Skip to content

Mon histoire d’amour avec les Oscars

17/08/2009

OSCARS

Si vous suivez ce blog depuis quelque temps, vous avez peut-être déjà deviné que je vis une passion tumultueuse avec l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, plus connue en France sous le nom d’Académie des Oscars. Il est temps pour moi de m’en expliquer.

Les Oscars n’ont pas très bonne presse chez les cinéphiles français, qui considèrent en général les remises de prix comme rien de plus que des concours de popularité récompensant des professionels davantage pour leur renom que pour la qualité de leur travail (ce qui est souvent vrai). De mon côté, j’en suis un fervent adepte, pour plusieurs raisons.

• Parce que j’ai compris que les Oscars ne récompensent pas le meilleur d’une année de cinéma, mais ce qui a le plus emballé à un moment donné. Pour ceux qui ont la curiosité d’examiner tous les lauréats depuis 1927, les choix des Oscars sont des capsules temporelles souvent passionnantes sur des moments-clés de l’histoire de la pop culture. Et constituent une carte inestimable pour un aspirant cinéphile avide de savoir par où commencer dans sa quête de films.

• Parce que la cérémonie des Oscars, c’est la grand-messe du cinéma. Les plus grands noms du 7e art, endimanchés de façon plus ou moins embarrassante, s’entassant tous dans la même pièce, c’est une vision multi orgasmique pour tout passionné de films qui se respecte.

• Parce que je suis joueur et que j’aime suivre la compétition, décrypter les raisons qui font qu’un film plaît plus qu’un autre, prévoir les tendances, et parier sur les nominations et les victoires.

• Parce qu’ils mettent parfois dans le mille. Et que lorsqu’ils nous mettent dans la gêne, ça me donne l’occasion de râler encore des années après. Et comme vous avez pu le constater, j’adore râler.

• Parce que rien n’est plus ultime que de ressentir à quelques minutes d’intervalle la jubilation extrême de voir une déesse enfin reconnue et applaudie par ses pairs, puis l’exaspération insoutenable de voir mon ennemie mortelle triompher sans mérite.

Je vais donc, au cours des prochains jours, m’amuser à faire une étude comparative des choix des Oscars depuis l’année 2000 avec mes propres choix, dans les catégories principales. A suivre.

Advertisements
9 commentaires leave one →
  1. Le Menton Pointu permalink
    17/08/2009 18:16

    « Merci maestro Olivier Dahan, you rocked my life. Merci la vie, merci l’amour, merci l’Académie. C’est donc vrai qu’il y a des anges dans cette ville. Merci ! »
    La plus grande pouf de l’histoire du cinéma français nous sort le plus ridicule des discours de l’histoire des Oscars. Vive la France!
    Heureusement qu’Edith était frêle, ça lui fait de la place pour se retourner dans sa tombe…

  2. turquoise permalink
    17/08/2009 19:16

    un point commun entre Swinton and Cotillard: elles en font des tonnes pour leur rôle et pas besoin d’une grosse analyse pour expliquer les choix (finalement très prévisibles de l’Académie): la subtilité de jeu n’impressionne pas vraiment chez nos amis oscarisants.
    exemples: Nicole Kidman, grâce à son faux nez et son faux accent anglais dans The Hours (plutôt que Julienne Moore dans le même film) ou Zellweger en cowboy comique lourdingue. l’année dernière entre le rôle dans le Reader, très mélo et celui plus subtil dans Revolutionary Road, j’aurais parié une petite fortune sur l’issue du scrutin.
    alors des fois, en faire des tonnes, c’est être bon acteur, des fois, beaucoup de fois, pas vraiment, mais cela donne une meilleure chance d’obtenir un oscar.

  3. L'aristo permalink
    18/08/2009 01:53

    Suivre les Oscars, c’est bien.
    Mais revoir son film préféré avec Angry Alien, c’est vraiment bien.

    Outre leur version d’un de mes films préféré, Casablanca (primé en 1942), on y trouve aussi bien Rocky (primé en 1976) que Titanic (1997)

    Je vous livre leur version de Brokeback Mountain, qui avait reçu 3 récompenses en 2006.
    Bon visionnage.

    http://www.angryalien.com/aa/brokebackbuns.asp

  4. Caro permalink
    22/10/2009 13:06

    Comme toi, je suis une mordue des Oscars, toutes les années je veille jusqu’à pas d’heure pour pouvoir voir la cérémonie en direct.

    Par contre, contrairement à la majorité d’entre vous, j’aime beaucoup Marion Cotillard, j’ai vu La Môme plusieurs fois et je trouve sa performance extraordinaire et son Oscar mérité – plus que celui de Kidman en Virginia Woolf, pour rester dans le même genre !

    Mais ayant moi-même de nombreuses bêtes noires (Paltrow, par exemple), je me contenterai de dire : à chacun les siennes !

    • Philippe de Thrace permalink
      22/10/2009 13:12

      Caro, t’as pas l’air méchante, mais tu contreviens à un des dogmes les plus fondamentaux de c’est la gêne. Tu sais pas à quoi tu t’exposes. N’ayant aucun avis sur la question -tillard, je te préviens gentiment, parce que avant que t’aies eu le temps de finir les archives du blog, une horde de connards va sûrement te tomber dessus… 🙂

      • Nora permalink
        22/10/2009 13:33

        Ouch, surtout qu’elle oppose Cotillard à Kidman….

        J’en connais un qui va vraiment nous faire un AVC quand il va lire ça….

  5. Caro permalink
    22/10/2009 13:45

    Je n’ai pas aimé la prestation de Kidman en Woolf (que par ailleurs j’adore dans Moulin Rouge) et j’ai adoré celle de Cotillard en Piaf, c’est aussi simple que ça. Je ne prétends pas être une experte en cinéma (bien que cinéphile) et je comprends tout à fait que l’on puisse ne pas aimer, voire détester, un acteur ou une actrice.

    Par contre, ce que je trouverais gênant c’est que je me fasse « tomber dessus » pour ça comme le dit Philippe, surtout sur ce blog 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :