Skip to content

J’ai faim !

04/08/2009

persilEt je refuse de manger de la purée de persil. Est-ce que cela fait de moi une folle ? Je ne pense pas. Origine de la polémique : j’ai eu le malheur de me montrer sceptique face à une suggestion de restaurant quand j’ai vu une critique sur Internet portant aux nues sa purée de persil et sa pannacotta infusée à la verveine, et me voilà la cible des pires injures de la part de mes amis.

Comment ça se passe au niveau de la nouvelle cuisine branchouille à deux balles ? La « bistronomie » me dit l’Arabe. Mais je t’en foutrais moi, de la bistronomie.

Certes, avec mes goûts d’enfant de huit ans (frites, coquillettes, glace), je suis mal placée pour parler, mais qui peut bien avoir envie de bouffer une pannacotta à la verveine ? Un dessert italien crémeux et raffiné à la vanille qui aurait soudain un goût de lessive ? Je ne comprends pas leur problème à ces gens-là. Si on a envie de verveine, ce n’est pas compliqué, on commande une verveine ! Mais si on a envie d’un dessert gourmand, on ne peut pas vouloir qu’il ait le goût d’une plante, ce n’est pas possible, c’est incompatible ! C’est pareil pour la purée de persil, c’est très sympa le persil pour assaisonner des pommes de terre sautées à l’ail par exemple, mais qui a envie d’en manger en purée pour accompagner un steak ? Le pire dans tout ça, c’est que je suis une fille face à trois mecs et que c’est la fille qui se plaint de ne pas vouloir manger de purée verte. Ce que je suis con, j’aurais dû y aller et attendre de voir leurs têtes à ces amateurs de côtes de bœuf sanguinolentes, de sauces béarnaises et de frites bien grasses qui s’extasient parce qu’on leur parle de purée de persil. Purée de persil les mecs !!!! Ils sont sur le point de défaillir quand on leur propose des épinards à la place des frites ou du gratin dauphinois mais pour dîner dans un endroit branché ils sont prêts à manger de l’herbe en bouillie.

Alors je vous le concède, la pannacotta infusée à la verveine, c’est très joli, poétiquement parlant c’est très intéressant, mais dans une assiette c’est moins excitant.

Ça me fait penser à mon unique repas dans un restaurant gastronomique, il y a quelques années. Après avoir cherché pendant un quart d’heure ce que j’allais bien pouvoir commander sur une carte que je comprenais à peine, le serveur nous a demandé si on désirait commander tout de suite nos desserts car il fallait un peu de temps pour les préparer. Comme vous l’aurez compris si vous nous lisez régulièrement, les desserts, c’est ce que je préfère. J’en salivais d’avance. Mais voici que le serveur se prend des airs d’archiduc pour nous proposer un tiramisu en croûte de spéculoos, fourré d’une compotée de tulipes flambées au curcuma, une papillote de pêches infusées au cumin avec sorbet betterave (je ne sais pas pourquoi mais ils aiment bien infuser leurs desserts d’arômes improbables, ces cons-là) et un fondant chocolat-coriandre-rhubarbe accompagné d’une chantilly au roquefort. De quoi il parle ? Et c’est quoi ces chefs ? Des écrivains de science fiction ratés?

Voilà, c’était mon coup de gueule du jour. Et qu’on ne vienne pas me dire que les macarons vanille-huile d’olive ou rose-litchi-basilic de chez Pierre Hermé sont meilleurs qu’une traditionnelle tarte tatin ou qu’un simple éclair au chocolat. Ce n’est pas vrai. C’est de l’autosuggestion. C’est du snobisme de papilles. Et si c’est vraiment ce que vous aimez manger et bien on se retrouvera après dîner. Ou pas. Si vous avez encore un peu faim en sortant de table parce qu’en plus, en général, ils radinent sévère sur le persil et la croûte de curcuma fumée, vous pouvez toujours aller brouter un peu d’herbe au Champs de Mars, je suis sûre qu’avec un peu de chance vous pourrez tomber en pâmoison devant une pâquerette infusée de selles canines qui traîne.

Bon appétit !

Advertisements
16 commentaires leave one →
  1. 04/08/2009 17:47

    J’ai envie de réagir mais je te connais, tu vas me coller une plaidoirie de quarante pages dans la tronche, donc je vais m’abstenir.

  2. 04/08/2009 18:01

    Un jour j’ai tenté des nems d’écrevisse à la confiture de rose pour épater mes amis. Depuis, je n’en ai plus.

  3. 04/08/2009 19:08

    Ne Se Prononce pas (on en parlera à table tout à l’heure chérie)

    • 05/08/2009 09:28

      Laisse-moi faire travailler ma mémoire. Hier soir au resto, l’Arabe: poulet, frites, gâteau au chocolat; le Pédé: viande, frites; le Juif: viande, purée de pommes de terre, tiramisu. Et ben alors???

  4. 04/08/2009 19:35

    C’est quoi sur la photo? Du jus de diarrhée?

  5. (vieille)amie permalink
    05/08/2009 10:55

    mais non c’est la pkaila … le juif tu n’as pas reconnu ce fameux plat qui ressemble à du vomis de vache ..

    • 05/08/2009 12:46

      Je crois que tu penses plutôt à la Mloukhia, qui est plus foncée (et meilleure)

  6. 05/08/2009 11:10

    C’est ce que nous n’avons PAS mangé hier soir. Grâce à MOI.

  7. Le Juif Errant (a Shanghai) permalink
    06/08/2009 11:39

    La Meuf, Je suis un fou de bouffe du terroir mais y’a un seul truc ou je suis pas du tout d’accord avec toi… Les macarons de Pierre Herme sont a tombe par terre (Truffe blanche etant le meilleur!)

    • 06/08/2009 12:20

      Cher Juif Errant,
      En temps normal je t’aurais conspué pour ton macaron à la truffe blanche, mais si je vivais à Shangai je crois que j’aimerais les macarons Pierre Hermé autant, voire plus, que toi! Tu as donc toute ma sympathie.

  8. Mad'moiselle permalink
    23/08/2009 11:35

    « Un dessert italien crémeux et raffiné à la vanille qui aurait soudain un goût de lessive » : quelle marque la lessive?
    Je suis preneuse…

    Quant à Pierre Hermé, je te conseille très vivement l’Ispahan – biscuit macaron à la rose, crème aux pétales de rose, framboises entières, litchis – ou le Millefeuille à la vanille. Ou mieux, le mélange des deux; le Fetish Millefeuille Ispahan, qui sortira le 26 aout.
    Et j’adore aussi les frites, coquillettes, glaces, et éclair du patissier du coin.
    « Snobisme de papille » et et jubilation d’estomac vont parfois de pair non?!

    Bien à toi La Meuf

    • 23/08/2009 11:54

      La marque c’est Dash 2 en 1 parfumé à la verveine.
      Quant aux gâteaux à la rose, c’est à peu près aussi appétissant pour moi que du liquide vaisselle. (Et si t’aimes bien le liquide vaisselle, je ne peux plus rien pour toi!)
      Bien à toi Mad’moiselle

  9. Yoos-F permalink
    06/09/2009 02:06

    Oh mon dieu l’Arabe… La Mloukhia? Sérieux? C’était le cauchemar de mes étés tunisiens ce truc…

  10. Caro permalink
    21/10/2009 19:47

    « Et c’est quoi ces chefs ? Des écrivains de science fiction ratés? »

    Probablement.

    Moi aussi j’ai des goûts d’enfant de 8 ans. Et moi aussi, la « nouvelle cuisine » me fait ricaner. La verveine, je la bois bêtement en infusion. Et Pierre Hermé, je ne sais même pas qui c’est. Enfin, maintenant si, du coup.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :