Skip to content

Le Président sénile et la Princesse morte.

23/09/2009

CONTRE.

Dans quelques jours, sera disponible chez votre libraire le très attendu roman de notre éternel Président sortant, Valéry Giscard D’Estaing, intitulé Le Président et la princesse, contant les amours passionnées d’un chef d’Etat froggie et chauve et d’une princesse britannique brushinguée, le tout sur fond d’intrigues diplomatiques et autres soubresauts de l’Histoire.

article_vgeladydi

La question qui taraude la ménagère des deux côtés de la Manche (et accessoirement moi aussi) est de savoir si ce roman à paraître a été conçu comme des mémoires travesties en fiction ou s’il s’agit juste du premier ouvrage de l’histoire du roman à l’eau de rose à avoir été écrit par une momie.

A vrai dire, on comprend mal quelles ont pu être les motivations de VGE, lorsqu’il s’est décidé à travailler sur cette histoire. Plusieurs hypothèses peuvent expliquer ce geste:

-VGE veut devenir pote avec Harry et William, et ce livre est une maladroite tentative de rapprochement avec les 2 rejetons.

-VGE a, un jour, proposé une valse « en tout bien tout honneur » à cette sainte nitouche de Diana qui l’a gentiment éconduit, car plus portée sur les Sex Pistols, à l’époque. Cette meurtrissure expliquerait que VGE, à la façon de Briony Tallis le personnage d’Expiation de Ian McEwan, ait inventé toute cette histoire afin de donner vie à un vieux fantasme et de laver l’affront qu’a representé ce râteau princier.

-VGE a effectivement séduit la princesse de Galles (s’était-t-elle prise un parpaing sur la tête à Buckhingham Palace ce jour là ? Nous ne le saurons jamais). L’hypothèse de la passion torride fera l’objet d’un prochain article.

-VGE, en époux fidèle qu’il est, a été mis contre son gré, dans le lit de Diana, par des mercenaires à la solde de la coalition USA/Israël/Arabie saoudite/Pakistan (encore elle !) afin de précipiter le monde dans le chaos (échec relatif).

Il reste à espérer que toutes ces interrogations soient dissipées le jour de la parution du livre ou à plus long terme, le jour du Jugement Dernier.

En attendant, j’avancerai une toute dernière possibilité : et si VGE, obssédé par l’idée de gagner le concours du Président Le Plus Beau Gosse De L’Histoire, avait inventé toute cette histoire dans le seul but de faire de l’ombre à sa bête noire, qui doit sortir ses mémoires dans les semaines qui viennent et qui reste le grand favori dans cette compétition si disputée.

POUR.

Valery Giscard D’Estaing et Lady Diana auraient donc eu une liaison après le mariage de la princesse.

Finalement, pourquoi pas ?!

Si VGE nous raconte l’objet de son affection dans son roman Le Président et la princesse, alors pourquoi devrions nous en contester les prémisses autobiographiques.

Et si, loin des vantardises de vestiaires, VGE nous faisait modestement entrer dans l’intimité d’un amour impossible ?

Et si cet amant qui ne voulait pas dire « au revoir » avait enfin trouvé le moyen de témoigner sa dévotion à l’Aimée dans l’au-delà et nous révélait, par ses confessions sereines, les contours délicats d’un des multiples visages de cette princesse des coeurs.

Et si nous laissions, en ces temps désenchantés, cette histoire imprégner nos consciences et acceptions d’être les dépositaires d’un secret qui était destiné à mourir avec ses protagonistes.

Tout cela me fait penser à ce qu’écrit Meryl Streep à ses enfants, à propos de la liaison qu’elle leur a caché toute sa vie, dans le très beau film de Clint Eastwood, Sur la route de Madison, “Je crois venu le temps de mettre en ordres mes “affaires”…excusez le mot. (…) Je pourrais laisser tout ça mourir avec moi, mais avec l’âge les peurs s’apaisent. Le plus important, c’est qu’on sache ce que vous avez été durant ce bref séjour.”

giscard

Et bien, même si Le Président et la princesse n’est rien de tout cela et que le livre s’avère n’être qu’une bluette de plus, je l’attends néanmoins fièvreusement en priant juste pour que Giscard écrive plus avec ses mains qu’ avec ses pieds.

Advertisements
21 commentaires leave one →
  1. Yadvig permalink
    23/09/2009 14:13

    Comme disait Canteloup hier, c’est à peu près aussi probable que Bachelot et brad Pitt…

  2. 23/09/2009 14:15

    Je pensais que notre petit pays était le royaume du surréalisme…. Finalement, c’est rassurant de savoir que nous ne sommes pas seuls…. ;-)-

  3. Brimbelle permalink
    23/09/2009 15:00

    Jolie, la référence à Expiation!

  4. Maestria permalink
    23/09/2009 15:16

    Effectivement, il y a de quoi se poser des questions sur le sujet. Je comprends mal pourquoi tout le monde est retourné par cette histoire. Et s’il s’agissait tout bêtement d’un roman de fiction ? Si cette histoire d’amour avait effectivement été réelle, j’ose espérer que VGE aurait eu assez de classe pour la garder pour lui. Ça donne des hauts-le-cœur à beaucoup d’imaginer Diana au lit avec VGE, mais n’oublions pas qu’au lit, elle y était avec Charles !
    Désolée, mais pour moi la référence à Atonement est hors-sujet.

  5. pomme permalink
    23/09/2009 16:36

    Enième (et inutile) preuve que le ridicule ne tue pas…

  6. 23/09/2009 16:43

    aurait-il juste besoin de fric?

  7. Marie permalink
    23/09/2009 17:58

    Si j’étais sa famille je demanderai une expertise cérébrale, je rassemblerai tous les livres pour les brûler, je ferai des excuses publiques à la tv ensuite je me ferai hara kiri.
    Ou bien j’irai travailler chez France Télécom.
    Ou bien je dirai que la sortie était prévue pour le 1er avril.
    Ou pour Halloween.
    Ou bien que crâne d’oeuf a chopé le virus mutant… et qu’il y a des séquelles.
    Ou que ses facultés intellectuelles sont dans son popo tous les matins.
    Ou qu’un agent russe lui a fait avalé une substance à l’insu de don plein gré depuis trente ans.
    Ou que les volcans d’Auvergne dégagent des fumées suspectes.
    Ou bien qu’à force de se voir se tromper de porte dans tous les bêtisiers de TF1 il a fini par perdre la boule.
    (…)

  8. Marie permalink
    23/09/2009 18:00

    « lui a fait avaler » pfff

  9. Marie permalink
    23/09/2009 18:03

    En tout cas la Briony elle aurait mieux fait de fermer sa gueule !

  10. 23/09/2009 18:19

    Et bien moi, j’ai très envie de le lire, ce livre. Un roman (!!)(autobiographique ou pas et il y aura forcément des éléments inspirés de sa vie et de son expérience) écrit par un ancien Président de la République, c’est assez rare pour qu’on se jette dessus il me semble. Et VGE manie si bien les mots que je suis sûre que ce sera au moins extrêmement plaisant à lire.

  11. Marie permalink
    23/09/2009 18:22

    Je préfère attendre les mémoires de Chirac quant à moi 😉

  12. benjnoble permalink
    23/09/2009 18:35

    Cet ancien président plus proche du départ (du monde des vivants j’entends) qu’autre chose veut s’en aller comme un prince avec le train de vie qui va avec. Au fait obsédé avec un seul « S » on l’a (trop) souvent écrit pour me désigner parce que sinon je suis une bille en orthographe.

  13. Marie permalink
    23/09/2009 18:36

    Y parait même que c’était pas du tout du tout du tout ça hé hé ..
    Vous vous souvenez de sa tête lorsqu’il a reçu Madonna ? Pourvu qu’il nous ponde pas un chapitre sur sa petite culotte !

  14. autre meuf permalink
    23/09/2009 23:15

    J’ai entendu ce matin sur France Info que ça pourrait etre inspiré de la vie de Mitterrand ( ce qui parait possible si on prend en compte les années de mandats auxquelles VGE fait référence, la ré-élection du président sujet du livre, et l’infidélité chronique de François..entre autre). VGE et Mitterrand se sont rencontrés pendant plusieurs heures en 1995. Personne ne sait ce qu’ils se sont dit. Mais les premiers mots du roman « promesse tenue » feraient référence à une promesse faite lors de cet entretien. ET je dois reconnaitre que je trouve cette théorie plus romanesque et plus plausible que d’imaginer VGE et Diana en levrette dans les couloirs de l’Elysée…

    • Marie permalink
      24/09/2009 12:29

      Non ?!?
      Tu veux dire que VGE et F Mitterrand ont eu une liaison secrète !?!
      😀

      • davidgeridoo permalink
        24/09/2009 12:35

        Ça me fera lire sous un tout autre jour les « Monologues du VGE » !

  15. Le Grand Robert permalink
    24/09/2009 11:24

    Cette aventure , c’était avant ou après la mort de la Princesse ?

  16. Marie permalink
    24/09/2009 12:50

    @ davidgeridoo : n’oublie pas de lire « Le deuxième sexe de Mitterrand » dans la foulée !;-)

  17. Maegyas permalink
    24/09/2009 20:16

    Je sais pas si l’histoire et vraie mais bon, Stéphane Guillon m’aura bien fait rire dans son humeur du 23 sur France Inter. Et puis, en tant que Président à la retraite, il ne sait pas comment utiliser son temps libre, le pauvre, alors il s’improvise écrivain…

Trackbacks

  1. Stéphane Bern et Barbara Cartland se font passer pour Giscard « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :