Skip to content

JE NE SUIS PAS TON COUSIN!!!

18/08/2009
by

Hier, sur AdalbertStrasse, un jeune turc habillé presque à l’identique du requin lambda se baladant sur les Champs-Elysées m’a hélé d’un retentissant « Kuzen! » (ce que j’ai d’abord pris pour « mon ami », mais qui s’est ensuite avéré être « Cousin », en turc), pour me demander une cigarette. Mon sang n’a fait qu’un tour: si je suis venu passer quelques semaines à Berlin, c’est justement pour m’éloigner de certains désagréments parisiens. L’amalgame que fait le weshwesh lambda avec moi en étant un… Et ça m’arrive tous les jours. Combien de fois va-t-il falloir te le dire? Je ne suis pas ton sin-cou, ni ton refrè. Aucun membre de ta famille n’a quelque lien que ce soit avec la mienne. Ce n’est pas parce que je suis plus bronzé que je suis forcément le fils de la mère du beau-frère du grand-oncle de ton père. Si je te file une clope, ce n’est pas parce que je pense que nous avons les mêmes aïeux, mais c’est parce que tu l’as demandé gentiment. Et si je ne t’en file pas, ce n’est pas parce que je suis un « sale traître » ou un « putain de raciste », c’est parce que tu n’as pas dit le mot magique. Petit indice: le mot magique, ce n’est pas « Vas-y, fais pas ta pute ».

Mais je vais aller plus loin. Comment peux-tu croire un seul instant que je puisse avoir envie d’une quelconque communion avec toi. Comment, avec ta panoplie de carnaval, ta casquette de côté et tes « Nique sa mère » à tout va alors que quand la tienne t’engueule parce que tu rentres après 19 heures 30, tu fermes bien ta grande bouche et tu vas faire la vaisselle, ne comprends-tu pas qu’en tentant de créer un lien, aussi artificiel et ténu soit-il, tu me donnes immédiatement envie de courir dans le sens inverse. Pas parce que tu me fais peur, mais juste parce qu’à cause de ton ton, de ta façon de parler (Bordel de merde, tu es né en France, tu vas apprendre à parler autrement qu’en utilisant des onomatopées??) et de ton style à la con, tous les autres abrutis de cette terre pensent faire un trait d’esprit drôle et fin lorsqu’ils m’alpaguent d’un « Wesh, wesh! ».

Mais si seulement tu étais le seul à avoir l’amalgame facile. Non. Puisqu’il y a toi aussi, l’abruti aux cheveux blonds, bruns ou roux, plaqués sur le côté, en chemise Figaret et ceinture argentine, ou pas. Toi, le moins bronzé qui te retournes vers moi en tapant des mains dès qu’on passe un « Ya Rayah » dans un mariage. Toi qui me demandes si moi et mon collègue barman sommes frères juste parce que tu te dis que deux arabes qui travaillent dans le même restaurant c’est trop pour être une simple coïncidence. Toi qui ne peut t’empêcher un « J’addooooooore le couscous » dès que tu entends dire que je suis d’origine Tunisienne. Est-ce que tu m’entends dire « Tiens, vous êtes frères? » quand je croise deux blonds dans la rue? Est-ce que je m’exclame, ah, tiens « Je suis faaaaaan de galette au Sarrazin » lorsque tu m’apprends que tes parents sont originaires de Paimpol? Hein? Et puis pourquoi me la poses-tu cette question, « t’es de quelle origine toi? » en quoi cela va-t-il t’apprendre quoi que ce soit sur ma personnalité ou sur qui je suis vraiment? Est-ce que je te demandes, moi si tu es Lorrain ou Franc-Comtois? Serait-ce parce que cela te permet de me mettre dans une confortable case?

Et puis mets-toi aussi dans la tête que ce n’est pas parce qu’une personne est d’origine maghrébine qu’elle a obligatoirement un avis éclairé sur les déboires judiciaires de Cheb Mami (Même si moi j’en ai un, qui se résume à « J’espère bien que tu finiras ta vie à pourrir au fond d’une cellule humide, sale merde de cogneur de femme »), ni sur le conflit israëlo-palestinien. Je me fous royalement qu’une bande d’abruti ait sifflé la Marseillaise. Qu’ils soient ou non Algérien ne change rien à leur bêtise.

Alors le Pédé va m’avancer que ce n’est pas très neuf tout ça, que ça ne fait pas avancer les choses, et que ça revient à dire que la guerre c’est mal, que le bonheur c’est bien et que le Sida, c’est pas cool (encore une comparaison avec le Sida, y’a-t-il quelqu’un pour s’offusquer SVP?). Moi, je ne suis pas tout à fait d’accord. Tant que je serai confronté à ce genre d’amalgame idiot jour après jour après jour après jour, ça ne cessera d’être neuf, de me cripser au plus haut point et de mériter d’être porté aux nues encore et encore et encore… Et encore.

Advertisements
37 commentaires leave one →
  1. Crevette permalink
    18/08/2009 16:28

    Attends… tu te fais traiter de putain de raciste ? Merde, je croyais que c’était réservé aux personnes à la peau blanche… (genre moi : cachet d’aspirine, mais en pire !) Ca voudrait dire qu’ils n’ont strictement rien compris à rien alors ?
    Ah bah oui. Comme ceux qui catégorisent par pays.
    Comme un paquet de gens, finalement…

  2. 18/08/2009 18:22

    Simple problème d’identité, inhérent à la double culture, au bout de deux ou trois siècles ça devrait se tasser.

    Sinon c’est assez marrant qu’un Turc pense être votre cousin, tant il est vrai que racialement la Turquie c’est pas vraiment la même souche que le maghreb, il devait sans doute faire référence à une valeur spirituelle qui transcende le clivage tribal et ethnique habituel, à savoir l’oumma, la communauté des croyants, l’islam, en ce sens vous êtes indubitablement cousins.

    Vous pourriez briser ce lien s’il vous pèse, en abjurant votre confession originelle, en vous faisant athée, Juif ou Chrétien et en le proclamant. Il est vrai que ces derniers sont beaucoup moins quémandeurs en cigarettes, allocations et toutes ces sortes de choses.

  3. 18/08/2009 20:22

    Ce blog est certes un refuge pour tous les joyeux drilles ulcérés par le politiquement correct ambiant, mais tes propos (en particulier à l’encontre de l’Arabe) commencent à devenir franchement problematiques: « Il est vrai que ces derniers (les musulmans, donc) sont beaucoup moins quémandeurs en cigarettes, allocations et toutes ces sortes de choses ». Si tu peux, comme semble le permettre ton inégalable érudition, me prouver que le Coran ordonne au croyant de faire endurer aux fumeurs et à la CAF tout ce dont tu l’accuses, alors je me prosternerai devant toi et baiserai tes petits pieds mycosés.
    En attendant, évite de répandre, par ces commentaires malveillants, ton odeur nauséabonde sur notre petit blog tout neuf.

  4. 19/08/2009 00:40

    No soucaï Le Juif. Je poste donc mon dernier message sur votre blog, je continue à vous lire car vous êtes tous bien sympatoches mais je ferme gentiment ma gueule, chacun est libre d’accepter qui bon lui semble dans son espace, c’est une philosophie qui me séduit assez…

    Pour ce qui est de l’odeur nauséabonde ça fleure assez le clicheton éculé mais bon, ne manque plus que le bon vieux : « vos propos rappellent les heures les plus sombres de notre histoire », ou le non moins fameux et brechtien : « Le ventre est encore fécond, d’où a surgi la bête immonde »…

    Bonne continuation, sachez que je ne garde aucune rancune de cette exclusion relativement urbaine, à la vérité, je pense que vous n’êtes pas très loin d’accèder à la vérité des temps.

    • 19/08/2009 11:52

      Je te propose un dernier clicheton éculé: « On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui ».
      Je ne te connais pas assez pour savourer ton art de l’ironie, si ironie il y a.
      Si tu es sérieux quant à l’Islam, je ne peux m’empêcher de voir dans tes commentaires une tendance à la De Villiers qui dit « l’islam est l’obstacle majeur à l’integration des arabes, donc pas d’islam en Europe ». Comme si l’islam était une entité monolythique qui fait du wesh wesh lambda le combattant de Dieu qui travaille silencieusement à la destruction de la société française. C’est une position qui n’est pas tenable car elle revient à dire « si tu veux vivre ici, abjure ta foi ». Les rois catholiques ne s’y sont pas pris autrement du temps de la Reconquista.
      Qui accepterait, de nos jours, ce type de chantage?

      Mais encore une fois, peut-être que tu ne dis rien de tel et que je manque juste d’humour.

  5. 19/08/2009 03:50

    C’est bien joli tout ça, bien exprimé, mais pas vraiment constructif. La connexion ne se fait pas vraiment, French Madame ou Monsieur.

    Pour l’Arabe, je peux comprendre ce que tu vis, il y a du bon et du mauvais des deux côtés de la Force… Cependant, toi qui expose si bien tes idées dans tes autres posts, pourquoi reprendre Gad Elmaleh?

    Halte-là, bien-pensants, je ne cherche pas à dire que ta vie est un sketch, loin de là, mais je veux juste savoir si c’est voulu?

    Je comprends, certes, et parfois les gens sont pas faciles à vivre. Mais chacun porte sa croix, on a tous et toutes nos problèmes sociétaux. C’est bien de pousser un coup de gueule sur votre blog (que j’aime bcp) mais qu’est-ce que cela va changer? L’espèce du Wesh-wesh se proliférera toujours, hélas. C’est ainsi!

    Mais c’est bien d’en parler quand même…

  6. Le Geek permalink
    19/08/2009 11:02

    Parfois il est important de rappeler les évidences. Donc simplement merci.

    [le mot magique, ce n’est pas “Vas-y, fais pas ta pute”.]
    Tu veux pas lancer une nouvelle gamme de T-shirts?

    Et au fait… le bonheur c’est bien.

  7. 19/08/2009 13:47

    Beau billet, vraiment. Merci.

  8. 19/08/2009 14:29

    @ Hélène: Danke Schoen.
    @ Le geek: J’y pense à cette ligne de T Shirt.
    @ Anybody Out there: Je ne cite pas Gad Elmaleh, c’est Gad Elmaleh qui me cite. Ca fait 20 ans que je suis la caution reubeu de tout mon petit entourage de CSP+++ parisien, je n’ai pas attendu Gad pour faire les frais de ce genre de raccourcis. Ceci dit, le sketch en question m’avait énormément fait rire parce qu’il mettait en avant des situations tout à fait réelles.

  9. 19/08/2009 15:49

    C’est ce que je pensais aussi 🙂

  10. Dame Sce permalink
    21/08/2009 10:06

    Merci pour ce rappel oh combien utile et jubilatoire !

  11. 21/08/2009 11:35

    Je découvre ce blog et prend beaucoup de plaisir à vous lire. Allez ! je files explorer vos archives !

  12. la profette permalink
    21/08/2009 15:55

    Bonjour à tous les 4,

    Bon je ne rentrerais pas dans la polémique, je tenais juste à vous dire que je découvre votre blog et je le trouve fabuleux et ……tellement bien écrit que j’ai eu du mal à m’en remettre!
    Bonne continuation! Et surtout ne vous laissez pas tenter par la langue de bois et les lieux communs.

    • 21/08/2009 19:02

      Merci la profette, ça fait chaud au coeur! Ne t’inquiète pas pour la langue de bois ce n’est pas vraiment notre genre.
      Et n’hésite pas à entrer dans la polémique si ça te dit.
      A bientôt!

  13. 21/08/2009 23:52

    Ça a déjà été dit, mais effectivement, pour que ça change (mais si ça va changer !), il faut encore et encore en parler, répéter les choses…

    Je me souviens de tout ce que j’ai pris dans la gueule quand j’ai eu (pendant 3 ans) un mec saoudien, c’est fou ce que les gens sont cons. « Je suis pas raciste mais bon, quand même, c’est un peu des terroristes qui mangent les femmes et les enfants ces gens là hein… »

    Aussi, c’est drôle comme chaque origine a droit à son lot de conneries : moi, j’ai un nom slave (mon père est bulgare), c’est sûrement pas ou peu « discriminant », faut dire ce qui est, et ça se voit pas sur ma tronche en plus, mais ça révèle son lot de bêtises qui, même si elles restent anecdotiques me pètent bien les ovaires à force d’accumulation… D’ailleurs, ça montre aussi à quel point les gens sont incultes, et on apprécie plus les autres, les vrais, les moins cons 😉

  14. Joyeuseluronne permalink
    23/08/2009 12:27

    Je comprend ô combien ton énervement, ton article m’a fait un peu penser à ce que raconte Gaston Kelman (qui a écrit « je suis noir et je n’aime pas le manioc » j’ai pas lu ceci dit), le gars est bourguignon et ça l’horripile qu’on lui parle systématiquement tam-tam et poulet yassa. Le pire dans tout ça, c’est que ça part souvent de bonnes intentions, foireuses certes (l’enfer en est pavé) : genre, parce que ton interlocuteur veut montrer qu’il s’intéresse à toi et se rabat stupidement sur le premier cliché que ton bronzage lui inspire. Ou qu’il veut te faire démonstration de son immmmmense tolérance genre « je suis pas raciste, j’adore le couscous » (ce qui relève d’une logique à la con et contre-productive, on est bien d’accord).
    Malheureusement tout cela relève d’une tendance globale à mettre les gens en boite et sous étiquette. Tu en es victime parce que tu as un peu plus de mélanine que d’autres dans le teint… de même que ma cousine Berthe qui a un strabisme et un look de bonne soeur passe pour une godiche coincée alors qu’elle est loufoque et brillante… (même si ça ne relève pas tout à fait de la même problématique, notamment parce que dans ta situation il y a un racisme qui ne dit pas son nom et que c’en est encore plus insupportable).
    Pour positiver : je suppose que c’est pareil pour toi, mais de mon côté, avoir aussi subi ce genre de catégorisation (pour d’autres raisons que toi, mais passons), me rend d’autant plus attentive à ne pas reproduire moi-même le mécanisme sur les autres…

    • 23/08/2009 13:51

      @Joyeuseluronne: Exactement, tout à fait et absolument. Petite question. Que fais-tu pour ne pas reproduire ce mécanisme, donc?
      @Ninoutchka: Oui mais ça n’a rien à voir, les Saoudiens, c’est de la racaille (Je RIGOLE)…

  15. Joyeuseluronne permalink
    23/08/2009 16:27

    Pour ne pas reproduire le mécanisme ? Ben par exemple, je réserve mon jugement sur les gens que je rencontre, j’évite les critiques à l’emporte pièce et fondées des éléments purement extérieurs, genre « celui-là il a l’air inculte/inintéressant/coincé/branleur… ». Parce qu’en général, on a des surprises. Un des corrolaires, indirectement, c’est que la première question que je pose n’est pas « tu fais quoi (sous entendu : comme boulot) dans la vie », comme si notre boulot était notre principal déterminant en tant que personne, ce qui conduit aussi à des préjugés exaspérants, je trouve.

    Maintenant, voilà, on est pas des saints, ça m’arrive bien sûr de « déraper » de cette ligne de conduite ! Mais je pense que le plus important c’est de rester critique vis à vis de soi-même, de faire le point et se demander régulièrement « est-ce que je ne suis pas en train d’appliquer à l’autre des préjugés dont je n’aimerais pas être victime moi-même ».

  16. 23/08/2009 17:39

    @joyeuseluronne: Tu m’as l’air d’une fille tout à fait censée. Si en plus de cela tu étais jolie, j’aurais quelques amis à te présenter.

  17. 23/08/2009 18:45

    Ce billet m’a scotché et tout la discussion suivante… tellement fin et intelligent. Ca fait du bien de lire ça sur un blog aujourd’hui.

    Je suis votre blog depuis 3 jours… franchement, vous faites rêver.
    bien à vous,

  18. 23/08/2009 20:18

    @Henri: Extrêmement plaisant d’avoir pu te « scotcher »! 😉

  19. Surella permalink
    23/08/2009 21:36

    J’ai bien aimé ce post! (et ce blog) 🙂
    Pas exactement pareil mais j’ai souvent droit à: « Tu es Corse? Ton père il est mafieux, raciste et indépendantiste? » … c’est çà ouais…

  20. La blondasse permalink
    23/08/2009 23:30

    Oui, je suis une blondasse ; et non, je ne ne suce pas comme ça le premier venu, et oui, je sais faire une phrase correctement construite.
    Je ne vais pas me teinter en brune pour être tranquille, tout comme tu ne vas pas blanchir ta peau, ni t’éclaircir les cheveux. Quoique, finalement, ça nous irait peut-être bien en fait!

  21. ksk permalink
    26/08/2009 09:15

    @ Crevette, le racisme me semble plus lié à un état d’esprit qu’une couleur de peau.
    C’est marrant cette association arabe-musulman, nan parce qu’il y a un paquet d’arabes pas musulman et un très gros paquet de musulmans pas arabe.
    Sinon je m’insurge aussi au quotidien contre les clichés à mon encontre mais aussi envers autrui, le plus difficile comme le dit joyeuseluronne est de balayer devant sa porte avant de l’ouvrir.
    Wesh c’est trop relou d’être brune, marron avec des antécédants de caillera \o/ chacun sa croix.
    Merci pour vos billets.

  22. 27/08/2009 03:29

    Arrête de me faire passer pour le Führer!

    Je n’ai aucune intention de dire les choses que tu me fais dire. Juste que tu m’as bien fait marrer.

  23. Yoos-F permalink
    31/08/2009 02:03

    Je découvre votre Blog au hasard d’un lien et mes aïeux, quel bonheur! J’en suis à mon deuxième article et je sens que je bien kiffer a fouiller vos archives (je suis pas couché d’ailleurs, heureusement que je suis en vacances)…

    Plus sérieusement, et assez ironiquement au vu de la teneur de l’article, je me suis machinalement tourné vers l’Arabe étant moi-même rebeu, ne serait-ce qu’en partie (coté paternel, et Tunisien aussi d’ailleurs)… Donc comme quoi, il faut croire que ces rapprochements énervants auxquels tu fais référence se font parfois naturellement.

    Après on vit tous différemment notre rapport aux clichés, et dans notre cas aux weshweshs. Moi par exemple je ne suis absolument pas typé, (au point que certaines connaissances ont d’abord cru que Youssef n’était que mon surnom…) et je ne subis donc pas les assauts répétés des blédars en mode survet’ casket’ basket’. Par contre je pourrai très bien te raconter la fois où mon coté rebeu m’a évité de me faire casser la gueule par trois d’entre eux. Ils voulaient bien mettre sur la bouche à un bonhomme en chaussure en toile et chemise à carreaux H&M, mais pas à un « Aarbi »(quote)… Donc entre ça et les réductions immédiates que je réussis à avoir pour des potes sur le marché à souvenirs de Bizerte dès que je met à parler en arabe, je dois avouer que je supporte plutôt bien la situation 🙂

    Mais, bon moi aussi ça me saoule quand mes potes répondent au téléphone par un adorable « Service de l’immigration bonjour? »…

    Sur ce à plus les Gêneurs, je pense qu’on va se revoir!

    P.S. : Les Turcs ne sont pas reubeus, même malgré toute l’énergie qu’ils y mettent. Mais si vous voulez mon avis, si on leur laissait le choix ils essaieraient d’être noirs…

  24. ... permalink
    01/09/2009 16:57

    En tant que noire je partage tout à fait ton sentiment!
    Je ne supporte plus d’aller à Châtelet pour me faire systématiquement draguer non pas parce que j’ai un physique avantageux (quoi que…) mais juste parce que je suis une « sœur ».
    Je ne supporte pas d’être constamment dévisagée lorsque je suis la seule « personne de couleur » à un concert de rock ou de répondre à cette remarque affligeante mais inévitable: « Ah c’est bizarre, t’aimes pas le r’n’b? ».
    Je ne supporte pas non plus les regards courroucés des autres noirs parce que je ne m’habille en baggie ou en pagne et que j’ai des amis « blancs ».
    Je ne supporte pas qu’on me demande systématiquement si une de mes amies d’enfance (noire elle aussi), avec laquelle je ne partage aucune ressemblance physique, est ma sœur.
    Je ne supporte pas qu’on me dise « Mais toi t’es pas comme les autres noirs, t’es… différente », juste parce que je suis la seule qu’ils aient côtoyée et leur ayant permis de réaliser que les noirs ne sont pas bons qu’à danser, courir ou marquer des buts, crier comme des sauvages et j’en passe.
    Les préjugés sont partout, dans les deux camps et c’est çà qui est navrant.

    • LaZouzi permalink
      04/01/2010 11:44

      Finalement, l’être humain est clafi de préjugés, parce que c’est sa nature.
      Et ceux qui dirons « moi, je n’ai aucun préjugés bla bla bla » se fourvoient complétement!

      Par contre, ce qui fait notre humanité, c’est le fait de pouvoir choisir entre un « laisser aller naturel » (l’homme est un animal comme les autres, sauf qu’il fait cuire sa viande), ou au contraire, tenter d’introduire de la pensée dans ses actions, une mise à distance reflexive des situations de vie qui vont nous permettre de 1) prendre conscience des mouvements psychiques auxquels nous sommes soumis comme les stéréotypes et 2) essayer de les maitriser pour faire de nous, des animaux civilisés…

      Je relis, c’est pas très clair, tant pis!

    • Noir c Noir permalink
      04/01/2010 17:38

      Hey ma sista comment ça va? lol

  25. Marie permalink
    01/09/2009 17:19

    Et moi de vous dire combien ces commentaires, ces ressentis de chacun font du bien à lire.

  26. Nora permalink
    09/09/2009 19:38

    Bien vu tout ça….çà a toujours eu tendance à me hérisser les poils….

    J’avais presque oublié jusqu’à une réunion hier….:
    -« il va falloir traduire certains mots aux habitants vu que beaucoup ne parlent pas le français….tiens Nora, comment on dit « syndic » chez vous? »

    -« syndic »

    -« ah…ah bon?…..et « copropriété » »?

    -« copropriété »

    -« ah….ils ont peut-être pas les mêmes lois que nous chez vous? »

    -« Je crois savoir qu’au Canada non plus. Et meme si ca vous parait fou, c’est aussi le cas dans les anciennes colonies francaises.
    Je ne suis pas spécialiste en droit international ou en droit algérien, marocain ou tunisien. Étant française, j’ai les mêmes lois que vous.
    Sur ce, je vous laisse, c’est couscous au self ».

    Connards.

  27. Kelig permalink
    03/01/2010 00:05

    Texte absolument magnifique. Moi j’ai un autre problème qui me suit depuis ma naissance: je suis une femme qui depuis 35 ans a un prénom hyper rare, breton, soit disant mixte selon mes parents mais en fait masculin dans tous les bouquins que j’ai consultés pour me « rassurer » mais ça faisait évidemment l’effet inverse. Petite on ne voulait pas jouer avec moi parce que j’avais un prénom bizarre et encore aujourd’hui les gens me regardent de travers. Obligée de mettre « Mlle » sur mon CV devant mon prénom… Il n’y a qu’en Angleterre où j’ai vécu 6 ans qu’on m’a fichu la paix. On peut être eclu de différentes manières mais c’est toujours terriblement douloureux. Merci pour ce texte.

  28. x4d3 permalink
    04/01/2010 11:24

    Merci beaucoup pour cet article.

  29. Noir c Noir permalink
    04/01/2010 17:34

    Ah l’Arabe. Ton analyse sur ta condition humaine je la partage. Ben pourquoi, me diras-tu? Ben parce que heu je suis black, renoi , carlouche, noir… quoi! Check la suite mon zin-cou!
    Résidant en ce moment dans un pays de l’est, j’ai plusieurs fois fait l’objet de certaines réactions que tu sembles abhorrer. Outre le fait que j’ai le droit à des « Heil Hitler » par les moins sympathiques des autochtones, j’ai tout aussi droit à de drôle de pratiques plutôt fantaisistes de la part de ces derniers. Sommairement il s’agit des « checks » ou « high five » ou « super check » « super méga check » à des degrés divers avec accolades ou sans les poings fermés, les « yeah » et tutti quanti.
    Disons les choses telle qu’elles sont: suis-je une image d’épinal, moi et mon peuple descendant de Cham?
    D’ailleurs de qui suis-je le cousin? A en croire le comportement de mes interlocuteurs je serai le cousin de Jay-Z 50 cents et Kanye West, Timbaland… Et cela par cette équation irréfutable, un noir= noir américain. Donc quel est leur étonnement lorsque je me refuse à parader dans leurs valses de checks et autres niaiseries.
    Soyons honnête cette condition est certes regrettable mais supportable. Il y a des avantages d’être l’un des 3 seuls noirs dans une université à majorité féminine…

  30. 01/07/2011 00:19

    Absolument énorme cet article !
    Je n’aurai pas du dire mieux. Et en tant que métisse, comme on a du mal à identifier l’étiquette qui pourrait me correspondre, je peux être cousine des blacks des rebeus des malgaches ou je ne sais quoi d’autre. Pour certains, tant qu’y a des clopes à taxer : peu importe la couleur à près tout !

Trackbacks

  1. BILAN 2009: JE NE SUIS PAS TON COUSIN!! « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :