Skip to content

Les 10 meilleurs films de 2009.

04/01/2010

Avant d’entamer cette nouvelle année (pour ne pas dire décennie), il est temps de se pencher une dernière fois (ou pas) sur ce que nous a offert l’année 2009, en matière de cinéma. Intense jubilation pour moi, car possibilité de m’adonner sans retenue à l’un de mes plaisirs favoris, à savoir faire des listes, un penchant vis-à-vis duquel je n’éprouve plus aucune gêne depuis que le grand Umberto Eco lui-même m’a donné son feu vert.

Alors sans plus attendre, voici mon Top Ten des meilleurs films sortis en France en 2009.

10. Mary & Max

9. Up

Encore une grande année pour le cinéma d’animation : que celui-ci soit numérique ou en pâte à modeler, toutes les audaces sont désormais permises. Fini les princesses en robe meringuées et les gentilles peluches aux visages humanoïdes : les héros d’aujourd’hui sont un vieillard acariâtre et un quarantenaire obèse atteint du syndrome d’Asperger. Et dans les deux cas, la mort n’est jamais loin. Plus sous la forme d’une incarnation fantastique et menaçante, mais comme une donnée naturelle, inéluctable. Ou comment arrêter de prendre les enfants pour des cons. Avec un peu de chance, la génération qui vient attendra peut-être autre chose du cinéma que Transformers ou G.I. Joe.

8. The Hurt Locker (Démineurs)
Le premier grand film sur l’Irak. Phénoménalement mis en scène (rien à envier à Paul Greengrass, avec un montage encore plus rigoureux et percutant), brillamment compact et chargé en tension -à l’image de son acteur principal-, très fin portrait psychologique qui distingue avec intelligence héroïsme et hardiesse, et par-dessus tout un final qui achève de montrer ce qui pousse ces homme à faire ce qu’ils font, mieux que n’importe quel autre film sur le sujet, en seulement une poignée de scènes intensément cinématographiques.

7. Rachel Getting Married (Rachel se marie)
Le film au sujet duquel La Meuf et moi avons failli nous étriper. Elle vous dira que c’est une croûte informe qui ressemble moins à un film qu’à une pub Benetton ou aux rushs d’une video de mariage, je vous répondrai que c’est le grand retour en forme du réalisateur du Silence des Agneaux, après quinze années de panouilles et de remakes ineptes. Armé d’une caméra à la fois généreuse et impudique et d’un scénario incroyablement riche et personnel signé Jenny Lumet, il orchestre de façon quasi musicale cette tragédie familiale ambigue, émouvante, et d’une rare justesse. Et fait entrer une éblouissante Anne Hathaway dans la cour des grandes.

6. Le Ruban Blanc
L’une des rares grande Palmes de la décennie, le dernier Haneke, sans égaler les sommets de subversion atteints par Caché, dissèque avec une lenteur et une austérité glaçantes les origines du mal. Avec un style d’une précision et d’une puissance que Bergman n’aurait pas désavoué.

5. Etreintes brisées
Le plus grand cinéaste en activité nous gratifie une fois de plus d’un œuvre vertigineuse, récit labyrinthique, film somme, autobiographie déguisée, truffé de référence à ses propres titres, qui résonne comme l’une des plus belles déclarations d’amour au cinéma jamais filmées. Et divinise Penélope Cruz comme jadis Sternberg déifia Marlene.

4. Un Prophète
La critique du film, par Luc Besson en personne.

3. The Wrestler
Ma critique ici.

2. Where The Wild Things Are (Max et les Maximonstres)
Les pensées du Juif, auxquelles je m’associe pleinement.

 

1. Synecdoque, New York
Le Festival de Cannes l’a ignoré. La critique l’a saigné. La Meuf a détesté. Le Juif est sorti au bout d’une demi-heure. Si je vous dis que c’est l’un des plus grands films qu’il m’ait été donné de voir, vous me croyez ? Impossible à décrire, cette œuvre monumentale, réalisée par le plus grand scénariste de ce début de siècle, est à la fois le constat d’échec d’un artiste qui réalise que ses ambitions (démesurées) sont irréalisables, et la preuve hallucinante du contraire. Car si son alter ego, Caden Cotard, échoue durant toute sa vie à monter son chef d’œuvre existentiel, Charlie Kaufman, lui, a réussi l’impossible : résumer la condition de l’artiste, dans toute sa complexité, en 124 minutes. Grandiose.

Et vous, qu’est ce qui vous a remué en 2009?

Advertisements
360 commentaires leave one →
  1. Le gaucher permalink
    04/01/2010 09:17

    Pour moi c’est Avatar !

    Nan j’déconne…
    Bon ça me donne envie de les voir ces films maintenant… je n’ai encore vu que the Wrestler dans cette liste !

  2. Un doute m'assaille permalink
    04/01/2010 10:15

    Est-ce classé par ordre préférentiel?

    • 04/01/2010 10:40

      C’est à ça que servent les petits chiffres avant chaque film…

      • Un doute m'assaille permalink
        04/01/2010 18:18

        Mea culpa…
        Sinon j’ai personnellement préféré Mary and Max à Up, pour son côté vintage beaucoup plus ovniesque. Et je m’empresse de me procurer Rachel Getting Married et Synecodque NY, ayant vu (et apprécié à leur juste valeur) les 8autres.

  3. 04/01/2010 10:34

    Je survalide tous ceux que j’ai vus et mets perso le Audiard en premier. Je n’ai même pas souvenir d’avoir entendu parler de ton number one, ma première obsession de l’année sera donc de le trouver…

    • Malice permalink
      05/01/2010 19:31

      Après 15 années passées dans un âshram suite à une rupture sentimentale, je suis allée revoir le vieil amant que j’avais abandonné, le cinéma.
      Le premier film que j’ai vu a été celui d’Audiard.
      Comme Diego, je le place en premier. Puis il y a un trou.

  4. Lizzie permalink
    04/01/2010 10:54

    Incontestablement Biutiful Cauntri.(voir Naples et mourir…)

  5. Le Marou permalink
    04/01/2010 11:07

    Où est Tetro ?

    • lebig permalink
      04/01/2010 19:25

      Est-ce une blague?

      • acila permalink
        04/01/2010 19:49

        Pourquoi poses-tu cette question ?

      • 04/01/2010 19:52

        Pourquoi n’y a-t-il que des questions (sans réponse, d’ailleurs) dans cette discussion ?

      • lebig permalink
        04/01/2010 19:55

        Je me demandais simplement. Vu que je n’ai entendu et lu que de terribles choses à son sujet.

      • 04/01/2010 20:03

        J’ai vu des twitts extatiques à son sujet, de mon côté.

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 21:13

        Euh peut être par ce que c’est l’un des meilleurs Coppola.

        Je reviendrai plus tard pour les réponses Diego San (c’est à partir de combien de réponses qu’on peut t’appeler Diego Kun ? )

      • 04/01/2010 21:23

        Je ne me formalise pas, tu peux m’accoler le suffixe de ton choix.

      • acila permalink
        04/01/2010 23:04

        @Le Marou : je m’adressais à lebig car j’ai voulu aller le voir récemment (mais l’acolyte de ce jour là en décida autrement) et je compte bien me rattraper bientôt
        (sans compter qu’il y a Vincent Gallo et n’en déplaise à Jude Law, les bruns ne comptent pas pour des pruneaux)

    • Mauricette permalink
      04/01/2010 21:33

      L’un des meilleurs Coppola?
      Tu n’y vas pas avec le dos de la main morte.
      Je reste une indécrottable fanatique d’Apocalypse Now et Le(s) Parrain(s), j’avais bien envie d’aller voir Tetro mais jusque là j’ai toujours trouvé mieux à faire… pour autant je suis bien décidée à ne pas le laisser passer. On verra.

      • 04/01/2010 22:50

        Oui effectivement le marou, j’aurais tendance à rejoindre Mauricette sur ce point; je n’ai pas encore vu Tetro, mais si le film est ce que tu dis, on peut en conclure que c’est l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma…je le regarde et on en reparle.

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 23:16

        Je suis un grand fan du parrain, d’AN et de Dracula et j’assume parfaitement ce que je dis.
        Je vous préviens tout de même que c’est très particulier: le scénario du début à la fin est celui d’une tragédie grecque, la mise en scène est celle d’un opéra et tout les plans ou presque sont de sublimes photos. Alden et Vincent y sont sublime l’un de beauté l’autre de charisme. (les filles sont moins jolies dans ce film par contre)

      • Mauricette permalink
        05/01/2010 03:52

        Quand tu dis « moins jolies » t’es sérieux?
        J’espère au moins qu’elles ne font pas trop tâche au milieu de tout ce sublime.

      • Le Marou permalink
        05/01/2010 22:47

        La beauté est le seul argument qui ne se discute pas :p
        Mauricette, je parlais juste de l’aspect esthétique qui est purement subjectif.
        Coté talent Carmen Maura et Maribel Verdú en sont toutes les deux bourrées.

  6. 04/01/2010 11:12

    Ah, je suis pas le seul à fond sur Synecdoche ! Tant mieux… J’aurais voulu mettre les Maximonstres aussi mais ça m’a beaucoup trop déçu. Je vais revoir Adaptation pour oublier l’affront…

  7. eve2109 permalink
    04/01/2010 11:29

    Je n’ai pas tout vu dans ta liste, mais ceux que j’ai vus méritent définitivement de faire partie de ce classement… j’aurais peut être mis Mary & Max à une meilleure position tellement j’ai trouvé ça drôle, original et émouvant.
    Sinon, de tête, j’ai bien aimé aussi en 2009 les noces rebelles et away we go… yen a surement d’autres ça va me revenir!

  8. LaZouzi permalink
    04/01/2010 11:32

    Résolution 2010 n°1: Trouver Synecdoque, New York, le voir et me faire un avis…
    Merci Le Pédé pour cette liste, ça permet de se mettre à jour.
    J’ai honte mais je n’ai toujours pas vu Le Ruban Blanc non plus….

  9. 04/01/2010 11:38

    Ah merci !
    Exactement ce qu’il me fallait pour rattraper le retard (vis au Kenya)
    (vu seulement 2 de ta liste)
    En France la semaine passée vu Tetro.
    T’enas pensé quoi?
    Perso j’ai vraiment été conquise.

  10. 04/01/2010 12:09

    Oh tiens, moi j’ai beaucoup bien aimé Harvey Milk en 2009, ça faisait tellement plaisir de voir Sean sortir du registre du gros dur au grand cœur à regard pénétré – qui sera, comme Mary & Max, Un Prophète, Le Ruban Blanc, et d’autres non retenus par Le Pédé, rattrapable pour pas cher dans le cadre du festival Télérama à la fin du mois.
    J’ai aussi adoré Whatever Works, le retour d’un Woody à l’ancienne (tiens, d’ailleurs, en parlant de plus grand cinéaste en activité, je pense qu’il y a matière à débat même si j’aime beaucoup Pedro, il a selon moi encore quelques chefs-d’œuvre de retard sur Woody).
    Et je décerne ma palme de la poilade 2009 à In the Loop, le film le plus drôle depuis longtemps…

    • Paloma permalink
      04/01/2010 13:31

      Totalement d’accord pour Whatever Works. Je l’ai trouvé génial. J’avais pas ris comme ça au cinéma depuis longtemps !

    • 04/01/2010 15:31

      Même si Whatever works fait, selon moi, partie des films les moins réussis de mon génie adoré, et même si Almodovar est un autre génie et que les étreintes brisées mérite largement plus sa place dans ce classement que le Woody 2009, je suis d’accord avec Diego, le titre de plus grand cinéaste en activité devrait lui revenir. Donc pour Pedro: plus grand cinéaste en activité APRES Woody, je te prie, merci.

      Autre point où je suis d’accord avec Diego: Milk: mon film préféré de 2009. Une honte qu’il ne soit pas dans ton top, au moins à la place de cette fjofuoifdoifoidjfirhfrih informe de Rachel whatever!!!!

      • 04/01/2010 15:38

        Viens La Meuf, on va faire un top tous les deux, il va être trop bien c’est sûr !

      • 04/01/2010 17:19

        Vous savez ce que je pense de Woody, mais dans la mesure ou il n’a pondu qu’un seul grand film cette décennie, il me semble un peu abusif de le qualifier de plus grand cinéaste en activité. D’où Pedro.

      • 04/01/2010 17:27

        Ne jouons pas sur les mots (genre, dit-il en le faisant) : littéralement, « plus grand cinéaste en activité » ne veut pas dire « faiseur de chefs-d’œuvre en ayant fait un récemment, mais bien « mec ayant fait le plus de chefs-d’œuvre et continuant à faire des films ». Woody réaliserait des épisodes de Joséphine Ange Gardien qu’il serait encore le « plus grand cinéaste en activité ». (Oui, j’ai en effet décidé de placer l’année 2010 sous le signe de la bonne foi).

      • 04/01/2010 17:32

        Mouais. On est pas d’accord sur le terme. Pour moi, il s’agissait du cinéaste en activité le plus génial/inspiré/pondeur de chefs d’oeuvres la maintenant tout de suite (enfin ces dernières années quoi).

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 23:26

        C’est tout de même l’année des coups de bides des maitres:

        W. Allen: Un peu vieillot et convenu

        P. Almodovar : peut mieux faire

        Q. Trantino: No comment mais je suis sur que sans M. Laurent le film aurait été plus sympa.

        M.Haneke: Deux scènes génialissime, une scène qui donne envie de vomir et beaucoup beaucoup d’ennui.

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 23:48

        Je viens de me rendre compte que la scène qui donne envie de vomir est celle que le Pédé a choisi pour illustrer le ruban blanc 😦

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 10:27

        Comme tu y vas, le Marou.
        « Le Ruban blanc » et « Etreintes brisées », des coups de bide ?
        Almodovar peut peut-être mieux faire, mais son film reste quand même bien au-dessus du lot. Peut-être t’es-tu habitué à (et lassé de) son inventivité visuelle et de ses richesses scénaristiques, mais ça reste largement supérieur à la production cinématographique mondiale.
        Et si « Etreintes brisées » peut sembler légèrement inférieur à « Tout sur ma mère », « Parle avec elle » ou « La Mauvaise Education », n’est-ce pas dû tout simplement au fait qu’Almodovar enchaîne régulièrement les chefs-d’œuvre depuis plusieurs années et qu’on a fini par croire que c’était la norme ?
        Pour « Le Ruban blanc », deux scènes « génialissimes » devraient suffire à ne pas le qualifier de « bide ».
        Quant à Mélanie Laurent, je ne comprends pas cet acharnement contre elle. C’est parce qu’elle fait des cœurs sur ses i ? Ou parce qu’elle a un nom-prénom passe-partout qui fait qu’on risque de la confondre avec Mélanie Thierry ou Patrick Sébastien ?

      • 05/01/2010 11:18

        Je valide davidgeridoo sur ce coup-là (forcément), même sur Mélanie Laurent, qui ne m’a pas posé problème dans le plus-que-problématique Inglourious Basterds (sauf la scène de l’escalier mais je ne pense pas que ça soit de sa faute).

      • ABC permalink
        05/01/2010 12:08

        De quelles scènes « génialissimes » du Ruban Blanc, fais tu référence Le Lion ?

      • ABC permalink
        05/01/2010 12:12

        * A quelles scènes *, je voulais dire

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 12:28

        Rendons au César du meilleur Marou ce qui appartient au César du meilleur Marou. Je n’ai fait que le citer en disant « génialissimes ». (D’où les guillemets, qui ont souvent cette fonction.)
        Cela dit, la scène où le petit garçon pose des questions sur la mort est quand même top délire, non ?

      • ABC permalink
        05/01/2010 12:53

        Justement la scène de la photo pour illustrer le post est génialissime

        Et la scène où le gamin pose des questions sur la mort est également très forte, surtout lorsque la caméra s’attarde sur le visage de la fille aînée, on devine dans son regard, une réponse aux interrogations postées ci-bas par Le fonctionnaire. Tout est suggéré

      • L'Emmerdeuse Inculte permalink
        05/01/2010 13:31

        Brève réapparition sur C’est la gêne pour commenter le dernier post de Davigeridoo, très intéressant :

        N’hésitez pas à me poser des questions sur la Mort, vous allez trouver mes réponses top délire et top réel ….

        Remarquez la majuscule sur le mot, pour en faire partie de ma vie quotidiennement, je la considère comme une personne.

        Sur ce, je repars dans les méandres obscures de la vie (et non de la mort).

      • Le Marou permalink
        05/01/2010 23:10

        Bide ici est tout de même une notion relative. On parle de gens qui ont fait des films nettement meilleurs que ceux de 2009. Et comme nous les aimons beaucoup, nous pouvons nous permettre d’être sévères avec eux parce que contrairement aux ca-me-dit -rien-mais-pourquoi-pas et aux 1ers films, nous les attendons tout de même de pied ferme.
        Alors oui j’avoue l’Almodovar n’est pas un bide mais avouez que ca ne vaut ni Volver ni todo sobre mi madre ?
        L’Allen, j’ai eu l’impression que le film était poussiéreux qu’il nous a sorti un vieux VHS des années 80 qu’il a oublié nous projeter.
        Pour le Tarantino, il est pas si mauvais mais bon pas fameux non plus (en plus les films sur la 2eme guerre ca me gave en ce moment, mais ca me gave vous pouvez pas savoir combien !!!) pour le cas M.L, je suis désolé mais dans ce film elle joue MAL! j’ai rien contre elle (en plus elle est jolie) mais qu’est ce qu’elle joue Mal ! Elle parle mal, elle marche mal, tout sonne faux elle est pas du tout ni dans le personnage ni ans l’époque. J’avoue que des problèmes de ce genre sont plus liées à celui qui dirige qu’à celui qui joue mais bon, à l’écran c’est elle qu’on voit.
        Nous voici donc avec le cas Ruban Blanc, un vrai cas de conscience parce que le film est plat mais il y a ces deux fameuses scènes: la discussion sur la mort et la scène des attouchements ou la scène des boucles d’oreilles. Terribles en tout point de vues et ou en vois enfin du Haneke. Par contre quand il nous ressort le bon vieux lieu commun de l’enfant et l’oiseau (voir la photo dans l’article du Pédé) moi je STOP vais vomir et je reviens.

        Désolé si c’est un peu touffu tout àa mais je suis juste de passage en coup de vent

      • L'Emmerdeuse Inculte permalink
        06/01/2010 09:53

        Le Marou, attention à ne pas nous percuter entre tous ces coups de vent!

        ( Le détecteur de coup de vent est fortement conseillé pour éviter les accidents ! )

    • 06/01/2010 16:21

      +1000 pour In The Loop ! Vu 2 fois, 2 fois mort de rire du début à la fin !

  11. Frédéric permalink
    04/01/2010 12:23

    Dommage, y a même pas Coraline ! Pour ma part, j’ai trouvé que ça valait bien Up. En tout cas, un des meilleurs films d’animation de ces dernières années.

    • 04/01/2010 17:20

      Il semble que je sois le seul, mais je n’ai pas du tout été conquis par Coraline.

      • 04/01/2010 17:37

        non y’a moi aussi!

      • 04/01/2010 17:45

        Ah oui exact, on s’est ennuyés ensemble!

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 23:29

        Oué Coraline ou quand on essaye de faire du Tim Burton sans être Tim Burton. Décevant.

      • 05/01/2010 00:38

        Oh bof, hein, c’était bien plus beau que les Noces Rebelles (NBC n’est pas de Burton mais de Sellick), plus prenant, plus drôle et plus sale gosse, et ça surpasse le bouquin de Gaiman. C’est pas « du Burton », ça n’essaie même pas d’en être. C’est comme si on disait que Star Trek essayait de faire du Star Wars en moins bien (ou l’inverse, je suis nul en Histoire)

      • 05/01/2010 11:29

        Les Noces Funèbres tu veux dire? Si c’est le cas, pas d’accord du tout.

        Et The Nightmare Before Christmas a beau, techniquement, avoir été réalisé par Selick, dans la mesure ou Tim Burton l’a imaginé, ecrit, conçu, produit, supervisé, en a dessiné les personnages, et que le film porte son nom (Tim Burton’s The Nightmare Before Christmas) force est de reconnaître qu’il en est l’auteur principal, de même que L’Empire Contre-Attaque et Le Retour du Jedi sont clairement des films de George Lucas, bien qu’il ne les ait pas réalisés.
        Pour preuve, The Nightmare Before Xmas est beaucoup plus proche des Noces Funèbres de Burton, que de James et la Pêche Géante et Coraline de Selick.
        Et, pour ma part, ma grande déception face à la pauvreté de Coraline n’a fait que me confirmer que le génie du Nightmare Before Xmas était bien celui de Burton.

  12. 04/01/2010 12:56

    J’avoue que Coraline manque à l’appel. J’aurais aussi rajouté Numéro 9, pour le plaisir du troll, et aussi parce que ce film est une énorme frustration pour tout bon amateur de jeu vidéo qui existe (on va être clair tout de suite, dans une mise en scène type jeu vidéo, Numéro 9 aurait été propulsé au top 3 des coups de théâtres)

  13. 04/01/2010 12:58

    Synechdoche, New York pour moi également.
    Me réjouis de le revoir d’ailleurs.

  14. 04/01/2010 13:16

    Tiens, j’t’ai tout mis là : http://mydeconstructiontour.over-blog.com/article-quota-top-10-des-films-vus-en-2009-40979046.html

    Sauf qu’il faut mettre Tetro en 1er ex-aequo, faire descendre tout le reste d’une place et donc virer Slumdog.

    So, si t’as envie d’aller lire parce que cliquer, c’est pas facile, le trio de tête donne ça : Tetro, (500) jours ensemble (rappelle toi, on a failli s’étriper à ce sujet) et Inglourious.

    • L'étudiante permalink
      04/01/2010 13:42

      argh !!! Slumdog Millionaire en 10ème ??? Je meurs !!
      Danny Boyle aurait pu faire beaucoup mieux ( il a produit un très bon film auteurisant en Inde cette année ) et A R Rahman aussi

      Non seulement c’est pas crédible mais c’est m puisque le gamin des rues parle mieux anglais que le présentateur télé-star de bollywood, que ah bon il apprend l’anglais à l’école primaire ?? avec les 3 Mousquetaires en plus ??? que un Mumbaikar pauvre puisse parler l’hindi ou l’anglais au point de se présenter à une émission de jeu télévisé ? qu’il soit sélectionné ?
      Bollywood, au moins, ne prétend pas du tout représenter cette frange de la population et quand cela est fait, c’est bien fait.

      Et alors la musique, elle est bien tant qu’elle a été composée par M.I.A., sinon c’est du pompage éhonté ou de l’anti-talent flagrant ( copie de Ringa Ringa sur Choli Ke Peeche Kya Hai , sonnerie de portable prise dans Swades, fête chez les mafieux sur fond de Aaj Ki Raat ?? )

      • BitterPumpkin permalink
        04/01/2010 13:53

        Et Revolutionary Road en 7ème…
        J’ai juste cru que j’allais mourir d’ennui devant ce film.
        Puis Leonardo et Kate, bah nan, leur jeu Actor Studio c’est juste à vomir.

      • Le Marou permalink
        04/01/2010 23:35

        Je suis pour rajouter good morning england ne serait ce que pour la musique.
        j’ai aimé Revolutionary Road et 500 jours mais pas au point de les mettre dans le top 10.
        Pour ce qui est de Grand Torino tout ce que je peut dire c’est que c’est CLINT !!! et on ne dit pas du mal des films de Clint!!

      • L'étudiante permalink
        05/01/2010 08:54

        oui, Good Morning England et Gran Torino : génial !!

      • Mauricette permalink
        05/01/2010 09:59

        Gran Torino? cette blague!
        Je me souviens avoir vraaaaiment peiné pour arriver au bout… l’ennui.

      • 05/01/2010 10:33

        J’ai trouvé Good Morning England chiantissime, à peine sauvé des eaux par la BO, que globalement on peut écouter chez soi, d’autant plus qu’il n’y a pas vraiment de morceau super trop dingue qui t’aurait échappé si tu n’avais pas vu le film.
        Quant à Clint, regarde-moi bien, on peut en dire du mal : ses films me font chier, ses films sont d’un classicisme pénible (que d’aucuns qualifient de « maîtrise »), et d’un manichéisme insupportable. Je n’ai pas vu GT, parce que j’ai décidé il y a un bon moment (après Mystic River) de préserver mes nerfs en arrêtant d’aller les voir.

      • 05/01/2010 11:40

        Je ne comprends pas cet engouement pour Good Morning England: c’est gentil comme tout, mais la bonne grosse demi-heure de trop n’a gêné personne?

        Quand à Clint, je valide Diego à fond sur ce point: on peut en dire du mal, mais surtout, on DOIT en dire du mal. Les génuflexions croissantes de la critique face à son oeuvre de plus en plus consternante de pompiérisme me sidèrent. Ses quatre derniers films, en l’occurrence, sont à vomir d’horreur, et auraient été descendus en flammes s’ils avaient été réalisés par un autre que lui.
        Et juste pour être clair, sachez que je tiens Impitoyable et Sur La Route de Madison pour des chef d’oeuvres, et que j’admire énormément Josey Wales, Bird, Mystic River (SEAAAAAN!!!) et même Million Dollar Baby, malgré la haine féroce que je voue à cette sorcière d’Hilary Swank.

      • 05/01/2010 11:53

        Merci, mais merci, je suis tellement fatigué de l’unanimisme sur Clint moi-même ! Quant à Good Morning England, je te trouve bien gentil. Peut-être ma déception est-elle liée aussi au fait que je me réjouissais de revoir Kenneth Branagh que je n’avais pas vu depuis longtemps ? Du coup, dans la foulée, je me suis refait Much ado about nothing, et m’en suis félicité, parce que je ne connais personne qui ait autant de charme qu’Emma et Ken en matière de déclamation de bel anglais (Dieu que cette langue peut être belle, quand elle veut).

      • 05/01/2010 11:56

        Emma=Dieu.

      • 05/01/2010 12:04

        Le Pédé, cette équation pourrait presque me conduire à demander ta main.

      • 05/01/2010 12:15

        Suis ravi de te savoir disciple!

      • 05/01/2010 12:19

        J’ai fondé la secte quand tu étais encore morveux !

      • 05/01/2010 12:21

        Oui, mais as-tu vu Wit?

      • 05/01/2010 12:34

        Ouit, mais une piqûre de rappel serait nécessaire, je dois dire qu’il m’était sorti de la tête. Elle est surtout Beatrice de Much ado for ever. Et pis Henry V (dont je réalise à l’instant avec horreur que ce film a 20 ans), et pis Howards End, et pis Sense and Sensibility, et pis Dead Again, et pis et pis et pis.

      • 05/01/2010 18:01

        J’ai adoré Good morning England. Encore un désaccord, le Pédé.

      • 05/01/2010 18:54

        Oui alors que tu trouves La Leçon de Piano ennuyeux et peu émouvant. Je me demande bien pourquoi je t’apprécies autant !

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 19:01

        La Leçon de Piano. Ennuyeux. Et peu émouvant. Tu trouves. Alors que. Je comprends pas tous ces mots dans la même phrase. Je vais faire un AVC du cœur et je reviens. Ou pas.

      • 05/01/2010 19:07

        Merci.

      • Le Marou permalink
        05/01/2010 23:18

        Juste pour dire que personne ne joue mieux du W.S. à l’écran que Emma Thompson (Much ado..) et Kenneth Branagh (liste trop longue) et que même Anthony Hopkins (Titus) et bien il fait moins bien.

        Et que Emma c’est tellement une bonne actrice que même en méchante Nany et bien c’est pas grave on ne lui en veut pas.

      • Nora permalink
        05/01/2010 23:27

        J’ai failli m’auto-décéder quand j’ai lu « non émouvant » pour la Leçon de Piano.
        Pire, j’ai failli pleurer.
        Tu veux ma mort, la Meuf?

      • 06/01/2010 00:28

        M’en fous Docds pense comme moi. Si, si, si, il l’a dit un jour, je m’en souviens!!!

        Et Nora, j’ai rêvé de toi!

      • Nora permalink
        06/01/2010 09:53

        Dis moi que je faisais des trucs sexuels avec Downey Jr et Clooney et que, comme je suis partageuse, je t’en ai prêté un?

      • davidgeridoo permalink
        06/01/2010 11:03

        « La Leçon de piano », comment dire. C’est MON film. C’est MON chef-d’œuvre. C’est MON n° 1 du Top Ten ever. Il y a tout ce que j’aime dedans : un piano, la langue des signes, la Nouvelle-Zélande, une hache. J’ai même fait un pélerinage sur place pour voir la fameuse plage. (Bon, je n’ai pas fait 23h d’avion exprès, mais comme j’étais pas loin, j’ai fait le détour.)
        Un jour, quelqu’un m’a dit, d’un air vaguement blasé : « Ah oui, c’est le truc avec la sourde un peu débile qui joue sur une table ? » (sic)
        Son corps n’a toujours pas été retrouvé.

      • Malice permalink
        06/01/2010 11:23

        Moi c’est Ju Dou de Zhang Yimou et le Leçon de piano mes numéros un de numéro un et puis je me suis endormie pour cent ans.

      • 06/01/2010 11:54

        La Leçon de Piano est un des cinq plus grands films de l’histoire du cinéma.
        Ne pas aimer ce film, c’est ne pas aimer le cinéma. POINT BARRE.

      • ABC permalink
        06/01/2010 12:14

        Je n’ai pas aimé ce film, pourtant j’aime le cinéma

        C’est peut être Holly Hunter

      • 06/01/2010 12:14

        ,nqbijnqtqiun qe’vij NA IUNQRIOJV ojent

      • ABC permalink
        06/01/2010 12:50

        bbbbbbbbbbbbbbbbb, et tttttttttt ?

  15. davidgeridoo permalink
    04/01/2010 14:24

    Alors, déjà, comme on dit dans ces occasions-là : BONNE ANNÉE À TOUS. (Mais surtout à ceux qui me font rire.)
    Pour le classement ciné 2009, je plussoie totalement « The Wrestler », « Le Ruban blanc » et surtout « Mary et Max », que j’aurais mis beaucoup plus haut.
    En revanche, « Synecdoque, New York » m’a fait l’effet d’un long (très long) film malade, traversé par des éclairs de génie certes, mais long et malade quand même.
    Mon Top 10 incluerait le bouleversant « Noces rebelles » de Sam Mendes, l’excellent « Villa Amalia » de Benoît Jacquot, l’énergique « J’ai tué ma mère » de Xavier Dolan, le tendre-mais-cruel « Still Walking » d’Hirokazu Kore-eda, l’envoûtant « Coraline » d’Henry Selick, et tout récemment, le solaire « Père de mes enfants » de Mia Hansen-Løve. (Et pas seulement pour montrer que je connais le code ASCII du ø.)
    Et le film qui m’a le plus fait rire en 2009 : « Le Bal des actrices » de Maïwenn, ex aequo avec « Les Beaux Gosses » de Riad Sattouf.
    Et la réplique 2009 : « Personne n’aime les endives braisées dans la vraie vie, maman. » (Non, ma fille, tu n’iras pas danser)
    Et les révélations 2009 : Karole Rocher et Tahar Rahim.
    Et la meilleure morte 2009 : Romy Schneider dans « L’Enfer de Clouzot ».
    Et le meilleur renard qui parle : « Antichrist » de Lars Von Trier.
    (Oui, je me fais mes César tout seul si j’ai envie.)

    • 04/01/2010 15:09

      Comment ai-je pu ne pas penser à mon immense désopilation devant Le Bal des Actrices, un film vraiment très plein de drôle à l’intérieur de lui. Le numéro de melon de Karin Viard est magique, et Marina Foÿs accro au botox m’a comblé de joie. Le film de l’année dans la catégorie « mouais-ok-on-va-voir-ça-si-tu-veux qui s’avère être une excellente surprise » (oui c’est une catégorie de films, absolument. Dedans, il y a eu par exemple Be Kind, Rewind, dont le titre français m’avait donné envie de partir en courant).

    • 04/01/2010 17:21

      @davidgeridoo: Ca n’est pas moi qui vais te jeter la pierre, je fais mes Oscars tout seul depuis 1927.

    • LaZouzi permalink
      05/01/2010 00:15

      Je plussoie completement le césar du meilleur renard qui parle!!! On a pas vu mieux depuis Rox et Rouky!!!!

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 14:07

        Exact. Mais il faut dire que « Rox et Rouky », c’est un peu le « Citizen Kane » du film de renards.

    • 06/01/2010 16:55

      Je plussoie une partie, j’ai juste adoré « Still Walking » et j’ai cru que j’allais mourir de rire devant « Les Baux Gosses ».
      Par contre Antichrist, même pour rire, non.

      • davidgeridoo permalink
        06/01/2010 16:58

        Oui, mais dans la catégorie « Meilleur renard qui parle », c’est quand même lui qui gagne, non ?

      • 06/01/2010 19:14

        On peut dire ça, mais je me suis tellement senti insulté pendant ce film que je ne veux même pas en rire. Je suis le genre de cramé qui collectionne toutes ses contremarques, et celle-là je l’ai directement foutue à la poubelle, c’est dire…

  16. 04/01/2010 15:38

    AVIS A LA POPULATION

    NE L’ECOUTEZ PAS, IL DEVIENT SENILE, N’ALLEZ PAS VOIR RACHEL MACHIN CHOSE!!!!!

    N’Y ALLEZ PAS!

    C’EST ATROOOOOOOCE.

    Preuve que je suis objective: je n’ai pas aimé synecdoque et pourtant je comprends que l’on puisse adorer et trouver que c’est un chef d’oeuvre et je suis contente de l’avoir vu et vous conseille de le voir si ce n’est pas déjà fait. Mais de grâce, n’allez pas voir cette croutasse.

    Par ailleurs, j’ai été censurée, j’avais dit « pub Benetton au RALENTI » et rushs de film de mariage INVOLONTAIREMENT filmés, vous savez, quand on oublie d’éteindre la caméra et qu’elle continue de filmer des trucs totalement inintéressants comme les 346 discours ultra-chiants des 72 témoins multicolores des mariés.

    • 04/01/2010 15:56

      Mais cette année 2010 commence sous les meilleurs hospices, ai-je envie de dire (NB : c’est exprès c’est pas une faute, kikoo lol youpi), avec des accusations de sénilité inter-connards !

    • 04/01/2010 16:02

      C’est Woody qui est sénile.

      • 04/01/2010 16:09

        Roooooo ! Je propose de rebaptiser sur le champ ce blog C’est La Guerre !!!

    • 06/01/2010 17:16

      Bon, j’allais le garder pour la fin mais je vais poster maintenant:

      « Le Pédé, je suis tellement heureux que tu aie aimé « Rachel Getting Married » ! Ce film est MA grosse sensation de l’année (4 séances en témoignent). Un sublime cocktail de tension et de sensibilité, arrosé d’une BO sublime et relevé par une réalisation à fleur de peau. Anne Hathaway (dont je suis fou-dingue-amoureux-genre-comme-L’Arabe-avec-Natalie-Portman) y est hallucinant de justesse et de naturel, et on pourrait dire ça de tous les autres acteurs, en particulier Bill Irwin qui a réussi à m’attendrir comme peu avant lui. On y rajoute un scénario en béton, et on a tous les ingrédients pour un film qui vas faire kiffer sa race à Yoos-F. Juste magnifique. »

      Donc vous aurez compris que je ne suis pas, mais alors pas du tout d’accord avec La Meuf. Justement, je pense que tout le charme du film réside dans la réalisation, dans tous ces instants qui semblent volés et qui nous donne l’impression de faire partie du film, de faire partie de la fête, et d’assister involontairement au spectacle de cette famille qui se bat désespérément contre ses vieux démons.
      Lors de mon premier visionnage, je lui ai trouvé un coté un peu voyeur qui me faisait limite culpabiliser de voir ça. Je trouve le film étonnant de retenue et de pudeur malgré la gravité du sujet, le faste du mariage et les témoignages parfois mielleux des invités.
      Jenny Lumet réussit aussi l’exploit de créer des personnages ultra-attachants et complets qu’on a l’impression de connaitre depuis 10 ans, et ça c’est pas rien.

      Le Pédé n’est donc pas sénile. On n’est pas toujours d’accord lui et moi, mais là pour le coup il est juste ultra-luminescent.

      • 06/01/2010 19:33

        MERCI ! MERCI ! MERCI !
        Je commençais à me sentir seul. (Quoique Le Juif a beaucoup aimé aussi il me semble).

  17. columbine permalink
    04/01/2010 16:20

    je me joins à ceux qui auraient inclus « les noces rebelles » à ce palmarès. et j’aurais aussi mis « Welcome » (même pas pour des raisons politiques). en revanche je suis ravie de ne pas voir figurer dans ce palamarès « Rapt » qui a été encensé par la critique et qui m’a beaucoup déçu.
    petite critique, ce palmarès n’est pas très original, que du très connu :- )

    • 04/01/2010 16:26

      Le but n’est pas d’être original mais sincère.

      • columbine permalink
        04/01/2010 17:08

        ah je vois, on ne peut pas être les deux?

      • 04/01/2010 17:25

        Bien sûr que si. Mais on ne décide pas d’être original, on l’est ou on ne l’est pas. Par contre, on décide d’être sincère, même si cela implique parfois de manquer d’originalité.

    • 04/01/2010 16:45

      Si tu veux de l’original qui se la pète et qui se regarde lister, c’est chez les inrocks qu’il faut aller.

      • columbine permalink
        04/01/2010 17:13

        menon ça n’a rien à voir, mais il y a des films de pays peu connus pour leur cinéma, des films qui sont très bons et qui mériteraient un peu de pub. là ce sont des films dont tout le monde a beaucoup parlé, est-ce vraiment la peine de publier une liste qu’on peut voir partout dans les grandes lignes? ce que j’aime dans ce blog, c’est l’originalité justement :- )

        mebon…si on ne peut pas critiquer sans se faire descendre en flèche, si uniquement les caresses dans le sens du poil sont de mise, je prend bien note.

      • 04/01/2010 17:29

        Columbine, je ne pense pas que le propos soit de te descendre. J’en comprends simplement que ces 10 films sont VRAIMENT les préférés du Pédé. Et y en a quand même 2 ou 3 qui ne sont pas franchement mainstream, non ?

  18. acila permalink
    04/01/2010 16:57

    Je sens que je vais suivre ton conseil La Meuf puisque je constate ton impartialité (envers WA) et en plus la photo de la jeune fille n’est pas (du tout) engageante.
    Je suis allé voir 3 films en 2009, le premier en me disant que je ne serais pas déçue et étant un peu déconnectée du ciné je ne voulus pas prendre de grand risque. Ce fut le Woody Allen où bien sûr je suis tombée de haut, je me souviens surtout de phrases toutes faites sur comment user de la vie (et je suis d’accord avec Le Pédé sur ce qu’il a écrit quelque-part-je-sais-plus-où concernant l’actrice incarnant la mère de la jeune fille qui subit un revirement total de personnage vraiment très rapide et assez grotesque et je suis gentille là).
    Refroidie je pris conseil pour le second, ce fut In the Loop, drôle mais inquiétant dès lors qu’on le rapproche de faits réels (mais c’est une autre histoire).
    Et le troisième fut la famille Woolberg (j’aurais bien vu Tetro mais comme j’invitais j’ai laissé choisir) bon ce n’est pas un film pour Le Pédé, c’est sûr ! Mais n’empêche que ce grand dadais de François Damien a réussi à me tirer quelques larmes (je pense que je fus la seule sur les 5 personnes dans la salle à vivre cet état émotionnel). Voilà. Comme en venant ici, je redeviens curieuse de ce qui se passe en salle; j’avais prévu d’aller voir au festival Télérama (merci de faire une session de rattrapage)Mary et Max (dont je suis contente d’entendre dire à certains commentateurs qu’il devrait être placé plus haut dans la liste) Un prophète (qui me semble assez incontournable) et Le Ruban blanc (parce que Michael Haneke) (et tout est dans ta liste, pinaise c’est fou) je rajouterais sans doute Harvey Milk (suite à la lecture de ce qu’en écrit Diegosan)et tanpis pour l’heure pour The Wrestler.
    Voilà j’ai fini de raconter ma vie.
    Ah et sinon je suis très intriguée par tes deux têtes de liste, le premier j’en ai jamais entendu parler et le second cette histoire de monstres poilus est-elle si excellente que ça ? La meuf, t’en dis quoi toi ?

    • 04/01/2010 17:05

      En y repensant, je pense que Max et Les Maximonstres parle à l’enfant qui est resté en nous. Les gens qui n’ont pas aimé sont donc irrémédiablement adultes.

      • 06/01/2010 17:26

        Mais comment que c’est trop ça !
        J’étais ultra émotionné dès le début du film moi. Again, une pure merveille.

      • 06/01/2010 23:18

        Oui vu et vraiment pas déçue parce que le défi n’était pas facile tout de même, l’enfant est juste et les grosses bêtes ne sont pas caricaturales (et bien d’autres choses encore, spéciale pensée pour la grosse bête dans le désert); merci donc au Juif, au Pédé, à l’Arabe et à la Meuf pour ce conseil très avisé. (Hélas, j’ai raté les 10 premières mn).

    • Le Velu permalink
      04/01/2010 17:08

      J’aimerai qu’on arrete de dénigrer les monstres poilus, ca me touche.

      • acila permalink
        04/01/2010 17:15

        @Le Velu : où ça du dénigrement ? que nenni, simple interrogation
        tu veux signifier que tu joues toi-même dans le film ou ce sont simplement tes « cousins » ?

        @L’Arabe : dois-je en conclure que tous les connards ont aimé ?
        (j’attends toujours la réponse en rapport avec les T-shirt aux mots magiques, stp)

      • Le Velu permalink
        04/01/2010 17:23

        Certes je me suis emporté pour rien.
        Je suis un peu le cousin de tout ce qui a des poils. Dès que je vois un animal à fourrure dans la rue je le hèle d’un « wesh cousin » bien senti. Je ne fume pas mais sinon je leur demanderai des clopes c’est certain.

      • 04/01/2010 17:29

        La Meuf n’a pas vu les bêbêtes poilues. Elle a préféré gâcher deux heures de sa vie devant Le Soliste, pour se pâmer devant Robert Downey Jr. cette cruche.

      • acila permalink
        04/01/2010 17:59

        @ Le Velu : ceci dit pas tout à fait (tu t’es emporté pour rien) car dans la vie en 3D, j’en ai un (animal à fourrure) qui est tombé dans mes filets et il est désormais en bien mauvaise posture (dans ton innocence ? tu es tombé pile poil en fait)
        si tu as du temps de libre tu pourras donc faire une prière du soir pour améliorer son sort (car je ne lui ai encore rien promis)

    • 04/01/2010 17:40

      Je ne l’ai malheureusement pas vu… s’il se joue encore à mon retour de NY, j’y fonce!

      • acila permalink
        05/01/2010 13:46

        Votre (quasi) unanimité m’a convaincue, j’y vais demain avec une copine et sa fille de 9 ans pour qui ce sera sa première sortie ciné (voyez un peu l’impact que vous avez dans la vie des gens ! J’espère ne rien regretter.)

    • 04/01/2010 20:27

      Robert Downey Jr justifie à lui seul qu’on aille voir un film très moyen et une croûte comme Sherlock Holmes, que j’ai vu à NY. Cela dit il arrive à me faire oublier que le film est chiant à mourir et que Jude Law ne ressemble plus à rien. Vraiment PLUS A RIEN!

      Robert Downey Jr., will you divorce your wife and marry me? Please?

      • 04/01/2010 21:12

        Plus que george ?

        (Celà dit, je crois que moi, je le préfère au beau george. je dois avoir un faible pour les bad boys…)

      • acila permalink
        04/01/2010 21:42

        ça c’est vrai : Jude Law ne ressemble plus à rien ! Je l’ai vu hier dans les 10 dernières mn d’un film (bon qui n’est pas récent puisque je viens de constater qu’il date de 2006)et il m’a semblé tout dévitalisé; en revanche Jack Black était tout à fait sémillant…

      • 04/01/2010 21:45

        Vous êtes dures les meufs, quand je l’ai vu en vrai en 2008 à la Demolition Party du Royal Monceau, c’était explosions de foufounes en cascade sur son passage, et je dois bien reconnaître que c’était pas totalement injustifié.

      • 04/01/2010 22:05

        @la rêveuse: presque plus que George, oui, au moins autant en tous cas.

        En ce qui concerne Jude je suis sûre que si je le voyais en vrai, je me sentirais mal et retirerais illico ce que je viens de dire mais franchement, en inspecteur Watson, non, non, non et non.

        Je réalise avec effroi que j’aurais pu aller à cette f****** demolition party au Royal Monceau!!!! Quelqu’un peut me tabasser?

      • acila permalink
        04/01/2010 22:13

        Mais qu’est-ce que c’est donc que la (f*****)demolition party au Royal Monceau ?
        @diegosan : oui peut-être un peu mais que veux-tu il faut bien encourager ceux pour qui la séduction ce n’est pas du tout cuit…
        (de la même façon je n’irais pas voir Avatar car y a bien assez de spectateurs comme ça)

      • 04/01/2010 22:37

        Alors, la Demolition Party du Royal Monceau, en juin 2008, c’était LA soirée de l’année, dont le principe consistait à déboîter ce palace entre gens ivres-morts à coups de masse en dansant. Et c’était le plus gros ramassis de vraies stars jamais vu à Paris (on se serait cru à Cannes), c’est à dire qu’au lieu d’y avoir comme d’hab Begbeider et Jules de la Nouvelle Star, là y avait des Kanye West, des Jude Law, des Kezyah Jones (bon OK il est dans toutes les fêtes de Paris donc ça compte pas vraiment, mais il a tellement une pure bonne tête que ça fait toujours plaisir), et plein d’autres, genre même Jack Lang (si). Et c’était monumental.
        La Meuf, si ça peut te consoler, il y a quelques centaines de personnes munies d’invitations qui ne sont jamais entrées. Invités par un gros sponsor, on a dû défoncer l’entrée au char d’assaut pour passer.

      • acila permalink
        04/01/2010 23:40

        Merci de l’explication ! Où l’on constate que Paris est le lieu de toutes les folies.

      • ABC permalink
        05/01/2010 13:06

        Robert DJ, semble faire un Sherlock Holmes aux antipodes de ce qu’il est chez Sir Arthur Conan Doyle, donc pas du tout so british

        Le rôle de Watson lui aurait davantage correspondu, I think

  19. 04/01/2010 17:16

    je suis daccord avec la meuf: rachel getting married, une croute.
    Je n’ai pas vu synecdoque mais je vais me pencher sur la question.

  20. Le Fonctionnaire permalink
    04/01/2010 17:33

    Personnellement j’ai détesté Le ruban blanc. Parce que bon… qu’on m’inflige trois heures d’horreurs glauques en noir et blanc, avec des scènes interminables, passe encore. Les acteurs sont plutôt bons, surtout les enfants. (la petite blonde est assez géniale dans le genre fausse Sainte Nitouche).

    **plus ou moins spoiler alert**

    Mais bordel, dans ces trois heures, faut pas me faire croire que le réalisateur aurait pas pu caser 3 minutes à la fin pour un dénouement ! Parce que là, à la fin, on ne sait pas vraiment qui sont les responsables. Le docteur pervers ? Les gosses ? Si oui, comme on le dirait, lesquels ? Ils sont tous des dégénérés, ou c’est juste un ou deux qui entraînent les autres ? Qu’est ce qu’il s’est passé au juste dans leurs petites têtes ? Et puis l’espèce de niaise à qui l’instit fait des yeux de merlans frits pendant tout le film, il réussit à la chopper OUI OU MERDE ?

    Frustrant, ce film.

    • 04/01/2010 17:39

      Je suis TELLEMENT d’accord avec toi !

      D’ailleurs, 2001: L’odyssée de l’espace m’a fait le même effet! J’aurai vraiment aimé qu’il y ait un épilogue dans lequel on nous explique ce qu’est précisément le monolithe, ce qu’il symbolise, sa provenance, sa composition chimique, son nom de jeune fille, son numéro de sécu, s’il avait eu une mention au bac, bref, tout ça quoi… Ca aurait été vachement plus satisfaisant.

      • ABC permalink
        04/01/2010 18:40

        Grandiose ! Idem, mêmes interrogations cinématographiques

      • 04/01/2010 19:07

        Le Pédé, pour avoir bien connu Stanley Kubrick, je peux te révéler les éléments suivants dont j’ai souvent parlé avec lui.
        Le monolithe était en fait une monolithe. Elle s’appelait Martine et s’était reconvertie dans le monolithisme suite à la faillite de la boucherie chevaline de son mari et de l’engrenage qui s’en est suivi : alcoolisme, femme battue, divorce, etc. Elle n’avait pas le bac, mais était très intelligente. Elle pouvait peser un steak avec sa main et calculer son prix de tête, avec une précision de quelques grammes / centimes de francs de l’époque.
        Après 2001, elle a de nouveau un peu galéré, les débouchés étant peu nombreux dans le milieu du monolithisme. Elle s’est fait embaucher comme table de ping pong dans un VVF de Charente Maritime, où elle a fini ses jours paisiblement en 1983, non sans avoir connu de grands moments, comme la finale du tournoi d’août 74, qui avait vu – on s’en souvient encore – Jean-Claude triompher de Didier au terme d’un incroyable 5e set remporté 83 à 81, après plus de 9 heures de jeu.
        Je t’invite à revoir le film à la lumière de ces éléments. Ca fait un effet bœuf. Enfin, chevalin.

      • 04/01/2010 21:25

        Bon..je sais que je n’aimerai pas le ruban blanc…

      • 05/01/2010 11:44

        Je viens de revoir 2001, et tout s’est éclairé.

      • 05/01/2010 11:48

        De rien, mon ami. Demain, si tu es sage, je te fais des révélations sur Rencontres du 3e type (le 3e type en question est un pote) et sur La Cité de la Peur (le meurtrier n’a pas emporté son secret dans sa tombe, et je peux te révéler ce que voulait dire le message codé de sang O.D.I.L. – mais pas publiquement, c’est trop sensible, je t’enverrai un mail).

      • lulu permalink
        05/01/2010 11:54

        « Le 3ème type est un pote  » ! Sublime !

      • Le Velu permalink
        05/01/2010 12:21

        LIDO, ca serait une danseuse?

      • ABC permalink
        05/01/2010 13:10

        Oui, une danseuse échappée de la mascarade dans Eyes Wide Shut

        C’esta avec elle que T. Cruise aurait dû tromper N. Kidman

        @ Diego, n’aurais-tu pas pratiqué la broderie dans une autre vie ? Avec un peu de moquette ?

      • 05/01/2010 14:12

        Non, j’ai bien fait des Tapitouf à une époque, jusqu’au jour où j’ai brisé mon passe-touffes après avoir saisi une touffe pour la passer dans ledit passe-touffes.
        @Le Velu : c’est trop sensible, je te dis. Je risque ma vie, là, mine de rien.

      • ABC permalink
        05/01/2010 14:32

        J’ai cru à une parodie des nuls, j’ai ri

        C’est une vraie pub, je suis époustouflée, c’est plus qu’hilarant, ça mérite une postérité posthume : à faire circuler
        Merci Diego pour ce moment unique

      • 05/01/2010 14:35

        Retombé dessus récemment, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps. Ce texte est tellement magique « je saisis une touffe et je la passe dans mon passe-touffes », c’est beau comme du Obispo.
        Content de t’avoir comblée 😉

      • Le Velu permalink
        05/01/2010 14:36

        IDOL? Ca serait Billy Idol? Qu’est-ce qu’il foutait à Cannes?

        Le tapitouf c’est magique. Je me rebaptiserai bien Passetouf.

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 14:44

        Je veux mon Tapitouf ! Ah, Diego, que n’as-tu ressorti cette vidéo avant Noël. J’en aurais commandé un.
        Mais c’est vrai que, légitimement et pilositairement parlant, seul le Velu est en droit de se rebaptiser Passetouf. (Même si mon sauvage avatar pourrait laisser croire que je suis riche en poils.)

      • ABC permalink
        05/01/2010 15:11

        Oui, comblée Diego, et cette montée de voix à « Et je l’enfile dans mon passe-touffe », m’exaltera longtemps, et ce doigt onglé pour écraser la touffe, bref j’arrête là…HoHOHO

        J’attends juste maintenant qu’ Ikea ressorte le kit tapitouf

        @ Le Velu et Le Lion, j’ai le regret de vous dire que malgré votre poil luminescent, vous ne serez jamais de vrai tapitouf

      • 05/01/2010 15:23

        Ceci dit je suis sûr que ça cartonnerait. Et je le trouve hyper hype, son tapitouf.

      • P2L permalink
        06/01/2010 02:09

        Je me permets d’intervenir vite fait pour temoigner: une avalanche de souvenirs, d’odeurs et de sensations m’etreignent a la vue de cette publicite.
        Je m’etais force a oublier pourtant…

        Oui, je l’avoue, j’ai fait un tapitouf dans mon enfance.

        Je devais avoir 6 ou 7 ans.
        C’etait chez mamie, dans le Cantal.
        Il representait Mickey… (deja la recuperation commerciale des meilleures idees par les grandes corporations americano-capitaliste)

        Je crois qu’au fond de moi, tout au fond, je sentais bien que quelque chose n’allait pas, que cette oeuvre etait bien plus que ce qu’elle semblait etre…
        Maintenant, j’ai peur…et je serre mon passetouf dans mon petit poing tres fort…

      • ABC permalink
        06/01/2010 12:40

        @ Diego, oui il est hyper hype, étonnant, non ? Il faudrait peut être écrire à Ikea pour leur vendre l’idée ?

        @P2L, quoi t’as fabriqué ton tapitouf ?! Surtout ne revends pas ton passe-touffe, le jour où tu veux t’en débarasser, pense à moi

  21. Mauricette permalink
    04/01/2010 17:37

    Très intiguée par Synecdoque, New York dont je n’ai jamais entendu parler. Je l’ai trouvé dans la foulée et suis très ravie de pouvoir le mater ce soir, merci pour la découverte.
    Cette année j’ai aimé, sans ordre de préférence (ça me prendrait la journée…)
    – Thirst, ceci est mon sang
    – Antichrist
    – Morse
    – The hurt locker
    – Mary & Max
    – Where The Wild Things Are
    Et puisqu’on en parle, Les noces rebelles, d’une très grande justesse/beauté.

    • 04/01/2010 17:54

      Je suis très flatté que tu suives mes conseils, mais je me vois dans l’obligation de décliner toute responsabilité en ce qui concerne Synecdoque, dans la mesure ou La Meuf et Le Juif l’ont tous les deux vu sur ma recommandation, et comme je le disais plus haut, aucun des deux n’a supporté.
      Donc ne me hais pas si tu passes un mauvais moment!

      • 04/01/2010 18:04

        Moi je reçois le DVD demain et je le mate illico. Ah non, pas illico, j’ai une soirée « qui es-tu en vrai » avec Ripit00 ! Mercredi, on va dire.

      • davidgeridoo permalink
        04/01/2010 18:11

        Ah oui, Diego, la soirée « qui es-tu en vrai », j’y ai déjà joué avec toi, c’est très lol.
        Vous n’avez qu’à regarder le film ensemble demain soir et nous faire un compte rendu groupé. (Mais ça risque de se transformer en soirée « viens-chez-moi-le-premier-soir », qui peut être très différente.) (Mais très lol aussi.)

      • Mauricette permalink
        04/01/2010 18:16

        Pour avoir lu dans la foulée pas mal de critiques de spectateurs concernant le film, je vois à quel point il peut être tant détesté que porté aux nues. Je ne te tiendrai responsable en rien si jamais je passe un sale moment, chose dont je me permets de douter d’ailleurs… bien verremos!

      • 04/01/2010 18:29

        Qu’est-ce qui peut bien faire croire à tout le monde que je compte me taper ripit00 ??

      • judytakriz permalink
        05/01/2010 00:38

        J’ai du mal à croire que Kauffman a pu signé un mauvais film. Vais le voir, parce que moi aussi je l’ai raté.

      • L'étudiante permalink
        05/01/2010 10:19

        alors Diego-san, la question qui occupe tous les esprits : est-ce que tu t’es tapé Ripitoo ??

      • 05/01/2010 10:29

        L’Etudiante, d’abord je le vois ce soir, et secondozièmement, je me tape quand même globalement assez peu de garçons. Bon, assez peu de fille aussi, ceci dit.

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 10:33

        Tellement peu, d’ailleurs, que tu n’as pas jugé bon de les mettre au pluriel.

      • 05/01/2010 10:44

        C’et la crize, je n’ai plu beaucoup de aice je lé zéconomize. Et je ne pratique pa non plu le çaixe à pluzieur, mettre au pluriel tré peu pour moi.

    • davidgeridoo permalink
      04/01/2010 18:07

      Mauricette, tu aimes le sang, non ?

      • Mauricette permalink
        04/01/2010 18:17

        J’ai des moments assez sanglants, oui!

    • Mountstuart permalink
      04/01/2010 21:18

      Morse était vraiment excellent !
      Sinon, personne n’a aimé Vincere, à part Le Juif et moi ?

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 09:59

        Si, si, « Morse » et « Vincere », excellents ! (Pour l’occasion, je mets même un point d’exclamation. Profitez-en, c’est cadeau.) Et tellement plus réussis que (au hasard) « Rachel Getting Married » ou « Synecdoque, NY ».
        En fait, il aurait fallu un Top 20 pour tout caser.

      • 05/01/2010 11:45

        Tocard.

  22. Palir permalink
    04/01/2010 19:10

    Et Avatar, ça pue du cul ?

    • davidgeridoo permalink
      05/01/2010 10:02

      Oui, mais en 3D.

      • Moka permalink
        05/01/2010 21:44

        Tu es donc de ceux qui détestent un film dès qu’il a du succès.
        Je ne vois pas l’intéret de débattre avec des gens comme toi 😉

      • L'étudiante permalink
        05/01/2010 21:53

        non, moi c’est tout simplement le scénario qui me dérange.

      • Mauricette permalink
        05/01/2010 22:18

        « Et Avatar, ça pue du cul? »
        Quel débat?

      • davidgeridoo permalink
        06/01/2010 11:22

        Palir, Moka, vous êtes combien là-dedans ? Je ne suis pas fermé à la discussion, mais je n’avais pas compris que tu essayais de lancer un débat de fond avec (je cite) « Et Avatar, ça pue du cul ? »
        En outre, je ne déteste pas les films qui ont du succès (j’ai aimé « Titanic » et « Amélie Poulain »), c’était plus pour faire un mot.
        Comme l’a déjà expliqué le Pédé, Cameron filme très bien les scènes d’action (avec de vrais plans séquences qui prennent leur temps, et pas du « 3-plans-par-seconde-à-la-Michael-Bay ») et il sait très bien raconter les histoires, ce qui est déjà énorme. En revanche, je ne raffole pas des scènes de baston techno-militaristes, les personnages manquent un peu de nuances (le méchant est très méchant, mais heureusement, les gentils sont gentils), le message « new age » est un peu naïf et le scénario n’a rien de révolutionnaire, mais l’immersion sur la planète Pandora fonctionne parfaitement, la faune et la flore sont un véritable émerveillement et le spectacle est garanti. On ne voit pas passer les 2h40, les images sont magnifiques (mais n’a-t-il pas piqué les terres flottantes au dessin animé « Chasseurs de dragons » ?), mais je ne suis pas sûr que le film me restera en mémoire. Bref, j’aurai aimé un peu moins d’explosions et un peu plus de bestioles et de plantes zarbis. A quand un documentaire sur l’écosystème de la planète Pandora ?

      • LaZouzi permalink
        06/01/2010 11:33

        Oui oui oui!
        J’adhère plus que plus à ce commentaire davidgeridoo, d’autant que personne n’a voulu me croire quand j’ai crié au plagiat pour les terres flottantes!
        J’ai beaucoup aimé le film.
        Alors oui, on sait tout de suite comment ça va finir mais on se laisse prendre par la beauté des images et on ne voit pas passer les 2h42…
        Enfin, je ne vais pas redire tout ce que tu viens d’exposer brillamment.
        Je dis oui!

      • 06/01/2010 11:47

        Moi je, ce ne sont pas les films qui ont du succès qui me révulsent par principe, ce sont les films dont je lis partout qu’ils sont cucul la praloche. Et plus ça va, plus je lis ça. Sans aller jusqu’à dire que ça pue du cul, je dirai donc que ça ne m’attire pas une miette.

      • ABC permalink
        06/01/2010 11:54

        Le Lion, toi aussi tu as aimé Titanic

        Tu m’étonnes, dans mes bras

      • 06/01/2010 17:51

        Yep, très juste le commentaire de Davidgeridoo. Sauf que je trouve que, bien qu’un peu facile, le scénario fonctionne quand même bien. J’ai été agréablement surpris, je m’attendais à de la SF ultra métallique et j’ai au final eu droit à une belle fresque épique comme j’aime. Vu 2 fois (en 2D et 3D, et respectivement en VO et VF), et ça reste un très bon moment. Pas dans mon top-chart, mais j’avais pas été autant scotché visuellement au cinoche depuis Le Seigneur des Anneaux. Et d’ailleurs je commence à avoir l’oeil, j’ai tout de suite reconnu la patte Weta Workshop. Ces types sont les best of the best en matière d’effets visuels.

  23. lebig permalink
    04/01/2010 19:53

    Ah bah bravo! Voilà qu’on va devoir se mettre à la recherche de ce Synecdoque maintenant.
    Aussi je n’ai vu ni Rachel (qui ne me donne vraiment pas envie) ni le Pedro (il m’énerve un peu… Ca ne me parle pas quoi!).

    Mais je dois dire qu’à part ces 3 là, ta liste est la mienne dans le désordre à un Gran Torino ou une Proposition (le western) près. Il y a beaucoup d’autres films cités dans les comms que j’aurais aimé aller voir mais bon, on ne peut pas tout faire…

    J’ajoute que le film qui m’a le plus marqué cette année est « De battre mon coeur s’est arrêté ». Oui, je sais qu’il n’est pas sorti en 2009 mais moi, j’ai vu mon premier Audiard cette année (puis mon deuxième, puis mon troisième etc…)!
    Ne m’insultez pas! je suis simplement très jeune et j’ai encore beaucoup de choses à connaitre mais je m’y mets petit à petit.
    Mais ce Audiard…Quelle claque!

    Cher pédé, dernière chose, lorsque un film te marque autant (tel Synecdoque) n’attends pas qu’il ait disparu des salles pour nous en parler! Franchement…

    • davidgeridoo permalink
      05/01/2010 10:55

      Dans ce cas, je te conseille de voir rapidement « Boulevard du crépuscule » de Billy Wilder parce qu’il risque de ne plus rester longtemps à l’affiche.

      • 05/01/2010 11:14

        Oui, quand j’ai vu Synecdoque, C’est La Gêne n’existait pas encore.

  24. Karine permalink
    04/01/2010 21:01

    J’attendais avec impatience ton top 10 des films 2009, je ne suis pas déçue.
    Comme tout le monde je vais aller chercher le n°1 dont je n’avais même pas entendu parler (la honte)!

    Pas de classement pour moi, j’en suis bien incapable, mais dans ton top 10 je choisi : Marie et Max, Up, Le ruban blanc, Étreintes brisées et Max et les Maximonstres.
    Je rajoute mes autres coups de coeurs 2009 : Coraline, District 9, La merditute des choses (film belge bluffant, entre le drame et le rire).
    J’ai eu l’énorme chance d’aller au Festival de Cannes cette année et le film qui m’a le plus touché est Mother, de Bong Joon-Ho, qui sort bientôt au cinéma. Aller y absolument, c’est une merveille, un petit bijoux et un drame poignant. Comme il sort en 2010…je le mets à part 😀

  25. Roro permalink
    04/01/2010 23:02

    Personne n’a vu et aimé Fish Tank?
    Moi, j’ai vu et adoré Fish Tank.

    • 04/01/2010 23:07

      on avait cru comprendre, oui ! non, pas vu.

    • lebig permalink
      05/01/2010 03:02

      Tu veux dire le film où une super fan de danse hip-hop qui répète et répète, danse en réalité comme deux poutres sur un mikado?

      • roro permalink
        06/01/2010 04:58

        on s’en fout un peu de comment elle danse, non? Surtout pour les 6 minutes de danse que doit contenir le film…

        Oui, c’est bien de ce film dont je parle…

      • lebig permalink
        06/01/2010 09:25

        Je ne suis pas d’accord. Justement à cause de cela, le film prend des allures de ridicule par moment.
        Pour exemple, la scène du début où elle répète dans l’immeuble et la scène du salon où elle danse devant le copain de sa mère. Ces deux scènes auraient pu être fortement émouvantes, de par leurs contextes et leurs mises en scène, mais hélas la voir danser rend tout ceci limite parodique… Et ce ne sont pas les seuls moments de ce genre.

        Cela est bien dommage car ce film aurait vraiment pu donner quelque chose de grand.

      • 07/01/2010 16:34

        Perso, je trouve que ce film a donné quelque chose de grand. Et même de très grand.
        Je suis assez d’accord avec toi, les performances de danse de l’héroïne ne casse pas 3 pattes à un canard (par contre la perf de l’actrice, aïe aïe aïe!) mais ça ne m’a pas du tout gêné. Faut dire que c’est loin d’être un film sur le hip hop finalement. Et encore moins sur la danse.
        La connerie, c’est la manière dont il a été vendu ce film. Comme si c’était un nouveau « Danse dans le ghetto pour dépasser ton statut social et ton avenir de dealer tout tracé » ou encore « Danse avec des noirs de Harlem pour prouver que l’amour de la musique peut dépasser les différences, petite bourge blanche et blonde ».
        Les publicitaires sont des êtres malicieux.

        Mon avis plus détaillé (mais pas assez rédigé m’ont dit certains) ici:
        http://mamzeller.over-blog.com/categorie-11272620.html

  26. Merlys permalink
    04/01/2010 23:36

    Je ne les ai pas tous vu dans ta liste mais UP est vraiment l’un de mes coups de coeur de cette année. Ce vieillard m’a complètement bouleversé !!!

  27. 04/01/2010 23:58

    Le Pédé, je valide ta liste même si je suis bien incapable de me prononcer sur Synecdoque.
    Et puis, juste pour le plaisir puérile de transformer les top 10 en top 37…en vrac, Chéri, de Stephen Frears (pour des raisons pfeifferiennes évidentes); In the loop (pour les insultes proférées par le désormais culte Peter Capaldi); Milk (parce que ça donne envie d’aimer à nouveau le genre biopic); Taking Woodstock (pour Imelda Staunton en vieille ashké); Morse (parce que ce teenage movie de vampires suédois est là pour nous rappeller que Robert Pattinson n’est qu’une endive braisée et mal lavée); Scrooge (parce que Zemeckis est en train de battre Spielberg à son propre jeu) et puis quand même Avatar, parce que 1) on n’est pas des snobs et 2) c’est certainement le plus grand barnum des sens auquel il nous a été donné d’assister au ciné.

  28. 05/01/2010 00:15

    plaisir puéril

  29. judytakriz permalink
    05/01/2010 00:35

    le bon la brut et le cinglé, à ajouter à la liste.
    Pitié, arrêtez de dire que Tétro, la merde en morceaux est le meilleur coppola .. respectons les personnes âgées.

    • davidgeridoo permalink
      05/01/2010 11:01

      « Le Bon, la Brute et le Cinglé » ?
      Ah oui, mais alors, si on compte aussi les films de 2008, il faut ajouter à ma liste « Hunger » et « Valse avec Bachir ».

      • judytakriz permalink
        05/01/2010 12:05

        ah ouais , c’est 2008? :p

  30. BitterPumpkin permalink
    05/01/2010 10:14

    Je suis la seule à avoir détesté les noces rebelles?

    • 05/01/2010 11:47

      Je suis très mitigé sur ce film. J’en ai écrit une critique à l’époque, je me demande si ça vaut le coup de la publier.

      • lulu permalink
        05/01/2010 11:52

        OUI

      • 05/01/2010 15:27

        Ca t’a plu à toi lulu?

      • lulu permalink
        05/01/2010 16:09

        les noces rebelles ou ta critique ?

      • 05/01/2010 16:12

        Ben les noces rebelles, ma critique tu peux difficilement l’avoir lue vu que je ne l’ai jamais publiée.

      • 05/01/2010 16:13

        Qu’est ce que c’est con comme titre LES NOCES REBELLES. Ils ont vraiment fait fort sur ce coup les traducteurs. On dirait le nom d’un bouquin de Barbara Cartland.

      • 05/01/2010 16:19

        En même temps on ne sait pas qui est Lulu. Si ça se trouve elle habite sous ton lit et s’introduit dans ton ordinateur la nuit.
        By the way, who are you Lulu ?

      • acila permalink
        05/01/2010 16:24

        qu’elle habite ou qu’elle se terre ? (hum)

      • lulu permalink
        05/01/2010 16:26

        Tu oublies que j’ai le Shining.

        J’ai beaucoup aimé les Noces Rebelles.

        Une petite réserve: le personnage joué par Michael Shannon, fils de bonne famille sorti d’asile psychiatrique, qui assène la vérité en face dans une société hypocrite parce qu’il n’a plus peur de rien, ne m’a pas convaincue. Il ne trouve pas sa place et ne semble être là que pour expliquer aux spectateurs le ressenti des personnages ne laissant aucune place à la suggestion.

      • 05/01/2010 16:43

        Elle possède en effet le Shining.

      • lulu permalink
        05/01/2010 16:44

        pouquoi « en effet » ?

      • 05/01/2010 16:46

        Parce qu’il y a une réflexion à peu près similaire dans ma critique justement.

      • lulu permalink
        05/01/2010 16:47

        ah oui mais non !! Cette réflexion m’appartient ! J’ai des témoins qui m’ont entendu le dire à la sortie du film ! Le shining n’a rien à voir là-dedans !

      • lulu permalink
        05/01/2010 16:48

        entendue

      • 05/01/2010 16:49

        Je pense que nous ne sommes pas les seuls cela dit.

      • 05/01/2010 16:56

        Perso, j’ai trouvé que le personnage joué par Michael Shannon, fils de bonne famille sorti d’asile psychiatrique, qui assène la vérité en face dans une société hypocrite parce qu’il n’a plus peur de rien, n’était pas très convaincant. Il ne trouve pas sa place et ne semble être là que pour expliquer aux spectateurs le ressenti des personnages ne laissant aucune place à la suggestion.

      • 05/01/2010 16:57

        Incroyable toutes ces coïncidences. On se croirait chez Ionesco.

      • lulu permalink
        05/01/2010 17:00

        Stop au plagiat !!!!!!!!!!

      • 05/01/2010 17:03

        Plagiat ? Tu vois du plagiat là où se cachait timidement un hommage à ta brillante façon de résumer ma pensée ? Car oui, ça fait partie des trucs qui m’ont gênés dans ce film. Avec le fait que l’évolution des personnages est globalement imposée sans aucune espèce de justification. Tiens je t’aime, et puis un jour je deviens un gros salaud. Comme ça.

      • lulu permalink
        05/01/2010 17:07

        Ah non là je ne suis pas d’accord. Explique le fond de ta pensée plus précisemment je te prie

      • 05/01/2010 17:14

        J’aurai du mal parce que les films qui ne me marquent pas plus que ça ne me marquent pas plus que ça, et donc tout ça est bien brouillé. J’ai globalement le vague souvenir que la construction du bousin m’avait semblée un peu légère, et que le gentil Leonardo devenait un peu un gros salaud sans raison valable.

    • Malice permalink
      05/01/2010 19:41

      Les noces rebelles corbeille, vider la corbeille.

  31. lulu permalink
    05/01/2010 10:25

    Estheeeeer !!!!!!!!!

    • 05/01/2010 11:48

      Euh, vraiment?

      • lulu permalink
        05/01/2010 11:52

        Non mais je suis fatiguée, j’ai rêvé qu’elle me poignardait toute la nuit. Et je me suis électrocutée en me réveillant.

      • 05/01/2010 11:53

        Grands dieux. Tu aimes les films d’horreur lulu? Ou devrais-je dire, tu aimes les crèmes glacées canard?

      • lulu permalink
        05/01/2010 11:59

        Tu aimes « la » crème glacée canard. Revois tes classiques et ne me dis pas que c’est parce que tu vois les films en VO. Tout le monde connait cette réplique EN FRANCAIS.

        Oui j’aime les films d’horreur mais pas les films gore, juste d’angoisse.

      • lulu permalink
        05/01/2010 12:05

        euh non en fait t’as raison. Mais j’ai un excuse je me suis faite poignarder toute la nuit.

      • 05/01/2010 12:16

        C’est terrible d’imaginer que j’ai découvert ce film en français. Je vais aller me suicider. Je reviens juste après.

      • 05/01/2010 12:45

        Je vous rappelle que c’est moi Canard, et je vous informe que non, je ne suis pas spécialement fan de crèmes glacées

      • lulu permalink
        05/01/2010 13:12

        Mais est-ce que tu as le Shining toi aussi ?

      • L'Emmerdeuse Inculte permalink
        05/01/2010 13:39

        Lulu, arriveras-tu à t’échapper par la petite fenêtre de la salle de bain avec cette grosse poitrine ?

         » Coucou, c’est le petit cochon rose  » : de mémoire .

      • DOCDS permalink
        05/01/2010 14:54

        REDRUM, REDRUM.

      • 05/01/2010 15:27

        HERE’S JOHNNNNYYYY!!!!

      • L'Emmerdeuse Inculte permalink
        05/01/2010 15:56

         » Ouvres-moi la porte, petit cochon…. »

      • Le Velu permalink
        05/01/2010 16:15

        Viens jouer avec nous Charly. A jamais… A jamais…
        Où comment être traumatisé dès sa plus tendre enfance par deux jumelles.
        Je ne m’en suis jamais remis.

      • 05/01/2010 16:47

        Rien que d’y repenser, un cauchemar.

  32. 05/01/2010 11:37

    Moi je, je suis officiellement en possession du Dividi de Synecdoche, NY !!!

    • LaZouzi permalink
      05/01/2010 11:51

      Rhoooo, trop la chance!
      Tu nous dira ce que toi tu, tu en penses?

      • 05/01/2010 11:55

        Moi, donner mon avis ? mmmh, pas mon genre.

      • 05/01/2010 11:57

        PS : ce n’est pas une question de chance, c’est une simple question d’argent hein.
        Sinon j’ai une problémance à dénoncer : j’en ai profité pour commander The Wrestler. Sur le Dividi, la seule critique citée est de Télé 7 Jours. Et j’ai envie de crier ouatzefouquinefuck ???

      • 05/01/2010 12:18

        C’est pour ça que je n’achète que des DVDs en import.

      • Le Velu permalink
        05/01/2010 12:24

        Avec les critiques de TVSevenDays.

      • davidgeridoo permalink
        05/01/2010 12:25

        Et ça dit quoi, la critique de Télé 7 Jours ? « Trop bien !! » « Le film préféré de Véronique Genest. » « La comédie la plus drôle depuis « Coco » de Gad Elmaleh !! »

      • acila permalink
        05/01/2010 12:29

        Mais c’est pas grave l’emballage ! Si t’es traumatisé tu t’imprimes celle du Pédé et tu la colles avec du scotch par-dessus l’autre et voilà tout.

      • 05/01/2010 12:42

        Acila, c’est la meilleure idée de 2010. Je vais faire des stickers approved by le Pédé, et des extraits de critiques. Vivement la sortie DV d’Un Prophète !!
        La phrase de T7J : « Cet itinéraire chaotique d’un loser magnifique frappe très fort. Avec un atout maître, Mickey Rourke éblouissant ». Ceci explique sans doute l’explosion des ventes de dictionnaires l’an dernier, tous ces mots compliqués dans un article de Télé 7 Jours, OMG.

      • acila permalink
        05/01/2010 12:50

        Merci, mais c’était facile en même temps. Ah oui les stickers c’est plus la classe (ah le chic parisien !).
        De mon côté j’attends les T-shirts de l’Arabe mais il va peut-être falloir que je les imprime moi-même également.

  33. ABC permalink
    05/01/2010 12:39

    Je remplacerai le film avec Anne Hathaway par « Doute », pour le jeu de Philip Seymour Hoffman. Certains films valent le coup d’être vu non pour l’histoire ou le réalisateur, mais pour le jeu plein de justesse d’acteurs surprenants.
    Et puis il y a aussi « Au diable Staline, vive les mariés » de Horatiu Malaele. Et le « Sens de la vie » de Tatia Rosenthal.

    « Etreintes brisées » reste un beau film grâce à Penelope Cruz avant tout

    • ABC permalink
      05/01/2010 12:40

      Et « Inglourious basterds »,bien sûr

    • 05/01/2010 12:49

      Très franchement, comme la Meryl, PSH pèse dix tonnes dans Doute. Et pas seulement physiquement.

      • ABC permalink
        05/01/2010 13:15

        Le poids dantesque de la Meryl dans ce film, rend si léger P.H Seymour, qu’il en devient imposant de talent for me

      • 05/01/2010 13:19

        Bof. Je les ai trouvé tous les deux outrageusement cabots. La seule grande performance de ce film est celle de Viola Davis à mon humble avis.

      • ABC permalink
        05/01/2010 13:23

        Oui, c’est vrai qu’elle est d’une vérité humaine dans ce « doute », surtout que – élément non négligeable- son nez goutte avec tant de pudeur

    • 05/01/2010 13:16

      Marrant, moi je la trouve assez intéressante, Hathaway, sur cette photo ou tout le monde la trouve moche…

      Comme quoi ce qui intéresse le cinéphile et le dessinateur, ça doit pas être la même chose…

      • 05/01/2010 13:17

        Elle est incroyable dans ce film, et j’adore son physique.

      • 06/01/2010 18:12

        Non mais elle est juste sublime, même dans ce film. Elle réussit à me faire kiffer en survet’, clope au bec avec un cocard, trois trucs qui ne sont pas mon grand kiff en général…

      • 06/01/2010 19:13

        Quel plaisir d’être enfin soutenu sur ce coup-là! Et pourtant Dieu sait que nous ne sommes pas d’accord sur les filles en général!

      • 06/01/2010 19:21

        C’est drôle, je me suis fait la même réflexion en écrivant ce commentaire 🙂

  34. Papepa permalink
    05/01/2010 12:48

    Le fonctionnaire: Dans Le Ruban blanc, en fait, les adultes sont méchants et les enfants se vengent. En gros, tels parents, tels enfants.

    Bien d’accord avec ton top Pédé, sauf que j’aurais mis Mary&Max en 9, et puis j’aurais mis Les noces rebelles en plus exaequo avec Up en 10

  35. Nrv permalink
    05/01/2010 14:14

    A The Hurt Locker, Max et les maximonstres, Up, Un prophète et Mary et Max, j’ajouterais dans mes préférés de l’année
    Avatar, District 9, Benjamin Button, Inglorious Bastards, Ponyo, Coraline, Drag Me To Hell, L’imaginarium du Docteur Parnassus, Slumdog Millionnaire etVery bad trip

    • 05/01/2010 14:22

      Ponyo c’était mignon tout plein, mais c’était un peu niveau CP-CE1 quand même, non ? Et pourtant j’aime Miyazaki d’amour, hein.

    • 05/01/2010 15:30

      BLEUUUAAAAARRRRGHHHHHHHH
      Benjamin Button, Slumdog et Parnassus font partie de mon Top Atrocités de la décennie (dont je vais vous faire part incessamment sous peu). Et Miyazaki me gonfle.

      • L'étudiante permalink
        05/01/2010 20:06

        Idem.

    • 06/01/2010 18:18

      J’ai trouvé Ponyo très joli, on a déjà débattu de Parnassus, et Slumdog j’ai bien aimé moi…

  36. Nrv permalink
    05/01/2010 14:19

    @Le Marou : Henry Selick ne fait pas du Tim Burton, pour info The nigthmare before christmas que trop de gens attribuent à tort à Burton a été réalisé par le même Henry Selick qui d’ailleurs a aussi réalisé l’excellent James and the Giant Peach
    Et Coraline, c’est juste la rencontre heureuse de 2 faiseurs de contes horrifiques : Gaiman et Selick.

    • 05/01/2010 15:32

      J’ai déjà répondu à ça un peu au-dessus, mais vu le nombre de commentaires, un copié-collé s’impose:

      The Nightmare Before Christmas a beau, techniquement, avoir été réalisé par Selick, dans la mesure ou Tim Burton l’a imaginé, ecrit, conçu, produit, supervisé, en a dessiné les personnages, et que le film porte son nom (Tim Burton’s The Nightmare Before Christmas) force est de reconnaître qu’il en est l’auteur principal, de même que L’Empire Contre-Attaque et Le Retour du Jedi sont clairement des films de George Lucas, bien qu’il ne les ait pas réalisés.
      Pour preuve, The Nightmare Before Xmas est beaucoup plus proche des Noces Funèbres de Burton, que de James et la Pêche Géante et Coraline de Selick.
      Et, pour ma part, ma grande déception face à la pauvreté de Coraline n’a fait que me confirmer que le génie du Nightmare Before Xmas était bien celui de Burton.

      • 05/01/2010 16:07

        Je viens de me souvenir d’une chose sur Coraline: la musique IGNOBLE de Bruno Coulais, ça ne vous a pas dérangé?

      • Nrv permalink
        05/01/2010 16:13

        Je n’ai jamais dit que Burton n’y avait pas participé et certes c’est lui qui est au scénar, mais merci de ne pas enlever la fonction et le talent de réalisateur et d’animateur à Selick
        Non parce que franchement Les noces funèbres, dans le genre je me ramollis et je fais en sorte que les vivants restent ensemble si c’est pas gnangnan. Le seul truc sympa des noces c’est le look de la mariée mais le reste c’est mou.
        Ce qui fait de NBC un chef d’oeuvre c’est aussi la musique et là non plus Burton n’y est pour rien, merci Danny Elfman.

        Allez un dernier truc intéressant trouvé sur le site de Rafik Djoumi, sur une dédicace faite à la fin de Coraline : http://rafik.blog.toutlecine.com/9380/Coraline-et-sa-dedicace/

        Pour ceux qui ont la flemme je copie / colle une partie de l’article à propos de la dédicace énigmatique

        « Reste cette étrange dédicace qui conclue le générique de fin : For Those in the Know : Jerk Wad (A Ceux qui sont dans la confidence : Branleur)

        ……..

        Mouais… mais comme j’ai l’esprit particulièrement mal tourné, j’aurais tendance à penser que « ceux dans la confidence » ne sont pas forcément les dizaines de milliers de spectateurs en quête d’une paire de chaussures mais plutôt l’équipe du film et les proches d’Henry Selick.
        Aussi, à leurs yeux, le « branleur » en question pourrait être plus simplement l’homme qui, depuis seize ans, s’attribue de façon indécente la paternité de leur oeuvre L’Etrange Noël de Mr Jack, film qu’il a certes co-écrit et produit mais certainement pas réalisé et encore moins animé. Aujourd’hui encore, à la télévision américaine, des gens félicitent ce même individu pour la réussite de Coraline, quand bien même il n’a pour le coup strictement rien à voir avec le projet. …… Mais j’ai l’esprit mal tourné; je vois le mal partout. »

      • 05/01/2010 16:41

        Pour info, Selick n’a pas participé à l’écriture de The Nightmare, qui est un tel concentré de l’univers visuel et thématique de Burton qu’il n’est pas franchement étonnant qu’on lui en attribue la seule paternité. Selick n’a été vraisemblablement sur ce projet qu’un exécutant doué. Cela n’enlève rien à son talent, mais il n’en est certainement pas l’auteur.
        Par ailleurs, en quoi Burton s’attribue-t-il plus que de droit la paternité de cette oeuvre dont il est à l’origine ? C’est la maison Disney, pas lui, qui a choisi d’accoler son nom sur le titre, pour bénéficier de sa renommée.
        Quand à Elfman, il ne faudrait pas oublier que si Burton n’existait pas, il ne se serait jamais lancé dans la musique de ciné. Donc « Burton n’y est pour rien », pas vraiment.

      • 05/01/2010 22:03

        je survalide le Pédé, il faut arrêter de pousser mémé dans les orties, quand même ! Le seul point sur lequel je te rejoins, c’est le rôle de la musique de Danny (et sa voix), mais idem, ça ne retire pas le crédit de TBurton sur ce film. Et pourtant, je suis loin d’être de ses fans.

      • Nrv permalink
        06/01/2010 00:15

        Danny Elfman a peut être « explosé » de part sa collaboration avec Burton, mais ce n’est pas ce dernier qui l’a crée. Dire cela serait nier Oingo Boingo et le fait qu’Elfman ai commencé à bosser au ciné en travaillant sur un film de son frère (Forbidden Zone)

      • 06/01/2010 12:05

        Je n’ai pas dit que Burton l’avait créé, j’ai dit que c’était lui qui était allé le solliciter (justement parce qu’il était fan de Oingo Boingo) pour composer son premier vrai score en solo et lui avait ainsi ouvert le portes de la musique ciné.
        Alors, en effet il avait déjà bossé sur Forbidden Zone, mais c’était avec Oingo Boingo, et le score en question n’est pas exactement ce qu’on peut appeler de la musique de film. D’ailleurs, apparament, Elfman lui même a eu de mal à se décider à accepter Pee-Wee, justement à cause de son manque d’expérience.

  37. ariko51 permalink
    05/01/2010 17:19

    Mon top ten :
    10. District 9 (parce qu’une bonne série B ou Z çà fait du bien)
    9. Tokyo Sonata (Emouvant, poétique et déroutant)
    8. Whatever works (Un très bon cru)
    7. Ponyo sur la falaise (peut-etre le meilleur Myazaki après Chihiro)
    6. Frozen River (Un beau thriller et une actrice epoustouflante)
    5. L’Etrange Histoire de Benjamin Button (pour sa mise en scène et parce que le film dérange et qu’il pousse à la réflexion)
    4. Avatar (pas pour le scénario certes mais visuellement j’ai pris une grosse claque)
    3. Mary & Max (mon chouchou : de l’émotion, de la tendresse, de l’humour, de l’humanité …)
    2. Inglorious Batards (Certes Tarantino ne délivre pas de message dans ses films mais ses films sont pour moi des purs moments de jouissance)
    1. Gran Torino (vu ce que j’ai lu plus haut, je risque d’énerver Le Pédé mais ce film est pour moi un bijou d’humanité et, en plus, sans prétention. Perso je n’idolatre pas Eastwood, Million Dollar Baby m’avait déçu notamment la fin trop pompière à mon gout. Mais avec Mystic River, Bird, Unforgiven, Minuit dans le jardin du bien et du mal, Sur la route de Madison, on peut tout de meme reconnaitre un certain talent à Clint).

    Bon il se trouve que de mon lointain Singapour, je n’ai pas vu le dernier Almodovar ni le Spike Jonze ni le Audiard ni le Kaufmann ni plein d’autres films ! Mais j’assume tout de meme completement mon classement …

    • 05/01/2010 17:33

      Ben oui faut assumer.

      Je crois que ce qui m’étonne le plus dans tout les commentaires que j’ai lus depuis hier, c’est le nombre de fans de Whatever Works. Il faudra vraiment que je le revoie parce que je suis un inconditionnel de Woody Allen et j’ai trouvé ça incroyablement paresseux et sans entrain.
      Particulièrement le final auquel Woody lui-même n’a absolument pas l’air de croire.
      Ayant vu tous les films de Woody Allen (TOUS), je pense que c’est probablement un des 3 que j’ai le moins aimé de toute sa filmo.

      • 05/01/2010 17:42

        Précision : je ne suis pas inconditionnel de Whatever Works, mais j’ai trouvé fort plaisant de voir un Woody du bon vieux temps. Et puis je me suis vraiment marré, et comme je l’ai souvent dit, je suis assez dur de la rigolette au cinéma, et quand un film réussit ça, ben il a gagné. C’est un peu comme l’humour quand on drague quelqu’un, quoi. Il est bien loin de mon Top 5 ou 10 de Woody, mais certainement pas dans mon Worst Five.

      • 05/01/2010 17:47

        Mouaif. J’ai ri, comme toujours chez Woody, mais sans y croire, et pas assez.
        Je n’ai vraiment aimé que les scènes de Patricia Clarkson, forcément.

      • 05/01/2010 20:24

        Le petit problème c’est que parfois on attend d’un réalisateur de qualité qu’il se bonifie avec le temps (un peu comme un bon vin oui) et non qu’il fasse marche arrière (ceci dit il y alors un effet de surprise non négligeable, on ne perd pas donc sur tous les tableaux)

      • ariko51 permalink
        06/01/2010 04:17

        Mais Diego, je suis d’accord avec toi mais la conclusion c’est que meme un top 15 de Woody Allen rentre dans un top ten 2009 en ce qui me concerne. Et faisant plutot partie de ceux qui n’aiment pas quand Woody Allen fait appel a un autre acteur pour jouer son personnage, je trouve ici Larry David execellent.
        Au fait, et sur Avatar, je ne crois pas t’avoir encore entendu le pede, ferait-il parti de ton worst 10 ???

      • 06/01/2010 12:08

        Absolument pas, je suis un grand fan de Cameron.
        Je suis assez d’accord avec ce qu’a écrit davidgeridoo sur Avatar un peu plus haut, même si les défauts du films m’ont probablement moins gênés que lui.

    • 05/01/2010 18:07

      Ah oui, merci ariko, Frozen River!!! Le Pédé???!! rien à dire à ce sujet? Mais n’était-ce pas 2008?

      • ariko51 permalink
        06/01/2010 04:19

        7 janvier 2009 en France ! et le film meritait bien de ne pas passer aux oubliettes. Merci d’avoir releve la Meuf.

  38. Le Velu permalink
    05/01/2010 17:35

    J’aimerai ajouter Ong Bak 2 dans le classement.
    En raison des éléphants et des glorieuses moustaches. Et si jamais ça n’était pas suffisant le générique de fin c’est du rap français.

    • 05/01/2010 17:36

      Je m’étonne que personne n’ai mentionné Arthur et les Minimoys 2 aussi.

      • Le Velu permalink
        05/01/2010 17:38

        Je ne l’ai pas vu, y a t’il des moustaches et des éléphants dedans?

      • 05/01/2010 17:43

        Pas vu non plus, mais il y a surtout des trolls hirsutes et illettrés dedans je crois.

      • 05/01/2010 18:26

        Ah, c’est la suite des Seigneur des Anneaux ?

      • 05/01/2010 19:10

        Non dans le Seigneur des anneaux ils sont lettrés.

      • 05/01/2010 19:19

        Ca m’a pas sauté aux yeux. Mais j’ai le sentiment diffus que j’ai déjà vomi sur cette trisogie© quelque part pas loin y a pas longtemps…

      • 05/01/2010 22:06

        un doute m’assaille, Alvin et les chipmunks (le premier) c’est 2009 ou 2008 ? (pour savoir si c’est un oubli)

      • P2L permalink
        06/01/2010 02:25

        Je me permets d’intervenir vite fait pour temoigner: une avalanche de souvenirs, d’odeurs et de sensations m’etreignent a la vue de ce post.
        Je m’etais force a oublier pourtant…

        Oui, je l’avoue, j’ai vue Arthur et les minimoys 2.

        C’etait a Paris il y a 10 jours, avec ma niece de 2 ans.

        En gros, on parle de merde de niveau intergalactique la. C’est tellement nul que dire que c’est nul, he bin c’est gentil tellement c’est nul.

        —-SPOILER—
        Pour resumer:
        on se fait chier jusqu’a la 91 eme minute.
        La, le mechant arrive sur Terre.
        Et on voit ecrit « A suivre »

        Merci monsieur Besson. J’espere que tu t’amuseras bien a faire des gros prouts dans la piscine que je t’ai paye.

  39. Papepa permalink
    05/01/2010 17:55

    Bon sinon, les 4 (fantastiques ha ha) vous nous faites quand un pamphlet sur les jeunes garçons éméchés (vous savez leur mèche superbe qu’il relève tout le temps parce qu’elle gêne (ne gêne pas qu’eux d’ailleurs). Oui, ils s’en inventent des problèmes) qui ont comme ambition de « défoncer » le plus de meufs (ce sont leurs termes) et de fumer le plus de bédo. Avec pour les accompagner dans leur déchance pathétique les filles dites minette dont quand à elles l’ambition est de suivre les minets (donc) cités plus haut. Éméchées elles aussi, dans ma ville on a l’impression qu’une armée arrive, leur clonage fait peur (encore si elles avaient du goût); donc mèche, bottes de femmes à talon (la plupart ont 14 et 15 ans) avec par dessus un slim qui les serre comme s’il y avait un concours « fais gaffe c’est moi la plus <>, c’est moi qu’aura le BG » et même celles plus fortes se saucissonnent comme j’sais pas quoi! Et tout ce beau monde (euphémisme) s’entraîne dans une gêne gênante au possible. Alors alors à quand un pamphlet ? 😀

  40. Papepa permalink
    05/01/2010 18:00

    Désolée pour les fautes d’accord! Je fais 36 milles trucs en même temps, j’me suis pas concentrée

  41. L'anonyme permalink
    05/01/2010 18:25

    Je trouve aussi que « Rachel Getting Married  » est un film formidable !
    J’ai vu « Synecdoche » hier soir, c’est un film à la fois étrange et bouleversant; on en sort pas indemne en tout cas.

  42. lindcis permalink
    05/01/2010 18:54

    J’aurais bien aimé voir Démineur, il avait l’air vraiment superbe, je me le prendrais bien en Dvd tiens !

    En tout cas ne vous arrêtez surtout pas d’écrire tout les quatre, c’est super ce que vous faîtes 😉

  43. Papepa permalink
    05/01/2010 21:06

    Paris c’est parce que y a tellement de monde, mais j’suis qu’il y en a. Au fait ma ville c’est lille, juste pour préciser

    • 06/01/2010 10:54

      T’inquiète hein, je tenais juste à tenir mon rang d’odieux Parisien qui ne perd pas une occasion de balancer une crampe sur tout ce qui est du mauvais côté du périphérique.

      • 06/01/2010 19:26

        Je confirme, il fait ça très bien 😉

  44. lebig permalink
    05/01/2010 22:42

    Pourquoi les films allemands et espagnols n’auraient pas droit à leur titres originaux??

    « Das Weiße Band » ça sonne grave!

    • 06/01/2010 12:10

      Pas faux. Probablement parce que je ne comprends pas aussi bien l’espagnol que l’anglais, et pas du tout l’allemand. Mea culpa.

      • lebig permalink
        06/01/2010 14:05

        C’était pour t’embêter. C’est toi qui m’a appris à ne plus prêter attention aux titres français…

      • davidgeridoo permalink
        06/01/2010 14:15

        Titres français, qui sont l’œuvre des distributeurs ou des producteurs et non pas des traducteurs.
        Je sais, on l’a déjà dit, mais c’était bien de le rappeler.
        (Cela dit, « Le Ruban blanc » pour « Das weiße Band », c’est plutôt bien traduit.)

      • 06/01/2010 14:18

        La bande blanche, ça aurait fait trop road movie.

  45. lebig permalink
    05/01/2010 22:42

    Pourquoi les films allemands et espagnols n’auraient pas droit à leurs titres originaux??

    « Das Weiße Band » ça sonne grave!

    • Malice permalink
      05/01/2010 23:33

      Il y a quelques semaines, je suis dans un magasin de dvd et je demande au vendeur si je peux trouver les films de Zhang Yimou. Il me dit qu’il n’a jamais entendu ce titre.
      -Mais c’est pas un titre c’est le réalisateur.
      -Nous on ne classe que par titre…
      Devant ma tête de flan et les yeux ronds que j’ai fait il ajoute
      -Classer par réalisateur et puis quoi encore, si vous pensez que je n’ai que ça à faire, on a plus de 5000 références.
      -Euh, le titre, vous le classez suivant la traduction anglaise, française, néérlandaise ou mandarin. Vous pouvez regarder dans votre ordinateur?
      -Le titre c’est suivant le titre de la pochette.
      -Le libraire classe ses livres par nombre de page et par grandeur, le disquaire range ses disques par couleur. Et moi j’ai probablement raté une marche quelque part.

  46. Malice permalink
    05/01/2010 22:51

    Merci le Pédé. Je viens de relire ta critique sur the Westler, elle est sublime.
    « Avec son visage rendu monstrueux par les excès en tout genre dans lequel se débattent des yeux d’enfants »
    A Mickey Rourke je donne un numero un en tant qu’acteur.

  47. Benoît Thevenin permalink
    05/01/2010 22:59

    Il faudra vraiment que je revois « Synecdoche NY », j’ai vraiment du passer à côté 😦

  48. Le Marou permalink
    05/01/2010 23:20

    Si non si vous voulez faire la liste à l’envers moi je tiens mon n° 1 sans conteste et c’est « Les herbes folles » !!

  49. princito permalink
    05/01/2010 23:48

    alors la, non, ce n est pas possible, Rachel getting married est un des plus mauvais film jamais realisé. le pédé je m attendais a autre chose de toi grande est ma deception .Ce film a provoqué en moi des instincts meurtriers une envie folle d hurler et de tirer dans le tas.

  50. 06/01/2010 00:14

    et The Reader ? personne n’en parle ?

  51. BitterPumpkin permalink
    06/01/2010 08:32

    Cher Pédé,
    grâce à toi j’ai Mary&Max hier soir.
    MERCI!

  52. Guillaume Pascanet permalink
    06/01/2010 14:21

    je viens de découvrir votre blog et je dois avouer que ma productivité en a pris un coût car je le dévore quasi complêtement depuis hier !

    Concernant le bilan cinématographique de 2009, je retiens bien sûr « le prophète » mais aussi dans des genres très différends « à l’origine » et « le concert ».

    • 06/01/2010 19:11

      Ton nom est culte!

      • 06/01/2010 19:29

        Et ton commentaire aussi pour le coup !

      • lebig permalink
        06/01/2010 23:04

        Yoos-F!
        Ca roule les exams?

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/01/2010 08:41

        La très belle faute d’orthographe entre coût et coup dans mon premier message sur le blog ! Je vais être catalogué comme l’analphabête de la Gêne !

        Le juif : cela m’est venu comme cela au moment de m’inscrire. J’aime plutôt bien Guillaume Canet pourtant.

        Yoos-F : Pour le choix de placer « le concert » à côté de « le prophète » ?

      • 08/01/2010 01:39

        @Lebig: Mes exams se passent nickel, je te remercie de t’en soucier 🙂
        @Guillaume Pascanet: Je parlais du commentaire du Pédé qui m’a beaucoup fait rire. Après je ne pourrais pas te dire, je n’ai pas vu « Le Concert ». Mais « Un Prophète » est un bijou.

  53. Guillaume Pascanet permalink
    06/01/2010 15:16

    J’ajoute que j’ai bien aimé « Rachel se marie aussi ! »

    Difficile de bien se rappeler de tous les films vus dans l’année.

    • heejin permalink
      06/01/2010 23:01

      2009 fut une année moyenne pour le cinéma à mon avis …
      voici ce que serait mon classement :
      1- Le Ruban Blanc , une évidence
      2- Still Walking de Kore-Eda Hirokazu, film magnifique totalement passé inaperçu ( il vait réalisé il y a quelques années Nobody knows)
      3- Rapt
      4- Le Prophète par objectivité mais ce n’est pas un coup de coeur, beaucoup de maniérisme dans la mise en scène
      5- Le Père de mes enfants de Mia hansen Love, pure merveille
      6- Frozen river bon je le suréavalue probablement mais je l’avais beaucoup aimé en début d’année
      7-Harvey Milk
      8- Wendy et lucie
      9- Je suis heureux que ma mère soit vivante pour les 2 jeunes comédiens
      10- Les Herbes folles (j’assume)

      • davidgeridoo permalink
        07/01/2010 09:41

        Ah, enfin quelqu’un qui cite « Still Walking » et « Le Père de mes enfants » ! Deux merveilles absolues. Merci, Heejin.

      • 07/01/2010 10:12

        En revanche, Rapt occupe et de loin la première place de mon Top Déception 2009.

  54. 07/01/2010 00:49

    Alors voilà, ça y est, je viens d’être avalé par Synecdoche, New York. Je vous fais signe quand cet incroyable alien me recrache, si je suis en état de faire signe. Merci Le Pédé. Les autres, je vous loue le dvd 7 000 000 € par jour. Ca les vaut.

    • 07/01/2010 16:53

      Si j’ai pu faire découvrir ce film à UNE personne qui a apprécié, ma présence sur terre n’aura pas été vaine.

      • 07/01/2010 17:34

        Non seulement, plus j’y repense, plus j’aime, mais je vais désormais t’accompagner dans ton combat. Je fais tourner dès demain à Jules, mon éminent collègue qui nous honore parfois de ses commentaires éclairés en ces lieux, qui sera mon échantillon témoin.

  55. lulu permalink
    07/01/2010 09:51

    Et The Reader au fait ?

    • 07/01/2010 16:51

      Pas mal, mais problématique.

      • lulu permalink
        07/01/2010 17:29

        pourquoi donc ?

    • PhilGood Inc. permalink
      09/01/2010 14:21

      c’était bien joué mais perso j’ai pas trouvé le scénario particulièrement transcendant

  56. Guillaume Pascanet permalink
    07/01/2010 13:36

    Personne n’a vu, aimé ou se rappelle de « dans les brumes électriques » ?

    • 07/01/2010 16:49

      Vu, car énorme fan de Tommy Lee Jones, et je me suis fais chier comme un rat. On dirait le genre de polars de seconde zone qu’Hollywood produisait à la chaîne au milieu des années 90.

      • Guillaume Pascanet permalink
        07/01/2010 16:58

        Pour ma part, j’ai adoré l’ambiance cajun, le mélange polar/fantastique, le contexte social si particulier de la Louisiane post Katrina, le rapport entre le passé et le présent.

      • 08/01/2010 01:42

        D’accord avec vous deux. L’ambiance toute poisseuse et sympa, mais on s’emmerde un peu. Mais Tommy est juste, et j’ai trouvé son accent de Louisiane bien fun.

      • Guillaume Pascanet permalink
        08/01/2010 09:27

        « Burn after reading » ou « Duplicity », c’était en 2009 ? Ce sont 2 autres films que j’aie bien aimé.

        Surtout Brad Pitt dans le premier qui a démontré qu’il avait un pouvoir comique énorme et pas assez utilisé.

        Et l’élégance du couple Clive Owen/ Julia Roberts dans le second est irrésitible.

  57. Le Duc permalink
    07/01/2010 16:57

    Et voilà, moi qui devais réviser j’ai passé mon après-midi sur CLG.
    Le Pédé tu m’as fait regretter de ne pas avoir vu Where The Wild Things Are, bien que là où je suis il soit uniquement projeté dans sa version Max et les Maximonstres (de même pour Démineurs). Je pense avoir raté mion film préféré de l’année 😦
    Plus qu’a attendre la sortie blu-ray du coup…

  58. 08/01/2010 01:44

    Et sinon vous voulez connaitre un film qui ne sera pas dans le top 2010 ? « Agora » d’Alejandro Amenabar.
    C’est tellement merdique que ça m’a donné envie de m’essayer à l’exercice de dézinguage bloguistique. Ce sera sur mon bloug aujourd’hui, si ma connexion pourrie me laisse le temps de le retaper…

    • 08/01/2010 20:00

      Voila, c’est fait ! Et c’est par là : http://yoosf.wordpress.com/2010/01/08/agoraphobia/

      De rien.

    • 09/01/2010 14:26

      Dommage, le thème et l’époque choisie avaient de beaux potentiels…

      • 09/01/2010 16:13

        Ben ouais. C’est quitte ou double avec le Peplum, soit tu fais un truc grandiose (genre Gladiator dont je ne me remettrais sûrement jamais) ou tu étales tous les poncifs les plus crasses. Là en l’occurence, pas de bol.

      • Nora permalink
        09/01/2010 16:17

        J’adore les péploumes, ce sont mes films comiques préférés.
        Surtout les scènes où les acteurs soulèvent des rochers qui en vrai, pèsent 500 grammes et arrivent a gonfler leurs veines de cou.
        Ça c’est de la performance d’acteurs; à coté, Gladiator c’est une fiotte.

      • 09/01/2010 16:27

        Spartacus by Kubrick, et pis c’est tout !

  59. PhilGood permalink
    09/01/2010 13:26

    Pour moi, ya les mauvais films, les bons films, et les chefs d’oeuvre.
    Pour ce qui est des chefs d’oeuvre, j’approuve entièrement le choix de The Wrestler, même si je l’aurais mis number one.. par contre je suis décu de constater l’absence dans ce top de Tetro, qui est juste un monument. Peut être Le Pédé n’aura-t-il pas vu ce film >.<

    • 10/01/2010 01:23

      Il l’a vu à ce que j’ai compris, et il l’aurait trouvé mauvais…
      Affaire à suivre.

  60. 09/01/2010 14:25

    Dans la série traduction de titre toute pourrite, je viens d’en retrouver une sublime : « Before the Devil knows you’re dead » (beau titre en plus) –> « 7h58 ce samedi-là ». Gnèèèè ?

  61. Greenwood permalink
    11/01/2010 16:44

    Et Bronson ? (parce que ça lorgne sur du kubrick un peu quand même).

  62. le crabe permalink
    15/01/2010 16:23

    à propos de Synecdoque, New York; est ce que quelqu’un a vu Mr nobody ?

    • 15/01/2010 16:27

      Quel est le rapport entre les 2 films?

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:40

        parfois Le Pédé tu me fais penser à Maurice et sa grosse voix sur Skyrock avec son « allo? qui va là j’te prie? » .
        bordel, quel coup de vieux

      • le crabe permalink
        15/01/2010 16:43

        ouais effectivement, ca date pas d’hier, mais c’est la même trempe 🙂

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:45

        ayé, je fantasme sur la grosse voix de Le Pédé.
        (j’ai la grosse voix hein)

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:46

        j’ai DIT.
        (sa mère)

      • 15/01/2010 16:49

        C’est qui Maurice?

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/01/2010 16:51

        Un animateur de radio pour djeun’s des années 90.

      • lulu permalink
        15/01/2010 16:52

        Trop jeune pour connaître Maurice

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:54

        bah t’as pas 12 ans non plus Le Pédé?

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:56

        d’ailleurs je crois que je l’imaginais pas du tout comme ça:
        http://www.coup-de-vieux.fr/2009/05/16/maurice-allo-qui-va-la-je-te-prie/

      • 15/01/2010 16:57

        Je n’ai jamais été un djeuns.

      • La Pastanaga permalink
        15/01/2010 16:58

        « Sa première émission sur Sky date de 1994 (il y a 15 ans) avec un slogan qui en dit long : « Maurice, la giclée du soir en grand» . »

      • Guillaume Pascanet permalink
        15/01/2010 16:59

        Moi non plus.

      • le crabe permalink
        15/01/2010 17:25

        max & jenny c’était mieux 🙂

  63. le crabe permalink
    15/01/2010 16:31

    les multiples vies d’un même personnage, plus ou moins fantasmées, vécues ou imaginées, ce qui peut être rapproche la narration et/ou l’esthétique des 2 films ?

    • 15/01/2010 16:55

      Ayant vu la totalité des oeuvres de Kaufman, et le Huitième Jour, j’en doute fort.

      • le crabe permalink
        15/01/2010 17:15

        je note l’opposition entre « les oeuvres de Kaufman » et le simple « huitième jour »
        (dont je me fous éperdument).
        Toto le héro c’était pas mal; et les images de Mr Nobody ont l’air d’avoir rien à voir avec ses autres films.
        enfin bref; faudrait voir les 2 pour en parler

      • 15/01/2010 17:18

        Ben c’est à dire qu’après le Huitième Jour, se farcir un autre film de Van Dormael n’a plus jamais été à l’ordre du jour.

  64. Lord Galean permalink
    26/01/2010 19:35

    « Phénoménalement mis en scène (rien à envier à Paul Greengrass, avec un montage encore plus rigoureux et percutant »

    ouch, où comment insulter le génie de l’ex madame Cameron à la ville et l’écran avec une simple phrase qui en dit long. Comment peut-on dire que Paul Greengrass fait un montage rigoureux et percutant et une phénoménale mise en scène. C’est antithétique au cinéma de ce gars là.

    les plans d’1/4 de seconde maxi, les changements d’axe 40 fois en 30 sec et la tôle froissée mais de tellement près qu’on voit rien sont complètement à l’opposé de la mise en scène nerveuse mais soignée de la miss Bigelow.

    Si Rafik Djoumi ou Yannick Dahan t’entendait, il se retourneraient dans leurs tombes (comment ça ils sont pas mort :)), c’est vrai 😉 donc ils se retourneraient tout court. Pourquoi pas comparer Mc Tiernan et la mise en scène de Greengrass aussi tant qu’on y est 🙂

  65. Lord Galean permalink
    26/01/2010 20:04

    « Et The Nightmare Before Christmas a beau, techniquement, avoir été réalisé par Selick, dans la mesure ou Tim Burton l’a imaginé, ecrit, conçu, produit, supervisé, en a dessiné les personnages, et que le film porte son nom (Tim Burton’s The Nightmare Before Christmas) force est de reconnaître qu’il en est l’auteur principal »

    aie aie aie ! mais alors n’importe quoi, quiconque connait un tant soit peu le cinéma de Burton et le cinéma de Sellick, voit trés bien que Henry est un auteur et qu’on retrouve dans Nightmare les thématiques qu’on retrouvera plus tard dans James and the Giant Peach, Monkey Bone et récemment le mirifique Coraline.

    Réalisé c’est tout, je crois pas non, il a validé les décors, les personnages, le scénario, bref, rien de tout ce que tu dis sur Selick n’est vrai.

    « supervisé ? mdr Burton est venu deux fois sur le tournage :), renseigne toi. (et pourtant dieu sait que j’adore Burton). L’auteur principal de Nightmare c’est Selick Henry, pas Burton Tim désolé. Demande à Rafik Djoumi, il te l’expliquera encore mieux que moi, non mieux, demande à ce type :

    http://gciment.free.fr/cacritiqueetrangenoel.htm. et là tout est dit 🙂

    et si le film porte son nom c’était une initiative de Burton pour aider Selick à se faire connaitre, une sorte de parrainage, aucun rapport avec une volonté de Disney. Mais ça n’empêche pas qu’on retrouve parfaitement le style Selick dans la réal mais l’univers Burtonien dans l’esthétique (encore que ce sujet soit lui aussi prêtant à caution).

Trackbacks

  1. Top Posts — WordPress.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :