Skip to content

Ta gueule, Frédéric Mitterrand

15/07/2009

frédéricmitterrandAu sujet de la déprogrammation d’Orelsan du festival des Francofolies de La Rochelle, le Ministre de la Culture français dit: « Orelsan exprime le dépit amoureux, avec des termes qui ne sont pas les miens, moi je ne parle pas exactement la même langue, mais il a tout à fait le droit de l’exprimer », « Je ne trouve rien de choquant ni de répréhensible à la manière dont il le chante« , et enfin: « Rimbaud a écrit des choses bien plus violentes et qui sont devenues des classiques ». 

Ces paroles se passent de tout commentaire. Je préfère illustrer les propos du Ministre de la culture de morceaux (arbitrairement) choisis des deux « artistes » mentionnés.

Orelsan :

Sale pute 
t’es juste bonne à te faire péter le rectum
même si tu disais des trucs intelligents t’aurais l’air conne 
j’veux que tu crèves lentement
on verra comment tu suces quand je te déboîterais la mâchoire
t’es juste une truie tu mérites ta place à l’abattoir 
j’veux te voir brûler dans les flammes
j’rêve de la pénétrer pour lui déchirer l’abdomen
tu mériterais seulement d’attraper le DAS
si j’te casse le bras considère que je t’ai quittée en bons termes
j’vais te mettre en cloque et t’avorter à l’Opinel 

St Valentin 
tu vas te faire « Marie Trintigner »
je suis là pour te mettre 21cm
suce ma bite pour la st valentin
je crache dans ta femme enceinte et j’te fais un bébé nageur
j’te tèje puis tu pars au tri sélectif
j’aime les peaux mates ça fait ressortir le sperme
viens bébé on va tester mes nouvelles MST  

Arthur Rimbaud :

Le dormeur du val
C’est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes de haillons
D’argent; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Advertisements
8 commentaires leave one →
  1. Amélie Cha permalink
    16/07/2009 10:02

    Comment te dire l’immense gêne pour le ministère de la culture et en passant pour l’ensemble des français :
    1 étant contre le viol
    2 de surcroit des femmes enceintes
    3 connaissant l’existence voir l’oeuvre d’athur rimbaud!
    le pauvre mitterrand s’est trop oublié à batifoler avec de jeunes éphèbes romains à la villa médicis et en a perdu le sens des réalités le pauvre sénil! Ou peut etre cela relève-t-il d’un fantasme profond de se faire traiter comme la dernière des souillons dans une cave de seine saint denis… Quoi qu’il en soit Frédéric à l’avenir merci de garder ça pour toi.
    C’est la gêne intense!

  2. georges bensimon permalink
    16/07/2009 11:33

    Dis moi La Meuf j’ai cette vidéo de toi à 15 ans chantant « Rape Me » à ta première boum, je fais quoi j envoie le lien en comment?

    • 16/07/2009 13:06

      ça faisait justement des années que je cherchais un moyen de retrouver cette fameuse vidéo, n’hésites surtout pas cher Georges à nous envoyer le lien!

  3. frédéric mitterrand permalink
    16/07/2009 11:34

    Ta gueule, La Meuf

  4. edouard balladur permalink
    16/07/2009 11:34

    Je vous demande de vous arrêter

  5. Isabelle permalink
    13/10/2010 22:43

    La misogynie, un droit ? La phallocratie, un droit ? Le machisme, un droit ? L’invitation à la haine, un droit ? Le sexisme, un droit ? L’incitation à la violence, un droit ? Si oui, il faut en tirer les conclusions et admettre que, sous prétexte de droit de l’artiste à se tenir au-dessus des lois, ou au-delà du droit, sinon à s’installer par-delà la morale la plus élémentaire, et sous prétexte d’évoluer dans le monde de l’art, il puisse, licence poétique oblige, en appeler à la réouverture des chambres à gaz dans un film, à la persécution des juifs dans un roman, à l’abattage des intellectuels dans un poème, au lynchage des homosexuels dans une série télé, à la déportation des tziganes dans un essai, à la haine raciale dans un opéra, à la pendaison des noirs dans une peinture, et à tout ce qui fit les riches heures des fascismes, totalitarismes et autres joyeusetés du XX° siècle !
    (Chronique de Michel Onfray, Septembre 2009)

    Quand je pense qu’il ne s’est trouvé aucun ministre de la culture pour défendre Sexion d’Assaut … Il n’y aurait pas 2 poids et 2 mesures, et l’homophobie serait-elle plus condamnable que l’envie de torturer des femmes ?

    • 14/10/2010 09:10

      Selon que vos amis seront puissants ou misérables…. etc, etc, librement adapté de La Fontaine…

  6. Eloo permalink
    22/07/2011 15:43

    Bien dit la Meuf. On croit réver devant tant de stupidité de la part d’un homme sencé apporter quelque chose a la culture de notre pays, l’enrichir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :