt, tu as oublié les hystériques de la protection des animaux? Tu veux qu’ils nous tombent dessus encore? C’EST CA???

      • 04/09/2010 00:03

        C’est quoi le TED?

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/09/2010 00:07

        Tu ne cherchais pas à attirer les fachos avec ce billet sur Lepen ?

        Il n’y en a eu qu’un finalement.

      • 04/09/2010 00:08

        Non, ça m’amuse peu d’attirer les fachos, surtout qu’en général ils s’accrochent..

      • antoine permalink
        04/09/2010 00:09

        Je suis content La Meuf, je vais te faire un cadeau magnifique:

        http://www.ted.com/

        C’est le Davos des gens intelligents: chercheurs, intellectuels, artistes, sportifs, profs, n’importequiavecuncerveaubrillant, inventeurs … font des speach courts, souvent géniaux.
        Ca fait transpirer/respirer les neurones.

        Spécial Dédicace à une habituée du TED qui vous lit, vous aime, vous désire, mais se tait.

      • Philippe De Thrace permalink
        04/09/2010 00:10

        Les tarés de la protections protègent-ils aussi les espèces hybrides comme l’angora-verrat ou le chartreux-bacon ? Un Siamois à groin est-il hallal ?

        Antoine, je n’ai que quatre ou cinq articles à écrire en tout. Donc il faudra attendre mes mémoires. Le TED ?

      • antoine permalink
        04/09/2010 00:11

        je ne trouve pas que c’était un attrape facho .Aucune provoc, un peu de madeleine, c’était assez émouvant, même/-.

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/09/2010 00:14

        Ils sont tellement suceptibles que je pensais qu’il suffisait de faire un article sur Lepen pour qu’ils déboulent.

      • antoine permalink
        04/09/2010 00:15

        (pas touche a mon porcelet félin avec ta pute de lance qui n’en est pas une)

      • 04/09/2010 00:24

        Suis partie sur TED. Je reviens dans quelques mois.
        Merci antoine, tu expliqueras aux 3 autres pour moi steup.
        Biz

      • Philippe De Thrace permalink
        04/09/2010 00:27

        ATTIRER LES TROLLS LES ILLUMINÉS ET LES EXTRÉMISTES : QUELLES STRATÉGIES?

        Comme dans de nombreuses séries comportant un « villain of the week » tenir sur la durée pose plusieurs problèmes narratifs. Capter l’attention du spectateur nécéssite un renouvellement régulier des adversaire, pour éviter de patiner dans le conflit du deuxième acte, ou de tourner en rond en réssucitant les antagonistes passés. La difficulté se retrouve par conséquent à trouver une gradation dans l’importance des nouveaux antagonistes, qui doivent chacun être plus menaçant que le précédent, pour que l’objectif du protagoniste ne semble pas trop facile à atteindre. Mais cette gradation doit elle -même pouvoir durer, et éviter les trolls « absolus » (Satan, La Bien Pensance, Mel Gibson…) qui ne pourront être surpassés dans les épisodes encore à écrire.
        Une des solutions, surtout quand nous avons affaire à un protagoniste multiple comme ici, est d’augmenter l’intensité du conflit en ajoutant des obsacles internes au groupe de protagonistes – des dissensions au sein du groupe, voire même un de ses membres devenir l’antagoniste, comme l’Arabe hier. Cette astuce ne peut pas non plus être utilisée indéfiniment.

      • antoine permalink
        04/09/2010 00:30

        La Meuf: je savais que ça te plairait. Tu verras, c’est totalement jouissif.

        PdT: tu me dis quoi là, que c’est toi le rédac chef de CLG ?

      • Philippe De Thrace permalink
        04/09/2010 00:47

        Le scénariste, mais chut ! Les acteurs y croient pour de vrai. Le rédacteur en chef devrait apparaitre dans le saison 4.

      • docds permalink
        04/09/2010 09:45

        La meuf, nostalgique du krisproll… On aura tout vu…

    • La Gamine permalink
      03/09/2010 10:59

      Le Pen reste quand même champion avec son « Je n’ai rien à cacher, j’ai torturé parce qu’il fallait le faire »

  2. La Gamine permalink
    03/09/2010 09:10

    Argh, c’est pas cet article qui va arranger le syndrome déprime de rentrée des lecteurs de CLG. Rien que d’y penser, ca me rappelle mon désespoir de 2002.
    Ce qui me tue, c’est que les gens n’ont plus honte de revendiquer d’être Le Peniste de nos jours. Ce #@%&*! se casse enfin, mais Marine Le Pen est à surveiller de près (et si quelqu’un se dévouait pour la faire rôtir comme leur Jeanne d’Arc chérie?).

    • Placid Furius permalink
      03/09/2010 09:38

      Avoir honte des ses idées et de ses convictions c’est ce rendre compte qu’elles sont en partie dérangeantes. Je pense que le problème est que les idées et messages véhiculés par le FN et/ou assimilé est moins outrancier et délirant (mais toujours aussi ignoble) qu’à l’époque ou Le Pen occupait le devant de la scène.
      De fait, ces idées et ses comportement se répandent de manière pernicieuse et, horreur, s’ancrent impunément de l’esprit d’un grand nombre de gens.

      • La Gamine permalink
        03/09/2010 09:52

        Oui, c’est moins choquant qu’autrefois pour beaucoup de gens, comme dit Ariko plus bas. Brrrr la banalisation du FN (*frisson terrifié*). Je pense aussi que la communication du FN a évolué, un peu plus dans la veine démago (« vous les petits, les oppresses »), et qu’un certain électorat qui votait communiste il y a 50 ans vote aujourd’hui extrême droite.

      • Placid Furius permalink
        03/09/2010 10:05

        Ça n’est pas rare non plus chez les « jeunes ». Ariko à malheureusement raison quand il parle de banalisation du FN

  3. Guillaume Pascanet permalink
    03/09/2010 09:11

    Depuis cet été, j’ai l’impression que ses héritiers ne sont pas qu’au FN.

    Cette semaine, Hortefeux, lors de son point de presse sur la délinquance, a donné le détail (toujours le détail) de la délinquance roumaine.

    C’est triste non ?

    • 03/09/2010 10:10

      Oui, avec cette perle de notre futur candidat à la mairie de Vichy (que les symboles n’effraient pas visiblement) : « Il n’est pas question de stigmatiser telle ou telle population, bien d’autres étrangers sont auteurs de crimes et de délits ».

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:13

        Oui, j’ai entendu cela aussi. Cela a été peu repris d’ailleurs. Comme si c’était normal déja. C’est effrayant comment on s’habitue à entendre des horreurs.

        Et si on proteste, on est un angélique naïf gauchiste germano-pratin droitdelhommiste.

        Si on fait un parallèle avec Vichy justement (pas Hitler), on est accusé d’utliser un vieux « truc » pour attaquer les « vrais » français.

      • 03/09/2010 10:15

        On ne sait si on doit rire ou pleurer…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 13:59

        Bah si, on sait que l’on doit pleurer car ce triste sire ne donne pas du tout envie de rire.

  4. 03/09/2010 09:34

    Marrant, ton anécdote sur 88, j’avais perso 12 ans et le même phénomène s’est produit, un garçon qui avait dit que ses parents votaient pour le Pen, il avait déjà pas bcp de potes , ça ne l’a pas aidé car on commençait gentiment à se politiser suivant l’avis des parents bien sûr.

    Concernant Le Pen, c’est bien sûr un soulagement qu’il disparaisse enfin de la circulation politique mais j’ai peur que sa fille soit encore plus dangereuse que lui. C’est une oratrice convaincante et talentueuse qui sait un peu mieux que son père éviter les lapsus lors des débats nationaux et qui a d’ailleurs de plus en plus accès aux medias beaucoup moins acerbes qu’avec son père.

    Et comme le dit Pascanet, elle a parmi les membres du gouvernement (ne citons qu’Hortefeux, Lefebvre ou Devedjian) des épouvantails qui pourraient la faire passer pour un gentil corbeau.

    Bref, même si tu as raison de signaler que cela signe la fin d’une époque, je crains que ce pot de départ ait un goût de suze très prononcé et qu’il annonce définitivement la banalisation du FN.

    • docds permalink
      03/09/2010 09:53

      Le fascisme -ouvert ou caché- est loin d’être Fini (Comme dit Gianfranco)

    • La Petite permalink
      03/09/2010 10:05

      j’ai également bien peur que la fille soit plus dangereuse que le père avec sa façon de manier la communication et sa tête de « bonne fille bien de chez nous »
      de + avec le gouvernement actuel la tendance est au racisme ce qui risque de faire monter les voix au fn ce qui me fait donc flipper de revivre un mai 2002…chui pas contre fêter le départ du gros mais s’agirait pas qu’on soit encore + dans la mierda après

      • 03/09/2010 10:07

        Moi ce qui me ferais chier, ce serait de n’avoir le choix qu’entre le gros et le nabot…

        Là je ne vote pas et j’envisage l’exil…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:08

        Je pense surtout qu’une alliance avec le FN sera bien plus présentable avec Marine qu’avec Jean-Marie.

        Le Doc a raison de souligner le parallèle avec Fini qui a su rendre son parti présentable, en changeant son nom et en rompant avec l’héritage mussolinien, à tel point qu’il apparait aux Italiens comme un recours plus raisonnable à droite que Berlusconi ou Bossi.

      • 03/09/2010 10:15

        D’ailleurs la question des alliances UMP-FN dans les régions est reposée, Jean-Claude Gaudin déclarant que lui ne s’y opposerait pas. Après, même si elle bénéficie d’une image plus light que celle de son père, elle fera sa carrière avec les mêmes électeurs et à peu près le même programme : sortir de l’Europe, de l’Euro, etc… On voit les fils quoi.
        Bizarrement, sur les questions de société, beaucoup de ses propositions pourraient émaner de l’UMP actuel, mais elle a l’avantage d’avoir un rapport à l’argent qui choque beaucoup moins que celui que peut avoir Sarkozy.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:19

        De Gaudin, cela ne devrait pas surprendre, c’est un récidiviste.

    • 03/09/2010 10:19

      @ariko: jusqu’à récemment, je pensais la même chose, je trouvais Marine plus dangereuse que son père car elle savait davantage se contrôler et ne pas déraper comme lui. Mais depuis peu, elle ne semble plus vraiment chercher à se censurer. Même sa façon de répondre sur les dérapages de son père n’est plus la même. Avant, elle se démarquait, maintenant elle a plutôt tendance à le défendre en justifiant ses propos.

      Et je pense qu’elle n’aura d’autre choix que de continuer sur sa lancée, ne serait-ce que pour se démarquer du gouvernement qui marche sur ses plates-bandes. Donc je ne pense pas qu’il y ait un risque quelconque que les Hortefeux et compagnie la fassent passer pour un gentil corbeau comme tu dis. Le risque est selon moi le contraire.

      Enfin, elle est certes une oratrice assez convaincante, plus que Royal, Aubry ou Sarkozy, mais à mon sens elle n’est pas meilleure que son père.

      • 03/09/2010 10:50

        Je pense aussi qu’elle est obligée de « durcir » son propos pour accéder à la succession à la tête du parti de son père. Car l’air de rien, ceux qui vont choisir ce sont les membres du FN, les « purs et durs », et déjà qu’elle est une femme, si en plus elle passe pour « trop gentille », elle ne fera pas le poids contre Gollnisch.
        Un fin stratège finalement, cette Marine…

      • 03/09/2010 11:15

        Tu as j’espère raison et ne voyant l’actualité que de loin et par site internet interposé, j’espère me tromper. Mais autant pour son électorat dur, elle devra dans certains meetings continuer sur les rengaines du FN, autant sur le plan médiatique face à la frange droitiste de l’UMP, il me semble qu’elle tente de se démarquer avec des discours populistes certes mais plus dans le domaine économique/social que sur la sécurité ou l’immigration. Ses prises de parole sur l’affaire Bettencourt sont un bon exemple de son habileté politique à aller récupérer des voix sur le dos de l’UMP.
        Et puis, le problème par rapport à 88, voire même à 2002, c’est qu’il va y avoir une lutte terrible au PS avec pour l’instant a minima 4 candidats potentiels.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 14:05

        Tiens, je ne suis pas d’accord avec ariko : le problème du leadership au PS me semble moins compliqué qu’à l’UMP pour le coup.

        Martine semble tenir le parti de manière assez ferme. DSK semble renoncer apparemment, Ségolène ne semble plus très crédible (qu’on l’apprécie ou non) et je ne vois pas très bien qui d’autres pourrait se présenter sérieusement. Pas Hollande quand même ?

        A l’UMP, si l’affaiblissement de Sarko continue, la lutte va commencer. Elle a déja commencé en fait. Même sans compter Villepin, Copé et Fillon semble penser à 2012 ou à 2017 deplus en plus. Même s’ils laissent la place à Sarko en 2012, leur intérêt sera de lui savonner la campagne, une cure d’opposition étant le meilleur moyen de’être en bonne position pour la présidentielle suivante.

        La seule vraie menace d’éparpillement pour le PS viendrait d’une candidature d’Eva Joly chez les verts. Même si cette dame a toute ma sympathie (même si j’ai toujours tendance à me méfier des moralistes et des chevalier blancs) je crains pour elle que se déclarer 2 ans à l’avance soit bien tôt. Surtout si on est soutenu par un parti aussi stable et homogène que les Verts.

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 16:28

        Marine EST plus dangereuse que papounet croquemitaine car elle sait faire l’aller retour entre la retenue et la provoc…

        un bon mot pourri et HOP elle caresse l’électorat dur du FN qui à tjrs vu en JM un trublion perturbateur qui « dit enfin ce qu’on pense tous tout bas », et avec verve.
        Ensuite un bon discours policé et plus doux et elle fait passer ces idées dans le tout petit cerveau de la frange extrême des partis de droite qui doucement se font recruter l’air de rien et vienne grossir les rangs des haineux.

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 16:29

        ce que je viens d’écrire n’est absolument pas compréhensible…
        excusez mon cerveau il est confit au Bourgogne 😛

      • 03/09/2010 16:56

        Tiens, je ne suis pas d’accord avec Guillaume qui n’est pas d’accord avec Ariko : je pense que le problème de leadership au PS est grave. Les conditions dans lesquelles Martine a été élue lui confèrent une bien faible légitimité. Car oui, c’est dur à croire, près de 50 % des militants ont (re)voté pour « la folle » (copyright Delanoë) en 2008, donc elle reste – on croit rêver – une candidate sérieuse aux primaires. Et si DSK n’y va pas, ça sera Peillon ou Mosco.
        Et entre eux, les passifs et les divergences de fond sont légions. Et pour fréquenter certaines de leurs réunions, ce dernier constat s’applique aussi (et surtout) aux militants.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 17:06

        J’étais dans le même état d’esprit après cette élection calamiteuse.

        Je me disais que décidemment, le PS n’y arriverait jamais !

        Et puis, finalement, je trouve que Martine occupe bien la place, a fait taire les égos (provisoirement ou définitivement, l’avenir nous le dira) et structure peu à peu le parti qui commence à être de plus en plus audible (moins qu’avant, c’était difficile me diras-tu avec raison)

        Il y a encore environs 18 mois pour finir cette reconstruction, sans camapgnes électorales à venir et la promesse d’une prise du Sénat historique très prochainement.

        Ce qui m’a marqué dernièrement, c’est que l’agenda du PS n’est plus construit en fonction de Sarko : le projet sur les retraites est sorti quand il était prêt, celui sur la sécurité sortira en janvier et pas quand le nain gesticule à ce sujet, tout cela me semble de bon augure.

        Je ne tombe pas dans l’excés inverse non plus, mais je constate un meiux qui me semble incontestable.

      • 03/09/2010 17:22

        C’est pas faux. Mais ça m’empêche pas de penser que les primaires vont être pour le moins sportives (tiens apparemment elles seront ouvertes aux sympathisants cette fois).

      • 03/09/2010 17:53

        Pascanet, je pense que la lutte au PS sera farouche : je ne crois pas que DSK ait abandonné l’idée de revenir. Je pense que considérer Royal comme has been est une pensée véhiculée uniquement par les médias parisiens, je pense que Hollande est bcp moins con qu’on ne le pense (merci les guignols) et que’Aubry, même si elle s’est pas si mal débrouillée depuis son arrivée est très loin de faire l’unanimité.
        En revanche, Copé attendra 2017, Fillon aussi s’il se présente un jour, seul Villepin pourrait affaiblir Sarko dans les rangs de la droite républicaine mais il peut aussi se ramasser car il a peu de soutiens politiques

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 18:01

        Ariko, DSK négocierait une sortie plus honorable vers la présidence européenne, c’est plutôt un signe qu’il aurait abandonné l’idée de la présidence française.

        Royal, je l’ai longtemps bien aimé, malgré en effet le bruit médiatique négatif, mais je considère que son moment est passé. Elle était, comme sarko, en phase avec une attente publique qui est passé. Après une période de volonté de changement à tout prix, on veut de la stabilité et du calme.

        Je n’ai jamais pensé qu’Hollande était con. A tous ceux qui le méprisaient, je rappelais qu’il avait conquis de haute lutte la chiraquie. Mais là aussi, ses hésitations ont coûté cher au PS et je pense qu’il y a définitivement gagné l’image d’un piètre leader. C’est peut-être injuste, mais c’est ce qui reste. Je pense en particulier à Fabius qu’il aurait dù virer quand il a fait campagne pour le non au referendum européen.

        Fillon et Copé vise plutôt 2017 en effet. mais ils ne peuvent vraiment l’espérer que si la gauche gagne en 2012. Difficile en effet de croire qu’après 22 années de présidence de droite, les Français ne soient pas un rien lassés.

      • 03/09/2010 18:27

        j’aimerais continuer ce débat plus longtemps mais juste une correction : Je pense que Royal n’est effectivement pas du tout encore aux oubliettes mais ce n’est pas pour autant que je l’apprécie. C’est pour moi le pendant de Sarko à gauche et venant de ma bouche, c’est un sacré compliment … quant à sa démocratie participative, c’est pour moi du populisme très inquiétant. On ne peu pas demander à 60 millions de personnes de diriger un pays. La démocratie représentative avec toutes les possibilités qui existent déjà pour les citoyens de se prononcer ou de s’impliquer dans la vie civile s’ils le souhaitent est déjà suffisamment compliquée.

      • 03/09/2010 18:34

        J’ai toujours été, comment dire… perplexe sur le cas Royal, ce qui m’a conduit à ne pas donner ma voix au PS en 2007 pour la 1ère fois de ma courte vie (au 1er tour). Mais par contre, j’ai été pris de violents spasmes de dégoût devant son stand-up Raëlien au Zénith.

  5. Guillaume Pascanet permalink
    03/09/2010 09:52

    Avec le décalage, j’ai les même souvenirs d’élections présidentielles, mais 7 ans plus tôt.

    Le combat était alors Giscard-Mitterrand et comme je suivais mes parents, j’étais donc un jeune giscardien de 9 ans.

    Lepen était encore quasi inconnu alors. C’était Marchais la vedette à grande gueule.

    Une autre époque, vraiment.

    • docds permalink
      03/09/2010 09:55

      Moi c’était Gaston Doumergue… Une autre époque

      • La Gamine permalink
        03/09/2010 09:56

        Ahaha, pour le coup je me sens vraiment gamine.

      • antoine permalink
        03/09/2010 10:01

        Ah gaston …

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:04

        Chère Gamine, le temps passe très vite et toi aussi, un jour, quand tu parleras de du président Sarkozy, tu verras des jeunes te répondre « Sarko-quoi ?, c’était au moyen-âge cela ! »

      • La Gamine permalink
        03/09/2010 10:08

        Déjà, rien que le fait d’être nés avant l’an 2000 nous confèrera le statut de vieux croutons.

      • 03/09/2010 10:19

        Ah l’élection 95, le duel Chirac-Ballamou, les Guignols (« j’ai niqué couille molle! »), puis la reprise des essais nucléaires le jour de l’anniversaire d’Hiroshima, la dissolution… On savait se marrer à l’époque.

      • 03/09/2010 15:02

        Il devient quoi, Daladier ?

  6. jpp permalink
    03/09/2010 10:12

    Les Le Pen disent de vilaines choses, mais ils n’auront jamais (touchons du bois) la possibilité de les mettre en pratique.

    Brice me fait peur, Brice va se présenter en 2012, mon fils rentrera de la maternelle en me demandant de voter pour lui, nous habitons Neuilly. Je ne suis pas prêt.

    Déménager.

    • 03/09/2010 11:20

      Assez d’accord avec JPP là. Ils me sont toujours apparus comme des épouvantails, mais ne m’ont jamais réellement effrayés. Les autres par contre…

      • maximgar permalink
        03/09/2010 15:37

        Je rejoins JPP et YoosF.

        Techniquement, les gens du FN sont des épouvantails institutionnels. Même s’ils prenaient l’exécutif, le gars qui a pondu notre système de Vème république a vraiment pensé le truc pour leur interdire le législatif. Par contre comme étalon des limites à ne pas franchir, ils font le sale boulot d’établir les normes de l’indignation, au milieu desquels d’autres grands amoureux des étrangers, peuvent se permettre d’être « justement » indignes, d’évoquer la pensée de l’opinion publique… Et ceux-là, l’exécutif et le législatif, ils l’ont déjà.

  7. antoine permalink
    03/09/2010 10:15

    Ce serait trop long de traiter par le détail ma longue histoire de love avec Jean-Marie.

    En vrac: un envoyé spécial qui nous a tous fendu la rétine dans les 90s, une certaine facination malsaine pour le verbe et la dramaturgie, le souvenir d’un premier mai place de l’Opéra pour le voir en vrai – hallucinant (hallucinant les skins en rangeots, les costumes flanelles qui distribuent des parutions antisémites, les dupont lajoie en famille, les royalistes à l’agonie, bref la grande famille des humanistes français, hallucinante Madame Moi en train de siffler des « facho » entre ses dents pendant que je lui broie la main, hallucinant la famille de blacks perdue dans la foule et la foule qui montre les dents), la mémoire d’échanges amicaux avec les antennes étudiantes du mouvement (et les gazeuzes dans les blousons les soirs d’élections universitaires), les déplacements en train un peu partout, notamment en 98 pour l’aventurer les copains les filles, le public des débats avec Megret pour les municipales …

    En y réfléchissant sérieusement, Le Pen est une composante importante de mon adolescence, frissons.

    Pour pascanet: Public Senat a diffusé recemment un docu intitulé « Le Pen, le dernier combat »
    (http://www.publicsenat.fr/vod/documentaire/le-pen,-le-dernier-combat/djamel-mermat,erwan-lecoeur,marc-fauchoux,raphael-stainville/65317).
    Incroyable à quel point le FN apparait maintenant dans la norme, tant l’UMP a viré, débordé, versé, sur sa droite, Hortefeux Estrosi & co faisant largement aussi bien que megret et martinez à la grande époque.

    Des bonnes barres de rire aussi:

    Ma séquence TV préférée toutes époques confondue:

    Et en bonus, pour ceux qui n’ont jamais vu:

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 10:36

      J’ai pas vu tes vidéos mais pourquoi pour moi spécialement ?

      • 03/09/2010 11:28

        Parce qu’on sait que tu aimes bien Le pen.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 11:30

        Merci Joseph. Tu retournes bientôt dans ton pays, la Bougnoulie et le Musulamnistan ?

      • 04/09/2010 10:30

        La Bougnoulie est déjà blindée avec les charters de l’année dernière. Je crois que je vais rester encore un peu.

    • 03/09/2010 10:48

      « J’vais te faire courir, moi, tu vas voir rouquin! Pédé! Ah ça m’rajeunit! » Énormissime.

    • L'escroc permalink
      03/09/2010 11:17

      Je suis un fan inconditionnel de la dialectique et des dérapages de Le Pen, il va terriblement me manquer.
      Je dois passer facilement 5h par mois à visionner les archives télévisuelles à la recherche de ses phrases cultes, donc merci à toi Antoine de m’avoir fais découvrir celle-ci.

      « j’ai acheté une maison de campagne pour permettre à mes enfants qui habitent le 15e de voir des vaches, au lieu de voir des arabes. »

      • antoine permalink
        03/09/2010 11:28

        Oui, elle est sublime, je suis comme toi un amateur averti.

        Pasca: parceque tu pointais plus haut la grande proximité fn-ump, qui transpire dans ce reportage.

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 16:24

        « j’ai acheté une maison de campagne pour permettre à mes enfants qui habitent le 15e de voir des vaches, au lieu de voir des arabes. »

        Magnifique
        magique même ai-je envie de dire…
        ça me conforte dans l’idée que Le Pen était notre Gnaffron et son départ est dangereux.

    • 03/09/2010 15:05

      Pas de débat de prévu entre JM et Sophie ? Dommage, ça aurait été très pertinent.

    • 03/09/2010 17:03

      Quel délicieux personnage.
      Le passage sur Sophie Marceau est énorme, je l’avais raté, merci!

      • antoine permalink
        03/09/2010 17:50

        « qui cultive le navet avec un certain talent » … « starlette peu connue ».

        the gag man

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 18:14

        bon ok pour taper sur le gros porc
        mais faisons en sorte de ne pas le « bouc-emissairiser » et sachons lui donner raison lorsque dit autre chose que des conneries…

        Sophie Marceau à EN EFFET un certain talent pour la culture du navet, c’est évident !

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 18:19

        Par contre, starlette peu connue, cela ne fonctionne pas. En Italie, c’est la seule actrice française que l’on me cite spontanément. Et j’ai eu le grand bonheur d’y voir programmé en prime time « De l’autre côté du lit » le mois dernier.

      • antoine permalink
        03/09/2010 19:39

        Pasca,

        Justement J’ADORE ça, il l’a déjà fait par ailleurs. Dire d’une actrice mondialement connu que c’est une petite starlette qui a tourné dans un truc vaguement appelé la boum, qui cultive le navet, aux moeurs dissolus et que personne ne connait, c’est solaire.

      • 04/09/2010 10:28

        @Pascanet : Tu exagères, en Italie ils pourront aussi te citer Edwige Fenech…

    • Orianinou permalink
      06/09/2010 01:51

      Je n’ai regardé que la séquence TV préférée et Sophie Marceau, je suis particulièrement fan de la 1er vidéo !! Enorme, entre le rouquin PD et le garde du corps abruti, je la trouve excellente !

  8. antoine permalink
    03/09/2010 10:17

    JE SUIS MODERE / VOUS ETES DES MONSTRES

    • 03/09/2010 15:06

      Tu es modéré pour cause de plusieurs liens dans un même commentaire. Rien de grave, tu te calmes, rouquin, ou c’est moi qui vais te calmer.

      • antoine permalink
        03/09/2010 17:49

        Ma fille vire rouquine, j’te raconte pas le nombre de cierges que je crame en ce moment (cc LaPasta)

      • La Pastanaga permalink
        06/09/2010 09:15

        j’imagine que que j’ai pas besoin de te préciser où tu peux te le carrer, tes cierges?

        à part ça, toutes mes condoléances.

      • 06/09/2010 10:07

        Attention, débt : les cierges, c’est mieux de se les carrer avant ou après les avoir crâmés ?

      • 06/09/2010 10:08

        débAt (désolée)

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/09/2010 10:52

        Cela me parait un peu compliqué après, espèce de mécréante !

        J’ai pas mon billet du jour, je suis en mannnnnnque !

      • 06/09/2010 11:48

        Ah complètement mécrante. mais je pourrais aussi ne pas être créante du tout… ^^

  9. 03/09/2010 10:28

    Pour ma part, je constate que la plupart des grandes dictatures ne se mettent en place que grace à un nombre minuscule de fanatiques s’appuyant sur un beaucoup plus grand nombre d’opportunistes.

    Or nous avons rarement eu de gouvernement qui le soit autant, opportuniste.

    Donc, j’ai très peur…

    • La Gamine permalink
      03/09/2010 10:39

      Ce qui me fait peur, c’est l’absence flagrante de réaction chez tout le monde, par rapport a toutes ces récentes dérives (à commencer par l’expulsion des Roms). Deux trois mots de Rocard, Jospin, Villepin et Conh Bendit, mais je n’ai pas l’impression que les francais se rendent compte de la gravite des choses qui se passent. Pour que même l’Eglise en soit à nous faire des remontrances en matière de droits de l’homme…

      • 03/09/2010 10:53

        L’ Eglise ne pouvait pas ne pas les faire. Les journalistes avaient raison de souligner ceci : les questions de sexualité sont, pour l’Eglise, des questions relativement secondaire dans le dogme. Pas celle ci.

        Certes, ils s’y accrochent, à leur morale, comme les vieux frustrés qu’ils sont. Mais elle n’est pas au coeur du message évangélique. Ce qui est au coeur du message, c’est l’une des rares notions que l’Eglise ait en commun avec la République. A savoir : l’Egalité.

        Le dogme chrétien reconnait à tous les êtres humains la même dignité. Même si ce ne fut pas toujours appliqué. L’Eglise telle qu’elle se perçoit de nos jours ne pouvait pas gueuler car on touche à ce qui est vraiment fondamental chez elle. D’ou son rappel à l’ordre qui est aussi, et surtout, un rappel aux croyants français : la politique de sarkosy est en contradiction avec un point FONDAMENTAL du christianisme.

        Et puis faut voir un truc : On va pouvoir agir aux prochaines élections. Faudra voter. Et bien voter. Moi mon angoisse, c’est justement qu’on croit trop au retour socialiste et qu’on s’abstienne du coup de voter, quitte à laisser un boulevard à Lepen et sarko…

        Pour ce qui est des rom et autres malheureux, à part s’insurger, parler, gueuler, écrire ce qu’on pense, pour le moment, on ne peut rien faire encore…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 10:57

        Je crois que l’absence de réactions s’explique d’une part par une fatigue des opposants qui se voient proposer de nouvelles raisons de s’indigner tous les mois, ou presque (tactique de Sarko du mouvement incessant) et malheureusement d’autre part par l’approbation d’une partie des français.

        Les remontrances de l’église dans notre vieux pays anticlérical ont autant de poids qu’une lettre de Carla Bruni à un mollah iranien.

      • 03/09/2010 11:48

        @leslie
        « Ce qui est au coeur du message, c’est l’une des rares notions que l’Eglise ait en commun avec la République. A savoir : l’Egalité. »
        Ouais, t’as raison, une des rares choses….A l’occasion, tu regarderas le sens du mot sécularisation dans un dico, tu réfléchiras à deux-trois trucs sur le christianisme et la république pi après seulement tu viendras pontifier sur ce blog. Comment t’es niaise, j’y crois pas.

      • 03/09/2010 12:13

        Tiens, la Morue est de retour.

      • 03/09/2010 12:15

        Je me disais bien que j’avais entendu la crécelle.

      • dob permalink
        03/09/2010 15:57

        Manif demain après midi et pétition ici

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 16:02

        Non à la politique du pilori ! est actuellement en maintenance

        Merci de revenir dans 0 jours, 0 heures, et 54 minutes
        (le 3 September 2010 à 16 h 55 min).

        Veuillez nous excuser pour la gêne occasionnée.

      • dob permalink
        03/09/2010 16:08

        Oops

    • 03/09/2010 12:20

      Tiens, la grosse est toujours là.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 12:24

        Le niveau baissait sur CLG, heureusement, les anciens revienennt parfois pour relever le niveau avec leur propos argumentés non dénués d’une bonne humeur primesautière et truculente.

      • 03/09/2010 12:25

        Vissée à mon siège, dégoulinante de graisse mono et polysaturée. forcément. Comment veux tu que je fasse autre chose ?

        Et toi, tes problème d’aisselles, ça s’arrange ?

      • 03/09/2010 12:26

        tout à fait mon guigui.

      • 03/09/2010 12:31

        reprends donc un hamburger, va.

      • 03/09/2010 12:33

        Mais avec PLAISIR.

      • 03/09/2010 12:36

        que de majuscules, que d’humour.

      • 03/09/2010 12:37

        Ce qui te manque, en somme.

      • 03/09/2010 12:42

        oops, je vomis de rire sur mon écran.

      • 03/09/2010 12:43

        Si ça pouvait t’étouffer, tiens…

      • 03/09/2010 12:55

        arrête, j’en peux plus ! quelle rigolade !!

      • 03/09/2010 13:00

        bon, allez va, ça m’a fait plaisir de voir que tu cavalais toujours aussi vite malgré tes bourrelets. Bon, là, c’est pas que je me fais chier mais j’ai des trucs à faire.

      • 03/09/2010 13:12

        Non noooon ! Reste Poufiasse ! Je t’aime bien, au fond… On est pareille toi et moi : grosses, frustrées intellectuellement, aigries, ne pouvant extérioriser notre haine du monde qu’en venant vomir sur le blog d’autrui !

        Reviiiiens !!!

      • ABC permalink
        03/09/2010 19:53

        Leslie n’a pas tort sur l’égalité. Mais c’est aussi une question de dignité humaine…etc

      • 04/09/2010 10:26

        Tiens, le fake de la foutrax est de retour…

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/09/2010 12:01

        Tu penses toujours que c’est un fake ?

  10. 03/09/2010 10:31

    aucun souvenir de son arrivée dans ma conscience politique.
    c’est pire : comme si il avait toujours été là. et pourtant, la première élection dont je me rappelle c’est 81. et je viens de vérifier il n’était alors pas là.

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 10:34

      Il me semblait bien que si pourtant, même à un très faible niveau.

  11. 03/09/2010 10:35

    Petite projection : on se posait la question avec quelques amis sur la possibilité de voir en 2012 un « 21 Avril à l’envers ». Parce qu’il apparait assez clair que Sarkozy ne squattera pas autant les voix du FN qu’en 2007. Parce que Villepin, s’il a peu de chance de gagner, peut faire perdre Sarkozy s’il se présente. Le fera-t-il? Ou la prise en charge d’une large partie de la facture des emplois-fictifs par l’UMP a-t-elle été négociée pour que Villepin ne se présente pas? Le PS aura-t-il un candidat digne de ce nom? La gauche plurielle aura-t-elle 8 candidats à 4% au premier tour?
    Bref, j’extrapole, mais la réponse à ces questions peut dégager de larges perspectives pour Marine lors du premier tour des présidentielles.

    • 03/09/2010 15:09

      Le 21 avril à l’envers, je n’y crois pas une seconde. Même cramé par l’étendue de ses conneries, notre bon président conservera un socle indéfectible d’illuminés qui le met à l’abri de cette mésaventure. Un 21 avril à l’endroit est beaucoup plus possible, tant les gens de gauche se régalent à faire la fine bouche, trouvant toujours un tel trop ceci ou pas assez cela pour voter pour lui au 1er tour. Et 2007 ayant soldé la mauvaise conscience de 2002, les sondages promettant la lune au PS, le risque me semble réel.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 15:42

        Je n’ai pas de boules de cristal mais je suis moins catégorique que toi. Tout dépend en fait de la dispersion des forces au 1er tour. Si le bordel à l’UMP s’accentue, on aura peut-être des candidatures dissidentes autres que celle de Villepin.

        La force de Chirac en 2002, c’est qu’il avait dissuadé Pasqua et De Villiers de se présenter alors que Jospin avait refusé de négocier avec Chevènement et Taubira ou de contrarier leurs ambitions.

        Je ne pense pas que le PS fera ce genre de conneries en 2012.

      • 03/09/2010 15:54

        A droite : AUCUNE CHANCE. La principale force de la droite, c’est sa discipline (et ses hordes de vieux). Il peut y avoir 80 candidatures, je ne crois pas une seconde à un Sarko à 20% ou moins. Parce que oui, il y a bel et bien 20 à 30% de gens qui kifferont tout ce qu’il fait, quoi qu’il arrive. A gauche, je ne te parle pas nécessairement du PS, mais de ses électeurs ou pas.

      • docds permalink
        03/09/2010 15:58

        (Y sont forts, ces chroniqueurs politiques)

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 16:00

        je sais bien qu’il y a pas mal d’électeurs à gauche qui considèrent que la droite commence juste après Mélanchon, mais le ras le bol de Sarko et le souvenir de 2002 (c’est pas si vieux quand même. Au bseoin, la campagne peut le marteler) doit amener à mobiliser dès le premier tour. En tout cas, suffisamment pour passer le 1er tour. J’espère au moins que le PS n’a pas oublié qu’une campagne présidentielle a DEUX tours.

        A l’UMP, tu as raison pour la discipline. Mais, la campagne peut être unitaire et être bordélique en interne comme celle du PS en 2007.

        Et la droite ne se résume pas à l’UMP. Morin semble avoir envie d’exister oar exemple. S’il pique que 1 million de voix au 1er tour, ce sera toujours cela qui manquera à Sarko.

      • 03/09/2010 16:53

        Sarko ne descendra pas sous les 20, je prends les paris.

      • 03/09/2010 16:53

        (et pourtant j’en rêve, hein, d’une bonne grosse humiliation)

      • 03/09/2010 17:12

        Bon, on continue la cartomancie. A mon sens, un 21 Avril à l’envers s’envisage si Villepin se présente, ce qui d’accord n’est qu’une hypothèse.
        Parce qu’il correspond mieux à l’électorat traditionnel de l’ex-RPR : il s’inscrit davantage dans la tradition Gaulliste (américano-sceptique,…), le côté omni-affairiste de Sarko lui vaut de nombreuses critiques de cet électorat, et il bénéficiera en plus – on croit rêver – de l’héritage Chirac, dont la popularité (selon les sondages) est hallucinante.
        Alors en plus si Marine récupère une partie des voix perdues par le FN en 2007…

  12. 03/09/2010 10:39

    Alors déjà, rien que la première photo, j’ai du aller gerber mon café. Donc pas merci.

  13. 03/09/2010 11:19

    Article intéressant, qui me rapelle évidemment mes propres débats politiques dès l’âge de sept ans – et je me dis qu’il n’y a qu’en France qu’on débat politique à un âge aussi jeune. Ca me rapelle mon année de troisième, je m’étais disputée avec une amie qui était pour Le Pen. Nous nous étions pas parlées pendant une semaine puis nous avions décidé de ne plus parler de politique. Mais dans ma tête, j’avais raison, je me disais, il faut que je la convainc.
    Une autre disait que l’idéal serait Chirac président,Le Pen premier ministre. Moii je voulais des gens de la gauche pour les deux postes. Je me voyais bien pourvoir un de ces deux là d’ailleurs.
    Je suis de nature pessimiste mais je m’efforce de croire que notre génération et la suivante ne feront pas les mêmes erreurs.

    Je suis entièrement d’accord avec les propos de Guillaume Pascanet.
    Bref, article que je fais suivre!

  14. Betty permalink
    03/09/2010 11:32

    Difficile de savoir comment agir avec pertinence contre les dérives racistes sécuritaires actuelles… MAIS… et si on était TRES nombreux samedi?

    Roms: manifestations samedi des ONG
    AFP
    02/09/2010
    Une cinquantaine d’ONG et associations ont annoncé jeudi une mobilisation nationale samedi dans toute la France, en réaction à la politique « ouvertement raciste » du gouvernement envers les Roms et pour « éviter une tache sur la démocratie » française.

    Des manifestations seront organisées dans plus de 130 villes en France, ainsi que devant des ambassades françaises de plusieurs pays de l’Union européenne, ont annoncé les associations lors d’une conférence de presse au siège de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) à Paris. « Nous avons décidé de réagir car une borne a été franchie », a déclaré Jean-Pierre Dubois, président de la LDH, qui a dénoncé une « ethnicisation scandaleuse » de la société française et mis en garde contre un « éclatement du pacte citoyen ».

    Plusieurs dizaines d’organisations étaient représentées dont de nombreuses associations comme Emmaüs, Droit au logement ou encore Attac et le Cran. La mobilisation sera également suivie par des organisations syndicales (la CGT, la CFDT, FSU…) et des partis politiques de gauche (.
    « Ce qui nous rassemble, c’est notre attachement commun à la démocratie. Nous sommes mobilisés pour éviter une tache sur la démocratie et les valeurs de la République », a lancé M. Dubois.

    « Il y a une politique ouvertement raciste qui vise une population en raison de son origine ethno-raciale, a ajouté Laurent El Ghozi, président de la Fnasat-Gens du voyage. Ce qui est absolument nouveau, c’est qu’elle est totalement assumée par le président et le gouvernement avec pour seul objectif de faire peur et de fabriquer un bouc émissaire. »

    C’est la 1ère fois que je laisse un commentaire, bien que vous lisant avec assiduité et délectation… je suis une « vieille » qui avait l’age de voter en 81…

    Merci à tous de si bien exprimer nos indignations et d’en débattre… bouffées d’air
    .

    • La Petite permalink
      03/09/2010 13:06

      pour plus d’infos sur les manifs : http://www.ldh-france.org/Manifestations-du-samedi-4

      • Betty permalink
        03/09/2010 13:31

        Merci, c’est noté et transmis…si ça pouvait être un raz-de-marée…
        mais apparemment, personne ne s’y attend: dans ma « très » grande ville, le RV est sur une « très » petite place…

      • 03/09/2010 13:42

        Pourquoi ça tombe toujours les jours ou j’ai un truc de prévu…

        😦

  15. La Capricieuse permalink
    03/09/2010 11:37

    Née en 81, j’ai l’impression qu’il a toujours été là… Et ça fait froid dans le dos.
    Cette fois où, en tant que journaliste d’une petite radio locale j’ai interrompue l’interview, impossible de tenir sans pleurer (oui, bah, j’étais jeune, hein!!).
    2002, juste des larmes et une étrange nausée quand j’ai vu sa gueule hideuse s’affichait sur mon écran tv. Mais c’est après ça, que je suis « rentrée » en politique, prenant part au combat de plus en plus.
    Son pot de départ, j’aurais payé cher pour le fêter il y a 8 ans. Aujourd’hui, il aura le gout d’un vieux mousseux éventé. A tort ou à raison, j’ai le sentiment que l’innommable merde qui se baladait dans son cerveau et sortait du trou béant lui servant de bouche, s’est tranquillement, discrètement installée dans tous les recoins de notre société. Et même si Marine reste sa digne fille, c’est au gouvernement que je vois ses « successeurs ».
    Sur ce, comme la nausée de 2002 est revenue et restée depuis 2007, je vais vomir.

  16. Le Chœur permalink
    03/09/2010 13:03

    Ma première rencontre avec JM ?

    Fête de famille. C’est mon oncle.

    • 03/09/2010 13:17

      Heu… c’est une figure de style ? Non parce que sinon, dur quoi.

      • Le Chœur permalink
        03/09/2010 13:33

        Ah non, évidemment, c’est une manière de parler.
        Je pense que je ne le dirai pas, sinon. Ou que j’aurai déjà conchié la Meuf pour son article, au choix de comment je pourrais me situer face à ce genre de gens…

        Le fait d’être né d’une grand-parenterie collaborationniste (et pas juste passif de base) est assez étrange, surtout quand l’autre grand-parenterie fut résistante. Et quand on voit que ces gens-là apparaissent (par alliance) aux mêmes tablées, j’aurai toujours aimé naître plus jeune pour pouvoir comprendre ce qui se passait lors des réunions de famille.

        Bref, ceci un autre sujet.

        Ma première « rencontre » avec ZeuCrayon (dont je partage la bretonnerie) ne m’a pas marqué plus que ça. Comme beaucoup, je me suis contenté de suivre l’avis de mes parents qui disait que cet homme n’était pas bien, qu’il incitait à la haine, tout ça…
        La première vraie rencontre (comprise dans son sens, en fait) fut avec le beau-père de ma première girlfriend. Et là, c’était dur… Car ces gens, s’ils ne sont que rarement les assoiffés de sang racistes qu’on veut bien nous décrire, vivent dans un déni quasi-pathologique de ce qu’ils pensent ; ou de ce qu’ils pensent que LePen dit.
        En somme, ils ne gardent en tête que ce que l’homme a à offrir et oublient savamment tous ces é(s)carts nauséabonds soigneusement hors-de-propos.

        C’est surtout ça qui me terrifie, en fait. Le fait qu’ils oublient que ZeuCrayon est AUSSI l’homme qui a dit que la science prouvait qu’il y avait des races différentes selon l’humanité, et que certaines étaient inférieures, ou « juste » plus promptes à devenir criminelles…
        On ne garde en tête que ce qu’on veut bien écouter, en fait. Mais dans ce cas, pourquoi ces gens, une fois mis devant les faits, n’en viennent pas à changer d’avis pour autant ?
        Qu’est-ce qui fait que leur loyauté semble si forte alors qu’ils ne réchignent pas [forcément (tout dépend des gens)] à engager le débat et à admettre qu’ils ne savaient peut-être pas tout de ce que leur leader a pu dire il y a quelques années ?

        Mmmh…

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 13:40

        A mon très humble avis, il y en a pas mal qui trouvent qu’il ne fait qu’énoncer des évidences quand il parle de races inférieures et supérieures.

        Mon premier contact avec un authentique facho a été lors d’un séjour d’été en Angleterre. Un authentique jeune con de 17 ans qui s’amusait à mimer le tir au bazooka sur la mosquée devant laquelle on passait tous les jours.

        Pour mon malheur, il était logé dans une famille voisine de celle qui m’accueuillait. C’est là que j’ai appris que des concepts comme la démocratie, la tolérance et autres niaiseries ne sont pas des évidences, mais des acquis à défendre farouchement.

        J’étais alors mal armé, et il a eu beau jeu de me balancer que j’étais intoxiqué par l’école républicaine qui m’avait endoctriné. J’avoue que j’ai été déstabilisé, non pas dans mes convictions, mais dans ma confiance en l’être humain.

  17. barbietruc permalink
    03/09/2010 13:36

    Revenons sur l’affaire des roms.
    Ces procédures existent depuis plusieurs années (ceci n’excusant pas cela). Cependant, la presse en à fait sa une (en été, c’est mieux, on a plus le temps de redevenir un pays des droits de l’homme et ça fait causer à l’apéro).
    Bref, encore une fois, nous voici manipulé par les médias.
    Les roms ont donc une certaine habitude du procédé (mais, cette année, c’est mieux, ils rentrent en avion, les années précédentes, c’était en car). Ils empochent les 300 € par tête et les 100 € par petite tête et reviennent directement.
    Mais que fait la Roumanie ? Pays Européen qui doit promouvoir les mêmes valeurs humanistes que la France …
    Bref, tout cela c’est de la merde en pot.
    Le Pen se barre ? S’il pouvait crever, ce serait encore mieux (je n’aime pas le politiquement correct) mais un(e) autre viendra et un jour sera élu(e). Ne rêvons pas. Les discours et belles idées ne durent qu’un temps. La montée du Nationalisme est forte, le sera de plus en plus face à la violence qui nous entoure.
    Sur ce, je vais me cacher sous mon lit.

    • 03/09/2010 15:11

      Hey les Connards, bonne nouvelle : vous avez trouvé un rédac’ chef ! Ca va enfin remonter.

    • 03/09/2010 16:54

      Revenons sur les Roms? Ouais, bof. A choisir, je préfère revenir sur le cunnilingus si tu le permets, merci.

    • dob permalink
      03/09/2010 17:05

      Et quelle violence fait monter le Nationalisme? J’aurais toujours du mal à comprendre pourquoi quand quelqu’un se fait taper dessus, plutôt que de riposter sur l’individu on s’empresse de chercher à quel groupe / race / religion / ethnie il appartient!

    • 03/09/2010 17:07

      J’avais pas lu en entier. Sérieux Barbie, tu te trouves politiquement incorrecte quand tu dis « Le Pen, qu’il crève » ? Ouah, comment ça dénonce trop.

    • antoine permalink
      03/09/2010 17:51

      Mais pourquoi juste sous ton lit ?

      Pourquoi pas plus loin ?

      Tora Bora ?

      Mars ?

    • 04/09/2010 10:49

      Je veux bien revenir au rhum moi.

  18. Max permalink
    03/09/2010 14:20

    « un gros lard aux bras levés incarnait la honte de mon pays. »

    Ma chérie , la honte de ton pays c’est pas Lepen , la honte de ton pays c’est des milliers de bon Français qui ont écrit à la Kommandantur pour dénoncer à tour de bras leurs voisins… c’est une tradition chez vous !
    Et c’est pour cette raison que vous avez eu ce gros porc au second tour de votre élection… l’horreur c’est pas Lepen c’est le type qui vote pour lui…. et ça ne manque pas chez vous !
    Bon nous en Belgique on a rien a vous envier , on a eu Léon Degrelle … pour ceux que ça intéresse c’est ici :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9on_Degrelle

    • 03/09/2010 14:35

      Non si on l’a eu au second tour c’est parce que beaucoup de monde n’est alors pas allé voter et laisser le modèle local de facho (yen a dans tous les payss) se glisser… « L’inaction des hommes de bien », encore et toujours.

      Sinon, j’ose pas imaginer ce que tu penses des allemands, dis donc, vu que t’as une super opinion des français.

      • Max permalink
        03/09/2010 16:37

        …oui j’entends bien , les voix de gauche se sont éparpillées et d’autres sont resté dans leur confort ce jour là… mais tu ne peux pas nier que pas loin de cinq millions de Français ont ce jour là voté pour lui… et Lepen ayant suffisamment fait parlé de lui auparavant , on ne peut pas venir dire que les gens ne savait pas pour qui ils votaient….
        Sinon quand j’entends parler l’allemand , j’aime à penser que c’est la voix de Heinrich Heine …ou celle de Rainer Maria Rilke ( même si il est autrichien ) … voilà comme ça tu sais !

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 16:42

        Au second tour, on a pu constater qu’il y 17% de personnes en France qui ne verraient pas d’un mauvais oeil (humour !) un chef d’Etat facho.

        On ne doit pas avoir des pourcentages très différends dans les pays voisins.

    • Le Chœur permalink
      03/09/2010 14:56

      Ouai, chacun son Vlaams Blok.

      Et ne t’en déplaise, nous ne sommes pas responsable de ce qu’ont fait nos parents et/ou nos grand-parents et/ou nos arrière-la-la-la…

      Ça me ferait mal, tiens.

      • Max permalink
        03/09/2010 16:45

        je suis bien d’accord avec toi…. je répondais juste à l’affirmation  » la honte de mon pays »
        chaque pays à sa ( ses ) honte(s) … et le comportement de collaboration et surtout de délation durant la seconde guerre mondial en France me parait être diablement plus honteux qu’un Lepen au second tour d’une élection…même si j’en conviens , c’est peu glorieux…
        Le soucis , c’est pas Lepen , c’est son électeur… je maintiens…

  19. 03/09/2010 15:11

    Ca c’est juste pour être tout seul dans les réactions outragées.

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 15:14

      Frimeur !

      • 03/09/2010 15:17

        Je me demandais si j’allais le faire. Tu m’as devancée.

  20. Le Tiède permalink
    03/09/2010 15:14

    Le plus drôle avec Le Pen (père et file), c’est le discours adressé au « pauvre travailleur victime du libéralisme » d’aujourd’hui quand on le compare au Le Pen des années 80 qui était ultralibéral (plus que Chirac, lui-même dans sa période libérale) et se présentait comme le Reagan français. A part ça, il a toujours trouvé que les riches payaient trop d’impôts, que l’isf était une connerie (pas seulement la façon dont c’est fait, mais l’idée même d’un impôt des très riches). Mais bon, faut éviter de le dire trop fort aujourd’hui, tout le monde sait que ce sont les étrangers qui appauvrissent le pays à se gaver de subventions…

  21. 03/09/2010 15:20

    Heureusement qu’il y a le dernier paragraphe pour exprimer ma grande inquiétude, et j’ai eu de plus en plus peur au fil de ma lecture, car je craignais de ne pas trouver une ligne allant dans ce sens ; en-effet, la disparition de Jean-Marie Le Pen n’est pas une bonne nouvelle. Son côté épouvantail proféreur d’horreurs a sans doute dissuadé bon nombre d’hésitants à voter pour lui… Maintenant qu’il ne sera plus là, et que sa fille -successeur plus que probable, dans cec parti très démocratique…- a l’intelligence de jouer profil bas en laissant le président actuellement en exercice dire des choses pour lesquelles on aurait poursuivi son père quelques années plus tôt, je pense, réellement, que nous sommes très, très mal.

  22. dob permalink
    03/09/2010 15:49

    Je trouve ton article touchant La Meuf.
    En fait, ça me touche particulièrement lorsque tu évoques tes jeunes années dans la courre de récré.
    Je pourrais être le frère de Maud, car mon daron votait pour Le Porc à cette époque. Et comme tu l’as bien souligné les gosses ne comprennent pas vraiment ce que représentent ces idées.
    Mais avec le temps ils grandissent et finissent par se rendre compte de ce que tout celà implique. Et autant l’influence des parents est primordiale avant l’adolescence, autant il est possible que les enfants n’héritent pas des mêmes opinions que leurs parents (et pas seulement pendant la crise d’ado), voire arrivent à les convaincre qu’ils se trompent. C’est pas simple, ça peut prendre une vie, mais ça vaut le coups de toujours se battre pour (contre) des idées (peurs).
    Tout ça pour dire qu’il ne faut pas trop juger Maud (car elle n’a choisi de naître chez des fachos), mais surtout qu’il ne faut pas s’arrêter d’argumenter auprès des gens qui votent pour lui. Il est toujours possible que certains « se réveillent » (avant ou après le pot de départ).

  23. Pinpin permalink
    03/09/2010 16:18

    salut
    j’ai pas lu les 100 et quelques commentaires…
    j’ai la flemme because j’ai un bon vieux gros hangover des familles (sans le tigre et la dent en moins)…
    donc je vais lacher mon com (comme dit le djeuns lutin des skyblog) dans une poussée unilatérale et libératrice.

    Je ne me réjouis pas DU TOUT du départ / disparition / décès futur de Jean-Marie Le gros Blond avec un oeil de verre, du tout…

    Pour des raisons toutes simples :

    Les idées nauséabondes de ce monsieur sont et seront reprises par d’autres, on y coupera pas MAIS au moins Jean-Marie avec l’avantage de les exprimer d’une manière rustre et brute de décoffrage qui suscitait toujours l’indignation.
    Jean Marie ne savait pas tenir sa langue et ne loupait aucun jeu de mot atroce, ça l’a toujours desservit et c’est tant mieux.
    Jean-Marie n’a pas un physique avenant, vu l’importance de l’image des politiques dans notre société, ça non plus ça ne jouait pas pour lui.

    Quels que soient ses successeurs, ils seront plus « présentables », plus « lisse », plus sournois, plus enclins à disséminer insidieusement leur poison idéologique et ça ça me fait vraiment flipper. On va perdre pas mal de signaux d’alarme en perdant le gros porc.
    Avec le gros porc dans le rôle de Gnaffron (remember guignol) au moins l’ennemi était bien visible, on le voyait, l’entendait et le sentait venir de loin ! (si si, sentait, je suis SUR que JM a une odeur corporelle désagréable… sur !)
    Sans le gros porc en système d’alerte je suis certain que pas mal de gens vont gentiment adhérer à toutes ces idées néfastes sans remords ni honte, dédouanés quoi…

    Peut être que je me trompe mais j’ai le sentiment que ce mouvement à déjà commencé depuis un certain temps…
    Par le truchement de Marine me direz vous ?! et bien NON… Marine est trop marquée également… Déjà elle s’appelle LE PEN, ensuite elle est grosse, laide et blonde comme son gnaffron de géniteur, et puis honnêtement elle est également un peu basse du front et provoc…
    Non, je pensais à une autre récupération insidieuse, bcp plus fourbe et sournoise, ourdie par un nain à talonnette surmédiatisé et marié à une pouffe siliconée; suivez mon regard…

    De toutes façons le Nain est fourbe, on devrait toujours se méfier de ces gens qu’on ne voit pas arriver.

    sur ce, un alka, une citrate et bonne nuit les petits !

  24. Pinpin permalink
    03/09/2010 16:34

    vous voulez pas causer cul comme hier plutôt ?
    ça sied mieux à mon état du jour et c’est plus marrant que le fion blond en photo plus haut.

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 16:38

      Rien ne t’empêche de retourner sur un ancien billet, les commentaires restent ouverts.

      Parce que là, à part imaginer des sévices sexuels en destination de Marine, je vois pas bien ce que l’on pourrait imaginer. Et même cela m’emballe très moyennement.

      • 03/09/2010 16:50

        Euh toi le mec qui arrive à niquer en pensant à Sarkozy, hein…

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 16:58

        « Rien ne t’empêche de retourner sur un ancien billet, les commentaires restent ouverts. »

        Guillaume, no offense mais merci pour cette précision capitale qui m’éclaire grandement sur le fonctionnement de l’internet mondial

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 17:00

        Pinpin> il y avait une ironie mal maitrisée dans mon message.

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 17:01

        il y avait également une ironie (parfaitement maîtrisée par contre) dans le mien.

      • 03/09/2010 17:06

        ON EST SUR L’INTERNET MONDIAL, LA ??????

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 17:08

        Pinpin> en attendant, je t’ai répondu sur le sujet cul et pas de manière ironique du tout.

      • acila permalink
        04/09/2010 08:55

        En attendant, si vous voulez causer cul sur ce billet il y a Liliane et son objet doré qui vous attendent (faut se dépêcher elle en a plus pour longtemps).

    • 03/09/2010 16:55

      Sinon y’a barbiemachin qui veut parler des roms plus haut, si ça te dit…

      • Pinpin permalink
        03/09/2010 17:00

        merci meuf mais
        j’vais aller me prendre un ricard de remise à flot plutôt…
        rien que l’idée de discuter avec une poupée plastique m’épuise.

  25. maximgar permalink
    03/09/2010 17:28

    Puisqu’il s’agit d’un pot de départ et qu’il faut revenir sur sa première rencontre avec Jean-Marie, ben je dirais que la mienne date du Bébête Show (et donc du coup que c’est Jean Roucas qui a fait la grosse part de mon éducation politique). Il a fallu que je demande à mes parents pourquoi Bécassine avait des dents de vampire.

    Après, vu que j’ai commencé à m’intéresser à la politique en 86, qu’il y avait 35 députés FN et que je captais pas trop le systême de la proportionnelle, j’ai découvert le vrai. Nettement aussi beau.

    Ensuite mes souvenirs sont beaucoup plus précis…

  26. Cmr permalink
    03/09/2010 17:31

    Salut la meuf,

    ce qui ressort de votre texte c’est que votre anti-lepénisme est assis sur la peur, sur l’irrationnel.

    Je suis extrêmement méfiant avec ce genre de discours où rien n’est argumenté et qui manifeste que vous êtes sortie du cercle de la raison critique. J’avais été désolé par l’ambiance post 21 avril en 2002.

    On nage en plein anti-racisme dévoyé.
    Vous prenez d’emblée une posture de supériorité morale, de petit soldat du Bien. Il y a autant de fascisme dans votre attitude que dans celle que vous dénoncez. Et je suis tendre, ma théorie étant plutôt que Le Pen (ou Dupont-Lajoie) est le bouc émissaire par excellence de notre société festive, tolérante, métissée, bla bla…

    Nabe en dit quelque chose ici :

    Sinon vous pouvez lire Murray qui revient à la mode.

    Cdlt

    • 03/09/2010 17:42

      « Ce qui ressort de votre texte c’est que votre anti-lepénisme est assis sur la peur, sur l’irrationnel. » : l’anti-lepénisme peut reposer sur une peur tout à fait rationnelle.
      « Ma théorie étant plutôt que Le Pen (ou Dupont-Lajoie) est le bouc émissaire par excellence » : encore une victime du complot des médias judéo-trotskistes et de l’armée-rouge de l’éducation nationale, faudrait voir à mettre ça en musique.
      Et Nabe, quoi.
      Parfait.

      • 04/09/2010 00:13

        Franchement je doute que ce monsieur sache ce qu’est vraiment un bouc émissaire…

    • 03/09/2010 17:43

      Moi je suis extrêmement méfiant avec les fans de Marc-Edouard Nabe.

      Par ailleurs, bien sûr que nous sommes des fascistes, tu nous prends pour qui?

    • 03/09/2010 17:44

      Cher Cmr,
      Je n’ai pas écrit un article sur mon anti-lepénisme, contrairement à ce que vous semblez croire.
      J’ai voulu exprimer ce que son départ à la retraite évoquait pour moi, point.
      Si j’avais voulu parler de mon anti-lepénisme j’aurais dit les choses très différemment, je n’aurais pas parlé de mes souvenirs d’enfance et de ce que 2002 a représenté pour moi, ceci est un billet personnel, pas un pamphlet politique. Des arguments contre Le Pen, j’en ai tant qu’un seul article ne suffirait pas, il faudrait aborder les choses par sujets, mais est-ce nécessaire?
      Je ne convaincrai pas les quelques lepénistes qui semblent nous lire, et la majorité de nos lecteurs qui, je le crois, sont aussi anti-lepéniste que moi, n’ont pas besoin qu’on s’explique les uns les autres pourquoi nous ne cautionnons pas la politique de Le Pen ou du FN en général.

      Sur ce, je vais un peu sortir du cercle de la raison critique et vous recommander de ne plus venir nager en ces eaux d’anti-racisme dévoyé où nous tapons sur le pauvre bouc-émissaire Le Pen.

      Bien cordialement,
      Une représentante de notre société festive, tolérante, métissée, blabla…

      • 03/09/2010 20:19

        Toute cette tolérance et ce métissage, pouah, ça me dégopute tiens.

      • antoine permalink
        03/09/2010 23:12

        la france de papier, l’antifrance à l’oeuvre

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 17:48

      Tiens, cela rejoint ce que je disais plus haut sur ma première rencontre avec un jeune lepéniste.

      Là, c’est plus policé et mature, mais cela revient au même.

    • antoine permalink
      03/09/2010 17:54

      Sinon, tu peux aller te faire mettre par un ane, ducon.

      antoine, sectaire et fasciste, qui ne croit pas du tout au dialogue avec les enfoirés de ton espèce.

    • docds permalink
      03/09/2010 17:58

      Entre l’antiracisme dévoyé et le racisme dévoyé, j’ai une petite préférence…

    • ginette permalink
      03/09/2010 22:00

      Je ne vois aucune bonne raison de justifier son anti-lepenisme. Ce serait comme expliquer en quoi un viol est ignoble.

  27. 03/09/2010 18:19

    cmr pour connard moraliste et raciste donc … guillaume, je comprends l’énervement et la frustration qui ont pu te saisir car pour moi il y a bien pire que la xénophobie qu’il est trop facile de dénigrer lorsque l’on a de la chance d’avoir reçu des valeurs et de ne pas avoir souffert de quelque discrimination. Pour moi, le pire, c’est ce genre de mecs comme cmr qui ont probablement tous les atouts pour comprendre et s’ouvrir vers l’autre mais qui choisissent délibérément de nager dans des eaux nauséabondes.
    Et pour répondre au pédé provocateur, non je ne suis pas fasciste mais j’exprime mes opinions et je n’empêcherai pas un cmr, un dieudonné ou une marine Le Pen d’exprimer les siennes aussi opposées aux miennes qu’elles soient. rien de pire que la censure pour ériger en martyre les extrêmistes de tous bords.

    • Guillaume Pascanet permalink
      03/09/2010 18:23

      Je pensais plus tôt dans la journée que j’étais surpris de ne pas voir attiré par les tags certaines personnes de ce type.

      Le problème, c’est que vu la volée de bois vert provoquée par ses propos, il va déja pouvoir prendre la posture du martyr héroïque devant des « matons de Panurge » (je viens de lire la fiche wikipedia de Philippe Muray)

      • 03/09/2010 18:29

        ta sagesse est grande pascayoda mais je ne suis qu’un jeune padawan qui ne peut se résoudre parfaois à laisser passer ce genre de propos

      • antoine permalink
        03/09/2010 18:29

        Moi le jugement de ces merdes je m’en branle complétement, je n’ai plus 10 ans.
        Qu’ils s’errigent en bouc émissaire, en victimes, je m’en contrefous. Les racistes sont racistes, que l’époque soit riche, pauvre, qu’ils soient éduqués ou analphabètes ils haissent rondement.

        Je n’argumente pas, je ne tolère pas leurs idées dans ma sphère intellectuelle, je leur ai déjà trop donné. Je ne me battrai certainement pas pour qu’ils aient le droit de débiter leurs conneries, et j’espère ne jamais avoir a me battre pour leur faire rentrer dans la bouche.

        Pas de démocratie pour les ennemis de la démocratie, suis clairement pas cul bénie dans cette affaire.

      • Guillaume Pascanet permalink
        03/09/2010 19:29

        Ariko> je ne prétends à aucune sagesse et je me laisse prendre au jeu plus d’une fois et en des lieux électroniques moins propices.

        Et parfois, je me lasse de toujours répéter les même choses.

        Ma position serait médiane entre celle d’Ariko (liberté d’expression complête) et celle d’Antoine (pas de liberté pour les ennemis de la liberté).

        Je suis Normand, rappelez vous en.

      • 03/09/2010 20:19

        La théorie du mouton, ma préférée. Putain mais vivement l’aïd, quoi.

  28. 03/09/2010 18:41

    t’as peut être raison antoine. D’autant plus dans ce genre de situation où un gars viens juste se faire plaisir et ne cherche pas à entrer dans le débat. En revanche il m’est arrivé d’avoir des conversations avec des gars débitant les conneries usuelles d’extreme droite et le fait de les avoir écouté puis de leur être rentré dedans ne les a pas forcément transformé mais les a au moins décontenancé. C’est peut-être prétentieux et idéaliste mais je pense que c’est pas inutile.

    • 03/09/2010 18:44

      avec des s à écoutés/ transformés et décontenancés

    • Philippe De Thrace permalink
      03/09/2010 19:43

      On a eu de beau cas comme tu décris ici même (saison 1) et chez Diego aussi.

  29. 03/09/2010 21:21

    Merci, La Meuf, ça fait beaucoup de bien de lire un post comme celui)ci. Simple et juste.

    Amitiés anti fasciste

  30. 04/09/2010 01:13

    Votre amie Maud est sans doute devenue une jeune fille très intéressante, elle était déjà la plus intelligente en CM1. Par contre vous ça s’arrange pas, vous êtes plus à l’aise dans le commentaire de navets américains.

    • 04/09/2010 09:33

      On touche le fond là.

      • docds permalink
        04/09/2010 09:48

        T’as l’air étonné… C’est toujours l’autre anti-antiraciste dévoyé avec sa bimbo qui suce un flingue.

      • 04/09/2010 09:56

        Je ne m’étonne pas que notre ami french cancan soit toujours aussi puant que les tréfonds d’une fosse septique, juste qu’il en soit réduit à qualifier d’ « intelligente » une petite fille de 7 ans dont les parents votent Le Pen. Pour ce qu’on en sait, elle est peut-être au PC aujourd’hui.

    • maximgar permalink
      04/09/2010 11:31

      Mince alors, je ne comprends pas. J’ai toujours été persuadé que l’intelligence était la faculté de comprendre.

      J’ai bien relu le texte 50 fois, mais il n’est nulle part question de sa faculté de comprendre. Elle a juste dit pour qui ses parents votaient, la pauvre petite. Elle n’a pas (dans ce splendide texte) évoqué son soutien à sa famille, son soutien à l’extrême-droite, ni même qu’elle comptait buter ses parents.

      On ne peut même pas savoir si elle était la plus intelligente en fonction de ses parents (et donc par sa capacité à reproduire des comportements, et à se développer par mimétisme, ce qui en termes simiesques est parfois perçu comme de l’intelligence dans Ushuaïa), vu qu’on a peu d’informations sur les parents des autres.

      Du coup, contrairement au Pédé, je pense pas qu’on touche le fond. Il est revivifiant face à un commentaire gratuit mal argumenté, de percevoir qu’on a soi-même un minimum de raisonnement.

  31. 04/09/2010 20:03

    Elle connaissait Raymond Barre à sept ans, oui elle était la plus intelligente, du moins la plus informée, la plus instruite, la moins demeurée quoi.

    • 04/09/2010 21:02

      Ya des cons très instruits. Et ne pas connaitre la politique à sept ans n’est pas le fait de demeurés mais de gamins normaux.

    • 04/09/2010 23:41

      Exact. Cancan semble très instruit, il n’en demeure pas moins demeuré ce pauvre malheureux.

    • maximgar permalink
      04/09/2010 23:58

      Le souci Yann, c’est que c’est pas ce qui est écrit : nulle part, il n’est dit que Maud (celle dont il est dit que ses parents votaient Le Pen) était la première de la classe (celle dont il est dit qu’elle connaissait Barre et Le Pen)…

      • 05/09/2010 00:04

        Exact. On peut juste en déduire que c’était celle dont les parents causaient le plus politique. Ce qui n’augure en rien des facultés intellectuelles des dits parents.

        Chez moi on causait aéronautique. Et à cet age, je savais donc ce qu’étaient un « dauphin », ou un rotor. Notez que je ne me suis pas spécialement intéressée plus que ça à ce qui vole en devenant adulte…

  32. antoine permalink
    05/09/2010 01:31

    Pensée du soir (message subliminal pour les amis): les cons, c’est comme les bandits manchots. Ca t’appauvrit à tous les coups.

    Evitons donc de refoutre systématiquement 10 balles dans la machine.

  33. 07/09/2010 21:28

    Entre Le Pen et Sarko, on est décidément mal barrés.

    D’ailleurs je ne saurais dire lequel est le pire des deux.

  34. banane permalink
    28/09/2010 03:04

    Halala.
    Bon.
    J’ai envie de consacrer un peu de temps, mais pas beaucoup.

    Et puis, non.
    Ce sera juste un mot pour vous dire que c’est vous qui êtes déconnectés de la réalité.
    Vous serez coupables d’être les derniers à vouloir vous soumettre lorsque tout le monde aura compris qu’il n’y a d’autre issue que le combat.
    Tant pis.
    Et adieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :