Skip to content

Tu te sens mal, Michael Bloomberg ?

10/08/2009

michael-bloombergMichael Bloomberg, le maire de New York, nous met dans une gêne sans nom. Du genre qu’ils peuvent tous aller se recoucher à côté.

Depuis quelques années, les habitants et habitués de la Grande Pomme se faisaient la réflexion lors de dîners mondains : il y a moins de sans-abri à Manhattan, c’est bon signe, vraiment quelle efficacité ces maires new yorkais. Moins de criminalité, plus de propreté, moins de SDF. Mais comment font-ils ? Tous les maires de grandes villes, de Delanoë à Livingstone ont tenté de percer le mystère, mais en vain.

Et bien voici que Le Figaro nous révèle aujourd’hui le secret de Bloomberg. Il se trouve que depuis 2007, la mairie de New York paie des billets d’avion (aller simple) vers la destination de leur choix aux sans-abri s’ils peuvent justifier d’un hébergement assuré à destination. C’est donc une façon détournée de renvoyer les immigrants chez eux, puisque quel américain « de souche » vivant dans la rue, pourrait justifier d’un hébergement assuré « à destination » (Euh, ben je sais pas, je peux peut-être aller chez mon correspondant allemand de CP ?).

Alors comment ça se passe au niveau de la problémance majeure ?

Les SDF dérangent donc on les envoie dans un autre pays, voire sur un autre continent ? C’est une façon originale et on ne peut plus efficace en termes de visibilité de régler le problème de la pauvreté, ça c’est le moins que l’on puisse dire.

Mais Michael Bloomberg ne voit pas le problème. Il dit clairement qu’il se fout de ce qui arrive à ces familles ou ces individus quand ils arrivent à destination, puisque ce n’est plus son souci, ses trottoirs sont propres, la pauvreté diminue, les immigrants rentrent chez eux et en plus il fait des économies. En effet, il donne même des chiffres justifiant cette forme de déportation ahurissante. Un hébergement coûte 36 000 $ par an et par famille et nous connaissons les prix des billets d’avion (la plupart sont en plus achetés à destination de San Juan, à Porto Rico, soit l’équivalent d’un Paris-Nice).

Par ailleurs, ça me fait penser à une chose. Je me disais que j’étais un peu juste pour aller à New York prochainement, surtout si j’envisageais d’y faire des emplettes. Je pourrais donc me contenter d’acheter un aller simple. Je fais ce que j’ai à faire et ensuite je m’assieds dans la rue avec mes paquets, mon baluchon et une bouteille de vinasse pendant quelques heures. Je m’arrange pour avoir les cheveux un peu gras. Ensuite je me présente à City Hall avec une facture EDF justifiant de mon domicile à Paris, et le tour est joué, je suis dans le prochain New York-Paris, tous frais payés.

C’est moi ou on est dans l’embarras ?

Advertisements
26 commentaires leave one →
  1. 10/08/2009 16:35

    y’a vraiment un truc à essayer pour le coup…

  2. 10/08/2009 16:41

    J’ai une vision de toi assise par terre sur Lexington avec une douzaine de paquets Bloomingdale’s étalés sur le trottoir. Je veux être là.

    • L'aristo permalink
      10/08/2009 16:45

      On t’apportera les escarpins si jolis que tu as remarqués hier dans la vitrine de chez Scoop.

      • 10/08/2009 16:49

        Des escarpins de chez Scoop? C’est quoi ça Scoop? Moi, mes escarpins ne viennent que de chez Prada. Tu me déçois l’aristo.

      • L'aristo permalink
        10/08/2009 17:10

        The place to shop.
        http://www.scoopnyc.com/

        473-475 Broadway (Between Broome and Grand Streets)
        New York, NY 10012

      • 10/08/2009 17:19

        Mouais ça a l’air pas mal ton truc, mais je préfère attendre d’être sur place pour me prononcer. Etant donné que je vais économiser pas mal sur le vol retour je peux me permettre de cantonner mon shopping à la 5ème avenue, tu comprends. Mais merci du tuyau!

      • L'aristo permalink
        10/08/2009 17:29

        Si jamais ils mettent du temps à venir t’apporter ton billet d’avion et que tu meurs de faim, en pleine nuit tu pourras chausser tes beaux escarpins Prada de chez Scoop que le pédé t’a offert, et te rendre à la Cafeteria sur la 7ème. Avec un peu de chance tu y croiseras ton agent de voyage, ou Jeff Koons.

      • 10/08/2009 17:34

        Je suis plutôt Woody Allen que Jeff Koons, tu ne connais pas ses habitudes alimentaires par hasard?

      • L'aristo permalink
        10/08/2009 17:40

        Tu peux essayer Elaine’s sur la 88e Rue et 2e Avenue.. Mais j’ai peur que Woody ne t’apporte pas ton billet retour.

      • 10/08/2009 22:33

        C’est parfait, dans ce cas je m’installe chez lui et je fous dehors cette salope de Soon-Yi!

  3. 10/08/2009 16:50

    Mdr. Certains sont déjà en partance pour l’une de nos communes et le maire concerné déclare qu’il cherche d’ores et déjà des logements sociaux spacieux pour les acceuillir dignement, gageons que les pouilleux de l’oncle sam vont être nombreux à choisir la France comme aller simple. Ce pays c’est vraiment que du bonheur comme dirait Arthur (qui vit en amérique).

    • 10/08/2009 16:52

      En partance mais perdus!!! Personne ne sait où ils sont! C’est tellement embarrassant.

  4. 10/08/2009 16:59

    Non mais sérieux ça va finir par être chaud, c’était le seul continent à ne pas déverser ses « cas sociaux » chez nous et voilà qu’ils s’y mettent à leur tour. Moi je dis ça je dis rien en même temps.

    Enfin heureusement qu’on a un président de droite, ça rassure.

    • 10/08/2009 17:06

      Très bon!! Je suis curieuse de savoir ce que notre Président pense de tout ça d’ailleurs, ça doit beaucoup lui plaire les cas sociaux qui débarquent des rues de New York!

  5. 10/08/2009 17:19

    En même temps, « Bloomberg » c’est pas un cousin de Le Juif ? Y’a peut-être un moyen de lui en toucher deux mots.

    • 10/08/2009 17:28

      Oui, c’est à peu près le même genre de lien de parenté qu’entre Obama et Omar Bongo, ou qu’entre Jamel Debbouze et le Mollah Omar. Tous des cousins. Toi aussi tu nous mets un peu dans la gêne non?

      • bob permalink
        10/08/2009 19:19

        je me demande du coup si la meuf est pas ET meuf ET juive, du coup.
        (sinon j’en ai un peu marre de te dragouiller publiquement et d’essayer de te rendre jalouse via ce génial pédé, écris moi, vilaine)

      • 10/08/2009 22:39

        La Meuf n’est que meuf, mais elle s’insurge vite surtout quand il s’agit de ses amis et des minorités qu’ils représentent. Tu peux par exemple aller voir ma réaction aux commentaires sur l’article du Pédé « Putsch » (https://lagene.wordpress.com/2009/06/25/putsch/). Et pourtant je t’assure que je ne suis pas Pédé. En revanche il m’arrive de me prendre pour Alain Delon et de parler de moi à la 3e personne comme ci-dessus.

        Sinon, Bob, j’adore quand tu me parles comme ça. On continuera cette conversation en privé.

      • 10/08/2009 22:50

        Cher Bob,
        tu as l’air de ne pas être indifférent aux charmes de la Meuf, mais avant de te jeter à l’eau et de l’inviter à prendre un verre, pèse bien le pour et le contre sur le fait de sortir avec un rottweiler.

        Maintenant, je vous laisse tous les deux.

      • 10/08/2009 23:05

        Non mais toi aussi tu te sens mal ??? Je prends ta défense et voilà comment tu me remercies espèce de sale youpin ! En me cassant mes coups ??? Retourne à tes schnitzel et laisse-moi tranquille !

        Bob, ne l’écoute pas, je suis douce comme un agneau.

    • 10/08/2009 21:49

      Bloomberg n’est pas mon « cousin ».
      C’est mon père naturel qui n’a jamais voulu me reconnaître.
      Du coup, au lieu de briguer un mandat de maire et ainsi nettoyer les rues de ma chère Jew York de tous ces goys pouilleux et m’en mettre plein les poches, je me retrouve à écrire bénévolement des articles sur ce blog gênant.

  6. 10/08/2009 17:46

    C’est possible oui.

  7. docds permalink
    10/08/2009 18:06

    Bien vu, la meuf! Ca commencait à sentir le rance. Je préfère la version avec Gene Hackman

  8. Un autre pédé permalink
    10/08/2009 21:09

    En tout cas, la meuf, elle doit être blonde ou alors elle a jamais pris l’avion.
    Regardes le prix d’un aller simple pour new york puis d’un aller retour…

    • 10/08/2009 22:58

      Désolée darling, je ne voyage qu’avec des miles (accumulés grâce à mes nombreux voyages à travers le monde) et dans ce cas, un aller-retour est le double d’un aller simple. Et comme, au train où je vais, je vais bientôt devoir me remettre à payer mes billets, si je peux économiser un retour, ça m’arrange.

      Et est-ce que j’ai l’air d’une blonde ?

      • L'aristo permalink
        10/08/2009 23:25

        Ne nous dis pas en plus que t’utilises la carte dorée co-brandée avec AF-KLM pour faire tes achats au daily Monop’ de la rue Montorgueil.
        Ca se serait vraiment la gène.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :