Skip to content

Dans tes rêves

23/07/2010

Une fois n’est pas coutume, je vais griller la priorité au Pédé et au Juif. Je vais vous parler de ciné. Mais d’abord, je vais vous faire un tour de divination. Je vais lire dans le futur. Je peux d’ores et déja vous annoncer que le premier commentaire à la fin de mon article sera signé du Pédé et sera, peu ou prou: « NAN MAIS DE QUOI TU PARLES? T’AS MÊME PAS VU IL ÉTAIT UNE FOIS EN AMÉRIQUE!!! RETOURNE REGARDER OFFICE SPACE! AAAHHH!!! AHHHHH!!! AAAAAAAAAAAAAAHHHHHH!! ». Il sera suivi d’un commentaire du Juif qui statuera vraisemblablement: « Je vais me recoucher moi, vous m’appelez quand c’est fini »… Ensuite, je vais me vexer, je vais leur proposer d’aller se faire enculer, de préférence l’un par l’autre, et avec du gravier en guise de lubrifiant. La Meuf me reprochera ma vulgarité, je lui répondrai que c’est de la grossièreté, pas de la vulgarité. Et puis je lui proposerai d’aller se faire enculer elle aussi parce que je serai vexé, vexé, vexé, et chiffon, chiffon, chiffon.

Vous allez voir. Je suis trop fort en divination.

Mais pour l’instant, je voudrais vous parler de cinéma, d’un film qui est sorti mercredi, et qui a déja beaucoup fait parler de lui. Je voudrais vous parler d’Inception. Sachez déja que cet article ne contient aucun spoiler, et qu’il est certifié 100% halal (pour les quelques uns d’entre vous qui se prépareraient actuellement au mois de ramadan). Allons-y.

On peut reprocher beaucoup de choses à Christopher Nolan. Son élitisme ponctuel, sa tête de suédois mal dégrossi et Batman Begins. Mais s’il y a une chose qu’on ne peut pas lui enlever, et qui donne à son dernier opus une résonnance toute particulière, c’est l’unicité de son propos. Parce que voyez-vous, au sein d’une industrie qu’on qualifiera parfois de rouleau compresseur à individualités, Nolan reste un auteur avant tout. Un auteur avec ses thèmes, ses manies, ses tics de mise-en-scène et d’écriture, mais un auteur. C’est cet attachement à un discours qui frise chez lui la monomanie qui fait, après maintenant 7 long-métrages, tout l’intérêt de son oeuvre. Tout aura été dit sur Inception, Virtuosité de la mise-en-scène, qualités des interprètes, construction du scénario. Mais s’il y a une chose avec laquelle je ne suis pas d’accord, c’est le caractère « jamais vu » que tous les critiques du monde semblent vouloir donner au film. En effet, Inception est tout sauf « jamais vu », puisqu’il se pose comme le film somme de tout ce que Nolan semble avoir à dire et à montrer.

Les remords, les regrets, thèmes centraux dans le cinéma de Nolan (c’est à se demander s’il n’a pas une armée de squelettes dans le placard), sont ici les moteurs qui poussent tous les protagonistes de ce formidable « heist » de subconscient, chacun pour leurs raisons, à se lancer dans cette entreprise si « radicale », comme aime à le noter un des personnages. Par peur des démons intérieurs à venir ou torturés par ceux ancrés en eux, Leonardo – Cobb – Di Caprio (Clin d’oeil au personnage de Following, le premier film de Nolan, qui porte le même nom) et son équipe trouvent une filiation directe avec Bruce-Bale-Wayne, Will – Pacino – Dormer, et Robert – Jackman – Angier. The Dark Knight, Insomnia, The Prestige, Memento, autant de films traversés par ce questionnement, mais pas que…

« A dream within a dream, within a dream ». Le cinéma de Nolan, est dans sa narration, un cinéma de l’imbrication. Inception ne déroge pas à la règle, et devient même le modèle de cette construction dans laquelle l’auteur semble autant se plaire qu’un chaton dans un soutien gorge. Que ce soit la densité et la richesse du récit en cascade de The Dark Knight, La construction à reculons de Memento, où celle, en passe-passe, du Prestige, une bonne histoire semble devoir, pour Nolan, contenir plus que ce qu’elle donne d’abord à voir. Les apparences sont trompeuses, mais pas seulement. C’est le monde que veut nous présenter Nolan qui est ainsi fait. Comme si rien ne pouvait se résumer à un seul rapport de cause à conséquence, le cinéma de Nolan nous rappelle que chaque action voit son écho résonner bien au-delà de ce qui est appréhendable. On est pas loin de la théorie du chaos dans un univers où pourtant tout semble toujours être sous contrôle.

C’est pour cela qu’Inception est passionnant. Pour toutes ses qualités intrinsèques, mais surtout pour le discours sous-tendu tout au long de ces 2 heures et demie d’actions virtuoses. Là où Matrix était un film pour ado fait par de grands-enfants, Inception est un film d’adulte, construit par un adulte. Inception est un excellent film (cependant un cran en deça de The Dark Knight), mais qui n’est vraiment original que s’il on est vierge du cinéma de Nolan. Cela ne veut pas dire que le film perd son intérêt. Bien au contraire.

Dans Inception, les rêve s’harnachent, se commandent, commencent et s’arrêtent quand on le veut, et pourtant tout cela repose sur une fragilité originelle. En déconstruction permanente, les vies des personnages semblent être d’immenses chateaux de cartes que leur regrets auront tôt fait d’envoyer voler. Nolan nous répète que ce sentiment, comme l’acide, est sûrement celui qui bride le plus nos espoirs et nos envies. Qu’à vouloir tout contrôler, nous ne contrôlons plus rien. Que finalement, il n’y a peut-être pas grand intérêt à construire si l’on ne peut pas faire face aux démons de tous les jours.

Et si c’était ça, la clé du cinéma de Christopher Nolan?

PS: Une amie de Jéjé, attachée de Presse du film, lui a dit avoir demandé à Nolan sa version à lui de la fin du film. Ceux que ça intéresse de le savoir peuvent nous le demander sur cestlagene@gmail.com

Advertisements
250 commentaires leave one →
  1. 23/07/2010 08:50

    J’avais lu un résumé très succint (pléonasme) ou l’on parlait de manipulation des rêves et je craignais qu’il s’agisse encore de tout un tintouin autour d’un film qui reprenait des thèmes déjà brillamment abordés dans un de mes fétiches ( Paprika de Satoshi Kon). Apparemment, il n’en est rien. Ce qui me rassure.

    J’avoue partir avec un préjugé défavorable dès qu’un film fait trop de bruit.

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:11

      de même, mais le billet vaut son prix pour une fois et le traitement est très différent que dans paprika (et a surtout plus de gueule rapport au côté spectaculaire inhérent à tout blockbuster)

      • 23/07/2010 13:16

        Oui, mais je doute de sa capacité à me faire le même effet de « choc esthétique ». « Paprika » est une oeuvre qui m’a plongée dans une remise en question profonde quand à mon propre boulot d’illustratrice.

        Je ne suis pas sûre qu’on ne puisse pas parler de cet anime comme de quelque chose de spectaculaire, dans le sens ou l’effet qu’il fait est assez inattendu… Et pourtant, j’avais vu Perfect blue et Millenium actress du même auteur.

        Alors qu' »Inception », je ne sais pas si ça va me faire pareil…

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 13:21

        ah oui en effet tu pars vraiment avec le préjugé d’être déçue et de n pas être touchée du tout, c’est dommage

      • 23/07/2010 13:29

        Ben c’est pour ça que les blocbuster me posent souvent problème : on en parle toujours avec des superlatifs et je suis presque toujours déçue de ne pas trouver ça « aussi bien » que ce que disent les critiques ou les médias.

        En fait je préfère presque toujours attendre que ça se tasse avant d’aller voir un film  » à gros budget », histoire d’y aller sans avoir une tonne cinq de louanges dans les oreilles…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:37

        Un block-buster, à quelques exceptions près, c’est surtout un film à grand spectacle.

        S’il y a en plus une vraie histoire, c’est bien mais on peut faire sans.

        Je ne sais trop d’ailleurs si je classerais Inception comme un block-buster.

      • 23/07/2010 20:23

        Tu sais quoi La rêveuse ? Au lieu de pinailler tu vas voir le film, au moins tu seras fixée…

      • 23/07/2010 20:57

        C’est un projet qui commence à s’insinuer dans mon esprit bordelique… Mais je sais que ça pourra pas se faire cette semaine qui vient…

      • Le Branleur permalink
        24/07/2010 13:27

        on a réussi une inception sur la rêveuse

      • 24/07/2010 13:54

        Vu le fouillis là dedans, ce serit une bellle réussite, en effet…

  2. 23/07/2010 08:51

    ça me donne encore plus envie de le voir, je vais aller dépenser mes 10 euros au cinéma alors…

  3. Guillaume Pascanet permalink
    23/07/2010 09:09

    Merci de cet aperçu. Ce film m’intéresse mais comme la rêveuse, je me méfie des roulements de tambour.

    Tes talents divinatoires ne sont plus ce qu’ils étaient apparemment.

    • Orianinou permalink
      23/07/2010 10:01

      Je te le conseille (ainsi qu’à la Reveuse). Je ne suis pas fan des films qui font beaucoup de bruit de manière générale, mais le concept m’a intriguée, et je n’ai pas été déçue du tout.

      Excellent scénario, jeux d’acteurs, ambiances,…

      Qui plus est, tu ressors de là avec plein de théories différentes, ce qui donne des sujets de débat sympas le lendemain au bureau, pourvu que ton/ta collègue soit allé(e) le voir !

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 10:21

        Le débat sympa, c’est très frustrant si tu n’as personne avec qui discuter, mes collègues étant assez peu cinéphiles.

        J’ai eu un débat très mouvementé avec ma compagne au sortir de « Tournée » par contre. tellement mouvementé que j’ai eu ce cri du coeur « Tu as des goûts de merde en terme de cinéma !!!! ».

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 10:59

        Si tu veux on aura un débat tous les deux, ce serait dommage que tu sois frustré ! (débat j’ai dit, pas ébats, pour les plus tordus d’entre vous)

        Au pire tu discuteras avec ta compagne, ce qui donnera lieu à un dîner animé et peut-être un accord sous la couette !

        J’dis ça…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 11:10

        On est quand même parfois d’accord : on a détesté « Shutter island » et on a aimé « Copacabana ».

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 11:12

        Vu ni l’un ni l’autre, mais curieuse de voir Shutter Island, j’ai entendu tellement de critiques différentes que j’aimerais me forger mon opinion !

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 11:13

        Enfin détester, c’est beaucoup dire, mais je l’ai trouvé raté et ma compagne s’est carrément endormie.

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 13:34

        mais on ne peut pas voir de débat ici hélas et c’est bien dommage

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 14:12

        Oh ben on pourrait si on en avait rien à péter des autres et qu’on spoilait…

        Notre plaisir ne serait pas gâché, c’est le principal. Mais je n’en ferai rien, je n’ai pas été élevée comme une peste malheureusement !

  4. milesdavy permalink
    23/07/2010 09:32

    Alors deux choses :

    1. Divination ratée, pas de commentaire du pédé ou du juif
    2. Proposer à ses amis d’aller se faire enculer, c’est vulgaire, pas grossier

    Enfin 3 (bonus) : Quelqu’un connaît quelqu’un qui fait ce genre de rêves ? C’est toujours bidon les rêves, genre arriver au collège et se rendre compte que t’es en pyjama, ou monter un escalier qui n’en finit pas, perdre ses dents, ou entendre sa bite sonner, décrocher et entendre au bout du fil « allo, c’est maman ! »… Mais faire un film là dessus, ça aurait été nettement moins bandant.

    • Fake permalink
      23/07/2010 09:58

      Entendre sa bite sonner ?? Awewsome !

      • 25/07/2010 06:24

        On peut entendre la bite qui sonne dans:
        What Planet Are You From?

        Le scénario de de film a été emprunté dans un livre de l’excellent Fredric Brown dont j’oublie le nom.

    • Orianinou permalink
      23/07/2010 09:58

      J’avoue ne connaitre personne qui rêve que sa bite sonne… Encore moins que c’est sa mère au bout du « fil »… Ca sent l’Oedipe !

      • Silo permalink
        23/07/2010 10:30

        Ca sent la serie americaine surtout …

      • 23/07/2010 10:58

        Ca sent le deep ?

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 11:20

        Johnny Depp ?! OU CA ?!

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:14

        DTC ?

      • 23/07/2010 13:26

        Je crois qu’elle aimerait bien…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:38

        Tu crois ?

      • 23/07/2010 13:51

        Tu n’as pas lu son « Ou ça ? » comme un cri du coeur ?

        (Je suis d’accord que parler de coeur à ce propos est anatomiquement incorrect, mais je me comprends.)

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:53

        Vu que j’ai honteusement placé la réponse la plus commune et la plus vulgaire, j’avais bien noté, même sans smiley, l’enthousiasme de son « Où ça ? ».

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 14:08

        Rhooo Pascanet quelle finesse !

        Mon « Où ça » était en rapport direct avec un sketch des Inconnus que j’ai revu hier (les Power Rangers, « un méchant ?! OU CA ?! »)

        M’enfin à choisir, je préfère avoir Depp deep ailleurs que dans mon cul… Sait-on jamais, s’il passe par ici…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 14:14

        – Bonjour, je m’appelle Nathalie, je suis une gentille et je suis poursuivie par un méchant !
        – Quoi, tu t’appelles Nathalie, avec ta face de citron et tes yeux bridés ?
        – Tais-toi, c’est Wang-Shi, mais on l’appelle Nathalie, c’est pour l’exportation.

        (C’est moi ou bien une vagues de références inconnuiesques s’est levé sur CLG ?)

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 14:43

        Pascanet je suis à ça de te sortir le disque laser de Dorothée…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 15:59

        Ca te barberaa
        Tu ne sais pas
        Pourquoi ! Tu regardes çaaaa !
        Ca te barberaaa
        Tu ne sais pas
        Pourquoi ! Tu regarde ça, oui mais c’est plus fort que toi !

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 17:02

        mets-toi donc à ma place !

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 17:10

        (Le nouveau Kriprolls, ce sont les inconnus ?)

        Mais Steven, si j’ai agis tel que je l’ai fait, c’est parce que je n’avais pas le choix !

        Steven, je ne te reproche pas d’avoir agi tel que tu l’as fait. Mais franchement, tu ne pouvais pas agir autrement que tel que tu l’as fait ?

        (Ce dialogue est très approximtif. Je m’excuse auprès des puristes)

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 17:18

        je t’assure que cette personne m’a certifié que tu étais noir !

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 17:28

        Je m’appelle Marcel Patoulatchi, brigadier chef et gardien de la paix avant tout.

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 17:31

        Qui que tu sois.. Quoi que tu fasses… Faut qu’tu craches, faut qu’tu payes, faut qu’tu craches, faut qu’tu payes nous sommes les frères qui rappent… TOUUUT !

        Aaah les Inconnus.. Quelle époque…

        LIII MILLIAAARDS !!

      • Le Pet Financier permalink
        23/07/2010 17:39

        SALUUUE TUU VA BIEEN !!!

    • 23/07/2010 10:16

      Le Juif et le Pédé n’ont pas encore commenté parce qu’ils dorment comme deux gros veaux.

      • lulu permalink
        23/07/2010 13:22

        Non c’est parce qu’ils n’ont pas encore vu le film et donc ne veulent pas lire l’article

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:40

        La meuf, tu aurais pu être plus sympa et utiliser l’expression « dormir comme un loir ».

        C’est méchant pour les veaux en plus qui sont choupinous tout plein dans les prés à têter leur maman.

      • milesdavy permalink
        23/07/2010 14:34

        Ou peut-être sont-ils contraints au mutisme après l’excellence écrasante de ta précédente création, le brillantissime échange de mail entre membres de la famille betancourt…

      • Nora permalink
        23/07/2010 20:17

        Comment ca va bien, Lulu?
        Ca marche les affaires?

      • 23/07/2010 20:25

        Ouais, assez d’accord avec Nora. On te voyait plus, t’étais en traitement pour une syphilis ou quoi ?

      • lulu permalink
        26/07/2010 15:16

        putain YoosF un peu de discrétion, certains de mes clients lisent ce blog

    • la provinciale permalink
      23/07/2010 10:17

      même idée sur la vision des rêves de Nolan:on sent qu’il est en psychanalyse depuis longtemps et derrière sa façade assez froide et polissée(marié,4 enfants,travaille en famille et régulièrement avec les mêmes colaborateurs),Nolan semble très torturé et a une relation bizarre avec les femmes(ses personnages féminins sont soit mortes ou meurent ou utilitaires)

    • 23/07/2010 10:22

      Pas forcément. Moi j’avais rêvé, gamine, que je visitais une maison hantée et que j’ouvrais un placard…dans lequel se trouvait un squelette avec des gants de boxe…

      Ca peut être fun, les rêves.

    • La Léo permalink
      23/07/2010 13:42

      Je dirais plutôt que « proposer » à ses amis d’aller se faire enculer, c’est courtois. Les y envoyer sans tambours, ni trompettes, c’est grossier, et s’ils le font pour faire plaisir, alors là, ça devient carrément vulgaire.
      Quant à rêver que sa bite sonne, je pense qu’il y a un truc là dessous. Donc, définition de la sonnerie, s’il te plaît. C’était une sonnerie, genre alarme (inquiétant)? genre téléphone (communicatif)? genre aéroport (besoin de changement)?

      • milesdavy permalink
        23/07/2010 14:37

        En fait ça faisait référence à une scène d’un film ou d’une série… Mais je serais incapable de situer… Quelqu’un s’en souviendrait-il ?

        Pour le reste, rêver qu’on arrive en pyjama (ou en slip) au collège, ça m’est souvent arrivé. J’ai plein d’autres rêves récurrents plus tordus mais je les garde pour ma psy 🙂

      • Silo permalink
        23/07/2010 15:33

        la serie c’est friends, la bite qui sonne avec maman au téléphone, c’est chandler , un des tout premiers episodes de la saison 1 je dirais… (non je ne suis pas addict, je me soigne)

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 16:59

        Heu j’ai fortement envie de dire non parce que je vois mal une bite sonner dans FRIENDS mais la saison 1 est celle que je connais le moins bien… (oui je sais : CLG déteste Friends ! Mais moi j’aime bien, j’assume)

  5. Orianinou permalink
    23/07/2010 09:58

    J’ai vu Inception hier, et c’est vraiment un excellent film (tant pis pour ceux qui ne seront pas de mon avis). Les 30 premières minutes, on se dit « What the… ?! Je ne vais rien comprendre », et au fur et à mesure, tout se dénoue, tout se dévoile, et tout se met en place.

    Il fallait vraiment un esprit sacrément tordu pour imaginer ce genre de scénario, mais c’est un petit délice. Et je suis d’accord avec toi l’Arabe, si on compare : Matrix = réflexion pour les ados, Inception = réflexion pour les grands qui cogitent un peu plus loin que le bout de leurs neurones…

    Par contre, je ne veux pas vous harceler par mail, mais je serais très curieuse de savoir ce qu’est la fin selon C.Nolan ! Je l’ai vu avec une amie, on a deux versions totalement différentes du film dans son intégralité… Ca m’intéresserait d’avoir le point de vue de l’auteur !

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:43

      mais je comprends pas comment on peut avoir deux versions radicalement opposées, tant les biscuits manquent pour justifier la seconde version.

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 14:10

        Queuwa ? Moi y’en a pas compris la réponse Mr Branleur !

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 15:17

        bah ouais mais je peux pas développer, donc ça va devenir difficile d’argumenter à coups de le « le truc » et « le tu sais quoi »

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 16:56

        Oui là c’est vrai que c’est tendu… Ceci dit on a un énorme pavé spoiler juste en dessous de nos échanges alors bon…

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 17:01

        moi je trouve que la fin varie selon que tu considères que le truc de cobb est le même que le tu sais quoi de mall, enfin tu vois c’que j’veux dire

    • milesdavy permalink
      23/07/2010 14:38

      Matrix= Pseudo réflexion pour les post-ados qui ont mal digéré leurs cours de philo…

  6. la provinciale permalink
    23/07/2010 10:10

    je vois « inception » comme un condensé de ce qu’il a déjà fait(ça saute aux yeux si on a vu tous ses films) et c’est bizarre comme beaucoup voient une happy end (alors que de toute façon,les happy end n’existent pas chez Nolan).
    De plus ça fait bizarre de ne pas voir Christian Bale dans un film de Nolan mais Nolan stérotype tant ses personnages et ses acteurs que c’est mieux!

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:06

      pas possible de te répondre sans spoiler mais je pense que tu as tort (oui c’est l’argument de mauvaise foi ultime je sais mais comme peu de gens ici ont vu le film…)

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:07

      et en passant Bruce wayne du dark knight n’est en rien stéréotypé contrairement à tous ses précédents avatars

      • la provinciale permalink
        23/07/2010 17:49

        OMD j’ai trouvé quelqu’un qui aime le Bruce Wayne de Dark Knight! bienvenue au club!

      • 23/07/2010 19:21

        Jze l’adore aussi ma

      • 23/07/2010 19:22

        Putain ! Mais c’est quoi ce bug !

        Suite : Mais je ne suis pas objective, j’ai un faible pour l’interprète (oui, les bad boys me font de l’effet…)

  7. bob permalink
    23/07/2010 10:35

    « Inception est un excellent film (cependant un cran en deça de The Dark Knight) »

    ça partait bien, et puis j’ai arrêté là

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:09

      je le place églement au-dessus de Dark Knight et pourtant je suis un geek batman, j’ai trouvé qu’Inception maniait le coté ludique et la reflexion avec brio alors que dark knight est profondement ennuyeux dans des scenes d’actions se comptant sur le doigt d’une main.

    • 23/07/2010 19:13

      Bon, je ne vais pas me lancer dans « les goûts et les couleurs »… Mais je vais argumenter simplement. The Dark Knight offre, en plus d’une densité scénaristique et visuelle inégalée, une galerie de protagonistes à la profondeur psychologique incroyable. Le plus gros défaut d’Inception est, justement, la platitude des personnages. Cobb mis à part, nous ne savons rien des autres personnages. Rien. Leur construction est à la limite de l’indigence… Alors soit, le concept est ailleurs, mais la faiblesse est là. Un scénario, c’est une intrigue, soit, mais c’est avant tout ses personnages…

      Voilà.

    • 23/07/2010 20:18

      Je suis d’accord avec bob et le reste de la communauté geek: tous les gens qui n’ont pas assez aimé Inception devraient être écartelés, leur familles décimées et leurs écrits brûlés.

      • 25/07/2010 23:57

        Ok ! Prem’s pour la décapitation… Je n’ai PAS AIME… Dingue non ?

        Et je vais dire pourquoi : les rêves, et nom d’une vache j’en fais des bien chiadés dignes avec des scénarii poussés, ça a toujours au moins une ambiance incohérente, même quand tu contrôles.

        Là c’est beau, propret tout plein, tout net avec de la lumière de la vraie vie, à mon sens dans les rêves d’inception il n’y a pas « l’ambiance » un peu étrange propre aux rêves.

        Alors c’est tout à fait possible que ce soit MA vision onirique personnelle de fille pas finie, mais je me sens mille fois plus proche des ambiances de Gondry sur le traitement du rêve que de l’ambiance Inception… Et le parfum entêtant de ma voisine de droite ne m’a pas non plus aidée à me mettre dedans (a-t-on idée de se parfumer comme une cocotte quand on va SEULE, car elle était seule, au ciné ?).

    • Le Branleur permalink
      24/07/2010 13:43

      Qui te demande de te lancer dans un débat stérile sur les gouts et les couleurs ? argumenter suffisait simplement, nul besoin de le préciser aux bœufs que nous sommes.
      Pour Dark knight, il ya certes des personnages à la psychologie développée mais ils sont au nombre de 3 (batman/joker/dface), le reste est construit sur des stéréotypes (le maitre d’hotel amateur de second degré, flics corrompus, bref rien de tres developpé mais nul besoin de le souligner comme tu le fais avec ceux d’inception).
      Dans inception, seuls deux personnages sont développés (le couple phare) pour 3 dans Dark Knight.
      De plus, les scenes d’action du Dark Knight sont non seulement trop peu nombreuses mais surtout ennuyeuses (je pense notamment à la scène de fin dans le building qui m’a vraiment ennuyé par sa lenteur et sa platitude) alors qu’Inception ne tombe jamais dans ce panneau.

      Bref, j’ai préféré Inception quia ssumait son statut de blockbuster tout en ne prenant pas le spectateur pour un con alors que Dark Knight était à mon sens un film noir travesti en blockbuster.

  8. 23/07/2010 10:38

    Pas encore vu, ça ne saurait tarder alors que je me targue de pouvoir contrôler mes rêves, ta petite phrase « les rêve s’harnachent, se commandent, commencent et s’arrêtent quand on le veut » me pousse encore plus à aller le voir parce que, ben moi, je sais faire depuis que je suis haute comme trois pommes assises… Si, si, je vous jure, c’est vrai.

    • Guillaume Pascanet permalink
      23/07/2010 10:43

      Amusant car il me semble me rappeler que je contrôlais mes rêves quand j’étais enfant.

      Maintenant, je ne m’en rappelle presque jamais, ou alors juste quelques minutes au réveil.

    • 23/07/2010 10:57

      J’ai su le faire. Je ne le sais plus. je suppose que c’est lié à des petits ennuis de santé que j’ai eu. Je ne désespère pas de réussir à refaire ça…

      • 23/07/2010 11:05

        Oui, j’en avais parlé à un psy qui m’avait dit qu’en effet ce genre de phénomènes se retrouvent fréquemment chez les enfants (comme le somnambulisme), mais qu’il disparaît en grandissant. A 34 ans (aïe ! ouille ! aïeheuuuuu !) j’ai toujours les deux… Je ne dois pas être totalement finie, finie…

      • 23/07/2010 12:24

        En même temps, quand on est fini, c’est qu’on est mort…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:42

        Entre cela et tes squelettes, tu es d’humeur macabre aujourd’hui.

      • 23/07/2010 14:25

        Je m’entraine pour un projet de BD un tantinet gothique…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 15:56

        Tout s’explique !

  9. Le Colombien permalink
    23/07/2010 10:39

    j’ai hâte de le voir par mes propres yeux, ce que ça va donner. Au point tel que j’ai peur d’être déçu, tellement j’aurais fondé des espoirs cyclopéens sur ce film!

  10. MissDuel permalink
    23/07/2010 10:48

    J’irai voir ce film histoire de pouvoir en discuter la nuit quand je ne rêve pas.

  11. Titom permalink
    23/07/2010 11:17

    Moi je me souviens jamais de mes rêves. Je peux quand même aller voir Inception, Docteur ?

  12. Le Nain permalink
    23/07/2010 11:45

    Moi je ne me souviens pas de mes rêves et je suis une quiche en cinéma (perso ça m’a fait un choc quand j’ai appris que c’est nolan qui avait réalisé mémento, moi j’ai adoré, et batman), je peux quand même aller le voir?

  13. La voyeuse permalink
    23/07/2010 12:44

    « Madame rêve »…

  14. Le Branleur permalink
    23/07/2010 12:54

    je l’ai également vu hier et j’ai été conquis, enfin un blockbuster qui ne te prend pas par la main et te laisse un peu gamberger, Cottilard m’a beaucoup plu aussi.

    Le dernier plan vaut son pesant de cacahuetes.

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 13:27

      et en passant l’Arabe, en ce moment « il était une fois dans l’Ouest » repasse au ciné

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 13:44

        C’est vrai ?

        wouin-wouin-wouinnnnn !

        – Vous avez un cheval pour moi ?
        – Et bien, c’est à dire, en ce moment, on est un peu justes en terme de chevaux.
        – J’en vois deux qui ne sont à personne…

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 14:20

        Pascanet est très en forme ces derniers temps !

      • 23/07/2010 14:45

        Il est toujours comme ça avant les vacances.

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 15:53

        Pourquoi, tu es triste avant les vacances ?

        J’ai encore 2 semaines à patienter.

      • 23/07/2010 17:51

        Nan, je ne suis pas triste avant les vacances.
        Je disais simplement que tu es plein d’allant, comme les enfant avant les vacances scolaires!
        Moi j’ai encore une semaine, à tourner en rond dans mon bureau…

  15. Pinpin permalink
    23/07/2010 12:59

    Cher Reubeu,

    puisque vous m’y engageâtes très récemment… je commente, en faisant fi de toute productivité et des derniers lambeaux de professionnalisme qu’il me restait (il est décédé cette semaine le pauvre… et ma réputation avec lui, mais c’est une autre histoire).

    WARNING – il y a de très très gros morceaux de SPOILERS dans la suite de ce texte, donc… pour ceux qui souhaitent rester « vierges » avant vision du film, barrez-vous je vous prie.
    Vous êtes prévenus donc aucun chouinage du type « t’es con pourquoi tu racontes la fin » ne sera toléré. (oui je vais raconter la fin !!!)

    Donc… INCEPTION / Nolan / Di Caprio…
    Après quelques semaines d’attente en condition demi-molle consécutives aux brillants teasers diffusés sur la toile (enfin un film prometteur me disais-je), j’ai comme toi eu l’insigne honneur de me délecter en avant-première de ce nouveau Nolan et… malheureusement… en ce qui me concerne INCEPTION => DECEPTION.
    Déception voir même un tantinet d’énervement.

    Passons rapidement sur les points qui devraient nous réunir, tels que :

    l’histoire : Top
    la réalisation : magistrale
    l’interprétation : tous les acteurs sont formidables chacun dans leur registre (même notre Marion nationale, c’est dire !)
    la production / sfx / DA / ect : époustouflante
    le tout donnant naissance à 2 ou 3 scènes d’anthologie que nos amis critiques vont très certainement qualifier de « classiques instantanés » ou encore de « dans ta gueule Matrix » et autres joyeusetés.
    Tout ceci m’a comme toi procuré un plaisir certain.

    MAIS
    certains points provoquèrent en moi ire, colère, lassitude et toute une kyrielle d’autres sentiments tout aussi détestables.

    Pour commencer certains détails que nous affubleront du vocable « ricain relou »
    (Etre « Ricain Relou » en cinéma ça veut dire qu’un réalisateur US se sert d’une écoute blanche de 15 cm de large pour souligner certaines choses que peut être son public « fond de commerce redneck supposé très bas du front » ne saisirait pas immédiatement) :

    1 – HEY compatriote ricain, dans INCEPTION y’a MARION COTILLARD… tu sais… la frenchie qui a rafflé un OSCAR pour son BIOPIC sur EDITH PIAF « Leu Wie en Wose ».
    Au cas ou tu ne te souviendrai pas de sa trogne, pour cause d’abus de Bud Light devant la retransmission tv des oscars (oui c’était long donc tu as bcp bu de bud ami redneck) je vais te mettre une bonne grosse chanson de Piaf dans le film, mais pas en clin d’oeil hein… nan nan en signal récurent tout au long du film et « comme par hasard » juste avant (ou pas loin) de chaque apparition de Marion.
    Voila… comme ça t’es pas perdu mon ami !
    => relou level 12

    2 – Quelques incohérences chiantes
    * le petit gri-gri secret personnel qui doit te permettre de déterminer si tu es encore dans un rêve ou non… et que SURTOUT TU NE DOIS MONTRER A PERSONNE (ne pas nourrir un mogwaï après minuit qu’il disait mon pote Tsong Leu mais tout le monde le fait quand même), celui là même que notre cher Léo / Comb exhibe à tout bout de champ (je pense qu’une bonne moitié des personnages du film le connaissent !)
    => relou level 15 et annonciateur du pseudo Twist final (enfin twist le terme n’est pas exact)

    3 – un babillage pseudo scientifique pour justifier le concept et l’histoire (pénetrer dans les rêves, intérêt du rêve dans le rêve, etc…) et leur donner corps en les ancrant dans une certaine réalité mais qui finissent systématiquement en « C’est comme ça cherches pas à comprendre mec ! »… normal puisque ça n’existe pas… c’est forcément compliqué à expliquer… donc à la limite ne l’expliquez pas merde !

    je pense ici au concept de dilatation temporelle d’une couche de rêve à l’autre (apparemment régie par une espèce de règle de trois connue de tous sauf de moi 😛 )
    mais aussi au somnifère qui endort tout SAUF l’oreille interne, et qui permet donc de se réveiller si on te bouscule, sauf que les personnages ne vont pas se réveiller sinon on loupe la magnifique scène de bouleversement de la gravité inter-couche de rêve.
    (tout ceci sera bcp plus clair pour vous après vision du film, là je concède que c’est un peu abscons).

    en conclusion ce qui m’a le plus déranger en fait c’est le sentiment diffus qu’Inception marque les limites du cinéma-concept de Mr Nolan.

    La narration elliptique et « spiralique » (pardon) de Memento était complexe et demandait une vraie concentration mais elle servait tellement le récit et l’histoire que s’en était un bonheur.

    Dans Inception le procédé « box in a box in a box » fonctionne a mon avis mal et m’a gonflé car il m’a donné le sentiment de ne servir qu’un intérêt visuel (tjrs les scènes des différents niveaux de rêves) tandis que le récit restait totalement linéaire au final… frustration.

    A non.. .pardon… ce procédé avait une autre fonction… permettre cette fin de merde (oui oui j’assume)
    appelée chez moi « fin scoubidou » …
    on frôle l’interdit suprême « Et il se reveilla et tout ceci n’était qu’un rêve ».
    je parle bien sur de cette magnifique dernière scène… ou le héros Léo, confit d’émotion, atteint son but après tant d’années d’errance dans ses rêves et ceux des autres… REVOIR SES ENFANTS.
    Enfants qui n’ont pas changé d’un iota, même fringues, même age, même lumière, même position dans le jardin (désolé je n’ai pas eu le temps de compter s’il y avait bien le même nombre de pâquerettes autour !) nous soufflant ainsi que MERDE ALORS pitêtre bien que notre Héros est toujours dans un rêve… que c’est lui la victime de l’inception / cambriolage de rêve… heureusement il a son gri-gri toupie qu’il va faire tourner sur la table… si il s’arrête c’est la réalité, s’il tourne sans fin c’est un rêve
    Plan cut sur la toupie… qui trésaille… fait mine de s’arrêter… repars … CUT AU NOIR / THE END … AH AH cher spectateur tu ne saura pas le fin mot de l’histoire
    (et on pourra peut être faire un N°2)

    nan là sans déconner ça m’a achever
    et très beaucoup mis en colère.

    Mais je vais aller lire les propos de l’ami Nolan ça va sans doute me calmer !

    La bise tout ça
    à bon entendeur ce n’est que mon petit avis.
    (et il doit y avoir des fautes mais bon tampix)

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 15:21

      tu as mal compris le principe du totem, il ne doit être TOUCHE par personne d’autre que l’owner qui est le seul à connaitre ses caracteristiques, on voit le totem du gominé (dé pipé) et de la fille (pion tombant d’un seul côté) mais personne ne les touche, c’est d’ailleurs souligné grassement par cobb à deux reprises pour les spectateurs un peu lents, en témoigne le dialogue cobb-architevte après qu’elle ait conçu son totem

      – fais voir ton pion
      -non
      -c’est bien tu as retenu la leçon

      • Orianinou permalink
        23/07/2010 16:53

        Ouais, sauf que le truc qui m’a fait tiquer, c’est qu’à la base, la toupie magique, c’est celle de l’amie Marion.. Donc je me suis dit « tiens donc… Alors si c’est celle de Léo maintenant, est-ce que ça marche toujours ?.. » (vu qu’il l’a touchée)

        Pour Piaf, ouiiii bon, c’est un peu capilotracté, je n’aime pas tellement cette chanson, mais en même temps ils auraient mis du Death Metall pour les faire sortir de là, pas certaine que l’ambiance aurait été la même… Et je trouve que Piaf, quand tu l’entends comme ils l’entendent, ça fait un son un peu faux et un peu flippant, donc finalement ça colle pas mal.

        Pour les explications, ça ne m’a pas dérangée, tant que c’est bien tourné et qu’au final on voit où il veut en venir, ça me va… Je ne suis pas super difficile, ou du moins je ne me suis pas du tout arrêtée à ce détail.

        Et il n’y aura pas de suite, c’est juste pour faire spéculer et faire parler du film (la preuve, y’a quantité de forums/articles qui ont été écrits pour donner différentes versions de l’interprétation, soit de la fin, soit du film entier). Ou alors, il y aura un DVD version longue qui mettra les choses au clair, mais je trouverais ça dommage.

        Je pense qu’il ne faut pas essayer de traquer les petits détails mais apprécier le film dans sa globalité, et pour moi, rien que ton début de commentaire (avant ton MAIS) suffit à me faire apprécier largement un film.

      • Jéjé permalink
        26/07/2010 15:19

        Perso, j’ai lu une théorie aujourd’hui qui disait que le vrai totem de Cobb pourrait être son alliance, qu’il touche de manière répétée à des moments clés du film… Ya plus qu’à y retourner pour vérifier !

      • Le Branleur permalink
        27/07/2010 00:44

        Tu bosses chez gaumont c’est ça ?

      • Le Branleur permalink
        27/07/2010 00:59

        alors SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS

        Cobb porte son alliance dans toutes les scènes de rêves certaines (da

      • Le Branleur permalink
        27/07/2010 01:01

        alors SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS SPOILERS

        Cobb porte son alliance dans toutes les scènes de rêves certaines (dans les limbes par exemple), mais dans les scènes du réel, il n’en porte pas.
        Cela serait donc son totem or il ne porte aucune alliance à la fin du film, je me demande si nolan n’a pas voulu réaliser une inception sur le public en lui mettant dans le crâne que la fin n’est pas la réalité.

    • Guillaume Pascanet permalink
      23/07/2010 15:55

      Le coup d’Edith Piaf, je l’ai lu dans télérama et c’est vrai que cela doit être bien agaçant.

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 16:59

        où on apprend que guillaume lit télérama, et on croit connaitre les gens…

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 17:01

        Ca pourrait être pire, je pourrais lire les inrockuptibles ou téléstar.

      • 23/07/2010 19:04

        Pour ce qui est de Piaf, je trouve que la théorie du « clin d’oeil » est complètement à côté de la plaque. Nolan n’est pas un cinéaste de la citation. Il s’en branle d’un film d’Olivier Dahan. L’utilisation de « Je ne regrette rien » est au contraire celle d’un auteur jusqu’au boutiste dans sa mise-en-scène: En effet, quel meilleur choix musical pour un film dont le thème central est les regrets et les remords, qu’une chanson (en français, se référant ainsi à un des personnages centraux de son film, et, en plus, permettant une référence subtile (puisque non comprise par la plupart de ses spectateurs anglophones)). Personellement, je ne serais pas passer à côté de ça sous prétexte qu’un tocard français a réalisé un film avec une de mes actrices dedans, qui se trouvait jouer Piaf.

    • Dédé permalink
      24/07/2010 01:14

      Ouais enfin excuses moi l’Arabe,mais le coup de Piaf est quand même assez embarrassant même si c’était pas intentionnel…
      Et Le Pédé à trouvé ça génial alors qu’il y a Cotillard (en Potiche Absolue) dedans ?

      • 25/07/2010 13:47

        D’où j’ai trouvé ça génial? Cotillard y est pas mal par ailleurs, dans les limites de ce qui lui est demandé.

      • 25/07/2010 13:58

        +1. Je l’ai trouvé glaciale, et c’était un putain de kiff.

    • Le Branleur permalink
      24/07/2010 13:34

      t’es un bon toi, tu gâches le film de manière bête et méchante sans même prendre la peine de prévenir par respect pour tous ceux n’ayant pas vu le film ici (c’est à dire beaucoup).
      Dans le genre post débile, tu fais fort.

    • Nora permalink
      24/07/2010 13:48

      J’avais prévu d’aller le voir ce week-end-end et j’avais jusqu’à présent évité tous les commentaires avec SPOILERS en gros….

      Connasse.

    • Le Branleur permalink
      24/07/2010 13:57

      mais tellement ! et elle récidive plus bas sur le personnage de Cobb.

      Grosse conne !

      • 24/07/2010 14:27

        Les révélations vont tellement dans tous les sens que je ne me sens pas découragé d’aller le voir.

        Mais c’est sûr que c’est vraiment pas malin.

      • Orianinou permalink
        26/07/2010 12:22

        Hein ? Qui ? Moi ??

        J’arrive pas à voir qui a spoilé sans préciser alors je demande à tout hasard..

      • 26/07/2010 12:32

        Nan, nan, pas toi. La provinciale, je crois…

        (A moins que ce soit une fausse provinciale)

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 14:02

        le message en question a été effacé par l’Arabe, ce qui rend les précédents messages assoiffés de sang un brin hors de propos

      • 26/07/2010 14:50

        Ce qui n’est pas plus mal…

        je fais une overdose de vampire, je me demande même si je vais continuer mon Bram stocker…

        (Purée mais ils ne peuvent pas choisir une AUTRE créature mythologique, histoire de cha

      • 26/07/2010 14:51

        …nger

        Saloperie de clavier !

  16. 23/07/2010 14:24

    L’Arabe, tout à fait d’accord avec toi, Inception résume très bien les thèmes qui ont été abordés dans tous ces films précédents.

    (double spoiler alert) Même si la fin est ambigue, si Cobb est encore dans un rêve, cela ramène exactement au même dilemme que Lenny dans Memento, à savoir faut-il ‘fermer les yeux’ sur la vérité afin d’être heureux ou non. (fin des spoilers)

    Sinon, je trouve aussi qu’il est un chouilla inférieur à The Dark Knight et surtout à Memento, qui est vraiment un exercice de style à l’état brut.
    Donc effectivement pas de sensation de nouveauté révolutionnaire mais plutôt un sentiment d’aboutissement..
    Aussi, j’avais pas fait le rapprochement avec le nom du personnage de Following mais c’est exact!

    Quant à la fin, moi aussi je veux vraiment savoir ce que Chris Nolan a dit, mais je doute que ce soit une réponse concrète… Enfin de toute évidence il a une conception assez étrange des questions et réponses!

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 15:22

      alors la putain tu es vraiment pete-burnes de spoiler memento que je n’avais pas vu, tu fais chier

      • 23/07/2010 16:18

        AAAARRRGHH mais j’ai mis que c’etait spoiler; fuuuucckkk o___O

        Nooooon putain mais je suis désolée alors là je m’en veux trop, mais j’avoue que je me suis mal exprimée et le pire c’est que je voulais mettre ‘spoiler pour deux films’ au début avant de me rétracter…
        Fuuuuuuuuucckk, je suis en mode autiste aujourd’hui..
        et puis en plus y’a pleins de gens ptet qui vont faire comme toi…

        (les modos, on peut pas éditer nos commentaires? Non mais vraiment? ou au pire effacez le, whatever…)

        Pour tenter de rattraper le coup, ca te gachera pas l’expérience qu’est Memento. Enfin je veux dire même avec cette information là tu peux voir le film, car y’a pas de twist à proprement parler dans le film… c’est un peu compliqué d’expliquer ça sans contexte.. erm anyway, je suis dans l’embarras le plus total, tu peux me spoiler tout ce que tu veux en retour.

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 16:26

        ouais enfin après relecture, tu as bien écrit « double spoiler alert », t’aurais juste pu préciser que c’était un autre film qu’Inception.

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 16:30

        Sinon Darth Vader est le père de Luke

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 16:33

        Et de la princesse Leïa.

        Et dans « Titanic », le bateau coule.

        Dans « Paris brûle-t-il ? », Paris ne brûle pas.

      • Le Branleur permalink
        23/07/2010 16:35

        t’es vraiment un enfoiré guillaume

      • Guillaume Pascanet permalink
        23/07/2010 16:39

        J’hésite à dévoiler si dans « les sous-doués », les héros réussissent à obtenir leur bac ou pas.

        Ca va trop loin je trouve.

      • 23/07/2010 16:42

        Oui c’est clair, je le reconnais carrément -j’aurais vraiment dû m’exprimer autrement et mettre clairement que c’était pour les deux films. J’ai envoyé un mail pour que le commentaire soit effacé, mais je ne sais pas si ils le font vraiment ou pas.

        Raah ça en est fini des spoilers, je ne m’étends plus jamais à ce sujet…!

  17. 23/07/2010 14:47

    Je me demandais si j’allais le voir, ce film.
    Leonardo di Carpacio me gonfle un peu.
    Mais à vous lire, je vais sans doute me décider.

    • Isabelle permalink
      24/07/2010 21:31

      Tu as tort (à mon humble avis)
      Leonardo a le talent de rendre crédible une histoire qui est, somme toute, complètement improbable.
      Mais j’avoue ne pas avoir vu Shutter Island.
      J’ai eu peur d’être déçue, parce que j’ai lu le bouquin et bon, quand tu connais déjà la fin, tu ne te laisse pas balader par le film

  18. 23/07/2010 15:34

    Maintenant que j’ai lu Perlinpinpin, j’ai moins envie.

    • Guillaume Pascanet permalink
      23/07/2010 15:44

      Tu es bien trop influençable.

      • 23/07/2010 17:53

        Y a des moments comme ça oui, où je suis un peu vulnérable (comme un petit oisillon tout juste sorti du nid).
        Mais j’essaie quand même de grandir, hein.

  19. Pinpin permalink
    23/07/2010 15:59

    @ le branleur :
    j’en déduis que je suis un spectateur « un peu lent »

    certes

    dans mon souvenir il ne fallait ni montrer, ni laisser toucher son totem
    rapport au « détails uniques » tels poids, densité, gravures et autres reliefs, etc…
    mais il me semblait bien que même le montrer était interdit

    au passage donc nouvelle incohérence dans la scène d’ouverture qu’on revit dans le dernier tiers du film lorsqu’il va chercher Ken Watanabee dans « ses limbes »

    bref,
    j’ai du en effet manquer un tout petit peu d’attention (mais je rappelle que j’étais déjà passablement énervé voir un tantinet saoulé)

    cela me rappelle d’ailleurs d’autres « clins d’oeil » un peu lourd allant dans le sens de la scène finale censée mettre le film en abime (=> Est ce que le héros ne serait pas dans un rêve destiné à le piéger ?) tels que le fait que le totem du héros soit en fait celui de sa défunte femme et qu’il le découvre / récupère dans un coffre fort.

    Puisqu’on a prit la peine de nous expliquer que le subconscient « enferme » ses secrets dans des représentation symboliques très limpides tels que des coffres forts il faudrait donc comprendre que tout le film et les boites dans les boites ne sont destinées qu’a pousser Léo à nous amener à ce coffre ou se trouve son totem, et à dévoiler que c’était celui de sa femme, donc à expliquer en quoi il est responsable de sa mort… par inception…

    ce serait à mon sens encore plus décevant.

    @ Vero :

    le film est loin d’être mauvais, très loin même.
    je disais juste avoir été déçu et un peu/bcp énervé par certains points.
    je n’ai pas vécu l’effet « waouuu » attendu.

    D’ailleurs ces petites discussions impromptues me donnent presque envie de le revoir afin de relever tous les détails confirmant une théorie ou l’autre.
    N’est ce pas là le gage de qualité ultime que d’avoir envie de RE-voir un film ?

    • Le Branleur permalink
      23/07/2010 16:16

      tu m’en vois désolé de cette formulation, elle était abrupte mais dénuée de toute arrière-pensée, cependant je corrobore totalement ce morceau d’edith piaf qui m’a agacé de bout en bout du film

  20. Pinpin permalink
    23/07/2010 16:42

    @ le branleur :
    vouiii… j’oserai même un grossier (et non vulgaire) Sacrément pète burnes cette Edith !

  21. Pinpin permalink
    23/07/2010 16:43

    et … on en parle de Kaiser Sauzé dans Usual Suspect ou c’est bon là niveau Spoilers ?!

    • Guillaume Pascanet permalink
      23/07/2010 16:53

      C’est Keaton !

    • Le Pet Financier permalink
      23/07/2010 16:57

      Pinpin,
      Observe bien!!! A droite sous les cases grises des commentaires…
      « REPONDRE »

      Je dis ça… je dis rien…

      • Pinpin permalink
        23/07/2010 17:08

        ça va … c’est bon.. la netiquette tout ça…

        (j’aime bien les @ c’est pour ça)

      • Le Pet Financier permalink
        23/07/2010 17:31

        Je n’ai rien dit. Je ne suis pas là.
        Juste plus facile pour suivre vos dials et le déroulement de vos idées.
        Surtout qu’en même temps, j’essaie de me refaire une culture « inconnuiesque ».

      • Isabelle permalink
        23/07/2010 21:36

        Pas encore vu le film, donc j’ai zappé la plupart des commentaires.
        Mais concernant les Inconnus, j’ai un faible pour « A mort Louis croix-V-bâton »
        Et j’ai du mérite, parce que « Isabelle a les yeux bleus », ça m’a un peu pourri la vie à l’époque

      • 23/07/2010 23:28

        Ca me rappelle l’histoire que me racontait mon père sur un gendarme gradé qui disait, « Prenez par la rue georges Vé »

      • Marian permalink
        24/07/2010 08:58

        Gwendoline a les yeux verts ???

      • Orianinou permalink
        26/07/2010 12:20

        Isabelle s’est cognée contre les muuurs.. les muuurs !

        Toute une époque ma ptite dame !

  22. l'Expatriée permalink
    23/07/2010 19:16

    Moi, ce film, il me dirait bien mais faut que je trouve un ciné qui le propose en VO parce qu’en Allemand, … comment dire…? Ca risque d’etre moins bien…

  23. 23/07/2010 19:44

    Je devais être très fatigué en lisant l’article ce matin mais j’avais pas remarqué la photo avec le p’tit chaton trop mignon !

    C’est extrait du calendrier du facteur ?

    • Isabelle permalink
      26/07/2010 08:40

      Je me demande même si l’Arabe n’a pas écrit cet article juste pour nous montrer son fantasme préféré … Ce qu’il ne faut pas faire, tout de même !

      Au fait, l’Arabe, as-tu participé au vote pour le concours de décolletés de 4h18 ?
      http://4h18.com/reseau-sociaux/decollete-resultats/

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 09:47

        Le fantasme préféré de l’Arabe, c’est d’être un ‘tit chat tout mimi ?

      • 26/07/2010 10:27

        *Se retient de dire une horreur…*

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 11:27

        Ne te retient pas.

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 11:31

        Ne te retienS pas !

        (c’est chiant l’absence de possibilité de corrections)

      • 26/07/2010 11:52

        Pourquoi crois tu que je ne le mets pas… ‘:(

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 13:16

        Je ne sais pas. C’est si horrible l’horreur que tu hésites à lacher ?

      • 26/07/2010 13:29

        Abominable. Et même pas original.

    • Guillaume Pascanet permalink
      26/07/2010 13:31

      Une métaphore féline des organes génitaux féminins ?

  24. 23/07/2010 20:29

    J’ai un bug chez moi ? Je n’arrive plus à envoyer de commentaires !

  25. 23/07/2010 20:30

    Bon j’ai pas lu tous les commentaires, mais je tiens juste à dire que je me suis vraiment éclaté avec Inception. Mais vraiment.
    Après pour ce qui est de la filmo de Nolan je ne la connais pas assez pour la commenter. Mais ce ne serait pas le seul à reprendre les mêmes thématiques : Hanneke fait ça pour tous ses films aussi (la culpabilité est LA thématique qu’on retrouve à chaque fois), et ça donne du lourd à tous les coups…

  26. Zouzi permalink
    23/07/2010 21:17

    Bien, donc je sors du film et franchement, j’ai adoré.
    Concernant la fin… *ATTENTION SPOILERS*

    *SPOILERS j’ai dit!*

    *Tant pis pour toi…*

    …il me semble que ce qui est important, c’est qu’il s’en fout un peu de savoir si ça continue de tourner ou non…. Et ce, pour la première fois…

    Oilà, j’ai donné mon avis.

    • Isabelle permalink
      24/07/2010 21:22

      ATTENTION, A NE PAS LIRE SI VOUS N’AVEZ PAS VU LE FILM

      Et d’ailleurs, que faites-vous sur Internet au lieu d’aller au cinéma ?

      Filez IMMEDIATEMENT VOIR CE FILM

      Alors ben voilà, je sors du cinéma aussi, et j’ai la même impression : le plan est coupé avant que l’on sache vraiment ce que la toupie va faire, elle hésite et … cut
      Donc on s’en fout de savoir la vérité (et lui aussi : il est heureux, c’est l’essentiel, non ?)

  27. jumo permalink
    24/07/2010 03:12

    J’ai vraiment adoré inception, mais je n’ai pas envie de redire ce qui a été dit, simplement rajouter qu’il est grand temps que l’on voit Tom Hardy en premier rôle à Hollywood.

    • la provinciale permalink
      24/07/2010 10:51

      mon préféré est Cillian Murphy en Bruce « je t’aime papa » Wayne:c’est le seul personnage émouvant(bizarrement,l’histoire d’amour entre Mell et Cobb,je m’en fous!)

      le gros bémol du film c’est quand même la musique peu subtile très ronflante et assourdissante

      • 24/07/2010 14:20

        Tu dis n’importe quoi, et puis en plus, tu spoiles comme une débile. La partition de Hans Zimmer est parfaite.

      • la provinciale permalink
        26/07/2010 02:10

        la musique est assourdissante,omniprésante et gonflante(à côté, Carmina Burana c’est de la musique de chambre!!) et la relation entre Fischer et son père est évidente(c’est même pas un spoiler! on la découvre dès qu’on voit Fischer/Wayne)

      • 26/07/2010 09:45

        Si tu parles de la musique étrange que j’ai entendue dans la Bande annonce, alors je la trouve également parfaite. Et je suis très exigeante sur ce plan.

      • Orianinou permalink
        26/07/2010 12:19

        J’ai vu le film, mais la provinciale je ne comprends rien à tes commentaires ! C’est qui ce « Bruce je t’aime papa Wayne » ?!

        Quand à la musique, moi aussi je l’ai trouvée très adaptée.

      • Jéjé permalink
        26/07/2010 15:24

        T’AIMES PAS LA MUSIQUE ???
        C’est qui celle-là ?

  28. 24/07/2010 16:07

    Oh, ça sent le mauvais SPOILER pas sympa et l’huile cuite . Je reviendrai lire les commentaires quand j’aurai vu le film.

    Bon week-end .

  29. 25/07/2010 10:20

    Bon alors après avoir vu la bête, je me dois de signaler que je ne suis pas du tout en accord avec cet article, et particulièrement avec la partie « Inception est un film d’adulte, construit par un adulte ». Il ne suffit pas d’asséner des « vérités » extraites du petit manuel de psychologie pour débutants avec un sérieux absolu (et un manque total d’humour) pour faire du cinéma d’adulte. Et si l’on doit se fier à ce développement psychologique sommaire, à son éternelle incapacité à écrire des personnages féminins, et à l’absence totale de sexualité dans son univers, Nolan est toujours un gros bébé.

    Et si je te rejoins sur le fait que Matrix était effectivement un film à la sensibilité adolescente (on parle du premier hein, pas de deux croûtes qui ont suivi), c’était un film qui maîtrisait autrement mieux ses idées, mariait brillamment concepts philosophiques (basiques, certes) et pop culture, et parvenait à en extraire un réflexion tout de même plus vertigineuse que: Mais il a rêvé ou pas?

    Et plastiquement, Nolan ne joue pas dans la même cour: la scène en apesanteur excepté (highlight du film), il ne sait toujours pas filmer l’action: voir les très nulles et très ennuyeuses scènes de fusillades dans les neiges, ou l’on ne comprend absolument rien à ce qui se passe.

    Mais j’ai bien aimé hien. J’admire l’ambition de Nolan, surtout dans le contexte désolant de ce qu’est devenu le blockbuster. Juste ne viens pas me dire que c’est un grand film.

    • docds permalink
      25/07/2010 12:32

      Heureusement que tu as aimé… Qu’est-ce que cela aurait été sinon…

      • 25/07/2010 13:31

        Je le trouve plutôt mesuré, moi…

        ^^

      • 25/07/2010 14:00

        Je défends le droit d’être ultra-critique avec les trucs qu’on aime. Je le fais tout le temps, et c’est d’ailleurs pour ça que je passe pour un gros chieur qui n’aime rien.

      • 25/07/2010 16:48

        Je crois que toute personne qui veut avoir un minimum de crédit dans son domaine (critique ciné, littérature, dessin, voire même, au risque de me faire lyncher, le foot ^^) DOIT ABSOLUMENT être ultra critique.

        Vis à vis de soi même comme vis à vis des autres.

        D’autant que le laïus du Pédé n’est clairement pas du genre de ceux qu’il sort quand il veut descendre un film en flammes.

      • 25/07/2010 16:58

        Oui, c’est plutôt mesuré : aucune insulte.

        Quelqu’un a vu le dernier Frears ? Il me tente pas mal.

      • 25/07/2010 17:02

        Hahahaha, j’attends sa réponse à ton commentaire avec impatience…

      • 25/07/2010 17:07

        Pourquoi ? Le Pédé déteste Frears ?

      • Le Branleur permalink
        25/07/2010 18:42

        quel emmerdeur….

      • 25/07/2010 20:19

        le Branleur > Qui cela ?

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 14:21

        mais le Pédé !!
        on est en pleine disette de cinéma (vraiment) ludique, on est ensevelis ous les remakes de remake, toute imagination a disparu, avatar va être le star wars d’une génération (c’est dire le nivellement par le bas). Et un blockbuster sort du lot sans nous prendre pour des crétins tout en assumant pleinement son côté blockbuster-avec-des-gros-sous et le Pédé le dézingue à travers des arguments que je n’arrive pas à comprendre.

        _ le manque d’humour dans le traitement du sujet : on s’en fout un peu non ? surtout que je ne vois pas où était l’humour dans Matrix, je ne vois absolument pas ce que tu veux dire
        _l’absence de sexualité : mais ON S’EN FOUT, pourquoi faudrait-il absolument de la sexualité pour que cela soit crédible/adulte ? je suis ravi d’avoir échappé à de la romance dans ce film.
        _les personnages féminins écrits rapidement : SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER SPOILER
        Moui enfin dans la mesure où tous les personnages ne sont que des projections d’un subconscient (probablement celui de Mall) lui laissant des indices sur sa condition de rêveur (ce que fait ellen Page à deux reprises, puis ce que font arthur et Michael Caine par la suite), cela reste parfaitement congruent.
        _les scènes d’action planplan : seules celles dans la neige sont moyennes mais ce défaut est pallié par une profusion de scènes d’action/poursuite dans le film qui se laissent regarder avec plaisir, on est très loin du naufrage du Dark Knight dans le domaine (qui compte 3 scènes d’action dont une seule réussit à ne pas vous endormir).

      • 26/07/2010 16:30

        Détends-toi mon poulet, je ne dezingue pas Inception, juste les arguments à côté de la plaque de mon ami l’Arabe.

      • 26/07/2010 16:38

        Les arguments à côté de la plaque, tu peux l’écrire au singulier s’il te plaît? Et puis, non, je reste sur mes positions. Les frères Wachowski semblent être dans Matrix, être tombés sur un discours philosophique et métaphysique viable complètement par hasard, au vu du gloubi-boulga ésotérico-bleuargh des deux derniers épisodes de la trilogie. Et qui a vu Speed Racer (donc moi), ne peut décemment pas imaginer une seule seconde que le discours soit mature. Alors oui, Nolan a un réel problème avec les femmes, mais est-ce que cela fait de lui un enfant?

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 16:58

        mais je suis très cool, je te demande juste de développer ce que tu entends par « manque d’humour » et « absence de sexualité » et ce qu’il aurait fallu rajouter pour en faire un « grand film »

      • 26/07/2010 17:17

        @L’arabe: Ne me fais pas réécrire ce que j’ai déjà écrit. Inception est d’une pauvreté psychologique absolue, et comme tu l’as très justement remarqué, Nolan ne semble pas avoir beaucoup évolué depuis Mémento. On a aussi le droit d’apprécier son cinéma sans forcément se raconter qu’on est devant Persona.

        @Le Branleur: ce que j’entends pas « manque d’humour » et « absence de sexualité » c’est « manque d’humour » et « absence de sexualité ». Pour le reste je ne prétends pas savoir ce qu’il aurait fallu ajouter ou enlever pour en faire un grand film.

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 17:36

        moui, mais je vois mal quelle valeur ajoutée ces deux variables auraient apporté à ce film qui se suffit très bien à lui-même.

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 17:41

        ah j’ai compris, tu aurais voulu que Jim Carrey (qu’il est drôle) prenne le rôle de Cobb et qu’Ang Lee se charge de réaliser deux trois scènes de sexe entre deux rêves pour justifier le côté adulte du film mais néanmoins humoristique ?

      • 26/07/2010 17:45

        Ça c’est ton avis mon petit ami. Personellement je pense qu’un film sur le rêve et le subconscient qui fait abstraction de la question du sexe peut difficilement être considéré comme un film adulte. Et mes films d’ado, je les préfère avec un peu d’humour plutot qu’en mode wannabe Kubrick.

      • 26/07/2010 17:46

        M’enfin, ne te fais pas plus bête que tu n’es.

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 17:46

        Sans avoir vu le film, je suppose que lorsque le Pédé se plaint d’un manque d’humour, il n’attend pas une séquence gag, mais il sous-entend que Nolan se prend beaucoup trop au sérieux.

        Qu’il me corrige si j’ai faux.

      • 26/07/2010 17:47

        Merci mon bon Pascanet. Toi au moins tu es un adulte.

      • Le Branleur permalink
        26/07/2010 17:49

        CECI ETAIT UNE REPONSE AVEC DE L’HUMOUR ET DE L’IRONIE LOL

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 17:50

        Je ne sais si le terme adulte est un compliment.

        J’aime bien penser que j’ai préservé mon côté gosse, particulièrement quand je vais au cinéma voir un film à grand spectacle.

      • 26/07/2010 17:52

        Moi zossi.

        Tu crois que ma gosse va m’en vouloir si je reste une gamine pour toujours ?

      • 26/07/2010 17:52

        Moi aussi. C’est d’ailleurs ce qui m’a permis d’apprécier Inception.

      • Guillaume Pascanet permalink
        26/07/2010 17:59

        Pour méler les rêves, l’humour et le sexe, je préconise l’ajout d’une scène où Leonardo songe qu’il enlace fougueusement sous une tente Marion sous un orage qui traverse la toile et le trempe.

        Au réveil, il est seul dans son lit, forme une tente avec son érection et le drap de son lit et a fait une carte de France (ou des USA, soyons internationaux).

        je suis sûr que Nolan avait pensé à cela, mais Leonardo a refusé de tourner la scène.

      • 29/07/2010 16:13

        J’arrive un peu après la bataille mais je suis complètement d’accord avec le Pédé sur l’absence de sexualité et d’humour.

    • Jéjé permalink
      26/07/2010 15:28

      Pourquoi je ne suis pas surpris le Pédé ?
      Pfffff.

    • La stagiaire permalink
      27/07/2010 12:51

      « Bon alors après avoir vu la bête, je me dois de signaler que je ne suis pas du tout en accord avec cet article, et particulièrement avec la partie « Inception est un film d’adulte, construit par un adulte ». Il ne suffit pas d’asséner des « vérités » extraites du petit manuel de psychologie pour débutants avec un sérieux absolu (et un manque total d’humour) pour faire du cinéma d’adulte. Et si l’on doit se fier à ce développement psychologique sommaire, à son éternelle incapacité à écrire des personnages féminins, et à l’absence totale de sexualité dans son univers, Nolan est toujours un gros bébé.  »

      Entièrement d’accord avec ça.

  30. La Chercheuse permalink
    25/07/2010 11:11

    Moi j’hésite du coup …

  31. 25/07/2010 23:06

    A propos de films et parce que comme dit le proverbe, « chacun ses sales gouts », est ce qu’il y a des films globalement conspues par la critique ou le public que nos quatre mousquetaires preferes auraient personnellement kiffes?

    C’est en lisant cet article que m’est venue cette question
    http://wap.premiere.com/site?t=2O2IaAbvWe.7XCesSMBzYA&sid=premiere

    La liste etant proprement discutable, j’etais curieux de voir, disons, votre top 5 des nanars favoris, chefs d’oeuvres boudes, et madeleines inavouables

    Dare? (Desole pour les accents je suis en qwerty…)

    • Pinpin permalink
      26/07/2010 10:10

      c’est ouvert à tout le monde ton top 5 Bouze ?

      • 26/07/2010 16:38

        ben ouais mon pinpin, c’est sympa de te voir actif…

      • Pinpin permalink
        26/07/2010 16:49

        oui c’est fort sympathique en effet
        mais t’inquiètes en cas de soucis je lâche ton nom à mes boss comme le premier collabo venu.

        Donc…
        TOP 5 des « c’est vraiment une grosse bouze mais j’ai kiffé » dans le désordre et sans exhaustivité (normal en 5 titres seulement) :

        – Une Créature de rêve (Misfits of Science)
        – Serial Noceurs (Wedding crashers)
        – The Fountain (bon celui c’est VRAIMENT pas une bouze mais je suis un des seuls 3 mecs en france à le penser)
        – Les 11 commandements
        – Tremors

    • Isabelle permalink
      26/07/2010 21:49

      Je n’ai pas bien compris, parmi le classement de Premiere que tu as mis en lien il y a Mars Attacks dont ils disent qu’il a été un flop commercial ? Je n’ai pas eu cette impression qu’il ait été autant boudé par la critique et le public, du moins en France.
      Bien qu’aucun nanar n’arrivera jamais à la cheville de « Plan 9 from outer space » (que j’ai eu l’occasion de voir un soir à la télé, sur Arte je crois, et sa réputation n’est vraiment pas surfaite), j’avoue avoir un faible pour les films fantastiques comme Re-animator.

      • 26/07/2010 22:11

        J’ai vaguement regardé du coin de l’oeil un « Alien versus predator » (oui, l’ordi est à coté de la télé, chez moi…)

      • 26/07/2010 22:35

        Isabelle> je crois bien que Mars Attack a été un flop aux USA, mais un grand succès en Europe.

        Je l’ai déja dit, mais je ne rate aucune diffusion de Troie.

      • 26/07/2010 22:49

        Arghl… gl….

      • Marian permalink
        26/07/2010 23:04

        Il y a bien mieux la Rêveuse: dinocroc vs supergator, avec David Carradine.
        Un monument vu (le début … après je me suis endormi) sur le câble US.

      • 26/07/2010 23:31

        Le continent des hommes poissons ? (Je crois que ça s’appelait comme ça, je ne me souviens plus du scénario si y en avait un.)

        Par contre, je dois avouer avoir aimé le choc des titans, gamine (pas l’actuel, mais le vieux, celui qui avait encore un vague rapport avec la mythologie grecque, même s’il la malmenait un peu…)

  32. Pinpin permalink
    26/07/2010 18:14

    oula…
    un élément fort important vient de me sauter aux yeux (tel le piquet de tente de Léo)

    Cher Arabe, c’est bien vrai que tu n’as point vu « Il était une fois en amérique » ???

    si c’est le cas il est fort possible que je me laisse aller à te jeter quelques pierres au visage.

    • Guillaume Pascanet permalink
      26/07/2010 18:18

      Désolé de t’avoir agressé au piquet de tente.

      • Pinpin permalink
        26/07/2010 18:29

        je lol-like cher Guillaume !

    • 26/07/2010 19:38

      Non, il ne l’a pas vu. Je crois qu’il fait partie des quelques films qu’il a en DVD chez lui sous cellophane depuis 10 ans mais qu’il ne se décide pas à regarder parce qu’il préfère passer son temps sur twitter.
      Le Pédé, sors de ce corps.

      • Pinpin permalink
        26/07/2010 23:34

        A ce niveau c est une forme de perversion…

      • 26/07/2010 23:53

        Mais l’Arabe est un grand pervers.

  33. 26/07/2010 20:16

    Ah ben tiens on est deux a avoir aime The fountain 🙂
    (Et misfits of science mais alors ce qui me sidere c’est qu’on ose l’avouer en plus)

    Une liste comme ca faite par Le Pede ca doit valloir son pesant de cacahuetes

    • Pinpin permalink
      26/07/2010 23:32

      misfits j assume a mort
      (et l’ado onaniste qui sommeille en moi, je ne t’en parle même pas)

  34. 26/07/2010 20:55

    Clairement moi aussi j’attends cette liste

  35. La Mozabite permalink
    26/07/2010 22:40

    Un conseil pour ceux qui n’ont pas encore vu le film: Il faut réserver sa place et arriver tôt. J’étais au 2e rang et je n’ai eu aucun recul sur le film…En sortant de la salle et en me retrouvant Cours Saint Emillion, il m’a fallu checker la date et l’heure sur mon Blackberry rayé une bonne dizaine de fois pour m’assurer que j’étais bien dans le monde réel…

    • Le Branleur permalink
      27/07/2010 02:54

      parce que si on se met au fond de la salle, on comprend mieux le film ?

      • ams permalink
        30/07/2010 01:43

        Ben non c’est juste qu’on ressort les yeux à moitié explosés…
        3ème rang pour ma part et j’en ai pris plein la vue sur les scènes d’action.

  36. 27/07/2010 00:15

    C’est quand meme assez difficile à faire comme Top en fait. On se souvient tous de films encensés qu’on a détesté, mais en trouver qu’on était le seul à aimer, quand on est pas ceinture noire de Movie Nerdism, c’est challenge.

    Là comme ça y’a Team America World Police qui me vient… je me souviens d’une projection chez moi où j’étais plié devant un par-terre de potes médusés, et personne sait de quoi je parle quand je dis le titre autour de moi…

    Ah j’ai aussi Dogma dans le tiroir tiens, faudra que je pense à m’acheter le DVD un de ces quatre 🙂 C’est que j’ai un fils à éduquer maintenant.

    Après vu la filmographie asiatique que je trimballe, un bon Stormriders de derrière les fagots, où l’on apprend que quand le ravin était plus large que prévu, il suffit de reprendre appui avec le pied dans sa main pour faire un double saut et finir la distance. brillant.

    rhaaa je seche…

    • Marian permalink
      27/07/2010 00:27

      Dogma, excellent choix.
      C’est le 1er film qui m’est passé par la tête quand j’ai vu ta proposition de liste.
      Après, je pense à des gros nanards d’action, genre Rock, mais je crois que ça a plutôt bien marché au box office (donc, hors catégorie).

      • 27/07/2010 00:50

        c’est tout le probleme, y’a des nanars qu’on a aimé mais on est pas le seul… on a tous un Jean Claude Van Damme en tête mais bon. j’aimerais qu’on me sorte de vraies oeuvres 😀

      • 27/07/2010 01:16

        et tiens j’ai pas mis de films d’animation non plus alors un pouce en l’air bien haut pour Kuzco l’Empereur Megalo, un des plus méprisés Disney’s modernes qui est pourtant pour moi l’un des plus funky. Et bien sur un flop d’anthologie, d’ailleurs qui s’en souvient?

      • Marian permalink
        27/07/2010 01:54

        Pas moi en tout cas.

        Je ne comprends pas bien ce que tu appelles « vraies oeuvres ».
        Mais des films comme Butterfly Kiss ou Freeway me viennent à l’esprit (pas de succès en salle et pas grand souvenir d’éloges critiques).

      • 27/07/2010 11:09

        Excuse mais Kuzco a beau avoir fait un flop, je trouve que c’est un des Disney les plus intéressants (ne serait ce que parce que, justement, il ne surfe pas sur les recettes habituelles du genre…)

      • 28/07/2010 12:35

        précisément, j’ai beaucoup aimé le coté décalé. c’est le but de ce « top », des fils mal appréciés, et sans public, mais qu’on a personnellement aimé.
        Donc je mets Kuzco dedans

        je n’ai pas de définition précise de « vraie oeuvre » mais je sous entendais par là que les productions de JCVD n’entraient pas de fait dans cette catégorie… le but n’étant pas de citer des nanars inconnus mais des films injustement méprisés.

    • Le Branleur permalink
      27/07/2010 02:53

      mais team amrica quoi !

      fuck yeah

      • Pinpin permalink
        27/07/2010 09:28

        on s’éloigne du sujet…
        l’idée ce n’était pas « qui a fait un flop mais que vous avez aimé quand même » mais « conspué par la critique »… ce n’est pas tout à fait pareil m’siou-dames !!!

        par ce que là j’en ai a peu près 3000 des films à vous sortir que « mon dieu il est trop bien trop bien ce film mais … on est 12 à l’avoir vu et encore c’était une projo presse ».

        tiens a commencer par MORSE ce FANTASTIFORMINCROYABLE film suédois de vampire, qui est à peu de choses près ce que TWILIGHT aurait pu être si il n’avait pas été vomi sur le papier par une mormone possédée mais coincée du cul (en même temps elle est mormone on te dit !).
        Film Brillant, magique et très émouvant qu’il vous faut voir absolument avant son IIIiirrrkkk de remake US « Let me in ».

  37. La stagiaire permalink
    27/07/2010 12:36

    Bof. Moins naze que ce à quoi je m’attendais, mais bien couillon quand même (la fin confirme le diagnostic : film de petit malin).

  38. tijan permalink
    27/07/2010 12:38

    Ma chère collégue de bureau, me demande
    si j’ai  » vue Inception »,
    si je « vais voir Inception »,
    « il y a un « post » du pédé sur Dicaprio sur cestlagene, etc .. » .

    Je ne suis pas allé voir « Inception », je n’irai probablement pas, bien que je ne doute pas que ce puisse être un film de qualité.
    Dernièrement je me dis que la culture de masse étasunienne me pète les couilles et que j’ai besoin de voir autre chose pour faire du bien a mon body and soul. Je suis donc allé voir un film … américain … le premier de Forman au States (je crois) « Taking off ».
    Mon dieu que ça fait du bien !
    Attention, je ne dis pas que c’est un chef d’oeuvre, juste un très bon film (^^) et qui offre un dépaysement vraisemblablement beaucoup plus fort que « Inception ».
    Pour donner une idée, ça ressemble beaucoup à ses film tchèque mais ça se passe à NewYork … pour ceux qui n’ont pas vue ses films tchèque … euh … c’est trop bien.
    Quand on pense à la qualité et la diversité de la production aux Etats Unis dans les années 60/70 on (je) se demande ce qui a pu si mal tourné.
    >> Courez voir « Taking off »

    • 27/07/2010 13:54

      aaaahhh Taking Off
      souvenir ému de la chansonnette poussée par une baba cool avec sa gratte sèche :
      « You can fuck the sky, you can fuck the moon… etc…
      but you must fuck me first ! »

      Souvenir ému également de m’être tout simplement fait virer de mon poste de président du ciné club par le directeur de l’internat, suite à une cycle un tout petit peu provoc dédié au ciné rock contestataire des années 70.
      More, Taking of, The Wall puis surtout IF (petit film bien sympa avec Malcom McDowell) qui racontait la révolte d’élèves dans l’internat d’une public school anglaise bien rigide type Eton.

      bon ok…
      j’avais cherché bien la merde sur ce coup là.

      • tijan permalink
        27/07/2010 14:13

        « souvenir ému de la chansonnette poussée par une baba cool avec sa gratte sèche … »

        En fait c’est pas une gratte sèche, plutôt un luth (al-`ūd) et la chanson est de type neo-moyen-age ce qui renforce le comique (me semble-t-il).
        Pour info la chanson fini par qq chose comme
        « before fucking around, you must fuck me first » ( C’est l’idée pas la lettre)

  39. 27/07/2010 16:24

    Très bel hommage à Nolan, sans doute un des plus grands auteurs de cinéma de tous les temps. Je me souviens de toutes les claques, depuis le modeste et pourtant grandiose Following, en passant par l’effrayant Prestige, et le tourbillonnant Memento. Je retarde la vision de Inception, pour savourer l’attente de ce qui est à n’en pas douter un chef-d’œuvre. Un de plus.
    Qu’un tel niveau de narration et de création parvienne à toucher le plus grand public est prodigieux. On n’insistera aussi jamais assez sur ses choix musicaux, il atteint là aussi des sommets avec Hans Zimmer, et David Julian autrefois (je recommande l’OST d’Insomnia).

    Tu décris très très bien le lien qu’il y a entre tous ses films. Je ne l’avais jamais perçu ainsi, et c’est pourtant très vrai. Et rien que pour ça, l’Arabe, merci 🙂

    • 27/07/2010 16:43

      Mais grave. J’irai même plus loin: Nolan est LE plus grand artiste de tous les temps, toutes disciplines confondues.
      Sinon, tu as vu combien de films en tout, seize?

      • 27/07/2010 16:49

        Mouais… en sculpture je préfère quand même Antonio Canova. Et toi ?

      • 27/07/2010 17:03

        Canova ?

        Non mais tu déconnes ?

    • Guillaume Pascanet permalink
      27/07/2010 16:45

      J’ai revu « Impossible pas français » dimanche soir et je trouve que l’on sous-estime toujours l’impact de Robert Lamoureux sur le cinéma mondial.

      Nolan s’en est inspiré de manière évidente.

      • docds permalink
        27/07/2010 17:20

        Pas d’accord pour Robert Lamoureux. En revanche je pense que Vinci (L’autre Léonard) s’est inspiré de Nolan pour ses portraits…

      • 27/07/2010 17:29

        C’est évident… D’ailleurs, la Joconde a un petit air de léonardo di caprio…. sans les sourcils, bien sur…

      • 27/07/2010 17:38

        Nolan a également tout appris a Chaplin, Murnau, Eisenstein, Lang, Von Sternberg, Lubitsch, Capra, Renoir, Ford, Welles, Powell, Wilder, Lean, Huston, Ophuls, Clouzot, Kurosawa, Mankiewicz, Kazan, Minnelli, Sirk, Ray, Bresson, Fellini, Visconti, Rossellini, De Sica, Hitchcock, Kubrick, Malle, Truffaut, Melville, Antonioni, Bergman, Polanski, Leone, Coppola, Malick, Fosse, Bertolucci, Altman, Lumet, Allen, Scorsese, Gilliam, Lynch, Eastwood, Cronenberg, les Coen, Campion, Burton, Soderbergh, Ang Lee et PT Anderson.

      • Marian permalink
        27/07/2010 18:14

        C’est bon, quoi!
        Laurent n’est certainement pas le plus grand cinéphile du bled, mais c’est pas la peine de l’enfoncer comme ça … avec ta liste impressionnifiante de réalisateurs.

      • 27/07/2010 18:24

        Une belle brochette de très grands là aussi ! Anderson, Capra, Fellini, Leone, Truffaut, Melville, Coppola, Eastwood, chacun a sa touche personnelle, reconnaissable, unique, inimitable. Je pense que Nolan les a rejoint.
        De beaux souvenirs de ciné à la lecture de ce name dropping d’antologie.

        @La Rêveuse : non je déconne pas, j’adore Canova.

      • La Chialeuse permalink
        27/07/2010 18:34

        En plus, t’as zappé Michael Haneke. Coupez-lui la tête!

      • 27/07/2010 18:57

        @Marian: C’était une vaine tentative de lui faire comprendre que Nolan a encore du chemin a faire pour mériter ce genre de qualificatifs délirants.

      • 27/07/2010 21:36

        Laurent est problématique : il a l’air super sympa, mais aussi de vivre dans un bouquin de Lewis Caroll.

      • 27/07/2010 22:43

        Il vit peutr-être chez Lewis Caroll, mais il oublie pas de faire sa pub’.

Trackbacks

  1. Tweets that mention Dans tes rêves « C'est La Gêne -- Topsy.com
  2. Top Posts — WordPress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :