Skip to content

J’aime les filles

04/03/2010

Non, ceci n’est pas un coming-out, ma mère et Javier Bardem peuvent être rassurés. Ce n’est pas non plus une reprise de la chanson de Jacques Dutronc, vous pouvez donc retirez vos doigts de vos oreilles.

Ceci est une réévaluation de tout ce en quoi je croyais jusque là. Je croyais ne pas aimer les filles. Ayant été élevée et étant encore aujourd’hui entourée principalement de garçons, il m’arrivait d’oublier que je suis une meuf. Je déteste faire du shopping, parler de maquillage, marcher bras-dessus-bras-dessous avec mes copines, porter des talons et tout régime alimentaire à base de germes de blés. Surtout, je ne supporte pas les piailleries continuelles, les commérages, les jugements et les mesquineries féminines.


J’aime les relations simples, franches, directes, détendues, les pizzas, les soirées entre mecs, les entendre parler des filles, de cul, les écouter roter, les regarder se gratter les couilles, boire de la bière, critiquer toutes ces cruches qui les font chier et approuver leurs désertions. Bref, je suis une sorte d’agent double, presque un traitre. Je suis de l’autre côté, avec mon jean et mes baskets et mon absence de mascara. Je fais partie des leurs. Aucune censure en ma présence, aucune crainte, je suis leur pote. Seul l’Arabe émettait parfois un léger couinement quand je portais un décolleté ou une jupe. Mais c’était davantage pour la forme, pour sauver les apparences. Sinon, il ne serait pas L‘Arabe.

Pourtant, j’ai réalisé il y a peu, non sans surprise, que je suis bel et bien une fille, heureuse de l’être, qu’il était temps de le dire et de l’assumer, et que – pire – j’aime les filles. Si elles m’insupportent parfois, le plus souvent elles m’émeuvent, me font rire, me soutiennent, et me manquent quand elles ne sont pas là. J’aime mes copines, pour tout ce qu’elles sont, leur gentillesse, leur humour, leurs faiblesses, leurs incertitudes, leurs confidences, leurs épaules sur lesquelles on peut pleurer et s’épancher des heures durant, les détails croustillants qu’on ne peut partager qu’avec elles, les regards complices, les silences entendus. Tant de choses qu’on ne peut partager avec aucun homme, toutes ces babioles qui forment un tout inégal, hétérogène mais irrésistible, sans lequel je ne pourrais pas vivre, au même titre que mes copains.

Les Meufs.


Et quiconque me connaît, sait que ce n’est pas un aveu anodin, pas une mince déclaration. Et il était grand temps que je la fasse. Alors voici.

  • J’aime les filles pour leurs manigances brillantes, les plans échafaudés, les stratégies, les théories implacables allant de la théorie du soufflé à la théorie du « ne t’épile pas, ainsi tu es sûre de ne pas céder à la tentation et de le faire attendre un peu », les calculs, les conseils qu’on ne met jamais en œuvre soi même mais que l’on dispense à tout va, les réflexions incessantes et en boucle. « Tu crois que je l’appelle ? Non, s’il ne répond pas, tu ne t’en remettras pas ou tu vas vivre en apnée sous ta couette jusqu’à ce qu’il rappelle. Je lui envoie un texto ? Non. Imagine que le texto se perde, ça arrive. Je lui parle sur Facebook ? Non, avec le temps de décalage il sera peut-être déjà déconnecté. En plus ce n’est probablement pas lui qui est connecté, mais son ex, elle doit avoir ses codes. Mais qu’est-ce que je fais alors ?? Tu ne fais rien. T’attends. Et si tu as des pulsions potentiellement embarrassantes, tu m’appelles ». Cinq minutes plus tard : « Bon, mais sinon, tu crois pas que je peux lui envoyer un fax la semaine prochaine ? ».
  • J’aime les filles pour les confessions croustillantes, l’écoute, les questions, les couinements, les vibrations partagées. « Allooooo ? Je te réveille ? Euh, oui, un peu, dans la mesure où il est 4h du matin et que nous sommes mercredi. Ah merde, je suis désolée, mais fallait que je te raconte ma soirée avec Roméo, je peux te rappeler demain si tu veux. QUOI ????? TU AS VU ROMEO CE SOIR ????? AHHHHHHH !!!!! RACOOOOONTE !!!! Quoi ???? Il t’a dit que tu avais de beaux orteils ???!!!! Il est troop chouuuu !!!! Je le sens bien celui-là ma poule, je le sens bien !!!! ».

  • J’aime les filles pour les discussions interminables, au téléphone, au resto, au boulot. « Ecoute moi bien mon lapin/Monsieur le Directeur, ma copine la Meuf a un truc énorme à me raconter là, donc t’es gentil mais si t’es pas content tu vas t’acheter un Mcdo/écrire ton rapport toi-même, moi je suis occupée et ça durera le temps que ça durera. Non mais je rêve. Aucun respect de rien, ça ne fait que 2h15 qu’on est au téléphone et qu’il attend que je lui fasse ses pâtes/son rapport à la con, il peut bien attendre encore un peu. Bon alors, tu disais qu’il a mis une virgule entre le « bisous » et « à bientôt » dans son mail. Ok. Mais est-ce qu’il a mis des points de suspension à la fin ? Non, parce que ça change tout ».
  • J’aime les filles pour les debriefings en mode Yalta : 1. Etat des lieux. 2. Les faits. 3. Analyses et interprétations. 4. Différents scénarios. 5. Possibilités d’action qui en découlent. « Si 1A + 2B et que 3A’ ou 3Cbis, dans ce cas 4B ou C, donc c’est évident, tu éteins ton téléphone jusqu’à demain 16h. Oui, c’est sûr, je pensais la même chose ».
  • J’aime les filles parce que je n’ai pas honte de pleurer devant elles, qu’elles sont toujours là pour essuyer mes larmes et pour tout ce qu’elles annuleraient pour consoler une copine. « Je décale mon opération de l’appendicite à la semaine prochaine et on va boire un verre pour en parler, ok poulette ? » Ou « J’annule ma date avec Robert Downey et je viens chez toi avec une boîte de chocolats ».
  • J’aime les filles pour la solidarité féminine naturelle. Face à l’ennemi (souvent, le mâle), on se sert les coudes. Extrait d’une discussion sur le chat Facebook : Plop. « Salut la Meuf, ça va? J’ai vu que tu étais amie avec Pedro Machin-Chose, or il se trouve que je suis sortie avec lui la semaine dernière. Tu peux me donner des infos ? » Je lui sors l’état-civil de Pedro, l’historique de ses relations sentimentales, ses qualités, ses défauts, des indices sur ce qu’il aime ou pas. « Au fait, on se connaît ? Euh, oui, on s’est croisées en 1997 à la soirée de Chloé. Et toi, tu le connais comment Pedro, la Meuf ? C’est mon cousin pourquoi ? »

  • J’aime les filles pour leur gène « info en continu par tous les moyens » : Les textos en douce par exemple : « Ai rencontré un mec. Sa langue est dans ma bouche, peux pas parler, mais a l’air pas mal celui-là ». Ou « Il est encore chez moi, ne m’envoie pas de texto, il pourrait le voir, te tiens au courant asap, pour l’instant ça se passe bien, RàS ». Ou encore, à 4h du matin, quand on raconte Roméo : « Tu veux voir sa tête ? Bon, alors connecte toi sur Facebook de chez moi. Ah non, tu le verras mieux de chez ma copine Laureen. Je te donne ses codes. Voilà. Maintenant, tu vas sur le profile de sa copine Cecile et tu regardes son album numéro 12, la photo 135. C’est lui ? Non, ça c’est son meilleur pote. Donc tu cliques sur le nom de son meilleur pote, heureusement, son profile est ouvert. Tu vas sur les photos de lui et tu regardes la photo numéro 17. Et c’est le mec qui recrache son whisky par le nez. Il est beau hein ? »
  • J’aime les filles pour leur imagination. Quand on doit être discrètes (oui, oui ça nous arrive parfois) on crée des codes pour parler des gens, par association d’idées souvent. C’est ainsi que certains de mes ex ou de mes Odma ont été rebaptisés volets ouverts, j’ai chaud, jean-charles, lollipop, schtroumpf, tdc (pour trou du cul), j’ai gagné, le roi, ptit cul, elio, école militaire, etc. C’est ainsi également que certains néologismes apparaissent, les plus fréquents étant ceux dérivés de prénoms : une julienade, une maximade. Ce qui crée des conversations de ce genre : « j’ai revu volets ouverts qui m’a fait une philippade aigue, un peu comme verveine en son temps, faisant de lui le nouveau tdc ultime ».
  • J’aime les filles parce qu’elles savent mentir, juste quand et comme il faut. « Elle est moche, hein, la nouvelle copine de Pedro ? Elle n’est pas moche, elle est IMMONDE ! Et puis elle a l’air con, hein, l’ex de Bertrand ? Oui oui sous son chapeau et ses lunettes, ça se voit toute de suite, elle respire la connerie. Mais elle est mieux foutue que moi. Tu rigoles ou quoi ? Tu as vu ses bras comme ils sont gras ? Non. Si, si, ils sont pleins de gras ses bras, fais-moi confiance je suis une pro pour détecter le gras des bras. Tu penses qu’il sort avec cette Meryl ? Pourquoi il sortirait avec elle ? Parce que je les ai vus s’embrasser pendant des heures à la terrasse d’un café ? Non, je pense qu’il savait que tu étais là et que c’était pour te rendre jalouse. Ah merci, tu me rassures. Tu crois qu’il est amoureux d’elle ? C’est évident que non ! Mais pourquoi il se marie avec elle alors ? Par dépit ma biche, par dépit, c’est toi qu’il aime. »

Voilà, maintenant que je viens de trahir tous les secrets de notre genre et donc probablement de me faire une armée d’ennemies dotées de vagins, il faut que j’aille préparer mon sac pour mon week-end entre filles à Barcelone. Et qu’elles soient prévenues : la première qui se met entre Javier et moi, je lui fais manger ses escarpins !

Advertisements
210 commentaires leave one →
  1. 04/03/2010 08:18

    Il faut quand même que les mecs sachent que 97% des textos qu’ils reçoivent des meufs sont l’œuvre d’un collectif de 2 à 14 copines et le fruit de longs débats sur la ponctuation (d’où le délai, parfois).

    • 04/03/2010 08:36

      Nan mais le pire, c’est que je dois confesser que c’est pas faux… (sauf que dans mon cas, ce furent des soeurs et non des copines. mais les soeurs ne sont elles pa censées être des copines naturelles ?)

      • Nora permalink
        04/03/2010 11:47

        Non les soeurs ne sont pas des copines naturelles.

        Donc censées, c’est le terme.

      • lulu permalink
        04/03/2010 13:05

        Nora tu ne t’entends pas avec ta soeur ?

      • 04/03/2010 13:19

        Bah ! Pour moi c’est le cas : elles sont censées et elles sont. C’est cool, quoi.

      • Nora permalink
        04/03/2010 13:37

        @Lulu: nan mes sœurs ne sont pas mes potes.
        Ça arrive que la vie ressemble a une chanson de Maxime le forestier.

      • 04/03/2010 15:59

        Nora, je t’aime.

      • Nora permalink
        04/03/2010 18:01

        Moi aussi, la Meuf.

    • 04/03/2010 09:16

      Débats qui ont duré entre 20 minutes et 3 jours.

      Et que toi, quand tu te prends ça dans la tronche, t’as la pression.

    • 04/03/2010 10:31

      Ah, ça, c’est très vrai ! rien de plus collectivement pesé qu’un texto de meuf au mâle. Ceci dit, il arrive que des mecs participent aussi à l’oeuvre collective, créant ainsi une sorte de solidarité transgenre bien sympathique.

      • 04/03/2010 10:51

        50% de mes textos/mails sont écrits, ou au moins validés, par le Pédé.

      • docds permalink
        04/03/2010 11:01

        Justement, Le Pédé, tu le classes où? C’est pas le genre à roter et à se gratter les couilles, lui

      • 04/03/2010 11:11

        Le Pédé n’est certes pas du genre à roter et à se gratter les couilles, mais encore moins le genre à couiner pour un orteil ou à me mentir pour me faire plaisir ou à manigancer des plans improbables. Disons que c’est un ami mec qui écoute plus que les autres, qui conseille un peu plus que les autres, qui console plus que les autres, qui parle plus que les autres.
        Mais c’est bien davantage dû à notre proximité, à sa sensibilité, son sens de l’amitié et à sa finesse qu’à son homosexualité.

      • 04/03/2010 13:25

        Émotion intense.

      • 04/03/2010 14:12

        Tout le monde se gratte les couilles, même certaines filles. Y a simplement des gens qui prennent soin de ne pas faire ça sous ton nez en te parlant de tes problèmes de mec.

      • docds permalink
        04/03/2010 14:17

        Vous n’êtes pas sans savoir que les homosexuels sont des gens comme les autres, comprenez d’ailleurs, ils sont souvent très fins, voire cultivés, regardez donc Marcel Proust.

      • Valeur inconnue permalink
        05/03/2010 08:01

         » sensibilité « ….c’est le mot que je cherchai, biensûr.

        C’est vrai, ses coups de gueule après la gent féminine et ses  » fermes ta gueule  » à tout va, sont dûs à sa grande finesse d’esprit.

        C’est évident, le Pédé a le sens de l’amitié.

        Et moi, je suis la Reine Elisabeth d’Angleterre.

    • 04/03/2010 10:38

      Je devais faire partie des 3% qui envoient juste  » Tu me plais, on baise? », preuve s’il en est que je suis loin d’être une fille de qualité, d’un point de vue meufique.

      • 04/03/2010 10:41

        waw comment t’es trop, toi !

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 10:43

        Te quiero, Vieux Félin

      • 04/03/2010 10:46

        Yo tambien, querida

      • 04/03/2010 10:55

        Yo tambien, querida.

        Putain, ça fait la troisième fois que je le tape ce com, il apparait tjs pas!

      • 04/03/2010 11:56

        Tu veux mon 06 ?

      • 04/03/2010 12:09

        Bah écoute j’ai envie d’te dire pourquoi pas? On sait jamais avec tous ces couples qui divorcent…

      • 04/03/2010 23:48

        Toi, VF, t’es pas une fille. Le jour où tu l’auras enfin accepté, tout s’illuminera, chérie.

    • Khadija permalink
      04/03/2010 12:33

      Mais tellement !
      Le débat sur l’analyse de la ponctuation peut durer des heures également.

  2. Guillaume Pascanet permalink
    04/03/2010 09:57

    Ca donnerait presque envie d’être une fille.

    Bizarrement, la personne avec qui j’ai le plus librement parlé de nos vies sentimentales est une fille.

    Les deux suivantes sont ma soeur et mon frêre, mais c’est pas pareil.

    Il faudrait d’ailleurs que je donne ce texte à lire à ma frangine. Elle se reconnaitra probablement assez, vu qu’elle a grandi entre 2 mâles.

    Beau texte qui me console après un début de journée très agaçant pour rester correct (je pense à ceux dont le français n’est pas la langue maternelle)

    • 04/03/2010 10:36

      Malheureux ! Mais tu te rends pas compte du boulot que c’est d’être une fille ! La prise de tête perpétuelle sur des points de suspension, une virgule mal placée ou quoi ou qu’est-ce ! Non, la vérité, reste un mec, c’est beaucoup moins fatiguant.

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 11:02

        J’ai bien dit « presque » !

        Donc, une fille se pose trop de questions. Mais est ce que les mecs ne s’en posent pas assez ?

        Personnellement, j’ai jamais été très fan de l’ambiance juste entre mecs, j’aime bien la diversité dans un groupe.

        Il faut dire que mon expérience de vie commune masculine est pricipalement en kaki ce qui n’est pas forcément très représentatif.

  3. La Pastanaga permalink
    04/03/2010 10:04

    hihi ma bonne Meuf,
    comme j’ai ri et comme je me suis reconnue. enfin, surtout dans la 1ère partie de ton article, parce que pour la 2ème je suis pas trop d’accord (dans le sens où je retrouve ces caracteristiques chez mes potes mecs aussi)

    Combien de fois ai-je entendu dire de la part de mes potes, surtout quand j’étais plus jeune: « nan mais Pasta, toi c’est pas pareil, t’es pas une fille, t’es un pote »
    quelquepart je me dis maintenant que s’entourer de potes-mecs, c’était aussi une façon de se protéger.
    et c’est finalement assez tardivement que j’ai découvert que je me sentais souvent mieux en compagnie de copines. Faut dire aussi que mes copines sont en or.

    j’adore aussi le paragraphe sur l’imagination et les surnoms pour être « discrètes »

    • 04/03/2010 10:59

      Le « nan mais toi la Meuf, t’es pas une fille, t’es un pote » je l’entends encore régulièrement aujourd’hui!!

      Pour ce qui est des caractéristiques féminines que je décris et que tu dis retrouver chez tes potes mecs aussi, j’écarquille les yeux!!! Mes potes mecs, si je leur parle comme à mes copines, soit ils décrochent et commencent à lire une BD pendant que je parle, soit ils s’endorment, soit ils me raccrochent au nez.

      Mais finalement je me reconnais assez dans ce que tu dis, on doit être assez similaires…

      Je ne sais pas pour toi mais je me suis vraiment reconnue dans la première photo!

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 11:15

        je pense aussi que souvent, si les mecs (en général, les mecs héteros) ont tendance à éviter ce genre de discussions, ce n’est pas seulement parce que ça les broutte, c’est aussi parce que ça les gêne un peu.
        je le sais, parce que parfois je suis un peu comme ça aussi avec mes copines (ou mes copains d’ailleurs) qui me racontent leurs histoires et leurs prises de chou… parce que la vérité dans le fond, malgré mes grandes théories, bah au final j’en sais foutre rien…

      • 04/03/2010 11:19

        Tout pareil aussi. Sauf que moi ça fait quelques années que j’ai accepté que quand même les filles parfois c’est cool. J’ai même vécu 4 ans en colloc avec 2 mecs c’est pour dire (le faite pas, les hommes sont sales)

        Et tout pareil aussi, j’y ai eu droit au: Toi t’es pas une meuf, t’es Roro, c’est pas pareil…

        Même qu’ils se sont plaint quand je me suis physiquement transformée en fille, en me disant que maintenant ils se voyaient moins me rôter à la gueule…

        Bon après, mes copines, elles sont toutes tellement drôles et trash que finalement, hein, point trop de grand écart…

      • Tomtom permalink
        04/03/2010 23:25

        LaMeuf… es-tu jolie? N’an jdemande parce que j’crois que j’te kiffe et j’aimerai autant épouser une jolie fille.

      • 04/03/2010 23:39

        Je suis une bombe.

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 23:41

        Zut alors ! Ca marche ce genre d’approche ?

      • 04/03/2010 23:43

        @Tomtom: Et toi t’es beau?

        @Guillaume Pascanet: Je ne fais que répondre à une question. Pour l’instant.

      • Tomtom permalink
        05/03/2010 01:20

        @La Meuf: Non, un vrai laidron, je te raconte pas l’enfer. Mais je suis sûr qu’on peut trouver un compromis!

      • lulu permalink
        05/03/2010 01:23

        Mais as-tu un bon sens de l’orientation TomTom ?

      • 05/03/2010 07:43

        Y a pas à dire, lulu tient la forme en ce moment.

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 09:25

        Un Tomtom avec une Nana, cela peut rappeler des souvenirs de lecture d’enfance aussi.

      • Tomtom permalink
        05/03/2010 11:12

        @lulu: Disons que je ne perd pas le nord!
        @Guillaume Pascanet: Oh My! le retour en enfance…

  4. docds permalink
    04/03/2010 10:05

    وصف لطيف من الصداقة… ومضحك

  5. 04/03/2010 10:27

    Comme j’aimerais partager ton point de vue, la Meuf. Parce que ça a l’air bien, vu de chez toi…
    Malheureusement, malgré la qualité incontestable de ton article, je ne peux qu’hurler: « Nooooon, les filles, c’est rien que des chiennasses, à hauteur de 85.6% »

    • La Pastanaga permalink
      04/03/2010 10:41

      quelquechose quoi qui me débecte au plus au point, c’est cette espèce de compétition teintée de jalousie et d’envie qui se monte parfois (souvent) entre plusieurs femelles.
      je fuis ce genre d’athmosphères comme la peste. d’autant que c’est contagieux…
      (« putain mais desserre le string, je vais pas te le piquer ton mec, c’est juste qu’il me fait plus rire que toi grognasse »)

      • 04/03/2010 10:46

        Exactement.
        Je n’ai connu que ça.
        Faut se rendre à l’évidence, j’ai pas du avoir les bonnes copines.
        En fait c’est simple, des poteuses, j’en ai deux.
        Après, je ne dis pas que je ne me laisserais pas séduire par un groupe de vraies bonnes copines, qui me changerait un peu des réguliers concours de qui boit le plus de Faro, la bière la plus dégueulasse de la galaxie.

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 11:04

        c’est là où je me dis que, malgré la « libération féminine » on a encore pas mal de chemin à parcourir…
        en particulier pour arrêter de penser qu’une nana est une ennemie potentielle.

        j’avoue cependant que c’est beaucoup plus facile à dire quand on a pas de mec (je ne porte pas de string, mais je me suis déjà comportée en grognasse).

      • 04/03/2010 11:07

        Oui, moi aussi, mais la conne jalousie n’est un apanage exclusivement réservé aux femmes.

      • 04/03/2010 11:27

        Je sais pas ce que vous en pensez, mais j’ai l’impression que ce syndrome compétitif entre les nanas, c’est très français.

        Et Vieux Félin, effectivement, t’as pas du rencontrer les bonnes. Bon, après je dis ça j’ai toujours 3 fois plus de potes que de potesses, mais mes potesses, elles déchirent leur race.

        En ce qui me concerne ce qui m’agace, c’est le côté petite chose fragile et délicate romantico mes couilles (oui, faut encore que j’apprenne à parler comme une fille) qui fait que moi, on me dit souvent qu’il faudrait que j’ai l’air plus fragile, à la recherche de protection qui je voulais attraper plus d’homme.
        Peuvent toujours courir.

      • 04/03/2010 12:03

        Non, clairement.
        Me souviens d’une en particulier. Qui a essayé de se taper à peu près toutes mes conquêtes, surtout celles dont j’étais amoureuse. Ca a commencé à l’anniversaire de mes 16 ans, elle a sucé mon mec, en toute simplicité. Puis elle s’est tapé mon amour de lycée et pour finir, elle a tenté maintes approches avec Pute.
        Sauf qu’il fallait pas déconner avec Pute. Surtout pas.
        J’étais très bonne poire, gamine. Maintenant je suis une traumatisée des strings sur pattes.

        … C’était un message du collectif Vis ma vie …..

      • Le Velu permalink
        06/03/2010 19:56

        Et sinon on a son numéro à cette jeune fille ouverte et compétente?

      • Guillaume Pascanet permalink
        06/03/2010 21:37

        IL paraitrait qu’après une carrière de cintre vivant et une tentative de reconversion en murmureuse à guitare, elle serait maintenant potiche présidentielle.

  6. 04/03/2010 10:31

    Mon dernier ex, avec mes copines, on l’a surnommé Psychomagueule (c’est un malade et il pense qu’à sa gueule, tout cela est d’une logique !!). Je me demandais si on était les seules à faire ce genre de trucs mais non : on est toutes les mêmes en fait, aucune originalité !!

    Et oui, les points de suspension après « à bientôt » ça change tout. Pour nous. Parce que le mec en fasse ne se rend pas compte de ce que ça engendre comme discussion. Grâce à toi La Meuf, peut-être qu’ils comprendront et qu’ils arrêteront de mettre des points de suspension et des virgules potentiellement singnificatifs. Donc : MERCI !

    • 04/03/2010 10:52

      Quand est-ce que les villes vont comprendre que la ponctuation n’est pas un bon indice de l’intérêt que porte l’odma? Ce qui l’est en revanche, je crois, c’est ce que l’odma est prêt à faire pour toi. L’affection d’un mec, c’est plein de petits gestes que les filles remarquent rarement.
      Aaaaaaah, qu’il est loin, le bon vieux temps des mixed tapes…

      • 04/03/2010 11:54

        Oui c’est vrai, les villes se prennent souvent la tête pour rien.

        J’en parlais avec Barcelone pas plus tard qu’hier, elle qui se prend la tête depuis deux jours à propos d’un texto de Londres.

        Ah, ces villes, comprennent rien!

      • 04/03/2010 12:05

        Oui bon, je tape vite…

      • 04/03/2010 14:17

        J’ai reçu un cd gravé, la semaine dernière. C’était délicieusement suranné et furieusement agréable.

      • 04/03/2010 14:55

        Mais oui, c’est tellement bon, surtout si ya Letter to Hermione ou As I sat saddly by your side.

    • 04/03/2010 11:15

      Crevette, je suis d’accord avec Vieux Félin, il va falloir qu’on s’y fasse: la ponctuation ne prouve rien et quoi que nous puissions dire ou écrire, les hommes continueront d’utiliser des virgules et des points d’interrogation en toute insouciance, en toute impunité et sans aucun égards pour nous! Désolée si je t’ai donné de faux espoirs… … 🙂

      • Mathis Liar permalink
        04/03/2010 11:28

        Ca dépend des mecs, je fais toujours très attention à ma ponctuation quand j’écris à une fille en phase de devenir plus qu’une amie.
        C’est quand je parle à une « pote » que je me fiche complètement de la ponctuation.
        M’enfin faut dire que je suis pas un représentant idéal de la gente masculine.

        Je reconnais le comportement de nombreuses amies dans ce que tu dis en tout cas la meuf, très bon article je trouve !

    • 04/03/2010 11:52

      « en face », pas « en fasse »… purée je suis réveillée encore aujourd’hui ça fait peur !!

      Déjà, quand on commence à se dire que la ponctuation compte, ça veut dire que le mec sait écrire dans un français correct. Et c’est de plus en plus rare, donc on va avoir de moins en moins de questions à se poser ^^

      Mathis, pourquoi tu dis ne pas être un représentant idéal ? Au contraire : tu as tout compris !! (au moins à ce sujet)

      • Mathis Liar permalink
        04/03/2010 13:20

        Pourquoi ? Parce que je n’aime pas la bière, je ne regarde pas le foot, je ne passe pas ma vie dans une salle de sport, je passe mon temps à boire du thé et je ne supporte pas ceux qui parlent des meufs en disant  » matte sa ziva, elle est bonne  » ( et j’en connais beaucoup des gens qui parlent comme ça !)
        On va dire que je suis pas le mec le plus masculin qui existes , et on me le dit souvent 😉

      • 04/03/2010 13:56

        Ouais, bah c’est pas forcément un mal…
        Et puis les mecs qui passent leur temps en salle de sport, ça veut dire qu’ils s’occupent plus de leur corps que de leur esprit, et ça, c’est naze. Ca explique qu’ils disent « zyva cousin wesh, mate c’te meuf elle est trop bonne wesh gros ! » 😉

      • Nora permalink
        04/03/2010 18:09

        De temps en temps, c’est bien d’ouvrir l’oreille sinon tu peux passer à coté de phrases magiques du genre:
        « Hey tu payes ta chatte? »

        Ça m’a valu 15 minutes de fou-rire.

      • Le Velu permalink
        04/03/2010 18:16

        Crevette, j’aimerai te donner raison, mais étant un genre de looser de l’amour j’ai pu fréquenter moult sites divers et variés avec des filles dessus. Je peux affirmer sans ciller que les bases de l’orthographe et de la grammaire ne sont plus maîtrisées par 73,8% de ces personnes.
        Et je suis indulgent sur les « petites fautes en passant parce qu’on tape vite ». Mais trop c’est trop.

        Tout ca pour dire que non le défaut d’orthographe n’est pas une lacune typiquement masculine.

      • Mathis Liar permalink
        04/03/2010 18:32

        Et il existe aussi des mecs , très bien éduqués et avec un français correct qui font pas trop de fautes d’orthographes qui une fois en face dune meuf ne pense plus qu’à la « piner ».
        Comme quoi, y’a de tout.

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 18:34

        C’est bien connu qu’un mec normal n’a pas assez de sang pour irriguer à la fois son cerveau et sa verge.

      • 04/03/2010 22:19

        Tu payes ta chatte. Je la note, ça peut servir.

      • 04/03/2010 23:49

        @Le Velu : pardon, je me suis peut-être mal exprimée. Il se trouve qu’étant hétéro, je ne m’intéresse qu’à l’orthographe de la gent masculine. Mes copines, elles écrivent bien, à une ou deux exceptions près mais que j’excuse car je suis très gentille (loin là bas au fond à droite). Je n’ai jamais dit que c’était un truc de mecs, juste que pour trouver un mec qui écrit bien c’est de plus en plus dur (sauf dans les commentaires écrits ici… L’Arabe a peut-être raison : C’est La Gêne, c’est un site de rencontres en fait !!)

        @Nora : « tu payes ta chatte » ?????? quelle horreur… à mourir de rire, certes, mais quelle horreur…

      • Le Velu permalink
        05/03/2010 15:01

        Toutafé Crevette, comme souvent j’aurai mieux fait de commenter à tête reposer. En le relisant je trouve ton commentaire limpide et ma réaction totalement inutile.

        Crdlt
        Votre Dévoué.

      • Le Velu permalink
        05/03/2010 15:01

        Reposée évidemment.

      • Le Duc permalink
        08/03/2010 14:15

        Un mec normal n’a pas assez de sang pour irriguer à la fois son cerveau et sa verge, c’est beau.

  7. 04/03/2010 10:37

    Je sent que je vais faire lire cet article à quelques personnes de mon entourage qui se reconnaîtront complètement. Excellent billet! Et la ponctuation des textos, c’est en effet terrible…

  8. 04/03/2010 10:39

    Chère la meuf, merci pour cet article rigolo et très documenté en même temps. N’est-il pas cependant un chouia effrayant de constater à quel point nous nous ressemblons toutes ? Moi qui suis si fière de on idiosyncrasie, ça me fout les bouboules.

  9. 04/03/2010 10:41

    Rohlala… On est vraiment trop des filles…
    Il est vrai que les points de suspension, dans un texto ou dans un mail, peuvent amener à des réflexions allant au-delà de la pensée rationnelle.
    Je vais faire tourner l’article à mes potes mecs pour qu’effectivement ils se rendent de l’impact que peuvent avoir leurs « … », leurs « biz » (ça veut dire genre bisous il m’aime bien, ou c’est juste pour dire au revoir comme à un pote tu crois?), leurs « coucou »… Ils nous font tant souffrir!!

  10. 04/03/2010 10:51

    @vieux félin : des concours de bière ! j’te jure, t’es carrément trop, toi !

  11. 04/03/2010 10:53

    Putain, ça fait mal de le lire, mais qu’est-ce que c’est vrai.

    Combien de temps on passe en heures de négociation sur trois points, un point, bise, jtb, rien, un mail, un texto…

    Ca et faire la queue à la Poste.

  12. Mercredi permalink
    04/03/2010 10:57

    Petite remarque en passant : à peu près toutes les filles vous diront (au moins à un moment ou un autre) que les filles sont des pétasses et que la compagnie des garçons est teeeellement plus agréable : c’est si tendance !
    Mais les filles ce n’est pas maquillage et talons aiguilles : ce n’est plus un secret pour personnes, elles aussi aiment les soirées Mario Kart / pizza et boire des bières avec leurs potes. Toutes les filles ont déjà entendu la phrase « non mais toi ça compte pas t’es pas vraiment une fille, t’es mon pote ». Toutes. Même celles qui lisent des magasines féminins et aiment le shopping. C’est comme ça.

    • 04/03/2010 11:12

      c’est vrai ! c’est un peu pénible les meufs qui surjouent le côté « je suis pas vraiment une fille j’ai que des potes mecs » en te rotant leur binouze à la gueule. C’est en réalité un excellent moyen d’éviter la rivalité avec ses semblables femelles en se mettant à la fois hors jeu et au dessus du troupeau. Mais comme tu le dis, toutes les filles partagent cette illusion d’être la seule à pas blairer ses consoeurs et à avoir une sorte de bite virtuelle. Un phallus, ça s’appelle, même.

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 11:23

        je suis assez d’accord, c’est à peu près ce que je voulais dire dans un de mes commentaires précédents.

      • 04/03/2010 11:27

        Ok après, on assume… ou pas.

      • 04/03/2010 12:03

        J’assume totalement mes ongles vernis avec des petites fleurs collées dessus et mes talons aiguilles, ET le fait que je bois de la bière (trop ^^) devant le foot ou le rugby tout en discutant de trucs de geeks.
        Faut savoir doser, et s’adapter aux personnes avec qui on parle, c’est tout.

        Après je connais quand même des filles totalement fille qui sont incapables de s’adapter à un environnement masculin. Les pauvres…

      • 04/03/2010 17:31

        Je joue aux jeux vidéo, je hais m’épiler. Les soldes me font chier, j’aime pas spécialement les films romantiques et j’adore la fantasy et les jeux de rôle. J’ajoute que je ne porte que des chaussures à talons plats et que ma dernière visite chez l’esthéticienne remonte à mes quatorze ans…

        Suis je normale ?

      • Nora permalink
        04/03/2010 17:54

        Ouais.
        T’es juste négligée.

      • 04/03/2010 18:13

        Et comme Lulu, elle a un mari.

      • lulu permalink
        04/03/2010 19:31

        lol Nora

      • Nora permalink
        05/03/2010 10:03

        Bordel Lulu, si toi aussi tu te mets au « lol » alors que t’es censée être la garante de l’interdiction du kikoololmdr, je m’auto-décède.

      • lulu permalink
        05/03/2010 10:41

        T’inquiète Nora, c’est pas demain que j’m y mettrai

  13. Tibo permalink
    04/03/2010 11:01

    Merdeuh… Je suis une fille

  14. 04/03/2010 11:18

    C’est beau. D’autant plus que ma coloc’ est une fille dans ton genre je connais. Quoique, des fois je doute quand même parce qu’elle rote et ce gratte l’entrejambe pour nous deux

  15. 04/03/2010 11:20

    Rah putain ouais. Les théories. Qu’est ce qu’on peut échafauder comme théorie.

    La meilleure, c’est celle de la bite dedans, selon ma copine E.

    « S’il te dis des trucs d’amour la bite dedans, c’est tout des conneries, cet homme te ment ».

    Validée maintes fois.

    Selon la théorie de la bite dedans, d’ailleurs, les trucs d’amour doivent être dit en dehors du coït, ou bien au moins une heure après, pour que le message ne soit pas brouillé par les endorphines et avec une alcoolémie négative.

    • 04/03/2010 11:27

      Je m’écroule de rires et je reviens.

    • 04/03/2010 11:31

      J’aime beaucoup. Je pique la théorie (enfin, l’expression parce que la théorie est assez célèbre).

      « La bite dedans, mes copines vont adorer. Mes copains aussi.

    • lulu permalink
      04/03/2010 11:43

      Quelle vulgarité ma pauvre Chulie. Pense donc un peu à tous ces pauvres gens dont le français n’est pas la langue maternelle et qui pourraient être choqués.

      Moi personnellement je connais la théorie de « la verge en bouche ». Si elle te dit des trucs d’amour la verge en bouche, ça peut faire très mal.

      • 04/03/2010 11:47

        Mouahahahaha Lulu!

        Ca peut faire mal, certes, ça risque surtout de pas être très compréhensible. Après, pour les mecs, la verge en bouche est souvent une preuve d’intérêt suffisante pour les satisfaire pleinement.

      • 04/03/2010 11:59

        Olà castra lulu !

      • 04/03/2010 13:25

        Je suis morte de rire…

        J’ai lu le truc à mon chéri qui a rétorqué « surtout si elle te parle d’aller en vacances à Carcassonne… »

        Oui la rêveuse est avec un geek…

      • 05/03/2010 13:49

        Indeed.

    • Nora permalink
      04/03/2010 11:59

      Lulu et Chulie: Sublime.

    • 04/03/2010 12:00

      Cette théorie est magique, tant dans son appellation que dans son exposé. Et je note donc, de ne dire que des trucs pas d’amour la bite dedans, à l’avenir. Je vous laisse, je vais ramasser mon dentier qui a chu sur le parquet.

      • 04/03/2010 12:05

        des trucs pas d’amour comme « tiens, faut racheter du pq » ou « les merguez du midi, là,elles passet pas », des trucs qui font que la fille ne pourra pas du tout être déçue une fois le zguègue outside.

    • 04/03/2010 16:02

      ENORME!

  16. 04/03/2010 11:34

    @roro : 4 ans de coloc avec 2 mecs, bravo !! C’est vrai l’homme est souvent un gros cochonou totalement insensible à la crasse et au bordel. Il n’est pas géné par la poubelle qui pue depuis 3 semaines, la montagne de vaisselle sale, les cafards qui gambadent, les draps paas changés depuis 6 mois. Il conserve au milieu de tout ça un beau sourire très zen que nous, la fille, on a un peu du mal à comprendre.

    • 04/03/2010 11:43

      Ouais j’avoue pas facile tous les jours. Enfin en fait, des heures de ménage pour trois et de putain de listes de « à faire ». Vivre avec deux mecs, c’est un peu être la mère de deux ados. Dur dur dur.

      Mais parfois ça dépasse l’entendement : je suis partie quelques mois à l’étranger. Au bout de trois mois je repasse à l’appart dans un état indescriptible. N’en tenant plus, j’ai fait un peu de ménage. Ma grande erreur aura été de ne pas vidé l’eau de la serpillère… Je repasse un mois et demi plus tard… Serpillère et eau croupi intact. Comme je suis heureuse d’habiter seule.

      • 04/03/2010 11:43

        Oh putain la fête aux fautes. Je vous laisse corriger avec vos yeux.

      • 04/03/2010 11:48

        oui sainte roro, tu l’as bien méritée, ta tranquillité ménagère ! j’avoue que je reste étonnée devant l’insensibilité visuelle et olfactive des mecs face à la saleté. Le plus étrange est que certains de ces spécimen sont par ailleurs coquets et propres sur eux, alors qu’ils vivent dans une bauge à cochons. paradoxe du mâle….

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 11:54

        j’espère que tout ça est ironique.

      • 04/03/2010 11:59

        Pourquoi donc la pasta? Je t’avoue que mes collocs étaient des porcs pour de vrai et que j’appréciais moyen. Après j’ai un frère maniaque et des copines sales aussi mais bon mon expérience fait que je suis heureuse d’être enfin seule dans ma tanière.

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 12:08

        j’ai aussi un frangin et un père ultra-maniaques.

        par pudeur (féminine, cela va de soi…) , je ne m’étenderais pas sur mon cas

      • 04/03/2010 14:52

        @roro: étant en phase de signer pour une coloc de 2 ans et plus si affinité avec 2 mecs, je tremble sa race devant ta sale anecdote. Et du coup,je prie pour qu’ILS soient plus du genre frère maniaque (mais pas trop)

      • 05/03/2010 00:16

        T’inquiètes pas Alexina, y a aussi plein de bon côtés. Au bout de quatre ans j’étais bien contente de bouger mais je garde plein de bons souvenirs de cette colloc certes un peu salle mais très cool aussi…

      • 05/03/2010 02:59

        J’ai toujours peur, mais je vais signer quand même, tiens, pour l’intérêt sociologique.

  17. La stagiaire permalink
    04/03/2010 11:35

    Marrant comme je ne me reconnais pas du tout dans ce « portrait de femmes », qui m’a fait sourire par ailleurs, sisi. Pour la simple raison que j’y reconnais mes copines, que j’adore écouter échafauder des plans, parler en langage codé etc. Même si je reste étrangère à tout cela. Question d’éducation sans doute.

  18. 04/03/2010 11:39

    La meuf,

    Déchirance ultime, l’est trop bien ton article.
    Effectivement, c’est un syndrome qui touche pas mal de filles ce côté « les mecs c’est mieux », mais en général ça se calme après 25 ans…

    Au final, les êtres mystérieux, c’est ces filles, dont la vie sociale se résument à quelques copines et les copain (amoureux) du moment. Vous voyez le style. J’ai jamais compris ces filles, les mecs c’est quand même vachement rigolos, et les filles c’est uber cool mais bon sont pas très fortes pour te rappeler la réalité (nan, mais laisse tomber, il t’as baisé, s’il te rappelle pas de la semaine, c’est qu’il t’a zappé…)

    • La stagiaire permalink
      04/03/2010 11:44

      « c’est ces filles, dont la vie sociale se résument à quelques copines et les copain (amoureux) du moment »
      Arf, si tu veux je t’explique le mystère, je suis de ces filles (même si dans les « copines », je compte aussi quelques mecs complètement asexués et/ou homos) : en ce qui me concerne, je suis un peu asociale et « ours » sur les bords. Or, les filles sont en général les plus fortes pour faire sortir les gens de leur tanière…Ceci explique cela.

    • 04/03/2010 13:27

      Les timides aussi ont du mal avec la vie sociale…

      *La rêveuse est une timide*…

      • La stagiaire permalink
        04/03/2010 16:15

        Moui, par essence…

        Et j’aimerais juste rajouter que les filles font certainement moins peur aux timides et aux asociaux-ales que les mecs, parce qu’elles sont socialement conditionnées à avoir un humour nettement moins agressif et « on-joue-à-qui-a-la-plus-grosse » que les mecs…

  19. La stagiaire permalink
    04/03/2010 11:41

    Ah et aussi : jamais compris comment vous pouviez vous prendre la tête, les meufs, sur le contenu d’un texto ou un mail que vous envoyez ou recevez…C’est tellement plus simple d’écrire ce qu’on pense et ce dont on a envie.

    • La Pastanaga permalink
      04/03/2010 11:44

      je suis d’accord, en général j’écris ce que je pense et ce que je ressens.
      et c’est d’ailleurs souvent comme ça que je leur fais peur…

      • La stagiaire permalink
        04/03/2010 11:47

        Ceux à qui on fait peur par notre directitude sont des sans-couilles, voilà tout.

      • 04/03/2010 11:49

        Oui bah ils sont nombreux les sans couilles, très nombreux.

      • La Pastanaga permalink
        04/03/2010 11:51

        quoi? vous doutez de ma capacité à faire peur?

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 11:54

        Moi, j’accepte toutes les véritées, sauf les critiques sur ma mêre !

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 11:54

        vérités ! Vous n’avez rien vu !

      • 04/03/2010 11:56

        Non non la pasta, je plussoie totalement, pareil de mon côté, il parait que je leur fait peur…

  20. 04/03/2010 11:47

    Bravo la meuf et les filles mais ce qui ressort de cet article et des comments, c’est que vous avez surement plus d’auto-derision que les mecs.
    Les mecs, je crois que ca parle moins, perso je suis un bavard mais j’ai pu passer des supers soirees avec de tres bons potes sans beaucoup parler pour autant, il ya une complicite dans l’action et dans notre etat de mec, particulierement quand on est saouls …
    Et sur la competition, completement d’accord, je crois sincerement qu’il y a moins de jalousie chez les mecs et que si jamais il y a broutille a l’horizon, elles sont tres vites desamorcees, la fille est beaucoup plus subtile et par consequent compliquee …
    Attention, je suis conscient que ce sont des generalites a nuancer selon chacun(e)

  21. 04/03/2010 11:54

    En fait tu les aimes pour les mêmes raisons qui te les rend insupportables : calcul, ragots, mensonge, etc… les pires aspects de la féminité.
    C’est dommage que tu ne les aimes pas pour d’autres raisons, et dieu sait s’il y en a.

    • 04/03/2010 15:48

      On ne voit pas les choses de la même manière, Hélène.
      Quand je parle des mensonges par exemple, ce sont des mensonges bienveillants, pour réconforter, consoler.
      Quand je parle des calculs, je trouve ça drôle pas insupportable.
      Et pour les ragots, je ne crois pas avoir porté aux nues les filles ragoteuses, parler de nos histoires respectives entre amies ne fait pas de nous des ragoteuses…
      Quant aux autres raisons qui me font apprécier les filles,je les ai mentionnées au début et ce ne sont pas du tout les mêmes choses qui me les rendent insupportables.

  22. 04/03/2010 12:12

    J’aime le fait d’être une fille aussi !!!!!!! (Bah quoi ??!!)

  23. Nybodyoutthere permalink
    04/03/2010 13:01

    C’est marrant, moi, j’ai jamais eu besoin de copines pour envoyer des textos.
    Mais j’avoue qu’il n’y a rien de mieux qu’une soirée entre meufs, avec une bouteille, des clopes, et on se raconte nos vies. En général ça finit en fou-rire et c’est SO GOOD FOR THE MORAL.

  24. Ticha permalink
    04/03/2010 13:41

    Ma déclaration :

    Le « nan mais toi la Meuf, t’es pas une fille, t’es un pote », c’est pour ça que JE T’AAAIIIMMMEEE!!!

  25. La Régence permalink
    04/03/2010 14:20

    Bravo La Meuf, génial ton article, trop drôle et très vrai!

    Par contre, passé un temps, (genre 28-30 ans? j’imagine que ça dépend des milieux…) ben on se prend plus la tête entre copines sur les points de suspension des textos, mais plutôt sur les jours d’ovulation pour pas louper le coche, la rééducation du périnée après le 1er BB, ou encore comment avoir une place en crèche…

    C’est quand même vachement moins drôle! *soupir de nostalgie*

    • 04/03/2010 16:08

      J’ai beau être en plein dans la tranche d’âge que tu mentionnes, les jours d’ovulation, j’en suis plutôt à les éviter, et la rééducation du périnée, je préfère ignorer que ça existe. La dernière personne qui a essayé de m’en parler ne m’a pas revue depuis quatre ans…

      • La Régence permalink
        04/03/2010 16:40

        Ben ouais, je sais, c’est terrible…*re-soupir*

    • 04/03/2010 16:55

      Pareil (à 6 mois près). Ces questions là sont encore loin de moi (et de mes coupines).Après c’est toujours le même truc, ça dépend où tu en est de ta vie… Quand on est posé (boulot définitif, mec définitif) je comprends que ça puisse devenir une question centrale.
      Quand, malgré l’âge, t’es aussi posé qu’une moule sans rocher,bah… tu continues à te prendre la tête.

      • 04/03/2010 16:55

        Et de me rendre cmpte, une nouvelle fois, que je choisis bizarrement mes expressions. (ou pas)

  26. 04/03/2010 14:21

    Je suis über-fan ses débats en Mode Yalta, comme j’ai ris !

    Sinon, je suis en coloc’ avec deux nanas, donc on peut dire que je vois tout ce que tu racontes de très près, j’ai un peu l’impression dans un épisode de Sex and The City des fois. Mais en grosse fouine que je suis j’en profite pour apprendre des trucs, et monter des combines à essayer sur d’autres héhé…

    Quoi? Non, non je ne suis pas un mâle décérébré, non.

    • 04/03/2010 16:09

      Certes, je n’étais pas à Yalta, mais je pense pouvoir affirmer que ça y ressemble vraiment beaucoup…

  27. 04/03/2010 14:45

    Merci la Meuf, pour cette barre de rire et la petite larmichette en même temps, rapport à que mes copines elles sont toutes pareilles à ce que tu dis, et toutes très loin en ce moment. Et pour l’histoire des textos, dont j’ai découvert il y a peu (si si, c’est vrai) l’importance de la ponctuation. Et pour l’article sur le soufflé et ses 700 commentaires que je n’avais pas encore lu, et qui m’a tant soulagée.

    Mais avec les mecs aussi, on peut avoir des discussions interminables sur les divers objets de notre affection, sauf que sans l’analyse des textos, et autour d’une bière, de préférence, non?

  28. La Folle permalink
    04/03/2010 14:53

    La première photo serait une des 4 connards. Le Juif, c’est le mec avec le pantalon marron
    (Remarque le mec a la même coiffure que son avatar) , Le Pédé serait le mec avec le T-shirt gris, L’Arabe serait le gros mec et La Meuf, eh bien…. je vous laisse déviner…
    Vous êtes super les gars ….et la Meuf!!

  29. 04/03/2010 15:03

    Mes meilleurs amies sont deux hommes. Ils ne se connaissent pas parce qu’ils sont trop trop jaloux. Mais en lisant l’article de la Meuf, je pense que je ne ne dois plus trop les écouter si je veux rencontrer un nouvel amoureux! Je crois qu’ils me préfèrent solitaire et que pour eux, les garces.

  30. Guillaume Pascanet permalink
    04/03/2010 15:13

    ce texte m’amène à poser une question très éculée : croyez vous en une vraie amitiée homme-femme dénuée de toute ambiguïté ?

    Mon expérience personnelle m’a amené à penser que c’est probablement vrai pour les femmes, mais que les hommes ont souvent autre chose derrière la tête, même si ce n’est pas exprimé.

    Quand je parle d’expérience, je parle pour moi, mais aussi de nanas ayant eu un jour une grande surprise avec le très bon copain si sympa, qui les écoutaient la nuit parler de leur problèmes de coeur, qui les emmenaient dans des endroits incroyables, qui étaient toujours disponibles. Mais qui un jour ont exprimé le souhait de ne pas rester juste un copain.

    • 04/03/2010 15:36

      Mon expérience démontre que ce n’est absolument pas « probablement vrai » pour les femmes. c’est juste une question de névroses compatible tout ça. J’ai été très proche de certaines filles qui ne m’intéressaient pas du tout à qui j’ai dû expliquer que non, pour moi, c’étaient des amies, et rien d’autres (d’accord, le physique a aussi peut être fait que…) et d’autres qui ne m’ont jamais considéré comme un mâle alpha, malgré une amitié très très proche (« attend, je reviens, je continue mon histoire avec machin……… bon, finalement, j’y suis pour la grosse comission, mais tu peux ouvrir la porte pour que l’on continue à discuter » => clairement, là, tu as conscience que tu ne feras JAMAIS ta vie avec)

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 15:51

        Ton élégante parenthèse sur le physique me fait penser au plus trivial « on peut être juste ami avec une fille mais seulement si elle est très moche »

        Ce dilemne a au moins produit un joli film où Meg Ryan nous démontre que la simulation féminine n’est pas une légende.

      • Le Joueur permalink
        04/03/2010 16:31

        La simulation féminine n’est pas une légende? KEUUUEUAAAAHH???
        T’es sûr de ce que tu avances Guillaume?
        J’arrive pas à y croire!
        Heureusement que Meg Ryan est là pour nous révéler les secrets de ces fourbes demoiselles…
        (Bon, un peu sarcastiuqe, alors je passe l’éponge sur le dileMMe pour compenser) 😉

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 16:34

        je passe le sopalin sur le sarcastiuqe pour ma part 😉

      • 04/03/2010 16:36

        D’accord avec la meuf, le berceau et le physique jouent beaucoup.
        Sinon, il y à l’option t’es en kiff pendant un certain temps, mais finalement, ça passe, et tu restes copains comme cochon. (mauvais choix d’expression mais je m’en fout)

      • Guillaume Pascanet permalink
        04/03/2010 16:39

        Roro : c’est exactement la situation que j’ai rencontré. Très épris d’une belle personne, je me suis déclaré après un certain temps. Ma candidature n’a pas été retenue mais nous sommes très amis depuis.

      • 04/03/2010 16:50

        J’ai connue aussi. J4ai longtemps eu le syndrome je tombe amoureuse de mes potes. Mauvais calcul en général.

    • 04/03/2010 16:14

      J’y crois à 100%. Mais la plupart de mes amis mecs, je les ai connus au berceau, il n’y a donc aucune ambigüité possible.
      Pour les autres, je suis d’accord avec Alexandre, l’attirance physique (et surtout l’absence d’attirance physique) joue un rôle non négligeable…

    • tomima permalink
      04/03/2010 18:57

      Moi j’y crois fortement en l’amitié homme/femme sans ambiguïté, mais c’est vrai que c’est rare…et c’est souvent des vieux amis comme dit La Meuf.
      Mais pour les autres, je ne crois pas que ce soit une question de mochitude, plutôt d’attirance sexuelle ou pas. J’ai des amis que je trouve objectivement mignons, mais qui ne m’attirent pas du tout.

  31. 04/03/2010 15:46

    moi aussi j’aime les filles hein!!!

  32. Ticha permalink
    04/03/2010 15:47

    Heu… Peut-être… J’adore!

  33. Ivich Daniel permalink
    04/03/2010 16:14

    Bravo,(virgule) la Meuf. En dépit du fait que je déteste tout ce qui ressemble de près ou de loin à du « nous les filles », « nous les hommes », et que je ne saisis pas la propension qu’on peut avoir à être une fille et à mettre malgré tout toutes les autres filles dans le même panier lointain qui pue, (et que donc j’ai peut-être un peu du mal à appréhender le degré réel de lolitude caricaturale de l’ensemble) (et un peu du mal à me limiter dans l’usage des parenthèses), eh ben j’ai vachement bien ri.
    o/

  34. tomima permalink
    04/03/2010 19:05

    Article très drôle et tellement vrai! moi j’adore les textos/mails/réunions de debriefs où le moindre détail est disséqué!

    et sans parler des copines, je rigole tellement dans l’ascenseur au taf le matin, dès qu’on se retrouve entre filles, même sans se connaître, on se précipite devant la glace pour se recoiffer, vérifier sa tenue, le maquillage… en échangeant un sourire, complices dans la futilité =)

  35. Marine permalink
    04/03/2010 19:38

    Wouhou!

    Je crois que j’ai la preuve certaine d’avoir trouver le seul spécimen masculin (ET totalement hétérosexuel) digne d’assister à des soirées entre filles. Lundi soir, rédaction d’un important texto à mon futur ex suivie d’une vérification de l’Ami (essentielle en cas de rupture imminente). L’Ami me rend mon portable : « J’ai fait une petite correction, pas grand chose… » « Tu t’fous d’moi, t’as supprimé mes points de suspension, CONNARD! ». L’Ami ne laisse passer aucune potentielle trace d’ambiguïté, AUCUNE.

  36. docds permalink
    04/03/2010 20:02

    Au fait j’ai oublié de te demander si tu aimes les filles de chez Gazine?

  37. 05/03/2010 00:19

    Euh… Mon pc est devenu fou ou bien l’article publié par l’arabe tout à l’heure a disparu?

  38. 05/03/2010 00:20

    Ah non pardon, c’est moi qui n’importe quoite.

    • 05/03/2010 00:21

      Non, c’est plutôt l’Arabe qui n’importe quoite… Je ne comprends pas ce qu’il fait…

      • Philippe De Thrace permalink
        05/03/2010 09:02

        Il fait preuve d’une galanterie hors d’âge et inappropriée et te laisse la première page.

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 09:11

        La galanterie n’est pas hors d’âge, c’est juste un marqueur de civilisation.

      • ABC permalink
        05/03/2010 12:06

        Hommage très agréable à lire sur les filles et la complicité entre amies, La Meuf

  39. L'étudiant permalink
    05/03/2010 00:37

    Hey !! Me voila de retour les gens !!

    Vous m’avez manque les connards, les commentateurs dechaines, et autres personnages luminescents de tous poils !

    Sur ce, je m’en vais rattraper mon retard de ce pas !

  40. Baby Pop permalink
    05/03/2010 12:13

    Tres chouette article La Meuf… je suis toute nouvelle sur ce blog, et je dois dire que vous m’enchante chaque jour un peu plus.
    Je me suis évidemment reconnu, moi et mes bonasses dans ta caricature. Ma VB4L (very best for life) m’envoie d’ailleurs chaque texto qu’elle compte envoyer a un « futur Probable » (oui on a des noms de code pour tout, nous) pour vérification, correction , et validation du dit texto (arf, drôle, dans ma natale Belgique, le mot « texto » n’est quasi pas utilise, vous devez surement me contaminer)
    Et oui moi aussi j’ai un ami masculin très très hétéro qui adooooooooooors nos discussion de fille sur des broutilles, parce que: 1) c’est très drôle. 2) c’est tres interessant ( si si il le pense)
    3) car nous sommes de bien meilleures conseillères 4) et surtout parce qu’il l’a l’impression de débarquer dans un monde inconnu et merveilleux, plein de surprises…
    Pardon pour les fautes d’ortho surement abondantes, mais Im a poor young girl analphabète, et j’ai un qwerty…

  41. sottch permalink
    05/03/2010 12:43

    j’aime la foto de sex & the city . http://sottch.wordpress.com/

  42. Rho permalink
    05/03/2010 12:56

  43. Morice permalink
    05/03/2010 13:11

    Merci, pour ton article il est très intéressant et très très bien écrit.

    pour ma part, si je repense a mes 18 ans jusqu’à mes 27 ans,
    je m’aperçoit que je n’avais pour ainsi dire que des filles comme confidentes pour pas mal de chose.
    Cela m’a beaucoup apporter de finalement traîner avec elle. elles étaient des copines, je n’avais pas ma petite amie dans le groupe.
    et on a passé des super moments ensemble, je tchat encore avec elles aujourd’hui.

    C’est vrai que nous les mecs, on ne tiens pas la route (envers les femmes).
    En fait, sommes nous conscient de notre manque, de considération pour l’autre sexe, d’intérêt et de recherche sur la compréhension de leurs envies, et tout ce qui les entourent……????
    Connaître les femmes, apporte beaucoup plus à un homme, mais pour y arriver…..on doit mettre sa fierté de MALE DOMINANT de coté. Devenir sensible et attentionné sans forcement perdre notre identité..(comme pourrait le croire un grand nombre d’entre nous….)
    Bien sur certain dirons mais j’offre des fleurs à la saint Valentin (encore un nom de garçon pour une fête dédié soit disant aux femmes, aux couples…), c’est ça, faite moi rire.
    Commerce et propagande……des sentiments pour la plus part FAUX.
    De mon coté, je déteste la Saint Valentin, Pour moi le 5 janvier, le 17 mai, le 18 juin et tant d’autres jours, sont tous des jours pour offrir a celle qu’on aime ou que l’on veut garder prés de soi des CADEAUX, MOTS TENDRES et autres marques d’affections. L’effet de SURPRISES
    VOILA ce que préfère les femmes………

    Bon j’arrête
    BRAVO LES 4 —-A–S…………

  44. raoulvolfoni permalink
    05/03/2010 13:44

    Propagande féministe.

    • docds permalink
      05/03/2010 13:46

      Toi, fais gaffe où elles vont t’éparpiller façon puzzle…

      • raoulvolfoni permalink
        05/03/2010 13:54

        Je m’en beurre la moule.

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 13:58

        La vraie expression n’est pas « je m’en beurre la chatte » ?

      • docds permalink
        05/03/2010 13:59

        Je répète, fais gaffe, quand on leur en fait trop elles correctionnent plus, elles dynamitent… elles dispersent… elles ventilent…

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 14:01

        Et après, on fait un nerveous breakdown ?

      • docds permalink
        05/03/2010 14:02

        Bien vu. Toi t’es Pascanet pour rien

      • raoulvolfoni permalink
        05/03/2010 14:05

        Je sais. J’ai connu Lulu la Nantaise… J’déconne hein les filles! Trop bien cet article! Et les commentaires féminins aussi!

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 14:07

        Tu as connu aussi Jo le trembleur ?

      • docds permalink
        05/03/2010 14:12

        L’homme de la Pampa parfois rude reste toujours courtois mais la vérité m’oblige à te le dire : tes réflexions commencent à me les briser menu !

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 14:22

        C’est curieux cette manie chez les médecins de faire des phrases.

      • lulu permalink
        05/03/2010 14:23

        Je ne comprends rien à ce que vous racontez. Mais alors que dalle.

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 14:49

        Faut admettre que c’est plutôt une conversation d’hommes !

      • Le Velu permalink
        05/03/2010 14:56

        @pascanet « ce besoin de faire des phrases ».

        Allons messieurs, quelqu’un pourrait venir, on pourrait se méprendre et on jaserait.

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 14:59

        Nous venons déja de froler l’incident !

        @le Velu : faut que je révise mes classiques.

      • Le Velu permalink
        05/03/2010 15:05

        Happy birthday to you…

      • Guillaume Pascanet permalink
        05/03/2010 15:34

        Mais y connait pas Pascanet ce mec ! va avoir un reveil pénible. J’ai voulu être diplomate à cause de vous tous, éviter qu’le sang coule mais maint’nant c’est fini ! Je vais l’travailler en férocité ! l’faire marcher à coup d’latte, à ma pogne je veux l’voir ! et j’vous promets qui demandera pardon ! et au garde-à-vous

      • docds permalink
        05/03/2010 18:40

        J’étais parti turbiner. Dommage sinon jt’aurais dit, Lulu: »TOUCHE PAS AU GRISBI, SALOPE! »

  45. raoulvolfoni permalink
    05/03/2010 14:11

    Le limonadier? Pour sûr.

    • Guillaume Pascanet permalink
      05/03/2010 14:25

      Tu savais qu’il avait foutu en l’air une division de panzers à lui tout seul ?

  46. nots permalink
    07/03/2010 12:21

    Je suis une vraie fille qui aime les filles et surtout les mecs, et je me suis marrée comme une tarée à la lecture de ce post trop drôle parce que trop vrai.
    Mes soirées entre copines sont trash, futiles, existentielles, émouvantes, tendres et drôles. Et les jalousies de grognasses n’ont heureusement pas existé parce que justement, ces filles là…ne sont pas mes copines.
    Hé, les filles, demain, c’est la journée de la femme, et moi je dis qu’on l’a bien méritée !

  47. Luxisback permalink
    07/03/2010 21:59

    Mon ex on l’avait surnommé PG pour petit gourdin, je pense que certaines de mes copines ont oublié son vrai prénom… hum

  48. 15/03/2010 23:39

    salut la meuf!
    j’aimais déja ton article au début mais plus ca va plus c’est cool a lire !!
    il m’arrive de ressemblé a ce genre de fille qui boivent de la biere qui porte des jeans et des baskets et qui bouffent de la pizza entre  »couilles » en regardant le hockey ( oui pcq moi j’habite a montreal alors l’om et le psg ca veut pas dire grand chose ici 😉 ! )
    bref tout ca pour te dire que je trouve que tu decrits bien comment nous les  »meufs » on se debrouillent dans nos vies !! 🙂
    voila merci pour m’avoir fait sourire ce soir !
    continue 🙂

  49. MsEmma permalink
    17/03/2010 13:00

    Non mais j’en pleurerais presque, SNIRF ! nan, sérieux, je suis d’accord avec ce coming OUT/ Moi aussi j’ai découvert récemment que 1/ j’aime les filles 2/j’adore être une fille…. MAIS qui sont les connards qui nous ont fait croire si longtemps qui c’était ringard 😉 VIVE les mini-jupes

Trackbacks

  1. Top Posts — WordPress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :