Skip to content

Ta gueule, Alain Minc

09/05/2010

A l’heure où Barack Obama se bat pour régler le problème de l’assurance maladie aux Etats-Unis et ne plus laisser des gens crever dans des salles d’attente ou sur des trottoirs parce qu’ils n’ont pas d’assurance, Alain Minc pense avoir trouvé le moyen de réformer le système de santé français, trop protecteur à son goût. Enfin, trop protecteur envers une certaine catégorie de personnes. Les « très vieux ». D’abord, c’est quoi un « très vieux » ? C’est quelqu’un de 100 ? 90 ? 80 ? 70 ans ? 

Bref, on s’en fou un peu, ce qui compte c’est l’idée révolutionnaire du deuxième nain le plus potentiellement dangereux de France. Invité de l’émission « Parlons Net », présentée par David Abiker, sur France-Info, Alain Minc a suggéré, pour régler « l’effet du vieillissement sur la hausse des dépenses de l’assurance maladie », de faire payer les « très vieux ». Une solution « progressiste » selon lui. J’aurais dit fasciste, mais bon. 

Pour défendre son idée, il relate une expérience personnelle : « J’ai un père qui a 102 ans. Il a été hospitalisé 15 jours en service de pointe. Il en est sorti. La collectivité française a dépensé 100.000€ pour soigner un homme de 102 ans. C’est un luxe immense, extraordinaire pour lui donner quelques mois ou, j’espère, quelques années de vie. » et trouve « aberrant » que l’Etat fasse « ce cadeau, à l’oeil »  quand le bénéficiaire a un patrimoine ou ses ayants-droits des moyens. C’est moi ou il est en train de dire qu’on aurait dû laisser crever son père ? Ah non, en fait c’est moi. Ce qu’il dit, c’est qu’il aurait préféré payer ou faire payer son père. Bah écoute, il n’est jamais trop tard, hein. Tu peux toujours faire un don de 100.000€ à la Sécu. Et puis, tu aurais aussi pu dire à l’hôpital que ton père n’avait pas d’assurance et que tu voulais payer de ta poche. D’ailleurs, pourquoi est-il encore assuré ce vieillard ? Il n’a pas honte ? Tu ne lui as pas parlé de ton idée grandiose ? Tu devrais, il sera content. Je suis sûre qu’il sera très heureux de devoir vendre ses actions ou une partie de son mobilier pour payer sa prochaine opération de la hanche ou un pacemaker. Tu lui expliqueras qu’à son âge, il peut bien se passer de sa commode Louis XV, il en a assez profité, et surtout que ce sera ça en moins quand tu devras payer les droits de succession. 

Bon, et puis s’il n’a pas très envie de se séparer de son lit tout de suite, parce qu’il aime le luxe le bougre, tu peux aussi lui avancer la somme, en attendant… Tu n’es pas à 100.000€ près, il semblerait. Le problème, mon p’tit gars, c’est que la plupart des gens, ils sont à 100.000€ près, ils sont même à 100€ près, et les frais de santé pour un « très vieux » non seulement c’est cher, mais en plus c’est difficilement budgetisable à l’avance. Et je les vois venir, les gens de la Sécu, quand on leur dira qu’on n’a pas les moyens de payer une opération à 10.000 par exemple. « Ah bon ? Mais vous ne gagnez pas tant par mois ? Et votre soeur, elle ne gagne pas tant ? Et puis le lustre là, chez votre père, vous ne pouvez pas en tirez tant ? » On fait comment dans ces cas-là, puisque quelqu’un les aura gentiment autorisés à ne plus rembourser pour les gâteux ? On le laisse crever ? On hypothèque notre maison ? Ou on calcule le coût d’opportunité qu’il y aurait à sauver l’ancêtre ou à le laisser clamser ? 

Et sinon, ton dealer, t’es sûr qu’il se fout pas un peu de ta gueule ? Parce que je le soupçonne de te la couper au Destop. 

Toujours est-il qu’Alain Minc compte évidemment parler de son idée géniale et « progressiste » à son ami le Président. Fais donc ça, oui. Avec un peu de chance, il suivra ta proposition et on aura enfin toute légitimité pour faire le putsch dont on rêve depuis si longtemps, les 3 connards et moi-même. 

Au fait, c’est quand que t’es très vieux, toi ? 

Publicités
124 commentaires leave one →
  1. alexandra permalink
    09/05/2010 00:49

    Je n’ai qu’une chose à dire : Pauvre France… C’est effrayant tout de même les idées de certains ! Sur ces bonnes paroles, je vais tenter d’aller dormir.
    Merci pour l’article en tout cas.

  2. 09/05/2010 00:50

    J’en suis sur le cul.
    Très bon article et très bonne question à la fin.
    Quand sera-t-il vieux lui ? Comme tout le monde il recule l’âge de la vieillesse…
    Il n’empêche que déjà, on discute entre cardiologues de savoir s’il est adéquat ou non d’implanter un défibrillateur indispensable à une personne de plus de 70 ans…
    Qui s’angoisse presque à s’en tuer, parce que ses grands parents qui avaient survécu à 14/18 sont tous morts à plus de 90 ans, et qu’elle a l’impression qu’on va lui raboter d’un coup, 20 ans de sa vie…
    Plus je viens lire ici et plus je me sens révolutionnaire.
    Je n’avais pas besoin de ça 🙂

  3. 09/05/2010 01:14

    Déjà, je salue ce Ta Gueule, parce que tu sais que je les aime.
    Et ensuite, j’ai pas eu le plaisir d’écouter ce merveilleux interviews, mais rien que de songer à l’idée, ça me fout déjà la gerbe, genre acide.

    L’économie, c’est cool, tout ça. Mais y’a un stade où faut juste arrêter d’halluciner. Ça me fait tellement penser aux gens qui balancent des exemples de Freakonomics dans chacune de leurs « argumentations » – les analogies doppées à l’économie appliquée, mêmes si elles peuvent être frappantes, peuvent être bidons. Bande de cons.

    (Ça rime, je suis trop fier quoi).

  4. docds permalink
    09/05/2010 01:19

    Une bonne canicule qu’il leur faudrait à tous ces vieux…

    • Guillaume Pascanet permalink
      09/05/2010 10:19

      C’est pas sympa de piquer la blague favorite de Guillon.

    • L'Autre permalink
      09/05/2010 19:53

      Oui, ça libérera des appartements

  5. 09/05/2010 01:33

    Alors moi, j’ai pas entend l’interview et je m’interroge.
    C’est quoi exactement cette idée? A partir d’un certain âge, peu importe tes revenus , la sécu te couvre plus du tout et c’est donc toi qui raques? Entièrement?
    J’ose espérer que c’est pas aussi radical, j’ai beau penser qu’ils sont capable d’aller loin, là quand même, ça dépasse l’entendement (je parle comme une vieille , je m’adapte au sujet)

  6. Marian permalink
    09/05/2010 02:01

    C’est « Soleil vert », quoi. On va bien finir par y arriver, à se débarrasser de nos vieux.

  7. un passant qui passe (rien à voir avec "en passant") permalink
    09/05/2010 02:31

    « Et sinon, ton dealer, t’es sûr qu’il se fout pas un peu de ta gueule ? Parce que je le soupçonne de te la couper au Destop.  »
    Moi j’ai tendance à penser qu’au contraire, elle n’est pas coupé à la DESTOP…
    C’est de la bonne, de la pure « première pression à froid » !!! On constate les effets grâce à cet article. Quelle sacrée pub pour son dealer !!!!

  8. La Cenerentola permalink
    09/05/2010 08:45

    Merci pour ce post, La Meuf!
    Oui, il est révoltant de constater que ce type continue à se prendre pour un spécialiste en tout et en particulier en économie.
    Ses idées ne sont pas du tout progressistes mais destructrices. Il ressort de chacune de ses interventions qu’il veut faire raquer les salauds de pauvres!
    Je lui souhaite d’être ruiné complètement, un jour, histoire de lui donner l’occasion de montrer à la face du monde comment il sait s’en sortir sans être assisté!!! (de personne, hein, ni de l’état, ni de ses « amis », tout seul, comme un « grand »!)

    Je ne sais pas quand il sera vieux, mais pour moi son cerveau et ses tripes sont déjà gravement endommagés (les organes ont été inversés à la naissance, j’ai l’impression).

    En tout cas, cela fait du bien de lire ici ou là (http://diegosan.wordpress.com/ – désolée, je ne sais pas insérer un lien proprement) que d’autres partagent mes agacements.

  9. Salomé permalink
    09/05/2010 09:04

    Exact, à croire qu’Alain Minc ne compte jamais vieillir (ou il a déjà ses petites réserves de côté le coquin?) Egoïste.
    Très bon article en tout cas 🙂

  10. LaDindde permalink
    09/05/2010 09:30

    Ah Minc ne doit pas être sur le testament de son père, alors il voudrait le voir débourser pour que les autres en aient moins.

    Sans rire, de tels propos ont déjà été abordés, (Discours de Pierre Le Coz, Le Point) selon lequel « Il vaut mieux correctement prendre en charge un père de famille de 40 ans, qui est rentable pour la société, qu’une personne de 80 ans qui n’a plus toute sa tête. C’est évidemment un constat tragique. Mais nous n’avons pas le choix ! »
    L’ayant eu pour professeur je sais que ses propos ont été déformés, seulement si on il corrompt les paroles de spécialistes pour tenter de convaincre de l’absurdité de soigner les vieux, ou pire de leur faire payer leur santé, je préfère sauter de mon premier étage tout de suite.

    • LaDindde permalink
      09/05/2010 09:32

      Et la tête la première, de préférence.

  11. 09/05/2010 09:42

    Il est très bon ce monsieur. Je crois que je viens de tomber amoureux.

  12. 09/05/2010 09:56

    C’est vrai que côté propositions pour régler le problème, on patauge un peu. Faut dire que si ces petits vieux arrêtaient de se cramponner à la vie de cette manière, aussi … Non mais franchement, Jeanne Calment a lancé une bien triste mode. C’est pas sérieux. Moi, j’ai systématiquement tué les membres de famille quelques semaines après leur 75è anniversaire. C’est bien, 75 ans, ça fait un bon moment pour agir sur cette terre. Et puis, si t’as rien fait de glorieux, c’est pas après 75 ans que tu vas commencer …

    Je précise que tout ça c’est de l’humour, hein. Moi je les aime, les vieux : ils racontent plein de trucs complètement barrés et ils n’ont plus peur de rien… Ce qui ne règle pas le problème.

  13. Guillaume Pascanet permalink
    09/05/2010 10:06

    Amusant que tu évoques ce problème aujourd’hui, alors que je me prépare à fêter les 90 ans de ma mamy.

    Comment ce type a pu garder une crédibilité alors même qu’il s’est à peu près toujours trompé. Je rappelle en particulier qu’il a failli ruiner Carlo de Benedetti durant la seule période où il effectivement tenté de travailler dans le monde des affaires. Ce qui ne l’empêche pas maintenant de monnayer ses conseils éclairés.

    Un peu comme si Yoyo se faisait payer pour participer à des colloques intitulés « Comment gagner une élection présidentielle ».

    • Isabelle permalink
      09/05/2010 16:39

      Tu ne serais pas un fonctionnaire criard, toi ?
      (cf son interview)

      • 09/05/2010 21:23

        C’est bien possible. Je veux continuer à sucer les i^pôts des français le plus longtemps possible. C’est bien connu que chaque euro versé à un fonctionnaire est un euro gaspillé donc volé aux seuls vrais producteurs de richesses du pays. Notre pays stigmatisant la réussite (n’est ce pas Diego ?), il faut bien les punir en leur volant leur biens afin d’engraisser un secteur public incapable, inefficace quand il n’est pas corrompu. Sans parler bien sûr de ses privilèges exorbitants.

        Je m’inscris en faux par contre envers la légende des sacrifices humains pratiqués par les fonctionnaires. Il y a bien longtemps que l’on préfère sacrifier des lamantins.

  14. archie permalink
    09/05/2010 10:33

    merci pour cet article très pertinent. d’accord avec Marian, c’est « Soleil vert » qui est en train de s’installer progressivement. Pour rappel, c’est un film du début des années 70, Soylent Green en anglais, avec Charlton Heston, où il est question de recyclage de cadavres… Abominable !

  15. docds permalink
    09/05/2010 10:53

    A peu de chose près, c’est ce que préconisaient don diego, antoine et PdT avant-hier (cf Rien sur Robert… Je ne sais pas mettre le lien…)

    • Le pet financier permalink
      09/05/2010 11:11

      Bien sympa ce qu’il propose…
      Récupèrer les dépenses médicales sur les très vieux en mettant à contribution, ou leur patrimoine quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayants droits…
      C’est une sorte de nouveau droit de succession. Et ce serait à nous de décider si nous voulons garder nos vieux.
      Trop cher ? Allez hop !!! à la casse….

    • Philippe De Thrace permalink
      09/05/2010 12:39

      Docds n’a pas peur de la désinformation. Mais ça ne m’étonne pas, venant d’un chauve honteux…

      • docds permalink
        09/05/2010 13:17

        On ne dit pas chauve on dit « PATALAMAQCQM » (Population ayant tendance à l’alopécie mais avec quelques cheveux quand même).
        Et puis aie le courage de tes opinions. On a bien compris que vous vouliez faire payer les vieux.

    • antoine permalink
      09/05/2010 14:59

      Tu es vieux pour de vrai Doc ? Pouhahahahaha buuuurk

      Je suis absolument d’accord avec pasca sur cette imposture miniature qu’est minc, une forfaiture dont la france médiatique s’est fait une spécialité.

      Sur le fond: je n’ai jamais dit que j’étais pour ce genre de mesure, bien au contraire. Je suis opposé au système du consommateur – payeur, il faut répartir cet effort sur la collectivité. De plus, Minc imagine que les descendants payent pour leurs ascendants, et c’est là l’inverse de mon propos: je veux voir le cash circuler dans le sens parfaitement contraire … Autant dire que faire participer les retraités à l’effort national ne signifie pas les racketer sur leur lit de mort.

      Ceci dit, l’espérance de vie a beaucoup progressé et je ne sais pas si nous, collectivement, avons mené les réflexions nécessaires sur ce sujet. La vieillesse semble etre l’un de nos principaux tabous.
      J’imagine que le jour viendra ou la vieillesse biologique, mise en équation, pourra être maitrisée par l’homme. La question de la gestion du départ deviendra alors inévitable (et je ne parle pas pour toi, doc).

    • 09/05/2010 16:56

      Docds, j’attendais cette remarque, et non ça n’a absolument rien à voir.
      D’abord je ne préconisais rien, je disais que l’article de Ferrand était intéressant.
      Et son propos, c’est de mettre à contribution les retraités a minima au même niveau que les actifs, puisqu’ils bénéficient de nombreuses exonérations que rien ne justifie. Une fois encore, on ne parle pas des retraités pauvres – qui sont moins nombreux en proportion que les travailleurs pauvres, d’ailleurs.
      L’idée de Ferrand, c’est de supprimer certaines exonérations, et d’éventuellement baisser le niveau d’une frange de grosses retraites pour améliorer le niveau des petites (idée notamment de garantir le SMIC en retraite aux salariés qui ont passé leur vie au SMIC).
      Par ailleurs, c’est une page dans le Nouvel Obs, c’est un peu court pour se faire une idée précise de la situation et des solutions.
      J’en retiens surtout qu’il préconise d’étudier la possibilité que les retraités participent au sauvetage des retraites, ce dans quoi je ne vois rien de choquant.
      Le propos de Minc, lui, est immonde. Et tout simplement contraire à un bon vieux principe d’égalité auquel tu te doutes que je suis assez attaché, hein.

      Antoine, pour la circulation descendante du cash, ça se passe déjà pas mal. Les transferts de biens des retraités vers leurs descendance (hors héritage, donc donations & co) représentent 1/3 du montant des retraites versées. C’est bien la preuve qu’on leur donne trop de pognon à ces vieux salauds.

      • antoine permalink
        09/05/2010 18:24

        Diego,

        certes mais ce n’est pas encore assez, et je suis bien sur partisan pour à minima un rétablissement des droits de successions abolis par sarkozy.

  16. l!o permalink
    09/05/2010 11:25

    ben, attendez, c’est plutôt cool : Alain il nous règle le problème des retraites avec sa solution!

  17. 09/05/2010 11:37

    Ba ouais mais les vieux, ba c’est vieux.

  18. tomima permalink
    09/05/2010 12:09

    Ah ça fait un bien un bon Ta gueule!
    Je ne connaissais pas ce monsieur et ça ne me donne pas trop envie de le connaître.

  19. tomoyoRinli permalink
    09/05/2010 12:30

    tant qu’il y ait il pourrait aussi proposer le génocide pour les plus de 70 ans, y aurait moins de retraites à payer -_-

  20. 09/05/2010 13:12

    Mon Dieu ! Effroyable.

    Ca me rappelle cette vieille série ou les gens étaient mis à mort à trente ans passé…

  21. LaPriss permalink
    09/05/2010 13:23

    Delicieux ce Ta gueule au cancrelat de la vie politico-economico-mediatique francaise, nuisible et leche-cul de premiere depuis bien trop longtemps…

    En ce qui me concerne, si j’arrive a 102 ou 103 ans et qu’on envisage de me coller dans un hosto pour que j’y finisse ma vie, vous emmerdez pas et donnez moi plutot de la morphine et un bel infirmier pour me l’injecter, jme debrouillerai avec.

  22. 09/05/2010 13:28

    A mon avis, son argumentation découle de sa propre expérience.
    Il aurait préféré que son père passe l’arme à gauche le plus vite possible!
    Surtout qu’à 102 ans, cela fait certainement un moment qu’il trépigne, Alain Minc, s’il a aussi peu de considération et d’amour pour son géniteur.

  23. la psy permalink
    09/05/2010 14:12

    Il faudrait décider d ‘une date de mort…
    Moi je lance 84 au pif.
    Mais Alain on fait quoi de ceux qui meurent avant, on les laisse pourir dans leur rocking chair devant Derrick jusqu’à la date fatidique?

    • Le Londonien permalink
      09/05/2010 14:30

      Nno, ceux qui meurent avant, la secu fait un virement a leurs ayant-droits pour les remercier de l’economie ainsi faite !

      • la psy permalink
        09/05/2010 15:15

        ben voila tout le monde y gagne au final

  24. 09/05/2010 14:24

    En même temps, je vais peut-être ruer dans les brancards, mais opérer une personne de 102 ans, cela a-t-il un sens? Sachant que rien qu’une anesthésie générale est déjà dangereux en soi et qu’à chaque fois, il y a un risque que la personne ne se réveille pas.
    Je pense que la question n’est pas, doit-on encore les assurer? Mais plutôt, doit-on toujours opérer même à 102 ans? Ce sont aux médecins et à eux seuls de voir si c’est opportun. (parce que parfois, justement, ils peuvent répondre oui c’est opportun, sachant que c’est une opération qui rapporte).

    • LaDindde permalink
      09/05/2010 14:58

      Non pas aux médecins de décider, ils n’ont pas le droit de vie et de mort sur la personne (normalement). Si une personne âgée, à 90 ans veut profiter de ses petits enfants ou autres choses agréables, même en étant très malade c’est un droit non ?
      Après à 100ans bien passés c’est à elle de refuser un soin douloureux si elle n’a pas envie de souffrir. Je n’aimerais certainement pas qu’on trouve que je suis trop vieille pour être soignée. (ou trop pauvre).

      • 09/05/2010 15:22

        La question n’est pas: cela en vaut-il la peine dans le sens où on n’en veut plus mais cela vaut-il la peine sachant qu’il y presque autant de chance que l’opération tue la personne qu’elle la sauve. Y a un moment où il faut laisser faire la nature. Sinon, cela devient de l’acharnement thérapeutique. Et cela peut dépendre d’une personne à l’autre. On peut très bien considérer que telle opération ne vaut plus la peine d’être faite pour telle personne de 60 ans parce que son corps est au bout du rouleau alors que pour telle autre, cela vaudra tout à fait la peine parce qu’elle peut encore vivre. Evidemment, cette situation est à apprécier sur le plan médical et pas économique.

      • 09/05/2010 15:26

        D’ou l’importance de l’avis du principal concerné.

      • LaDindde permalink
        09/05/2010 15:39

        Oui je suis d’accord qu’ils ont quand même leur mot à dire s’ils pensent l’opération trop dangereuse ou inutile (un proche en est à son 5ème ou 6ème infarctus et j’ai eu le même sentiment que toi. Mais si tu n’es pas prêt pour mourir..)
        Je sais que le patient peut refuser une opération mais un chirurgien je ne sais pas.
        À lui d’employer d’autres moyens pour soulager.
        C’est le « sachant que c’est une opération qui rapporte » qui ma titillé.

    • 09/05/2010 16:05

      Bien sûr qu’un chirurgien peut refuser d’opérer. Quand un patient est condamné, on ne l’opère pas, mais on le laisse vivre ses derniers, jours, semaines, mois jusqu’à une mort « naturelle ». Et s’il souffre, il faut l’aider avec des soins paliatifs. Je pense que parfois il faut aller contre la volonté du patient si celui-ci veut être opéré alors que ce n’est plus opportun.
      Par « sachant que c’est une opération qui rapporte »: je parle des chirurgiens qui parfois parlent tout de suite d’opération quand ce n’est pas nécessaire parce que cela leur rapporte. Ex: mon frère a été opéré parce que ses genoux n’étaient pas tout à fait droits. Mais finalement, était-ce réellement nécessaire? (pas de problèmes particuliers). Souvent, on opère alors qu’on ne devrait pas.
      Autre ex: on a proposé à ma grand-mère qui a dépassé les 80 ans et qui n’est pas en bonne santé une opération du coeur. Alors qu’à cet âge, les chances de s’en sortir sont très faibles. Elle a refusé, mais sinon, que ce serait-il passé? Elle serait morte sur le billard!

      • LaDindde permalink
        09/05/2010 16:20

        Ma grand mère n’a pas pu être opérée d’un cancer à cause d’Alzheimer parce que c’était risqué aussi ( le choix n’est pas venu d’elle évidement, elle n’était plus consciente de rien)
        Mais si on est en état de choisir, je préfèrerais mourir sur le billard en sachant que c’est dangereux mais que je peux m’en tirer, plutôt que d’attendre la mort pendant 4 mois.
        Pour les opérations qui rapportent et le chirurgien qui opère pour opérer je comprends mieux maintenant.

      • 09/05/2010 22:06

        Barnabé > j’ai peut-être mal compris ton message mais tu semble être d’accord avec Minc qui fait un raisonnement purement économique alors que tu sembles plutôt critiquer l’acharnement thérapeutique.

        Ce n’est pas pareil. Minc ne dit pas que son papa de 102 ans est en mauvaise santé, juste que son opération ne sera amortie par la société, vue le faible nombre d’années théoriques qui lui restent à vivre.

        Toi, tu parles de ta grand-mêre de santé fragile qui ne résisterait pas à une intervention. Tu comptes donc bien qu’elle vive le plus longtemps possible, sans te soucier de ce que cela peut coûter à la société en terme de traitements, d’hospitalisation plus ou moins régulière et de mobilisation de personnel soignant.

        PS > si le papa de Minc a 102 ans, vous croyez que l’on va subir les conseils de son rejeton encore longtemps ?

      • Marian permalink
        09/05/2010 22:16

        C’est un risque qu’il ne faut pas prendre. Euthanasions Minc (fils) au plus sacrant!

  25. 09/05/2010 14:28

    Je viens de découvrir ce blog et cet article si élogieux pour celui considéré comme « l’un des plus grands penseurs modernes », les vrais, eux, peuvent toujours aller se torcher le cul avec une brosse à reluire.

    Alain Minc, cela fait 10 ans que j’essaie de lui résister, parce qu’il faut l’avouer, dans nos écoles de Science Politique, il est adulé… L’éloge de la médiocrité, une pensée sensée pour 100 conneries, ça porte loin, à ce prix-là, autant porter « le grand frère » ou « super Nanny » à la postérité, eux, au moins, réfléchissent (aient) avec leurs neurones.

    Quand je pense que toute la classe politique a appris a vénérer le dieu « Minc » dès ses 18 ans, on comprend que ces propos ahurissants passent inaperçus dans la plupart des medias (eux aussi ont appris à l’idolâtrer).

    Venant à bout de synonymes pour « aduler », je tiens à rappeler que nombre de familles pauvres rencontrent déjà le problème des ayants-droit pour leurs parents en maison de retraite… Même si votre papa vous a violé toute votre enfance, vous pouvez, s’il n’a pas les moyens de payer sa maison de retraite, vous retrouver à payer pour lui. Elle est pas belle, la vie?

    • L'écrevisse permalink
      09/05/2010 15:16

      « Même si votre papa vous a violé toute votre enfance, vous pouvez, s’il n’a pas les moyens de payer sa maison de retraite, vous retrouver à payer pour lui ».
      Un bon argument pas trop caricatural.

  26. ahhude permalink
    09/05/2010 14:50

    Et si Alain Minc ne devenait jamais très vieux? Que son très vieux père lui continuait à vivre grâce aux 100.000 euros que le contribuable vient de lui lâcher en soins intensifs?
    C’est sans doute son moins vieux fils qui à terme hériterait de la commode Louis XV sur laquelle Alain louche depuis si longtemps…
    Si Alain s’en prend aux très vieux, c’est simplement parce qu’il galère pour faire rentrer tout son petit linge dans sa commode quand le très vieux n’utilise même plus LA commode, passant le plus clair de son temps à l’hôpital!
    Envie, quand tu nous tient!

    • LaDindde permalink
      09/05/2010 15:53

      Ouais ben qu’un andouille comme lui ne devienne jamais vieux et répande sa connerie Ad vitam eternam, pardonnez-moi l’expression mais ça fout la chier.

      • 09/05/2010 16:21

        Hélas, la saloperie, ça conserve. Faut s’attendre à le voir vieillir vieux.

      • ahhude permalink
        09/05/2010 16:36

        très vieux?

  27. 09/05/2010 15:05

    Flûte!
    Ce jour à fini par arriver.

    Après moults et moults rêves dans lesquels je fus tour à tour un explorateur de l’espace marié à Scarlett Johansson ou réincarné en chouette, voici que c’est finalement le moins probable -et le plus effrayant- de tous qui se réalise : celui où je défends Alain Minc (effet de scène avec grondement de tonnerre, ou à défaut, mise en italique)!

    Contextualisons tout ça : dans ce passage, Minc aborde la question de notre système de soin, dont il se demande si la solidarité nationale qui en est la base ne pourrait pas se concentrer sur les plus nécessiteux au lieu de considérer de la même manière les plus riches et les plus pauvres (l’équité remplaçant donc l’égalité). C’est alors qu’il prend l’exemple de son père…
    Certes, son raisonnement vaut ce qu’il vaut, mais il n’est ni absurde, ni « fasciste »! Et il ne propose évidemment pas d’abandonner les soins pour les personnes âgées…

    Bon, après, reste évidemment le ridicule de ces chers « penseurs de toute chose » que sont Minc ou Attali, mais c’est là une autre question!

    Ceci dit cordialement,
    Et au plaisir de vous lire 😉

    • L'écrevisse permalink
      09/05/2010 17:36

      Assez d’accord sur le décryptage que tu fais du propos de Minc. Effectivement, il évoque à mon sens davantage un « rééquilibrage » de la solidarité nationale en fonction du patrimoine de nos seniors, qu’une volonté quoasi-aveugle de tuer le père.
      Par contre, l’idée de faire payer « directement » les moins nécessiteux, et que la SECU prenne en charge le coût des soins pour les plus pauvres reviendrait à mon sens à créer un système de soins à 2 vitesses, et plus précisément à accroître l’écart (déjà conséquent) privé-public pour les établissements de soins.
      En clair, si t’as des lovés et un pontage sur ton agenda, direction la clinique privée, avec chirurgien qui arrive en hélico sur le toit, le tout sur une bande son de type Carmina Burana. De toute façon, tu payes cash, donc carpe diem.
      Et si tu culmines à 800€ de retraite par mois, direction l’hôpital public, les 2 heures d’attente, la chambre double avec le voisin cancéreux du poumon qui t’éructe ses miasmes à la tronche, l’infirmière qui vient jamais (pas facile avec 200 patients à sa charge), les soins post-op’ à l’arrache, etc…
      Et à ton avis, les jeunes chirurgiens ou autres spécialistes tout juste titulaires de leurs diplômes se tourneront vers quel type d’établissement ?!

      • L'écrevisse permalink
        09/05/2010 17:44

        Sans parler des fameux « dépassements d’honoraires », apanage devenu naturel de la plupart de ces charcutiers dé-conventionnés. Ou comment faire raquer le client (qui est patient, en fait…) au delà de sa prise en charge par la SECU…

      • 09/05/2010 18:12

        « avec chirurgien qui arrive en hélico sur le toit, le tout sur une bande son de type Carmina Burana »

        Wagner, voyons! 😉

        Sinon, les raisons que tu invoques sont effectivement un bon contre-argumentaire, à un détail près : les dépassements d’honoraire instaurent déjà, peu ou prou, un système à deux vitesses. L’équilibre entre système réglementé et médecine libérale semble fragilisé et il faudra bien trouver des solutions pour le rétablir (quitte à libéraliser en sauvegardant l’équité -option Minc- ou à réglementer davantage pour sauvegarder l’égalité : c’est une question de choix politique).

      • Isabelle permalink
        09/05/2010 18:42

        Assez d’accord avec l’écrevisse sur le coté pernicieux de la proposition d’Alain Minc. Certes, on peut trouver que cela fait mal au cul de verser des cotisations pour rembourser les soins médicaux de gens qui n’ont pas besoin de cet argent. Sauf que (rêvons un peu), si j’étais riche et qu’on vienne me dire « on ne vous rembourse plus vos soins médicaux car vous pouvez payer vous-même », faudrait pas me prendre pour une bille, je répondrai : « OK, mais alors je ne cotise plus à la Sécu, je prends mon assurance privée » (et on me dira d’accord, parce que sinon je me casse aux Maldives). Il ne resterait qu’une sécu subventionnée par les maigres cotisations des pas riches, qui serait bien en peine de maintenir à flots les hopitaux publics … pendant que les Minc et autres profiteraient de belles cliniques dotées d’IRM à 7 Tesla.

    • antoine permalink
      09/05/2010 18:32

      je me méfie énormément du principe d’équité, qui est une manière bien hypocrite de justifier les inégalités qui peuvent devenir équitables dans certains cas. la gauche américaine y a perdu son ame, pendant un cauchemar qui a duré près de 40 ans …

    • Jdek permalink
      09/05/2010 20:33

      D’accord avec Le gars dans la lune.

      Un point Godwin à La Meuf tout de même car elle traduit avec un prisme très particulier les idées du propos qui étaient dans l’interview. De toute façon, les meufs, elles sont toujours de mauvaise foi 😉

    • 09/05/2010 23:18

      Han, Fantomas ! #fear

  28. 09/05/2010 16:02

    Tout cela est à gerber. J’ai l’impression de lire un mauvais roman d’anticipation. ça n’était pas le thème de « L’Age de Cristal » ? ce feuilleton TV des années 80 ?, la disparition programmée des « vieux » qui coûtent chers à la société d’après nos grands penseurs libéraux, ceux-là même qui nous ont vendu un système pourri qui nous a explosé à la gueule et ça n’est pas fini. Ces types là envahissent les média et nous polluent l’esprit.

  29. 09/05/2010 16:29

    Je pense que bientôt ils nous brandiront le livre de Vincent Humbert,prétextant du droit de mourir dans la dignité (respectable en outre) pour légitimer l’élimination des faibles improductifs et coûteux dont les « très vieux » sont la première ligne…

    Les médecins sont certainement mieux placés que Mr Minc pour savoir jusqu’où aller dans les investigations et les traitements,prenant en compte l’état clinique de chaque patient.Rares sont ceux qui prônent l’acharnement thérapeutique!

    Seul le développement de la formation médicale et en particulier de la gériatrie permettrons d’améliorer la prise en charge de nos anciens …

    Dr Fauché Jean-Marc

    • docds permalink
      09/05/2010 18:44

      Le problème est que la société n’est pas en mesure de suivre les progrès considérables de la médecine . Les gens vivent de plus en plus vieux, les soins sont de plus en plus coûteux. Les gens arrêtent de travailler entre 60 et 65 ans et peuvent vivre encore 30 à 40 ans. Il ne semble pas totalement aberrant de faire payer ,ou tout au moins participer, les vieux qui le peuvent.

      • antoine permalink
        09/05/2010 19:38

        ouais papi, on va te faire raquer !

  30. LaDindde permalink
    09/05/2010 17:04

    On augmente leur espérance de vie pour pour leur sous-tirer de l’argent ? Belle trouvaille.

  31. Mod permalink
    09/05/2010 17:23

    un putsh?

    • 09/05/2010 17:44

      Oui, nous avons souvent parlé du jour où nous entrerions tous les 4 à l’Elysée sur un char d’assaut.

      • 09/05/2010 18:13

        Ah La Meuf j’ai l’imagination visuelle et la picture que tu viens de me mettre dans la tête me fait chavirer…
        Quelle belle journée ce serait…
        Quelle belle journée CE SERA ?!
        Quand ???

      • 09/05/2010 19:16

        Dénommés « Mod », « la Meuf », « Mais pourquoi, etc » :

        étant entendu que vous vous êtes rendues coupables des crimes et délits suivants :
        – complot et actes malveillants attentatoires à la sûreté de l’Etat
        – tentative de renversement du gouvernement légitime de la République
        – propos injurieux et déplacés concernant la personnalité et/ou la taille du chef de l’Etat
        – etc
        Vous voudrez bien notifier vos noms, prénoms, adresses et numéros de téléphone aux services concernés du Ministère de la Sécurité de l’Etat, qui se chargera de donner suite à ma loyale dénonciation.

        Non? Peu importe, mes amis du Ministère s’en chargeront. Et ils vous connaissent bien, au Ministère…

  32. BOUDET Pierre permalink
    09/05/2010 18:54

    Je suis partisan de regrouper certains individus, dont Minc, attali, Strauss Khann et tous ceux dont le patrimoine est de l’ordre de millions, milliers et centaines d’années de smig sur une ile déserte, avec leurs billets, mais sans les moyens de production, ni les créateurs de richesses que sont les chercheurs, ingénieurs, techniciens et ouvriers; demander à ces arrogants prétentieux, de nous prouver qu’ils sont par leur seule valeure prétendue capable de créer à eux seuls autant de richesses,quelle belle surprise nous aurions, ils ne peuvent rien sans nous, ils ne sont rien nous sommes tout.
    Vous allez me dire quel rapport avec le vieillissement de la population? c’est que justement débarrassés de ces prédateurs nuisibles les problèmes financiers des retraites de la sécu n’existent plus, quand à Minc et attali plus je les entends plus je trouve leur niveau de stupidité insondable, du cyanure par pitié pour assainir le bottin mondain !!!

    • 09/05/2010 19:25

      Et si on faisait l’inverse, t’en penses quoi ?

      C’est quand qu’on en finit avec ce manichéisme débile du tout / rien ? Ça ne mène à rien, on le sait. Il serait peut-être temps de comprendre que c’est un peu court de réfléchir en binaire perpétuellement, c’est fatiguant, ça ne veut rien dire, et c’est complètement stérile en terme d’apport au débat.

      Je vais pas faire un cours sur le concept d’interdépendance parce que c’est quand même pas nouveau, ça date pas d’hier mais sérieusement, je pense que ça ferait un bien fou à certains.

      • 09/05/2010 19:26

        Ah, ben tu as devancé mon com acide du dessous…

    • 09/05/2010 19:25

      Ça c’est de la retenue.

    • antoine permalink
      09/05/2010 19:41

      et si plutôt on te mettait toi, seul sur une ile, hein ? Sans connexion internet, si possible.

      (henri +1)

    • Marian permalink
      09/05/2010 19:54

      J’aime le concept de l’île déserte.
      Ça ferait une super émission: « Ile de la tentation: SECU, déficit zéro. » Toutes les semaines, on y lâche un millier de retraités et 3 jeunes candidats. Vainqueur, celui qui dessoude le plus de vieux. Le prix, 1 ans de soins entièrement gratuits pour lui et sa famille.

    • docds permalink
      09/05/2010 20:12

      Comme disait Johann Gottlieb Fichte: « wir sind wenige Sachen, meine arme Dame wirklich »

      • L'écrevisse permalink
        09/05/2010 21:06

        En fait doc a été tondu à la Libération.

      • docds permalink
        09/05/2010 21:08

        Pas du tout. J’y ai échappé. J’étais trop vieux.

  33. Mod permalink
    09/05/2010 19:31

    pour une fois Henri, je comprends pas.
    Développe stp

    • 09/05/2010 19:51

      Non mais je dis juste qu’il faut arrêter de penser en terme de gentils et de méchants, c’est complètement débile.
      Les deux types de personnes que Pierre décrit sont interdépendants l’un de l’autre, on le sait, on le démontre tout les jours. Et je reste persuadé que si on arrête de masturber avec la lutte des classes et le fait d’envisager sans cesse l’affrontement comme mode de fonctionnement, on pourra peut-être enfin changer de mode de réflexion et certainement faire avancer les choses.

      Ce genre de déclaration de haine me les pète mais d’une force parce que c’est simplement la manifestation d’une incapacité à réfléchir ou à se sortir les doigts du cul.

      • Marian permalink
        09/05/2010 19:59

        Comment dépasser le concept de « lutte des classes » ?
        Il y aura toujours « ceux qui ont » et « ceux qui n’ont pas ». Même si tout cela semble bien plus lisse qu’au 19e siècle, cette réalité demeure.

      • antoine permalink
        09/05/2010 19:59

        mais … mais … mais on m’avait dit que t’étais gentyyyyyl henryyyyyy en fait t’es meyyyycchhhhaaaaaan

      • 09/05/2010 20:07

        @Marian: Tu veux vraiment que je me lance dans un discours balourd de 15 pages sur les principes de prise de conscience, de solidarité et de redistribution… ou ?

        @Antoine: Sayyy paa parse ke ge m’apel Henryyy ke ge sui gentyyyyy… hein.

      • Marian permalink
        09/05/2010 20:21

        Non, pas vraiment … même si je ne vois pas trop où tu veux en venir avec les concepts que tu avances, qui me paraissent aller dans le sens de la « lutte des classes » que tu sembles décrier (mais j’vais pas t’emmerder un dimanche soir).

      • 09/05/2010 20:32

        Ben c’est pas ça, mais dis moi où tu penses que je vais dans le sens de la lutte des classes, parce que ça me perturbe là.

      • Marian permalink
        09/05/2010 20:42

        Prise de conscience, solidarité et redistribution … tout ça me paraît des plus cohérents avec les objectifs de la « lutte des classes ».
        Après, si ce vocable t’évoque une gang d’ouvriers pas contents avec leur patron les tripes à l’air au bout d’une pique, en effet, ça peut perturber. Aujourd’hui, on parle plutôt de justice sociale ou de répartition des richesses … ou que sais je encore. Les expressions et les concepts s’adaptent au discours ambiant.

  34. 09/05/2010 20:45

    C’est bien de s’attaquer à des véritables ennemis de l’humanité, pas seulement à des semi-peoples américains inconnus des gens de goût. Minc propage la parole de l’oligarchie internationale, au même titre que Jacques Attali, lui aussi favorable à l’euthanasie de masse pour « les plus de 65 ans, improductifs ».

    • docds permalink
      09/05/2010 20:54

      Je dirais même plus, oligarchie internationale judeo-franc-maçonnique…et communautariste

    • 09/05/2010 21:01

      Bonsoir,
      c’est Staline.

      J’aimerai bien qu’on arrête de se foutre de ma gueule avec ces conneries d' »ennemis de l’humanité ».
      Non pas que j’apprécie particulièrement ce titre -en fait, je m’en fous un peu-, mais c’est le seul souvenir glorieux qui me reste après que les ordures révisionnistes trotsko-krouchtcheviennes aient mis mes statues à terre.

      Merci donc de faire preuve de respect en n’abusant pas ainsi de cette noble appellation!
      Bonsoir, camarade.

      • 09/05/2010 21:43

        Salut Joseph ! Ca va ? Et Adolf, toujours à ses peintures ?

        Qu’est ce que cela te fait à toi et ton copain, qui avez quand même bien 30 ou 50 millions de morts sur la conscience d’être mis en concurrence avec un type si puissant qu’il a pu influencer le choix du nouveau président de France Télévision ?

  35. TataRachel permalink
    09/05/2010 21:35

    Il pourrait pas faire un chèque à la sécu pour l’air qu’il respire Mister Minc?

    • La stagiaire permalink
      09/05/2010 23:14

      L’air qu’il nous pompe, oui…

      • antoine permalink
        10/05/2010 01:46

        ta tête de cagole avec le mot « pompe » à coté, c’est irrésistible

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 09:16

        Il vaut mieux pomper
        même s’il ne se passe rien
        que de risquer qu’il se passe quelque chose de pire
        en ne pompant pas.

      • 10/05/2010 09:19

        Adepte des Shadoks ou de Charlotte Julian ?

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 09:39

        Shadoks.

        (ce qui m’avait d’ailleurs valu du bon foutage de gueule quand j’étais étudiante… j’avais mis cette phrase dans mon trombi, sauf qu’ils l’avaient coupée – exprès? –
        et du coup il restait seulement: « il vaut mieux pomper ».

        d’où la réputation de suceuse.)

      • 10/05/2010 09:47

        Ce n’est donc qu’une réputation ?

      • La Pastanaga permalink
        10/05/2010 09:56

        réputation de suceuse effrénée si tu préfères.

      • La stagiaire permalink
        10/05/2010 10:37

        Antoine : à ma décharge, je sortais du très touristique Magritte museum…Donc non, ceci n’est pas une pipe.

  36. 09/05/2010 22:09

    En ce qui me concerne, ça va. Je réserve des places dans mes centres de rééducation pour vos petits congénères. En revanche, Adolf a une constitution plus fragile… Et voir son nom si souvent invoqué chez les vivants lui cause bien du tracas.
    Ainsi, il fait une dépression à chaque nomination d’un nouveau premier ministre israélien!

    Fort heureusement, un certain sens du macabre lui a assuré du succès par-ici, et ses cartes postales se vendent bien.

    Bonne soirée, camarade!

    • lovingroger permalink
      09/05/2010 22:32

      Si je puis me permettre, camarade, ton vas de visage fait plus Vladimir que Joseph…

      • lovingroger permalink
        09/05/2010 22:33

        et ton bas aussi d’ailleurs

  37. C'est ç'la même permalink
    10/05/2010 00:15

    ta meilleure chute depuis longtemps !

  38. La garce permalink
    10/05/2010 00:22

    Les très vieux ça pue, c’est frippé et souvent ça bave.

    Outre le côté inesthétique du concept, un vieux c’est très vicieux.

    • antoine permalink
      10/05/2010 01:07

      ah ça, si on pouvait avoir moins de vieux et plus de garces, ce serait broadway.

  39. Le Fonctionnaire permalink
    10/05/2010 01:13

    Le sujet est intéressant, mais je te trouve simpliste la Meuf. Voire naive. Et bah oui, certains soins sont chers. Très chers. Oui, on ne peut pas mettre un prix sur la vie d’un homme, qu’il ait 20 ou 100 ans.

    Mais bon pas de bol, on ne peut pas soigner tout le monde. Attention avant de me lyncher, je ne dis pas qu’il faut réduire les prestations de la Sécu, mais juste que c’est, en ce moment même et partout dans le monde, une réalité. Des gens meurent qu’on aurait pu sauver, même en France, et on ne le fait pas parce que ça coûte trop cher. Les médecins ne sont pas tenus de sauver des vies à tout prix, juste dans la mesure du possible.

    Concrètement, ça donne par exemple qu’un type de 90 ans en phase terminale d’un cancer n’aura peut être pas autant de d’examens et de traitements qu’un homme plus jeune. L’hôpital a des ressources limitées, il faut faire des choix. Après, ce n’est qu’une question (épineuse) de degré. Et de ne pas se voiler la face.

    Et puis je ne vois pas vraiment en quoi l’idée de faire payer plus ceux qui en ont vraiment les moyens est choquante. Arrêter de soigner les vieux qui n’ont pas les moyens, je comprend que ça choque, mais faire payer ceux qui les ont ?

    • antoine permalink
      10/05/2010 01:36

      Le fonctionnaire,

      La Meuf n’a jamais parlé du « tri ». Evidemment qu’on trie: entre deux cas graves qui arrivent aux urgences, il y’a des critères de sélection. Personne n’est dupe.

      En revanche sur ta logique du « consommateur payeur » cela revient à abandonner le système solidaire qui est en oeuvre actuellement. Dès lors que l’on relie la cotisation à la dépense on met les pieds en terrain miné: quels seront les critères, les seuils retenus ? Comment garantir leur stabilité ?Il suffira par la suite (à un gouvernement encore plus réac) de les abaisser pour pénaliser ensuite des populations entières. A chaque fois que l’on a cédé sur les principes (avec de bonnes intentions et des objectifs d’efficacité très louables), ce sont les français les plus faibles qui en ont payé les conséquences.

      Je rappellerai simplement que la sécu est notamment en déficit parce que l’Etat n’honore pas ses dettes. Et qu’il pourrait facilement faire face à ses obligations s’il recouvrait correctement l’impot.

      Alors Alain, avant de faire payer les vieux, occupe toi de faire payer les fraudeurs fiscaux qui volent notre pays dans des proportions scandaleuses. Et toi le fonctionnaire, file lui un coup de main, merci.

    • La garce permalink
      10/05/2010 01:40

      Les jeunes qui s’inquiètent de l’avenir des vieux.
      Le temps qu’on trouve la réponse au problème, ils seront déjà morts . Et nous, déjà vieux.

      • antoine permalink
        10/05/2010 01:45

        rien de philanthropique, il se trouve que les problèmes des vieux sont financés par les cotisations sociales des jeunes (pour ceux qui ont la chance d’en payer).

      • La garce permalink
        10/05/2010 02:23

        Je ne payerai jamais mes cotisations sociales.

      • Mammout'h permalink
        10/05/2010 03:00

        Mais quel garce !

        (La Pastanaga : Dois je te payer des royalties ou pas ?)

  40. turquoise permalink
    10/05/2010 05:06

    moi aussi j’aime bien les « ta gueule, xyz »

  41. 10/05/2010 09:29

    La Meuf, je suis contente : ça faisait longtemps que j’attendais un nouveau « Ta Gueule… » et celui-ci est de toute beauté (bien qu’effarant, évidemment).

  42. P2L permalink
    10/05/2010 13:50

    De toutes façons, les vieux, faut les tuer à la naissance.

  43. 11/05/2010 23:14

    http://www.arretsurimages.net/vite-dit.php#8048

    Même ses chiffres son bidons en plus !

  44. Soluce permalink
    12/05/2010 01:03

    C’est quoi ce délire? Et pourquoi pas une prime à la casse! 1000 euros si vous faites un enfant neuf et si vous laissez vos vieux sans soins.

  45. La Secretaire permalink
    29/05/2010 08:54

    En effet je ne vois pas trop quoi repondre d’autre a Alain Minc qu’un bon vieux ‘Ta Gueule’…
    Des idees ‘progressistes’, haha. Vivant dans un pays ou il n’y a pas de couverture sociale universelle, on est pas loin du cas : ‘et puis le lustre la, chez votre pere, vous ne pouvez pas en tirer tant ?’. On se fait soigner en urgence et ensuite on se retrouve avec des factures equivalentes a plusieurs milliers d’euros, et la famille doit se cotiser. Et quand c’est pas trop grave (une rage de dents) ben on se gave de Dolipranes et on vit avec une dent pourrie.
    Alors oui c’est sur on a moins de problemes avec les vieux, parce qu’au prix des soins ya pas grand monde qui arrive a la retraite en bonne sante !

  46. librellule , la ménagère de moins de 50 ans permalink
    06/06/2010 02:05

    Ce qui me sidère, ce sont tous ces libéraux, dont des patriciens médicaux,
    qui ne veulent pas laisser les vieux vieillir. Ceux que j’ai rencontrés avaient entre 30 et 40 ans et me parlaient d’euthanasie.
    Mais ont-ils conscience de leur propre vieillissement ou se croient-ils à l’abri de la dégénérescence grâce à leur pognon?

    Je fais partie de ceux qui laissent pourrir quelques dents en attendant des jours meilleurs.
    C’est aussi parce que je commence à avoir peur des dentistes, non pas de leurs soins mais de leurs pratiques malhonnêtes. Les trois derniers que j’ai consultés ont voulu « m’entuber ».

    Ma dernière employée âgée s’est fait opérer de la cataracte et a payé des dépassements d’honoraires non négligeables pour une opération loupée qui lui cause gêne et douleurs et non reconnue évidemment par le chirurgien.

    Mon beau-père est, sur les conseils de médecins, placé en long séjour. Il n’en aurait plus pour très longtemps. (!) Ils ne devraient jamais, à mon avis, faire ce genre de diagnostic.
    ça va lui couter 2000 euros mensuel qu’il n’a pas. Ses deux fils sont censés compléter. Nous sommes d’accord mais nous n’avons déjà plus assez d’argent pour nous.

    Bref!
    Ma propre mère a agoni pendant des mois dans une petite maison de retraite rurale et fut « soulagée » à l’aspirine et au doliprane et je ne souhaite une fin pareille à personne. Le médecin nous a rétorqué que les soins palliatifs tuaient. Dans son cas, c’était préférable. D’ailleurs, quand il a l’a examinée après son stage, il n’a pas hésité!

    Ne croyons-pas que les soins palliatifs existent déjà partout et pour tout le monde.
    Le personnel de cette maison m’a bien parlé de régression.

    je me demande parfois aussi si les médecins ont eu le temps de s’ouvrir à autre chose qu’à la médecine, s’ils ont lu, appris à raisonner autrement que médicalement. Il y a des médecins qui font partie de sectes,sûrement minoritaires, la FBU par exemple. Et oui, ça existe! Et quand vous lisez les recommandations du gourou…L’esprit est plus fort que la maladie.

    Bref! Sans perdre confiance dans la médecine, il vaut mieux se renseigner avant de subir une opération….

    Cordialement,
    Et bonne nuit!

Trackbacks

  1. Top Posts — WordPress.com
  2. Les Flèches de BiBi (15 /21 mai).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :