Skip to content

10 bonnes raisons d’aimer le cinéma français aujourd’hui.

12/11/2009

Pour ceux d’entre vous que mes diatribes enflammées sur l’état déplorable du cinéma français dépriment, pour tous ceux qui ne voient en moi qu’un pyromane enragé et impitoyable, voici dix bonnes raisons de ne pas désespérer.

10. Arnaud Desplechin

desplechin

Déjà, il nous a donné Amalric (voir plus bas) et rien que pour ça, nous lui serons éternellement reconnaissants. Et dans un paysage cinématographique désolant de banalité, en voilà au moins un qui ne manque pas d’ambition, capable de donner à des films de salons (Comment je me suis disputé, Rois et Reine) une ampleur quasi-épique, grâce à une écriture d’une sophistication délirante et un foisonnement d’idées mise en scène. Mais s’il mérite sa place dans ce classement, c’est avant tout pour son impérial Conte de Noël, traditionnel règlement de compte familial transfiguré avec une rare majesté en affrontement aux accents mythologiques.

9. L’animation française


triplettes

Certes il y a Pixar, indépassable. Et puis les génies de la pâte à modeler, souvent brillants eux aussi. Mais juste derrière dans le classement des plus beaux dessins animés du nouveau millénaire, trônent deux grandes réussites de l’animation française. Je vous entends déjà hurler: ET MIYAZAKI ALORS??? Et bien, pour être parfaitement sincère, il me casse les couilles celui-là avec ses sorcières qui flottent dans les airs au-dessus du château enchanté sous la mer au bord de la colline qui est près de la falaise dans la forêt ambulante. Je sais, c’est mal, mais je troquerais toutes les Chihiros du monde contre ces deux merveilles que sont Persepolis et Les Triplettes de Belleville.

8. Les Etrangers

kristin_scott_thomas

Parce que la France, c’est aussi la terre d’accueil de Roman Polanski, de Kristin Scott Thomas, de Charlotte Rampling, et occasionnellement de Michael Haneke ou Julian Schnabel. Ce qui est plutôt la classe finalement.

7. Mathieu Amalric

h_4_ill_959033_07092520_amalricx1p1_ori

Même plus besoin de le dire, tout le monde le sait: Amalric est le roi des acteurs français.

6. Charlotte Gainsbourg

charlotte-gainsbourg

Parce que son talent, incontestablement, mais aussi parce que depuis L’Effrontée, le parcours de Charlotte Gainsbourg est quasi sans-faute. Sur son C.V. se bousculent Varda, Blier, Iñárritu, Gondry, Todd Haynes, James Ivory, Patrice Chéreau et Lars Von Trier, ce qui témoigne d’une exigence assez remarquable. Et lorsque qu’elle tape dans la comédie grand public, elle choisit ce qui se fait de mieux dans le genre, et réussit le tour de force de livrer une création exquise et mémorable. A vrai dire, même quand il lui prend subitement l’envie de chanter, elle le fait avec tant de désinvolture et d’élégance qu’il est difficile de ne pas être séduit.

5. Christophe Honoré

honoré

Dont j’ai déjà dit tout le bien que je pense ici.

4. Alexandre Desplat

fotointro

Pas seulement le meilleur à l’échelle nationale, mais l’un des plus grands compositeurs de musique de film au monde, sollicité aux quatre coins du globe, de Jacques Audiard à Stephen Frears, d’Ang Lee à David Fincher, en passant par Wes Anderson et bientôt Terrence Malick. Pour les amateurs, il est l’auteur génial d’une des plus somptueuses BO de la décennie, celle de Birth, chef d’oeuvre méconnu et mal aimé, que je ne saurais trop vous recommander.

3. François Ozon

francois_ozon-1

Admiré dans certains cercles, honni dans beaucoup d’autres, il n’en demeure pas moins le plus fascinant des cinéastes français, dans ses réussites comme dans ses échecs. Ozon tourne beaucoup, parfois peut-être trop vite, mais il expérimente, il prend des risques, et surtout, qu’il adapte Fassbinder avec une cruauté d’écolier, qu’il ressuscite Charlotte Rampling avec une surprenante profondeur, qu’il orchestre avec jubilation le crêpage de chignon de toutes les divas du cinéma français, qu’il dissèque avec une précision implacable l’échec d’un mariage ou qu’il dresse le portrait flamboyant d’une femme qui tente de conformer la réalité à son imaginaire, il ne cesse jamais de se renouveler, de surprendre et de captiver.

2. Danielle Darrieux

darrieux

Forcément.

1. Jacques Audiard

090901_audiard_jacques_1

Parce que personne depuis Henri-Georges Clouzot n’avait porté le film de genre français à un tel point de perfection. Parce que personne depuis Louis Malle n’a maîtrisé l’outil cinéma avec autant d’intelligence et de superbe. Parce que sa dernier oeuvre est toujours une réussite encore plus éblouissante que la précédente. Et que Luc Besson le veuille ou non, Jacques Audiard est le plus bel argument du cinéma français aujourd’hui.

L’espoir est permis. J’attends vos suggestions.

Advertisements
170 commentaires leave one →
  1. Luxisback permalink
    12/11/2009 09:15

    Moi je rejouterais Klapisch tiens! Parce que Le Péril Jeune, Paris et même si beaucoup le détestent: Romain Duuuuris!

    • Luxisback permalink
      12/11/2009 09:15

      rAjouterais

      • ABC permalink
        12/11/2009 20:12

        « rajouterai » futur indicatif ! avec « s » c’est le conditionnel

    • Bigre permalink
      12/11/2009 18:59

      D’accord même si Duris m’énerrrveeeee.

      • Luxisback permalink
        12/11/2009 21:50

        ABC t’es bien gentil mais je pense que je sais un peu mieux que toi ce que je voulais exprimer dans ma phrase… et si si c’est bien le conditionnel que je souhaitais utiliser… j’aurais pu mettre « j’aurais rajouté » pour exprimer la même idée et là encore tu vois c’est du conditionnel (passé je sais!).
        Donc pour faire ton Maître Capello tu repasseras merci!

    • roro permalink
      14/11/2009 21:47

      Le problèmz avec Klapisch c’est que, effectivement ses trois premiers films sont pas mal du tout mais après…

  2. Marie permalink
    12/11/2009 09:17

    Alain Resnais pour moi l’un des meilleurs.

    • Marie permalink
      12/11/2009 09:20

      Patrice Chéreau, tout ce qu’il touche devient passionnant.

      • Marie permalink
        12/11/2009 09:23

        Claude Chabrol, c’est comme les bons vins, il y a de bonnes années, de moins bonnes, n’empêche, je fais chabrol toujours avec entrain. 😉

    • 12/11/2009 15:04

      Resnais certes, s’il n’était pas complètement sénile depuis une bonne dizaine d’années.
      Quant à Chabrol, depuis La Cérémonie (1995, tout de même), il se contente de refaire le même film tous les ans.

      • Malice permalink
        13/11/2009 12:12

        Comme ma culture cinématographique (entre autre) a une vie de retard, je reviendrai poster mes coups de coeur dans 15 ans, le temps de visionner tous les films mentionnés.
        Je me sens complètement ignare et an-alpha-bête devant votre somme de culture. *Soupire* Mais grâce à vous, tous les soirs, je me couche un petit peu plus « savante ». Merci.

    • ABC permalink
      13/11/2009 12:51

      ça fait plaisir de savoir que des personnes font encore la différence entre le conditionnel et le futur de l’indicatif !!

  3. john permalink
    12/11/2009 09:24

    marion cotillard ? oops non je sais kon laime pa sur ce blog

    vanessa paradis ?

    • 12/11/2009 15:08

      Vanessa Paradis?
      Dans quoi? Atomik Circus – Le retour de James Bataille? Mon ange? Ou La clef peut être?

      • la gouine permalink
        13/11/2009 02:26

        la jeune fille sur le pont peut être ?

      • 16/11/2009 15:09

        Dix ans, déjà. Et depuis, zilch.

  4. ariko51 permalink
    12/11/2009 09:26

    grand respect pour ta liste, rien a jeter mais j’y ajouterai quelques noms : Emmanuelle Devos, Andre Techine, Jean-Louis Trintignant (il n’a pas d’age, cela reste pour moi le plus grand), Barbet Schroeder pour L’Avocat de la Terreur et Vincent Cassel car on n’en a pas cinquante des gars qui ont une telle presence dans le cinema francais ( la je sens que je vais te facher).
    Et puis, parce qu’on est genereux, Bruno Podalydes (je suis parfois un peu seul sur ce coup-la mais j’adore son humour), William Karel pour ses docs, Xavier Giannoli et Yolande Moreau (pour que la Mer monte, Louise Michel)
    Bon j’arrete la car apres, ce n’est plus une liste c’est un annuaire

    • Marie permalink
      12/11/2009 09:31

      Rhaaa ouiiii Trintignant !

      • Marie permalink
        12/11/2009 09:51

        D’ailleurs dans la famille Trintignant je prends : le père, la mère et la fille.

        Jeanne Moreau. Ludmila Mikael. Fanny Ardant, Jeanna Balibar, Sabine Azema, Catherine Frot, Catherine Hiegel, Irène Jacob …

      • Philippe de Thrace permalink
        12/11/2009 10:59

        Marie joue à nous faire trouver l’intruse.

      • Marie permalink
        12/11/2009 11:38

        Et je rajouterai Dominik Moll, ces deux (premiers) longs métrages « Harry un ami qui vous veut du bien « et « Lemming » étaient grandement prometteurs.

      • Marie permalink
        12/11/2009 11:43

        Ainsi que la réalisatrice Anne le Ny pour son premier magnifique et inoubliable long métrage « Ceux qui restent ».

      • Glu permalink
        13/11/2009 17:15

        Dans la famille Trintignatn, je prendrais l’ex beau fils.

  5. 12/11/2009 09:33

    Ben du coup tu peux rajouter n’importe quel acteur qui joue dans un film d’Audiard, puisqu’il transforme n’importe quel tocard en génie. Et puis, ô surprise de ma part, il faut faire une place à celle qui a été 623 fois la fille de Danielle, pas seulement pour son talent mais aussi beaucoup pour son attitude et les risques qu’elle prend. Catherine, je t’aime. Et puis bon, je mettrais Desplechin un peu plus haut, pour ceux que tu cites, et pour Esther Kahn qui est un putain de grand film.

    • 12/11/2009 20:42

      Catherine, plus le temps passe, moins je la trouve expressive et crédible. Ca doit être le plastique.

      Je comprends toujours pas qu’elle ait accepté de jouer dans cette bouse qu’était Après Lui.

      • 12/11/2009 21:29

        blasphème ! Elle est absolument monumentale dans Un Conte de Noël !! Et en vrai, elle fait pas du tout en plastique, j’te f’rais dire.

      • 13/11/2009 08:23

        Dans Un Conte de Noël, elle est, je te l’accorde, mémorable.

        Mais je peux pas quand même.

  6. La Pastanaga permalink
    12/11/2009 10:16

    comme tu fais plaisir mon Pédé.

    Tiens, tu me donnes envie de danser et chanter:

    allez les filles, allez…

  7. 12/11/2009 10:20

    Et bien, peut-être parce qu’on méprise un peu trop les grands comiques, je mettrais jean Dujardin pour ses OSS117: il y avait longtemps que je n’avais pas autant ri au cinéma!
    Au point que , moi qui, par manque de temps, regarde rarement 2 fois les mêmes films tellement d’autres m’attendent, ai vraiment envie de les re-visionner…

  8. 12/11/2009 10:32

    J’ai renversé mon café en lisant cet article ! Encore à cause de toi, je dois changer de clavier…
    Ah mince, c’était pas là qu’il fallait dire ca.

    Sinon, je rajouterai Marie-José Croze. Coup de cœur personnel.

    • 12/11/2009 12:17

      Surtout dans les invasions barbares.

      Ho, et du coup, je pense à Zabou Breitman, comme réalisatrice. J’ai aimé tous ses films, de « Se souvenir des belles Choses » à « Je l’aimais ».

      Bon.

      Je vais quand même voir énormément de cinéma français. Le dernier que j’ai vu ce sont les herbes folles justement.

      • Marie permalink
        12/11/2009 12:20

        Oui, Zabou ! Excellente tout le temps, quoi qu’elle fasse.

      • 12/11/2009 14:06

        Zabou Breitman est une atrocité, prétentieuse et incompétente.

      • Marie permalink
        12/11/2009 14:17

        Houla ! Aurait-eu travaillé avec elle La Meuf ?

      • Nora permalink
        12/11/2009 14:54

        Je sais pas pour la Meuf, mais un de mes amis a bossé avec elle.
        La Meuf confirme, de manière très polie, tout ce qu’il a pu me dire sur elle.

      • 12/11/2009 14:56

        Et je n’ai jamais compris l’extase collective devant « se souvenir de mon cul » (qui est une belle chose).

      • 12/11/2009 15:11

        Il y a encore pire que Se souvenir des belles choses.
        Il y a L’homme de sa vie, officiellement le film les plus irritant de tous les temps.

      • ariko51 permalink
        12/11/2009 18:08

        et dans le série des acteurs qui jouent comme des manches, j’ai nomme Bernard Campan : il semble que sensible rime avec risible en ce qui le concerne …

  9. 12/11/2009 10:57

    Très content de ne pas voir l’antipathique Mathilde Seigner dans cette liste.

    Très content aussi de voir un post qui redonne de l’espoir dans le cinéma national. 🙂
    Je cours faire une bise à la mère d’Henri, qui transmettra.

    • 12/11/2009 11:41

      Ouiiiiii j’aime le cinéma français.

      Na.

      (bon ok… je vais vraiment me coucher, je commence à craindre là)

      • 12/11/2009 16:30

        Est-ce que quelqu’un aurait la bonté de m’expliquer cette private joke récurrente au sujet de la mère d’Henri?

      • 12/11/2009 16:51

        Ca faisait longtemps… lire le post sondage 11 septembre, où elle fait sa très remarquée première apparition.

      • 12/11/2009 17:01

        Moult merci, Diegosan

  10. 12/11/2009 11:16

    Christophe Honoré, c’est quand même un peu le cinéaste le plus surestimé au monde et le voir en meilleur position que Desplechin (qui pourtant est assez insupportable lui aussi) me rend chiffon.

    Nan mais personne n’aime le cinéma d’Honoré dans la vraie vie. Il n’y a bien que le bouffi Jean-Marc Lalanne qui peut s’enthousiasmer avec son rire de taupe pour ce réalisateur qui a élevé au rang de nullité absolue le cinéma français (mais bon, vu qu’ils sont potes, j’ai toujours tendance à y voir un peu de copinage de la part du critique des Inrocks).

    La quintessence de l’ennui qu’inspire Honoré s’exprime au mieux dans l’insipide et médiocre Chansons d’Amour qui respire le manque de talent à chaque plan.

    Enfin, ç’aurait pu être pire : il y aurait pu y avoir Louis Garrel dans cette liste.

    • ariko51 permalink
      12/11/2009 11:33

      Cher Artypop,

      Je n’ai aucun lien de parente ni avec Jean-Marc Lalanne ni avec Christophe Honore et poutant j’aime le cinema d’Honore (et ce meme dans la vraie vie c’est quoi cette expression). Je comprends aisement que son style ne plaise pas a tout le monde mais je trouve bizarre ce besoin que tu exprimes que nous le detestions tous. Personnelement, je trouve qu’il apporte une vague de fraicheur dans le cinema francais et qu’il arrive notamment a exprimer ce besoin de liberte et d’amour qui touche le generation des 20-30 ans. Dans Dans Paris, MF pisier et Gui Marchand sont magnifiques et pour parler de son double au cinema, Louis Garrel, il a une presence impressionnante qui ne demande qu’a etre utilisee chez d’autres realisateurs.

      • Nora permalink
        12/11/2009 12:03

        Louis Garrel est une quiche.
        Dès qu’il apparait sur un écran, je prendrais bien son beau-frère pour l’assommer; avec de la chance, on serait débarrassé des 2 en même temps.

        On peut seulement parler de présence à propos de son petit cul. Il gagnerait à le montrer beaucoup plus; ca m’éviterait de devoir supporter ce mec niais et sans talent sur des kilomètres de pellicule.

      • ariko51 permalink
        12/11/2009 12:47

        je vais pas me battre pour Louis Garrel mais associer Quiche à son nom me parait singulier. C’est comme si tu disais : Vincent Lindon est un saumon (remarque y a la rime là au moins)

      • Le Fou permalink
        12/11/2009 18:48

        Bon, je suis absolument d’accord pour Garrel dont les relents d’eau de rose sur sa langue pourrissent. Moi je sais où il aime prendre ses petits Grogs et il n’y a rien de plus snob que cette petite chose dont les fesses sont, soit dit en passant, plus qu’exécrables au vu des ballades possibles et révigorantes qu’offrent les rues du quartier latin – qu’il ne quitte que pour branler Rohmer dans le Gers.
        Nora, je t’aime et j’aime aussi Philippe (pour le casque aujourd’hui) et je ferais marcher ma bouche peut-être pour la culture cinéma du Pédé qui me cloue littéralement.
        Je propose donc deux sujets si tu as le temps, et disons que c’est a kind of challenge ma poule aux oeufs d’or. Je ne sais pas quel sera le prix il faudrait en parler mais je vais y réfléchir.

        Première idée: Jake Gyllenhaal dans un corps douloureusement musclé.
        Avant: http://imstars.aufeminin.com/stars/fan/jake-gyllenhaal/jake-gyllenhaal-20080608-421534.jpg

        Après: http://cdn.buzznet.com/media/jj1/2008/08/gyllenhaal-shirtless/jake-gyllenhaal-shirtless-prince-of-persia-02.jpg

        Seconde idée: L’errance du « Stade de Wimbledon » (Mathieu Amalric – selon moi le meilleur film du monde après « Donald et Pluto » 1936
        a voir ici http://www.dailymotion.com/video/x6bauy_mickey-mouse-donald-and-pluto-1936)

        Troisième idée (hors concours): Rediffusion au cinéma de « L’enfer » de Clouzot – quels enjeux?

        Un bisou pointu et mou

      • Nora permalink
        12/11/2009 20:29

        Vincent Lindon est un saumon.

        (j’aime beaucoup. T’es fort en rimes Ariko51)

      • La Pastanaga permalink
        13/11/2009 02:12

        et c’est QUI Honoré?

    • 12/11/2009 14:12

      @ artypop: Je crois que nous sommes au moins quatre sur ce blog (5 avec ariko51) à beaucoup aimer le cinéma d’Honoré, pas uniquement dans la fausse vie.

      Et j’aime beaucoup Louis Garrel aussi. Dans la vraie vie.

      • 12/11/2009 14:56

        +1

      • 12/11/2009 15:43

        Moi aussi j’aime le cinéma d’Honoré, et il se défends bien en BO également.

      • 12/11/2009 17:31

        L’argument du nombre, ahah ! Bah très bien, vous avez trouvé une plus petite minorité opprimée que vos quatre minorités opprimées. Et puisque je suis le seul à y voir clair dans le cinéma d’Honoré, je me drape dans ma dignité et cherche la sortie.

      • 13/11/2009 17:20

        Artypop, si tu peux nous donner une photo ce serait cool : un artichaut drapé dans sa dignité, ça doit envoyer du très très lourd !

      • 14/11/2009 03:49

        @diegosan > C’est effectivement un concept qui vaut de l’or ! J’y réfléchis.

    • Glu permalink
      13/11/2009 17:18

      Il y aurait pu avoir Biolay.

    • La maudite permalink
      17/11/2009 21:40

      « Nan mais personne n’aime le cinéma d’Honoré dans la vraie vie.  »

      Ça vous rappelle pas à vous le devenu célèbre « Maman personne n’aime les endives braisées dans la vraie vie! »

      • 17/11/2009 21:56

        Si, et c’était la meilleure phrase du film! Moment culte.

      • 17/11/2009 22:18

        Moi j’adore les endives braisées dans la vraie vie. Merci de ne pas utiliser cette information contre moi.

  11. 12/11/2009 11:21

    Wééé ! Une baston une baston !

  12. Crevette permalink
    12/11/2009 11:28

    Prête moi ta main est l’un des TRES rares films français que j’ai vu ces dernières années (même pas honte !) et je l’ai vraiment adoré. Alors que je ne suis pas très comédie à la base (je préfère les explosions, je dois être un peu dérangée mais j’assume !). Je pense que Charlotte y est pour beaucoup, ne serait-ce que par sa seule présence.

    Pour le reste je ne peux pas me prononcer je n’y connais rien. Mais ça me donne envie de voir certains films que je ne connais pas, et c’est déjà pas mal !

  13. turquoise permalink
    12/11/2009 11:32

    je n’aime pas trop cette mode anglo-saxone du top 10 totalement réductrice. il y a largement plus que 10 bonnes raisons d’aimer le cinéma français d’aujourd’hui. qu’il y ait des films très nuls n’y change rien.

    quant à l’animation japonaise, il n’y a pas que Miyasaki, je pense notamment à l’excellent « Tokyo Godfathers »

    n’empêche que je ne savais pas qu’Ozon (dont j’aime beaucoup certains de ses films) était si beau (ouais je sais qu’il est homo, enfin je l’ai deviné dans « 5X2 », c’était assez évident…)

  14. lord de Winter permalink
    12/11/2009 11:35

    Je plussoie, pour chacun des arguments (surtout Ozon, Amalric, Rampling, Honoré, Desplechin, qui font partie de mes dieux).

  15. 12/11/2009 11:39

    Il est 4h25, j’ai passé les deux dernières heures à chasser le troll à coup de traceur d’IP mais j’ai encore la force de poster avant de m’effondrer.

    Je rajoute Yann Tiersen pour la musique que ce soit chez Tabarly et Amélie Poulain et enfin, ô Michel Legrand, pour tout ce qu’il touche.

    Niveau réalisateur, on a Denis Podalydès.

    Niveau acteurs(trices), t’as un peu déjà tout dit… et je plussoie à mort les étranger(ère)s à la Scott-Thomas, Rampling, Arestrup, Lopez.

    Sur ce,

    Bonnet de nuit les enfants.

    • Marie permalink
      12/11/2009 11:52

      Et Georges Delerue alors ?!

      • docds permalink
        12/11/2009 11:55

        Il est peut-être un peu mort?

      • Marie permalink
        12/11/2009 11:56

        Et Michel Legrand il fait du vélo ?

      • 12/11/2009 12:02

        Michel Legrand est pas mort, ça va pas.

      • Marie permalink
        12/11/2009 12:02

        Flûte.
        (pardon Michel)

      • Marie permalink
        12/11/2009 12:03

        N’empêche Delerue c’est le plus grand. Point barre.

      • 12/11/2009 15:15

        Certes, mais si on se met à citer les morts, y’a deux-trois personnes à ajouter.

      • 12/11/2009 17:36

        « Certes, mais si on se met à citer les morts, y’a deux-trois personnes à ajouter. »

        Laisse-moi deviner… hum… Jacques Demy ?

      • 12/11/2009 17:38

        Cesse tes sarcasmes.

    • 12/11/2009 12:14

      Ha oui, n’oublions pas les frères Podalydès. Ils ont un nom difficile, mais je les kiffe.

      Je rajouterai bien les frères Belvaux, mais un doute m’étreins, ils sont belges, non ?

    • 13/11/2009 08:24

      Caaaalice, j’ai failli oublier François Cluzet.

  16. 12/11/2009 12:08

    Parce que Sabine, et Etienne Chatilliez (tout ce qui précède Agathe Cléry).

    Une nuance : Gainsbourg fille ne chante pas, elle paresse. C’est une élève qui pourrait être douée, mais qui vit sur ses acquits et qui sait surtout très bien s’entourer sur ses albums.

    Sinon, Amalric, Honoré, Audiard, Le swingin’ Belleville rendez vous, tu as tout dis !

  17. Betty permalink
    12/11/2009 12:10

    Et Christian Clavier? Où est Christian Clavier?

    • 12/11/2009 12:11

      En trois lettres?

    • 12/11/2009 14:15

      Il est resté bloqué en l’an de grâce 1123.

      • Mélanie permalink
        12/11/2009 15:05

         » Et on lui pèlera le jonc comme au bailli du Limousin, qu’on a pendu un beau matin, qu’on a pendu avec ses triiiiiipes! »

      • Betty permalink
        12/11/2009 22:34

        Ok… donc je suppose que ce n’est pas la peine de vous proposer Jean Reno… Pourtant, quelle prestance, quel charisme, quel homme: « Que trépasse si je faiblis! ».

      • 12/11/2009 23:45

        Non parce que là, on va peut-être vomir et tout… ça peut être embarassant.

    • Glu permalink
      13/11/2009 17:20

      Surtout, où est Alain Chabat, l’indémodable, le grandiose Alain Chabat.

  18. yacoubaaa permalink
    12/11/2009 12:22

    J’aurais fait exactement le même classement ! (avec Klapish c’est vrai j’avoue 😉 )

  19. yacoubaa permalink
    12/11/2009 12:24

    Oublier un C à Klapisch c’est la honte ! honte sur moi je sais je sais 😉

  20. Marie permalink
    12/11/2009 12:40

    J’ajoute aussi Éric Rohmer, Maurice Pialat, Jacques Doillon, Agnes Varda, Raymond Depardon, Auguste Lumière …
    …Géraldine Pailhas, André Dussolier…Buster Keaton

    • Marie permalink
      12/11/2009 12:56

      …Et puis Costa-Gavras, Nicole Garcia, Nina Companeez, Pascale Ferran, Noemi Lvovski, Nelly Kaplan, Ariane Mnouchkine..

      Oui Je crois qu’on peut dire que j’aime cinéma français.

    • Glu permalink
      13/11/2009 17:23

      Ouais toi t’adore le cinéma français, surtout Buster Keaton non ?

      Et ça sert à rien de citer Auguste Lumière.

    • roro permalink
      14/11/2009 21:57

      Bah oui Varda, elle est ou Varda?

  21. Andrea permalink
    12/11/2009 12:47

    Sylvie Testud
    Seul contre tous (même si Noé est argentin à la base),
    Philippe Nahon dans ce film
    Alexandre Aja avec son Haute tension excellent film de terreur (faut croire que les Alex européens se débrouillent bien dans la terreur…et ce n’est pas Amenábar qui nous dira le contraire), dommage pour la suite

  22. Andrea permalink
    12/11/2009 12:56

    et j’oubliais (honte à moi) Isabelle Huppert, peu importe si on l’aime ou on la déteste, il est impossible de nier l’immense apport qu’elle a fait au cinéma français et à beaucoup de ses réalisateurs (même pour les étrangers, et je pense à Haneke et son excellent Le temps du loup ou à La pianiste)…pour moi elle est inégalable et après avoir vu Antichrist , Charlotte semble prendre sa relève, en tout cas pour la prise de risque

  23. 12/11/2009 13:44

    Je suis très emmerdée, sur les 10 raisons énoncées ci-dessus, il y en a 5 que j’aime pas du tout du tout du tout.
    J’aime pas le cinéma français, il faut dire.
    je crois que je vais être excommuniée de ce blog.

    • 12/11/2009 15:03

      Ne sois pas emmerdée Hélène.
      Personnellement, 95% des suggestions de mes bien-aimés lecteurs me donnent envie de me balancer par la fenêtre. Comme quoi…
      Alors certes, on a pas encore eu Anna Mouglalis, mais ça ne saurait tarder.

      • 12/11/2009 15:05

        Mais elle joue dans quoi, Miss Chanel (à part dans des pubs Chanel, je veux dire) ? Je l’ai jamais vue au cinoche (évidemment, le fait que je n’aille jamais voir de films français peut me tenir à l’écart de ses prestations 😉 )

      • 12/11/2009 15:05

        Vous oubliez quand même l’immense Anna Mouglalis.

      • 12/11/2009 15:18

        C’est là son génie, elle n’a même pas besoin de jouer dans des films pour être exaspérante.

      • 12/11/2009 15:46

        Elle joue dans les films de son mari.

  24. 12/11/2009 15:30

    Dommage que Daniel Day Lewis ne soit pas français.
    J’aime bien Jacques Gamblin (mais est-il français?).

  25. Nrv permalink
    12/11/2009 16:18

    Je vois une raison qui a été oublié :
    Florent Emilio Siri, qui en plus de savoir tenir une caméra est capable de naviguer entre différents styles : du film engagé intimiste (une minute de silence), au bon film de guerre, en passant par le film d’action (nid de guêpe…..qui au final est un meilleur hommage au carpenter que le remake officiel par JF Richet).
    Même un film de commande comme hostage est réussi.

  26. 12/11/2009 16:28

    Danielle Darieux ok, mais Tsilla Chelton?

    Je modère sur La soif de l’or, mais quand même, je l’adore.

  27. bob permalink
    12/11/2009 16:36

    merci pour la (re)découverte de alexandre desplat

  28. sobelo permalink
    12/11/2009 18:59

    Et là, je prends conscience de l’étendue de mon effroyable ignorance en matière de culture cinématographique…

    (Un morceau de Comté à celui ou celle qui sera allé au bout de cette phrase indigeste…)

    • 12/11/2009 19:27

      J’ai gagné un morceau de Comté, c’est bien du fruité ?

      • sobelo permalink
        12/11/2009 21:22

        Mé tu t’y conné L’Hélèèèèèèèèèène ??

        Me suis rendue compte qu’ils vendaient mm du 30 mois d’affinage (si je peux me permettre cette parenthèse bassement culinaire…)

      • Nora permalink
        12/11/2009 21:33

        Cette première phrase en mode sms vient de m’arracher le nerf optique.

      • sobelo permalink
        12/11/2009 22:27

        C’est pour faire accent du terroir, Nora. (J’ai oublié le « Vindiou ».)

        Désolée pour ton nerf optique, je te proposerais bien un des miens en remplacement, mais je doute que tu gagnes au change…

  29. ABC permalink
    12/11/2009 19:18

    Mathieu Amalric !! Oui !!! Il a une présence incroyable…. Christophe Honoré que certains semblent détester avec jouissance… euh je le connais très peu….Bon j’ai découvert et aimé Louis Garrel dans « La belle personne », donc d’une certaine manière je peux honorer Christophe (trop facile !! désolé(e)) lol
    Ahh Charlotte ! Une autre présence…indescriptible…qui s’épanouie peut être parce qu’elle n’a rien à se prouver et qu’elle semble rester humble… »pas comme la Seigner!! « , c’est ce que vous avez envie d’hurler lol j’imagine… Et cette Mouglalis, même dans le beau film « Romanzo criminale », elle est énervante !! Et qu’elle se racle la gorges, une bonne fois pour toute !! Non mais !!

    François Ozon transforme parfois ses films en anecdote…c’est déjà pas mal me direz vous…

    Bref très peu de choses à mettre sur cette liste pour rendre grâce au cinéma français… mis à part Patrick Chirac (oui, oui, joué par Franck Dubosc) dans » Camping », lecteur de Belle du Seigneur, la quintessance de l’humanisme prolo 🙂

    Et il reste Truffaut, l’admirable 400 coups, avec cette image finale du jeune Doisnel qui me poursuit encore… Et certains Godard, ou tout au moins sa manière originale, même si parfois intello nombriliste, de concevoir le cinéma et de créer des films…

    En somme, le vrai cinéma c’est ce qu’il nous reste comme images, après qu’on ait tout oublié 🙂

  30. 12/11/2009 19:52

    Et Marion Cotillard, elle est où ??? 😀

    Sinon, j’adhère à toutes tes bonnes dix raisons…
    (Juste que j’ai pas du tout aimé « Non, ma fille gnagnagna » mais Honoré n’a pas que ça à son actif, alors je lui pardonne. Errarum humanum est, perseverare diabolicum est. c’est ça?)

    • ABC permalink
      12/11/2009 20:43

      « errare  » dans la formule d’origine 😉

      • ABC permalink
        13/11/2009 12:47

        Je ne faisais que répondre au « c’est ça ? » ……..

        C’est qui Nora ?

    • La Pastanaga permalink
      13/11/2009 02:17

      tiens, une copine de Nora

      • Nora permalink
        13/11/2009 02:39

        C’est pas une copine, je connais tout l’alphabet, pas que les 3 premières lettres.

        et merde, je sais que je fais des fautes parfois mais c’est trop demander que d’écrire en français et pa com si tété 1 djeunez de 14 pij ki ecri sur son portabl?

        (putain t’imagines même pas l’effort que ça m’a demandé d’écrire les 2 dernières phrases….j’ai mal au crane, mes yeux sont au bord de l’implosion)

      • Philippe de Thrace permalink
        13/11/2009 02:40

        « piges »? Nora, même quand tu te forces…

      • Nora permalink
        13/11/2009 02:46

        bah quoi?
        pas tout compris…

      • Philippe de Thrace permalink
        13/11/2009 09:22

        Je voulais dire que piges (ou peut-être pijes d’ailleurs) pour dire l’âge de quelqu’un, c’est un argot vintage qu’aucun ado ou kikoolol n’utilisera jamais. c’est du coup plutôt drôle, de voir que même en le faisant exprès, tu n’écris pas comme eux.

      • La Pastanaga permalink
        13/11/2009 19:39

        jejeje… Nora en fait je me suis plantée au niveau de la réponse… je parlais juste de ta copine avec plein de dents.
        sinon moi non plus je ne suis pas une grande adepte du smsisme

  31. 12/11/2009 19:53

    Ah, et Juliette Binoche???
    C’est une bonne raison, non?

    • ABC permalink
      12/11/2009 20:47

      Oui, je l’avais oubliée…elle est sublime, dans tous ses films, et ses débuts dans « Rendez-vous  » de Téchiné…à revoir.

      Et dans un film trop méconnu du regretté Anthony Minghella ‘Effraction » avec Jude Law et Robin Wright Penn, à voir …

      Mais une question me taraude : pourquoi rit-elle autant à gorges déployée ??!!

      • Luxisback permalink
        12/11/2009 21:52

        Oh oui Juliette! Elle ne joue pas la comédie, elle vit ses personnages!

    • 16/11/2009 15:14

      « Elle vit ses personnages »: attention à ce genre d’expressions, ça peut très vite mener à Cotillard.

      • Le Velu permalink
        15/12/2009 11:00

        C’est d’autant plus facile pour elle que leurs esprits l’accompagnent quand elle joue. Quand elle Incarne pardon. C’est d’autant plus vrai quand elle tourne dans une fiction.

  32. 12/11/2009 20:31

    Je ne comprends pas pourquoi tout le monde se pâme sur Amalric. Alors soit, je ne suis pas trop cinéma français, et encore moins le genre de films dans lesquels il joue (le dernier film que je suis allé voir c’est GI Joe (non, c’est pas vrai, ne vous jetez pas par la fenêtre !!!)), mais j’ai un gros problème avec sa diction. Je le trouve insupportable quand il parle. Et sa tête de chien battu constipé qu’il fait sans arrêt, je sais pas, j’ai beaucoup de mal…

    • heejin permalink
      12/11/2009 23:26

      2 oublis impardonnables :

      Emmanuelle Devos
      Alain Resnais, oui je sais il a 87 ans mais il n’est guère plus âgé que Danielle chérie.

      cela ne peut être qu’involontaire de votre part.

      • 13/11/2009 14:09

        J’adhère à 200%!
        Après Juliette Binoche, il y a forcément Emmanuelle Devos!
        Elles sont divines…

      • 16/11/2009 15:16

        Pas involontaire dans le cas de Resnais, dont j’ai la ferme conviction qu’il est sénile depuis une bonne dizaine d’années, ce qui m’a été confirmé par son dernier film, Les Herbes Folles.

  33. emilie permalink
    12/11/2009 20:33

    Le pédé, je t’aime.
    c’est tout
    (j’aime aussi daniel auteuil j’ai bon?)

  34. Raph permalink
    12/11/2009 20:57

    depuis 15 ou 20 ans je sors des films français avec les veines du cou à deux doigts d’exploser tellement je suis énervé… déçu ou complètement dégouté… et ça n’est pas la liste ici proposée qui va me faire changer d’avis.. de chez nous on appelle ça de la branlette parisienne … ( parisienne remplaçant  » intellectuelle » ) …
    Sinon dans la francophonie , il y a les frères Dardenne …

  35. Schrödinger permalink
    12/11/2009 21:11

    haha, Miyazaki.
    Si tu permets: http://catchatka.over-blog.com/article-miyazaki-38945693.html

    cela dit j’aime bien, quand même.

    • Nora permalink
      12/11/2009 21:29

      Très drôle.
      Et en fouillant un peu, je suis tombée sur:
      « on voit des nénés aussi. Un bon film sans nénés n’est pas vraiment un bon film ».

      Merci pour la rigolade.

  36. ABC permalink
    12/11/2009 23:23

    Et qui veut oublier les Max Peccas ? hein ? Et jean pierre Marielle ? Et Robert Dhéry , avec « Vos gueules les Mouettes  » ?

    ça c’est du parisianisme aussi ? Et Henri Guybet dans Le PION ?

    • 16/11/2009 15:17

      Ne mets pas Jean-Pierre Marielle dans ce sac de noeuds steuplé.

      • ABC permalink
        16/11/2009 17:18

        T’as trouvé l’intrus, yeahhh !!

        Et j’ajouterai dans ma liste, l’inestimable Giraudeau Bernard (surtout dans « Ridicule » de Patrice Leconte ).

        Jocelyn Quivrin est mort hier à 30 ans ! Je ne l’ai vu que dans 99 F!!

        Où est la relève du cinéma français ? Pas de diva fatale à l’horizon ?! Pas de jeune pemier surdoué ?!

        Allez je retourne me faire un Patrick Schulman !!

  37. Théo permalink
    12/11/2009 23:23

    ‘tain les gars: Dupontel. Parce qu’il a la capacité de faire du Drôle, du Noir et du Beau en même temps et que cette faculté là elle est très rare et aussi parce que chacun de ses films m’a fait dire: « Mes chers amis, nous pouvons encore croire en l’existence de l’exception culturelle française » et cela même si je ne suis plus du tout sûre depuis 1988 de l’existence de cette fameuse ECF. C’est vous dire…

    • La maudite permalink
      14/11/2009 18:01

      J’ai vu le dernier Dupontel aussi au festival ! hi hi!
      Jaloux hein?

      « Le vilain », avec Catherine Frot en vieille maman, il est vraiment très drôle, j’insiste sur le très ! 😀

      Alors certes, ça fait pas énormément réfléchir, mais c’est un moment très agréable, avec une salle comble qui riait gentiment.

      Moi je l’aime bien ce Dupontel, c’est un mec assez sympa !
      (on a eu droit à une conférence sur son film :P)

    • roro permalink
      14/11/2009 23:51

      Moi aussi je l’aime Dupontel. et depuis qu’il a refusé un interview au journal de 13h parce que le journaliste n’avait pas vu le film (selon ses dires, il n’avait pas le temps, parce qu’il a un vrai travail, lui… Je croyais que le fait de voir les films dont il parle faisait parti de ce « vrai » travail, mais apparament pas) je l’aime encore plusle Albert.

  38. 13/11/2009 01:04

    Arrrf ! On est clairement chez les cinéphiles avertis ici ! Vu que je bloque sur les pires trucs de Hong kong, les gros nanards du box office et les vieilles séries Z’, je vais peut-être pas la ramener… Par contre tu m’as donné envie d’emprunter l’idée et de faire exactement le même post sur les raisons de ne pas désespérer du son français. Note au passage que ça va être plus sport d’arriver à 10 !

  39. 13/11/2009 02:07

    peut être qu’un coup d’oeil sur l’excellent « MindGame » de Masaaki Yuasa te ferait reviser ton jugement sur l’animation japonaise (à voir en vost evidemment) 🙂

  40. philo permalink
    13/11/2009 12:17

    Louis Garrel.

    Et puis rien.

    (j’exagère un peu, mais à peine, et c’est à cause de e que je viens de lire).

  41. Emilie permalink
    13/11/2009 12:58

    Où je me rends compte qu’il est plus difficile de dire ce(ux) que j’aime que ce(ux) que je n’aime pas… jvais essayer d’être plus positive cette année (ou alors j’attends le 1er janvier 2010…)
    Bref, tout ça pour dire que je partage en partie le top 10, mais j’avoue avoir du mal avec le 2 et le 10. Pour ceux à rajouter, bah il y a dejà eu tellement de propositions en tout genre, que tous ces noms m’ont fait tourner la tête lol

  42. gondimat permalink
    13/11/2009 17:00

    Et Rémi Bezançon alors ?

  43. james_osterberg permalink
    14/11/2009 14:00

    abdellatif kechiche et hasfia herzi, delepine et kervern, xavier gianoli et françois cluzet

    • heejin permalink
      14/11/2009 16:35

      Abdellatif kechiche, oui je l’avais oublié ! il est évident sur cette liste à mon avis.
      Largement plus que François Ozon, que j’apprécie par ailleurs.

    • Malice permalink
      14/11/2009 22:31

      Ah, oui, sublime Abdellatif Kechiche.

  44. La maudite permalink
    14/11/2009 17:58

    J’ai vu le dernier François Ozon, « Le refuge » !
    ‘Suis allée avec ma classe de terminale cinéma audio visuel au festival de Sarlat, et personnellement je n’ai pas été déçue par ce film, je l’ai vraiment apprécié! Ce qui n’a pas été le cas de tout mes copains, dont plusieurs étant vraiment fan d’Ozon. Moi j’ai apprécié LA chanson du film, que j’ai fredonné pendant tout le reste de la semaine, et si quelque chose m’a déçu, un petit peu, c’est avoir deviné la fin de l’histoire, avec exactitude, quasi au milieu … Mais bon!
    Sympathique, à voir! (:

  45. 14/11/2009 18:14

    Moi j’adore Rémi Bezançon !!

  46. 14/11/2009 23:44

    Un blog intéressant. Remplis certes de subjectivités, mais que je partage pour la plus-part et surtout, surtout pour ce numéro 9! L’animation française! Il y avait tant à dire, et vous vous êtes concentré sur l’essentiel, parfait =).
    Etant une fan de manga et d’animation asiatique, on pourrait penser que je dénigrerais l’animation française, ou du moins européenne, mais que nenni!
    L’animation française ne se compare même pas à celle des italiens, allemands, ou même des anglais. Il y a dans votre animation un quelque chose, un oeil critique, acerbe, vif, que je ne saurais trouvé ailleurs. Et vous aviez bien raison de le dire, « je troquerais toutes les Chihiros du monde contre ces deux merveilles que sont Persepolis et Les Triplettes de Belleville. » et je pense sincèrement que ce n’est pas un mal!

    • 14/11/2009 23:46

      ps (après relecture): excusez moi par avances pour les fautes, qui, j’en suis sûr, sont plus nombreuses que je ne le pense ^^

  47. l'étudiante permalink
    15/11/2009 18:59

    Et Rohmer ? 😮

  48. Luxisback permalink
    15/11/2009 22:58

    Et Gondry?

  49. La Pastanaga permalink
    15/11/2009 23:08

    Moi je considère pas vraiment le cinéma de Gondry comme français…
    (et lui non plus d’ailleurs)

  50. 03/12/2009 10:12

    Desplat… Alexandre Desplat…

    Merci 🙂

  51. Alexina permalink
    15/12/2009 03:11

    Oh, tiens, je viens de découvrir ce blog. Et donc, bah, merci le Pédé. Tu écris de belles choses sur les choses que tu aimes.

    • La Pastanaga permalink
      15/12/2009 10:43

      attends de voir ce qu’il écrit sur les choses qu’il n’aime pas.
      c’est encore plus beau!

      • Alexina permalink
        15/12/2009 12:08

        oui, mais mon crédo c’est un seul commentaire dithyrambique à la fois .

    • 16/12/2009 00:49

      Quel dommage je ne me lasse jamais des commentaires dithyrambiques!
      Merci à toi en tout cas.

  52. Ariane permalink
    14/02/2010 19:51

    Oh non, pas les Triplettes de Belleville, par pitié. J’ai failli sombrer dans la démence en le voyant. Un film de fous, je le trouve tout simplement ATROCE.

  53. ginette permalink
    17/04/2011 14:22

    et Maïwenn Le Besco ? Elle est surprenante…

Trackbacks

  1. Tweets that mention 10 bonnes raisons d’aimer le cinéma français aujourd’hui. « C'est La Gêne -- Topsy.com
  2. 10 bonnes raisons d’aimer le son français « Le blog de Goupil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :