Skip to content

Palme ta joie.

18/05/2010

Dans quelques jours, un nouveau cinéaste viendra s’ajouter à la prestigieuse liste des palmés Cannois, et verra son nom trôner à jamais aux côtés de ceux de Fellini, Buñuel, Visconti, Antonioni, Altman, Coppola, Scorsese, Fosse, Wenders, Kurosawa, Lynch, les Coen, Jane Campion, Mike Leigh ou Tarantino.

Mais pour toutes ces glorieuses figures, combien de Lelouch, de Roland Joffé ou de Bille August ?

C’est pour tenter de répondre à cette douloureuse question que je vous propose de revenir sur les palmés de la décennie passée.

Dancer in the Dark de Lars Von Trier

Je n’ai jamais revu le mastodonte musical de Von Trier depuis sa sortie en salle, mais à l’époque je souscrivais pleinement à ce que Björk elle-même avait déclaré à propos de son tortionnaire metteur en scène, à savoir que Dancer in the Dark aurait pu être un chef d’oeuvre si seulement Von Trier ne se sentait pas constamment obligé de prouver à l’univers entier qu’il est un artiste. Car en effet, lorsqu’on a entre les mains un actrice aussi renversante, qui en plus a eu la bonne idée de vous composer un BO à pleurer, pourquoi diable l’enfermer dans une tragédie facile et bêtement manipulatrice, et finir par la noyer sous un torrent de mélodrame boueux ?

Le bon choix: YOUHOU! Y’a Wong Kar-Wai avec In The Mood For Love dans la séléction!

La Chambre du Fils de Nanni Moretti

Drame familial intimiste, parfois émouvant, mais dont la sobriété et le bon goût finissent par emmerder. Dans le même genre, mieux vaut revoir Ordinary People de Redford. Dans tous les cas, certainement pas la proposition de cinéma la plus excitante de la sélection. D’ailleurs, qui s’en souvient encore?

Le bon choix: Hmm, je ne sais pas… Laissez-moi réfléchir… Heu, attendez, peut-être que… Eventuellement, euh, hmm… MULHOLLAND DRIVE ???

Le Pianiste de Roman Polanski

Critiqué dans certains cercles pour son classicisme, le monument de Polanski fut une Palme aussi prévisible que méritée. Roman y livrait à la fois un éprouvant drame humain, un document historique précieux, et les clés de son oeuvre toute entière. Et au passage, une magistrale leçon de cinéma.

Le bon choix: Vous savez pas lire? J’ai dit mérité.

Elephant de Gus Van Sant

Le jury de Patrice Chéreau n’y est pas allé de main morte, attribuant à Elephant le prix de la mise en scène en plus de la Palme d’Or, comme pour s’assurer que nous ne manquerions pas l’information-clé, à savoir que la star d’Elephant, c’est son metteur en scène. Difficile pourtant de passer à côté, au vu de la minceur des personnages et de la longueur des plans. A n’en pas douter, Elephant est un oeuvre unique, formellement passionnante, qui acheva d’imposer Van Sant comme un auteur inclassable et imprévisible. Et même si le film faiblit lorsqu’il tente de donner à ses personnages un début de psychologie, même si Van Sant se replie parfois sur sa solution de secours (filmer le ciel) quand il ne sait plus quoi montrer, Elephant est loin d’avoir volé sa Palme.

Le bon choix: Dogville, LE chef d’oeuvre de Von Trier, colossale exploration de la noirceur de l’âme humaine, dirigée avec un brio stylistique dont le reste de la sélection ne pouvait que rêver.

Fahrenheit 9/11 de Michael Moore

Probablement la Palme la plus déplorable de toute l’histoire du Festival. Nul doute que certains ont marché à ce hachis parmentier d’images manipulatrices montées à la hâte par un gros plein de soupe narcissique, mais cela n’en fait pas du cinéma pour autant. Peu importe les films! ont du se dire Tarantino et son jury, persuadés de la force de leur prise de position politique, et s’enorgueillissant déjà d’avoir influencé le cours de l’élection américaine. Même pas.

Le bon choix: Au choix, Almodóvar ou Wong Kar-Wai, les deux plus grands cinéastes en activité -jamais palmés- avec deux chef d’oeuvres: La Mauvaise Education, et 2046.

L’Enfant de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Pas vu. Une demi-heure de Rosetta m’a suffit. Plus jamais.

Le bon choix: Deux options: A History of Violence, peut-être le meilleur film de ce fou furieux de Cronenberg, et Caché, peut-être le meilleur film de ce fou furieux de Haneke.

The Wind That Shakes The Barley (Le Vent se lève) de Ken Loach

Difficile de faire plus médiocre que ce pamphlet miteux de l’égrillard et increvable Ken Loach, dont tout le monde avait déjà oublié l’existence environ deux heures après sa sortie. Loach y mêlait avec application le pire de la modernité (récit foutraque, montage m’en-foutiste) et du clacissime (forme à peu près aussi cinématographique qu’un téléfilm BBC, personnages brossées au rouleau, manichéisme d’étudiant).

Le bon choix: Parce qu’un peu de rock’n’roll et de scandale donneraient un coup de jeune à la Croisette, et accessoirement parce que c’est un film ENORME, Marie-Antoinette.

4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours de Cristian Mungiu

Evocation puissante de la Roumanie des années 80 asphyxiée par le communisme, ce drame tendu et éprouvant est l’une des Palmes les moins contestées de ces récentes années. A raison: à la fois spécifique et universel, intimiste mais d’une infinie précision dans sa description du climat politique, mené d’une main de maître par Cristian Mungiu et porté par une actrice exceptionnelle (Anamaria Marinca), 4 Mois, 3 Semaines, 2 Jours fut l’une des grandes révélations cannoises de la décennie.

Le bon choix: Entre No Country For Old Men, We Own the Night, ou histoire de secouer un peu la routine, Persépolis ou Les Chansons d’Amour, que d’alternatives.

Entre les Murs de Laurent Cantet

Pas vu. Désolé. La bande-annonce m’a achevé.

Le bon choix: Duh, Synecdoque, New York, bouffon.

Le Ruban Blanc de Michael Haneke

Haneke a imaginé une petite communauté faussement paisible de l’Allemagne rurale du début du XXe siècle pour conduire cette terrifiante méditation sur les origines du fascisme. D’une austérité toute teutonne, Le Ruban Blanc est sans doute le film le plus sobre d’Haneke, mais terrorise malgré tout par son regard glaçant et son analyse implacable d’une société garrottée par des principes archaïques et délétères. Chef d’oeuvre.

Le bon choix: Audiard ou pas, je reste sur Le Ruban Blanc.

Et puisqu’on en parle, à votre avis, qui sera l’heureux successeur de Michael Haneke sur le podium Cannois?

About these ads
253 commentaires leave one →
  1. Aelixira permalink
    18/05/2010 08:33

    Entièrement d’accord. Surtout pour Entre les murs vs. Synecdoque, New York. Quelle honte. Mais comme malheureusement tu n’es pas dans le jury, je suppose qu’on aura droit à un bel article pas gêné sur les vainqueurs de cette année^^

  2. 18/05/2010 09:04

    Tout le problème de Cannes, c’est que les prix y sont décernés selon des critères politiques très ambitieux et non-conformistes (les USA, c’est mal, les armes à feu, c’est mal. Puis, à tout hasard : la guerre, c’est mal, aussi) que les petits scribouillards à la recherche de films « artistiques de qualité » dans votre genre ne peuvent évidemment saisir.

    Couronner le révisionniste Marie-Antoinette en lieu et place du magnifique film de Ken Loach qui dénonce avec justesse et pertinence la méchanceté des fascistes de l’extrême droite qui ne votent pas pour Martine Aubry! Non seulement vous n’avez aucun coeur, mais, en plus, vous n’avez aucun sens politique!

    Cela devait être dit.

  3. 18/05/2010 09:30

    J’ai profondément regretté de ne pas avoir vu persépolis car je suis très admierative du travail de Satrapi. J’engage tout le monde à lire la BD, d’ailleurs. (Ainsi que « Broderies », de la même). Elle est dans mon top ten de mes lectures BD les plus géniales.

    En voilà une dont le couronnement aurait pu avoir un cachet artistique aussi bien que politique.

    • antoine permalink
      18/05/2010 11:00

      Bof, je trouve que Persepolis a fortement participé à la désinformation sur l’Iran, qui nous conduit aujourd’hui à un tel niveau d’incompréhension de ce pays que la guerre est possible.

      Ce n’est sans doute pas la faute de l’auteur, ni de son travail fantastique par ailleurs (j’adore la bd moi aussi), mais plutot des gens qui en ont fait la promotion et le pitch.

      • 18/05/2010 11:55

        Je ne comprends pas ton point de vue sur Persépolis qui est pour moi un des très rares exemples d’adaptation réussie d’une BD.

        Et même en évoquant la promo, je ne comprends toujours pas. La BD et le film nous montre pourtant un Iran différend de celui exhibé habituellement mais bien réel, même s’il se limite à une élite téhérannaise.

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:04

        Exactement: une élite téhérannaise. Et occidentalité.
        Cela a conduit notamment, alors que tous les sondages, y compris ceux réalisés par une ONG américaine quelques semaines avant les élections donnaient le pouvoir largement en tête, a persudader les opinions que les iraniens en ont assez de leur régime.

        Cela n’a pas été mis en avant dans la promo. Il ne s’agit clairement pas de la vision de « l’iranien moyen », et je le répéte cela ne contribue pas à une bonne compréhensio de la situation en iran.

      • 18/05/2010 12:11

        Donc, tu admets que la CIA est assez puissante pour modifier du jour au lendemain l’opinion de tout un peuple vis à vis de ses gouvernants?

        Qui est le plus dans la lune de nous deux ? ;)

      • 18/05/2010 12:14

        Vu ce qui se passe depuis un an en Iran, le sentiment de révolte n’est pas circonscrit à une élite coupée du peuple.

        Sur le même sujet mais sur une forme très différente, as-tu vu « les chats persans » ?

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:20

        le gars dans la lune: tu es un peu lourd. Non, je pense que la cia (qui soutient très activement les groupes qui commettent des attentats meurtriers dans le pays, magnifique) n’y est pas parvenu. Que le pouvoir a gagné les élections. Et que c’est pour cette raison qu’il est toujours en place, d’ailleurs.

        Pascanet: tu reconnaitras que nos médias insistent beaucoup plus sur les mobilisations d’un camps que de l’autre. Et minimisent le soutient populaire du pouvoir en place, qui est pourtant énorme.

      • 18/05/2010 12:25

        Antoine > il y a bien longtemps que je ne fais plus confiance dans lémédias, surtout en politique internationale.

        Précédemment, l’Iran était présenté comme une masse de fous de dieu tous prêts à se faire exploser dans le métro parisien.

      • 18/05/2010 12:57

        Pascanet : tiens, il manque le passage obligé sur les sites d’information « libres » d’internet qui t’aident à voir la vérité, au contraire des horribles médias officiels inféodés aux intérêts capitalistes transnationaux et à leur suppôt sarkozyste, et qui font que nous faire croire des choses pas vraies, à nous, pauvres citoyens vierges et innocents! (bon, j’évite le smiley)(c’est lourd les smiley à force)(oui, comme moi, je sais)(Mais je fais des efforts)

      • 18/05/2010 13:12

        Pour le coup, tu te trompes sur mon compte. J’abhorre tout ce qui ressemble de près ou de loin à une théorie du complot.

        Je mettais plutôt en avant un manque de curiosité et de compétence des médias dominants (dominants quand à leur audience)illustré par les gags à répétition de TF1 avec leurs cartes illustratives.

      • 18/05/2010 13:42

        C’est UN point de vue certes, mais je ne vois pas en quoi il serait plus à proscrire sous prétexte que ce serait le point de vue d’une élite.

        Quand au soutien de la population, il est certains que ceux qui sont pour le régime des mollah sont certainement plus audibles que ses opposants, pour la bonne raison qu’ils ne risquent pas de se retrouver en prison voire exécuté s’ils manifestent ce soutien…

      • antoine permalink
        18/05/2010 14:54

        La rêveuse, je rêve !

        Il y’a eu 100 fois plus de reportages sur les manifestations des opposants que sur les manifestations de soutien.
        Et puis, petite info: ils sont TOUS pour le régime des mollah, pouvoir et opposition. Mais pas les même mollah, cette élection a été (entre autre) un affrontement entre plusieurs groupes du clergé iranien. Et ils sont tous pour le développement du nucléaire, en passant.

      • La stagiaire permalink
        18/05/2010 15:30

        D’accord avec Antoine, l’opposition à Ahmadinedjad et sa clique n’est pas une opposition de principe à la théocratie…

        Persépolis est néanmoins un bon film, car plus universel que son sujet ne le laisse paraître…

    • 18/05/2010 11:58

      La désinformation sur l’Iran? Qu’est-ce à dire?
      Quant à l’incompréhension, elle me semble plus se situer entre le pouvoir et sa population qu’entre « nous » et l’Iran…

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:08

        tu es dans la lune, mon gars.
        Hillary Clinton, qui reconnait publiquement que les Etats Unis font ce qu’ils peuvent pour soutenir l’opposition, tu as entendu ? Pas de désinformation ? alors qu’on nous a présenté le « bon camps » comme démocrate, moderne, pro-occidental quandil regroupe des gens qui ont des idées finalement assez proches du pouvoir actuel, et pour cause: les vrais contestataires ont été illiminés depuis longtemps.

        Le Peuple iranien ? Tous les sondages (bis) donnaient le pouvoir largement en tête, ne confond pas tout. Les manifestations pro gouvernementales ont été des ras de maréé humains.

      • 18/05/2010 12:14

        C’est pas vrai? Hillary a dit ça? Je ne sais pas pour toi, mais moi, ça me fait un choc!
        Si cela continue, on nous révèlera que les USA ont tout fait pour faire chuter l’URSS…

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:16

        Et donc tu as raison, il n’y a aucune désinformation actuellement sur l’iran, la majorité de la population veut la fin du régime, c’est bientot la guerre civile, et tout ça pour la paix, la démocratie et ton bien être.

      • 18/05/2010 12:22

        Mon bien-être te remercie, il se passe très bien de théories du complot foireuses pour son maintien ;)

        Relis-moi bien, que diable, avant de répondre : BIEN ENTENDU qu’il y a désinformation des USA. Bien entendu que les USA veulent renverser les islamistes au pouvoir. Il n’empêche : croire que quelques agents de la CIA peuvent transformer tout un peuple en opposants, c’est soit avoir une piètre opinion de ce peuple, soit avoir une bien glorieuse opinion de la CIA…. A toi de voir…

        Quant à la question de savoir si on préfère la servitude dans la paix ou la liberté dans la guerre, elle reste évidemment posée…

      • 18/05/2010 12:22

        Je rejoins Antoine sur la présentation simpliste de l’opposition iranienne. Leurs leaders sont tous des anciens caciques du régime et clament à tous les vents qu’ils ne remettent pas en cause l’islamisme du régime. Ce ne sont pas des démocrates à l’occidentale.

        Cependant, leur arrivée au pouvoir aurait amené un rien de liberté dans le pays. Il faut quand même réaliser le carcan quotidien qui pèse sur une bonne partie de la population. Je répête mon sentiment engendrée par « les chats persans » dans lequel ce carcan apparait clairement.

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:30

        Mais je n’ai jamais dit que la CIA avait retourné le peuple: je pense que le pouvoir a gagné ces élections et qu’il est majoritairement soutenu par le peuple iranien. La notion « d’islamistes » pour les leaders iraniens est un brin provocatrice.

        C’est toi qui parle de servitude et de paix, et tu t’avances beaucoup, en leur nom.

        Pasca: « une bonne partie », tout le problème est là.

      • 18/05/2010 12:40

        Tu joues sur les mots, et sur les faits.
        Islamiste : qui se revendique de l’Islam politique. Il me semble que le qualificatif n’est pas abusé en ce qui concerne les dirigeants iraniens.

        Ensuite, comment parler de victoire électorale quand les élections ont été truquées? A moins que tu ne considères le truquage comme une manipulation de la CIA…

        Enfin, un peuple auquel on nie les droits fondamentaux est, pour moi, réduit en servitude.

      • antoine permalink
        18/05/2010 14:51

        C’est toi qui joue sur les mots, et sur les peurs. Le terme « islamiste » est très mal connoté actuellement, tu sais très bien à quoi cela renvoie. La RII puise ses références évidemment dans le l’islam chiite, mais on ne peut pas la réduire à cela.

        Sur les trucages, nous avons la version (i) des perdants (ii) des médias occidentaux (qui révaient de la défaite du pouvoir actuel quand bien meme tous les commentateurs sérieux prédisaient sa large victoire). Il y’a eu aussi des fraudes dans les bureaux aux mains des « opposants » (parlons en, des opposants !!), mais là motus.

        C’est dommage que la grotesque aventure orange en Ukraine n’est pas servie de leçon.

        Les « drois fondamentaux » sentent bon la mission civilisatrice, les iraniens sont les maitres chez eux, quand ils ont eu besoin de changer de régime (en l’occurence celui soutenu par l’occident), ils n’ont pas eu besoin de nous: il ont fait la révolution. Et bizzarement, ça a marché.

      • 18/05/2010 15:00

        les droits fondamentaux sentent bon la mission civilisatrice ?

        Je n’aime pas cet argument. Je ne pense pas que tu en uses comme tel, mais il est souvent ressorti pour justifier le fait de s’en laver les mains. Il me semble qu’il ya justement toujours eu une civilisation florissante en Iran et qu’elle n’a pas toujours été religieuse. Alors certe, ce n’était pas non plus une démocratie.

        Je ne suis absoluement pas convaincue par l’argument non plus sur « les Iraniens maitres chez eux ». je le serais si je pouvais raisonnablement penser que la démocratie y est pleine et entière. Parler du « soutien du peuple » au régime sans celà me parait nul et non avenu car c’est surtout le soutien de ceux qui ont le droit de s’exprimer sans risquer de représailles. Parmi ceux qui expriment un soutien, combien le ressentent réellement ?

      • 18/05/2010 15:01

        Quite dit que cela ne va pas bientôt marcher ce coup-ci aussi en Iran ?

        Sur les résultats des élections et les fraudes, je ne crois pas forcément les médias occidentaux, mais sûrement pas davantage les médias iraniens.

        La société iralienne est très complexe socialement, ethniquement (les perses sont dominants mais ne représentent que 50% de la population selon mes souvenirs) et culturellement.

        Mais c’est une société jeune, qui s’urbanise très vite, assez éduquée aussi. Elle est très différente de celle de la révolution de 1979 (que la plupart des habitants actuels n’ont pas connus)

        Les milieux populaires et ruraux soutiennent le régime. Pas seulement par clientélisme, mais aussi par patriotisme qui est très fort (le plan nucléaire est largement soutenu).

        En fait, ce qui risque de déstabiliser le pays, c’est la faillite économique (par exemple, le pays importe de l’essence car il n’a pas de capacité de raffinage suffisante alors que c’est une puissance pétrolière majeure) et la constitution d’une frange liée au régime qui accapare des pans entiers de l’économie. Les inégalités et injustices sociales rendent insupportables la pauvreté.

      • antoine permalink
        18/05/2010 15:15

        L’iran est une grande puissance régionale, de loin l’une des plus démocratiques: bien plus que toutes les pétro-monarchies, bien plus que la Syrie, l’Egypte, et sans doute bien plus que l’Irak moderne. C’est même sans doute ce qui ressemble le plus à une démocratrie dans la région (exception faite d’Israel, bien entendu).

        Donc tu devrais « raisonnablement » penser que :

        1. personne ne remet en cause le régime des mollah en Iran(donc l’opposition que tu pointais n’existe pas). Il y’a des oppositions entre différentes chapelles, les conservateurs, les réformateurs, mais le tout dans le cadre du régime actuel.

        2. les membres de l’opposition sont tous des anciens dirigeants, certains ayant perdu le pouvoir pour cause de corruption notamment. qui n’ont pas vraiment contribués d’ailleurs à la « libération » des iraniens.

        3. ce système ne dérangeait personne jusqu’alors en occident. De manière très curieuse il braque maintenant tous les regards alors qu’on est copain comme cochons avec tous les raclos de rois de la région. Si Moussavi avait gagné les élections, on aurait trouvé ça trop top l’iran, et on les aurait trouvé tellement libres.

        4. Il ne t’a pas échappé que quand le peuple iranien en a eu assez de la dictature sanglante qu’il subissait (et largement acquise à la cause occidentale), il s’est révolté et a retourné le pays en peu de temps. On a vite essayé de calmer les choses en leur envoyant l’irak dans la face, mais cela n’a pas suffit.
        Lis n’importe qu’elle étude sérieuse sur l’iran et tu verras que la base populaire du régime est très forte.

        5. On nous a fait le meme coup avec l’ukraine (droits fondamentaux, liberté d’expression, ect), tu as vu le résultat ? tu en veux encore ?

      • docds permalink
        18/05/2010 15:21

        Antoine, ton discours évoque furieusement le relativisme culturel et moral. Chacun chez soi, chacun sa morale. Pas de morale universelle, stupide loi « occidentale » oppressive du genre tu ne tueras point, les hommes naissent libres et égaux en droit, l’excision c’est mal, la burqua c’est pas terrible etc…

      • antoine permalink
        18/05/2010 15:23

        Pasca, je suis d’accord sur l’objectivité des médias, ou plutot leur manquement.
        Seulement, notons qu’on donne peu la parole aux médias iraniens, surtout officiels, dans notre pays. On oublie d’ailleurs de dire que la campagne présidentielle a été très loin de la caricature anti-démocratique qu’on en décrit par la suite.

        Sur le nucleaire, les deux camps ont des positions très proches.

        Sur le rafinage, (et autre): c’est un vrai problème et il y’a eu des émeutes importantes à ce sujet. Les restrictions multiples qui frappent le pays ainsi que les défaillances propres du système iranien ont sinitré plusieurs pans de l’économie , mais ont aussi stimulé la nation, contrainte de développer ses propres produits et technologies. La aussi, l’écart avec ses voisins est saisissant.

        Quand tu écris « Qui te dit que cela ne va pas bientôt marcher ce coup-ci aussi en Iran ?  » à quoi fais tu référence ?

      • 18/05/2010 15:26

        Je suis d’accord sur le fait que l’Iran est le régime qui se rapproche le plus d’une démocratie dans la région.

        Cependant, quand on est voisin de l’Arabie Saoudite, la comparaison est forcément faussée. Le Pakistan voisin a aussi des aspects démocratiques (alternances, élections…)

        Toutes les études sur le soutien massif au régime, je ne les ai pas lu, mais j’ai lu suffisamment d’articles sur le sujet de différentes sources pour nuancer cette impression. je n’ai pas nié d’ailleurs l’existence de ce soutien dans de larges partis de la population.

        L’exemple ukrainien s’est conclu cette année par une alternance parfaitement démocratique. Je ne vois pas en quoi il est gênant. Si tu veux parler de la Georgie, je serais plus d’accord.

        Tu es un peu contradictoire lorsque tu soutiens dans le même jet que le régime iranien ne nous a pas gêné ces 30 dernières années mais que l’on lui a envoyé l’Irak dans les dents quand même. Soit il ne nous dérangeait pas et on le laissait tranquille. Soit il nous dérange depuis très longtemps et on a agi en conséquence.

      • antoine permalink
        18/05/2010 15:26

        doc,

        Je comprends tout à fait cette critique. Je pense partage votre soucis pour les droits de l’homme, ne te méprend surtout pas.

        Non, mon point c’est qu’on ne peut pas utiliser cet argument pour destabiliser un pays, et le négliger totalement dans notre rapport aux autres. Car là on est dans la plus parfaite hypocrisie.

        Ce qui nous dérange dans l’iran actuel, ce n’est pas son régime (qui n’aurait pas changé), ce n’est pas le niveau de liberté publique. C’est que le pays ne s’aligne pas.

        Le vrai relativisme, il est là.

      • docds permalink
        18/05/2010 15:31

        Ce qui me dérange dans l’Iran actuel, c’est Ahmadinejad et ses déclarations provocatrices. Cet appel à la haine permanent sous prétexte de non alignement me rappelle l’attitude de Nasser, attitude qui a conduit à la guerre avec ses voisins

      • antoine permalink
        18/05/2010 15:32

        pasca: il ne nous dérange pas, depuis la fin de la guerre avec l’irak aurais je du préciser (note: il ne nous dérange pas non plus quand il nous aide en afghanistan).

        sur le fameux sondage (publié par le wasington post): http://www.terrorfreetomorrow.org/upimagestft/TFT%20Iran%20Survey%20Report%200609.pdf

      • La stagiaire permalink
        18/05/2010 15:34

        « L’iran est une grande puissance régionale, de loin l’une des plus démocratiques: bien plus que toutes les pétro-monarchies, bien plus que la Syrie, l’Egypte, et sans doute bien plus que l’Irak moderne. C’est même sans doute ce qui ressemble le plus à une démocratrie dans la région (exception faite d’Israel, bien entendu).  »

        Ca c’est très très vrai. Pascanet, le Pakistan est un non-Etat…

      • antoine permalink
        18/05/2010 15:35

        (doc: ça je l’entends et je le comprends, mais c’est déjà autre chose, un autre débat.

        Entre les déclarations de l’Iran … et les agissements de l’arabie saoudit qui finance le terrorisme mondial mais que l’on serre contre notre coeur …

        Cependant, on assiste à l’émergence d’une puissance régionale, non souhaitée par le conseil de sécurité de l’onu. Qui va devoir cohabiter avec une puissance régionale déjà existante. Et cela passe effectivement par un numéro de gonflette un peu pénible. Tu noteras quand meme qu’on ne leur a pas facilité les choses)

      • docds permalink
        18/05/2010 15:40

        Quant à qualifier de « démocratique » un pays où l’on n’a pas le droit de s’exprimer, ou l’athéisme et l’homosexualité sont punis de mort… Droit de vote ne veut pas dire démocratie, surtout quand les élections sont truquées (D’un coté comme de l’autre).
        Je ne vois pas pourquoi nous devrions accepter le totalitarisme chez les autres et le rejeter en occident. je trouve cela bien méprisant pour les personnes concernées.

      • 18/05/2010 15:42

        La stagiaire > le Pakistan est très instable en effet et ses partis politiques ressemblent plus à des côteries qu’autre chose.

        Cela reste un état plus démocratique que la plupart de ses voisins quand même, influence indienne probablement même si cette comparaison ferait bondir le pakistanais lambda.

        Antoine > je suis d’accord que l’on a déja trouvé dans le passé des arrangements. je rajouterais même que je ne trouverais pas si dangereux que ce pays devienne une puissance nucléaire. le Pakistan l’est déja et cela ne semble inquiéter personne. Le risque serait une course aux armements nuclaires dans la région plus qu’un anéantissement d’Israel.

        Doc> Ahmadinejad est plus un pantin qu’autre chose, sans autre pouvoir que celui prodigué par le ministère de la parole. C’est un pantin sinistre bien sûr, vu ses appels continuels à la destruction d’Israël et son antisémitisme constant.

      • 18/05/2010 18:26

        Oula, je crois avoir raté des épisodes…

        Pascanet : ok pour les médias. Je pensais que tu parlais des médias « sérieux » (grands journaux, etc.). Forcément, ne pas écouter les pages « politique internationale » de TF1 ou LCI relève plus de l’hygiène que du désintérêt ;)

        Antoine : en ce qui concerne les élections, les trucages ne semblent pas s’être déroulés au niveau des bureaux de vote (les élections sont largement moins truquées en Iran que dans les pays environnants) mais au niveau du Ministère de l’Intérieur (centralisation des résultats) après que celui-ci -ô miracle- ait été envahi par les miliciens favorables à Amhaninejad…

        Tout le problème de ton raisonnement vient de ce que tu essentialises le régime iranien. Confronté aux évènements post-électoraux, il s’est extrémisé et coupé de l’opinion, ainsi que d’une partie de ses anciens cadres dirigeants (Moussavi). Il a évolué, et cette évolution déplait à une société iranienne extrêmement moderne (2 enfants par femme, taux de scolarisation des femmes équivalent à la France) qui ressemble bien plus aux sociétés européennes qu’aux sociétés arriérées des pays arabes…
        N’oublions pas que le 5 mai 1789, TOUS les Français étaient résolument monarchistes. les plus extrémistes demandaient tout au plus un alignement de la noblesse devant l’impôt…

        Enfin, en 1979, le Shah est tombé parce que les USA l’ont lâché. Comme Baptista en 1959…

      • Le Londonien permalink
        18/05/2010 18:35

        Pourtant, le shah ne retombe-t-il pas toujours sur ses pattes ? (ok je sors)

      • antoine permalink
        18/05/2010 18:48

        - je sais où pèsent les soupsons de fraudes. Il n’en reste pas moins que des soupsons ont également pesés sur les résultats sortant de certains bastions pro-moussavi (ce qui est un racouci, on devrait surtout parler des gens qui le soutiennent …)

        – sur ta vision de l’Iran, elle n’est pas tout à fait exacte: oui sur une certaine modernité mais encore 25% de la population est dans le secteur primaire, et la base populaire des conservateurs est très conséquente. Les manifestations de soutien au pouvoir ont drainé des foules immenses dont on a relativement peu entendu parler(j’ai meme vu des grands médias utiliser des images de manifs pro-pouvoir pour illustrer des papiers sur les pro-moussavi). Je ne sais pas si tu avais lu le sondage que j’ai posté un peu plus haut, c’est un document très intéressant sur la dualité de la société iranienne.

        – certains soutiens initiaux de moussavi se sont retractés, parcequ’il est apparu, à un moment ou l’Iran est fortement malmenée sur le plan international, que ce soutien pouvait affaiblir le pays. Le sentiment national et patriotique est très fort dans ce pays qui a connu il y’a si peu de temps une guerre d’une violence inouie.

        – sur la Révolution: là c’est toi qui prete un grand pouvoir aux américains: pas sur qu’ils aient eu le choix à l’époque, niveau bourbier ils avaient déjà donné. Mon point était de dire que quand le peuple veut faire la révolution en Iran il sait comment s’y prendre. Le mouvement « vert » n’a pas du tout l’ampleur de celui de 79,

        – le soutien occidental est très suspect, il n’a rien à voir avec les droits de l’homme, bien entendu.

      • 18/05/2010 19:10

        Pour les USA : c’est toi le premier qui a abordé leur rôle… Je ne faisais ici que mettre en valeur le fait que leur interventionnisme n’a pas changé d’un iota entre 79 et aujourd’hui, aboutissant pourtant à deux résultats inverses (révolution réussie de 79, et échouée de 2009). C’est donc bien pour (te faire) relativiser leur rôle que j’écrivais ceci…

        Le soutien occidental au mouvement vert n’ a rien de suspect : le président iranien dirige un régime anti-occidental instable, et semble prendre plaisir à vouloir officiellement la fin d’un Etat, Israël, qui est le principal allié des occidentaux dans la région… On serait inquiet à moins (sans compter que niveau valeurs et principes, il n’y a pas de mal à soutenir une démocratie face à un régime oppressif).

        Il s’agit là de relations d’Etat à Etat, pas de négociations entre partenaires sociaux (ce qu’un Benoit Hamon ne semble pas avoir compris par exemple, mais passons).

      • antoine permalink
        18/05/2010 19:20

        Depuis le début tu fais semblant d’avoir mal compris ce que j’ai écrit: je n’ai jamais surestimé le pouvoir des US, j’ai souligné qu’ils oeuvraient à la désinformation des opinions occidentales. si tu n’y voit aucune nuance …

        Il est totalement simpliste de penser que l’objectif de l’état iranien est la chute de l’etat israelien. C’est meme absurdre, dans la mesure ou il n’en a pas les moyens (et la BA n’y changera pas grand chose). Ses ennemis sont les pays sunnites, pas Israel, qui est plutot son concurrent régional. Un équilibre devrait etre trouvé.

        Sur les valeurs et principes: je ne sais pas si tu parles d’israel (là je serais d’accord avec toi). Si c’est du camp moussavi: alors là marrons nous, parceque ce sont les même, et ils trainent de joyeuses casseroles.

        Je comprend tout à fait notre action, ce n’est pas moi qui ait utilisé l’arguement pathétique des droits de l’homme ou de la liberté d’expression (avec lesquels nous nous torchons allégrement).

        ps: ta remarque sur Hamon est tordante. Sûr qu’il ferait bien de te consulter, tu as l’air drolement éclairé.

      • docds permalink
        18/05/2010 19:26

        Fantomas et King-kong, je vous rappelle que le krisprollage, c’est censé être drôle…

      • antoine permalink
        18/05/2010 21:12

        doc, t’as trop raison, ce krisproll est totalement moisi, je m’en excuse.

        C’est sage, un vieux. et c’est chiant un jeune. (mais bon tu as un peu participé, et puis je suis un peu tendu, là, rapport à un truc que j’ai commandé et qui n’arrive pas sa race)

      • 18/05/2010 21:25

        Tout à fait moisi.

        Qui plus est, je n’ai plus de confiture.
        Et moi, les krisprolls sans confiture, je ne peux pas.

      • lulu permalink
        18/05/2010 21:56

        Antoine, tu ferais mieux de profiter tant qu’il est pas arrivé au lieu de t’impatienter. Ecoute ce sage conseil. Après c’est fini, adieu grasses mat, sorties spontanées non prévues 1 mois à l’avance et baise dans le salon…Enfin, j’dis ça j’dis rien.

      • docds permalink
        18/05/2010 22:12

        Un mini kong serait-il en voie de développement??

      • lulu permalink
        18/05/2010 22:16

        Non il a commandé un bureau à la Redoute

      • docds permalink
        18/05/2010 22:26

        Là je comprends. T’aurais commandé aux 3 Suisses tu serais plus cool…

      • antoine permalink
        18/05/2010 22:44

        tant qu’on peut encore baiser au bois, hein lulu, ça va …

      • lulu permalink
        18/05/2010 22:48

        Là tu confonds boulot et vie privée

  4. Philippe De Thrace permalink
    18/05/2010 09:44

    Je ne donne jamais mon avis pour le cinéma d’habitude, mais si il y en a un dont je connais (quand même) l’oeuvre, c’est lui. Et autant In The Mood for Love est bouleversant de beauté, autant je comprends mal que tu mettes 2046 à la hauteur d’une palme d’or. Ca ressemblait à un pastiche de tous les précédents films de Kar-Waï mixés ensemble, avec autant d’élégance que la pièce montée d’un mariage ou on passe le petit bonhomme en mousse pour danser. J’ai eu l’impression qu’il avait omis d’enlever la moitié du film au montage, comme il l’avait visiblement fait avant, pas toi?

    • 18/05/2010 09:48

      Je plussoie Phiphi, j’ai trouvé que 2046 avait vraiment un gout de Best of foireux.

      • La stagiaire permalink
        18/05/2010 15:39

        2046 est mon premier et seul Wong Kar Waï. Vaut pas mieux qu’une pub pour parfum.

      • 22/05/2010 15:17

        2046 n’est ni un pastiche, ni un best of. C’est ce qu’on appelle film somme. Ce qui a du sens, dans la mesure où il s’agit d’une oeuvre sur la mémoire.

        @La Stagiaire: HA HA HA

      • Philippe De Thrace permalink
        23/05/2010 08:21

        voir un peu plus bas svp.

    • 18/05/2010 10:01

      Je n’ai pas vu 2046, mais best of ou pas, Michael Moore ?!?!? Même un clip de Céline Dion méritait la palme face à ce documentaire ridiculement long, inintéressant, racoleur et obscène.

      • Philippe De Thrace permalink
        18/05/2010 10:05

        Je n’ai pas dit que moore la méritait, hein!

      • 18/05/2010 10:07

        J’aime bien Mickael Moore. Ses outrances m’amusent. On oublie souvent en Europe qu’elles sont un contre-poids à la propagande de Fox-news.

        Bon, une palme d’or pour un pamphlet, c’est exagéré évidemment.

      • 18/05/2010 10:14

        @Philippe: je sais bien mais cette palme me révolte! Surtout face à de grands cinéastes qui se donnent la peine de faire des films.

      • 18/05/2010 10:23

        @Pascanet: je ne connais pas vraiment le personnage de Michael Moore et je n’ai pas vu Columbine mais je suis sûre que c’est très bien.
        En revanche 9/11 et tout le tapage qu’il y a eu autour de ce qui ne reste qu’un documentaire trop long et raté m’a insupportée à l’époque. Toute la première partie de 9/11 est une compilation de ce qu’on pouvait voir/lire/entendre aux infos au cours de l’année précédent le doc de Moore. Si on s’intéressait un peu au sujet, son doc n’apprenait rien: Les US ont des intérêts et des alliés en Arabie Saoudite (scoop), un des demi-frères de Ben Laden (sur à peu près 60..) travaillait chez Carlyle où la famille Bush avait de l’argent (attention complot) et c’est tout. Quant à la deuxième partie, où l’on suit pendant des heures une pauvre femme éplorée et furieuse d’avoir perdu un fils en Irak, et considérant Moore comme son messie, celui qui va faire cesser cette guerre: obscène, chiant et totalement injustifié.

      • 18/05/2010 10:29

        En fait, je ne me rappelle pas si j’ai vu 9/11, je pensais surtout à Sicko et sa séquence française si moquée. Mais c’était une réponse à la caricature de la France par Fox-news.

      • 18/05/2010 10:32

        Euh alors personnellement, Michael Moore, j’ai arrêté depuis qu’on a prouvé un demi milliard de fois qu’il avait utilisé de fausses images dans Sicko.
        Même si Columbine était très bien, 9/11 particulièrement usant avec le recul (même Envoyé Spécial fait du reportage moins chiant, c’est dire), on ne m’y reprendra pas.

      • antoine permalink
        18/05/2010 10:36

        Roger & me et The big one sont les meilleurs. Colombine était fort dans son propos mais annonçait déjà la chute de la maison moore (la fin chez ce vieux taré de Charlton était grotesque)

      • 18/05/2010 11:18

        Henri> tu m’as troublé avec tes fausses images dans Sicko. Tu peux m’en dire plus, une (trop) rapide recherche ne fait rien ressentir d’autres que les critiques sur la caricature des modèles français et cubains.

      • 18/05/2010 14:00

        Un an après la sortie (je suis honnêtement infoutu de retrouver les liens), il a été mis en évidence par le Monde (me semble t’il et un autre quotidien américain lui) que Moore avait mis en scène des images de la sécu française qu’il avait glissé ensuite dans le documentaire.

        Ce qui me titillait surtout, c’est que ça faisait plusieurs fois qu’on l’accusait déjà de faire ce genre de choses notamment dans 9/11 (avec les vidéos de surveillance de l’aéroport de WDC 2h avant les premiers avions, tout ça).
        Donc maintenant, je prends des pincettes.

      • 18/05/2010 14:40

        Je suis d’accord sur ce Moore en particulier. J’ai vu Columbine et 9/11 en disque versatile digital. Le premier me semble bien plus sincère et bien moins raccoleur que le second. C’est vrai qu’une palme pour ça c’est du domaine du rigolo. A la limite, tant qu’à la filer à un pamphlétaire, autant que ce soit Pierre Carles.

        C’est marrant, ton post m’en rappelle un autre, américain, enfin en anglais, qui faisait aussi quelques listes de films « méritants » aux Oscars, « bons » ou « mauvais », etc. Le tsunami de commentaires des cinéphiles éclairés qui passaient par là était impressionant mais évidemment, la seule chose sensée à ajouter c’est que tout ça est très subjectif, comme en art en général. Mais on me dira: le gros à lunettes fait-il de l’art? – J’ai failli faire un jeu de mot charcutier.

        Visiblement ici on a également l’habitude de se farcir tout plein de commentaires aussi intéressants que le mien. Par contre je suis une tanche en cinéma, et je suis pas entré dans une salle depuis le dernier bon film de Steven Spielberg (E.T.).

        J’ai jamais entendu parler de Sicko et du coup maintenant j’éviterai de le prendre en vidéo club.

        Rien à voir, mais: est-ce que je suis le seul à qui le thème musical de In the mood for love a donné envie de se couper les oreilles et de les manger? J’aurais du compter le nombre de fois où il revient.

      • Le Joueur permalink
        18/05/2010 15:26

        « Les films de Michael Moore sont phagocytés par le narcissime démesurément exaspérant de leur réalisateur »…
        Quand on sait que l’auteur de cet article est capable de vous sortir ce genre de phrases à l’oral, sans chercher ses mots, en marchant d’un bon pas sur la Croisette après un apéro bien senti, tout en faisant gaffe aux merdes de chien et aux fans surexcités qui bousculent tout le monde, cela force le respect. Même si d’autres points de son discours méritent contradiction (et encore, on a pas abordé Moretti ce soir-là, ç’aurait pu être épique.Ha ah)

    • 18/05/2010 10:24

      Je m’insurge : 2046 EST un film immense!
      Quant à Moore, ce n’est pas son aspect outrancier que je lui reprocherai, mais au contraire son conformisme absolu. C’est juste un bon commercial qui sait contenter son public, en évitant à tout prix de le questionner…

      D’une certaine manière, je lui préfère les gens de Fox News, qui ont au moins l’honnêteté de ne pas prendre leurs préjugés pour un sommet de l’esprit critique.

      • Philippe De Thrace permalink
        18/05/2010 10:27

        Euh, les arguments, ça pousse pas sur la lune?

      • 18/05/2010 10:34

        Moore est conformiste en Europe, pas aux USA.

      • 18/05/2010 10:37

        Pas « sur » la lune, « dans » la lune… Quelle absence de rigueur!

        Pour les arguments, ma foi, la Meuf en a donné plus haut…
        En se présentant systématiquement comme le découvreur de vérité face aux méchants menteurs, Moore conforte son public dans l’image d’un monde dominé par des forces occultes (malveillantes) évidemment responsables de tout le mal sur terre.

        Il exonère ainsi son public de toute responsabilité dans la marche du monde (uniquement mue par les intérêts des gros méchants capitalistes) et dans l’existence du mal et du crime (si je fais une tuerie dans mon lycée, c’est la faute à la NRA : plus simple à comprendre que Dostoievski) tout en se présentant comme un Sauveur venu châtier le méchant et amener le gentil vers le Ciel…

        C’est malhonnête, c’est puant, mais c’est stratégiquement très bien joué de sa part.

      • Philippe De Thrace permalink
        18/05/2010 10:38

        Je voulais dire des arguments pour 2046…

      • 18/05/2010 10:43

        J’avais compris que le propos de Mickael Moore était plutôt une remise en cause du culte des armes à feu aux USA dont la NRA est plus un symptôme qu’autre chose.

        C’est très loin d’être consensuel aux USA.

        Je ne suis pas dupe des grosses ficelles qu’il utilise. Mais on est dans la caricature et la charge, pas dans le reportage structuré.

        On m’a offert son bouquin post-11 septembre et c’est assez innommable, je le reconnais sans peine.

        Je pense que Philippe voulait plutôt des arguments sur 2046.

      • Philippe De Thrace permalink
        18/05/2010 10:46

        L’award de la paraphrase est décerné à……
        Guillaume Pascanet !

      • 18/05/2010 10:47

        Merci, c’est tout un travail qui est récompensé.

      • 18/05/2010 10:54

        Ô…
        Tout est immense dans ce film : la photographie, la musique, la mise en scène.
        Il explore le territoire du souvenir, et, en ce sens, il poursuit ce qui n’était qu’ébauché à la fin de « In the mood for love ».

        Je le rapprocherai un peu de Mulholland Drive, en fait (pour les couleurs utilisées, l’ambiance, le côté un peu déconstruit).

        Mais bon, mon point de vue vient peut-être du fait que j’accorde finalement plus d’importance à l’ambiance qu’à la cohérence d’un scénario dans un film… ;)

      • 18/05/2010 10:57

        Dans le genre « film où il ne se passe rien mais j’adore l’ambiance », je citerais « l’odeur de la papaye verte ».

      • 18/05/2010 11:02

        Oh oui ! Je l’ai adoré celui là !

      • 18/05/2010 11:12

        Pascanet : caricature et finesse ne s’excluent pas forcément (South Park). Ce que je reproche à Moore, ce n’est pas d’utiliser la caricature, c’est de l’utiliser dans le but évident de saborder toute démarche de questionnement.

        Moore assène, écrase et démolit. Là où il pose sa caméra, plus rien ne repousse, à part évidemment son aura de gourou…

      • treborevilo permalink
        18/05/2010 16:54

        « D’une certaine manière, je lui préfère les gens de Fox News, qui ont au moins l’honnêteté de ne pas prendre leurs préjugés pour un sommet de l’esprit critique ».

        Heureusement que t’as mis « d’une certaine manière »! Mais je suis d’accord. Seulement, pour les gens de Fox News, c’est pas forcément de l’humilité, mais juste de l’ignorance:

        http://www.joeydevilla.com/2009/07/28/fox-news-doesnt-know-where-iraq-is/.

        Ou alors c’est une nouvelle technique de déstabilisation, comme ces cartes de métro chamboulées, à destination, j’imagine, des touristes perdus dans la capitale. Des américains par exemple…

    • Philippe De Thrace permalink
      23/05/2010 08:20

      admettons que ça aie du sens. Ca m’a paru indigeste quand même. Et pour un film sur la mémoire, il manquait peut-être une dose d’oubli.

  5. petulatellier permalink
    18/05/2010 09:56

    Je panse que Gandhi auras la palme cet anné

  6. 18/05/2010 10:03

    J’attends tes articles cinéma avec impatience, un vrai délice surtout sous forme de rétrospective ou de liste! Surement car je suis entièrement d’accord avec toi!? :D

    Pas de prédiction sur cette année, je n’y suis pas snif! Mais ma liste de film à voir cette année s’allonge!

  7. antoine permalink
    18/05/2010 10:17

    D’accord avec presque tout ton post lumineux (à quelques exceptions: cath + Björk sont parvenues à me faire oublier la boue miéleuse / Le pianiste m’a ennuyé comme la pièce montée d’un mariage).

    Tes alternatives sonnent comme des évidences (intmfl, MDrive, Dogville, History of violence !!!), auxquelles ont préfère parfois des faux-semblants.

    F9/11 était un truc honteux. Il y’a des films de Moore que j’ai vraiment apprécié, mais ce truc bricolé (niveau « loose change ») sur imovie était une imposture qui à mon avis a énormément nuie au camp qu’elle prétendait défendre. La palme en était d’autant plus injustifiable.

    Quand au successeur d’Haneke …. on succède à Haneke ?

    • 18/05/2010 10:41

      Non, on succède pas à Haneke.
      Et c’est pas très grave, en soi.

      • antoine permalink
        18/05/2010 10:53

        tu es fou henri, tu vas bruler dans ton lit.

      • 18/05/2010 11:00

        Euh, il y a un accent sur le û.
        (Oui, je corrige les fautes quand j’ai peur).

      • antoine permalink
        18/05/2010 11:08

        (si tu avais vu les films d’Haneke, tu aurais vraiment trayyyyyy peur)

      • 18/05/2010 11:17

        Je te dis, je tiens 30 minutes et j’arrête.
        Je sais pas pourquoi, je décroche instantanément passé cette limite.

      • 18/05/2010 14:58

        Putain, y’a un petit bout de moi-même qui vient de mourir là…

      • 18/05/2010 16:22

        C’est ce que tu leur dit à toutes ?

  8. 18/05/2010 10:28

    Dancer in the Dark,
    Je sais plus avec qui j’en ai parlé y’a pas longtemps. Mais je me souviens de la première fois que je l’ai vu. J’étais tout jeune et à voir la tronche de mes parents devant la télé, ça devait faire peur. Je me souviens juste de la BO (pour laquelle j’ai pas suffisamment d’adjectifs pour dire tout le bien que j’en pense).
    Et puis je l’ai revu, et c’est devenu un de mes films préférés, même si on aimerait bien qu’il la pose, sa caméra, le Monsieur, des fois. Non parce que ça fout quand même un peu la gerbe la prise de vue à la Resident Evil pendant 1h40.

    Dans le même genre (ou pas), il m’arrive encore d’écouter la BO des Chansons d’Amour sans franchement pour autant me souvenir du film.

    Dardenne, c’est d’une fatiguance. Hanneke, j’y arrive pas. Moretti, encore moins.
    Bref.

    Je serai pas surpris si Tim la filait à Robin des Bois (ou pire, à Bertrand Tavernier).

    • 18/05/2010 10:32

      Au cinéma, il m’a fallu bien 30 mn pour m’habituer aux plans flous et à la caméra balançante de Dancer in the dark.

      J’ai bien apprécié ensuite et je suis un grand fan de Björk. Mais je ne l’ai jamais revu depuis, son visionnage me paraissant exclu en dehors de la concentration procurée par une salle de cinéma.

    • La Pastanaga permalink
      18/05/2010 11:26

      je n’ai jamais pu voir Dancer In The Dark car on m’a dit que la caméra bougeait énormément et ça me fait le même effet que d’être en un bâteau sur une mer agitée: je vomis.

      (ou alors je suis obligée de fermer les yeux tout le film)

  9. 18/05/2010 10:36

    Je suis d’accord sur tout, à une exception près: « Dancer in the dark » et « Dogville », c’est kif kif. Von Trier a des idées de mise en scène, mais pour le fond, c’est du niveau de Jean Claude Van Damme.

    • 18/05/2010 11:05

      Le Juif, tu n’es carrément pas assez aware…

    • 18/05/2010 11:13

      QUOI??????

      Le fond de Dogville c’est du niveau de Jean Claude Van Damme ??!!!????!!!

      J’appelle la police de suite, tu dois être séquestré quelque part et ton ravisseur s’est emparé de ton ordinateur.

      ça ne peut pas être le Juif qui écrit ça, sinon comment n’en n’avons-nous jamais discuté en 8 ans ??!!!???

      Le Pédé???!!! Tu étais au courant???

      • 18/05/2010 12:10

        Oui la Meuf, je maintiens que les films de Von Trier (et Dogville ne déroge pas à la règle) sont extrêmement cons.
        Pour Dogville, on a bien compris le « point » de son auteur: l’homme est un loup pour l’homme (surtout dans les petites communautés puritaines U.S). Ok so what? Pourquoi brocarder le manichéisme du cinéma hollywoodien pour adouber celui, beaucoup plus virulent et passablement bigot, d’un danois chtarbé sous prétexte qu’il est européen, qu’il joue à l’Artiste et qu’il vit reclus dans une caravane?
        Je ne m’attarderai ni sur cette structure en chapitres aussi digeste qu’un cassoulet en pleine canicule, ni sur la propension malsaine de Lars à coller un fichu sur la tête de ses actrices.
        Lars, dans un style très différent, est à rapprocher de Tarantino; l’article du Pédé, « Tarantino ou le génie dans le vide » est à relire à cet égard. Il y a tout de même une différence entre Quentin et Lars: l’un s’amuse avec la caméra comme un gosse tandis que l’autre se prend pour Kierkegaard.

      • 18/05/2010 15:01

        Quand tu parles, je bave.

        De Von Trier je n’ai vue que « Antichrist », et ça m’a exactement fait cette impression (sauf que j’ai pas compris ce qu’il voulait raconter, en dehors de « toutes les femmes sont des putes hystériques).

      • Le Londonien permalink
        18/05/2010 15:15

        Est-ce que quelqu’un a vu Le directør de ce cher Lars ? Comme film intellectualo-artistique a la Kierkegaard, il se defend !

      • 22/05/2010 15:25

        @Le Juif: En quoi Dogville est-il un film manichéen? Von Trier y montre au contraire que chacun d’entre nous, même les plus apparemment inoffensifs, sont capables d’atrocités lorsque les circonstances s’y prêtent. Personne n’est épargné.

    • La Pastanaga permalink
      18/05/2010 11:29

      j’avais beaucoup aimé Dogville, surtout pour la mise en scène (et le choix de transposer au cinéma des conventions propres au théâtre)

      mais la fin est à mourir de rire (ou de pleurs?)

      • 18/05/2010 12:05

        La fin oscille entre tragique et grotesque, mais elle est très logique dans l’esprit du film…

        Et en attendant, ce site est en passe de devenir mon nouveau MPP (média porteur de ma procrastination).
        Je ne vous félicite pas.

  10. la catalane permalink
    18/05/2010 11:03

    Moi de ce cher Lars qui insulte ses téléspectateurs dès qu’il en a l’occasion je garde Idioterne et Le Direktør, c’est un réalisateur que j’aime et je déteste au même, tout en adorant faire les deux choses. Il montre néanmoins son meilleurs visage là:

    si vous comprenez un peu l’espagnol (et oui Lars parle espagnol dans l’intimité) cette vidéo sera une révélation de toute la psychologie-philosophie larsienne!

    • antoine permalink
      18/05/2010 11:09

      le Direktor, génial.

      Moins génial: le DVD coute 22 euros, hop.

  11. tibop permalink
    18/05/2010 11:19

    Ce que j’aime beaucoup dans tes articles c’est que ça me donne pleins d’idées de films à regarder; plutôt que de piocher dans les stocks de mes amis.

  12. Miles permalink
    18/05/2010 11:26

    Et on regrettera que cette année le Kaboom de Gregg Araki ne soit pas en compétition…

    Alors je sais que les détracteurs vont crier à la farce hésitant entre sitcom et gore, mais pour ceux que la « teen apocalypse trilogy » a bouleversé, qui se sont reconnus dans cette jeunesse pour laquelle même la bisexualité est un carcan obsolète, ces post-ados jouisseurs qui ne jurent que par l’expérimentation mais n’oublient pas d’être romantiques (pas le romantisme de Goëthe, non, unromantisme allant du vaguement « fleur bleue » au carrément « gore »)

    Pour tous ces gens donc, qui ont l’impression que leurs errances ou (au choix) moments de grâce ont ressemblé de près ou de loin à un film de Gregg Araki, ceux dont ces tranches de vie auraient pu être illustrées « sonoriquement » par Robert Guthrie ou le défunt quartet Slowdive,

    En leur nom je décerne mon prix spécial du jury à Gregg Araki !

    • 18/05/2010 12:04

      Chouette, un nouveau Gregg Araki !
      Merci pour les scènes de Doom Generation que ton petit mot a ramené à mon esprit: je t’appuie !

      • Miles permalink
        18/05/2010 15:36

        Yep ! Un nouveau Araki, et dans la veine de Doom Generation voire davantage d’un Nowhere…

    • yan avec1n permalink
      22/07/2010 17:27

      KABOOM à tout de même reçut la toute première Queer Palm, qui, si elle suit l’exemple de son Teddy de grand frère germanique, est promise à un …avenir intéressant, pour ne pas emphaser.
      En tout cas elle a des chances de passer en IN.

  13. 18/05/2010 11:30

    Je reviens à la charge pour défendre The Wind That Shakes The Barley… Médiocre, le film de Ken Loach? On doit pas avoir la même conception de la médiocrité alors… Les films d’ouvertures de Cannes sont médiocre, pas les films en compétition…!
    Je suis loin d’avoir oublié ce film (quatre ans après, je le défend toujours), et je ne comprends pas bien ce que tu reproches au film. Récit foutraque, je ne suis pas d’accord. Certes il faut connaître de façon préalable l’histoire irlandaise sinon le film n’est pas très accessible, ça je te le concède. Montage m’en-foutiste, j’ai vu bien pire. Le classicisme, je suis d’accord -mais un tel scénario appelle une mise-en-scène sobre. La guerre civile en Irlande filmée à la Tarantino, non merci… Il fallait un film lent, c’était nécessaire.
    Les téléfilms de la BBC n’ont rien à envier à ceux de HBO :D
    Quant aux personnages du films, ils sont au contraire riches (enfin surtout les deux frères), ou tout du moins touchants. Parce que oui, le film me fout une boule à la gorge et les larmes aux yeux! Le manichéisme, non, non et non, je maintiens que Loach a choisi de raconter cette histoire avec une objectivité imparable. Parce que quand on lit des livres sur l’histoire de l’IRA de Tim Pat Coogan, là le manichéisme saute aux yeux, mais justement, Loach s’éloigne du pseudo-mythe républicain, du piège évident dans lequel tant de cinéastes avant lui sont tombés (Au Nom du Père de Jim Sheridan, Michael Collins de Neil Jordan etc)..
    Je sais pas le Pédé, d’habitude je suis vraiment d’accord avec tes goûts cinés, mais là je suis désespérée :D
    Cela dit, suis contente que tu n’aies pas démonté Elephant, mon film cuuuulte.

    Et proposer comme Palme alternative Marie Antoinette… Enfin j’adore Sofia Coppola aussi, mais pas celui-ci. Oui il est rock’n’roll, djeunz, hype etc. mais les jurys ne choisissent pas les palmes en fonction du film qui va donner un coup de jeune à la Croisette. Et je reproche à ce film de ne tenir debout que sur sa forme, pas son fond.

  14. La Pastanaga permalink
    18/05/2010 11:39

    Sinon > « Elephant est un oeuvre unique, formellement passionnante »

    mais GRAVE DE CHEZ GRAVE

    • antoine permalink
      18/05/2010 11:57

      Pas d’accord.

      Elephant, c’est un peu comme avec les américaines (cf le gloss tout ça tout ça …): tu jouis, certes, mais tu en gardes surtout un souvenir de lubrifiant et de plastique.

      • La Pastanaga permalink
        18/05/2010 12:02

        Oui mais FORMELLEMENT , j’ ai trouvé ce film très interessant et très trippant.

        (un peu comme des nichons silliconés et une chatte glossée si tu veux)

      • antoine permalink
        18/05/2010 12:08

        Ah ok, je te rejoins totallement sur ce point (tu sais me parler).

  15. Jane permalink
    18/05/2010 11:39

    Ce site pourrait être cool, si ses auteurs et commenteurs n’étaient pas tous persuadés de détenir la vérité absolue. C’est pénible, aucune discussion n’est possible et cette condescendance dans les articles est de plus en plus repoussante. Et puis juger d’un film au vu de sa bande-annonce, non merci. Vous savez, parfois il faut voir un peu plus loin que ce qu’il y parait.
    A bon entendeur.

    • antoine permalink
      18/05/2010 11:57

      Moi tarzan

      • 22/05/2010 15:28

        Qui a jugé un film au vu de sa bande annonce? J’ai dit que la bande-annonce m’avait achevé, ce qui ne constitue pas un jugement sur le film lui-même, juste une réflexion sur ma non-envie de le voir. Faut tout leur expliquer.

    • 18/05/2010 12:07

      Ce que tu dis n’est pas dénué de sens, mais aurais-tu des photos de ta poitrine ?

    • tibop permalink
      18/05/2010 12:10

      Je suis partiellement d’accord avec toi Jane, mais c’est aussi ce qui fait qu’ils sont plaisants ; de ne jamais vraiment distinguer dans une phrase si elle est assassine ou s’il faut y voir une forme d’humour. Après tout, personne ne pourrait être aussi méprisant qu’ils en ont l’air ! (Oui pour plus de crédibilité je me suis retenu d’aligner un smiley)

      • 18/05/2010 12:37

        « C’est aussi ce qui fait qu’ils sont plaisants ; de ne jamais vraiment distinguer dans une phrase si elle est assassine ou s’il faut y voir une forme d’humour ».
        Tu t’auto-putes.

      • tibop permalink
        18/05/2010 13:05

        C’est le début du chemin vers l’autonomie !
        Demain je passe à l’étape auto-censure.

      • 18/05/2010 13:47

        T’as les tétons qui pointent ?!

      • 18/05/2010 14:52

        Pour avoir participé à des threads grouillant d’américains qui feraient passer Ardisson Thierry pour un communard, je peux t’affirmer que certaines phrases ne peuvent en aucun cas être une forme d’humour.

        Mais ici, c’est vrai que c’est plaisant, pour ce que j’en ai lu.

    • Le Branleur permalink
      18/05/2010 14:40

      C’est le moment où Yoos hurle son gimmick en général

      • 18/05/2010 15:08

        Ben écouté là j’ai un doute en fait…
        Elle a l’air chiante pour de vrai.

      • 18/05/2010 15:17

        Je voulais bien sûr dire « Ben écoutE »…

  16. 18/05/2010 11:41

    Le problème avec tes articles et mon inculture, le Pédé, c’est que je suis quasi-systématiquement contraint de plomber mon budget DVD (et/ou Megaupload) pour combler des lacunes nuisibles pour mon avenir en société. Déjà que les séries de la BBC me prennent 90% de mon temps libre (j’ai une copine, ce sont les dix autres pourcents, d’où mon incapacité chronique et décriée à faire la vaisselle dans les temps), j’ai l’impression d’en prendre pour les 120 années à venir à chaque fois que je passe.

    • 18/05/2010 12:39

      Charge un patch de Mozilla qui s’appelle « Illimitux ». Ou comment débrider Megaupload / Megavidéo…

  17. lou permalink
    18/05/2010 12:22

    yes !!! dogville sans la kidman. She is a disgrace ..

    • 18/05/2010 12:31

      Il y a des gens qui sont morts pour moins que ça.
      Allez, je serais grand seigneur : tu as une minute pour demander grâce à Nicole.

      • lou permalink
        18/05/2010 13:35

        nope !!! I hate her la scene dans « Moulin Rouge » ou elle se roule dans le tapis… Je suis mal a l’aise pour elle a chaque fois que je vois cette scene. Ses choix sont intelligents , elle est juste pas tres douee.

    • antoine permalink
      18/05/2010 12:31

      Toi tu vas te faire Pédé-sintégrer.

  18. L'opineuse permalink
    18/05/2010 13:02

    Je dois avouer qu’e général quand un film reçoit la palme d’or, j’évite de regarder… parce que je sais qu’en arrivant à la fin (ou pas) je me demanderais une fois de plus pour qu’elle raison il a mérité cette palme.

    Malheureusement pour moi, une des rares exceptions a été « Entre les murs » (Probablement à cause de tout le battage médiatique dont il a bénéficié)… je trouve pas de mots suffisants pour qualifier mon ennui…

  19. Le Londonien permalink
    18/05/2010 13:02

    Je suis quasiment completement d’accord avec toi le Pédé, a quelques points pres (si je puis me permettre de donner ici une rapide opinion). Elephant m’a exaspéré par sa vacuite et son ineptie pseudo-psychologique (ce que tu as tres certainement voulu dire par « même si le film faiblit lorsqu’il tente de donner à ses personnages un début de psychologie », mais perso, je trouve que ca ruine le film). Je developperais bien, mais je risque de m’enflammer. Je pense que le plus grand film de Haneke, c’est Funny Games. Et enfin, j’ai vraiment rien du comprendre au Ruban blanc, parce que ce film m’a ennuye au plus haut point.
    Ha oui, aussi, meme si j’aime beaucoup Les chansons d’amour, tu t’emballes un peu en le voyant palme d’or, non ?

    • Le Londonien permalink
      18/05/2010 13:06

      Ha oui et j’avais bien aime The wind that shakes the barley, mais je suis d’accord : de la a lui donner une palme…

    • La stagiaire permalink
      18/05/2010 16:00

      Nan mais laisse, Les chansons d’amour, c’est un truc communautariste, normal que le Pédé veuille lui attribuer une Palme officieuse :p

      • Frelect permalink
        18/05/2010 16:32

        Pas seulement communautariste. C’est un beau film sur le deuil, sujet universel…

      • La stagiaire permalink
        18/05/2010 17:34

        (pour info : c’était une blague)

      • Le Londonien permalink
        18/05/2010 18:00

        Communautariste, mais pas cosmopolite…

  20. cam permalink
    18/05/2010 14:10

    L’Enfant de Luc et Jean-Pierre Dardenne, un ptit chef oeuvre comme la plupart de leurs films …

    • 20/05/2010 04:12

      Merci Cam, ce film est effectivement un petit bijou, le dédain affiché par le pédé face aux films des frères Dardenne est franchement incompréhensible de la part d’un cinéphile averti. Que ce ne soit pas ta cam, le pédé, je veux bien, et qu’A History of Violence et Caché soient de très bons films, je te l’accorde mais la finesse de la mise en scène et de l’étude psychologique et social dans l’Enfant en font un film magnifique et bouleversant.
      Quant à La Chambre du Fils, je m’en souviens très bien, c’est probablement le chef d’oeuvre de Nanni Moretti à ce jour et il mérite autant sa palme que David Lynch.

      • 22/05/2010 15:31

        En tant que « cinéphile averti », je suis obligé d’aimer les Dardenne?

        Et c’est moi le dictateur?

  21. 18/05/2010 15:16

    N’ayant quasiment rien vu de tous les films cités, je vais devoir m’abstenir de trop donner mon opinion. Je vais juste plussoyer sur « Caché » qui était juste exceptionnel comme film.
    Et j’avais trouvé « Entre les murs » plutôt bien foutu d’ailleurs.

    Pour ce qui est du successeur, je vais avoir du mal à te dire sachant que la majorité des films ne sont pas encore en salle. Mais le Kiarostami à l’air vraiment excellent (d’après ce que j’en ai vu en tout cas), on verra cette semaine s’il vaut une Palme…

    • La stagiaire permalink
      18/05/2010 16:07

      Je plussoie pour Entre les murs, qui est loin d’être un mauvais film…

      • 22/05/2010 15:32

        Le Kiarostami est l’une des pires merdes qu’il m’ait été donné de voir en 28 ans.

      • docds permalink
        22/05/2010 19:38

        Ça c’est parce que tu n’as pas vu « Ma femme s’appelle Maurice »

      • docds permalink
        22/05/2010 19:40

        …que je suis allé voir parce qu’il m’avait été chaudement recommandé par ARIKO 51

  22. Le Joueur permalink
    18/05/2010 15:31

    C’est Rizaho Chongqing qui va l’avoir…
    Le chinois a réussi à faire plus inutile et plus ennuyeux que L’Enfant. Cette performance doit être saluée.

    • 18/05/2010 16:19

      J’hésite à dire que j’ai bien aimé « L’enfant ».

      L’apprentissage de la vie par deux jeunes paumés qui ne sont que de grands enfants, l’enfant-révélateur, l’amour, la responsabilité, la rédemption…c’est inutile tout cela ?

      • 18/05/2010 18:34

        Disons qu’il ne suffit pas d’avoir des choses à dire. Il faut aussi savoir les dire.

      • 19/05/2010 09:00

        C’est ton point de vue. Le dernier film qui m’a copieusement emmerdé, c’est « Dans Paris ».

        Pardon le Pédé.

  23. Le Joueur permalink
    18/05/2010 15:36

    Au fait Le Pédé tu vas rater le Chapi Chapong de vendredi…
    J’ai pas de places pour cette montée, donc je risque de passer aussi à côté. ON se louera le Dévédé?
    Ahaha

  24. La stagiaire permalink
    18/05/2010 15:45

    Et sinon, je n’ai pas vu grand-chose de Cronenberg (mais je l’adore quand même), et il me semble que Crash, ExistenZ, Spider, valent largement un History of Violence (qui reste honorable, hein).

    • Mauricette permalink
      18/05/2010 17:10

      Crash, ExistenZ et Spider m’ont laissé des souvenirs très périssables, ce qui n’est pas le cas de A history of violence qui à mon sens frôle la perfection.

      • La stagiaire permalink
        18/05/2010 17:33

        Ben moi, c’est le contraire.

        Ah, c’est construit tout ça, ça va loin !

    • zobi knight permalink
      18/05/2010 21:54

      concernant David kronenbourg:
      Le problème avec Existenz ,c’est qu’on ne peut le voir qu’une fois …ou il faut attendre 15ans, le temps d’oublier la surprise finale(quelque secondes suffisent pour un poisson).
      Par contre history of violence on peut le voir et le revoir .Cela dis…à la fin ,la même question émane: pourquoi??????

      • La stagiaire permalink
        19/05/2010 00:09

        Suis pas d’accord pour ExistenZ (très certainement parce que les twist endings, j’en ai rien à carrer…Limite je préfère connaître le twist avant de voir le film, dans les meilleures dispositions qui soient. Mais c’est une question de goût…).

        Oui, pour HoV, la question qui subsiste c’est bien pourquoi ? Le film est en effet assez vain, en soi (mais toujours ludique, les séquences de baston sur la fin me font vachement penser à un jeu vidéo. Ce sont les seules que j’ai retenues, avec les scènes de cul, bien sûr).

  25. Brushk permalink
    18/05/2010 15:53

    Une palme pour Marie Antoi-fucking-Nette?
    Ca va pas non? Quelqu’un peut-il m’expliquer ce qu’on trouve aux films de cette crêpe suzette de Sofia Coppola?
    J’ai vu Lost In Translation et je me suis fait chier. Virgin Suicides est un poil mieux mais quand même médiocrement adapté mais alors Marie Antoinette!
    Filmé à Versailles, wouh!
    Moderne…(ça veut dire que les actrices ricaines doivent avoir l’air aussi connes que Paris Hilton quand elles parlent pour jouer dedans?)
    Un scénario à la pelleteuse et une dernière scène qui finit d’assassiner le film.
    Une daube?

    • Frelect permalink
      18/05/2010 16:34

      Marie-Antoinette, ça m’avait fait la même impression que Prêt à porter d’Altman (mais, malheureusement, sans Altman) : quand on filme le vide, ça ne donne… rien.

    • 18/05/2010 16:36

      J’ai beaucoup aimé Lost in translation et Virgin suicides mais la BA de Marie-Antoinette m’a dissuadé.

      J’ai eu peur de la vie d’une petite fille trop riche et du mélange film historique/traitement moderne.

      L’exemple des converse m’a semblé très « Ouahooo, trop top la Marie-Ant’ en converse ! »

      • docds permalink
        18/05/2010 16:40

        Guillaume, as-tu remarqué que Frelect te ressemble, dans quelques années, après un régime un peu trop sevère ?

      • 18/05/2010 16:43

        Maitenant que tu le dis…

        Vu mon incapacité à suivre un régime, ce serait plutôt après une grave maladie.

        Ou bien quand j’aurai vu d’un coup tous les films que le Pédé recommande.

      • Frelect permalink
        18/05/2010 17:01

        Non, mes lèvres sont plus épaisses et mes cheveux moins bien coiffés…

      • 18/05/2010 17:21

        Surtout que même après l’avoir vu trois fois, j’ai toujours pas réussi à tiquer les converses. Par contre, le côté « tro lol c modern » me gonfle. Et je me suis à moitié emmerdé devant Lost in Translation, aussi.

      • 18/05/2010 17:27

        Donc, hormis les invisibles converse, on est d’accord sur Marie-Antoinette. Pour quoi tu l’as vu 3 fois s’il t’énerve ?

      • antoine permalink
        18/05/2010 17:38

        Lost, j’ai beaucoup aimé. Mais j’ai adoré le Japon, donc l’un est peut etre lié à l’autre … Le film agit comme une madeleine …

      • 18/05/2010 18:46

        Dommage que Marie-Antonette ait été vue à travers la grille « trop lol c modern »…
        Le film est plus complexe, et cherche effectivement à rendre une modernité que nous associons aujourd’hui aux USA, mais qui était bel et bien française au XVIIIème siècle (cuisine, mode, lettres, langue…)

        Cette modernité, Sofia Coppola la rend AMHA brillamment, dans ce film sucré dont la superficialité n’est qu’apparente…

        En plus, c’est le film qui m’a réconcilié avec le rose.

      • 19/05/2010 11:14

        Pascanet: En gros, j’ai une copine, et elle détient 50% des voix pour le choix du DVD après la soupe. 51% quand la vaisselle n’est pas faite. Voilà pourquoi Marie-Antoinette trois fois.

        Sinon, j’ai rien contre l’aspect moderne machin chose bien retranscrit ou pas (j’avoue que j’ai une connaissance historique de la chose assez restreinte, vu que mes profs de prépa ont pris soin de me faire désapprendre tout ce que j’avais à peu près capté pendant 12 ans de primaire/collège/lycée, ou alors c’était juste moi qui avait tout grillé de travers, mais disons que sortir de la matrice m’a un peu laissé perplexe quant à l’étendue de mon savoir), juste que ça me fout pas autant de frissons que, je ne sais pas, Bridget Jones 2 ? (C’est une blague, je n’ai jamais préféré Bridget Jones 2 à Spy Kids 3D.)

      • 22/05/2010 15:33

        Je l’aime bien le gars dans la lune.

    • Philippe De Thrace permalink
      18/05/2010 21:08

      The Virgin Suicides est pour moi une expérience sensorielle et émotionelle intense. Une adolescence fascinante, inconsistante et impénétrable, un mystère impalpable. Mais ce film me parle plus loin encore que cette adolescence là, à laquelle s’arrête Van Sant. C’est le motif de l’enquête, et l’impossibilité de connaître vraiment l’autre, et, finalement, de circonscrire un personnage, l’artifice psychologique de toute narration, et même de toute relation humaine. Voilà ce qui me semble extraordinairement touchant dans The Virgin suicides.

      • 18/05/2010 23:37

        Pas mieux. J’admire la prose de Philippe au passage. Je jalouse un peu même.

      • ABC permalink
        22/05/2010 12:34

        Oui, c’est tellement ça ! Le mystère de l’adolescence..
        Comment faire du David Hamilton au cinéma, avec
        talent

      • ABC permalink
        22/05/2010 12:36

        zut pb technique

        Et surtout montrer l’étiolement de jeunes filles en fleur

      • 01/06/2010 00:07

        Merci Philippe…
        Tes propos m’ont permis de replonger dans un souvenir fort, sensoriel, étouffant et délicat.
        Merci.

  26. turquoise permalink
    18/05/2010 16:46

    d’accord sur Wong Kar Wai et Almodovar qui méritaient la palme pour les films que tu as cités (y compris pour 2046 même si en diagonale dans les commentaires je vois que tout le monde n’est pas d’accord)…d’accord pour le Ruban blanc, assez énorme d’un point de vue purement cinématographique.
    j’aurais bien décerné la palme d’or à Ang Lee pour « Lust, caution » mais c’est ballot, il a eu le Lion de Venise…sa préférence ou bien il n’avait pas été retenu pour Cannes?
    en revanche je te trouve dur pour « the wind that shakes the barley », dans le genre démonstration « la révolution mange ses enfants », la démonstration par le cinéma est assez implacable.
    pour le reste je n’ai pas d’avis prononcé et non mon pseudo n’est pas un hommage à Michael Moore au cas où certains…c’est juste le nom commun de la fleur de mon gravatar.

  27. Prune permalink
    18/05/2010 17:23

    Pédé, je crois que je préfère souvent tes semences à tes sentences cinématographiques! Hommage à Eric Naulleau, à qui ta prose me fait penser…
    C’est quand même grâce à toi que j’ai bien voulu découvrir le cinéma posthume de Woody Allen (Vicky Cristina Barcelona), que j’avais enterré après Deconstructing Harry et le visionnage de tous les films de Kaufman, Gondry et Jonze, déjà vus pour la plupart et dont je ne connaissais pas Synecdoche.
    Fellation à toi!

  28. Zobi knight permalink
    18/05/2010 18:20

    Pour moi Dancer in the dark fracasse sa gueule à tout ce qui suit.
    (pourquoi s’arrêter à Lars quand on a ces actrices,cette B.O. cette
    ambiance??)
    lobby et gros sous font Cannes depuis .d’ailleurs je boycotte cette
    année….
    Concernant l’Iran j’ai un avis bien tranché: Aravan Résai
    va remporter Rolland Garros!!! hé ouais mon pote!

    • 19/05/2010 01:49

      Ce que je kiffe chez tous les nouveaux commentateurs, c’est leur blaze. Toi tu déchires.

  29. 18/05/2010 19:02

    Jamais compris sur quels critères étaient jugés les films à ce festival …
    J’dois avoir des goûts de chiottes, ouais ça doit être ça.

  30. Zobi knight permalink
    18/05/2010 19:55

    concernant David kronenbourg:
    Le problème avec Existenz ,c’est qu’on ne peut le voir qu’une fois …ou il faut attendre 15ans, le temps d’oublier la surprise finale(quelque secondes suffisent pour un poisson).
    Par contre history of violence on peut le voir et le revoir .Cela dis…à la fin ,la même question émane: pourquoi??????

  31. Philippe De Thrace permalink
    18/05/2010 21:09

    Bon, il arrive quand, Le Pédé?

    • docds permalink
      18/05/2010 21:59

      Il doit être épuisé… C’est Cannes, toute cette pression…

    • lulu permalink
      18/05/2010 22:00

      Il arrive pas, il monte des marches

      • La Pastanaga permalink
        18/05/2010 22:09

        qui?

      • lulu permalink
        18/05/2010 22:16

        qui ?

      • antoine permalink
        18/05/2010 22:22

        quete (1982)

      • Philippe De Thrace permalink
        18/05/2010 22:55

        Qu’est-ce que t’en sais Lulu? T’es sa soeur peut-être? Pfff.

      • 19/05/2010 00:01

        Qui, Qui, Qui sont les Snorkis ?

      • 19/05/2010 00:03

        Qui, Qui, Qui, mais quiiiii ?

      • 19/05/2010 00:04

        ABC va encore nous trouver très enfantins.

      • 19/05/2010 00:07

        En même temps, les nanas qui se déguisent en Kit et cat…

        *La Rêveuse part se cacher….*

      • 19/05/2010 00:16

        Tu es méchante ce soir !

      • ABC permalink
        22/05/2010 12:49

        « Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants, doux comme les hautbois et verts comme les prairies »

      • ABC permalink
        22/05/2010 13:04

        « Et d’autres, corrompus, riches et triomphants,
        Ayant l’expansion des choses infinies,
        Comme PasCanet, La Rêveuse, le benjoin et l’encens, »

        Maourrr !!

      • 22/05/2010 14:01

        Tu sais bien que moi, je suis schizo.

  32. antoine permalink
    18/05/2010 23:01

    pooooooorrrrrrrrrrttttttttnnnnnnaaaaaaaaaaawwwwwwwwwwwaaaaaaaaaaaaaaakkkkkkkkkkkkkkk

  33. Le Pet Financier permalink
    18/05/2010 23:59

    Bon moi je va le faire le transporteur 2.

    • Le Pet Financier permalink
      19/05/2010 00:01

      (oupss!!) me faire…
      ** désolé **

    • P2L permalink
      19/05/2010 11:12

      Mieux que le 3 mais moins bon que le 1.
      Etonnament.

      Cherche sur dailymotion, « Mozinor, la méthode Besson », c’est très bien expliqué.

  34. P2L permalink
    19/05/2010 11:13

    Je vous invite maintenant tous à continuer la conversation au petit salon – sur le nouveau post pondu par le Sémite.

    Allons voir ce qu’il nous a concocté.

    • Le Pet Financier permalink
      19/05/2010 18:31

      Bien vu et c’est à peine exagéré…
      J’aime pas les surprise en fait

  35. 19/05/2010 16:18

    Synecdoque : je me suis rarement autant fait chier au visionnage d’un film. Je ne comprends pas ta fascination pour ces deux heures de médiocre branlette intellectuelle alors que tu aurais par ailleurs plutôt bon goût.

    Ou alors on va dire que je suis trop con pour l’apprécier ;)

  36. Le Gauchiste permalink
    21/05/2010 00:32

    Eh bien mon gars, la sélection est cohérente et assez intéressante, mais tu sembles être un bon gros frustré de droite, aveugle face au sublime de l’engagement politique et la possibilité qu’un film puisse, au delà d’un plaisir individuel, participer à un ébranlement collectif, contextualisé.
    (Fahrenheit, le vent se lève, entre les murs)

    • 22/05/2010 15:11

      Je me torche avec l’ébranlement collectif contextualisé mon poussin. Je parle de cinéma.

      • Le Gauchiste permalink
        23/05/2010 00:41

        Ton cinéma bourgeois n’est pas le mien.

      • 23/05/2010 00:49

        Ca tombe bien j’aime pas partager mon cinéma avec les pauvres.

      • Marian permalink
        23/05/2010 01:14

        Et avec les cons ? …
        Je me branle avec le torchon collectif contextualisé mon caneton.

      • 23/05/2010 10:16

        Ah tiens, je n’ai jamais essayé de me branler avec un torchon. Tu recommandes?

      • 23/05/2010 10:26

        Mais rassurez moi : le gauchiste, c’est un fake ?

      • Marian permalink
        23/05/2010 15:47

        Ben en fait, pas du tout. Ça a tendance à irriter le zgueg’ …

      • Le Gauchiste permalink
        23/05/2010 23:49

        C’est clair que ça risquerait d’abîmer l’appareil reproductif de quelque classe dominante. Tous les films ne sont pas lubrifiants, et lorsque ça glisse mal il n’y a plus qu’à cracher sur les égrillards gros pleins de soupes narcissiques et increvables racleurs.

        (j’ajoute que certaines feraient mieux d’arrêter de rêver)

      • Le Gauchiste permalink
        23/05/2010 23:58

        Et là où aimerait jouir tranquillement cette même classe, voilà qu’ils nous rappellent, et -oh comble du ridicule, avec fierté, foi et raison d’être- que d’autres existent, qui ne jouissent pas.

      • 24/05/2010 00:58

        Amen.

      • Le Londonien permalink
        24/05/2010 01:01

        En meme temps, c’est un truc de bourgeois de faire des films !

      • 24/05/2010 09:12

        Je préfère rêver que me laisser aller à une dialectique politico sociale périmée.

        La lutte des classes c’est juste une autre manière de mettre des gens dans des petites cases avec une étiquette dessus… « bourgeois », « prolo » ect…

      • Marian permalink
        24/05/2010 11:05

        Tant que les « dominés » auront le même discours que toi (La Réveuse), les « dominants » pourront dormir tranquille. Rien ne leur ferait plus plaisir que le reste du monde pense qu’ils n’existent plus. Tu portes vraiment bien ton pseudo …

      • 24/05/2010 15:21

        Et comme dirait l’autre, si vous n’êtes pas contents, vous n’avez qu’à aller en Corée du Nord.

      • Marian permalink
        24/05/2010 20:32

        Ouais, t’as raison.
        D’autant plus que les plages de Corée du Sud, c’est très surfait.

      • 24/05/2010 21:11

        J’estime que certains discours sur la lutte des classes ne sont ni plus ni moins que du formatage aussi dangereux qu’un autre.Dans dictature du prolétariat, il ya « dictature ».

        Mais tu as raison : je ne suis qu’une petite bulle superficielle et rêveuse qui n’a aucun sens critique. La preuve : je ne suis pas d’accord avec toi. Mon avis ne compte pas et peut se balayer d’un revers de main en arguant de mon pseudo comme argument ultime.

        Merci de me rappeler ou est ma place.

      • Marian permalink
        24/05/2010 21:31

        En effet, on n’est pas d’accord sur le « périmé ».
        Le discours l’est probablement, car les temps et les modes changent. Mais la dialectique me paraît intacte.

      • 25/05/2010 01:05

        Sarkozy is the new godwin.

    • Marian permalink
      24/05/2010 11:06

      Aye … désolé, j’ai écorché ton pseudo: La rêveuse.

      • 24/05/2010 21:13

        Je ne me vexe pas sur une faute d’orthographe. Sur une malhonnêteté intellectuelle, seulement.

      • Marian permalink
        24/05/2010 21:18

        Trop aimable. Même si j’apprends que je suis malhonnête.

      • 24/05/2010 21:22

        Juste intellectuellement. C’est moins grave car trés répandu.

      • Marian permalink
        24/05/2010 21:33

        Ça me paraît pourtant le plus grave.
        Je préfère que tu me dises que je me trompe (tout le monde fait des erreurs), plutôt que je suis malhonnête intellectuellement.

      • 24/05/2010 22:09

        Tant pis.

      • Marian permalink
        24/05/2010 22:46

        Merci.
        Mais ce n’était point une requête pour ce cas particuliers (histoire de clarifier). Simplement une remarque générale.

  37. 21/05/2010 10:35

    J’ai vu Entre les murs et l’Enfant, je n’aurais pas du. Je ne sais plus combien de minutes d’ennui, mais certainement beaucoup trop.
    Pour le vent se lève, ma sensiblerie m’a arrêté quand ont commencé les scènes de torture.

    • Le Londonien permalink
      24/05/2010 01:00

      Pour Le vent se leve, serais-tu la personne qui a quitte la salle a ce moment-la et m’a laisse tout seul terminer ce (beau) film tout seul dans une salle de 200 personnes ?

  38. ABC permalink
    22/05/2010 12:30

    « Entre les murs »… je pense que Sean Penn a été charmé
    par l’exotisme social de ce film, à la facture très documentaire.
    François Bégaudeau est à claquer, mais les gamins jouent bien

    Quant à Lars Von Trier, il aurait dû être palmé pour « Breaking the waves »
    Euhhh peut être qu’il a reçu une palme, d’ailleurs ?!

    • Le Gauchiste permalink
      22/05/2010 12:56

      ou peut-être par l’épatante absence d’exotisme social.

    • ABC permalink
      22/05/2010 13:11

      Un dépaysement social ? La découverte d’une classe de gamins

      de Zep française ?

      • 22/05/2010 13:18

        « Dépaysement social » ??? Continue…

      • 22/05/2010 13:23

        Donc quand tu regardes « Entre les murs », tu y vois de l’exotisme et du dépaysement ?!

      • ABC permalink
        22/05/2010 13:44

        Moi, que nenni,
        en revanche pour Sean Penn j’imagine que oui
        et pour certains des membres de son jury

  39. nogirlsosweet permalink
    22/05/2010 18:27

    Marie Antoinette, mouais. C’est girly, macarons Ladurée et fringues de mode. Rafraîchissant mais pas « ENORME » hein!

  40. 24/05/2010 22:59

    Chapi Chapong, patapong…

  41. Loulou permalink
    25/05/2010 11:47

    Alors on se croit en vacances ?
    Et la chronique sur la nouvelle Palme d’or ?

    C’est dur un mardi matin au boulot sans cestlagene !

  42. Justine permalink
    31/05/2010 22:13

    J’ai commencé l’article avec un petit sourire, me disant que le Pédé, il en avait des bons goûts. Et puis je suis arrivée à Caché… Un des meilleurs de Haneke ? Pitié, non. Enfin… Tout dépend du point de vue. Peut-on parler du jeu déplorable de Juliette Binoche et de Daniel Auteuil ? L’histoire en elle-même se tient. Et pour du Haneke, il y aurait presque de l’action. Mais ce jeu d’acteur réduit à néant tous les espoirs du scénario.
    Pour les Chansons d’Amour… Encore une fois, pitié, non. J’ai rêvé, moi aussi, de mourir vite d’une crise cardiaque.

    Par contre, Marie-Antoinette, Mulholland Drive et Dancer In The Dark, je dis OUI et RE OUI !
    Sur ce, merci tout de même pour ce bel article de cinéma !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 571 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :