Skip to content

Rupture 2.0

09/07/2010

La semaine dernière, Philippe s’est fait larguer par sa copine. Depuis Philippe a arrêté de se nourrir et erre, en caleçon, entre sa télé et son lit, une canette de bière chaude à la main. Philippe n’a pas peur du cliché, mais il te ferait remarquer qu’il n’est pas non plus allé jusqu’à mettre une de robe de chambre élimée. Il fait trop chaud. Par contre il écoute « Everybody’s Gotta Learn Sometimes », « Flou » et « Goodbye My Lover » en boucle. Il a fait une playlist « I wanna die » dont ce sont les seuls trois morceaux. De temps en temps il couine avec James Blunt sur le refrain. D’ailleurs, il s’en branle du reste de la chanson, tout ce qui l’intéresse, c’est le refrain. Philippe a 27 ans. Julie l’a quitté pour une raison ou une autre, ça n’a pas beaucoup d’importance. Le problème de Philippe, et vous l’aurez peut-être remarqué, c’est que sa rupture, il ne la vit pas très bien. Disons qu’il n’est pas au top de sa forme.

C’est parce que Philippe vit en 2010. Et que ça lui pourrit la vie.

Faisons un petit flashback, voulez-vous? 2001. Décembre. Clara a décidé de quitter Philippe. Enfin, non. Clara s’est faite donner son compte par le colloc’ de Philippe, dans leur salon, alors que Philippe était à un concert de Gérald De Palmas qui s’est fini un peu plus tôt que prévu. Philippe leur est tombé dessus, en Sparco et T-Shirt Vodka Connecting People, alors que Clara demandait au colloc’ en question de lui (je cite) « Taper au fond, chuis pas ta mère ». Cris, rage, désespoir, rupture. A l’époque, Philippe n’a eu qu’à casser la gueule et la télé cathodique de son colloc’ avant de prendre ses cliques et ses claques et se barrer en effaçant le numéro de Clara de son Nokia 3310. Il l’avait enregistré à Amore Mia, parce que Philippe est un débile et qu’il ne sait pas parler italien, encore moins comprendre les règles basiques de l’accord de genre.

Et puis c’est tout.

Clara était sortie de sa vie. pour toujours. Oh, il l’a bien recroisée une ou deux fois depuis, en soirée ou dans la rue (dont une fois avec une pétasse écervelée mais incroyablement bonne au bras, ce qui lui a fait bien plaisir, à Philippe, quand il a vu la tronche qu’elle a fait la Clara (Philippe est un homme simple)), mais à part ça, il a pu faire le deuil de sa relation comme il le désirait (A savoir, en trainant dans son appart en écoutant en boucle « Everybody’s Gotta Learn Sometimes », « All By Myself » et « J’en Rêve Encore », une canette de bière à la main, mais en robe de chambre cette fois-ci, parce que c’était le colloc’ qui payait le chauffage, et qu’en Décembre, il fait froid). En somme, quelques mois plus tard, cette rupture n’était qu’un douloureux souvenir de plus. Mais c’était passé.

Retour en 2010. Philippe est en train de se demander si faire une TS en bouffant une boîte de Stilnox ramènera Julie, ou si ça fait juste fiotte irresponsable. En se demandant ça, il peste contre sa vie et le web 2.0. En effet, Philippe reçoit régulièrement dans sa boite mail des emails Facebook l’informant que quelqu’un a « liké » le passage en « Single » de Julie. Quand il se connecte sur Twitter, il lui arrive de voir passer un tweet de @JulieLaLa, à genre 4h30 du mat’ dont le corps est (Je cite) « Rouler des pelles bourrée comme une collégienne, c’est débile, mais c’est bon ». En pleine nuit, il est réveillé par une notification Foursquare en push sur son iPhone, l’informant que Julie vient juste de check-in au Baron à 3h30. Au bureau (quand il y va), il passe ses journées à voir Julie se connecter et se déconnecter de Gtalk. Il y a aussi le blog de Julie, « Mes Fringues et Oim », sur lequel Julie aime à poster ses « styles » quotidiens, et où Philippe remarque au bout de quelques semaines de séparation que ces « styles » ont pour décor un appartement qu’il ne connaît pas : une affiche de « Piège de Cristal », écran géant et PS3 qui ne cadrent pas avec les genres d’intérieurs que Julie affectionne d’habitude. Bientôt Julie repassera en statut It’s Complicated, puis In A Relationship. Tout cela, Philippe sera au premier rang pour le voir, sur son wall. Il verra les photos de vacances à Bali de Julie et de Patrick (« qui a peut-être la chance d’être le nouveau mec de Julie, mais ça ne l’empêche pas d’avoir un prénom à la con »).

En Juillet 2019, lorsque Julie postera ses photos de mariage sur son wall, ce con de Philippe n’aura toujours pas fait le deuil de sa relation, aura une barbe qui lui arrivera jusqu’aux orteils, ne se sera pas lavé depuis 2014, et aura gâché sa vie.

Alors oui, Philippe n’avait qu’à la supprimer de Facebook, Gtalk, la bloquer sur Twitter, l’enlever de son Foursquare, l’effacer de son portable, coller un virus dans son blog, et jeter l’internet mondial à la poubelle. Mais Philippe trouve ça puéril (et il n’a pas tout à fait tort), et puis surtout, il sait que quoi qu’il fasse, l’information trouvera toujours un moyen de le retrouver. Chaque rupture numérique est en effet une rupture supplémentaire avec ses douleurs et ses complications, ses renouvellements d’engueulades. Là où il y a 10 ans, une rupture, c’était un claquement de porte définitif, en 2010, c’est une série de mini-crises et de brûlures de ponts qui ne font que raviver et rallonger le désagréable. La transition s’est faite du sparadrap arraché vite-fait aux points de sutures déchirés à la lame rouillée.

On a passé ces dernières années (et moi le premier) à célébrer internet, les réseaux sociaux et la vitesse de l’information comme autant de nouvelles possibilités de communiquer, de nous permettre d’accéder au monde entier, de nous libérer. Mais dans la multiplicité de ces liens, de ces « raccords » numériques, ne serions nous pas en train de nous enfermer dans un cocon d’où il sera ensuite très difficile de s’extraire?

En tout cas, je crois bien que Philippe s’en passerait…

About these ads
152 commentaires leave one →
  1. 09/07/2010 10:09

    Excellent article l’Arabe !

  2. nana permalink
    09/07/2010 10:13

    Ce qui me trouble dans tout ça, c’est qu’il y ai encore des hommes qui portent des robes de chambre en 2010.

    • 09/07/2010 11:38

      Ce que je me demande, effectivement, c’est si l’Arabe entendait une vraie robe de chambre ou un peignoir de bain. Nuance, faible ok, mais quand même.

      • nana permalink
        09/07/2010 12:15

        Nuance qui a son importance toutefois, le fil tenu entre ringardise la plus totale et decontraction a domicile.

        Ce bon Patrick, je l’ai vraiment visualisé avec cette bonne robe de chambre-toute-pourrie-qui-bouloche.

        Mais peut etre ai je extrapolé.

    • Placid Furius permalink
      09/07/2010 12:14

      Malheureusement, Madame Nana, il y a des aberration vestimentaire qui aujourd’hui encore survivent. Pas plus tard que ce matin j’ai croisé un jeune avec des mocassins à gland…

      • nana permalink
        09/07/2010 12:16

        Par plus de trente degré en plus!!!

      • nana permalink
        09/07/2010 12:17

        si il y en a 30, y’as un S forcement.

      • nana permalink
        09/07/2010 12:18

        Et par contre pas de S pour ce a.

        ( la chaleur liquifie mes neurones, je le crains)

  3. 09/07/2010 10:14

    Han. Mais tu as trop raison, en fait.

    • 09/07/2010 10:28

      Ah putain, j’arrive pas à savoir si c’est ironique….

      • Le gaucher permalink
        09/07/2010 11:26

        Ouais t’as bien raison Patrick, dans ce genre de situation internet n’a rien facilité.

  4. Jerem permalink
    09/07/2010 10:24

     » Chaque rupture numérique est en effet une rupture supplémentaire avec ses douleurs et ses complications, ses renouvellements d’engueulades. Là où il y a 10 ans, une rupture, c’était un claquement de porte définitif, en 2010, c’est une série de mini-crises et de brûlures de ponts qui ne font que raviver et rallonger le désagréable. La transition s’est faite du sparadrap arraché vite-fait aux points de sutures déchirés à la lame rouillée.  »

    J’adore ce passage, juste parcequ’ il est trop vrai et que je m’en étais aperçu aussi. Zapper une personne devient quasiment impossible et c’est pas forcément une bonne chose.

  5. La Petite permalink
    09/07/2010 10:27

    Excellent article!
    C’est trop vrai on se crée un cocon sur le web où on aura toujours des nouvelles même de ceux qu’on déteste…la solution? a part casser l’internet mondial comme tu dit bah je vois pas trop ah si peut-être vivre ermite et encore c’est pas sur qu’il n’y ai pas le net dans les grottes!

    • Placid Furius permalink
      09/07/2010 11:27

      A mon humble avis le top c’est de sortir avec un(e) ermite (mais du genre fréquentable!):
      1° On peux profiter pleinement de l’internet mondial.
      2° En cas de rupture on peux continuer sans rien avoir à effacer sauf peut être un numéro de téléphone. si tu dois en plus effacer une adresse de messagerie instantanée c’est que tu n’as pas choisi un vrai ermite.

      Et cerise sur le gâteau, pas de mauvaise surprise du genre commentaire écris en SMS au vu et au su de tout le monde sur un quelconque réseau social. (crois-moi, un truc du style « jte kif tro bg xoxoxo » posté sur son mur facebook ça fait l’effet d’une douche froide au bromur en face d’un poster de Margaret Tatcher nue, si vous me permettez cette digression).

      • 09/07/2010 13:56

        Hem. je vois pas la différence entre ça et vivre dans le même quartier, poar exemple. Et oui, il n’avait qu’à la supprimer de ses amis face de bouc (sans pour autant lui pourrir le blog de virus). C’est ce que je fais si un contact me pose problème.

        Pourquoi serait il ridicule et puéril de couper les ponts sur le net alors qu’on le fait dans la vraie vie ?

    • La Petite permalink
      12/07/2010 16:37

      je n’ai pas encore rencontré d’ermite fréquentable (ni d’ermite tout court d’ailleurs) mais si tu en croise un fait moi signe tous les avantages d’une telle relation m’ont définitivement conquise!!

      je trouve pas ça puéril ni ridicule de couper les ponts dans la vraie vie et sur le web ça revient au même c’est seulement plus chiant de penser à tous les coins où on peut être en contact (amis ou follower selon le site) et encore faut-il ne pas avoir de contact commun pour couper totalement les ponts sinon on n’est jamais à l’abri de nouvelles dont on se passerai bien après une rupture

  6. 09/07/2010 10:37

    Merci pour ce voyage en Arabie; ça commençait à me manquer.

  7. P2L permalink
    09/07/2010 10:38

    Très bon article.
    Ça m’a rappelé la scène de rupture de Steve carrel dans The Office où il écoute « goodbye » my love » de James Blunt. Mais juste le refrain et en boucle, parce que sur Itunes t’as que le refrain. Anthologiquement drôle.
    Sinon, le « tape bien au fond, chui pas ta mère » je l’ai entendu il y a une semaine dans ce chef d’œuvre du cinéma français qu’est Fatal. Allez l’Arabe, avoue, c’est là que tu l’as pêché, hein pas vrai?

  8. Le Colombien permalink
    09/07/2010 10:41

    En lisant ton article, j’ai cru voir un peu le même cynisme qu’on retrouve à l’excès dans les romans de Beigbeder. C’est un très bon article, l’Arabe, d’autant plus que c’est une histoire avec laquelle je me sens assez proche, et je ne pense pas être le seul dans ce cas là.

    • 09/07/2010 11:08

      C’est pas toi déjà qui, il y a quelques semaines, faisait la comparaison entre un article du Pédé et Friends? Et là, Beigbeder… Tu cognes dur, le Colombien.

  9. Le Catho permalink
    09/07/2010 10:44

    En français:
    « s’est fait larguer » : Correct
    « s’est fait largué » : Pas Correct
    Sur Internet:
    « s’est fait larguer »: 18 200 résultats
    « s’est fait larguer »: 60 400 résultats
    « sé fé largué »: 431 000 résultats

    • Le Catho permalink
      09/07/2010 10:46

      faute de frappe.

    • 09/07/2010 10:59

      On est foutu…

    • Marian permalink
      09/07/2010 15:49

      Je suis atterré (pour le « sé fé … ») .

    • 09/07/2010 19:46

      Effroyable…

    • Tutü permalink
      11/07/2010 08:18

      Cher Monsieur ,
      Je me permets de relever une coquille dans vos statistiques google :
      vous n’avez pas mis « sé fé largué » entre guillemets. Le cas échéant vous obtiendriez le fâcheux score de 60 tout au plus.
      Si la conjugaison n’est pas sauve dans cette histoire (le score de « s’est fait largué » en témoigne), par contre l’orthographe a encore sa vertu.
      Bien à vous.
      Tutü

  10. Le Photographe permalink
    09/07/2010 10:45

    « Alors oui, Philippe n’avait qu’à la supprimer de Facebook, Gtalk, la bloquer sur Twitter, l’enlever de son Foursquare, l’effacer de son portable, coller un virus dans son blog, et jeter l’internet mondial à la poubelle. Mais Philippe trouve ça puéril (et il n’a pas tout à fait tort)  »

    Ca ne fait pas puéril, c’est juste qu’il faut continuer à avancer dans la vie.

    Si tu ne détaches pas les boulets à chaines de tes chevilles, tu auras vite fait de couler au fond d’une mer de désespoir et te noyer comme Philippe ;)

    A vivre par procuration de ces outils technologiques, on ne vit plus.

    Ca me rappelle l’image très forte de Star Wars épisode 6, où Dark Vador, après avoir été vaincu par son fils Luke, et regagné un peu d’humanité, lui demande : retire moi ce casque pour que je te vois avec mes propres yeux.
    C’est exactement pareil. Le « Dark Vador bourré de technologie » à voulu, dans son dernier soupir, voir la vie avec ses propres yeux, et non plus à travers la technologie.

    Donc fuck facebook, twitter, msn et tout le reste.

    • 09/07/2010 10:56

      Mais tu sais que j’adore tes réferences philosophiques toi!

      • Le Photographe permalink
        09/07/2010 11:13

        c’était fait exprès pour que ce soit à la portée de tout le monde …

  11. 09/07/2010 10:47

    C’est comme ça que mon ex m’a recontactée pour me proposer un plan cul : il n’a plus mes numéros de téléphone, il n’a jamais été dans mes « amis » FB, mais il a conservé mon adresse mail, cet enfoiré.

    Très très bon article l’Arabe. Vraiment.

  12. ouarda permalink
    09/07/2010 10:50

    Très très très bon. On a compris que tu parlais de toi quand tu évoques le tee shirt Vodka Connecting people.

    • 09/07/2010 11:22

      JAMAIS! T’es ouf ou quoi??? Je n’ai non plus jamais mis une paire de Sparco de MA VIE.

  13. 09/07/2010 10:58

    Philippe est trop sensible; ça sent le vécu…( *le prénom a été modifié…)

  14. bob permalink
    09/07/2010 11:07

    ce que l’histoire dit pas, c’est que Philippe sans internet, il aurait pas rencontré clara, parce que c’est un peu son moyen d’approche, à Philippe

  15. Guillaume Pascanet permalink
    09/07/2010 11:07

    Je ne suis que sur copaindavant et j’ai pas d’ex !

    Je me pensais ringard, mais je suis un privilégié finalement à lire ce billet.

    Patrick est vraiment un prénom à la con sauf si on est anglais (Patrick MC Goohan, Patrick McNee…)

    Plus sérieusement, c’est un peu le problème de la société moderne où l’on ne peut presque jamais être coupé du monde. On parlait de laisses électroniques il y a quelques années lorsque les entreprises ont commencé à distribuer à leurs cadres téléphones mobiles, blackberries et autres gadgets censés les valoriser mais permettant surtout de les joindre à tout moment, 24h/24, 7j/7, toute l’année dans le monde entier.

    • Le Photographe permalink
      09/07/2010 11:23

      « Patrick est vraiment un prénom à la con sauf si on est anglais »

      Et encore plus quand on est fan de contrepétries … Salut Patrick…

      • foobar permalink
        09/07/2010 11:49

        Elle marche aussi avec Fred, cette contrepétrie …

    • La Capricieuse permalink
      09/07/2010 11:55

      Merci pour tous les Patrick que ce genre de commentaires aident tellement à vivre…

      • 09/07/2010 23:05

        Capri> tu t’appelles Patrick ?

        Excuse moi alors, j’ai été influencé par « Camping ».

        Le dernier Patrick pas con, c’était Dewaere.

      • nana permalink
        10/07/2010 10:28

        C’est quand meme pas tres sympa pour Timsit de dire ça.
        ( Tiens, y’as PPDA qui fait la gueule aussi là bas)

      • 10/07/2010 10:45

        J’attendais que d’autres trouvent des Patrick pas cons pour moi.

        PPDA est très con à sa façon je trouve.

        Il y a pire cependant comme prénom con, Jean-Pierre par exemple.

      • nana permalink
        10/07/2010 11:21

        c’est pour ça qu’il est sité ci dessus.

        Et Roland?

      • P2L permalink
        10/07/2010 14:36

        Un problème avec les Jean-Pierre?

      • 10/07/2010 17:41

        J’ai un ex oncle qui s’appelle Roland et je dois dire que son prénom est encore le moindre des problèmes…

      • nana permalink
        10/07/2010 18:07

        Jean-pierre passe encore, mais c’est quand cela se transforme en Gipé que ça commence a devenir critique.

        @La Reveuse: Tu crois que c’est parce que ça rime avec gland que ça l’a prédestiné?

      • 10/07/2010 19:17

        Chais pas. En même temps la fréquentation de ma tante n’a pas du aider…

  16. Le Nain permalink
    09/07/2010 11:19

    « Se faire donner son compte » je connaissais pas mais c’est beau :D

    Donc là c’est officiel, je commence à devenir un peu « addict » à ce blog, surtout avec des posts comme celui la …

  17. 09/07/2010 11:28

    Enfin! Depuis le temps que je l’attends celui-là. Et il est encore meilleur que je l’imaginais. Tu défonces.

  18. 09/07/2010 11:28

    Bon je suis toujours aussi fan de toi l’Arabe. Le « Tape au fond, chuis pas ta mère » m’a tellement émue que j’en ai versé une larme. Une question cependant. Philippe ne serait-il pas un gros con? Ne se fait bouffer que celui qui se laisse servir à table, no?

    • 09/07/2010 11:37

      Philippe est un mix de connerie et de « qu’en dira-t-on » en fait. L’Unfollow sur Twitter ou l’Unfriending sur Facebook sont les « J’te cause plus » et « t’es plus ma copine » de notre époque. La peur de passer pour un gamin peut-être très efficace , je pense, pour pousser quelqu’un dans cette connerie. Moi personnellement, je n’hésite pas une seconde et coupe tout pont.

      • 09/07/2010 11:39

        Voilà.

      • LisaLisa permalink
        09/07/2010 11:50

        en plein dans le mille l’Arabe !
        Il y a aussi la curiosité malsaine qui nous amène à cyber-épier les ex-Odma (alors qu’avant, un bon ragot d’une copine qui-les-a-vus-mais-a-fait-comme-si qui vient te répéter l’affreuse nouvelle en se délectant de te voir sombrer dans les affres de la jalousie)

      • La Pastanaga permalink
        09/07/2010 12:00

        mon bon Arabe, je pense que ton attitude est des plus saines

      • Le Snob permalink
        09/07/2010 19:53

        « Moi personnellement, je n’hésite pas une seconde et coupe tout pont. »

        d’un autre coté tu écris très bien que de nos jours, couper les ponts, c’est tout au plus une illusion.

        « et puis surtout, il sait que quoi qu’il fasse, l’information trouvera toujours un moyen de le retrouver »

        très très bon article

      • La Mozabite permalink
        14/07/2010 01:29

        Internet ça pue du cul. Mais bon croiser son ex à l’unique boulangerie du village, ça puait tout autant du cul, c’était pas vraiment mieux avant…

      • La Pastanaga permalink
        14/07/2010 08:39

        j’y ai en effet pensé après coup.
        faut faire gaffe à l’illusion restrospective.

  19. 09/07/2010 11:33

    Je n’aurai pas su le dire mieux. On s’en passerait tous bien, mais on a bien du mal à s’en passer en fait.

  20. dollylo permalink
    09/07/2010 11:33

    J’ai été « philippe » il y a 2 ans, rupture après 10 ans de vie commune à encaisser avec FB, Twitter et tout ça en plus à gérer… les photos, les statuts, les commentaires des « amis communs »… Une horreur absolue!
    Allez, vive la technologie et bravo l’Arabe pour cette analyse qui sent le vécu ;))

  21. La Pastanaga permalink
    09/07/2010 11:49

    finalement ce qui est dur à vivre c’est d’être un coeur d’artichaud 2.0

    • Placid Furius permalink
      09/07/2010 12:10

      L’expression est mignonne comme tout. Mais un cœur d’artichaut en général ça s’emploie pour le gens qui tombe amoureux de quelqu’un toutes les semaines,. C’est une espèce qui ne se laisse pas aller à la déprime trop longtemps. En même temps monomaniaque 2.0 c’est peut être un peu violent…

      • La Pastanaga permalink
        09/07/2010 12:44

        ouais mais on peut être un coeur d’artichaut cumulatif (ou alors qui souffre d’excès de mémoire, comme le héros des Cerfs Volant de Romain Gary) ,

        là, ça peut devenir un enfer psycho-affectif 2.0.

      • Placid Furius permalink
        09/07/2010 14:07

        Il y a plus qu’a faire un insert de ta playlist deezer spéciale suicide sur ta page facebook et là t’as une depression 2.0

  22. 09/07/2010 12:05

    Quand il se connecte sur Twitter, il lui arrive de voir passer un tweet de @JulieLaLa, à genre 4h30 du mat’ dont le corps est (Je cite) « Rouler des pelles bourrée comme une collégienne, c’est débile, mais c’est bon ».
    On pourrait croire que Philippe est L’Arabe ! Par le « Je cite » en l’occurrence.

  23. Antoine permalink
    09/07/2010 12:21

    T’es bon comme la bas dis.

  24. Nora permalink
    09/07/2010 12:46

    C’est presque pas difficile de s’extraire. Presque.
    Bloquer sur FB, signaler en spam l’adresse email de l’ex, pour touiteure ça doit être faisable mais j’y connais keud’, supprimer numéros de tel portable -fixe-boulot.
    Apres, tu crois que c’est verrouillé jusqu’à ce qu’un ami en commun poste des photos où l’ex galoche allègrement tout ce qui a un vagin ou une bite.

    Le problème avec la Grande Connectivité, c’est que c’est des multiples piqures de rappel.

    (sinon suis rassurée, l’Arabe est pas mort)

    • 09/07/2010 13:23

      « C’est presque pas difficile de s’extraire.  » Je crois que tu pourrais écrire « Le petit Matéo est attendu à l’accueil par sa maman, le petit Matéo » ça sonnerait porno aussi.

      • Nora permalink
        09/07/2010 13:40

        C’est un don, vieille lionne :mrgreen:

  25. 09/07/2010 13:02

    Mon ex-mari a eu la délicatesse de me larguer par mail… certes, j’étais retournée chez mon père pour le faire réfléchir, mais il n’a pas eu les couilles de le faire de visu !

    et je l’ai purement et simplement viré de ma vie… de ttes façons, nous n’avions que FB en commun…
    je n’ai jamais eu de ses nouvelles…
    je m’en porte très bien…

    comme quoi, on peut très bien rompre en 2010, et refaire sa vie aisément ! ;-)

    très bon article soit-dit en passant

    • 09/07/2010 13:22

      Et tu t’es mariée avec cette personne? A la lecture de ton com on prendrait presque ça pour un flirt. Dur…

      • Nora permalink
        09/07/2010 13:42

        Moi, « mari » et « facebook en commun » dans le même com’, çà me met mal à l’aise.

      • Le Velu permalink
        09/07/2010 14:37

        C’est juste « mari » qui te met mal à l’aise, Demi Mondaine.

      • 09/07/2010 15:19

        Eh oui, je me suis mariée avec… que voulez-vous, c’est par des erreurs qu’on apprend !

        Et FB en commun, c’était pour dire que c’était le seul endroit virtuel où nous interagissions tous les deux !

        curieusement, il a mal accepté quand je me suis mise en « complicated » avant de le virer de ma « vie », ou d’avoir viré toute sa famille ! tu parles, il avait trop peur que sa famille l’apprenne autrement que par lui, autrement que par la vérité qu’il créerait !!!

      • 10/07/2010 11:09

        J’adore ton avatar… C’est Vigée Lebrun non ?

      • 10/07/2010 22:38

        Oui, c’est son autoportrait, et c’est devenu ma signature sur internet. le nom de mon blog également !

      • 10/07/2010 23:03

        Alors ça, pour moi c’est TRES cool !

  26. 09/07/2010 13:16

    L’Arabe des grands jours.

  27. L'Astronaute permalink
    09/07/2010 13:21

    Et en plus de nous pourrir la vie post-rupture, ça peut aussi occasionnellement nous ruiner les nerfs pour la journée : suffit d’apercevoir la connasse ennemie de l’année poster un « T’était énorme hier soir ! Enorme le moment où tu nous as montré ton cul ! On se refait ça quand ? » sur le mur de son OdMa (coucou La Meuf !) pour sentir une pulsion vengeresse traverser le clavier. Mais j’me sentirai trop XIXe s. sans FB je sais pas, ça doit être un syndrome de Stockholm généralisé.

    En tout cas à part ça j’ai savouré ton article L’Arabe, tu m’as vraiment fait sourire. Et puis tu écris franchement bien, je me demande combien de temps tu y passes pour en arriver à ça : « Là où il y a 10 ans, une rupture, c’était un claquement de porte définitif, en 2010, c’est une série de mini-crises et de brûlures de ponts qui ne font que raviver et rallonger le désagréable. La transition s’est faite du sparadrap arraché vite-fait aux points de sutures déchirés à la lame rouillée ».

    Par contre je suis déçue qu’il faille attendre Nora au 160e et quelques commentaires pour voir une bite apparaitre, ça me plait quand tu cases un classe ta bite quelque part, c’est ta signature, après L’Arabe vint La Bite (d’ailleurs en fait j’me demande si toutes tes expressions à base de phallus ne ressortent pas plus dans les articles des 3 autres minorités que dans les tiens).

  28. sandra permalink
    09/07/2010 13:49

    très belle peinture de la merde dans laquelle sont nos petits cerveaux aujourd’hui.
    bravo et merci!

  29. tibop permalink
    09/07/2010 13:52

    On est tous content de lire ton article, on plussoie allègrement, alors qu’on ferait mieux d’aller tous voir un psy.

    Et comme j’ai envie que les psy fassent fortune j’ai posté le lien de ton article sur mon mur. Ouh le vicieux.

  30. solenka permalink
    09/07/2010 13:53

    pas grand chose à ajouter sur le sujet, à part peut-être un:
    « bah oui ma p’tite dame, on vit une drôle d’époque… » (à dire avec un accent de vieux)

    Mais surtout:
    Bravo l’Arabe! beau texte, bien écrit…
    On te voit pas souvent mais ça déchire.

    • 09/07/2010 13:56

      Mais vous êtes tous MALADES ou quoi? « On ne te voit pas souvent? »??? J’écris un putain d’article toutes les semaines, comme les autres connards. Nan mais oh!!!

      • Nora permalink
        09/07/2010 14:06

        Pas notre faute.
        Tu nous avais habitué à rappliquer très souvent la bite au vent à la 1ère nouvelle chatte qui postait ici.

      • 09/07/2010 18:45

        On te voit peu dans les commentaires, tu ne peux le nier.

  31. Ivich Daniel permalink
    09/07/2010 14:08

    C’est vrai qu’il est bien joli cet article… (Même si je saisis pas trop le côté ‘supprimer sur FB, Twitter et tutti quanti’ comme l’équivalent 2.0 de je te cause plus. S’il faut couper le contact, beh il faut couper le contact, pis c’est tout)

  32. 09/07/2010 14:15

    Je crois que l’Amour 2.0 ou low-tech « finit toujours mal en général » surtout quand on est toujours amoureux de celui qui est parti.

  33. dob permalink
    09/07/2010 14:43

    Cet article déchires le parquet dude!
    A re-lire en boucle lors des soirées bière chaude en compagnie de James Blunt

  34. Aelixira permalink
    09/07/2010 14:50

    Entièrement d’accord, le numérique prolonge des rapports désagréables et n’aide pas à « claquer la porte ». Par contre, je ne plussoie pas ce passage:

    « Alors oui, Philippe n’avait qu’à la supprimer de Facebook, Gtalk, la bloquer sur Twitter, l’enlever de son Foursquare, l’effacer de son portable, coller un virus dans son blog, et jeter l’internet mondial à la poubelle. Mais Philippe trouve ça puéril (et il n’a pas tout à fait tort), et puis surtout, il sait que quoi qu’il fasse, l’information trouvera toujours un moyen de le retrouver. »

    En quoi est-il puéril de supprimer la personne avec qui l’on a rompu de ses réseaux sociaux? Quand tu parles de 2001, le mec l’efface de son portable. Il coupe donc le seul lien numérique de l’époque. Mais pourquoi en 2010 faudrait-il s’infliger de voir la personne tout le temps? C’est juste comme si on avait plusieurs 3310 et qu’on effaçait le numéro de chacun d’eux.

    Sous prétexte qu’on finira toujours par avoir des infos d’une façon X ou Y, devrait-on se forcer à se les prendre en pleine figure tous les jours?

    Je ne comprends sincèrement pas la fin de l’article en fait.

    Et j’ajouterais que l’on n’est pas forcé de se connecter en permanence. Les réseaux sociaux, on y est connecté par volonté, et non de fait. Evidemment, maintenant, si on n’a pas Facebook, on est laissé de côté pour pas mal de soirées et invitations, mais il suffit d’activer les bonnes notifications mail et hop, on est au courant sans voir Clara tous les jours =)

    Personne ne nous oblige à aller nous donner envie de pleurer en regardant les photos de machin avec son nouveau mec.

    En gros, il y a plus de liens à couper, mais c’est faisable et personne ne nous oblige à subir des infos permanentes sur un(e) ex – si ce n’est nous-même.

    • L'Astronaute permalink
      09/07/2010 15:00

      Effectivement personne ne nous oblige à aller les voir ces photos, mais comment s’en empêcher ? C’est comme faire un régime en ayant willy wonka comme colloc.
      Par contre comme toi j’trouve pas ça puéril non plus de supprimer l’ex sur tous les réseaux sociaux pour couper le contact.

      • Aelixira permalink
        09/07/2010 15:08

        Haha j’aime la comparaison^^ Non mais je n’ai pas dit que c’était facile , c’est à portée de clic et quand on souffre, on se raisonne difficilement. Simplement je pense qu’il faut relativiser le pouvoir des réseaux sociaux, on peut agir pour éviter de se faire souffrir encore plus à mon avis.

        C’est plus dur parce qu’au lieu de supprimer juste un numéro, il faut supprimer en prime les autres liens, mais voilà, ça prend 5 minutes au lieu de 30 secondes…Perso lors de ma dernière rupture j’ai bien mis trois semaines à tout dégager et à arrêter d’aller pleurer devant les photos Facebook avec mes chansons suicide – mais sans bière^^mais on se sent nettement mieux après.

        Juste pour dire: on nest pas 100% victime des réseaux. Et je rajoute- mais on est d’accord- que le côté puéril de tout supprimer, je ne vois pas où il est.

      • Fake permalink
        09/07/2010 19:52

        Vaut mieux pas la/le supprimer de ses amis FB. On risque de le regretter et de la/le supplier de nous réajouter en ami. Et ça, ça craint.

    • 09/07/2010 18:05

      J’aurais pas dit mieux, c’est exactement ce que je pense.

      • Aelixira permalink
        10/07/2010 11:15

        Bah bien sûr, il faut attendre d’avoir vraiment rompu, je parle pas de dispute. Je me base sur l’exemple de l’Arabe avec la fille qui se tape le coloc et le mec qui les prend en flagrant délit, par exemple. Après si votre mec vous fait ça et que vous voulez le revoir, c autre chose^^ Mais en tous cas, une fois l’histoire finie, si vous êtes super malheureux autant virer toutes ces choses qui vous font penser à la personne. Ca aide a tourner la page

  35. Titom permalink
    09/07/2010 15:09

    Cela fait des lustres et des guirlandes lumineuses que je lis vos articles. J’en ai vu passer des articles, tous plus sympathiques les uns que les autres.
    Mais là, je ne crois pas me tromper en disant que cet article était absolument délectable !
    Merci L’Arabe ! (honte sur vous autres, Juif, Pédé et Meuf !)

    Si je ne suis plus sur Internet au bout de cette semaine, que j’aie refermé tous mes comptes sociaux, c’est à toi que je le devrai !

    Mais soyons honnêtes, faut une sacrée paire de couilles pour le faire !

  36. le crabe permalink
    09/07/2010 15:16

    l’important, c’est que quand une nana se fait correctement donner son compte-tarif, après elle kiffe Piège de Cristal et la PS3 même parfois.

  37. 09/07/2010 15:34

    Très bon article, très juste !

  38. Marian permalink
    09/07/2010 16:12

    Une fois n’est pas coutume, je ne serai pas désagréable et me joins au flot d’éloges sur ce très bon billet. Comme tu l’écris si bien, nous nous créons nos propres prisons.

  39. La maudite permalink
    09/07/2010 17:32

    Bel article.

    Sinon se couper d’internet une semaine ou deux, puis faire le ménage de ses amis en bloquant pour un temps les gens, à savoir Lui/Elle et ses amis, ça marche assez bien…

  40. Le Branleur permalink
    09/07/2010 17:47

    Comment se fesse qu’aucun n’ait pense a féliciter Philippe l’Arabe pour ses recherches anthropologiques très précises sur le mode de vie de l’Homme dans les années 2000 ?

    • 12/07/2010 10:11

      parce que Philippe n’est pas l’arabe et que l’arabe ‘est pas philippe…

    • Le Branleur permalink
      12/07/2010 12:06

      c’est vrai que c’est pas un prénom d’arabe, philippe

  41. ABC permalink
    09/07/2010 18:19

    C’est dingue que la vie pour certains se passe sur Facebook à ce point là
    Ahh bon ? Je n’ai pas compris la caricature ???!!
    Tu ne m’en voudras pas l’Arabe, mais ton article me fait penser à une chanson
    de Calogero…Seulement pour le thème principal. Car pour l’écriture tu as réussi
    à créer un article opressant à souhait, où on se dit que ce Philippe est un idiot qui
    se rend bien malade pour la greluche de Julie…bref article qui donne encore plus envie de fuir FB

  42. jpp permalink
    09/07/2010 18:45

    Accroche toi mec, je sais que c’est dur même si je n’ai jamais rien vécu de tel,
    Petit à petit tu la remonteras cette putain de (perdu, pas Julie) pente.

    voilà

  43. L'Autre permalink
    09/07/2010 18:52

    Moi, c’est pas msn-FB-tweeter-whatever qui serait le plus difficile, c’est plutôt la gêne de lire un article sur son blog qui s’intitulerait « la théorie du soufflé » ou encore « partir juste apres ou rester dormir? »

  44. Le Velu permalink
    09/07/2010 19:46

    C’est quoi ce « facebook » dont tout le monde parle?

  45. Senem permalink
    09/07/2010 19:59

    So true!! Et les implications psychologiques sont nombreuses. C’est la future psy qui le dit ;)

  46. labaleine permalink
    09/07/2010 20:11

    moi qui ne tombe que sur des gros lourds qui collent jusqu’à gratter mon paillasson la nuit (est-ce ma perfection qui leur manque tant? hein? je t’entends pas je suis sourde à droite)…je vous le dis tout net le Philippe, mékilécon picétou. faut pas se prendre le machin douze ans avec le web et autres joies de la portabilité du numéro, disparaître et virer les indésirables est on ne peut plus simple en fait.
    le tout c’est de le vouloir. c’est justement là le souci, souvent, en fait. les gens ne savent plus rompre, moi je dis, génération d’affects perturbés, ça, limite y’en a qui disent je t’aime à leur patron tellement maman les a bien couvés (je me souviens encore de ces collègues qui au motif qu’elles bossaient dans le même bureau se racontaient absolument tous les détails de leur vie intime allant jusqu’à s’appelle « les sisters », ce qui ne serait pas si terrifiant si elles n’avaient pas eu 32 ans chacune…).
    je vous laisse y’a un truc qui couine à la porte, là (j’ai viré le paillasson, apparemment ça va pas suffire)

  47. Philippe De Thrace permalink
    09/07/2010 21:58

    Je pensais que tu garderais nos conversations secrètes, L’Arabe. Je sais que ses potes lisent parfois la Gêne, ils ont déjà appris que j’étais un oncle barbant et rétrograde à noël dernier, ça va être difficile de sortir de chez moi maintenant.

  48. 10/07/2010 10:24

    Excellent article,
    pour avoir connu des « Phillippe » à foison et vu à quel point les ruptures (et parfois simples relations) n’en sortent que plus dévastatrices…

  49. 10/07/2010 13:51

    Cet article est la preuve que même les arabes (je ne mets JAMAIS de majuscule pour ces gens-là) sont capables d’utiliser le correcteur d’orthographe, chapeau bas, rinchallah, comme ils disent !!

    Marrant, bien écrit.

    Continue ! (ou retourne dans ton pays)

    http://twitter.com/parapigeon

    • Nora permalink
      10/07/2010 15:54

      Ce commentaire est la preuve que même les volatiles peuvent ouvrir des blogs de merde.

      • 10/07/2010 17:40

        Nora, dis, tu peux me préter ton bazooka ? J’ai une soudaine envie de pigeons aux pruneaux…

      • Orianinou permalink
        12/07/2010 10:53

        C’est moi ou ça sent la fiente d’un coup ?

        Tu invites l’Arabe à retourner dans son pays, toi tu ne veux pas retourner sur ton blog pourri et surtout ne pas revenir par ici ?

        D’avance, merci.

      • 16/07/2010 11:21

        @Nora: ouhh, c’est méchant ce que tu dis… on voit que le second degré ce n’est pas encore ton truc. Je ne t’en veux pas

        @La Rêveuse: je déteste les pigeons, ça fait un point commun avec toi.

        @Orianinou: alors toi, tu m’as l’air bien, mais alors bien cruche. Tu ne comprends pas le second degré alors que tu apprécies ce blog (et moi aussi, figure-toi)

      • Nora permalink
        16/07/2010 11:32

        Petit truc à plumes,
        je te propose d’aller faire un tour sur l’article du jour et tu apprendras, avec étonnement je suis sure, que tu n’es pas drôle.

        Reprocher à d’autres de ne pas avoir senti le second degré quand on poste pour la 1 ère fois un commentaire ô combien merdique, c’est du foutage de gueule.

      • 16/07/2010 12:02

        @Nora: respire. En ce qui concerne ce qui est drôle ou pas: quand un auteur s’appelle « L’Arabe », le ton est lancé, l’humour est de mise. Je trouve cela drôle. Et s’il faut le préciser, je suis aussi victime de propos sur mes origines !!! Enfin, je te laisse à tes commentaires non-merdiques.

      • Nora permalink
        16/07/2010 12:05

        Je peux comprendre, c’est moche les blagues sur les pigeons.

      • 16/07/2010 12:13

        @Nora, là tu me fais sourire :) !!

    • Le Branleur permalink
      12/07/2010 12:13

      Ah mais quel usage MA-GI-STRAL du second degré, quelle finesse, quel humour subtil ! tu as définitivement réussi ton coup champion.

    • 12/07/2010 14:50

      T’as vu, ils utilisent même les crayons papier et les cahiers que tu leur as donné la dernière fois que t’es allé faire un peu de 4L au Maroc, c’est vraiment trop cool !

      Tocard.

      • 12/07/2010 16:30

        Cher volatile,

        il y a d’autres moyens de t’attirer de nouveaux followers sur ton compte « gazouilleur ». Là tu vas tout au mieux te faire voler dans les plumes

  50. Joséphine Ange Gardien permalink
    10/07/2010 15:52

    (bonjour à tous)

    Je fais comme tout le monde, je juge donc : chouette l’idée. Dommage seulement qu’il faille attendre trois paragraphes, un aller et retour dans le temps digne des plus belles pages à flash-back dans Atala, et un style proche de Nicolas Rey pour parvenir à deux lignes enfin, qui nous dévoilent l’idée-source.

  51. 10/07/2010 16:19

    Bien vu en effet

  52. 10/07/2010 16:39

    Ce billet déchire. Tellement réaliste, bien vu (.. et bien écrit).. Bref pour la 1563ème fois depuis la mise en line, bravo l’Arabe, you star! Par contre mes chers connards, je ne vous félicite pas, à force de mettre bite chatte couille dans vos tags, ma boîte bloque votre site…

  53. Eleusie permalink
    10/07/2010 21:51

    Excellent. Allez, écris vite un autre, je suis quasi déjà en manque …

  54. ninieminie permalink
    10/07/2010 22:23

    Autant je me lasse de blogs les uns après les autres, autant avec des articles comme ça je suis pas prête de supprimer l’onglet « favori » des connards!
    Bravo, et moi aussi le « tape au fond » m’a bien fait rire 15 secondes.

  55. Lartichaute permalink
    10/07/2010 23:19

    J’ai beaucoup ri, surtout à cause des chansons en boucle et de la playlist de 3 chansons…

  56. Lili permalink
    11/07/2010 17:36

    Le sujet était bien choisi! La torture numérique! lol
    Pas si compliqué de claquer la porte… et puis après on regrette un peu, la personne mous manque et on s’accroche au facebook, au twitter,etc… parce qu’on a plus que ça et qu’on n’arrive plus a les supprimer! Ca n’aide personne en cas de rupture, c’est évident.
    Il devrait exister une application « Rupture numérique » qui le ferait automatiquement, sur tous les liens possibles avec la personne concernée!

  57. Chulie permalink
    12/07/2010 14:01

    Heureusement, cette histoire a une fin heureuse. Philippe a rencontré Mathilde, ils ont eut une fille, Juliette, et un fils, et ils vont tous chez Leclerc.

  58. la catalane permalink
    12/07/2010 19:07

    juste génial!je suis émue!

  59. plal permalink
    13/07/2010 08:45

    clap clap clap !

  60. 13/07/2010 09:04

    Très joli article et bonne analyse de la situation avec une pointe d’humour. J’ai apprécié la lecture.

  61. 13/07/2010 12:06

    Je vais commencer par un commentaire de grosse féministe castratrice qui pue (personnalité que j’assume complètement) : je ne savais pas que les mecs souffraient lorsqu’ils se faisaient larguer. Ou qu’ils avaient des sentiments tout court en règle générale.

    Cela étant dit, j’ai quelques copines victimes d’abandon inopiné par le Prince Charmant devenu Dark Knight du jour au lendemain qui vécurent des ruptures particulièrement longues (1 an de deuil, voir plus) à cause de cette maudite communication « moderne ». Il est vrai que la plaie a du mal à se refermer lorsqu’on y met régulièrement du sel. Il est vrai que le syndrome de Stockholm / le masochisme né nous empêchent d’arrêter de mater le wall de l’ex bien-aimé, même en sachant qu’il n’y a rien qui pourrait nous faire plus de mal. Il est vrai que c’est con et irrationnel et que, paradoxalement, on continue à le faire quand même. Et ça me rend triste et furieuse et surtout impuissante …

    • 14/07/2010 11:12

      « Je ne savais pas que les garçons avaient des sentiments »… Et ben t’es mal partie dans la vie et ton rapport à l’homme toi…

      • 14/07/2010 11:37

        On a un petit coeur qui bat nous aussi !

      • La Pastanaga permalink
        14/07/2010 11:46

        c’est fou, y en a toujours qui pensent que pour être féministe,
        faut être forcément sexiste.

  62. Le légitimiste permalink
    13/07/2010 12:41

    Ce type souffre…mais Gérard de Palmas n’incite-il pas à subir la life ?
    Très belle analyse en tout cas. Pour paraphraser Mac Mahon,  » Ah c’est donc vous l’arabe ? et bien, continuez ! »

  63. TeD permalink
    15/07/2010 14:41

    Qu’est-ce que faisait ces gens ensemble ? Ils n’étaient pas du tout fait pour être ensemble et quelle idée de se mettre en couple sans se connaitre ?

    Faut savoir se remettre en cause des fois, heureusement que Facebook est là. Ça permet aux looser de comprendre pourquoi ils sont des looser et comment ils doivent changer.

    Mais on peut aussi choisir de cracher sur facebook, rester une merde et écrire sur un pauvre blog pour se donner l’impression qu’on est comme d’autre et qu’il faut ne pas changer.

    • 15/07/2010 15:12

      Ce que j’aime avec ton commentaire TeD, c’est à quel point il nous prouve, en à peine quelques mots, que tu es un abruti doublé d’un pauvre con. C’est fou l’efficacité dont tu fais preuve. En plus on ne sait même pas vraiment de quoi tu parles… C’est extrêmement drôle.

      Ha. Ha. Ha.

      • TeD permalink
        15/07/2010 16:11

        Mais on peut aussi choisir de cracher sur facebook, rester une merde et écrire sur un pauvre blog pour se donner l’impression qu’on est comme d’autre et qu’il faut ne pas changer.

        Ha. Ha. Ha.

      • 22/07/2010 00:46

        T’es qui toi ?

  64. Sybil permalink
    21/07/2010 23:04

    Clap, clap, clap.

  65. Arnaud permalink
    22/07/2010 01:44

    Ça me rassure je pensais être le seul cyber-masochiste.

  66. 23/07/2010 01:34

    Ce que l’histoire ne dit pas, c’est si Philippe est désaxé au point de harceler le nouveau mec de Julie en créant un faux profil sous un faux nom avec une fausse photo etc…, pour lui envoyer des messages bien dégueulasses où il lui certifie qu’il lui met toujours son compte, à la Julie, lui et un paquet d’autres, avec détails intimes à l’appui, et qu’il n’est que le numéro 48 sur la longue liste de bites de cette cochonne de Julie (j’ai cru comprendre que c’était important de dire « bite » et « cochonne » pour faire perdurer les recherches d’internautes désœuvrés). Eh ben moi qui suis la nouvelle légitime après un paquet de plus ou moins épisodiques, ça m’est arrivé, et ça a duré des mois. Pour quelle raison ? Parce que dans ce monde de « tout le monde il est ami dans le grand village virtuel des fesses de bouc », Monsieur mon Chéri, tout teigneux qu’il soit, se sent obligé de rester en contact avec tout ce qu’il a largué dans les deux dernières années.

    Alors, mon conseil à Philippe, Julie et aux autres : verrouillez vos putains de profil, et quand vous cassez, faites-le vraiment. « On reste amis », c’est dans Friends, pas dans la vie. Surtout avec les plans pervers narcissiques-névrosées du prince charmant.

    Excellent blog au demeurant.

Trackbacks

  1. kreature.be » Les 10 commandements de l’ex couple sur l’internet 2.0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 572 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :