Skip to content

Ta gueule, Nicolas Sarkozy

01/07/2009

sarkoBon alors, on va tout de suite mettre les choses au clair. Que Nicolas Sarkozy nous mette régulièrement dans l’embarras en – au hasard – s’affichant avec sa « date » à Eurodisney comme un adolescent attardé ou en apparaissant complètement torché en conférence de presse avec son homologue russe passe encore, cela n’engage que lui. Mais quand on risque de se prendre un attentat-suicide dans la face à cause de ses conneries, là, non, ce n’est plus possible. 

J’ai remarqué que Sarko aime bien « avoir des idées ». Il se lève le matin et se dit, ça y est, je sais ce que je vais dire aujourd’hui et Carlita, je te préviens, je vais déchirer. La dernière fois c’est quand il avait eu la bonne idée de suggérer une sorte de parrainage d’enfants morts pendant la Shoah par des écoliers. Cette fois, il a décidé d’interdire le port du voile intégral, partout, en France. Alors, d’abord, comment ça se passe au niveau du pays de la liberté? Non, parce que franchement, si elles ont envie de ressembler à des Barbapapa ces gonzesses, c’est leur problème non? Elles ont grandi en pensant qu’exhiber leur chevelure ou leurs bras, ou leur front, ou autre chose que leurs yeux sous une grille, était obscène, et c’est le petit Sarko (et son idée de « femmes relais ») qui va les convaincre qu’en fait, non, ce n’est pas obscène, c’est naturel, et que ce qu’elles vivent, c’est de l’oppression ? Oui, bien sûr, très crédible ! Mais au pays des Bisounours, pas ici. Ici, quand on demande aux jeunes femmes de ne pas porter le voile à l’école, elles descendent dans la rue manifester. Voilées. Il faut se mettre deux secondes à leur place (je sais c’est difficile, surtout avec cette chaleur, mais faisons un effort). C’est un peu comme si d’un coup, on décidait que toutes les françaises devaient arrêter de couvrir leur poitrine et sortir dans la rue les seins à l’air, pour ne plus être asservies à des contraintes morales et culturelles. Je vous assure que je ne le prendrais pas très bien, perso, et qu’on aurait du mal à me convaincre, même avec toutes les femmes relais de la terre. Et s’il est difficile de faire entendre raison à celles qui portent le voile, imaginez ce que ça serait avec celles qui portent la burqa. Le seul résultat possible d’une telle interdiction serait de confiner chez elles toutes ces femmes, les coupant d’un monde moderne et évolué et donc de toute possibilité pour elles de voir et de comprendre par elles-mêmes l’oppression dont elles sont les victimes sous leur drap.

Donc de deux choses l’une Sarko, soit tes petits copains et toi pensez que c’est le seul moyen de résoudre les problèmes d’immigration en France en en faisant un pays aussi accueillant que la Corée du Nord, soit tu as vraiment envie qu’on se prenne une grosse bombe pour apparaître, tel le grand « dobelyu », comme un sauveur, et pour faire renaître en nous, Français, des sentiments patriotiques qui te permettraient de t’assurer, toujours comme le génie susmentionné, un deuxième mandat en n’ayant rien fait d’autre que de « ressouder » la nation après une tragédie. Et bien moi je dis non ! Si au moins on avait reçu ces menaces d’Al-Qaida pour de bonnes raisons, des raisons qui mériteraient que nous mettions nos petites vies en danger, why not. Mais là, franchement, tout ça parce que des grognasses ont envie de porter un torchon un peu trop long sur la tête, faut pas déconner !

Publicités
53 commentaires leave one →
  1. DOCDS permalink
    01/07/2009 13:56

    Alors là, la meuf, tu déconnes complètement!!!Sous pretexte que ces ordures d’Al Quaida nous menacent, nous devrions faire profil bas!! Pauvre Sarko, quoiqu’il fasse, il a toujours tort… Si il condamne le trucage des élections en Iran, c’est pour se rendre interessant. Si il ne condamne pas la répression en Chine, c’est un lâche (dixit Cohn-Bendit). Comment peut-on accepter le port de la Burqua, symbole absolu de l’alienation des femmes.
    On rentre là dans le cadre de la relativisation généralisée chère à Roni Braumann: vive l’excision et pourquoi pas les sacrifices humains!
    PAS DE LIBERTE POUR LES ENNEMIS DE LA LIBERTE!!

  2. 01/07/2009 14:11

    Pas d’accord du tout. Loin de moi l’envie de me prendre une bombe sur la tête, et force est de reconnaître que l’idée des femmes-relais n’a que peu de sens, mais pas sûr que le fait de porter la burqa ne soit que « leur problème ».
    Déjà, de même qu’on n’autorise pas les gens à se balader la bite à l’air dans les rues de Paris, je trouve tout à fait légitime d’interdire aux gens de se promener masqués. Elles sont de toutes façons sommées de se découvrir en arrivant à la douane (sans blague? Tu ressemble grave à ta photo de passeport darling, je reconnais le faux pli de ton chadri) Et après, quoi faire en cas de contrôle d’identité, de contrôle routier ou autre? La France est un pays laïque, doit-on le rappeler, et tout le monde se doit d’être soumis au mêmes lois, au MEPRIS TOTAL des imbécillités religieuses.
    Sans compter que la burqa n’a rien d’un vêtement, comme certains tentent de le faire croire. Soyons honnête, il s’agit là du symbole le plus répandu de l’oppression féminine, un symbole d’une violence inouïe. Et qu’un gouvernement s’y oppose, tant mieux. Et si ça doit rendre le pays aussi sympathique que la Corée du Nord pour ses défenseurs, tant mieux aussi.
    La France est le pays de la liberté, je suis bien d’accord avec toi. Mais une femme en burqa, consentante ou non, ça n’est pas une femme libre. Et comme disait l’autre, pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

    ps. par contre je défendrai avec joie une loi qui imposera la burqa au laiderons, mais de tous sexes confondus.

  3. 01/07/2009 14:12

    Drôle, on a les même références!

  4. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 14:22

    Moi aussi j’en rajoute une couche parce que LA Meuf TU DECONNES GRAAAAAAAAVE!!!!!!!
    La burqua est un sommet d’horreur et de néantisation de la femme puisque tu ne vois personne derrière ce vêtement. C’est la négation la plus forte possible de l’individu.Il n’y a même plus d’être humain mais juste une ombre noire anonyme qui déambule vaguement dans la rue.
    Alors céder à cet odieux bras de fer qu’est la menace terroriste et faire ainsi reculer le B.A BA de la dignité humaine c’est NON NON NON!!!!!!!!!

  5. 01/07/2009 16:26

    Tout d’abord, chers Pédé et Pinkmarple, je n’ai jamais dit que la burqa n’était pas une horreur et une négation de l’individu, je ne me défendrai donc pas sur ça. Je n’ai pas non plus dit qu’il fallait céder à la menace terroriste, j’ai juste dit que ça ne valait pas la peine de réveiller les foudres de Ben Laden pour quelque chose, de toute façon, voué à l’échec. Donc si vous décidez de m’attaquer, attaquez-moi sur ce que j’ai dit et non pas sur ce que vous auriez aimé que je dise.
    Je ne répondrai donc qu’au commentaire de DOCDS et à une partie du commentaire du Pédé.
    Je crois déjà qu’il n’est pas vraiment justifié de parler ici de conneries religieuses. Le voile et la burqa sont quelque chose de culturel que leurs défenseurs aimeraient justement expliquer par la religion. Mais le Coran ne parle pas de voile et encore moins de burqa, de même qu’il ne parle pas d’excision. Et je répète, ce n’est pas Sarkozy, avec une loi préparée à la va-vite qui va régler ce problème. Au contraire. Car si l’on interdit la burqa, que faire du voile, et si l’on interdit le voile, pourquoi ne pas interdire la perruque portée par les orthodoxes juives pour des raisons absolument identiques? La limite est très difficile à définir et surtout à justifier.
    J’en viens enfin à la question centrale du symbole de l’aliénation des femmes, soulignée par le pédé et DOCDS. Oui, certes. Mais est-ce qu’interdire le port de la burqa règlera le problème? Non. Les femmes continueront de la porter, mais chez elle. Elles ne sortiront plus et se couperont complètement de la société, ce qui aura donc un résultat inverse. Si l’on prend justement l’exemple de l’excision qui est interdite et à juste titre car il s’agit d’une mutilation physique et d’un acte violent sur mineure non consentante, à la différence de la burqa qui est un choix de ces femmes la plupart du temps (exemple des manifs suite à l’interdiction du port du voile dans les écoles), on se rend compte que ça ne marche malheureusement pas. Et ne vous méprenez pas, je ne dis pas qu’il ne faut pas interdire l’excision, ce que je dis c’est que ça ne marche pas. Les petites filles continuent d’être excisées, en France ou dans leurs pays pendant les vacances. On ne renonce pas à ses coutumes pour une loi imposée par un pays qui ne peut, de toute façon, pas comprendre quelque chose qui lui est si étranger. L’interdiction de l’excision par le Mali est beaucoup plus efficace pour faire comprendre aux populations concernées l’horreur de l’excision qu’une interdiction par un pays tiers. Et puis qu’est-ce que l’on fera aux femmes qui ne se soumettraient pas à cette loi? On les embarque? On les condamne? A quoi? Et si elles récidivent? On les expulse?
    De même que Pinkmarple nous encourageait récemment à relire Pasolini et Genet, je vous encourage à relire Lévi-Strauss sur les notions d’ethnocentrisme, de relativisme culturel et de barbarie dans Race et Histoire.

  6. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:01

    La burqua comme le voile ne se portent qu’en dehors du foyer!!!!!!!!!!

  7. 01/07/2009 17:04

    la burqa, comme le voile, comme la perruque, se portent quand les femmes sont en présence d’autres hommes que leurs maris, ce qui peut être le cas chez elles.

  8. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:08

    Et j’allais oublier : la comparaison avec l’excision dans certains pays d’Afrique n’est pas valable car c’est leur tradition depuis fort longtemps et effectivement il est très dur de la faire disparaître en quelques temps à coups de lois mais chez nous la burqua n’est en rien une tradition , étant un pays chretien, et donc beaucoup plus facile à balayer et surtout à ne pas la laisser se répandre gentiment jusqu’à ce que cela devienne JUSTEMENT une tradition. Il vaut mieux endiguer le problème au plus vite car comme dans toute chose installée, revenir en arrière est une entreprise titanesque.

  9. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:12

    Désolée La Meuf mais quand un homme reçoit dans son foyer d’autres hommes en présence de sa femme c’est qu’ils ont la permission de la voir tête nue sinon elle est dans une autre pièce!

  10. 01/07/2009 17:12

    Alors évidemment, on aimerait bien avoir l’avis du musulman de service sur la question, mais je ne me lancerai pas pour autant dans une diatribe qui n’apporterait pas grand-chose au sujet. Et ce pour deux raisons: d’abord parce que dans sa réponse aux commentaires, La Meuf a très bien résumé ce que je pense de la situation, et en plus, parce que ça ne me dérange pas que mes confrères fasse péter des bus à Châtelet, ça fait de l’animation. Plus sérieusement, le problème, dans cette histoire, c’est que la population musulmane française et mondiale a, comme d’habitude, l’impression d’un deux poids deux mesures. Bien évidemment, la burqa n’est pas comparable aux perruques des orthodoxes juives (quoi que), mais que dire des habits de nonnes des carmélites? Sérieusement. Pourquoi est-ce que cela ne choque personne que des nonnes soient enfouies sous des robes et portent une capuche qui ne laisse à l’air que leur visage (autant que le voile), mais pas les femmes musulmanes? Pourtant le port de ces machins provient de la même décision: se donner tout entière à Dieu. Qui sommes-nous pour dire qui a le droit, et qui n’a pas le droit? Moi, de manière générale, c’est le sentiment de légitimité d’une partie « bien pensante » de la population sur tout et n’importe quoi qui me crispe un peu. Porter la burqa, ou le voile, moi, je trouve ça personnellement con et dégradant. Et pourtant, qui suis-je pour empêcher une femme (trop) croyante et peut-être un peu aveuglée de porter ce qu’elle considère comme une obligation dans la façon dont elle vit sa foi? Et puis surtout, pourquoi est-ce que notre président adoré ne peut-il pas s’empêcher d’aller foutre des coups de pieds dans des nids de guêpes? Il s’est pris pour qui, Winnie l’Ourson?

  11. 01/07/2009 17:16

    Ah, je viens de lire le dernier commentaire de Pink Marple. D’abord la France n’est pas un pays chrétien, mais un pays LAIQUE. Et la burqa n’est pas une tradition, c’est une CROYANCE. Donc tu proposes quoi, de balayer les croyances d’une partie de la population française? Et puis quoi après? On interdit les sacrifices de moutons au ramadan? C’est moi où tout ça prend une belle odeur d’Allemagne du IIIème Reich?

  12. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:17

    Une femme musulmane mariée avec des enfants est offerte corps et âme a Dieu comme une nonne??? AHH BONN!!!

    Vous mélangez un peu tout non?

  13. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:19

    La France n’est pas un pays chrétien de tradition?????

    AHHHHHH BOOONNNNNNNNNNNN!!!!!!!

    Au secours!!

  14. la mere de la meuf permalink
    01/07/2009 17:21

    Au debut de cette polemique j avais tendance a penser comme toi chacun est libre de faire ce qu il lui plait et puis ça ne me gene pas plus de voir des femmes porter la burqua que d autres se balader le nombril a l air et en tant que femme libre je pense que ces femmes a qui on impose la burqua tant pis pour elles, est victime qui veut !!! comme on fait son lit on se couche !
    Mais il ne faut pas oublier que derriere cette burqua il y a un message politique fort qu il y a dans notre pays une montée de l obscurantisme et que ces fondamentalistes et integristes remettent en cause les valeurs de la republique et pour cela Sarko a raison

  15. 01/07/2009 17:26

    Un moment pour recadrer. Personne ne suggère ici l’interdiction du hijab (le voile, donc) en effet comparable à la perruque des juives orthodoxes et au habits des nonnes, qu’il serait de toute façon impossible d’interdire (un carré hermès et hop!).
    Non, on parle spécifiquement de la burqa, un habit qui recouvre TOUT le visage. Et il n’y a pas grand chose de comparable à cela, donc il n’est en aucun cas question d’un « deux poids, deux mesures ».

  16. 01/07/2009 17:30

    Ca y est, vous avez réussi à m’énerver… LA SEPARATION DE L’ETAT ET DE L’EGLISE EN FRANCE DATE DE 1905. CETTE DECISION EST GOUVERNEMENTALE, la « TRADITION » CHRETIENNE DE LA FRANCE N’A DONC EN AUCUN CAS A ETRE PRISE EN COMPTE, c’est justement le fait que cette décision soit sûrement dictée par la « bienséance » de notre très pieux président qui pose problème! Quant à la comparaison avec les nonnes, bien évidemment la femme musulmane ne se donne pas entièrement à Dieu, mais le port de la burqa la réserve à sa famille et à sa croyance. Et encore une fois, C’EST SON CHOIX! L’OBSCURANTISME ET L’EXTREMISME NE SE COMBATTENT PAS A COUP D’INTERDICTIONS, MAIS D’EDUCATION ET D’INFORMATION!

    • Crevette permalink
      13/08/2009 18:15

      Très honnêtement, je ne suis pas persuadée que toutes les femmes portant la burqa en aient réellement le choix. Il doit également y avoir, parfois, une autorité énorme du mari ou du père, au mépris de la liberté.
      De plus, sans parler de religion, il va bien falloir qu’elles retirent leur voile ou burqa pour faire leurs papiers d’identité, et ensuite en cas de contrôle.

      Enfin, concernant cette histoire de laïcité : l’Etat français est laïc mais la France a une tradition chrétienne indéniable…

      • 13/08/2009 21:24

        Merci Crevette pour ces commentaires.
        C’est évident pour l’autorité masculine mais je pense que la plupart se sentiraient nues sans la burqa qu’elles ont toujours été conditionnées à porter.
        Pour ce qui est de la tradition chrétienne de la France, je pense que nous évoluons et que nous ne pourrons pas éternellement jouer là-dessus. Il en va de même pour l’Europe. Si on laisse entrer la Roumanie et la Bulgarie, je ne vois pas pourquoi pas la Turquie.

      • Crevette permalink
        13/08/2009 21:33

        Pour ça :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Roumanie
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Bulgarie
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Turquie

        En résumé : l’Histoire ! La Roumanie et la Bulgarie faisait partie de l’Empire romain, et la Turquie de l’Empire ottoman. Là on ne parle pas de religion, mais d’histoire et de géographie. On ne peut décemment pas dire que la Turquie est un Etat européen sans passer outre des siècles d’Histoire.

      • 13/08/2009 23:19

        Empire ottoman, Empire romain, mais ça y est, c’est la préhistoire tout ça, il faut savoir évoluer.

      • Crevette permalink
        13/08/2009 23:26

        Ca ne change rien aux différences culturelles existantes, si ?

        Et outre ça, je trouve que 27, c’est déjà beaucoup trop, alors 28 c’est pas la peine. Déjà que les Présidences ne durent que 6 mois, ce qui est totalement ridicule, et qu’ils ne sont pas foutus de nous pondre des Directives claires et pas bourrées d’exceptions pour que chaque Etat puisse adapter les choses à sa façon, manquerait plus qu’on en rajoute encore un !!

      • 14/08/2009 20:52

        @ Crevette. En 1982-1984, j’ai été enseignant dans une école d’ingénieurs au fin fond de la Tunisie. La population s’habillait de façon traditionnelle, mais sans se couvrir le corps exagérément, souvent avec simplement un fichu sur la tête. Dans les oasis de montagne, j’ai même vu des hommes et des femmes, en famille, aller se laver tôt le matin dans les sources, pratiquement nus. Par contre, parmi mes étudiants, il y avait des filles habillées très musulmans intégristes, le corps presqu’entièrement caché. Bref, il me semble que les gens simples pratiquent simplement l’Islam. Mais, avec l’argent des pays arabes pétroliers, qui pratiquent un Islam plus dur et radical, et qui diffusent leur folie dans le monde entier, une espèce de folie envahit les intellectuels, écartelés entre un occident moderne et les traditions, et poussés à se radicaliser pour se construire une identité, identité qui n’a rien à voir avec les traditions de leur pays.
        Il faut aussi imaginer tous ceux qui utilisent l’Islam pour s’enrichir ou pour acquérir une position sociale. Taslima Nasreen, dans ses livres, parle d’un « Pîr » (sorte de moine) qui reçoit des dons de ses fidèles (une usine, par exemple…) et entretient plusieurs femmes…, avec des histoires d’avortement dans sa maison parmi les fidèles femmes qui vivent à demeure chez lui.
        Donc, pour revenir à la question : sont-elles forcées ou le font-elles de leur plein gré, les deux co-existent, et il ne faut pas sous-estimer l’utilisation de la burqa par certaines comme un moyen de se faire remarquer et de vouloir s’attirer les grâces de religieux pour faire parti d’un « cercle » de fidèles.
        En conclusion, la folie religieuse envahit la France… c’est grave. C’est un mouvement souterrain qui pourrit l’intelligence.

    • 13/08/2009 23:48

      Ca peut se combattre à coup d’expulsions aussi. Si vous voulez jouer au vétilleux laïciste il va également falloir vous agacer des baux emphytéotiques accordés à des associations musulmanes qui maquillent avec l’appui des institutions laïques le méchant cultuel sous le gentil culturel, quand vous voyez un centre culturel musulman, ne vous y trompez pas, il s’agit en fait d’une mosquée payée par les bienheureux contribuables Français, pas du tout au courant du bizness. C’est une violation de la loi de 1905 et c’est une opération d’islamisation voulue par « le très pieux » Chrétien Sarközy.

      • 13/08/2009 23:50

        Je répondais à L’Arabe.

      • Crevette permalink
        14/08/2009 09:45

        Oui… Alors que bien entendu, catholiques, protestants, bouddhistes et j’en passe peuvent se brosser pour toucher ne serait-ce qu’un euro.
        Sauf (et encore) quand il faut sauver un monument historique : Vézelay ou Notre Dame, je ne pense pas que ce soit l’Eglise qui paye les restaurations nécessaires, mais y a des inscriptions au Patrimoine Mondial derrière… Les petites églises qui tombent en ruine, on s’en fout par contre, et il n’y a donc une fois de plus aucune logique.
        La question qu’on peut se poser est pourquoi ces aides « compartimentées » ?

      • 14/08/2009 11:31

        French Connexion: Là en fait je commence à ne plus être d’accord du tout: Moi, dés que quelqu’un utilise le mot « expulsion » dans une quelconque proposition pour régler un problème, ça a tendance à me hérisser. Et avant d’expulser les gens, je pense qu’il faudrait plutôt assainir le mécanisme de financement et accentuer les contrôles sur ce genre de « centres culturels », et ne pas brandir des instruments de sanction réactionnaires au moindre écart. Il en est de même pour des associations ultra-catho extrémistes, le haro porté sur les mosquée commence à me fatiguer, tout comme ta vision assez « subjective » que je retrouve dans les lignes de ton blog et dans les commentaires « éclairés » de tes lecteurs.

      • Crevette permalink
        14/08/2009 15:18

        Je n’avais même pas vu le mot expulsion. Je pense que mon cerveau a buggé et a lu directement la suite.
        Les expulsions de personnes qui n’ont pas de papiers et qui « foutent la merde », je ne suis pas forcément contre. Déjà qu’ils ne sont pas présents dans le pays dans le respect des lois, si en plus ils en rajoutent, pas d’accord ! Non pas que ce soit une solution, d’ailleurs, plutôt une façon de combattre le mal par le mal ?
        Par contre, expulser n’imoprte qui n’importe comment, c’est d’une crétinerie sans nom. Déjà parce qu’on est tous différents, ou plus exactement, nous sommes tous uniques. Paraîtrait que c’est génétique, l’unicité de chacun des humains de cette planète…

        @L’arabe : tu n’aurais pas dû écrire que French connexion avait un blog : du coup j’y suis allée, ça m’a déprimée pour le reste de la journée…

      • 14/08/2009 15:23

        Lol!

      • 14/08/2009 18:43

        Vraiment navré de vous déprimer les copains, vous n’y reviendrez plus voilà tout.

  17. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:32

    oui je suis d’accord et il faut aussi ajouter que pendant que nous débattons entre amis sur la Burqua… ces femmes vivent une existence affreuse dans la souffrance et la non liberté même si elles finissent par le revendiquer pour ne pas se suicider.

  18. 01/07/2009 17:39

    Par ailleurs le sacrifice des moutons, ça n’est pas le Ramadan, c’est l’Aïd el-Kebir. Et c’est supposé être toi l’Arabe? Tssss…

  19. 01/07/2009 17:43

    Effectivement, je me suis emporté, et j’ai confondu Aid El Fitr (la fin du ramadan) et Aid El Kébir, la commémoration du sacrifice d’Ismaël…

  20. 01/07/2009 17:45

    Infidèle! On va te mettre un burqa sur la tête, ça va t’apprendre.

  21. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 17:48

    Putain l’Arabe tu le fais exprès ou quoi?????
    Il ne s’agit pas de revenir sur la séparation de L’Eglise et de l’Etat!!!!!
    Mais c’est un fait que nous sommes dans un pays CULTURELLEMENT chretien depuis une eternité. Tu vis au quotidien dans ce monde sans même t’en rendre compte. Et je ne parle pas de la pensée parce que là c’est encore pire…

    • BOUDET Pierre permalink
      09/05/2010 19:21

      Pink tu nous les casse avec ton pays chrétien, j’ai été baptisé sans qu’on m’ai demandé mon avis, c’est une des raisons pour lesquelles je crâche sur cet héritage, construit dans le sang l’oppression, l’obscurantisme, COMME TOUTES LES RELIGIONS

  22. 01/07/2009 17:56

    Mais bien sûr que la france est un pays culturellement chrétien, mais en quoi cela peut justifier que notre gouvernement (laïque) prenne de telles décisions?

  23. Pinkmarple permalink
    01/07/2009 18:00

    Parce que la permission de la burqua est un cheval de troie dans la laïcité…
    c’est une tentative de fissure extrêmement dangereuse qui pourrait ramener la barbarie chez nous alors qu’on vient à peine d’en sortir et que le chemin vers la lumière est encore long!!

  24. 01/07/2009 23:02

    Je reprends cette conversation et j’ai deux choses à dire à Pinkmarple:
    1. En ce qui concerne les visites d’hommes dans un foyer où se trouve une femme, j’aimerais bien savoir d’où tu tiens tes sources??? « sinon elle est dans un autre pièce »???? ce que je peux te dire pour l’avoir vu de mes yeux c’est qu’une femme juive portant la perruque continue de la porter chez elle si d’autres hommes que son mari sont là et elle reste dans la même pièce qu’eux. Je doute que ce soit différent pour les musulmans et le voile/la burqa. Et nous voyons souvent des images à la télévision qui contredisent tes propos.
    2. Si la comparaison avec l’excision n’est, je te l’accorde, pas toujours appropriée, tu dis pourtant que : « c’est leur tradition depuis fort longtemps et effectivement il est très dur de la faire disparaître en quelques temps à coups de lois mais chez nous la burqua n’est en rien une tradition , étant un pays chretien, et donc beaucoup plus facile à balayer et surtout à ne pas la laisser se répandre gentiment jusqu’à ce que cela devienne JUSTEMENT une tradition. » Donc si je résume: l’excision est une tradition mais chez nous la burqa n’est pas une tradition et il ne faut pas que ça le devienne. C’est moi ou tu es en train de dire que l’excision est devenu une tradition en France. Si ce n’est pas ce que tu dis, tu te contredis toi-même. Et dans ce cas précis de la tradition, la comparaison avec l’excision est justement valable! L’excision n’est jamais devenu une tradition en France mais continue d’être pratiquée justement parce que c’est une tradition ailleurs. De même, tant que la burqa sera portée dans certains pays, certains immigrés continueront de vouloir la porter en dépit de toutes les lois qui pourraient être créées et ne deviendra pas pour autant une tradition française…

  25. 02/07/2009 02:11

    Bien sûr que certains immigrés continueront de vouloir porter la burqa, mais est-ce une raison suffisante pour ne pas l’interdire si on la juge offensante? La loi n’a jamais empêché les gens de tuer, de voler, d’exciser ou de vendre de la drogue, mais elle existe pour tenter de définir le bien et le mal, pour délimiter les barrières d’une société. Le combat contre le trafic de drogue à toujours été perdu d’avance, mais est-ce une raison pour légaliser l’héroïne?
    Et si on regarde plus largement les choses, pas dans cinq ans, mais dans cinquante ou cent ans, si aucune loi ne s’y oppose qu’est ce qui empêchera la burqa de devenir une tradition française? Je ne dis pas qu’elle le deviendra, je dis qu’elle aurait la possibilité de le devenir, ce qui est déjà trop. Et si je fais de l’ethnocentrisme, tant mieux, c’est complètement volontaire.
    Lorsque les talibans sont arrivés au pouvoir au milieu des années 90, le monde entier s’est ému de l’horreur que représentait la burqa, mais aujourd’hui les gens sont prêts à l’accepter en Occident? Pas moi.
    Navré, mais que ces bouseux d’Al-Quaida aillent se faire mettre avec leurs menaces. La liberté n’a pas de prix.

  26. 02/07/2009 09:35

    Le problème c’est que ce n’est pas à nous de décider si elle est offensante parce qu’on ne peut pas se mettre à la place de ceux qui veulent la porter.
    Ne pas l’interdire ne veut pas forcément dire l’accepter; mais l’interdiction suscite toujours des questions et des curiosités, attire la lumière et renforce les positions et les tentations.
    Je comprends parfaitement ton point de vue et celui de tous ceux qui se sont indignés ici mais je pense vraiment que cela ne contribuera qu’à nourrir les antagonismes. Le débat intégration/assimilation est vieux comme le monde et la France a toujours penché pour l’assimilation sans jamais parvenir à démontrer que c’était la bonne solution malheureusement.
    Par ailleurs, tu fais une comparaison avec la drogue, mais n’est-ce pas toi qui me disais récemment que tu était justement pour la légalisation des drogues, même des drogues dures?

  27. Pinkmarple permalink
    02/07/2009 19:02

    J’ai écris l’excision dans certains pays d’Afrique et non en France!!!

    Donc je ne comprends pas…

  28. 03/07/2009 12:38

    La meuf,
    effectivement on peut s’interroger sur l’applicabilité de cette loi si elle est finalement votée (quels types d’amendes? La femme en burqa sera-t-elle la seule à être verbalisée? Son mari sera-t-il inquiété?); mais si cette loi oblige ces femmes à troquer ce vêtement infamant contre le hijab (les maris prefereront malgré tout cet amènagement à un eventuel retour au pays), alors ce sera le debut d’une victoire.
    N’oublie pas que la burqa est loin d’être si populaire dans le monde musulman (on la porte dans les théocraties du type Arabie saoudite, Yemen, Soudan… mais elle est trés mal vue en Turquie, Syrie, Tunisie etc… et ces pays là ne sont pas plus menacés par Al Qaida que le sont les USA ou on peut porter la burqa librement).

    Si cette loi n’etait finalement pas votée, nous ne paraitrions pas plus sympathiques aux yeux d’Al Qaida, qui n’a pas attendu cet episode pour haïr ce que nous incarnons.

    • 03/07/2009 13:16

      Tu as raison pour le troc burqa contre voile, je n’avais pas pensé à cette éventuelle conséquence.
      Mais pour le reste: certes, la burqa est mal vue dans certains pays musulmans mais je doute qu’elle soit interdite et surtout ta comparaison avec les USA où l’on peut porter la burqa niveau menace terroriste n’a pas beaucoup de sens. Nous savons tous pourquoi les USA sont la cible principale d’Al Qaida et ça n’a rien à voir avec leur seuil de tolérance aux pratiques religieuse ou culturelles.

  29. trex58 permalink
    13/07/2009 21:11

    Pour en savoir un peu plus sur la vie d’une femme dans une société dominée par la religion musulmane, je vous recommande la lecture de « Enfance, au féminin », « Vent en rafales », puis « Rumeurs de haine », de Taslima Nasreen, en livre de poche.
    Vous comprendrez bien mieux alors ce qu’entraîne la religion musulmane : la folie, la perte de contact avec la réalité par l’abrutissement créé par la lecture d’un vieux livre poussiéreux racontant plein de conneries, où la femme est un objet sexuel. D’ailleurs, c’est aussi ce qu’entraînent les autres religions, catholique, juive.

    Pour info, il me semble bien que le voile a été inventé/imposé par Mohammed pour cacher le visage d’une des ses belles et jeunes épouses, car le bougre les aimait très jeunes et était très jaloux. Un con de machiste.

    L' »Arabe » a parfaitement raison en disant : « L’OBSCURANTISME ET L’EXTREMISME NE SE COMBATTENT PAS A COUP D’INTERDICTIONS, MAIS D’EDUCATION ET D’INFORMATION ! »
    Le problème, c’est que les religions contrôlent l’éducation des enfants, pour se perpétuer. En fait, les religions sont comme des parasites. Pour tuer une religion, il suffirait d’interdire que les parents imposent leur religion à leurs enfants avant qu’ils n’aient 18 ans. Et, bien sûr, il faudrait interdire la circoncision, car étant une mutilation sexuelle (bien moins grave que l’excision, bien sûr).

    Bref, jusqu’ici, la République laïque française « respecte » et tolère les religions. Je ne vois pas pourquoi. Religion = folie. Notre République devrait donc lutter activement contre la diffusion de la folie religieuse en donnant à chaque enfant la culture nécessaire pour se défendre contre le parasite familial.

  30. 13/07/2009 21:27

    Si je me souviens bien, le Coran contient des menaces de mort contre les « mécréants » et les adeptes d’autres religions.

    Alors, si l’Etat français avait des couilles, il lui faudrait interdire la publication du Coran en l’état, avec nécessité de supprimer les passages faisant l’apologie du crime, comme le dit l’article :
    « Loi du 29 juillet 1881, a. 24 : Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45.000 € d’amende ceux qui, par discours ou écrits … publics, auront … fait l’apologie des crimes d’atteinte volontaire à la vie. »

    En cherchant bien, on devrait aussi trouver des lois contre la discrimination féminine dont le Coran fait l’apologie.

    Alors, si la loi était appliquée et devait faire changer les versions du Coran en vente en France, cela entraînerait certainement de nouveaux attentats, mais ce serait un victoire formidable contre l’obscurantisme et la vénération qu’ont les musulmans pour ce vieux grimoire dépassé.

    Tony

  31. 15/07/2009 17:01

    Tony / Trex, je te contredirai sur deux points: Tout d’abord, je te serai gré de ne pas faire d’amalgame entre les populations et les comportements extrêmistes dont fait état Taslima Nasreen dans ses ouvrages, et le reste de la population musulmane. Ceux que Nasreen dénonce, ce sont les mêmes qui ont mis à prix la tête de Salman Rushdie: une frange de musulmans intégristes à l’ignorance abyssale. Ce sont ceux que tu vois brûler des drapeaux aux JT dés que quelqu’un dans le monde ose un mot de travers contre l’Islam (C’est à se demander si ces gens ont un problème avec les tissus imprimés). Ce sont des idiots patentés, qui, pour la plupart, sont analphabètes, et qui n’ont donc jamais lu le Coran. Ce qui me mène au deuxième point de ma réponse. Ces idiots ont visiblement un point commun avec toi: ils n’ont pas lu le livre saint musulman. Avant de lancer des « Si je me souviens bien », informe toi.

    Il n’est nullement dit dans le Coran qu’il faille tuer qui que ce soit pour des raisons religieuses. Les quelques passages parlant de « guerre » sont eux-même largement sortis de leur contexte et (mal) interprétés par les intégristes et terroristes pour justifier leurs inexcusables exactions, et par les anti-islam et autres xénophobes (qui d’ailleurs se font un plaisir de renouveler chaque jour l’amalgame arabe-musulman) pour justifier leurs discours nauséabonds. Bien sûr, cet amalgame, tu ne le fais pas, tu semble être loin de l’analphabétisme, je ne te le reproche donc pas.

    Je suis musulman, je n’ai jamais souhaité la mort de qui que ce soit (ou alors si, mais j’avais 12 ans, et c’était ma prof de SVT qui m’avait collé deux heures de colle), et je pense ne pas être complètement à côté de la plaque lorsque je dis que 80% de la population musulmane est plus proche de moi que des abrutis barbus qui se font sauter dans des bus.

    Maintenant, si ton engagement anti-religieux n’est pas éteint, je te conseillerai d’aller voir Jesus Camp, un documentaire fantastique et inquiétant de Heidi Ewing et Rachel Grady, qui t’entraînera sûrement à la même réflexion au sujet de la Bible. Enfin, pour ce qui est de l’idée d’un islam violent et intolérant, je t »inviterai à aller jeter un coup d’oeil ici (même si le discours est parfois un peu naïf):

    http://www.islamdenonceterrorisme.com/

    • 15/07/2009 19:33

      Tout d’abord, je suis surpris de ton choix de prendre « L’Arabe » comme nickname pour ce Blog. Sont Arabes les personnes originaires d’un groupe ethnique issu d’Arabie. Es-tu bien « Arabe » ? ou simplement es-tu d’une ethnie (Kabyle, …) ou d’une peuple qui a été conquis et converti de force à l’Islam ?

      La conclusion de Taslima Nasreen, au fil des 4 livres d’elle que j’ai lus, c’est que l’islamisme extrémiste n’est pas le danger. Le danger est l’Islam lui-même. Car, comme elle l’a vécu elle-même dans un pays à l’origine laïque et multi-confessionnel, l’Islam rend fou. C’est ce qu’elle décrit, c’est ce qu’elle a vécu elle, sincère, naïve et voulant être libre. En plus, l’Islam est utilisé par certains comme un moyen pour dominer d’autres, comme les hommes dominent les femmes parce que le Coran la décrit comme inférieure à l’homme. Bon moyen pour en faire un objet sexuel.

      Ensuite, je fais bien la distinction entre ceux qui professent l’Islam (Mollahs, …) et ceux qui le pratiquent simplement, comme toi. L’Islam est un parasite. Les musulmans simples pratiquants sont donc des victimes. Et d’abord de leurs parents, qui leur ont imposé leur religion.

      Ce que je dis contre l’Islam, je le pense et le dit aussi, et aussi fort, contre les religions Catholiques et Juives. À des nuances près, on y retrouve la même folie : la perte de la capacité à réfléchir par soi-même. Croire en Dieu, cela veut dire : renoncer à son intelligence, croire sur parole, sans preuve. C’est insupportable. C’est se comporter comme un robot qui, devant une situation nouvelle, ouvre son manuel pour savoir ce que ses créateurs, 14 siècles auparavant, ont prévu dans ce cas-là. C’est vouloir rester un enfant, qui croit ses parents, parce que c’est génétiquement inscrit dans nos gènes pour nous aider à survivre de l’enfance.

      Pour ce qui est des parties du Coran qui appellent au meurtre des athées et des autres croyants, voir : http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20080610045818AAI1IZF . C’est clair et explicite : on doit tuer l’infidèle.
      Bien sûr, on peut ergoter et dire : mais c’est sorti du contexte ! c’était nécessaire à cette époque ! etc. Je refuse ces interprétations parce que la preuve est là : certains lisent ces textes au 1er degré, ou utilisent ces phrases pour endoctriner des faibles d’esprit. Et, si c’était vrai et ne l’est plus, qu’on l’enlève ! qu’on arrache ces pages rouges de sang !
      Bref, ces appels au meurtre sont intolérables pour un livre qui est la base spirituelle pour des millions de personnes dans le monde. Ce Coran est un livre de conquête et de conversions forcées des non-croyants.

      Pour revenir à ces fous qui lancent des fatwas, ce ne sont pas des analphabètes. Dans le cas de Mme Nasreen, c’étaient des mollahs. Et tout est parti d’une erreur de compréhension d’un journaliste indien qui, au lieu de comprendre que Mme Nasreen parlait de réformer la Charia, a écrit qu’elle proposait de réformer le Coran. Insupportable pour un musulman de toucher au Coran ! D’ailleurs, tu dis : « livre saint musulman ». Je ne vois rien de saint dans ce livre. À la rigueur, on peut être intéressé par son étude historique, pour comprendre tout ce qui le lie avec la culture de ce très lointain 7ème siècle dans une tribu reculée et merdique d’Arabie, et voir combien il est difficile maintenant de comprendre la pensée de ces gens, tellement la langue arabe a évolué. Mais, pour ce qui est des versions actuelles du Coran, on peut se torcher avec, comme avec le Bible ou la Torah, et je ne vois pas pourquoi cela choquerait, puisque ce n’est que du papier. D’ailleurs, je ne comprends pas : si Dieu est omniscient, comment sa pensée pourrait-elle tenir tout entière dans un si petit livre ?

      Non, simplement, un homme a eu l’idée malicieuse de pomper sur la Bible, afin de donner des règles à des tribus et d’en devenir le chef et d’en tirer puissance, dont la possibilité d’avoir de nombreuses épouses, dont des enfants (car Mohammed aimait la baise !). Ca a très bien marché ! Mais ce livre, destiné à la conquête, et conçu à une époque où on vit en tribus (c’est-à-dire qu’on doit respect et obéissance à un chef héréditaire), est totalement inadapté à notre époque moderne, où les gens ne vivent plus en tribus et sont éduqués.

      Tu as parfaitement raison quand tu dis que 80% (je pense plutôt 90%) des musulmans sont, comme toi, des gens simples et bons. J’ai vécu 2 ans en Tunisie : j’ai vu comment vit un peuple musulman : tranquille. J’ai aussi vu, lors de la Guerre du Pain, ces mêmes gens tranquilles devenir fous, et tuer, violer, brûler et piller.

      Alors, de mon point de vue, il est intolérable que des parents imposent leur religion à leurs enfants, avant qu’ils aient la capacité de comprendre ce qu’on leur inculque de force. C’est de l’endoctrinement. Et, pour ce qui concerne la circoncision, c’est une mutilation sexuelle. D’ailleurs, sais-tu pourquoi les chrétiens ne sont plus circoncis, alors qu’ils l’étaient aux premiers temps à Rome ?

      Je vois que le site que tu m’indiques parle de Darwin. Utilise ta raison et vois que les Religions sont comme les espèces animales, une sorte de parasite : seules survivent les religions qui sont efficaces, qui permettent à ces religions de survivre face à d’autres religions. Car une religion n’est qu’un outil de cohésion d’un groupe, d’une tribu, contre d’autres groupes d’homme. Et, en tant que parasite, les religions se moquent que les hommes et femmes qu’elles infestent soient heureux ou pas. Seule compte sa survie : d’où la transmission automatique de la religion des parents aux enfants, d’où la haine féroce envers ceux qui ne croient pas où qui croient autrement. Le but d’une religion monothéiste du Livre (Coran, Bible, Torah) n’est pas de rendre les hommes et les femmes heureux, mais de survivre et de se répandre, en les empêchant de se rendre compte qu’ils ont perdu leur liberté.

      Pour finir, croire en Dieu, suivre une religion, c’est renoncer à critiquer, c’est renoncer à réfléchir sa vie et le monde en apprenant, c’est constamment revenir à un tissu de conneries écrites il y a bien trop longtemps. Le monde a changé ! parce que la Science nous permet de comprendre des millions de fois mieux qu’au temps de Mohammed ce qu’est le monde et nous-mêmes, et ce n’est pas fini.

      Donc, pour toi, la difficulté pour renoncer à l’Islam, c’est de le dire à tes proches, à tes parents, voire à tes enfants. C’est la difficulté d’être rejeté par le groupe dans lequel tu vis, comme un traître. Parce que c’est ainsi que sont vus ceux qui ne veulent plus être musulmans. C’est ainsi que Wara Sultan est vue par les mollahs : hérétique !
      Ce serait aussi la honte de t’avouer que, depuis tout ce temps, tu t’es trompé, que tu as été trompé, par tes propres parents. C’est te rendre compte que victimes et esclaves, ils t’ont fait aussi victime et esclave. Comme ces enfants indiens qui travaillent pour payer les dettes de leurs parents.
      Alors, pour que tu puisses imaginer ta vie sans l’Islam, il te faudrait d’abord passer par une psychothérapie, afin que tu étales devant toi tout ce qui est trouble en toi, et te rendre compte que la haine contenue dans le Coran, surtout envers les femmes, te fait du mal et te rend fragile.
      Tony

  32. 15/07/2009 22:19

    Tony,
    Je suis complètement d’accord avec tout ce que tu dis sur les religions en général et sur la situation des femmes dans les pays musulmans, bien que quelques améliorations aient été constatées ces dernières années dans certains domaines, comme le voile en Tunisie ou en Turquie et certains droits désormais accordés aux femmes au Maroc, par exemple.
    Je n’ai pas lu le Coran et ne peut en parler, mais en interdire la publication et la vente ne me semble pas la solution, ne serait-ce que pour comprendre ceux qui y croient et appliquent ses principes.
    De la même façon, un pays comme la France ne peut pas interdire les religions, les croyance et leur pratique, tout cela est profondément ancré dans notre histoire et dans des textes comme la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 ou la Déclaration universelle de 1948.
    Je ne suis pas pour les interdictions. Ceux qui interdisent sont ceux qui ont peur et si les gens veulent s’enfermer dans des croyances et pratiques ancestrales, je continue de penser que c’est leur problème. Comme l’avait si bien dit Marx (désolée pour le manque d’originalité), la religion est l’opium du peuple et je pense comme lui que la majorité des gens ont besoin de se rattacher à quelque chose et seraient beaucoup plus malheureux sans la religion qui rassure.

  33. trex58 permalink
    16/07/2009 13:12

    Je n’ai pas dit qu’il fallait interdire la vente du Coran (ni de la Bible ou la Torah), mais simplement que ce texte ne doit pas rester en l’état : une version adaptée à notre monde moderne, à notre Démocratie, et respectueuse de nos lois, devrait être seule autorisée à la vente. Car il ne s’agit pas d’un roman, il s’agit d’un guide spirituel : comment une Démocratie peut-elle accepter qu’un livre, destiné à être lu, relu, absorbé, intégré dans son esprit comme un guide pour sa vie, puisse pousser ainsi à tuer ceux qui ne croient pas en ce livre ?

    Pour ce qui concerne la pratique d’une religion, je ne dis pas non plus qu’une Démocratie devrait interdire la pratique d’une quelconque religion : cela fait partie de la sphère privée, chacun peut s’abrutir la tête comme il l’entend dans la mesure où cela ne fait pas de mal aux autres. Or, il est évident que croire en quelque chose qui JAMAIS n’a été prouvé (Dieu, résurrection, paradis, …), c’est renoncer à la raison, c’est rester soit un enfant soit l’esclave d’une idéologie, c’est renoncer à son humanité. Croire, c’est une sorte de folie. Or, il existe des lois pour protéger les enfants des erreurs et des turpitudes de leurs parents. Toute religion étant une secte, il est anormal que les parents imposent à leurs enfants de se faire endoctriner par leur secte et qu’ils construisent donc leur vision du monde sur une imposture, sur une folie. Bref, les parents doivent laisser libres leurs enfants, jusqu’au moment où ceux-ci auront la capacité à raisonner par eux-mêmes.

    Les Démocraties sont tolérantes avec les religions. Mais les religions ne sont pas tolérantes avec les Démocraties et les athées. Les démocraties n’ont pas le désir d’imposer une façon de penser la vie et la mort. Les religions, oui. Les trois religions du Livre, dans leur histoire, ont toutes été totalement intolérantes et ont imposé à tous leur façon de voir. Une Démocratie qui ne comprend pas qu’être « gentil » avec les religions, c’est leur laisser la bride sur le cou et les laisser, peu à peu, insinueusement, reprendre pied dans les sphères du pouvoir, et imposer leur façon de voir la vie et la mort à tous. Donc, pour moi, les Démocraties laïques DOIVENT combattre la diffusion des religions, elles doivent empêcher leur perpétuation, pour que les enfants n’aient plus l’esprit pollué par toutes les conneries imaginées il y a tant de siècles.

    Mais, et c’est là où est le problème, les religions ne sont pas toutes « noires ». Elles contiennent des choses qui sont utiles pour les hommes. Simplement, ces choses utiles ne sont pas l’apanage des religions, ces valeurs existent en-dehors des religions. Simplement, il manque une structure pour l’enseigner correctement.
    De plus, dans l’hypothèse de la disparition progressive des religions, il faudrait quand même tout un corpus de textes philosophiques pour fournir la base d’une spiritualité (sans Dieu) dont chaque homme et femme a besoin pour conduire sa vie et se préparer à la mort. Mais, au contraire des religions où les idées ont été gravées dans le marbre il y a des millénaires, cette spiritualité et ces textes devraient s’adapter, évoluer, au fil de l’amélioration de notre connaissance du monde, de la Nature, et de nous-mêmes. Car le principal reproche que je fais aux Religions, c’est qu’elles REFUSENT TOTALEMENT toute adaptation au monde. Et nondieu sait combien notre compréhension du monde et de nous-mêmes a EXPLOSé en 1 ou 2 siècles. Et ça continue, exponentiellement.

    Ce que je récuse, c’est cette connerie de vouloir ainsi toujours regarder derrière, vers le passé, sans l’analyser, le comprendre, et en extraire ce qui est profond (notre humanité et donc notre peur de la mort et notre questionnement sur quoi faire de notre vie) et donc rejeter toutes les conneries qui ont été inventées (Dieu, vie après la mort, …) pour expliquer tout ce que nos ancêtres ne comprenaient pas et pour donner des rêves à ceux que la certitude de mourir (corps et âme) effraie.
    Mais on peut aussi considérer les 3 religions du Livre comme une régression. Les idées de Platon sont très proches d’une vision bouddhiste (sans la réincarnation !) et surtout d’une vision athéiste moderne. La philosophie antique était plus riche, plus souple, même si elle aussi avait une vision très fausse du monde (la perfection dans le cosmos, par exemple).

    Pour moi, l’enfermement de certains dans des pratiques et croyances ancestrales n’est pas QUE leur problème puisque leurs livres les poussent clairement à diffuser leurs croyances et à haïr et vouloir la mort de ceux qui ne croient pas comme eux. Et le passé a montré clairement que ces paroles de haine ont été largement appliquées ! La religion catholique a, par exemple, entraîné la mort de 200 millions d’indiens en Amérique en 5 siècles, avec la justification que « les indiens ne sont pas vraiment des hommes ». Quant à l’Islam, qui fut si conquérant qu’il s’est diffusé jusqu’au fin fond de la Chine, il a détruit et aliéné de nombreuses cultures et civilisations sur son chemin, comme les Kabyles.

    Notre Démocratie suit un mauvais chemin. La tolérance envers les Religions est une erreur. En ces temps de paix et de richesse, les hommes vivent en paix. Lorsque l’économie mondiale s’écroulera (entièrement ou pas), les gens abîmés par la religion retrouveront leurs mauvaises habitudes…
    De mon point de vue, une Démocratie laïque doit tout mettre en oeuvre pour favoriser la diminution de la pratique religieuse et favoriser l’athéisme qui, seul, permet aux hommes d’être véritablement libres, dans le sens où la philosophie pousse à constamment remettre en question sa vision de la vie et du monde.

    C’est pour cela que, même si j’ai voté pour Sarkozy, son attitude face aux religions est un sacré problème pour moi. Car il n’a pas conscience de la folie que portent les religions. Probablement qu’il n’en voit, comme beaucoup, que les bons côtés… C’est une erreur.

    • trex58 permalink
      31/07/2009 10:05

      Le problème, ce n’est pas la burqa.
      Le problème, ce n’est pas l’Islam.
      Le problème, ce sont les religions… qui rendent fou.

      Si vous aimez dans les religions tous les bons préceptes pour bien vivre avec les autres, sortez-les de ces fatras de conneries : ces règles de bien-vivre sont indépendantes des religions.

      Une seule burqa en France, c’est une burqa de trop.
      Mais seule l’éducation peut éviter que la folie s’installe chez les hommes et les femmes.

      T.

  34. La Grosse permalink
    29/06/2011 13:46

    Je me permet de mettre un petit grain de sel dans une conversation close depuis longtemps. Ce qui m’a choquée personnellement avec toute cette histoire de burqa, de voile et de liberté de la femme, c’est que occidentale de naissance et de vie, je ne supporte pas l’image de la femme chez nous. Avant d’aller chercher du côté des extrémistes musulmans, j’aimerai qu’on jette un oeil à notre chère façon de vivre. En 60 ans, la femme a obtenu énormément d’avancées et tant mieux. Sauf que nous toutes les meufs, on tolère sans broncher, sans se plaindre, sans rien dire et limite en aimant ça, qu’on nous traite comme des bouts de viande. Car si le fait d’être voilée, cachée ou quoi que ce soit peut être gênant (et en décalage avec nos lois), ce qui me gêne particulièrement c’est de passer mon temps à voir des meufs mises à poil (et souvent par les hommes) dans magazines/télé/cinéma, de voir des gamines de douze ans s’habiller avec des jupes ras la fouf et que tout le monde trouve ça génial : c’est bien, les femmes sont libérées, elles font ce qu’elles veulent. Ah oui, ça on a tout compris. Maintenant qu’on est libre d’utiliser notre cerveau, on exhibe nos seins et nos fesses. Oui, il y a des choses à faire (tellement) pour améliorer la liberté de la femme, et la liberté en général. Mais avant d’aller parler de la libertés de ces femmes là, regardons nous, femmes de france qui tolérons pornographie et exhibition à toutes les sauces, qui tolérons la manière dont on traite « les filles de joie », qui tolérons que les hommes s’approprient nos corps visuellement et physiquement.

    Promis je continue à lire en silence.

Trackbacks

  1. Z’avez qu’à pas regarder mon cul! « C'est La Gêne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :