Skip to content

Vous avez dit tatouage?

03/09/2009

pamtommy

A tous mes amis tatoués: je vous aime beaucoup. Mais vous me mettez dans une gêne croissante. Tous autant que vous êtes. Je m’explique.

L’un de mes meilleurs amis (que je nommerai Vico, pour des raisons évidentes de respect de la vie privée) doit se faire tatouer dans quelques jours. Ce post est une tentative désespérée de l’en empêcher en lui démontrant, par les vertus de l’argumentation, qu’il est sur le point de faire une irréparable boulette. Alors je me sens comme un avocat commis d’office qui s’échine à éviter la fatale injection à mon client, même si je sais bien que son sort est joué et qu’il va terminer une aiguille pleine d’encre noire dans le bras. Mais, comme vous l’aurez compris, je suis un homme d’action qui n’attendra pas calmement l’hypothétique coup de fil du gouverneur…

Ce projet épidermo-graphique semble lui tenir à coeur depuis quelques temps: il s’agit pour Vico de se faire tatouer un vers (de poésie, pas de terre) sur le bras. Le vers élégamment cité dans un film vu il y a quelques années, est beau, j’en conviens, mais dénué de sens une fois sorti du corps du texte. Mon pote Vico aime tellement ce sonnet qu’il veut s’assûrer que ces quelques mots l’accompagneront ad nauseam jusque dans la tombe.

D’aucuns me diront qu’il s’agit là d’une belle preuve de romantisme exacerbé; que mon ami se voue corps et âme à l’amour de l’Art. Et bien moi je dis FOUTAISE. Moi aussi, j’aime la poésie, mais il ne me viendrait pas à l’idée de me faire tatouer Le dormeur du val sur le fessier gauche juste pour faire mon intéressant.

La vérité, c’est qu’il n’y a rien d’authentique dans cette démarche. Mon pote semble avoir très mal digéré l’adage qui dit « Nous sommes ce que nous aimons ». Il a donc décidé que tous les queutru qu’il kiffe (films, musique, boissons alcoolisées, sonnets en prose de Dylan Thomas) seront indiqués sur son corps, lui faisant économiser pas mal de salive lorsqu’il rencontrera des gens suffisamment curieux pour vouloir poser la question « Et toi? C’est quoi tes centres d’interêt? ».

Suis-je à ce point réactionnaire de penser qu’à l’heure de l’omniprésence des images, notre corps a le droit de ne pas être réduit à une sorte de page Facebook faite de peau et de poils? Nous serions donc tous tenus de nous résumer et de traduire notre humeur du moment en quelques signes plus ou moins rapides à parcourir. Ou le règne littéral de la superficialité.

A vrai dire, il me semble que le tatouage à la sauce occidentalo-djeun’s, n’est qu’un des multiples visages qu’emprunte le conformisme. Pour s’en convaincre, il suffit de constater la pathétique dichotomie à laquelle sont réduits nos amis tatoués: d’un côté, les « moutons » qui choisissent leur tatouage sur un catalogue et de l’autre côté, « ceux qui ont de la personnalité » qui fournissent LE motif original longuement mûri qui sera gravé à tout jamais dans leur chair.

Les partisans de cette pratique feront valoir qu’il s’agit d’un acte libertaire mais je n’y vois qu’aliénation et soumission. Dans les civilisations anciennes ou primitives, le tatouage est la marque d’appartenance à la fratrie, la tribu, ou encore au gang. Rien de bien libérateur, en somme.

Ton corps t’appartient? Et mon cul c’est du poulet? Ton corps est la propriété de Nike, Endemol, et de Pier Import. Tu n’es qu’un pauvre diable qui se donne des grands airs subversifs dans sa cellule invisible. Alors ne viens pas me parler du discours inter-textuel et polysémique dans l’herméneutique de ton tatouage à la noix.

Tu devrais savoir que « TU » n’est pas une entité monolithique, mais une donnée fluctuante. Tes goûts et dégoûts evoluent, fort heureusement, tout au long de ton existence (ex: ANGELINA + BILLY BOB BRAD= FOREVER). Ces vilaines pattes-de-mouche sur ton avant-bras sont, par conséquent un non-sens absolu car ils contredisent ta vocation à n’être qu’une très sympathique girouette.

_images_fiddlebubble_tatoo
Pour terminer, je citerai ces quelques mots d’un autre ami proche (que l’on ne peut honnêtement pas taxer de jésuitisme) à propos du tatouage: « Je suis totalement athée, mais je souscris pleinement à l’idée que le corps est un temple qu’on ne doit pas profaner avec autant de désinvolture. »

Alors Vico, pour l’amour du ciel, tâche de méditer là dessus et lorsque ce skinhead obèse et mielleux posera ses grosses pattes gantées sur toi, prends tes jambes à ton cou et ne te retourne surtout pas.

Ton ami.

Publicités
49 commentaires leave one →
  1. Crevette permalink
    03/09/2009 09:05

    Je ne suis absolumement pas d’accord avec toi.
    Un tatouage, c’est SENSE être quelque chose de personnel, donc qui nous appartient.
    Par contre, je te rejoins dans l’idée qu’il y a à l’heure actuelle un effet de mode. Le mien, ça fait 10 ans que j’y pense, et il n’est toujours pas fait. Déjà parce que y a 10 ans, j’étais pas majeure (c’te blague…) et en plus parce que comme, justement, c’est indélébile, faut pas que je me loupe.
    Mais il n’empêche qu’un tatouage pensé, réfléchi, et voulu, ne doit pas choquer. Ce qui me choque, ce sont toutes les ados qui se sont fait faire des piercings au nombril parce que c’était « cool », et tous les papillons sur omoplates et autres Titi sur les avant-bras.
    Question de goût sûrement…

    Après, penser que le corps est un temple, pourquoi pas, mais dans ce cas là j’arrête de m’épiler : ça fait mal bordel !! Je ne vais pas profaner ce temple avec une telle douleur juste pour répondre à des critères esthétiques machistes. Non ?

  2. 03/09/2009 09:47

    Ouh la, ouh la…
    Tatouée depuis 10ans, 3 en tout (dont un fait en Israël, sous l’emprise de la drogue j’avoue), des qui symbolisait et qui symbolisent toujours quelque chose pour moi, et toujours aussi heureuse de les avoir (j’ai la chance à 32ans d’en paraitre 25, on en reparlera bien sûr quand j’aurai 45ans, si j’y arrive).

    Je comprends ton point de vue (surtout que traditionnellement, chez nous, ça ne se fait pas le tatouage…Tu as beau manger du porc, tu as bien retiendu la leçon ;o), et c’est ça le problème/la chance de Vico, tu as un point de vue, une idée et tu la lui soumet, mais de grâce tu ne peux pas forcer les gens a penser comme toi (ça s’appelle être fanatique, je ne citerai pas noms).

    Je sais que ça part d’un bon sentiment tout ça, et je suis entièrement d’accord sur l’effet phénomène de mode djeuns, genre je me fais tatouer une larme sur la joue sans même savoir ce que ça signifie, mais je pense que Vico n’est pas comme ça. Enfin, j’espère, sinon je fais la trajet moi-même depuis Ajaccio pour lui botter le cul).

    Le problème du tatouage avec des prénoms « pour la vie », c’est autre chose.

    Un tatouage, à la base c’est tribal, mystique.
    C’est censé parler de quelque chose qui est au plus profond de toi, raconter ton histoire, pas citer ton tableau de chasse (encore moins quand tu bosses à Hollywood), on sait tous que que l’amour est éphémère…
    (Raison de plus pour dire qu’Angelina est vraiment stupide, et beaucoup trop maigre).

    Tu parles de profaner un temple, je dirai peindre sur une toile vierge…
    Mais c’est une lourde décision que de laisser tel ou tel tatoueur se lancer sur ta toile, donc décision a réfléchir, rencontrer plusieurs « artistes » (et oui), et comme dans la vie on est jamais sûr de rien, y aller quand même à un moment ou un autre si ça nous tiens vraiment aux tripes.

    Mais tu as lancé un bon débat en tout cas, je suis sûre que Vico aura tout un tas de réponses pour l’éclairer !

  3. ripit00 permalink
    03/09/2009 09:55

    Mouais. On sent son Nietzsche qui pointe le bout de son nez mais avec une conclusion inattendue: tu n’es plus une sympathique girouette à cause de ton tatouage conformiste.
    Et puis je dubite un peu sur ta conclusion? S’agit-il d’un billet topique destiné à ton pote le roi de la chips parce qu’il a choisi des Nike Air trop wannabe haz been ou d’une réflexion sur le rôle de la norme dans la construction de l’identité, à la Bettelheim (en plus lisible)?
    Ou j’ai juste rien compris du tout?
    Je vais prendre mon 2e café.

  4. La Maman permalink
    03/09/2009 10:23

    C’est vrai qu’un tatouage sur le bras, on peut finir par le regretter assez vite… et décider de ne porter que des manches longues pour le restant de ses jours, c’est gênant.
    Maintenant, que chacun puisse décider de profaner son temple comme il l’entend me paraît la moindre des choses si on respecte un tant soit peu la liberté (et la connerie) des autres.
    Mais je suis particulièrement adepte des « profanations » discrètes, qui n’engagent que soi (et les gens qui nous voient dénudés, c-à-d 1 semaine de temps en temps à la plage, ou nos partenaires de jeux, à qui ça ne déplaît pas forcément).
    Bref, j’ai moi-même 2 piercings (non, pas dans le nombril, pitié) et 2 tatouages que personne ne voit jamais, et je suis une maman respectable avec un travail sérieux.
    Pour moi ces profanations ne sont donc ni de la provoc ni du conformisme, mais plutôt un moyen de « bonifier » un corps que je trouvais sinon quelconque.

  5. bob permalink
    03/09/2009 10:35

    j’ai rien compris

  6. Emma permalink
    03/09/2009 10:51

    Bonjour le Juif !

    J’adore ce blog, mais c’est mon premier commentaire. Je trouve ton article un peu poussif. Le coup du « skinhead obèse et mielleux », c’est franchement cliché.
    Si on ne peut nier un certain effet de mode, le tatouage est quelque chose de très personnel et justement pas destiné à te cantonner à une « tribu ». Je ne vois pas le problème de murir son tatouage pendant 10 ans, au contraire. A partir du moment où c’est une affaire réfléchie, un tatouage fait partie de toi et tu dois te sentir en phase avec lui maintenant et pour tout le reste de ta vie. Cela peut aider des personnes à mieux accepter leur corps ou à se sentir « complet », comme s’il manquait quelque chose avant.
    Quant au trip « le corps est un temple qu’on ne doit pas profaner avec autant de désinvolture », le tatouage me choque beaucoup moins que la circoncision par exemple, qui est systématique et même pas consentie par les indvidus.
    Est-ce le côté désinvolte du tatouage qui te semble plus choquante ? Je pense qu’on se faire tatouer de manière très réfléchie et circoncire de manière très désinvolte, et ce n’est pas le tatouage qui me choque le plus.

    • 03/09/2009 11:12

      « Se faire circoncire de manière désinvolte »… Heuu… Comment te dire… Faut pas exagérer non plus. Pour avoir subi les deux, je peux t’assurer que PERSONNE ne se fait circoncire de manière désinvolte…

    • 03/09/2009 11:29

      Chère Emma,

      Je ne comprend pas bien ce que vient faire la circoncision dans ton discours. Personne ici ne s’est fait l’avocat de la circoncision, que je sache?

      • Emma permalink
        03/09/2009 11:58

        Bonjour,
        @ le Pédé : Je conviens que c’est un peu tiré par les cheveux, je voulais simplement prendre un autre exemple très répandu d’atteinte faite au corps humain, mais qui semble mieux intégré et admis dans la société.
        @ l’Arabe : je reconnais, c’est carrément exagéré, mais c’était pour reprendre l’expression exacte de l’auteur.

        Je voulais dire que je trouve bien moins choquant de choisir de se faire tatouer, qui est un acte volontaire d’atteinte au corps, plutôt que de subir d’autres rituels traditionnels mutilatoires. Il y a des sources d’indignations tellement plus grandes encore, qu’être choqué par le tatouage à notre époque… bof.
        Mais peut-être que je dévie, je crois que ça n’est pas le sujet.
        En tous cas, j’espère avoir dissipé les malentendus.
        Cordialement

      • 03/09/2009 12:20

        Certes, chère Emma, mais tout le monde ici (y compris le juif) est d’accord avec toi: le tatouage EST moins violent que la circoncision. Moins choquant aussi que l’excision ou la décapitation à la machette, ou plein d’autres mutilations délectables, mais est-ce une raison pour ne pas donner son avis sur la question? Si tu adores ce blog, tu sais déjà qu’on préfère largement vociférer sur pas grand chose que sur des grandes sources d’indignation.

        Par ailleurs, si j’en crois les réactions, le sujet est visiblement plus polémique que tu ne l’imagines.

  7. 03/09/2009 10:58

    En fait, ce qui m’emmerde un peu dans ton propos, c’est que tu veuilles te substituer à la décision d’un acte éminemment personnel, et ensuite, que tu penses savoir mieux que lui ce qui se passe dans la tête de ton ami, et ses motivations.

    A moins que ton ami ne soit un demeuré complet:
    1) Il doit bien avoir conscience de l’irréparable de la chose.
    2) Il ne se prend pas pour un billboard de bord d’autoroute américaine.
    3) Tout cela veut dire quelque chose pour lui.

    Penser le contraire c’est:
    1) Très prétentieux.
    2) Preuve du peu d’intelligence que tu prêtes à ton ami.
    3) Relativement autocentré.

  8. 3slips permalink
    03/09/2009 11:04

    Vico, écoute ton ami juif qui a raison sur toute la ligne (la lecture des commentaires n’ayant fait que me conforter dans cette idée). Se tatouer c’est une amputation – de sa faculté de changement, de sa liberté future. Ou alors tire-toi directement une balle dans le pied.

  9. 03/09/2009 11:06

    Je suis particulièrement mitigée à ce sujet. Ado, j’ai eu des rêves de tatouage, mais grace à trois frère musclés, je n’ai pas pu réaliser ce rêve, du coup ma peau est exempte de toute trace d’encre et je suis finalement heureuse ainsi.

    Je ne vois rien de mystique ou significatif au tatouage dans nos contrées, pour moi, c’est uniquement esthétique. Pour le reste, je ne ressent pas le besoin de montrer à tout ceux qui me croise mes goûts, aspirations ou que sais-je. J’aime bien l’idée qu’on apprenne à me connaître au lieu de lire sur moi ce que je suis, d’autant plus qu’un tatouage, donne déjà lieu à passablement d’idées reçues.

    Ce qui ne m’empêche pas de trouver certains tatouages absolument magnifique (celui de Clooney dans From dusk till dawn, miam).

    Donc en bref, chacun fait ce qu’il veut avec son corps, on a tous un temple qu’on a envie de décorer différement…

  10. 03/09/2009 11:15

    David Beckham a décidé de se faire tatouer 10 roses sur le bras pour fêter ses 10 ans de mariage et il considère ça comme son cadeau. Il a de la chance de ne pas être marié avec moi ce crétin.

    Cela dit, ça permettra à Victoria d’aller se faire injecter du botox dans le front et de faire passer ça pour un cadeau aussi.

    Quelqu’un peut leur expliquer le concept du cadeau? (La boîte, les rubans, etc.)

    • 03/09/2009 11:24

      « Page Facebook faite de peau et de poils. » Dans ce cas précis, c’est exactement ça.

      Prochaine étape: les photos de vacances tatouées sur le front.

  11. Le Poulpe permalink
    03/09/2009 11:37

    Bonjour à tous.

    Comme vient de signifier l’Arabe, il me semble un peu poussif de vouloir se mettre dans la tête des gens pour leur signifier que tu n’as pas le même point de vue qu’eux. Ce n’est pas parce que j’ai trois tatouages et quelques piercings aux oreilles que je vais forcément être d’accord avec ton ami. Je ne suis pas forcément « pro tatouage ». Pour ma part (je vais parler de moi, puisque je suis piqué), j’en ai 3, 2 petits et un grand. Je n’ai que 25 ans. Mais chaque pièce que j’ai fait, c’était un choix très réfléchi, à chaque fois. Dans mon cas, ce n’est n’y des phrases ni des graphismes repiqués dans un quelconque magazine, mais bel et bien des créations originales. Je les ai placé de telle sorte que je ne puisse les voir quand je me mets face au miroir, point de vue personnel puisque je pense que ça m’aurait gêné de les voir constamment. Mais cela m’a aussi permis d’accepter beaucoup mieux mon corps. Certes on ne peux les voir qu’une semaine par an, mais je ne rechigne pas à les montrer quand on me demande (enfin, tout dépend de qui, forcément). Et quand un ami me parle qu’il veut se faire tatouer pour la première fois, je pense qu’il est important de beaucoup en parler, sur ce que ça peut représenter pour lui, sur les risques, et aussi sur la permanence de la chose. Un tatouage est tellement facile à faire (même si des fois ça peut être douloureux ou s’il peut y avoir quelques complications post piquage), il faut savoir l’apprivoiser. Ton corps change, irrémédiablement, et ne sera plus le même qu’auparavant. Mais je parle pour ce que je ressens. Alors c’est un peu la gêne de lire certains de tes arguments pour dissuader ton ami qui fait ses choix personnels. Ce n’est ni un enfant, ni un irresponsable, surtout que cela ne concerne que son propre corps et son image. Alors il me semble déplacer de lui dicter sa conduite. Mais ta réaction est compréhensive, puisque j’y ai eu droit il y a quelques années, pour mon premier tatouage. Laisse lui simplement faire ce qui lui semble bon, car ça ne touche que lui et ça ne met la vie de personne en danger.

  12. Le Hippie permalink
    03/09/2009 11:43

    Merci mille fois le Juif !

    En cette fin de période estivale, mon petit frère est victime d’intenses pulsions epidermo-graphiques, aussi vais-je m’empresser de lui faire parvenir ton texte qui je l’espère, lui évitera de faire une boulette.

  13. 03/09/2009 12:10

    @Crevette: je ne doute pas de la sincérité que tu mets dans ce geste mais avec tout le respect que je te dois je ne peux m’empêcher de penser tes motivations ne sont pas si éloignées de « toutes ces ados qui se sont fait faire des piercings au nombril parceque c’était cool ».
    @Puchka: l’image de la « toile vierge » est très belle, même si le mot « toile » évoque plus aujourd’hui Facebook que Rembrandt. Par ailleurs, le tatouage revêt une signification particulière en Israel car il est le signe de la transgression vis-à-vis de laTradition et donc des parents.
    @ripitoo: je m’efforce de réflechir sur une tendandance générale à partir d’un cas particulier puisé dans mon entourage. « Bettelheim en plus lisible »? Merci pour le compliment!
    @bob: j’en suis navré.
    @Emma: je suis 100% d’accord avec toi au sujet de la circoncision (non, non ma condition de juif ne fait pas de moi un défenseur acharné de cette pratique!) mais c’est un autre problème qui n’a pas sa place dans cet article.
    @l’Arabe: tes arguments sont tout à fait recevables mais j’ai, malgré tout, le droit de faire par de mes réserves sur cet espace. Et je ne pense pas que mon ami ait des raisons de se sentir bléssé. ce post n’a rien de paternaliste ou de méprisant à son égard.

    • Crevette permalink
      03/09/2009 14:10

      Comme tu ne connais strictement rien à mes motivations, je ne vois pas comment tu peux prétendre une chose pareille. Et comme elles sont personnelles, je ne vais certes pas te les dévoiler…

      • 03/09/2009 14:18

        Oui, qu’est ce qui t’arrives le Juif, tu es devenu extralucide?

  14. 03/09/2009 12:12

    Et les tatoués circoncis on en parle ou pas ?

  15. 03/09/2009 13:23

    Ah le Juif comme je te comprends, moi qui ne saisis pas comment on peut se faire percer les oreilles et qui trouve qu’un plombage est une atteinte à mon intégrité (dentaire certes mais ça compte), alors un tatouage brrr

    Par contre j’ai quand même fini par me dire que j’avais peut-être un souci et je songe à émigrer chez les Mormons (avec Stéphanie Meyer hum).

  16. 03/09/2009 13:52

    Rien que de penser ce que ça va donner à 70 ans (avec une peau toute flétrie), ça devrait en calmer plus d’un.

  17. 03/09/2009 13:59

    On va tous flétrir un jour et de toute façon, ça sera affreux alors autant être décoré.

    @le jew : Oui la toile fait maintenant allusion au web, mais pour qui peint & qui colle, une toile reste une toile.

    @l’arabe : Mazel tov !

  18. Marie permalink
    03/09/2009 14:20

    Sinon vu que je suis au chômage et que j’ai des difficultés au bout de la fin de la première semaine du mois pour pouvoir manger une fois que j’ai payé mon loyer, je me demandais si offrir une épaule vierge de tatouage comme support publicitaire pourrait-être une opportunité financière envisageable ?
    C’est le bébé de la photo qui m’a donnée l’idée quelle est bonne…
    Chanel, Dior, et Vuitton, Cartier, Hermes, seulement sont requis 😉

  19. ripit00 permalink
    03/09/2009 14:41

    après le 5e café, une 2e lecture du billet et de ses commentaires, je retiens que j’adore le concept de « circoncision désinvolte » et que décidément, so far, l’amicale des connards se tient plutôt pas mal.
    Respect. Pourvu que ça dure.

  20. 03/09/2009 15:21

    « Ton corps est la propriété de Nike, Endemol, et de Pier Import » : remarquablement bien vu…

  21. bob permalink
    03/09/2009 18:02

    j’ai toujours rien compris

  22. benjnoble permalink
    03/09/2009 20:03

    La donnée fluctuante que tu es n’a toujours pas changée d’avis depuis minimum 12 ans en ce qui concerne le concept de décoration « épidermo-graphique ». Ce billet a réveillé des souvenirs enfouis d’un juif à qui je soumettais mes désirs de devenir une « victime » du skinhead mielleux et pour m’en dissuader il disait que mon corps est un cadeau (qui dois-je remercier ?), que je devais respecter ce « temple »…
    Le temps est passé, aujourd’hui ma peau est vierge des assauts de l’obèse ganté de latex, l’envie y est toujours même si j’ai aussi fait l’objet d’une circoncision désinvolte.
    Et puis zut ! FUCK THE NORM

    • 03/09/2009 21:13

      Ravi de constater que la Norme ne t’a toujours pas gobé.
      Bien à toi, l’ami.

      • 03/09/2009 21:31

        Le Juif, tu es mon idole! Tu débarques sur le site et tu mets un commentaire sur cet article alors qu’une guerre mondiale est en train de se dérouler la porte à côté. Tu es sublime.

  23. 03/09/2009 21:43

    Merci Meuf.
    Je crois que tu fais bien trop d’honneurs à cette nouille de Harold lorsque tu parles d’une nouvelle guerre mondiale.
    On est bien mieux ici, c’est calme.

    Et puis les tatoués sont très courtois.

  24. Le Code permalink
    04/09/2009 00:17

    Bonjour à tous, déjà je tiens à féliciter les opprimés le blog à l’air bien sympas! Ensuite je voulais juste souligner que la loi française ne prohibant pas les tatouages (elle fixe simplement des règles d’hygiène), le droit ne voit donc dans le tatouage aucune atteinte à l’intégrité du corps humain: alors s’il te plait le Juif tes histoires de « temple qu’on ne doit pas profaner » c’est un peu vouloir se la jouer humaniste (voir spirituel puisque tu t’appuies sur la tradition juive mais je suis prêt à parier que tu ne respecte pas un grand nombre d’interdiction bien moins futiles d’ailleurs) alors que tu ne veux que faire véhiculer ta propre opinion sur la pratique, qui plus est pour influencer autrui, ton argument de l’anti-conformisme tombe aussi à l’eau je suis désolé puisque tu veux calquer ton opinion qui est tout de même la dominante malgré l’évolution des moeurs, sur celle ton ami (et les lecteurs). Je comprends que tu penses détenir la voix de la sagesse sur le sujet et en profiter pour « sauver » ton ami, mais influencer c’est déjà tromper, prendre à revers l’opinion spontanée de ton ami qui pourtant émane de sa personne, l’apprécies tu pour ce qu’il est ou ce qu’il serait s’il t’écoutait à longueur de temps? Après je veux bien entendre que cette envie émane de ce qu’il a vu ailleurs, mais ces rencontres qu’il a faites font partie de sa vie tout comme ces lettres qu’il souhaite inscrire sur sa peau. Il aura beau changé radicalement d’opinion à 60 ans, et beaucoup moins comprendre la signification de son tatouage, ce dernier aura été pour lui, a moment donné de sa vie, quelque chose qui aurait vraiment eu du sens à ses yeux, au point de le marquer sur son corps…et ça c’est encore plus joli que les courbes que formeront les lettres sur sa peau.

  25. 04/09/2009 20:17

    Tout pareil d’accord avec toi !

    Moi aussi il n’y a pas très longtemps, je voulais me faire tatouer, un dessin symbolique par moi très soigneusement choisi, à un endroit également soigneusement choisi (que la morale ne réprouve pas, désolée si certains attendaient des détails cochons).
    Eh ben là, je viens de m’expatrier à Turin, et je constate que j’ai rudement bien fait de NE PAS passer à l’acte !
    Le tatouage qui était de mon temps un signe d’originalité, d’individualité et en quelque sorte de rebellitude est à présent, comme le piercing, un truc à la mode qu’arborent fièrement ici à Turin absolument TOUTES les filles un peu branchées que j’ai croisées jusqu’à présent, et même et en particulier les filles de profession dites « sérieuses » genre banquières, avocates, agents immobiliers… Evidemment toujours plus ou moins la même chose : une fleur, une fée, un papillon, une salamandre, un symbole ethnique, celte (les italiennes savent-elles vraiment ce que SIGNIFIE un triskel ? déjà que même pas un breton sur 2 le sait…) qui sentent le truc choisi sur catalogue.
    Et pis je dis « les filles », mais pas que, y’a aussi les « dames », genre avec une rose sur le sein en gant de toilette qui commence à faner (la rose pas le gant de toilette), c’est d’un chic… et agréable à voir, je vous dis pas !
    Ce n’est plus un signe de rien du tout, c’est juste la mode, comme tu dis.
    Comme je suis charitable, j’espère quand même pour elles que ça va rester à la mode pendant encore quelques décennies, sinon elles vont vraiment passer pour des vieilles connes old fashion les pauvres…

    En fait, avec ma peau (encore fraîche) toute vierge de dessins et autres trou-trou pas naturels, finalement c’est moi qui suis originale ici ! Et je resterai comme ça ! J’ai dit ! Mon corps et mon gras sont un temple !

    Et ceux qui écoutent pas Le Juif, pensez à votre tatouage sur le sein droit ou la fesse gauche quand vous serez tous vieux, avec les seins dans les chaussettes et la fesse flasque, ça vous refroidira ! (enfin moi en tout cas ça risque de me couper l’appétit)

    • Crevette permalink
      05/09/2009 19:17

      Ceil, choisir de se faire tatouer par sentiment d’anticonformisme, c’est pour moi aussi ridicule que se faire tatouer une fleur ou une salamandre parce que c’est la mode.
      Et il y a beaucoup d’endroits plus stratégiques que les parties « vouées à tomber » pour un tatouage.
      A priori, les hommes et femmes de Turin ou d’ailleurs dont on ne voit pas les tatouages sont ceux et celles qui se sont fait tatouer parce que ça représentait pour eux plus qu’un simple accessoire de mode.
      En bref : ton commentaire est un résumé de l’ensemble des idées préconçues qui existent sur les tatouages…

      • 07/09/2009 10:27

        Je me rend compte que je me suis pas mal exprimée, toutes mes confuses… En réalité ce qui m’a le plus choqué dans la façon d’arborer le tatouage tel que je le vois en Italie, c’est surtout le côté « uniforme ». Dans la mesure où, à mon avis, le tatouage se veut à la base un moyen d’expression personnel, au niveau « personnel » là on a vu mieux me semble-t-il… Mais c’est une autre affaire.

        Autre chose Crevette : je reconnais assez mon état d’esprit dans ce que tu disais plus haut sur ta volonté de te faire faire un tatouage. J’ai été dans ce cas, pas par volonté d’anti-conformisme, mais bien pour garder sur ma peau une image symbolique qui avait de l’importance pour moi. Et puis le temps passant, j’ai tourné plusieurs fois les talons devant le salon de tatouage… Est-ce que ce symbole aura toujours autant d’importance pour moi dans 10, 20, 30 ans ? Impossible à dire.
        Le Juif l’exprime extrêmement bien : on crois nos goûts immuables à un instant t et pourtant qu’on le veuille ou non on change.
        Ce que j’aime aujourd’hui, je le conchierai peut-être un jour ! Alors pourquoi laisser sur ma peau de manière indélébiles des images représentatives de mon évolution intellectuelle (et de mes fautes de goût) à travers le temps ? Les marques de mes épreuves passées et du vieillissement sont déjà bien suffisants pour me rappeler que je change… Et puis, il y a tellement d’autres moyens d’expression qui ont autant d’impact (voire plus) et qu’on peut remiser quand on n’y adhère plus ?
        Il me semble que marquer ainsi sa chaire ce n’est effectivement pas une chose à prendre à la légère…

  26. Ludo permalink
    14/09/2009 01:49

    il est assez triste de constater que ce débat existe toujours… D’autant que le post de départ ne parle en acun cas du tatouage, mais bel et bien de ce qu’en pense l’auteur. En ça, je ne verai aucun problème si tout à coup, je n’étais pris à parti, en tant que tatoué par des « TU » aggressifs…

    Je ne vais pas déblaterer sur ce que je pense du tatouage, j’ai déjà écrit un article là dessus : http://nitosa.wordpress.com/2009/06/27/peau-dencre/ si ça vous interesse.

    Le probleme ici c’est qu’on a droit à une démonstration du vocabulaire de l’auteur, mis au service d’une intolérance exacerbée, tartinée d’une couche de mépris et de prétenton assez indigeste.
    « Suis-je à ce point réactionnaire de penser qu’à l’heure de l’omniprésence des images, notre corps a le droit de ne pas être réduit à une sorte de page Facebook faite de peau et de poils? » la réponse est clairement oui. Et je ne vois absolument pas ce que Facebook vient faire ici… si ce n’est pour appuyer un peu ta thèse genre « le monde est une aggression envers les libertés individuelles »…. Ton image est très mal choisie pour parler de tatouage…

    Ton article m’a plus aggressé que les 200 pages facebook de mes « amis »
    Et quand on veut parler d’encrage, on prend le temps de parler avec des tatoués…histoire de comprende le pourquoi du comment…certainement que, dégouté par les skinheads mielleux, tu n’as même jamais eu l’idée de parler avec quelqu’un de ce qu’IL pense…à la place, tu nous (puisque tu nous a tous mis ensemble) crache au visage en prétendant détenir la vérité, et en ajouant un petit « les tatoués sont cordiaux » dans un commentaire…heureusement que je suis cordial.

    En bref, parler de tatouage avec le recul de celui qui lit les magasines poeple d’un côté (y a qu’a regarder les mages qu’il nous sert), et Lacan de l’autre, c’est pas une chose à faire… appelle ton pote, paye lui une bière et demande lui ce q’il pense vraiment… seulement, s’il te plaît, cette fois, écoute le…

    • 14/09/2009 03:00

      @Ludo: Je suis tout à fait d’accord avec toi, tout en étant moins catégorique, parce que je connais bien Le Juif et que je sais qu’il se fait plus véhément ici qu’il ne l’est en vrai. 😉 Et je voulais par la même occasion te remercier pour ton article très complet et tout à fait passionnant.

      • Ludo permalink
        14/09/2009 03:29

        Merci beaucoup. Je suis content que Le Juif puisse être moins véhément qu’il ne le semble ici pour un lecteur tel que moi qui n’ai jamais rien lu d’autre que cet article.

        Et merci pour le compliment sur l’article! Ravi qu’il puisse « completer » la discution.

  27. Marion permalink
    02/11/2009 01:59

    sans entrer dans le débat… à l’adresse du juif.
    je trouve ta diatribe à propos du tatouage foutrement bien écrite. Je ne peux donc que te témoigner mon admiration face à ton habileté rhétorique et cette ironie bien sentie. Bravo.

  28. Glu permalink
    04/11/2009 18:57

    L’éternel débat. Au moins tu ne fais pas partie de ceux qui clament « le tatouage c’est horriblement laid et tout ce qui en ont sont des bouffons », ce qui revient à cracher sur de nombreuses traditions polynésiennes et orientales. Et si le tatouage profane le corps, ça doit être le cas de toutes les modifications corporelles (piercing, implants, etc …)

    Il faut le reconnaître comme une forme d’art, marginale à la base(car mal vue en Occident). Une forme d’art qui, comme beaucoup de chose, est devenue une mode certes, mais pour beaucoup il signifie encore quelque chose. Je ne conçois pas le tatouage « à la mode », tribal, ou autre conneries sans significations du genre, mais il peut servir à se (re)construire, à grandir, à évoluer, à ne pas oublier.

    Cette notion est importante, car même si tu nous fais justement remarquer que nos envies et nos goûts changent, le tatouage sert aussi à se souvenir. A ce sujet, peu de rescapés de camps de la mort se sont fait enlever le leur, et on comprend pourquoi. D’ailleurs, cette petite diatribe ne serait-elle pas avec ta religion ?

    « Et pleurant sur un mort, vous ne ferrez pas d’incision sur votre chair et vous n’écrirez pas de signes sur vous »

  29. LE rockeur permalink
    02/11/2010 03:41

    Tout d’abord je m’excuse pour mon français… Le juif j’ai une chose a te dire le tatouage c’est pour certain une passion pour d’autre une folie, j’ai moi même un tatouage qui recouvre tout mon bras gauche il ma étai offert par mon père qui lui aussi en a plusieurs… Pour moi c’est tout d’abord un ensemble de motif que j’aime et qui me représente et d’autre part c’est quelque chose que j’ai de mon père et qui ne me quittera jamais. Tu peut pas venir et dire que c’est en quelque sorte mal saint de faire ce genre de chose, je trouve mal saint le faite de ne pas profité de la vie, de t’abstenir de t’es envie… Si ton pote en a vraiment envi et qu’il la réfléchis c’est qu’il le veut vraiment donc tu devrai plutôt respecter sont choix que de tout faire pour lui en empêcher.

  30. drug free permalink
    22/12/2011 19:02

    j ai juste lu l « article » et pas tout les comms,mais…juste « ou est passé la simple liberté personnelle? ».je suis quand meme choquée de lire ce genre de choses a notre epoque,preuve qu on est encore dans un systeme ou on ne te laisse pas vivre tranquille…je veux dire,bon que ça vous plaise ou pas ce que meme votre meilleur pote fait de sa vie,mais qu est ce que ça peux bien vous faire?on nait seul,on meurs seul,et chaque personne qu on rencontre n est que de passage (plus ou moins long) dans notre vie,il n y a qu avec nous meme qu on passe notre vie,alors je comprend pas bien l idée meme de juger ou de penser pour qui que ce soit.chacun fais ce qu il veux de lui meme tant que ça ne fait de mal a personne.il est ou le RESPECT,la TOLERANCE,vous savez ces belles notions que toutes les religions,que le monde entier clame de partout?personne n arrive donc à respecter le fait que chaque personne est libre?
    je suis tatoueur depuis 10 ans(et pas skinhead,d ailleurs merci pour le cliché…),j ai des amis tatoués,des amis gays,des amis roux,des amis PAS tatoués et qui ne sont pas prets de changer d avis,et quoi?ils n ont JAMAIS tenu ce genre de propos,ils vivent juste leurs vies comme ils le veulent,en respectant la mienne,et sans pour autant juger…on peux pas juste vivre?sans avoir toujours quelqu un pour juger,qui plus est quelqu un qui n est qu une personne de passage dans ta vie,qui n est donc pas dans ta tete ni ailleurs?
    faut pas se donner trop d importance dans la vie d autrui,la seule personne qui doit te juger c est toi meme.

  31. Capitain C permalink
    22/12/2011 20:57

    « Ton corps t’appartient? Et mon cul c’est du poulet? Ton corps est la propriété de Nike, Endemol, et de Pier Import. Tu n’es qu’un pauvre diable qui se donne des grands airs subversifs dans sa cellule invisible. Alors ne viens pas me parler du discours inter-textuel et polysémique dans l’herméneutique de ton tatouage à la noix. »
    Faudra m’expliquer. Faire des phrases avec des mots compliqués peut aussi vouloir cacher un certain non-sens….
    Pour l’instant j’ai surtout l’impression que le corps de ton pote Vico, n’appartient pas à lui, mais à toi. Tu n’es pas en mesure de décider et de juger ce que quelqu’un veux faire de son corps.
    Tu parlais de superficialité. Mais en voici un bel exemple… Ton ami a probablement une raison précise de faire cela, raison à laquelle toi tu n’es pas sensible, et c’est tout.

    « lorsque ce skinhead obèse et mielleux posera ses grosses pattes gantées sur toi, »
    Ensuite, prendre l’exemple du premier tatoueur vu dans un film, est d’un cliché… Si ca aussi ce n’est pas une preuve de superficialité.

    Bonne soirée. Je trouve ca triste pour ton ami vico d’avoir une connaissance aussi fermée d’esprit.

  32. 24/12/2011 15:10

    Tiens, je ne l’avais jamais lu cet article.

    Mon avis a-t-il un intérèt deux ans plus tard et surtout 1 mois après la mort de ce blog ?

    Tant pis, je le donne : j’ai rien contre le tatouage, mais j’ai jamais trouvé quel dessin ou inscription m’accompagnerait jusqu’à la tombe, mème une fois que mon corps ne sera plus qu’une peau semblant sortir d’un sèche-linge.

    Voili-voilou.

    PS : je proteste contre la non-circoncision désinvolte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :