Skip to content

Reconquérir son Ex : LA méthode

06/08/2009

J’ai bien compris, suite à mon article sur le régime santé, que je me devais de partager mes lumières en matière de féminitude (non, ce n’est pas un mot inventé par Ségolène Royal). Je vais donc, cette semaine, vous dévoiler quelques règles d’or à suivre si vous cherchez à reconquérir votre ex-petit ami, ce qui, en ces temps de vache maigre, n’est pas peu fréquent. 
 
georgeclooneyLes recettes de grand-mère étant les plus efficaces, je commencerai par un lieu-commun de la reconquête d’ex: le rendre jaloux. Pour cela, il faut trouver un mec, réel ou imaginaire. Si vous en avez un sous la main, surtout ne le laissez pas filer, il sera votre meilleur allié pour faire revenir l’Ex. Si vous êtes désespérément seule, inventez-vous un nouveau collègue (personne ne pourra vérifier), de préférence en mission temporaire dans votre bureau (vous pourrez facilement expliquer sa disparition subite de la face de la terre en cas de besoin). Il sera italien (redoutable), beau comme un dieu George Clooney, plus âgé (ça fera peur à votre pré-pubère d’ex que l’engagement fait mouiller son slip), intelligent comme Einstein et surtout, fou amoureux de vous.  Alors, je sais, vous allez me dire: ok maintenant que je me coltine l’autre boulet ou que je me suis imaginé le fantôme parfait, je fais quoi??? Très bonne question. Et c’est là que les choses diffèrent des conseils de nos aïeules. Parce que nous avons désormais à notre disposition ce que nous appelons les nouvelles technologies de la communication, et les réseaux sociaux virtuels. Grâce à cela, plus d’excuses, tous les moyens sont entre nos mains, il n’y a plus qu’à en user avec finesse et subtilité
 
D’abord, on attaque léger. On fait passer le message sobrement par MSN. On mettra comme pseudo : « trop folle amoureuse de Giani et trop contente que Giani soit fou amoureux de moi aussi » (non parce que faudrait pas qu’il pense qu’on est en mono-phase© (terme récemment inventé par une de mes amies pour décrire sa situation d’amour non partagé mais néanmoins pleine d’espoir et très prenante). 
Si on sent que MSN, ça n’accroche pas trop, parce qu’on est tous passés à autre chose, on se rue sur notre page Facebook et on sort l’artillerie lourde. On commence par mettre à jour son statut : « La Meuf is au septième ciel. Grazie amore mio! » Et on laisse mariner. S’il ne se passe rien au bout de quelques jours, on en met une deuxième couche : des mots sur les walls de quelques uns de vos amis communs pour être sûr qu’il le voie sur son feed. L’esprit du mot serait: « salut ma poule quand est-ce qu’on prend un verre pour que je te présente mon nouvel amoureux? (qui est aussi amoureux de moi) »
 
S’il ne se passe toujours rien, on est obligé de passer à l’étape photo. Si le Giani existe, on se lâche. S’il est moche, on lui offre une paire de Ray-Ban et un Panama. Eventuellement un masque si son physique n’est vraiment pas gérable, avec les risques de grippe porcine, ça passera sans problème.  Evidemment, sur les photos on ne se décolle pas de sa bouche, on est pendu au cou de Giani et on est plus amoureuse que jamais. 
Si le Giani en question n’existe pas, c’est plus complexe. Mais des solutions existent. On trouve engage (la fin justifie les moyens) un bon samaritain escort-boy au physique avantageux que personne ne connaît et qui accepte de se faire shooter la bouche collée à la notre pour la bonne cause quelques billets. Et hop, y’a plus qu’à « tagger » !  
 
Par la même occasion, on se met très vite « in a relationship with » et si Giani est une pure invention, aucun scrupule à mettre « engaged to » quelques semaines plus tard (faut bien que ça serve à quelque chose cette maudite case et puis faut savoir ce que vous voulez mes bougresses!). S’il n’existe pas, on peut aussi lui créer un faux profil (un peu embarrassant s’il n’a qu’une amie… donc on le fait socialiser un peu avant) et le faux profil nous fera des déclarations d’amour publiques deux fois par heure. On demandera également à nos meilleures copines de faire des commentaires sur son physique d’éphèbe et des « trop contente d’avoir rencontré ton nouveau chéri ».  
 
loveEnfin, en dernier ressort, à bout de souffle, on mettra à jour son statut sous forme de question à l’assemblée : « quelqu’un sait comment on dépose les bans à la mairie ? ». Quand les gens commenceront à vous présenter leurs félicitations sur votre wall, vous saurez qu’il est temps d’arrêter la farce. Discrètement et progressivement. Parce qu’on a un égo quand même ! (Si, si, on a un égo !)
 
Et évidemment, si tout ça n’a pas fonctionné et que vous n’êtes toujours pas prête à lâcher l’affaire, vous pouvez faire le siège de son paillasson, déjeuner tous les jours en bas de son bureau en collants en latex, ou vous accrocher aux roues de sa voiture en pleurant. 

Par ailleurs, s’il existe vraiment le Giani et qu’il n’est pas encore parti à l’autre bout du monde en courant, vous devriez peut-être reconsidérer son cas.

Advertisements
8 commentaires leave one →
  1. L'Autre permalink
    06/08/2009 11:16

    Je suis doué en Photoshop, si ca intéresse quelqu’un?

    Je peux incruster le conjoint idéal ou tout simplement faire disparaitre un bourrelet ou un poireau inélégant, ou encore un copine gênante pour la remplacer par une grosse, qui vous mettra alors en valeur.

    • Laure permalink
      26/05/2013 15:03

      Je suis très très très intéressée et si vous êtes encore dispo ben contactez moi à mon adresse s’il vous plait 😀

  2. 06/08/2009 11:45

    Tu vois la photo là-haut, celle de mon futur mec (non pas le lapin!), tu peux me mettre à côté, voir ce que ça donne? Et puis si tu pouvais me mettre une jolie robe blanche en dentelle, ça serait cool aussi. Ah oui, et un petit mot en-dessous, par exemple: George et La Meuf vous remercient de votre présence à leur mariage.
    Sinon, pour le reste, on en parlera à l’abri des regards indiscrets!

  3. Le Joueur permalink
    24/08/2009 17:58

    Je suis sidéré par le machiavélisme féminin.
    ET en plus j’ai bien l’impression de m’être fait avoir.
    Maintenant que j’y pense. C’était bizarre aussi, ce « Gaël » qui sortait de nulle part, et que personne n’a rencontré.
    Suis-je niais.

    • 26/08/2009 15:31

      Et oui, les femmes aussi savent être machiavéliques et vicieuses parfois. La prochaine fois que vous aurez un doute sur un Gaël, Giani ou autre, demandez-moi! 😉

  4. 29/08/2009 10:33

    Voila qui est bien écrit. De mon côté la vie est à nouveau merveilleuse, j’ai récupéré mon fiancé qui n’est pas « George », cependant il a un charme fou et je doit l’admettre, je suis prête à faire n’importe quoi pour lui. J’ai compris que mon attitude devait changer, dans un couple on est deux…

    J’ai vu une vidéo sympa pour ces Messieurs en mal d’amour, pas sûr que ces méthodes valent quoi que ce soit, mais la vidéo est bien faite.

    Anna

Trackbacks

  1. A quoi sert la presse féminine? « C'est La Gêne
  2. Pour les internautes errants en détresse. « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :