Skip to content

Une gazelle au Maroc

10/05/2010

Parce que ça fait presque une semaine que je suis rentrée de vacances, que j’ai un peu de mal à me réadapter à Paris, que j’ai encore l’esprit un peu là-bas, et parce qu’ici, on parle de ce qu’on veut, pas uniquement d’actualité, pas uniquement de nous, pas uniquement de moments de gêne, j’ai décidé de vous parler de mon voyage au Maroc.

Quand on parle du Maroc, on entend Marrakech, Agadir, Rabat, Meknès, Thé à la menthe, Mohammed VI, Conflit du Sahara occidental, Couscous, Tagine, mais rarement Casablanca. Ou alors ce n’est que pour évoquer Humphrey Bogart et Ingrid Bergman.

Casablanca, aujourd’hui, c’est la capitale économique du Maroc, posée au bord de l’Atlantique gris-bleu. C’est une ville où les voitures grouillent, et où, en plus de polluer sans retenue, elles vous laissent à peine traverser la rue. Si bien que chaque soir, en rentrant saine et sauve, je me disais que j’étais sans aucun doute bénie des dieux. Et qu’en me postant à Lourdes, certains paieraient pour que je leur effleure la main. C’est une ville où conduire une grosse voiture semble parfois vous conférer plus de pouvoir que de porter un uniforme et une arme, et vous autorise à hurler et à insulter un gardien de la paix, impuissant, tel un petit garçon qui se fait gronder par son professeur. C’est aussi une ville où on peut croiser un homme en motocyclette, avec une autre motocyclette posée sur ses genoux, probablement au cas où celle qu’il conduit tombe en panne.

Casa, c’est une ville de contrastes, où l’extrême pauvreté côtoie le luxe, où des bâtiments modernes en verre et de nombreux chantiers ambitieux entourent l’ancienne médina vétuste, où des bidonvilles font face à la sublime Mosquée Hassan II, où l’on donne quelques pièces à des hommes qui « surveillent » les voitures garées devant des plages privées, où des femmes âgées vendent, aux feux rouges, des chewing-gums datant de la Seconde guerre mondiale. Dans l’ancienne médina, au bout des ruelles étroites semblant à l’abandon, des hommes prennent le thé sur des petites terrasses. Ils ont tous l’air vieux et épuisé. Vous entrez dans une modeste boutique, le propriétaire se lève du café 5 minutes plus tard pour vous y rejoindre. Il sort une théière de sous son bureau et vous propose du thé à la menthe fumant. Mais quel que soit l’endroit, ce qui caractérise les casablancais, ou bédaouis, c’est la générosité. Au marché, on vous sourit, on vous accueille, on offre des fraises aux enfants et aux femmes, des roses, des oranges. Gratuitement, sans que l’on ait manifesté le désir d’acheter quoi que ce soit. En France, c’est à peine si on vous donne un renseignement sans vous tabasser.

Casa, c’est aussi un endroit où vous pouvez visiter une caverne d’Ali Baba en plein air, le Derb Ghallef. Sorte de marché aux puces aux stands innombrables, entre lesquels on circule difficilement, la tête baissée pour éviter de buter sur une pierre, une dalle branlante, un bout de Playstation. On y vend des shampoings, des piles poussiéreuses à l’unité, des DVD à 6 dirhams (soit 60 centimes d’euros) dans des films en plastiques sur une impression couleur de la couverture du DVD. Des films pas encore sortis ou encore en salle, projetés sur le 2ème plus grand écran du monde après Los Angeles. On y vend aussi des câbles, des disques durs d’ordinateur, des lunettes de soleil de marque et des copies, des téléphones portables, des Ipod un peu abîmés et d’autres flambants neufs, on y vend des cartes pour jeux vidéos sur lesquels on nous grave en 10 minutes une vingtaines de jeux pour 15 euros, normalement vendus à l’unité. On y vend des bouts de voiture, de télé, des chaussures, des jeans, des logiciels, des ceintures, des collants, des casseroles. Il n’y a presque que des hommes dans ce lieu unique au monde, alors quand une femme passe, non voilée, on la regarde, on la dévisage.

A Casa, il y a aussi la mer. L’océan atlantique déchaîné arrive sur de grandes étendues de sable brun, laissant de la place aux jeunes garçons pour jouer au foot avec les maillots de Ronaldinho, Ribéry, Zidane. Les touristes exhibent leurs maillots deux pièces comme la moitié des marocaines, tandis que l’autre moitié se promène voilée, entièrement couvertes de couleurs vives et accompagnées d’hommes, en soulevant le bas de leurs jupes pour ne pas en mouiller les bords. De très jeunes hommes draguent les femmes non couvertes et non accompagnées d’hommes, avec insistance. Je me fais draguer par des garçons de 10 ans de moins que moi. Ils continuent à faire des sourires et des signes de loin malgré mon évidente indifférence et mes soucis capillaires intenses liés au climat de la ville.

A Casa, il y a la troisième plus grande mosquée du monde, la Mosquée Hassan II. Blanche et verte, posée sur l’eau, majestueuse, sa gigantesque salle de prière rivalise avec la galerie des glaces du Château de Versailles (sans les glaces), de loin le plus beau lieu de culte que j’aie vu. Toutes les mosaïques murales faites main, les boiseries faites main, les lustres importés d’Italie, comme le marbre. Le guide français, pas toujours très clair, ne manque pas d’humour, nous autorisant ainsi à « japoniser ».

Pour se déplacer, les petits Taxis rouges peuvent accueillir jusqu’à trois passagers. Donc si vous êtes seul ou à deux, il peut prendre quelqu’un d’autre sur le chemin, s’il va plus ou moins dans le même quartier que vous et est prêt à attendre que vous ayez été déposé. La particularité, c’est que les gens qui montent (devant en général puisque vous êtes derrière) ne vous disent pas bonjour. La promiscuité ne change rien, on est comme dans un bus, mais de la taille d’une coccinelle. Expérience étrange.

Le petit taxi rouge me mène au Habous où se trouvent les boutiques d’artisanat. En cette période de crise, les touristes sont considérés comme des vaches à lait par certains marchands, à tel point qu’on frôle parfois le harcèlement :
– Viens la gazelle, je vais te montrer mes colliers.
– Non, merci.
– Mais si, je te fais un super prix, essaie au moins, tu veux essayer ?
Sans que je n’aie eu le temps de répondre, je me retrouve avec cinq kilos de perles turquoises et d’argent massif autour du cou, je ressemble à un sapin de Noël trop chargé. Au passage, il en profite pour m’effleurer la nuque, se coller à moi, et passer, l’air de rien, les mains sur mes hanches comme si je venais d’essayer une ceinture. J’arrive à me défaire de ces joyaux. Un autre vendeur vient à ma rencontre:
– Regarde ces boîtes en bois, la gazelle, tu veux pas une boîte en bois ? Non ? Alors achète ce pouf. Non ? Alors achète cette théière. Non ? Alors cette girafe en bois, ce porte-clé, ces babouches, ce cendrier. Hein ? Tu cherches quoi ? La pâtisserie Bennis ? Les cornes de gazelle ? Pfff…

Après avoir trouvé mes gâteaux, et m’être lestée d’amandes, de miel, de dattes, de noix, de fleur d’oranger, je commence à m’intéresser aux boutiques. Je demande les prix. On discutera à la fin, la gazelle, t’inquiète pas. Certes… A la fin donc, le vendeur propose de me faire un prix :
– J’t’explique. Moi, je suis que vendeur ici. Donc je veux bien te faire des prix intéressants. Ça, c’est à 220 dirhams, je te le fais à 170. Ça, c’est à 150 dirhams, je te le fait à 100. Ça, c’est à 80, je te le fais à 60. Ensuite, tu vas rentrer comment ? En taxi ? Oui ? Bon, et bien je viens avec toi et tu me donnes la référence.

Si j’avais su que ce serait si complexe d’acheter trois bougies je serais venue avec mon comptable.
– La référence ? La référence de quoi ?
– Et bien tu me donnes 100 dirhams.
– Pour le taxi ?
– Non, pour moi.
– Je te paye 100 dirhams dans le taxi et le reste ici, c’est ça ?
– Non. Tu me payes tout ce que je t’ai dit ici et 100 dirhams en plus dans le taxi, la référence quoi.
– Mais quelle référence ? je comprends pas. Pourquoi 100 dirhams en plus ?
– Pour moi.
– Mais donc, tu ne me fais pas de prix en réalité ?
– Si.
Et le voilà qui recompte tout.
– Si je te fais ces prix, ça fait 120 dirhams en moins. Et ensuite tu me donnes la référence de seulement 100 dirhams.
– Tu veux dire la différence ?
– Oui, voilà, la différence-référence.
– Et donc j’économise 20 dirhams (2 euros) ?
– Voilà. Je te fais un bon prix juste pour toi.
Et il recommence ses calculs, différents à chaque fois.
– Je vais réfléchir et je reviens hein, ok, on fait comme ça ? Aller, à plus tard.

Enfin, au Maroc, on passe à l’heure d’été un mois après la France. Le changement d’heure est donc intervenu à la fin de mon séjour, trois jours avant mon départ. C’est pas plus mal, je n’ai donc plus qu’une heure de différence avec Paris. J’arrive à l’aéroport une heure et quart avant mon vol, je regarde les écrans, avec l’espoir secret de voir que mon vol a été annulé à cause de l’autre péteur islandais. Je crois que mon souhait a été exaucé, mon vol de 15h15 n’est pas affiché. Le prochain vol est à 16h15. Le numéro de vol correspond. Je consulte mon billet électronique, prête à louer une chambre à l’hospice le plus proche pour sénilité précoce. Mais non, c’est bien 15h15. Je me présente donc au comptoir et je demande à la gentille dame pourquoi le vol est à 16h15 alors qu’il est à 15h15 sur mon billet. Retard ?

La dame m’observe avec un regard méprisant :

– Nous avons changé d’heure. Alors le vol est à 16h15 maintenant.
– C’est une blague ?
Elle soupire.
– Nous avons changé d’heure, c’est comme ça pour tous les vols, toutes les compagnies depuis dimanche.
– HEIN ???? Non, mais attendez, vous n’avez pas compris, ce n’est pas comme ça que ça marche les changements d’heure. On change l’heure sur sa montre, son téléphone et son four, pas sur les billets d’avion !!!!
– Ici, c’est comme ça. Et le vol a une heure et demie de retard, donc vous embarquez dans deux heures.
– Et quand on passe à l’heure d’hiver, vous reculez les vols d’une heure ?
– Bah oui. C’est logique.
Certes.

Après avoir tenté d’expliquer, en vain, au douanier, à l’agent de sécurité, au balayeur et à la machine à café, que ça ne marche pas comme ça les changements d’heure, j’ai pris mon mal en patience et arpenté les boutiques de l’aéroport en long et en large, achetant au passage une tablette de Toblerone géante, qui n’aura pas vu la France, pour m’aider à réfléchir à cette histoire de changement d’heure et à l’usage apocalyptique qu’en font les marocains. Je me suis alors dit que la seule solution à ce problème serait de créer une organisation internationale du changement d’heure ou du fuseau horaire, pour que les représentants de tous les pays du monde puissent choisir une date commune, décider d’abolir ces changements d’heure, ou au moins, les inciter à s’en tenir au four, et laisser les horaires de vol tranquilles.

Pour passer le temps, je décide d’acheter un roman. Quelques livres de poche jaunis et écornés – probablement récupérés dans la bibliothèque d’une vieille tante décédée – se baladent sur une étagère. Entre des Danielle Steel, des Paulo Coelho, des Marc Lévy et des manuels pour mincir, je trouve quelques livres dignes d’intérêt. J’en sélectionne trois. J’arrive à la caisse :
– 60 s’il vous plaît.
– 60 dirhams ?
– Non, euros.
– 60 euros pour trois livres de poche d’occasion ?!?! Mais ils sont cousus d’or ?!
– C’est le prix, ici. C’est un peu plus cher qu’en France, mais c’est le prix.
– Un peu plus cher ? Mais vous savez combien ça coûte un livre de poche en France ?
Je prends un livre, je le retourne. Le prix a été barré au feutre noir.
– Oui, c’est vrai, c’est moins cher en France mais ça dépend aussi de…
– De la taille du livre, oui je sais, mais ceux-là sont petits ! (Je n’aurais jamais cru que j’en viendrais à négocier le prix d’un livre de poche)
– Non, pas uniquement de la taille, de l’importance du livre aussi.
– De l’importance du livre ?!? Donc à taille égale, un Victor Hugo coûte 500 euros et un Guillaume Musso 2 euros, c’est ça ? Ben vous savez quoi, je vais me contenter de la liste des ingrédients du Toblerone. Dans toutes les langues. Ce sera plus économique.

Pour info, les livres (très « importants » et donc très chers) que je voulais acheter : ça, ça et ça.

Bienvenue au Maroc !

Advertisements
160 commentaires leave one →
  1. 10/05/2010 09:05

    Ca me rappelle l’Egypte, aussi (il ya aussi des lieux de culte magnifique à visiter en Egypte, pas que des pyramides), et cet écriteau vu à Assouan indiquant par pictograme qu’il était interdit de tirer à la carabine sur les oiseaux du jardin public…

  2. 10/05/2010 09:21

    J’ai lu deux des trois bouquins en question, le Malika Oufkir est extraordinaire. Si tu peux le lire, maintenant que tu l’as à un prix normal, ne loupe pas ça.

    • 10/05/2010 10:03

      Dans la famille de Malika, lis aussi le livre de la petite soeur Soukaïna, c’est de toute beauté. En plus elle chante, tu pleures d’émotion même sans connaître leur histoire.

    • 10/05/2010 11:49

      Je confirme ouai.
      Testé et approuvé.

  3. 10/05/2010 09:31

    Excellent, j’ai adore ton article, me suis retrouvée dans pas mal de tes réflexions drôles et n’en crois toujours pas l’histoire du changement d’heure pour le vol sur Paris.
    Pas mal la photo des deux vieux a cote du magasin de réparation de bicyclette!

    • 10/05/2010 10:00

      Merci ritaco et bienvenue ici!
      Moi non plus je n’en reviens toujours pas de cette histoire de changement d’heure!
      Pour la photo, la qualité est moyenne car prise avec mon téléphone, mais elle reflète bien l’ambiance… Heureusement que la personne qui m’accompagnait m’a encouragée à prendre cette photo!

      • 10/05/2010 10:11

        En tout cas, cette photo prouve que tu fais du tourisme hors des sentiers balisés.

        Je ne suis pas sûr que ce soit le Maroc que le ministère du tourisme souhaite mettre en valeur.

      • 10/05/2010 11:23

        Tu ne m’aides pas pour ma part : ça fait un moment que je rêve d’aller y faire un tour avec mon carnet à dessin…

      • P2L permalink
        10/05/2010 12:04

        Pour l’histoire du changement d’heure, j’avais eut un peu la même chose avec un vol Ouagadougou-Paris: il était le 24 à 3h du mat.
        En arrivant le 23 au soir, on nous explique qu’il s’agit en fait du 24 à 3h du mat du soir….donc le 25 à 3h en fait..
        « on fait ça, sinon les gens ils se trompent.. »

        24h à attendre dans Ouaga… avec rien a foutre puisque pas prévu ni au programme, ni au budget..
        Après 2 mois dans ces contrées, ça nous a même pas surpris tant que ça finalement…

      • ABC permalink
        10/05/2010 18:38

        Très belle photo, comme quoi
        peu importe l’appareil, pourvu qu’on ait l’oeil et un regard

        Elle dégage de la nostalgie, on dirait presque un tableau
        de peintre du 19ème s

      • 10/05/2010 18:51

        ABC > Tu penses à Delacroix ?

      • ABC permalink
        10/05/2010 20:40

        non pas trop, davantage à un peintre dont je ne
        me souviens plus du nom, style Corot, je crois
        avec de la lumière douce et peu de couleurs vives

    • 10/05/2010 10:10

      J’ai eu le même coup de changement d’heure l’année dernière, mais dans l’autre sens. Comme ils avaient fermé l’enregistrement je suis restée trois jours de plus.

      • 10/05/2010 11:26

        ils font donc vraiment la même chose dans l’autre sens..

      • 10/05/2010 11:51

        @Malice: ouai… c’est pas trop grave. T’avais pas un mur à repeindre cette fois-ci ? Huhu.

      • 10/05/2010 12:39

        Oui, ils font la même chose dans l’autre sens et comme le jour du changement d’heure est tout à fait aléatoire, les compagnies aériennes ne peuvent pas programmer le changement sur leurs vols. Changement d’heure en Europe ou changement d’heure au Maroc, c’est le bordel, mais c’est pas grave. C’est comme ça.

        @Henri, c’est le volcan au nom improbable qui m’a permis de terminer de peindre les murs de ma cuisine ainsi que la confection des pastillas au pigeons et la confiture de fraise sans stresser. Pour le changement d’heure, j’avais un sourire jusque derrière les oreilles alors que la plupart des passagers prenaient des couleurs d’orage. J’avais certainement des trucs à terminer, genre planter 150 géraniums.

      • 10/05/2010 12:57

        Normal.
        Franchement.

  4. 10/05/2010 10:09

    En commençant à lire ton post, je suis allé sur Spotify, j’ai coupé les Stranglers, et j’ai mis Oum Kalsoum.
    Me voilà encore plus nostalgique que je ne l’étais déjà ces derniers jours.

  5. La Poutre permalink
    10/05/2010 10:30

    Ton post me renvoi quelques semaines en arrière, mais un casa avec une caisse de loc et des planches de surf en pagaille dessus, du coup merci pour partager ton expérience, on avait juste zoner un peu dans la ville pour nous changer de la campagne désertique du sud avant de reprendre l’avion et surtout de galérer pour trouver l’aéroport, il faut savoir qu’il n’y a aucun mais alors vraiment aucun panneau dans la ville !

  6. La Pastanaga permalink
    10/05/2010 10:33

    la 1ère fois que je suis allée au Maroc, c’était pour rendre visite à une de mes potes , alors en stage au service culturel de l’ambassade à Rabbar.
    j’avais 20 ans.
    je suis arrivée dans la nuit à l’aeroport de Casa où elle m’attendait. et pis on s’est tassé dans un grand taxi, direction essaouira (ça ira).

    1ère rencontre avec le Maroc,
    ses gens, ses sons, ses odeurs.

    ay…

    • La Poutre permalink
      10/05/2010 10:39

      Casa-Essaouira en grand taxi, belle expérience pour en avoir vu quelques uns nous doubler à la marocaine…

      • Mehdi permalink
        10/05/2010 11:10

        Ahh la promiscuité grands taxis ! Pour la plupart des marocains, c’est l’endroit où l’on vit sa première expérience sexuelle !

        Ceci-dit, il se passe des choses beaucoup moins sympa au Plus-Beau-Pays-Du-Monde :
        http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-09-09-Maroc
        et http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-parti-souhaite-interdire-Elton-John-30572773

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 11:26

        Ah mais rien n’est tout rose au Maroc, c’est un peu le pays des paradoxes. Le muslim ne boit pas mais les magasins d’alcool d’Essaouira sont bondés (et pas par des chrétiens, juifs ou touristes du coin), les maris se pinte à coup d’alcool très fort et local à la maison entre maris (berbère style) et sur mes 2 séjours de touriste surfeur j’ai pu assiter au « ramassage » des femmes en fin de journée dans les champs…entassées dans un camion benne ou pour les plus chanceuses à l’arrière d’un pick-up.

        Pendant ce temps-là à Vera Cruz…les hommes picolent ou attendent sur le bord de la route. Bon pas tous hein, on a fait des rencontres fabuleuses de vrais galériens ou de familles qui vivent tranquillement et qui aiment partager tout ça.

      • 10/05/2010 11:34

        Je vien de lire un article sur la chasse aux convertis aux christianisme. Cela aussi relativise l’image d’un pays accueillant et tolérant.

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 11:44

        Ca reste un pays régit par les lois d’une religion, donc forcément intolérant quoiqu’ils en disent. Mais malgré tout ça c’est le pays le plus intéressant qu’il m’est été donné de visiter, que ce soit culturellement ou visuellement, les paysages sont bluffant, moi qui fait de la photo c’est le pays parfait pour ça aussi, quand au surf c’est juste la folie.

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 11:49

        et aussi les joies de la « police touristique » …

      • 10/05/2010 11:50

        Je n’ai pas visité tout le Maroc, mais je ne suis pas d’accord sur le « forcément intolérant ». A Casa, les trois religions monothéistes vivent ensemble et se respectent.
        Une anecdote d’ailleurs sur la salle de prière de la Mosquée Hassan II: Selon la volonté de feu Hassan II, elle comporte des nefs pour rappeler les églises et les mezzanines pour accueillir les femmes sont en bois et leur disposition ainsi que leur apparence rappelle volontairement les synagogues.

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 11:51

        Ca aussi belle expérience, pas encore eu cette « joie » mais des potes se sont fait prendre par leurs radars qu’ils ont dans les yeux pour les paraphraser hehe…et hop 400Dh

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 11:57

        @LaMeuf: quand je dis « forcément intolérant » c’est pas du tout par rapport aux autres religions, là au contraire elles vivent en harmonie, surtout à Essaouira de ce que j’ai pu en voir mais après on ne voit ça que dans les villes.
        Je parle de l’intolérance vis-à-vis par exemple des styles de vie de leurs prochains s’ils sont trop occidentalisés mais je pense que tu trouves cette intolérance surtout par le gouvernement qui est quand même bien tordu, notamment avec les médias. On est pas loin de la Tunisie à ce niveau là.

      • Mehdi permalink
        10/05/2010 11:59

        De tout temps, la misère sociale a fait le bonheur des intégrismes. A chaque fois que j’y retourne, je suis sidéré par le nombre sans cesse croissant de voiles et de barbes – non pas que je sois un laïcard à allergique aux signes religieux, mais ces indicateurs donnent un aperçu sur la mentalité à la mode…

        D’un autre côté, les marocains restent dans leur majorité très croyants. L’argument religieux (donc, souvent autoritaire) est très pesant. De ce fait, adopter un comportement douteux (homosexualité, changer de religieux, manger pendant Ramadan…) peut se révéler très dangereux !

      • 10/05/2010 12:05

        C’est vrai qu’il y a plus de femmes voilées qu’avant, mais il y en a toujours beaucoup en mini-jupes aussi.

        Pour ce qui est des réactions aux comportements éloignés de la religion, je n’y suis pas restée assez longtemps pour observer ce que vous décrivez mais je vous fais confiance.

        Mais en ce qui concerne les médias et la liberté d’expression, je trouve tout de même qu’on est assez loin de la Tunisie…

      • Mehdi permalink
        10/05/2010 12:10

        @ La Meuf : Sans te faire un procès d’intention, as-tu visité les bidonvilles de Sidi Moumen, où des familles vivent entassées dans des cabanes en acier, qui mangent une fois tous les 3 jours ? N’oublie pas que de temps en temps, un pauvre gars se fait péter par désespoir dans les chics quartiers de Casa ou devant une synagogue. Et je n’ai aucune envie de me prendre une bombe dans la gueule. Que faire ?

        Ne vous faites pas avoir par un régime qui a su s’approprié les techniques « Marketing des droits de l’homme » et qui a su recycler ses méthodes pour se faire bien voir. Il n’y a pas un droit qui ne se fait pas violer tous les jours au Maroc…

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 12:22

        La Poutre, en fait quand je parlais de police touristique je me réfèrais à ces flics chargés de « protéger » les touristes…
        je garde un souvenir « ému » d’une nuit où on devait dormir chez des amis (marocains) à essaouira, et qu’on a du semer les flics en leur faisant croire qu’on allait à l’hôtel …
        un vrai vaudeville…

      • 10/05/2010 12:23

        Mehdi, je ne parlais pas de la pauvreté ni du désespoir, mais de liberté d’expression et des médias et on n’a pas besoin d’aller au Maroc pour savoir que la situation est bien pire en Tunisie (voir notamment les travaux et publications de Reporters sans frontières à ce sujet).

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 12:25

        @Medhi: c’est un peu le sentiment qu’on a eu à chaque fois, vraiment ça, que le gouvernement essaye de bien faire passer la pillule aux yeux du monde tout en assénant un régime politique d’un autre âge.

        Pour exemple, les vacances que toute la famille royale a passé à Courchevel, un ami à moi y était mono de ski et la consigne était de ne pas ébruiter qu’ils avaient loué une bonne partie d’un hotel de luxe pour ne pas faire jaser au pays, c’est qu’ils ne sont pas censé avoir un gros train de vie.
        Un autre que des mecs du coin nous avaient raconté, encore assez irrité, l’affaire du golf d’Essaouira. Ils l’ont construit pour nos touristes bourgeois et le gouvernement a carrément accepté de couper l’eau dans tout Essaouira pendant 2 semaines afin de pouvoir irriguer ledit golf, bah oué quand on construit un 18 trous faut bien faire pousser l’herbe au début.

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 12:29

        @La Pastanga: ok surtout que tout le monde sait bien que ça craint grave à Essaouira ahah. En même temps c’est tellement touristique que les flics doivent bien essayé d’en profiter. D’ailleurs il faut savoir que le backchich (généralisé principalement en raison de leur maigre salaire, normal quoi) est fonction de leur affectation, donc de si il y a beaucoup de monde à raquetter ou pas.

      • Mehdi permalink
        10/05/2010 12:44

        @La Meuf : I get it, I get it 🙂
        @La Poutre : You get it, you get it 🙂

        Juste ne pas oublier que la Bande de Gaza, bombardée par Tsahal, fait mieux en terme d’IDH que le Maroc, qui, je le rappelle, n’est bombardé par personne. http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_Human_Development_Index

  7. môrice permalink
    10/05/2010 10:38

    Bravo la meuf…..

  8. 10/05/2010 10:51

    Mdr… Bon retour… Très bon article, plein d’humour et d’humeur 🙂

    J’adore

  9. bitmakker permalink
    10/05/2010 11:19

    Nostalgie quand tu nous tiens. Je me suis revu passant mon adolescence dans cette ville magnifique le temps de l’article.
    J’ai adoré le passage Derb Ghellef. Tu as bien brossé le portrait de l’endroit le plus atypique de Casablanca (et le paradis pour tout jeune – geek gamer – casablancais).
    Par contre, tu n’as pas parle de cuisine 😀 Tu as honte des kilos en trop que tu as pris ?
    En tout cas, bienvenue chez moi, et content que tu sois pris par le virus du marchandage 😀

    • 10/05/2010 11:28

      Il faudrait un article entier pour parler de la cuisine et celui-ci était déjà très long…
      Quant aux kilos, ils en valaient largement la peine!

      • P2L permalink
        10/05/2010 12:05

        Surtout que la gazelle, maintenant elle est dorée comme un loukoum!
        Miam..

      • 10/05/2010 12:46

        C’est doré un loukoum? Dans mon pays, c’est plutôt enrobé de sucre.

      • P2L permalink
        10/05/2010 13:37

        Les fameux loukoum belges?

        Oui bon, je me suis peut-être mal exprimé, mais bon, l’idée c’est que c’est apétissant et doux, c’est ça l’important..

      • P2L permalink
        10/05/2010 13:38

        LoukoumS

        Bon je sors, je sers à rien aujourd’hui…(pour changer..)

      • 10/05/2010 13:59

        « appétissant et doux »… tu fais bien de préciser j’ai failli me vexer. On dit pas « gros comme un loukoum » ?

      • 10/05/2010 14:11

        C’est gras comme un loukoum.

      • P2L permalink
        10/05/2010 14:16

        Tu vois le mâle partout, l’Inverti…

      • 10/05/2010 14:20

        Nan mais c’est pas juste là : je vais avoir envie de pâtisseries, maintenant !

      • 10/05/2010 14:57

        Ouais enfin no offense La Meuf, mais c’est quand même pas très bon les Loukoums hein… Je crois que Peuleuleu te bashe à couvert.

      • 10/05/2010 15:03

        Yoos, je suis complètement d’accord, c’est dégueu les loukoums!!
        Et ça ressemble à des doubitchous..

      • 10/05/2010 15:03

        Ca dépends desquels : je t’accorde que 95% de ceux qu’on peut manger sont mauvais. mais les 5% de BONS loukoums que j’ai pu goûter sont à se tapper le cul par terre.

      • P2L permalink
        10/05/2010 15:19

        Hé mais ho!

        Ok, j’y connais rien aux pays du Maghreb, à part 1 semaine dans un club med de Tunisie j’ai rien vu, ok je suis entouré d’experts sur le sujet, ok je sais à peine ce que c’est qu’un loukoum, ok à part « larchuma » et « belafoumouk », je sais juste dire « zetla » et « nardinebebek », c’est dire ma déficience linguistique en la matière, ok j’aurais mieux fait de fermer ma gueule… Mais je suis tristesse de constater que La Femme ait pu commencer à concevoir le début du commencement de l’idée que j’aurais pu l’attaquer verbalement de quelque manière que ce soit…

      • 10/05/2010 15:20

        Chépa hein…
        On m’en avait ramené de Chypre, genre c’était ZE Loukoum de la Loukoumerie (?) (On s’en tape de toute façon) hyper renommée à Nicosie, et ça avait quand même un goût dégueulasse. Alors bon, je me méfie quand même…

      • 10/05/2010 15:22

        Je répondais bien sûr à La Rêveuse.

  10. un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
    10/05/2010 11:27

    « elles vous laissent à peine traverser la rue »
    « C’est une ville où conduire une grosse voiture semble parfois vous conférer plus de pouvoir que de porter un uniforme et une arme, et vous autorise à hurler et à insulter un gardien de la paix »
    Ne croyez pas que vous y échapperez ailleurs !!!!
    C’est partout comme ça au Maroc !!!! (et dans les autres pays du Maghreb d’ailleurs)
    Etre déjà engagé sur le passage piéton (quand vous en trouvez) ne vous garantis pas du tout qu’on vous laissera traverser.
    Et le passe-temps favori des conducteurs, c’est le klaxon. A peine sont-ils arrêté au feu rouge, que déjà ça klaxonne ! Je pense que c’est pour rendre service, ils veulent éviter qu’on s’endorme au volant…
    Et pour démontrer à quel point la loi de la jungle règne au volant, même aux intersections avec des feux de signalisation, il y a parfois un policier…
    Alors si vous y aller en voiture, laissez là à la maison ou à l’hôtel et déplacez vous en taxi, vous aurez qq frayeurs mais vous êtes quasiment sûr d’arriver à bon port et pour pas cher…

    La discipline au volant, on laisse ça aux autres : http://www.youtube.com/watch?v=M5aPitlZ9F4&feature=related

    • La Poutre permalink
      10/05/2010 11:40

      Après je trouve que ça va quand même la conduite au Maroc, je l’ai pas mal fait sur des grosses distances et franchement c’est bien pire en Italie par exemple (Surtout le klaxon !).

      • un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
        10/05/2010 11:43

        J’ai entendu parler de l’Italie aussi c’est vrai…
        Je connais pas tout le Maroc non plus, moi je suis du Nord (NADOR), pas très touristique donc pas aussi fréquenté que Casa ou Marrakech… Mais là-bas, je pense que le klaxon doit être changé plus souvent que les pneus…

      • La Poutre permalink
        10/05/2010 11:48

        Le sud c’est un autre pays, moins de monde, moins d’embrouilles, moins de tourisme de masse comme à casa ou essaouira.

        Et pour avoir été en sicile récemment, c’est des oufs avec un volant.

    • 10/05/2010 11:52

      Enfin je crois que ça doit être propre à tout le Maghreb, en Tunisie c’est tout autant le bordel.

    • 10/05/2010 22:08

      C’est exactement ça, être engagé sur un passage piéton ne garantie pas qu’on nous laisse traverser, même accompagné de deux enfants.

  11. Lilou permalink
    10/05/2010 11:41

    Merci La Meuf pour ce post. Nostalgie en ce lundi matin. J’adore Casa, c’est pas la destination préférée des touristes mais pour y avoir passé un peu de temps, ça permet de voir un autre Maroc que celui des brochures. J’y ai appris à conduire en tetris : ne jamais s’arreter et emboiter sa voiture dans les trous! Eviter les charettes, les mecs qui font leur jogging sur l’autoroute, ne pas avoir peur des gros 4×4, faire les beaux yeux aux policiers… Et je te rejoins sur la mosquée Hassan II, l’une des plus belles que j’ai visitée, moins vivante que celle des Omeyyades à Damas tout de même. Mais qui a permis de sauver beaucoup de métiers traditionnels de l’artisanat marocain en formant toute une génération de jeunes. Et le quartier des Habbous ! La description est parfaite ! Une petite anecdote sur le commerce : les marocains se plaignent de l’arrivée en masse des contre-façons chinoises « car elles sont de moins bonne qualité que les contre-façons marocaines quand même ! « . D’ailleurs, tu n’as pas acheté les célèbres babouches Vuitton ?
    PS : je suis accroc à vos posts, j’en ai besoin pour commencer mes journées, alors continuez comme ça !

    • 10/05/2010 11:44

      Très bon la conduite en Tetris!
      Je n’ai pas acheté les babouches Vuitton mais je les ai vues et suis restée scotchée quelques minutes à les contempler. Incroyable.

  12. Réda permalink
    10/05/2010 12:03

    Bonjour très chère.
    Depuis que j’ai découvert votre blog il y a quelque mois, je dois dire que j’en suis fan et très souvent du même avis.
    En ce qui concerne ce voyage initiatique à la maison blanche (ou Dar El Beida), oui je suis marocain, natif de Casablanca et étudiant à Nice depuis 2 ans. C’est donc avec beaucoup d’intérêt et de curiosité que j’ai lu votre article. Je disais donc que ce séjour relaté est d’une justesse et d’un étonnement incroyable. Justesse dans la description des habitants (+ de 5 millions), dans le contraste et le fossé social, dans le fameux centre commercial informel rempli de trésor, du marchandage au Hobbous (c’est tout un art, il est préférable d’être accompagné d’un localier) à propos de la mosquée également, des taxis, de la conduite indéniablement (et encore je suppose que vous avez croisé des chantiers et travaux visant l’installation du Tram) de l’hospitalité mais également de harcèlement et de la frustration des hommes. C’est étrange car la femme depuis quelques années s’est émancipée (malheureusement tj avec un revers d’obscurantisme chez l’autre partie de la gente féminine, d’ailleurs on en fait pas tt un plat de cette putin d’histoire de burqa).
    Casablanca est le reflet d’une métropole occidentale avec cette particularité arabe, gardant des traces du protectorat français et cosmopolite en terme de restos, de pubs, boites, hôtels, boutiques. Tout le charme réside là. Mais faut supporter les travers. En tant que touriste vous vosu êtes surement posé la question : « Mais y a pas d’espaces verts ici 😮 ? » Eh oui Béton sur béton :s
    Et pour le changement d’heures, c’est nouveau. Depuis l’année dernière ils ont décidé de réduire une heure du mois de mai à la veille de ramadan. Je suis tout aussi choqué du changement d’heure de vol mais disons qu’ils n’ont pas l’habitude, à force de prendre ses précautions, on s’y perd. D’ailleurs c’est connu, la ponctualité au Maroc, c’est pas le sport national.
    Pour les bouquins, c’est de l’arnaque, du vol, du grand n’importe quoi même à l’aéroport. 1000% de bénéf ?! C’est quoi ce trip ?! T’aurai dû partir au Carrefour des livres au Mâarif.
    Sinon t’avais effectué d’excellents choix. On sens que vous êtes une femme de goût 😉
    L’enfant de sable de Tahar B. est remarquable.
    Voilà, veuillez m’excuser pour ce long commentaire. J’espère que vous avez passé un agréable moment, ensoleillé pas seulement pollué :p
    Si vous avez besoin d’adresses et de recommandations sur place. N’hésitez pas !
    A la prochaine « la meuf »

    • La Poutre permalink
      10/05/2010 12:17

      Quand tu parles de la frustration des hommes, c’est vraiment ça qui nous a le plus choqué en fait, de voir si peu de femmes dans les rues, surtout en « campagne », que les hommes se baladent tout le temps exclusivement ensemble pour halluciner en voyant passer une gazelle, même si elle a 50 ans, une visière sur la tronche, un camescope des familles et la banane qui va bien. On s’est vraiment dit que cette frustration et ses relations biaisées entre les sexes étaient le noeud des problèmes au Maroc (surement dans les pays du Maghreb).
      Des gars là-bas nous racontaient comment se passe la drague entre marocains et marocaines, du moins dans la région des berbères, et ça tourne pas mal autour de l’argent en fait. Je sais pas pour le reste du Maroc.

    • 10/05/2010 12:18

      Merci pour ce commentaire Réda.
      Je n’ai pas été choquée par l’absence d’espaces verts. Il y a un très beau parc près du Habbous (parc Mardoukh je crois), le Parc de la ligue arabe est un peu à l’abandon, ce qui est dommage, mais sinon beaucoup de quartiers résidentiels restent très verts…
      Je n’ai pas vu le Carrefour des livres au Mâarif, j’y suis pourtant allée plusieurs fois.
      En ce qui concerne le choix des endroits visités, j’avais la chance d’être très bien conseillée et accompagnée par des membres de ma famille qui y vivent.

      • Réda permalink
        10/05/2010 12:27

        D’accord. En effet Parc Murdoch, réhabilité récemment pas loin de l’av. 2 Mars.
        Qui dit quartier résidentiel dit Villa, normal ! Par contre la concentration d’immeubles ne laissent pas de place au coin jardin.
        Au Mâarif et à Gauthier y a pourtant pas mal de librairie avec une importante collections et d’éditions.

        Bref, merci pour ce partage. Comme l’a dit l’une des commentatrices un peu plus haut, tu ne t’es pas étalée sur la cuisine marocaine (sauf la légendaire Pâtisserie Bennis et ses délices), eh bien tu as bien fait car ça me manque bcp à Nice donc autant calmer les viscères :p

    • 10/05/2010 12:23

      C’est La Gêne, l’endroit ou tous les Arabes écrivent correctement.
      Ouais gros.

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 12:25

        fake !

      • 10/05/2010 12:27

        Bien vu. En fait je suis un bot du Ministère des Arabes (Copyleft Diego).

  13. 10/05/2010 12:10

    Merci pour ce très joli post sans polémique qui va me permettre de bosser comme un rat plutôt que de blagasser ici pendant des heures, la Meuf ! [« blagasser » is a copyrighted verb belonging to Diegosan’s mother. All rights reserved]

    • antoine permalink
      10/05/2010 12:23

      [ah va falloir présenter le copyR à ma reum, comme pour tout les mots en -asse, d’ailleurs]

  14. 10/05/2010 12:26

    je rentre d’une semaine à Marrakech avec ma soeur , les gazelles ont fusé, mais un accueil supra chaleureux comme tu dis du thé en veux tu et en voilà !!! une vrai chaleur une belle sensation quoi !!

  15. Le Londonien permalink
    10/05/2010 12:35

    Enorme le coup du changement d’heure. Ca m’aura fait la crise de fou rire de la journee !

  16. une lectrice (arabe) permalink
    10/05/2010 12:50

    Bonjour, le lis fidèlement et scrupuleusement vos posts quotidiennement, je suis une fan absolue, mais c’est la 1ère fois que je me risque à commenter.
    Merci La Meuf pour ce merveilleux article, je n’ai pas mis les pieds au Maroc depuis une douzaine d’années, entr’autres à cause du harcèlement et de la conduite, et bizarrement là tout de suite maintenant j’ai envie de me précipiter là-bas refaire connaissance avec cette extrême générosité des marocains et ces mélanges de parfums dans les souks. Gros coup de blues et nostalgie toute douce…. en fait, ça fait du bien!

    • 10/05/2010 22:11

      Merci beaucoup pour ce commentaire.

    • Un pqssqnt aui pqsse permalink
      10/05/2010 23:58

      Pour ce qui est du harcèlement, je peux comprendre ! (Moi-même on me harcèle avec des cousines que je dois épouser ! Life is so wired !)
      Mais se servir de la conduite comme excuse…!!!!!!

      PS : Mon pseudo ??? Je suis sur QWERTY mqis vous m’qvez reconnu, n’est-il pqs ?

      • un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
        11/05/2010 02:07

        Je pense que « prétexte » est plus approprié que « excuse »…

  17. Fatom permalink
    10/05/2010 14:08

    Tu m’as presque donnée envie de visiter ma ville.

    Les livres tu les aurait eu à 15 DHS à Derb Galef

  18. 10/05/2010 15:17

    Tu as glissé dans ton introduction le conflit du Sahara Occidental. Tu as vraiment l’impression que l’on en parle si vite lorsque l’on évoque le Maroc ?

    J’ai plutôt l’impression que c’est un des conflits les plus oubliés de la planête.

    • La Pastanaga permalink
      10/05/2010 15:55

      oui je suis d’accord avec toi Pascanet.
      moi-même, avant mon voyage au Maroc l’été dernier où on a pris en stop un Saharaoui , je ne savais quasiment rien de ce conflit.
      j’étais avec un pote qui lui, connaissait bien la situation, et du coup on a pu en parler (un petit peu) avec le gars, qui s’est montré d’ailleurs réticent à nous dire d’où il était originaire, du moins au début. Par précaution j’imagine. Et par peur aussi.

      • antoine permalink
        10/05/2010 15:59

        on en parle beaucoup plus volontier en Algérie, forcément. . .

      • 10/05/2010 16:00

        Les Espagnols doivent pas être trop fiers de la façon dont ils ont quitté ce territoire.

    • 10/05/2010 22:16

      C’est vrai qu’on parle beaucoup plus des tagines et de Marrakech, mais j’avais l’impression que ce conflit était plus connu que ça, j’ai dû me tromper.

    • un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
      11/05/2010 00:31

      Je me suis fait la même réflexion ! Tout pareil !!!!

      PS : J’ai retrouvé un clavier AZERTY !!!!

      • un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
        11/05/2010 00:35

        Je sais pas ce que ce com (ci-dessus) fout là !!!! Il est sensé être sous celui de sieur Pascanet…
        Quitte à parler d’un conflit dont personne a entendu parler, tu aurais dû évoquer celui-là : http://www.afrik.com/article4724.html
        Au moins, on peut en rire de cette RIDICULE situation…

  19. antoine permalink
    10/05/2010 15:29

    Le maroc, c’est sympa. meme si, reconnaissons le, il y a beaucoup d’arabes (enfin pas vraiment).

    • 10/05/2010 15:43

      Là-bas, les arabes sont dans leur élément d’origine. Ils sont donc très sympathiques.

      Chez nous, ils sont hors-sol, d’où leur malaise.

      Et ils sont trop nombreux bien sûr.

      • antoine permalink
        10/05/2010 15:46

        [pour info, j’ai entendu cette phrase pour de vrai. juste avant de tirer]

      • 10/05/2010 15:50

        Antoine > tu parles de ma phrase ou de la tienne ?

      • 10/05/2010 15:50

        A propos, Le Pen s’est fait mouché par la CEDH rapport à sa plainte au sujet de sa déclaration sur les musulmans. J’ai pu commencer la journée en souriant.

      • antoine permalink
        10/05/2010 16:00

        [la mienne, of course]

      • Nora permalink
        10/05/2010 16:00

        [moi aussi Tonio, mais avec des noirs dans le dedans
        « le Sénégal c’est sympa mais y’a beaucoup de noirs, non? » Hum comment te dire, raclure?]

      • 10/05/2010 16:03

        Antoine > D’accord, car je suis sûr que l’on peut entendre la mienne aussi.

      • P2L permalink
        10/05/2010 16:03

        Ce blog, c’est sympa. Même si, reconnaissons le, il y a beaucoup de connards.

      • antoine permalink
        10/05/2010 16:04

        @Nora: en même temps c’est vrai que c’est relou tous ces noirs au sénégal

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 16:29

        en même temps j’ai envie de vous dire que j’entends souvent la même phrase avec la France et les Français
        (et la Catalogne et les Catalans aussi d’ailleurs)

      • 10/05/2010 16:33

        C’est donc bien la preuve que la connerie est universelle.

      • 10/05/2010 16:35

        Ou que l’humour est universel, au choix…

      • antoine permalink
        10/05/2010 16:40

        Ah non je m’insurge, avant je déconnais mais je suis totalement d’accord pour la catalogne, c’est un cauchemard.

      • 10/05/2010 16:58

        Ceci dit, avec tous les Arabes et les Noirs qu’on a chez nous, on pourrait LEGITIMEMENT s’attendre à ce qu’il y en ait pas trop chez eux. Sécuhèfdé.

      • 10/05/2010 17:02

        Quoi encore la sécu ?

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 17:17

        bon après c’est vrai que dans le cas des français et des catalans, on peut pas vraiment parler de commentaire raciste.

        p’tain mais qu’est ce que c’est vicieux le racisme sa race.

      • 10/05/2010 22:09

        Je précise pour les tierces personnes qu’aucun des commentateurs ci-dessus n’est raciste.
        J’en veux pour preuve qu’ils ont de très bons amis racistes !

      • antoine permalink
        10/05/2010 22:21

        Voir, le branleur, qu’ils couchent avec.

      • 10/05/2010 23:17

        n’allons pas si loin !

        ce genre d’ouverture d’esprit ne demeure souvent qu’à l’état de chimère hélas.

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 23:46

        je suis pas raciste, je suis saraciste

      • Un pqssqnt aui pqsse permalink
        11/05/2010 00:04

        J’en ai entendu une aussi qui disait plus ou moins : « les arabes (ou les étrangers, je sais plus), on les aime bien mais…chez eux »
        Je crois que c’est d’un comique, cela vous dis qqch ???

      • antoine permalink
        11/05/2010 00:48

        Un-passant-qui-passe-mal-au-querty

        En même temps, mon but n’était pas de lancer un concours de la sortie raciste la plus médiocre.

      • un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
        11/05/2010 01:46

        C’est pas du tout le but !!!! C’est juste que ça m’a rappelé ce que j’ai écrit plus haut et j’ai pensé que peut-être ça rappellerait qqch à qqun (Je me demande si c’est pas de Coluche ou Desproges…)

      • Le Branleur permalink
        11/05/2010 11:22

        Non mais les corses ça va hein, c’est juste quand il y en a beaucoup qu’ils posent problème

  20. 10/05/2010 15:32

    Merci, ça fait plaisir. J’ai ri, intérieurement, parce qu’on est en France, mais j’ai ri. J’ai bien kiffé le coup de la « référence ». C’est du bon, même si c’est pas aussi énorme que le changement d’heure. D’ailleurs il est 14h91, je dois retourner au taf.

  21. Tibo permalink
    10/05/2010 15:41

    Ton article est très chouette, et le passage sur le changement d’heure m’a vraiment amusé ! 🙂

  22. Tibo permalink
    10/05/2010 15:42

    Ca c’est too bad, j’ai pas pris la bonne adresse j’ai donc été recoloré en marron (bien que je doute qu’on me reconnaisse à mon magnifique motif gris)

    • Bak permalink
      10/05/2010 22:23

      T’as essayé de me feinter, c’est ça?

      • Tibo permalink
        11/05/2010 11:39

        Il me semble qu’un autre Tibo sans visage traîne dans le coin, on est comme ça, nous les Tibo, on feinte par nature.

  23. 10/05/2010 15:46

    Merci pour ce long post plein d’ambiance, qui donne juste terriblement envie de faire ses bagages. Ça me rappelle des impressions de Moyen-Orient de manière hallucinante, moi qui n’ai jamais posé les pieds au Maghreb. A 10 euros aller-retour (comment les compagnies se font-elles leur beurre, avec ce type de tarif?! C’est limite indécent) depuis Madrid, je crois que je vais le prendre, mon billet.

    • 10/05/2010 22:20

      10 euros??? Ils les vendent au Derb Ghallef les billets d’avion?

    • 11/05/2010 00:56

      J’ai une coloc débrouillarde qui trouve toujours ce genre de plans. D’ailleurs, elle a croisé Javier Bardem dans notre rue, sa race.

  24. 10/05/2010 16:44

    Quel con cet Alain Minc.

    • 10/05/2010 16:57

      Pourquoi? Son père ne l’a jamais emmené en voyage au Maroc?

      • P2L permalink
        10/05/2010 17:05

        Minquerait plus qu’ça

      • 10/05/2010 17:08

        Héhé. J’adore.

      • 10/05/2010 17:10

        Hohoho. Même de Paris il est drôle ce Peuleuleu.

      • La garce permalink
        10/05/2010 17:31

        Bizarre, la côte marocaine grouille de députés UMP et autre néo-colons vaseux.

      • 10/05/2010 17:43

        J’aime bien, La Garce, dites donc…

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 17:48

        regardez-le çui là qui s’ met à liker maint’nant

      • antoine permalink
        10/05/2010 17:53

        mais grave, j’ai l’impression que c’est bien plus qu’un pseudo, la garce …

      • 10/05/2010 18:15

        On me like tellement qu’il faut que je rende un peu de likage, sinon je vais exploser.

      • 10/05/2010 22:20

        Dieg il est amourrrrrreux!!!!

      • La garce permalink
        10/05/2010 23:32

        Si je vous dis que compte sortir une sex-tape en mode « ursula de lafaciale », ça renforce ma crédibilité auprès de vous ?

        Erm.

        Pardon pour le HS mais c’était trop tentant.

      • 10/05/2010 23:40

        Moi je dis : GRAVE !
        Et pis t’as le droit de violer Diego aussi, il adore ça.

      • 10/05/2010 23:46

        La garce, sur sa photo Facebook, on voit sa culotte.

      • 10/05/2010 23:47

        Je suis désolé que ce soit là mon seul commentaire mais 1) Il est tard. 2) J’ai des circonstances atténuantes…

      • 11/05/2010 00:27

        La Garce, tu vas à Cannes ? Je dors dans un 5 étoiles, si jamais, hein.

      • 11/05/2010 00:29

        Tu me montres ta culotte, à moi ?

      • La garce permalink
        12/05/2010 00:03

        Vieux pervers libidineux.

  25. 10/05/2010 17:04

    En tout cas La Meuf, si c’est pour revenir inspiré comme ça, je suis pour que tu partes plus souvent! Un petit voyage en Italie ou en Asie de prévu? Sinon, je te conseille l’Ukraine bien sûr, pour le bonne vodka pas chère, les magasins avec des panneaux « magasins » et les Eglises de toute beauté.
    roro, déléguée de l’office de tourisme Kiévien.

    Ps : Merci le connards, joie et bonheur sur vous et votre descendance.

  26. 10/05/2010 20:17

    Article marrant est très proche du terrain, vos goûts littéraires en revanche.. La surcôte des auteurs médiocres tels Faïza Guene ou Ben Jelloun me semble une bonne approche et une censure d’une toute nouvelle génération, à tester en France.

    • 10/05/2010 22:00

      Tiens, t’es de retour toi ?

    • 10/05/2010 22:33

      Ben avant de parler de la qualité des auteurs cités, faudrait déjà pouvoir faire un commentaire dans un français compréhensible…

    • 10/05/2010 22:45

      Et voila, dès qu’un jeune travesti a une silhouette avantageuse, on considère qu’il n’est pas très intelligent. Halte aux préjugés !

      • 10/05/2010 22:57

        Pascanet, la rêveuse a raison, ce commentaire est incompréhensible…

      • 10/05/2010 23:01

        Je parle d’un travesti qui s’appellerait Yann et tu prends mon message au 1er degré ?

      • 10/05/2010 23:04

        En même temps les gens, c’est Gerbe Connexion hein, faut pas tellement chercher non plus…

  27. 10/05/2010 21:29

    Article marrant (et) très proche du terrain.

  28. 10/05/2010 21:51

    « Viens juste regarder, plaisir des yeux », ou encore « Les gens pressés sont déjà morts » (quand on dit qu’on n’a pas le temps) sont aussi des réparties très prisées des marchands marocains… Cela m’étonnerait que tu y ais échappé!

    Je ne suis même pas étonnée par cette histoire de changement d’heure!!! (peut-être parce que mes parents vivent dans ce pays et que ce genre de mésaventures ne cessent de se reproduire…)
    Il faut l’avoir vécu… Très bonne description en tous les cas!

  29. Mc Flee permalink
    10/05/2010 23:29

    C’est qui les mamelles?

  30. Surella permalink
    11/05/2010 01:27

    La meuf, tu me fais rire avec tes ennuis capillaires, à Casa ou Marseille.. très beau récit cela dit!

  31. L'arabe québécoise permalink
    11/05/2010 04:51

    Article intéressant, ça fait du bien d’entendre parler du Maroc.
    C’est à la fois de la merde et sympathique…
    C’est toujours bien de savoir qu’on peut se barrer et rentrer à la maison. Haha.

  32. 11/05/2010 06:44

    Moins de 150 commentaires. Le Maroc fait l’unanimité auprès des connards et sous-connards ou tout le monde est parti en pèlerinage à Cannes?

  33. kashu permalink
    11/05/2010 13:45

    Haa la magie du Maroc ! ❤ j'adore !

  34. oggy permalink
    11/05/2010 19:22

    Merci la meuf pour cet article. à travers des yeux « occidentaux », je me rend compte à quel point les grandes villes du maghreb se ressemblent

  35. Marie-Aude permalink
    12/05/2010 14:14

    Pour le changement d’heure, ça s’explique ….
    1. Le Maroc décide toujours de ses changements d’heure à la dernière minute, genre mi avril on ne savait toujours pas si on allait changer au 1° mai ou au 1° juin, et la première année, ils se sont aperçus que Ramadan tombait dans l’heure d’été, que rallonger les jours ça le faisait pas, bref changement en catastrophe, une semaine avant, avec sms et autres envoyés par toutes les compagnies aériennes.
    2. Le Maroc ne change pas en même temps que les autres. Donc son slot d’arrivée à Paris ne va pas bouger juste pour lui faire plaisir et mettre le foutoir dans tous les autres horaires des compagnies aériennes. Pour nous, comme tout le monde change en même temps, c’est possible, mais pas pour eux

    Et puis juste une heure de retard pour la RAM, faut pas se plaindre … 🙂 dès fois c’est 5 ou 6 heures, ou alors un vol supprimé. Mais l’aéroport est tout neuf tout beau, donc il coute cher donc il faut rentabiliser, donc on vend les bouquins très chers, et donc tout ça est très logique. Pas la même logique, certes, mais bon…

Trackbacks

  1. L’œuf du coq de Mohamed Zefzaf « la trace
  2. Cul de poule, ta mère ! « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :