Skip to content

A propos des cochonnes.

07/08/2009

mm_dunaharaszti_028

Depuis quelques temps déjà, je réalise que plus grand chose ne me lie à la grande famille mâle hétérosexuelle.

Non, Maman, je n’ai pas encore été converti par Le Pédé, donc repose tout de suite ces habits de deuil, détends-toi et éteins immédiatement ton ordinateur car ce qui suit n’est pas pour toi.

Lors d’une mortelle conversation « cul » avec un beauf en chandail Celio heureux en ménage, celui-ci me raconte avec des mots simples et une pointe de nostalgie, ses exploits d’avant l’ère de la monogamie. Du temps où il fréquentait de mysterieuses femmes-cochons. En l’écoutant décrire ses aventures agro-érotiques, je me fais la remarque que toutes (ou presque) les conversations « cul » entre mecs héteros semblent recquérir l’usage systématique de certains termes quelque peu hostiles pour désigner des jeunes femmes qui, à un moment de leur vie, n’ont rien voulu d’autre que le bien de ces messieurs.

En vrac, on entend dans ce type de conversations les appellations suivantes: cochonne donc, mais aussi chiennasse, marie-couche-toi-la, pute à 2 dinars (me dit L’Arabe), feu au dèrche, traînée, chaudasse, radasse, pute à 50 cents, nympho, kakhba (« prononce karrrrrhhhhhhhba », me dit L’Arabe), salope et autres garages-à-bites…

Pourquoi tant de haine??

Mais surtout, POURQUOI TANT D’INGRATITUDE???

T’étais bien content sur le moment, lorsque cette demoiselle que tu compares à un animal dégoûtant, t’a gratifié de ce dont ta compagne si respectable ne soupçonne même l’existence? Alors, à defaut de reconnaissance, un peu de respect, Monsieur « Tête haute et mains propres ». Et puis casse-toi de là, vas plutôt regarder Téléfoot.

Je mène mon enquête, vais sur Google et tape le mot « COCHONNE » ; inutile de dire que le moteur de recherche ne m’apprend rien, si ce n’est que ce mot est associé à une myriade de sites dédiés à l’art galant ainsi qu’à un pauvre sketch de feu Jean-Marie Bigard. C’est intéressant. Mais je ne suis pas au bout de mes surprises.

Je me souviens du mot NYMPHOMANIE qui est le terme médical pour désigner cette maladie qui transforme d’honnêtes et pieuses citoyennes en mutants mi-femmes mi-cochons. Amusé, je me dis qu’il n’existe aucun mot pour qualifier le pendant masculin de cette terrible maladie, et que si je devais inventer ce mot, ce serait probablement « la MichaelDouglaséllose ». L’idée me plaît. Je décide d’appeler sans plus attendre l’Académie Française afin de devenir riche dans les plus brefs délais. Ou du moins solvable. A l’autre bout du fil, une voix nasillarde m’informe qu’un mot existe déjà: le don-juanisme. Je pleure d’émotion devant la beauté de ce mot, puis je raccroche, déçu.

Soudain, tout devient clair. Je comprends enfin que le gros beauf en chandail Celio susmentionné -cet être débile confit dans ses certitudes, aux manières frustes et à l’imaginaire aussi vaste que le vestiaire moite du FC Béthune, celui qui applaudit Bigard sur scène et qui regarde en boucle « Mesrine » la bave au menton- et la voix nasillarde de l’Academie Française que j’ai eue au bout du fil ne sont en réalité qu’une seule et même personne. C’est lui qui décide que certaines femmes sont des cochonnes et que certains cochons sont des Don Juan.

Je réalise à quel point les gens sont réductibles aux mots.

Je me sens moins bête. Mais je suis toujours pauvre.

Advertisements
40 commentaires leave one →
  1. 07/08/2009 11:42

    Merci le Juif. Merci.

  2. Le Juif (Errant) permalink
    07/08/2009 11:42

    Cher Juif (sedentaire),

    Je suis tout a fait d’accord avec toi. (Mais bon, elle est comme meme bonne cette grosse salope sur la photo avec son regard de chiennasse et sa bouche a pipe! non?)

  3. une fille en attente de demande permalink
    07/08/2009 11:58

    merci aussi le juif

  4. Pinkmarple permalink
    07/08/2009 12:17

    La différence entre Le Juif et les beaufs en chandail Celio ? L’intellect peut être..?
    Merci à toi.

  5. 07/08/2009 12:22

    Ca marche cette technique, toutes les gonzesses tombent à ses pieds.

  6. Pinkmarple permalink
    07/08/2009 12:24

    Sublime!!! Le Pédé toujours aussi vif et cynique!

  7. bob permalink
    07/08/2009 12:36

    pourquoi ce terme doit-il toujours être connoté négativement ? moi j’aimerais bcp que la Meuf soit aussi une cochonne, maintenant que je sais qu’elle est spirituelle.

  8. 07/08/2009 13:14

    La Meuf est une immense cochonne

  9. 07/08/2009 13:41

    (Et le Pédé c’est pas une grosse cochonne non plus hein peut-être ? Huhu.)

  10. 07/08/2009 14:28

    Alors d’abord, j’aimerais qu’on arrête un peu les conneries: Je n’ai JAMAIS utilisé l’expression « Pute à 2 Dinars » (je ne parle qu’en $, et en H.T. qui plus est), ni « Kahba » (Je ne parle arabe qu’une fois tous les trois mois, quand j’ai ma tante au téléphone). Ensuite, j’aimerais un copyright sur « Michael Douglas », et que quelqu’un fasse la vérité sur mes conquêtes d’un soir: ce n’est pas parce que je leur propose systématiquement une DPA que je ne les respecte pas pour autant!!!

    • Le Wex permalink
      27/08/2009 09:36

      Que celui qui n’a jamais proposé une DPA cash nous jette la première pierre mon cher L’Arabe.

  11. 07/08/2009 14:39

    Un copyright sur Michael Douglas? J’appelle mon avocat de suite.

  12. L'autre permalink
    07/08/2009 15:55

    Le pédé a raison, bien vu comme technique de drague

  13. L'aristo permalink
    07/08/2009 17:42

    J’ai connu un mec en chandail Célio, qui aurait sans doute aimé vivre dans un appartement témoin d’une marque de meuble scandinave « chez Franck, et Ludovic » 45m2. Il disait de son « colocataire » qu’il était une cochonne. Un soir après une soirée bien enfumée chez eux, après m’être réveillé entre deux corps encore moites et sous un poster de Michalak, j’ai encore mieux compris la signification du donjuanisme.

  14. la femelle permalink
    07/08/2009 19:00

    merci le juif

    messieurs, lisez Masculin / Féminin de Françoise Héritier aux Éditions Odile Jacob

    ou la nouvelle bible expliquée, vous comprendrez pourquoi les femmes sont traitées de salopes et les hommes de Don Juan…

    juste en passant, n’oubliez pas que dans vos deux chromosomes est présent un chromosome femelle… et que vous avez deux tétons… petites cochonnes, va!

  15. 07/08/2009 20:46

    Le Pédé: effectivement, tu as visé juste; je préfère avoir les cochonnes de mon coté.

    La Meuf: j’attends ton prochain article sur « Comment reconquérir son ex lorsque celui-ci nous a largué pour apprendre le Talmud par coeur ».

    L’Arabe: Effectivement, lorsque tu lapides une jeune pêcheresse tous les samedis soirs, tu le fais sans l’insulter. Je m’excuse de ce raccourci.

    Tous les autres: Merci pour vos réactions cochonnes!

  16. Autre meuf permalink
    08/08/2009 15:46

    Je suis en ce moment même sur la plage, seins a l’air, la peau huilée à dandiner ma chute de reins (faut bien compenser qd on n’a même pas un 85C a exhiber..) et je me délecte à lire ces lignes feministes…merci le Juif pr ce grand moment paradoxal que je vis la maintenant tout de suite!! Jouer ouvertement les salopes sur la plage en m’offuscant du regard animal des mecs…J A D O R E!!!!!!

    • Synesthète permalink
      10/08/2009 18:05

      Vous prenez un bel oestrogène bien maigre, vous le mélangez à une testostérone fraîche sans odeur d’ail et vous mixez le tout pendant 1 minutes à puissance maxi-male.
      Pendant ce petit laps, vous vous regardez dans la glace. Ensuite, vous buvez la mixture en vous rappelant que la règle fondamentale de la biologie est de manger, se reproduire et se faire manger.
      Nous ne faisons qu’obéir à une nature en perpétuel mouvement mais au dogme impérial et incassable. Nos mots ne sont que de vaines protestations et résistances ridicules.

      Votre endroit est plaisant, il rappelle que l’on peut vociférer en rigolant.

  17. 10/08/2009 19:20

    Vociférer en rigolant, c’est exactement ça!

  18. 22/08/2009 06:18

    J’aime le Juif(errant).

    Énorme commentaire, pour un énorme post.

  19. 27/08/2009 10:08

    Mouais, c’est assez juste, mais tout dépend de la façon dont on utilise le mot.
    Chez moi, cochonne n’a rien de péjoratif 🙂
    (et ma femme me demande de la traiter de cochonne…)

    Par contre tu es sur de « don juanisme » ? Parce que bon… Don Juan était surtout dans la conquête de la femme plus que dans la consommation.

  20. 04/09/2009 16:06

    SATYRIASIS est le terme médical pour désigner cette maladie qui transforme d’honnêtes et pieux citoyens en mutants mi-hommes mi-boucs.

    • Jalom permalink
      08/09/2009 14:42

      +1, « satyre »en Français ; moins usité cependant que « salaud », « connard », ou « putain de pervers ».

      Je ne te félicite, le Juif, pas pour la reprise d’un thème évoqué par les grands intellectuels du groupe Tryo sur leur 1er album exactement, ou presque, dans les même termes…

  21. Bigre permalink
    18/09/2009 15:20

    Bravo Le Juif !

  22. 09/03/2010 20:42

    Nice post. cestlagene.com is killer.

  23. 17/06/2010 14:58

    Merci pour la photo! Ça change de la colline Microsoft ou du démineur au boulot. Paraphrasons: « Elle est comme meme bonne cette grosse salope sur la photo avec son regard de chiennasse et sa bouche a pipe! non? » – Bah, oui. Merci Le Juif (errant), c’est vrai qu’il faut pas se voiler la face.

    Par contre c’est quoi cette façon d’insinuer que le chandail Célio est un accessoire voire un attribut du beauf? Attention, je ne m’exclus pas de la catégorie d’hommes susmentionnée.

    Au début Célio, c’était bien. Je me rappelle, c’était peu cher, les boutiques n’étaient pas pleines de beaufs (ou alors, des futurs beaufs qui s’ignoraient); il y avait même des gens branchés voire cultivés comme les connards. Et puis, les temps ont changé. Delaveine arriva sur le marché avec ses pantalons qui tiennent deux lavages en machines et ses chemises froissées absurdes, et attira des essaims géants de tectoniqueurs au caleçon apparent, laissant le champ libre à la bien plus incommensurable masse que je représente certainement. Serait-ce à ce moment que tout a basculé?

    La dernière fois que je suis allé chez Célio, je me suis rendu coupable de l’achat d’un duffle-coat. Heureusement, je n’aime pas les chandails.

    Ce soir, programme fumant. Superbe soirée football. Si vous n’êtes pas beaufs, vous ne pouvez pas comprendre et vous ne chercherez pas à le faire. Le si bien nommé Bernard Pivot (pour les amateurs de buts dos au gardien) disait qu’il pouvait. Il a ce petit quelquechose de beauf, ce Bukowskisme latent, ce côté instituteur pas pédophile pour un sou qui le rendait si populaire auprès des incultes notoires ou anonymes, comme moi. A l’inverse, des figures de la balle au pied peuvent aussi (rarement) devenir hype, enfin si on accepte d’élargir cette notion à des publicités rigolotes et à des conférences de presse d’un style si éloigné d’un Diaby, d’un Ribéry ou d’un Sarkozy. Français renégat devenu Roi d’Angleterre, sachant manier le verbe, même dans une langue de Shakespeare pliée à cet accent que nous avons coutume de railler chez nous, les têtes de veau, le grand homme au nom si simple et petit, Eric, s’amusait à lancer des sardines aux journalistes qui feignaient de comprendre quelquechose. Ce canon exilé de l’Homme, dont les sourcils semblent lancer des phéromones, ne limitait pas son charisme aux mots. Loin s’en fallut, s’est dit ce hooligan qui aurait mieux fait de garder ses insultes pour un autre hooligan, le jour où Eric, pris d’une rage vengeresse, s’est accordé une petite Bruce Lee dans sa face. Mais je m’emporte.

  24. Adrae permalink
    20/06/2010 20:38

    A préciser que depuis plus d’une dizaine d’années, ni la satyriasis ni la nymphomanie ne sont considérées par les médecins comme des maladies.
    Avoir une activité sexuelle débordante et pleine de sueurs et d’autres liquides corporelles peut être particulier mais ne relève pas de la maladie mentale.
    Hippocrate Win

  25. Bwoauekdei permalink
    12/07/2010 18:20

    J’adore cet article, vraiment.

  26. Le Noir permalink
    01/02/2011 11:06

    Heu…oui mais?

Trackbacks

  1. Cochonnes et compagnie | MatooBlog
  2. Sex and the City, ou le réveil des cochonnes « C'est La Gêne
  3. C’est quoi ce blog de connards? « I'm a young journalist, What else?
  4. Non, les filles ne disent pas caca. « C'est La Gêne
  5. Tableau de chasse « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :