Skip to content

Sarko, dégaine le karcher!

10/07/2009

karcher2Depuis hier soir, je sais à nouveau pourquoi j’ai voté pour Sarko (ça va, remets-toi, c’est arrivé à 53% des Français), la dernière fois c’était quand j’ai vu des extraits du one-woman show de Ségolène Royal

Tandis que je m’apprêtais à passer une soirée tout à fait plaisante avec mes amis le Juif et le Pédé, quelques interférences gênantes sont venues me rappeler à la réalité douloureuse de notre pauvre pays. Nous faisions tranquillement la queue à l’UGC des Halles, impatients de découvrir le dernier film de Michael Mann, quand un… individu (pas sûr) s’est mis à vociférer sur les pauvres employés du cinéma dans un français… limité (euphémisme) et avec une agressivité à peine contenue (deuxième euphémisme) des phrases du genre: « ouais tu vas pas m’prendre la tête », « ouais qu’est-c’tu’m’veux » et j’en passe. Le tout, agrémenté d’un physique pour le moins… hostile. 

Une fois passée devant la bête hurlante, et priant pour qu’il ne m’apostrophe pas, j’ai aussi vite oublié l’incident. Puis le film a commencé. Et des voix se sont élevées. Avec la même sonorité, la même richesse dans le vocabulaire et la même façon de se croire tout puissant et tout permis. Après quelques « chut » inefficaces, l’apparition de Johnny Dillinger les fit enfin taire. Momentanément.
Soudain, entre deux scènes de dézingage (les seules ayant un intérêt pour eux), ils se sont carrément mis à avoir une discussion entre eux, dans le cinéma. Tandis que plusieurs centaines de personnes essayaient de regarder un film. Après d’autres « chut » toujours aussi vains, un malheureux se fit notre porte-voix à tous, enfin à moi du moins, et leur dit de la boucler. Une de ces charmantes personnes répondit alors : « Vous allez fermer vos gueules bandes de fils de putes ». Ok alors là on s’arrête tout de suite. D’abord, tu n’insultes pas ma mère, ni la mère de mes copains, ni la mère de celui qui t’a courageusement dit de te taire. Si tu veux m’insulter tu me regardes dans les yeux et tu me traites de pute et tu le regardes dans les yeux et tu le traites de connard ou de ce que tu veux. Parce que si tu me lances sur la famille, je vais te parler de la connasse qui n’a pas eu recours à une IVG salutaire, qui n’a pas coché la case « équipé d’un cerveau » au moment de la commande et a ensuite omis de t’apprendre les bonnes manières. 
Mais pour en revenir à l’objet de ce post, je dois dire que j’étais assez surprise d’assister à une scène de ce genre. Ça fait cinq ans que je fréquente assidûment ce cinéma, que j’y vois en moyenne deux films par mois, des films en tous genres. Et jamais, je n’ai assisté à ça. Alors je me suis interrogée deux secondes. Pourquoi pendant ce film? Et là, c’est devenu évident. De la même façon que la salle était en grande partie remplie d’homosexuels à l’avant-première de Brokeback Mountain et d’asiatiques le soir de la sortie de Lust Caution, hier soir, la salle était pleine d’ennemis publics. Ceux qui le sont déjà et ceux qui n’aspirent qu’à ça. Pourquoi étaient-ils de sortie hier soir? Parce qu’on leur a dit qu’il y avait un film sur un mec trop cool, trop beau-gosse, qui tire de l’argent aux banques, qui dézingue tout ce qui bouge, qui est plus malin que les flics, qui ne cesse de leur échapper avec du fric plein les poches, qui les bute, et qui est l’ennemi public n°1. Alors là, ils se précipitent. Ils n’en peuvent plus de bonheur. Et ils se comportent dans une salle obscure comme dans leur vie quotidienne en niant l’existence même des autres.
Mon récit ne serait pas complet si j’omettais de préciser que quelques unes de ces racailles (ça suffit les paraboles sémantiques) étaient en possession d’une béquille qui ne leur était d’aucune utilité puisqu’ils la tenaient en l’air et montaient les marches plus vite que moi! C’est alors que je me suis souvenue avoir récemment entendu à la télé que c’était une nouvelle arme utilisée par ceux qui ne veulent pas être appréhendés en possession d’une vraie arme.
Donc, comment ça se passe au niveau de « je vais passer une soirée au ciné armé de ma béquille au cas où un connard essaierait de me voler mes popcorns » ? Vous trouvez ça supportable vous?

Conclusion, Sarko, tu vas être gentil, tu vas le sortir ton karcher et tu vas t’en servir, ok ? Et nous débarrasser une bonne fois pour toutes de tous ces parasites bons à rien parce que ce n’est plus tenable. Et tant pis si je passe pour une fasciste, j’assume.

Publicités
17 commentaires leave one →
  1. andré mounakian permalink
    13/07/2009 12:38

    genant comme post.
    sur un blog qui s’appelle « C’est la gene » on devrait pas s offusquer donc on ne le fera pas. Mais le karsher c’est sur les mauvaises idées de billet qu’il faudrait le passer en premier. QUand on n’est pas très inspiré mieux vaut ne rien écire.
    la bise

    • 13/07/2009 14:54

      Mais au contraire, cher André, offusquez-vous! ce blog est là pour ça. si ce post est une mauvaise idée selon vous et gênant est-ce parce que les idées véhiculées vous dérangent? expliquez-vous que nous puissions en discuter, c’est trop facile de dire qu’il faut passer au karcher les mauvaises idées de post. Par ailleurs, pour l’anecdote, ça faisait longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi inspirée pour un post, les idées et les phrases me venaient dans la salle de cinéma et je les notais dans le noir, c’est vous dire si je me sentais inspirée, désolée.

  2. 13/07/2009 14:01

    La Meuf, je t’aime, mais c’est effectivement un peu virulent. Et puis ce n’est pas à Sarko de dégainer le Karcher, mais aux exploitants de salle de cinéma, de MacDonald’s ou autres points de rendez-vous des individus sus-cités, de faire respecter leur réglement, et de foutre les dits individus à la porte. Ils ne faisaient effectivement (a priori) rien d’illégal, et en quoi Sarko va leur apprendre le civisme, à ces petits (et grands cons)?

    • 13/07/2009 15:07

      Alors l’Arabe, par où commencer…
      1) Tu n’étais pas là.
      2) Les « exploitants » des salles de ciné ne sont pas toujours là, ce sont (comme tu le sais bien) souvent des étudiants qui travaillent dans les cinés et ils étaient trois pour essayer de calmer le premier individu à l’entrée de la salle. Je crois justement qu’ils essayaient de le faire sortir. Mais franchement, je ne leur en voudrais pas d’avoir laissé tomber de crainte d’y laisser un oeil ou une côte. Dans le meilleur des cas.
      3) DANS la salle, PENDANT le film, il n’y a pas forcément quelqu’un de prévu pour faire régner l’ordre. Et je vois mal un spectateur sortir de la salle pour aller chercher un vigile.
      4) Certes, ils ne faisaient rien d’illégal. Est-ce pour autant qu’on doit tout tolérer? Accepter de se faire insulter et traiter comme de la merde sous prétexte qu’on a envie de regarder un film et d’entendre les dialogues en même temps? Avoir peur de se faire taper dessus en sortant si on gueule un peu trop fort ou si on se fait remarquer? Avoir peur de se prendre un coup de béquille si on dit un truc de travers?
      5) En ce qui concerne le karcher, tu sais bien de quoi je parle et pourquoi c’est à Sarko que je demande de le dégainer et non pas à tes chers exploitants de salles de ciné. L’objet de mon post est bien plus fasciste et radical que tu ne le penses (sans doute parce que tu me connais et tu sais que ce genre d’idées ne me ressemble pas vraiment, par conséquent je te remercie de me prêter des intentions si pures et nobles), et si je demande à Sarko et non pas à UGC de dégainer le karcher c’est parce que dans le fond je me moque qu’on les fasse sortir de la salle de ciné, je veux qu’on les fasse sortir d’une société qu’ils ne respectent pas.
      6) Donc non, Sarko ne va pas leur apprendre le civisme, mais avec un peu de chance il va leur offrir la possibilité de voir du pays, de monter dans un avion et d’aller foutre la merde dans d’autres salles de cinéma.

      • 13/07/2009 15:24

        Soit. Mais pour ce qui est de l’incivisme, à moins de créer des centres de détention pour conduite désagréable et un délit d’incivisme, Sarko ne peut pas faire grand chose. En gros, mon argument, c’est que la connerie d’une poignée de racailles qui nous pourrissent la vie au jour le jour, ce n’est pas vers Sarko qu’il faut se tourner, mais vers la société tout entière. Vers les parents des dites racailles, surtout. Et puis, comme tu le dis, la grande majorité de ces sauvageons est française, donc à part leur donner de quoi se payer un billet pour Moscou en vacances… On va quand même pas réintroduire le châtiment du bannissement?

    • 14/07/2009 19:24

      « Un peu virulent » ? C’est TRES virulent coco, et je pense que c’était le but de la manoeuvre.

      Quand tu auras fini de t’offusquer comme une vieille rombière ménopausée, achète-toi une paire de couilles, qu’on puisse discuter.

  3. 13/07/2009 15:20

    Et si l’on me rétorque que ces individus sont peut-être français et que mon propos est raciste, je répondrais que s’ils sont effectivement français et qu’ils veulent être traités comme tels, il faudrait qu’ils commencent par apprendre à parler le français.

    • jamel permalink
      19/07/2009 21:11

      c koi ce blog de racist
      on va vou pt les dents

  4. 19/07/2009 23:55

    raciste envers qui?

  5. Crevette permalink
    13/08/2009 17:50

    C’est marrant. Je pense exactement la même chose. Mais vraiment exactement !
    Un jour, une de ces racailles, de nationalité française, a traité mon copain de « sale Français »… Une fois qu’on était à 10 mètres de lui, parce qu’on n’avait pas de clope à lui donner (étant non fumeurs, ça se comprend quelque peu…).
    Ce qui me fait dire qu’outre le non respect des règles de vie en société, ils ne respectent même pas le pays dans lequel ils vivent. Par contre, demandez qu’on les aide tout en caillassant les camions de pompiers, ils savent faire. (Je sais, je généralise, mais c’est un commentaire sur un blog, pas une dissertation.)

    @Jamel : Je ne pense pas que ce soit un post raciste, du simple fait qu’il n’est en rien question de couleur de peau ou de religion. Il s’agit simplement d’un post qui dit qu’on devrait pouvoir se sentir en sécurité n’importe où, que ce soit au ciné, dans un centre commercial ou dans la rue, et à l’heure actuelle ce n’est pas le cas dans cerains quartiers qui sont littéralement envahis par des personnes sans gêne (lol le jeu de mot pourri) et sans aucune considération pour quoi que ce soit à part leurs petites vies. A croire qu’ils cherchent à se donner une contenance. (Une béquille en tant qu’arme, je n’en avais pas entendu parler, et ça fait froid dans le dos !)

    PS : pour un premier comm, je remonte loin et je parle trop, désolée !

    • 13/08/2009 21:27

      Crevette, d’abord, on ne parle jamais trop sur ce blog. Merci de ton soutien, j’en avais bien besoin, si tu savais ce que j’ai entendu suite à ce post…
      J’espère à bientôt, sur un post plus vieux ou plus récent, c’est à toi de voir!

      • Crevette permalink
        13/08/2009 21:44

        De rien 🙂
        Le problème, c’est qu’à force de protéger les mauvaises personnes (les racailles), on crée une stigmatisation globale pour une partie de la population qui n’a rien à voir avec tout ça.
        Le campagnard de base, il ne connaît la banlieue que par les journaux. Et il n’a vraiment pas envie de s’y rendre !
        Les banlieusards et les Parisiens savent faire la différence entre les 15 racailles qui « foutent la merde » et les autres.

        La façon de traiter l’information par les médias, la peur (parfois justifiée !) de chacun d’entre nous de se prendre un poing dans la figure à la moindre remarque, et la prétendue société bien-pensante qui pense que c’est en aidant ces voyous que ça va s’arranger, a créé une situation dans laquelle plus personne n’a de contrôle sur eux.
        Pour preuve, les récents évènements de Bagnolet : plus de 30 voitures brûlées, entre autres dégradations, et il paraît que le climat était « apaisé » (j’ai lu ça sur un site de je ne sais plus quel journal…).
        De là on peut se demander qui sont les pires : ceux qui se moquent de tout et surtout des autres, ou ceux qui leur trouvent des excuses et en font des victimes de la société dans laquelle ils n’essayent pas de s’intégrer.

        La liberté de chacun finit où commence celles des autres, mais j’ai dans l’idée que certains ont pris beaucoup de liberté ces dernières années, sans que les autres ne les arrêtent. En espérant qu’il ne soit pas trop tard pour arranger les choses, mais je doute…

        (tu m’as donné l’autorisation d’écrire, tu n’aurais peut-être pas dû :D)

  6. Crevette permalink
    13/08/2009 17:51

    Demander !! pas demandez… n’importe quoi moi.

  7. Tibalt permalink
    17/12/2009 06:51

    Que de confusion ! Vous mélangez tout ! Cet racaille que je casserais bien en deux, est simplement un pauvre con ! Je ne vois pas le rapport avec le fait qu’il soit maghrébins et qu’il ne parle pas bien le français. Le fameux campagnard qui a peur de la citée ne parle généralement pas non plus un excellent français et pourtant il n’agresse personne. Croyez vous la meuf et crevette que les arabes ont l’irrespect, la violence et le vol dans le sang; que c’est dans les gênes !? Car c’est cette idée fondamentalement STUPIDE qui transpire de vos post, ça pue le nazi ! Et non je n’en fait pas trop. Je m’appelle jean-claude et j’étais dans un collège ZEP blindés de momo et de rachid, j’ai été victime de racisme, j’ai été racketter (ou du moins ils ont essayé), j’ai été tabassé(là,ils ont réussi) et pourtant aujourd’hui je suis assez intelligent pour ne pas faire de généralité, car je suis conscient que c’est la culture « cité », le culte Scarface qui fait des dégâts chez ces jeunes. Plus tard j’ai revu des gars du collège, ils avait grandis et crois moi ni moi, ni eux ne regrettaient cet époque. Quand aux pires d’entre-eux, ceux la meme qui m’avait mis la misère, ceux la je les plains car aujourd’hui ils ne doivent pas bien s’en sortir dans la vie. Si je n’ai pas garder de haine en moi après quatre longue années de galères et d’angoisses à la simple pensée d’aller a l’école, franchement tu devrais te remettre d’avoir manquer quelques minutes de ton film.

  8. la mère permalink
    01/06/2011 00:49

    bon je lis ce blog depuis le début, le tout premiers commentaires, et je sais que mon commentaire est très en retard. mais je voulais juste dire ceci
    la meuf, je suis déçu des quatres tu étais en quelques sorte ma préféré.
    et tous ce que je retiens c’est que tu voudrais me voir partir parceque, je suis noir, je parle mal francais, ect
    tu voudrais voir partir mon frère parceque du haut de ses 15ans c’est un petit con qui va au ciné pour foutre le bordel
    mais il vont grandir toutes ses racailles la meuf, il von évoluer et pour ceux qui ni arrive pas il vont finir en prison. point.
    donc je suis déçu a 1h du mat devant mon ordi parceque j’esperais plus que de rascisme pure et dure de la part d’une meuf qui a un juif un pd et un arae comme ami.
    regrette tu ce billet la meuf ? c’est tous ce que je veut savoir…

  9. une meuf hallu permalink
    21/06/2011 22:51

    Pareil.
    Je trouve que meme si y’a pas de nationalités ni de couleur ni d’origine cité, le simple fait que tu veuilles qu’on les remette dans l’avion et qu’on les deportent quelque part en dis très long.
    On connait tous ce genre d’individus, on y a tous fais face, enfin au moins dans les grandes metropoles , et franchement j’en suis jamais arrivée a ce genre de reflexion.
    Et j’ai grandis dans le Marais à Paris, et j’ai été toute mon adolescence aux halles, et je connais bien tout le genre de population qu’on peut y croiser, y’a du bon et du moins bon, mais serieusement si je te disais que Axel Roman de mon lycée maraisien m’a bien foutu la misère pendant mes années lycée, et qui venait en cour avec une matraque telescopique, est-ce que ça me donne le droit de prier Sarko de le renvoyer dans un avion quand on sait qu’il est d’extraction très française?
    La vérité c’est qu’il y’a des cons partout, et on ne fait pas une société en les excluant.
    Encore moins quand ils sont déjà là.

    Voilà la meuf.
    Signé une autre meuf.

  10. 27/06/2011 11:53

    L’autre vérité, apparemment, c’est que lorsqu’on écrit un billet dénonçant les incivilités de gamins agressifs et bourrins, on est bon pour se faire traiter de facho pendant deux ans, sans même avoir besoin d’évoquer la nationalité des racailles…

    Alors quoi, si on est gentil tout bien, on peut dénoncer des patrons ou des politiciens véreux, mais surtout ne pas toucher aux jeunes, si cons soient-ils ?

    Ma sympathie, la Meuf, au prochain billet de ce genre n’oublie pas de préciser toutes les deux lignes que dans le fond tu respectes les jeunes et qu’il faut être ouvert et tolérant, ça t’évitera peut-être de te faire descendre en flammes par les ayatollah du propre-à-penser…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :