Skip to content

L’Espagne s’accroche à ses foetus

19/10/2009

Samedi soir, je dînais avec une amie espagnole qui envisage de venir s’installer à Paris, lorsque je me suis dit que moi aussi, j’aimerais bien changer de pays, comme ça, sur un coup de tête, et que l’Espagne justement me plairait bien comme destination. Je me suis réveillée dimanche matin en me disant que j’allais d’ailleurs immédiatement lui proposer un échange d’appartements, mais en écoutant les infos en prenant mon petit déjeuner, je me suis ravisée. Qu’est-ce que c’est que ce pays de sauvages ? 

article_avortement

Pendant que des milliers de personnes manifestaient samedi à Paris pour réclamer une « réelle égalité femmes-hommes », notamment sur les salaires et les retraites, les catholiques et conservateurs espagnols étaient mobilisés à Madrid pour une grande manifestation médiévale, contre le projet de libéralisation de l’avortement. Arrêtons-nous un instant. L’avortement n’est pas libéralisé en Espagne ? C’est une blague ? Je sais que c’est un pays catho, et que si on s’intéresse un peu au sujet, ça n’a rien d’une « breaking news ». Certes. Mais est-ce que vous réalisez, mesdemoiselles, mesdames et messieurs, ce que c’est que de vivre aujourd’hui dans un pays où une femme ne peut pas se faire avorter librement ? Parce que, perso, je crois que je ne réalise pas. Alors oui, bien sûr en Arabie Saoudite, j’imagine bien qu’on ne peut pas s’y faire avorter comme ça, mais en Espagne ??? Je suis peut-être naïve, j’avais l’impression que la proximité géographique, culturelle, le partage d’une même monnaie, du Pays Basque, l’appartenance à l’Union européenne, la beauté de Javier Bardem, la probable idylle entre Rachida Dati et José Maria Aznar, tout ça, nous rapprochait. Je me fourvoyais. Du coup, je suis sortie et j’ai embrassé les trottoirs de Paris en chantant la Marseillaise, une baguette sous le bras. Je n’ai pas pu m’en empêcher. Ah oui, et j’ai aussi insulté ma copine espagnole. Elle n’a pas bien compris. 

Pourtant il suffisait de lire les journaux pour comprendre. A Madrid, donc, plus d’un million de personnes ont participé à la manifestation, convoquée par le Forum de la famille, une plateforme d’organisations catholiques conservatrices, qui avait déjà fait descendre des centaines de milliers de personnes dans la rue en 2005 pour protester contre la loi autorisant le mariage homosexuel (surprenant). D’ailleurs le Président de cette sympathique petite organisation a bien mis les chose au clair à propos de cette manif’ : « elle ne vise pas qu’à réclamer le retrait de la nouvelle loi, le message de fond est que le débat ne sera pas clos tant qu’il y aura un seul avortement en Espagne ». Ce qui est bien, c’est qu’on ne pourra pas me reprocher d’être excessive quand je dis que ces gens sont des retardés qui méritent de brûler en enfer, parce que le Monsieur, là, il me bat de très loin. Ce qui est bien aussi, c’est d’avoir des ambitions réalistes dans la vie. Ce qui est encore mieux c’est d’enfermer les fous pour les empêcher de nuire. 

Pour contrer le projet de loi socialiste qui prévoit notamment une liberté totale d’avorter dans un délai de 14 semaines, des trains, des avions et des milliers d’autobus ont été affrétés pour transporter, de toute l’Espagne, les anti-avortement. Sobre. L’ancien chef du gouvernement conservateur José Maria Aznar (encore lui) était aussi présent avec plusieurs élus du Parti populaire, prêt à utiliser tous les moyens juridiques et constitutionnels pour faire barrage à cette loi ignoble. Minute. José Maria, faut qu’on parle. Quand on est contre l’avortement, on est contre l’émancipation de la femme et quand on est contre l’émancipation de la femme, on est contre le tringlage hors mariage, et quand on est contre le tringlage hors mariage et qu’on rencontre une femme, la quarantaine, pas mal, célibataire, un bon job, qu’est-ce qu’on fait ? On la demande en mariage ou on lui fait pieusement le baise-main. On ne saute pas sur la première occasion de la mettre dans son lit, pour être ensuite soupçonné de l’avoir engrossée hors mariage, sur les couvertures de tous les tabloïds de France et d’Espagne et de la faire ainsi passer pour une traînée auprès de tous les cons de ton espèce. Non mais. Quelle inconstance. 

Bref, ce projet de loi viendrait réformer la loi de 1985 actuellement en vigueur au pays des tapas, et qui n’autorise pour l’instant l’avortement qu’en cas de viol (jusqu’à 12 semaines de grossesse), merci trop aimable, de malformations du foetus (22 semaines) ou de « danger pour la santé physique ou psychique de la mère » (sans limitation de temps). Hein ? SANS LIMITATION DE TEMPS ??? Vous comprenez maintenant pourquoi je refuse d’aller vivre chez ces dingues ? Ils déplacent un million de personnes pour une loi qui autoriserait l’avortement jusqu’à 14 semaines en remplacement d’une loi qui le permet, sous réserve de pétage de plomb sévère de la mère (critère assez malléable s’il en est), SANS LIMITATION DE TEMPS. D’ailleurs, dans la pratique, le risque pour la santé psychique de la mère est le motif invoqué par plus de 90% des femmes, ce qui donne donc évidemment lieu à des avortements très tardifs et controversés. Tu m’étonnes. Bonjour, je suis enceinte de huit mois, mais là, je me dis que finalement non, suis pas dans un bon mood, mon état psychique ne me permet pas d’être mère, on peut m’avorter ? 

manifComment ça se passe au niveau de l’hypocrisie la plus totale ? L’avortement étant historiquement devenu un crime (contre le foetus) lorsque le christianisme a décrété un beau matin que l’embryon avait une âme (décision tout aussi arbitraire et vérifiable que de prétendre qu’une table basse a une âme, ou un ouvre-boîte), comment dans ce cas accepter qu’il soit pratiqué même en cas de danger pour la santé physique ou psychique de la mère ? A fortiori sans limitation de temps. L’infanticide n’est pas autorisé même en cas de danger-machin-chose pour la mère. Alors pourquoi autoriser, sous ces bien vagues, larges et adaptables conditions, l’avortement ? J’adore la logique des religieux, elle est absolument implacable. Et sans vouloir relancer ici un débat qui fait rage un peu plus loin, un taureau, ça a une âme, non ? Ça n’empêche pas ces bouffeurs de turón enragés de les massacrer sous les applaudissements des mêmes crétins qui défilent contre l’avortement parce que « chaque vie compte ». Tout cela, et particulièrement le concept de « vie », est extrêmement relatif, vous en conviendrez. 

C’est un peu comme ceux qui sont tout fiers de parler des avortements comme de « massacres d’enfants » ou « d’assassinats légaux », qui revendiquent « des droits du foetus », formulent de jolies phrases percutantes comme « nous passons du droit de l’enfant à vivre au droit de la femme à le tuer » et qui sont souvent les premiers, comme aux Etats-Unis les républicains « pro-life » (!), à militer tout aussi violemment en faveur de la peine de mort.  

L’Espagne nous met donc dans la gêne. Je continuerai d’y aller de temps en temps en vacances ou en week-end mais pour l’immigration, on repassera. A moins qu’ils ne se trouvent rapidement une Simone Veil providentielle qui ramène ce peuple à la raison. 

Publicités
194 commentaires leave one →
  1. 19/10/2009 10:30

    Chic alors! On va se récupérer tous les timbrés pro-life de France et de Navarre! Sortez vos gilets pare-balle!

  2. Nora permalink
    19/10/2009 10:32

    Dan une autre vie, je m’étais exilée en Espagne pour un an et je me rappelle d’une conversation assez similaire avec une copine espagnole.
    A la différence près qu’elle était enceinte et qu’elle voulait avorter. Elle est venue en France pour le faire.
    Je suis tombée des nues comme toi, persuadée que l’avortement était légal en Espagne….

    A l’époque ce n’était pas légion mais je crois savoir qu’il y a de plus en plus de françaises qui vont se faire avorter en Espagne parce qu’elles sont hors délai, surement cette histoire « sans limitation de temps » assez dingue puisque ca te laisse la possibilité d’avorter jusqu’à la veille de la naissance si ta grossesse présente un risque….Assez hallucinant…..

  3. 19/10/2009 10:35

    Ah… S’il vous plait vite, quelqu’un qui commencerait son commentaire par « Par vos mots impies vous désacralisez tout ce que Dieu a créé. » et le finirait par « C’est pourquoi je prie pour vos âmes, vils pêcheurs… »

    • diegosan permalink
      19/10/2009 10:45

      Je vais pas pouvoir le faire, je suis allergique à la religion.

  4. 19/10/2009 10:35

    Même le sujet, terrifiant, n’a pu m’empêcher d’apprécier ta plume, la Meuf.

  5. 19/10/2009 10:36

    Désolée l’Arabe, si j’avais vu ton commentaire à temps je me serais fait un plaisir d’écrire ça 😉

  6. Djo permalink
    19/10/2009 10:42

    Merde je viens de dire qu’on allais à l’espagnole de la rue pour manger a midi (véridique), je vais surement l’insulter à cause de toi…

    La religion c’est mal, v’voyez?

    Sinon j’ai trouvé génial ce passage :
    « Je suis peut-être naïve, j’avais l’impression que la proximité géographique, culturelle, le partage d’une même monnaie, du Pays Basque, l’appartenance à l’Union européenne, la beauté de Javier Bardem, la probable idylle entre Rachida Dati et José Maria Aznar, tout ça, nous rapprochait. Je me fourvoyais. Du coup, je suis sortie et j’ai embrassé les trottoirs de Paris en chantant la Marseillaise, une baguette sous le bras. Je n’ai pas pu m’en empêcher. Ah oui, et j’ai aussi insulté ma copine espagnole. Elle n’a pas bien compris.  »

    Je crois que tu n’as jamais eu autant le « flow » qu’aujourd’hui !!

  7. john permalink
    19/10/2009 10:43

    l’espagne autorise l’avortement . Il suffit de dire que la « santé mentale » de la mere est en danger et hop tu te fais avorter . tu fais style té malade mentalement et hop… en plus tu peux te faire avorter jusqu’au dernier moment…meme a 8 mois de grossesse .

    http://www.avortementivg.com/Lavortement_dans_le_monde_pays_par_pays-690712.html

    • 19/10/2009 10:44

      Il faut essayer de lire les articles jusqu’au bout.

    • La Capricieuse permalink
      19/10/2009 10:57

      Et donc, parce que l’Espagne, sa loi ambiguë et ses religieux fanatiques sont assez tordus pour autoriser l’avortement jusqu’à 8 MOIS de grossesse (sic), pour raisons « psychologiques », et le refuser lorsqu’il s’agit d’un choix, on peut dire que « l’Espagne autorise l’avortement »?? (et écrire « tu fais style té malade »??)
      Le Pédé a raison, relis l’article, et puis réfléchis aussi…
      Dans les faits une jeune femme de 20 ans peut aller se faire avorter à 6 mois (alors que bon, là, sans parler d’âme, on a déjà un petit être humain) sous prétexte que ça lui provoque quoi? des maux de tête…?
      Mais la même à 3 mois ne peut pas le faire sans se targuer de ces mêmes maux de tête, mais juste par CHOIX?!
      Au delà des faits, c’est surtout une idéologie et une liberté que l’on maltraite…

      • armanddesillegue permalink
        19/10/2009 13:36

        Bien d’accord avec toi La Capricieuse. Sans compter « la gêne » que tu provoques chez une femme qui doit se faire passer pour folle si elle veut avorter. C’est déjà assez dur de prendre une décision comme ça (j’imagine) pour qu’on t’oblige pas en plus à jouer la timbrée !!

    • Aelixira permalink
      19/10/2009 22:55

      Hum, je signale simplement que non, les religieux ne sont pas pour l’avortement à 8 mois si risque psychologique il y a … Timbrés peut-être, mais cohérents! Les coups de gueule contre la gêne extrême, oui, mais avec discernement, peulize 😉

      • 19/10/2009 23:03

        On s’en doute bien, seulement l’avortement à 8 mois n’est que le résultat d’une loi ridicule qu’ils ne veulent pas voir remplacée par une loi éclairée qui éviterait ces avortements tardifs et controversés.
        Indirectement donc, ils cautionnent.

      • 19/10/2009 23:06

        Par ailleurs, religieux cohérents c’est un oxymore.

        Et s’ils n’avaient pas commencé à nous emmerder avec leur histoire d’âme de l’embryon, on n’en serait pas là.

      • Aelixira permalink
        19/10/2009 23:10

        Ah là, je t’arrête, on peut être cohérent dans la connerie. Ils ne cautionnent pas l’autre loi, ils sont contre le truc tout court.

      • 19/10/2009 23:11

        « religieux cohérents c’est un oxymore ». Belle preuve d’ouverture d’esprit la Meuf. C’est bien d’avoir lu tout Simone de Beauvoir mais faudrait peut-être sortir le dimanche aussi.

      • Nora permalink
        19/10/2009 23:13

        Pour aller à l’église?

      • 19/10/2009 23:17

        Exactement Nora! Pour se renseigner un peu sur les gens sur lesquels on tape, ça fait pas d’mal.

      • Nora permalink
        19/10/2009 23:21

        Tu veux dire comme toi tu devrais te renseigner sur les femmes qui vont se faire avorter pour éviter de faire des généralités?

      • 19/10/2009 23:24

        Tiens c’est marrant ça Nora, je savais pas que ma vie n’avait plus de secrets pour toi. C’est bien de se mettre à la place des gens, ça fait avancer le débat.

      • 19/10/2009 23:25

        Et non tu ne me feras pas dire cette phrase à la con : « euh ben jsuis pas raciste hein, j’ai un ami noir. »

      • Nora permalink
        19/10/2009 23:35

        Par tes interventions, tu te mets bien à la place des femmes de 30 ans en mode successful living en leur reprochant de disposer du droit à l’avortement alors qu’elles pourraient le garder.

        Quant à ton dernier commentaire, je ne relèverais pas, il n’a rien à foutre ici.
        Je ne vois d’ailleurs même pas comment il a fait son petit bonhomme de chemin dans ta tête.

      • 19/10/2009 23:42

        Dis moi Anybody, tu la connais personnellement la Meuf, pour supputer avec autant d’aplomb qu’elle n’a jamais fréquenté de religieux avant de se faire une opinion?

      • Aelixira permalink
        19/10/2009 23:49

        *cherche désespérément le rapport entre la conversation actuelle et « on ne me fera pas dire… ».*M’enfin…

      • Jean Saisrien permalink
        20/10/2009 04:54

        Hé hé…

        Moi j’adore qu’on cause religion en se traitant de tous les noms…
        et je partage l’opinion que la foi est un problème de santé mentale.

        Je crois plus au Père-Noël qu’à tout autre barbu volant… et j’ai plus de pouvoir que tous ces cons de Dieux réunis: je fabrique même de la merde à chaque jour!

        Vive l’égodéïsme…

  8. Marie permalink
    19/10/2009 10:44

    Tu permets la Meuf que je te claque la bise pour ce billet ?!

  9. 19/10/2009 11:24

    ça fait peur, très très peur tout ça …

    dans ces moments là, je me dis que j’ai bien fait de laisser tomber le catholiscisme (certes progressiste mais catholiscisme quand même) de mon enfance …

  10. solenka permalink
    19/10/2009 11:27

    hé hé par où commencer ? …Je vis à Varsovie, Pologne depuis presque 2 ans… Je me suis prise ce genre de claques…notamment au début, quand j’ai du acheter une pilule du lendemain… accroche toi, la galère et le coût…! Alors oui, moi aussi, ça m’a donné envie de chanter la marseillaise, et de me faire une galette et une bolée de cidre… 🙂
    Concernant l’avortement, la situation est similaire à l’Espagne…Sauf que les cathos, les orgas prolife, et les politiques font pression pour une grossesse à tous prix… (cf le cas d’Alicia Tysiac)…Finalement l’avortement est devenue quelque chose de tabou… où seules les images de meurtres, sang et mères infanticides occupent le devant de la scène…L’avortement illégal existe, dans des conditions souvent dangereuses pour les femmes, et très très couteux…
    Bref…je ne m’étends pas plus…ça prendrait trop de temps d’expliquer le contexte…..Mais vite fait pour terminer… on organise fin octobre une rencontre autour du droit à l’avortement à Varsovie, avec l’intervention (entre autre) d’une femme de women on Wawe… voici le lien : http://sprawiedliwoscreprodukcyjna.pl/
    On espère que ça va faire du bruit!!
    voilà désolé La Meuf d’en écrire des tartines mais ton article m’a particulièrement parlé…et fait écho sur mes propres émotions…
    MERCI!! 🙂

    • solenka permalink
      19/10/2009 12:45

      Je sais qu’il y a des psycho-rigides du style et de l’orthographe qui viennent sur ce site …donc « faire écho à quelque chose »…et donc je corrige, Merci la Meuf pour ce post qui fait écho à mes émotions, impressions..etc

  11. 19/10/2009 11:29

    “Par vos mots impies vous désacralisez tout ce que Dieu a créé.
    Non au génocide des concombres au fond des lits des femelles !
    Non à la maltraitance de capotes sous le déferlement de millions de spermatozoïdes guerriers !
    Non au sang qui coule au fond des serviettes Ultra triple Truc !
    Non au massacre de des oestrogènes la nuit au fond du bois hurlant !
    Non aux litres de salive et sucs divers se gaspillant dans de vulgaires gorges !
    Non aux kilomètres d’hymens déchirés sous les coups victorieux de bites molles et flasques !
    “C’est pourquoi je prie pour vos âmes, vils pêcheurs…”

    ça va ça ??

    • 19/10/2009 13:03

      Belle performance, rastaquOuère.

    • Pinkmarple permalink
      19/10/2009 13:17

      Oui c’est très drôle!!!

    • 21/10/2009 14:04

      « Non aux kilomètres d’hymens déchirés sous les coups victorieux de bites molles et flasques ! »

      Mmmmh.
      Je m’interroge. Ca se passe comme ça en Belgique? Parce que, ça n’a pas l’air mais c’est résistant un hymen.
      🙂

  12. Pinkmarple permalink
    19/10/2009 13:05

    Oui 1 million d’espagnols dans la rue contre l’avortement c’ ‘est UNE PUTAIN DE GENE!!!
    Mais n’oublions pas deux choses sur l’Espagne :

    Tout d’abord, ils sortent à peine du franquisme, 1975 ce n’est pas si loin pour un pays dont l’essentiel de l’hisoire repose sur un catholicisme omniprésent et sanguinaire.

    Et en plus ils souffrent du même problème que l’Italie c-à-d d’une différence radicale entre le nord et le sud. Les catalans ne sont pas les andalous. L’Espagne du sud est toujours très pauvre. Et même Barcelone qui est la ville la plus riche du pays n’a été bétonné qu’en 1992 pour les JO!!!! Cela donne une idée assez juste de la situation générale du pays.

    Alors on peut facilement imaginer que la majorité des gens qui défilaient venaient du sud et qu’ils ne représentent pas toute l’Espagne. Et puis attendons que l’Europe unifie tout cela et que les espagnols se mettent gentiment au diapason. On ne sort pas d’une puissante tradition religieuse en moins de 40 ans!

    Allez restons optimiste pour un si beau pays!!

    • armanddesillegue permalink
      19/10/2009 14:02

      C’est pas parce que tu es du Sud, que tu es pauvre et que tu es catholique que t’es obligé d’être con peuchère !

    • pomme permalink
      19/10/2009 14:15

      Pinkmarple ton comm est une véritable performance : tant de clichés et de généralisations en si peu de lignes, clap clap clap !!!

      Tu es sûre de bien connaître l’Espagne ? Parce que moi je ne connais qu’un peu ce pays, et j’ai vraiment l’impression qu’on ne parle pas du même… toi tu parles de l’Italie je pense. Et l’Espagne actuelle ne ressemble pas du tout à l’Italie. Au niveau religieux notamment, l’Espagne est arrivé à se défaire de l’emprise catholique bien mieux que l’Italie. Les traditions comptent mais l’Espagne fait preuve de beaucoup plus de « modernité » (à défaut d’un terme plus approprié) à l’égard du catholicisme.

      Barcelone n’a pas été « bétonné » depuis 1992 (même si les JO ont modifié en profondeur la ville), sa modernisation remonte à beaucoup plus loin. De toute façon je ne vois pas bien en quoi ça donne une idée de la situation du pays : pour faire partie des gentils pro-avortement, il faut être bétonné ? Comprends pas.

      Quant au fossé nord-sud, il est incomparable avec celui existant en Italie. Et tant que j’y suis, même si ça me semble outrageusement inutile de le préciser : pas besoin d’être pauvre (et du Sud donc ;-)) pour être particulièrement sensible à l’obscurantisme et aux superstitions religieuses. Dnas la même veine je pourrais dire que ce sont au contraire les familles aisées et bourgeoises qui sont le plus marquées par leur croyance religieuse, mais ce serait aussi faux et insultant…

      • Pinkmarple permalink
        19/10/2009 14:29

        Je crois que tu n’as pas bien compris mes propos….relis d’abord et après on discutera!

        ps : un lieu commun de plus : pauvreté et religion vont souvent de pair!!

      • Pinkmarple permalink
        19/10/2009 14:34

        Ps 2 : pour ce qui est des familles aisées, la tradition n’est pas bourgeoise mais aristocratique : le clergé et la noblesse étaient liés par un interêt commun à savoir la conservation des richesses et du pouvoir. Là encore on se défait difficilement des traditions…

    • Jean Saisrien permalink
      20/10/2009 05:03

      Je vous remercie de la part des Espagnols de mettre en contexte: ici au Québec en tous cas, on oublie à quel point l’Espagne franquiste est récente quand même.

  13. Aynis permalink
    19/10/2009 13:40

    Je viens tous les jours sur votre blog sans jamais laisser de commentaires mais la, je suis obligee d’en laisser un juste pour te remercier la Meuf… si je pouvais reunir un stade entier pour te faire une « standing ovation » je le ferais!
    (dsl je suis sur un clavier anglais, donc aucun accent!)
    Mais bon juste pour dire que moi aussi, en plein cours des grands arrets de la CEDH je me suis pris une douche froide! Mais cela concernait l’Irlande et une fillette de 14 ans, violee par son voisin qui par la suite etait tombee enceinte…
    Ses parents prevoyaient de l’emmener en Angleterre pour la faire avorter (c’etait en 1992 et l’avortement quel qu’il soit etait illegal) mais comme son agresseur niait les faits, sa famille est allee voir le procureur general pour lui demander si un test ADN sur le foetus avorte pouvait permettre de le confondre. Sauf que, le procureur general s’est empresse de rendre une injonction interdisant a la fillette de quitter le territoire!
    A la meme epoque l’Irlande etait en instance devant la CEDH car elle avait condamne deux associations (Open Door et Dublin Well Woman) pour avoir distribue des prospectus, et donne des informations pour aller se faire avorter en Angleterre…
    Sans rentrer dans les details juridiques, l’Irlande fut reconnu coupable d’avoir viole la CEDH, due payer des dommages et interets aux deux associations et on lui demanda de modifier sa Constitution!
    L’issu de ce jugement profita a la fillette qui avait entre temps saisie toutes les instances irlandaise! La Cour Supreme, soucieuse de ne pas se retrouver une nouvelle fois en si peu de temps sous le joug moralisateur de la CEDH (tres mauvaise publicite…) a reconnu que le risque que la fillette atteinte a sa vie etait suffisament important pour lui autoriser d’avorter.
    La Constitution irlandaise prevoit donc maintenant le droit a etre informe sur l’avortement et le droit de se deplacer pour avorter, mais aussi et surtout, le droit a l’avortement si la vie de la mere est en danger, excluant le simple risque a sa sante, mais incluant le suicide comme danger a la vie…
    Malheureusement en Irlande toute modification de leur Constitution est soumis a referendum et si les catholiques extremistes reussissent a faire changer les mentalites, nous ne sommes pas a l’abris de voir un revirement jurisprudentiel et ces droits retires!
    Pour finir l’histoire de la fillette (plus connue sous le nom de « X case ») quelques jours apres le jugement de la Cour Supreme, elle a fait une fausse couche…

  14. 19/10/2009 13:50

    Merci gentes dames.
    Un pays qui prend ses bovins pour des des poupées vaudous et qui pend ses chiens comme des boules de Noël ne doit pas avoir vraiment intégré un des droits fondamentaux des femmes, me semble t il …

    • solenka permalink
      19/10/2009 15:13

      Malheureusement il y en a combien de pays qui n’ont pas intégré un des droits fondamentaux des femmes…???? Rien qu’en Europe par exemple ?
      ouai c’est pas gagné tout ça…

  15. pomme permalink
    19/10/2009 14:33

    Pinkmarple j’ai parfaitement compris tes propos (d’autant que tu viens de réitérer sur l’amalgame pauvreté-religion), en revanche je ne vois rien à discuter…

  16. 19/10/2009 15:26

    C’est toujours consternant de découvrir, dans des pays que l’on croit civilisés, des législations archaïques, que la religion en soit le fondement ou pas (et tout bien réfléchi, c’est peut-être même pire quand elle ne l’est pas, puisqu’on est en droit d’attendre de l’archaïsme d’une loi inspirée du fait religieux).
    Dans la même veine, si je puis dire, on a nos amis américains, land of freedom, qui ferment leurs frontières aux séropositifs (c’était supposé évoluer récemment, je n’ai pas suivi les derniers épisodes…), ou notre bonne vieille France… je suis dernièrement littéralement tombé de ma chaise en apprenant que le don du sang restait interdit aux homosexuels de sexe mâle – précaution qu’on pouvait comprendre quand le SIDA n’était qu’un « cancer de pédés » (l’inventeur de cette expression a-t-il été pendu par les couilles depuis, je le souhaite) dont on ne savait rien et comprenait pas grand’chose, mais qui de nos jours, est quand même assez terrifiante…

    • le velu permalink
      19/10/2009 15:31

      Mais le sang a une âme monsieur, au même titre que cette gomme, ce trombone ou encore cette saloperie d’affichette qui m’a manqué de respect. Le don de sang est donc un don de l’âme or, nous savons tous que les noirs, les pédés et bien sûr les roux n’ont pas d’âme, comment pourraient-ils alors donner leur sang?(sang qui, puisqu’ils n’ont pas d’âme, n’est pas vraiment du sang, cqfd)
      Vous vous rendez compte maintenant de l’énormité de votre proposition.

    • 19/10/2009 15:34

      Oui, ça m’horrifie aussi, j’en avais d’ailleurs parlé ici : https://lagene.wordpress.com/2009/06/14/donnez-mais-pas-tous/

      • 19/10/2009 15:42

        J’ai pas encore tout exploré les archives, mais je lis ça asap !

    • Nora permalink
      19/10/2009 15:40

      Terrifiant comme tu dis, horrible horreur et l’interdiction court toujours…

      Et quand tu demandes pourquoi, on te répond « sodomie, pratique à risque » et là c’est moi qui tombe sur le cul apprenant du même coup que la sodomie était une pratique exclusivement homosexuelle.

  17. Marie permalink
    19/10/2009 15:38

    Je pensais ce matin à la phrase d’Elie Wiesel en découvrant les « réactions » aux propos de Gisèle Halimi dans différents journaux « estimant que le droit à l’avortement traverse une période sombre « :
    Le fanatisme est aveugle, il rend sourd et aveugle. Le fanatique ne se pose pas de questions, il ne connaît pas le doute : il sait, il pense qu’il sait. »
    Je ne me souviens plus dans quel film on voyait Woody Allen assistant médusé à une manifestation d’extrême droite et disant que le seul moyen de parler avec ces gens était de les frapper avec des battes de base-balls ?

    • 19/10/2009 15:52

      C’est dans Manhattan et c’est une manifestation du Ku Klux Klan. Quelqu’un lui demande d’écrire une lettre au NY Times pour protester contre cette manif. Et il dit: “When it comes to the KKK, a brick through the window is better than a strongly-worded letter to the New York Times”.

      Apparemment il aurait aussi dit à propos du KKK : « I think you should defend to the death their right to march, and then go down and meet them with baseball bats ». Merveilleux. Comme toujours.

      Merci Marie de m’avoir rappelé les mots de ce génie.

  18. 19/10/2009 15:41

    Un peu d’humour pour détendre nos utérus 😉

    • La Capricieuse permalink
      19/10/2009 15:46

      Certes, c’est de l’humour, j’en conviens… Mais d’un coup, ça m’a fait froid dans le dos. C’est malheureusement tellement plausible…

  19. 19/10/2009 15:58

    Exact La Capricieuse, d’autant qu’il faut l’accord de deux médecins et d’un parent pour avorter en Espagne.

    • La Capricieuse permalink
      19/10/2009 16:00

      C’est officiel, j’arrête de manger des tapas! (oui, je sais, le raccourci est facile…)

    • 19/10/2009 16:20

      Pas sûre de comprendre… L’Espagne laxiste?
      Autoriser l’avortement sans limite de temps quand celui-ci est justifié par des critères aussi aléatoires que « la santé mentale de la mère »? Je rajoute sans limites de temps !!! Et interdire l’avortement quand celui-ci reflète un choix?
      Je sais pas exactement ce que c’est mais laxisme, tu vois, c’est pas le mot que j’emploierai …

      • 19/10/2009 16:23

        moi non plus 🙂
        je ne faisais que citer dans un élan de compassion pour le prochain régime alimentaire de La Capricieuse

      • 19/10/2009 16:26

        « Connerie intergalactique » au lieu de « laxisme », c’est pas mal non?

      • La Capricieuse permalink
        19/10/2009 16:30

        ça c’est gentil… Mais je fais fi de mon régime alimentaire… Perso, j’aurais proposé « stupidité incommensurable » mais « connerie intergalactique » ira tout aussi bien

      • 19/10/2009 16:57

        @La Meuf: Mmmh pas mal… que penses-tu aussi de monstrueux foutage de gueule?

  20. 19/10/2009 16:02

    Si Aznar s’était sauté Sarah Palin, là, de suite, on aurait BEAUCOUP plus rigolé!
    M’enfin big up à ce billet La Meuf, j’ignorais également que l’Espagne interdisait l’avortement et ton argumentation est tellement juste qu’elle me fait froid dans le dos. 1 million de personnes putain, UN MILLION, dans la rue pour manifester, ça me laisse littéralement pantoise.

  21. 19/10/2009 16:31

    @La Meuf : perso je parlerais plutôt de boucherie intergalactiques … un avortement à 8 mois de grossesse me fait remonter des images glauques et sanglantes dans mon neurone de fille …

  22. 19/10/2009 16:55

    Je n’arrive pas à croire qu’on ai pas encore entrainé l’irre de ne serait-ce qu’un catho enragé… Putain. Les trolls, c’était mieux avant…

    • La Capricieuse permalink
      19/10/2009 16:57

      Je doute que les cathos enragés viennent sur C’est La Gêne

      • 19/10/2009 17:03

        Ben on a bien eu des gens qui trouvent que les animaux sont plus importants que les humains, on est à l’abri de rien. On peut aller poster l’article sur 2 ou 3 sites bien sentis, histoire de mettre l’ambiance ?

        radio-notredame.benitier.fr
        les-triplés-du-figmadame-ctrolol.asso.fr
        jetrouvebenoitseize-unpeutropcoulant.com

        Pour commencer.

      • Aelixira permalink
        19/10/2009 23:55

        La Capricieuse, certains doivent googliser les mots impies pour venir proférer la bonne parole sur les sites des méchants =)

      • Malice permalink
        24/10/2009 22:59

        ( Bon, je vais placer ce commentaire ici parce qu’on parle de cathos engagés et que j’ai un très bon contre exemple d’un mec qui n’a pas mélangé personne et fonction comme bon nombre de politiciens)

        Le droit à l’avortement est un droit qui a été durement acquis en France par des femmes exceptionnelles et je salue encore aujourd’hui le combat que Gisèle Halami continue à mener à 80 ans.

        La position que l’on peut avoir aujourd’hui par rapport à la pratique de l’avortement est une position strictement personnelle en accord avec sa liberté de conscience. Cette liberté pour conserver sa signification première, ne concerne que soi et il n’y a pas à juger le choix de l’autre.

        En 1990 en Belgique, le Roi Baudouin refusa de signer la loi sur l’avortement car elle soulevait en lui un grave problème de conscience. Mais il estimait aussi qu’il ne pouvait ni sanctionner ni faire échouer l’acceptation de cette loi, et du même coup le fonctionnement des institutions démocratiques, pour ses convictions personnelles. Il demanda de se mettre en impossibilité factuelle de régner, c’est à dire en mode pause pour 24h , pour que le gouvernement puisse signer la loi.

        Et là, je lui tire mon chapeau.

      • Malice permalink
        25/10/2009 07:36

        Halimi, lapsus révélateur!

    • 19/10/2009 17:02

      Peut-être que certains sont venus mais que La Meuf les a convertis…

    • Aelixira permalink
      19/10/2009 23:54

      Quand on parle dès le début d’eux en les imitant, ça limite les dégâts, il faut le croire…Un poil dommage car parfois, c’est très drôle.
      Tout ça me rappelle un thread ME-MO-RABLE sur la fellation, malencontreusement partagé avec ces gens. A la clé, soutien d’une thèse selon laquelle, profitant de la perméabilité des tissus -ouiouioui!-, le sperme pouvait arriver à l’ovule et le féconder . -sérieux, en plus-. Des barres.

  23. Emilie permalink
    19/10/2009 17:39

    Bah perso je continue à aimer l’Espagne et les Espagnols ! Tous ne sont pas catholiques ultras…. De plus :

    1) Le droit à l’avortement est loin d’être partout reconnu… Même la Cour Européenne des Droits de l’Homme ne le reconnaît pas sauf s’il s’agit de protéger l’intégrité physique de la mère ou de l’enfant à naître (sur le fondement de l’article 8 de la Convention EDH), donc autrement que comme avortement thérapeutique entendu au sens large…

    2) Comme le fait justement l’Espagne. Elle n’est pas « laxiste », mais la pratique l’est au regard de la loi ‘(interprétation souple de la condition « danger pour la santé physique ou psychique de la mère »). Certes, cela demeure peut-être hypocrite…

    3) Mais, je vous rappelle qu’on connaît une situation un peu similaire en France. En effet l’IVG est autorisée pendant les 12 premières semaines de gestation mais réservée à la femme « en situation de détresse » (Article L2212-1 du Code de la santé publique).
    Et je pense qu’avec les débats annoncés autour de la réforme des lois bioéthiques, on entendra les mêmes débiles mentaux pro-life à mort (si j’ose dire) en France (bon j’espère qu’ils n’arriveront quand même pas à organiser une manif aussi importante!), sans que pour autant ils représentent ni la France ni la Français !

    Bref indignons nous contre les catholiques ultras, de quelque pays qu’ils soient, plutôt que contre l’Espagne !

    • L'étudiant permalink
      19/10/2009 18:51

      Oui enfin, la tu as quand meme un million de catholiques ultras espagnols qui se rassemblent pour manifester, donc ya de quoi s’indigner un peu contre les espagnols.

      • Ibo permalink
        19/10/2009 21:29

        Et les 53,06% des voix pour Sarkozy du second tour de la Présidentielle ont donnés l’idée de ne plus achter du camambert dans combien de pays ?

      • Nora permalink
        19/10/2009 21:38

        Je ne vois pas le rapport.

      • 19/10/2009 21:43

        Il va falloir inventer un Godwin pour Sarkozy.

      • 19/10/2009 21:50

        Et vous en faites quoi, du droit des peuples à manger du camembert ?

      • Nora permalink
        19/10/2009 21:53

        Tant qu’on a pas légiféré, pas le droit.

      • L'étudiant permalink
        19/10/2009 23:32

        Faut arreter les hors sujet la… Surtout que ca me met dans la gene la : vous avez oublie qui il y avait face a Sarkozy ?

      • Nora permalink
        19/10/2009 23:37

        l’héritier Lanquetot?

      • Jeje permalink
        19/10/2009 23:39

        ben non, le camembert président !

      • Nora permalink
        20/10/2009 00:11

        Je me doutais bien que quelqu’un allait la sortir celle-là.

      • Jeje permalink
        20/10/2009 00:12

        à vot’ service.

      • Emilie permalink
        20/10/2009 00:12

        @ L’étudiant (ou l’étudiante, j’ai lu vite fait dsl) : se révolter oui (je ne dirais jamais non à la révolte), mais contre les Espagnols non, contre les abrutis oui ! Et si la connerie s’abritait dans un pays donné, ce serait trop facile 😉

      • 20/10/2009 00:16

        ÉYUÈÈÈÈÈÈÈÈ

      • L'étudiant permalink
        20/10/2009 00:18

        C’est de l’exageration, nous sommes d’accord. Au meme titre que le « tous les francais » sont des beaufs, que le napalmage de la suisse, etc, etc.

        Il est evident que la quand on parle des espagnols qui sont revoltants, il s’agit de ceux qui « s’accrochent a leur foetus » (j’ai trouve l’expression tres poetique !)

    • L'étudiant permalink
      19/10/2009 23:38

      Expression un peu lourde a la relecture : « la, la, la ». Toutes mes excuses m’sieurs dames.

      • Jean Saisrien permalink
        20/10/2009 05:18

        un million de catholiques ultras espagnols

        Moi j’ai bien aimé..

  24. Bigre permalink
    19/10/2009 17:40

    Déjà qu’en France c’est pas encore bien terrible l’application de ce droit….
    http://www.avortementivg.com/article-24205706.html

  25. Melibea permalink
    19/10/2009 17:48

    Je suis Espagnole et je tenais à vous remercier pour cet article. La société espagnole s’était assez « libéralisée » ces vingt dernières années, du moins en apparence. Depuis deux ans, l’Église tente de regagner du pouvoir et il semblerait qu’elle y arrive, malheureusement. Ce qui est plus inquiétant, c’est que la police commence aussi à s’immiscer dans cette histoire de l’avortement (la « garde civile » a manipulé des preuves en 2007 pour provoquer la fermeture d’une clinique pratiquant des avortements). Je ne sais pas si l’info est passée dans la presse française, pour ceux qui comprennent l’espagnol:
    http://www.elpais.com/articulo/sociedad/juez/culpa/guardias/civiles/montaje/clinica/Isadora/elpepisoc/20091017elpepisoc_3/Tes
    Bref, ce n’est pas vraiment la joie par ici, en ce moment…

    • 20/10/2009 09:31

      Merci pour cette info, je ne crois pas que nous en ayons entendu parler en France.

  26. 19/10/2009 17:52

    Euh….
    D’accord, cette pratique reste très mal vue. Je me souviens du médecin que j’avais rencontré étant adolescente et en cloque qui m’avait dit  » Ce que vous faites me donne envie de gerber, si jamais je revois ici, je ne vous avorterai pas. » Les médecins peuvent d’ailleurs choisir de pratiquer ou non une intervention. Ils ont ce choix.
    Ce qu’il y a de bien, en France, contrairement à d’autres pays europpéens, c’est que 1) Nous avons le droit à l’avortement c’est autre chose que des avortements pratiqués sous couverts de raisons médicales discutables.
    2) Il est possible d’avorter sans avoir d’accord parental. Et bah ça, ça permet à des gamines d’éviter la septicémie en ayant recours aux douches de vinaigre et autres harpons-aiguilles à tricoter. Je nous trouve pas mal lotis, mine de rien.

    • Philippe de Thrace permalink
      19/10/2009 19:39

      Je suis sidéré. Est-ce qu’au moins ce médecin était espagnol, ou catho intégriste, ou super super moche? Je suis sidéré.

      • 19/10/2009 20:00

        Bah moche, oui, surtout de l’intérieur j’ai envie de dire. Mais quoiqu’il en soit, même à 17 piges, il en fallait plus pour me déstabiliser. Il pouvait bien penser ce qu’il voulait, j’m’en tapais les steaks.

    • 20/10/2009 09:33

      Est-ce que notre amie Anybody Out There a lu ce commentaire? Est-ce qu’elle va continuer à dire qu’elle est d’accord « et encore » pour les avortements dans le cas de grossesses adolescentes?

  27. L'étudiant permalink
    19/10/2009 18:51

    Rien de constructif a dire, mais j’applaudis des deux mains, pour changer.

  28. 19/10/2009 21:21

    Bonjour, bonjour, on m’attendait je crois!

    Je ne commencerais pas par « vils pécheurs » puisque mon avis est le mien et que sur ce sujet tellement grave et sérieux, il n’y a pas d’avie mieux qu’un autre. Chacun fait de sa vie ce qu’il l’entend.

    MAIS comme le dit le dicton « la liberté s’arrête la où commence…blablabla »

    La Meuf, tu dis que : « lorsque le christianisme a décrété un beau matin que l’embryon avait une âme (décision tout aussi arbitraire et vérifiable que de prétendre qu’une table basse a une âme, ou un ouvre-boîte) ». Comparer un futur bébé, donc un futur homme, à une table basse me fait m’inquiéter pour ta progéniture!

    En effet, l’Espagne a une loi complètement stupide, ce fameux « sans limite de temps » très inquiétant. Là dessus je te suis parfaitement, c’est ignoble. (Mais à mon avis il faut être sacrément dérangée, il ne tue pas un bébé de 8 mois comme ça…)

    Je ne suis ni pour ni contre l’avortement. Je ne suis pas contre dans le cadre d’un viol, d’une grossesse adolescente (et encore)…enfin les trucs badants quoi.

    Mais quand on voit des nanas de 30 ans, qui ont un job, un mec, un clébard et dont le moyen de contraception est l’avortement : moi ça me fout en rogne. Et il y en a énormément.
    Lorsqu’on peut, on garde. Merde. Il faut peut-être à un moment réflechir à ses actes, c’est pas comme si on avait des TONNES de moyens de contraception.

    Voilà c’est juste ça. Après chacun dispose de son corps comme il veut, mais faut pas exagérer quand même. Enlevez votre soutien-gorge qi ça peut vous faire sentir plus femme. L’avortement reste quand même un traumatisme psychologique pour toute femme qui y a recours (traumatisme qui apparait un jour ou l’autre) et il ne me viendrait JAMAIS à l’idée de le revendiquer.

    Allez-y lâchez-vous, les Simone. =)

    • 19/10/2009 21:29

      « dont le moyen de contraception est l’avortement » : ça existe vraiment ? Si oui, c’est un peu contradictoire avec le fait que « c’est un traumatisme pour toute femme » qui passe par là, non ?
      Ta Simone à moustache.

    • La capricieuse permalink
      19/10/2009 21:32

      Je prends le 1er tour… En fait, il y a 2 choses qui me perturbe dans ton post…
      « Lorsqu’on peut, on garde ». Non, « Lorsqu’on VEUT, on garde ».
      Et il ne s’agit pas de revendiquer l’avortement, mais le DROIT à l’avortement.
      Voilà, là c’est mieux.
      Simone I

      • 19/10/2009 22:00

        « Non, “Lorsqu’on VEUT, on garde”. » Pour moi, c’est de l’égoïsme pur et dur.

      • 19/10/2009 22:05

        Et comment définis-tu « pouvoir » ?

    • 19/10/2009 21:33

      Et puis bon, si je ne m’abuse, on parle du droit fondamental, pas des abus qui en sont éventuellement faits ?

      • 19/10/2009 21:59

        On est d’accord, mais là en l’occurence, comme la Meuf mélangeait un peu les deux, je me suis dit que j’avais l’droit.

    • Nora permalink
      19/10/2009 21:49

      Je comprends pas bien ce que le soutien-gorge qui fait se sentir plus femme quand on le vire, vient foutre dans ton argumentation contre l’avortement.
      Mais ça me ravit que tu ne sois pas contre dans le cadre d’un viol.
      Ça rassure.

      Simone à frange

      • 19/10/2009 21:54

        Recherche troll qui voudrait bien écrire cette phrase :
        « En même temps, la meuf qui s’est fait violer, elle a bien dû le chercher un peu, alors elle peut garder le môme pour expier, non ? »

        Merci.

      • 19/10/2009 21:57

        Oh nan, diegosan(quel nom étrange, ne partons pas dans les extremes.

      • 19/10/2009 21:58

        Je n’suis pas une connasse non plus… Quoiqu’en dise l’Arabe.

      • 19/10/2009 22:02

        T’inquiètes, je ne te crois pas capable de ce raisonnement, mais c’est la phrase incontournable de ce débat, je préfère l’écrire moi qu’attendre qu’un autre la balance.
        Pour en revenir à ton point de vue, je suis peut-être naïf, mais je ne peux pas croire qu’il y ait des meufs qui vont avorter à répétition ou pas, comme elles iraient pisser, sans que ça les perturbe un minimum sur le moment – ne serait-ce que parce que c’est quand même un peu invasif (hors pilule abortive) et/ou parce que tu le sens quand même passer au moins dans ta tête, l’engin.
        Quant à se dire 15 ans après « j’aurais dû garder le môme de l’accident de capote quand je me suis fait un mec aussi torché que moi en sortant de boîte et que j’ai jamais revu », comment dire ? Si ça existe, ça fait peur.

      • Philippe de Thrace permalink
        19/10/2009 22:10

        Diego, c’est l’homéopathie appliquée aux trolls.

      • 19/10/2009 22:15

        ou une forme de vaccin 😉

  29. 19/10/2009 21:33

    Parce que ce traumatisme n’apparait pas toujours tout de suite. C’est au moment où elles voudront avoir un enfant et qu’elles ne pourront plus qu’elles s’en boufferont les ongles de pied.

    Ton Benoit XVI à gros seins.

    • 19/10/2009 21:41

      Toi qui luttais contre les généralités hier, tu serais pas un peu en plein dedans là ? Il y a des millions de femmes qui ont des enfants sans problème avoir avorté non ?

      • 19/10/2009 22:03

        Et bien il s’avère que l’avortement dégrade considérablement ton système de fécondation. En fait, je donne vraiment mon humble avis, et si je fais des généralités (qui n’en sont pas tant que ça) et que je suis toute émotionnée (!), c’est parce que dans mon for intérieur, mon plus grand drame serait de ne pas avoir d’enfant, je l’avoue.

        En fait, ce qui me tue (mauvais jeu de mot), c’est la banalisation de l’avortement.

      • 19/10/2009 22:07

        De mon point de vue (et j’ai autour de moi des filles qui le partagent, malgré leur envie a priori fort naturelle d’être mère), avoir un enfant à tout prix n’est pas tellement mieux…

    • solenka permalink
      20/10/2009 16:56

      Put*** mais t’es grave toi ma grande…désolé, ce n’est pas tellement argumenté…mais je perds patience….quand je pense que malheureusement des comme toi, il y en a plein…Parce que les arguments bidons, ils sont tous là…L’avortement comme unique moyen de contraception(entièrement faux!!), Le traumatisme…les prolife parlent de syndrome mais l’idée est la même…….bref…bref..bref…

      • Anybody Out There permalink
        20/10/2009 17:37

        Oui en effet, pas du tout argumenté. Donc ne sert à rien. Mais merci d’être passé(e) pour répéter ce qui a déja été dit mille fois dans les commentaires. C’est chouette.

  30. 19/10/2009 21:42

    après avoir, tu auras rectifié (fuckin’ fever !)

  31. 19/10/2009 22:01

    @Anybody Out There: « Comparer un futur bébé, donc un futur homme, à une table basse me fait m’inquiéter pour ta progéniture! » : Est-ce que tu réalises, à quel point en disant ça, tu prends déjà position. Tout le débat sur l’avortement tourne autour de l’embryon et sur le fait de savoir si on peut considérer ou non qu’il s’agit déjà d’un être vivant. Ce que je dis, c’est que le jour où l’Eglise a décrété que l’embryon avait une âme, ils ne se fondaient sur rien de concret et de scientifique, c’était donc aussi arbitraire que de dire qu’une table a une âme, oui. Quant à ma future progéniture, merci de t’en inquiéter, je transmettrai en temps voulu au(x) concerné(s).

    Tu dis: « Je ne suis ni pour ni contre l’avortement. Je ne suis pas contre dans le cadre d’un viol, d’une grossesse adolescente (et encore) ». Je crois que ta réflexion sur le « futur bébé » et ton « et encore » disent clairement ta position. Pour ce « et encore » je pourrais argumenter des jours, mais sincèrement je n’ai ni le temps ni le courage, je te renverrai plutôt au tome II du Deuxième sexe de l’une des deux Simone. (p.336 de la version poche) Tu y apprendras notamment qu’on ne prend pas à la légère une grossesse non voulue d’adolescente.

    En ce qui concerne ta merveilleuse argumentation: « Mais quand on voit des nanas de 30 ans, qui ont un job, un mec, un clébard et dont le moyen de contraception est l’avortement : moi ça me fout en rogne. Et il y en a énormément.
    Lorsqu’on peut, on garde. Merde. Il faut peut-être à un moment réflechir à ses actes, c’est pas comme si on avait des TONNES de moyens de contraception. », j’ai juste envie de te dire: MAIS TA GUEULE! Qu’est-ce qui te permet d’affirmer qu’il y a énormément de femmes qui considèrent l’avortement comme un moyen de contraception? Qu’est-ce que tu en sais? Ce n’est pas parce qu’il y a des femmes qui avortent qu’elles considèrent ça comme leur moyen de contraception. Je ne connais pas une femme qui ne redoute pas de se faire avorter. C’est simplement rassurant de savoir que ça existe et qu’on en a la possibilité. Et puis pourquoi une femme de 30 ans avec job, mec et chien n’aurait pas le droit de ne pas vouloir d’un enfant? Lorsqu’on peut on garde? ça veut dire quoi on peut? C’est très personnel, ce n’est pas qu’une question matérielle. J’ai un mec, un boulot et un chien donc je n’ai pas le droit d’avorter??? Mais tu te sens mal?
    Il y a certes pas mal de moyens de contraceptions, mais sais-tu que beaucoup de femmes ne peuvent pas prendre la pilule? Et que les accidents, ça arrive avec une capote?

    Bref, ça me désespère de lire ça à notre époque.

    Enfin, pour les Simone, tu ferais bien de lire Beauvoir (le Deuxième sexe donc), de lire l’autobiographie de Simone Veil et de l’écouter à l’Assemblée quand elle défendait son projet de loi, ça te remettra peut-être les idées en place.

    • 19/10/2009 22:10

      Et on a plus le droit d’avoir un avis dans ce foutu pays de merde! c’est quoi cette obligation d’aller toujours dans votre sens? C’est dingue de ne plus pouvoir exprimer ce qu’on ressent sans se faire traiter d’intégriste. Bien sûr que je prends position, comme tu prends position toi aussi dans tout ton billet. C’est quoi ces conneries, on a plus le droit de dire ce qu’on pense? Et la liberté d’expression t’en fais quoi la Meuf? T’inquiètes, hein, je vais pas changer les lois et te ramener avant le temps de la Simone et de Beauvoir. Tes droits ne vont pas changer, tu ne vas pas être interdite de port du pantalon!

      Putain, ça, par contre, ça me fout encore plus en rogne que le billet macho de l’Arabe.

      • 19/10/2009 22:15

        Je ne lis nulle part d’interdiction de penser ce que tu penses – et j’admire même ton courage d’affronter, seule, la meute déchaînée… Je lis une incompréhension totale de ton point de vue, et réciproquement.

      • 19/10/2009 22:22

        Sauf que moi quand je ne comprends pas un point de vue, je n’insulte pas. J’ai pris l’avis de la Meuf sans la blâmer, j’ai juste exprimé mon point de vue. Il ne me viendrait pas à l’idée de dire qu’une femme qui avorte est conne. je dis juste que dans certaines situations il ne faut pas banaliser.

        Après si la Meuf est aussi intolérante qu’elle est vulgaire, c’est vraiment pas mon problème. Et ne soyez pas tous si choqués, comme si vous ne saviez pas que des gens puissent penser comme moi… y en a bien un million en Espagne. Non ça c’était une blague, je suis pas si conservatrice que ça. Mais je partage juste mon sentiment sur ce sujet.

        Apparemment on a pas le droit ici.

      • 19/10/2009 22:22

        Oui, on a le droit d’avoir un avis dans ce pays, mais sur ce blog, non. Ici, c’est une dictature, tu n’avais pas encore compris?

        Plus sérieusement, tout le monde a le droit de ne pas aller dans notre sens, mais tes arguments sont pourris, désolée.
        Tu dis que tu prends position, ce n’est pas vrai, dans ton premier commentaire tu disais que tu n’étais ni pour ni contre, ce qui, de toute évidence, n’est pas vrai. J’aime bien qu’on assume ses positions.
        Mais je dois reconnaître qu’avec les anti-avortement, je n’ai pas beaucoup d’indulgence, ni de patience.
        Par ailleurs, je ne t’ai pas traitée d’intégriste, je t’ai juste encouragée à te renseigner un peu sur la question des grossesses adolescentes, entre autre. Parce que ton « et encore » m’a donné des crampes d’estomac, pour rester polie.

        Enfin, tu peux m’expliquer pourquoi tu mets un « la » devant le nom de Simone de Beauvoir? Je sens une pointe d’irrespect dans ce « la » et ça ne me plaît guère.

      • 19/10/2009 22:26

        Misreading la Meuf : il faut lire La Simone (Veil) et Beauvoir, en deux temps.

      • 19/10/2009 22:29

        Exact, au temps pour moi.

      • 19/10/2009 22:30

        Merci, y en a au moins un qui suit sans s’étrangler d’indignation.

      • 19/10/2009 22:31

        Je m’y suis pris à 2 fois, hein, c’était pas d’une clarté totalement claire 😉

      • 19/10/2009 22:37

        Oh ça va, ce n’est pas ça qui m’étrangle d’indignation, ce n’est qu’un détail.
        Pour les livres, je ne prétends pas être la seule à en lire, je t’ai juste encouragée à en lire deux pour ne pas avoir à en recopier des passages ici, parce que je n’exprimerai jamais aussi bien qu’elles ce que je pense sur la question.

        Par ailleurs, je ne t’ai pas insultée, je t’ai juste dit de fermer ta gueule, parce que c’est la première chose qui m’est venue à l’esprit en te lisant.

        Quant à ton « Il ne me viendrait pas à l’idée de dire qu’une femme qui avorte est conne », c’est un peu comme ton point de vue sur l’avortement en cas de viol bien souligné par Nora, c’est vraiment trop aimable de ta part. Les femmes qui ont avorté t’en saurons gré.

        Et enfin, ton « il ne faut pas banaliser »: qui a banalisé l’avortement ici? L’autoriser, ce n’est pas le banaliser.

      • 20/10/2009 01:01

        « Sauf que moi quand je ne comprends pas un point de vue, je n’insulte pas ». Devrais-je te rappeler, chère Anybody, que c’est ce que tu fais à chaque fois lorsqu’un de mes articles ne te plais pas (ce qui d’ailleurs a été systématiquement le cas, je me demande si au final, tu n’as pas quelque chose contre moi personnellement). A chaque fois que tu avais quelque chose à me reprocher, tu y es allé de ta petite attaque personnelle, et je réalise, vu comme tu parles à la Meuf, que c’est une constante pour toi. Donner ton argument contre quelqu’un passe par sous entendre que la personne en face a un problème. Finalement, c’est tout ce que tu fais, et ce depuis ton tout premier commentaire désagréable sur ce blog.

        « Je n’suis pas une connasse non plus… Quoiqu’en dise l’Arabe. »
        En plus d’argumentaires biaisés, tu utilises sans vergogne le mensonge, puisque je n’ai jamais publiquement dit que tu étais une connasse.

        Avant de lire plus loin, je voudrais t’assurer à toi, ainsi qu’à tous les lecteurs de ce blog que l’avis que je vais formuler ci-dessous ne reflète que mon opinion personnelle, et n’engage en rien celle de mes co-auteurs.

        Tu me permettras cependant, maintenant que tu as décidé d’aller déverser ta bêtise sur mes camarades, et donc, visiblement, de pourrir les commentaires de notre bien aimé blog avec tes idioties d’illuminée, de pouvoir enfin te rendre ce que tu m’as donné ces quelques derniers mois en enfin te traiter comme la connasse que tu es. Oui. Voilà. Je mets de côté toute velléité d’objectivité, de diplomatie et de bienséance en te disant très honnêtement ce que j’ai sur le cœur.

        Moi, je pense que tu es moche et que tu pues de la gueule. Je pense aussi que tu es une pauvre conne.

        Parce que vois-tu – tu ne le sais peut-être pas – mais il y a trois types de cons sur cette planète. Tout d’abord, il y a les cons qui savent qu’ils sont cons… Ce sont sûrement les plus touchants. Ils s’excusent quand ils mettent du temps à compter leur monnaie à la caisse, ou te demande pardon alors que tu viens de leur marcher dessus. Nous les appellerons les Forrest Gump.
        Ensuite, il y a les cons qui ne savent pas qu’il sont cons, mais qui n’ont pas d’autre ambition que d’être ce qu’ils sont… Ils représentent la grande majorité des cons, sont souvent énervants, mais la plupart du temps inoffensifs. Nous les appellerons les Walter Sobchak.
        Et puis il y a le dernier type de cons, sûrement le plus exaspérant: les cons qui se prennent pour quelqu’un et qui pensent qu’ils ont quelque chose a dire. Il leur arrive d’être dangereux, mais ce qu’ils sont systématiquement, c’est insupportables. Vraiment. Tellement que l’Abbé Pierre, face à eux, aurait (S’il était encore parmi nous, paix à son âme) une irrépressible envie de leur emplâtrer la tronche dans le premier mur en crépis qui passe (parce que le crépis, ça pique). Nous appellerons ces cons les Anybody Out There.

        Alors oui, tout ce que je viens de dire, tu pourrais le retourner contre moi, remplacer ton nom par le mien, mais tu ne m’enlèveras pas le bonheur de t’avoir enfin déversé ce que la raison m’empêchait de te dire depuis longtemps ma chère, très chère Anybody.

        Et oui, c’est méchant, et oui, c’est gratuit, et oui c’est personnel…. C’est tout ça à la fois, soit, mais c’est surtout très mérité…

      • 20/10/2009 11:10

        C’est marrant, on a presque l’impression que tu t’excuses de le penser l’Arabe, je croyais que les 4 fantastiques assumaient toujours ce qu’ils écrivaient?

        Pour finir cette discussion, qui a vraiment trop duré ne trouvez-vous pas (!), je viens sur ce blog parce que de temps en temps il y a des billets très drôles, très vrais et que les premiers posts étaient appréciables par leur sincérité.

        Ces derniers jours, les posts que vous livrez sont agressifs (encore une fois c’est mon avis, le but d’un commentaire finalement). Cette agressivité c’est peut-être votre style d’écriture, mais il a changé (à mes yeux) dernièrement. C’est pourquoi je réagis plus violemment certes.

        Cela étant dit, n’est-il pas plus intéressant de débattre calmement de sujets comme ceux-ci, plutôt que de s’exciter sur les opinions de chacun?
        Et si tous vos lecteurs ne postaient que des « Oui je suis d’accord » ou « Génial, trop bien écrit », est-ce que vous ne vous sentiriez pas un peu déçus? De ne soulever aucune réaction? Après tout, c’est un blog de connards non?

        Alors si je peux terminer par ceci : l’Arabe, excuse-moi de t’avoir blessé dans ton amour-propre, ce n’était pas mon intention première.
        La Meuf, excuse-moi d’avoir fait des généralités, c’est mon émotion qui parlait.

        J’essaierai dans mes prochains commentaires (d’accord ou pas d’accord) de peser mes mots et de vous contredire avec plus de sagesse. En espérant que vous en ferez autant.

        PS : juste un petit mot pour tous les commentaires ultra intolérants que j’ai pu lire sur la religion. La foi, ce n’est pas brandir une croix et la coller à la face du monde en disant « suivez-nous ». la foi, ce n’est pas interdire. Si je peux témoigner (on se croirait dans « C’est mon choix », je suis désolée…), ma foi elle est intérieure et elle n’est pas fanatique. Bien sûr que Dieu n’est pas un vieux bonhomme à barbe. Dieu c’est un concept et des valeurs qui en général sont le partage, le pardon, l’amour de son prochain et la Vie.
        Enfin comme je sais que je parle dans le vent depuis 7 lignes, je m’arrête là. Mais je trouve ça triste de voir que ces gens qui prônent la liberté ne sont pas capables de se l’appliquer à eux-mêmes.

        Et si après tout ça, je suis toujours une connasse, c’est à mon système autonome nerveux qu’il faut en réferrer… 😉

  32. 19/10/2009 22:24

    Mais arrête la Meuf, t’es pas la seule à lire des livres, ça va.

  33. 19/10/2009 23:09

    Bon de toute façon, je ne cherche pas à te convaincre et tu ne me convaincras pas non plus. Donc j’arrête là.

    • L'étudiant permalink
      19/10/2009 23:42

      Je sais que je suis completement HS, mais je trouve assez marrant de constater qu’au final, ce sont les memes personnes qu’on retrouve presque toujours a critiquer, contester, ne pas etre d’accord, avec les posts.

      Encore, dans le cas d’anybody, la critique n’est pas au niveau desesperant de certains, et le fait que tout le monde ne soit pas d’accord, est sans doute une bonne chose en soit.

      Mais quand meme, tu trouves vraiment du plaisir a etre sur un blog, ou la majorite des articles semblent te deplaire, et ou tes posts finissent regulierement en polemique ?

      (J’espere que tu ne te sentiras pas attaquee, ce n’est que de la curiosite un peu perplexe, de ma part.)

      • le velu permalink
        20/10/2009 00:19

        Perso, je trouve ca tout à fait intéressant de lire des avis en contradiction avec les posts. C’est finalement ce qu’on peut demander à des « commentaires », non?
        Alors oui, ca tourne souvent à une opposition entre « moi je pense que » et « non moi je pense que » assez stérile et qui se monte en épingle mais bon il faut des contradicteurs c’est comme ca qu’on fait évoluer ses opinions. Même si à chaud on a envie de les fesser (elle a dit qu’elle avait des gros seins, des images se bousculent dans ma tête), on ne peut pas la blâmer de rebondir sur un post.

        Dorénavant néanmoins je pense qu’on arrivera plus rapidement à la conclusion du  » tu penses comme ça moi non, j’arriverai pas à te faire changer d’avis et toi non plus ».

    • L'étudiant permalink
      20/10/2009 00:27

      J’avais lu un article interessant qui relatait le phenomene suivant.

      Effectuez un sondage sur un echantillon de population. Avec sur des sujets donnes, des reponses a choisir du style « Entierement d’accord », « Plutot d’accord », « Plutot contre », « Completement contre », etc.

      Faites discuter les gens entre eux.

      Refaites le sondage.

      Entre la premiere et la 2e fois, on constate de nombreux changements de position, dans une immense majorite des cas, on passe d’un point de vue peu appuye a l’extreme.

      Les polemiques de ce style ne font que mettre en exergue les differents points de vue.

      Neanmoins, c’est vrai que le debat est interessant a lire, d’ou le « le fait que tout le monde ne soit pas d’accord, est sans doute une bonne chose en soit » dans mon post.

      • le velu permalink
        20/10/2009 00:30

        oui oui l’étudiant, je n’étais pas ton contradicteur ^^, je me mettais en parallèle.

      • le velu permalink
        20/10/2009 00:36

        Tiens question, rapport à ton article, te souviens-tu des thèmes sur lesquels le panel était interrogé? Est-ce qu’on change aussi facilement d’avis à propos de notre voiture préférée que sur l’abolition de la peine de mort?
        Dis comme ça je serais tenté de répondre un gros NON certainement pas.
        Mais si ton article en parle, je veux des infos!

  34. L'Espagnole permalink
    19/10/2009 23:12

    Il y a près de 46 millions d’habitants en Espagne, dont près de 45 millions qui n’ont pas participé à cette manifestation et qui ne partagent donc pas l’avis de ce million d’ultra crétins de chrétiens. Je suis franco-espagnole et ils me font honte, mais je n’ai pas honte d’être espagnole pour autant et l’existence de cons finis dans mon pays ne va certainement pas m’empêcher de continuer à me gaver de tapas, de paella et autres délices de sauvages espagnols.
    J’ai eu à avorter cet été, je l’ai fait en Espagne parce que j’étais là bas, je n’ai pas eu à avoir l’aval de deux médecins ni d’un parent, j’ai juste dû signer un papier comme quoi j’étais consentante. Il n’empêche que j’ai du aller dans une clinique privée pour pouvoir subir l’intervention, les hôpitaux ne la pratiquant qu’en cas de danger physique pour la mère. La loi de 1985 est obsolète et c’est pour cela que le gouvernement socialiste, élu par la majorité des espagnols (il y existe donc des gens pas si sauvages que ça en Espagne), veut la modifier.
    Je n’ai pas mangé deux fois plus de tapas le jour où le gouvernement espagnol a légalisé le mariage homosexuel, je ne vais pas arrêter d’en manger ou me mettre à chanter la marseillaise sous prétexte qu’il y a des gens à la mentalité débile qui ont défilé à Madrid. Je pense malheureusement qu’il y a des cons partout.

  35. La gouine permalink
    20/10/2009 02:03

    chanter la marseillaise faudrait voir a (clavier americain pardon pardon) y aller doucement quand meme. parce quils ont ptetre une situation pourrie sur le plan de lavortement, mais ils ont le mariage pour les gens de meme sexe, et ladoption pour les couples homosexuels… la france en est loin, tres loin.
    chantons donc lhymne hollandais qui doit bien exister.

    • 20/10/2009 09:40

      @la gouine: C’est bien vrai, ce qui prouve qu’ils évoluent et qu’ils vont peut-être évoluer bien plus vite que la France. Rien que ça (le droit au mariage et à l’adoption pour les homosexuels) me donne envie de chanter l’hymne espagnol, c’est dire comme je suis inconstante moi aussi.

      @L’Espagnole: C’est évident, mais ici, sur C’est la Gêne, c’est notre façon de dire les choses, ça ne veut pas dire que je considère vraiment que l’Espagne est un pays de sauvages et d’obscurantistes.

    • Chris permalink
      20/10/2009 12:18

      Voui il existe, sauf qu’il n’est pas seulement hollandais, mais néerlandais, et il est aussi moche que les autres hymnes:

  36. l'autre "l"Autre" permalink
    20/10/2009 02:19

    J’ai pas spécialement aimé cet article… Pas à cause de l’avortement (je te rejoins là-dessus) mais à cause de la blague filée sur jenaimepluslesespagnols. Je trouvais ça drôle quand ça répondait à Mouammar Khadafi (aïe, peur d’avoir mal orthographié son nom), prôner la dissolution de la Suisse, en contexte c’était drôle. Mais là, j’aime moins… Parce que mon plaisir sur ce blog c’est de lire des gens intelligents et que pour le coup, j’ai eu l’impression de retomber dans un amalgame/ une généralisation qui, justement, n’est pas intelligente selon moi. J’ai bien compris que c’était de l’humour, hein, mais je sais pas, quelque part ça m’a dérangé.

    Sinon, je continue d’adorer ton écriture, la Meuf, et de vous aimer tout court, les 4 connards. Continuez comme ça ^^

    • 20/10/2009 09:42

      Désolée si quelque chose t’a dérangé, c’était pourtant effectivement de l’humour et du second degré, au même titre que l’article du Pédé sur la Suisse.
      Mais merci de continuer à nous aimer quand même!

  37. La gouine permalink
    20/10/2009 02:42

    je propose, la meuf, une idee darticle que ton feminisme ne saurait refuser : http://www.reussirmavie.net/
    voila. cest un magnifique site bourre dideologie catho qui ne dit pas son nom et se la joue cool, fait ecrire des articles sur lavortement et lame du foetus par des juristes a la con.
    un petit extrait pour te mettre en bouche. la question, cest lembryon estil une personne. alors on ne parle pas dame mais tu peux aisement remplacer…
    « Imaginons une cour d’assises, devant laquelle une personne plaiderait ainsi : j’avais un fusil, j’ai vu bouger dans le fourré, je ne savais pas s’il s’agissait d’un collègue ou d’un gibier et, dans le doute, j’ai tiré. Un tel raisonnement a-t-il une chance de convaincre le jury ? Dans le doute, il ne faut pas tirer, car il vaut mieux laisser filer le plus beau gibier que prendre le risque de tuer une personne.
    Dans le doute, il vaudrait mieux renoncer à utiliser l’embryon que de prendre le risque de sacrifier une personne.  »
    entre ca et les sites du type http://www.survivants.com/, tu as de quoi faire avec notre beau pays.

  38. Le Big permalink
    20/10/2009 04:59

    La meuf,

    Bien qu’étant lecteur plutôt régulier des articles de votre blog, c’est la première fois que me vient l’envie d’y écrire un commentaire. En effet, généralement je navigue parmi les textes de vos 3 acolytes et de vous-même esquissant tantôt quelques sourires, tantôt quelque approbation, et fort souvent passant un agréable moment. Puis je m’en vais convaincre ceux que je croise de venir s’ajouter à la liste des lecteurs fidèles à vos bon mots.
    Mais aujourd’hui il n’en est rien. Votre publication m’a profondément déçue. Je suis contre une quelconque interdiction de l’IVG mais votre façon d’évoquer cette manifestation m’a paru peu pertinente.

    Dès les premières lignes de votre papier, les insultes apparaissent. Vous qualifiez l’Espagne de « pays de sauvages » pour le seul fait que l’avortement n’y est pas libéralisé. Suis-je obligé de préciser qu’avant le 17 janvier 1975, demeuraient en France un petit nombre de personnes sachant utiliser un langage correct, sachant ne pas égorger celui qui ne marcherait pas dans leurs sens, et sachant montrer ne serait-ce qu’une once de respect pour leurs voisins? Je vous l’accorde, plutôt étonnant pour des sauvages.
    Puis, le niveau est monté d’un cran. Monsieur Benigno Blanco, président du Forum de la famille, refusant de clore le débat, mériterait selon vous de brûler en enfer! Et je pense que cette façon de réagir révèle un grave problème que je ne pensais pas voir apparaitre sous votre plume.

    Mademoiselle (puisque vous n’en avez «rien à foutre du statut de Madame livré avec menottes aux poignets»), le mépris avec lequel vous évoquez l’action de ces milliers de personnes est pour le moins déplorable. Ce sectarisme, cette propension à disqualifier totalement l’opinion de l’autre au point de refuser même de l’entendre ne pourra que desservir les nobles convictions qui sont les vôtres. Cette espèce de dictature de la pensée qui transpire de votre article joue contre vous. Elle contribue à valoriser le front opposé. Vous marquez contre votre camp.

    Pourtant, vous évoquez Simone Veil, celle qui a tant milité pour le droit à l’avortement dans notre pays. N’avez-vous pas pris note de la forme que prirent ses combats? Son discours du 26 novembre 1974 à l’Assemblée nationale pourrait vous servir de leçon. Elle se présente alors avec « un profond sentiment d’humilité […] devant l’ampleur des résonances que ce problème suscite au plus intime de chacun. Elle y évoque « un des problèmes les plus difficiles de notre temps » fusse-t-il lointain (mais tellement proche) pour nous autres. Son discours et son argumentaire ce jour-là sont imparables. Elle se garde bien d’insultes à l’égard du camp d’en face. Au contraire, elle commence par le respecter, le considérer. Incarnant à merveille la célèbre phrase d’Antoine de Saint-Exupéry: «Si vous voulez convaincre de l’horreur de la guerre celui qui ne refuse pas la guerre, ne le traitez point de barbare, cherchez à le comprendre avant de le juger».

    Je n’arrive pas non plus à passer sous silence le bien curieux amalgame concernant la corrida. Je crois simplement que vous valez mieux que ça. Vos procédés, ici, sont souvent ceux que vous dénoncez ailleurs.
    Simone Veil a convaincu beaucoup de ses concitoyens à propos de son combat. Tout comme Hugo, Jaurès, ou Briand concernant la peine de mort. Ou encore bien d’autres. Mais ils ont vaincu grâce au débat. Vous ne devez pas avoir peur du mot. Vous ne devez pas avoir peur de l’avis contraire. Vos convictions, à coup sûr l’emporteront.

    Alors certainement, ni vous ni moi n’avons le talent de ces personnages. Mais de grâce, abstenons-nous d’un despotisme moral dangereux qui ne fera que servir nos adversaires. Même si nous ne cherchons pas à les convaincre.

    Je continuerai, cependant, toujours de vous lire avec la même attention.

    Sincères salutations et respects pour le travail accompli par votre équipe jusque là.

    • 20/10/2009 10:09

      Cher Le Big,

      Tout d’abord, merci pour ce premier commentaire sur notre Blog, même s’il vient exprimer votre profonde déception.

      Je vais tenter de vous répondre point par point.

      En ce qui concerne les insultes contre l’Espagne, je ne peux que vous répondre: Second degré. Si vous êtes un lecteur régulier de notre blog, vous devez savoir que nous y avons souvent recours, sans limites, au risque de choquer, il est vrai. Donc évidemment, je ne considère pas vraiment que l’Espagne est un pays de sauvages ni que la France était un pays de sauvages avant 75. J’ai juste pour habitude d’exprimer avec beaucoup d’excès mes sentiments et mes opinions. Et je ne changerai pas. J’en arrive donc à ce que j’ai souhaité à Monsieur Blanco, à savoir, « brûler en enfer ». Sachez, cher Le Big, qu’il s’agit là d’une expression que nous utilisons, mes co-blogueurs et moi, assez fréquemment, au moins aussi souvent que « salut, comment ça va? » et on ne se rend pas compte qu’en l’employant ici, certains peuvent se méprendre. Par ailleurs, je ne souhaite pas beaucoup de bien à ce Monsieur Blanco.

      Vous dites que mon mépris pour l’action de ces milliers de personnes est déplorable. C’est votre avis. Je trouve leurs actions déplorables, je trouve leurs paroles déplorables, je trouve leurs amalgames déplorables. Et sur cette question, je rejoins complètement Woody Allen lorsqu’il parle des manifestations du Ku Klux Klan et qu’il dit qu’il faut absolument leur laisser le droit de manifester et de s’exprimer pour ensuite aller les tabasser à coups de batte de baseball. Vous voyez, même en vous répondant, je n’arrive pas à me mesurer. D’ailleurs vous citez Simone Veil avec beaucoup de respect et d’admiration. Savez-vous seulement les insultes qu’elle a reçues de ces gens? Savez-vous les ignominies qu’elle a entendues? les menaces? Et bien rien que pour ça, ils méritent qu’on les traite avec le même mépris et la même violence. Avez-vous vu des reportages où l’on voit ces enragés harceler les jeunes filles devant les cliniques?

      Pour en revenir à Simone Veil, vous louez son action, et notamment son discours devant l’Assemblée en 74. Vous m’opposez à elle parce qu’elle n’insultait pas et qu’elle abordait la question avec humilité. Dois-je vous rappeler qu’elle était Ministre? Qu’elle essayait de faire passer un projet de loi qui lui tenait particulièrement à coeur? Qu’elle était au centre d’une Assemblée à forte prédominance masculine? D’une Assemblée de députés qu’il fallait convaincre? D’une Assemblée dont certains députés l’insultaient aussi. A tel point qu’elle en pleura. Je ne suis pas Ministre, je ne parle pas à l’Assemblée nationale et je n’ai la prétention de ne convaincre personne, je peux donc m’autoriser toute immodération. Dois-je aussi vous rappeler qu’elle s’est exprimée en 1974. Que nous sommes en 2009. Que refuser l’avortement aujourd’hui n’est pas tolérable. Que c’est justement parce que Madame Veil est passé par là qu’on ne peut plus accepter en silence et avec modération les cris de ces extrémistes.

      Enfin, l’amalgame sur la corrida. Ce n’est pas un amalgame. Ce que je dis c’est que ces gens qui manifestent parce qu’ils sont persuadés que l’embryon a une âme, que l’avortement est donc un meurtre et qu’il faut protéger chaque vie humaine, font preuve de bien peu de compassion et d’attachement à la « vie » lorsqu’ils assistent avec délectation à une corrida. Certes un taureau n’est pas un homme, nous ne reviendrons pas sur ce débat, mais un taureau est un être vivant pour lequel les aficionados de corrida n’ont aucun respect et ça me dérange.

      Quant à la peur de l’avis contraire, au despotisme moral et à la dictature de la pensée, je pense y avoir suffisamment répondu.

      Merci toutefois pour vos compliments sur le Blog.
      Nous espérons vous y croiser à nouveau.

      • 20/10/2009 10:20

        j’aime bien La Meuf !!!!

      • 20/10/2009 14:44

        La Meuf,

        Je sais bien que le Second Degré est de mise sur votre blog. J’ai simplement eu le sentiment de quelque chose d’un peu plus grinçant cette fois.
        Et nous ne sommes donc pas d’accord mais je continue de penser qu’il ne faut surtout pas se comporter comme certains d’entre eux peuvent le faire. J’ai vu les reportages dont vous parlez. Et je pense, au contraire, que nous ne devons pas tomber là-dedans.
        Je trouve vraiment insupportable l’impossibilité contemporaine d’avoir un débat sur certains sujets. C’est un avis, général. Je sais que ce n’est pas forcément la vocation de ce blog. Je ne parle pas de vous quatre spécialement, entendons-nous. Et je persisterai à croire que la confrontation d’arguments sera toujours plus productive. Certains médias devraient, à mon sens, y réfléchir sérieusement.

  39. 20/10/2009 09:50

    Je m’en viens apporter une petite pierre un peu moins humoristique à la branlée des commentaires ci-dessus. Il y a 30 minutes, je dormais encore, donc pardonnez svp le côté confus de mes neurones endormis.
    Il me semble, après avoir lu et relu les réactions de machin et chose, que nous mélangeons les débats. Je passerai les règlements de comptes qui ne m’ont même pas fait sourire : être Contre parce que l’autre est Pour me semble un peu infantile, mais cela n’engage que moi.

    Je me permettrai donc les réflexions suivantes :

    1. Il n’est pas étonnant qu’un débat sur l’avortement rejoigne celui sur la peine de mort. Il est surtout question de vie et de notre droit à l’ôter ou pas. Sujet combien tabou, philosophiquement difficile où la notion de « jouer à être Dieu » revient souvent sur le tapis. L’intégrisme ne menant à pas grand chose de constructif, il m’est aussi difficile d’entendre qu’on puisse être complètement pour ou complètement opposé. Pour avoir connu des êtres humainEs dans les deux camps, de celles qui le gardent à tous prix à celles qui s’en servent effectivement comme moyen de contraception, je peux dire que je me sens plutôt « entre les deux  » sur ce coup-là.

    2. Notre société n’est plus celle de nos grands-parents. Nos choix sont aussi différents. A la question du « pouvoir ou vouloir » garder un enfant, se mêlent d’autres aspects qu’une conception de la naissance : le coût de la vie, les revenus, la situation familiale, les moyens, … J’ai personnellement choisi par deux fois une interruption de grossesse parce qu’il me semblait plus juste de ne pas mettre un enfant au monde plutôt que de ne pas savoir l’élever correctement. Entendez par « correctement », avoir un salaire, un père, une situation stable et un avenir pas trop bancal. Notre société a créé des besoins dans lesquels chaque petit pion humain doit essayer de vivre le plus décemment possible …

    3. Ma position étant très claire lors d’avortement en cas de viol ou tout autre atrocité de ce genre, elle devient tout à fait modérée concernant un contexte différent. Chaque avortement est une histoire personnelle de femmes (et d’hommes), de choix et de raisons. Mais il est avant tout un droit important. Et comme tout droit, il s’accompagne, me semble t il, de devoirs. Il est important d’offrir à chaque personne ce droit fondamental, mais il est également important d’éduquer les gens à réfléchir et à être responsables de leurs choix de vie. Et ça, ce n’est pas gagné.

    Pour terminer ce blabla matinal, ce que je sais, c’est qu’on ne va pas se faire avorter comme on achète un … camembert. C’est un acte délicat, parce qu’il remet en question des fondements ancestraux.
    Bonne journée m’sieurs, dames

    rastaquOuère ( enceinte sous pilule contraceptive et sous sterilet ! )

    • 20/10/2009 11:21

      Et ben voilà, en fait, c’est ça que j’voulais dire.
      je vais à mon cours d’expression écrite et orale et je reviens.

  40. Cléo permalink
    20/10/2009 12:48

    Pour une fois je me suis enquillée la lecture de [presque] tous les commentaires, et franchement, les gens de la Gêne, vous êtes un peu en craquage nerveux, là, non ?

    La Meuf, que dix siècles de félicité irriguent de leurs bienfaits la progéniture que tu auras peut-être si et seulement si tu le choisis librement, mais sur ce blog de connards on fait un usage immodéré de l’exagération et du raccourci comme procédés réthoriques [tant mieux, c’est drole] ; quand le lecteur, après avoir essuyé ses larmes de rire, fait de même, il se fait lyncher et on lui scrutte l’incise et la métaphore pour mieux le déstabiliser. C’est bien la peine de critiquer les religieux pour être aussi con qu’eux.

    Et puis tiens, ça me gave aussi cette façon d’assimiler systématiquement les croyants à des connards, et de traiter de connards de croyants ceux qui envisagent ne serait-ce que de nuancer. Cette espèce de réflexe conditionné me fatigue autant que celui qui consiste à ouvrir toujours le même bouquin pour trouver des réponses à des questions différentes. Vous voulez pas trouver autre chose ? J’ai vécu en italie, et l’anti-cléricalisme y est beaucoup plus virulent qu’ici, et surtout prolongé par des actions concrètes. Je sais, c’est normal. Mais ça devrait inciter à respirer un peu de ce coté des Alpes.

    Enfin, j’ai avorté il y a qq années, et autant il ne me viendrait jamais à l’idée de nier ce droit à qui que ce soit, autant, si je devais avorter de nouveau maintenant que j’ai 30 ans, un mec, etc., j’aurais l’impression que je suis la grognasse dont parle A.0.T.
    Et je confirme au passage que oui, les filles trop molasses du bulbe pour prendre la pilule [en + de la capote pour les raisons que l’on sait] et qui ont 5,6 ou 7 avortements « contraceptifs » à leur actif, ça existe et j’ai même eu la malchance de converser avec l’une d’elles tandis que j’attendais mon tour dans une salle qui jouxtait la salle d’accouchement [merci pour la délicatesse, les mecs]. Mon gynéco a confirmé. En plus ces imbéciles compliquent la vie aux autres en saturant les plannings déjà surchargés [huit à dix semaines d’attente dans le public en Région Parisienne] des rares cliniques qui continuent à accepter de faire des i.v.g. [parce qu’en France aussi, la bête progresse].

    Donc ma position sur la question est que la seule atttude raisonnable face à l’avortement, c’est d’être à la fois pour et contre, pour par respect de la liberté individuelle, et contre parce que c’est quand même une saloperie de mauvais moment à passer, et que le foetus, on n’est pas dans son slip pour savoir si avant de penser il pourrait pas souffrir.

    Merci d’arrêter les procès d’intention au lecteur dans le doute, douter ça reste le meilleur moyen de ne pas faire trop de conneries [après en avoir dit un paquet].

    Voilà ! Sinon je vous adore. Si si. Enfin, vos articles quoi.

    • 20/10/2009 13:20

      Oh, j’ai envie de pleurer! Merci d’avoir compris ce que je voulais dire…
      Et pardon si moi aussi j’ai pu être trop catégorique dans mes propos.

  41. Yorick permalink
    20/10/2009 13:22

    C’est la première fois que je poste un commentaire sur le blog, bien que je le lise souvent, et bizarrement c’est pour réagir aux commentaires et pas au contenu de l’article de la Meuf ! (qui est très bien)

    Ce qui me pousse à prendre la plume c’est d’avoir lu à plusieurs reprises le mot « viol » dans ce débat sur l’avortement, dans le contexte « pour un viol, alors oui, évidemment… » Le fait même que le mot « viol » apparaisse lorsque l’on a un débat sur l’avortement, ça dénote quand même dès le départ une position assez réac sur le sujet, à mon avis. Parce qu’on institue dès lors forcément une sorte de classement dans les situations d’avortement (il y a les avortements moraux et ceux qui ne le sont pas) et qu’on institue un « cas par cas », et donc des limitations. Or il n’y a pas de « bons » et de « mauvais » avortements. Il n’y a qu’un principe (et si je pouvais souligner le mot « principe » je le ferai). Et ce principe est que les femmes sont libres de disposer de leur corps. Même quand elles ne sont pas faites violées.

    (intéressant par ailleurs que certains soient disposés à offrir aux femmes le choix de disposer de leur corps seulement quand au préalable un homme leur a déjà fait bien comprendre par la violence que leur corps ne leur appartient pas)

    De manière plus générale, ce qui me frappe et ce qui a suscité ce commentaire, c’est de remarquer et de vouloir relever ce genre d’arguments fallacieux, « cheval de Troie »: des arguments qui semblent défendre une chose mais qui portent en eux tous les arguments contraires. Ca me rappelle ce que j’entends souvent dans un autre débat, qui n’a rien à voir, la peine de mort: l’argument « il y a des erreurs judiciaires et on tue des innocents ». L’exemple parfait de l’argument censé être contre la peine de mort, mais qui porte en lui la corollaire « tuer des coupables est acceptable ». Or l’opposition à la peine de mort est, encore, un principe. Coupables, innocents, la peine de mort est abjecte pour tous.

    Bref, un petit plaidoyer pour protéger les grands principes des petits arrangements au cas par cas qu’on voudrait leur imposer pour finalement les affaiblir.

  42. dola permalink
    20/10/2009 13:30

    Moi qui lit ce blog sans jamais commenter , je me demande sincèrement comment on peut être un lecteur régulier et ne pas saisir le second degré à propos de l’Espagne.
    Est-ce que vraiment les gens croient que  » Du coup, [la Meuf est ] sortie et [a ] embrassé les trottoirs de Paris en chantant la Marseillaise, une baguette sous le bras  » ?

    Bref ceci étant dit , ce n’est pas plus mal de réagir un jour plus tard, à froid.

    J’ai avorté vers 17 ans, accident de capote combiné avec inefficacité de pilule du lendemain ( rien n’est jamais fiable à 100% sauf l’abstinence, c’est comme ça ,c’est une donnée scientifique incontournable , sauf pour la Vierge).
    J’aurais préféré m’en passer (parce que j’ai toujours eu envie d’avoir des enfants) mais cet épisode n’à en rien altéré ma fécondité et j’ai eu 2 enfants très facilement.
    Je me demande si c’est pas un relent de culpabilité judéo-chrétienne qui fait penser qu’on sera punie et qu’on ne pourra plus en porter d’autres.

    Quand au fait d’avoir un job, un appart, un chien et un poisson rouge, pardon mais s’il ne suffisait que de ça pour être des bons parents ça se saurait.

    Parce que c’est de cela qu’il s’agit : devenir parent, et franchement même quand tu les a voulus et attendus et désirés et que tu as un appart’ , un job …, ce n’est pas si facile que ça de bien le faire.
    Ce n’est pas le tout d’être installé matériellement (et je trouve consternant qu’on réduise un projet d’enfant à la capacité matériel de l’élever), avoir une place dans sans tête et dans son coeur ce n’est pas mal non plus et accessoirement ça peut rendre un gamin heureux.

    je ne dis pas qu’un gamin pas désiré est forcément malheureux, je dis simplement que parfois il vaut mieux avorter si on ne sent pas d’élever un môme ( parce qu’un enfant c’est perpèt’).
    Franchement c’est une responsabilité , et c’est bien d’être conscient qu’à certains moment de notre vie on n’est pas capable de l’assumer et de le faire correctement.

  43. dola permalink
    20/10/2009 14:23

    Ah une chose, à mon avis, parler des nanas qui avortent 7 fois dans le débat de l’avortement, c’est comme critiquer le principe même de l’assurance maladie sous prétexte que certains ont des arrêt de maladie de complaisance.
    Pas constructif du tout.
    Un droit ou un acquis social se doit être défendu à tout prix et surtout on ne le remet pas en cause en invocant ceux qui en abusent.

    • Cléo permalink
      20/10/2009 14:59

      Dola, je suis d’accord avec toi, et m’incline devant ton intervention bien sentie.

      Mea culpa, je me suis laissée entrainée dans la spirale infernale des commentaires, argumenter sans fin sur des détails des arguments d’autrui …
      J’avais juste envie de voler un peu au secours de A.0.T, c’est mon coté Zorro ^__^
      Je tire donc ma révérence en te saluant bien bas, et en ajoutant que si les cas pathologiques ne remettent jamais en cause le bien-fondé d’un droit, ils disent peut-être que le moment de réfléchir à cet acquis et d’en faire un bilan au calme est peut-être venu. L’avortement bien sûr, mais la question de la maternité [et de la paternité d’ailleurs ! j’aimerais bien que les mâles en présence en disent qqc] reste posée. Non ?

      • Cléo permalink
        20/10/2009 14:59

        entrainer, zut.

      • dola permalink
        20/10/2009 17:46

        Cléo, je suis d’accord avec toi, on pourrait faire le bilan des années écoulées depuis 1975 et s’interroger sur le nombre d’IVG stable malgré une contraception accessible , une pilule du lendemain sans ordonnance , l’allongement du délai légal etc.
        Peut-être qu’il y a quelque chose à faire en amont d’un point de vue social, je n’en sais rien.

        De là à penser que le droit à avorter n’est peut-être pas une si bonne idée, là non je bloque.

        J’aimerais que l’heure du bilan au calme soit venue mais ces échanges ici (ou ailleurs) me font penser le contraire. A tort peut-être.

  44. Le Big permalink
    20/10/2009 14:46

    Quelqu’un peut-il m’expliquer comment fait-on pour changer l’avatar svp?
    Merci!

    • Malice permalink
      20/10/2009 15:09

      Je répondrai parce que je pense que ça commence à énerver Diegosan de toujours répéter la même chose. http://fr.gravatar.com/
      Et si tu veux une tête de manga, la formule est quelque part dans les archives. C’est long à lire surtout avec tous les commentaires, c’est un roman à épisodes qui se lit de droite à gauche et de bas en haut parfois, mais ça en vaut la peine. Attention risque de dépendance importante.

    • L'étudiant permalink
      20/10/2009 15:36

      Si je peux me permettre une suggestion : ne serait-il pas possible de laisser quelque part sur le blog une note en evidence, evitant que cette question revienne hanter presque tous les posts ?

  45. lebig permalink
    20/10/2009 15:23

    Merci!

    • 20/10/2009 15:26

      Dites-moi Monsieur lebig/ Le Big, on ne se serait pas déjà croisé quelque part? votre tête m’est familière…

      • 20/10/2009 15:43

        Je suis un peu inquiet de ce déferlement de grosses barbes très noires…

      • lebig permalink
        20/10/2009 16:03

        La Meuf, j’ai bien peur de ne pouvoir répondre à votre question. En effet je doute fortement de ma capacité à percer votre si mystérieux anonymat…

      • 20/10/2009 16:19

        @diegosan: oui, cette barbe, comme celle de Jeje, est très inquiétante.

        @lebig: j’ai dû me tromper alors, j’ai cru reconnaître quelqu’un derrière cette barbe… au temps pour moi!

  46. lebig permalink
    20/10/2009 16:22

    Ou pas

    • 20/10/2009 16:25

      Votre « ou pas » s’applique à mon « j’ai dû me tromper », ou à mon « j’ai cru reconnaître quelqu’un »

  47. lebig permalink
    20/10/2009 16:46

    Je dirais simplement qu’il me faut avouer que la perspicacité de votre décryptage « avatarien » m’a fortement troublé…

    • diegosan permalink
      20/10/2009 16:55

      Ça devient un peu Tournez Manege qui passerait sur Arte, ce blog 😉

      • Nora permalink
        20/10/2009 17:01

        Je suis trop fan.

    • 20/10/2009 17:15

      @lebig: Bon, on peut se tutoyer maintenant?

      @Nora: Je suis fan de diegosan, moi. L’idée de Tournez Manège sur Arte c’est sublime!!!!!!

      • Nora permalink
        20/10/2009 17:20

        Ai-je besoin de préciser que je suis fan de canard aussi? 😉

      • 20/10/2009 17:40

        Bonne nouvelle, je réunis mon fan club ce soir à Repu, je peux aussi être désopilant en mettant des disques grâce à min exclusif mode multitask. Les infos en cliquant sur moi je.

      • 21/10/2009 08:04

        Les z’enfants, quand je rentre en France, on se fait un meeting « mettage de disque » avec Diego… c’est obligé. J’amène ma mère.

      • Malice permalink
        21/10/2009 08:50

        Je suis désolée Diegosan pour mon absence hier soir, je me suis perdue du côté de Bastille. Flute et zut, j’ai dû rater un grand moment de bonheur!

      • 21/10/2009 09:33

        Elle mixe quoi ta mère, Henri ?

      • 21/10/2009 09:46

        Les légumes.

        C’est mieux pour les falafels.

      • Nora permalink
        21/10/2009 09:48

        T’as jamais vu la mère d’Henri mixer? Enorme.
        Là, ou elle est grandiose, c’est qu’elle peut mixer tout en mangeant des falafels.
        J’adore ce qu’elle fait.

  48. lebig permalink
    20/10/2009 17:03

    Oh ne sois pas jaloux cher diegosan. Laisse toi pousser la barbe, tu y auras droit toi aussi tu verras…

  49. diegosan permalink
    20/10/2009 17:12

    Je ne connais pas la jalousie en termes de pilosité…

  50. Merlys permalink
    20/10/2009 17:15

    Un peu les cheveux aussi…

  51. ddlacrevete permalink
    26/10/2009 10:51

    La meuf t’as pas parlé des churros

  52. La Rosbif Arabe permalink
    28/10/2009 21:14

    L’Espagne fait vraiment pitié au niveau des législations sur les IVG, mais même si ici en France l’avortement est un droit, on voit qu’en pratique c’est une autre affaire … avec la réduction des hôpitaux et des centres IVG, on détruit des établissements pour lesquels les Françaises se sont battus et, en plus, les hôpitaux proposant ces interventions font parfois attendre la femme, qui découvre qu’elle attend un enfant parfois plusieurs semaines après être tombée enceinte, un rendez vous 3/4 semaines plus tard avant de reprendre un rendez vous pour être opérées plus tard. Résultat : la femme a dépassé le terme légal d’avortement (sans compter les établissements qui ne respectent pas les délais, et refusent des avortements à plus de 10 semaines de grossesse, trop cher, alors que la limite est de 12 semaines).
    L’avortement, un acquis en droit mais plus tout à fait en fait.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :