Skip to content

Des crimes et des châtiments.

14/04/2010

À l’occasion de l’exposition Crime et châtiment qui a lieu actuellement au Musée d’Orsay (exposition que je n’ai pas encore vu, mais à laquelle j’ai déjà consacré trois heures d’attente au beau milieu d’une queue sans fin), je me propose de vous livrer mon petit panthéon du crime et de sa punition au cinéma. Il me sera ainsi plus facile de tuer le temps à défaut de pouvoir tuer le groupe de touristes japonais masqués qui me précède en cette fraîche matinée, rue de la Légion d’honneur…

Trois Enterrements, de Tommy Lee Jones

Le premier film de l’acteur Tommy Lee Jones est une grande oeuvre sur la tragique facilité avec laquelle l’homme est capable de tuer son semblable. Les morts s’en reviennent littéralement d’outre-tombe pour demander réparation aux vivants dans cette histoire qui montre le crime comme point d’orgue de l’absurde et de l’arbitraire. Probablement le plus grand rôle de Jones, dans la peau de ce cowboy lessivé qui incarne une justice immanente mais à qui le salut ne sera jamais véritablement accordé.

La Cérémonie, de Claude Chabrol

L’un des films les plus glaçants qui m’a été donné de voir. Isabelle Huppert et Sandrine Bonnaire incarnent un duo criminel qui n’est pas sans rappeler celui jadis formé par Bonnie Parker et Clyde Barrow par sa dimension nihiliste. Rarement le concept de la banalité du mal aura été décrit de façon aussi clinique. Le seul bémol réside peut-être dans le traitement du milieu petit-bourgeois décrit par l’anar Chabrol: on ne peut s’empêcher de l’imaginer ricaner lorsqu’il filme cette jolie famille française se faire massacrer par ces deux anges de la mort issues du prolétariat. À voir ou à revoir.

La Corde, de Alfred Hitchcock

Deux étudiants élaborent une théorie visant à prouver qu’il est possible de commettre le crime parfait. Une mécanique diabolique à revoir pour la fameuse prouesse technique (le film se déroule quasiment en temps réel dans un célèbre vrai- faux plan séquence) mais surtout pour une des plus évidentes paraboles sur l’homosexualité (les deux tueurs sont aussi des amants; l’amalgame crime-homosexualité n’est jamais très loin, mais le film a été tourné en 1948) que nous ait offert le pourtant très puritain cinéma hollywoodien.

Dead Man, de Jim Jarmusch

Comment un homme, une fois qu’il a tué l’un de ses semblables (pour une raison noble), est lui même condamné à n’être plus qu’un fantôme attendant l’heure de la délivrance. Le meilleur film de l’extra-terrestre Jarmusch et accessoirement l’un des plus beaux rôles de Johnny Depp.

Match Point, de Woody Allen

Très inspiré par ses lectures dostoïevskiennes, Woody signe là son plus beau film de la décennie avec l’histoire de cet homme ordinaire qui commet un meurtre et pour qui la seule forme de salut réside dans la punition qui lui sera finalement refusée. Dés lors, le meurtrier est condamné à vivre seul avec sa faute dans un monde sans dieu.

Assurance sur la mort, de Billy Wilder

Le plus grand film noir de l’histoire du cinéma (en tout cas, pour ce que j’en sais) et l’une des oeuvres qui grava dans le mythe le motif des amants criminels ainsi que la figure de la femme fatale immortalisée par la grande Barbara Stanwick.

Benny’s video, de Michael Haneke

Un ado tue l’une de ses camarades de classe. Lorsque ses parents découvrent la vérité, ils décident de supprimer le corps et de repartir à zero avec leur enfant. Comme si rien ne s’était passé. Haneke, en moraliste d’envergure, nous montre le caractère vain de leur entreprise. Tétanisant.

La Nuit du Chasseur, de Charles Laughton

La plus grande incarnation du mal au cinéma, ce n’est ni Jack Nicholson dans Shining, ni Anthony Hopkins dans Le Silence des agneaux, mais bien Robert Mitchum qui la livre dans ce film mythique qui peut-être vu comme un cauchemar d’enfant. Un chef d’oeuvre sur les voluptés que procure le Mal.

Le Parrain, de Francis Ford Coppola

Peut-on bâtir un empire sur les morts sans que le sang retombe sur les générations futures? C’est la question que posent Coppola ainsi que l’auteur Mario Puzzo avec la saga la plus mythique de l’histoire du cinéma. C’est en tuant deux hommes que Michael Corleone devient un homme de pouvoir. Mais la souillure originelle du meurtre s’avère indélébile lorsque Michael veut en finir avec son passé pour entrer dans la légalité. La plus belle élégie du monde. Juste indépassable

Publicités
275 commentaires leave one →
  1. Le Joueur permalink
    14/04/2010 11:48

    Concernant Le Parrain, la question du châtiment est je trouve beaucoup plus centrale dans le second et troisième épisode. L’image finale de la saga en est une allégorie parfaite, de cet homme brisé qui finit seul, avec une culpabilité dévorante, et a perdu sa fille pour avoir tué son frère…

    • Le Joueur permalink
      14/04/2010 11:54

      En gros je répète ce que tu dis Le Juif. C’est la deuxième fois en deux billets.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 11:57

        On a les mêmes goûts en cinéma. On devrait se faire une sieste ensemble.

      • 14/04/2010 12:01

        [je parie 5€ que t’arrives pas à le pécho]

      • 14/04/2010 12:21

        Détrompe-toi Alexandre, j’aime bien qu’on soit direct avec moi. Mais le truc c’est que Le Joueur a un peu trop de poils au menton, à mon goût.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 13:21

        Alexandre, fais gaffe, tu vas aggraver ta dette.

      • 14/04/2010 13:29

        Mais c’est quoi tous ces gens qui lisent entre les crochets ! ([T’inquiète L’étudiant, c’est complètement calculé, je lui fais prendre la confiance sur des petites sommes, et après je me refais])

        Le Juif, regarde comme ma peau est douce et dorée, et en plus je n’ai vu aucun de ces films. Pour la sieste, je peux remplacer le Joueur.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 13:32

        Je suis content ! Ton blog me l’avait deja fait penser, et apres avoir raconte que t’embrassais un mec, la therapie de couple que tu as suivi avec Robert, etc. c’est ici que voila enfin la preuve flagrante de ton homosexualite !

      • 14/04/2010 13:41

        Absolument pas. J’ai juste comme défi de me faire une star de la blogosphère, (je l’avais déjà dit il y a longtemps) et je me suis pris un râteau de la Meuf (qui m’a aussiôt découragé pour le Pédé). Et pour gagner, je ne vais pas m’arrêter à des petites considérations d’orientation sexuelle.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 13:49

        Tu n’as pas pensé à essayer avec Yves Jego ?

        Diegosan pourrait te recommander, il le connait très bien.

      • 14/04/2010 13:56

        Du coup, l’étudiant, tu m’as fait chercher mon commentaire en question : https://cestlagene.com/2009/10/01/juif-a-vendre/#comment-4435

        En relisant, je m’aperçois que la Meuf n’avait pas refusé, elle m’avais juste prévenu que l’alcool ne servirait à rien avec elle. Je mange 3 kilos de chorizo par jour et je me colle du poil partout, et comme ça je ressemblerai à Javier.

        Yves Jégo ? mmh, mouais non, je fais pas dans l’humanitaire.

      • 14/04/2010 13:59

        (et je tiens à ajouter que je suis TRES déçu que tu ne te sois pas souvenu de ce que j’avais écrit il y a à peine plus de six mois)

      • 14/04/2010 14:01

        Roooo, Juif à vendre, c’était le bon temps.
        Le temps d’avant.
        Avant que ça baisse.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:00

        J’y étais même pas encore. Je n’aurais connu CLG que sur son déclin, après l’invasion des krisprolls, des lamantins et des percnoptères.

        Cela me donne envie de me jeter sous la ligne 4 du métro.

      • 14/04/2010 16:46

        @Alexandre: Tu cherchais à déformer mes propos?

      • 14/04/2010 16:47

        Tout ça pour te taper le Juif en plus!

      • 14/04/2010 18:29

        (mode poetic lover ON)
        C’était en désespoir de cause, ma belle
        Pourquoi le Juif si je peux avoir l’hirondelle
        (mode poetic lover OFF)

      • 14/04/2010 21:31

        En fait Guillaume, CLG a explosé en qualité à mon arrivée, s’est dégradé peu à peu, avant de sombrer quand est arrivée la Minette, pour te la faire courte.

      • LaMinette permalink
        14/04/2010 22:13

        Pffft tu dis ça parce que je te fais de l’ombre… ben ouais c’est comme ça, va falloir partager maintenant! Et estime toi heureux que je tolère ta présence!

    • 14/04/2010 11:58

      C’est drôle, pour moi l’image parfaite était incontestablement la fin du Parrain II: l’homme de pouvoir, arrivé au sommet, délesté de tout ce qui lui est cher.
      Les pleurnicheries du III ne semblent quant à elles bien redondantes.

      • 14/04/2010 12:24

        Je te rejoins de plus en plus sur ce point. Ce Parrain III reste tout de même une jolie excroissance.

      • 14/04/2010 12:29

        SAYYYY TRRROOOO BYYYEN le Parrain III.

      • 14/04/2010 12:32

        NAN SAYYYYY DE LA MAYYYYRDE

      • 14/04/2010 12:34

        SAYYY NEM PAA VRAYYY. La musique elle est jolie.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 14:27

        Ce n’est pas tout à fait vrai Le Pédé : c’est bien dans le 3 qu’est peinte le plus clairement la culpabilité de Michael Corleone par rapport à l’assassinat de son frère. Dans le 2, il semble peiné d’avoir eu à faire ce choix mais il se drape dans sa dignité semblant vouloir se persuader qu’il y était contraint.
        Des pleurnicheries redondantes dans le 3? Je pense avoir été bien plus sensible alors. La confession du Parrain âgé de 50 ans auprès de l’évêque, alors qu’il tente désespérément de courir après sa vie m’a ému : j’ai trouvé ça beau et terrifiant à voir.
        J’ai été conditionné par le bouquin de Puzzo que j’ai lu avant de voir le film, oui. D’ailleurs le livre montre plus clairement que le film comment le fratricide est le point central de la vie du Parrain, et le regret de l’avoir commis la principale raison qui le pousse à se blanchir.
        Et je me répète, le 3 ne peut aps être redondant, parce que ce n’est qu’avec la mort de la connasse (sa fille, heureusement que Coppola est meilleure réalisatrice qu’actrice) que la structure de l’oeuvre est complète: le châtiment c’est celui-là, pas l’isolement ni la seule culpabilité.

      • 14/04/2010 15:10

        Nan et puis quand même, la musique elle est joulie.

      • pcqi permalink
        14/04/2010 16:08

        Le Parrain III est très très bien, les pleurnicheries, le côté grandiloquent et pompeux est complètement assumé, c’est le dernier acte d’un opéra tragique, dont le dénouement est déjà connu, mais essentiel pour donner sa dimension à cette oeuvre que j’ai découvert très tardivement, à l’aube du XXI ème siècle (j’étais cependant « déjà » plus jeune que Diego, vu que je n’avais pas encore 22 ans).
        Et la musique est jolie.

      • 14/04/2010 17:05

        J’ai été un fan du Parrain III moi aussi, mais plus je le revois, plus je réalise que tout a déjà été dit à la fin du II.
        Certes, la mort de sa fille, c’est le châtiment ultime, mais a-t-on besoin d’en arriver là pour comprendre que Michael a tout perdu? Le plan final du II me semble largement plus éloquent, et plus fort, que tout ce que le III à a proposer. Et pas besoin de voir Michael s’étrangler avec du jus d’orange en expliquant à un cardinal qu’il se sent coupable d’avoir fait assassiner son frère pour réaliser qu’il est rongé par le remords.
        Comme George Lucas avec ses nouveaux Star Wars, Coppola est trop conscient sa propre mythologie et trop soucieux de reproduire les motifs qui en ont fait le succès, et son film, à l’inverse du II, n’a pas d’existence propre: sans notre nostalgie pour les deux qui l’ont précédé, il ne fonctionnerait pas du tout.
        De plus le film est bourré de problèmes: Pacino en mode 90’s avec ses blasts à répétition n’a plus rien à voir avec Michael, Andy Garcia est grotesque, Sofia Coppola atroce, Eli Wallach ridicule.
        Quant à la musique, Nino Rota étant mort en 79, et Carmine Coppola étant le tâcheron de la famiglia, tirez en vos propres conclusions.

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:07

        Non.

      • 14/04/2010 17:08

        SYYYY

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 18:19

        A mon avis, tu radicalises ta position par simple esprit de contradiction.
        Bon, je suis peut-être un sensible. Soit. Peut-être que la scène de la confession est trop larmoyante. Que tu aurais préféré que Coppola travaille ses thèmes avec plus de subtilité, sans avoir l’air de trop y toucher, et que Michael Corleone qui exprime explicitement ses remords ça t’a gonflé. Je peux le concevoir.
        Mais tu ne peux pas occulter toute une dimension de l’oeuvre.

        A la fin du II, il perd (pas encore tout cela dit) tout et se fait archétype du remord et de la culpabilité. Convines avec moi que ce que le III apporte en plus et d’inédit, c’est cette fuite en avant, cette poursuite de la rédemption. Michael Corleone veut rattraper la vie à laquelle il était destiné si jamais il était pas rentré dans ce PUTAIN d’hosto au tout début, et sutout veut se blanchir…
        Travailler sur le contraste et l’interaction entre ce mafieux poussé puis retranché dans les plus noirs recoins de son âme, avec l’humilité et la sagesse de cet évêque (allégorie de la pureté, rien que ça), c’est trop intéressant pour être réduit à la dimension de spin-off ou d’excroissance.
        C’est du stendhal en puissance: Le Rouge et le Noir repris par un Puzzo pplein d’audace.
        Impossibilité pour Corleone de ne pas payer son tribut, de rester impuni: ce n’est seulement du remord. C’est l’impuissance et le désespoir qui arrievent dans le III. Et je le redis, c’est beau et terrible à voir.
        Sophia Coppola EST atroce, Andy Garcia grotesque je suis prêt à acquiescer.
        Mais Pacino?! Je ne comprends pas ce procès injuste? Tu nous fais du Ferenczi?
        Sa prestation est indubitablement excellente et je t’interdis de dire qu’il sais même pas boire du jus d’orange et donc qu’il aaaay nul.
        Ce n’est plus Michael: je ne le vois pas ainsi mais si tu le dis…mais le personnage ne cherche-t-il pas à tout prix à fuir son identité?
        Je voue un culte à Pacino depuis cet episode III et celui-là seulement. Dans les 2 premiers je le trouvais très bien. Mais il incarne un monstre froid, glacial, monocorde, qui dissimule son humanité. Il est effrayant.
        Alors oui ce n’est plus Michael, mais c’est pour tendre vers le mieux.

      • pcqi permalink
        14/04/2010 18:24

        J’allais partir dans un argumentaire comme celui ci-dessus, en plus chiant, mais finalement je me range derrière Nora (no offense).

      • 14/04/2010 21:33

        Nan mais la musique je parle pas du score, je parle de l’opéra rustique là, il est jouli.

      • 17/04/2010 10:38

        ‘tain Le Joueur, j’avais pas vu ta réponse.

        Je suis horrifié par ce que tu me dis sur le bon vieux Al, dans la mesure ou le I et surtout le II incarnent à mon humble avis ce qui fait spécifiquement son génie -cette capacité unique à crier au secours avec ses yeux quand tout le reste de son visage exprime autre chose (ici, la maîtrise)- alors que le 3 est une compilation de ses pires travers -tendance au surlignage et à l’emphase methodisante et prévisible, qui caractérisent ses pires performances (Scent of a woman, au hasard…) et qui le rendent parfois difficile à défendre face à ceux qui l’accusent aujourd’hui d’être un vieux cabot.

      • Le Joueur permalink
        18/04/2010 10:40

        Vu que c’est la deuxième fois que l’ordi bugge avant que je publie mon texte, et que ça me fait chier de tout retaper, j’édulcore un peu le message.

        En gros, je suis ravi que tu aies changé d’avis et que tu sois d’accord avec moi sur le fait que le 3 est absolument mythique. Commentnonmaissiii!!

        Quoiqu’il en soit je suis comme toujours baba au rhum devant ton sens parfait de l’image et de l’analyse toujours juste
        « cette capacité unique à crier au secours avec ses yeux quand tout le reste de son visage exprime autre chose (ici, la maîtrise) »… Ouiiii! C’est fou comme tu sais saisir et retranscrire ce genre de trucs !

        MAIS POURQUOI POURQUOI? Pourquoi faut-il que tu fasse de l’excès une coquetterie?
        « Le Parrain 3 c’est une compilation de travers qui font de Pacino un vieux cabot. »
        Ouais. Euh… T’es quand même pas sérieux, là??
        Tu te veux excessif en tout, et cela te sied parfois à la perfection.
        Pas là. J’ai horreur de la phrase « des goûts et des couleurs on ne discute pas » car je la trouve foncièrement débile, mais là j’ai l’impression que nous ne tomberons pas d’accord, car je ne démords pas de mon admiration pour cette image phénoménale de l’impuissance, de la course en avant désespérée vers l’absolution que nous sert Pacino dasn le 3ème épisode. Et je dis bien Pacino, et pas Corleone, car je reste persuadé qu’aucun acteur (fut-il De niro ou Brando) n’aurait pu aussi bien endosser ce rôle.
        Donc je reste convaincu de mon côté de la légèreté de la qualification « d’excroissance » ou « redondance », car si tu retires la conclusion de la structure, c’est pour moi toute l’oeuvre qui s’écroule.
        Concernant la tendance au surlignage et à l’emphase methodisante et prévisible ; il me faudrait peut-être un visionnage supplémentaire pour en juger précisément: mais je ne me souviens pas avoir été une seule fois gêné par l’interprétation de Pacino ou d’un surjouage de sa part comme dans le « Le Temps d’un week end » (désolé pour la VF). C’est pourquoi je trouve la comparaison sévère et injuste, et ne servant qu’à étayer ton propos.
        Propos que j’ai un plaisir éternellement renouvelé à lire, cela va sans dire.

      • Le Joueur permalink
        18/04/2010 11:00

        Le premier qui pense « ça c’est édulcoré? , on dirait pas! » je lui titille l’anus à l’AK47.

      • 19/04/2010 22:57

        Je m’insurge! Tu m’as cité de travers. Je n’ai pas dit « Le Parrain 3 c’est une compilation de travers qui font de Pacino un vieux cabot. », mais « le 3 est une compilation de ses pires travers (..) qui le rendent parfois difficile à défendre face à ceux qui l’accusent aujourd’hui d’être un vieux cabot. ». Ce qui n’est pas exactement la même chose.

        En fait, tu l’auras compris, je pense -à l’inverse de toi- qu’objectivement Pacino n’est pas un acteur qui a très bien vieilli. Ce qui signifie que je préfère ses performances de jeunesse (Le Parrain I et II, Serpico, L’Epouvantail, Dog Day Afternoon) et que, malgré le culte que je lui voue, je trouve qu’il a une petite tendance à l’autocaricature (rien à voir avec la déchéance affligeante d’un De Niro, hein, mettons nous d’accord) qui l’a souvent empêché de retrouver la pleine puissance de ses premiers rôles.

        Mais je reconnais que parfois ses excès s’insèrent parfaitement dans le cadre d’un film (Scarface), que parfois ils sont très drôles (Dick Tracy), et que parfois miracle, les tics s’estompent et une performance de génie émerge (Donnie Brasco, The Insider).

        Et son Michael Corleone dans le Parrain III contient à mon sens plus d’un moment de gêne -la scène de crise dans la cuisine n’étant pas la moindre. Et si celle-ci n’est pas à ranger du côté de 88 Minutes, elle est pour moi plus proche du Temps d’un Week-End que de Carlito’s Way.

        ps. as-tu vu Angels in America?

      • Le Joueur permalink
        20/04/2010 00:05

        Aah… Je regrette de n’avoir pas vu tous les films que tu cites, ce qui m’aurait permis de suivre avec plus de fidélité ton argumentation…

        Bon j’ai fait exprès de te citer de travers, mais c’est parce que soyons honnête, ta technique permet de faire passer un message sans l’avoir dit. C’est très habile. et un peu pernicieux [t’es trop têtu pour l’admettre, ou je me trompe?]
        En revanche, non je ne pense pas forcément l’inverse de ce que tu dis ici. Oui il vieillit mal. Pas inexact, et il ya beaucoup de films qu’il aurait pu/du refuser ces derniers temps (quand on pense qu’ à l’époque, il n’avait pas hésité pour Apocalypse Now …).
        D’ailleurs, ce pointillisme drastique qu’il consacre à la méthode Strasberg explique peut-être cela: on ne peut convoquer les mêmes affects et obtenir un résultat satisfaisant quand on a 30 ans et quand on en a 60. Il est trop rigide sur ce point, sur lequel il aurait du évoluer, et c’est là que je pense déceler la raison qui te fait dire qu’il s’autocaricature ou que les choses vont en empirant avec l’âge sauf accident(s).
        Mais je reste admiratif de sa prestation dans le Parrain 3. Tu n’es pas d’accord. Bon.
        Ceci posé, et en dépit de l’intérêt de cette discussion, on s’est détournés de la question d’origine qui était : le troisième épisode du Parrain, indépendamment de la performance de Pacino, parachève la saga de la famille Corleone et est le troisième acte indispensable à la conclusion de cette tragédie. Le personnage Michael est un héros grec au sens antique: sa chute est donc inévitable, et la voir se dérouler est poignant. En dehors de l’unité d’action, on retrouve d’ailleurs les signes précurseurs de la chute (comme la scène du jus d’orange que tu traites si durement, qui n’est pas sans rappeler la mort de Vito qui achète précisément des agrumes, par exemple) et tout cela forme un résultat fascinant que je m’obstine à défendre.
        Heureusement que je n’ai pas eu à attendre les 16 ans qui ont séparé les deux épisodes: je n’aurais pas du tout été à l’aise.
        PS: non, je n’ai pas vu les épisodes d’Angels in America, sur le papier ça m’a pas séduit, car ça faisait resucée de Philadelphia, qui plus je le regarde, plus il me gonfle. Mais si tu me le suggères, je vais tâcher de mater ça. (Ca et L’épouvantail, et Dick Tracy et Carlito’s way)

      • Le Joueur permalink
        20/04/2010 00:16

        « Je n’ai pas dit « Le Parrain 3 c’est une compilation de travers qui font de Pacino un vieux cabot. », mais « le 3 est une compilation de ses pires travers (..) qui le rendent parfois difficile à défendre face à ceux qui l’accusent aujourd’hui d’être un vieux cabot. ». Ce qui n’est pas exactement la même chose. »

        Après réflexion, je le reconnais: il ya effectivement une subtile différence.

        Mais comme ça me ferait mal de trop te conforter: je l’ai trouvé FORMIDABLE dans l’Enfer du dimanche. C’est aussi probablement parce que j’ai joué un certain temps au rugby que j’y ait été sensible.

      • 20/04/2010 00:24

        Je suis d’accord avec toi en théorie -oui, Michael est un héros de tragédie depuis le début- mon problème est que dans l’exécution, pour les raisons que j’ai déjà citées, le film ne tient pas ses promesses, trop occupé à singer les figures imposées de la saga et à tenter de rallumer la flamme de sa propre nostalgie (réunir Michael et Kay en dépit de toute logique, ressusciter Sonny sous les traits de ce gros lourd de Vincent, etc.) pour réellement apporter quelque chose de neuf, quelque chose qui ne serait pas déjà contenu -en mieux- à la fin du II, à mon sens l’une des plus parfaites de toute l’histoire du ciné.

        Sinon, Angels in America est à Philadelphia ce que Le Parrain est à 88 minutes. Ce qui signifie que:
        -c’est 88 millions de fois mieux
        -ça n’a rien à voir
        Donc pas d’inquiétude.

      • Le Joueur permalink
        20/04/2010 00:46

        Juste pour e plaisir de pinailler encore un petit peu:
        « rallumer la flamme de sa propre nostalgie (réunir Michael et Kay en dépit de toute logique »
        A mon sens c’est justement l’impossibilité de les réunir qui est montrée. Malgré les efforts de Michael, tiraillé entre son désir de vivre la vie qu’il aurait du avoir auprès d’elle, et l’impossibilité de recommencer à zéro. Malgré cette scène magnifique en Sicile, où c’est impressionnant de voir en quelques images comment Michael tente de se rapprocher d’elle, de la toucher alors qu’une distance indicible et irréductible se devine entre eux.
        Bon allez, Angels in America maintenant: parce que mine de rien il se fait tard.

      • davidgeridoo permalink
        20/04/2010 09:33

        Alors, je passe juste ici pour dire bonjour et préciser au Joueur que « Carlito’s Way », c’est juste le meilleur film de De Palma (là, ça ne s’applique pas, la règle dite « de Beauvoir ») et que malgré tout ce que pourront te dire tes amis weerasethakulophiles, il ne faut surtout pas faire l’Impasse sur ce film, jeu de mots, référence, triple lutz, bing, réception.

      • Le Joueur permalink
        20/04/2010 16:12

        Rhoooo, oui ben je l’avais vu en fait l’Impasse. Merci Le Pédé de révéler au monde que je suis un gros nul en anglais (et que je n’ai pas le réflexe systématiuqe du puriste qui mate les films en VO…)
        David, au fait, merci pour ces allusions perfides. T’as l’estomac qui te brûle ou le problème est ailleurs?

      • 20/04/2010 16:15

        J’ai une préférence pour Scarface perso.

    • ABC permalink
      14/04/2010 13:09

      C’est pour des expos comme ça que j’aimerais être

      sur la capital, sic

      Euh Le Joueur, tu peux fermer la bouche et ouvrir les yeux ?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 14:28

        Moi aussi je te kiffe

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:13

        ABC > si cela peut te consoler, il y a une éternité que je ne suis pas allé voir une expo sur la capitale, bien qu’habitant dans sa banlieue proche. vergonia !

        Tu habites où si cela n’est pas trop indiscret ?

      • ABC permalink
        14/04/2010 15:24

        Guillaume je suis à l’Ouest, complètement à l’ouest

        Le Joueur, Je ne fais jamais de sieste, sauf quand j’en fais

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:36

        Oui, mais pas en Bretagne quand même ? Tu vis en France ?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:53

        La Catwoman des Côtes d’Armor…
        De l’ouest alors,
        c’est pour ça que tu te mélanges les pinceaux sur les citations de Marcel Pagnol…

      • ABC permalink
        14/04/2010 15:53

        Oui, je suis une exilée Guillaume, sniff

        Mais un jour j’assaillerai la Cazpitale et à moi les expos, les orgies

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:05

        Oui, un jour tu rejoindras la civilisation. Bien sûr, tu seras un peu désorientée au début par ces voitures, ces grands immeubles, ces trains sous-terrain que nous appelon métro, et aussi par ce grand point lumineux dans le ciel qui s’appelerait « soleil » !

        [mes origines normandes me rendent bien légitime pour me moquer de la manière la plus basse possible de nos tétus voisins du lointain Ponant)

      • ABC permalink
        14/04/2010 16:06

        Ouuch non pas les Côtes d’Armor quand même, Le joueur

        Oui je sais manier le pinceau n’est pas fort, c’est pas faute d’avoir essayé Cher Panturle

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 16:17

        Jolii ABC.. Mais Panturle est un personnage de Giono.
        Ce que j’ai dit plus haut est trop tiré par les cheveux et risque d’être mal interprété:
        Je voulais simplement rappeler que Pagnol, lui on lui disait « ferme les yeux, ouvre la bouche » quand il était plus jeune.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:25

        Tiens, j’avais manqué ce passage dans « La gloire mon pêre/le chateau de ma mêre/ le temps des secrets ».

      • ABC permalink
        14/04/2010 16:46

        Je fais du pseudo Pagnol sans le savoir, jvous jure

        Le joueur, « Panturle », c’est un hommage à ta provence et à ton panthéisme Héhé. Et je ne suis pas joili, je suis Maourrrr

        Ahhh Guillaume, que j’aime ce mot  » Ponant » terre de contraste et de chevaliers

      • ABC permalink
        14/04/2010 17:09

        Désolée pour la conjugaison d’assaillir [avec un ton et une voix à la Denisot muppet]

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 17:20

        @Pascanet : rappelle-toi le passage de la sauterelle, dans le TDS.

        Mon panthéisme? C’est-à-dire?

      • ABC permalink
        14/04/2010 17:32

        Euhh ton amour de la Nature, Cher Dieu Pan. Ton regard me fait un peu peur en revanche, tu peux te faire greffer des iris ?

  2. Guillaume Pascanet permalink
    14/04/2010 11:49

    Bon courage pour la queue, j’espère qu’il ne pleut pas trop.

    Il me semble que le sujet de « la cérémonie » est justement les rapports de classe qui amène à la violence, même avec une bonne volonté plus ou moins hypocrite des bourgeois dominants.

  3. 14/04/2010 12:00

    Bonne idée de post ça tiens, intéressant.

    J’avais beaucoup aimé « Trois Enterrements » (je suis d’ailleurs surpris de trouver un scénario d’Arriaga dans ta liste) que j’avais trouvé très froid et brutal malgré le décor et la lenteur. Un très bon moment pour moi.
    J’ai vu « La Corde » très recemment et je dois dire que j’ai plus été intrigué par la réalisation en 10X10 minutes que par la thématique homosexuelle qui ne m’a pas tellement sauté aux yeux. Mais après analyse c’est bien sûr évident (et évidemment, quel suspense…).
    Par contre je crois que je suis complètement passé à coté de « Dead Man » qui ne m’avais pas vraiment emporté (mais bon, les conditions n’étaient pas top non plus…)
    Et puis « Benny’s Video » quoi… Hanneke est pour moi le genre de mec qui me font hurler au génie à tous les coups. Je n’en ai vu que 3 jusqu’ici (« Le Ruban Blanc », l’incroyable « Caché » et celui-ci) et je cherche déjà à me faire sa filmo. Le personnage est en plus super-interessant.

    Voilà pour le pavé, le reste j’ai pas vu. Et je regrettais énormément d’avoir loupé « La Nuit du Chasseur » qui à été diffusé en ciné-club chez moi il y a 2 mois, et tu ne fais que confirmer mon désarroi…

  4. miss may permalink
    14/04/2010 12:06

    Tu verras Le Juif, l’expo est vraiment géniale, même si l’éclairage du début est sérieusement à revoir (ou à allumer peut-être).
    La fin de l’expo est terrible… je n’en dis pas plus….

    • 14/04/2010 12:23

      Je te fais confiance miss; d’ailleurs je me suis déjà pas mal spoilé l’expo en en consultant le catalogue. C’est dire si je suis emballé par cet évènement.

      • P2L permalink
        14/04/2010 19:24

        Je viens de capter un truc de dingue.

        Les Posts du Juif sont en marron-beige (ou un truc du genre…je suis legerement daltonien). Je pensais que c’etait le cas pour les 4 connards.
        En fait, non.
        C’est seulement quand il assure le SAV de ses articles.

        On peut d’ailleurs faire des comparatifs sur la qualite – ou tout du moins le volume- des SAV des 4 auteurs.

        3 sur 189, Le Juif, c’est pas ouf.
        Ou alors tu consideres que tes posts se suffisent a eux memes et que toutes les discussions qui en decoulent ne sont que superfetatoires.

      • lulu permalink
        14/04/2010 19:30

        C’est peut-être parce qu’il n’y a que 3 commentaires qui parlent de son post

      • 14/04/2010 19:32

        Daltonien? Mais c’est très dangereux ça?

      • P2L permalink
        14/04/2010 19:35

        Je suis tres dangereux.

      • 14/04/2010 19:38

        Mais grave. Tu défonces [en gros, cette phrase est le résumé de la journée]

      • 14/04/2010 19:41

        Au Musée d’Orsay il y a encore un clou de libre.

      • 14/04/2010 22:41

        @P2L,
        j’interviens quand je peux et surtout SI je veux!
        @lulu: merci de voler à mon secours, Ô Juste parmi les Justes.

    • La Pastanaga permalink
      14/04/2010 15:52

      d’ailleurs la prochaine fois, si on te laisse entrer, tu feras quand même un pitit billet sur cette expo?
      la vérité, ce serait soupère.

      (au fait, tu devais pas en faire un sur celle de Lucian Freud?)

      • 14/04/2010 22:45

        @Pasta,
        promis, juré, craché pour ce qui est de Crime et châtiment!
        Pour Freud, je n’ai rien promis de tel, et depuis ce post dans lequel je mentionnais le peintre anglais, mon enthousiasme s’est progressivement tari quant à cette expo. Aujourd’hui, Lucian et ses portraits déprimants me gonflent de plus en plus

      • La Pastanaga permalink
        15/04/2010 09:25

        merci.

        pour Lucian Freud, je te comprends et c’est un peu pour ça que je te demandais ça d’ailleurs…
        en plus 12 € l’entrée, et 4 € l’audioguide, ça fait quand même un peu mal au cul.

        sinon tu as vu celle de Munch?

  5. 14/04/2010 12:08

    AVIS A LA POPULATION : à propos de La Corde, je me permets de vous imposer une fiche de lecture. Il faut absolument, mais absolument, lire un de mes livres préférés de tous les temps dont le pitch est tout à fait similaire à la Corde (2 étudiants brillants de bonne famille qui décident de commettre le crime parfait juste pour montrer que c’est possible).
    Ca s’appelle Crime, par Meyer Levin (attention je le soupçonne d’être juif). C’est absolument magnifique. Chez l’excellent Phebus Libretto (qui réédite par ailleurs tout London).

    Au fait Henri, tu l’as lu ça y est grosse feignasse ?

    • 14/04/2010 12:17

      C’est normal que le pitch soit similaire, c’est l’histoire vraie de Leopold et Leob, sur laquelle est basée La Corde.

      • 14/04/2010 12:18

        Je l’ai toujours supputé mais n’avais jamais pris le temps de le vérifier. Ceci dit, le traitement est différent, avec le point de vue du narrateur-journaliste-en-herbe. Ce livre est une baaaaaallle internationale.

      • 14/04/2010 12:23

        Pris de court par Le Pédé, c’est ce que j’allais dire. Pas lu le bouqui néanmoins.

      • 14/04/2010 12:28

        Et ben tu sais ce qu’il te reste à faire : lire le bouquin, dès que tu auras retrouvé un N.

      • 14/04/2010 12:38

        S’il ne trouve pas de « n », il peut aussi lire le livre ^^…

        J’attends avec impatience de savoir ce que vaut cette expo…

    • miss may permalink
      14/04/2010 12:44

      ah oui, tout à fait d’accord (!) : Meyer Levin décrit ce fait divers avec une précision chirugicale qui fait froid dans le dos : tout y est, du crime à la rédemption. S’il n’y a qu’un livre à lire, c’est bien celui-là !

    • marie-cat permalink
      14/04/2010 12:45

      d’accord avec Diego sur le Meyer Levin ! d’ailleurs je me demande si ce n’est pas toi DS, qui m’a imposé cette lecture il y a déjà quelques années !

      • 14/04/2010 12:54

        Oh ! Hey les copains, je vous présente ma reusse.

      • ABC permalink
        14/04/2010 13:06

        Joyaux nanniversser Diego. Je te l’ai déjà souhaité mais

        le jour « j » mais je ne sais guère si tu l’as lu.

        De la part de nalfabet

      • 14/04/2010 14:03

        Merci Alfie. J’avais lu, oui.

      • 14/04/2010 14:43

        Oh putain toute une famille de Corses, on n’est pas dans la merde…
        Welcome sinon.

      • lulu permalink
        14/04/2010 14:49

        Bienvenue dans l’antre du diable

      • 14/04/2010 14:59

        Et encore, z’avez pas tout vu, y en a une deuxième. En revanche le risque de voir débarquer mes parents est assez faible, hein.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:03

        C’est très familial comme blog finalement.

        Une sorte de « les saintes chéries » sur internet.

      • 14/04/2010 15:17

        Ah non mais moi Diego je VEUX voir ta reum danser comme Christine Lagarde!

      • ABC permalink
        14/04/2010 15:21

        Euh moi jsuis pas la tante de Dieg’,[petie précision, pour éviter les amalgames]

      • 14/04/2010 21:34

        YoosF, c’est Christine qui a tout pompé, hein.

  6. 14/04/2010 12:33

    Par contre la comparaison entre les deux grognasses de La Cérémonie et Bonnie & Clyde, euh, comment te dire?

    • Le Joueur permalink
      14/04/2010 14:40

      Je m’étais moi aussi interrogé mais je voulais pas passer pour un pinailleur. Cet article est une excellente idée et très bien tourné.
      T’es plus indulgent sur les lacunes de certains films, Le Pédé…

      • 14/04/2010 16:11

        Lesquels?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 16:26

        Le premier qui me vient à l’esprit c’est Up, mais ça date un peu trop.
        Plus récemment, je n’ai pas compris que tu aies ete aussi dithyrambique sur Synecdoque. Je l’ai trouvé interessant mais remplies de lourdeurs et de partis pris douteux: mais tu ne lui a apparemment vu aucun vice caché.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 16:29

        Le participe passé de remplir a plusieurs formes orthographiques autorisées. J’ai choisi « remplies » pour un masculin singulier. C’est mon côté Roland Barthes.

      • 14/04/2010 17:14

        J’avoue m’être un peu emballé sur Up, qui malgré toutes ses qualités, ne m’a pas laissé un souvenir aussi fort que ses grands frères pixariens. En même temps, j’en ai jamais fait une vraie critique.
        Pour Synecdoque, c’est un de plus grands films que j’ai vu dans ma courte vie, pourquoi tu veux que je lui trouve des vices cachés?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 18:32

        C’est pour cette raison que que je me suis abstenu à l’époque de lancer le débat.
        D’un côte j’en brûle d’envie, parce qu’il est toujours utile de confronter ses points de vue, surtout que je trouve que tu passes de très intéressant à captivant dès lors qu’on te pousse un peu dans tes retranchements, de l’autre pas du tout envie.
        Parce que je t’aime comme ça : excessif (un peu) dans tes prises de position, décisif et autoritaire. Et ça fait du bien aussi de te laisser comme tu es. Parce que c’est très bien comme ça.

      • 14/04/2010 21:36

        Je le redis, je ne remercierai jamais assez le Pédé de m’avoir fait découvrir Synecdoche. C’est un des plus beaux cadeaux de cinéma qu’on m’ait jamais faits. Grave tu défonces.

  7. 14/04/2010 12:36

    LA MINETTE ELLE EST TROP MYTHO : elle ressemble pas DU TOUT à Nicole Kidman, en vrai.

    • lulu permalink
      14/04/2010 12:50

      Ouais en vraie elle est moche

    • Guillaume Pascanet permalink
      14/04/2010 14:18

      Diegosan > c’est un teasing pour pousser à l’inscription sur le trombinoscope ?

    • Le Joueur permalink
      14/04/2010 14:42

      Putain Diego tu fais même plus l’effort de faire une transition avant de lancer le krisprollage.

      • 14/04/2010 14:53

        C’est peut être parce que le français n’est pas ma langue maternelle mais je suis choqué par tant de vulgarité. Pourquoi dire « putain » quand on peut dire « péripathéticienne » ou « foutrax » ?

        C’était mieux avant.

      • 14/04/2010 15:00

        Je suis en plein dans le thème :
        1. Nicole a joué dans des films de crime et de châtiment qui font peur.
        2. La Minette donne des envies de meurtre.

        Je vois pas du tout pourquoi j’aurais dû transiter.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:09

        Hey Bernique, c’est comme ça que t’apprends à tes élèves à écrire « péripatéticienne »?
        Pour le pari, j’ai bien compris que tu cherchais à ce qu’on soit quittes… Mais ça serait moins rigolo.

      • 14/04/2010 16:31

        comme quoi, je ne connais pas assez de putes lettrées pour me l’expliquer, tu me remplis ma culture, le Joueur, merci.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 16:38

        En meme temps, lui, il leur apprend a l’ecrire en anglais.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 16:48

        Hey l’Etudiant, c’est comme ça que t’étudies? En anglais non plus ya pas de h à « peripatetic ». En plus, pour le coup ça fait le lien avec la profession d’AB.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 17:20

        Desole, c’etait une vanne incomprehensible de tous, qui remonte a une de mes profs d’anglais de lycee, qui nous a sorti que « le francais elle s’en foutait, parce qu’elle nous apprenait l’anglais, et que sinon ca lui ferait trop de boulot ».

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 17:20

        Et je suis un etudiant next-gen, je n’etudie pas. C’est tres tendance.

      • 14/04/2010 17:50

        attention à toi, l’étudiant, c’est comme ça que j’ai fini prof…
        Ma petite pute lettrée, je connaissais même pas ce mot en anglais. Je tâcherai de l’utiliser dès mon prochain cours (après les vacances, là, parce qu’on va regarder des films demain et après demain)

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 17:52

        Tu leur fais meme pas regarder des How I Met Your Mother ?

      • 14/04/2010 17:56

        Bien sûr que non, il faut pas les habituer à passer de bons moments en cours. On leur met des trucs comme Shakespeare in Love ou des téléfilms de la BBC sur la reine Victoria.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 18:03

        J’avoue que Shakespeare in Love, ca doit etre une vieille combine qu’on vous apprend a l’ecole des profs d’anglais, parce que tout le monde le ressort.

    • La Minette permalink
      14/04/2010 15:05

      Je n’ai JAMAIS dit que je ressemblais à Nicole Kidman et non je ne suis pas MOCHE!!

      • La Minette permalink
        14/04/2010 15:06

        Aaaaaaah c’est ça le krisprollage!!! youpi!!

      • 14/04/2010 15:07

        HAN ! Et menteuse avec ça !!! Tu t’es vantée PARTOUT d’être son sosie, pas vrai les copains ???

      • La Minette permalink
        14/04/2010 15:12

        Je ressemble à mon avatar qui ressemble à Nicole Kidman… En fait, je ressemble à Nicole Kidman au 2ème degré… En vrai, je ressemble à la cousine germaine de Nicole Kidman!

      • lulu permalink
        14/04/2010 15:12

        Laide et menteuse

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:15

        L’avatar de la Minette me ferait plutôt penser à Maureen O’hara dans « l’homme tranquille ».

      • 14/04/2010 15:18

        J’ai envie de vous gratifier d’un smiley de victoire de joie de les bras en l’air de « tout le monde debout…. là-haut !!! »
        La Minette a compris que je n’étais qu’un gentil être taquin.

        \o/ \o/ \o/ \o/ \o/ \o/ \o/ \o/ \o/

        (commentaire sponsorisé par Narta)

      • ABC permalink
        14/04/2010 15:22

        Il me fait penser à la méchante dans Princesse Sarah [désolée La Minette Ahem]

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:23

        [Nicole Kidman elle est trop moche]

      • 14/04/2010 15:26

        lulu : laide, menteuse et NOUVELLE : elle découvre seulement maintenant ce qu’est le krisprollage.

      • docds permalink
        14/04/2010 15:26

        Je trouve plutôt qu’elle est le sosie parfait de Georgette Lemaire

      • docds permalink
        14/04/2010 15:28

        Je me suis trompé de Georgette. Je voulais dire Georgette Plana.

      • La Minette permalink
        14/04/2010 15:32

        Ok Ok j’avoue je ressemble plutôt à Yvette Turner… et je joue très bien de l’accordéon, tsoin, tsoin!

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:34

        C’est Yvette Horner, tu confonds avec le tycoon d’Atlanta mais à ta décharge, ils arborent les même moustaches.

      • lulu permalink
        14/04/2010 16:50

        Yvette Turner ? La soeur de Tina ?

      • 14/04/2010 16:52

        @ABC: Mais Lavinia est blonde!

      • lulu permalink
        14/04/2010 16:54

        Madame Mangin a les cheveux gris

      • ABC permalink
        14/04/2010 17:05

        Lavinia et Mme Mangin, j’avias oublié leurs noms, ahh merci les girls, je mange une madeleine là

      • 14/04/2010 20:57

        C’est plutôt Lulu qui ressemble à Lavinia, non?

        Princesse Sarah, c’est le dessin aimé qui a fait de moi la pigeonne que je suis. Je sais pas si je dois la remercier…

      • 14/04/2010 21:40

        Et les cheveux de Monsieur Corsapon sont dans la cuisine, au-dessus du pain.

    • La Minette permalink
      14/04/2010 18:22

      Ouais la soeur de Tina et la petite nièce du peintre aquarelliste par alliance! C’est une belle lignée d’artiste que cette famille Turner

      • LaMinette permalink
        14/04/2010 22:15

        Oups c’est Yvette Horner et pas Turner?? M’aurait-on fourvoyée?!?

        *Ô désespoir! Tout un mythe qui s’écroule*

    • 14/04/2010 19:50

      C’est bien le dernier endroit ou je pensais entendre parler de princesse sarah…

      Oui Lavinia était blonde, mais le petit air méchant….

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 20:33

        C’esy quand même un blog où l’on parle essentiellement de François Feldman, de petits chats, de lamantin, de Bezu…

        Donc, l’arrivée de princesse Sarah n’est pas vraiment une surprise.

  8. LaPriss permalink
    14/04/2010 12:36

    (Bonjour)
    Bien, je note Crime et Benny’s video. Pas lu, pas vu.
    Pour le reste, j’acquiesce.

  9. L'étudiant permalink
    14/04/2010 13:14

    Une fois de plus, les articles me donnent quelques titres de films a voir, donc merci !

    Et je suis extremement ravi de voir La Nuit du Chasseur, qui est le premier film que j’ai vraiment aime.

  10. 14/04/2010 14:15

    Ouh la honte j’en ai pas vu la majorité des films de cette liste…Mais merci, je rallonge de suite ma liste de films à voir 😀

  11. Kowalski permalink
    14/04/2010 14:38

    Fuckin’ stupid white man

  12. 14/04/2010 14:52

    Ahhh va falloir que vois tous ces films moi.

    • 14/04/2010 15:02

      Ca marche pas très bien encore, la version bêta de reverso kikoo ==> français.

      • 14/04/2010 15:02

        Anglais non plus :
        « Ahhh is going to need that see all these movies I. »

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:08

        Tu n’as pas un tobogan à fabriquer au lieu de t’amuser avec reverso et de me faire rire ?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:13

        Tes slides ils doivent être magiques, vu le temps que tu mets entre deux commentaires.
        Ou alors tu es un esthète du minimalisme.

      • 14/04/2010 15:16

        Je ponds sans les mains, avec l’expérience. Et je sous-traite les finitions, et les crash tests sur enfants réels.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:18

        Tu utilises des enfants trisomiques j’espère.

      • docds permalink
        14/04/2010 15:25

        Merci Pascanet pour tous les toboggans que ce genre de commentaire aide à vivre (Je ne suis plus tellement sûr du texte)

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:26

        Ben non, avec eux on fait pas la différence entre avant et après qu’ils ont la gueule pétée.
        Vaut mieux prendre des petits autistes.

      • 14/04/2010 15:30

        Je me vois dans l’obligation de répéter, et j’ai HORREUR de ça : je ne m’occupe pas de ce genre de détails insignifiants. J’ai mieux à faire.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 15:32

        Docds > l’original est sur le billet concernant l’élégance de Britney Spears. J’y retourne parfois pour une opération copier/coller.

        Le jouer > le mieux, ce serait des petits myopathes.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:46

        Tous debooouuuuuut, là-baas…

      • 14/04/2010 16:10

        Le Joueur, tu tombes bien, parce que je voulais justement aborder l’épineux sujet de François Feldman, dont on ne parle pas assez en général, et sur ce blog en particulier.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:14

        Diego > t’ai-je déja dit que j’avais appelé mon dugong de compagnie François Feldman ?

        J’avais hésité avec Yves Jego mais finalement, j’ai trouvé que cela lui allait mieux.

  13. Guillaume Pascanet permalink
    14/04/2010 15:30

    Aucun rapport mais je viens de voir ceci et je pense que cela en intéressera quelques uns sur ce blog

    http://unoeil.wordpress.com/2010/03/09/paysage-audiovisuel-et-mediatique-la-jungle-tropicale/

    • 14/04/2010 15:35

      Mes propos ont été sortis de leur intelligentexte, je proteste !!!

      • 14/04/2010 16:08

        Comment te dire?

      • 14/04/2010 16:09

        Mais grave. Tu défonces.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:11

        Mais tellement !

      • La Pastanaga permalink
        14/04/2010 16:13

        ehooo Pascanet! tu te crois où là?

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:15

        Ben quoi, c’est une rouquine fumeuse qui dit cela, pas un lapin à carotte.

      • La Pastanaga permalink
        14/04/2010 16:17

        bon je retourne me changer en Jessica Rabbit puisque c’est comme ça

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:22

        Elle sont suceptibles les Ibériques !

      • Nora permalink
        14/04/2010 16:27

        Non, clairement.

      • 14/04/2010 16:28

        Pascanet, c’est pas parce que t’as levé le lièvre (et je ne parle pas de la Pasta) que tu as le droit d’intervenir. Tu ne fais pas parti du casting, désolé pour toi.

        xix : pour mieux situer mon personnage, j’ai pensé que je pourrais prendre un air grave sur le grave, mimer une levrette sur « tu défonces », et ajouter un lol à la fin ? Mais c’est toi le metteur en scène hein.

        [air grave] Mais grave. Tu défonces [mime de levrette]. Lol.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:32

        Méééeuuuu ! (avec la voix de Bayrou dans les guignols)

      • La Pastanaga permalink
        14/04/2010 16:59

        Mais grave. Tu défonces tellement clairement!

    • Guillaume Pascanet permalink
      14/04/2010 15:45

      Cela fait quoi d’être un des symboles de l’idiotie d’internet ?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 15:48

        Ha ah. Il vous a mis dans le même panier que la Foutrax.

      • 14/04/2010 15:54

        Je contacte sur le champ mon avocate : luuuuuuuuuuuuuuuuuluuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ???!!! [j’espère qu’elle n’est pas aux cabinets] [attention triple lutz rapport à cabinets / avocat j’ai pas fait exprès mais bon c’est fait]

      • 14/04/2010 15:56

        Je note que Nora n’a pas peur d’être dans l’opposition frontale, avec son « non, clairement ».

      • La Pastanaga permalink
        14/04/2010 16:01

        inspecteur merdik, c’est ce bon « xix » si je n’mabuse, nan?

      • 14/04/2010 16:05

        Ouais, j’attaquerais à votre place.

      • 14/04/2010 16:05

        Lui-même, celui qui nous honore de temps en temps d’une de ses leçons, avant de repartir le menton levé vers le ciel.

      • Nora permalink
        14/04/2010 16:47

        @Dieg: opposition frontale? Clairement.

    • lulu permalink
      14/04/2010 16:04

      Mais c’est sublime Pascanet !!!

      • 14/04/2010 16:05

        Tu vas avoir du boulot… Ils peuvent gagner des sous avec utlisation de leur image à l’insu de leur plein gré?

      • 14/04/2010 16:06

        Ah, mon avopute. Sue ! [pas le prénom, le verbe, hein] [le verbe anglé, hein, pas francé hein]

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 16:09

        N’est-ce pas chère Lulu ?

      • lulu permalink
        14/04/2010 16:48

        Ben c’est pas vraiment leur image me semble-t-il. Maintenant ont-ils des droits sur les personnages qu’ils ont crée ? Je ne crois pas. Il faudrait d’abord se poser la questions des droits de Faceyourmanga dans cette histoire. Mais bon, il faudrait pour cela que je me creuse le cerveau, et je prends 300 euros par heure de creusage de cerveau

      • 14/04/2010 16:51

        Les vieux travelos qui prennent des prix de call girls internationales, moi ça m’excite grave.
        Ceci dit, j’ai déposé en 1982 la marque « Mais grave. Tu défonces » à l’INPI et l’ai régulièrement renouvelée depuis.
        L’heure des golden bollocks a enfin sonné pour moi.

      • lulu permalink
        14/04/2010 16:53

        Ca dépend tu as déposé cette marque pour quels produits et services ?

      • 14/04/2010 16:55

        1982? Nous aurais-tu menti sur ton âge?

      • 14/04/2010 16:58

        Toutes les classes. En cumulé j’en suis à 200 millions de dollars de droits, mais vu que je vais pouvoir plumer un blog, je vais faire la culbute grave.

      • 14/04/2010 17:02

        La Meuf, tu n’as pas suivi un point : comme je l’expliquais, c’est mon année de naissance qui augmente d’un chaque année au lieu de mon âge depuis que j’ai eu 22 ans.
        Ainsi, en 2004, j’étais né en 1982. Mais en 1982, j’avais 9 ans et le sens des affaires.

      • lulu permalink
        14/04/2010 17:07

        Tu confonds marque et droits d’auteur. TEYYYY NUUULL !

        Par ailleurs, si tu déposes dans toutes les classes il faut exploiter dans toutes les classes. Peux-tu par exemple te targuer d’utiliser la marque « Mais Grave. Tu défonces » pour vendre des produits de la classe 4, à savoir « Huiles et graisses industrielles ; lubrifiants ; produits pour absorber, arroser, lier la poussière ; combustibles (y compris
        les essences pour moteurs) et matières éclairantes ; bougies et mèches pour l’éclairage. Bois de feu ; gaz d’éclairage. » ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 17:09

        C’est sympa le droit commercial.

        Je sais, c’est risible cette vanne venant d’un comptable.

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:09

        Mais moi c’est ma vraie tête et mon prénom.

        Ouais j’ai une gueule de manga, et alors?

      • lulu permalink
        14/04/2010 17:13

        C’est pas du droit commercial face de dugong ! C’est du droit de la propriété intellectuelle. Achement plus classe. Je rencontre des artistes de tous bords eyuééé. Comme George Clooney l’autre jour. Mais c’était plus du droit à l’image à propos de la pub pour Nespresso.

        Nora si ca ne peut pas être ta vraie tête, tu n’as pas d’arête nasale.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 17:16

        En contrepartie, elle doit avoir des yeux qui occupent 80% de la surface de son visage.

        Heureusement qu’elle ne porte pas de lunettes, elle serait ruinée en monture sur mesure et en verres 4 fois plus grand que la normale et dont la technologie est issue du téléscope spatial Hubble.

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:17

        C’est sur que si tu compares à ta propre arête, la mienne est inexistante.

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:19

        Hum, Pascanet…..80%?
        tu veux dire que le reste de mon visage occupent les 20% restants?
        t’as pas un léger problème pour appréhender les proportions?

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:20

        [et moi j’ai un problème avec la conjugaison]

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 17:21

        Depuis que je fréquente une italienne, j’ai une légère tendance à l’exagération.

        Je voulais mettre l’accent sur les yeux surdimensionnés des héros de manga type Candy.

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 17:22

        C’est normal, c’est un comptable. Il n’est pas tres a l’aise avec les chiffres.

      • 14/04/2010 17:24

        J’ai pas du tout confondu, quand je disais droits je voulais dire ce que je payais pour le dépôt et le renouvellement de ma marque.
        Et oui, tu tombes bien, justement j’exploite la marque « Mais grave. Tu défonces » pour une gamme de lubrifiants pour PAYYYDAYY et autres vieux tapins dont JE M’ETONNE que tu ne la connaisses pas.

      • lulu permalink
        14/04/2010 17:31

        Oui j’ai compris trop tard que tu ne t’étais pas trompé. J’esperais bêtement que ça passerait inaperçu. Tu t’y connais en tous cas en matière de propriété intellectuelle.

      • 14/04/2010 17:42

        J’ai quelques notions. Mon père s’occupait avant sa retraite de brevets/marques/licences, et j’ai eu la chance de faire des stages au département des marques de sa Cogip.
        En tout cas, ta pénitence me touche, et je te fais livrer ASAP une caisse de gel « Mais grave. Tu défonces ».

    • L'étudiant permalink
      14/04/2010 16:44

      Ah ah, j’etais deja alle faire un tour sur ce blog, suite a un de ses commentaires. J’avais lu un paragraphe, je l’avais lu une 2eme fois, j’avais ferme l’onglet, et n’y etais jamais retourne.

    • ABC permalink
      14/04/2010 16:47

      Il me dégoûte cet oeil, c’est super moche et gerblant

    • davidgeridoo permalink
      15/04/2010 17:24

      Eh, Xix ! MOI ! MOI ! MOI !

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:25

        Mais carrément !

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:26

        Trop pas !

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:26

        + 1

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:28

        Ça déchire !

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/04/2010 17:29

        Ca ne marchera pas, il ne prend que ceux qui ont un avatar manga.

        Savais-tu que le plus souvent, les lions du ngorongoro ne chassent pas et se contentent de voler les proies des hyènes ?

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:30

        Je m’inscris en faux !

      • 15/04/2010 17:31

        Mmmmh, davidgeridoo, je crains que tu ne sois un peu trop polémique pour être retenu au casting, avec ton « trop pas ».

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:31

        Je m’inscris en vrai !

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/04/2010 17:34

        Selon une étude du CNRS, 100% des gagnants du loto avaient tenté leur chance.

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:34

        Evidemment, Guillaume, tu ne voudrais pas que je bousille mon brushing pour attraper une gazelle récalcitrante alors qu’il y a des balisto au zèbre à l’épicerie du coin ?

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/04/2010 17:39

        Oui, mais tu pourrais les acheter au lieu de braquer la hyène qui tient cette épicerie.

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:43

        Carrément !

  14. 14/04/2010 16:13

    J’ADORE : si vous regardez bien, TOUS les liens dans son article pointent vers des articles de lui il, tellement il est pertinent.

    • La Pastanaga permalink
      14/04/2010 16:14

      c’est du nombrilisme 2.0

    • Guillaume Pascanet permalink
      14/04/2010 16:14

      J’avais remarqué ce détail amusant et révélateur.

    • L'étudiant permalink
      14/04/2010 16:45

      Oui, et a ce point c’est meme assez impressionant.

    • docds permalink
      14/04/2010 16:59

      Moi aussi, je dis des conneries ineptes et sans intérêt. Pourquoi ne suis-je pas cité?

      • Nora permalink
        14/04/2010 17:05

        pas juste.
        Non. Clairement.

      • Guillaume Pascanet permalink
        14/04/2010 17:05

        C’est vrai cela d’abord ! C’est quoi ce favoritisme honteux !

      • 14/04/2010 17:06

        A cause de ton look problématique. Ce côté caillera de la casquette.

      • 14/04/2010 17:23

        Mais non docds, ceux qu’ils a pas cités sont intelligents, regarde il a mis la foutrax, mais il a pas mis Pascanet, toi, moi, ou même le mélano… auh ok, pas valable comme argument.

      • 14/04/2010 17:33

        hé Bernique : ta mère !

      • 14/04/2010 18:31

        Originalité : 1/20, vulgarité : 20/20, compréhension du second degré : 0/20.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 18:36

        Jeu de mot : 3/20 pour l’effort.

      • 14/04/2010 18:58

        Modifier l’histoire écrite. J’ai quelques amis despotes qui font ça très bien au niveau de leur pays. Xix one point.

      • 14/04/2010 19:53

        je suis jamoux

      • 14/04/2010 21:44

        @bernique
        @le joueur
        Déjà vu sur CLG, le coup de la note. Petits joueurs.

      • Zouzi permalink
        14/04/2010 21:47

        Jamoux, c’est copyleft de la zouzi!

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 21:55

        En meme temps, Alexandre est prof, normal qu’il note des commentaires de maniere recurrente, ca compense ses copies qu’il n’est pas en train de noter.

      • 14/04/2010 21:55

        @zarzuela : je ne cherche pas à faire dans l’original, c’est juste une déformation professionnelle (par contre ma petite pute lettrée n’a pas cette excuse mais comme je l’aime bien, si tu lui parles mal, je t’éclate au Uno).

        @Zouzi, oui, je l’oublie déjà, pour moi, c’est domaine public, mais j’ajouterai le copyleft la prochaine fois

      • 14/04/2010 21:58

        (l’etudiant, comment sais tu pour mon paquet de copies que j’avais la journée pour les corriger mais que j’ai rinfoutu ?)
        ah oui, et j’ajoute qu’avec un patronyme comme le mien, « bernique ta mère », ce n’est absolument pas du re-sucé (d’où le 1/20 en originalité) datant de l’école primaire (généralement, ça s’est arrêté en 5ème, mais bon, on a le niveau que l’on peut)

      • L'étudiant permalink
        14/04/2010 22:04

        Je savais pas specialement pour le paquet d’aujourd’hui, mais j’etais a peu pres sur que tu devais avoir des copies en retard. Surtout vu comme t’as glande sur CLG aujourd’hui.

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 22:21

        C’est sûr qu’il glande. C’est un prof.

      • davidgeridoo permalink
        15/04/2010 17:40

        Manifestement !

    • Isabelle permalink
      14/04/2010 20:03

      C’est pas faux

  15. 14/04/2010 18:34

    Euh pour ceux que ca intéresse, La Cérémonie est tirée d’un bouquin extraordinaire de Ruth Rendell, A Judgement in Stone.

  16. 14/04/2010 18:51

    … Et « Crimes et Délits » de Woody Allen!!! Ne l’oublions pas!! 🙂
    … Même s’il veut tourner avec Carla Bruni et que cela me donne envie de me jeter sur les rails de la ligne A du RER (tant qu’à foutre la merde, autant y’aller franchement…).

    CPA

    • L'étudiant permalink
      14/04/2010 21:16

      Je crois que ce film a ete complimente juste un ou deux articles plus bas.

      • 16/04/2010 16:50

        Ah oui, en effet… Je suis une gourdasse.
        Néanmoins ce film mériterait presque un blog à lui tout seul… 🙂

  17. Kowalski permalink
    14/04/2010 20:38

    Moi je lis CLG et Un Oeil, et j’vous pisse bien profond à la raie, cooonnards !

    • Le Joueur permalink
      14/04/2010 21:35

      C’est biiiieennn… très constructif

      • Zouzi permalink
        14/04/2010 21:38

        Le joueur, tu veux pas fermer la bouche et ouvrir les yeux?

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 22:19

        Allez tous vous faire mettre. Je l’aime bien mon avatar… [Bon sauf que il ressemble d’un peu trop près à celui du Pédé.]

      • 14/04/2010 22:36

        Moi j’aime bien ton avatar, mais il te ressemble pas dingue, quand même.

      • Zouzi permalink
        14/04/2010 22:39

        Merci Diego!

      • Le Joueur permalink
        14/04/2010 22:55

        Mais comment tu le sais d’abord toi?

  18. Loutre permalink
    14/04/2010 22:11

    Et quid de M le maudit ???

    • 14/04/2010 22:36

      C’est marrant, j’ai pas mal hésité sur M..C’est juste que Fritz Lang, c’est moins ma came

      • 14/04/2010 22:37

        Et puis comme tu as dit QUID, ton avis ne peut malheureusement pas être pris en compte.

    • davidgeridoo permalink
      15/04/2010 17:48

      Définitivement.

  19. Kowalski permalink
    14/04/2010 22:43

    En rapport à l’article, je ne serais pas d’avis à considérer Dead Man comme un film construit autour du crime et de sa punition mais plutôt centré sur la perte de conscience et la mort.
    (Pour être un peu plus constructif dans mes commentaires)

    • Le Joueur permalink
      14/04/2010 22:54

      Bien vu. D’ailleurs ça se voit ailleurs dans la filmographie de Jarmush.
      C’est vrai que le changement est phénoménal au niveau de la constructivité.

    • 14/04/2010 23:06

      Le motif central de Dead Man est effectivement la Mort. Mais le meurtre y est vu, à mon sens, comme un rite d’initiation, un passage obligé qui permet au protagoniste de se défaire du vernis de la civilisation pour devenir un corps en phase avec la nature et avec les ancêtres indiens. Le maquillage de sang appliqué sur son visage traduit ce changement.

      C’est dans cette perspective que j’inclus le film à la liste.

  20. 15/04/2010 00:56

    Dead Man…
    AAAAAHHH OUI !!!

  21. 15/04/2010 03:11

    Très belle sélection.
    A laquelle je rajouterais Pickpocket de Bresson, qui est selon moi le film le plus proche du livre de Dostoïevski

  22. Florence permalink
    15/04/2010 12:42

    Ah Match Point…un chef d’oeuvre!!!

  23. raphmumu permalink
    15/04/2010 13:37

    C’est pas Star Wars la saga la plus mythique de l’histoire du cinéma ?

  24. 16/04/2010 22:18

    Affronter la foule de touristes incultes pour pouvoir pénétrer dans l’antre de Orsay… Ne m’en parle pas…
    😉

  25. ddlacrevete permalink
    17/04/2010 09:51

    Le parrain c’est craignos non? Et le mettre sur la même liste que la nuit du chasseur …j’accroche pas à cette saga idem la guerre des étoiles . Le grand pardon au moins avait le mérite d’être drôle.

    • docds permalink
      17/04/2010 10:03

      Je suis d’accord. Le personnage de Raymond Beitoun a une aura et une profondeur incomparable. Alors que ces tapettes de Brando et autres Pacino…

      • 17/04/2010 10:29

        Mais grave. Tu défonces.
        « Craignos », c’est LE terme qui définit Le Parrain.

      • docds permalink
        17/04/2010 10:32

        (A mon avis il est ironique, ou alors…)

      • 17/04/2010 10:40

        S’il ne l’est pas, il est bon pour la contumace.

      • 17/04/2010 11:34

        J’ai vu Richard Berry hier soir [true story], il ne décolère pas de tout ce que Al lui a volé, d’ailleurs.

  26. Cécile permalink
    03/02/2011 20:16

    Où sont Orange Mécanique et Funny Games ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :