Skip to content

Ah ben non alors, je ne suis pas d’accord du tout!!!

07/08/2009

ferris-bueller-4jpeg

Mais alors pas du tout. Je vais sûrement griller la priorité au Pédé sur ce coup là, mais je m’insurge… Que des gens tels qu’Olivier Dahan, Marion Cotillard (la pauvre, qu’est ce qu’elle prend dans la tronche par ici elle), McG et Michael Bay aient le droit de fouler notre chère terre de leurs pieds pleins de fumisterie et totalement dénués de talents, c’est une chose, mais priver de ce même droit le papa de petits bijoux tels que le Breakfast Club ou La Folle Journée de Ferris Bueller à à peine 59 ans, c’est tout l’injustice de ce monde qu’on nous envoie dans la figure.

Alors soit, il n’avait rien réalisé depuis presque 20 ans. Soit, il a été coupable de scénarios un peu bidons ces dernières années. Mais peut-on vraiment reprocher quoi que ce soit à un homme qui se cache derrière le pseudonyme Edmond Dantès lorsqu’il ne veut pas être crédité au générique d’une bouse?…

Quoi qu’il en soit, les VHS des films de John Hugues ont rythmé ma jeunesse, comme celle de pas mal de gens de notre génération. Et qui n’a pas un jour rêvé de faire comme Matthew Broderick dans cette scène d’anthologie (ci-dessous) de Ferris Bueller me jette la première pierre…

Salut John. Et Merci pour tout.

Advertisements
10 commentaires leave one →
  1. 07/08/2009 09:57

    Je ne comprendrai jamais pourquoi il a pris sa retraite de réal à 40 ans

    • 07/08/2009 10:08

      Formellement, Bueller, c’est limite couillu (pour un film d’ados), c’est le film d’un mec qui, au-delà de son sujet assez léger, à quelque chose à dire, à faire passer. C’est en effet dommage qu’il ne nous en ai pas laissé plus à voir. Mais vu qu’il a finit sa vie à écrire, peut-être que c’est juste le cassage de couille de la vie de plateau et du tournage qui le fatiguait…

  2. 07/08/2009 10:08

    Contrairement à mes deux amis cinéphiles, ce qui me chagrine dans cette disparition c’est à quelle point elle souligne notre avancée en âge. Je sais, je suis égocentrique, mais le père de Ferris Bueller qui meurt ça me rappelle que nous vieillissons trop vite, que bientôt c’est Ferris Bueller qui sera grabataire et qui tirera sa révérence. Et alors là, on pourra vraiment dire que c’est la fin. Cela dit, voir Ferris Bueller aujourd’hui avec ses cheveux grisonnant, la mèche sur le côté, ses allures d’ancêtre, et l’air désespéré à côté de son icône d’épouse, je me demande si ce n’est pas encore plus triste.
    Ferris Bueller aurait dû passer le restant de sa vie à se dandiner sur Twist and Shout, juste pour nous rassurer.

  3. 07/08/2009 10:20

    Tu veux être vraiment angoissée?

    • 07/08/2009 10:24

      C’est bon, tu m’as achevée. Je vais me faire interner pour dépression nerveuse.

  4. une fan permalink
    07/08/2009 10:51

    vous oubliez home alone! Je vais me chercher la cassette de suite d’ailleurs

  5. 07/08/2009 11:05

    Je réalise que je n’ai jamais vu The Breakfast Club. J’ai honte.

  6. 07/08/2009 11:25

    Aha!!! JE TE TIENS LE PEDE!! ENFIN!!! AFTER ALL THESE YEARS!!!

  7. 07/08/2009 11:57

    C’est drôle ce truc de Ferris Bueller qui a en effet marqué toute une génération. Je suis en plein dedans, mais étrangement j’ai d’autres références. 🙂
    (Non je ne parle pas forcément de « Dirty Dancing », quoique…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :